Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 6

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
Code promo Cdiscount : 25€ de remise en plus des soldes dès 249€ ...
Voir le deal

Lise L. De l'Élysée
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7877-532-du-coup-j-aurai-un-gateau-en-forme-de-lackmecygne-rose-lise-l-de-l-elysee-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8147-lise-lisa-marie-de-l-elysee-mentali
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 1553382650-15080
Taille de l'équipe : 5/7
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 14
Jetons : 2387
Points d'Expériences : 253
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 1553382650-15080
5/7
Sinnoh
14
14
2387
253
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 1553382650-15080
5/7
Sinnoh
14
14
2387
253
Lise L. De l'Élysée
est un Coordinateur Éleveur
Elle réajusta son obi, un dernier coup de peigne et hop ! La voilà prête ! Aujourd’hui était le dernier jour de l’an. Pour fêter de grandes choses, il faut de grands lustres. Mais pour fêter de TRÈS grandes choses, il fallait plus que des grands lustres ! Mais quoi ? La fillette ne s’était pas encore vraiment posé la question. C’est pourquoi aujourd’hui était un bon jour pour y penser ! « Et toi, Lily, tu en penses quoi ? Quel est l’accessoire idéal pour faire de très grandes choses ? » Psyytigri, psy ? « Une fontaine de chocolat ? Mais en voilà des idées ! elle rigola, mais j’ai l’impression que ce n’est pas des plus pratiques. » Psyyy.. « Oh oui, une fontaine de chocolat rose, c’est tout de suite plus intéressant, mh… Voyons… » Elle sortit son iPok et commença à fouiller dans ses contacts. Mais presque immédiatement, elle s’immobilisa, et releva brusquement la tête. « Mais il n’y aura jamais assez de fruits pour satisfaire tout le monde ! Lily, on doit trouver une solutioooon… » Interloquée, son starter la fixait. Puis semblant réaliser de quoi cette dernière parlait, elle acquiesça lentement.

Elle finit de fixer le petit kimono confectionné sur mesure pour la Psytigri. Un dernier nœud, et hop, magnifique ! « Que tu es mignooooonne. Je n’ai pas trop serré ? C’est confortable? » Psyyy. « Okidoki, parfait alors ! » Devant le mirroir, elle admira elle et son Pokemon. Quelle boule de poil adorable, elle était si heureuse ! Alors pour cela, rien de bien que quelques self-applaudissement bien mérités !

------

Les navettes étaient bondés. La fillette n’avait guère l’habitude des lieux avec autant de monde, mais tant pis ! Il faut se mêler avec la plèbe pour comprendre la plèbe. Et même s’il s’agissait d’une navette pour la plèbe, il y avait des fenêtres suffisamment grandes pour pouvoir admirer le beau paysage nocturne de ses terres. Son Pokemon dans les bras, elle passa l’intégralité du trajet tête collée contre la vitre. Tout défilait si vite qu’elle osait à peine cligner des yeux. Mh… Peut-être devrait-elle songer à faire construire un jardin aquatique pour mieux dompter la dense végétation sauvage qui recouvre la montagne ? Ou des cascades, oh oui des cascades ! Construire une cascade était probablement un très gros chantier, non ? Pour fêter de très grandes choses, il faut de très grandes choses. Elle nota l’idée de la cascade dans un coin de sa tête.

Et enfin, ils arrivèrent au village. La fillette qui avait passé l’intégralité du trajet avec le visage contre la fenêtre avait désormais le nez tout rouge. Elle essaya de se frotter pour faire partir les rougeurs mais étonnamment, cela avait plutôt tendance à aggraver la situation. Boudeuse, elle finit par abandonner et se dirigeait enfin vers les différents stands. Une marée humaine. Un océan de plébiens. De la plèbe, partout ! À qui le veut ! Aujourd’hui, Lise sera une plébienne aussi, c’était décidé !
Presque aussitôt partie à l’exploration de ce nouveau monde, le regard de lynx de Lise repéra de la nourriture digne d’elle. Droit devant, un mignon petit stand plébien vendait des billes. Des assiettes de grosses billes dorées à l’odeur alléchante. Une demi-seconde plus tard, la voilà avec ses takoyaki dans les mains, prête à les engloutir. La vie de plèbienne n’était pas si mal après tout.

HRP
Lise se balade avec son Psytigri, des takoyaki dans les mains.
Elle et son Psytigri porte un kimono.
Henry Reece
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7409-503-henry-reece-la-liqueur-ne-suffit-plus-termine-adulte
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7481-henry-reece-aquali
Icon : --
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh Vestigion
Âge : 28 ans
Niveau : 25
Jetons : 1372
Points d'Expériences : 674
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1372
674
pokemon
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1372
674
Henry Reece
est un Adulte Barman accompli
Il est de coutume de passer le nouvel an en kimono, après un bref soupire devant ton miroir, tu décides d’allègrement t’en battre les couilles et de partir t’habiller, costume trois pièces bordeaux motifs floraux, nœud papillon blanc et chemise noir, voilà qui ira très bien, avec pompes à bascules noires. Le lieu du nouvel an se trouve au Mont Skiddo, c’est loin et pénible, difficilement accessible en voiture. Tu vas donc favoriser autre chose, cela fait longtemps que tu n’as voyagé en calèche, la bonne époque, celle de tes arrières-grands parents. C’était dans un temps ancien qui te manque, ces petites balades avec ta sœur et parfois Edward, lorsque la famille se réunissait.

Tu observes Attila et Catherine, aujourd’hui nouvel an, vous avez fermé le bar, c’est un obligation légale à vrai dire, jour fériés, tout s’arrête, seules les échoppes pour le nouvel an seront autorisées à vendre, tu as donc profiter de l’occasion pour avoir un stand de boissons, de quoi vendre à boire. Mais en ce début d’après midi il te faut tout charger et amener, justement avec la fourgonnette que tu as acheté, blanche et sobre, ses roues surélevées peuvent encaisser les routes difficiles. Tu vas donc profiter de ce moment pour partager plus de temps avec ton barman et ta barmaid. Les deux savent se compléter, ton Machoc dispose d’une endurance et d’un regard inquisiteur, là où la Scrutella est plus douce et réactive, mais s’épuise plus rapidement. Les deux s’entendent également à merveille, tu es heureux de l’avoir acheté à Logan pour trois fois rien. Un achat rentable, cette petite va donner à ton bar le côté chaleureux don, tu rêvais.

Avec ton duo, aidé d’une Mygavolt assez enthousiaste, vous vous dirigez vers le dépôt, avec votre magnifique véhicule de fonction. Trois places à l’avant, une place au plafond. Oui, Néfertiti s’est vraiment mise au plafond, puisque c’est l’endroit le plus proche de ta tête et qu’elle ne peut plus vraiment y loger. La route se fait tranquillement et en arrivant au bar, quelque chose t’interpelle. Alors qu’il a plus ou moins flotté cette nuit, ta place est au sec mais il y a une tache au milieu, pourtant personne ne t’a mentionné une visite nocturne, ni Elizabeth, ni Edward. Suspect.

-Ouvrez l’œil.

À cela, se joint l’ouverture de la porte, débouchant sur le bar. La pièce est vide, mais il y a une odeur assez déplaisante, au début, tu ne fais pas vraiment attention, ça sent le renfermé et la liqueur. Après dans un bar, rien de surprenant, mais tout de même. Vous commencez à transporter les caisses de liqueurs, les meilleurs crus, avec quelques caisses spéciales en les ayant distillées grâce aux méthodes trouvées grâce à Yuna. Par ailleurs, tu espères voir la petite, cela fait quelques mois que tu ne l’as pas vu, mais tu sais qu’elle va globalement bien, mais tu sais qu’il y a peu, une mauvaise nouvelle l’a secouée, elle n’a pas souhaité en parler par message.

La fourgonnette se remplie paisiblement, matériel, alcool, vers ce genre de choses en somme. Puis soudainement, quelque chose te fait tilt. Ouais, ça ne sent pas la liqueur, mais plutôt autre chose, la liqueur servant seulement à couvrir l’odeur. Avec cette nouvelle île, tu pensais à un peu de tranquillité, mais il semblerait bien que non. C’est de l’alcool à brûler, le problème étant que ça s’enflamme assez vite et bien. À la moindre flamme, tout peut exploser avec autant d’alcool dans ce bordel. Comme quoi, on ne peut pas se battre illégalement et paisiblement dans ton bar ? Faut que même ça les gens viennent s’en plaindre ? Sûrement un petit fragile d’un mètre quatre-vingt-quinze, à lunettes en études d’histoire, qui s’est fait tabasser en voulant jouer le guerrier alors qu’il sait même pas manipuler sa propre lance ? Et ça se venge en se la jouant la brûlerie de Carthage ? Ça te débecte. Une mèche s’allume. Tu l’entends, ça vient de la réserve de nourriture. Car oui, tu sers quelques conneries à manger dans ton bar, histoire que les gens se bourrent pas trop vite.

-Attila ! Va me chercher un extincteur s’il te plaît ! Néfertiti va chercher s’il n’y a pas d’autres départs. Catherine contient les flammes autant que possible.

Le feu se propage selon une ligne bien précise, c’est quelque chose de prémédité, tout part du boîtier électrique. Non, décidément, c’est que l’on veut te nuire, nous nuire. Avec un plaid, tu essaies d’étouffer les flammes comme tu peux aider alors que Catherine retient leur progression, mais ça ne suffit pas. Les flammes progressent vers les barils d’alcool à 90. Si la flamme arrive jusqu’à la, c’est finit. Ton Machoc revient finalement avec un extincteur, il prend ton relais et pour utiliser le plaid pour étouffer les flammes alors que asperge avec l’extincteur la zone. Un bref silence. Puis la flamme traverse la mousse, non, elle n’a rien de normal cette flamme ! Vous ne pouvez pas l’étouffer ainsi, il va falloir quitter le bar.

-On sort, on évite de se faire exploser !

Tu t’apprêtes à sortir, mais Attila semble rester pour tirer la table sur laquelle repose les barils, mais il n’est pas assez fort, ces derniers s’empilent presque jusqu’au plafond. Les flammes qui durant quelques secondes avaient repris, sont à nouveau ralenti, ta Scrutella refuse également de fuir le combat, comme Attila, ce bar c’est le leur, ils s’y sont beaucoup attachés en trois mois, c’est là qu’ils ont appris essentielle de leur formation. Tu peux les comprendre. Mais les barils ne bougent pas et Attila n’a pas le temps de les prendre un à un. Tu vois ses muscles se crisper, les veines gonfler, la sueur perler et un regard déterminé, entre peur et confiance. Il en va de même pour ta petite Scrutella, qui ralentit les flammes comme elle peut. Mais les flammes apprêtent à atteindre les barils. Tu pensais que la situation allait vraiment déraper, si Néfertiti n’est pas revenue, c’est qu’il n’y a pas d’autres départs. Mais tu ne peux te résoudre à laisser tes pokémons brûler vifs. Alors que tu t’apprêtes à t’interposer entre eux et les flammes, tu es repoussé en arrière à la suite d’une vive lumière, ton Machoc est complètement avalé par cette lumière divine et s’en suis le bruit d’un crissement sourd, bientôt la table toute entière et les barils sont déplacés. Devant toi, se dresse un grand Machopeur. De sa stature imposante, après avoir quasiment doublé de taille, le pokémon à déplacé tout ce qu’il y avait à sauver. Ton regard se porte forcément vers la flamme, qui arrivé au bout de sa route, c’est-à-dire en bas des barils, s’éteint puisqu’il n’y a plus rien à consumer. Les quelques flammes restantes, tu les éteins sans peine.

Ton Barman réalise alors la portée de ce qu’il vient d’accomplir et te regarde avec un grand sentiment de fierté, que tu lui rends avec un sourire. Tu n’iras pas lui tendre de la liqueur, mais tu lui passes une main sur le dos, suivis d’une tape amicale.

-Tu as l’âme d’un Barman. Tu seras l’un des plus grand barman pokémon que cette petite planète à connu. Tu observes ta petite Scrutella également épuisée. Il en va de même pour toi, petite barmaid. Tu te redresses avant d’aviser la salle. Bon il faut ranger tout ça, on finit les préparatifs et on se casse. Car on a pas que ça à faire ! Buisness is buisness.

Vous chargez tout ça, il est 17h, le temps pour vous de vous installer. Les deux heures suivantes sont dédiées au présentoir, tes deux barmans s’occupent de tout agencer, tu as décidé de les laisser gérer, une preuve de confiance qu’ils ont largement mérités. De ton côté tu es rapidement retourné chercher Elizabeth à dos d’Airmure. En arrivant devant chez elle, tu toques pour entrer, elle finit de se préparer, il est 18h30. 

-Ravissante, comme toujours. Tu souris avant de prendre un air plus grave. On a voulu faire sauter le bar aujourd’hui. Une petite détonation aidée d’une trace d’alcool blanc, tu sais un peu comme l’épisode final de la saison 6 de cette série dont je t’ai parlé, avec les familles qui s’affrontent pour le trône. Il va falloir que tu sois vigilante de ton côté. Tu clos le sujet après la réponse de ta sœur. Ils brûleront pour ça. Mais profitons du nouvel an.

Tu l’emmènes donc dehors, où se trouve une calèche à quatre Galopas, ces belles licornes à la crinière de flamme, comme celles des anciennes générations. Tu aides ta sœur à monter à l’avant, puis tu la rejoins avant de faire partir le véhicule d’antan vers le mon Skiddo. La route se fait sans encombre. Tu en profites pour discuter avec ta sœur.

-Tu penses qu’on y verra Edward et Lou ? Je lui ai malgré tout accordé un cadeau de noël, une attention pour éviter qu’elle oublie qu’elle n’a pas épousé Edward, mais aussi son cousin et sa cousine. Tu ris légèrement en pensant à la tête qu’elle avait dû avoir à la réception du cadeau, qui n’avait rien de méchant, une réelle attention. Tu ne voulais pas créer plus de tensions qu’il n’y en avait déjà. Je risque de devoir aller voir quelques personnes qui habitaient avant sur Lansat, je te laisserai seule dans la foule, mais n’ai crainte, nous avons le stand d’alcool si besoin, tenu par Attila et Catherine. D’ailleurs Attila à évolué, passant du Machoc au Machopeur, il a la carrure du barman qui sait imposer son autorité, il devrait pouvoir gérer le bar en mon absence maintenant

Vous arrivez au lieu de rendez-vous, tu gares le véhicule à proximité d’un peu d’herbe pour laisser les Galopas en liberté autour de la calèche, elles sont dressées pour ne pas s’échapper. Tu prends donc ta sœur par le bras avant de commencer à déambuler dans la foule en kimono, mais vous, vous deux, vous êtes en tenue « traditionnelle », vous n’aimez pas ces vêtements trop amples, surtout toi Henry, ça ne colle pas assez au corps, puis le nœud papillon sonne comme une obligation. Les gens te regardent étrangement, mais qu’importe, tu prends la route de ton échoppe pour vérifier que tout est en place. En effet, les clients passent volontiers déguster et acheter une bouteille format pique-nique pour aller avec leur repas du soir. Tu attends beaucoup du nouvel an pour te faire de la pub. 

Cependant, alors que vous passez dans à une intersection, tu reconnais une tignasse rousse assez familière, cette même qui t’avais dévisagé d’un air un peu étrange à Lansat : Iléa. Curieux, tu lâches le bras de ta sœur avant de lui baiser le front. 

-Je vais faire un tour, voir quelqu’un, profite en pour observer les étales, tu devrais trouver de quoi satisfaire ta gourmandise.

Tu allumes au passage une clope, embrassant délicatement le tabac dans une première bouffée. La demoiselle semble isolée à l’arrière de la « fête ». Alors que tu t’approches, d’un pas légèrement bruyant, pour ne pas cacher ta présence et ne pas surprendre la demoiselle, tu assistes à une scène inattendue. Elle pleure. Tu ne sors pas de cigarette pour elle, à la rigueur, ta flasque rejoint ta main et tu t’assois à côté d’elle. Tu libères Néfertiti, à l’époque simple Statitik et à présent évoluée en « grande » Mygavolt, elle reconnaît immédiatement la demoiselle, de nature très câline, elle vient se loger contre l’éducatrice la chatouillant au niveau de la main avec ses mandibules.

-Loin de moi l’idée de te réconforter et d’être intrusif. L’idée est là, tu te doutes que tu n’aies pas les mots pour elle, et qu’elle ne veut pas les entendre, elle ne doit pas beaucoup t’apprécier. Je t’ai reconnue, passant devant la ruelle, un peu de ta chevelure cuivrée dépassait, je me suis dit que je pouvais venir te dire bonjour. 

Un silence s’installe, ses joues sont toujours bien humides, Néfertiti ne désespère pas pour autant, y mettant du sien pour donner tout son amour à la demoiselle. Contrairement à cet été, tu sembles un peu plus vivant, mais tu as toujours cette aura de « rien », comme si tu étais vide de l’intérieur. En t’attardant sur la demoiselle, tu remarques cependant que son kimono lui va à ravir, c’est une belle femme, à n’en pas douter. Tu lui tends alors la flasque, elle est propre, tu n’as pas bu à l’intérieur depuis que tu l’a lavée ce matin.

-Si je peux me permettre, j’ai une échoppe pour l’occasion, je t’invite à boire un verre. Je pense que cela ferait plaisir à Néfertiti. Ça ne sera peut-être pas une solution à tes problèmes, mais une occupation qui peut t’empêcher de ruminer tes vieux démons. 

Tu sais bien de quoi tu parles. Même si tu ne connais pas son problème, même si tu ne veux pas le connaître, tu sais que trop y penser ça vous plonge dans un état de mal-être infini. Tu te lèves avant de faire quelques pas pour regagner l’entrée de la ruelle menant à l’allée centrale de la fête. Tu ne l’obliges à rien, sans vraiment l’apprécier ou la détester, sa présence ne t’es pas désagréable. 

HRP :
Evolution de Machoc en Machopeur
-Henry à une échoppe tenue par un Machopeur et une Scrutella, n'hésitez pas à juste le mentionner ou boire un petit verre, il y a des dégustations de liqueurs!
-Henry arrive donc avec Lizzie en calèches de Galopa, car c'est le swagg absolu. Henry n'étant pas en Kimono il fait un peu tâche dans le décor.
-Voyant la crinière flamboyante d'Iléa dépasser, il décide d'aller la voir et lui parler, sans chercher ce qui lui arrive de mal. Lui proposant de boire un verre offert par la maison et sa Mygavolt la papouilles autant que possible (parce qu'elle aime pas les gens tristes)


Henry fume en C0756B


Merci Ida pour le Mood Board :

Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Moodboard_Henry_
Yuna Frostheart
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Yunaic11
Taille de l'équipe : 32/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 80
Jetons : 5388
Points d'Expériences : 2822
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Yunaic11
32/38
Hoenn
17 ans
80
5388
2822
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Yunaic11
32/38
Hoenn
17 ans
80
5388
2822
Yuna Frostheart
est un Topdresseur Spé. Type
Pyrotechnie Féerique

Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4 Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4 Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4
Event 3
♬♪♫♩♫♪♬
Mais…c’est qui cette fille ? A première vue c’est une fille des plus normales, mais à peine elle a ouvert la bouche que je vois qu’elle a de l’humour. Enfin de mon point de vue, il y a mieux pour démarrer une conversation ou faire bonne impression…Et pourtant, cette façon de faire, ce sourire un peu idiot, ça me rappelle énormément celui de ma mère quand elle était plus jeune. Je pense que c’est d’ailleurs pour ça que je n’ai pas coupé court à la discussion, et que je ne suis pas repartie dans le sens inverse. Mais je suis vraiment tombée sur un cas, moi qui pensais pouvoir passer une soirée tranquille, elle ne risque pas de l’être avec cette jeune fille aux cheveux rose.

Alors que je jure contre moi-même pour cette hésitation dont j’ai fait preuve sur mon nom de famille, cette dernière n’a pas échappé à mon interlocutrice qui…Met littéralement les pieds dans le plat. Est-ce que cette fille réfléchis un peu avant de parler ? Ce n’est pas vraiment l’impression que j’en ai, et je ne sais pas si ses paroles me mettent plus mal à l’aise qu’autre chose. Mais je ne laisse rien paraître, restant avec mon air neutre.

La jeune inconnue finit par se présenter, répondant au prénom de Bellamy et sa Naméouie à celui de…Pom. Finalement je ne suis pas la seule à avoir une hésitation, mais contrairement à cette jeune fille, l’idée de faire un commentaire ne me vient même pas à l’idée. C’est pourquoi sa mise en garde est inutile…enfin elle me met quand même un peu plus mal à l’aise. Honnêtement, je n’ai aucune envie de rester plus longtemps avec cette Bellamy, je n’ai vraiment pas envie de passer toute ma soirée à être aussi mal à l’aise.

Mais ça ne semble pas être le plan de mon interlocutrice qui en plus de me demander si je viens de l’académie, me demande si je veux bien passer ma soirée avec elle. Pourquoi il faut que ce soit sur moi que ça tombe ? Pourquoi il n’y a personne d’autre que sa Nanméouie pour lui tenir compagnie ? Bon elle n’a pas l’air vraiment mal intentionné, j’ai plus l’impression qu’elle parle et qu’elle pense à la portée de ses mots après coup. Mais bon, si avant je lui aurais surement approuvé l’idée de passer la soirée avec elle, ce n’est pas le cas maintenant, et je ne vais pas lui mentir.

-Oui je suis de l’académie mais…heu Bellamy c’est ça ? Je…

Je n’ai même pas le temps de donner ma réponse qu’une voix interrompt notre conversation, une voix que je reconnaîtrais entre mille. C’est pourquoi je ne suis pas surprise quand je tourne la tête, d’y voir celle de Logan. Je suis partagée en le voyant, une part de moi le remercie d’être venu à cet instant précis, mais une autre n’a pas vraiment envie de le voir, enfin pas maintenant, je ne me sens pas prête. Pourquoi ? Tout simplement parce que je sais qu’il va me demander des informations sur ce qu’il s’est passé à Noël, pourquoi je suis partie comme ça, sans rien dire. Et je dois avouer que je n’ai pas du tout, mais alors du tout envie d’en parler.

Enfin je trouverai bien un moyen d’échapper à la conversation à ce moment. Pour le moment je me contente d’écouter Logan qui nous salue toutes les deux…ça veut dire qu’il connait Bellamy ? Qu’il surnomme Amy au passage…Enfin vu que c’est elle aussi une étudiante de l’académie, il n’y a rien d’étrange à ce qu’il se connaisse. Logan fait une remarque sur le fait que sa Hericendre se trouve dans mes bras, ce qui ne l’étonne même pas en fait. D’ailleurs la petite Mei a à peine réagi quand son dresseur est arrivé, trop occupée à apprécier les caresses dont je le gratifie.

-Bonsoir Logan, ça va bien et toi ?

Question de politesse, je reporte bien vite mon attention sur Bellamy.

-Pour répondre à ta question Bellamy, j’aurais bien voulu passer la soirée avec toi, mais j’ai quelques personnes à voir dans la soirée…Après si Logan n’y voit aucun inconvénient, rien ne nous empêchera de se rejoindre tout à l’heure pour papoter un peu, et passer la fin de soirée ensemble.

Je lui souris doucement, un sourire doux…Doux mais faux, comme tous ceux que je fais depuis mon retour. J’espère que Logan ne le remarquera pas, je n’ai pas envie qu’il me pose des questions.



Hrp :
Blabla avec Bellamy
Arrivée de Logan
Yuna propose à Bellamy de se rejoindre plus tard dans la soirée


 
You can never
turn back


Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Bellamy Wallace
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5660-395-tu-connais-bellamy-wallace-mentali#59974
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5666-bellamy-darwin-wallace-mentali#60016
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Cf18c511
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos.
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 306
Points d'Expériences : 1068
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Cf18c511
8
Kalos.
18 ans
41
306
1068
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Cf18c511
8
Kalos.
18 ans
41
306
1068
Bellamy Wallace
est un Scientifique Archéologue



Il n'y aurait pas pu avoir arrivée plus impromptue, embarrassante et non voulue que celle de Logan. Le brun s'était en effet immiscé entre la rose et la bleue, comme ça, sans prévenir, d'un coup-d'un seul. Et par réflexe Bellamy, observa quelques-instants derrière son camarade, recherchant quelques-autres têtes connues - on ne sait jamais. Mais ni d'Ana, ni de Salomé, ni de Miguel à l'horizon... Pas même un Haru sauvage. Elle souffla alors sans se retenir. Au moins elle échappait encore à cet infini drama  - pourvu que ça dure. Puis se retournant vers ses deux camarades :

-Bonsoir Logan, merci... Euh joli manteau. rétorqua t'elle pour une obscure raison qu'on appellerait politesse si il y avait la moindre once d'éducation chez elle.  

Son regard joua ensuite au ping pong entre Yuna et Logan. Froncement de sourcil. Est-ce que ces deux là se connaissaient ? Surement des camarades de classe, Logan ne pouvait décemment pas pecho plus haut que du 5 - Ana étant elle-même un 5. Yuna avait l'air cool, au moins un 7. Un sourire pas peu fier collé au visage, elle toissa ses camarades un instant - elle-même valait au moins un... 9. Héhé. (enfin dans ses beaux jours)
(Genre pas depuis un an et demi)
(par arceus, elle était si pathétique)

Yuna sembla vouloir éviter d'aborder le sujet Logan - elle le fuyait même carrément. Reconcentrant la conversation sur la solitude extrême de la rose. Et ses mots... Et son sourire débile... Bellamy n'aimait vraiment pas ça. Elle avait l'air d'être idiote ou quoi ? Ça crevait les yeux que Yuna ne voulait pas d'elle et qu'elle se... cachait derrière... Un voile de gentillesse débile et niais. Un sourire bien amer vint couvrir le visage de Bellamy, tout en elle transpirait l'arrogance et le dégout.

-Oh bien sûr Yuna, va voir tes amis avant, je ne voudrais pas m'interposer puis d'enchaîner précipitamment, dans un murmure, cachant ses mots dans une expiration T'es-à-peine-un-3 .

Demi tour toute précipitée et quelques-pas rapides, presque de la course, la voilà loin du duo Logan-Yuna. Et Pom qui trottinait suivant à peine. Bellamy renifla intempestivement. Ahhhhhhh. Elle avait envie d'arracher ce petit sourire hypocrite qu'avait affiché la bleue et le pire c'est qu'elle n'avait aucune idée de pourquoi. Pourquoi recherchait t'elle tant l'attention d'une parfaite inconnue. Ne l'avait t'elle pas enterrée... L'attention whore Bellamy ? Enterre tes sentiments, stupide gamine pourrie gâtée ! Elle en voulait terriblement à Yuna, et avait ce sentiment si familier et insupportable... Celui d'être rejetée, oubliée, abandonnée... Elle connaissait pourtant la chanson. S'était promis de ne plus se faire avoir. C'était un échec.

- Come on Pom ! On accélère ! cria t'elle essoufflée, en accélérant sa marche rapide.

Elle en avait marre. Marre d'être envieuse et jalouse de tout ce qu'elle croisait : là Philippe, son ancien meilleur ami qui flirtait avec Liz Neige qui elle même espionnait à la recherche de ragots. Elle continua sa marche. Ici : une blonde partageait du pop-corn avec une adulte ; et encore là : Ana et son cousin, Miguel qui formait comme une jolie petite famille. Beurk. Là voila qui marchait encore plus vite, c'était presque de la course.

-Pousse toi ! cria t'elle en bousculant fortement une dresseuse de Psystigri, renversant ses takoyaki au sol.

Oh elle n'avait aucune considération pour cette meuf, se concentrant bien plus vers sa course effrénée. Qui la menait où au juste ? C'est bien deux-trois minutes plus tard que la réponse la frappa alors qu'elle avait tourné en rond, la voici qui s'arrêtait, essoufflée. Face à elle : un stand. Un sourire amusé se dessina.

Elle était venue ici pour s'amuser. Pour danser et pour boire, pour profiter des gens comme de la soirée... Et bien, elle ne pouvait profiter de personne, mais il restait qu'elle pouvait encore boire.  Elle se retourna, soudainement enjouée, vers sa starter dont le regard paniqué se promenait de la rose au stand :

-Let's get druuuuuuuuk pom ! s'écria t'elle en sautant de joie.

La petite rose trottina jusqu'à la petite échoppe et s'adressa au macho et à la scrutella qui la gérait - drôle de barmans. Elle s'accouda au bar, les toisa un instant avant de demander à la mini gothique ( elle avait plus douce et moins autoritaire, et elle avait toujours eu un faible pour les types psy) :

-Je veux ça ! Et donnez moi ça aussi ! Oh je peux goûtez ce truc ?

Ainsi, il n'eut fallut longtemps pour que la rose se retrouve avec une quantité affolante de verres et de bouteilles devant elle. Elle avait entendu dire un jour que l'alcool, se savourait... Haussant les épaules, elle oublia ce fait et porta le premier verre à ses lèvres.

Oh ce que ça faisait... Pas du bien du tout. Elle eut l'impression qu'une coulée de lave descendait dans son gosier, remuant ses intestins comme jamais. C'était Coachella dans ses boyaux. Elle regarda un instant son verre déjà vide - soupira. Puis se remit à boire. Elle allait bien finir par s'habituer, non ?

hrp
Bellamy quitte Yuna et Logan en marche rapide
Ça se transforme vite en course et elle croise Hope et Anastasia, Ana-Mimi and co
et bouscule Lise, faisant tomber sa bouffe au sol
Arrive au bar d'henry, commande n'importe quoi et commence clairement à se bourrer la gueule.


Event 3 - Une année bien amère
Erika D'Eléos
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5822-erika-d-eleos-givrali
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Tumblr_n3s442tV2O1qztgoio1_500
Taille de l'équipe : 7
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 25
Jetons : 3052
Points d'Expériences : 617
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Tumblr_n3s442tV2O1qztgoio1_500
7
Sinnoh
14
25
3052
617
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Tumblr_n3s442tV2O1qztgoio1_500
7
Sinnoh
14
25
3052
617
Erika D'Eléos
est un Topdresseur Spé. Type



Alors comme ça, on adore mes « interventions » ? Cette Idouille me prend pour un clown ou c’est moi qui dois sûrement prendre ses remarques peu pertinentes ? Hmm, on va dire que je n’ai rien entendu à propos du fait que je la faisais rire. Non mais oh, tout ce que je dis est très sérieux d’abord. Insulter les pauvres, devenir la plus célèbre de l’académie, c’est tout un programme, même ce club d’applaudissement, c’est du travail administratif et physique (vous savez applaudir de façon parfaite, ce n’est pas donné a tout le monde d’accord ? ) on peut dire que tout ça fait partie d’un plan d’une plus grande envergure que la plèbe ne pouvait comprendre, il faut croire que cette Idouille aussi. D’ailleurs, c’était bien un prénom de paysan ça, Idouille comment ça elle a dit qu’elle s’appelait Idalienor ? Idouille, Idalienor c’est pareil, et puis c’est trop long. Idouille c’est très bien, de plus c’est facile par la suite de donner un surnom, comme Id, c’est bien Id. Hmm mais j’ai quand même l’impression qu’il manque une lettre.. Oh ce n’est pas très important après tout ! D’ailleurs ces deux pokémon seraient parfait pour notre club d’applaudissement ! Ce n’est pas pour rien qu’ils sont les symboles de notre club.Hmm ? Elle a bien parlé d’une Aria ? Sans doute qu’il s’agissait de cette Ariania, je n’avais jamais vu quelqu’un d’aussi… Hmm comment dire ? Arianisant. Ça lui correspondait bien, mais elle est devenue plus ou moins quelqu’un que j’avais l’habitude de fréquenter entre la mission que nous avions faites ensemble au coté d’Obéline et les activités de club. Ariania était l’une des membres les plus dynamiques du club, avec Lise faut dire qu’à côté de Ranya et Salomé sans oublier de Marie ce n’était pas très difficile.


« Oh Ariania j’imagine ? Hmm pourquoi pas, disons que je n’ai rien de prévu pour le moment. »

Oh, oh, oh ! Je suis quelqu’un de très occupé dans ma vie de jeune fille dans la fleur de l’âge… Hmm comment ça c’est faux ? Eh bien, il faut toujours passer pour quelqu’un d’important auprès d’inconnu, ça reflète une image beaucoup plus importante auprès des gens.


Voilà que j’entends un « Idaaaa ! » venant vers nous. Ah, mais voila la lettre qu’il manquait pour Id ! Ida ! C’est ça, ah ça devait sûrement être Ariania qui déboule en courant vers nous avant de tomber au sol. Ahlala, il fallait choisir entre être belle, et faire la belle. On ne peut pas faire les deux, sauf moi. Surtout qu’avec Ariania c’était paraître belle. Personne ne peut égaler ma beauté avec ce magnifique yukata, même pas ce yukata (très jolie) à Idouille ! Oh, oh, oh ! Enfin, j’imagine qu’elle ne va pas se relever toute seule, alors je m’avance vers Aria pour lui tendre la main afin de l’aider a se relever. Ah ma bonté me perdra.


« Quel surprise Aria, tu es aussi venu pour le festival ? Tout cela mérite des applaudissements. *clap clap clap* J’espère que la chute n’as pas été trop dure, on ne peut pas choisir entre la beauté et le fait de pouvoir courir à toute vitesse avec des tongs, c’est un fait.»


Ahlala, cette Ariania est une empotée de première ! Je ne serais dire si elle pire que ce Gajini, hmm personne ne peux être pire que ce paysan je pense. D’ailleurs, cela fait un moment l’agent Gajini n’as pas pointé le bout de son nez, étrange tout de même. Enfin, quoi qu’il en soit je n’allais pas me poser plus de questions sur les activités d’un rustre comme lui ! Nous étions le soir du nouvel an, entouré de magnifiques yukata, entre filles ! Une vraie soirée féerique ! Faisons-en sorte que cette soirée reste graver dans la mémoire de ces deux filles comme la soirée qu’ils ont passés avec la grande, la belle, la fabuleuse Erika d’Eléos ! Oh, oh, oh !


« Eh bien, maintenant que nous sommes toutes les trois réunis que diriez vous de faire la fête comme il se doit ? Allons à la conquête de tous les stands de ce lieu ! Chaque minute compte pour nous amuser, alors ne perdons pas de temps les filles ! Go, go, go ! »
Pyrotechnie féerique

©️BBDragon

HRP :

Blabla
Elle aide Aria a se relever. (clap clap clap)
Blabla




Erika D'Éléos ≈ Je ne suis qu'une jeune fille dans la fleur de l'âge ! Oh, oh, oh !
Hope Spettell
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2827
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2827
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2827
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger
« Mais de quoi je me mêle ? Et puis t’as pas d’autre personnes à embêter ? To be honest ? Non, pas vraiment. Il n’y avait rien de plus intéressant à l’instant présent. Hope avait passé l’âge de balancer des bombes à peinture au milieu de la foule ou des conneries de ce genre. À présent, elle ne s’amusait que quand il y avait un potentiel. Je sais pas moi… »
Il n’a pas le temps de finir sa phrase qu’une jeune femme s’incruste. Hope n’est que spectatrice du viol de ses popcorn. Reste courtoise en toute circonstance, Hope, résonne dans sa tête. Ugh, quelle voix désagréable. Elle se contenta de fixer la nouvelle arrivante qui se présentait. Anastasia Vaanish. Tout juste adalienne. Hope n’en savait pas plus sur cette île que cette dernière. « Vous n’auriez pas une activité intéressante à me proposer ? »
Ah, ça par contre… Mais le garçon semblait pressé de répondre. Et de s’en aller. Hope assista à son départ beaucoup trop précipité sans pouvoir intervenir. Mais... Et sa dose de sel ? Il ne croyait quand même pas que ça lui avait suffit ? Et comme ça il voulait se la jouer pacifiste ? Hein, quoi ?Pff, il n’était pas drôle. Et dire que notre blonde pensait enfin avoir trouvé une bonne vieille source de distraction.
Tiens, tant qu'on y est, comment connaissait-il le nom de notre ranger ? D'où la connaissait-il ? Sur le coup, Hope n'avait pas vraiment réagit, mais en y repensant... Hope fouilla dans ses souvenirs, essayant de retrouver son faciès dans les méandres de sa mémoire. Quelque chose lui revint. Oh oui, une masse énorme, gigantesque, puante. Qui se voulait peut-être mignon mais quand même gluante, puante, dégoutante et gigantesque. Pas mignonne du coup, mais se le voulait d'après certaines personnes. Un Miasmax géant. Oh, oui. Le Miasmax. Alola. Enfin bon, pour qu’elle puisse son existence en aussi peu de temps, il devait être sacrément ennuyeux. Tu m’étonnes que la brunette l’ait quitté pour… pour.. Salomé. Son elle intérieur grimaça. Non, en faite la gamine n’avait juste pas de goût. Ou alors était assez naïve pour n'être intéressée que par des déchets. Ouais, donc, la N64. Gex. Ajax, c’est quoi ça ? Un vague souvenir de Tim et Mika en train de discuter d’un sujet similaire lui remonte. Amertume. Imbécile de Voltali. Elle l’observe filer à toute vitesse. C’est ça, vas-t-en. Imbécile.

« Si vous voulez une activité intéressante, je doute que ce type soit ce que vous cherchez. J’eus l’espoir que ce soit le cas, cela dit. Vous voyez, quelqu’un qui gifle sa copine qui a quatre ans de moins que lui, qui essaie de la violer puis ensuite lui hurle dessus qu’elle est une désillusionnée et que tous ses potes la manipule, en général il y a moyen d’en tirer du bon non ? Bah non, regardez comment il s’est barré. Zéro couille. Tant pis pour la courtoisie. Et de toute manière on ne pouvait pas dire que la jeune femme l'avait été. Pas moyen de s’amuser. Si elle y était allée un peu dur ? Peut-être. Mais bon, qui s’en soucie ? Toute cette histoire avait un goût de gâteau au chocolat cramé maintenant. Cramé. Carbonisé. Oh, et son ex qui s’est barré avec une pouffiasse prétentieuse. Au final c’était juste une histoire entre dégénérés. Je sais même pas pourquoi j’ai essayé de perdre du temps pour ça. Elle prit une poignée de popcorn. Puis continua, sans pour autant montrer de la compassion. Pauvre gamine, si jeune et déjà entourée par autant d’imbéciles. »

Et elle ? Elle était toujours paumée dans sa vie, sans aucune idée pour son futur, avec une vieille folle qui a vaguement des airs de la sorcière de Raiponce. C’était plutôt déprimant en vrai.
« Vraiment rien d’intéressant. » Nouvelle poignée de popcorn. Elle reprit le pot des mains de Gum’. Il pouvait aller se balader maintenant, s’il le voulait. Böker, qui venait tout juste de les retrouver, suivit joyeusement le spectre tout grincheux.

