>

Partagez | .
[Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon
Yuna Frostheart
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 40
Jetons : 985
Points d'Expériences : 943

Sujet: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   Dim 4 Nov - 1:00

Combattants d'élite

🔥 🔥 🔥
ft Lucas Emerillon
♬♪♫♩♫♪♬
I, I've been waiting for someone like you
But now you are slipping away


J’ouvre doucement les yeux, avant de regarder l’appareil infernal qui m’a tiré des bras de morphée…Pourquoi mon réveil sonne aussi tôt ? J’ai pas cours aujourd’hui pourtant…C’est encore un coup de Lucifer c’est ça ? Je me redresse légèrement pour voir mon Reptincel allongé à moitié sur mon bureau, à moitié dans le vide. Je me demande comment il fait pour tenir en équilibre avec deux pattes et sa queue dans le vide. Mais bon ce n’est pas lui qui a modifié mon réveil, sinon il serait en train de mourir de rire. Aucun de mes pokémons hors de leur pokéball ne semble responsable de cette blague…enfaite je suis en train de me demander si s’en est vraiment une. Attendez cerveau Yunien loading 60%...

Ha…ce n’est pas une blague de mes pokémons pour une fois, je me souviens maintenant, c’est moi qui ai mis ce réveil. Aujourd’hui j’ai peut-être pas cours, mais j’ai une mission pour l’académie, et ce serait bête d’arriver en retard. Je soupire avant de me lever, et de légèrement secouer le ventre de mon Reptincel pour le réveiller. Ça marche sauf que ça marche trop bien, il se réveille en sursaut et tombe du bureau, atterrissant ventre contre terre. Oups, j’ai peut-être fait une bétise….je me mords la lèvre avant de passer une main gênée dans mes cheveux.

- Désolé Lucifer, je ne voulais pas te faire tomber.

Il me juge du regard avant de soupirer et de se redresser pour retourner sur le bureau, bien décidé à reprendre son sommeil. Mais je ne peux pas le laisser rejoindre le monde des rêves, je vais avoir besoin de lui pour la mission qui m’attends.

-Te rendors pas Luci, c’est aujourd’hui la mission pour jauger les adversaires du professeur Ace

Ces mots semblent tout de suite faire mouche, car mon Reptincel tourne vivement la tête vers moi, ses yeux brillants d’une lueur que je reconnais bien, celle du combat. Je ne peux m’empêcher de sourire face à cette réaction. Comme pour moi, le mot combat suffis à faire passer toute mauvaise humeur. Et apparemment il n’est pas le seul à avoir entendu le mot combat, un bruit de patte sur le mur me fait savoir qu’Astrega est bien réveillée, et prête à se battre. Je crois que mon tempérament d’accro au combat a trop déteint sur mes pokémons, au point que je me demande qui aime le plus les combats, moi ou eux ?

Enfin je pense je pense, mais le temps lui ne s’arrête pas, il faut que je me prépare si je veux être à l’heure sur le terrain de combat. Je me rends dans la salle de bain pour une bonne douche, ce qui me laisse le temps de réfléchir un peu plus à cette mission. Le professeur Ace reçoit un nombre incalculable de demande de défi depuis qu’il est revenu à PC. Et s’il arrive à repousser la plupart des challenger, certain se montrent un peu trop…disons insistants. A tel point que le nouveau directeur de l’académie à demander à certains élèves d’affronter ces challengeurs, histoire de faire un petit tri sélectifs. Et bien sûr, quand j’ai vu cette annonce comme quoi il cherchait des élèves volontaires, j’ai pas pu résister. En même temps, ça n’a pas du étonné l’administration quand je me suis portée volontaire, toutes les missions que j’ai effectuées pour l’académie, ce sont des missions ou il y a du combat.

Je sors de la salle de bain une quinzaine de minutes plus tard, habillé d’une robe pull avec un leggins, mes cheveux attachés en une haute queue de cheval, et une fine couche de maquillage sur le visage. C’est vrai que comme ça, je ne corresponds pas au stéréotype de la Topdresseuse, mais ça me passe un peu par-dessus la tête ces idées de stéréotypes. Je ne vois pas pourquoi une topdresseuse ne pourrait pas être habillé comme une coordinatrice ? Enfin je ne vais pas partir dans un débat stéréotypien ça ne sert à rien. Mais peut-être que mes adversaires du jour vont baisser leur garde, ils me prendront peut-être pour une jeune fille lambda qui a voulu essayer de faire des combats.

Je ne peux m’empêcher de sourire en voyant toute mon équipe prête au combat. Enfin je dis toute, j’entends par là tout ceux qui aiment le combat, ça exclu donc Lurida, Moegami et surtout Deva. En effet cette petite Magby a un caractère bien trempé, elle est vraiment imbue d’elle-même et fait très attention à son image. Ce n’est même pas la peine de lui parler de combat, j’ai essayé…j’ai failli perdre quelques mèches de cheveux dans les flammes. Je rappelle donc tous mes pokémons aptes au combat dans leur pokéball, avant de sourire au trois qui restent dans ma chambre.

-Je vous laisse seuls quelques heures, faites bien attention à ne pas faire de bêtise

Toutes les trois acquiescèrent avant de se dispatcher dans la chambre, Moegami sur mon lit, pour terminer sa nuit, Lurida est partie tailler le dernier petit arbuste que je lui ai ramené, alors que Deva est partie s’allonger devant la fenêtre, surement pour profiter des rayons du soleil. Je sors donc de ma chambre avant de me diriger vers le stade olympique. Preuve que ces combats ne sont pas anodins, nous avons eu l’autorisation d’utiliser le terrain des grands matchs…Non ça aurait été trop beau, on a l’un des terrains d’entrainement, mais c’est quand même au stade. Je vais renvoyer ces challengers vite fait bien fait…

Enfin pas toute seule, pour cette mission je vais être accompagné d’un ancien élève de l’académie, et de ce que j’ai compris, c’est aussi un dresseur spécialisé dans le type feu. Peut-être un rival potentiel qui sait. Enfin je pense que son aide sera la bienvenue, les adversaires d’aujourd’hui sont quand même des dresseurs redoutables, pour vouloir affronter le professeur Ace.

Mais ce n’est pas pour ça que je vais les laisser gagner le droit d’avoir un combat avec le prof. Ce dernier veut du calme depuis son incident avec son pokémon, ce que je peux comprendre, même si je n’approuve pas cette méthode. C’est comme quand on tombe de Ponyta, il faut tout de suite se remettre en selle…enfin bon, ma mission est de dégager les challenger, et c’est ce que je vais faire.

J’arrive au stade après de longues minutes de marche, mais personne n’est encore présent…bon ba je n’ai plus qu’à attendre, j’espère que mon partenaire ne va pas me faire faux bond.

_________________
 
You can never
turn back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Lucas Emerillon
Adulte Etudiant Spé Type

Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1427
Points d'Expériences : 1833

Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   Dim 4 Nov - 23:56

Lucas ?

Comme à chaque fois depuis que tu avais rejoint Aslan pour ton stage d'école, dès qu'il prononçait ton prénom sur ce ton neutre, tu savais d'avance que quelque chose t'attendait. Quelque chose d'intéressant. Immédiatement donc, tu abandonnas ton entraînement physique du moment pour rejoindre le blond dans la cuisine de votre petite maison, tout sourire. L'homme était tranquillement installé sur une des chaises de la table au centre de la pièce, te fixant avec le même sourire que celui que tu avais à ce moment-là, te motivant à le rejoindre dans la seconde au niveau de la table. Tu te posas donc rapidement sur une autre des chaises à disposition et porta tout ton intérêt sur le champion d'arène.

Oui ?
Regarde ça. Ça devrait te plaire.

Accompagnant ses mots, il sortit un journal déjà ouvert à une page précise et t'invitas à le lire, ce que tu fis dans la seconde. La page concernait toutes les petites annonces du moment, notamment celles proposées par la Pokémon Community. Sauf que cela, tu t'en fichais pas mal dès l'instant où tu lus ce que voulait te montrer Aslan. Lisant lentement, ton sourire déjà bien dessiné s'agrandit de manière exponentielle, atteignant très vite sa limite au point de te faire mal aux joues. Mais ça aussi, tu t'en fichais complètement. L'énoncé de l'annonce sous tes yeux était beaucoup trop folle pour que tu parviennes à conserver ton calme, aussi restas-tu bloqué quelques secondes le temps que tu retrouves ton calme et ton sérieux. Tu finis tout de même par lâcher un rire gras amusé qui en disait long sur ton état émotionnel du moment.

Haha, sérieusement ! Ace qui aurait besoin d'aide ? C'est la meilleure celle-là !

En disant cela, tu fis sourire un peu plus Aslan, qui se montra pour sa part plus mature dans sa réaction – même si tu devinais assez aisément qu'au fond de lui, il était prêt à rire à pleins poumons lui aussi. Ace qui a besoin d'aide ! Tu n'aurais jamais imaginé un seul instant que ce jour arrive. Enfin, tu avais entendu parler de son accident de l'année dernière qui aurait détruire sa réputation de dresseur, mais tu n'aurais pas pensé qu'elle le fasse tomber si bas. Une légère tristesse vis-à-vis du rouquin s'installa en toi, mais elle fut vite chassé par l'excitation de cette annonce. S'occuper d'adversaires pour ce cher Ace. En lisant et en relisant l'annonce, tu compris finalement que ce n'était pas vraiment de son fait, que quelqu'un d'autre s'était mêlé à cela – le nouveau directeur peut-être ? – mais cela t'importait : dans les faits, le dresseur déchu demandait à pouvoir transférer ses confrontations aux autres. L'occasion était trop belle pour toi. Et en prime, tu allais pouvoir te moquer de ce cher Ace qui n'était probablement plus que l'ombre de lui-même aujourd'hui. Oh que c'était jouissif, rien que d'y penser. Il fallait absolument que tu fasses cette mission.

Alors, qu'est-ce que tu en penses ?
Eh bien, j'imagine que si vous me l'avez montré, ce n'est pas seulement pour que j'en rigole.
C'est toi qui voit.
Dans ce cas, je ne vois pas pourquoi refuser une telle proposition !

Aslan afficha cette fois un sourire satisfait. Il récupéra le journal puis t'invita à aller t'occuper toi-même de t'inscrire pour cette mission. Après tout, c'est toi qui te proposait, alors pourquoi laisser les autres s'occuper de tout pour toi ? Aslan est de ceux qui n'aiment pas les gens dépendants des autre. Et tu le comprends. C'est donc sans hésitation que tu te rendis rapidement jusqu'à la résidence Aquali où tu pus faire connaître ton intention, espérant une réponse rapide. Cela n'a pas tardé. Le soir même, tu reçus un message sur ton Ipok t'invitant à prendre connaissance de toutes les informations détaillées auprès du directeur de la Pokemon Community, Archibald Snow, afin de pouvoir être parfaitement prêt le jour venu. Tu as donc eu une petite entrevue avec le vieil homme qui t'a expliqué avec un ton étrangement enjoué que tu allais devoir affronter les dresseur Tyke Mison et Randall Feather avec une dénommée Yuna Akabara. Si les noms de tes adversaires ne t'étaient pas inconnus, celui de la Givrali – puisque c'en était une, d'après les informations fournises par Archibald – l'était totalement. Coup du hasard cependant, celle-ci se trouvait être une spécialiste du type feu, ce qui te réjouit grandement. Ce futur combat promettait d'être très intéressant. Par la suite, tu t'es occupé de préparer une équipe de six Pokémon parmi tes combattants dans le doute où tu ne connaissais pas la forme de combat à venir. Pour cette fois, ce furent donc Freed, Piou, Zéro, Ulter Chaos, Bahamut et Afro Gunsou qui te suivirent. Pourquoi Afro G me direz-vous ? Tout simplement que ces derniers temps, le grand gaillards se trouvait fort frustré d'être mis sur la touche pour les combats. Pour cette fois donc, il décida de s'imposer. Ce qu'il réussit très bien puisqu'il te convainquit de le prendre avec toi. Durant les entraînements pour le combat à venir, il se montra d'ailleurs le plus motivé possible, obtenant des performance bien plus qu'honorables. Le jour arrivant, il était chaud bouillant, tout comme les autres d'ailleurs.

Bonne chance. Ah, et n'hésite pas à faire de la pub pour mon arène si tu en as l'occasion, ça serait bien que plus de jeunes se tentent à m'affronter !

Sur ton départ, Aslan était venu te saluer. Si au début, tu t'étais dit qu'il était simplement sympathique de sa part de faire cela, tu compris avec ses mots qu'il ne t'avait pas simplement proposé cette mission par simple envie de te proposer un énième challenge : il pouvait y gagner des intérêts, le fourbe. En le comprenant, tu lâchas un petit rire amusé avant de hocher la tête, sans toutefois répondre explicitement à sa remarque, puis tu t'envolas sur Bahamut pour rejoindre le stade Olympique où se disputerait la rencontre. Si vous n'aviez pas obtenu mieux que l'un des terrains d'entraînements pour cette rencontre, c'était quand même assez dingue d'avoir pu obtenir l'accès au stade pour cela.

Tu étais plus motivé que jamais à l'idée d'y être.

Après une petite dizaine de minutes de vol, tu finis par atteindre l'énorme bâtiment et ne tardas pas à te diriger vers l'entrée principale où tu tombas nez à nez avec ta partenaire du jour, Yuna. Par réflexe , tu avais fait sortir Piou et Freed de leurs Pokéballs alors quand tu arrivas, les deux se tenaient de toute leur hauteur derrière eux, lançant un regard neutre en direction de la demoiselle. De ton côté, tu la détaillas rapidement, découvrant en quelques secondes une jeune fille à la chevelure bleue ciel et aux yeux roses éclatants habillée dans une tenue qui ne laissait pas penser au premier coup d'œil qu'elle était une dresseuse. Qu'importe. Tu as bien porté des vêtements de fille pendant plusieurs mois alors bon, tout est possible. Ce n'était qu'un détail de toute façon. Tu mis donc tout cela dans un coin de ta mémoire et te concentras sur le plus important.

Bonjour ! Tu dois être Yuna je suppose. Enchanté, je suis Lucas Emerillon, même si je présume qu'on t'a informé de qui j'étais.

Meilleur. Approche. Ever. Clair, simple, concis, tu pouvais pas faire mieux – en tout cas de ton point de vue. En plus de cela, voilà que le plaisir ne faisait que commencer puisqu'Ace choisit cet instant pour se manifester, apparaissant de nulle part grâce à son Alakazam bien connu. En le voyant le visage balafré et les cheveux en vrac – en plus de cette barbe apparente bien que peu fournie –, l'envie de rire te vint, mais tu te retins, te contentant de sourire avec amusement.

Vous n'avez pas bonne mine on dirait, monsieur Creed.
Je vous prierai de ne pas vous moquer, monsieur Emerillon. Vous avez beau être à la botte de ce cher Aslan Fawkes maintenant, vous restez un de mes anciens élèves. Et à ce titre, vous me resterez toujours inférieur, c'est compris ?
Tout à fait, monsieur Creed.

Oh. Oui. Il était quasiment servi sur un plateau d'argent. Cependant, comme tout plat exquis, tu connais à en profiter un maximum et à savourer chaque instant. Tu te contentas donc de sourire avec beaucoup de plaisir à l'attention du dresseur déchu puis tu te tournas vers Yuna.

Bien, te sens-tu d'attaque ? On peut rentrer dans le stade ?

Mieux vaut s'assurer que tout va bien avant de se lancer dans cette mission. Cependant, intérieurement, tu t'impatientais déjà. Tu n'avais qu'une envie actuellement : aller sur ce terrain d'entraînement pour s'occuper des deux hommes qui vous attendaient probablement déjà à l'intérieur.

Oh que tu avais hâte que vous vous y mettiez !

HRP:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Yuna Frostheart
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 40
Jetons : 985
Points d'Expériences : 943

Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   Lun 5 Nov - 13:47

Combattants d'élite

🔥 🔥 🔥
ft Lucas Emerillon
♬♪♫♩♫♪♬
Il n’y a personne à l’entrée du stade, ce qui me laisse le temps de réétudier un peu mes adversaires du jour : Tyke Mison et Randall Feather. Ce sont tous les deux des champions déchu, ce qui peut signifier qu’ils auront une équipe monotype. C’est à double tranchant, s’ils ont une mono-plante ou une mono-glace, ça ira. Mais si c’est une mono-roche ou une mono-eau, je serai dans la mouise. Enfin on sera dans la mouise, car mon partenaire est un ancien élève spé type de l’académie. Et pas de n’importe quel type, un spé feu…Un coup du destin ? Je ne pense pas, en tout cas ça promet de donner un match des plus intéressants. Mais heureusement pour nous, nos adversaires sont respectivement spé normal et spé vol, ce qui ne nous avantages pas, mais ne nous désavantages pas non plus.  

Une voix derrière moi me tire de mon analyse, et je vois un homme aux cheveux blond et aux yeux bleus, accompagné d’un Tyranocif et d’un…un Braségaliiiiiii. Heureusement pour moi, des étoiles ne sont pas apparues dans mes yeux en voyant le pokémon feu/combat. C’est l’un de mes pokémons favori, et j’espère que Moegami deviendra comme ça un jour. Mais en regardant le Tyranocif, un frisson me parcours et je ressens comme une blessure dans mon dos…une douleur fantôme là où le Tyranocif obscur m’a blessée à Lansat. Je fais ce que je peux pour ne pas paraitre troublé, mais c’est ce moment que choisi Lucifer pour sortir de sa pokéball. Il regarde étonné les alentours avant que son regard ne tombe sur le Tyranocif de mon partenaire, et sans surprise il se met sur la défensive. Quoi de plus normal, quand on sait que c’est lui qui a failli être réduit en bouillie par un pokémon obscur. Mais je le rassure d’un geste de la main avant de reporter mon attention sur le blond.

-Enchantée Lucas, j’avais hâte de te rencontrer.


Son approche était claire, rapide et précise, la mienne l’est tout autant. J’apprendrais à le connaitre sur le terrain, on dit que de bon dresseur sont capables d’apprendre à connaître leur partenaire sur le terrain. On va voir si c’est le cas. Je n’aurais même pas eu le temps de lui parler plus, le professeur Creed arrive de nulle part avec son Alakazam. J’ai beau le voir en cours, j’ai du mal à me faire à sa balafre sur le visage, et il arbore toujours cet air un peu blasé. Lucas se permet d’emblée une remarque sur l’expression du prof, il n’a pas froid aux yeux, d’accord Monsieur Creed aurait perdue de sa fougue d’antan mais quand même. Bien sur le prof le remet à sa place, lui rappelant qu’il a été son élève et qu’il lui est inférieur…Je me demande si je ne vais pas faire exprès de perdre ce combat pour forcer mon prof à se battre, quel présomptueux. Enfin, ma mission est de dégager ses challengers, je n’ai donc pas le choix. Lucas reporte son attention sur moi, me demandant si je suis prête à rentrer dans l’arène, je lui souris avant de répondre.

-Je suis prête on peut y aller. Monsieur Creed, à tout à l’heure.

Je me dirige ensuite avec le spé feu dans le stade, pour rapidement arriver sur le terrain. Mon cœur bat de plus en plus fort, et l’excitation se fait de plus en plus présente, comme à chaque gros combat que j’ai à faire. J’observe un peu les alentours, c’est certes un terrain d’entrainement, mais des gradins sont présents tout autours, il y a même une tribune de jury. C’est probablement pour les matchs de qualifications, lors des tournois officiels, mais pour aujourd’hui ce sera amplement suffisant pour nous.

Mon regard balaye la zone et tome sur deux hommes qui sont en train de discuter entre eux. Le premier est un homme de la trentaine à lunettes, ils a les cheveux bruns courts, avec une petite mèche rebelle sur le dessus de sa tête. Un grain de beauté est visible sur le coin droit de ses lèvres, on dirait un pianiste dans son costume bleu marine, avec sa collerette et ses gants blancs. A côté de lui se tient un autre homme d’une trentaine d’année, des cheveux blancs et des yeux rouges. Un albinos peut-être ? Il porte une tenue militaire bleue, et il a un petit…une peluche de tête de Poussifeu sur la tête ? Je jette un coup d’œil à Lucas, avant de me diriger vers les deux hommes.

-Bonjour, excusez-moi, vous êtes bien monsieur Mison et monsieur Feather ?

Les deux hommes se retournent vers moi, et si le brun reste neutre, l’albinos semble surpris de me voir…enfin je pense qu’il est surpris de voir une jeune fille comme moi.

-Kesesese oui c’est bien nous, et vous ? Qui demande mon awesome personne ?
-Randall un peu de tenue devant cette demoiselle. Veuillez excuser le comportement de mon partenaire, vous êtes jeune fille ?

Oulàlà mais sur quoi on est tombé, c’est eux qui veuillent affronter le professeur Creed ? Et bien ça promet, on a d’un côté un albinos complètement cinglé, et de l’autre un gentleman…Bon je ne dois pas les juger à leur apparence, ils peuvent être de redoutable adversaire.

-Enchanté Messieurs, je me nomme Yuna Akabara et voici Lucas Emerillon, nous serons vos adversaires aujourd’hui.

Les deux hommes semblent comprendre rapidement la situation, et leur surprise se fait encore plus grande. Ils ne devaient vraiment pas s’attendre à se retrouver face à une frêle jeune fille, surtout pour savoir s’ils pourront affronter le grand Ace Creed.  

-Sérieusement ? Une gamine sortie de mode pour affronter mon awesomité ? Autant nous laisser affronter Ace tout de suite.

Je fronce les sourcils et croise les bras avant d’afficher un petit sourire en coin, c’est parfait, il ne me prends pas au sérieux. Je vais me faire un plaisir de lui faire ravaler sa fierté en combat, Randall Feather j’en fais mon affaire.

-Randall tu ne devrais pas sous-estimé cette jeune fille, je sais par expérience que les Akabara peuvent être de redoutable adversaire. Et je doute que la Pokémon Community nous envoie n’importe qui, ces deux jeunes personnes doivent surement être plus fort qu’ils en ont l’air.

Tiens, Tyke a l’air bien plus intelligent que son partenaire, en plus je suis certaine qu’il a déjà dû affronter mon père. C’est la seule solution pour qu’il connaisse la famille Akabara, mais s’il pense que j’ai le même style de combat que mon père, il se trompe lourdement. Enfin bref, je me tourne vers Lucas, on a oublié de parler du format du combat avant de venir ici…Bon ba on va improviser.

-Qu’est-ce que vous préférez Messieurs, un combat en duo, ou une battle royal ?

Je dois avouer que les deux formats me plaise bien, mais la battle royal pose un problème, Lucas et moi seront adversaires, et si on est pas un minimum synchro, on risque de perdre ce match.



Hrp:
 

_________________
 
You can never
turn back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Lucas Emerillon
Adulte Etudiant Spé Type

Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1427
Points d'Expériences : 1833

Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   Jeu 8 Nov - 1:38

Ton arrivée n'eut pas vraiment l'effet escompté sur la jeune Yuna.

Enfin, en vérité, c'est la présence de tes deux compagnons qui joua, provoquant un air admiratif de la part de la demoiselle quand elle vit Piou, suivi très rapidement d'un air plus sombre et plus troublé quand elle tourne son regard vers Freed. Visiblement, la présence du Tyranocif semblait la gêner grandement. Cela se confirma quand son Reptincel chromatique se décida à quitter le confort de sa Pokéball pour venir à ta rencontre, esquissant immédiatement un mouvement de recul tout en se mettant sur la défensive, prêt à sauter le type roche. Tu te dis alors que la situation pouvait déraper à tout moment, mais heureusement, sa dresseuse le rassura rapidement d'un léger mouvement de la main avant de porter son attention sur toi. La voir agir ainsi te rappela un instant toi quelques années auparavant. Aujourd'hui, la plupart de tes compagnons te respectent et te suivent sans problème, obéissant presque par réflexe, et ceux qui s'ajoutaient à la « famille » s'habituaient progressivement à toi par l'intermédiaire de leurs aînés, mais il fut une époque où tu étais celui qui devait rassurer tout le monde dans les mauvais moments, qui devait apprendre à contrôler tes compagnons pour ne pas laisser leur colère les dominer. D'une certaine façon, c'était le bon vieux temps. Cela te donna du baume au cœur et te mit de bonne humeur, affichant alors un large sourire comblé tout en te présentant.

