[530] Ezra Epicea - chapitre un - présentation [PYROLI]
Ezra Epicea
Région d'origine : Sinnoh
Âge : Quatorze années
Niveau : 7
Jetons : 568
Points d'Expériences : 111
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [530] Ezra Epicea - chapitre un - présentation [PYROLI]   Jeu 15 Nov - 11:57
Ezra Epicea
NOM. Epicea.
PRÉNOM. Ezra.
ÂGE. Quatorze étés.
RÉGION D'ORIGINE. Sinnoh.
AMBITIONS FUTURES. Aucune idée...commençons par s’orienter vers la recherche et voyons vers où ça nous mène.
Description
Ce qu’on remarque en premier chez Ezra, c’est sa crinière. Sa chevelure imposante, sauvage et dominante. Une matière bouclée, épaisse, aux couleurs chatoyantes de chocolat tirant vers le doré quand le soleil les enveloppe de ses rayons. Elle a hérité cette génétique de ses ancêtres de l’île Poni dans l’archipel d’Alola. Encadrant un petit minois fin et délicat, ses traits doux et agréables sont accentués par de grands yeux marron foncés aux éclats couleur miel. Son sourire, aux lèvres pulpeuses, laisse découvrir de petites fossettes de chaque côté. On remarque facilement la petite tête brune dans la région de Sinnoh. Ce n’est pas trop le type du coin et la famille Epicea dénote légèrement. Un mariage mixte aux cultures opposées.

La peau mâte de la jeune fille semble aussi douce que le sable chaud d’une plage volcanique. A son âge, Ezra a déjà quelques formes de jeune femme. De taille moyenne, elle n’a pas la finesse d’une adolescente typique de Sinnoh. L’adolescente précoce a, là encore, hérité des gènes de Poni.  Elle ne les assume pas vraiment et a tendance à porter des vêtements larges. Perdue dans des grandes chemises à carreau, ou des grands gilets, le style plutôt décontracté d’Ezra en dit beaucoup sur son caractère. Discrète, voir même timide, l’adolescente n’aime pas attirer l’attention. Elle ne se sent pas à l’aise devant le regard des gens, et préfère de loin la compagnie d’amis intimes, de Pokemons ou de livres que celle de centaines de connaissances.

Du point de vue de ses proches, Ezra mérite amplement d’être connue. Intuitive, douce, compatissante, elle a foi dans le genre humain. Vous savez, ces personnes qui cherchent constamment à voir le positif même dans la pire situation. C’est Ezra. Convaincue que nous ne sommes pas condamnés à vivre pour mourir sans pouvoir offrir une empreinte positive sur notre système. Elle aide avec la plus grande naïveté et sans vous demander quoique ce soit en retour. Sans préjugés, elle vous suivrait jusqu’au bout du monde si vous lui demandiez. D’aucun lui reprocherait sa gentillesse. Mais Ezra est convaincue que c’est sa plus grande force. Plutôt critique envers elle, l’adolescente est à un âge qui souffre d’une auto critique permanente. Rien n’est plus terrible que son propre regard. De manière générale. La brunette se montre cependant enjouée et volontaire. Sa timidité commence à s’effacer petit à petit pour affirmer un caractère bien caché, mais bien présent. Mais ça prendra du temps. Pokémon Community lui permettra sûrement de se détacher de ses plus grandes peurs et de faire face à l’avenir en gardant sa foi intacte.

Ses peurs ? Sa plus grande ce sont les fantômes. Ezra n’est pas facilement impressionnable mais sa rencontre fortuite avec un Fantominus farceur a l’âge de sept ans eu fini d’achever l’implantation de la phobie en elle. En gros, ne lui parlez pas du type Spectre. A par ça, l’adolescente n’est pas peureuse en soi, elle est juste un peu timide. Discrète. Invisible. Mais ce n’est pas pour autant que la jeune fille n’a pas de talent. Curieuse par nature, Ezra a une très bonne intuition. Elle pourrait faire une excellent chercheuse ou un professeur aguerri dans le domaine de la botanique ou de l’élevage. Aujourd’hui, elle n’en sait rien. Mais le moment venu, elle saura quelle voie emprunter.  

Histoire
Commençons par le début. Ezra est née à Bonville, Sinnoh, il y a quatorze ans. Un mois de juin plutôt pluvieux. Percy Epicea, son père, éleveur à la pension Pokémon de la ville, est un homme svelte et avenant. Son regard rieur a fait craquer la petite journaliste montante de La Dépêche, Isis Kaloe. Un couple fusionnel. Rien d’autodestructeur, au contraire. Un équilibre serein, respect et amour étant maître mot dans ce noyau familial. Après deux ans en couple et un mariage discret, Ezra né de cette union heureuse. Deux ans plus tard, elle devient grande sœur d’un petit Boz.

Il est bon de savoir qu’Isis Kaloe est originaire de Poni dans l’archipel d’Alola. Ayant grandi dans une ambiance très proche de la nature, coupée presque des technologies, Isis avait le désir de changer de vie. Elle voulait vivre dans des régions plus modernes. Elle souhaitait rester en contact avec les gens et se dirigea vers le métier de journaliste. La jeune femme trouva un poste à la Dépêche, le journal de Bonville.

Dans la famille, on ne cherche pas à formater les enfants. L’équilibre présent entre le couple maintient désormais la famille dans un cocon doux et moelleux. Les origines de la mère sont partagés et presque chaque été, les enfants vont passer des vacances dans la famille sur Poni. Ezra est donc une petite fille sans histoire, qui aime les Pokemons et adule les grandes coordinatrices connues du moment. Cependant, pour comprendre qui est vraiment cette jeune adolescente, il faut s’arrêter sur plusieurs anecdotes dans la vie d’Ezra.

...

« Voilà ma petite Ez. C’est comme ça qu’on se prépare pour la fête annuelle de Tokopisco... » Ezra avait cinq ans. Coiffée de nattes indiennes qui descendaient légèrement sur son cou, elle était face à son grand-père. Il venait de mettre la touche finale au maquillage de sa petite fille. Trois points blancs sur le front, trois points blancs sous chaque yeux. Un rite de passage que la petite fille pouvait maintenant comprendre. Habillée d’une tunique violette en l’honneur du Pokémon légendaire, Ezra était sur un petit nuage. Elle adorait ce genre de cérémonie magique où chaque insulaire se sentait en communion avec le gardien de Poni.

Depuis sa tendre enfance, les parents Epicea avaient pris l’habitude de laisser leurs enfants aux générations précédentes, dans l’archipel d’Alola. Alors depuis toujours, Ezra avait vraiment l’impression de faire partie d’une communauté soudé, ancestrale, vivant en parfaite harmonie avec la nature. Poni, l’île la plus sauvage de l’archipel, n’abritait que très peu d’habitants. Ezra avait donc la chance d’avoir des grands parents vivant dans leur maison en forme de Farfaduvet, se nourrissant de pêche et de produits venant directement de la forêt. D’une certaine façon, la brunette ne comprit jamais trop bien pourquoi sa mère avait eu besoin de tout quitter. Mais chaque personne est différente. Si Isis se sentait étouffée et étriquée à travers ces rites et ces histoires de famille, Ezra y voyait une ancre. Quelque chose de concret et solide.

« Alors. Prête ? » La voix légèrement éraillée de la grand-mère raisonna aux oreilles d’Ezra. Son petit cœur s’emballa. Ses yeux, couleur ambre, se dirigèrent paniqués vers son grand père. Il lui adressa un tendre sourire et posa sa main sur son épaule. Rugueuse et enveloppante, elle avait quelque chose de réconfortant. « Je...j-je sais pas... » Devant tout le monde. Être le centre d’attention. Déjà à cet âge, Ezra ne le supportait pas. « Ne t’inquiètes pas ma bichette. Tu vas être avec pleins d’autres petites filles. » Ezra acquiesça imperceptiblement. La porte de l’entrée s’ouvrît et fit entrer la lumière chaude et vibrante du soleil d’Alola. Le bruit des instruments à vent et percussion s’engouffrèrent dans la maison. Ils pénétrèrent dans le corps de la petite fille qui sentit l’envie irrésistible de dandiner son petit derrière au rythme de la musique. Son visage de poupon se fendit d’un large sourire et, prenant la main de son grand-père, elle tira celui-ci à l’extérieur pour retrouver les autres habitants dans la fête envoûtante en honneur de Tokopisco.

Perdue au milieu de la foule, Ezra se sentait parfaitement bien. Elle voyait autour d’elle nombre de visage souriant et lumineux. Plusieurs voisins la félicitèrent pour sa tenue mais elle ne restait pas trop longtemps le centre de l’attention, ce qui était plutôt agréable. Elle pouvait danser, sauter, rire et s’amuser au rythme des percussions. Son frère, encore trop jeune, restait dans les bras de sa grand-mère. Mais Ezra pouvait gambader sans autre limite que la mer. Les montures Pokémon en tout genre étaient elle aussi peinturlurée. Plumes, poudre coloré, pétards. Rien ne manquait à la fête sur Poni. Souvenir qui restera gravé dans la mémoire d’Ezra de longues années.

...

Les grands yeux couleur caramel clignèrent plusieurs fois. Cette proposition incongrue ne faisait qu’éveiller la curiosité déjà bien développer de la petite Ezra. Du haut de ses sept ans, elle se dandinait d’avant en arrière, le regard encré sur la porte de l’immense Tour Perdue. « Allez Ez’ ! Tu te dégonfles ou pas ? » La voix fluette d’un petit garçon raisonna dans la clairière entourant le monument. Mais qu’est-ce qu’elle faisait là ?  Ezra entendait encore la voix de sa mère lui demandant de rester à côté de la maison. Souvenir vif réveillant une boule au creux de son ventre. Parfois, les parents ont raison, apparemment.

Chacha, le Chaffreux de la famille, n’avait pas daigné lever ses fesses de son couffin, malgré l’insistance de Mme Épicéa. Donc, c’était seule qu’Ezra affrontait cette nouvelle aventure. Waze, un garçon de son école et accessoirement son meilleur ami, avait lancé un défi à la petite fille. Entrer dans la Tour Perdue. On avait étudié son histoire en classe. Un cimetière. Un endroit rempli de fantôme de Pokémon. Rien d’engageant. « Bon Ez. Il faut te décider maintenant. » Waze était un peu fort pour un enfant de sept ans. Les joues rondes, le petit garçon n’avait rien de méchant. C’était juste un pari. Lui-même n’avait pas osé y rentrer. Pourquoi donc Ezra se torturait-elle à vouloir braver ses peurs ? Fierté ? Orgueil ? Envie de montrer qu’elle était capable de faire mieux qu’un garçon ? D’habitude plutôt réservée, la brunette avait peut-être besoin de se montrer à elle-même qu’elle pouvait se montrer courageuse. « J’y vais Waze... » Souffla la petite fille. Dans un élan de curiosité, Ezra s’avança jusqu’à la porte. La bouche ouverte devant tant de bravoure, Waze laissa se dessiner un sourire béa.

La porte grinça. Le bruit raisonna dans une pièce sombre et poussiéreuse. Sans éclairage, on ne pouvait délimiter les lieux. L’endroit pouvait très bien s’arrêter dans deux mètres comme dans cinquante. Respire. Lentement. Les baskets d’Ezra firent gémir le parquet ancien. Quelques pas. La petite fille entendait son cœur battre, le flux sanguin raisonnant dans ses oreilles. Bon. Jusque là, rien d’impressionnant. Un léger souffle parcouru la nuque de l’enfant. Un frisson l’envahi. S’arrêtant net, elle essaya d’écouter les bruits alentours. Elle ne respirait presque plus. La noirceur des lieux rendait difficile l’adaptation visuelle. En fait, Ezra ne voyait strictement rien. Juste le raie de lumière jaillissant de la porte entre-ouverte. Quand elle sentit une nouvelle fois ce souffle au creux de son cou. « Y’a quelqu’un...? » Chuchota la petite fille. Sa voix, pourtant à peine audible, eut pour réponse un rire rauque, effrayant, raisonnant dans le corps et l’esprit de la petite fille. Et là, un regard, glacial, mauvais.

Ezra hurla de toutes ses forces et la peur l’a fit détaler vers la sortie à toute vitesse. Livide, ses pupilles eurent à peine le temps de s’adapter à la luminosité que des larmes couvrirent son regard. Waze accouru à son niveau, le regard inquiet. « Ez, ça va ? » Demanda d’une voix fébrile le petit garçon. Essuyant fermement d’un revers de manche ses larmes, Ezra repoussa d’un geste sec son copain. Waze eut à peine le temps de se rapprocher que la petite fille partie en courant. Elle n’entendit même pas sa mère l’appeler quand elle rentra chez elle. Grimpant directement à l’étage et s’enfermant dans sa chambre, Ezra s’enfouie sous sa couette en serrant fort le Farfaduvet en peluche qu’elle avait depuis sa naissance. « Ezra ? » la voix douce d’Isis vint caresser les oreilles de la petite fille. Les reniflements bruyants d’Ezra alertèrent les instincts maternels de Madame Épicéa. S’asseyant lentement sur le lit de son aîné, elle posa sa main sur la masse informe visible sous la couette. « Bichette, que se passe-t-il ? » Malgré la tendre voix de sa mère, la brunette refusa de piper mot. C’est peut-être ce qui marqua au fer rouge la phobie de la petite fille. L’insistance douce et maîtrisée d’Isis n’eut pas raison du mutisme de sa fille. « Quand tu seras prête, tu pourras m’en parler. » Couvrant d’un dernier regard sa progéniture, la mère abandonna la partie, certaine qu’un jour elle saurait la vérité.

...

« C’est bien un ruban de participation. Chacha fera mieux la prochaine fois. » La voix douce de Percy brisa le silence dans la cuisine. « Chaaa ! » Le Chaffreux familial s’indigna avant d’aller s’affaler sur son cousin. La pièce, plutôt moderne, dessinait un portrait assez détaillé du caractère de Monsieur et Madame Epicea. Le côté rustique se mêlait parfaitement au métal type usine. Les lieux transpiraient une chaleur et un confort agréable. Les ustensiles ainsi que la cuisinière et les différents robots affichaient l’aisance pécuniaire de la famille sans pour autant être tape-à-l’œil. Assis autour d’un îlot central au-dessus duquel pendait intelligemment une étagère en fer remplie de plantes aromatiques diverses, la famille Epicea semblait en plein conseil familial. Même Boz, le petit frère d’Ezra devait rester là. Ce qui n’était vraiment pas à son goût. La mine boudeur, les bras croisés, il serait bien parti jouer une partie de Pokecraft. « Je veux plus. » Lâcha Ezra. Du haut de ses treize ans, la petite fille a grandi. Les traits de l’enfant se sont transformés et l’adolescente a prit place dans un corps de petite femme. L’expérience rude des concours quand on est pas vraiment à l’aise sur le devant de la scène avait eu raison de la moindre étincelle de motivation d’Ezra. Pour faire comme tout le monde, entre autre ses idoles coordinatrices, l’adolescente s’était forcé à au moins tester quelques concours sans grand succès que l’angoisse paralysante d’une scène entourée d’une foule inconnue. « Tu es sure de toi ? » Demanda la mère en posant sa main sur celle de sa fille. Le regard caché derrière une mèche bouclée quelque peu rebelle, Ezra défia Isis en enlevant sa main. Fronçant les sourcils, madame Epicea allait ouvrir la bouche mais son mari prit le relais. « Isis, je crois qu’Ez a déjà réfléchi. Les concours sont un univers assez particulier... » « J’peux monter maintenant ? » Coupa le cadet. « Je crois que ton père n’avait pas fini de parler. Tu vas donc t’excuser de lui avoir coupé la parole et tu vas attendre encore dix minutes pour ton manque de respect. » Boz enfonça sa tête dans ses épaules. « Pardon. » Marmonna le garçon. « Percy, d’accord...Ezra, okay. Fini les concours. Dans ce cas, réfléchis à ce que tu veux faire. Je sais que dresseur ne tente pas, mais peut-être que tu pourrais accompagner un copain. C’est Waze qui est à Unionville ? » Ezra haussa les épaules. Ça faisait plusieurs semaines qu’elle n’avait pas vu son ami d’enfance. Il était parti pour battre les différentes arènes de Sinnoh afin d’affronter la Ligue. Elle restait cependant en contact avec lui et il devait effectivement arriver à la grande ville dans les prochains jours. « Prends Chacha avec toi et vas-y à vélo. Je connais une collègue qui pourrait t’héberger là-bas. » Relança Isis. La jeune fille fit une moue dubitative. Partir sur les routes ça n’a jamais été son fort. « Bon. Pour voir Waze alors. » Fini par répondre l’adolescente.
...

Assise sur un banc du Square Paisible, Ezra avait les genoux repliés contre elle. Le regard dans le vide, l’adolescente semblait complètement ailleurs. Il faisait plutôt bon pour un début avril. Les habitants profitaient de la météo clémente pour se promener avec leurs Pokemons. Un Capumain arriva du côté d’Ezra en rattrapant une balle qu’il relança aussitôt. Le réceptionneur était un jeune garçon, un peu plus vieux que l’adolescente. Il avait une casquette noire avec un R gravé dessus. Un visage empâtée fendu d’un sourire amusé par ces moments de complicité. Les couleurs de printemps avaient difficilement pris leur place cette année. Le froid ayant percé tard.

