>

Partagez | .
[Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon
avatar
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 36
Jetons : 2153
Points d'Expériences : 785

Sujet: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   Dim 4 Nov - 1:00

Combattants d'élite

🔥 🔥 🔥
ft Lucas Emerillon
♬♪♫♩♫♪♬
I, I've been waiting for someone like you
But now you are slipping away


J’ouvre doucement les yeux, avant de regarder l’appareil infernal qui m’a tiré des bras de morphée…Pourquoi mon réveil sonne aussi tôt ? J’ai pas cours aujourd’hui pourtant…C’est encore un coup de Lucifer c’est ça ? Je me redresse légèrement pour voir mon Reptincel allongé à moitié sur mon bureau, à moitié dans le vide. Je me demande comment il fait pour tenir en équilibre avec deux pattes et sa queue dans le vide. Mais bon ce n’est pas lui qui a modifié mon réveil, sinon il serait en train de mourir de rire. Aucun de mes pokémons hors de leur pokéball ne semble responsable de cette blague…enfaite je suis en train de me demander si s’en est vraiment une. Attendez cerveau Yunien loading 60%...

Ha…ce n’est pas une blague de mes pokémons pour une fois, je me souviens maintenant, c’est moi qui ai mis ce réveil. Aujourd’hui j’ai peut-être pas cours, mais j’ai une mission pour l’académie, et ce serait bête d’arriver en retard. Je soupire avant de me lever, et de légèrement secouer le ventre de mon Reptincel pour le réveiller. Ça marche sauf que ça marche trop bien, il se réveille en sursaut et tombe du bureau, atterrissant ventre contre terre. Oups, j’ai peut-être fait une bétise….je me mords la lèvre avant de passer une main gênée dans mes cheveux.

- Désolé Lucifer, je ne voulais pas te faire tomber.

Il me juge du regard avant de soupirer et de se redresser pour retourner sur le bureau, bien décidé à reprendre son sommeil. Mais je ne peux pas le laisser rejoindre le monde des rêves, je vais avoir besoin de lui pour la mission qui m’attends.

-Te rendors pas Luci, c’est aujourd’hui la mission pour jauger les adversaires du professeur Ace

Ces mots semblent tout de suite faire mouche, car mon Reptincel tourne vivement la tête vers moi, ses yeux brillants d’une lueur que je reconnais bien, celle du combat. Je ne peux m’empêcher de sourire face à cette réaction. Comme pour moi, le mot combat suffis à faire passer toute mauvaise humeur. Et apparemment il n’est pas le seul à avoir entendu le mot combat, un bruit de patte sur le mur me fait savoir qu’Astrega est bien réveillée, et prête à se battre. Je crois que mon tempérament d’accro au combat a trop déteint sur mes pokémons, au point que je me demande qui aime le plus les combats, moi ou eux ?

Enfin je pense je pense, mais le temps lui ne s’arrête pas, il faut que je me prépare si je veux être à l’heure sur le terrain de combat. Je me rends dans la salle de bain pour une bonne douche, ce qui me laisse le temps de réfléchir un peu plus à cette mission. Le professeur Ace reçoit un nombre incalculable de demande de défi depuis qu’il est revenu à PC. Et s’il arrive à repousser la plupart des challenger, certain se montrent un peu trop…disons insistants. A tel point que le nouveau directeur de l’académie à demander à certains élèves d’affronter ces challengeurs, histoire de faire un petit tri sélectifs. Et bien sûr, quand j’ai vu cette annonce comme quoi il cherchait des élèves volontaires, j’ai pas pu résister. En même temps, ça n’a pas du étonné l’administration quand je me suis portée volontaire, toutes les missions que j’ai effectuées pour l’académie, ce sont des missions ou il y a du combat.

Je sors de la salle de bain une quinzaine de minutes plus tard, habillé d’une robe pull avec un leggins, mes cheveux attachés en une haute queue de cheval, et une fine couche de maquillage sur le visage. C’est vrai que comme ça, je ne corresponds pas au stéréotype de la Topdresseuse, mais ça me passe un peu par-dessus la tête ces idées de stéréotypes. Je ne vois pas pourquoi une topdresseuse ne pourrait pas être habillé comme une coordinatrice ? Enfin je ne vais pas partir dans un débat stéréotypien ça ne sert à rien. Mais peut-être que mes adversaires du jour vont baisser leur garde, ils me prendront peut-être pour une jeune fille lambda qui a voulu essayer de faire des combats.

Je ne peux m’empêcher de sourire en voyant toute mon équipe prête au combat. Enfin je dis toute, j’entends par là tout ceux qui aiment le combat, ça exclu donc Lurida, Moegami et surtout Deva. En effet cette petite Magby a un caractère bien trempé, elle est vraiment imbue d’elle-même et fait très attention à son image. Ce n’est même pas la peine de lui parler de combat, j’ai essayé…j’ai failli perdre quelques mèches de cheveux dans les flammes. Je rappelle donc tous mes pokémons aptes au combat dans leur pokéball, avant de sourire au trois qui restent dans ma chambre.

-Je vous laisse seuls quelques heures, faites bien attention à ne pas faire de bêtise

Toutes les trois acquiescèrent avant de se dispatcher dans la chambre, Moegami sur mon lit, pour terminer sa nuit, Lurida est partie tailler le dernier petit arbuste que je lui ai ramené, alors que Deva est partie s’allonger devant la fenêtre, surement pour profiter des rayons du soleil. Je sors donc de ma chambre avant de me diriger vers le stade olympique. Preuve que ces combats ne sont pas anodins, nous avons eu l’autorisation d’utiliser le terrain des grands matchs…Non ça aurait été trop beau, on a l’un des terrains d’entrainement, mais c’est quand même au stade. Je vais renvoyer ces challengers vite fait bien fait…

Enfin pas toute seule, pour cette mission je vais être accompagné d’un ancien élève de l’académie, et de ce que j’ai compris, c’est aussi un dresseur spécialisé dans le type feu. Peut-être un rival potentiel qui sait. Enfin je pense que son aide sera la bienvenue, les adversaires d’aujourd’hui sont quand même des dresseurs redoutables, pour vouloir affronter le professeur Ace.

