>

Partagez | .
Accoutumance topologique au biome renouvelé (et autres saugrenus événements)
avatar
Todresseur Ranger

Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 33
Jetons : 3235
Points d'Expériences : 952

Sujet: Accoutumance topologique au biome renouvelé (et autres saugrenus événements)   Jeu 11 Oct - 13:04

Accoutumance topologique au biome renouvelé (et autres saugrenus événements)
feat Shiori Yamasaki


Marie était tendue.

Assise au milieu de « sa » chambre, elle l’observait de long en large. Les murs avaient une teinte rosée plutôt pale, la moquette sous ses pieds n’était pas désagréable au toucher, et la présence d’une porte menant à une minuscule salle d’eau lui était plutôt appréciable. Pour ce qui était de l’ameublement, une simple armoire coulissante était encastrée dans l’un des murs, un bureau similaire à celui qu’elle possédait était accolé en face, et la chaise sur laquelle elle s’était posée n’avait rien à envier à la précédente. Son lit avait conservé les mêmes dimensions, le même confort, et la fenêtre qui donnait sur l’extérieur était légèrement plus grande, permettant un meilleur éclairage naturel à l’intérieur.

En somme, cette chambre était comme l’ancienne, mais en mieux.

Sauf que voila.

Ce n’était pas sa chambre.

Du moins, pas encore.

Au lendemain de son départ de Lansat, Marie n’avait pas été aussi affectée que certains de ses camarades. Ce n’était pas qu’elle s’en moquait, mais il était difficile pour elle de pleinement réaliser ce qu’il s’était passé, et surtout de digérer et accepter l’information. Elle avait vécu avec cette suspension consentie de l’acceptation des faits durant toutes les vacances d’été, et cela sans que cela n’eut le moindre impact sur le bon déroulement de ses congés.

Mais maintenant, elle était là. Dans cette chambre, « sa » chambre, dans laquelle elle allait désormais vivre de façon plus ou moins définitive.

La première conséquence directe de la Chute de Lansat lui fit l’effet d’une claque.

Elle le réalisait enfin. La pièce dans laquelle elle avait si longtemps vécu, dormi, lu, mangé, travaillé, pleuré, elle ne pourrait plus y retourner. Pour certains de ses Pokémon, cette même pièce représentait le seul habitat qu’ils n’aient jamais connu : désormais, ils ne la connaîtraient plus.  

C’était un sentiment dérangeant. Très dérangeant.

Son premier réflexe lorsqu’elle fut rentrée dans « sa » chambre, fut de déballer toutes ses affaires et des les installer de façon à reproduire le même agencement qu’auparavant. Sauf que non seulement, cela avait été impossible car les deux pièces n’avaient ni la même surface, ni la même disposition exacte, mais surtout, cela ne l’aidait étrangement pas à se sentir plus familière avec l’endroit.

Elle avisa pourtant sa boîte à musique, posée sur son bureau, ou son nécessaire d’aquarelle, caché en dessous. Elle détailla son sac, accroché au porte-manteau derrière sa porte, et fixa ses Pokéballs, éparpillées sur son lit. Mais rien n’y faisait. Tous ces éléments étaient familiers, mais ne l’étaient pas.

En une profonde inspiration, la blanche se leva. S’il était une chose que beaucoup de gens reprochaient à l’ancienne chambre de Marie, c’était son absence absolue de personnalité. Elle en avait autant que dans un hôtel à vingt-cinq jetons la nuit, en tout cas. Était-ce cette absence de marque qui contribuait à un manque de reconnaissance des lieux ? La Ranger ne douta pas sur son implication, en tout cas.

Elle devait faire quelques aménagements. Si elle voulait que cette pièce devienne « sa » chambre, Marie devait s’y sentir à l’aise ; et non plus se contenter d’un simple lieu de vie usuel et impersonnel.

La demoiselle se dirigea donc jusqu’à son porte-manteau, saisit son sac, et le passa autour de ses épaules.

Autant s’habituer au plus vite à son nouvel environnement urbain.  

***

« -Veille à bien rester à proximité, Sumia. »

La Carmache hocha la tête, tout en continuant ses regards furtifs dans les alentours. L’imposante Pokémon Dragon et Sol s’était elle aussi bien habituée à la ville de Lansat, aussi était-elle légèrement perturbée à l’idée de devoir se familiariser avec un nouvelle cité humaine. Elle prenait cependant cette tâche très à cœur et tentait, tant bien que mal, de tracer dans sa mémoire un plan des lieux, aussi approximatif soit-il.

Serra, postée sur la tête de la dragonne, était quant à elle ravie. Qui dit nouvel endroit, dit nouveaux privilèges dont elle pourrait bénéficier ! Et la Sancoki avait hâte de les découvrir.

Pendant Marie et ses deux partenaires progressaient donc dans le Quartier Touristique de Nuevo, la blanche gardait les yeux rivés sur ses notes. La proximité de la ville avec l’académie était une bonne chose, et elle avait pu prendre son temps pour préparer une liste de ce dont elle pourrait avoir besoin, ainsi que les adresses et emplacements associés. Et tout en haut de celle-ci…

« -"Tissus et Couverdure", vêtements et bobines. Je pensais investir dans des rideaux, et pourquoi pas une literie. Qu’en penses-tu Sumia ?  »

La concernée ne put qu’approuver avec un vif acquiescement, bien contente à l’idée de décorer leur intérieure. La chambre de sa dresseuse était toujours restée encore plus triste que la grotte dans laquelle elle avait longtemps vécu ! Alors qu’elles pourraient habiller l’endroit avec des bijoux, des pierres précieuses, des cristaux, et… Comment ? C’était trop cher ? Qu’est-ce que ça voulait dire, « trop cher » ? Les Carmache n’ont pas ce genre de considération, enfin !

Une analyse approfondie d’une carte en centre-ville et de quelques noms de ruelles leur permirent de s’aiguiller jusqu’à destination. Le Quartier Touristique de Nuevo était vraiment très intéressant de part ses nombreuses boutiques, et Marie ne douta pas trouver son bonheur dans les environs.

Même si à défaut de bonheur, elle put trouver une toute autre chose à la place.

« -Voyons, je croyais que cette ville menait une politique écologique correcte ?  »

Lorsque son regard se posa sur un bout de papier coloré traînant au sol, la Ranger qu’elle était se pencha en avant pour le ramasser. En jetant ce détritus à la poubelle, elle accomplirait son devoir de protection de l'environnement pour au moins tout un semestre ! Mais à peine avait-elle récupéré le déchet que ses sourcils se froncèrent. Un ticket de loterie, organisée par la mairie ? Voilà qui était saugrenu… Ils polluaient donc eux-même leur ville ?! Hmm.

Elle rangea celui-ci dans sa poche, décidée.

« -Nous irons touché mot de ceci au comité en charge de la distribution de ces tickets. »

Ouais, fais ça Marie ! Attire-toi des ennuis quelques jours à peine après ton arrivée sur cette île.

Alors qu’elle voulut reprendre sa marche, son regard s’arrêta à nouveau sur un détail. A peine quelques mètres plus loin, elle était certaine de pouvoir identifier cette silhouette, aux yeux rivés sur la vitrine d’un magasin… Le visage de la Mentali s’éclaira un bref instant à la lumière d’une réminiscence, et aussitôt, elle se mit en marche pour rallier la personne.

Arrivée à sa hauteur, elle se tint droite, et après s’être assurée de la présence de ses Pokémon à ses côtés, capta son attention.

« -Salutations, mademoiselle Yamasaki. » elle fit un petit hochement de tête approbateur en sa direction lorsque leurs regards se croisèrent « Heureuse de vous savoir dans les environs. Comment vous portez-vous depuis notre rencontre ? »

HRP:
 


© Mzlle Alice.

