>

Partagez | .
[#été 2018] dites à mes amis que je m'en vais.
avatar
Nouveau Membre

Région d'origine : Alola
Âge : 15 ans
Niveau : 1
Jetons : 1865
Points d'Expériences : 16

Sujet: [#été 2018] dites à mes amis que je m'en vais.   Lun 8 Oct - 22:30


Ni la neige ni la pluie changeront ma vie, Le soleil se lèvera c'est écrit. Le vent qui frotte mon visage réchauffe mon cœur. Je pars vers un avenir meilleur.

Je pars vers de
nouveaux amis

Ça l'impressionnait. Il n'aurait jamais pensé que quitter son archipel changerait tant de choses. Il était simplement allé d'une île à une autre. Le monde restait le monde, les gens n'avaient peut-être pas la même culture mais il riaient et pleuraient tout comme lui. Alors pourquoi se sentait-il aussi dépaysé ? Le monde était plus vaste qu'il ne l'avait jamais imaginé. Plus varié. Il devinait que ce qu'il avait vu jusqu'à présent n'était que la partie émergée de l'iceberg, et il se sentait tout petit face au vaste monde qui se dévoilait à lui. Il ressentait de l'excitation à l'idée des nouveaux horizons qui l'attendaient. Il ressentait aussi une certaine apréhension qui ne lui était pas familière, et dont il n'aurait pas soupçonné l'existence. Il s'était cru prêt à partir à la conquête du monde — comme lui avait dit son père, si heureux pour lui, si heureux de pouvoir lui offrir cette chance. Mais le trajet jusqu'à Cobaba lui avait paru plus long encore que ce qu'il aurait pensé. L'île lui rappelait vaguement sa terre d'accueil, et chaque différence n'en était que plus marquée. Son père et son frère lui manquaient. La bande aussi, et il se retrouvait souvent à s'inquiéter pour eux...

Et voilà que, moins de deux semaines après son arrivée, on l'envoyait à l'autre bout du monde pour un cours. Il venait tout juste d'arriver, ne connaissait encore rien, n'avait jamais voyagé, et l'académie lui ouvrait déjà des portes insoupçonnées, prête à le lancer dans le vaste monde. Et il ne savait ce qui, de l'émerveillement ou du désemparement, l'emportait à cet instant.

Mais même si tout ceci était nouveau pour lui, il devait s'y faire. C'était là sa voie, sa volonté. Il voulait tout découvrir, sans hésiter, sans juger — aller à la rencontre de l'autre, où qu'il se trouve, quoi qu'il puisse parler, penser et manger. Il avait avec lui son nouveau compagnon, qui le suivrait dans ses (més)aventures, indéfectiblement.

« On est là-dedans ensemble, mon pote. » souffa-t-il au pokémon qui marchait avec lui sur la route qui menait à Cromlac'h. L'endroit était assez impressionnant, il devait l'avouer. Il ne savait ce que représentaient ces imposantes pierres, ni si elles avaient été taillées par la main de l'homme, mais elle lui intimaient un certain respect, conférant à la route une aura un peu solennelle. Son Grahyena semblait adopter une attitude similaire à celle de son dresseur, frétillant, mais nerveux. Il observait ses alentours avec attention, humant l'air, braquant son regard sur chaque pierre qui projetait son ombre sur lui. Et Nate sourit, attendri. Il n'aurait pu rêver d'un meilleur camarade, et il lui tardait déjà de le voir grandir avec lui. Plus il regardait la petite boule de poils grise, et plus ses doutes s'estompaient, laissant place à un sentiment chaleureux. Il était vraiment trop choupi. Avec ses petites oreilles dressées, sa truffe humide dans le vent, ses petites pattes qui trottinaient...

« Aaaah. »

Nate attrapa son iPok sans y réfléchir à deux fois et lança le mode caméra pour mitrailler l'adorable canidé, qui tourna la tête vers lui en grognant à l'entente des cliquetis répétés.

« Ouuh, c'est qui le good boi ? C'est quiii le good boi ? »

Son pokémon souffla, visiblement perplexe face à l'attitude de son humain, et s'apprêtait à faire mine de l'ignorer, quand il s'immobilisa soudainement en position d'arrêt.

« Oh, ça y est, tu t'es décidé à prendre la pose ? » s'exclama l'adolescent d'un ton enjoué. Mais il revit son jugement en voyant l'échine du canidé se hérisser et en entendant un grondement rauque trembler dans sa gorge. Curieux, et vaguement inquiet — car il ignorait tout des potentiels dangers de la région — Nate se concentra à son tour sur les environs, pour remarquer du mouvement dans les fourrés qui bordaient la route, juste devant eux...
JEUDI 21 JUIN 2018
Nate a 2 pokéballs et rencontre un Snubbull.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 10515

Sujet: Re: [#été 2018] dites à mes amis que je m'en vais.   Mar 9 Oct - 10:03

ETAPE 2

Tu rencontres Snubull ! A présent tu peux écrire un post RP décrivant ta confrontation avec ce Pokémon. Merci de préciser à la fin de ton post si tu souhaites [Lancer une PokéBall] [Mettre K.O le Pokémon sauvage] ou la [Fuite du Pokémon sauvage] (rappel : les Pokémon que vous rencontrez ont le même niveau que vous. Donc considérez qu'ils ont appris les attaques correspondant à votre grade)
Bon courage !

Vous possédez 2 Pokéballs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouveau Membre

Région d'origine : Alola
Âge : 15 ans
Niveau : 1
Jetons : 1865
Points d'Expériences : 16

Sujet: Re: [#été 2018] dites à mes amis que je m'en vais.   Jeu 11 Oct - 23:57


Dites à mes amis que je m'en vais, Je suis impatient d'arriver. Et le ciel toujours bleu, Dites que je m'en vais, J'ai du bon temps à partager.

Je suis impatient d'arriver

L'avant-train du canidé était couché sur le sol, muscles tendus, le Medhyéna se tenant prêt à bondir, pour protéger leurs vies. Sa détermination et sa méfiance transpiraient dans son attitude et imprégnaient son dresseur, qui ne savait pas à quoi s'attendre et qui se mettait lui aussi à ressentir la tension du moment. Seul, sur la route, dans une région qu'il ne connaissait pas, avec un compagnon qui, bien que fort sympathique, ne l'accompagnait que depuis deux petites semaines--

La végétation frémit, les feuilles s'écartèrent pour dévoiler la menace... Une sorte de gigantesque insecte à l'allure effilée et aux couleurs vives qui s'envola tranquillement grâce aux rapides battements de ses ailes. Le pokémon leur fit face un instant, en sur-place, avant de poursuivre son vol en direction des arbres. Ce n'était qu'une grosse libellule, qui vaquait à ses occupations.

Le Medhyéna poussa une sorte d'abboiement étouffé, visiblement satisfait de voir la menace écartée, et l'adolescent laissa échapper un soupir soulagé. Il ne se savait pas si craintif. Il avait plutôt la tête sur les épaules en général, éventuellement un brin rêveur — mais toujours chill, quoi. Il n'aurait pas pensé qu'un changement brusque d'environnement le destabiliserait autant. C'était effrayant de découvrir qu'on pouvait avoir peur d'un rien. Pourtant, son pokémon et lui semblaient seuls sur une route paisible. Et quand bien même des pokémon se trouveraient dans les environs, ils ne représentaient pas nécessairement de danger. Il avait toujours vécu en harmonie avec la faune locale. Pourquoi cela changerait-il simplement parce qu'il avait changé de région ? Pourtant, il avait toujours cette impression de présence proche et insistante. Mais son compagnon ne semblait pas dérangé, alors les deux compères se remirent en route.

Nate concentra son attention sur les pierres. La flore. La beauté du lieu. Il réfléchit à la raison de sa présence ici, songea qu'ils seraient bientôt à Cromlac'h. Il avait fait quelques recherches rapides sur la ville, et était assez curieux de la voir de ses propres yeux. Elle s'était distinguée des autres villes listées dans les destinations suggérées pour le dossier sur lequel il travaillait, et l'avait choisie par pure curiosité. Maintenant qu'il était là, seulement, commençait-il à se demander comment il avait pu se montrer si nonchalant à cette idée, et quel genre d'établissement laissait des étudiants de moins de quatorze ans partir en voyage non-accompagné à l'autre bout du monde.

Un gémissement derrière lui arrêta le garçon dans ses pensées — et dans son mouvement. Il se retourna lentement, pour se retrouver face à une... curieuse créature rose. Cette dernière fixait le duo, à moitié cachée derrière l'une des imposantes pierres qui bordaient le chemin. Best Boi se retourna également. Il renifla l'air un moment, surveillant la créature rose, avant de s'en désintéresser. Il ne la considérait visiblement pas comme une préoccupation première à l'heure actuelle. Et aussitôt, la créature couina de nouveau. Étonné, Nate restait là, les bras ballants, à se demander ce qu'elle voulait. Elle semblait craintive, mais dans ce cas, pourquoi ne fuyait-elle pas ? Les deux comparses passaient leur chemin sans lui prêter attention, elle n'avais aucune raison de se sentir menacée.

Confus, Nate tourna les talons, pour se remettre en marche. Peut-être qu'il était simplement déshydraté, et que ses idées se remettraient en place quand il se serait un peu reposé, une fois arrivé à destination. Mais des bruits de pas trottinants derrière lui l'interpellèrent à nouveau. Et quand il se retourna, le pokémon était là, au milieu du chemin, à les suivre. Il s'immobilisa en croisant son regard.

« Good boi...? » appela-t-il, sans trop comprendre. Le Medhyéna s'arrêta, se retourna, et regarda tour à tour son dresseur et le nouveau pokémon. Aussitôt, ce dernier détourna le regard, intimidé. Il commença à se dandiner, en remuant la queue — sans doute une attaque Mimi-Queue pour tenter de les amadouer ? Mais encore une fois, pourquoi ?

Good Boi ne semblait pas très impressionné. Il regardait son dresseur avec impatience, attendant que celui-ci prenne une décision. Mais Nate était entièrement concentré sur la créature rose. À mieux y regarder, le pokémon était plutôt mignon, avec ses patounes, ses grandes oreilles qui s'agitaient délicatement comme de jolis éventails, ces petits crocs pointus et cette truffe. Nate fit un pas en avant, suivi de près par son pokémon. Oui, vraiment, à n'en pas douter... C'était un adorable doggo, qu'il avait en face de lui ! Ah, ça lui revenait, maintenant, il ressemblait à un pokémon qu'il avait déjà croisé sur Alola, un peu plus massif, peut-être son évolution. Il se rapprochait doucement, pas à pas. Et face à lui, le Snubbull faisait de même, les yeux fixés sur le Medhyéna. Le pokémon avançait en se tortillant. Il usa de Charme, ce qui fit fondre Nate le petit coeur tendre de Nate. Mais ce n'était pas lui qui l'intéressait, alors il redoubla d'efforts, se servant finalement d'une Grimace dans l'espoir d'attirer l'attention du canidé gris. Ce qui sembla fonctionner, car le Pokémon redressa les oreilles, visiblement amusé. Il n'en fallut pas plus au Snubbull, qui recommença, enchaînant les grimaces, de plus en plus originales, de plus en plus amusantes.

« C'est un petit rigolo celui-là, t'as vu, Best Boi ? On dirait qu'il nous aime bien, en plus. »

Finalement, à deux pas du pokémon, Nate s'accroupit et tendit la main, pour l'approcher. Mais le Snubbull ignora son geste pour venir se frotter au Medhyéna, qui, pris de court, le laissa faire sans trop comprendre. Nate, lui, ne comprenait que trop bien : ce doggo avait flashé sur son doggo, et ce n'était plus une question, il voulait le doggo Playboy(R) dans son équipe.

Le garçon attrapa son sac à dos, et fouilla rapidement dedans pour en sortir une pokéball. Il n'en avait que deux sur lui, grâcieusement offertes par l'académie lors de son accueil, mais il était sûr de lui. Il présenta la pokéball au canidé sauvage.

« Hey. Tu nous aimes bien ? Ça te dirait de venir avec nous ? »

L'animal rose regarda l'objet, et l'humain qui le tenait, d'un air sceptique, et attrapa le Medhyéna grâce à ses pattes avant. Best Boi grogna en réponse, visiblement peu enthousiaste quant à ce débordement d'affection inopiné.

« Alleeeeez, t'es beaucoup trop choupi, je suis sûr qu'on va bien s'entendre. Si tu viens, tu pourras rester avec lui — » ajouta-t-il en désignant son starter. « Ça te dit pas ? »

Le pokémon fit une moue que Nate ne parvint pas véritablement à déchiffrer, mais qui lui sembla hésitante. Il avait probablement une chance. Alors il décida de la tenter.

Nate se redressa, souffla un bon coup, et décida de se lancer.
C'est à dire, de lancer la pokéball.

« Allez, c'est décidé, on t'adopte. Euh, pokéball go ? »

Il envoya la petite sphère métallique d'un geste peu maîtrisé, assez mitigé à l'idée de lancer quoi que ce soit sur un pokémon. Mais la sphère atterri juste devant la créature et l'absorba rapidement, délivrai au passage le Medhyéna. Le garçon regarda la pokéball s'agiter, impatient d'être fixé sur le résultat de son action. Si la capture échouait, il lancerait sa deuxième pokéball. Et si ça ne fonctionnait toujours pas, il trouverait un autre moyen. Mais il ne repartirait pas sans cet adorable lover boi, c'était certain.
JEUDI 21 JUIN 2018
Nate lance une pokéball.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 10515

Sujet: Re: [#été 2018] dites à mes amis que je m'en vais.   Lun 15 Oct - 9:25

ETAPE 4

Tadam ! Snubull est capturé ! Tu peux dès à présent écrire ton post de clôture, et rajouter les informations de ton nouveau compagnon sur ta T-Card ! Le choix du sexe, de la nature et du surnom sont entièrement libres. Merci d'avoir participé ! N'oublie pas d'indiquer [Terminé] dans le titre de ton topic après l'avoir conclu.

Il vous reste 1 Pokéball.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: [#été 2018] dites à mes amis que je m'en vais.   

Revenir en haut Aller en bas
[#été 2018] dites à mes amis que je m'en vais.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Reste du monde :: les Sorties Captures-