Mais ce n’est pas pour ça que je vais les laisser gagner le droit d’avoir un combat avec le prof. Ce dernier veut du calme depuis son incident avec son pokémon, ce que je peux comprendre, même si je n’approuve pas cette méthode. C’est comme quand on tombe de Ponyta, il faut tout de suite se remettre en selle…enfin bon, ma mission est de dégager les challenger, et c’est ce que je vais faire.

J’arrive au stade après de longues minutes de marche, mais personne n’est encore présent…bon ba je n’ai plus qu’à attendre, j’espère que mon partenaire ne va pas me faire faux bond.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
avatar
Adulte Etudiant Spé Type

Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1861
Points d'Expériences : 1816

Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   Dim 4 Nov - 23:56

Lucas ?

Comme à chaque fois depuis que tu avais rejoint Aslan pour ton stage d'école, dès qu'il prononçait ton prénom sur ce ton neutre, tu savais d'avance que quelque chose t'attendait. Quelque chose d'intéressant. Immédiatement donc, tu abandonnas ton entraînement physique du moment pour rejoindre le blond dans la cuisine de votre petite maison, tout sourire. L'homme était tranquillement installé sur une des chaises de la table au centre de la pièce, te fixant avec le même sourire que celui que tu avais à ce moment-là, te motivant à le rejoindre dans la seconde au niveau de la table. Tu te posas donc rapidement sur une autre des chaises à disposition et porta tout ton intérêt sur le champion d'arène.

Oui ?
Regarde ça. Ça devrait te plaire.

Accompagnant ses mots, il sortit un journal déjà ouvert à une page précise et t'invitas à le lire, ce que tu fis dans la seconde. La page concernait toutes les petites annonces du moment, notamment celles proposées par la Pokémon Community. Sauf que cela, tu t'en fichais pas mal dès l'instant où tu lus ce que voulait te montrer Aslan. Lisant lentement, ton sourire déjà bien dessiné s'agrandit de manière exponentielle, atteignant très vite sa limite au point de te faire mal aux joues. Mais ça aussi, tu t'en fichais complètement. L'énoncé de l'annonce sous tes yeux était beaucoup trop folle pour que tu parviennes à conserver ton calme, aussi restas-tu bloqué quelques secondes le temps que tu retrouves ton calme et ton sérieux. Tu finis tout de même par lâcher un rire gras amusé qui en disait long sur ton état émotionnel du moment.

Haha, sérieusement ! Ace qui aurait besoin d'aide ? C'est la meilleure celle-là !

En disant cela, tu fis sourire un peu plus Aslan, qui se montra pour sa part plus mature dans sa réaction – même si tu devinais assez aisément qu'au fond de lui, il était prêt à rire à pleins poumons lui aussi. Ace qui a besoin d'aide ! Tu n'aurais jamais imaginé un seul instant que ce jour arrive. Enfin, tu avais entendu parler de son accident de l'année dernière qui aurait détruire sa réputation de dresseur, mais tu n'aurais pas pensé qu'elle le fasse tomber si bas. Une légère tristesse vis-à-vis du rouquin s'installa en toi, mais elle fut vite chassé par l'excitation de cette annonce. S'occuper d'adversaires pour ce cher Ace. En lisant et en relisant l'annonce, tu compris finalement que ce n'était pas vraiment de son fait, que quelqu'un d'autre s'était mêlé à cela – le nouveau directeur peut-être ? – mais cela t'importait : dans les faits, le dresseur déchu demandait à pouvoir transférer ses confrontations aux autres. L'occasion était trop belle pour toi. Et en prime, tu allais pouvoir te moquer de ce cher Ace qui n'était probablement plus que l'ombre de lui-même aujourd'hui. Oh que c'était jouissif, rien que d'y penser. Il fallait absolument que tu fasses cette mission.

Alors, qu'est-ce que tu en penses ?
Eh bien, j'imagine que si vous me l'avez montré, ce n'est pas seulement pour que j'en rigole.
C'est toi qui voit.
Dans ce cas, je ne vois pas pourquoi refuser une telle proposition !

Aslan afficha cette fois un sourire satisfait. Il récupéra le journal puis t'invita à aller t'occuper toi-même de t'inscrire pour cette mission. Après tout, c'est toi qui te proposait, alors pourquoi laisser les autres s'occuper de tout pour toi ? Aslan est de ceux qui n'aiment pas les gens dépendants des autre. Et tu le comprends. C'est donc sans hésitation que tu te rendis rapidement jusqu'à la résidence Aquali où tu pus faire connaître ton intention, espérant une réponse rapide. Cela n'a pas tardé. Le soir même, tu reçus un message sur ton Ipok t'invitant à prendre connaissance de toutes les informations détaillées auprès du directeur de la Pokemon Community, Archibald Snow, afin de pouvoir être parfaitement prêt le jour venu. Tu as donc eu une petite entrevue avec le vieil homme qui t'a expliqué avec un ton étrangement enjoué que tu allais devoir affronter les dresseur Tyke Mison et Randall Feather avec une dénommée Yuna Akabara. Si les noms de tes adversaires ne t'étaient pas inconnus, celui de la Givrali – puisque c'en était une, d'après les informations fournises par Archibald – l'était totalement. Coup du hasard cependant, celle-ci se trouvait être une spécialiste du type feu, ce qui te réjouit grandement. Ce futur combat promettait d'être très intéressant. Par la suite, tu t'es occupé de préparer une équipe de six Pokémon parmi tes combattants dans le doute où tu ne connaissais pas la forme de combat à venir. Pour cette fois, ce furent donc Freed, Piou, Zéro, Ulter Chaos, Bahamut et Afro Gunsou qui te suivirent. Pourquoi Afro G me direz-vous ? Tout simplement que ces derniers temps, le grand gaillards se trouvait fort frustré d'être mis sur la touche pour les combats. Pour cette fois donc, il décida de s'imposer. Ce qu'il réussit très bien puisqu'il te convainquit de le prendre avec toi. Durant les entraînements pour le combat à venir, il se montra d'ailleurs le plus motivé possible, obtenant des performance bien plus qu'honorables. Le jour arrivant, il était chaud bouillant, tout comme les autres d'ailleurs.

Bonne chance. Ah, et n'hésite pas à faire de la pub pour mon arène si tu en as l'occasion, ça serait bien que plus de jeunes se tentent à m'affronter !

Sur ton départ, Aslan était venu te saluer. Si au début, tu t'étais dit qu'il était simplement sympathique de sa part de faire cela, tu compris avec ses mots qu'il ne t'avait pas simplement proposé cette mission par simple envie de te proposer un énième challenge : il pouvait y gagner des intérêts, le fourbe. En le comprenant, tu lâchas un petit rire amusé avant de hocher la tête, sans toutefois répondre explicitement à sa remarque, puis tu t'envolas sur Bahamut pour rejoindre le stade Olympique où se disputerait la rencontre. Si vous n'aviez pas obtenu mieux que l'un des terrains d'entraînements pour cette rencontre, c'était quand même assez dingue d'avoir pu obtenir l'accès au stade pour cela.

Tu étais plus motivé que jamais à l'idée d'y être.

Après une petite dizaine de minutes de vol, tu finis par atteindre l'énorme bâtiment et ne tardas pas à te diriger vers l'entrée principale où tu tombas nez à nez avec ta partenaire du jour, Yuna. Par réflexe , tu avais fait sortir Piou et Freed de leurs Pokéballs alors quand tu arrivas, les deux se tenaient de toute leur hauteur derrière eux, lançant un regard neutre en direction de la demoiselle. De ton côté, tu la détaillas rapidement, découvrant en quelques secondes une jeune fille à la chevelure bleue ciel et aux yeux roses éclatants habillée dans une tenue qui ne laissait pas penser au premier coup d'œil qu'elle était une dresseuse. Qu'importe. Tu as bien porté des vêtements de fille pendant plusieurs mois alors bon, tout est possible. Ce n'était qu'un détail de toute façon. Tu mis donc tout cela dans un coin de ta mémoire et te concentras sur le plus important.

Bonjour ! Tu dois être Yuna je suppose. Enchanté, je suis Lucas Emerillon, même si je présume qu'on t'a informé de qui j'étais.

Meilleur. Approche. Ever. Clair, simple, concis, tu pouvais pas faire mieux – en tout cas de ton point de vue. En plus de cela, voilà que le plaisir ne faisait que commencer puisqu'Ace choisit cet instant pour se manifester, apparaissant de nulle part grâce à son Alakazam bien connu. En le voyant le visage balafré et les cheveux en vrac – en plus de cette barbe apparente bien que peu fournie –, l'envie de rire te vint, mais tu te retins, te contentant de sourire avec amusement.

Vous n'avez pas bonne mine on dirait, monsieur Creed.
Je vous prierai de ne pas vous moquer, monsieur Emerillon. Vous avez beau être à la botte de ce cher Aslan Fawkes maintenant, vous restez un de mes anciens élèves. Et à ce titre, vous me resterez toujours inférieur, c'est compris ?
Tout à fait, monsieur Creed.

Oh. Oui. Il était quasiment servi sur un plateau d'argent. Cependant, comme tout plat exquis, tu connais à en profiter un maximum et à savourer chaque instant. Tu te contentas donc de sourire avec beaucoup de plaisir à l'attention du dresseur déchu puis tu te tournas vers Yuna.

Bien, te sens-tu d'attaque ? On peut rentrer dans le stade ?

Mieux vaut s'assurer que tout va bien avant de se lancer dans cette mission. Cependant, intérieurement, tu t'impatientais déjà. Tu n'avais qu'une envie actuellement : aller sur ce terrain d'entraînement pour s'occuper des deux hommes qui vous attendaient probablement déjà à l'intérieur.

Oh que tu avais hâte que vous vous y mettiez !

HRP:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
avatar
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 36
Jetons : 2153
Points d'Expériences : 785

Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   Lun 5 Nov - 13:47

Combattants d'élite

🔥 🔥 🔥
ft Lucas Emerillon
♬♪♫♩♫♪♬
Il n’y a personne à l’entrée du stade, ce qui me laisse le temps de réétudier un peu mes adversaires du jour : Tyke Mison et Randall Feather. Ce sont tous les deux des champions déchu, ce qui peut signifier qu’ils auront une équipe monotype. C’est à double tranchant, s’ils ont une mono-plante ou une mono-glace, ça ira. Mais si c’est une mono-roche ou une mono-eau, je serai dans la mouise. Enfin on sera dans la mouise, car mon partenaire est un ancien élève spé type de l’académie. Et pas de n’importe quel type, un spé feu…Un coup du destin ? Je ne pense pas, en tout cas ça promet de donner un match des plus intéressants. Mais heureusement pour nous, nos adversaires sont respectivement spé normal et spé vol, ce qui ne nous avantages pas, mais ne nous désavantages pas non plus.  

Une voix derrière moi me tire de mon analyse, et je vois un homme aux cheveux blond et aux yeux bleus, accompagné d’un Tyranocif et d’un…un Braségaliiiiiii. Heureusement pour moi, des étoiles ne sont pas apparues dans mes yeux en voyant le pokémon feu/combat. C’est l’un de mes pokémons favori, et j’espère que Moegami deviendra comme ça un jour. Mais en regardant le Tyranocif, un frisson me parcours et je ressens comme une blessure dans mon dos…une douleur fantôme là où le Tyranocif obscur m’a blessée à Lansat. Je fais ce que je peux pour ne pas paraitre troublé, mais c’est ce moment que choisi Lucifer pour sortir de sa pokéball. Il regarde étonné les alentours avant que son regard ne tombe sur le Tyranocif de mon partenaire, et sans surprise il se met sur la défensive. Quoi de plus normal, quand on sait que c’est lui qui a failli être réduit en bouillie par un pokémon obscur. Mais je le rassure d’un geste de la main avant de reporter mon attention sur le blond.

-Enchantée Lucas, j’avais hâte de te rencontrer.


Son approche était claire, rapide et précise, la mienne l’est tout autant. J’apprendrais à le connaitre sur le terrain, on dit que de bon dresseur sont capables d’apprendre à connaître leur partenaire sur le terrain. On va voir si c’est le cas. Je n’aurais même pas eu le temps de lui parler plus, le professeur Creed arrive de nulle part avec son Alakazam. J’ai beau le voir en cours, j’ai du mal à me faire à sa balafre sur le visage, et il arbore toujours cet air un peu blasé. Lucas se permet d’emblée une remarque sur l’expression du prof, il n’a pas froid aux yeux, d’accord Monsieur Creed aurait perdue de sa fougue d’antan mais quand même. Bien sur le prof le remet à sa place, lui rappelant qu’il a été son élève et qu’il lui est inférieur…Je me demande si je ne vais pas faire exprès de perdre ce combat pour forcer mon prof à se battre, quel présomptueux. Enfin, ma mission est de dégager ses challengers, je n’ai donc pas le choix. Lucas reporte son attention sur moi, me demandant si je suis prête à rentrer dans l’arène, je lui souris avant de répondre.

-Je suis prête on peut y aller. Monsieur Creed, à tout à l’heure.

Je me dirige ensuite avec le spé feu dans le stade, pour rapidement arriver sur le terrain. Mon cœur bat de plus en plus fort, et l’excitation se fait de plus en plus présente, comme à chaque gros combat que j’ai à faire. J’observe un peu les alentours, c’est certes un terrain d’entrainement, mais des gradins sont présents tout autours, il y a même une tribune de jury. C’est probablement pour les matchs de qualifications, lors des tournois officiels, mais pour aujourd’hui ce sera amplement suffisant pour nous.

Mon regard balaye la zone et tome sur deux hommes qui sont en train de discuter entre eux. Le premier est un homme de la trentaine à lunettes, ils a les cheveux bruns courts, avec une petite mèche rebelle sur le dessus de sa tête. Un grain de beauté est visible sur le coin droit de ses lèvres, on dirait un pianiste dans son costume bleu marine, avec sa collerette et ses gants blancs. A côté de lui se tient un autre homme d’une trentaine d’année, des cheveux blancs et des yeux rouges. Un albinos peut-être ? Il porte une tenue militaire bleue, et il a un petit…une peluche de tête de Poussifeu sur la tête ? Je jette un coup d’œil à Lucas, avant de me diriger vers les deux hommes.

-Bonjour, excusez-moi, vous êtes bien monsieur Mison et monsieur Feather ?

Les deux hommes se retournent vers moi, et si le brun reste neutre, l’albinos semble surpris de me voir…enfin je pense qu’il est surpris de voir une jeune fille comme moi.

-Kesesese oui c’est bien nous, et vous ? Qui demande mon awesome personne ?
-Randall un peu de tenue devant cette demoiselle. Veuillez excuser le comportement de mon partenaire, vous êtes jeune fille ?

Oulàlà mais sur quoi on est tombé, c’est eux qui veuillent affronter le professeur Creed ? Et bien ça promet, on a d’un côté un albinos complètement cinglé, et de l’autre un gentleman…Bon je ne dois pas les juger à leur apparence, ils peuvent être de redoutable adversaire.

-Enchanté Messieurs, je me nomme Yuna Akabara et voici Lucas Emerillon, nous serons vos adversaires aujourd’hui.

Les deux hommes semblent comprendre rapidement la situation, et leur surprise se fait encore plus grande. Ils ne devaient vraiment pas s’attendre à se retrouver face à une frêle jeune fille, surtout pour savoir s’ils pourront affronter le grand Ace Creed.  

-Sérieusement ? Une gamine sortie de mode pour affronter mon awesomité ? Autant nous laisser affronter Ace tout de suite.

Je fronce les sourcils et croise les bras avant d’afficher un petit sourire en coin, c’est parfait, il ne me prends pas au sérieux. Je vais me faire un plaisir de lui faire ravaler sa fierté en combat, Randall Feather j’en fais mon affaire.

-Randall tu ne devrais pas sous-estimé cette jeune fille, je sais par expérience que les Akabara peuvent être de redoutable adversaire. Et je doute que la Pokémon Community nous envoie n’importe qui, ces deux jeunes personnes doivent surement être plus fort qu’ils en ont l’air.

Tiens, Tyke a l’air bien plus intelligent que son partenaire, en plus je suis certaine qu’il a déjà dû affronter mon père. C’est la seule solution pour qu’il connaisse la famille Akabara, mais s’il pense que j’ai le même style de combat que mon père, il se trompe lourdement. Enfin bref, je me tourne vers Lucas, on a oublié de parler du format du combat avant de venir ici…Bon ba on va improviser.

-Qu’est-ce que vous préférez Messieurs, un combat en duo, ou une battle royal ?

Je dois avouer que les deux formats me plaise bien, mais la battle royal pose un problème, Lucas et moi seront adversaires, et si on est pas un minimum synchro, on risque de perdre ce match.



Hrp:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
avatar
Adulte Etudiant Spé Type

Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1861
Points d'Expériences : 1816

Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   Jeu 8 Nov - 1:38

Ton arrivée n'eut pas vraiment l'effet escompté sur la jeune Yuna.

Enfin, en vérité, c'est la présence de tes deux compagnons qui joua, provoquant un air admiratif de la part de la demoiselle quand elle vit Piou, suivit très rapidement d'un air plus sombre et plus troublé quand elle tourne son regard vers Freed. Visiblement, la présence du Tyranocif semblait la gêner grandement. Cela se confirma quand son Reptincel chromatique se décida à quitter le confort de sa Pokéball pour venir à ta rencontre, esquissant immédiatement un mouvement de recul tout en se mettant sur la défensive, prêt à sauter le type roche. Tu te dis alors que la situation pouvait déraper à tout moment, mais heureusement, sa dresseuse le rassura rapidement d'un léger mouvement de la main avant de porter son attention sur toi. La voir agir ainsi te rappela un instant toi quelques années auparavant. Aujourd'hui, la plupart de tes compagnons te respectent et te suivent sans problème, obéissant presque par réflexe, et ceux qui s'ajoutaient à la « famille » s'habituaient progressivement à toi par l'intermédiaire de leurs aînés, mais il fut une époque où tu étais celui qui devait rassurer tout le monde dans les mauvais moments, qui devait apprendre à contrôler tes compagnons pour ne pas laisser leur colère les dominer. D'une certaine façon, c'était le bon vieux temps. Cela te donna du baume au cœur et te mit de bonne humeur, affichant alors un large sourire comblé tout en te présentant.

Enchanté Lucas, j'avais hâte de te rencontrer.

Elle avait hâte ? Il est vrai que si tu avais eu accès aux informations la concernant, il en devait en être de même pour elle à ton propos. Elle devait donc certainement être au courant du fait que tu étais un spécialiste du type feu. T'admirais-t-elle ? Pas impossible. En tout cas, elle devait sûrement être intéressé à l'idée d'accomplir cette mission aux côtés d'un congénère spé feu. Ce que tu comprenais parfaitement. Toi-même, tu étais bien ravi de pouvoir enfin rencontrer quelqu'un comme toi qui voue une passion pour ce type. Au fond de toi, tu n'as qu'une hâte : voir ce qu'elle vaut et à quelle point elle a développé sa passion. Dans l'immédiat, tu ne pus approfondir cela puisque ce fut le moment que choisit Ace pour se pointer, affichant son air blasé désormais bien acquis depuis son accident. S'en suivit la rapide discussion qui te combla énormément de joie tant l'envie de titiller le dresseur déchu était forte. Puis tu t'étais retourné vers Yuna pour savoir si vous pouviez y aller.

Je suis prête, on peut y aller. Monsieur Creed, à tout à l'heure.
Ne me décevez pas. Je n'ai clairement pas envie d'avoir encore à me coltiner d'autres adversaires inutiles.

Tu te retins de balancer une réplique. Néanmoins, une pensée te vint que tu ne parvins pas à échapper de s'échapper.

Pas d'inquiétude monsieur. Nous ferons en sorte de prouver que nous sommes les adversaires dont vous aurez besoin pour vous remettre sur le chemin du sommet.
Vous êtes bien prétentieux, monsieur Emerillon.

Tu avais lâché ça sans hésiter un instant. Tu avais envie de faire comprendre au dresseur à la chevelure rouge sang que vous étiez sur le chemin pour devenir aussi fort, sinon plus fort encore, que lui. Lui aussi avait répondu sans détours, sans hésitations. Ce qui fut étonnant néanmoins, ce que tu ne décelas pas la moindre trace de mépris. Simplement une constatation. Le ton plus neutre que prévu de la part d'Ace te prit énormément au dépourvu. C'était la première fois depuis que tu le connaissais qu'il ne considérait plus quelqu'un avec dédain. Il considérait, tout simplement. Comme quoi, son accident l'avait détruit bien plus que tu ne le pensais. Tu en aurais presque de la pitié pour lui. Mais tu n'étais pas là pour ça et de toute façon, s'il l'avait remarqué, nulle doute qu'il l'aurait très mal pris. Tu ne fis donc pas attendre Yuna plus longtemps et pénétra dans le stade à sa suite, laissant Ace repartir avec son Alakazam. Sans doute était-il simplement reparti se terrer quelque part loin des moqueries qu'il devait subir à la Pokémon Community, mais tu te dis qu'il était certainement parti s'installer dans les gradins autour du terrain pour pouvoir observer l'affrontement. Tu te dis qu'il n'avait sans doute rien à faire ou que vous aviez réussi à titiller sa curiosité suffisamment pour lui donner envie de voir ce que vous valiez.

Peut-être était-ce un mélange des deux ?

Quoiqu'il en fut, tu avanças avec une certaine fierté et un engouement croissante à mesure que vous progressiez dans les quelques couloirs reliant l'entrée du stade au terrain où aurait lieu votre combat. Le trajet est assez silencieux, aucun de vous deux ne se décidant à parler à l'autre, mais il est heureusement rapide et vous finissez par atteindre votre destination, vous retrouvant alors dans une gigantesque salle avec toit ouvrant et entouré de gradins plutôt simples. L'endroit avait tout d'une arène à la romaine mais en plus moderne. C'était assez marrant à noter. Cependant, ta concentration se déporta très vite sur deux silhouettes situé sur les abords du terrain à l'aspect encore tout à fait neutre mais dont les bords laissaient présager qu'ils pouvaient être modifié sur demande. Après quelques secondes pour s'approcher un peu plus d'elles, tu compris qu'il s'agissait de vos deux adversaires du jour qui se trouvaient en train de discuter de choses et d'autres.

À votre arrivée, les deux hommes ne vous repéra pas tout de suite et continua à parler entre eux.

Tu en profitas pour te remettre en mémoire tout ce que tu connaissais de ceux deux hommes. Les deux étaient plutôt connus, étant tous les deux d'anciens champions d'arènes – normal pour Tyke, vol pour Randall – ayant choisi de quitter le métier pour se consacrer aux compétitions. Le premier, Tyke donc, est un homme dans la trentaine dont l'aspect « veste bleu marine, collerette et gants blancs immaculés » laisse penser qu'il est également un pianiste, se distinguant par un physique plutôt longiligne et affiné assorti d'une chevelure brune coupée courte et d'un visage impassible et sérieux où s'est dessiné un petit grain de beauté qui le rend assez facile à identifier. Le second, Randall, est quant à lui un trentenaire également mais au style vestimentaire diamétralement opposé, sapé de bas en haut de vêtements militaires d'un bleu virant au vert foncé, et apportant un peu de couleur vis-à-vis de son teint assez pâle et ses cheveux d'un blanc cassé surprenant – peut-être était-ce un albinos, qui sait – sur lequel trônait une étrange peluche de Poussifeu. Pour sa part, le champion du type vol avait un physique bien plus impressionnant, ses muscles saillants et son torse large laissant transparaître les années passées à la selle.

Avec ces deux-là, vous aviez le droit à de sacrés morceaux.

Du temps où ils étaient champions, ils avaient été placé parmi les derniers à battre dans leur région et les vaincre était un véritable triomphe. Ils étaient surtout connus pour avoir des comportements assez spéciales pour des champions d'arènes, Tyke étant quelqu'un de très calme et donnant presque l'impression d'être autiste, Randall étant de son côté une personne au tempérament exalté, questionnant parfois sur sa véritable vocation. C'en était à se demander comment les deux hommes pouvaient se côtoyer sans aucun problème tant leur comportement n'avait rien à voir entre eux. Pourtant, en ce jour, voilà qu'ils étaient réunis tous les deux pour vous affronter, Yuna et toi, afin de pouvoir prétendre à se battre contre ce cher Ace. Dire que tu étais fier de pouvoir te retrouver face à eux était un euphémisme. Tu ne regrettais pas un instant qu'Aslan t'ait proposé une telle mission. Sans doute que tu l'aurais bien regretté après coup. Enfin bon, le fait est que tu étais là désormais, et c'était tout ce qui importait.

Bonjour, excusez-moi, vous êtes bien monsieur Mison et monsieur Feather ?

Ce fut finalement Yuna qui fit le premier pas, attirant aussitôt les deux hommes qui stoppèrent leur conversation pour se tourner vers vous, Tyke conservant son impassibilité légendaire et Randall se montrant au contraire très surpris en vous voyant. S'attendait-il à vous voir arriver plus tard ? À moins que ce soit de voir que ce serait un jeune homme d'un mètre quatre-vingt dix à peine entré dans la vingtaine et une jeune adolescente aux cheveux bleus ciel et ne devant pas dépasser le mètre soixante ni les seize ans qui allaient leur servir d'adversaires. Possible. En tout cas, il affichait un air surpris impossible à ne pas voir.

Kesesese oui c’est bien nous, et vous ? Qui demande mon awesome personne ?
Randall un peu de tenue devant cette demoiselle. Veuillez excuser le comportement de mon partenaire, vous êtes jeune fille ?

Yes ! Fidèle à ce qu'en disait les témoignages. C'est bizarre, mais cela te fit sourire de plaisir de voir qu'ils étaient bien tels qu'ils étaient décrits. Sans doute parce que cela t'évitait de découvrir des surprises chez eux. Avec ça, tu étais plutôt en confiance pour continuer la discussion, mais Yuna te prit au dépourvu, étant de toute manière celle à qui Tyke avait répondu.

Enchanté Messieurs, je me nomme Yuna Akabara et voici Lucas Emerillon, nous serons vos adversaires aujourd’hui.
Enchanté !

Tyke, qui était concentré sur ta partenaire du jour, se tourna alors subitement vers toi.

Emerillon, hein … Ce nom ne m'est pas étranger.

Lorsqu'il lâcha cela, tu fus grandement surpris. Il connaissait ton nom de famille ? Certes ton père avait été maire d'Oliville pendant un temps, mais tu n'avais pas souvenir que sa réputation soit assez grande pour dépasser les frontières de la ville. Quant à ta mère, n'en parlons pas. Elle n'avait jamais été quelqu'un de très ambitieuse. Damien donc ? C'était la seule possibilité. En comprenant cela, ta curiosité en fut attisé. C'est vrai que ton frère avait disparu plusieurs années sans donner de nouvelles, et tu ne savais toujours pas ce qu'il avait réellement fait pendant tout ce temps. Il n'était donc pas impossible qu'il ait fait la rencontre de Tyke pendant cette période. Mais de là à laisser une trace dans la mémoire du champion ? Tu voulus le questionner pour en savoir plus, mais tu fus stoppé par Randall qui reprit la conversation rapidement.

Sérieusement ? Une gamine sortie de mode pour affronter mon awesomité ? Autant nous laisser affronter Ace tout de suite.

Évidemment. Le champion de type vol ne pouvait pas rester de marbre devant la spécialiste type feu qui ne laissait pas réellement paraître sa férocité au premier coup d'œil. C'était quelque chose qui allait certainement pouvoir servir contre le probable albinos. D'ailleurs, tu vis que Yuna croisa ses bras tout en affichant un léger sourire en coin, te faisant comprendre plus ou moins ce qu'elle pensait vis-à-vis de lui. Tyke décida cependant de s'en mêler et se tourna vers son collègue.

Randall tu ne devrais pas sous-estimer cette jeune fille, je sais par expérience que les Akabara peuvent être de redoutables adversaires. Et je doute que la Pokémon Community nous envoie n’importe qui, ces deux jeunes personnes doivent sûrement être plus fort qu’ils en ont l’air.

Maintenant, tu comprends pourquoi on dit que Tyke donne l'impression d'être un autiste. Il semble avoir une intelligence supérieure à la vôtre et agir autant avec prudence qu'avec intelligence. Il ne vous sous-estimait, il ne vous surestimait pas non plus : il admettait les faits et cherchait à comprendre le degré de difficulté du match qui allait survenir tant en essayant d'entraîner celui qui serait probablement son partenaire pour le combat à venir. Celui-là allait être un sacré gros morceau comparé à Randall, même si ce dernier, de par la force de ses Pokémon, constituait également un sacré adversaire. L'issue de l'affrontement à venir était incertain, mais il semblait pencher par avance vers les deux trentenaires. Restait à voir comme Yuna et toi parviendrez à vous coordonner. Ce fut d'autant plus important que l'adolescente se tourna vers toi pour te poser une question – question qui fut également entendu par Tyke et Randall.

Qu’est-ce que vous préférez Messieurs, un combat en duo, ou une battle royal ?

… Battle Royal ? L'idée semblait sortir de nulle part. Rien que d'y penser, c'était invraisemblable pour toi. Pourtant, en y réfléchissant, cela te plaisait énormément. Enfin, l'idée de te retrouver avec Yuna comme adversaire ne t'emballait pas nécessairement, mais après tout, c'était l'occasion de voir ce que tu valais face à elle, et vice-versa. De plus, en vous coordonnant suffisamment, vous pourriez vous allier pour agir comme en combat double et, mieux encore, il n'était pas improbable que les deux champions se mettent en compétition pour savoir lequel affronterait Ace en premier. D'une pierre trois coups. Visiblement, les deux autres hommes avaient eu le même cheminement de pensée que toi et se fixèrent un instant avant d'attendre ce que tu en pensais toi-même.

La Battle Royal me tente bien !
Cela me tente également.
Vous trois contre mon awesome personne ? J'en suis carrément kesesese !

Tu souris de satisfaction.

Dans ce cas on va partir sur cela. J'imagine que vous avez tous deux ramené une équipe de six Pokémon ?

Tu fixas en posant la question Tyke et Randall qui hochèrent aussitôt positivement la tête.

Dans ce cas, on peut partir sur chacun son équipe au lieu des trois habituels, qu'en pensez-vous ?

Les deux champions se dévisagèrent un instant.

Cela n'a guère d'importance pour moi. Je me plierai à l'avis commun.
Vous tenez réellement à affronter mon awesome équipe en entière ? Kesesese ! Allez, je suis partant !

Tu laissas ensuite Yuna faire part de son avis puis une fois que les modalités furent totalement achevés, tu proposas à chacun d'aller se positionner sur un carré différent, le terrain ayant été visiblement aménagé pour accueillir ce type de combats. Tyke vous stoppa cependant dans la manœuvre une seconde.

Au fait, je suis déjà venu ici. Et je me souviens que l'on peut changer le terrain si on le demande. Qu'en dites-vous ?
Ma foi. Pourquoi pas !
Ah, c'est cool ça ! Faisons ça !

Encore une fois, vous attendîtes de savoir ce qu'en pensait Yuna de son côté, puis vous fîtes le nécessaire avant de vous positionner enfin dans vos placements, prêts pour le combat. Pour cette fois, nul arbitre, tout se ferait en auto-arbitrage. Vous vous fixâtes tous un court moment – du moins toi et les deux champions, puis chacun fit sortir son premier Pokémon. Pour ta part, ce fut Ulter Chaos qui y passa le premier, ce dernier apparaissant avec le calme dont il est devenu maître, armé de ses lunettes comme une petite secrétaire. De son côté, Randall fit sortir un imposant Gueriaigle. Pas le meilleur adversaire pour ton Chimpenfeu. Restait à voir ce qu'allaient sortir Tyke et Yuna. Quelque part, tu étais content que vous combattiez en Battle Royal : avec ça, les chances que le Gueriaigle cible immédiatement Ulter étaient réduites. Restait à voir ce qu'en dirait ta chance …

C'est quand vous voulez.

Tu étais plus chaud bouillant que tu ne le fus jamais auparavant. Parce que tu te rendis compte que c'était la première fois – Goyah et Blanche exclus – que tu allais combattre réellement en tant que dresseur. Bon, il y avait aussi eu la mission avec Djelly Fish il y a quelques temps de cela, mais tu te considérais encore comme un simple débutant à ce moment-là, donc tu ne le comptais pas vraiment. Aujourd'hui, ce n'était plus le cas. Tu avais atteint un niveau tel que tu pouvais espérer pouvoir être reconnu comme un adversaire de valeur parmi les hautes strates du monde des dresseurs Pokémon  - ou en tout cas des strates moyennes, ce qui était déjà très bien en soi pour un jeune comme toi – et il ne te restait maintenant qu'à prouver ta valeur. Aujourd'hui, tu en avais enfin l'occasion. L'occasion de te faire connaître. L'occasion de devenir quelqu'un.

Lucas, ce jour-là, c'était celui de ta révélation au monde.
Un jour que tu n'oublierais sans doute jamais plus …

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
avatar
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 36
Jetons : 2153
Points d'Expériences : 785

Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   Ven 9 Nov - 0:27

Combattants d'élite

🔥 🔥 🔥
ft Lucas Emerillon
♬♪♫♩♫♪♬
Les trois hommes me regardent étonnés, c’est sûr qu’ils ne devaient pas s’attendre à une telle proposition venant de ma part. En même temps une battle royal n’est pas la solution la plus simple pour se départager, il y a beaucoup de paramètre et d’aléatoire à prendre en compte. Mon regard améthyste fixe Lucas, a qui ma question était destinée à l’origine, il semble peser le pour et le contre de mon idée. Mais j’ai le sentiment que l’idée l’enthousiaste personnellement, il a l’air d’être comme moi, il veut réussir la mission, mais il veut aussi savoir ce que je vaux. Je la vois, cette petite flamme dans ses yeux, cette flamme du défi. C’est donc sans surprise qu’il accepte l’idée de la battle royal.

Nos deux adversaires du jour semblent eux aussi peser le pour et le contre de cette proposition. Je suis étonnée de voir Tyke accepter tout de suite la proposition, lui qui semble agir avec précaution, il a accepté bien vite ce combat. Il doit surement avoir une idée derrière la tête, il va falloir que je me méfie de lui dans le combat, il serait capable de vraiment tirer profit de la battle royal. Son partenaire Randall lui fonce tête baissé, et il accepte sans hésiter…oui je pense que c’est jouable de le retourner contre son partenaire si on se débrouille suffisamment bien.

-Parfait dans ce cas.

Mais c’est au tour de Lucas de me prendre de court, il propose de se servir de nos six pokémons pour ce combat, au lieu des trois pour une battle royal…Je ne suis pas certaine de pouvoir tenir un combat à 6v6v6v6…Mais je ne peux pas faire grand-chose contre ça, c’est moi qui ai proposé la bataille royal, à moi d’assumer l’imprévu. Tyke n’a pas vraiment l’air contre, je pense qu’il s’en fiche, trois pokémon ou six, ça ne doit pas faire une grande différence pour lui. En plus s’il a une équipe plutôt résistante, on risque de se retrouver désavantagé. Randall quant à lui ne se pose pas de question, il semble content de pouvoir montrer son ‘awesome’ équipe à tout le monde. Tant qu’ils ne lance pas un pokémon Vol/Eau ça me va.

-Pourquoi pas, l’enjeu de ce combat vaut bien un petit challenge supplémentaire.


J’essaye de refocaliser nos adversaire, le spécialiste du type vol en particulier, sur son objectif, qu’il se laisse emporté par l’enjeu du combat, et qu’il commette des erreurs si jamais il n’y arrive pas. Je ne m’attendais pas à faire un tel combat en venant ici, mais c’est ça les missions avec la PC, on ne sait jamais à quoi s’attendre vraiment. Je souris à Lucas, je ne pense pas avoir besoin de lui dore, même si c’est une battle royal, le but et que l’un d’entre nous deux gagne le combat. Mais ça m’empêche pas que l’on se lance quelques petit pic par-ci par-là…enfin tant qu’il ne déchaine pas son Tyranocif contre moi, ça me va.  Nous commençons donc à nous diriger vers les petits carrés prévu pour nous positionner, mais le ‘’pianiste’’ nous interpelle. Il nous annonce qu’il sait que le terrain peut changer si l’on en fait la demande. Lucas et son ‘’awesomité’’ acceptent sans soucis ce changement de terrain, avant que leur regard ne se tournent vers moi. Je n’ai aucune raison de refuser, c’est donc avec le sourire que je leur réponds.

-ça ne me pose aucun problème. Ça serait même mieux pour combattre.

Nous demandons donc à l’un des techniciens de maintenance s’il peut faire venir le vrai terrain de battle royal. Ce dernier acquiesce, même s’il est étonné par la demande, il ne devait pas s’attendre à ce style de combat. Quelques minutes plus tard, le terrain s’ouvre, laissant remonter un terrain semblable à celui d’un match de catch, mais sans les cordes de sécurité. C’est donc à ça que ça ressemble, je n’en ai vu qu’à la télé quand j’ai vu un combat de catch opposant un puissant Félinferno à un Machopeur….Je ne suis pas fan de catch, mais vor un pokémon feu en action me ferai regarder presque n’importe quoi….

Enfin ce n’est pas le plus important. Nous voici tous les quatre face à face, prêt à débuter le combat, Lucas ne perd pas de temps et fais appel à son Chimpenfeu. Je ne peux m’empêcher de sourire, je me demande combien de pokémon feu Lucas possède…Je verrai bien à quel type de pokémon il va faire appel. Tyke quand à lui sort des gants blanc immaculés de sa poche, et les met. J’en suis certaine désormais, en dehors des combats cet homme est un pianiste. De son côté, son partenaire albinos fait craquer les os de ses mains et de son coup, avant d’arborer un sourire provocateur.

-Appréciez, vous allez affronter son awesomité, Gilbird.

Il lança une pokéball et libère un magnifique Gueriaigle…un Gueriaigle qui s’appelle Gilbird, comment casser le mythe d’un pokémon avec juste son surnom…Mais bon je ne vais pas me lancer dans une analyse philosophique des surnoms de pokémon, sinon je vais en avoir pour quatre heures. Tyke me regarde avant de sortir une pokéball et de la lancer en l’air.

-Mastouffe à toi de jouer.

Un Mastouffe, il y va fort dès le début, et c’est sans surprise un…Pijako ? Mon regard et plein d’incompréhension…il s’est trompé de pokémon ? Non son air est toujours calme, prêt à se battre. Il comprend néanmoins notre malaise et nous fournit des explications.

-Mon cher ami est persuadé d’être un Mastouffe, je vous serez grès de ne pas lui en vouloir.
-Kesesese, tu oses sortir ce piaf attardé, t’a vraiment pas envie d’affronter Ace.
-Dois-je te rappeler mon ami que ton cher Gilbird a déjà échoué contre mon cher Mastouffe.

Je dois être dans la quatrième dimension ce n’est pas possible, un Gueriaigle nommé Gilbird et un Pijako qui se prend pour un Mastouffe. Je ne sais pas ce que pense Lucas, mais je me retiens difficilement de rire de cette situation. Bon calmes-toi Yuna, c’est à toi de faire appel à ton pokémon, et je sais parfaitement à qui je vais faire appel.

-Shull à toi de jouer.

Je lance la pokéball et libère mon fidèle Chartor, qui se permet de cracher un petit nuage de fumé à son arrivée, arrachant une petite mine de dégoût à Tyke. A peine mon Chartor sur le terrain, un mini-soleil apparait dans le ciel, créant un climat ensoleillé sur tout un dôme qui recouvre le terrain. Merci la capacité spéciale Sécheresse qui augmente la puissance des attaques de type feu.

On y est, le combat va commencer. Deux pokémons vol, un pokémon feu/combat et un pokémon feu pur, je m’en sors pas s’y mal. Lucas risque de se faire focus dès le premier tour, j’espère qu’il va s’en sortir.

-Kesesese, j’ouvre le bal, Gilbird utilise Rapace sur le Chimpenfeu.

C’est ce que je pensais, focus dès le premier tour. Mais heureusement Lucas réagit assez vite, et ça permet à son pokémon d’esquiver l’attaque qui aurait pu lui faire de gros dégâts. Il utilise ensuite l’attaque Tourmente, empêchant le pokémon rouge de relancer deux fois la même attaque. Mais je n’ai pas le temps de m’attarder sur cet enchainement, Tyke en profite pour m’attaquer.

-Mastouffe, Babil sur le Chartor.

Il a clairement vu la menace que représente mon Chartor, c’est un pokémon vraiment défensif, qui est capable de bien tenir les coups. En plus avec le soleil ses attaques feu sont bien plus puissantes, il veut donc le mettre hors d’état de nuire. Malheureusement pour lui, ça ne va pas être facile.

-Shull, utilise Abri et contre-attaque avec Lance-Flammes.

Mon Chartor se recroqueville dans sa carapace, ignorant l’attaque Babil. Il n’entend rien quand il est à l’intérieur, même une sono qui fonctionne à pleine puissance, j’ai fait le test. Il ressort quelques secondes plus tard avant d’utiliser un puissant Lance-Flammes, qui frappe le petit Pijako de plein fouet. Ce combat commence fort, mais il va quand même falloir la jouer fine pour s’en sortir.


HRP:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   

Revenir en haut Aller en bas
[Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Nuevo :: Le Complexe Olympique :: Stade Olympique-