Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 6

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Potiron
http://pokemoncommunity.forumactif.org
http://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] CeOUB4f
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2641
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2641
pokemon
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2641
Potiron
est un Annonceur
Cours Médecine
Initiation à l'herbologie
Voyez par vous-même comme cette forêt est belle. Franchement vous devriez vous estimer très heureux de pouvoir étudier dans un cadre comme celui-ci.

Aujourd’hui le bon groupe d’élève que vous formez se retrouve en balade improvisée dans l’immense forêt présente sur l’île d’Adala. Mademoiselle Hortense semble avoir troqué les traditionnels stylos billes et bureau scolaire pour un cours plus champêtre. A peu près en rang, vous suivez votre professeur le long du chemin déjà tout tracé, l’écoutant s’extasier devant chacune des plantes fleurs et autres arbres que vous pouvez croiser. Et vous vous doutez bien que dans une forêt, cela arrive très souvent. En fait, à part l’obligation d’emmener votre manuel d’herbologie avec vous ainsi que de quoi écrire, vous n’avez pas plus d’information concernant le cours du jour. Pour autant, personne n’a encore osé interrompre la professeur de thérapie pokemon, la laissant plutôt divaguer.

En tout cas j’espère que je ne suis pas la première à vous emmener dans la forêt et que vous avez fait l’effort de découvrir ce bel environnement par vous-même. Alors que sur Lansat vous n’aviez à votre disposition qu’une petite forêt de brume avec un espace ressemblant plus à une jungle, ici les étendues boisées sont beaucoup plus importantes et recouvrent quasiment toute l’île. Nous nous trouvons actuellement dans la partie maquis de la forêt mais en allant encore plus au nord, nous finirions par arriver sur la zone des futaies. C’est fascinant vous ne trouvez pas ?

Vous vous contentez presque tous de hocher la tête, profitant au passage de cette petite visite guidée. L’île est tellement grande qu’il est fort probable que les lieux que vous montrent actuellement Mademoiselle Hortense vous soient inconnus, à moins bien sûr que vous soyez un fan de verdure. Au bout d’une bonne demi-heure de marche, vous finissez par arriver dans une clairière assez dégagée où vous rentrez tous sans grande difficulté. Une fois réunis en cercle autour de votre professeur, celle-ci dépose son gros sac au sol et reprend la parole.

Sortez tous vos manuels d’herbologie s’il vous plait !

Tout le monde s’exécute, tandis que la jeune femme sort également le sien, qui en revanche semble avoir un peu plus vécu que les vôtres au vu des nombreux dégâts sur la couverture.

Aujourd’hui, j’avais envie de mixer un peu la théorie et la pratique. Dans vos manuels sont indiqués toutes sortes de plantes que vous pouvez trouver en forêt. Et ça tombe bien, nous sommes en forêt ! Je vais vous demander de vous promener autour de la zone pour trouver une plante médicinale indiquée dans le bouquin. Une fois ceci-fait, je veux que vous me fassiez une petite fiche dessus. Nom scientifique, taille, couleur, tous les éléments essentiels doivent y être. Un dessin peut même accompagner votre devoir. Ensuite, je veux que vous m’indiquiez les effets de cette plante. Bien sûr, recopier le manuel ne me suffit pas, je connais surement leurs effets mieux que vous. Mais je veux des descriptions précises de leur environnement. Était-elle plutôt en hauteur par rapport aux autres plantes, à l’ombre d’un arbre, plutôt au soleil ? Était-elle plutôt humide ? Sèche ? Entourée d’autres plantes ? A vous de vous poser toutes ces questions pour me rendre le devoir le plus complet possible. Dans une heure, tout le monde devra être revenu ici. Vous aurez encore une demi-heure supplémentaire pour finir de rédiger après quoi je ramasserais toutes vos copies puis nous rentrerons à l’académie. En clair, vous avez une heure et demi pour me rendre la fiche sur une plante de votre choix la plus complète et pertinente possible.

Un léger silence.

Des questions ? Si ce n'est pas le cas je peux annoncer le top départ !
Précisions supplémentaires
• Fonctionnement et règlement des cours en classe ici.

•  Le départ se fait de l'académie vers 8h. Le temps qu'elle vous emmène sur les lieux et vous explique les consignes, le cours démarre réellement à 9h. A 10h30, vous aurez tous rendus vos copies et emprunterez en groupe le chemin de retour vers l'académie.

• Le temps est un peu couvert avec quelques rayons de soleil de temps en temps. Il fait légèrement frais.

• Vous êtes libres d'utiliser n'importe quelle plante médicinale, tant que sa présence soit un temps soit peu cohérente.

• Votre devoir peut prendre toute forme, Mademoiselle Hortense n'ayant pas d'exigence à ce niveau-là. Simplement, un minimum d'information est requis sur la fiche qui sera remise en guise de devoir ainsi que des affirmations personnelles. N'hésitez pas à être originaux quitte à ne pas être juste dans vos réponses. N'oubliez pas d'être réaliste en fonction de vos personnages, sachant toutefois qu'ils ont accès à leurs Ipoks même si Hortense guette le moindre excès.
Ezra Epicea
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7781-530-ezra-epicea-chapitre-un-presentation-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7793-ezra-epicea-pyroli
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Sinnoh
Âge : Quatorze années
Niveau : 7
Jetons : 568
Points d'Expériences : 111
1
Sinnoh
Quatorze années
7
568
111
pokemon
1
Sinnoh
Quatorze années
7
568
111
Ezra Epicea
est un Nouveau Membre
Le réveil sonna comme d’habitude à six heures du matin. Et comme d’habitude, Ezra écrasa l’appareil d’un mouvement d’humeur. Ce matin était plus difficile que là normal. Mais peut-être était-ce dû à l’enthousiasme de la demoiselle pour le dernier Maggie Porter, les aventures d’une ranger dans des contrées inconnues. Cachée sous sa couette avec son iPok en guise de lampe pour éviter de déranger les voisines, Ezra avait lu jusqu’à une heure bien avancée. Donc forcément, le matin piquait légèrement. Pourtant, elle se força à ouvrir les yeux. Son cerveau travaillait déjà et lui rappela la sortie forêt de ce matin. L’engouement pour le cours de thérapie n’avait de cesse d’augmenter auprès de l’adolescente. Depuis la rentrée, elle buvait les paroles du professeur Hortense. Donc, partir en cours pratique était plutôt une bonne nouvelle.

En ouvrant la fenêtre sur l’extérieur, Ezra fut parcouru d’un frisson. Il faisait encore noir et la fraîcheur du parc entourant l’école pénétra dans la chambre comme un courant d’air. Bon. Il faudrait donc s’habiller. Son regard s’arrêta sur la Pokeball rouge et blanche posée sur sa table de nuit. L’adolescente déglutit. « Bonjour à toi aussi... » Souffla-t-elle difficilement. Brocelôme n’avait pas eu l’occasion de beaucoup sortir de sa Pokeball. Mais il s’accommodait de sa situation avec philosophie. Ça ne servait à rien d’obliger sa dresseuse. Il lui arrive de forcer sa sortie pour se dégourdir. Ce qui a tendance à effrayer Ezra au point que la première fois elle lui avait balancé le livre qu’elle avait dans les mains. Mais d’une manière générale, il habituait petit à petit sa présence à l’adolescente.

Après avoir enfilé un jean, un gros pull à col roulé et des bottes après-ski, Ezra descendit dans la salle commune des Pyroli. Certaines se préparaient déjà à aller courir avec la référente, mais ce n’était pas prévu pour l’adolescente ce matin. Elle voulait se concentrer sur son cours et avait déjà en main son manuel d’herbologie. Ezra trouvait passionnant cette capacité de la nature à combler tous nos besoins. Les cours du professeur Hortense sur le bien-être Pokémon grâce à une médecine douce expliquait bien des habitudes du père de la brunette, lui-même éleveur. Et pour une raison inconnue, cette matière intéressée vraiment la métisse.

« Salut Mélissa ! » Un sourire s’accompagna de la salutation. Les mots se transformèrent en buée en cette heure matinale, mais le froid n’avait pas ralenti la Pyroli. Ezra s’était naturellement rapproché de Mélissa Aurora, une congénère expérimentée. La petite rousse avait une candeur déconcertante et Ezra appréciait sa compagnie fraîche et envoûtante. Et pour ne rien gâcher, elle avait tendance et éloigner les Pokemons spectre. « Hey Ezra ! » sa voix cristalline brisa le silence qui accompagnait les élèves. « Loc-loc ! » Lança à son tour Lapo, le Lockpin de Mélissa. Inséparable de sa dresseuse, le Pokémon était véritablement magnifique. Très bien entretenu, il reflétait l’amour et la confiance de sa compagne. « Tu ne sors pas ton Brocelôme ? » Demanda la PokéAthlète gentiment. Ezra afficha une moue dubitative et un regard interrogateur. « Bah euh non. » Répondît-elle simplement. « Tu devrais ! On va aller en forêt ! Ça va lui faire du bien ! » Reprit Mélissa joyeusement. La métisse se renfrogna. « On verra... » Souffla celle-ci pour éviter la polémique. Enfournant les mains dans les poches, Ezra détestait cette sensation. Elle se sentait coupable. Alors que le premier responsable c’était ce foutu Collectionneur ! Pourquoi un Pokémon spectre ? Mystère. Mais la Pyroli avait promis de faire des efforts. Pourtant, à chaque fois que Brocelôme sortait de sa Pokeball sans y avoir été invité, l’adolescente sursautait, lui balancer un objet à sa porter ou hurlait de toutes ses forces. Bref. C’était pas encore ça.

« Bonjour-bonjour ! » La voix douce raisonna au-dessus du brouhaha formé par les élèves de plus en plus nombreux. « Aujourd’hui nous allons profiter de la nature pour qu’elle vous présente elle-même ses magnifiques secrets. Direction la forêt ! En rang et c’est parti !! » « Monaa ! » Rose, le Monaflémit du professeur était tout aussi enthousiaste que sa dresseuse. Entraînant un troupeau d’élèves parfois endormis, parfois bien réveillés, le professeur Hortense encadrait sa classe avec son Pokemon. Devant la fraîcheur de l’enseignant, beaucoup de jeunes adolescents, principalement des garçons, commencèrent à émerger et à suivre de prêt la petite blonde. Les maquis. Entourés de partout, les élèves avaient beau regarder, ils ne voyaient finalement pas grand-chose. Le bruit constant de leur marche sans fin effrayant les Pokémons.

Près de trois-quart d’heure plus tard, la classe arriva finalement au milieu d’une clairière. Le Professeur Hortense avait réussi à dégoûter plus de la moitié les élèves. Mais c’était maintenant le plus intéressant. En expliquant les consignes, Ezra sentit son cœur s’accélérer. S’enfoncer dans la forêt...sans Pokemon pour la protéger ? Et si elle rencontrait un Pokémon spectre ? Certes il faisait jour, mais dans les recoins de futaies...La Pyroli se demandait si elle ne devait pas sortir son Brocelôme. Mais la peur prit soudainement le dessus. « Mélissa ? Je peux venir avec toi ? » Demanda doucement Ezra à son amie. La jeune fille acquiesça franchement avec un grand sourire. « Sans problème ! Viens, allons-y. »

Des bruits de feuilles, de Piafabecs ou de Nirondelles. Pour le moment c’est tout ce qu’on entendait. Suivant les traces de Lapo, les deux Pyrolis s’engageait dans la forêt à la recherche d’une plante quelconque. Regardant autour, Ezra cherchait un peu de couleur, quelque chose qui sorte de l’ordinaire. Le problème c’est que tout était vert. Malgré l’automne, le climat doux d’Andala rendait difficile le passage aux saisons froides et la forêt ne changeait que difficilement de manteau. Après vingt minutes de marche Lapo se stoppa net. Mélissa fit signe à Ezra de s’arrêter. La métisse obéit et regarda autour d’elle. Elle ne voyait rien. La PokéAthlète dirigea cependant son regard en pointant un arbre avec son bras. Ça ressemblait à une boule verte. L’excitation envahit les deux Pyrolis. Mais ce n’était pas un devoir commun. Cependant, la plus expérimentée adressa un clin d’œil à sa benjamine et lui indiqua qu’elle continuait un peu plus loin. Ezra n’avait qu’à s’installer et à décrire ce qu’elle voyait. La métisse lui adressa un sourire de soulagement et laissa sa compagne s’éloigner.

Des feuilles. Plus elle s’approchait plus elle voyait une forme verte entourée de feuille. Ezra fronça du nez. Une moue dubitative s’afficha et elle se demanda si c’était vraiment une baie. Glissant son sac à dos sur le côté, elle ouvrit la fermeture pour récupérer son livre d’herbologie. Feuilletant quelques pages, elle ne voyait rien qui ressemblait à ça. Posant ses affaires au sol, elle s’approcha suffisamment prêt pour soulever les feuilles en question. Soudain, la forme bougea, grogna et finit par crier. « Couuuuuu !! » Ezra, surprise, recula précipitamment, ce qui eut pour effet de la faire tomber. Décidément. Pourtant pas de nature peureuse, la jeune fille, plus surprise qu’effrayer, se retrouver à terre, dans la mousse humide de ce matin d’automne. Un Couverdure sauta dans sa direction. Pas du tout une baie. Il avait l’air plutôt en colère. Et pour cause, Ezra venait de lui tirer ses feuilles. Embarrassée, la jeune fille afficha un sourire désolé. « Oh vraiment excuses moi ! Je ne voulais pas te faire du mal... » Ezra eut le temps de se relever et d’épousseter les petits branchages et feuilles mortes accrochés à elle. En face, le Couverdure se gonflait de colère. Et mince. Il n’était pas très concilient ce petit. L’adolescente s’accroupit, cherchant l’apaisement. « Pardon petit Pokemon. Vraiment. Je n’ai rien à te donner mais je peux passer mon chemin et promis, on ne se recroisera plus. » La Pyroli se redressa, prit ses affaires au sol et commença à partir. Mais c’était sans compter sur le mécontentement du Pokémon plante. « Couuuu-verdure ! » Un bruit de branchage plus conséquent alerta Ezra qui se retourna et se trouva en face du Couverdure accompagné à présent d’un autre Pokemon. « Maaanternel ! »

Oups. Ezra sentit son poul s’accélérer. La Manternel était plutôt grande et elle avait vraiment l’air en colère. Purée mais elle s’était excusé ! « Mélissa ?! » Ezra appela sans grande conviction. Rien. Seule face au danger. Le réflexe. Enfin seule...Ezra sentit la Pokeball glisser entre ses doigts. Elle la tournoyait nerveusement. Plutôt courir. L’adolescente commença donc à détaler entre les branches suivie de près par Manternel. Pas vraiment adroite sur ce coup, Ezra se prit le pied dans une racine et tomba au sol. Sa Pokeball tomba à côté et laissa sortir Brocelôme. Ses grands yeux bleus se posèrent sur Ezra qui étouffa un cri. Saouler, le Pokémon spectre se détourna pour regarder autour de lui. Et là il aperçut la Manternel. Elle se stoppa en le voyant. « Maaaan. » Sa voix agacée dénotait très nettement son mécontentement. Elle était prête à attaquer. Le Brocelôme sentit l’urgence et se posta entre Ezra et sa poursuivante. « Bro. » Répliqua celui-ci sûr de lui. Ezra, toujours à terre, regardait la scène perplexe. Son Pokemon était prêt à la défendre. La gentillesse et la bienveillance de Brocelôme était constante malgré le comportement de la métisse. Décidément, il ne déméritait pas.

En quelques secondes, Manternel lança une attaque charge. Brocelôme se cambra. Il n’avait pas peur du Pokémon insecte. Du moins, si c’était le cas, il ne le montrait pas. Son bois clair dû son chromatisme ressortait avec les quelques rayons de soleil qui perçaient et tranchait avec le noir de sa partie fantomatique. Les petites feuilles rouges sur sa tête étincelèrent. Soudain, il lança l’attaque onde folie. Sans un ordre d’Ezra. Il savait qu’il ne faisait pas le poids contre le Manternel. Faute d’entrainement. Il fallait donc laisser le temps à sa dresseuse de reprendre ses esprits. L’onde s’écrasa contre la charge du Manternel qui eut cependant le temps d’atteindre Brocelôme. Le Pokémon encaissa avec courage et l’attaquant se retrouva confus au sol, sans pouvoir réagir. Le Brocelôme se tourna vers Ezra. Il avait encaissé des dégâts, et sans entraînement adéquate, il ne pouvait tenir dans un combat. Il fallait partir.

« Bro ! » Comme un ordre, le Pokemon spectre demanda à Ezra de le suivre. Sans penser à sa peur un instant, l’adolescente acquiesça et suivi le Brocelôme à travers la forêt. Ils coururent une bonne dizaine de minutes et échappèrent à l’assaillant en disparaissant dans les futaies. Respirer. S’arrêter. Réfléchir à ce qui venait de se passer. Face à face à une distance raisonnable, Ezra fixait son Pokemon. Elle pouvait accepter sa présence, elle le savait à présent. Mais le flottement de son corps vaporeux eut pour effet de la faire frissonner. « Broo... » Doucement. Sa voix enfantine caressa les oreilles de l’élève. « Tu veux m’aider n’est-ce pas ? » Répliqua l’adolescente en déglutissant difficilement. « Ome ! » Cette affirmation trop enjouée fit tressaillir Ezra. Le Pokémon poussa un soupir d’exaspération. Il passa derrière Ezra qui le scrutait et invita sa dresseuse et se retourner pour faire face à une baie Pomroz.

Rouge. Juteuse. Potelée. Elle était là. Parfaite. Elle attendait sagement qu’on vienne la cueillir, ou tout du moins l’étudier pour le coup. Un sourire fendit le visage d’Ezra. Enfin. Et grâce à Brocelôme. Son regard ambre glissa vers celui bleu iceberg de son Pokemon. Elle lui adressa le premier vrai sourire. « Merci Pokemon. » C’était un grand pas. Un sourire franc. Pas encore de nom, pas encore de toucher mais Brocelôme savoura sa victoire en tournoyant légèrement sur lui-même. Ce qui fit disparaître le sourire de sa dresseuse. Mais peu importe. Il avait été utile. Autre victoire. Ezra ne chercha pas à le rentrer dans sa Pokeball, tant qu’elle l’avait à vue, elle pouvait sortir ses affaires et commencer à décrire ce qu’elle voyait. Levant par moment les yeux vers le Pokemon chromatique, elle le voyait sentir les fleurs, apprécier sa liberté, entrer en communion avec la nature. C’était aussi un Pokémon plante. Ces paroles raisonnèrent aux oreilles d’Ezra. C’est ce que le Collectionneur lui avait dit. Pour la première fois, Ezra vit dans ce Pokemon le type plante. Et son sentiment de culpabilité s’apaisa légèrement.

Après avoir pris le temps de remplir son devoir, Ezra se posa un instant et s’aperçut qu’elle ne savait pas du tout où elle était. Zut. Brocelôme c’était un peu éloigné et virevoltait joyeusement. « Heu...Pokémon ? » L’animal se tourna vers Ezra. C’était si étrange que ce tronc qui semblait si lourd puisse tenir sur un corps si frêle. Un nouveau frisson. Mais il fallait passer dessus, sinon Ezra finirait perdue à jamais. En compagnie d’un Pokemon spectre. Pas question. « Tu peux m’aider à retrouver la classe ? » Sentiment paradoxal. Vouloir s’en sortir au point de demander de l’aide à un Pokémon spectre pour éviter de rester coincer avec ce dit Pokemon spectre. Ridicule. Brocelôme acquiesça et regarda autour de lui. Après quelques secondes, il fit signe à Ezra qui avait rangé ses affaires. Allons-y. Il ne va pas la manger du coup. Ni la posséder. Ni l’enfermer dans un cauchemar sans fin. Ni lui enlever son âme. Bref.

Après quelques mètres, Ezra commença à entendre des voix d’adolescents. Elle se rapprochait d’autres élèves. Puis des formes et des visages. Brocelôme s’arrêta et se retourna vers Ezra attendant qu’elle le remette dans sa Pokeball. L’adolescente eut un pincement au cœur. « Merci beaucoup. Vraiment. » Elle lui adressa le même sourire franc que tout à l’heure et le regard rieur de Brocelôme s’afficha à son tour. Il disparut dans un éclair rouge et Ezra serra la Pokeball dans sa main. En suivant les adolescents, Ezra retrouva le professeur Hortense et pu lui rendre son devoir à temps. Mélissa était déjà là en train de montrer à son Cacturne les beautés des environs. Lapo scrutait les moindres gestes de sa dresseuse se laissant aller parfois à l’imitation sans s’en rendre vraiment compte. Ezra lui fit un signe mais préféra rester seule. Enfin pas vraiment du coup.


Baie Pomroz - Pomme rose




Fruit : La baie mesure 7 cm de hauteur. Ce n’est donc pas une très grosse baie par rapport à la moyenne. Elle est cependant d’un rouge vif. Elle est de forme arrondie avec plusieurs bosses tendres et juteuse. La peau est lisse mais douce. Quand on coupe le fruit, l’épaisseur de la chair est de 2 cm et elle s’ouvre sur un espace rempli de graines violettes foncées qui sont chaudes. Selon le manuel, elles sont comestibles. La chair de la baie est fondante mais amère et filandreuse. Les graines explosent en bouche et libèrent un goût très épicé qui chauffe le corps. On distingue donc deux saveurs qui peuvent se dissocier au besoin.

Flore : La baie se trouve dans un arbre aux feuilles en forme de bec de Psykokwak vertes émeraudes à cette période de l’année. Les plus grandes mesures 30 cm. Elles se dispatchent sur les branches de façon régulière comme ci elles suivaient un calcul mathématique. L’arbre mesure ma taille donc environ 1m50. Il est isolé mais entouré de grands arbres qui lui font de l’ombre. J’en déduis qu’il n’a pas besoin de beaucoup de soleil. Les baies poussent à la base des feuilles comme des têtes de Noadkoko. L’arbuste pousse dans une terre meuble, protégé du soleil par les grands arbres type chêne. Pas de fougère ou de petites plantes à proximité.

Effet : Tenue par un Pokémon, la baie affaiblit une attaque ennemie de type Combat.
Yuna Frostheart
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] Yunaic11
Taille de l'équipe : 32/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 80
Jetons : 5388
Points d'Expériences : 2822
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] Yunaic11
32/38
Hoenn
17 ans
80
5388
2822
pokemon
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] Yunaic11
32/38
Hoenn
17 ans
80
5388
2822
Yuna Frostheart
est un Topdresseur Spé. Type
Initiation à l'herbologie

Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] Hot-icon Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] Hot-icon Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] Hot-icon
Cours classe
♬♪♫♩♫♪♬
-Brrrr il fait pas si chaud que ça.

Je lève un sourcil en regardant ma camarade de classe qui vient d’exprimer, de manière indirecte, le fait qu’elle ait froid. Je ne trouve pas, je suis bien là, et pourtant je suis juste en jupe, collant fin (même si je le regrette car je sens qu’ils font finir effilés avant la fin de la journée), avec un tee-shirt et une fine veste. Bon faut dire que je suis ce qu’on appelle un sang chaud, je suis capable de sortir en tee-shirt dans la neige. C’est l’un des points que j’ai en commun avec mon type de prédilection : le feu.

Enfin là n’est pas la question, on n’est pas là pour faire un cours sur la résistance du corps humain au froid, mais pour un cours d’herbologie…enfin plutôt une initiation. C’est une totale découverte pour moi, je n’y connais rien, si ce n’est les effets de certaine baie que je peux être amenée à utiliser dans les combats…L’herbologie ça peut être très utile, mais ce n’est pas un domaine que j’apprécie particulièrement, enfin je n’ai jamais pris le temps de m’y intéresser. J’ai déjà beaucoup de chose à voir avec les duels, les notions stratégiques, et j’en passe…Mais quand j’ai su que Mademoiselle Hortense donnait un cours un peu différents de ceux de d’habitude je me suis dit, pourquoi pas.

Me voilà donc avec un petit groupe d’élève, marchant dans la forêt tout en écoutant notre professeur. Dans mon sac en bandoulière se trouve mon manuel d’Herbologie et un petit calpin avec de quoi noté…Je me demande bien pourquoi Mademoiselle Hortense voulait à tout prix qu’on prenne de quoi noté, j’espère qu’elle ne va pas nous faire une interro surprise au milieu de la jungle, ça serait vraiment pas cool.

Notre professeur nous dit qu’elle espère que ce n’est pas la première fois que l’on se rend dans cette forêt…He ba si malheureusement. Je suis déjà allée dans les plaines de l’île, mais jamais dans la forêt. Et pour cause, la dernière fois que j’ai voulu chercher des baies pour ma plantation, je me suis faites attaquée par une Corboss assez énervée…Bon d’accord je l’ai bien cherché, je l’ai empêché de manger l’œuf qu’elle avait trouvé. Et c’est une chance que je l’ai empêché, sinon je n’aurai pas Deva dans mon équipe. Je me demande toujours comment un œuf de Magby a pu se retrouver dans le nid du Pokémon Vol…Ba un mystère de plus qui ne sera probablement jamais résolu.

Je pense je pense, mais je n’écoute plus vraiment Mademoiselle Hortense qui nous parle des différentes zones de la forêt, et des surement des différentes plantes qu’on peut y trouver. Tout le monde réponds de façon positive quand elle nous demande si nous trouvons ça fascinant, surement parce que personne ne veut la contrarier. SI c’est pour qu’elle nous argumente tous les bien fait des plantes, je peux comprendre que personne ne le fasse.

Mais je dois reconnaître une chose, cette forêt est juste magnifique. Elle ressemble plus à une jungle qu’une simple forêt. Ce qui la rend vraiment mystérieuse par rapport à celle de Lansat…Je ne serai même pas étonné de voir passer un pokémon rare voir légendaire. Il doit y avoir plein d’espèce de Pokémon ici, mais je ne pense pas qu’il y ait de pokémon feu malheureusement. Enfin bref, après une bonne demi-heure de marche, à esquiver les ronces et autres plantes piquantes, à sauver mes précieux collants, nous arrivons dans une petite clairière bien dégagée. On a l’impression que c’est un lieu de fin de quête d’un rp, ou après avoir marché pendant des heures, on peut enfin profiter d’un repos bien mérité avant de reprendre la route.

Nous rentrons sans de soucis dans la clairière, puis nous nous mettons tous autours de Mademoiselle Hortense. Cette dernière nous demande de sortir notre manuel d’herbologie et d’être attentif. Nous ouvrons nos manuels page 394, directement dans la partie plantes disponibles dans les forêts…Je sens venir le coup ou on va devoir trouver une des plantes du livres, et qu’on va devoir faire un dossier ou un résumé dessus…Je le sens gros comme une maison…Et bien sûr j’ai juste, j’aurai du joué au loto, j’aurais peut-être gagné le gros lot. Et bien entendu l’exercice est noté, sinon ce n’est pas marrant. Moi qui pensais qu’on allait juste se promener et prendre quelques notes, c’est loupé. Bien entendu il ne faut pas juste se contenter de la description du manuel. La position par rapport aux autres plantes, au soleil, tant d’information qu’il va falloir mettre dans le dossier si l’on veut une bonne note.

Comme d’habitude personne ne pose de question, et Mademoiselle Hortense donne le départ de ce cours pratique. Bon ba c’est parti, j’ai une heure pour trouver une baie, faire une description, un croquis et revenir pour pofiner ça pendant une demi-heure. C’est jouable, à condition que je ne perde pas de temps et que j’arrive à retrouver ma route. Pour être certaine de trouver une plante médicinale, deux paires d’yeux valent mieux qu’une non ? C’est sans hésiter que je sors ma petite Lurida de sa pokéball. Ma Rapion apparait en poussant un cri de joie, avant de regarder autour d’elle, ne s’attendant pas à sortir dans une forêt.

-J’ai besoin de ton aide Lurida, je dois trouver une plante médicinale et faire un petit dossier dessus. Il faut que tu m’aides à en trouver une, et si on y arrive, je te trouverai un petit arbuste à tailler.
-Piiiiiiiion

Au vu de son cri de joie, je suis certaine qu’elle est partante, en même temps j’ai joué sur les sentiments. Lurida adore faire des sculptures sur des arbustes, sa dernière en date c’est une sculpture de Pyronille, plutôt réussie je dois l’avouer. Elle a du talent pour ça, c’est certain, mais aujourd’hui il faut qu’on trouve cette plante médicinale. Nous marchons dans la forêt, Lurida ouvre la marche en coupant toute les plantes qui pourrait me gêner dans ma progression, tandis que je regarde avec attention les alentours, à la recherche de la fameuse plante.

Après seulement quelques minutes de marche, je vois Lurida prendre un virage à 90° et foncer droit sur un petit arbuste. Je la rejoins rapidement, et je ne peux m’empêcher de sourire en voyant ce qui l’a attiré ici. Un petit arbre d’un mètre trône ici, avec aucun autre arbres ou arbuste autours, et sur ses branches, parmi les nombreuses feuilles se trouve quelques baie que je connais très bien : Les baies Fraive. Je m’agenouille pour caresser ma petite chercheuse en herbe.

-Bien joué Lurida, je crois que nous l’avons trouvé notre plante médicinale.
-Rara.

Je n’aurai aucun mal à décrire les effets de cette baie, c’est surement celle que j’utilise le plus étant donné qu’elle soigne les brûlures. Et croyez-moi, quand vous êtes spécialiste du type feu, les brûlures vous en voyez passer pas mal. Mais je ne me suis jamais vraiment intéresser à la plante dans son milieu sauvage, je connais les petits plants que l’on peut avoir dans les serres, mais pas ceux que l’on peut trouver dans la nature.

Je pose mes affaires et sors mon nécessaire pour prendre des notes, je vais tout écrire au brouillons et je ferai la mise en page durant la dernière demi-heure. Sans que je ne m’y attende, une de mes pokéball s’ouvre et laisse apparaitre Astrega, ma Tritox chromatique. J’hausse un sourcil, la fixant d’un air intrigué.

-Astrega ? Mais qu’est-ce que tu fais ?
-Triiiiitoox

Puis elle part dans les buissons…Je soupire mais ne dit rien, après tout ce n’est pas la première fois qu’elle sort ainsi de sa pokéball pour se cacher dans la nature. Elle perfectionne ses techniques de camouflage, ce qui n’est pas une chose aisé quand on est une Tritox avec un corps blanc…Hormis dans la neige, il n’y a pas beaucoup d’endroit où elle peut parfaitement se cacher.

Mais bon revenons-en à notre petite baie Fraive. Le plant de cette baie pousse clairement à l’écart des autres plantes, car elle n’a pas besoin de beaucoup de soleil apparemment. Je pense qu’elle pousse là où il y a le plus de nutriment, donc à l’écart des autres plantes, histoire de ne pas partager. Je décrôche une baie que je mesure rapidement avant de regarder ma Rapion…et ses yeux brillants. Forcément, les baies Fraive sont son pêchés mignon, elle en raffole même si je ne sais pas si c’est à cause de leur goût où parce qu’il lui arrive souvent d’être brûlée par mégarde par une flamme perdue. Ça m’intrigue pour le coup, je lui donne une baie avant d’en croquer un bout moi aussi…chose que je regrette amèrement, c’est le cas de le dire. J’avale avec difficulté la baie avant d’afficher une mine dégoûtée, c’est horriblement amère ce truc. Je tourne la tête pour voir Lurida manger la sienne avec plaisir…comment elle fait ? Je suis obligée de boire un coup d’eau pour faire passer le goût, c’est bien meilleure en liqueur.

Je continue mes observations avant d’entendre un bruissement d’herbe derrière moi, je me retourne pour voir que nous ne sommes pas seules ici. Une petite Mystherbe m’observe discrètement, comme si elle voulait s’approcher mais qu’elle n’osait pas. Je la vois fixer la baie que j’ai dans les mains et comprend bien vite ce qu’elle veut. Je me tourne alors vers elle et lui tend la petite baie, en souriant doucement.

-C’est cette baie que tu veux ? Tiens prends là.

Voyant que malgré mon air doux, la pokémon plante n’ose pas approcher, je pose la baie au sol et recule un peu. Je fais mine de ne plus m’intéresser à elle, ce qui semble suffire pour que la Mystherbe s’approche. Mais il y a une chose que je n’ai pas pris en compte : Astrega. Cette dernière sort soudainement d’un buisson et attaque la pauvre Mystherbe qui se retrouve avec les feuilles en flammes…NON MAIS QUELLE IDIOTE !!!! Pourquoi elle a fait ça ?!

-Astrega non arrête.

Ma Tritox me regarde étonné alors que je prends ma petite bouteille d’eau pour éteindre la flamme qui persiste dans les feuilles de la Mystherbe. Malheureusement ça ne suffit pas, et je vois une grosse marque de brulure sur les feuilles de la pokémon plante…Ho non je ne peux pas la laisser comme ça. Je lance un regard noir à ma chromatique qui comprend qu’elle a fait une bêtise, et qui repart à vitesse grand V dans sa pokéball.

Je prends dans mes bras la Mystherbe qui ne cesse de pleurer…génial, je fais quoi maintenant elle a une grosse brulure et je…Une minute, mais j’ai la solution à mon problème sous le nez en fait. J’attrape une grosse coquille de…je ne sais même pas de quel fruit il peut s’agir, et je m’en moque complètement.

-Lurida, mets deux baies fraive dans la coquille, et coupe les en morceaux.

Ma pokémon Insecte obéit sans poser de question et en même pas deux minutes, je me retrouve avec des dés de baie. Je mets un peu d’eau, et j’écrase le tout pour obtenir une bouillie un peu pâteuse que j’applique sur les feuilles de la pauvre Mystherbe. Cette dernière finit de pleurer quelques minutes plus tard, comme si la brûlure ne la faisait plus souffrir. Je la pose au sol avant de lui sourire.

-Désolée pour tout ça Mystherbe, je ne pensais pas qu’Astrega allait t’attaquer comme ça. Normalement du ne devoir plus avoir trop mal, ce soir tu pourras retirer la pommade avec de l’eau d’accord ?
-Myyyys

Elle me sourit légèrement avant de repartir en courant. Ouf on a frôlé la catastrophe, il va falloir que j’apprenne à Astrega que tout ce qui s’approche de moi n’est pas forcément un ennemi à abattre…Point positif, son camouflage était plutôt bon finalement.

Enfin c’est pas tout ça, mais l’heure tourne et il me reste que cinq minutes avant l’heure de rendez-vous dans la clairière. Je remballe mes affaires en vitesse, et nous partons à vive allure dans la forêt, heureusement le chemin est simple, et nous arrivons pile à temps au point de rassemblement. Il me reste donc trente minute pour faire ma fiche, c’est faisable. Finalement ça ce n’est pas si mal passé cette exploration…A je retire ce que j’ai dit, mon collant est fichu.





 
You can never
turn back


Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Sophie Martel
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7502-510-sophie-martel-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7508-sophie-martelpyroli#76844
Icon : .
Taille de l'équipe : 4+1 / 7
Région d'origine : Kanto
Âge : 14 ans
Niveau : 13
Jetons : 200
Points d'Expériences : 243
.
4+1 / 7
Kanto
14 ans
13
200
243
pokemon
.
4+1 / 7
Kanto
14 ans
13
200
243
Sophie Martel
est un Coordinateur Éleveur
DRIIIIING.

Une fois encore, un jour après l'autre, Sophie abattit lourdement son poing sur le réveil. Peut être que cette fois, elle aurait la chance de bien viser le bouton "Off", et pas juste cette saleté de Snooze. Peine perdue. Dix minutes plus tard, le son strident revint la tirer de ses rêveries. Il était cinq heures du matin, et, bientôt, elle devrait être dehors pour l'entrainement des Pyroli. Encore. Une petite boule de douceur vint la pousser doucement, tentant de la faire rouler au bas du lit, cependant, après autant de temps à supporter ce supplice matinal, la belle avait appris à coincer la couette. C'est probablement pour cela que Folly, dans son infinie bonté, réveilla sa maitresse d'une manière plus ... Câline. Soulevant lentement, mais surement Seal, elle glissa l'Otaria sous la couette, plaquant le corps glacé du phoque contre la peau de Sophie. Qui poussa un hurlement de surprise encore plus strident que son réveil, et bondit du lit.

-Folly ! C .. Ca va pas non ? Jvais tomber malade ! se plaignit elle.

La petite bouille fantômatique se contenta de pointer le réveil. Cinq heures quinze. Dans un profond soupir résigné, Sophie marcha jusqu'à la salle de bain, pour s'atteler aux commodités : Brossage de dents, de cheveux, toilette rapide. Elle avala rapidement quelques bonbons de sa boîte -Elle avait appris récemment que ces appâts étaient composés de baies, et donc comestibles-, avant de se rendre sur le terrain de course. Comme tout les matins, elle dormait à moitié, et elle aurait fait du sur place si Folly ne l'avait pas poussée dans le dos. Un pas après l'autre. Finalement, cela avait cessé et elle avait pu se doucher avant de partir en classe.

Le carnet à la main, l'appareil autour du cou, le crayon dans la bouche, elle ne passait pas vraiment innaperçue -à son plus grand désarroi-. Ce matin, c'était herbologie pendant quatre heures. Elle aimait bien l'herbo. C'était reposant, elle pouvait rêvasser sans trop de soucis. Ce matin était différent cependant, car les astres semblaient décidés à la tourmenter, puisque aujourd'hui, c'était cours en forêt. Et Mme Hortense semblait avoir décidé de les faire marcher loin. Très loin. L'aller ne faisait pas peur à la photographe. Elle aurait surement beaucoup de photos à prendre en route : Un museau de pokemon par ci, une belle plante par là. Le retour l'effrayait plus. Car le chemin serait le même, et donc insipide. Folly, comprenant que le groupe partait en randonnée, décida de se poser nonchalament sur la tête de sa dresseuse. Visiblement, c'était bien plus reposant de procéder ainsi.


Comme elle l'avait supposé, la première partie se passa bien : Beaucoup de plantes, quelques pokemon froussards les observant de loin, des Hoothoot encore endormis, bref, des tas de choses à prendre en photo. Elle parvint même à écouter, d'une oreille assez distraite, les dires de sa professeure, s'émerveillant devant telle ou telle plante.

La classe s'installa en cercle, autour de la prof, attendant les prochaines instructions, qui vinrent rapidement :

-Aujourd’hui, j’avais envie de mixer un peu la théorie et la pratique. Dans vos manuels sont indiqués toutes sortes de plantes que vous pouvez trouver en forêt. Et ça tombe bien, nous sommes en forêt ! Je vais vous demander de vous promener autour de la zone pour trouver une plante médicinale indiquée dans le bouquin. Une fois ceci-fait, je veux que vous me fassiez une petite fiche dessus. Nom scientifique, taille, couleur, tous les éléments essentiels doivent y être. Un dessin peut même accompagner votre devoir. Ensuite, je veux que vous m’indiquiez les effets de cette plante. Bien sûr, recopier le manuel ne me suffit pas, je connais surement leurs effets mieux que vous. Mais je veux des descriptions précises de leur environnement. Était-elle plutôt en hauteur par rapport aux autres plantes, à l’ombre d’un arbre, plutôt au soleil ? Était-elle plutôt humide ? Sèche ? Entourée d’autres plantes ? A vous de vous poser toutes ces questions pour me rendre le devoir le plus complet possible. Dans une heure, tout le monde devra être revenu ici. Vous aurez encore une demi-heure supplémentaire pour finir de rédiger après quoi je ramasserais toutes vos copies puis nous rentrerons à l’académie. En clair, vous avez une heure et demi pour me rendre la fiche sur une plante de votre choix la plus complète et pertinente possible.


Avant qu'elle n'ait le temps d'encaisser la chose, tout le monde avait pris les devants et se battait pour accéder aux baies les plus proches. Un peu désemparée, la photographe n'osa pas approcher d'un ou plusieurs élèves, préférant s'enfoncer un peu plus dans les bois. Elle observa le sol longuement, cherchant une plante qui pourrait faire l'affaire. Elle attrapa tant bien que mal diverses baies, hésitant sur la marche à suivre, lorsque son regard descendit sur le sol. Elle sourit légèrement, et demanda à Folly de l'aider. Une fois la plante déracinée, elle s'adossa à un arbre et sortit son carnet afin de commencer son dossier.

Elle commença par observer les dimensions ainsi que les caractéristiques physiques de la plante, avant d'en arracher une feuille et de la goûter. Elle recracha immédiatement la chose, l'amertume lui faisant monter les larmes aux yeux. Elle déglutit un peu, crachant sans ménagement pour tenter d'évacuer l'immonde saveur de sa langue, sans succès. Après avoir finalement noté ce qu'elle savait, elle décida de farfouiller un peu dans son livre d'herbologie. Elle dégota quelques informations, principalement la taille et le biome adapté à la plante, mais guère plus.

Une fois son travail terminé, Sophie bailla légèrement. En regardant sa montre, elle vit qu'il lui restait une bonne demi heure avant de rejoindre le groupe, et elle comptait bien profiter de ce temps pour se retrouver seule avec son pokemon. Elle l'attrapa sans mal, et l'attira à elle dans un câlin forcé, contre lequel la pokemon ne se défendit pas vraiment. Elles restèrent ainsi vingt longues minutes, simplement à écouter le vent s'engouffrer dans les branches. Finalement, Sophie se leva, tenant toujours la Feuforève serrée contre sa poitrine, et se mit en route vers la clairière. Une fois rendue, elle rendit sa copie, sans un mot, à sa professeure, en n'oubliant pas de lui donner la plante. Suite à quoi, elle reprit sa place dans le cercle, toujours perdue dans ses pensées.

Cael Joy
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20
Niveau : 73
Jetons : 995
Points d'Expériences : 2469
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
pokemon
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
Moi qui voulais marquer le coup, en embarquant tout mon matos d’expédition en forêt : sac à dos rempli avec cordes et sangles, tenue de course, baskets à crampons pour les ‘’grips’’ sur l’écorce. J’étais même sûr de rendre Lucki un peu jaloux, vu que Môsieur a refusé de se joindre à nous ce matin. En même temps, la perspective de se retrouver dans un véritable champ d’objets dépourvus d’aura, a dû légèrement jouer pour sa décision. Vous avez déjà collé un Lucario dans une forêt, les yeux fermés ? Comparez ça à un flipper et à une boule lancée à toute vitesse, vous aurez une bonne idée de ce que ça donne !
Et tout ça pour quoi ?

‘’Voyez par vous-même comme cette forêt est belle. Franchement vous devriez vous estimer très heureux de pouvoir étudier dans un cadre comme celui-ci.’’

Ah mais je vous le fais pas dire ! Par contre, la partie cool, elle vient quand ? Parce que le cadre, il peut bien être super joli, naturelle, tout ce que vous voulez, si on m’autorise pas à me balader dedans à ma guise, j’vois pas trop l’intérêt de m’émerveiller devant. Pour tout vous dire, quand on m’a parlé d’un cours en pleine forêt, j’m’attendais à des parcours dans les arbres, des sauts de branches en branches, le genre de trucs qu’une personne normale fait dans une forêt, quoi  (Comment ça, revoir ma définition ?).
En attendant, je pense que je n’ai plus qu’à prendre mon mal en patience et à suivre Mademoiselle Hortense, comme le reste de la troupe. Au moins, je n’ai pas besoin de passer trois heures dans une salle surchauffée, c’est déjà ça.
Concernant les lieux, ils diffèrent effectivement quelque peu des forêts auxquelles je suis habitué. Pour peu, on se croirait de retour à Kalos avec Estelle, tant la végétation est épaisse, ici. Rien à voir avec les troncs de Lansat ou les lianes pendantes, ici, on pourrait sûrement cacher un ou deux Ursarings derrière certains arbres...Raaaah, ça me démange de monter à l’un d’entre eux, on doit avoir une super vue depuis la cime ! Surtout que dans ce genre d’endroits, ça grouille de Pokemons, si l’on s’élève un peu au niveau du sol. Parce que là, c’est sûrement pas avec tout le bruit qu’on fait (sans compter les explications d’Hortense), que les locaux vont se montrer.
Finalement, après un bon moment à marcher (au hasard, je dirais, ça fait trois fois qu’on passe devant ce gros rocher), notre professeur se décide enfin à annoncer la fin de la randonnée. parfait, ça veut dire qu’on va pouvoir…

‘’Sortez tous vos manuels d’herbologie s’il vous plaît !’’

‘’...Pffff’’

Autant pour ma petite escapade arboricole. Au moins, j’ai pas oublié le mien, cette fois. C’est quand même bizarre : on est sur le terrain, quel intérêt de nous faire ouvrir nos livres ou de nous demander de sortir des infos ? On peut juste partir les chercher directement, là !
Autant vous dire que je n’écoute que d’une oreille distraite le reste des explications qui s’ensuivent...L’arbre le plus proche est vachement plus intéressant, surtout que les branches à sa base, forment un escalier parfait. Ensuite, si j’attrape ce renfoncement-là, puis que je bondis correctement, j’vais pouvoir…

‘’Vous aurez encore une demi-heure supplémentaire pour finir de rédiger après quoi je ramasserais toutes vos copies puis nous rentrerons à l’académie. ‘’

Hein ? Pardon, elle a dit quoi ?

‘’En clair, vous avez une heure et demi pour me rendre la fiche sur une plante de votre choix la plus complète et pertinente possible. ‘’

...Ah ok. Ça va, je m’en sors bien, j’m’attendais à bien pire comme devoir. Surtout que, si je traduis entre les lignes, ça veut dire qu’on va ENFIN pouvoir faire ce qu’on veut ! Bon, ok, ça dure qu’une heure, mais à moi l’escalade ! Le temps de balancer ce bouquin (qui n’aura même pas été ouvert, au final) inutile dans mon sac et je n’ai plus qu’à me diriger vers le point de départ le plus prometteur. On est bien d’accord qu’elle veut qu’on lui amène la description d’une plante ? Et donc, que y’a rien qui précise que la plante en question, elle pousse au niveau du sol ? Parce que dans tous les cas...C’est parti pour un décollage éclair !

‘’Et hop ! ‘Tention là-haut, j’arrive !’’

Les premières branches ne présentent pas la moindre résistance et sont suffisamment souples pour que je puisse me hisser au-dessus des premiers niveaux. Vu les aiguilles, le conifère doit être sacrément ancien, j’suis sûr qu’il peut m’aider à en rejoindre d’autres, un peu plus haut. Une grosse branche comme appui, un bond les deux bras en avant et je n’ai plus qu’à faire le balancier, pour prendre appui sur un autre renfort dans l’écorce.
Mètre par mètre, le sol s’éloigne, tandis que le ciel gris perlé semble se rapprocher de moi à chaque mouvement. Avec Ven, ça m’aurait sûrement pris deux secondes d’atteindre une telle hauteur...mais c’est quand même vachement moins drôle.
Quelques minutes plus tard, c’est donc une frimousse encadrée de couettes qui émerge de la mer émeraude qui touche presque les nuages (C’est une license poétique, cherchez pas! ). Maintenant que j’ai un bon point d’observation, voyons un peu ce qui se démarque : comme des Fermites, les autres élèves se sont dispersés dans les sous-bois, mais pour le moment, j’crois que je vais me focaliser sur le fait de trouver ma plante...fleur...Fin bref, quelque chose qui pousse dans cette forêt et qui est suffisamment intéressant pour justifier que j’en parle !
Rien à l’ouest...Rien à l’est...Par contre, droit derrière, je crois que j’aperçois quelque chose. Difficile à  dire mais on dirait qu’il y a une succession de tâches vertes, un peu plus claires que le reste. Et comme la nature, ne fait jamais rien au hasard, soit c’est une troupe de Vortente qui attends son prochain repas, soit j’ai peut-être trouvé mon bonheur ! Le temps de glisser légèrement en contrebas pour atteindre le tronc le plus proche (un peu de funambulisme et zoupla) et ma progression reprend, droit vers le coin repéré.
Une fois sur place, je constate quelques petites choses.
Un, j’avais vu juste, on dirait que je suis tombé sur un plan de baies Sailak : relativement bombées et assez similaire à des baies Fraives, les fruits pendent en grappe, au sommet d’une sorte de tige extrêmement fine qui s’élève jusqu’au dessus de la lisière des arbres les plus proches.
Deux, malgré mon perchoir actuel, il doit rester une bonne dizaine de mètre de hauteur, entre moi et les fruits en question.
Et surtout, trois, si je n’interviens pas vite, je peux dire adieu à mon sujet d’études, vu comme ce Capumain a l’air pressé de grimper pour les dévorer goulûment ! Le type Normal s’en lèche déjà les babines...PAS TOUCHE, ELLES SONT À MOI !

********************

‘’C’est ça...Et reviens pas !’’

Ah ah, c’était trop facile. Ok, je l’ai peut-être un peu sous-estimé au début, mais au final, c’est pas moi qui fuit la queue entre les jambes ( avec l’intégralité des baies sauf une) !  Je lui ai montré qui c’est le patron et maintenant, j’vais pouvoir goûter à cette baie, moi aussi !



Quoi ?...Ah oui, le devoir !

*Rédaction absolument pas écrite assis en équilibre sur une branche  et en essayant de pas faire tomber son cahier.*


Baie choisie : Baie Sailak.
Les descriptions les plus connues de cette baie, s’accordent toutes sur le fait qu’elle ‘’renfermerait le pouvoir du ciel’’. On retrouve une idée similaire dans plusieurs récits entourant d’autres baies du même style, comme la baie Lingan ou la baie Pitaye : malgré leur apparence de simples fruits, elles sont souvent mentionnés comme représentant des éléments naturels comme la terre, la mer ou le ciel, dans le cas qui nous intéresse.
Les implications, en revanche, restent assez flous. Consommer l’une de ces baies en grande quantité ne semble pas permettre de devenir un type Vol ou aors, nous serions envahis de Capumains ailés.


Caractéristiques physiques : La Baie Sailak ne paye pas de mine, au premier abord. Très semblable à une baie Fraive, on retrouve la même forme en cône, associé à une tige profondément ancrée dans la chair du fruit.  L’ensemble est d’une couleur vert profond, sûrement dans un but de camouflage arboricole : difficile à repérer parmi les hauteurs et le feuillage alentour, elle minimise ainsi les chances d’être dévoré avant d’avoir dispersé ses graines.Ces dernières sont dispersées sur toute la surface de la plante, lui donnant un aspect granuleux et peu appétissant (probablement à dessein, également).

Caractéristiques de l’arbre : Alors, le moins qu’on puisse dire, c’est que les Baies Sailak, ne se laissent pas facilement cueillir. À vue de nez l’arbre, qui se présente sous la forme d’un tronc extrêmement fin pratiquement dépourvu de branches et à l’écorce blanc crème, peut mesurer une bonne trentaine de mètres, et ornée au sommet d’une simple corolle de lianes grimpantes qui redescendent le long de l’ensemble. Et pour ne rien arranger, l’écorce en elle-même est très friable, ce qui rend l’ascension encore plus délicate. À moins d’être pourvu d’ailes ou d’une queue de Capumain, il faudra se contenter des fruits tombés de l’arbre.

Caractéristiques médicinales : Une fois consommée, la Baie Sailak augmente drastiquement la Vitesse d’un Pokémon qui l’avale. On peut sans doute lier cette information à celle prétendant qu’elle contient le ‘’pouvoir du ciel’’ : une fois l'aspect rugueux de sa chair dépassé, cette dernière se révèle étrangement molle et aérienne. Après consommation, je...On sent comme un fourmillement envahir chaque recoin du corps, ce qui amène une grande sensation de légèreté générale. Les muscles paraissent réagir plus rapidement et semblent capable de fournir plus d’efforts, permettant, en conséquence, une accélération plus importante.



Caractéristiques culinaires : Alors, que dire en premier ? Déjà, la peau et la chair, forment un mélange super agréable. D’un côté, c’est un peu rugueux, ça a une forte odeur de cannelle et ça assèche complètement la bouche. De l’autre, la chair est étonnamment fraiche (en même temps, avec tout ce temps passé à cette hauteur) et vient compenser l’amertume, en ajoutant une petite sensation sucrée au tout.
Et une fois qu’on croque dans les pépins, là, c’est un festival : on croirait être en train de manger des bonbons pétillants, alors que les fourmillements vont jusque dans les doigts et les jambes et donnent l’impression de flotter sur un coussin moelleux.
Sans rire, j’ai failli tout lâcher, tellement je me sentais léger quand...Bref, reprenons.
Vu l’appétit des Pokémons locaux, la baie Sailak ne semble pas dangereuse à consommer en grandes quantités. En même temps, vu la difficulté pour l’obtenir, ce serait bien dommage ! Surtout que, à cause de cette combinaison de saveur, on pourrait sans aucun problème s’en servir pour des préparations à deux temps : d’abord, on récupère un grand volume d’eau, avant de faire infuser la peau de la baie. Puis, il suffit d’en couper des tranches et de mixer la chair pour obtenir une sorte de pâte. On ajoute cette dernière au bouillon après avoir retiré les feuilles. On garnit ensuite le tout, une fois cuit, sur une pâte brisée et tadaa, on obtient une tarte qui vous envoie littéralement au Septième ciel !
Étape importante, ce fruit jaune...Et oui, je ne l’ai pas oublié. Il semblerait que ce soit un reste du bourgeon, qui persiste après que le fruit ai poussé. Et si je vous dit qu’il contient une espèce de jus super acidulé, vous me répondez  quoi ? Et ben qu’on va le presser droit sur la pâte de fruit confit, parce que ça rend le tout encore meilleur !
Seth Dawson
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7995-seth-dawson-amnesia-my-burden#81158
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8006-seth-dawson#81232
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Nuevo || Adala
Âge : 16 ans (05/03)
Niveau : 4
Jetons : 582
Points d'Expériences : 55
3
Nuevo || Adala
16 ans (05/03)
4
582
55
pokemon
3
Nuevo || Adala
16 ans (05/03)
4
582
55
Seth Dawson
est un Pokeathlète Novice
Cours en classe | Médecine | Herbologie
Solo


La chaleur de ses bras était réconfortante pour elle. Elle se sentait bien, en sécurité auprès des gens qu’elle aimait. Aimer. Un terme bien enfouie tout au fond de son être depuis la mort de sa sœur jumelle. Elle se refusait d’aimer à nouveau. De s’attacher. C’était comme se refuser de vivre. Mais elle n’avait pas le choix. La Chose ne devait en aucun cas prendre le dessus sur son mental. Elle se devait d’être sans faille. Sans émotion.

Comme tous les matins, Lauren se renfrognait. Elle n’avait pas envie de quitter la chaleur apaisante de son lit, mais surtout, la chaleur des bras de Beth. Malheureusement, ce matin était un jour un peu plus spécial que d’habitude. Elle n’avait pas le temps de se réveiller un peu plus tôt que ce qui aurait été nécessaire pour être à l’heure afin de pouvoir profiter de la présence de sa moitié. Ce jour-ci, elle avait un cours de médecine organisé, et elle devait s’y rendre bien trop tôt à son goût. M’enfin bon, prendre l’air plutôt que d’être séquestrée dans une salle de classe allait lui faire du bien. Alors, persuadée que cela pourrait lui être bénéfique, elle patientait que Yuna sorte de la salle de bain afin de s’y engouffrer à son tour.

Lauren et Yuna n’avait pas une relation des plus passionnante. La jeune fille ne pouvait pas blâmer sa colocataire car, en réalité, c’était elle qui mettait des barrières entre elles. Elle ne voulait pas qu’un autre incident ne se reproduise. Elle avait peur de pouvoir un jour lui faire du mal. Elle ne s’en remettrait jamais si cela arrivait. Alors la seule et unique solution qu’elle ait pu trouver reposé dans les mesures d’éloignement. Elle n’avait pas pu obtenir une chambre individuelle et avait été forcée de faire chambre double, alors elle n’avait eu d’autre choix que de prendre des mesures d’éloignement d’ordre psychologique plutôt que physique.

La nuit était encore bien présente. Les jours commençaient à se raccourcir, la nuit tombait plus tôt et tardait à se dissiper pour laisser place à la lumière du jour. Lauren partait en cours dans le noir, et revenait avec le même décor. Bien qu’elle se trouvait à l’aise dans la pénombre, cela avait un petit effet déprimant dans le fond…

La Givrali, tiens, d’ailleurs, ce dortoir lui allait à ravir… Un cœur de glace… Bien que ce n’était pas vraiment à cela que l’on pouvait caractériser les givralis… Mais, si on regardait uniquement le pokemon en lui-même : un type glace. Ironique ? Peut-être…

Nous disions donc… La Givrali avait revêtu son éternel jean noir, accompagné d’un débardeur et d’un pull en mailles fines bordeaux. Elle avait également mis son collier ras-de-cou noir et son unique paire de baskets noires. Le groupe d’étudiants étaient partis de l’académie afin de se rendre dans la forêt. S’en suivait un assez, voir trop, long speech sur les tâches à réaliser durant ce cours. Lauren allait donc faire une initialisation à l’herbologie. Super. Les herbes… Pour elle, les seules herbes qu’elle n’avait jamais vu utiliser c’était celles de chez elle que les gens s’amusaient à fumer… S’en suivait des délires en tout genre. Cela n’avait jamais été son tripe, mais elle y avait déjà songé plus d’une fois. Cela aurait été un moyen beaucoup plus simple de ne pas prendre part à la dure réalité qui la frappée, elle et sa sœur jumelle. Cependant, elle n’avait pas eu envie de plonger Beth là-dedans, et elle n’avait pas eu envie de s’y plonger seule. Elle avait pris pour responsabilité  de prendre soin de Beth. Prendre soin… Elle avait failli. Elle avait failli…

Le signal du départ fit revenir Lauren sur Terre. Sa Zorua l’observait, attendant ses instructions. La Givrali avait manqué certaines informations sur les consignes du devoir à rendre. Notamment, tout ce qui concernait les détails de ce qu’il fallait faire. Hoothoot. Comment elle allait faire… Elle savait qu’elle devait trouver une plante à analyser : elle ferait avec.

▬ En route. On va s’éloigner. J’ai pas envie d’être dans toute cette cohue.
▬ Zooo !

La Zorua n’était pas compliquée à motiver. Elle était toujours partante pour tout !

Les deux… Amies… s’enfonçaient alors un peu plus profondément dans la forêt.

Lauren n’avait pas envie de passer quatre heures à chercher une plante et à tourner en rond pour rien. Elle comptait bien prendre la première plante possible et faire son analyse sur celle-ci sans trop se poser de questions. De toute façon, elle ne savait même pas ce qu’elle devait dire dessus. Elle avait un manuel de toute façon, elle allait bien trouver là-dedans les informations nécessaires ! Déjà, si elle trouvait le nom de la plante, ce serait déjà une victoire !

La jeune fille jetait alors son dévolu sur une baie à la couleur jaune assez voyante. Elle avait quelques petits grains orangés parsemés sur la peau. Ça ferait l’affaire ! Elle s’asseyait sur une grosse racine qui ressortait de la Terre humide. Une parfaite assise. Elle feuilletait son manuel d’herbologie afin de trouver la mystérieuse baie. Après cinq minutes de recherches, elle la trouvait enfin ! Il s’agissait de la Baie Sitrus. Elle lisait en diagonal les informations données sur celle-ci, et se mettait a griffonner sur la feuille qu’elle allait rendre…


© Codage by Arta'
Alone Akabara
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8357-567-the-second-twin-is-here-alone-akabara-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8360-alone-akabara-phyllali#84765
Icon : The King of Snow
Taille de l'équipe : 13/24
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 22
Jetons : 673
Points d'Expériences : 430
The King of Snow
13/24
Hoenn
16 ans
22
673
430
pokemon
The King of Snow
13/24
Hoenn
16 ans
22
673
430
Alone Akabara
est un Scientifique Chercheur Pokemon


Initiation à l'herbologie
Cours classe
Me voici sur une scène, je n’ai pas le choix, je ne peux plus reculer…mais tant de regard braqués sur moi…ça fait peur. J’ai le trac…Bon inspire expire, ça ne sert à rien de paniquer maintenant, si ce n’est pour te rendre ridicule. Je prends une profonde inspiration, aller je me lance…

DRIIIIIIIIIIIIIIIIIING

Je me réveille en sursaut. Un rêve, ce n’était qu’un rêve. Je me laisse retomber sur mon oreiller en soupirant, encore et toujours le même rêve depuis la nuit d’halloween…Depuis que j’ai retrouvé ma voix. C’est étrange que maintenant j’arrive à parler dans la vie réelle, mais dans mes rêves, je me réveille toujours avant de commencer à chanter sur scène. Je ne vais pas m’attarder sur ça, la complexité du cerveau humain est telle qu’il me faudrait des heures pour faire une analyse…et je n’ai pas des heures devant moi. Aujourd’hui c’est cours pratique dans la forêt, j’ai hâte d’y être, on va pouvoir étudier les plantes aux vertus médicinales qui pousse là-bas.

Je me lève pour aller me préparer, et je souris devant la scène qui se présente devant moi. Sur le lit inoccupé de ma chambre dorment trois de mes pokémon, Nébula et Ruby entourant Sunshine. Ça me fait tellement plaisir qu’elles aient appris à s’entendre, et avec leur caractère aussi opposé, je ne m’y attendais pas spécialement. A peine je passe à côté d’elle que Nébula se réveille, baillant à s’en faire décrocher la mâchoire. Elle me rejoint dans la salle de bain en traversant la porte de son air endormi…au moins elle ne se l’ait pas prise comme les trois quart du temps.

-Bonjour Nébula, bien dormi ?

Ma fantominus me sourit de son air endormi, entendre ma voix lui fait vraiment plaisir. Il faut dire que j’ai encore du mal à croire ce qui m’est arrivé à Halloween…Je ne comprends vraiment pas ce qui s’est passé, mais au moins j’ai retrouvé ma voix…Enfin je n’ai pas encore réussi à parler avec les autres, comme si une part du blocage était encore présente. Mais je ne me fais pas de soucis, ça reviendra je le sais, j’arrive bien à parler avec mes pokémons maintenant.

Bon ce n’est pas tout, mais j’ai rendez-vous à 8h, et il est 7h45. Je réveille toute ma petite troupe que je rappelle dans leur pokéball, avant de partir direction le point de rendez-vous. Il y a pas mal de monde, le bus va être plein à craquer. Je monte dans les premières et me retrouve à côté d’une jeune fille que je ne connais ni d’Adam, ni d’Eve. Le trajet se fait dans le silence le plus complet de ma part, Sunshine dormant tranquillement sur mes genoux.

Une fois dans la forêt nous suivons notre chère Mademoiselle Hortense, qui semble comme un poisson dans l’eau ici. Elle nous demande de nous réunir dans une petite clairière, avant de nous expliquer l’objectif de ce cours : une fiche descriptive sur une plante que l’on aurait trouvé dans cette forêt…Bon ça devrait pas être trop trop difficile ça, ce qui me fait le plus peur, c’est de me perdre dans cette forêt dense, et de ne pas retrouver le chemin de la sortie. Nous sommes lâchés dans la nature littéralement, avec une heure trente minutes pour faire notre devoir. Bon ba c’est partie, je pose ma Ceribou au sol qui me regarde un peu étonnée, mais qui se met en marche assez rapidement.

Je pars dans la direction opposée de la plupart des élèves, je n’ai pas envie que l’on se retrouve tous avec la même plante à étudier. Je commence à marcher quand Sunshine par en courant derrière un petit buisson, mais qu’est-ce qui lui prends ? Je me précipite vers elle, et je la vois en train d’essayer d’attraper une petite fleur blanche juste magnifique. Je m’agenouille à côté d’elle et lui sourit.

-Elle est belle cette fleur…Attends une minute.
J’ouvre mon livre, feuilletant les pages rapidement pour trouver ce que je cherchais. J’y suis, c’est une fleur de Koka, aussi connue sous le nom de fleur de Sérénité.

En sois la fleur n’a aucun attrait médicale, mais on peut la transformer en poudre connue pour sa capacité à remettre les pokémon faible sur pattes rapidement…Mais elle est extrêmement amère, ce qui ne plait pas au trois quarts des pokémon existants.

-Sunshine, je crois que tu as trouvé la plante parfaite pour ce cours.

-Ribouuuuuuu

Ma Ceribou semble vraiment aux anges, contente d’avoir pu m’aider pour ce cours. Ma dernière-née est vraiment adorable, toujours souriante et prête à aider les autres. Elle s’entend très bien avec Nanami, il faut dire qu’elles ont grandi ensemble, et elles passent le plus clair de leur temps à jouer. J’ouvre mon calepin pour pouvoir dessiner cette magnifique fleur et…je n’ai pas mes stylos…non ce n’est pas possible. Comment moi, Sarah Deana Winchester j’ai pu oublier mes stylos, ce n’est pas possible, tout simplement pas possible. Je réfléchis à comment j’ai pu arriver à cette situation, et tout me parait clair d’un coup…Ruby. Ma Ténéfix, elle a fouillé dans mon sac avant que l’on parte je suis certaine qu’elle a sorti mes stylos…oui il y en avait avec des paillettes, dons ils brillaient…Pourquoi j’ai capturé cette Ténéfix moi, elle ne m’attire que des ennuis…Bon ba tant pis, ça sera une photo que j’enverrai par mail à Mademoiselle Hortense.

Après prêt d’un quart d’heure, j’ai enfin fini de prendre mes notes, je vais pouvoir rejoindre le point de rendez-vous et écrire mon devoir. Mais à peine je me suis levée, j’entends un bruissement derrière nous, suivi d’un bourdonnement sourd…Qu’est-ce que c’est ? Je prends Sunshine dans mes bras alors qu’un énorme Dardagnan sort des buissons, visiblement énervé par notre présence. Ma pokemon plante tremble dans mes bras…Je crois qu’il n’est pas prudent de rester planter là. Je me mets à courir à vive allure, en prenant soin d’esquiver les branches d’arbres et les buissons sur ma route.

Heureusement je finis par atteindre le point de rendez-vous, et j’ai semé le Dardagnan…Il ne me reste plus qu’à faire mon devoir et c’est fini…mais je l’ai échappé belle.




Code by Joy
Hope Spettell
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2827
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2827
pokemon
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2827
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger
« Tu sais, Dake, tous les arbres ne sont pas faits pour être coupés. »

À cet instant-même, cette remarque, qui aurait pu paraître futile, semblait plutôt indispensable. Il restait à savoir si ces quelques paroles suffisaient à convaincre le têtu Arcko. Des troncs jonchaient sur le sol, signe de son passage. Il s’apprêtait à s’attaquer à un nouvel arbre, mais entendant la remarque de sa dresseuse, docile, il changer de plan.

« Par couper, je voulais dire sculpter aussi. »

Le changement de plan semblait ne pas avoir convaincu sa dresseuse. Les feuilles n’étaient plus. Il ne restait plus qu’un simple tronc. Pas si simple que ça. Sur lequel se trouvait un Arceus en demi-relief. Hope soupira, ne lui avait-on pas donner ce Pokémon justement pour ses aptitudes de ranger ? Pourquoi passait-il alors son temps à découper tout ce qui lui passait entre les griffes ? L’année dernière, la dresseuse pensait que celui-ci était juste un peu maladroit est rêveur. Mais plus le temps passait, plus elle avait l’impression que ça empirait. Et en général, ça ne l’agaçait pas autant qu’aujourd’hui.
Le cours de biologie. Oui, herbologie, c’est un peu la même chose. Grosso modo, on pouvait résumer ce cours à apprendre une liste de baies. Alors pourquoi devait-il s’étendre sur autant de semestres ? Cette branche prenait beaucoup trop de place dans le programme des rangers. Une fois, ok, deux fois, très bien, au bout d’un moment, c’est bon, on a compris que les baies Figuy, Wiki, Mago, Gowav et Papaya peuvent faire office de drogue dure pouvant générer des bad trips et que les Grena, Alga, Qualot, Lomne, Raison et Tamato peuvent servir de de sédatifs. Il y a d’autres choses à savoir ? Oui, ok, la listes de toutes les baies comestibles, celle des baies dopantes, celles qui sont rares et qu’ont peut revendre à bon prix ou contre un 20/20 à Rosevertes.
Des griffes aiguisées se posent contre le tronc. BOOOUM. Merci Dakine. « … Jusqu’à preuve de contraire il me semble pas que tu sois un Castorno. »

Cela faisait à peine deux minutes que Hortense leur avaient confié le travail du jour et Dakine faisait déjà des siennes. Il avait demandé à se balader, oui. Il avait un peu insisté. Ou plutôt fait la sourde oreille. Mais même, bien se tenir était en option ? Ah y réfléchir, cela semblait être le cas pour les trois-quarts de son équipe, mais bon, au bout d’un moment, ça devrait grandir, non ? Ça avait été plus ou moins le cas de Malware, Miyabi était plutôt calme aussi, Fanta, lui, l’a toujours été… Elle soupira en pensant à Twinings et Coca. Puis Dakine. Gummy, lui, avait au moins un semblant de cerveau. En parlant de ce dernier… Des piaillements retentirent derrière la Pyroli. Des Plumelines. Gummy et les Plumelines, une grande histoire d’amour (non).

Cependant, contrairement à d’habitude, il n’y avait pas de plumes qui virevoltaient dans l’air, accompagnant les piaillements mélodieux de Plumelines terrorisées. Quelque chose clochait. Hope revint sur ses pas. Elle revint à l’un des endroits où son Arcko avait rasé un arbre un peu plus tôt. Un nid de Plumelines était coincé, là, sous les branches. Les pauvres, ohlala, c’était un malheureux incident que voilà ! Heureusement que Ranger Hope les avait trouvés ! Et quelle chance qu’un buisson de baies Wiki se trouve à quelques mètres ! Ses vertus soignantes seront bien utiles !








Lise L. De l'Élysée
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7877-532-du-coup-j-aurai-un-gateau-en-forme-de-lackmecygne-rose-lise-l-de-l-elysee-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8147-lise-lisa-marie-de-l-elysee-mentali
Icon : Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] 1553382650-15080
Taille de l'équipe : 5/7
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 14
Jetons : 2387
Points d'Expériences : 253
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] 1553382650-15080
5/7
Sinnoh
14
14
2387
253
pokemon
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] 1553382650-15080
5/7
Sinnoh
14
14
2387
253
Lise L. De l'Élysée
est un Coordinateur Éleveur
La nature, quelle création merveilleuse ! Lise ne pouvait s’empêcher devant la moindre feuille, le moindre bout de bois, la moindre racine. Et de crier à la vue d’un insecte, c’est-à-dire, à peu près chaque minute et demie. Mais ce n’était pas grave ! Car c’était le cours de Mademoiselle Hortense, et que cette femme était sûrement la plus parfaite femme de l’école ! Cela n’étonnerait même pas Lise d’apprendre qu’elle est une princesse. Si douce, si respectueuse, toujours calme et joyeuse. Elle pourrait boire ses paroles pendant une semaine de suite, cela ne la lasserait pas. Cette femme était une perfection selon elle. Et son cours était donc forcément parfait. Même s’ils avaient dû sortir en forêt. Après tout, la forêt faisait partie de la vie aussi ! Donc elle faisait aussi partie de son futur royaume ! Apprendre à connaître la forêt ne pouvait pas être une mauvaise chose.
C’est dans cet état d’esprit que Lise se baladait, émerveillée, chantonnant un air entrecoupé de cris aigus. Lily, elle, trottinait derrière sa dresseuse. Ce nouvel espace ne l’inspirait guère confiance. Elle serait bien restée entre les quatre murs de l’école où au moins, elle se savait en sécurité. Mais Lise n’avait rien voulu entendre. Apparemment c’était un cours, donc il fallait y aller. Mais depuis quand un cours se passe dans une forêt ? Une forêt avec plein de trucs qu’elle ne connait pas en plus. Des bouts de bois crachait chaque seconde. Pourquoi ? Était-ce normal ? Même Lise ne savait pas ! Mais comment pouvait-elle être aussi insouciante ? La Psystigri accéléra ses pas pour rattraper cette dernière et s’agripper à sa jambe. Pourquoi ne marchait-elle plus ? Oh, une baie Tamato.

Interloquée, Lise fixait ce qui lui semblait être une baie. Mais était-ce vraiment le cas ? Pourquoi n’était-elle pas ronde ? Pourquoi avait-elle une forme dégu-… Si peu plaisante ? Pourquoi avait-elle des picots partout autour ? Elle avait beau réfléchir, elle ne comprenait. Pourquoi n’était-elle pas ronde ? Alors qu’il s’agissait de la première baie qu’elle avait trouvé ? Il devait avoir un problème, non ? Elle devait être malade. Oui, c’était sûrement ça ! Peut-être devrait-elle alors faire son devoir sur cette baie malade, comme ça, elle serait moins triste d’être malade ?





Elle rangea son crayon et se relue. Mh... Tout compte fait, la baie ne donnait pas très envie et ne semblait pas vouloir beaucoup d'attention. Lui en voudra-t-elle si elle rend un devoir qui parle d'elle ? Dis, petite baie ? Ce n'est pas une baie malade, n'est-ce pas ? En la coupant en deux, elle s'en était bien rendue compte, rien ne lui avait semblé anormal. En plus elle était piquante ! Elle avait dû prendre Lily dans ses bras pour la consoler. Piquait-elle autant ? Peut-être était-ce une méchante baie, tout compte fait. Décidément, il y avait beaucoup de mauvaises chose sur cette île.
Miah Stone
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7599-519-miah-stone-la-naissance-d-une-etoile-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7600-miah-stone-pyroli#77448
Icon : Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] Playa10
Taille de l'équipe : 5/9 [+2]
Région d'origine : Kalos ~ Illumis
Âge : 18 ans (17/01/03)
Niveau : 21
Jetons : 1051
Points d'Expériences : 372
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] Playa10
5/9 [+2]
Kalos ~ Illumis
18 ans (17/01/03)
21
1051
372
pokemon
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] Playa10
5/9 [+2]
Kalos ~ Illumis
18 ans (17/01/03)
21
1051
372
Miah Stone
est un Topdresseur Stratège
Cours en Classe | Scientifique | Herbologie
Solo


▬ Rex, vire ta patte de mon nez… Tu m’écrabouilles !
▬ … Zzzz… ZzZzz…
▬ Reeex ! Hurla Miah avec une voix de Psykokwak à cause de son nez bouché par la patte de son Lixy.

L’accusé ouvrait un œil, visiblement dérangé en plein sommeil. Cependant, le garnement n’effectuait aucun mouvement pour soulager le nez de sa dresseuse. Un coup d’œil en coin en direction de son Ipok informait Miah de l’heure qu’il était. Elle avait un cours d’initiation à l’herbologie dans un peu moins d’une heure : son Ipok n’avait probablement pas sonné. Génial.

La jeune fille n’avait pas très envie de se rendre à ce cours axé sciences, mais elle s’y était inscrite pour une raison encore obscure. Peut-être s’était-elle dit qu’elle pourrait avoir l’occasion de mieux comprendre les effets des baies qu’elle faisait pousser dans sa serre ? Et encore… Elle savait et s’était d’ailleurs déjà documentée sur elles. Ses motivations étaient donc un petit peu erroné. M’enfin, elle n’allait pas mourir parce qu’elle aurait suivi ce cours. Et puis, il n’avait pas l’air d’avoir lieu dans une salle de classe, ça permettrait donc à Furie et Rex de prendre un peu l’air. Son Wattouat, quant à lui, beaucoup plus paresseux, pourrait s’occuper de l’œuf pendant son absence. Miah ne savait pas si sa colocataire avait cours cette heure-ci…

Miah n’étais pas très enthousiasmée par l’herbologie, ou du moins par un cours qui portait dessus, mais, fidèle à elle-même, cette dernière ne pouvait qu’être attentive et studieuse. C’était la raison pour laquelle elle suivait à la lettre toutes les recommandations et les consignes minutieusement données par son professeur. Une fois le discours achevé, Miah se lançait à la poursuite de la plante sur laquelle elle pourrait jeter son dévolu. La Pyroli voulait que cette plante soit parfaite, qu’elle lui soit utile au niveau de l’apprentissage. Elle voulait trouver quelque chose qu’elle ne connaissait pas déjà. Bon, elle n’avait pas une connaissance exhaustive de toutes les baies existantes, mais elle en connaissait quand même une bonne poignée.

Miah se baladait à travers les broussailles gaiement. Furie virevoltait au-dessus de sa position, comme à son habitude, tandis que Rex trottinait à ses côtés.

▬ Furie, j’espère que si tu me déniches une baie, tu n’iras pas y planter tes petites serres hein, pas comme à notre cueillette !
*Je ne vois pas de quoi tu parles…*
▬ Ouais ouais, à d’autres… Et Rex, toi aussi, tu te tiens à carreaux !
▬ Xy…
▬ Bon, si vous trouvez une baie ou quelque chose de sphérique, mais pas des cailloux hein ! Vous me prévenez !
▬ Lii !

Et la première ne tarda pas à arriver. Rex ramenait à sa dresseuse un œuf qu’il avait débusqué sous le couvert du feuillage d’un buisson. Pour un objet sphérique, il l’était presque ! Miah restait sur le cul. Comme pouvait-il se trouver ici ? Tout seul ? Sans surveillance ? La jeune fille allait observer de plus près le fameux buisson : un arbuste qui portait des baies jaunes. Miah n’y faisait guère attention, elle écartait les branches pour jeter un coup d’œil à l’intérieur : aucun nid, aucune présence. La jeune dresseuse prit alors la décision de restait ici, dans l’espoir que l’un des pokemons parent de ce pauvre petit œuf allait revenir le récupérer. Et puis, il s’agissait bien d’un arbuste avec des baies, elle pouvait très bien les observer elles. En plus, elle ne les connaissait pas.

Après une bonne demi-heure de recherches dans son manuel herbologie qui lui avait été fournie lors de son arrivée à l’académie, et quelques traits gribouillés sur sa feuille dans le but de reproduire l’arbuste sur lequel poussait la baie étudiée ainsi que sa composition intérieure, elle pouvait enfin se lancer dans la rédaction de son devoir…



Miah prenait quelques minutes pour se relire : son devoir la satisfaisait. Elle ne voyait pas quoi ajouter de plus à ce qu’elle avait dit, elle le trouvait plutôt complet. Bon, et cet œuf alors ? Personne n’était venu pour le réclamer, et il était déjà l’heure pour elle de retourner au lieu de rassemblement. Elle ne pouvait même pas imaginer délaisser cet œuf ici, sans personne. Il allait forcément finir en omelette ce pauvre petit… elle n’avait d’autre choix que de le prendre avec elle…
© Codage by Arta'


HRP Staff :
Obtention de l'oeuf d'Emolga


 
La liberté ne se demande pas
elle se prend !
Hagawa Haru
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
Icon : Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] Tumblr_inline_mxrm54BUyO1s46qka
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 51
Jetons : 3190
Points d'Expériences : 1738
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] Tumblr_inline_mxrm54BUyO1s46qka
15
Unys
15
51
3190
1738
pokemon
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] Tumblr_inline_mxrm54BUyO1s46qka
15
Unys
15
51
3190
1738
Hagawa Haru
est un Coordinateur Performer

Cours médecine
Cours

Promenons-nous dans les bois, pendant que le Grahyèna n’y est pas ! ♪

Rien de tel qu’une petite ballade en forêt pour s’aiguiser l’appétit, et découvrir la splendide île d’Adala. C’est vrai qu’a Lansat on n’avait pas eu la chance d’avoir une forêt aussi immense, j’adooore explorer de nouveau lieu ! On se croirait tous dans une expédition à la recherche d’une cité perdu, ou à la découverte d’une grotte super secrète, oh, encore mieux ! En pleine forêt tropicale, notre avion a crashé et nous nous retrouvons ici, livré à nous même, notre but… survivre ! Moult danger nous attendez… tutu je m’arrête tout de suite, ce serait pas si marrant que ça en fait.. D’ailleurs, pourquoi on était ici en fait ? Mademoiselle Hortense avait toujours le chic pour nous ramener en extérieur pour ses cours. Enfin, elle avait l’air d’aller beaucoup mieux depuis le retour de… brr la Général Jackie. Je ne me souviens plus trop si ce pèlerinage l’avait vraiment aidé a se retrouver avec elle. De toute façon j’avais pas vraiment compris le concept. (Une histoire de chakra et d’onde positive un truc comme ça sans doute… ). Enfin, je suis content qu’elle aille mieux, c’est l’un de mes professeurs préférés ! Même si je ne comprends jamais rien a ces cours, héhé… Je me demande ce qu’elle va nous sortir cette fois, rien en rapport avec du yoga j’espère.. ?

Sur le chemin, Mademoiselle Hortense nous explique la chance immense que nous avions de nous trouver ici ! La forêt c’était pas vraiment quelque chose d’incroyable sur cette île, en tout cas le guide touristique d’Adala n’insiste pas autant la dessus…  Ce serait dommage de s’arrêter sur cette île pour seulement sa forêt immense, et puis dans le genre de forêt immense on peut partir à Sinnoh pour l’incroyable forêt de Vestigion, celle la valait vraiment le coup d’œil. Fascinant, je ne sais pas… Je suppose, si on a jamais vu une grande forêt ? Elle n’avait rien de particulier je trouve… Certes elle est grande, a moins que Mademoiselle Hortense nous cachait quelque chose.. ? Peut-être que la forêt recelait un secret… ? Hmm, ça expliquerait tout, finalement elle à un petit coté mystique quand on y pense…  Comme le bois aux Chênes de Johto ! Il y a peut-être un autel dédié à Celebi ?!  Ohlala mais c’est évident ! Si ça se trouve, il n’as pas encore été découvert, ce serait incroyable si on arrivait à le trouver ! Rien que d’y penser, je trépigne d’impatience à l’idée de partir à la découverte des secrets de la forêt.
Mademoiselle Hortense s’arrête net en route, visiblement nous étions arrivé. Elle dépose son gros sac au sol avant de nous demander de sortir nos manuels. Heureusement que j’avais pensé à ramener le mien, même si comment dire… Il a eu un petit souci technique. (Note à moi-même ne jamais regarder des images dans un livre en buvant un chocolat chaud beaucoup trop chaud.) Enfin c’est pas grave, de tout façon je l’ouvrais que pour les images dedans. La médecine c’était pas mon domaine, je laissé ça au professionnel comme Salomé. (J’ai comme un mauvais pressentiment, a chaque fois que je parle du mot médecine et Salomé dans la même phrase. )
L’heure était au travaux, enfin pour moi c’était surtout à l’exploration de la forêt ! Héhé…  Je trouverais bien une plante en chemin, c’était pas un soucis. Par contre j’ai bien peur qu’une heure soit trop peu pour exploré l’entièreté de la forêt. Il était temps de faire appel à un de mes pokémons pour mon exploration.

« Tsuki je te choisis ! »

Ça faisait longtemps qu’on ne s’était pas retrouvé en duo, moi et mon starter. Le Mistigrix me lacha un petit bâillement, avec sa mâchoire grande ouverte. J’imagine qu’on ne change pas une équipe qui gagne.

« Alors Tsuki je vais avoir besoin de toi, nous allons exploré une partie de la forêt si tu trouve quelque chose de suspect, tu me préviens ok ? Allons-y ! »


Nous partons dans une direction au hasard, et nous voila en route vers l’inconnu ! Ahlala, je me demande ce que cette exploration va nous apportez ! Je sais que ce qui compte c’est le voyage, mais par Arceus si je peux demander aussi la gloire d’avoir fait une découverte en même temps, je ne dis pas non !  C’était comme partir faire une fouille après tout !
Après une vingtaine de minute à marcher dans ces bois, aucune découverte. Rien de suspect pour l’instant, cette forêt semblait être… une forêt tout ce qu’il y avait de plus normal et lambda. Jusqu’à que les oreilles de Tsuki se mirent en alerte, il partit sans prévenir se faufiler vers buissons.

« Ah ! Tu as trouvé quelque chose Tsuki ? H-Hein.. ? »

Tsuki était recouvert de traces noirs, si ça c’était pas suspect… J’inspecte le Mistigrix, visiblement il n’avait rien.. Qu’est-ce que c’était cette texture… ? ça ne me dis rien qui vaille, il y avait quelque chose dans cette forêt, une petite brise viens rendre mon interrogation des plus suspectes. Quel était le fameux secret que nous cachait cet endroit ? Il fallait que j’en apprenne plus sur cette texture qu’était recouvert le Mistigrix. Alors je me faufilais vers le buisson, dans lequel était partis Tsuki, mais je n’étais pas prêt pour tomber sur ce qui allait être LA découverte du siècle. Ça allait au dela de mes espérances, personne n’aurait pu croire sur quoi j’allais tomber, ma surprise fut tellement GRANDE que…. je…

AAAAAAAAAAH !


C’était des baies remu, tout ce qu’il y avait de plus normal, ce qui explique les taches noires de Tsuki. *Soupir* j’imagine que ce sera une autre fois pour la découverte du siècle.



Une fois avoir remplis ma petite fiche sur la baie en question, je la rendis à Mademoiselle Hortense. Une fois de plus, une exploration qui se sera terminé en une grande déception, mais je ne perds pas espoir qu’un jour, je découvrirais quelque chose d’incroyable !








PHYL THE POWER ! ≈ On part à l'aventuuuuure !
Compte PNJ
Icon : Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12829
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] CeOUB4f
-
-
0
0
12829
pokemon
Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] CeOUB4f
-
-
0
0
12829
Compte PNJ
est un PNJs
Correction
Commentaire global
Barème utilisé
Qualité du RP /10
Informations fournies sur la plante choisie /5
Qualité du devoir /5
Note globale : /20


Commentaire perso : Là, c’est plus mitigé. La grande majorité des Rps décrivant la récupération des baies, est assez cool mais niveau devoir, on a de tout. Des trucs bien détaillés, d’autres un peu originaux, et des check-list un peu fades.
Notes
Ezra Epicea
Qualité du RP 7/10
Informations fournies sur la plante choisie 3/5
Qualité du devoir 4/5
Note globale : 14/20

Yuna Frostheart
Qualité du RP 6/10
Informations fournies sur la plante choisie 3/5
Qualité du devoir 3/5
Note globale : 12/20

Sophie Martel
Qualité du RP 5/10
Informations fournies sur la plante choisie 3/5
Qualité du devoir 2/5
Note globale : 10/20

Sarah D Winchester
Qualité du RP 6/10
Informations fournies sur la plante choisie 4/5
Qualité du devoir 2/5
Note globale : 12/20

Hope Spettell
Qualité du RP 6/10
Informations fournies sur la plante choisie 4/5
Qualité du devoir 4/5
Note globale : 14/20

Lise L. de l’Elysée
Qualité du RP 5/10
Informations fournies sur la plante choisie 2/5
Qualité du devoir 3/5
Note globale : 10/20

Miah Stone
Qualité du RP 6/10
Informations fournies sur la plante choisie 4/5
Qualité du devoir 4/5
Note globale : 14/20

Hagawa Haru
Qualité du RP 7/10
Informations fournies sur la plante choisie 2/5
Qualité du devoir 2/5
Note globale : 11/20

Cael joy
Qualité du RP 8/10
Informations fournies sur la plante choisie 5/5
Qualité du devoir 4/5
Note globale : 17/20


Cours Médecine - Initiation à l'herbologie [Fermé] 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum