>

Partagez | .
[Moyen] Organisation de l'arcane médiane
avatar
Pokeathlète Agent

Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 2068
Points d'Expériences : 326

Sujet: [Moyen] Organisation de l'arcane médiane   Lun 26 Nov - 23:10

« Ah non pas encore un magasin de chaussures ! On a déjà tout ce qu'il nous faut de ce côté là ! On peut pas faire la boutique d'art et déco, plutôt ? On avait dit qu'on voulait personnaliser nos chambres !
- Après les chaussures alors !
- Vous allez encore en avoir pour une heure... Bon j'vais voir l'antiquaire juste à côté, vous prenez une énième paire de bottines après avoir essayé tout le magasin et on se retrouve dans quarante minutes, ok ? »

Sans attendre de réponse la brune s'en fut, gavée. Ce n'est pas qu'elle n'aimait pas faire les boutiques, mais il y avait quand même un sens pratique à avoir, un équilibre dans ses achats à chercher. Elle serra un peu les dents en pensant à sa collection d'accessoires en tout genre. Ouais non, c'était plus customisable que des chaussures, quoi. Avec un soupir, elle poussa, avec difficulté, la porte de la boutique miteuse dans laquelle elle allait passer la prochaine demi-heure, faisant à peine tinter la clochette qui signalait l'entrée des clients. Elle arriva dans une pièce unique, faiblement éclairée remplie d'étagères et de présentoirs sur lesquels s'entassaient divers objets. Elle sursauta en entendant une voix retentir derrière ele.

« Bonjour jeune fille. Regardez ce que vous voulez, faites moi signe si vous voulez acheter quoi que ce soit, je serais dans l'arrière-boutique.
- Euuuh... Ok, merci ? »

Le vieil homme qu'elle avait à peine eu le temps de voir disparut derrière un rideau. La Mentali haussa les épaule et commencer à déambuler avec prudence dans la boutique, histoire de ne rien renverser. Son regard parcourut des présentoirs exposant des vieilleries toutes plus... étranges les unes que les autres, beaucoup de Pokémon déformés, un Rondoudou imberbe (urgh quelle horreur) des petits vases, des tasses remplies de poussière. Ouais ce n'est clairement pas là qu'elle trouverait de quoi décorer et personnaliser le dortoir.

Son regard se posa sur un étrange objet. C'était une statuette plutôt... affreuse. Elle était de petite taille et représentait une sorte de corps emmitouflé dans un manteau à capuche et portant une faux. On aurait dit un mauvais cosplay de Noctunoir. Le mauvais goût n'avait donc décidément aucune limite. Prise un vertige Etna porta la main à sa tempe, sans quitter la statuette des yeux. Sa vision se troubla.

---

Elle était devant un grand lit, qui était entouré de plein de personnes. Posée sur les couvertures, une vieille femme regarde droit devant elle en roulant des yeux. Son visage marqué par l'âge rappelle quelque chose à Etna, mais elle ne saurait dire quoi. La brune sursauta en entendant quelqu'un parler à côté d'elle. Son champ de vision se déplaça, alors qu'elle n'avait pas bougé, enfin qu'elle ne pouvait pas bouger plutôt. Même pas fermer les yeux. Un homme habillé en soutane aux couleurs de Ho-Oh donna le sacrement de fin de vie, spécialement conçu pour les notables de Rosalia, puis s'en fut. L'adolescente remarqua enfin toute la population entassée dans la chambre, dont beaucoup sanglotent. Un homme dans la soixantaine s'approcha du lit, suivi par un couple et enfin trois enfants-adolescents.

« Maman... commença l'homme, la voix étranglée par l'émotion.
- Ah non, Géronimo, pas de ça. Tout sauf l'apitoiement, se renfrogna la vieille dame.
- Madame Neria... tenta la trentenaire.
- Neria-Powell, sucre d'orge. Je suis toujours la femme de mon mari. Et je vais le rejoindre dans quelques instants. Uuurgh, gémit-elle soudainement. Foutu dos. Je n'aurais jamais du tenter de sauter du haut de la Tour Carillon cette fois-là... Pour une fois que l'école m'avait prévenue que sauter de très haut pouvait amener à un coma en plus...
- Maman, ne commence pas à repartir sur la belle époque, pitié, pas maintenant, soupira le dénommé Géronimo.
- Mais oui, mais oui. Je maintiens que mon idée de la petite fête pour célébrer mon départ n'aurait pas été de trop. J'espère au moins que vous rigolerez un peu à l'enterrement, ricana l'aïeule.
- Maman ! s'indigna le fils.
- Je vous ai préparé une de ces playlists, en plus. »

On toqua et un homme en blouse blanche entra, faisant taire tous les dialogues et murmures dans la pièce. Etna, quant à elle, respirait fortement dans son corps d'ectoplasme immobile. Elle avait compris. Enfin bon, après Célébi plus rien ne l'étonnait mais... Cette femme, c'était elle. Enfin elle dans beaucoup d'années. Et elle était sur le point de... Pourquoi ?! Elle se reconcentra sur la scène, alors que la vieille femme saluait le médecin d'un grognement et prenait un air grave.

« Bon je suppose que c'est le moment où je dois illuminer vos vies par mes dernières paroles. J'ai très envie de dire Alpha du Centaure et de ne plus rien dire, comme on avait prévu avec Sirius, maiiiis... je vais être sérieuse.
- Mamaaaan ! pleurnicha Géronimo, mi-amusé, mi-scandalisé.
- J'ai eu une belle vie. J'ai eu beaucoup de chance de rencontrer mes amis, paix aux âmes de ceux qui sont partis. J'ai eu de la chance de sortir du carcan des Neria et ensuite de venir réformer cette foutue dynastie de merde. Je suis vieille, j'ai le droit de jurer, ne faîtes pas pareil qu'arrière grand-mamie, les enfants. »

Les gosses hochèrent la tête, quelque peu sidérés par la verve de l'aïeule, pendant que leurs parents regardaient Géronimo, inconsolable. Ils haussèrent les épaules avec un sourire et se reportèrent sur la mourante.

« Mais surtout, j'ai eu la chance de rencontrer Sirius. Et mes Pokémon. D'ailleurs les rumeurs qui disaient que Sirius était mon Pokémon étaient fausses : il n'a jamais évolué, le bougre. Enfin non je charrie. Nous formions un tout après tout ce temps. Et je vais aller le rejoindre. Nous avons eu un fils, qui est en train de tremper mes draps avec ses larmes, qui a lui aussi eu des enfants et ainsi de suite. Je suis fière de vous tous et je vous remercie de ne jamais m'avoir traité de vieille folle sénile malgré mes frasques. Ah, et la plupart des histoires que je raconte sont avérées. Même celles qui ne sont pas dans ma biographie, oui. »

La pièce était maintenant très partagée entre le rire et les larmes. Voyant que le médecin lui même avait un sourire sur les lèvres, la vieille Etna se redressa un peu et tourna la tête vers l'extérieur, voyant ses Pokémon par la verrière qui donnait sur la cour intérieure. Ils étaient tous au garde à vous, graves. Avec un soupir elle se recentra sur la pièce et regarda droit devant elle, vers la porte, droit dans les yeux de l'Etna fantomatique, qui frissonna.

« C'était une belle aventure. Mais Etna Neria-Powell rend les armes aujourd'hui. Merci à tous d'être venus.
- ...vu que mon père est en train de sangloter, je vais prendre le relai en demandant à ceux qui ne veulent pas voir la suite de bien vouloir sortir » continua le fils de Géronimo.

Sa femme se leva et poussa les enfants avec elle vers la sortie. Un petit mouvement de foule suivi et il ne resta bientôt plus que quelques personnes dans la pièce.

« Vous avez tout ce qu'il vous faut. Le notaire a tout réglé, vous avez mes dernières volontés. Vous garderez mes cendres près de celles de mon mari et vous m'ajouterez à la prière pour les morts. Je le redis en privé, mais je suis fière de vous tous. Vraiment. Puissiez-vous continuer sur cette voie et avoir une vie aussi bien remplie et intéressante que la mienne... Docteur, s'il vous plaît ? »

Le médecin s'approcha et sortit le matériel qu'il avait prévu et préparé depuis longtemps. Géronimo tint la main de sa mère, qui le regardait avec tendresse. Lorsque l'aiguille la piqua, elle ferma les yeux, tout en soupirant une dernière fois, en regardant l'Etna spectrale.

« C'était une belle aventure. »

---

Etna sursauta. La scène avait subitement changé. Elle se trouvait dans une des salles de classe de la Pokémon Community. Il y avait plein d'élèves qui discutaient vivement. Une fenêtre était brisée et l'extérieur était remplie de brume. Ne sachant pas trop ce qu'il se passait, Etna fut surprise de se voir, assise sur une table avec Sirius en face d'elle. Elle semblait plus jeune qu'elle ne l'était actuellement, elle portait même les bottines dont avait cassé le talon il y a plus d'un an ! Le duo semblait blasé par l'agitation autour d'eux et ils hochèrent la tête. La spectatrice ne pouvait pas entendre ce qu'il se passait, comme si elle avait du coton dans les oreilles. Elle regarda l'Etna et le Sirius de cette vision échanger leurs IPok puis les briser d'un violent coup de genou. Ne comprenant pas trop ce qu'il se passait, elle fut surprise de les voir tomber au sol, inanimés.

---

Nouveau changement de scène. Le temps de s'acclimater la luminosité différente, Etna fit le point dans sa tête, de manière rapide afin de comprendre ce qu'il se passait. Elle semblait avoir des visions imposées à son esprit, sans que celui-ci ne soit sous l'emprise d'une capacité psychique, sinon elle l'aurait senti. Et dans ses visions elle voyait sa mort, à chaque fois de manière assez étrange.

La nouvelle scène lui était bien connue et à peine avait-elle commencé à regarder qu'elle savait déjà comment ça allait se terminer. Spoiler alert : mal.

Elle était de retour dans sa cellule chez les Neria. C'était le jour où Dango avait failli y passer. Avec résignation elle regarda le crustacé sortir de sa Pokéball et les Arbok lui tomber dessus. Mais cette fois, l'Etna de cette réalité s'interposa et fut mordue. Satisfaits, les serpents retournèrent dans leur alcôve. La brune tomba à genoux et au sol bien rapidement, devenant entièrement violette. Une de ses couleurs préférées, quelle ironie. Le patriarche arriva, regarda la scène et haussa les épaules, quasiment content d'avoir été débarrassé de cette situation.

---

Encore un changement de scène, une cage d'escaliers. La porte d'un appartement s'ouvrit et une Etna trentenaire en sortit.

« N'oublie pas de prendre ton parapluie chérie, il pleut !
- C'est bon je l'ai ! »

La voix masculine ne lui disait rien, et l'adolescente aurait bien voulu savoir de qui elle venait. Mais bon, elle pouvait juste voir son double plus âgé louper une marche. Elle avait envie de fermer les yeux et de ne pas voir ça, mais bon, ce n'est pas comme si elle avait le choix en fait. Et paf, parapluie, bout pointu, oeil, hurlement, bruit de verre quand elle défonça la verrière en bas des marches... Et bien sûr, le gentil caméraman qui suivait ça n'en faisait pas perdre une miette à sa spectatrice. C'était définitivement le plus sanglant qu'elle avait pu voir pour le moment.

Elle profita de l'attente de l'ambulance pendant que la vie quittait le corps en souffrance pour noter mentalement de laisser tomber les parapluies pour de bonnes capuches. On ne savait jamais.

---

Elle était maintenant dans les branches d'une structure métallique. On aurait dit la Tour Prismatique d'Illumis. Ouaip, c'était bien ça. Se "elle" de cette réalité était en tenu d'infiltration classique, en cuir flexible. Elle regardait autour d'elle, calmement. Un point rouge apparut sur sa tempe et Etna n'eut que le temps de pousser un soupir avant de voir cette nouvelle version d'elle se faire transpercer le ciboulot puis tomber du haut du bâtiment. Blasée, Etna profita du mouvement de sa vision pour observer le panorama.

---

Choc. Encore une version d'elle trentenaire. Elle était dans un studio cozy et sympathique. Tout était plutôt cool, sauf que sa version était cette fois plaquée au mur par un Sirius qui l'étranglait avec le regard fou. C'était étrange, normalement Etna aurait très bien pu se libérer et lui en retourner une. Elle regarda, perturbée, l'homme adulte laisser tomber le corps sans vie au sol avant de partir d'un rire dément.

---

Ses visions devenaient de plus en plus courtes et de pire en pire. Là, elle était noyée dans l'acide d'un Fuwadoku en Moufflair qui devenait fou, décidément c'était une série. Plus tard, une des galleries des Souterrains de la Pokémon Community s'effondrait sur elle alors qu'elle allait recevoir son premier Pokémon. Là, elle faisait une balade en forêt avec sa famille mais marcha sur un Electrode. Urgh, l'award gore revenait à cette réalité, désolée Etna-au-parapluie.

A force, Etna en finissait quasiment blasée. Si les premières visions s'étaient révélées particulièrement fortes en émotion ou dérangeantes, l'abondance qui suivit ne servit qu'à totalement la détacher de ces situations tragiques.

Elle était en train de regarder une énième version d'elle en train d'être sédatée alors qu'elle avait viré dans la folie la plus crasse, elle ne savait pourquoi quand l'image se bloqua subitement et que le son s'arrêta.

« Mademoiselle ? Mademoiselle ? demanda une voix inquiète.
- Hein quoi ? Oh... Tout va bien monsieur, j'étais perdue dans mes pensées.
- Cette sculpture vous plaît ?
- Honnêtement, pas du tout. Je suis désolée, mais je dois m'éclipser, bonne journée monsieur ! »

Elle sortit avec empressement de la boutique, heureuse de sentir à nouveau son corps. Quelle expérience glauque. Elle retrouva ses amies qui sortaient de la boutique de chaussures.

« Etna ça va ? T'es pâle comme un linge, t'as vu un fantôme ?
- En quelque sorte, oui... Enfin bon ça va mieux. On va s'acheter des fringues ?
- Tu voulais pas un truc pour décorer le dortoir ?
- Hmmm... Nan, en fait, ça peut attendre »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4595-etna-neria-let-s-y-go http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4602-etna-neria-mentali
[Moyen] Organisation de l'arcane médiane
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Nuevo :: Le centre ville :: Quartier Touristique-