>

Partagez | .
[Cours Été 2018 - Scientifique] La chimie et l'Alchimie || Solo
Aïko Hyakuya
Scientifique Novice

Région d'origine : Alola -- Mele-Mele
Âge : 15
Niveau : 11
Jetons : 303
Points d'Expériences : 167

Sujet: [Cours Été 2018 - Scientifique] La chimie et l'Alchimie || Solo   Jeu 25 Oct - 21:42

Chapitre 3 : Résoudre un mystère ?
Accompagnée de Pick et Cha


Jour premier | L’heure du départ.

Cher Journal,
Aujourd'hui est un jour particulier, c'est l'heure de mon premier cours. Les sujets sont donnés lors de notre arrivée au camp d'été sur l'île de Cobaba. J'ai eu de la chance je suis tombée sur un sujet très intéressant et en plus dans ma région natale, mais pas sur Mélé-Mélé. Sur l'île de Poni, la plus sauvage de l'archipel d'Alola, il a été aperçu un grand nombre de Pokémon chromatique d'origine inconnue. Je suis donc envoyée pour résoudre ce mystère. Je suis une habitante d'Alola et pourtant je ne suis jamais allée sur Poni. Il n'y a qu'un seul village, le village flottant sur un bord de l'île. Cela faisait un peu peur de partir comme ça à l'aventure sans connaître l'endroit où on va, mais en même temps c'était incroyable. Je me suis dépêchée de faire mon sac pour pouvoir partir à l'heure, il ne fallait surtout rien oublié sinon j'étais mal. Pick était encore endormi dans sa Pokéball, contrairement à moi lui n'était pas matinale. Cha se cachait dans la poche ventrale de mon sweat-shirt pour être au chaud et avec moi. Elle préfère quand Pick n'est pas dans le coin, car il veut toujours jouer alors qu'elle est plutôt de nature à apprécier le calme. Une fois le sac prêt, je me suis changée pour mettre ma tenue habituelle, je suis plus confortable comme ça. J'ai couru jusqu'au Ferry pour pouvoir être à l'heure, résultat j'ai eu 30 minutes d'avance. Tant mieux comme ça je vais pouvoir tenir mon journal de voyage. À la fin de cette aventure, on doit rendre un devoir donc il n'y a rien de mieux que de tenir un journal pour se souvenir de tout et pouvoir écrire un bon devoir. Oh mince ! Il faut embarquer, vite je range tout et je monte en direction de l'île de Poni, direction la maison (c'est pareil, c'est juste l'île en face de la mienne).


Jour deuxième | L’heure de l’aventure a sonné:

Cher Journal,
C'est le deuxième jour, désolé de ne pas avoir écrit hier une fois arrivée. Je vais te raconter. Après avoir embarquée sur le Ferry, je me suis endormie dans le bateau. Pick est sorti de sa Pokéball pendant que je dormais, car à mon réveil il était à côté de moi comme pour me surveiller et me protéger. Le trajet a été assez rapide, bon aussi je dormais, mais quand même ! Une fois arrivée sur Poni, mon séjour a été prévu par l'école. J'allais dormir dans une petite auberge au Village Flottant. L'auberge est magnifique, une maison sur pilotis qui a été refaite il y a peu. La gérante est très gentille, bon elle connaît ma mère c'est peut-être aussi pour ça qu'elle est gentille avec moi. J'ai le droit à une petite chambre avec vu sur le large. Dans le ciel, on peut apercevoir des Goélises et même des Bekipans. C'est bizarre, j'ai l'impression d'être chez moi alors que je ne suis jamais venue ici. Mais c'est un sentiment très agréable. Ma mission commence déjà, il fallait donc que je me dépêche, je n'allais pas rester ici indéfiniment. Avant de sortir, j'ai regardé comment allait mon œuf. Étant à Alola, peut-être que je passerais voir mon père sur le chemin du retour, j'ai bien dit peut-être. Mon œuf était un peu chaud, mais il ne bougeait pas encore. Je suis rassurée, il n'a rien subi pendant le voyage et il est sur la bonne voie. Bon, il est temps de se renseigner. Je me suis promenée dans le village Flottante pour essayer de trouver des informations sur ma mission. Je suis allée discuter avec une marchande de baie, voici ma conversation avec elle de ce que je me souviens :

« Bonjour Madame, je m'appelle Aïko et je voudrais me renseigner sur les apparitions de Pokémons Chromatiques, vous savez quelques choses ? »
« Ooooh Bonjour jeune fille, je suis Annabelle. Huum, il est vrai que depuis plusieurs semaines on aperçoit beaucoup de Pokémon de couleurs différentes. On les voit de temps en temps dans la plaine à l'Est. »me dit-elle.
« Annabelle, voyons ! On les voit principalement sur l'île Noadkoko ! » lui-répondit un marin qui passait par là.
« Mano, on en voit partout ! »