_________________

«  Quelle irresponsabilité de notre part, que de mêler ceux qui ne réclament que la paix à une lutte fratricide…  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
avatar
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Kanto
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 882
Points d'Expériences : 155

Sujet: Re: Accoutumance topologique au biome renouvelé (et autres saugrenus événements)   Lun 15 Oct - 16:33

Accoutumance topologique au biome renouvelé (et autres saugrenus événements)
ft. Marie R. Uana
Lansat. Plus qu’un vieux souvenir dans l’esprit de Shiori. Elle n’avait jamais été particulièrement attachée à cette île. Elle n’était arrivée que peu de temps avant les premières échauffourées mêlant les intérêts des divers groupes présents dans la région, et n’y avait pris part que parce qu’elle en avait assez d’être entourée d’abrutis finis, et ses poings l’avaient fortement démangé ce jour-là. Elle l’avait regretté, un peu, une fois de retour chez elle à Céladopole, après les remontrances faites par ses parents et surtout son père. Et maintenant, elle était presque agacée. Adala n’était pas si mal, comme coin. Ses paysages étaient variés, ses habitants étaient plutôt sympas. Oui mais voilà, elle avait ramené de chez elle un « bagage » plutôt encombrant, du type frangin fashionista.

Shouhei et elle avaient toujours été… Différents. Ils avaient beau être jumeaux, ils n’avaient jamais été capables de nouer un lien plus loin que le stade « correct pour une fratrie ». Pourtant, ils n’étaient pas non plus si distants que cela. Son aîné – d’à peine quelques minutes – avait toujours fait l’effort de lui parler en langage des signes, et ne la forçait jamais à utiliser sa voix contrairement à la plupart des membres de sa famille, qui avaient abandonné la façon la plus confortable pour elle de s’exprimer depuis qu’elle avait obtenu ses implants. Ils partageaient même quelques goûts pour la mode, et le jeune homme s’y connaissait bien plus qu’elle en la matière. Mais elle était une cancre, une « délinquante en devenir », quand il était un élève brillant, passionné et impliqué dans tout ce qu’il faisait. Il était sage, elle était bizarre. C’était en général ce que les gens disaient d’eux.

Il ne lui avait jamais menti : leur vieux avait demandé à son fiston de la surveiller, pour ne plus risquer de voir se reproduire l’incident de la manifestation. Et partant de là, ils avaient fait un deal plus que convenable. Shouhei ne dénonçait pas ses quelques « écarts de comportement », tant que Shiori ne parlait pas du choix de cursus digne d’une starlette de son « frère modèle » à leurs parents. C’était peut-être le seul avantage qu’elle avait trouvé à cet internat pourri sur une île encore plus paumée que la précédente.

« - Arg ! Mais c’est pas possible, petit con… ! »

Ken venait de lui picorer la main. Assise sur son lit, Shiori s’était mise à… Attendre. Attendre quoi, me direz-vous ? Elle-même ne le savait pas. Elle n’avait eu la motivation de rien depuis son retour des vacances, et n’avait pas du tout envie d’aller faire connaissance avec ses « petits camarades ». Elle en avait vu largement assez à Cobaba, et son envie de solitude dépassait tout ce qu’elle avait pu ressentir jusqu’alors. La jeune fille haussa cependant un sourcil en constatant que la petite créature à plumes n’avait pas malmené ses doigts pour le simple plaisir de la faire souffrir – comme la plupart du temps –, mais bien pour attirer son attention sur sa trouvaille du jour : un papier. Elle songea un instant à se moquer des talents de chasseur de son compagnon Pokémon, mais en ramenant plus près l’objet, elle constata qu’il s’agissait d’un ticket de loterie.

« - Ouah. Des fois, t’es presque utile. » dit-elle avec un sourire en coin, venant frotter la petite tête du Piafabec du bout de son index et son majeur.

La minuscule créature prit un air fier et repartit voleter dans la pièce. Cette chambre, elle ne s’y ferait jamais, comme pour celle de Lansat. Elle ne se sentait chez elle que dans la demeure familiale, et encore. Y être retournée l’espace d’un instant lui avait fait un choc lorsqu’elle s’était sentie tout autant mal à l’aise que n’importe où ailleurs. N’avait-elle plus sa place nulle part… ? Quelques sombres pensées lui vinrent en tête. Rien de réjouissant ne lui venait jamais à l’esprit, mais là, c’était encore pire. Passant une main dans ses cheveux, elle secoua finalement la tête et se leva.

La décision de sortir lui était venue comme une envie de pisser. Elle qui voulait se retrouver seule dans le silence se retrouvait à ne pas le supporter. Et un tour des environs ne lui ferait pas de mal… Enfin, normalement. Elle avait opté pour une sortie « lèche-vitrines », ayant laissé Genki sortir de sa Pokéball. Avec un peu de bol, cela dissuaderait quiconque voudrait l’approcher pour lui parler, et elle pourrait profiter d’un peu d’air frais sans avoir à supporter la moindre interaction sociale.

Elle passa devant plusieurs magasins, regardant les enseignes et les produits. Vêtements, accessoires, attrape-touristes en tous genres, et même quelques objets utiles pour le combat. Elle ne comptait rien acheter en particulier, mais observait chaque marchandise avec un certain intérêt. A chaque fois que ses yeux se posaient sur un habit, elle s’imaginait avec, et passait à autre chose, jamais satisfaite du résultat. Et une fois encore, elle s’arrêta devant une vitrine, la fixant avec insistance, ce même problème lui revenant. Elle s’auto-agaçait. Enfin, de toute façon, qu’est-ce qui ne l’agaçait pas.

Une voix connue la fit sursauter. Putain, elle détestait être prise par surprise, bordel, c’était pas compliqué ! Un quart de seconde, elle afficha un air énervé, mais se calma en constatant qu’il s’agissait de Marie. Elle se souvenait de leur première rencontre pendant la manifestation, de tous leurs ennuis ensuite, et elle se rappelait qu’elles ne s’étaient pas revues depuis lors. Elle se tourna vers elle, les mains dans les poches de sa traditionnelle veste.

« - Ah, salut. Tu peux m’appeler Shiori hein… Et pas me vouvoyer, aussi. Et ça va. Ca se passe. On s’y fait. »

A nouveau, ses yeux se posèrent sur la vitrine à leurs côtés. Genki émit un petit souffle, venant gentiment renifler la blanche, tandis que Ken voletait au-dessus d’eux, curieux.

« - Fais pas gaffe au piaf. Il va sûrement essayer d’te picorer à un moment ou à un autre… »

Cette petite bête était décidément aussi hargneuse que sa dresseuse.

« - Et toi ? Comment… Comment tu t’sens après tout ça ? »
AkumaCursed


[Acquisition du ticket de loterie (Mercidem'yavoirfaitpenserj'avaisoublié)]


_________________

"When life gives you lemons, squeeze them and aim for the eyes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7402-502-shiori-un-poing-c-est-tout-100-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7404-shiori-yamasaki-pyroli
avatar
Todresseur Ranger

Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 33
Jetons : 3235
Points d'Expériences : 952

Sujet: Re: Accoutumance topologique au biome renouvelé (et autres saugrenus événements)   Mer 31 Oct - 12:57

Accoutumance topologique au biome renouvelé (et autres saugrenus événements)
feat Shiori Yamasaki


Marie afficha une mimique à mi-chemin entre la surprise et la contrariété lorsque son interlocutrice lui fit savoir qu’elle faisait mieux de ne pas la vouvoyer. Un peu gênée, elle parvint toutefois à réprimer son envie de triturer le bracelet accroché à son poignet.

« -Oh. Eh bien… C’est qu’il n’est pas dans mes habitudes de tutoyer mes comparses. Je crains avoir quelques difficultés à passer outre le vouvoiement de si tôt… Veuillez m’en excuser. » elle fit un petit sourire, presque fier « Ceci étant dit, je suis certaine de pouvoir vous apostropher en usant de votre patronyme pour nos échanges à venir. Cela vous convient… Shiori ? »

Oula. C’était bizarre. Elle eut un brusque instant de malaise en finissant sa phrase. Incroyable comme le simple usage de son prénom avait suffi à rendre cette discussion plus… Familière. La Mentali n’arrivait pas vraiment à déterminer si cela lui était préférable ou non, mais à priori, puisqu’il était de coutume d’appeler les gens par leurs prénoms, elle n’allait pas non plus s’en priver. C’était à ses yeux plus vraisemblable que de se mettre à tutoyer autrui, en tout cas.

Les Pokémon de la demoiselle étaient intrigués par elle, et Marie eut le réflexe de tendrement tendre sa main en direction du museau de Genki afin de le laisser la renifler. Elle ignorait s’il avait réellement eu le temps de mémoriser son odeur lors de leur première rencontre, mais rien ne l’empêchait de faire plus ample connaissance maintenant. Le Piafabec qui tournait au dessus d’elle attira également son attention, et si la Ranger n’était pas particulièrement hostile à la vue de cet oiseau vigoureux, elle afficha une expression moins confiante quand Shiori lui confia ses tendances au picotement.

« -… Existerait-il des signes annonciateurs ? »

Non pas que Marie doutait du confort des répercussions du bec de ce Pokémon sur son crâne, mais, si, en fait. Voilà pourquoi elle observa d’un œil méfiant le Piafabec pendant un court instant encore, avant de regarder celle qui lui faisait face au moment de répondre à sa question.

« -Je présume qu’il y a situation moins enviable. » elle se tourna vers sa Carmache, cherchant son approbation « Nous n’avons pas réellement gardé de séquelles des événements, mais le constat de notre nouveau domicile résolument vide m’a fait aujourd’hui réaliser à quel point les choses seront différentes, désormais. » elle fixa à nouveau Shiori, et fit un haussement d’épaule résigné « Lansat est derrière nous. Et j’escompte bien ne pas reproduire les mêmes erreurs que là-bas. »

Eh ouais, Marie n’était pas toujours une fille névrosée et dépressive. Elle savait parfois faire preuve de résolution et de détermination. De temps à autre. Quand l’envie lui prenait. Et qu’elle était d’humeur. Heureusement, aujourd’hui, elle l’était. Donc tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Pour l’instant, en tout cas.

De but en blanc, elle posa une question qui lui brûlait les lèvres depuis leur rencontre.

« -Il apparaît clairement que nous appartenions à la même académie, vous et moi, sauriez-vous m’éclaircir sur votre affiliation et parcours ? Simple curiosité.  »

OK OK, ON VA SE CALMER LÀ PEUT-ÊTRE ! Ne pas se montrer désagréable c’est une chose, appeler une inconnue par son prénom c’en est une autre, mais alors FAIRE LA DISCUSSION ? Qui êtes-vous ?! Qu’avez-vous fait de Marie ?! RENDEZ-LA MOI, CELA DEVIENT BEAUCOUP TROP ÉTRANGE !

Bon, d’accord, peut-être pas tant que ça. Il fallait reconnaître les choses telles qu’elles étaient : Marie éprouvait de la sympathie pour cette demoiselle qui avait accepté de pactiser avec elle en pleine guerre civile. D’une certaine façon, elle était presque reconnaissante. Aussi, il lui semblait naturel d’avoir un échange courtois et permettant entre autre l’approfondissement de leurs connaissances envers l’autre. Elles avaient un peu lutté pour leur survie ensemble, donc ce n’était pas si déconnant, selon elle.

La petite pression qu’elle ressentit sur son épaule lui fit comprendre que Sumia cherchait à attirer son attention. Après une œillade vers elle, le regard de Marie se dirigea vers la vitrine qui semblait avoir attisé sa curiosité, et à laquelle Shiori elle-même semblait apporter un certain intérêt. Marie s’en approcha, et observa les articles mis en présentation.

« -Vous escomptiez effectuer quelques emplettes ? Nous sommes nous-même en quête de quoi revêtir notre logis, peut-être sauriez-vous nous aiguiller ? Je… Dois bien reconnaître ne pas être qualifiée pour ce genre de pratique. »


© Mzlle Alice.

_________________

«  Quelle irresponsabilité de notre part, que de mêler ceux qui ne réclament que la paix à une lutte fratricide…  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
avatar
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Kanto
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 882
Points d'Expériences : 155

Sujet: Re: Accoutumance topologique au biome renouvelé (et autres saugrenus événements)   Jeu 6 Déc - 10:47

Accoutumance topologique au biome renouvelé (et autres saugrenus événements)
ft. Marie R. Uana
Marie était une fille spéciale. Jusque-là, Shiori n’était pas surprise. Elle savait aussi qu’elle était très différente de la jeune étudiante, et qu’elles n’auraient sans doute jamais aucun point commun. En fait, la Pyroli était même convaincue qu’elle n’aurait jamais aucun point commun avec personne, ou presque. Elle était trop dans la violence, ou dans le rejet des autres. Trop « vulgaire », peut-être, aussi. Et en cela, elle était totalement opposée à Marie, qui était tellement cul-pincé… Pardon, bien élevée, ahem, que cela arrivait presque à la mettre mal à l’aise. Mais elle se disait que c’était une question d’éducation, sans doute, et que ce serait indélicat de sa part de le noter plus que ça.

« - TopD. Spé-type en fait. Je pense me diriger vers le type combat... »

Ca ne serait une surprise pour personne, n’est-ce pas ? Sa question ne l’avait pas surprise outre mesure : tout le monde la lui posait, et elle était habituée à y répondre. Elle passa une main dans ses cheveux, replaçant discrètement son appareil bien caché en-dessous. Depuis l’incident de Lansat, elle avait toujours l’impression qu’ils allaient tomber. Les enlever à ce moment n’avait pas été une excellente idée, mais le bruit des explosions lui avait fait si mal qu’elle n’avait pas réfléchi en détail à la situation, et s’était laissée guider par son instinct, qui lui avait dit de ne plus rien entendre.

Cependant, sa demande suivante lui fit écarquiller légèrement les yeux. Déjà parce qu’elle n’avait quasiment pas pigé un traître mot du discours soutenu de la demoiselle, mais en plus parce qu’elle n’était pas certaine d’être elle-même la meilleure qualifiée en matière de style… Du moins, pas officiellement. Mais elle allait tenter de l’aider sans trop se faire cramer… Autant dire mission impossible. La ruse, ça n’était pas pour elle du tout.

« - Euh, bah, j’peux essayer… Je, euh… Je regardais juste, là. » tenta-t-elle de mentir. « Mais on peut voir pour entrer dans des boutiques, et on essaiera de trouver des trucs. Si tu veux. »

Une journée shopping entre filles… Si on lui avait dit un jour que ça arriverait.
AkumaCursed




_________________

"When life gives you lemons, squeeze them and aim for the eyes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7402-502-shiori-un-poing-c-est-tout-100-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7404-shiori-yamasaki-pyroli
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: Accoutumance topologique au biome renouvelé (et autres saugrenus événements)   

Revenir en haut Aller en bas
Accoutumance topologique au biome renouvelé (et autres saugrenus événements)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Nuevo :: Le centre ville :: Quartier Touristique-