« Eeeeeez !! » La voix d’un garçon sur le point de muer traversa le parc. A l’entrée, Waze avait bien grandi aussi. Il était toujours un peu fort mais il n’avait rien perdu à son regard rieur et ses joues rondes le rendait encore plus attachant. Il secouait vivement la main, tenant un objet brillant dans celle-ci. Courant à la rencontre de son amie, il s’assit à ses côtés. « Ez..c’est pas grave. Tu vas trouver autre chose... » La jeune fille se terra dans une écharpe fine. Elle remit d’un geste devenu naturel une mèche de cheveux folle derrière l’oreille. « Ezra. Parles-moi... » Reprit le jeune garçon. « Je peux pas... » Souffla-t-elle lentement. « Oui. J’ai vu que tu pouvais pas rester dans la même pièce que tous ces Pokemons spectre...mais ils ne sont pas imbattables ! Regardes ! J’ai mon badge ! » Waze ouvrit la main triomphalement. Le petit badge brillait au soleil. Une larme perla sur la joue de la demoiselle. « C’est pas ça !! » Repliqua-t-elle amère. Le visage de Waze dénota une légère surprise. La brunette n’avait pas l’habitude de s’emporter. Elle était plutôt du genre discrète d’ailleurs. « J’arrive pas à les regarder. A m’approcher...à sentir leur présence. Ils me terrifient. » Les derniers mots furent à peine audible. Comme ci elle risquait d’attirer un Pokémon spectre juste en les prononçant. Waze baissa légèrement la tête. Signe de résignation. Les petits poings d’Ezra se serrèrent dans un mouvement de colère. Colère contre elle même, colère contre ce fichu Pokémon, colère probable contre Waze. Elle se leva soudainement et se tourna vers son ami. « Écoutes, poursuis tes rêves. Je dois encore trouver les miens. Je rentre chez moi. » Waze ne savait pas quoi dire. Son cœur se serra mais il ne chercha même pas à la retenir. Il connaissait trop son amie pour savoir que s’il lui demandait, elle resterait avec lui. Mais il savait aussi qu’elle avait besoin de quelque chose pour lui ouvrir la porte de son avenir. Et ce n’était pas lui.
...

Après cet énième échec, comme Ezra le considérait, l’adolescente fut accueilli chez elle avec chaleur. Elle apprécia les bras réconfortants de son père ainsi que les baisers chauds de sa mère. Elle apprécia même les pitreries de son frère. Son retour aurait pu inquiéter monsieur et madame Epicea mais ils n’étaient pas de nature à se laisser abattre. Ils ont cherché à guider, protéger, pousser leur fille afin qu’elle finisse par trouver ce qui pourrait l’aider. L’été arrivant, Isis apprit que la réputée Pokémon Community déménageait sur une île au climat géopolitique plus stable. Elle connaissait cette école pour les nombreux faits divers qui l’entouraient. Rien de rassurant pour des parents.

Ce soir là, la mère ne vit plus d’autres solutions pour rendre le sourire à sa petite fille. « Tu m’avais dit de ne pas m’éloigner de la maison... » Chuchota Ezra. Assise sur son lit, les bras autour de ses jambes, sa chambre avait pris les allures d’une chambre d’adolescente. Fini les coordinatrices et bonjour les groupes de musique. Seuls quelques Poképoupée avaient survécu. « De quoi tu parles Ez ? » Répondit Isis. Assise sur le siège de bureau tournant de sa fille, elle avait les mains sur ses genoux et tournoyait légèrement. « Quand je suis rentrée en pleurs...j’étais petite. J’étais parti avec Waze à la Tour Perdue... » La génitrice laissa s’imposer le silence, permettant à sa fille de continuer à raconter ce qui s’était passé. « Un Pokemon...spectre...m’a fait...peur...je me souviens...de...de son regard...il était tellement... » Envahie par les sanglots, il était difficile pour l’adolescente de continuer à dire quoique ce soit. Isis se leva lentement. Elle vint se poser à côté de sa fille et posa sa main sur son épaule. Tout naturellement, Ezra se laissa tomber au creux de l’épaule de sa mère. Se laissant aller aux larmes, elle ne s’arrêta que quand elle eut trop mal pour continuer. « J’ai quelque chose à te proposer. Connais-tu la Pokemon Community ? » La jeune fille se redressa légèrement et agrippa une mèche bouclée pour jouer avec inconsciemment. Elle essuya ses larmes en fronçant les sourcils. Ce nom lui disait quelque chose mais elle ne savait pas pourquoi. « Je sais pas... » Fini-t-elle par répondre lentement. Son regard caramel se posa sur celui presque identique de sa mère. « C’est une école. Une école Pokémon. Il y a une formation continue qui permet à des adolescents de trouver leur voie. Elle n’est pas toute proche, mais elle est placée sur une île agréable et touristique. Avec ton père, nous en avons parlé et nous pensons vraiment que ça pourrait être une excellente idée pour toi. » Ezra jouait avec ses doigts. Elle regardait à présent ses orteils en écoutant sa mère lui louer les avantages de cette école. Finirait-elle par faire disparaître cette foutue phobie ? Est-ce vraiment une bonne idée ? Après tout, il y aurait forcément ce type dans cette école...Est-ce que ça valait le coup ?

L’adolescente se renseigna sur la Pokemon Community et comprit rapidement pourquoi ce nom lui disait quelque chose. Sa mère en avait parlé dans différents articles. Et pas nécessairement pour de bonnes raisons. Mais après en avoir rediscuté avec ses parents, Ezra comprit que les nouveaux locaux de l’école étaient situés sur une île sûre et qu’elle n’avait rien à craindre. Alors l’adolescente accepta petit à petit cette idée. Elle s’emballa même en arrivant à quelques semaines de la rentrée. « On est dispatché dans différents dortoirs et on reçoit un starter à notre arrivée !! Je sais pas du tout ce qui pourrait me plaire... » Allongée sur son lit, un téléphone à l’oreille, Ezra avait un sourire large et franc. « Mais nan Waze ! J’y reste le temps que je veux. Il faut que je valide des grades et grâce à ça, je vais pouvoir accéder à des options pour choisir mon futur métier. J’ai tellement hâte ! » La jeune fille venait d’avoir quatorze ans. Elle semblait vraiment sûr un petit nuage. La rentrée c’était dans un mois. Elle devait encore choisir sa tenue, faire sa valise, décider quoi prendre...

...

« Chers élèves, bienvenue à Pokémon Community ! » La bonhomie du directeur Snow rendait cette annonce encore plus chaleureuse. Sa voix raisonnait dans les haut-parleurs mais la rondeur de son timbre ne déclencha aucun Larsen. « Nous sommes plus qu’heureux de vous accueillir pour cette nouvelle année à la Pokemon Community. Et de plus, dans nos locaux flambant neuf ! » Une slave d’applaudissement suivit ces quelques paroles. Au garde-à-vous, la vice-directrice fixait les élèves de toute sa hauteur. Godzilla, l’énorme Lamentine, n’était pas dans de meilleures dispositions. Sans la bonne humeur du directeur, le corps professoral aurait semblé bien terne. Ces dernières années semblaient planer comme un souvenir vif dans l’esprit de beaucoup de présents. Cependant, pour tous les petits nouveaux, toute cette histoire passée n’avait pas vraiment d’impact sur leur façon de voir la rentrée. Les mains dans les poches, se dandinant d’avant en arrière, Ezra regardait autour d’elle. Des visages inconnus. Parfois souriant, parfois stressé, chaque regard, chaque tique dénotait des sentiments aussi divers que variés. Cette pluralité rendait le monde qui entouré l’adolescente incroyablement intéressant.

« ...nous vous souhaitons donc un excellent semestre à tous ! » Ezra n’avait pas vraiment prêté l’oreille à son nouveau directeur. Un discours basique, encourageant, mêlé de tendresse et de fermeté - suivant Les interventions du Générale Jackie. Il était temps  de descendre chercher le starter. Les murmures glissaient sous un vent sec de début d’automne. Le Collectionneur. Une légende. Son nom s’accompagnait de différentes histoires plus ou moins farfelues sur son physique, son bureau, son test...bref. On disait beaucoup de choses sur lui, mais finalement on n’en savait que très peu. Arrivée devant le bunker, Ezra dévisagea le local légèrement perplexe. Un foulard chiné aux couleurs pastel autour du cou, elle enfonça légèrement sa tête en fronçant les sourcils. Quel étrange endroit. Ici, elle viendrait chercher son Pokemon qui l’accompagnerait pendant toutes ses années d’études. Elle rêvait de tomber sur un type plante. Une angoisse l’envahit soudainement. Pitié, pas un type spectre. Mais elle trouva l’idée tellement improbable, qu’elle l’effaça aussitôt de son esprit. Avec son pied gauche, l’adolescente frotta l’arrière de sa jambe droite. Ezra se triturait les doigts et se mordillait les lèvres avec une nervosité visible à plusieurs mètres.

C’était son tour. Rentrer par ces portes en acier donnant sur un escalier interminable. Les portes se refermèrent dans un claquement sourd qui raisonna pendant plusieurs secondes. Un frisson parcouru Ezra. Allez ! C’est pas le moment de reculer. Ses talonnettes claquèrent sur les escaliers jusqu’au couloir plus bas. A peine un mètre et déjà il fallait tourner. A droite, puis à gauche. Aucune constance, aucune logique. Bon. Et bien au moins ça donne le temps de destresser. Enfin...le souffle cours, Ezra s’arrêta net devant son reflet. Derrière, un battement d’ailes violettes. Paralysée, l’adolescente essaya de reprendre le contrôle par une respiration posée. Inspire. Expire. Inspire. Expire. Un bruit de grincement sur la gauche. Et la brunette qui détale dans l’autre sens. Droite, gauche, gauche, droite. A bout de souffle, la jeune fille arriva en face d’un long couloir au bout duquel une porte. Enfin. Jamais plus elle ne remettra les pieds ici après ça.

« Entre et installe toi. » Sans lever les yeux de son ordinateur, le Collectionneur invita Ezra qui venait de frapper à la porte. L’adolescente s’avança doucement et s’assit sur un tabouret tournant. Elle croisa ses jambes au niveau des chevilles et commença à vaciller de droite à gauche légèrement. « Nom, Prénom. » Silence. Ezra cligna des yeux. Le temps que l’information monte au cerveau, le Collectionneur leva ses yeux vers l’élève. Un regard vide, étrangement envoûtant. « Je...pardon...Ezra Epicea. » lâcha dans un bégaiement la jeune fille. « Bien. Quel type contre un type feu ? » « Eau... » répondît-elle machinalement. « Quelle attaque préférée ? » « Pour un type eau ? » « Pour tous les types. » « Je...je ne sais pas. Je ne les connais pas toutes... » « C’est votre réponse ? » « Non ! » La voix d’Ezra éclata dans l’étrange bureau du Collectionneur. Les centaines de Pokeballs restèrent de marbre. « Je veux dire feuillage. » Un petit sourire en coin s’afficha sur le visage aquilin de l’adulte. « Tu en connaîtras bien d’autres... » Ezra acquiesça bêtement. « Couleur ? » « Jaune. » « Droite ou gauche ? » « Euh. Gauche. » Les questions s’enchaînèrent et l’adolescente commençait à se demander s’il avait l’intention de la garder toute la nuit. Un kidnapping ? Non, fort peu probable. Quand il se leva lentement pour se diriger vers ses étagères. Le cœur d’Ezra s’accéléra. Sa salive se raréfia et une boule se forma au creux de son ventre. Elle allait enfin découvrir son starter. « Bien. Alors toi...non. Toi...ah peut-être...ah non. Voilà. Te voilà. Tu seras parfait. » Posant sa main sur une Pokeball tout à fait banale, le Collectionneur se retourna et vint se poster devant l’adolescente. « Je t’en prie. » Tendant la main, la Pokeball vint se poser sous le regard d’Ezra. Lentement, la jeune fille prit l’objet. Elle se leva et lança fébrilement la Pokeball. Un éclair lumineux brisa le vide et une forme finit par apparaître. Un Brocelôme.

Suite au prochaine RP.
SURNOM. Pokémon
ESPECE. Brocélôme
NATURE. Doux.
DESCRIPTION. Le petit Brocélôme est un véritable amour. Percevant les réticences de sa nouvelle compagne, le Pokémon cherche par tous les moyens à rassurer la jeune Ezra. Ce qui n’est pas une mince affaire. Protecteur et généreux, il sera parfois excédé par la phobie de l’adolescente mais ne déméritera pas dans sa volonté de lui montrer qu’il sera toujours là pour elle. Il finira bien évidemment par faire fondre le cœur d’Ezra grâce à sa persévérance accrue.
PSEUDO OU PRÉNOM. Virginie, et je ne suis pas connue sur le net donc pas de pseudo particulier n.n
ÂGE.. Bon, puisque c’est facultatif nous dirons donc un certain âge. Disons que pour les plus curieux, j’avais cinq ans lors de la sortie des premiers jeux Pokémon •.•
COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? Je le connais depuis plusieurs années.
QUELQUE CHOSE À AJOUTER ? Le temps de me racheter une tablette je serais principalement sur mon téléphone. Je ferais un effort particulier pour les fautes mais pardonnez moi d’avance si jamais vous en trouvez x.x et pardonnez moi pour ce pâté historique ‘w’ oh et je n’ai pas d’avatar prédéfini. Je vais jouer avec les images trouvées sur Pinterest et correspondant au physique d’Ezra...j’espère que c’est possible Smile enfin il me semblait avoir déjà un compte il y a quelques temps mais je me souviens plus x.x bon je n’ai pas l’intention de le reprendre car je suis trop inspirée par Ezra (d’où ma réinscription) donc si jamais vous pouvez trouver mon double faudrait supprimer le compte :s
Ana C. Gladio
Région d'origine : Alola
Âge : 15 ans
Niveau : 51
Jetons : 2187
Points d'Expériences : 1427
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [530] Ezra Epicea - chapitre un - présentation [PYROLI]   Jeu 15 Nov - 20:06
(Re)Bienvenue o/

Il nous faut vraiment un lien, je t'en réserve un de suite. Ma petite Ana est originaire de Poni et d'après ce que j'ai lu, Ezra aussi. Si elle va chaque été sur l'île, il faut qu'elle soit des amies d'enfaaaaance. (ok je m'emballe.)

Ta fiche est très cool, j'ai hâte de voir comment Ezra va être à PC ! Et je vais de ce pas lire la suite de son histoire. J'aime beaucoup ton style et bref. Bonne chance pour la validation Keur

(#ViveLesMétisses)

_________________
[530] Ezra Epicea - chapitre un - présentation [PYROLI] 1562174696-signature
Ezra Epicea
Région d'origine : Sinnoh
Âge : Quatorze années
Niveau : 7
Jetons : 568
Points d'Expériences : 111
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [530] Ezra Epicea - chapitre un - présentation [PYROLI]   Jeu 15 Nov - 21:58
Merci beaucoup Ana ! Hâte de voir ce qu’on pourra développer ensemble n.n l’amie d’enfance me tente vraiment je vais prendre le temps de lire ta fiche aussi pour avoir des idées plus précises :3

(#ViveAlola)
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 1669
Points d'Expériences : 3841
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [530] Ezra Epicea - chapitre un - présentation [PYROLI]   Ven 16 Nov - 20:10
Bonsoir ! Re-bienvenue du coup !

Cela va être compliqué de retrouver ton ancien compte, mais s'il n'avait pas atteint le Grade 1 à ton dernier passage, il a sans doute déjà été supprimé (RIP lui !).

Il y a quelques fautes, mais tout est en ordre ! Tu n'as pas tout écrit sur tel, si... ?
Pauvre Ezra qui se voit confier un Pokémon Spectre malgré sa peur bleue de ceux-ci. On espère de tout cœur qu'elle pourra vaincre sa phobie ! A la Pokémon Community, on a une thérapie qui consiste à les remplacer par des nouvelles.

C'est validé !


Bienvenue dans le Dortoir Pyroli ♀ et bonne intégration parmi tes confrères ! N'hésite pas à poser tes questions si tu as le moindre soucis au staff ou aux membres de ton dortoir (www). Tu peux dès lors poster ta T-CARD dans la partie correspondante, ainsi que gérer tes RPs grâce à aux RECHERCHES DE RPs ET RELATIONS. N'oublie pas de remplir les champs de ton profil dès que possible (T-card et Fiche de Présentation) pour faciliter la navigation aux autres joueurs, et de réserver ton AVATAR dans la partie adéquate ! Tu repars aussi avec 2 Pokeball, données par le Collectionneur. Ton numéro étudiant est 530. Bon jeu sur Pokémon Community !

Un starter chromatique, ça te tente ?

_________________

[530] Ezra Epicea - chapitre un - présentation [PYROLI] 1422191746-copain

« Je vais garder le parfait contrôle de mon esprit…. Et ne pas laisser les ténèbres envahir mon cœur ! »
[530] Ezra Epicea - chapitre un - présentation [PYROLI] 1477337343-ginji-xd
Merci Môman Callie!
Ezra Epicea
Région d'origine : Sinnoh
Âge : Quatorze années
Niveau : 7
Jetons : 568
Points d'Expériences : 111
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [530] Ezra Epicea - chapitre un - présentation [PYROLI]   Ven 16 Nov - 22:06
Mercii ! J’ai effectivement tout écrit sur mon téléphone ‘w’ comme j’aime bien écrire partout, j’écris dans mes notes :3

*_* un chromatique...OMG ouiiii !! Merci beaucoup 8]
Miah Stone
Région d'origine : Kalos ~ Illumis
Âge : 17 ans (17/01)
Niveau : 15
Jetons : 1022
Points d'Expériences : 263
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [530] Ezra Epicea - chapitre un - présentation [PYROLI]   Sam 17 Nov - 11:27
Bienvenue chez les Pyolis !!
Hâte de pouvoir rp avec toi ^^

_________________

[530] Ezra Epicea - chapitre un - présentation [PYROLI] 28.5
Ezra Epicea
Région d'origine : Sinnoh
Âge : Quatorze années
Niveau : 7
Jetons : 568
Points d'Expériences : 111
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [530] Ezra Epicea - chapitre un - présentation [PYROLI]   Sam 17 Nov - 14:34
Avec plaisir Miah.
(Un Sonistrelle *___* j’enveuxunj’enveuxunj’enveuxun)
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [530] Ezra Epicea - chapitre un - présentation [PYROLI]   
[530] Ezra Epicea - chapitre un - présentation [PYROLI]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :