Retrouvailles d'amoureux [Terminé]
Lou Berry
Lou Berry
Région d'origine : Kalos - Proche d'Illumis
Âge : 22
Niveau : 15
Jetons : 234
Points d'Expériences : 230
Adulte Vendeuse en Parfumerie
Sujet: Retrouvailles d'amoureux [Terminé]   Jeu 27 Sep - 21:29
Cela fait une semaine. Une semaine que je suis séparée de lui. Séparée de l'homme que j'aime qui, rappelons-le, m'a tout de même laissé sur le banc d'un parc sans explication. J'ai l'impression d'être séparée de lui depuis des années, voir des siècles, mais bon, Lou Berry s'attache vite et trop aux gens. Je ne sais pas quand est ce qu'il reviendra et comment nos retrouvailles se passeront. Mais une chose est sûre, j'ai hâte. Vraiment hâte. Le serrer dans mes bras et l'embrasser à nouveau, le contact de nos lèvres, et nos moments ensemble me manquent... Je n'ai pas quitté son collier et jamais je ne le quitterai jamais. Son choix m'a tellement touché et j'espère vraiment que ça marchera vraiment. Je me vois déjà dans un appartement très classe avec lui, avec meubles sombres et luxueux, et une vue à couper le souffle sur l'océan. Lou tu t'emballes... Tu ne l'as pas encore revu et c'est peut-être la première chose à faire avant de rêvasser sur la vie.

Aujourd'hui, avec les filles, nous allons retourner au parc, comme ces derniers jours d'ailleurs. Nous y allons chaque jour, à la même heure où il a disparu, dans l'espoir qu'il m’attende sur notre banc, que nous nous retrouvions et que tout soit comme avant. Les températures n'ont pas beaucoup changé, seul un léger vent refroidit l'air. Le soleil, lui, vient toujours me chatouiller le visage pour me réveiller et nous accompagner dans une nouvelle journée. Je me fais belle, chaque jour, pour Edward, même s'il ne revient pas ce jour-là, mais je veux qu'il me trouve belle. Je suis toujours en pyjama, et comme tout les matins, je ne sais pas quoi mettre. Après un bon quart d'heure, ma tenue est prête et ne reste plus qu'à être enfilée. Je me regarde dans le miroir : blouse en dentelle noire, jupe en jean et mes chaussettes noires qui montent jusqu'à mes genoux. Je mets ma montre, une ceinture, mes boucles d'oreilles et repositionne mon cher collier. Mes baskets aux pieds et mon sac en main, nous partons en direction de la ville. J'ai d'ailleurs pris mon appareil photo pour faire quelques clichés des filles ; elles sont tellement cute quand elles s'amusent et le cadre est splendide.
On descend du bus et je sors déjà mon appareil pour prendre des photos de la rue. Les arbres sont en fleurs est c'est magnifique. Je dis ensuite aux filles de se poser aux pieds des arbres. La photo est parfaite. Nous continuons d'avancer jusqu'au parc en passant dans des petits coins que j'aime déjà tant dans cette si belle ville. Bizarrement, mais ça ne m'étonne pas tant que ça, ces petits coins sont tous les endroits où nous sommes allés avec Edward.
Nous arrivons enfin, et contrairement aux autres jours, il y a beaucoup plus de monde que d'habitude. J'arrive quand même à retrouver mon banc chéri, et malgré le fait que je m'en doutais, je suis déçue de ne pas y trouver Edward. Les filles sont déjà en train de jouer et joue même avec d'autres. Je sors donc mon appareil, touche à l'objectif et les mitraille de tout les angles et de tous les côtés. Elles sont adorables, je les aime tellement. Elles sont avec moi depuis tant d'années et elles sont comme mes filles à mes yeux. Je reste perdu dans mes pensées un moment, à penser à tout et à rien. Je regarde ensuite les gens autour de moi : les enfants, les adultes et leur jeune pokémons, les mamies qui cueillent des fleurs pour leur table et les couples qui se donnent la main. Je repense donc à Edward. Il me manque tellement...
Je décide de regarder les photos que je viens de prendre. Elles sont très jolies et représentent bien les filles dans leur vraie nature. Je regarde chaque détail,les couleurs et les contrastes, quand un élément me fait halluciner. Sur l'un des images, en arrière-plan, je reconnais un visage. C'est Edward. J'en suis sûr. Je rêve, c'est obligé. Je fais défiler les photos et remarque qu'il est présent sur plusieurs d'entre elles. Je range alors mon appareil et me lève, je regarde partout. Je ne le vois pas. Je décide donc de prendre une allée du parc et regarde dans chaque recoin. Je commence à paniquer. Est ce qu'il m'a vu ? M'aurait-il évité ? Je commence à courir et à faire le parc de fond en comble. Il n'est pas là, il a encore disparu. Je passe sous une allée ombragée d'arbres qui est peu occupée par les passants. Il y a un banc, seul, un peu comme moi. Je m'y installe et les larmes ne tardent pas à couler sur mes joues. Est ce que je l'ai confondue avec un autre ? Je regarde de nouveaux les photos pour vérifier :

Je suis vraiment photogénique non ?

Cette voix. Je me retourne. Il est là, devant moi. Il ne reste que le banc entre nous. Je passe au-dessus et me jette à son cou. Ça y est, nous voilà réunis. Je ne ressemble plus du tout à la belle Lou du miroir, mais plus à la Lou qui vient de courir un marathon de 40km mais je m'en fiche, il est là. Je le serre le plus fort possible comme s'il allait disparaître à nouveau. Quand je me décolle enfin de lui, les larmes continuent de couler mais je pleure de joie. Il me regarde avec son grand sourire séducteur qui continue de me faire craquer et qui fait fondre mon cœur de fille sensible. Je l'embrasse longuement et viens me blottir encore contre lui. On décide de retourner sur notre banc pour que je retrouve les filles qui doivent s’inquiéter de mon absence. Notre banc nous attend tranquillement et l'endroit n'a jamais été aussi calme. Edward lâche les garçons qui s'empressent de retrouver les filles pour jouer. Nous deux comme deux amoureux, les regardons se retrouver et s'amuser entre eux comme des enfants. Puis je me retourne vers Edward, les yeux pleins d'amour. Maintenant, je sais que tout ira bien pour nous, qu'il faudra faire des efforts et des sacrifices l'un envers l'autre pour notre couple, notre amour persistera, mais pour maintenant, des explications sont nécessaires...
Edward Ceere
Edward Ceere
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 25
Jetons : 274
Points d'Expériences : 535
Adulte Agent
Sujet: Re: Retrouvailles d'amoureux [Terminé]   Ven 28 Sep - 19:37
Ça fait presque une semaine que je suis parti. Pendant le retour en hélico, j’espère que Lou a bien reçu le petit colis que je lui avais envoyé… Ça fera sûrement pas passer la pilule de l’avoir laissé seule sans explication, mais bon… Je revois notre rencontre et tout le reste… Quel instant magique, même si ça ne me ressemble pas je ne fais que penser à elle… Comment tout avouer, sans me faire jeter. Bref, l’hélico se pose et me laisse à nouveau sur Cobaba. J’ai aussi hâte de lui présenter Zip vue comme il a su m’apaiser peut-être qu’il calmera le débat qui risque d’éclater.
Je marche seul dans les ruelles et je reconnais ce parfum. Doux délicat tout comme une belle violette. C’est elle… Je la suis discrètement en étant le plus discret possible. Elle semble heureuse, mais ses mains qui se torturent entre elles sont la preuve d’une petite anxiété, un manque… Serait-ce à cause de moi ? Je me retiens de foncer la voir pour voir un peu comment elle passe ses journées en mon absence.
Je la suis alors et remarque qu’elle passe dans tous les petits coins que l’ont à fait à deux la nuit ou tout à commencer… C’est adorable. Je remarque ses petits tics parfois, elle rougit alors qu’un silence absolu règne autour d’elle. Peut-être rêvasse elle de cette folle nuit.
Alors que je la suis elle se dirige vers le parc où j’ai dû partir pour cette mission de secours. Est-ce qu’elle vient ici tous les jours dans l’espoir de m’attendre ?... Je n’en peux plus d’imaginer la souffrance que je lui fais endurer… Tout à coup, je la vois prendre des photos de Rosy, mais je n’ai pas eu le temps de me cacher, je suis sûr d’être sur la photo…. Et merde moi qui voulais rester discret… Je m’accroupis et la vois courir partout encore plus perdu que tout à l’heure. Elle court partout visiblement à ma recherche et vient s’écrouler en larmes sur un banc. Je passe dans son dos et lui lance avec ma voix charmeuse :

Je suis vraiment photogénique non ?

Tout à coup, tout s’emballe un énorme silence gronde et elle me saute au cou, ébouriffé décoiffé de m’avoir cherché partout comme une folle. C’est comme ça que j’aime la voir, aussi sauvage qu’une némélios… Elle m’embrasse sauvagement et se colle contre moi.

Retournons sur le banc d’en haut, les filles doivent être morte d’inquiétude.

Elle acquiesce, mais est visiblement à bout de forces, je la prends par la main pour lui forcer un peu le pas. Je fais sortir la bande, mais garde Zip en stand bye.

Ma douce lady du poison, je suis tellement désolé de t’avoir laissé subitement comme ça. Y a eu une avalanche à Auffrac-les-congères et j’ai été appelé pour l’ordre d’évacuation, je pouvais pas faire autrement… Mais je suis revenu avec un petit nouveau.

Elle est pendue à mes lèvres et ne peut décrocher son regard alors que nos trios respectifs s’amusent au bord du banc. La pokéball s’ouvre et Zip montre le bout de son nez, il vient s’enrouler autour de mon cou toujours un peu méfiant des autres.

Voilà Zip, un petit Draco que j’ai sauvé alors qu’il été chassé par des braconniers… Zip quant à toi, je te présente la plus merveilleuse des femmes que j’ai rencontré dans ma vie, Lou…

Zip la regarde et lui tend son museau attendant que la jeune femme fasse le premier pas vers lui. Lou approche sa main et Draco semble conquis par le parfum de celle-ci.

Tu as mis un parfum à la Mepo non ?

Elle acquiesce, et rougit que je reconnais son parfum. Je ne pouvais pas y couper en même temps ce parfum me rappelle le lieu de ma rencontre avec Zip et cela ne m’étonne pas qu’il apprécie le parfum de Lou. Mais son visage se crispe… Je sais que je vais devoir répondre à quelques questions…

_________________
 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate
Lou Berry
Lou Berry
Région d'origine : Kalos - Proche d'Illumis
Âge : 22
Niveau : 15
Jetons : 234
Points d'Expériences : 230
Adulte Vendeuse en Parfumerie
Sujet: Re: Retrouvailles d'amoureux [Terminé]   Sam 29 Sep - 9:07
Lui. Moi. Nous? Oui nous, nous sommes enfin réunis. Assis sur notre banc, je l'écoute sans me décoller de ses lèvres, ses lèvres qui me donnent envie de l'embrasser dès qu'il prononce quoique ce soit. Il porte une chemise bleu pâle avec un jeans et des petites chaussures. Il a laissé tomber la cravate mais reste très classe et séduisant. Je ne le quitte pas des yeux, j'ai tellement peur qu'il m'annonce encore qu'il doit partir mais cette fois si je ne le lâcherais pas. Il parle mais je n'entend plus rien, je suis captivée par ses gestes et son regard et aucun de ses mots ne veut etre entendu. Je ne veux que lui et même si j'ai des centaines voir des milliers de questions, je ne dis rien. Soudain, un petit Draco fait son apparition et vient se poser autour du cou d'Edward. Il est splendide : ses couleurs sont très harmonieuses et il est très mignon. Il semble timide vu la façon dont il reste accrocher à son dresseur; il me rappelle Ivy dans nos débuts. Edward l'a sauvé des braconniers et il se prénomme Zip, ça lui va comme un gant. Puis Edward me présente à lui. " La plus merveilleuse des femmes que j'ai rencontré dans ma vie", vraiment? Comment ne pas tomber amoureuse quand on reçoit le plus beau compliment... Zip s'approche de moi pour me sentir, je lui donne donc ma main pour qu'il soit en confiance. Le petit être semble conquis.

Tu as mis un parfum à la Mepo non?

Il a reconnu mon parfum... Tu rougis Lou, TU ROUGIS LOU! Je me sens si bête de rougir encore, mais ma timidité ne me lâchera pas les baskets. Je suis dans ma bulle, je suis si bien avec lui et je ne veux pour rien au monde changer ce qu'il y a entre nous. Pourtant, je n'oublie pas la manière dont il m'a quitté la semaine dernière; mon visage se redit et il l'a remarqué. Il me regarde donc prêt à ma rafale de questions. Je m'apprête donc à le noyer de parole quand une petite voix dans ma tête me dit d'attendre, de ne pas gâcher ce moment si parfait.

Et si on allait manger un bout?

Il est surpris de ne pas devoir passer un interrogatoire, mais il est d'accord. On rappelle toutes nos petits montres d'amour, et à ma grande surprise, les filles se jettent sur Edward. Elles lui font donc un énorme câlin, ce qui me fait exploser de rire. Je n'aurai pas pensé à d'elle. Il rigole en se frottant la tête ne sachant pas quoi faire. Il est à croquer quand il fait ça... Je lui attrape donc la main et dit aux filles d'arrêter et nous quittons le parc. J'aime tellement nos moments à deux entourés de nos fidèles compagnons. On se promène, main dans la main, à la recherche d'un endroit pour manger. Un courant d'air fait s'envoler toutes les fleurs des arbres; nous sommes donc dans un nuage parfumé à la cerise. Nous nous arrêtons alors pour voir le spectacle et Edward me tire alors vers lui. Je suis donc face à lui; ses mains viennent se poser sur mes joues et nos lèvres viennent se toucher langoureusement. Ce moment était parfait, je me serais crû dans un film romantique. Quand nous nous décollons, on se regarde dans les yeux. C'est très intense et nous n'avons pas besoin de parler pour voir nos émotions. Une larme vient glisser sur ma joue et il l'essuie :

Plus jamais tu ne disparais comme ça, sans rien me dire, je ne veux plus être séparée de toi...

Une seconde coule avant que je ne me blottisse contre lui et qu'un léger "Promis" vienne me réconforter. Je me redresse pour le regarder de nouveau et viens lui donner un baiser rapide. Nous continuons de descendre la rue et nous trouvons un restaurant très sympa. Nous nous installons sur une table en terrasse pour pouvoir profiter de la vue. Je décide de sortir mon appareil photo pour prendre une photo de la vue, puis je me tourne vers Edward. Il me fixe avec ses grands yeux noirs intenses et il a ce petit sourire que j'aime tant... je prend donc quelques photos de lui rapidement avant qu'il ne change de tête ou dévie le regard. Elles sont magnifiques, il est parfait... Lou, tu sortirais avec un mannequin? Vu les photos j'en ai bien peur... Il rigole. Quand je le regarde, il me prend l'appareil des mains et fait une photo de moi avant de me la montrer. Je me mordille la lèvre en le regardant et j'ai les pommettes toutes rouges. Il rigole alors, bête d'avoir était prise en pleine admiration de l'homme que j'ai en face de moi et range l'appareil. Je le regarde alors, les yeux remplis d'amour pour lui, et je me rends compte de la chance que j'ai de l'avoir rencontré et de l'avoir dans ma vie. C'est mon petit bonheur, mon homme, mon Edward...
Edward Ceere
Edward Ceere
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 25
Jetons : 274
Points d'Expériences : 535
Adulte Agent
Sujet: Re: Retrouvailles d'amoureux [Terminé]   Dim 30 Sep - 13:42
Et si on allait manger un bout ?

Quoi, c’est tout ?? Je pensé que la rafale de question arriverait maintenant, mais visiblement non. J’entends comme un grondement, je me retourne et les filles me foncent dessus pour me câliner, je suis gêné et je commence à me gratter la tête en riant, même Ivy est venue à ma rencontre bien que moins enthousiaste que les deux autres, je suis extrêmement touché qu’elle soit là. Elle me prend par la main et nous partons mains dans la main avec nos troupes respective. Alors qu’une rafale de vent vient nous interrompre dans un nuage fleuri, je l’embrasse dans cette ambiance romantique… Elle brise ce silence par une phrase terrible à mes oreilles…
Plus jamais tu ne disparais comme ça, sans rien me dire, je ne veux plus être séparée de toi...

Promis…

Je lui susurre cette réponse bien que je sache que je devrai sûrement le refaire même si c’est pour le boulot, mais la voir comme tout à l’heure, brisé, voulant tout faire pour me retrouver… Je ne peux me le permettre à nouveau. On s’installe en terrasse et elle me prend en photo du plus discrètement qu’elle peut, je l’ai repéré et en prends une d’elle, ses petites joues rouges de fille gênée, elle est à croquer… Elle se mordille la lèvre devant cette photo et semble boire la tasse dans un flot d’amour qu’elle trouve dans mes yeux.

Et que dirais-tu d’une belle photo de nous deux.

Je laisse mon petit Pic sortir, il prend possession de l’appareil photo. On se rapproche nos mains s’effleurent. Un seul click suffit, je lui fais un bisou sur la joue et un nouveau click retentit. Pic sacré farceur celle-là doit être magique…
Elle me chahute un peu, mais j’obtient quand même l’appareil elle est toute rouge un peu surprise.

Splendide…

Mais espèce de fripouille Pic !

Il laisse l’appareil photo sur la table et retourne se planquer dans la pokéball.

Ben Lou, elle est mignonne cette photo…

Bref elle rigole de son petit air de princesse et on commande une petite plancha qui arrive avec des petites portions de viandes et de légumes à faire griller.

Il faut que je te demande… Tu n’as pas plus de questions par rapport à ma « situation » si tu en as ça ne t’embête pas de les poser quand on sera vraiment seuls ?

Elle acquiesce. Il va falloir en parler. Même si je sais que j’aurai dû attendre, c’est elle la seule qui redonne un battement à mon cœur, chose qui n’était pas arriver depuis bien longtemps.

Tu m’as donné une seconde vie en acceptant mon invitation l’autre soir et je voulais encore une fois t’en remercier. C’est pas n’importe qu’elle fille qui me donne envie de m’engager, mais je me rends compte que je vais devoir mener les petits tracas d’un début de relation et ça m’effraye un peu…

Je la vois prendre un peu de recul les larmes presque aux yeux.

Mais ne t’en fait pas jamais je ne briserai ton petit cœur ma douce princesse.


Elle soupire, soulagée et commence à faire griller un petit morceau de viande. J’en place un également et un fumé de griller commence à se faire sentir.

Le plus dur sera de te présenter à ma seule famille sur cette île et ça risque d’être un peu compliqué…

Je le sais, Henry risque de ne pas être très joyeux de ce que je lui ai avoué, mais il va falloir que je m’y prépare et que je la prépare elle aussi.

Mon cousin, Henry est un vendeur d’alcool pas très homologué et j’aide un peu la famille à couvrir les transactions… Douteuses et je sais que ça risque de casser un peu ton idée de moi, le chevalier de la justice… Et connaissant son amour des valeurs de notre famille et du secret, je sens qu’on va passer un peu un sale quart d’heure…


Il va la passer à l’interrogatoire, il faut la préparer.

S’il te pose des questions sur ta profession, insiste sur ton coté spécialiste du type poison et de ta volonté de connaître le principe de la vente ça ne pourra qu’aider…

Elle m’arrête et me dit.

Je suis assez grande pour répondre à ton cousin mon ange.

Un clin d’œil vient éclater sur son visage, bien que mystérieuse et visiblement non gênée de ma situation familiale, j’ai peur de la rencontre Henry Lou, mais je la laisse elle est visiblement sur d’elle et je ne douterai jamais d’elle…

_________________
 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate
Lou Berry
Lou Berry
Région d'origine : Kalos - Proche d'Illumis
Âge : 22
Niveau : 15
Jetons : 234
Points d'Expériences : 230
Adulte Vendeuse en Parfumerie
Sujet: Re: Retrouvailles d'amoureux [Terminé]   Lun 1 Oct - 18:18
C'est parfait, ce moment, le lieu et lui, surtout lui. Il a toujours mon appareil dans les mains, il regarde toutes les photos que j'ai déjà prises depuis ce matin, et il se mordille la lèvre de concentration. Il se retourne vers moi, avec ses yeux de tombeur. Il veut que l'on fasse une photo tout les deux. Je m'approche de lui tandis qu'il donne l'appareil à Tic. Nos mains viennent de se toucher très légèrement et ça nous fait toujours un petit effet. Sa main passe dans mon dos pour que je me rapproche un peu plus de lui. La photo est prise, notre première photo à deux. Il s'approche un peu plus pour venir m'embrasser sur la joue et un deuxième tintement se produit. Je suis un peu gênée, je n'ai pas encore l'habitude des marques d'attention de couple et je pense que lui non plus : c'est nouveau pour tous les deux. Je lance un regard noir à Tic pour cette blague de mauvais goût mais au final, la photo risque d'être très belle et collector... On s'installe enfin à notre table et nous commandons une plancha. Ahh... La nourriture, mon deuxième amour...

Il faut que je te demande… Tu n’as pas plus de questions par rapport à ma « situation » si tu en as ça ne t’embête pas de les poser quand on sera vraiment seuls ?


Je suis assez étonnée. Je pensais qu'il ne relancerait pas le sujet et que le fait d'éviter ma rafale de questions lui plaisait bien. J’acquiesce et je sais maintenant qu'il veut vraiment en parler. Le déjeuner se passe très bien, c'est délicieux. En plus, c'est le premier repas que je passe avec lui en tête-à-tête, comme deux amoureux. Pourtant il a l'air pensif ou ailleurs, je le regarde avec un peu d'insistance avant qu'il ne commence :

Tu m’as donné une seconde vie en acceptant mon invitation l’autre soir et je voulais encore une fois t’en remercier. Ce n'est pas n’importe qu’elle fille qui me donne envie de m’engager, mais je me rends compte que je vais devoir mener les petits tracas d'un début de relation et ça m'effraye un peu...

Mon cœur se serre. Que va-t-il m'annoncer ? Que c'est trop compliqué de sortir avec quelqu'un comme moi, avec le travail et dans sa vie personnelle? Mon cerveau a arrêté de fonctionner et mon cœur ne prend pas le relais. Les larmes me montent aux yeux et je suis assise dans le fond dans ma chaise pour me préparer à ce qu'il va me dire.

Mais ne t’en fait pas jamais je ne briserai ton petit cœur ma douce princesse.

Je lâche un soupir de soulagement malgré que ma tête ne veuille pas se reconnecter avec moi-même. Je continue donc de manger, sans rien ajouter, même si je suis vraiment touchée de ce qu'il vient de dire. Il enchaîne alors sur sa famille, je lève avec le regard sur lui.

Mon cousin, Henry est un vendeur d’alcool pas très homologué et j’aide un peu la famille à couvrir les transactions… Douteuses et je sais que ça risque de casser un peu ton idée de moi, le chevalier de la justice… Et connaissant son amour des valeurs de notre famille et du secret, je sens qu'on va passer un peu un sale quart d'heure...
S’il te pose des questions sur ta profession, insiste sur ton coté spécialiste du type poison et de ta volonté de connaître le principe de la vente ça ne pourra qu’aider…


Compte vraiment me présenter à sa famille, ou du moins à son cousin ? Un petit coup de stress monte mais je ne veux pas paraître pour une dégonflée et je vais lui faire honneur.

Je suis assez grande pour répondre à ton cousin mon ange.

Il semble un peu étonné que je ne sois pas stressée mais mon clin d’œil lui redonne le sourire. Mon côté mystérieux lui plaît à ce que je vois...
Nous finissons de manger rapidement et nous payons avant de repartir tranquillement dans la ville pour nous balader. Le temps est vraiment agréable quoique un peu frais. Il me passe son écharpe voyant que je frissonne et que je claque des dents. Elle sent extrêmement bon, et c'est... Attend, c'est le parfum que je lui ai conseillé à la parfumerie ! Ce parfum lui correspond tellement, je suis vraiment fière de moi. Nous marchons dans les allées tel un petit couple et nous rentrons dans quelques magasins où nous faisons les enfants avec les vêtements ou des petites choses que nous trouvons. On rigole comme des imbéciles mais c'est si bon d'être soi-même avec la personne que l'on aime.

Ça te dérange si l'on passe à ma chambre pour que je récupères quelques affaires ?

Nous partons donc en direction de l’appartement en montant dans le bus. Il n'a pas l'air rassuré d'être dans ce bloc sur roues vu le visage qu'il tire ; c'est à mourir de rire. Quand nous arrivons devant l'appartement, je suis anxieuse de lui montrer l'endroit où je vis actuellement. J'ouvre la porte et nous entrons.

Je suis désolée du désordre, je ne pensais pas que l'on viendrait ici...

Il rigole pour me montrer qu'il s'en fiche et nous nous asseyons dans ce petit fauteuil qui me serre de salon.

Tu veux boire quelque chose ? Ou manger ? Je ne sais pas, ce que tu veux.

Je stresse, pourquoi je ne sais pas... Il me regarde avec ses grands yeux et vient poser sa main sur ma cuisse.

Ne t'inquiète pas, c'est très bien ici et je ne veux rien, merci.


Un silence.

On parle de la semaine dernière ? Je veux tout savoir : pourquoi, comment, ça risque de se reproduire ? Je veux tout savoir sur toi Edward, toi et ton travail. Tout savoir sur Edward Ceere, ou plûtot, sur Edward Reece...

Un autre silence. Et nos regards intenses ne se lâchent plus... Je sens la tension dans l'atmosphère mais cette discussion est inévitable...
Edward Ceere
Edward Ceere
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 25
Jetons : 274
Points d'Expériences : 535
Adulte Agent
Sujet: Re: Retrouvailles d'amoureux [Terminé]   Jeu 4 Oct - 11:08
Alors que l’on fini de manger, je m’aperçois qu’elle commence à claquer des dents. Sans plus attendre je lui donne mon écharpe espérant qu’elle n’ait pas trop froid. C’est bizarre d’ailleurs un tel courant frais en plein été. Elle prend mon écharpe et se blotti dedans et oui, c’est bien le parfum symbole de notre rencontre.

Ça te dérange si l’on passe à ma chambre pour que je récupère quelques affaires ?

Je lui réponds que ce serait avec plaisir et l’on se dirige vers son appartement. Elle m’offre à boire et à manger d’un ton légèrement stresser, ça doit être tout nouveau pour elle. De plus elle s’excuse pour le désordre mais ça ne me dérange pas, c’est presque pire chez moi ce qui me fait légèrement rigoler.
Un silence flotte et la mitrailleuse s’enclenche. La tension monte car je sais de quoi on va parler et ça ne va pas forcement être très réjouissant.

On parle de la semaine dernière ? Je veux tout savoir : pourquoi, comment, ça risque de se reproduire ? Je veux tout savoir sur toi Edward, toi et ton travail. Tout savoir sur Edward Ceere, ou plutôt, sur Edward Reece...

Je vais donc devoir m’expliquer sur ce qui été censé être le plus gros secret de la famille dans le monde. Je suis le lien entre les trois quarts de nos activités illégales, cryptage de données prise d’otages d’information confidentielle du pas très joli quoi …

Du coup comme tu le sais je suis membre de la tristement célèbre famille Reece qui, on va le dire, ne fait pas souvent dans la dentelle. Cette dentelle, c’est moi… Je suis assez doué en informatique et je cache les paiements illégaux je pirate quelque caméra de surveillance des sites où ont lieux certains échanges pas très réglementaire…

Elle prend un peu de recul son regard intense me fixant. Ce qui est bizarre je ne sais pas si elle me juge ou si elle m’admire.

Continue s’il te plait…

Sa voix douce apaise les horreurs qui se bouscule dans ma tête.

Pour accentuer mon pouvoir de camouflage de nos actions, dans lesquelles je n’ai jamais été très à l’aise sur le terrain, les mains dans la boue. Du coup j’ai intégrer les forces de l’ordre dans l’unique but de réussir à m’occuper des affaires concernant ma famille ou du moins qui est en lien afin de cacher du mieux que je peux tout ce que je connais. Mais ne t’en fait pas on ne fait pas de mal au pokémons, ils nous sont trop utile non en temps qu’esclave mais surtout en tant que compagnon. Moi le premier je suis trop attaché à chacun de mes compagnons pour oser penser leur faire du mal ou les forcer à réaliser mes ordres.

Un demi soupir se fais entendre surement de soulagement quant à mon refus de maltraiter mes amis.

Du coup pour y avoir accès je dois monter en grade, pour l’instant c’est surtout le sale boulot, notamment mon escapade qui avait pour but d’aider à l’évacuation d’un village pris dans une avalanche. Je suis obligé d’aider de me faire bien voir pour vite être utile pour mes pairs.

Je reprends mon souffle j’ai l’impression que tout est trop dure à dire, chaque mot me brule les lèvres, une vraie torture.

Je suis désolé c’est dure d’en parler surtout à toi qui est pour moi la seule femme qui compte maintenant pour moi. Du coup celui que je couvre surtout dans ce coin c’est Henry Reece il est barman est trafiquant d’alcool il est froid, trop froid depuis la mort de sa sœur. Et ça va être dur d’avaler le fait que ce qu’il considère comme une civile je la considère comme l’amour de ma vie.

Le silence reprend le temps semble suspendu… Je tremble à l’attente de sa réponse.

_________________
 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate
Lou Berry
Lou Berry
Région d'origine : Kalos - Proche d'Illumis
Âge : 22
Niveau : 15
Jetons : 234
Points d'Expériences : 230
Adulte Vendeuse en Parfumerie
Sujet: Re: Retrouvailles d'amoureux [Terminé]   Sam 6 Oct - 22:38
Est ce qu'il existe un remède contre les grosses claques dans la gueule ? Je suis complètement perdue. Dans ma tête, toutes les pensées logiques et cohérentes ont laissé place au carnage. Tout se bouscule. Que dois-je faire ou penser ? Ya-t-il quelque chose que je puisse rajouter, je n'en sais rien. Ses paroles résonnent encore et encore dans ma tête, sans jamais disparaître ou même s'atténuer.  

…la tristement célèbre famille Reece....ne fait pas souvent dans la dentelle...je cache les paiements illégaux...certains échanges pas très réglementaires...


C'est comme si elles étaient gravées dans ma mémoire. Edward ? Je n'y crois pas, ou je ne veux pas y croire. Je savais qu'il était différent, que le mystère qu'il a me plairait toujours, mais là. C'est peut-être trop... Mais je ne peux pas le quitter, le laisser partir pour qu'il redevienne un inconnu. Cette discussion devait être faite. Et maintenant je suis au courant. J'essaie de me résonner et de faire le vide. Je me suis vraiment décalée de lui et un grand espace nous sépare. Je ne prononce rien, car je ne sais pas quoi dire, je ne sais plus du tout. Et voilà, tout est à nouveau emmêler. J'ai pourtant remarqué qu'il essaie de me rassurer avec des mots doux : «  la seule femme qui compte pour moi » ou bien «  l'amour de ma vie ». Ces expressions m'auraient fait rougir et j'aurais eu envie de l'embrasser comme une dingue mais dans un tel contexte, c'est impossible. Je suis figée, collée au fauteuil. Je l'aime comme je n'ai jamais aimé personne. On se complète en étant les mêmes. Il est unique. Notre « nous » ne pourra jamais être pareil s'il ne nous désigne pas. Tu ne peux tout arrêter d'un coup. C'est tellement intense entre nous. Mais c'est un criminel... Un mal de tête m'empêche de réfléchir. Je me sens fébrile et j'ai l'impression de ne plus rien gérer. Quand je relève les yeux vers Edward, il me regarde fixement et je pense depuis déjà un petit moment. Il attend que je prononce un simple mot mais rien ne peut être prononcé, aucun son ne sort. Ma tête me fait affreusement mal et je suis encore plus molle. J'essaie de me lever et je fais deux-trois pas. Des vertiges et une douleur poignante.

Edward... je... je me sens mal...

Il se lève pour venir se mettre à côté de moi, sa main dans le creux de mon dos. Je ne peux penser que c'est un criminel qui me touche et peut-être même un... meurtrier. C'est la pensée de trop. Je tombe alors dans ses bras, inconsciente. Je l'entends dire mon nom pour voir mes réflexes mais je ne dis rien et je ne bouge pas. Tout devient alors flou, les sons et les images ont disparu de ma mémoire.
Je ne sais pas l'heure qu'il est. J'ouvre les yeux , allongée dans mon lit, et vois une personne assise sur le bord du lit. C'est Edward. Un instant, je suis contente de voir l'homme que j'aime près de moi, mais ses phrases me reviennent vite. Il se retourne alors, me voyant réveiller ; il me lance un petit sourire mais je sais bien qu'il est faux. Son visage est redevenu vide, les yeux tristes et je n'arrive pas à deviner ses émotions. Nous ne savons pas quoi faire l'un l'autre, de peur de se brusquer.

Tu vas bien... ?
Oui... merci d'avoir pris soin de moi...

On reste là sans bouger n'y même se regarder. Puis il se lève, attrape ses affaires et se tourne vers moi :

Si tout va bien, je vais y aller. On... enfin... tu m'appelles quand tu veux...

Il tourne alors les talons et disparaît de la chambre. Tu ne peux pas le laisser partir, ça voudrait dire que tu ne le retiens pas Lou, et que, tout serait fini... Je me jette hors de mon lit et sors de la chambre.

Edward, attends !

Il se retourne et l'on se regarde droit dans les yeux. Les miens sont remplis de larmes et j'éclate en sanglots. Je cours alors et viens lui sauter dans les bras, mettant mes jambes autour de sa taille. Je le serre tellement fort que, malgré mon hochement de larmes, je sens son cœur battre sur ma poitrine. Je redresse alors la tête pour le regarder dans les yeux, il pleure aussi. Je n'aurai jamais cru qu'il pleurerait devant moi. Je l'embrasse donc, comme s'il allait partir pour toujours. Quand je me décolle enfin de lui, il a le visage trempé de mes larmes.

Je t'aime Edward, et je m'en fiche de ton histoire et de ce qu'il se passe dans ta famille. Je veux être avec toi et je t'aime pour ce que tu es..

Nos regards ne se quittent plus. On s'embrasse de nouveau tout en se dirigeant vers la chambre. Je vois l'heure, il n'est que 4h du matin. On se couche donc dans mon lit, ma tête sur son épaule. On ne dit rien, il n'y a rien à ajouter. Je ferme les yeux, et me concentre sur les battements de son cœur qui me bercent. Je ne sais pas de quoi demain sera fait, mais une chose est sûre, je serai avec Edward...
Edward Ceere
Edward Ceere
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 25
Jetons : 274
Points d'Expériences : 535
Adulte Agent
Sujet: Re: Retrouvailles d'amoureux [Terminé]   Jeu 11 Oct - 14:15
Je le savais, son petit cœur ne tiendrait pas le choc. Prise de vertige elle s’écroule dans mes bras inconscient.

Lou… Hey réveil toi… LOU !!!

Cette vision, je l’ai eu enfin, je l’ai imaginé, peut-être pas dans les mêmes circonstances, mais bon celle-là n’est pas mieux… Il est l’heure… Je sens sous mes doigts son cœur battre lentement, tel un tempo d’une ballade triste fourni de parole à l’eau de rose, ce genre que je déteste, mais sa mélodie est différente… Elle est fine et délicate en gardant ce petit penchant de suspens… Je ne sais que peu de chose d’elle aussi…

Je la pose sur le lit comme un cadavre dans une cérémonie, avec le plus de délicatesse pour ne pas faire empirer ce qui est déjà dramatique. Ses yeux s'ouvrent. Un sourire illumine mes lèvres, mais tranche mon âme… Je suis heureux qu’elle se réveil mais j’ai peur, trop peur de la réalité.

Tu vas bien... ?

Oui... Merci d'avoir pris soin de moi.

Je vais la laisser, je ne veux pas faire empirer les choses si une seule personne apprend mon identité le nettoyeur risque d’avoir du boulot et elle fera sûrement partie du lot, je sers les poings sur mes affaires que je viens d’attraper.

Si tout va bien, je vais y aller. On... Enfin... Tu m’appelles quand tu veux...

Je pars la porte de sa chambre parait déjà à des kilomètres, je me sens comme un Munja, une simple coquille vide…

Edward, attends !

Je m’arrête, me retourne et vois un visage couvert de larmes. Elle court et enroule ses jambes douces autour de moi tel n’importe quel Arbok ferai autour de sa proie. J’éclate en sanglots… Si elle est là ce n’est pas pour rien, je le sais elle aussi, nos regards se croisent se perdent l’un dans l’autre… Le temps se fige.

Je t'aime Edward, et je m'en fiche de ton histoire et de ce qu'il se passe dans ta famille. Je veux être avec toi et je t'aime pour ce que tu es..


Moi aussi Lou je t'aime... Je ne sais pas trop quoi dire...

Alors ne dit rien...


On s’embrasse et on se dirige vers la chambre, on se couche l’un contre l’autre, son corps légèrement froid vient me faire frissonner à peine le contact effectué. C’est elle celle qui m’a empoisonné, celle qui a fait de moi un homme à la fois meilleur et pire… Ce poison, je le connais, il s’appellera un jour Mme Lou Reece…

_________________
 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Retrouvailles d'amoureux [Terminé]   
Retrouvailles d'amoureux [Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :