>

Partagez | .
[Rivamar] « Crétin. »
avatar
Todresseur Spé. Type

Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 92
Jetons : 2916
Points d'Expériences : 3449

Sujet: [Rivamar] « Crétin. »   Dim 4 Nov - 22:54

Crétin.

Ton dresseur en a toujours été un. Tu le sais, Oz. Tu le proclames tout le temps. A tout va. A qui veut l’entendre. C’est un parfait crétin, et tu n’as jamais rien pu y faire.

Au début, tu le disais surtout à titre de blâme. Quand il a commencé à abréger tes grasses matinées. A te taquiner malgré que tu ne sois pas d’humeur. A balancer des trucs qui te paraissaient aberrants même pour toi, jeune souris ignare. Tu le disais en toute mauvaise foi, en fait : un crétin est, par définition, une personne plus bête qu’une autre. Et à vrai dire, tu n’avais connu, à l’époque, que deux humains, en les personnes de ton dresseur et du collectionneur. Un échantillon assez peu représentatif du genre bipède de façon général. Si ça se trouve, ton dresseur n’était pas plus idiot qu’un autre. Il était peut-être simplement dans la norme. Voire au dessus. Ce qui aurait été légèrement inquiétant ; mais pour t’en attester, il aurait fallu que tu prennes la peine d’aller voir de quoi il en retournait chez les autres Pokémon domestiques. Ce que tu n’as pas fait. D’abord par flemme, puis parce que, sans t’en rendre compte, tu as commencé à t’habituer à ce…

Crétin.

Bienheureux sont les pauvres d’esprits, dit un adage humain. Bien gentil est mon crétin de maître, répondrais-tu. Oui, c’est un mot qui le complète bien : gentil. Ton dresseur est un crétin, mais aussi un type gentil. Et si sa doctrine bien pensante d’humain idéaliste t’a maintes fois donné la gerbe, elle ne t’a pas moins été agréable. Qu’il t’a été appréciable, d’avoir quelqu’un sur qui compter. Sur qui se reposer. En qui avoir confiance ! La confiance, voila qu’elle a commencé peu à peu à s’immiscer dans ton quotidien de Pikachu blasé. Se savoir au service d’une personne étant digne de la tienne, c’est quelque chose. Cela te donne l’assurance d’agir toujours pour le bien commun, ou à défaut, pour le vôtre. Qu’il fera aussi de son maximum pour que vous vous épanouissiez, ou restiez en bonne santé. Ce qui n’est pas un mauvais deal, foncièrement : avoir une belle et longue vie est un objectif particulièrement intéressant, il faut bien le reconnaître.

Crétin.

Les choses ne sont pas aussi faciles. Et ton dresseur ne l’a pas tout de suite compris. Ou plutôt, si ; il refusait simplement de l’admettre. Quel crétin. Son optimisme en était presque devenu contagieux – après tout, toi aussi, tu as failli y croire. C’est vrai, tout se passait plutôt bien, depuis que tu l’avais rencontré, pourquoi donc cela aurait dû changer ? Eh bien parce que les choses changent, tout simplement. C’est comme ça, c’est un fait. Et tu le savais bien. Et quelque part, en creusant un peu dans le fond, lui aussi le savait. Il a juste pas voulu déterrer ce simple constat, parce qu’il se complaisait bien dans votre vie, et qu’il n’avait pas envie de se soucier de quoi que ce soit d’autre de malsain. C’était un principe nul, mais c’était le sien.

Crétin.

Évidemment que ça n’allait pas durer. Évidemment que ça n’a pas duré. Les ennuis ont fini par arriver. Souvent contre son gré. Parfois, lui même va au devant des soucis. Dans le premier cas, tu n’as pas grand-chose à dire… Il se retrouve confronté au pire de ce que peut produire cette planète, et tant bien que mal, vous tentiez d’en réchapper. Il n’y peut pas grand-chose. Comme dit, c’est comme ça, les choses vont et viennent. Et dans le second cas… Tu n’arrives pas à lui en vouloir non plus. C’est un crétin, après tout. Il doit bien apprendre. Et c’est en échouant que l’on apprend. Un autre adage humain, que tu as très vite assimilé. Le raisonnement te paraît plausible, en tout cas. Pas de bol, ton crétin de maître a mis un peu plus de temps. Au lieu de bêtement apprendre de ses erreurs, il s’est pris la tête. Lui qui au début, ne voulait pas creuser, à commencer à miner bien profond. Bêtement, tu as dit bêtement ? Donc maintenant, être crétin consiste à ne pas faire les choses bêtement ? Ouais, c’est bien comme ça que tu le concevais. Il voulait trop en faire, et dans « vouloir trop en faire », il y a « trop », et « trop », ce n’est jamais bon.

Crétin.

Encore et toujours, tu l’as traité de crétin. Car tu as compris que tout ça commençait à sérieusement le bouffer. Ironique, non ? Ce goinfre maître de ses pensées, dévoré par celles-ci. Pourtant, la ligne directrice est, et a toujours été la même : vous. Vous protéger, vous rendre heureux, toi et les autres. Et au début, cela t’allait très bien, non ? Oui, mais voila : les choses changent. Et sa ligne directrice, elle était toujours la même, mais en fait, plus vraiment non plus. Elle aussi a changé. Elle s’est faite plus… Déterminée. Décisive. Obsessionnelle. Voilà. C’est tout à fait ça. Et tu sais quoi ? Toi aussi, tu as commencé à te miner le crâne. Tu t’en voulais un peu, Oz. Car tu avais l’impression d’être impuissant. De ne rien faire pour pouvoir l’aider. Était-ce vrai ? Oui. Sans doute. Ton dresseur est gentil. Ton dresseur est un crétin. Mais ton dresseur est aussi buté. Et tout ça, ce n’est pas une très bonne combinaison. Un gentil crétin buté, ça donne une grosse partie de lui. Une partie qui domine, et qui refuse d’admettre que, ben parfois, il peut juste rien faire. Si tu lui avais dit ? Il ne t’aurait pas écouté. Si tu lui avais montré ? Il t’en aurait voulu. Si tu n’avais rien fait ? Bah voila, tu l’as fait, ne rien faire. Et le résultat ? C’est le même. Toujours encore, c’en est resté un.

Crétin.

Et du coup, tu as fait quoi, en plus de ne rien faire ? Oh, dire que tu es resté passif serait être mauvaise langue. Après tes quelques tentatives de raisonnement, vous avez trouvé un semblant de consensus. « Ne fais juste pas le crétin ». Tu t’en es contenté. Il faut dire que, toi-même, tu avais tes propres préoccupations. Car oui, les Pokémon aussi, ont des préoccupations. Ton crétin de maître n’était pas le seul à en avoir. Et ton crétin de maître l’a très vite su. Devenir les plus puissants Pokémon Electriks ? Ouais, c’est pas mal. Avoir un quotidien épanoui et serein ? C’est cool aussi. Mais ça, ce sont les lignes directrices. Elles ne changent pas, mais un peu quand même, car les choses changent : disons qu’elles fluctuent. Selon l’ordre de priorité. D’importance. D’urgence. Mais sinon, ce sont les mêmes, elles s’adaptent simplement aux autres préoccupations. Et toi, c’était quoi, ta préoccupation ? Comprendre d’où tu viens. Pourquoi il y a un gigantesque black out dans ton cerveau. Trouver une explication à toutes ces choses qui te semblent inconnues – comme l’évolution, tu sais, ce truc que tu es censé avoir vécu ? Bah voila. Et ton dresseur, comme c’est un crétin, mais un gentil crétin, il a accepté de se détourner des lignes directrices le temps de s’occuper de ça.

Crétin.

Quelle idée, aussi. Hmm, en fait, il ne faudrait pas remonter plus tôt ? Quelle idée tu as eu toi, au juste ? Tu ne t’es pas dit à un moment que, si tu as oublié, c’était pour une raison ? Tu sais, ton dresseur est censé être le cerveau de l’équipe, mais ce n’est pas pour autant qu’il peut réfléchir à tous les détails. Après tout, tu es le mieux placé pour le savoir, non ? C’est un crétin. Et les crétins, ça ne pensent pas à tout. Ton crétin à toi était déjà occupé à réfléchir à comment lutter contre une organisation criminelle tout en prenant soin de ses compagnons, et à, accessoirement, réussir ses études, pour accomplir son rêve, le tout en réglant ses propres soucis familiaux. Et ceux de ses Pokémon. Il a cru pouvoir tout faire, mais il n’a pas pu. Personne n’en aurait été capable. Et lui a quand même voulu essayer. Parce que c’en est un.

Crétin.

Et à nouveau, toi, qu'as-tu fait ? Bah il a fallu que tu en rajoutes une couche. Au lieu de t’interroger sur ta quête, son sens et sa pertinence, tu t’es dit « je vais la résoudre ». Après tout, c’est bien ce qu’il fait tout le temps, lui, non ? Tu as juste voulu faire pareil. Sauf que ce n’est pas pareil non plus, puisque toi, tu as besoin de son aide à lui, quand lui peut demander celle de quelqu’un d’autre, voire même de personne – ouais, il fait ça parfois. Et tu sais quoi ? Même si ce n’était pas tout à fait pareil, ça l’était un peu quand même, ce qui fait que, même si c’est pas tout à fait le cas, t’es un peu comme lui, au final. C’est logique, non ? Tu arrives à le comprendre, toi aussi ? C’est bien, ça aurait pu ne pas arriver, que tu comprennes. Bien que cela aurait été cohérent. Je veux dire, lui non plus ne comprenait pas toujours tout. Et en ce sens, toi non plus. La preuve ! Puisque depuis le début, t’es un peu comme lui. Puisque depuis le début, vos lignes directrices sont les mêmes. Puisque depuis le début, vos préoccupations sont similaires. Puisque depuis le début, il s’avère que, t’es réellement, une partie de lui, en fin de compte. Tu réalises ? Ça y est, ça monte à ton cerveau ?

Depuis le début, le crétin, c’est toi, Oz.

Oh oui. Un sacré crétin. Non, mieux. Un idiot. Un bon gros idiot. Ou un parfait abruti. Ça sonne bien, abruti, non ? T’es un putain d’abruti. Voire même, tu sais quoi… ? Un petit con. Oui, c’est ça ! Mais quel connard tu as été. Ça va, ton égo, le merdeux ? Gna gna, monsieur je suis amnésique, monsieur je suis tourmenté par mon passé ? Monsieur je fais chier mon dresseur pendant quatre ans avec des recherches de merde sur un endroit mystique à la con parce que monsieur veut absolument trouver le moyen de s’y rendre ? Et puis, pour quoi ? PUTAIN, POUR QUOI ? Tu lui as pris la tête pendant QUATRE ANS sur un lieu où tu voulais retourner, pour au final préférer sauter dans le vide plutôt que d’y rester ?! NON MAIS TU VAS BIEN DANS TA TÊTE ?! Mais quel con, bordel, MAIS QUEL CON ! Tu parles d’un gâchis ! Un gâchis de temps, un gâchis de moyen ! Mieux ! Un gâchis de LIEN ! Il s’est fait chier à s’occuper de toi, à briser ta carapace de grincheux de merde et à devenir ton ami POUR CA ? VRAIMENT ? Tu réalises que tu représentes juste le pire intérêt du MONDE ? Et malgré tout ça, tu as cru qu’il se DEVAIT de t’aider ?! Merdeux, connard, con, abruti, idiot, CRÉTIN.

TU ES UN CRÉTIN OZ.

LE SEUL CRÉTIN QUE LUI ET TOI N’AVEZ JAMAIS CONNU, C’EST TOI.

ET TOI SEUL.

UN PARFAIT CRÉTIN. TU EN ES LA DÉFINITION MÊME.

ET MALGRÉ TOUT CA ? QU’EST-CE QUE TU FAIS ?

RIEN.

TOUJOURS RIEN. CRÉTIN QUE TU ES, TU ES LA, ASSIS SUR LE TORSE DE TON MAÎTRE, A DÉVISAGER SON VISAGE EN UNE GRIMACE TORDUE PAR LE CHAGRIN, COMME SI TA GUEULE DÉFORMÉE ÉTAIT LA PREMIÈRE CHOSE QU’IL SOUHAITERAIT VOIR A SON RÉVEIL.

ET TOI, COMME UN CRÉTIN, TU FAIS QUOI ? TU TE RAPPROCHES, SANS LÂCHER SES YEUX CLOS DES TIENS, PARCE QUE TU REFUSES D’Y CROIRE. PARCE QUE TU NE VEUX PAS L’ACCEPTER. TU NE VEUX PAS L’ADMETTRE. COMME UN CRÉTIN. ALORS QUE LA VÉRITÉ EST LA, ELLE EST EN FACE DE TOI BORDEL !

MAIS QUEL CRÉTIN ! TU AS CRU QUE CA ALLAIT CHANGER QUELQUE CHOSE ? QUE TOUTES LES PERSONNES QUE TU AS PRIVE DE SA PRÉSENCE VONT AVOIR PITIÉ DE TOI, TE PARDONNER ? MÊME UNE PENSÉE AUSSI BASSE ET MALSAINE EST DIGNE D’UN PARFAIT CRÉTIN TELLEMENT ELLE EST STUPIDE ET INCOHÉRENTE.

ALORS ARRÊTE CET AIR MISÉRABLE. ARRÊTE DE TE RAPPROCHER DE LUI. ET N’OSE SURTOUT PAS FROTTER TON MUSEAU CONTRE SON NEZ, LES YEUX EMBUÉS PAR LES LARMES.

ET SURTOUT.

Surtout.

N’ouvre pas la bouche.

Pas si c’est.

Encore une fois.

Pour dire.

« -… Crétin…. »










L’hôpital qui se fout de la charité. Vraiment.

_________________



« Si tu avais le choix, que ferais-tu ? »

Merci Môman Callie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
[Rivamar] « Crétin. »
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Reste du monde :: le reste du globe :: Sinnoh-