Enchanté Lucas, j'avais hâte de te rencontrer.

Elle avait hâte ? Il est vrai que si tu avais eu accès aux informations la concernant, il en devait en être de même pour elle à ton propos. Elle devait donc certainement être au courant du fait que tu étais un spécialiste du type feu. T'admirais-t-elle ? Pas impossible. En tout cas, elle devait sûrement être intéressé à l'idée d'accomplir cette mission aux côtés d'un congénère spé feu. Ce que tu comprenais parfaitement. Toi-même, tu étais bien ravi de pouvoir enfin rencontrer quelqu'un comme toi qui voue une passion pour ce type. Au fond de toi, tu n'as qu'une hâte : voir ce qu'elle vaut et à quelle point elle a développé sa passion. Dans l'immédiat, tu ne pus approfondir cela puisque ce fut le moment que choisit Ace pour se pointer, affichant son air blasé désormais bien acquis depuis son accident. S'en suivit la rapide discussion qui te combla énormément de joie tant l'envie de titiller le dresseur déchu était forte. Puis tu t'étais retourné vers Yuna pour savoir si vous pouviez y aller.

Je suis prête, on peut y aller. Monsieur Creed, à tout à l'heure.
Ne me décevez pas. Je n'ai clairement pas envie d'avoir encore à me coltiner d'autres adversaires inutiles.

Tu te retins de balancer une réplique. Néanmoins, une pensée te vint que tu ne parvins pas à échapper de s'échapper.

Pas d'inquiétude monsieur. Nous ferons en sorte de prouver que nous sommes les adversaires dont vous aurez besoin pour vous remettre sur le chemin du sommet.
Vous êtes bien prétentieux, monsieur Emerillon.

Tu avais lâché ça sans hésiter un instant. Tu avais envie de faire comprendre au dresseur à la chevelure rouge sang que vous étiez sur le chemin pour devenir aussi fort, sinon plus fort encore, que lui. Lui aussi avait répondu sans détours, sans hésitations. Ce qui fut étonnant néanmoins, ce que tu ne décelas pas la moindre trace de mépris. Simplement une constatation. Le ton plus neutre que prévu de la part d'Ace te prit énormément au dépourvu. C'était la première fois depuis que tu le connaissais qu'il ne considérait plus quelqu'un avec dédain. Il considérait, tout simplement. Comme quoi, son accident l'avait détruit bien plus que tu ne le pensais. Tu en aurais presque de la pitié pour lui. Mais tu n'étais pas là pour ça et de toute façon, s'il l'avait remarqué, nulle doute qu'il l'aurait très mal pris. Tu ne fis donc pas attendre Yuna plus longtemps et pénétra dans le stade à sa suite, laissant Ace repartir avec son Alakazam. Sans doute était-il simplement reparti se terrer quelque part loin des moqueries qu'il devait subir à la Pokémon Community, mais tu te dis qu'il était certainement parti s'installer dans les gradins autour du terrain pour pouvoir observer l'affrontement. Tu te dis qu'il n'avait sans doute rien à faire ou que vous aviez réussi à titiller sa curiosité suffisamment pour lui donner envie de voir ce que vous valiez.

Peut-être était-ce un mélange des deux ?

Quoiqu'il en fut, tu avanças avec une certaine fierté et un engouement croissante à mesure que vous progressiez dans les quelques couloirs reliant l'entrée du stade au terrain où aurait lieu votre combat. Le trajet est assez silencieux, aucun de vous deux ne se décidant à parler à l'autre, mais il est heureusement rapide et vous finissez par atteindre votre destination, vous retrouvant alors dans une gigantesque salle avec toit ouvrant et entouré de gradins plutôt simples. L'endroit avait tout d'une arène à la romaine mais en plus moderne. C'était assez marrant à noter. Cependant, ta concentration se déporta très vite sur deux silhouettes situé sur les abords du terrain à l'aspect encore tout à fait neutre mais dont les bords laissaient présager qu'ils pouvaient être modifié sur demande. Après quelques secondes pour s'approcher un peu plus d'elles, tu compris qu'il s'agissait de vos deux adversaires du jour qui se trouvaient en train de discuter de choses et d'autres.

À votre arrivée, les deux hommes ne vous repéra pas tout de suite et continua à parler entre eux.

Tu en profitas pour te remettre en mémoire tout ce que tu connaissais de ceux deux hommes. Les deux étaient plutôt connus, étant tous les deux d'anciens champions d'arènes – normal pour Tyke, vol pour Randall – ayant choisi de quitter le métier pour se consacrer aux compétitions. Le premier, Tyke donc, est un homme dans la trentaine dont l'aspect « veste bleu marine, collerette et gants blancs immaculés » laisse penser qu'il est également un pianiste, se distinguant par un physique plutôt longiligne et affiné assorti d'une chevelure brune coupée courte et d'un visage impassible et sérieux où s'est dessiné un petit grain de beauté qui le rend assez facile à identifier. Le second, Randall, est quant à lui un trentenaire également mais au style vestimentaire diamétralement opposé, sapé de bas en haut de vêtements militaires d'un bleu virant au vert foncé, et apportant un peu de couleur vis-à-vis de son teint assez pâle et ses cheveux d'un blanc cassé surprenant – peut-être était-ce un albinos, qui sait – sur lequel trônait une étrange peluche de Poussifeu. Pour sa part, le champion du type vol avait un physique bien plus impressionnant, ses muscles saillants et son torse large laissant transparaître les années passées à la selle.

Avec ces deux-là, vous aviez le droit à de sacrés morceaux.

Du temps où ils étaient champions, ils avaient été placé parmi les derniers à battre dans leur région et les vaincre était un véritable triomphe. Ils étaient surtout connus pour avoir des comportements assez spéciales pour des champions d'arènes, Tyke étant quelqu'un de très calme et donnant presque l'impression d'être autiste, Randall étant de son côté une personne au tempérament exalté, questionnant parfois sur sa véritable vocation. C'en était à se demander comment les deux hommes pouvaient se côtoyer sans aucun problème tant leur comportement n'avait rien à voir entre eux. Pourtant, en ce jour, voilà qu'ils étaient réunis tous les deux pour vous affronter, Yuna et toi, afin de pouvoir prétendre à se battre contre ce cher Ace. Dire que tu étais fier de pouvoir te retrouver face à eux était un euphémisme. Tu ne regrettais pas un instant qu'Aslan t'ait proposé une telle mission. Sans doute que tu l'aurais bien regretté après coup. Enfin bon, le fait est que tu étais là désormais, et c'était tout ce qui importait.

Bonjour, excusez-moi, vous êtes bien monsieur Mison et monsieur Feather ?

Ce fut finalement Yuna qui fit le premier pas, attirant aussitôt les deux hommes qui stoppèrent leur conversation pour se tourner vers vous, Tyke conservant son impassibilité légendaire et Randall se montrant au contraire très surpris en vous voyant. S'attendait-il à vous voir arriver plus tard ? À moins que ce soit de voir que ce serait un jeune homme d'un mètre quatre-vingt dix à peine entré dans la vingtaine et une jeune adolescente aux cheveux bleus ciel et ne devant pas dépasser le mètre soixante ni les seize ans qui allaient leur servir d'adversaires. Possible. En tout cas, il affichait un air surpris impossible à ne pas voir.

Kesesese oui c’est bien nous, et vous ? Qui demande mon awesome personne ?
Randall un peu de tenue devant cette demoiselle. Veuillez excuser le comportement de mon partenaire, vous êtes jeune fille ?

Yes ! Fidèle à ce qu'en disait les témoignages. C'est bizarre, mais cela te fit sourire de plaisir de voir qu'ils étaient bien tels qu'ils étaient décrits. Sans doute parce que cela t'évitait de découvrir des surprises chez eux. Avec ça, tu étais plutôt en confiance pour continuer la discussion, mais Yuna te prit au dépourvu, étant de toute manière celle à qui Tyke avait répondu.

Enchanté Messieurs, je me nomme Yuna Akabara et voici Lucas Emerillon, nous serons vos adversaires aujourd’hui.
Enchanté !

Tyke, qui était concentré sur ta partenaire du jour, se tourna alors subitement vers toi.

Emerillon, hein … Ce nom ne m'est pas étranger.

Lorsqu'il lâcha cela, tu fus grandement surpris. Il connaissait ton nom de famille ? Certes ton père avait été maire d'Oliville pendant un temps, mais tu n'avais pas souvenir que sa réputation soit assez grande pour dépasser les frontières de la ville. Quant à ta mère, n'en parlons pas. Elle n'avait jamais été quelqu'un de très ambitieuse. Damien donc ? C'était la seule possibilité. En comprenant cela, ta curiosité en fut attisé. C'est vrai que ton frère avait disparu plusieurs années sans donner de nouvelles, et tu ne savais toujours pas ce qu'il avait réellement fait pendant tout ce temps. Il n'était donc pas impossible qu'il ait fait la rencontre de Tyke pendant cette période. Mais de là à laisser une trace dans la mémoire du champion ? Tu voulus le questionner pour en savoir plus, mais tu fus stoppé par Randall qui reprit la conversation rapidement.

Sérieusement ? Une gamine sortie de mode pour affronter mon awesomité ? Autant nous laisser affronter Ace tout de suite.

Évidemment. Le champion de type vol ne pouvait pas rester de marbre devant la spécialiste type feu qui ne laissait pas réellement paraître sa férocité au premier coup d'œil. C'était quelque chose qui allait certainement pouvoir servir contre le probable albinos. D'ailleurs, tu vis que Yuna croisa ses bras tout en affichant un léger sourire en coin, te faisant comprendre plus ou moins ce qu'elle pensait vis-à-vis de lui. Tyke décida cependant de s'en mêler et se tourna vers son collègue.

Randall tu ne devrais pas sous-estimer cette jeune fille, je sais par expérience que les Akabara peuvent être de redoutables adversaires. Et je doute que la Pokémon Community nous envoie n’importe qui, ces deux jeunes personnes doivent sûrement être plus fort qu’ils en ont l’air.

Maintenant, tu comprends pourquoi on dit que Tyke donne l'impression d'être un autiste. Il semble avoir une intelligence supérieure à la vôtre et agir autant avec prudence qu'avec intelligence. Il ne vous sous-estimait, il ne vous surestimait pas non plus : il admettait les faits et cherchait à comprendre le degré de difficulté du match qui allait survenir tant en essayant d'entraîner celui qui serait probablement son partenaire pour le combat à venir. Celui-là allait être un sacré gros morceau comparé à Randall, même si ce dernier, de par la force de ses Pokémon, constituait également un sacré adversaire. L'issue de l'affrontement à venir était incertain, mais il semblait pencher par avance vers les deux trentenaires. Restait à voir comme Yuna et toi parviendrez à vous coordonner. Ce fut d'autant plus important que l'adolescente se tourna vers toi pour te poser une question – question qui fut également entendu par Tyke et Randall.

Qu’est-ce que vous préférez Messieurs, un combat en duo, ou une battle royal ?

… Battle Royal ? L'idée semblait sortir de nulle part. Rien que d'y penser, c'était invraisemblable pour toi. Pourtant, en y réfléchissant, cela te plaisait énormément. Enfin, l'idée de te retrouver avec Yuna comme adversaire ne t'emballait pas nécessairement, mais après tout, c'était l'occasion de voir ce que tu valais face à elle, et vice-versa. De plus, en vous coordonnant suffisamment, vous pourriez vous allier pour agir comme en combat double et, mieux encore, il n'était pas improbable que les deux champions se mettent en compétition pour savoir lequel affronterait Ace en premier. D'une pierre trois coups. Visiblement, les deux autres hommes avaient eu le même cheminement de pensée que toi et se fixèrent un instant avant d'attendre ce que tu en pensais toi-même.

La Battle Royal me tente bien !
Cela me tente également.
Vous trois contre mon awesome personne ? J'en suis carrément kesesese !

Tu souris de satisfaction.

Dans ce cas on va partir sur cela. J'imagine que vous avez tous deux ramené une équipe de six Pokémon ?

Tu fixas en posant la question Tyke et Randall qui hochèrent aussitôt positivement la tête.

Dans ce cas, on peut partir sur chacun son équipe au lieu des trois habituels, qu'en pensez-vous ?

Les deux champions se dévisagèrent un instant.

Cela n'a guère d'importance pour moi. Je me plierai à l'avis commun.
Vous tenez réellement à affronter mon awesome équipe en entière ? Kesesese ! Allez, je suis partant !

Tu laissas ensuite Yuna faire part de son avis puis une fois que les modalités furent totalement achevés, tu proposas à chacun d'aller se positionner sur un carré différent, le terrain ayant été visiblement aménagé pour accueillir ce type de combats. Tyke vous stoppa cependant dans la manœuvre une seconde.

Au fait, je suis déjà venu ici. Et je me souviens que l'on peut changer le terrain si on le demande. Qu'en dites-vous ?
Ma foi. Pourquoi pas !
Ah, c'est cool ça ! Faisons ça !

Encore une fois, vous attendîtes de savoir ce qu'en pensait Yuna de son côté, puis vous fîtes le nécessaire avant de vous positionner enfin dans vos placements, prêts pour le combat. Pour cette fois, nul arbitre, tout se ferait en auto-arbitrage. Vous vous fixâtes tous un court moment – du moins toi et les deux champions, puis chacun fit sortir son premier Pokémon. Pour ta part, ce fut Ulter Chaos qui y passa le premier, ce dernier apparaissant avec le calme dont il est devenu maître, armé de ses lunettes comme une petite secrétaire. De son côté, Randall fit sortir un imposant Gueriaigle. Pas le meilleur adversaire pour ton Chimpenfeu. Restait à voir ce qu'allaient sortir Tyke et Yuna. Quelque part, tu étais content que vous combattiez en Battle Royal : avec ça, les chances que le Gueriaigle cible immédiatement Ulter étaient réduites. Restait à voir ce qu'en dirait ta chance …

C'est quand vous voulez.

Tu étais plus chaud bouillant que tu ne le fus jamais auparavant. Parce que tu te rendis compte que c'était la première fois – Goyah et Blanche exclus – que tu allais combattre réellement en tant que dresseur. Bon, il y avait aussi eu la mission avec Djelly Fish il y a quelques temps de cela, mais tu te considérais encore comme un simple débutant à ce moment-là, donc tu ne le comptais pas vraiment. Aujourd'hui, ce n'était plus le cas. Tu avais atteint un niveau tel que tu pouvais espérer pouvoir être reconnu comme un adversaire de valeur parmi les hautes strates du monde des dresseurs Pokémon  - ou en tout cas des strates moyennes, ce qui était déjà très bien en soi pour un jeune comme toi – et il ne te restait maintenant qu'à prouver ta valeur. Aujourd'hui, tu en avais enfin l'occasion. L'occasion de te faire connaître. L'occasion de devenir quelqu'un.

Lucas, ce jour-là, c'était celui de ta révélation au monde.
Un jour que tu n'oublierais sans doute jamais plus …

_________________


                         


Dernière édition par Lucas Emerillon le Mar 20 Nov - 11:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Yuna Frostheart
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 40
Jetons : 985
Points d'Expériences : 943

Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   Ven 9 Nov - 0:27

Combattants d'élite

🔥 🔥 🔥
ft Lucas Emerillon
♬♪♫♩♫♪♬
Les trois hommes me regardent étonnés, c’est sûr qu’ils ne devaient pas s’attendre à une telle proposition venant de ma part. En même temps une battle royal n’est pas la solution la plus simple pour se départager, il y a beaucoup de paramètre et d’aléatoire à prendre en compte. Mon regard améthyste fixe Lucas, a qui ma question était destinée à l’origine, il semble peser le pour et le contre de mon idée. Mais j’ai le sentiment que l’idée l’enthousiaste personnellement, il a l’air d’être comme moi, il veut réussir la mission, mais il veut aussi savoir ce que je vaux. Je la vois, cette petite flamme dans ses yeux, cette flamme du défi. C’est donc sans surprise qu’il accepte l’idée de la battle royal.

Nos deux adversaires du jour semblent eux aussi peser le pour et le contre de cette proposition. Je suis étonnée de voir Tyke accepter tout de suite la proposition, lui qui semble agir avec précaution, il a accepté bien vite ce combat. Il doit surement avoir une idée derrière la tête, il va falloir que je me méfie de lui dans le combat, il serait capable de vraiment tirer profit de la battle royal. Son partenaire Randall lui fonce tête baissé, et il accepte sans hésiter…oui je pense que c’est jouable de le retourner contre son partenaire si on se débrouille suffisamment bien.

-Parfait dans ce cas.

Mais c’est au tour de Lucas de me prendre de court, il propose de se servir de nos six pokémons pour ce combat, au lieu des trois pour une battle royal…Je ne suis pas certaine de pouvoir tenir un combat à 6v6v6v6…Mais je ne peux pas faire grand-chose contre ça, c’est moi qui ai proposé la bataille royal, à moi d’assumer l’imprévu. Tyke n’a pas vraiment l’air contre, je pense qu’il s’en fiche, trois pokémon ou six, ça ne doit pas faire une grande différence pour lui. En plus s’il a une équipe plutôt résistante, on risque de se retrouver désavantagé. Randall quant à lui ne se pose pas de question, il semble content de pouvoir montrer son ‘awesome’ équipe à tout le monde. Tant qu’ils ne lance pas un pokémon Vol/Eau ça me va.

-Pourquoi pas, l’enjeu de ce combat vaut bien un petit challenge supplémentaire.


J’essaye de refocaliser nos adversaire, le spécialiste du type vol en particulier, sur son objectif, qu’il se laisse emporté par l’enjeu du combat, et qu’il commette des erreurs si jamais il n’y arrive pas. Je ne m’attendais pas à faire un tel combat en venant ici, mais c’est ça les missions avec la PC, on ne sait jamais à quoi s’attendre vraiment. Je souris à Lucas, je ne pense pas avoir besoin de lui dore, même si c’est une battle royal, le but et que l’un d’entre nous deux gagne le combat. Mais ça m’empêche pas que l’on se lance quelques petit pic par-ci par-là…enfin tant qu’il ne déchaine pas son Tyranocif contre moi, ça me va.  Nous commençons donc à nous diriger vers les petits carrés prévu pour nous positionner, mais le ‘’pianiste’’ nous interpelle. Il nous annonce qu’il sait que le terrain peut changer si l’on en fait la demande. Lucas et son ‘’awesomité’’ acceptent sans soucis ce changement de terrain, avant que leur regard ne se tournent vers moi. Je n’ai aucune raison de refuser, c’est donc avec le sourire que je leur réponds.

-ça ne me pose aucun problème. Ça serait même mieux pour combattre.

Nous demandons donc à l’un des techniciens de maintenance s’il peut faire venir le vrai terrain de battle royal. Ce dernier acquiesce, même s’il est étonné par la demande, il ne devait pas s’attendre à ce style de combat. Quelques minutes plus tard, le terrain s’ouvre, laissant remonter un terrain semblable à celui d’un match de catch, mais sans les cordes de sécurité. C’est donc à ça que ça ressemble, je n’en ai vu qu’à la télé quand j’ai vu un combat de catch opposant un puissant Félinferno à un Machopeur….Je ne suis pas fan de catch, mais vor un pokémon feu en action me ferai regarder presque n’importe quoi….

Enfin ce n’est pas le plus important. Nous voici tous les quatre face à face, prêt à débuter le combat, Lucas ne perd pas de temps et fais appel à son Chimpenfeu. Je ne peux m’empêcher de sourire, je me demande combien de pokémon feu Lucas possède…Je verrai bien à quel type de pokémon il va faire appel. Tyke quand à lui sort des gants blanc immaculés de sa poche, et les met. J’en suis certaine désormais, en dehors des combats cet homme est un pianiste. De son côté, son partenaire albinos fait craquer les os de ses mains et de son coup, avant d’arborer un sourire provocateur.

-Appréciez, vous allez affronter son awesomité, Gilbird.

Il lança une pokéball et libère un magnifique Gueriaigle…un Gueriaigle qui s’appelle Gilbird, comment casser le mythe d’un pokémon avec juste son surnom…Mais bon je ne vais pas me lancer dans une analyse philosophique des surnoms de pokémon, sinon je vais en avoir pour quatre heures. Tyke me regarde avant de sortir une pokéball et de la lancer en l’air.

-Mastouffe à toi de jouer.

Un Mastouffe, il y va fort dès le début, et c’est sans surprise un…Pijako ? Mon regard et plein d’incompréhension…il s’est trompé de pokémon ? Non son air est toujours calme, prêt à se battre. Il comprend néanmoins notre malaise et nous fournit des explications.

-Mon cher ami est persuadé d’être un Mastouffe, je vous serez grès de ne pas lui en vouloir.
-Kesesese, tu oses sortir ce piaf attardé, t’a vraiment pas envie d’affronter Ace.
-Dois-je te rappeler mon ami que ton cher Gilbird a déjà échoué contre mon cher Mastouffe.

Je dois être dans la quatrième dimension ce n’est pas possible, un Gueriaigle nommé Gilbird et un Pijako qui se prend pour un Mastouffe. Je ne sais pas ce que pense Lucas, mais je me retiens difficilement de rire de cette situation. Bon calmes-toi Yuna, c’est à toi de faire appel à ton pokémon, et je sais parfaitement à qui je vais faire appel.

-Shull à toi de jouer.

Je lance la pokéball et libère mon fidèle Chartor, qui se permet de cracher un petit nuage de fumé à son arrivée, arrachant une petite mine de dégoût à Tyke. A peine mon Chartor sur le terrain, un mini-soleil apparait dans le ciel, créant un climat ensoleillé sur tout un dôme qui recouvre le terrain. Merci la capacité spéciale Sécheresse qui augmente la puissance des attaques de type feu.

On y est, le combat va commencer. Deux pokémons vol, un pokémon feu/combat et un pokémon feu pur, je m’en sors pas s’y mal. Lucas risque de se faire focus dès le premier tour, j’espère qu’il va s’en sortir.

-Kesesese, j’ouvre le bal, Gilbird utilise Rapace sur le Chimpenfeu.

C’est ce que je pensais, focus dès le premier tour. Mais heureusement Lucas réagit assez vite, et ça permet à son pokémon d’esquiver l’attaque qui aurait pu lui faire de gros dégâts. Il utilise ensuite l’attaque Tourmente, empêchant le pokémon rouge de relancer deux fois la même attaque. Mais je n’ai pas le temps de m’attarder sur cet enchainement, Tyke en profite pour m’attaquer.

-Mastouffe, Babil sur le Chartor.

Il a clairement vu la menace que représente mon Chartor, c’est un pokémon vraiment défensif, qui est capable de bien tenir les coups. En plus avec le soleil ses attaques feu sont bien plus puissantes, il veut donc le mettre hors d’état de nuire. Malheureusement pour lui, ça ne va pas être facile.

-Shull, utilise Abri et contre-attaque avec Lance-Flammes.

Mon Chartor se recroqueville dans sa carapace, ignorant l’attaque Babil. Il n’entend rien quand il est à l’intérieur, même une sono qui fonctionne à pleine puissance, j’ai fait le test. Il ressort quelques secondes plus tard avant d’utiliser un puissant Lance-Flammes, qui frappe le petit Pijako de plein fouet. Ce combat commence fort, mais il va quand même falloir la jouer fine pour s’en sortir.


HRP:
 

_________________
 
You can never
turn back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Lucas Emerillon
Adulte Etudiant Spé Type

Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1427
Points d'Expériences : 1833

Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   Mar 20 Nov - 13:23

La proposition de Tyke et la tienne semblèrent faire l’unanimité dans le groupe, même si tu sentis une légère appréhension chez Yuna, sans doute parce qu’elle devait penser que cela ne ferait que nous désavantager. Tu la comprenais quelque part. D’une certaine façon, tu avais aussi ce sentiment au fond de toi. Avec un combat où chaque dresseur combat avec la totalité de son équipe, c’est difficile de se dire que deux dresseurs sans réelle expérience du combat serait en capacité de faire face à deux cadors dans le monde de la stratégie Pokémon. Cependant, tu sentais qu’il y avait quelque chose à faire, que vous auriez sous la main les moyens de mettre les deux anciens champions d’arènes en difficulté – si ce n’était les vaincre carrément – et que cela ouvrirait à un certain prestige pour vous deux. En somme, ce choix vous était plutôt bénéfique. Restait maintenant à faire en sorte que tu n’ais pas joué un mauvais coup en faisant cela. C’était un sacré risque que tu avais pris, mais c’était cela qui te caractérisait si bien. Cela qui faisait de toi le spécialiste type feu que tu étais alors. Peut-être Yuna pensait-elle de la même façon ? À moins qu’elle n’ait pas du tout la même philosophie que toi ? Aucune idée. Et en pensant cela, tu fus rassuré. Savoir que tu ne parvenais pas à deviner exactement ce que pouvait penser ta partenaire, c’était comme vouloir saisir une flamme avec sa main. Impossible. Mais aussi excitant. Oh que ce match avec elle promettait d’être intéressant !

En attendant, vous voilà tous en place sur le terrain.

Après quelques instants, le terrain tout à fait banal qui se trouvait face à vous s’engouffra dans les sous-sols pour se faire remplacer, quelques instants plus tard, puis une énorme scène s’apparentant à celle d’un terrain de catch – cordes de sécurité en moins pour ouvrir à une zone de combat plus large – et, bien que tout à fait simpliste dans son décor, laissait transparaître toute la fougue et la puissance d’un combat de catch pur et dur. C’en était presque grisant. Inconsciemment, tu eus la sensation en voyant cela que des spectateurs se massaient de plus en plus dans les gradins alentours, scandant déjà les noms de leurs favoris, criant avec rage et détermination pour apporter toute leur motivation aux combattants. Tu gloussas un coup pour parvenir à te soustraire à cette sensation enivrante et tu te dirigeas sans tarder vers le carré qui était tien pour ce combat. Yuna se plaça sur le carré à ta gauche et les deux adversaires du jour prirent les emplacements restants, face à vous. Un instant, le silence, comme si chacun se jaugeait l’un l’autre, puis tu brisas le calme en faisant apparaître Ulter Chaos, qui s’agita aussitôt, montrant aussitôt sa combativité. C’était assez marrant de le voir agir ainsi, ses petites lunettes sur le nez. On aurait presque dit un intellectuel tentant de protéger une demoiselle en détresse tout en sachant qu’il finirait sûrement à l’hôpital. C’était d’autant plus marrant que le petit gars cachait bien son jeu pour un Chimpenfeu. Certes, il n’était pas du niveau de Piou, Zéro ou Freed, mais il était déjà très compétent en tant que combattant et il n’avait pas à envier de ces derniers. Pour toi, c’était le meilleur choix pour débuter ce combat qui s’annonçait d’ors et déjà assez bordélique.

Appréciez, vous allez affronter mon awesomité, Gilbird !

Très vite après que tu fis sortir UC, ce fut au tour de Randall de faire sortir son compagnon, faisant apparaître aux yeux de tous son impressionnant Gueriaigle qui n’était pas un bon présage pour ton combattant. Tu espérais qu’il ne te cible pas vraiment, heureux de savoir que le format du Battle Royale ne lui offrait pas une mais deux autres cibles potentiels, mais de toute façon, l’homme étant un spécialiste du type vol, tu pouvais parier toute la fortune léguée de ton père qu’il finirait par attaquer le Chimpenfeu, dont le type combat le mettait dans une fâcheuse position. Enfin, tu croyais en ton compagnon. Il allait s’en sortir, c’était certain !

Mastouffe, à toi de jouer !

Cette fois, ce fut au tour de Tyke de faire sortir son compagnon. Et si tout le monde crut un instant qu’il allait faire sortir l’imposant type normal du même nom, quelle ne fut pas votre surprise en voyant apparaître un petit Pijako tout fringuant. Il a l’air assez stupide. Difficile de ne pas penser que le surnom ne vient pas de nulle part. Une hypothèse quant à son origine te vient en tête, mais il faut attendre la réaction de Tyke pour qu’elle se confirme.

Mon cher ami est persuadé d’être un Mastouffe, je vous saurai gré de ne pas lui en vouloir.

Tu hochas la tête quand il dit cela, mais au fond de toi, un sourire se dessina. Un sourire amusé. Dire que ce Pokémon était une blague était un euphémisme. M’enfin, avec le temps, tu avais appris à comprendre que ce genre de Pokémon n’était pas à sous-estimer, qu’ils pouvaient se révéler de vrais adversaires comme n’importe quel autre.

Kesesese, tu oses sortir ce piaf attardé, t’a vraiment pas envie d’affronter Ace.
Dois-je te rappeler mon ami que ton cher Gilbird a déjà échoué contre mon cher Mastouffe.

Cette rapide « altercation » entre les deux champions ne fit que confirmer tes pensées. Le Pijako ne serait pas un adversaire à mettre de côté finalement. Enfin de toute façon, venant d’un ancien champion d’arène, il n’y avait pas vraiment de quoi être étonné, mais c’était bon d’obtenir une preuve orale de cela. Maintenant, vous connaissiez Yuna et toi vos deux ennemis. Ne manquait plus que la demoiselle aux cheveux bleus pour pouvoir s’occuper d’eux. Celle-ci, justement, comprit vraisemblablement que vous l’attendiez et fit sortir à son tour son compagnon.

Shull, à toi de jouer !

Elle fit apparaître un Chartor face à elle, le Pokémon apparaissant dans un éclat qui se transforma en un instant en un petit soleil aveuglant qui s’éleva haut au-dessus du terrain pour apporter un climat ensoleillé pour quelques minutes. Parfait. Être tous les deux spécialistes du type feu avait ses avantages tout de même. C’était là le premier atout dont vous aviez besoin pour offrir un défi plus qu’intéressant à Tyke et Randall. Et avec ça, Ulter Chaos allait pouvoir déployer au maximum ses capacités, surtout quand il se trouverait dans ses derniers retranchements. Tu ne tenais plus en place désormais. Tu ne pensais plus qu’à lancer le match. Voilà pourquoi, justement, tu demandas rapidement aux trois autres s’ils étaient parés, ce qu’ils ne tardèrent pas à confirmer. Enfin, surtout Randall, qui prit immédiatement les devants, sûr de lui.

Kesesese, j’ouvre le bal, Gilbird utilise Rapace sur le Chimpenfeu.

Outch. Tu avais vraiment espoir qu’il s’en prenne d’abord au Pijako ou au Chartor. Malheureusement, ton combattant était bien trop alléchant visiblement pour laisser passer l’occasion d’en faire son casse-croûte. Voilà donc que l’imposant oiseau à fourrure s’envola très vite dans le ciel pour plonger à toute vitesse dans la direction du Chimpenfeu. Pas le choix, il fallait éviter cela. Tu claquas des doigts, intimant la marche à suivre à ton compagnon. Aslan était celui qui t’avait appris à diriger tes compagnons ainsi. Un geste simple, rapide, facile à comprendre. En claquant des doigts, tu ordonnais à tes Pokémon d’esquiver un assaut. En seulement quelques heures de pratique – passées pour la plupart à perfectionner ton claquement de doigts afin qu’il soit le plus audible possible – la stratégie avait payé et était parfaitement viable en combat. Ce fut donc sans peine qu’UC réagit au quart de tour et se mit en position pour sauter sur le côté lorsque la distance le séparant de Gilbird empêcherait ce dernier de modifier sa trajectoire. Tu claquas tout de même une seconde fois des doigts pour aider à la réaction du type feu, qui sauta donc sur le côté juste à temps pour éviter de subir un puissant assaut dirigé sur son flanc qui lui aurait probablement été fatale. Bon, il ne faut pas fêter la victoire tout de suite, car malgré tout, le coup est parvenu à l’érafler légèrement au niveau de la jambe droite, ce qui, malgré tout, a laissé une trace bien visible provoquant alors de petites douleurs au Chimpenfeu. Néanmoins – et heureusement d’ailleurs – cela n’empêcha guère ton combattant de se remettre sur ses appuis, prêt à contre-attaquer immédiatement. Profitant au passage du temps que mit le Gueriaigle à retrouver sa position, tu passas à ton tour à l’assaut.

UC, Tourmente !

Sur ces mots, tu vis Randall serrer légèrement les dents, sans pour autant en démordre. Il savait ce que cela allait engendrer. Malheureusement pour lui, il ne put rien y faire et ne put dès lors que fixer  le chimpanzé enflammé lancer sa Tourmente sur le type vol qui réagit aussitôt, prenant un air plus mélancolique, plus tourmenté. Tu ne savais pas ce qu’il avait pu bien entendre, mais ton compagnon devait s’être montré étonnamment convainquant pour que cela marche aussi bien. Dans le doute, tu préférais ne pas chercher à savoir ce qu’il avait pu dire. L’important, c’était que cela avait fonctionner, empêchant désormais le Pokémon ennemi de répéter la même attaque, Rapace étant une menace bien trop importante pour Ulter Chaos. Bien sûr, le Gueriaigle devait certainement avoir autre chose pour attaquer et la menace du Rapace restait présente, mais au moins, tu avais désormais des moments de répit. C’était déjà cela. Maintenant, il était temps de prendre en compte toutes les options que tu avais en main.

Du côté de Yuna, Le Pijako avait choisi de s’en prendre à son Chartor.

Une attaque Babil, pas forcément très puissante, mais qui mettrait forcément ta compagne d’infortune dans une fâcheuse position pour la suite du combat, fut lancée. Heureusement, la Givrali ne fut pas dupe et ordonna une attaque Abri de la part de son Chartor. Bien vu ! C’est vrai qu’en y repensant, ce Pokémon connaissait cette attaque naturellement. Tu aurais dû t’en souvenir. Il faudra que tu penses à revoir un peu tes connaissances sur ce Pokémon. En attendant, avec tout ça, le premier « tour » venait de s’achever et le Gueriaigle ennemi était de nouveau en position de passer à l’attaque. Randall, néanmoins, ne joua pas le jeu de la brutalité contrairement à ce que vous auriez pu le penser et se montra assez fourbe sur ce coup.

Kesesese ! Gilbird, Vent Arrière ! Maintenant !

Ah. Le type vol s’exécuta immédiatement et provoqua un subite courant d’air allant à l’encontre de votre progression dans sa direction. Avec ça, il prenait désormais de vitesse tout le monde et l’esquiver serait vraiment problématique. Mauvais, très mauvais. Tu ne perdis donc pas et profitas du temps qu’il mit pour activer son attaque pour l’approcher avec UC. Une fois à portée, tu décidas de passer à l’attaque.

Danse-Flammes !

C’est vrai que vous n’en aviez pas vraiment parlé, mais il t’avait paru évident que vos Pokémon portaient avec eux des objets. Dans le cas de ton combattant, il s’agissait de son Charbon, supposée booster ses attaques de type feu. Qui plus est, sous le soleil provoqué par Chartor, la puissance s’en trouvait encore augmentée, ce qui donna au final une attaque à la puissance assez démesurée – et cela, c’était encore sans compter les semaines d’entraînements accomplies ayant fait monter d’un cran toutes ses attaques du type feu –. Le Gueriaigle, pris de court, ne put que voir le tourbillon de flammes dévoreuses l’entourer avec violence, lui arrachant quelques cris de douleurs et l’empêchant désormais de se retirer avant qu’UC ne tombe au combat – ou que lui-même ne trépasse – en plus de subir quelques dégâts usuels plus qu’utiles pour parvenir à dominer le type vol. Randall, d’ailleurs, le comprit très bien en voyant l’espèce de colonne de flammes se former, et paniqua très légèrement, se tournant aussitôt vers son supposée compagnon.

Tyke, viens t’occuper de ce Chimpenfeu toi aussi !

L’ancien champion d’arène de type normal, encore occupé avec le Chartor de Yuna qui venait de tirer un Lance-Flammes sur le Pijako qui fut touché sur l’aile gauche mais clairement trop peu en comparaison de la puissante ligne de feu que la tortue de feu venait de cracher, esquissa un sourire amusé.

On ne parvient pas à s’en sortir tout seul ?

Lorsqu’il dit cela, tu ne pus t’empêcher d’avoir un petit sourire en coin. Évidemment qu’ils ne pouvaient pas s’entendre, ces deux-là. Il fallait s’y attendre. Avec cela, vous teniez Yuna et toi l’occasion de faire pencher la balance dans votre sens. Heureusement, si vous ne vous connaissiez pas, vous aviez tous les deux un objectif commun et des caractères plus ou moins complémentaires, parfait pour éviter de provoquer une dispute entre vous deux. C’était parfait. Mais il fallait que tu saches comment Yuna comptait se servir de cela. Tu aurais bien aimé la prévenir, mais tu sentais que cela ne serait pas apprécié par vos deux opposants, que cela aurait pour effet de les souder au lieu de les séparer l’un l’autre. Néanmoins, tu avais un autre moyen de lui faire comprendre cela.

UC, recule un peu puis Machination !

Et hop ! Profitant que Randall soit concentré, même un instant, à solliciter son collègue spé type, tu ordonnas cette attaque de la part de ton Chimpenfeu, celui-ci s’exécutant et reculant comme prévu pour ensuite se booster sur le spécial, histoire de se rendre un peu plus fort encore. Parfait. Tu te demandais si ce début de match ne se déroulait pas un peu trop bien, mais tu préféras ne pas laisser passer la possibilité de prendre l’ascendant rapidement – celle-ci semblant se profiler pour vous. Maintenant, c’était à Yuna d’agir. En face, Tyke ne semblait pas vraiment porté sur Ulter Chaos, le Chartor de la demoiselle semblant réussir à l’empêcher de penser à autre chose, mais tu te dis qu’il préparait quelque chose qui risquait de faire pencher la balance dans leur sens. Tu tâchas de garder un œil sur lui en attendant de voir ce que comptait faire ce cher Randall. En parlant de lui justement, voilà que la Machination de ton compagnon terminée, il sortit du tourbillon de flammes où il était bloqué, relançant une nouvelle attaque Rapace bien plus rapide que la première et qui risquait de mettre sa cible au tapis en un instant. Néanmoins, tu n’en fus pas pour autant paniqué. Au contraire, tu avais une idée en tête. Et alors que le Gueriaigle s’envola pour exécuter son assaut, tu ramenas rapidement UC près de toi et lui chuchota quelques mots.

(Cours aussi vite que possible vers le Pijako. Ne réfléchis pas, juste cours, d’accord ?)

Le type feu hocha la tête puis s’élança sans tarder dans la direction souhaitée. Au même moment, le type vol achevait son ascension et s’entoura d’une aura bleue surpuissante, redescendant en piqué en se dirigeant vers le Chimpenfeu tentant visuellement de fuir. Tu accordas un rapide regard en direction de Randall, cherchant à voir s’il avait compris ta stratégie. Il paraissait étrangement calme, ce qui ne laissait pas présager de bonnes choses. Tu gloussas puis te tournas vers Tyke, essayant de deviner si lui aussi avait compris ce que tu allais faire. Seulement, encore plus que son camarade albinos, il fut presque impossible de le décrypter totalement – notamment parce qu’il était le plus éloigné de ta position – mais il le fut encore plus de savoir s’il avait anticipé ton idée. De toute façon, la machine était désormais en marche. Le reste ne dépendait que d’Ulter Chaos et de Yuna qui allait certainement pouvoir profiter de cela pour mettre un peu trou parmi les adversaires avec son Chartor. Les prochaines secondes seraient décisives, et ce n’était pas l’homme à la balafre installé tout en haut des gradins du terrain d’entraînement qui allait dire le contraire.

Sûrement, d’ailleurs, qu’il serait le seul à pouvoir les voir totalement, ces prochaines secondes …

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Yuna Frostheart
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 40
Jetons : 985
Points d'Expériences : 943

Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   Dim 2 Déc - 13:59

Combattants d'élite


ft Lucas Emerillon
♬♪♫♩♫♪♬
En tout cas je peux dire que je suis surprise, non pas par la tournure du combat, mais plus par le style de combat de Lucas. Je ne m’attendais pas du tout à ça, ordonner à son pokémon d’esquiver juste en claquant des doigts…C’est super ingénieux et ça doit demander bon nombres d’heures d’entrainement. Mais une fois la technique bien rôdée, c’est très efficace, ça permet d’éviter aux adversaires de comprendre ce que l’on a en tête. Ce qui peut en déstabiliser plus d’un…Malheureusement ça n’a pas l’air d’être le cas de nos adversaires du jour. Ils ne perdent pas le nord, mais heureusement l’attaque Tourmente du Chimpenfeu empêche ‘’l’awesome Gilbrid’’ de relancé une attaque Rapace, et de mettre une pression énorme. C’est plutôt bien joué, même s’il n’est pas à l’abri d’une autre attaque vol.

De mon côté, j’ai réussi à empêcher à mon Chartor de finir confus par l’attaque Babil, ce qui est déjà un bon point. Malheureusement pour moi, l’attaque Lance-Flamme n’a pas touché pleinement le ‘’Mastouffe’’, ça a juste touché son aile… Il a du subir pas mal de dégâts, mais peut-être pas suffisamment pour le mettre KO. Si je fais une rapide analyse de la situation, c’est bien Tyke et son pijako qui me semblent les plus dangereux. Les Pijako sont connus pour taper sur le spécial, ce qui n’est pas le mieux pour mon Shull. Randall me fait moins peur car il tape sur le physique, et s’il suit la même logique que précédemment, il va se fixer sur Lucas et UC, qui a une faiblesse au type vol. Je dois donc trouver un moyen simple et efficace de me débarrasser de ce petit Pijako.

Mais j’ai à peine le temps de réfléchir que Randall enchaine, il est du genre pressé à ne pas vraiment réfléchir à la situation. Enfin c’est ce que je pensais au début, mais le fait qu’il demande à son Gueriaigle d’utiliser Vent Arrière remet en cause mon jugement. Je sens le vent venir sur mon visage, ça va rendre la progression de nos pokémons plus compliqué dans sa direction…et ça augmente aussi sa vitesse par la même occasion.  Déjà que c’est un pokémon extrêmement dangereux, savoir qu’il attaquera toujours en premier ne me rassure pas des masses.

▬ Danse-Flammes !

Mon regard se tourne vers Lucas qui riposte déjà, il ne compte pas laisser le pokémon vol plus longtemps agir à sa guise. Heureusement qu’il s’en occupe, car moi j’ai à faire avec Tyke et son Pijako, en réalité cette Battle Royale ressemble plus à deux combat 1v1. Mais ça m’arrange d’un sens, je préfère que l’on fasse des trous dans les équipes adverses, et qu’après seulement on s’affronte un peu plus Lucas et moi. Le spécialiste du type Normal observe les deux autres combattants, avant que son regard ne se repose sur moi. Il est l’exact opposé de son partenaire et ça ne le rend que plus dangereux à mon sens. Alors qu’il allait repasser à l’attaque Randalf l’interpelle.

▬ Tyke, viens t’occuper de ce Chimpenfeu toi aussi !
▬ On ne parvient pas à s’en sortir tout seul ?

Heureusement pour nous, les deux anciens champions ne semblent pas se mettre d’accord sur une potentielle stratégie à mettre au point. Ils sont vraiment pris dans la Battle Royal, alors que Lucas et moi on ne perd pas de vue que l’un de nous deux doit gagner ce combat…enfin je crois.

▬ Raaa tu m’énerves Tyke, tu me le payeras !!!
▬ Ho, aurais-je froissé son awesomité?

C’est clairement d’un air moqueur que Tyke répond à Randall, c’est incroyable ils se prennent la tête alors qu’on a rien fait pour. C’est le moment d’en profiter, on peut leur infliger de lourd dégâts, si ce n’est les mettre KO, j’espère juste que Lucas l’a remarqué. D’ailleurs en parlant de mon partenaire, il semble avoir eu le même raisonnement que moi, car il demande à son Chimpenfeu d’utiliser Machination pour se booster…Je vais en faire de même.

▬ Shull, Amnésie.

Mon Chartor prend alors un air absent, comme s’il oubliait tout, avant de revenir à lui augmentant grandement sa défense spéciale. J’aurai pu choisir d’augmenter n’importe quoi d’autre, mais je crains une potentielle puissante attaque de Pijako. Sachant qu’il tape sur le spécial, c’est la meilleure stratégie pour que Shull puisse tenir une attaque.

Tyke reporte son attention sur moi, il fronce les sourcils en comprenant ce que je venais de faire avec mon Chartor. Il cherche surement un moyen efficace de m’atteindre maintenant, alors que moi je cherche une façon de le mettre KO en un coup…J’ai bien une idée, mais il y a peu de chance que je le touche, il me faudrait une sacrée belle occasion pour la placer… Enfin je n’ai pas vraiment beaucoup de temps pour réfléchir, un coup d’œil sur le côté me permet de voir UC pourchasser par un Gueriaigle en mode Rapace…Attendez pourquoi il fonce sur Pijako ? Mais…la voilà mon occasion je remercie intérieurement Lucas de cette chance en or qu’il m’offre, et heureusement Tyke semble trop perdu dans sa réflexion pour voir le danger arriver.

▬ Shull, lance Feu d’enfer à mon signal.

Mes adversaires du jour semblent surpris par cet ordre aussi soudain qu’illogique au vu de la situation. Mais je garde mon sourire alors que mon Chartor prépare son attaque, attendant le bon moment…Tout est une question de timing. Heureusement pour moi, le Chimpenfeu ne semble pas prendre en compte la menace qui plane sur lui, et il finit par sauter par-dessus le Pijako qui ne comprend plus rien, n’ayant pas reçu d’ordres de son dresseur.

▬ Maintenant !!!!

La réaction en chaine est lancée. Avec sa vitesse Gilbird ne peut pas esquiver le Pijako qui se prend l’attaque Rapace de plein fouet, l’affaiblissant grandement. Shull lance enfin son attaque qui provoque une puissante déferlante de feu bleu qui touche sans problème les deux pokémons vol. Seul le Chimpenfeu de Lucas en réchappe de justesse…merci la mauvaise précision de l’attaque, mais je ne vais pas me plaindre. J’ai quand même fait un beau doublet, car aucun des deux pokémon touchés ne survie à l’attaque feu, le tout à cause des attaques qu’ils ont subi précédemment.

▬ Bien joué Shull
▬ Tooooor

C’était risqué, mais c’est passé, et je viens de prendre deux points grâce à ces deux mises au KO. Les deux anciens champions sont sous le choc et me regardent étrangement, ils ne s’attendaient pas à un tel revirement de situation. Pour une fois que j’attends patiemment et que j’attaque au bon moment, je suis contente de ce coup, même si je sais que je vais devenir la cible numéro un dans ce combat. Tyke réajuste ses lunettes avant de me fixer.

▬ He bien Mademoiselle Akabara, c’est un très bon coup, vous avez su tirer avantage de ce meli-melo de pokémon.

Il jette un regard noir vers le spécialiste du type Vol, qui est en grande partie responsable de la défaite de son ‘’Mastouffe’’. Mais l’albinos lui ne semble pas prendre aussi bien la mise KO de son Gueriaigle

▬ Alors là, vous allez regretter ce geste, piéger ainsi mon Gilbrid ça va se payer très cher Kesesese.

Les deux hommes rappellent leur pokémon, la tension est montée d’un cran et je sais qu’ils vont porter toutes leur attention sur moi…J’espère juste que Lucas ne me tiendra pas rigueur de ma dernière attaque, qui aurait pu le mettre très mal. Enfin, Randall est le premier a envoyé son nouveau pokémon.

▬ Békipan, montre leur à quel point nous sommes trop awesome pour eux.

Le pokémon Vol/Eau apparaît sur le terrain, et aussitôt le soleil se retrouve masqué par des petits nuages, laissant place à la pluie…Génial, il ne manquait plus que ça, nous voilà désavantager par le climat. Il fallait s’y attendre, mais j’espérais que le soleil reste plus longtemps. Je ne peux pas laisser Shull sur le terrain, il ne résistera pas à une attaque eau sous la pluie. Je dois appeler mon seul pokémon qui n’est pas affecté par ce climat, mais j’attends de voir ce que vont faire Tyke et Lucas face à ce changement soudain. Histoire de voir si ça en vaut vraiment la peine.




Hrp:
 

_________________
 
You can never
turn back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Lucas Emerillon
Adulte Etudiant Spé Type

Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1427
Points d'Expériences : 1833

Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   Jeu 10 Jan - 2:49

Durant les quelques secondes qui précédèrent la rencontre d'Ulter Chaos avec le Pijako de Tyke, tu en profitas pour prendre un peu les informations de l'autre côté du combat. C'était assez marrant, en y pensant, de voir que malgré la proximité que tu avais avec Yuna, tu avais l'impression d'assister à un match totalement différent. Tu relativisas tout de même en te disant que vous veniez tout juste de débuter l'affrontement et qu'il était plutôt logique que vous ne soyez pas encore totalement accordés Yuna et toi. Qui plus est, cette stratégie avait le mérite d'empêcher Tyke et Randall de se coordonner de leurs côtés pour contrer. Il faut croire, en voyant cela, qu'ils n'avaient pas vraiment prévu de se retrouver à combattre côte à côte – vous non plus, à vrai dire, mais vous aviez l'avantage d'avoir été formé par la Pokemon Community, toi au moins, pour réagir à ce type de situation. C'en était à se demander si, inconsciemment, vous n'aviez pas tout fait pour mettre vos deux adversaires dans une position inconfortable. Malheureusement, c'était une question bien trop difficile à résoudre dans l'immédiat. Mieux valait se concentrer sur le combat. Nous disions donc que tu observais Yuna faire face à Tyke. Le Pijako du champion déchu n'avait pas l'air foncièrement menaçant, mais la demoiselle à la chevelure turquoise ne parvenait pas à prendre complètement l'ascendant sur lui. Il régnait comme une ambiance de statut quo entre les deux partis. La givrali se montrait très compétente là-dessus, car si pour ta part, tu pouvais profiter de l'agilité naturelle d'Ulter Chaos pour assurer quelques esquives bien senties, la demoiselle combattait avec un Chartor, Pokémon lent par excellence. En face, Pijako était assez agile et semblait s'agiter continuellement. Parvenir à maintenir un équilibre dans les forces voir même de faire pencher la balance dans son sens, ça avait ce quelque chose de remarquable qui te fit sourire de satisfaction. Tu n'avais pas une parfaite débutante tout fraîchement débarquée à la Pokemon Community comme partenaire, c'était certain.

D'ailleurs, elle allait très bientôt le prouver.

Juste après la rapide discussion entre les deux champions, Randall avait décidé d'en finir rapidement, profitant de sa précédente attaque Vent Arrière. Sa vitesse était considérable mais tu fus content de voir qu'il n'avait pas compris pourquoi tu avais décidé de courir dans une direction assez singulière, comme cherchant à fuir le Gueriaigle. Visiblement, le sang chaud lui était quelque peu monté à la tête à cause de Tyke, et il en oubliait même jusqu'à la logique du placement sur le terrain. Sans doute n'avait-il même pas remarqué que le Chimpenfeu s'élançait à toute berzingue vers le Pijako adverse. Tyke, en revanche, l'avait très bien remarqué et, abandonnant Yuna le temps d'un instant, s'apprêta à ordonner de stopper la course effréné de ton combattant. Sauf qu'il n'avait pas vraiment prévu ce qui suivit. Toi non plus soit dit en passant.

Shull, lance Feu d’enfer à mon signal.

La voix de la givrali sembla transpercer le stade, se faisant entendre de tous sur le terrain. Tyke, pris au dépourvu alors qu'il était maintenant tourné vers toi pour attaquer UC, ne sut comment réagir, restant alors silencieux. Randall, lui, comprit avec rage qu'il était trop tard pour faire avancer le coup à son combattant et cria de tout son souffle pour que son Pokémon parvienne au moins à toucher quelqu'un. Pour ta part, la situation était quelque peu identique. Tu profitais simplement du fait que le Chimpenfeu était de type feu, qu'il venait de sauter par-dessus « Mastouffe » et qu'il était assez intelligent pour tenter un saut vers l'avant avant que l'attaque feu ne fasse ses ravages. Ce qui finit par arriver, le Chartor balança une déferlante de flammes qui s'abattirent en un instant sur le trio de Pokémon. Tyke ne put que voir son Pijako se faire toucher par le Rapace du Gueriaigle qui se trouva affaibli lui aussi avant de recevoir les flammes qui tombèrent comme un jugement sur lui, l'envoyant avec le Pokémon de Randall au tapis en quelques secondes. UC, lui, fut touché en partie, un saut en avant lui ayant au moins permis d'éviter l'épicentre du coup. Il revint vers toi, profitant de ce temps pour, sur ta demande, utiliser son attaque Paresse, retrouvant toute sa santé. Pour ce tour, pas de point pour toi, mais tu avais sacrément aidé pour tout offrir à Yuna, même si ce n'était pas volontaire. Et en parlant de cela …

Eh bien ! Sacré coup ! On arrive à faire de sacrés choses en double. Je pense qu'on devrait travailler un peu plus la communication, qu'en penses-tu ?

Tu dis cela à Yuna comme s'il s'agissait d'une question rhétorique. À vrai dire, c'en était bien une. Le contraire aurait été un peu triste. Que ce serait-il passé si vous aviez décidé de jouer normalement en deux contre deux et qu'elle se soit révélé peu coopératif ? Vous auriez été bien bêtes, tous les deux, à agir chacun de son côté pendant qu'en face, malgré leurs différends, se seraient unis et vous aurez éliminé en un rien de temps. Au moins, tu étais rassuré sur ce point. Tu le fus d'autant plus en te disant que Yuna avait vraiment eu la bonne idée en proposant le mode Battle Royale. Grâce à cela, vous pouviez tout autant vous unir que prendre vos adversaires à parti pour les empêcher de mener des actions groupées. Cela vous ouvrait tout un champ d'options stratégiques intéressantes vous permettant de mettre à mal les deux anciens champions d'arènes. Un avantage non négligeable que, pour ta part, tu n'allais pas hésiter à utiliser. Tu laissas Yuna te répondre tranquillement, puis une fois la discussion achevée, tu portas ta concentration sur les deux hommes en face.

Eh bien Mademoiselle Akabara, c’est un très bon coup, vous avez su tirer avantage de ce meli-melo de pokémon.

Tu eus une réaction égoïste en entendant Tyke complimenter la givrali : tu commenças à jalouser la demoiselle. Tu avais l'impression de n'avoir rien fait au bout du compte. Que les deux types vol s'étaient retrouvés là par pure hasard. Tu chassas cependant bien vite ces sentiment néfastes : Yuna avait le droit de mériter de telles éloges. Elle avait bien joué son coup.

Alors là, vous allez regretter ce geste, piéger ainsi mon Gilbrid ça va se payer très cher Kesesese.
Nous vous attendons.

Ton ton se veut calme, mais sur le dernier mot, tu ne pus t'empêcher d'y laisser une légère pointe d'amusement, cherchant à provoquer le champion au caractère explosive. Encore un autre avantage que vous avez sur les champions d'arènes. D'un côté, Randall est un homme qui s'emporte assez facilement et qui se laisse facilement manipuler par les provocations. De l'autre, Tyke est du genre très sérieux, mais aussi et avant tout assez nombriliste. À vrai dire, il ne le montrait pas de manière explicite, mais en l'écoutant et en regardant ses agissements vis-à-vis de son collègue, il était assez facile de lui deviner ce trait de caractère. Autant dire qu'il allait certainement être difficile pour lui de s'unir avec son collègue pour vous affronter. Ces deux-là n'étaient décidément pas faits pour être ensemble. C'était parfait pour vous. Restait à savoir se servir correctement de cet avantage mais tu faisais confiance à Yuna pour que cela assure autant de son côté que du tien – ou l'inverse, dépendant de qui gérerait le mieux la suite du combat.

Békipan, montre leur à quel point nous sommes trop awesome pour eux.

Argh. Il fallait s'en douter. Randall a beau être impulsif, il n'en reste pas moins un ancien champion d'arène. Faisant face à deux spécialistes du type feu, il choisit d'envoyer un Pokémon eau, un Békipan, profitant en plus de l'avantage d'apporter directement la pluie sur le terrain, chassant le puissant soleil de Chartor par un obscur nuage pluvieux qui mettait vos Pokémon feu dans une fâcheuse position. Ulter Chaos étant principalement entraîné pour maîtriser les attaques de ce type, le pauvre se trouvait en sacré danger. Néanmoins, tu attendis de voir ce que comptait envoyer Tyke. Selon son choix, tu pourrais décider de garder un peu UC sur le terrain. Le champion de type normal ne tarda d'ailleurs pas à se faire entendre.

Fais-moi plaisir Randall, évite de venir m'agacer de nouveau.
Pfeuh. Tu ne mérites pas mon awesomité de toute façon, kesesese.
Cependant, je reconnais que tu sais te montrer utile. Qun, en avant !

Le très probable pianiste sortit une Pokéball de sa fine ceinture et la lança en l'air, laissant apparaître devant vous un Castorno à l'air benêt mais dont la prestance ne laissa aucun doute sur sa force. Même si ce genre d'espèce n'était pas vraiment connue pour être très puissante ou résistante, elle avait des arguments à faire valoir en combat. Lui, tu allais garder un œil attentif dessus. Heureusement, Ulter avait de quoi s'occuper de lui. Bien sûr, il n'était pas le seul à pouvoir profiter de cela, mais maintenant que tu savais que le type combat avait encore son coup à jouer dans l'affrontement à venir, tu fus décidé à le laisser sur le terrain pour le moment. De toute façon, étant en pleine forme, ce n'était pas trop problématique s'il restait au moins quelques instants. C'était même parfait.

C'est quand vous voulez.

Alors qu'il régnait un léger silence dû au fait que tous s'observaient attentivement, attendant que l'un d'eux agisse, tu décidas d'expédier tout cela en annonçant la reprise pure et simple du combat. Tu lanças alors un rapide regard vers Yuna, décryptant sa prochaine action. Elle attrapa l'une de ses Pokéballs et la dirigea de telle sorte à rappeler son Chartor, ce dernier disparaissant à l'intérieur l'instant d'après. Elle échangea ensuite rapidement de Pokéball et fit apparaître à la place un Draco à l'aspect majestueux, cherchant visiblement à pouvoir continuer d'attaquer sans soucis de la météo. À moins que … sans doute prévoyait-elle de faire revenir son Chartor afin de faire revenir le soleil ? Pas impossible. C'était une bonne stratégie. Cependant, il y avait un hic. Si Yuna avait rappelé son Pokémon, alors Randall le pouvait aussi certainement. Il n'était certainement pas assez bête pour se laisser avoir si facilement. Il ne semblait cependant pas encore dans l'optique de rappeler son compagnon. Au contraire, il lorgnait le Draco de Yuna avec colère. Il voulait sa vengeance. Ni une, ni deux, profitant de son Vent Arrière encore présent, le Bekipan s'élança vers Draco et lui projeta un Vent Violent qui n'avait quasiment pas de chance de rater, la pluie augmentant de manière non négligeable la surface de frappe de l'attaque. Il fallut cependant au type vol quelques instants pour canaliser son assaut, te laissant l'occasion de l'attaquer par derrière avec un Danse-Flammes. Les dégâts furent malheureusement presque négligeables, le type du Pokémon et la pluie réduisant considérablement les dégâts de l'attaque. L'important était cependant fait : maintenant, Bekipan ne pouvait plus quitter le terrain avant quelques temps et il recevrait régulièrement des dégâts résiduels le mettant petit à petit à portée de K.O.

Qun, Malédiction.

D'un seul coup, l'ambiance changea du tout au tout. Toi qui pensait que la situation était à votre avantage, c'était sans compter sur Tyke et son Castorno menaçant. Il lui ordonna l'attaque Malédiction, et si un instant tu te dis que ce n'était pas trop gênant, en regardant attentivement le type normal, tu sentis que quelque chose ne tournait pas rond. Quelque chose ne tournait vraiment pas rond. Gloussant, tu réfléchis quelques instants dans ton esprit le temps que cela te revienne. Puis ce fut comme l'illumination, mais du genre annonciateur d'une catastrophe. Tu n'étais pas un franc connaisseur de cette espèce, mais tu te souvenais que ce Pokémon possédait un talent vraiment effrayant. Un talent qui risquait de vous couper immédiatement la victoire. Simple. Le talent doublant les augmentations de statistiques qu'il s'agisse de bonus ou de malus. Avec Malédiction, le Castorno avait certes diminué fortement sa vitesse, mais il avait accompli en un tour l'équivalent d'une Danse-Lames et d'un Mur de Fer. En un seul petit tour, Tyke venait de remettre un peu d'équilibre dans la balance. Il fallait s'en doute. Il aurait été prétentieux de penser qu'on puisse les vaincre sans difficulté …

Assis dans l'ombre des gradins, Ace fixait tout cela d'un air blasé. Tu ne le voyais pas, mais tu l'imaginais bien réagir ainsi à cette situation. Vous auriez dû le prévoir. Sans doute devait-il se dire qu'à votre place, il l'aurait deviné au moment même où le Pokémon ferait son apparition. Tu eus envie de crier ta rage pour lui faire comprendre le fond de ta pensée, mais tu te retins. Quelque chose de plus intéressant te vint en tête.

Ace ! Je me doute que tu nous regardes en ce moment ! Ce match, je le dédie au meilleur dresseur du monde ! J'espère que tu sauras lui transmettre cette dédicace !

Il y avait une réelle quête de provocation dans cette réplique. Mais avant tout, elle te permit de décharger la colère et la frustration de n'avoir pas su prévoir qu'une telle chose surviendrait. UC aurait pourtant largement pu empêcher cela. Maintenant, il te fallait assumer tes erreurs et avancer avec. Tu avais fait le travail pour Bekipan et Randall ne semblait pas avoir été inquiété par ton assaut, préférant continuer de décharger sa rage sur Yuna. Tyke, de son côté, semblait t'accorder un réel intérêt. Son Castorno fixait d'ailleurs ton Chimpenfeu avec sévérité, laissant apparaître un large sourire sadique. Pas vraiment le choix donc, te fallait t'occuper de lui avant tout. Soufflant un coup, tu te concentras et attendit que Tyke passe à l'assaut. Quand cela survint, tu compris très vite qu'il comptait continuer à se booster pour faire de son Pokémon un vrai monstre. Soit il répétait Malédiction, soit il tentait éventuellement une Danse-Lames pour devenir un vrai tueur, soit il jouait défensif et tentait de se booster ailleurs. Il n'était pas impossible qu'il possède une capacité comme Amnésie, ce qui le rendrait réellement invincible. Heureusement que UC avait de quoi le stopper.

UC, Provoc !

Comme il était en train de canaliser son boost, il ne put empêcher le type feu de venir le provoquer ouvertement, le stoppant à temps dans sa manœuvre. Pfiou. Le pire était évité, au moins pour un temps. Maintenant, le Castorno était forcé de passer à l'attaquer. Il te fallait maintenant prier qu'il n'ait pas de quoi éliminer UC en une seule attaque …

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Yuna Frostheart
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 40
Jetons : 985
Points d'Expériences : 943

Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   Jeu 17 Jan - 0:59

Combattants d'élite


ft Lucas Emerillon
♬♪♫♩♫♪♬
J’adore quand tout ce passe comme prévu, deux pokémons adverses KO, et le Chimpenfeu de Lucas toujours en bon état sur le terrain. Avec ce coup de poker on vient de prendre un avantage certain, c’était risqué mais ça à payer, et tant mieux. D’ailleurs alors que nos adversaires rappellent leur pokémon KO, Lucas en profite pour demander à son Chimpenfeu d’utiliser l’attaque Paresse, et ainsi récupérer une bonne partie de ses PV. C’est plutôt malin de sa part, mais il n’est pas le seul à reprendre de la vie, Shull récupère un peu grâce à des restes qui le régénère à chaque tour…mais ils sont durs à voir, bien camoufler dans sa carapace. Lucas se permet même une petite remarque sur le travail d’équipe…Mais qu’est-ce qu’il lui prend, nous sommes censé être en Battle Royal ! Pourquoi est-ce qu’il balance ouvertement que nous faisons une alliance pour qu’aucun de nos deux adversaires ne gagne ? C’est tout le concepte de la stratégie qui part en fumée…Bon Randall ne semble pas avoir tout saisie, trop occupé à fulminer la mise KO de son Gueriaigle. Mais ce n’est pas le cas pour Tyke qui a clairement compris ce qu’on essayait de faire…mince mince mince, je dois à tout prix me montrer convainquante.

-Une Battle Royal c’est chacun pour soi, et un bon dresseur sait lire dans le regard de son adversaire pour comprendre ce qu’il va faire, ils n’ont pas besoin de mots.

Mon regard de son côté dit ‘’j’ai compris le message’’. Lucas se permet même une petite provocation envers Randall…qui répond immédiatement. Décidément il réagis vraiment au quart de tour celui-là. Je reporte mon attention sur Tyke qui sourit légèrement, il a quelques choses en tête…Je sens qu’il va profiter de quelques choses. Et bien entendu mon sixième sens a encore eu raison, Randall reprends l’avantage du climat grâce à son Békipan, ce qui ne me plait pas spécialement. Et ce qui me plait encore moins, c’est le pokémon qu’appelle Tyke : un Castorno… Pokémon Vol/Eau et Normal/Eau, sous la pluie, de très mauvais augure pour nous. Heureusement, Shull va pouvoir remettre le soleil en arrivant sur le terrain, mais Randall n’aura qu’à rappeler son Bekipan et le ramener pour remettre la pluie. Il faut donc que l’on se débarrasse de son maudit Békipan, c’est pourquoi j’appelle le seul et unique pokémon de mon équipe qui ne craint pas la pluie.

-Dovah à toi de jouer.


Une fois la pokéball bien dans les airs, elle laisse apparaitre mon magnifique Draco qui pousse un petit cri en arrivant sur le terrain. Randall hausse les sourcils devant mon pokémon, alors que Tyke garde un air neutre. Bon ils n’ont pas l’air vraiment étonné de voir un Draco dans mon équipe…ce qui est logique étant donné que je ne me suis pas présentée en tant que dresseuse spé type feu.

Enfin bref, les quatre pokémons sont présents sur le terrain, le combat peu reprendre. Randall ne semble pas vouloir perdre de temps, il est de nouveau le premier à lancer l’offensive. Mais cette fois il ne s’acharne pas sur Lucas et son Chimpenfeu. Non cette fois c’est Dovah qu’il vise, l’ancien champion de type vol semble bien décidé à me faire payer mon Feu d’enfer de tout à l’heure. Il frappe fort avec l’attaque vent violent, qui bien n’entendu ne rate pas à cause de la pluie, je grince un peu des dents. Mais d’un sens, ça m’arrange, je vais pouvoir répondre à ses attaques et le mettre KO plus vite. En plus Lucas semble avoir compris l’importance de nous débarrasser au plus vite de ce poseur de pluie, étant donné qu’il l’emprisonne dans un tourbillon de flamme. Dovah parvient à se sortir des vents qui le retenaient prisonnier, et il est bien déterminé à ne pas se laisser faire.

-Dovah, cage-éclair.

Le corps de mon Draco se retrouve recouvert d’éclair, qui fuse vers le Békipan qui ne peut pas les esquiver. Un sourire en coin apparait alors que Randall ne semble pas du tout inquiété par la paralysie de son pokémon.

-Tss si tu crois que ça va arrêter son awesominté le grand Randall, tu te trompes lourdement. Iggy lance Vent violent à nouveau.

Le Békipan se prépare pour déclencher une nouvelle tempête, certes il ne semble pas gêner pour attaquer, mais il est moins rapide que Dovah.

- Empêche-le d’agir, attaque Dracocharge.

Mon Draco cri avant de s’envoler dans les airs, une puissante aura bleue l’entourant alors. Cette dernière pris l’apparence d’un dragon, comme si c’était une armure qui venait le protéger jusqu’à ce qu’il mène son attaque à bien. Randall semble comprendre le danger de la situation, mais trop tard. Mon pokémon Dragon est déjà en train de foncer sur le Békipan qui ne peut pas l’éviter, et qui se prend l’attaque de plein fouet. Le choc est tellement violent que le double-type se retrouve propulser à vive allure vers le sol, percutant le pauvre Castorno qui s’appretait à attaquer le Chimpenfeu de Lucas. Je dois avouer que je n’ai pas vraiment fait attention à ce qui se passait du côté de mon ‘’partenaire’’. Mais ce retour fracassant au sol du Békipan semble arriver au bon moment. Alors que je souris doucement à Lucas, histoire que ça ne soit pas trop visible, Randall et Tyke sont de nouveau partis pour se disputer.

-Par Arceus, Randall. Tu ne peux pas tenir tes pokémons vol loin des miens ? Tu ne fais que me gêner.
-Moi te gêner ? Non mais tu t’es vu, tu ne fais rien depuis le début de ce combat !
-Je ne fais rien ? Je ne te permets pas, je ne suis pas un oiseau sans cervelle comme toi, je réfléchis à une stratégie, j’observe ces deux jeunes gens combattre pour mieux les contrer.
-Kesesese cherches-toi des excuses, mais au fond de toi tu sais très bien que tu n’es pas capable de les battre, alors tu attends que je fasse tout le sale boulot….

Et ça continue…ils ont conscience d’être au milieu d’un combat pokémon là ? Mon Draco me regarde un peu stupéfait, bon s’ils ne veulent pas nous attaquer, on va en profiter un peu. J’ordonne à mon Dovah d’utiliser l’attaque Hâte, histoire d’être encore plus rapide. Ce combat est vraiment en train de partir en cacahuète, mais on ne va pas laisser passer cette chance de faire des trous dans l’équipe adverses.

-Dovah, Draco-queue sur le Castorno.

Un seul pokémon profitant de la pluie, c’est suffisant sur le terrain, et il est hors de question de renvoyer le Bekipan pour qu’il la remette plus tard. J’espère juste ne pas avoir interféré avec les plan de Lucas.


Hrp:
 

_________________
 
You can never
turn back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon   

Revenir en haut Aller en bas
[Mission Topdresseur] - Combattants d’élite - Lucas Emerillon
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Nuevo :: Le Complexe Olympique :: Stade Olympique-