Un jour je serai le meilleur dre… Coach ♪
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 95
Jetons : 876
Points d'Expériences : 3618
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Un jour je serai le meilleur dre… Coach ♪    Mer 19 Déc - 14:38
GINJI LABELVI

rp solo
« Un jour je serai
le meilleur dre… Coach ♪ »

Je me frotte frénétiquement les bras.

« -Brrr. Qu’est-ce qu’il fait froid....
-Garaaaaa ! »

Bien heureux de ce constat, Arlo sautille joyeusement sur la très fine couche de neige qui commence à recouvrir Adala. Je souris en le voyant faire, satisfait que le climat de l’île lui convienne, avant de me tourner vers deux autres Pokémon qui nous accompagnent.

« -Ça va, vous ?… Vous vous en fichez, pas vrai ? »

L’Aligatueur rose, sobrement baptisé « Ali », se contente d’acquiescer avec assurance, alors que le Léviator « Sheitan » émet un simple grognement. Je souris, un peu gêné de me retrouver avec deux pareilles mastodontes à mes côtés, mais continue d’avancer.

Il n’a pas fallu bien longtemps après le dépôt de l’annonce des ouvertures de mes entraînements spécialisés pour que les deux seules places ouvertes soient prises. Je ne n’espérais pas vraiment recevoir aussi vite de la clientèle, ni même des spécimens aussi imposants, mais il est vrai qu’il n’y a pas énormément d’autres coachs en activité, et avec l’approche des compétitions, les gens se jettent sans doute sur le premier venu.

Et ce malgré que le-dit premier venu soit un spécialiste des Pokémon Electriks tout juste sorti du coma. Et n’ayant jamais pratiqué de surcroît.

Aaaaah. Que j’aime les élèves de cette académie.

Enfin, je fais ma mauvaise langue. Paul et Salomé, mes deux employeurs, ne me sont pas inconnus, et réciproquement. Je leur ai d’ailleurs moi-même demandé quelques services… Donc je présume qu’il s’agit d’un simple échange de bons procédés.

C’est pratique cette école, quand même. On n’est même pas lancé dans la vie active qu’on commence à se faire des relations. Vive les établissements pluri-disciplinaires !

Après plusieurs minutes d’une marche tranquille, nous finissons par avoir les abords du Lac Keldeo en vue. Je m’arrête non loin des berges, et pose mes mains sur mes hanches, satisfait.

« -Bien. Nous sommes arrivés. » je me tourne vers mon Motisma Froid « Smegta ?
-Ismaaaa ! ♪ »

Après un tour sur lui-même, le réfrigérateur ambulant ouvre en grand ses deux portes, dans lesquelles je pioche quelques trucs.

« -Un bon entraînement, ça commence par un bon repas ! Il est important de ne pas pratiquer le ventre vide. Bon, en théorie, ‘faut pas non plus trop forcer sur la nourriture et avoir l’estomac plein, mais ça c’est des balivernes. u.u  »

J’attrape par les poignées une casserole pleine, que je pose lourdement au sol, ainsi qu’une autre mixture contenue dans une bouteille seule. Je tends ensuite la bouteille à l’Aligatueur, et pousse du pied la casserole jusqu’au Léviator, avant de les regarder un à un.

« -Ali, Paul a demandé à ce que j’améliore ton endurance. Je t’ai donc fait une préparation à base de Baies Oran, Baies Sitrus, et Noigrumes Jaunes. Quant à toi, Sheitan, Salomé souhaite te rendre plus athlétique. Tu as le donc le droit à un Noigrume Drink d’excellence ! Pur concentré de Noigrumes Noirs. » je place alors ma main devant ma bouche, comme pour leur faire une confidence « J’ai rajouté un Bonbon Rage dans chacune de vos préparations, histoire de rajouter un peu de goût. »

Arlo renifle avec curiosité la boisson de Sheitan, mais vient se planquer derrière mes jambes aussitôt que le concerné s’en approche, ses voiles teintées d’un bleu apeuré. Je lui frotte délicatement la tête pour le rassurer, et laisse les deux pensionnaires boire en contemplant les abords enneigés du Lac Keldeo. Il n’a pas le charme et la beauté du Lac Corail, mais il fera le taff. Askip il y a une statue, là-bas au fond, je serai bien curieux de voir à quoi elle ressemble…

Lorsqu’ils ont terminé, je rends la bouteille et la casserole vidées à Smegta, et après l’avoir remercié, commence à faire des moulinets de mes bras.

« -Maintenant, il faut s’échauffer ! Venir jusqu’ici a sans doute déjà commencé à réveiller vos muscles, mais ce n’est pas suffisant… Hmm... » j’écarquille les yeux, surpris « Oh, mais qui voila ? »

Du doigt, je montre quelque chose dans leur dos. Lorsque les Pokémon tournent la tête dans la direction indiquée, les miens inclus, je m’accroupis deux secondes au niveau du sol… Avant de me relever.

Sbaf.

Deux boules de neige viennent percuter la tête d’Ali et le corps de Sheitan. Lorsqu’ils se tournent trèèèèèèès lentement pour me dévisager, je leur fais un grand sourire.

« -… C’était pour… Briser la glace ? »

Hum. Je peux mieux faire.

Je change brusquement d’attitude et tends un bras déterminé.

« -BATAILLE DE BOULE DE NEIGE ! »

… Quoi ?! Qu’est-ce qu’il y a ? Je vous entends, là ! A vous moquer de mes méthodes d’entraînement ! Alors je sais que comme ça, ça a juste l’air d’une activité de colonie de vacances après un petit déjeuner au bord du lac, mais… Eh, je ferai un bon animateur de colo, vous ne croyez pas ? Je devrai peut-être songer à me reconvertir, au moins je saurai quoi fai-

JE VEUX DIRE, je sais parfaitement ce que je fais ! Je l’ai dit, non ? Maintenant que Sheitan et Ali tentent de m’assassiner avec leur Laser Glace et leur Blizzard, et que Smegta et Arlo essayent de me garder en vie à grands renforts de murs de glace, ils s’échauffent ! Peut-être pas au sens strict du terme, parce que je doute que « chaud » et « neige » dans la même phrase soient cohérents, mais d’un point de vue musculaire en tout cas, on peut dire qu’ils s’activent… Et simplement courir autour du lac aurait été tellement plus barbant ! Non, je préfère de loin cet échauffement là, c’est bien plus conviv-SBAF.

Il se déroule bien quinze minutes durant lesquelles les abords du Lac Keldeo se sont transformés en champ de bataille, opposant un léviathan et un alligator à un étudiant, un bébé dinosaure et un réfrigérateur (rapport de force parfaitement équilibré, je vous dis que j’ai le contrôle !). Et c’est à l’issue de ses quinze minutes que je lève une main en direction du ciel, des impacts de boule de neige sur tout le corps.

« -Stoooooooooooop ! » je m’effondre sur Smegta, posé au sol, et servant déjà d’appui à Arlo « … C’est bon, vous avez gagné. »

C’est un peu à contre-coeur que Sheitan interrompt le Crocs Givre qu’il était sur le point de lancer, tandis que, triomphant, Ali se contente de faire rebondir dans sa patte une boule de neige parfaitement formée.

Il ne me faut que quelques secondes pour subitement me redresser, bien vite remis sur pieds (il en faut plus pour abattre un Ginji !… AH NON ATTENDEZ, PLUS DE NEIGE J’AI DIT !), et trottiner jusqu’à avoir le lac dans mon dos. Lorsque c’est le cas, je tends les deux bras, et me tourne fièrement vers les deux pensionnaires.

« -Tadaaaa ! ☆ Pour la deuxième partie de l’échauffement, on va barboter ! » je pose mes mains sur mes hanches, et alors que je me penche un peu vers l’avant, mon sourire se fait plus narquois « Mais on ne va pas se contenter de tourner en rond, ça serait beaucoup trop simple. » je me redresse, et leur indique la rivière qui se déverse dans le lac « Une fois qu’on aura fait un premier tour, on remontera le courant. A contre-sens ! Et ce, jusqu’au Mont Skiddo ! C’est là-bas que le véritable entraînement commencera.  »  

Mon expression se fait plus douce, alors que je commence à retirer mon pull pour dévoiler une combinaison de plongée.

« -On a une réservation pour la remontée des cascades à dos de Léviator, donc il ne faudra pas trop traîner. »

J’enlève également mon pantalon pour me retrouver en tenue d’eau intégrale, et fourre mes vêtements à la va-vite dans mon sac. J’attrape également une Pokéball, que je fais rebondir tout en sautillant sur place pour chasser la sensation de froid qui envahit mes membres. Après quoi, je lance la sphère en l’air, et en fais sortir son locataire.

« -Soul ! »

Si un jour vous vous demandez quel est l’intérêt de crier le nom d’un Pokémon au moment de lancer sa Pokéball, sachez qu’il est parfaitement nul. Si ce n’est que c’est classe.

Un Limonde fait son apparition à terre, alors que je récupère la sphère lors du rebond provoqué par sa libération. Il ne lui faut qu’un regard en ma direction pour comprendre mes intentions, et bondir dans l’eau. Je saute à mon tour pour lui atterrir dessus, manque de chuter par déséquilibre, mais me réceptionne, avant de me tourner vers les Pokémon restés sur la berge.

« -Arlo, Smegta, vous restez là le temps de l’aller-retour ? Je vous récupère lorsque nous remonterons la rivière. »

Ils acquiescent tous les deux d’un cri enthousiaste.

« -Nice !… Sheitan, Ali... »

Je tends un bras en direction de la berge opposée.

« -Direction tout droit ! »

Soul démarre aussitôt, et fait office d’une parfaite planche de surf à avancée automatique. Même pas besoin de vague ! Et encore heureux, parce que je ne saurai pas les prendre… L’eau du lac est gelée, et les éclaboussures que je reçois me font frémir, mais j’ai malencontreusement autre chose à faire que me lamenter sur mon été disparu.

J’observe donc les deux Pokémon Eaux à ma charge, et les vois s’élancer dans l’eau à leur tour. La vitesse à laquelle Ali nage est impressionnante, on voit bien qu’il s’agit d’un Pokémon de TopDresseur. Sheitan est un peu en reste, mais se voir dépassé le motive visiblement à mettre les bouchées doubles. J’ai de la chance que mes deux premiers patients soient de type similaire, leur compétitivité va les pousser à se dépasser !  

Alors qu’ils nous dépassent, et nous arrosent sur leur passage, je mets mes mains en porte-voix pour les encourager.

« -Regardez où vous foncez, la profondeur peut être irrégulière ! On se motive, go go go ! »

HRP:
 

_________________



« Si tu avais le choix, que ferais-tu ? »

Merci Môman Callie!
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 95
Jetons : 876
Points d'Expériences : 3618
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un jour je serai le meilleur dre… Coach ♪    Ven 28 Déc - 1:17
GINJI LABELVI

rp solo
« Un jour je serai
le meilleur dre… Coach ♪ »

Si on m’avait dit qu’un jour…

« -SHEITAN ! ARRÊTE TOI ! »

… Je deviendrai un coach Pokémon…

« -AAAAAAAAAH ! ATTENTION AU PONTON ! »

… Capable d’entraîner les plus féroces des créatures…

« -ALI ! N’EN RAJOUTE PAS UNE COUCHE ! »

… Dans la plus totale des maîtrises…

« -MAIS ARRÊTEZ-VOUS BON SANG, VOUS VOYEZ BIEN QUE CE N’EST PAS LA PEINE D’EN FAIRE AUTANT, NON ?! »

… Je n’y aurai pas cru…

« -… Pitiéééééé, arrêtez-vous…. »

… Étrangement.



Ahem.

L’aller-retour dans le Lac Keldeo s’est passé… Parfaitement bien. Non non, vraiment. Les deux ont avancé à toute allure, Soul et moi sommes parvenus sans mal à les suivre à distance, et nous sommes assez rapidement retournés auprès d’Arlo et Smegta pour les rappeler dans leurs Pokéballs.  Ne restait plus alors qu’à tranquillement remonter la rivière jusqu’au pied du Mont Skiddo et… C’est là que ça a viré au drame.

Sheitan, plus à l’aise à contre-courant que Ali, a devancé ce dernier et, en voulant faire le malin, a foncé droit dans un rocher. Évidemment, le Pokémon de Paul en a ri, ce qui ne lui a pas vraiment plu, et les deux se sont lancés dans une course effrénée visant à déterminer qui de l’un ou l’autre arriverait en premier.

Et vous vous souvenez de ce que j’ai dit, sur les avantages de la compétitivité ?

BAH OUBLIEZ.

Soul carbure comme il peut, mais il a bien du mal à tenir le rythme. En même temps, regardez contre quoi il joue ! Et il me paraît très dangereux de laisser un Léviator et un Aligatueur déchaînés remonter une rivière sans surveillance. Ils ont déjà manqué de justesse d’exploser un ponton lorsque j’étais juste derrière eux, alors imaginez-les sans figure stricte, autoritaire et imposante pour les forcer à faire un minimum attention !… Quoi ? Vous avez quelque chose à dire ?

En plus, on ne peut pas vraiment dire que je suis rodé à l’exercice. Si j’ai l’habitude de surfer sur mon Limonde, lui et moi l’avons moins à contre-courant, et c’est limite si je ne manque pas de chuter dans l’eau dès que sa vitesse augmente en intensité. Au début, j’ai bien cherché à lutter, mais… Les silhouettes d’Ali et Sheitan commencent à se faire plus petites devant nous, et nous allons très rapidement les perdre de vue.

« -… Bon. » je prends une profonde inspiration, et baisse les yeux vers mon compagnon « Rejoints la rive. On ne va pas insister. »

Son froncement d’yeux m’indique que ce choix le laisse sceptique, mais il n’émet aucune autre forme d’opposition et bifurque tranquillement jusqu’à ce que je puisse poser un pied sur la terre ferme. J’attrape alors une Pokéball dans mon sac, et la lance en l’air.

« -RAAAAAAAAAAAAAAAAA ! »

Le hurlement prédateur de Sharon me crispe légèrement, mais je l’encaisse sans broncher. Je récupère plutôt la sphère de mon Limonde, et la dirige vers lui.

« -Merci, elle va prendre le relai ! »

Il se contente d’une petite inclinaison vers l’avant en retour, et se fait ensuite engloutir dans sa Pokéball. Je ne perds pas plus de temps et grimpe sur le dos de ma Ptéra, qui commence aussitôt à battre des ailes pour décoller. Dans le même temps, je me penche un peu vers l’avant pour lui parler droit à l’oreille.

« -Montre leur qui est le plus rapide. »

Elle hurle à nouveau pour souligner sa détermination, et s’envole.

Remonter ainsi la rivière est beaucoup plus simple. Alors qu’on les avait perdus de vue, Sheitan et Ali reviennent bien rapidement dans mon collimateur, et Sharon les prend immédiatement en chasse. Mes deux pensionnaires n’ont toujours pas mis fin à leur petite querelle, et arrivent bientôt au pied de la première cascade s’écoulant du Mont Skiddo, à quelques minutes à peine de l’académie.

« -Prends les de court. »

Précision pas vraiment nécessaire, compte tenu de la hardiesse que met Sharon dans ses battements d’aile, et la vitesse à laquelle elle fend l’air pour devancer les deux Pokémon aquatiques. Si j’ignore quelle serait l’issue d’une course qui se déroulerait dans des conditions plus favorables pour eux, il est clair que ce n’est pas à contre-courant qu’ils iront plus vite que ma Ptéra, qui se paye d’ailleurs le luxe de passer en rase-mottes au dessus d’eux, avant d’atterrir au pied de la cascade.

Dès qu’elle a posé les pattes à terre, je passe mes jambes du même côté, et atterris au sol à mon tour, pour ensuite me diriger droit vers eux.

« -Arrêtez. Vous. »

J’ignore si c’est le fait que je me retrouve subitement devant eux, qu’ils arrivent au bout de leur parcours ou mon ton impératif (laissez-moi rêver), mais ils cessent leur remontée de la rivière pour bondir hors de l’eau, et reprendre leur souffle sur le plancher des Ecremeuh. Ils se sont visiblement bien donnés à fond, mais cela ne m’empêche pas la situation d’être intolérable.

« -Je sais bien que je ne suis pas votre dresseur, que vous pourriez faire qu’une bouchée de moi si l’idée vous traversait l’esprit, et que vous avez envie de prouver à l’autre, ou juste à vous-même, ce dont vous êtes capables. Ben sachez que ce n’est pas comme ça que vous vous améliorerez ! »

Je passe devant eux, et les pointe tour à tour de la main en les dévisageant.

« -Regardez-vous ! On a tout juste fini l’échauffement que vous êtes à bout de souffle. Un entraînement, ça se soupèse… Votre dresseur a bien dû vous l’apprendre, non ?  » je m’arrête, et pose mes mains sur mes hanches « … Désolé si mes intentions n’étaient pas claires. Se donner à fond, c’est bien, mais épuiser inutilement vos forces dans cette course comme si c’était la dernière, c’était une erreur. » j’indique la cascade dans mon dos  « Parce qu’on est loin d’avoir fini, et qu’on va continuer malgré tout.
-C’est ce qu’on appelle une discipline de fer, héhé... »

Je me retourne, pour voir un vieil homme s’approcher de moi. Du coin de l’œil, je note la présence d’une cabane au bord de la rivière et de laquelle il sort.

« -Vous êtes l’étudiant ayant réservé ? »

J’acquiesce, et farfouille dans mon sac quelques secondes, le temps de sortir un ticket que je lui tends. Il le saisit, et après l’avoir vérifié, se gratte le menton.

« -Le bon est valide. Mais j’avoue être perplexe, pourquoi vouloir louer un Léviator pour remonter la cascade si vous en avez déjà un ? »

Je souris.

« -Je n’en veux pas. »

Je lui tourne ensuite le dos, et balance deux Pokéballs au bord de l’eau, avant qu’en émergent Soul et Meg, ma Loupio.

« -Je voulais juste m’assurer que la cascade soit rien que pour nous ! »

Il rigole, fort. Après s’être arrêté, il me la désigne de la main, et me lance un regard complice.

« -Eh bien, allez-y. Elle est toute à vous. »

Je monte sur Soul, et hoche la tête en guise de remerciement. Puis je me désintéresse du passeur au Léviator, pour observer tour à tour Meg, Sheitan, Ali et Sharon.

« -Meg, tu nous suivras Soul et moi, et tu utiliseras Cascade pour nous aider à monter. Sheitan et Ali, vous ferez de même, mais pour vous simplement. Vos propres poids devraient représenter un exercice assez conséquent. Sharon, tu nous retrouves là-haut ?
-RAAAAAAAA ! »

Celle-ci n’attend même pas notre départ pour décoller. Je soupire, toutefois amusé, et fais un mouvement de la tête insistant envers mes pensionnaires.

« -Allez. A la flotte ! »

Bien qu’ils auraient sans doute apprécié une pause plus reposante, ils replongent, bien déterminés à mener cet entraînement à son terme. Nous nous rapprochons de la cascade jusqu’à recevoir ses éclaboussures dans le visage, et lorsque nous sommes tous alignés, je donne le signal de départ.

« -Go ! »

Les trois Pokémon se concentrent, et s’élancent. Meg génère un geyser à la base de Soul capable de nous surélever et nous permettant de remonter la cascade, tandis que Ali et Sheitan l’affrontent à la force de leur propre corps. Ce n’est pas un exercice très compliqué en soit, puisque c’est une action que les Pokémon Eaux sont régulièrement amenés à faire, mais leur trop grand investissement dans le précédent entraînement les a bien épuisé, rendant la tâche déjà plus laborieuse. Malgré tout, et même si l’on sent qu’ils y mettent moins d’énergie, nous parvenons par remonter la première cascade du Mont Skiddo, et gagner en altitude.

« -On ne s’arrête pas encore. On continue ! »

Cascade suivante. Même exercice. Il serait judicieux d’accorder une pause aux deux Pokémon pour optimiser l’entraînement, mais dans l’immédiat, ce n’est pas mon but. Je veux qu’ils comprennent que s’ils profitent de l’absence de leurs dresseurs respectifs pour faire du zèle, ils vont en subir le contre-coup. J’ai déjà vu Ali avant que Paul me le confie, et Salomé m’a assuré que Sheitan a toujours été docile avec elle, et pour être parfaitement honnête, ce ne sont pas de mauvais bougres. Mais la détermination du rose à se surpasser et la fierté du Léviator les ont poussé à trop en faire, et forcément, partis comme ils étaient partis, ils pouvaient difficilement écouter mes ordres une fois lancés.

Hmm. Le premier problème que je rencontre en tant que Coach est le trop plein de motivation de mes pensionnaires.

Pas commun, ça.

« -Stop !… On s’arrête, c’est l’heure de la pause. »

Ce n’est que quatre cascades plus tard, de hauteurs différentes, que tout le monde s’arrête. Nous sommes maintenant bien élevés sur le Mont Skiddo, et arrivés à hauteur d’un élargissement de la rivière formant une zone idéale pour s’entraîner, comme au Lac Keldeo. A cela près que l’espace est plus contigu, la profondeur moins basse, et les Pokémon sauvages moins communs.

J’attrape un sifflet dans mon sac, et après l’avoir passé à mon cou, souffle dedans. Aucun son n’en sort, mais cela n’empêche pas Sharon de nous retrouver, et de se poser non loin des deux autres mastodontes.

« Ah ! Pourquoi ont-ils l’air si fatigués ? Les créatures terrestres sont faibles ! » – j’imagine sans mal ce qu’il se dit dans son esprit, en vue du sourire narquois qu’elle affiche.

Pendant que Ali et Sheitan se reposent, à l’instar de Soul et Meg pour qui tout ceci n’a pas non plus été une mince affaire, je m’assois en tailleur en face d’eux, et profite de cet instant de flottement pour expliquer la suite.

« -Vous l’aurez remarqué, à part la mixture du début, votre entraînement était pour l’instant en tout point similaire. C’est maintenant que les choses vont évoluer. »

Et que vous allez pouvoir arrêter de vous mesurer à l’autre.

« -Ali, pour améliorer ton endurance, tu vas rester sous la cascade. Longtemps. Très longtemps. Et certainement recevoir quelques projectiles emportés par le courant au passage. » je marque une courte pause, et souris « … Voire quelques pics de glace envoyés par Meg. Tu t’en sens capable ? »

Il acquiesce fermement. Je me tourne aussitôt vers son collègue.

« -Sheitan, toi qui n’es pas un grand adepte du déplacement terrestre, tu vas devoir faire un parcours entre les arbres du Mont Skiddo. Un athlète se doit d’être ambivalent, et qui sait où ta dresseuse aura besoin de toi ?
-TOR ! »

… J’ignore s’il a vraiment cherché à répondre à ma question, mais en tout cas, je m’en contenterai. Je me redresse, et leur tourne le dos.

« -Si c’est clair, je vais préparer tout ça. En attendant... »

Je lance une Pokéball juste devant eux.

« -Si vous avez soif, Smegta se fera un plaisir de vous déshydrater.
-Motiiiii ! ~ »

Le Motisma Froid tourne sur lui-même, alors que je fais quelques pas dans la neige en demandant à Meg et Sharon de me suivre.

Une quinzaine de minutes pus tard, l’entraînement reprend.

Conformément à mes directives, Ali s’est installé au pied de la prochaine cascade, et reste parfaitement immobile sous la tonne de flotte qui lui tombe dessus. Perchée au dessus de lui, Meg le surplombe sur un petit bout de roche qui dépasse, et n’hésite pas à rediriger certains bouts de bois vers lui en rectifiant leur trajectoire à l’aide de Laser Glace. Son rôle ne se limite toutefois pas à ça puisqu’elle évite aussi que des projectiles plus dangereux, comme des rochers ou de morceaux de ferraille, viennent gravement blesser l’Aligatueur à la tête – bien que cette situation n’a pour l’instant pas l’air de se présenter, je ne veux pas non plus que l’on pense que, maintenant que je suis Coach, je me prends pour une mini Jackie qui cherche juste à mettre en danger ses patients.

Quant à Sheitan, Sharon a tracé à même le sol un sentier en suivant mes ordres, visant à former un parcours qu’il se doit de respecter. Grosse info : les Léviator n’ont pas de jambe, et par conséquent, celui de Salomé est obligé de glisser ou parfois ramper sur la neige pour avancer. Avec sa longueur et son imposante carrure, il va être obligé de faire preuve de finesse pour slalomer entre les arbres et passer sous et sur certains obstacles… Oui oui, de la finesse. Pour un Léviator. Le Pokéathlétisme est une discipline vaste, et il doit être capable de toutes les surmonter ! Ou à défaut, de ne pas être complètement démuni devant la moindre situation incongrue. Telles les dix épreuves que le héro et ses trois Pokémon ont surmonté à l’aube du Pokéathlon, Sheitan doit pouvoir faire face à tous les obstacles !

Et il n’y a rien d’autre à faire. Surveiller les deux Pokémon, s’assurer que tout se déroule pour le mieux, et marquer régulièrement des pauses. Le début de ce coaching aura été bordélique, mais si les prochains jours se déroulent comme actuellement, cela devrait le faire…

Oui, j’y crois. Un jour, je serai le meilleur coach Pokémon !

HRP:
 

_________________



« Si tu avais le choix, que ferais-tu ? »

Merci Môman Callie!
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1810
Annonceur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un jour je serai le meilleur dre… Coach ♪    Ven 28 Déc - 1:17
Le membre 'Ginji Labelvi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'ENTRAINEMENT' : 1

--------------------------------

#2 'ENTRAINEMENT' : 4
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 10851
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un jour je serai le meilleur dre… Coach ♪    Jeu 24 Jan - 9:30

Modération

Appréciation Il est choupi dans son enthousiasme Ginji. Et il fait preuve d'une autorité à toute épreuve !! Ouais. Enfin. Voilà quoi.
L'entrainement est très chouette sinon. Une bonne exploitation des pokemons de Ginji pour soutenir les idées de Ginji et j'ai beaucoup aimé la rivalité entre les deux pokemons, ça a donné des situations assez cocasses et agréables à la lecture. Je dois bien reconnaître que la première partie reste ma préférée avec cette incroyable bataille de boule de neige. Bref, top !
Gain Tu gagnes 56 XPs !


_________________
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Un jour je serai le meilleur dre… Coach ♪    
Un jour je serai le meilleur dre… Coach ♪
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Outils de modération :