Je les ai remerciés avant de m'éclipser pour les laisser se disputer. Ils devaient bien s'apprécier pour se chamailler autant, c'est amusant comment Poni est très conviviale. Et finalement le reste de la journée j'ai décidé de me promener à la rencontre des habitants en leur demandant ce qu'il savait sur ce mystère. En gros, depuis plusieurs semaines les villageois ont aperçu des Pokémons chromatiques au Sud de l'île. Ils sont plus nombreux que la normale. Les lieux où ils ont été aperçus sont nombreux : la plaine, la forêt, le jardin, la prairie, les endroits les plus fréquentés par les habitants. Peu de personnes s'aventurent au-delà du grand Canyon de Poni. Après les avoir tous écoutés, je suis rentrée à ma chambre pour m'occuper de mes Pokémons et réfléchir à cela. Pick se coucha sur mon lit près de mon oreiller pour faire un somme. Après tout il avait veillé sur moi pendant tout le trajet et sûrement une bonne partie de la nuit également. Cha venait se positionner sur mes genoux pour profiter de mes caresses sans le foufou dans le coin. Je te laisse pour l'instant, mais je n'oublierai pas d'écrire mon avancée je te jure.


Jour 3 | L’exploration sauvage.

Cher journal,

Je commence à écrire alors que je ne suis même pas encore habillée. Mon œuf est de plus en plus chaud ! Dans les livres, il est dit qu'un œuf qui ne va pas tarder à éclore devient de plus en plus chaud à mesure que les heures passent. Et c'est bien vrai, il est de plus en plus chaud. Cha est beaucoup autour de lui comme une maman qui surveille son enfant. Cela me rassure qu'elle le surveille comme ça, au moins je suis sûre de ne rien louper. Pick s'en fiche un peu, du moment que je lui apporte toujours un peu d'attention. Aller, il est temps de partir. Aujourd'hui je vais essayer de m'aventurer au-delà du Grand Canyon. J'ai pris un bon petit-déjeuner pleins de vitamines pour avoir des forces. Pick s'est bien dépêché de manger sa gamelle, Mr est pressé de partir à l'aventure, Cha prend son temps pour manger, mais finit quand même rapidement. La petite commence à apprécier la vie en communauté même si ce n'est pas encore ça. Elle mange avec nous, mais ne reste pas longtemps. Là, elle rejoint vite la poche où il y a l'œuf qui est bien chaud ce matin. Je me suis dépêchée de rejoindre le chemin du Canyon. La gérante de l'Auberge a été super gentille de me faire un panier repas pour le midi. Elle voulait autant que moi découvrir l'origine de ce mystère. Je suis allée me balader d'abord dans la praire de Poni. Elle est magnifiquement fleurie avec des Pokémons sauvages qui se baladent partout. Je viens d'apercevoir un Granbull de couleur beige et un Couafarel bleu nuit. C'est la première fois que je rencontrais ses deux espèces de Pokémons sauf que dans mon souvenir, ce n'est pas leur couleur habituelle. Je les observais pendant un moment avant de me rendre compte qu'ils prenaient la direction du Grand Canyon. Le soleil était déjà bien haut dans le ciel. Mais j'avais décidé de les suivre malgré tout. J'ai avancé de plus en plus au fond du Grand Canyon, au point d'arriver au-delà de celui-ci. Je découvrais une magnifique prairie qui était caché derrière les falaises du Grand Canyon. L'herbe était bien verte, parsemé de fleurs plus belles les unes que les autres. Ce qui m'étonnait le plus c'était les Pokémons. Il y avait un grand nombre de Pokémons chromatiques. C'était incroyable vraiment ! …


Jour 4 | L’histoire de la rencontre.

Cher journal,

Je suis désolée, mais vraiment désolée. Je n'ai pas écrit depuis mon aventureau Grand Canyon. En gros, après le Grand Canyon j'ai découvert une magnifique prairie remplie de Pokémons multicolores. Et oui, j'utilise le terme multicolore, car c'est vraiment le cas. Il y a des Pokémons normaux et d'autres qui sont colorés d'une manière plutôt étonnante. C'était vraiment des Pokémons Chromatiques ! Et il n'y en a pas qu'un seul, mais plusieurs. En fait il y a quasiment que ça. Je me suis aventurée un peu plus loin dans la prairie pour rencontrer un vieux monsieur. On a échangé quelques mots.

« Bonjour Monsieur, vous vous êtes perdu ? »
« Oh bonjour Mademoiselle, je ne suis pas perdu étant chez moi. Cette prairie est ma maison et mon œuvre d'art. »
« Votre œuvre d'art ? Comment ça ? Ah si je sais, vous plantez les fleurs que l'on voit partout. »
« Non, non. Les Pokémons sont mes toiles, je peins le paysage sur eux. »

Après avoir dit cela, le vieux Monsieur est parti. Je ne l'ai pas revu ce jour-là. Je suis restée pour observer les Pokémons. En regardant bien, on peut observer que les Pokémons de types Feu n'ont pas changé de couleur, ils sont tel qu'ils sont naturellement. Puis cela varie, selon les autres Pokémons, certains ont les couleurs qui ressortent alors que d'autres la couleur semble passée. Sauf que la nuit commençait à tomber et Pick me poussait à retourner au Village. Je refis donc le chemin en arrière et bien évidemment quand je suis sortie du Grand Canyon il faisait nuit. Forte heureusement, j'avais une application lampe torche sur mon Ipok, Cha étant sur mon épaule pour me protéger. Arrivée dans la prairie du Sud de Poni, je me suis retrouvée nez à nez avec l'Aubergiste qui s'inquiétait de ne pas me voir revenir. J'ai donc partagé mon repas du soir avec en lui parlant de ma découverte du vieux Monsieur. Elle m'a raconté que c'est un ancien pêcheur converti en peintre. Au début, il faisait les paysages, la praire, le Port, le village puis les Pokémons des touristes, des habitants et des Pokémons sauvages. Et du jour au lendemain, il a disparu. Ils l'ont cherché pendant un long moment, en vain. Les habitants ont fini par penser qu'il avait quitté l'île. Je décide donc de retourner le voir le lendemain pour en savoir plus.



Jour 6 | L’origine du problème.

Je peux donc enfin te raconter la journée d'aujourd'hui. Je suis donc partie revoir le vieux Monsieur de la prairie au Nord de l'île. L'aubergiste m'a donné un panier repas pour moi ainsi que Marco, oui le vieux Monsieur s'appelle Marco. Je ne mis pas longtemps à le rejoindre vu que je me souvenais parfaitement du chemin à prendre. Pick n'était pas encore réveillé, après tout hier soir, il avait encore veillé sur moi pendant que je m'endormais. C'est Cha qui m'accompagne le long du trajet. C'est marrant, généralement les deux ne s'accordent pas, mais quand il s'agit de prendre soin de moi ils s'entendent à merveille. Je fais attention à mon sac, l'œuf étant de plus en plus à mesure que les heures passent. Je pense que l'éclosion n'est plus qu'une question d'heure voire 1 à 2 jours pas plus. Arrivée dans la prairie, je me mets à la recherche de Marco. Derrière une plantation d'arbuste, je découvre une petite cabane faite d'un vieux bois. Je toque à la porte et entre sans attendre. Marco est en train de peindre sur Couafarel très amical.

« Bonjour Monsieur Marco ! »
« Oooh la jeune fille est de retour, dis-moi ton nom. »
« Aïko ! » « Chaaaa, Pachaaa ! » « Et voici Cha, mon Pachirisu ».

Nous avons échangé sur les Pokémons et notre passion commune sur l'observation de Pokémon. Je lui demandais si c'était lui qui peignait sur les Pokémons de l'île. C'était bien lui et il en était fière. Il fabriquait lui-même la peinture avec les ingrédients qu'il trouvait autour de lui. Les Pokémons tellement gentils se laissaient faire sans aucun soucis et revenait. Puisque oui les Pokémons revenaient au bout d'un moment sans la peinture. Je suis restée un moment avec lui, a discuté lui en train de peindre et moi en train de dessiner ce tableau. Je lui donne également le panier repas que Mme l'Aubergiste avait préparé. En milieu d'après midi je réfléchissais aux Pokémons chromatiques vu au Sud de l'île. Et si c'était des Pokémons que Mr Marco avait peint avec sa peinture maison. Cela n'explique pas pourquoi cela restait aussi longtemps. Une fois à l'auberge avec Pick qui a remplacé Cha, je pose une question à l'Aubergiste.

« Est-ce qu'il est possible qu'un mélange de baies restent plusieurs jours intactes ? »
« Tu parles de si on utilise cette mixture pour quelques choses ? Je sais qu'il faut parfois faire très attention certaines tâches énormément à un point où il faut plusieurs lavages de mains pour faire disparaître la couleur. »
« Merci beaucoup ! »

Je suis partie comme une voleuse en direction de ma chambre pour prendre ma lampe torche. J'annonce que je reviendrais peut-être avec la nuit voir la nuit déjà tombée. Je retournais rapidement voir Mr Marco qui s'étonna de me revoir aussi vite. Je lui parlais des Pokémons Chromatiques au Sud de l'île. Il m'avoua que certains Pokémons qu'il avait peint, avait disparu et ne revenait pas. Je lui annonçais que le mélange de baies qu'il utilisait pour sa peinture avait une réaction un peu spécifique. La peinture déteint sur le poil ou la peau du Pokémon et reste plusieurs jours comme ça sauf les Pokémons qui ne peuvent pas se baigner. Il s'inquiétait pour la santé des Pokémons. Je le rassurais, les Pokémons ne risquaient rien juste de donner de faux-espoirs aux personnes qui souhaitent les capturer en croyant qu'il était chromatique. Mr Marco me demandait s'il voulait que j'arrête. Je ne voulais pas qu'il arrête. Certes certains dresseurs seraient déçus de ne pas avoir un chromatique contrairement à ce qu'ils avaient vus. Je lui expliquais en détail ma venue sur Poni, que je devais étudier l'apparition d'un grand nombre de Pokémon Chromatique sur Poni et nulle pas ailleurs à Alola. Je le remerciais des moments passés avec lui et des grandes discutions qu'on a eues. Pour me remercier il voulait peindre quelque chose, par exemple la chose qui brillait dans mon sac. Je sortis l'œuf pour lui montrer. Apparemment il allait éclore d'ici quelques minutes. Mr Marco en profitait pour le peindre comme dernier souvenir et hommage à la fin de sa vie d'œuf. Il décide de faire une petite fleur, mais il n'a pas pu en faire plus. Une lumière éblouissante est apparu autour de l'oeuf pendant quelques secondes avant de laisser la place à un petit Kraknoix. Je n'ai pas reconnu ce Pokémon sur-le-champ, Mr Marco oui. Il s'agit d'un Kraknoix, de la famille des Pokémon Piégeur. Il est de type Sol. Je me suis approchée de lui doucement pour le prendre dans mes bras.

« Bonjour toi, je suis Aïko ta dresseuse. Est-ce que le nom de Marco te plaît ? »
« Krak..Krak »

Mr Marco me disait que je n'étais pas obligée, mais je le voulais. Je remerciais Mr Marco avant de rentrer au Village Flottant avec mes Pokémons : Pick, Cha et Marco. L'Aubergiste m'a préparé un très bon repas pour le dernier soir que j'allais passer à Poni. Dans la soirée j'en profite pour écrire mon devoir. Je raconte tout en détail, mon aventure sur l'île, la découverte du Grand Canyon avec les différents Pokémons que j'ai rencontrés. J'écris même ce qu'il se passe le soir : les grandes discussions avec l'Aubergiste et quelques habitants, mais surtout le magnifique échange que j'ai eu avec Mr Marco. Bon. Il est l'heure de dormir, le voyage de demain va être long. Pour une fois, je décide de dormir avec mes Pokémons dans mon lit : Pick se couche à mes pieds, Cha se colle à mon oreiller et Marco, le nouveau-né, se positionne du côté opposé au mien.




Après cette aventure, la jeune fille est passée voir ses parents sur l'île de Mélé-Mélé. Sa maman était très ravie de rencontrer les Pokémons de sa fille. On aurait même dit qu'elle était plus ravie de les voir eux plutôt que sa propre fille. Son père avait un carnet à la main et notait ses observations sur le Pokémon sorti de l'oeuf qu'il avait confié à sa fille. Il était très content de ce qu'elle avait fait, mais très vite il partait de la maison pour reprendre ses recherches. Elle ne restait pas très longtemps. Elle devait se dépêcher de rentrer sur l'île de Cobaba pour rendre son devoir et pouvoir assister à temps à la rentrée sur la nouvelle île. Je pourrai conclure par "Ils finirent heureux et eurent beaucoup d'enfants, mais je pense que ce n'est pas la bonne histoire.


HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7452-507-heu-bonjour-termineegivrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7473-aiko-hyakuya-givrali#76641
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 10529

Sujet: Re: [Cours Été 2018 - Scientifique] La chimie et l'Alchimie || Solo   Dim 4 Nov - 22:27

Modération

Appréciation
La structure en mode journal est un bon point, surtout avec le petit ajout des images à l’intérieur. On va donc suivre une petite Aïko qui repart dans sa région natale, pour enquêter sur une abondance de Pokemons chromatiques. L’enquête se déroule plutôt posément, entre les PNJs et l’étude sur le terrain...Et la révélation, même si elle arrive un peu trop vite à mon goût, est pour le moins originale. Des Pokemons peints par un vieil excentrique...Après les baies guimauves et la mutation random, j’avoue que ça peut faire du sens.
Quelques fautes à recenser, cela dit, attention à la rédaction pour les éviter la prochaine fois !

Gain Tu gagnes 12 exps !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[Cours Été 2018 - Scientifique] La chimie et l'Alchimie || Solo
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Reste du monde :: le reste du globe :: Alola-