HRP
blablate
Son spectrum et son scorplane se baladent


Dernière édition par Hope Spettell le Ven 18 Jan - 18:14, édité 3 fois





Marie R. Uana
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 11 / 21
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 19 ans
Niveau : 41
Jetons : 2635
Points d'Expériences : 1083
Pikachu Explorateur, à votre service !
11 / 21
Almia (?)
19 ans
41
2635
1083
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
11 / 21
Almia (?)
19 ans
41
2635
1083
Marie R. Uana
est un Topdresseur Ranger
MARIE R. UANA

rp commun
« Pyrotechnie féerique »

Marie était contemplative.

« -C’est... »

Les pas des Pokémon, juste à ses côtés, s’arrêtèrent dans la neige, attentifs à la prise de parole de leur dresseuse. Son mutisme habituel laissait rarement place à une quelconque forme d’expression orale, et la voir s’immobiliser en arrivant tout juste devant le Hameau de Skiddo avait quelque chose de… D’inquiétant ?

« -… Ravissant. »

… Ah, non, elle éprouvait seulement de la sympathie pour le paysage. Yes ! Ils ne repartiraient pas après seulement trente minutes de temps libre !

Marie et la fin d’année, ça avait toujours fait deux. Déjà car le principe en lui-même lui échappait pas mal – en quoi incrémenter la périodicité duodecimensuelle de un était un événement ? – et ensuite, et surtout, cela faisait remonter en elle des souvenirs qu’elle préférait oublier.

Le 31 Décembre, c’est aussi son jour d’anniversaire fictif. Rappel annuel qu’elle n’a pas de réels parents. Et que ceux qui l’ont adopté ne voulaient pas se tracasser à prendre une date plus insolite. Ils ne voulaient pas trop se tracasser de leur fille tout court, en fait. Et ils avaient bien fait, puisqu’elle avait lamentablement échoué à les satisfaire…

Bref. Tous les ans, Marie broyait le même sombre et lugubre noir.

Mais… Ça allait. Chaque année nous éloigne un peu plus de la précédente, et des événements qui les accompagnent.

Et chaque année, Marie raturait toujours un peu plus le nom des Uana dans son esprit.

Il lui fallait juste… Du temps. Encore un peu de temps.

Et elle pourrait définitivement faire une croix sur son passé.

Donc. Elle n’allait pas laisser cette soirée être gâchée par des souvenirs remontant aux débuts de sa scolarité. Surtout une soirée aussi atypique !

Le festival de fin d’année d’Adala avait quelque chose de réellement charmant, aux yeux de la blanche. Cela ne ressemblait en rien à ce qu’elle avait déjà vu, en tout cas. Il fallait dire qu’il y avait beaucoup de choses pour lui plaire : un charme bucolique omniprésent, des architectures typiquement rurales, une ambiance qui se veut respectueuse de lourdes traditions, et une fine couche de neige qui embellit ce spectacle éclatant à la belle étoile.

Le seul bémol, c’était qu’il y avait des gens.

Beaucoup de gens.

Mais elle saurait passer outre.

Elle trouverait bien quelque chose pour l’occuper. Après avoir donné quelques consignes à ses Pokémon, ceux-ci se dispersèrent, et seuls Douceline et Sephiran restèrent à ses côtés – la première par bienveillance envers Marie, le second par peur de la foule. Sully était l’unique membre de la team à rester enfermée, ce soir : la laisser sans surveillance avec son Mangriff dans les parages, et entourée de tout un tas de proies potentielles, c’était un risque qu’elle n’avait absolument pas envie de prendre. ‘Puis, pas comme si la Séviper allait plus s’amuser ce soir qu’un autre… Tant qu’elle trouvait quelque chose à torturer, chaque jour était plus distrayant que le dernier.

Son regard allait et venait parmi les stands, en quête d’un quelconque centre d’intérêt. L’idéal serait de mettre la main sur une boutique de livres traditionnels, mais ce n’était peut-être pas le moment adéquat pour en trouver… A défaut, elle fut attirée par un étrange étalage de babioles, qu’elle et sa Plumeline approchèrent avec intérêt.

Presque naturellement, sa main se porta à l’un des objets exposés. Une sorte de baguette métallique avec un manche en bois, et une quinzaine de petites clochettes accrochées en cercle sur trois niveaux. Plus haut elles étaient, moins nombreuses elles se faisaient, et la baguette se finissait en un étrange symbole plutôt curieux. Douceline lança un regard interrogateur à sa dresseuse, qui comprit ce qui l’intriguait : Marie agita doucement le sceptre, et les clochettes résonnèrent brièvement d’un son mât.

« -C’est un suzu. Traditionnellement utilisé dans certaines cérémonies. »

La blanche releva la tête lorsque le vendeur répondit à ses interrogations silencieuses, et il n’en fallut guère plus à la demoiselle.

« -Je vous le prends. »

Il convenait bien à sa tenue, et Marie aimait ce genre d’instrument insolite. Techniquement, elle était du genre à vouloir plus d’informations avant d’acheter, mais elle se plaisait déjà à s’imaginer faire des recherches plus en profondeur sur son utilité, voire même trouver en quoi les-dites cérémonies consistaient exactement.

De folles soirées en perspective, en somme.

Elle se désintéressa du stand, et se laissa guider par la foule, non sans agiter de temps à autre son suzu en quête de nouvelles sonorités. Mais difficile de pleinement en profiter parmi tout ce monde… Elle et Douceline devraient attendre d’être plus au calme pour réellement s’en distraire.

En attendant, elles et Sephiran allaient trouver autre chose pour s’occuper. Marie sentait sa gorge quelque peu asséchée par l’ascension, pourquoi ne pas aller commander quelque chose à ce bar, là-bas ?… Hmm. Cette silhouette qui enchaînait les verres, là-bas, lui était quelque peu familière.

En se rapprochant, elle finit par reconnaître Bellamy, aka la malpropre, avec qui elle avait eu une certaine mésaventure l’an passé… Elle préféra ne pas y repenser. Malgré tout, elle ne recula point : Marie s’était accordée sur le fait que sa comparse Mentali et elle ne s’entendraient jamais, et voyait désormais leur petite querelle d’un œil plus insouciant.

Bellamy était méprisante et désagréable à souhait, mais elle ne lui en voulait pas. Ce n’était pas sa faute.

Elle n’hésita donc aucunement à la rejoindre.

« -Bonsoir, mademoiselle Wallace. »

Elle ne prêta pas attention à sa réaction en la voyant arriver, ni même aux nombreux verres qu’elle avait pu vider au préalable. Elle prit simplement place sur le tabouret d’à côté, Sephiran sur les genoux, et Douceline sur la chaise d’à gauche encore. Marie avisa les Pokémon chargés des commandes, et profita d’avoir capé leur attention pour commander.

« -Un thé à la menthe, je vous prie. » elle ne manqua pas le cri intimidé de son Mangriff « Et un Soda Cool. »

Elle posa ensuite son suzu sur la table, et se tourna sans transition vers sa très chère camarade de dortoir, un fin sourire aux lèvres.

« -J’espère ne pas vous importuner.  » toujours distraite de l’état de Bellamy - à vrai dire cette remarque était purement formelle, elle contempla les Pokémon affairés derrière le comptoir « J’ai longuement réfléchi depuis notre dernière altercation, vous savez. Je… Je crois déjà vous avoir dit être consciente de mon tempérament froid et hautain, mais je n’ai pas souvenir de m’en être excusée. Donc... » elle chercha son regard, et haussa les épaules « Navrée si je vous ai paru désobligeante aux premiers abords, ce n’était pas mon intention.  »

Le Machopeur lui servit les verres commandés, et Marie posa les jetons sur la table. Elle ne savait pas à quoi elle jouait, mais cela avait le mérite de l’occuper.

HRP :
-Marie arrive au festival, et libère tous ses Pokémon à l'exception de sa Séviper. Elle garde son Mangriff et sa Plumeline auprès d'elle, vous pouvez mentionner les autres si vous le souhaitez.
-Elle se procure une suzu.
-Elle décide de rejoindre Bellamy après s'être approchée du bar, et commence à discuter avec elle sans prêter attention à son état.




« Si vous aussi, vous le désirez... Alors ce soir, l'académie nous appartiendra. »
Caroline Labelvi
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7344-499-des-carottes-non-merci-je-ne-voudrais-surtout-pas-devenir-trop-aimable
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7359-caroline-labelvi-adulte
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 5 / 9
Région d'origine : Sinnoh, Rivamar
Âge : 27 ans
Niveau : 16
Jetons : 3122
Points d'Expériences : 335
Pikachu Explorateur, à votre service !
5 / 9
Sinnoh, Rivamar
27 ans
16
3122
335
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
5 / 9
Sinnoh, Rivamar
27 ans
16
3122
335
Caroline Labelvi
est un Adulte Contre-Espionnage
CAROLINE LABELVI

rp commun
« Pyrotechnie féerique »

Cette soirée doit, pour Caroline, faire partie de ces moments là.

Ces moments de pure distraction. De joie, de bonheur. Ces moments d’insouciances, que seules certaines personnes parviennent à te procurer. Dans les faits, les conditions pour sont tout ce qu’il y a de plus basiques : des gens qui s’entendent bien entre eux, une quelconque activité parfaitement détendue, et l’absence totale de préoccupations immédiates. Voilà la recette de ces moments là. Ces moments là qui ne resteront pas nécessairement gravés dans la mémoire, mais qui te font dire, à l’instant présent, « Je suis bien, là ». Nullement besoin qu’ils soient éternellement marqués d’une pierre blanche sur le très long calendrier de la vie, car il en restera toujours une trace, un infime volute, qui font que, plus tard, quand la simple pensée de ces personnes, grâce à qui ces moments là ont pu exister, traversera ton esprit, tu te diras « J’étais bien, avec eux ».

Et c’est avec cette volonté de créer un autre de ce moments là, que Caroline a décidé de réunir deux personnes qui ont su ensoleiller son existence à une période bien nuageuse de celle-ci. Elle ne les connaît que depuis peu, et a parfaitement conscience du caractère éphémère de ce genre de relation, mais pour elle, cela n’empêche en rien ces moments là d’exister. Au contraire, ils se le doivent même, pour que cette tranche de vie, aussi courte soit-elle, puisse être rangée à la suite d’une liste toujours plus longue de « bons moments ».

Et c’est avec des bons moments qu’on a une belle vie.

Avec ces moments là.

… Alors pourquoi.

Arceus, pourquoi.

A cet instant.

Caroline sent que son petit moment est sur le point de s’écrouler ?

C’est infime. Subtil. A vrai dire, elle ne l’a même pas remarqué, aux premiers abords. Mais il est là. Le nuage venu cacher ce soleil rayonnant.

Le sourire d’Ilea est encore présent, pourtant, sa voix sonne terriblement creuse. Et ces salutations ? Encore plus fausses.

La blonde ne manque pas non plus ces quelques mots, murmurés à l’oreille d’Enzo. Son contenu... Ah, mais vous croyez qu’elle a une ouïe de Ponchien ? Non, le contenu importe peu. Ce qui importe, c’est son existence même.

C’est un nuage de plus.

Un nuage qui gronde, et qui ne va pas tarder à déverser la pluie. Caroline le sait, elle le voit, alors qu’elle dévisage sans trop comprendre Ilea.

Ils commencent à s’accumuler, et déjà sa colocataire veut les éloigner, d’un puissant coup de vent, du ciel de son amie. Mais Caroline n’est pas dupe.

Les nuages ont beau migrer, ils seront toujours sur la trajectoire d’autres rayons de soleil.

« -Princesse, tu es sûre que… ? »

On ne contrôle pas la météo, Caroline. Peut-être que les Pokémon en ont le pouvoir, mais dois-je te rappeler que ce n’est pas ton cas ? N’a-t-il pas été présomptueux de ta part de croire que tu pouvais leur proposer une soirée ensoleillée, à eux deux ?

Je pense que si.

Les sourcils froncés en une expression perdue, elle vient chercher des réponses dans les yeux bleus de son homme. Bleus – à dire vrai, avec la luminosité, Caro les perçoit plus souvent comme étant turquoises. Le turquoise d’un ciel qui lui aussi, lui a longtemps paru dénudé de nuages.

Un ciel qui lui paraît magnifique. Si elle n’a d’abord pas cru à son rayonnement, elle a appris à s’y attacher. Enzo est beau. Elle le trouve putain de beau. Elle est toujours un peu sceptique quant à la couleur de ses cheveux, mais… Ca fait partie de lui. Un grand gaillard un peu neuneu sur les bords, mais gentil. Son Zozo. C’est sans doute ça qu’elle trouve de plus beau, chez lui. Et quand je parle de gentillesse, je ne parle pas du héros qui vole au secours de la veuve et de l’orphelin – non, ça Caro n’en a que faire, et ce n’est pas vraiiiment le style d’Enzo.

Non, le genre de gentillesse qui font qu’on accepte bien de passer du temps avec toi, malgré ton attitude parfois désobligeante. Malgré ta désinvolture. Malgré ton arrogance. Malgré que tu n’as concrètement rien de mieux à proposer que « eh, restons ensemble, ça te dit ? ».

Et qui ne cherche pas à t’enchaîner dans une relation trop sérieuse.

Oui, c’est ce genre de gentillesse, que Caro recherche. Une gentillesse qui n’existerait peut-être pas sans ce côté un peu boulet.

Enfin, jusqu’à ce soir.

Enzo. Ilea. Ensemble. Et Enzo est parti. Comme ça, du jour au lendemain.

C’est sa partie neuneu qui a parlé ?

Ou l’absence de chaînes ?

Est-ce que ce qui attire tant Caroline chez lui est parvenu à détruire Ilea ?

Elle ne comprend pas comment ça a pu si mal se goupiller.

Le sort est une sacrée sal… Sale garce.

La blonde soupire. Toujours dans les bras d’Enzo, elle passe une main dans son sac, et en tire un paquet, qu’elle lui fourre dans la main. Puis, approchant ses lèvres de sa joue, elle lui murmure à son tour à l’oreille.

« -T’es qu’un con. »

Elle dépose sur lui un bref baiser, avant de s’écarter. Partant à la suite d’Ilea, elle se retourne avant de disparaître dans la foule.

« -Je reviens ~ Et évite de détruire une autre demoiselle entre temps, stp. »

Coko et Lysian à la suite, Caro compte sur cette dernière pour la guider jusqu’à sa colocataire. En pressant le pas, elle referme son ombrelle pour plus de facilité, et son esprit profite de ce laps de temps pour rajouter un peu de son sel.

« Et ne vous battez pas pour moi, Ilea était là avant. ♦  » Merde. Elle n’aurait pas cru que cette phrase deviendrait bien moins anodine, en l’espace de quelques secondes. A quel point Ilea en veut à Enzo ? A quel point Enzo peut-il fuir Ilea ? Et comment va-t-elle gérer ça ?

Bordel. Pitié.

Qu’elle n’ait pas à choisir.

Pas encore.

Et c’est à cette réflexion que Caroline comprend sa soirée gâchée.

Ca y est. Elle se prend la tête.

« -Rillon ! »

Le cri de Lysian est là pour la ramener à la réalité. C’est derrière une maison du hameau que la blonde et ses deux Pokémon arrivent, y retrouvant une rousse et son Togekiss. Caroline ralentit le pas, jusqu’à s’immobiliser à quelques centimètres de sa colocataire, et… Cligner des yeux d'un air circonspect.

Ce type. D'où il sort ? Elle l'avait vu, lors de la chute de Lansat. Henry Reece... Hmm. Aucune importance. Caroline se contente de lentement hocher la tête lorsqu'il croise son regard en guise de salutations, et va ensuite plutôt s'intéresser à Ilea.

Au début, elle ne dit rien. Elle se contente de s’agenouiller auprès d’elle, et après avoir posé son ombrelle dans la neige, passe une main sur son épaule. Elle entrouvre alors la bouche, hésitante, et finit par prendre la parole.

« -Eh, princ... »

Elle s’interrompt aussitôt en se remémorant les premiers propos d’Ilea face à Enzo. Ok, elle va peut-être prendre la peine de réfléchir encore un peu avant de parler. Sauf que la réflexion est elle, ça fait trente deux, et Caroline finit par expirer avec apitoiement.

« -Désolée. Je… Je te jure que j’aurai su, je t’aurai évité ça.  »

Ahum. Tu lui aurais évité ça, oui. Mais pour combien de temps ? Tu me rappelles ce que tu lui as dit à Enzo, juste avant ? « Je reviens » ? Malgré l’état dans lequel il a mis ta colloc’ ?

Si Caroline n’a pas dit une banalité du style « Je compatis », c’est précisément parce que non, elle ne compatit pas. Que peut-elle faire ? Reprocher à Enzo son comportement ? Ah ! Il ne manquerait plus que ça, tiens.

Malcolm. Ce prénom te dit quelque chose, Caroline ?

Après s’être mordue la lèvre de remords, elle réitère le geste exécuté avec Enzo – à savoir non pas le baiser, mais le cadeau sorti du sac. Un peu nerveusement, et avec un sourire incertain, Caroline tend le paquet à Ilea, et tente de la tirer de sa lamentation.

« -Hum… Ce n’est peut-être pas le moment idéal pour, mais… Peut-être que déjà, ça t’évitera de penser à la manière dont tu vas rompre le contrat de colocation, et ensuite...  » elle sourit plus nerveusement suite à sa tentative de faire rire la rousse « … Peut-être que ça te remontera le moral ? »

Mouais. Rappelle moi de ne jamais te faire devenir psychologue, Caro.

HRP :
-Blablabla.
-Elle quitte Enzo pour rejoindre Ilea et Henry.



Lexicaro :
♥️ : Aguicheuse, moqueuse.
★ : Brillante, fière.
~ : Nonchalante, imprévisible.
♪ : Enjouée, enthousiaste.
♫ : Comme ♪, sert juste à varier.
♦️ : Réfère à Caroline elle-même.
Lise L. De l'Élysée
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7877-532-du-coup-j-aurai-un-gateau-en-forme-de-lackmecygne-rose-lise-l-de-l-elysee-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8147-lise-lisa-marie-de-l-elysee-mentali
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 1553382650-15080
Taille de l'équipe : 5/7
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 14
Jetons : 2387
Points d'Expériences : 253
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 1553382650-15080
5/7
Sinnoh
14
14
2387
253
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 1553382650-15080
5/7
Sinnoh
14
14
2387
253
Lise L. De l'Élysée
est un Coordinateur Éleveur
Une autre demi-seconde plus tard, takoyaki n’étaient plus. Où ? Mais voyons, par terre bien sûre ! Car une folle furieuse a bousculé notre princesse un peu beaucoup trop fort. Lise eut tout juste le temps de se rattraper mais son repas y passa. Elle eut l’impression de voir au ralenti les boulettes dorées, luisantes de sauce, tomber une à une. La dernière lui fit même l’honneur de rebondir sur le rebord de son assiette en carton, tel un prisonnier condamné au supplice de la planche. Plouf ! Une. Deux. Trois. Quatre. Cinq. Six. Le compte est bon ! Six magnifiques boules dorées. Par terre. Baignant dans une sauce brunâtre qui, à l’abri des lumières festives, ne ressemblait plus qu’à une vulgaire flaque d’excrément. Elle cligna des yeux. Une fois. Deux fois. Réalisant à peine ce qui s’était passé. Mais… C’était donc ça la vie de plébienne ? Se faire bousculer par des sauvages une fois par semaine ? par jour ? par heure ? Les larmes lui montèrent aux yeux. Son repas… Son repas qui s’était transformé en pâté de Snubull…
Deux pattes attrapèrent délicatement sa jambe. Lily lui faisait un gros câlin. Elle renifla. Oui, sa Psystigri avait raison. Il fallait qu’elle se montre forte ! Pour avoir son royaume, elle doit être forte et courageuse ! Mais son repas… Ces sauvages… Elle n’avait même pas eu le temps de voir l’assassin de ses magnifiques boulettes. La plèbe était sans pitié.

C’est la morale dans les chaussettes qu’elle s’extirpa de la foule. Bande de fous, bande de sauvages, aucun respect ! Elle n’eut même pas l’envie de retourner se repayer une assiette de boulettes dorées au prix modique. Cette fois-ci on l’avait bousculée, et la prochaine fois, ça sera quoi ? Une roulade d’un Rhinocorne ? Un tomberoche d'un Pokemon caillou ? Assise sur son muret, sa Psystigri dans les bras, la fillette broyait du noir. Noir, comme la couleur de la sauce de ses boulettes après le naufrage. Noir. Noir excrément. Noir caca. Noir plèbe. Psy ? Psystigri ? Noir Cornèbre. Psyyyys. Noir nuage de pollution. Psyyyyyyyyyyyyys. Noir poêle cramée. Psyyyystriiiii. Noir barbecue carbonisé. PSYSTIGRI. Mais oui. Lily avait raison. Malgré le noir, elle était une battante ! Une princesse guerrière ! Elle ne devait pas abandonner ! Elle respira un grand coup. Premièrement, avant toute chose, elle devait s’applaudir pour sa propre prise de conscience. Clap clap clap. Bravo Lise ! Ensuite, deuxième grande respiration, il fallait qu’elle brave la foule de plèbe. La fillette fixa les concernées. Elle déglutit. Tant de monde. Tant de plèbiens. Tant de potentiels sauvages. Mais elle devait être forte ! Elle tourna la tête vers Lily. Nos deux protagonistes, d'un commun accord, acquiescèrent simultanément. Oui. Elles allaient le faire !

« Excusez-moi… Excusez-moi… Excusez-mooooi… » Elle parvint à traverse une allée noire de monde. Noir comme un nuage d'orage. Cumulonimbus. « Excusez-mooi… Excusez-moi… Excuseeez-mooooi… » Elle parvint à traverse une seconde allée noire de monde. Noir chapeau de sorcière pas gentille. Grimhilde. Elle pouvait le faire ! Plus qu’un dernier virage avant d’atteindre sa destination dorée ! Mais il ne fallait pas qu'elle relâche la pression. Les derniers obstacles sont toujours les plus ardues. Et pour braver la plèbe, il lui fallait énormément de concentration. « Excusez-moi. Pas de cette manière, c'est-à-dire. Non Lise, tu ne dois pas marmoner. Articule. Excuseeez-mooooi… » Articule mieux que cela. Certes, la plèbe avait une fâcheuse tendance à être sourde. Mais ce n’est pas raison pour ne pas être une princesse. Ce n'est pas grave, bien que tu sois une warrior, tu restes une princesse, et une princesse se doit d’être polie. « Excusez-moi ! Et bien, voilà ce qui est mieux ! La fillette s’arrêta subitement. Articulant soigneusement chaque syllabe. Tiens, c'est qu'elle y mettait du sien, dis donc ! Une assiette de takoyaki s’il-vous-plaît monsieur ! »

Elle y était parvenue ! Comme quoi il fallait se battre dans la vie. En se battant on parvient toujours à son but. Et on s'applaudit pour cet exploit ! Clap clap clap. Toute joyeuse, elle chantonnait, s’apprêtant à déguster ses magnifiques boulettes dorées.

HRP
Quelqu'un (Bellamy) la bouscule, elle fait tomber ses takoyaki.
Lise broit du noir.
Lise retourne braver la plèbe pour obtenir une nouvelle assiette de takoyaki.
Lise s'apprête à enfin les déguster.
(Vous êtes invités à la re-bousculer à tout moment.)
Logan C. Alduin
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 GExjD
Taille de l'équipe : 16
Région d'origine : Hoenn
Âge : 19
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 2166
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 GExjD
16
Hoenn
19
58
75
2166
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 GExjD
16
Hoenn
19
58
75
2166
Logan C. Alduin
est un Scientifique Chercheur Pokemon

Event #3,

Pyrotechnie Féerique !

Avec pleins de gens
le 31/12/2018

JJe regarde Amy partir sans rien dire. J’avais une drôle d’impression en regardant Yuna. Un je ne sais quoi de changé.

-Heu… J’ai interrompu quelque chose entre vous deux ?

Je savais pas qu’elles se connaissaient, enfin je doute que ça me regarde. J’écoute Yuna m’expliquer la situation mais j’ai l’impression que quelqu’un essaie de me chuchoter à l’oreille. Je ne discerne absolument pas ses paroles mais j’entends très clairement un bruit. Je me retourne mais personne. Du coup j’ai pas écouté Yuna.

-Ok. Dis, je peux te parler un instant ?…

Je regarde autour de moi.

-...loin de cette agitation. J’ai besoin de te parler, sur ce que je ressens…

Je ne finis pas ma phrase, car je ne sais même pas par rapport à qui. Ana ? Yuna ? Que j’ai décidé de commencer à tourner la page ? A accepter mon statut de célibataire ?

Je prends la mais de Yuna et la tire derrière moi derrière une habitation typique du village et commence à lui parler.

-Heu… Joli coupe de cheveu et tu es vraiment mignonne dans ta tenue…


Je commence à rougir doucement. Mais reprend rapidement mon sérieux.

-Voilà, je me suis engueulé avec Ana et je commence à penser qu’elle a trop changé pour que je me remette avec elle donc… je t…

La fin de ma phrase ne veut pas sortir. Comme si quelqu’un la retenait volontairement de l’intérieur.

-Logan… Tu vas le regretter un jour si tu le lui dit maintenant.

Je regarde par dessus mon épaule mais personne hormis ce qu’il me semble être un petit être ailé. Et pourquoi Yuna est comme figé ?

-Ne t’inquiète pas, je suis juste là pour t’aider à être heureux. Je suis ton ange gardien en quelque sorte. Et ce que tu t’apprête à faire va te mener au désespoir. Toi, comme elle. Et puis tu es sûr qu’avec Ana tu t’y prends de la bonne manière ? L’engueuler ça va pas vraiment lui prouver que tu vaux mieux que Salomé.

-Je me fous d’Ana maintenant c’est clair ?!

-C’est bien t’as raison mon pote. Ana t’as détruit, elle se fout de toi. Elle est heureuse avec Salomé maintenant. Elles passent leurs journées dans les bras l’une de l’autre en se disant des mots doux sans se soucier une seconde de toi. Tu ne comptes plus pour elle. Regarde plutôt Yuna. Tu la pêcho et vous pourrez passer votre nouvel an à jouer au monorpaly si tu vois ce que je veux dire.

-Tu es certain de vouloir abandonner tout espoir ? D’abandonner ce qui t’as rendu le plus heureux. De ne pas vouloir réparer les morceaux comme il se doit. En vous parlant l’un l’autre ? En redevenant proche. Je sais bien que t’es pas parfait, mais tu dois lui prouver que t’as changé.

Cette bestiole à un peu raison en soit. Depuis cet été je n’ai jamais revu Ana pour discuter avec elle. Mais…

-Je lui ai dit que celle que j’aimais est morte.

-C’est ce que tu crois au fond de toi ? Ou c’est juste toi qui décide de baisser les bras ?

-Là tu as juste besoin de tendre les bras pour la récupérer la miss Yuna.

Ils ont raison… Fin surtout mon ange gardien. J’ai pas vraiment cherché à me faire pardonner par Ana et …

-Oula Ayun faut qu’on y aille ! Il va pas être content sinon. Et toi tu as intérêt à faire mieux pour te faire pardonner par Ana.

-Ouais j’arrive Oidalg et vas plutôt pêcho Yuna toi !

Ils disparaissent tout deux instantanément et je me retrouve face à Yuna.

-Je…

Je la prend dans mes bras et la serre fort contre moi.

-Je suis perdu, je sais plus ce que je ressens !

Je peux sentir des larmes couler sur mes joues. Je suis vraiment pommé dans mes sentiments. Que ce soit envers Ana ou Yuna. Je suis juste perdu.



hrp :
Logan ne sait plus quoi penser sur ses sentiments et pleure dans les bras de Yuna[/color].
Paul Nyllis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 NLyjW
Taille de l'équipe : 32/33
Région d'origine : Rosalia, Johto
Âge : 19
Niveau : 64
Jetons : 5563
Points d'Expériences : 2088
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
Paul Nyllis
est un Topdresseur Stratège
Depuis l’incident, Paul essaie de faire comme si de rien était. La vie continue après tout. Pourtant, ce n’est pas aussi simple d’oublier son handicape au quotidien. Il y a constamment de petits gestes, faciles et habituels, qu’il réalisait de la main droite, comme attraper son sac et le ramener sur son épaule, qu’il doit maintenant faire avec la main gauche sous peine de brasser l’air avec son moignon. Sirius n’est pas non plus à exempter. Les deux garçons s’apprécient certes énormément et rigoler de son moignon ne dérange pas trop Paul de manière générale, mais il doit bien avouer qu’il se serait passer de toutes les blagues à deux balles de son très cher colocataire.

Curieusement, Paul n’a aucun problème avec le fait d’avoir perdu sa main. A vrai dire, à son retour d’hôpital, le garçon aurait juré que ses camarades de classe étaient plus choqués que lui de découvrir l’amputation. Cependant, on a beau se montrer fort et distant avec les faits, il y a des moments où on se relâche, on faiblit l’espace d’un instant et le manque vient à occuper notre esprit. Dans ces périodes de stress, Paul se réveille en sursaut dans son lit, complètement exténué par un effort inconnu et tend ses deux bras devant lui. Son regard fixe l’absence et avec douleur, il imagine sa main disparue. Il se voit la fermer pour serrer son poing et sentir ainsi tous ses doigts pressés contre sa paume. Seulement, il n’en est rien.

En outre, cet accident a créé une certaine distance entre Flambusard et lui. Autrefois, le Pokémon éprouvait une très grande affection pour son maître, qu’il ne savait cacher. Dès qu’il le voyait, il se devait de s’élancer vers lui afin de l’étreindre dans un câlin affectif. En évoluant de Braisillon à Flambusard, son comportement enfantin a aussi évolué. Plus sage et réfléchi, il n’en demeurait pas moins câlin à l’occasion, et toujours aux petits soins de son dresseur au besoin. A présent, l’oiseau n’osait plus sortir de sa pokéball. Paul l’avait appelé plusieurs fois, mais il n’avait jamais daigné poindre le bout de son bec. Même Aligatueur n’était pas parvenu à entrer en contact avec lui et pourtant, ni Paul ni lui ni personne d’autre ne lui en voulait de ce qui s’était passé. C’était un accident. Un pur et banal accident arrivé par la faute de ces Zoroarks à Halloween.

Les mois passants à vive allure, bientôt Paul aurait une nouvelle main mécanique. Dans ses derniers jours à l’hôpital, un homme était venu le voir afin de prendre ses mesures et lui faire tester différentes prothèses. Paul avait donc pu voir à quoi ressemblerait dans l’idée sa future main. Il en était certain, elle ne remplacerait jamais sa vraie main. Et il se demandait, si malgré cet ajout, il ressentirait toujours autant le vide. La réponse resta en suspens et il appela Aligatueur pour l’aider à attacher la ceinture de son kimono.

- Nous sommes aux portes d’une nouvelle année, mon ami. Je crois qu’on peut affirmer sans mal, que celle passée n’aurait pu être pire.

- Rwali. Confirma le sac à main ambulant.

- Mais voyons les choses positivement : nous allons rendre la nouvelle… Paul esquissa une grimace lorsqu’Ali tira pour serrer la ceinture. … plus belle que jamais. Hey, ne me coupe pas la respiration non plus.

- Aligwatueur aliga.

- Ouais, c’est ça. Tu serais bien aise, si je devais disparaître ce soir de ce monde. Qui serait là pour te dorloter la nuit, hein ? Tu deviens grand tu sais, chez nous, les enfants arrêtent plus vite que ça de dormir avec leurs parents.

- Gwatueur !

- Tu marques un point ! Je ne suis pas ton père. Paul ajusta le haut de son kimono devant l’un des miroirs de Sirius et se tourna vers son compagnon. On y va ?

Le Pokémon acquiesça et ensemble, ils prirent la direction de l’arrêt de bus, où ils purent prendre une navette pour le hameau de Skiddo. Au pied de la montagne, Paul sourit en repensant à sa première venue au début du mois. C’était avec Ranya, une jeune fille partageant sa passion des Pokémon Légendaires. Avec un peu de chance, elle serait aussi présente et il pourrait discuter avec elle un petit peu. Sa désinvolture et son enthousiasme contagieux avaient tout de suite beaucoup plus à Paul et la croiser égaierait sa soirée. Mais peut-être n’aurait-il pas besoin de cela. A peine arrivé au hameau, une atmosphère chaleureuse et trépidante vint accueillir le brun et son Pokémon.

Des lampions illuminaient les stands festifs du lieu. Les gens étaient venus en masse assister à cet événement, que ce soit des villageois de Nuevo ou des élèves de l’académie. Paul cru reconnaître plusieurs têtes dans cet amas de personnes, mais ses yeux étaient de suite attirés par une nouvelle féerie. Au quatre coin du hameau, des spectacles associant humains et Pokémon étaient donnés. Ailleurs, on scandait les mérites d’un foie gras de Couaneton, ou encore on invitait les passants à venir jouer au chamboule-tout et tenter leur chance de gagner une magnifique peluche de Pikachu… Bleue. Sûrement une erreur d’impression. Mêlé à la foule, Paul ne savait où donner de la tête, tant la magie était présente en ces lieux. Cela ne l’aurait étonné d’ailleurs de voir Calua sur l’une des scènes. Prudemment, il se frayait un chemin aux côtés d’Ali, quand il dû s’arrêter brusquement, venant d’être bousculé par derrière. Il se tourna et cligna plusieurs fois des yeux.

- Nico ?

Les deux étudiants se regardèrent avec la même expression de surprise. Visiblement, ni l’un ni l’autre ne s’attendait à se revoir en de telles circonstances. D’ailleurs, la dernière fois qu’ils s’étaient vus remontait à un petit semestre déjà, lors d’une mission. C’était là aussi qu’ils s’étaient rencontrés et ils auraient sans doute préféré l’oublier, tant les choses s’étaient mal passées. Paul sourit au Phyllali, ravit de pouvoir corriger leur première rencontre en créant de nouveaux souvenirs ici.

- Ma foi, je passe la main pour cette année. La prochaine ira beaucoup mieux ! Lui répond-il.

Nico enchaîna sur un message que Paul avait déposé sur son profil Facepoke, un mois auparavant, pendant qu’il était encore à l’hôpital et qu’il s’ennuyait. D’habitude, il n’était pas très actif sur ce genre de réseaux, mais quand on n’a rien d’autre sous la main pour s’amuser, on finit par se mettre à raconter toutes sortes de choses. Même la couleur des baskets de l’infirmière du jour pouvait devenir le sujet d’un nouveau message. Il se souvenait parfaitement de celui sur les Insolourdo. Il l’avait posté à la suite d’une conversation qu’il avait eu avec un autre patient, qui prétendait que ces Pokémon étaient idiots et difformes, ainsi qu’ils ne méritaient pas leur type Dragon. Paul l’avait de suite rembarré en lui signalant qu’Insolourdo n’était pas de type Dragon mais Insecte, puis avait laissé cet inculte seul à sa table.

- Je ne savais pas que tu me suivais sur les réseaux sociaux ! D’ailleurs pour les fêtes, j’ai posté une recette de Canarticho laqué, je t’invite à la tester. C’est une recette de grand-mère e x c e l l e n t e. Il remarqua ne pas avoir répondu à la question dans son engouement et se hâta de reprendre. Yep, j’aime bien ces grosses bestioles. Elles sont surprenantes d’intérêt ! Je ne sais pas si tu le savais, mais ils sont très rares. Ça paraît bête, mais ils fuient tout contact avec les humains en creusant de véritables labyrinthes. Il est donc difficile de les apercevoir. A cause de ça, les gens les connaissent mal et les jugent sur de faux à priori.


HRP :
Paul se prépare.
Il arrive au hameau et découvre avec des étoiles dans les yeux la féerie de l'endroit.
Il discute ensuite avec Nico des Insolourdo (oui oui).


Moodboard :
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 1543863697-signa-par-max
Merchiii Max pour cette superbe signature !
Yuna Frostheart
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Yunaic11
Taille de l'équipe : 32/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 80
Jetons : 5388
Points d'Expériences : 2822
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Yunaic11
32/38
Hoenn
17 ans
80
5388
2822
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Yunaic11
32/38
Hoenn
17 ans
80
5388
2822
Yuna Frostheart
est un Topdresseur Spé. Type
Pyrotechnie Féerique

Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4 Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4 Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4
Event 3
♬♪♫♩♫♪♬
Au ton qu’elle a employé, je comprends que Bellamy n’a pas vraiment apprécié ma réponse…ou peut-être est-ce mon expression. Peut-être qu’elle a compris que c’était du faux…ce n’est pas contre elle, mais si elle l’a mal pris tant pis pour elle, je ne vais pas lui courir après pour m’expliquer, ça non. Car oui, la jeune fille aux cheveux roses est partie à vive allure dans la direction opposée…Ba c’est pas grave, si je la recroise et que je suis d’humeur, peut-être que je m’expliquerai.

Pour l’instant j’ai une autre situation à régler : Logan. Je sens venir les questions sur Noël et ce qui s’est passé, et je n’ai clairement pas envie de lui répondre à ce propos. Pitié Arceus, si tu m’entends, fais que Logan ne me pose pas de question…pitié. Finalement il en pose une, mais ça concerne plutôt ce qui vient de se passer avec Bellamy, ce qui m’arrange grandement.

-Non pas vraiment…Elle m’a bousculé et on a commencé à parler un peu. Mais tu es arrivée, et elle ne semble pas avoir apprécié le fait que je ne puisse pas tout de suite passé la soirée avec elle…


Faites que mon semi-mensonge passe, faites que ça passe…Attendez une minute, il ne m’écoute pas. Logan a complètement l’esprit ailleurs et comme si quelqu’un lui parlait, il se retourne. C’est étrange qu’est-ce qui lui arrive ? Maintenant que j’y pense, il n’a pas l’air vraiment dans son assiette, comme si quelque chose le travaillait. Il me demande si nous pouvons parler un instant, et je comprends alors qu’il se passe vraiment quelque chose, il a l’air complètement chamboulé. Il souhaite que l’on s’éloigne de toute cette agitation, c’est vrai que ce n’est pas le plus approprié pour discuter, surtout sur ce qu’il ressent…Une minute, ce qu’il ressent ? Pour qui ? Pour Ana ? Ou pour moi ? Bon ce n’est pas le moment de se poser la question, Logan a besoin de moi.

-D’accord, éloignons-nous un peu dans ce cas.

Il m’attrape la main, mais ça ne me fait ni chaud ni froid, et il m’entraine un peu plus loin de la foule, derrière un cabanon. Sur le chemin, nous croisons un Spectrum qui se ballade dans les allées comme si de rien n'étais...ça me fait penser que je n'ai pas revu Phoenix depuis le stand de tire à la corde. Ba il saura me retrouver, il me retrouve toujours de toute façon.

Une fois que l’on est juste tous les deux, il semble enfin remarquer mon changement de coupe de cheveux. Ça m’étonnait aussi qu’il ne fasse pas de commentaire, non pas que j’en voulais, mais ça se remarque quand même quand on passe d’un mètre vingt de longueur, à juste trente centimètre, et encore je crois que j’ai arrondis au plus grand.

-Merci, tu n’es pas mal non plus dans ta tenue.

Je ne veux pas m’étendre sur le pourquoi de ma coupe, le sujet reviendra assez vite sur la table je pense. D’ailleurs mon ami n’attend pas plus longtemps pour me parler de ce qu’il a sur le cœur. Sa dispute avec Ana, ce qu’il lui a dit…Je comprends mieux pourquoi il ne se sent pas bien, et pourquoi il a besoin de me parler. Il semble avoir commencé à faire le choix de tourner la page, et ses mots ont été durs. Connaissant Logan, je ne pense pas qu’il ait été vraiment très tendre avec elle. Il a dû vite monter dans les tours, et dire des choses qui dépassent largement sa pensée. Maintenant il a ce qu’on appeler, le retour de bâton.

Je pense que j’irai quand même prendre des nouvelles d’Ana au cas où, j’espère seulement qu’il n’a pas fait d’autres conneries face à elle. Après tout Ana est mon amie aussi…Parfois je me dis que tout aurait été plus simple si je n’étais pas tombée amoureuse de Logan, bien plus simple.

Il y a en revanche un point qui me gêne…c’est le comportement de Logan, à l’instant. Il a rougit, bon d’accord il rougit de plus en plus souvent en ma présence, mais rajouté à son ‘’donc…je t’’ ça ne me rassure pas du tout. J’espère que la fin de sa phrase n’était pas ‘’Je t’aime’’. Il est vrai que j’ai déjà tant espéré qu’il me le dise, mais je ne veux pas qu’il le fasse dans cette situation, pas quand il est comme ça. Il est complètement perdu, je le sais, je le vois, il me parle mais il est ailleurs en même temps…

-Logan…

Je n’arrive à rien dire d’autre, je n’en ai pas le temps car le jeune homme me prends dans ses bras, et me serre fort contre lui. Il me serre un peu trop fort, mais je ne le repousse pas, ses larmes m’en empêche. Car oui, Logan est en train de pleurer contre moi, il se laisse aller, il a besoin de moi et de mon réconfort mais…Je ne sais pas comment m’y prendre, avant je l’aurais fait sans problème, mais là, je suis capable de rester droite comme un piqué, à le laisser pleurer…Qu’est-ce qui m’arrive, à moi et mes sentiments ? Est-ce que je les ai vraiment…gelés sur cette plage ? Ou en refermant la porte de la maison ?

Je ferme les yeux un instants, allant puiser dans mes souvenirs…Ou plutôt ce que je ressentais dans mes souvenirs avec lui. Je finis par passer mes bras autours de lui, et je lui rends son étreinte.

-Chuuut…ça va aller Logan, je suis là.


Une de mes mains vient se glisser dans ses cheveux, les caressants doucement…comme dans cette chambre à Nénucrique, alors qu’il venait de repoussé mes sentiments. Je l’ai consolé à ce moment-là, comme je le fais maintenant. Le consoler, c’est bien tout ce que je suis capable de faire, je ne suis même plus certaine de pouvoir le rendre heureux.

J’attends quelques minutes, que ses bras se relâche, et qu’il me permette de prendre un peu plus de recul, suffisamment pour que je vois son visage recouvert de larme. Je pose mes deux mains sur ses joues, un fin et doux sourire apparaissant sur mon visage alors que j’essuie du bout des doigts les larmes qui coule de son visage.

-Calmes-toi…ça fait mal, je le sais. Et tu sais que je suis là quoi qu’il arrive.

Mon cœur est calme…la proximité du visage de Logan avec le mien ne le fait pas réagir. Je veux être là pour lui, pour l’aider, mais j’ai l’impression que mes sentiments restent cachés, au plus profond de mon cœur, au point que je n’arrive même plus moi-même à les sentir.

-Je serais toujours là pour toi… aussi longtemps qu’il le faudra pour que tu y vois plus clair…aussi longtemps que tu auras besoin de moi



Hrp :
Yuna regarde Bellamy partir sans rien faire
Elle suit Logan derrière un stand et croise le Spectrum d'Hope sur le chemin
Elle finit dans les bras de Logan et tente de le réconforter


 
You can never
turn back


Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Bouddha Socket
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7091-bouddha-socket-vague-a-larmes-termine#72104
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6478-bouddha-socket-phyllali-uc
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 1549924579-bouddha
Taille de l'équipe : 4
Région d'origine : Alola
Âge : 17 ans
Niveau : 16
Jetons : 276
Points d'Expériences : 331
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 1549924579-bouddha
4
Alola
17 ans
16
276
331
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 1549924579-bouddha
4
Alola
17 ans
16
276
331
Bouddha Socket
est un Pokeathlète Médecin

EVENT- PYROTECHNIE FÉERIQUE


Il faisait un froid de canarticho.... Et Bouddha boudait.

Que ce temps était stupide ! Ne pouvait t'il pas faire beau toute l'année, comme à Alola ? Non. Bien sûr que nooooon. Il fallait qu'il fasse froid. Froid. Terriblement froid. Et bien sûr Bouddha n'avait pas de manteaux, ni même un seul habit chaud. Pourquoi irait t'il en acheter, alors qu'il savait pertinemment qu'il finirait par rentrer chez lui ? D'un jour à l'autre maintenant... D'un jour à l'autre, il finirait par trouver un remède contre la bave de dodoala enragé. C'était certain, c'était obligé. Mais bon... Sa recherche n'allait pas avancer plus rapidement tant qu'HORTENSE NE LE LACHAIT PAS.

-Raaaaah râla le géant en y pensant.

Il ne savait pas vraiment pourquoi mais la prof (qui se droguait, il en était certain) semblait "grandement s'inquiéter" pour lui et ne le lâchait mais alors... Pas d'une tong. Elle était toujours là, sur son dos, derrière lui, l'incitant à faire des choses dont il n'avait aucune envie. Genre... Aller en cours ? Se faire des amis ? NE PAS SURFER ? Mais pas Lunala, qu'est-ce qu'il n'allait pas chez elle ? Et encore une fois... Hortense avait frappé.

Il avait pourtant tenté de se cacher derrière un buisson, au détour d'un couloir... Peine perdue. Son postérieur était bien trop imposant et Hortense bien trop creepy.

- "Tu ne va pas au 31, Bouddha ? Le temps suit son cours mais... nananana..." l'imita Bouddha en râlant.

OUI ! Parce-que c'était bel et bien à cause d'Hortense - qu'il se retrouvait forcé à aller à la fête organisée par l'île où il ne savait quoi. Il y allait en volant sur le dos de Tropius. En volant. Vétu d'un kimono et d'une simple paire de basket. PAR CE TEMPS.

Il faisait beaucoup, beaucoup, beaucoup trop froid.
Foutue Hortense.

-Millepieds veux tu bien descendre ? demanda t'il en caressant l'encolure de son Tropius.

Aussitôt demandé, aussitôt exécuté : voilà son pokémon qui descendait doucement, faisant le beau sous le soupir de Bouddha. Espérons que l'année prochaine, soit celle où Millepieds deviendra enfin un pokémon à part entière - et non pas une machine à obéir. Bouddha s'efforcait de ne pas lui donner d'ordre et de lui laisser le plus de liberté possible mais rien n'y faisait - il faudrait penser à consulter un éleveur, ou une personne un peu compétente un jour pour l'aider.

-Donc... Tu veux rester avec moi ? Tu sais que tu peux voler ailleurs si tu veux... déclara le géant alors que le tropius atterrissait.

Mais ce dernier ne semblait avoir aucune envie de quitter son maître, il leva les ailes et les place en éventail derrière lui sous le soupir de Bouddha. Tout juste bon à faire le beau. Voilà donc notre géant qui se promenait tranquillement en plein milieu des festivités, accompagné de son fidèle destrier. Aka - elle, avait préféré rester dormir dans la chambre. Le géant s'arrêta à un stand et acheta une petite statuette de Tokopisco - elle faisait fureur mais même le vendeur ne semblait pas vraiment comprendre sa réelle signification. Ah ce qu'Alola lui manquait...

Soudainement, voilà son Tropius qui battait des ailes vigoureusement, hennissant presque comme un galopa. Il fila à toute allure, volant à quelques-centimétres du sol sous le regard circonspect de Bouddha :

-Millepieds ?

Oh comprenais le bien : il était ravi que son pokémon prenne un peu d'assurance et euh... D'indépendance. Mais ce changement radical d'altitude le chamboulait un peu. Aussi, il partit à sa suite en trottinant. Il ne mit pas longtemps à la retrouver, le pachyderme s'était mis en face d'une jeune fille qui applaudissait sans raison apparente et... Il faisait le beau.

- C'est parce-que tu applaudis ! cria Bouddha à la jeune fille inconnue.

En réalité : il n'en avait aucune idée. Mais ça restait l'hypothèse la plus probable, il venait d'un cirque après tout. Mais alors que les applaudissements de la fille s'estompait, le show du double type ne semblait pas vouloir s'arrêter - le voila, pirouettant autour de l'inconnue. Battant des ailes avec beaucoup trop d'ardeur.

Et la nourriture de la fille s'envola, s'écrasant lourdement au sol.

Le temps sembla se ralentir alors que le regard blasé de l'Alolien descendit sur la brochette au sol - il vira rouge.

-Tu manges des takoyakis ?! s'exclama t'il Tu sais au moins dans quelle souffrance sont abattus les octillerys utilisés pour leur préparation ?

Le haussement de ton de son dresseur ne plût pas vraiment à Millepieds qui vint se remettre en position repos derrière lui presque immédiatement. L'humain, lui n'y faisait pas attention, bien trop occupé à juger la personne qui lui faisait face. Il la regarda avec les yeux les plus méprisants qu'il pouvait faire et marcha tout droit, se plaçant à coté d'elle, terminant froidement et tout doucement :

-Quelle cruauté vous les rouges ! Je te souhaites un mauvais karma.

Oui Bouddha quoi ¯\_(ツ)_/¯




HRP
Bouddha arrive à la fête sur le dos de son Tropius.
Il fait un peu les boutiques mais son tropius est attiré par les applaudissements de Lise
Il son show, mais renverse "accidentellement" les takoyaki (mouhahaha)
Bouddha les remarque et fait un scandale
Will Burnside
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t9060-611-will-burnside-voltali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7905-will-burnside-voltali
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 199b4fd9b66943ca41fcfdf2e6ff6b42
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Galar
Âge : 13 ans
Niveau : 9
Jetons : 647
Points d'Expériences : 108
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 199b4fd9b66943ca41fcfdf2e6ff6b42
1
Galar
13 ans
9
647
108
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 199b4fd9b66943ca41fcfdf2e6ff6b42
1
Galar
13 ans
9
647
108
Will Burnside
est un Pokeathlète Novice



Ah pauvre garçon, embêter par deux filles, et il ne semblait pourtant pas capable de nous affronter en face, préférant nous quitter en cherchant une vielle excuse comme aller « retrouver des amis ». Désoler, mais Anastasia n’y croyait pas une seconde, ce pauvre garçon ne pouvait pas avoir d’amis, a part parler avec lui-même. Une fois que le grand jeune homme était partis, la blonde nous fit une très belle description de l'élève un branleur. Elle n’aurait pas dit mieux, peut-être rajouter le mot étrange, ou dérangé à côté. Quelqu’un qui ne pouvait pas aller bien loin dans sa vie, bref un moins-que-rien. Se faire rejeter par ceux qu’on aime, ce n’était pas une sensation terrible après tout ? Vas-y, mon garçon va retrouver tes « amis » peut-être qu’un jour quelqu’un pensera vraiment à toi pour te ramener à l’asile le plus proche.


« *Soupir*, les histoires d’ados ne sont plus ce qu’elles étaient. C’est vrai que ce garçon m’avait tout l’air d’être quelqu’un de fragile et mentalement perturbé, je pensais pouvoir en retirer quelque chose mais finalement rien. C’est bien dommage. »


Les enfants ne connaissaient plus le mot respect et politesse, mais ce n’est pas grave. Ce n’était que des gamins après tout, donc rien de très important. N’empêche que cette gamine attirât l’attention d’Anastasia, elle aussi semblait très déçue du comportement du jeune homme. Elle qui s’attendait à avoir de l’action dans cette histoire qu’elle avait tout résumé en l’espace de quelques phrases, que la lady résumait que ce garçon avait sa place dans un asile. Ce genre de personne sont les plus faciles à manipuler, mais je doute que la dame ait fait bonne impression devant lui, oh ça non.


« Rien d’intéressant hein ? Quand les catastrophes ne viennent pas à toi, il suffit simplement de les provoquer, jeune fille. On peut faire d’excellente découverte en ayant les oreilles bien ouvertes dans un couloir. Les rumeurs ne perdent jamais de leur efficacité, et je doute que je viens de te l’apprendre. Il suffit de jeter un coup d’œil à cet endroit pour voir les possibilités infinies qui nous sont offertes ! Enfin, je viens à peine d’arriver, je ne voudrais pas faire trop de grabuge. Dis-moi, quel est ton nom ? J’imagine que tu dis que ça ne doit pas être très plaisant de passer la soirée du nouvel an, avec une vieille dame comme moi. »


Ahahah, ne la traite pas de vieille ou son poing va te faire comprendre qu’elle a encore toute sa force. Dans tous les cas, la jeune fille n’avait pas l’air non plus d’être une petite gamine. Fait attention, les rides et les cheveux blanc vont bientôt arriver, pensait la jeune femme. Il faut savoir accepter que tout le monde grandis un jour, même les gamines
prétentieuses. Nikolaï son Absol semblait vouloir se dégourdir les pattes, c’est vrai qu’a rester les bras croisés à rien faire alors que la fête battait son plein, finalement elle aurait peut-être dû rester chez elle.


« Je ne vais pas te faire perdre plus ton temps, tu as sûrement des « amis » à aller voir toi aussi, n’est-ce pas ? Mon Absol semble vouloir se dégourdir les pattes et j’ai vu un bar non loin d’ici, alors autant en profiter. Sur ce, au plaisir de se croiser une autre fois. »

La jeune femme s’en alla, laissant en plan la blonde décidément il n’y avait rien d’intéressant ici, tout était d’un ennui. Peut-être que le bar saura apaiser sa soif d’aventure dramatique, après tout, c’est bien là-bas qu’on va quand on ne se sent pas très bien, peut-être que la lady pourra faire de nouvelle découverte.


Arrivé au bar, la jeune femme pris place sur un des tabourets, il semblerait qu’une certaine jeune fille avait déjà trouvé la soirée très ennuyante au point d’avoir déjà enchaîné plusieurs verres à la suite. Intéressant, elle commanda un verre à la Scrutella. L’alcool rendra peut-être cette soirée plus amusante après tout.
Pyrotechnie féerique

©BBDragon

HRP :

Elle s'ennuie terriblement.
Elle est d'accord avec Hope sur le fait que Logan est un fragile. (désoler.)
Elle s'en va au bar, laissant Hope de coté.
Elle s'assoit sur un tabouret, proche de Marie et Bellamy pour mieux écouter leur discussion et commande un verre.
Logan C. Alduin
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 GExjD
Taille de l'équipe : 16
Région d'origine : Hoenn
Âge : 19
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 2166
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 GExjD
16
Hoenn
19
58
75
2166
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 GExjD
16
Hoenn
19
58
75
2166
Logan C. Alduin
est un Scientifique Chercheur Pokemon

Event #3,

Pyrotechnie Féerique !

Avec pleins de gens
le 31/12/2018

J’avais un peu peur d’avoir fait mal à Yuna, mais elle me rend mon étreinte et essaie de me consoler.
J’en avais bien besoin. Je prenais sur moi depuis tout ce temps sans jamais me plaindre mais aujourd’hui je suis au bout. J’ai accumulé trop de sentiments négatifs en si peu de temps, mais chacune de mes larmes m’en débarrassent peu à peu cassant l’armure qu’il s’était fait avec. Un cœur noirci par la jalousie, le mépris, la violence, la tromperie, la manipulation. Toutes ces choses qui ne sont pas moi, sui ne font pas parti de moi.

Et pourtant.

J’ai tabassé Salomé au lieu de parler avec elle et de comprendre pourquoi elle m’en voulait tant. J’ai tabassé mon meilleur ami sans même lui laisser le temps de s’expliquer. Je suis devenu jaloux du cousin d’Ana au lieu d’apprendre qu’il était. J’ai frappé mes propres Pokémons au lieu d’accepter leur aide. J’ai frappé Ana au lieu d’accepter sa main tendue.

Je suis le pire.

Comment elle veut que j’aille bien avec tout ça ? Oui, elle est là, mais elle aussi je l’ai blessée… Je l’ai fait souffrir.

Pourtant, sa présence me fait du bien. Plus mes larmes coulent, plus je me sens détendu. Jusqu’à ce que mes bras se desserrent d’eux même. Elle se met à reculer et attrape mon visage dans ses mains pour encore me consoler. Et me dis qu’elle sera toujours là pour moi… Mais elle ne sait pas… Je dois au moins lui dire. La vérité.

J’attrape ses mains et les retire de mon visage.

-Promets moi que tu vas rester aussi gentille et attentionnée avec moi.

J’ai peur de la perdre, mon unique amie de l’académie, mais elle doit savoir.

Je m’assois par terre adossé contre le bâtiment avant de lui raconter. Je baisse la tête, honteux, et commence mes explications.

-Il faut que tu sache que lors de l’incident de l’île, j’ai vu Ana et Salomé s’embrasser et j’ai vu flou. Je voulais récupérer Ana à tout prix. Quelque soit le moyen. Et puis je t’ai croisé.

Des larmes se remettent à couler.

-C’est à ce moment que j’ai pensé à un plan pour la récupérer. Me rapprocher de toi pour la rendre jalouse. Je pensais pas à un seul moment que tu allais tombé amoureuse de moi. Pas de quelqu’un comme moi.

Le flot double d’intensité. J’ai peur de sa réaction, vraiment peur, bien plus que de la colère d’Ama et Lucifer en même temps. Mais j’ai besoin qu’elle sache pour que je puisse avancer.

-Je suis désolé. Je mérite pas que tu sois aussi gentille avec moi. Pardonne moi.

Je tremble comme une feuille en attendant sa réaction. Comme si mon passé était mon pire cauchemar et qu’il venait me hanter aujourd’hui.



hrp :
Logan dévoile la vérité à Yuna sur son rapprochement soudain de cet été envers elle.
Si vous êtes proche du bâtiment vous pouvez entendre (si vous le désirez) la confession de Logan[/color].
Yuna Frostheart
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Yunaic11
Taille de l'équipe : 32/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 80
Jetons : 5388
Points d'Expériences : 2822
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Yunaic11
32/38
Hoenn
17 ans
80
5388
2822
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Yunaic11
32/38
Hoenn
17 ans
80
5388
2822
Yuna Frostheart
est un Topdresseur Spé. Type
Pyrotechnie Féerique

Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4 Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4 Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4
Event 3
♬♪♫♩♫♪♬

Logan semble finalement se calmer, ses larmes cessant de couler au fur et à mesure que le temps passe. Pourtant je sens qu’il y a autre chose, je le sens ou plutôt je le vois dans ses yeux. Il réfléchit, il réfléchit énormément, mais ce n’est guère étonnant au vu du contexte. Avec ce qu’il vient de faire, et ce qu’il doit ressentir en ce moment, c’est normal qu’il se pose des questions sur lui, qu’il réfléchisse à ce qu’il a fait. Je garde toujours ce doux et fin sourire sur mes lèvres, je ne dois pas flancher, pas devant Logan.

Ce dernier a du mal a croiser mon regard tout à coup, comme s’il me fuyait…qu’est-ce qui lui prend d’un coup ? Est-ce qu’il a compris pour mon attitude ? Est-ce qu’il a remarqué que quelque chose clochait ? Je ne suis pas des plus rassurée quand il prend mes mains dans les siennes, pour les retirer de ses joues. C’est à ce moment qu’il me demande de lui promettre de rester la même avec lui, toujours aussi gentille et attentionnée…Bon il n’a rien remarqué, c’est déjà ça, mais alors pourquoi il me fait promettre ça ? J’ai le sentiment qu’il me cache quelque chose, quelque chose d’énorme et de douloureux.

-Je te le promets Logan…mais dis-moi ce qui te tracasse. Tu peux tout me dire, tu sais que je ne te jugerai pas.

Qu’est-ce que je suis censée faire d’autre ? Je suis l’une des seules à encore croire en lui, à vouloir lui donner une deuxième chance, je ne peux pas lui tourner le dos alors qu’il va si mal. Je le regarde s’éloigner un peu pour s’adosser au mur du cabanon, et de se laisser tomber pour s’asseoir au sol…Il commence à m’inquiéter là, je n’aime pas ses réactions. Pourquoi il ne veut pas me regarder dans les yeux ? De quoi peut-il bien avoir peur ? Il me semblait déjà lui avoir prouvé que ce ne serait certainement pas moi qui le jugerais…

C’est alors qu’il commence à parler, qu’il se lance dans ses explications. Je l’écoute sans rien dire, il me parle des événements de Lansat, du baiser entre Ana et Salomé, de son désir de récupérer sa petite amie. Mais je ne vois pas le rapport entre notre rencontre et ces événements, c’était le fruit du hasard si nous nous sommes rencontré, dans cette pièce que la Team Rouage utilisait pour contenir tous ces pokémons…

Je vois les larmes couler le long de son visage et je comprends enfin…ou plutôt j’accepte enfin de voir la vérité. Je la connaissais déjà pour être honnête, au fond de moi je l’ai dès le moment ou m’il m’a tout avoué sur l’ile de Cobaba. J’en ai encore plus eu la certitude dans cette chambre à Nénucrique quand il m’a repoussé. Mais j’ai toujours refusé de voir la vérité en face…je ne voulais rien voir parce que…parce que je l’aime tout simplement. Je voulais tellement croire, tellement espéré qu’il pourrait y avoir quelque chose entre nous deux, que j’ai fait l’autruche face à la vérité : Il ne s’est rapproché de moi que dans l’optique de rendre Ana jalouse, et la récupérer.

Bien que son plan était douteux, il n’avait pas prévu que je tombe amoureuse de lui. Qui l’aurait pu en même temps, même moi je ne l’ai pas voulu quand j’ai su qui il était pour Ana…Mais c’était trop tard, j’étais déjà prise au piège de mes sentiments. Je m’étais engagée sur une route, et je ne pouvais plus rebrousser chemin…Je comprends mieux pourquoi mes pokémon ne lui faisait pas confiance, ils l’avaient senti. Je pensais que c’était juste parce qu’il en aimait une autre que mon équipe lui menait la vie dure, parce qu’ils savaient que c’était une histoire impossible. En réalité ils avaient compris que je n’étais qu’un pion pour Logan, et ils se sont mis en tête de me protéger, Ama et Lucifer en tête de ligne.

Je ne bouge pas, fixant le jeune homme qui pleure à chaude larme, les yeux rivés vers le sol. Il a trop honte pour me regarder en face, et honnêtement il y a de quoi. Mais…Je ne lui en veux pas. Ce n’est pas normal, une telle nouvelle…ça devrait me mettre dans tous mes états, je devrais ressentir un puissant mélange de colère, de tristesse, de haine, de chagrin. Mais là rien, je n’ai pas envie de pleurer alors que j’ai été trahie, je n’ai pas envie de le frapper alors qu’il m’a utilisé…Je ne ressens strictement rien.

Mes yeux se posent sur Hestia qui me regarde ainsi qu’Astrega avec une mine des plus inquiètes. Deux bonnes minutes se sont écoulées depuis que Logan a parlé, et je n’ai toujours rien dit. Hestia comprends que je ne vais pas bien, et pour le première fois depuis qu’elle connait Logan, elle s’énerve contre lui. Elle se gonfle et crache des petites flammèches, signe qu’une grosse attaque feu va bientôt le frapper. D’ailleurs, Astrega aussi commence à s’énerver, rejoignant le mouvement de ma Pyronille…heureusement pour Logan, Lucifer et Ama ne sont pas de sortie, sinon il serait déjà mort dans d’atroce souffrance.

-Hestia, Astrega ça suffit.

Mes deux pokémon feu me regardent stupéfaites, je leur fait un non de la tête, les intimant à revenir à côté de moi, alors que je dépose Mei au sol. Je me redresse et mon regard se pose sur Logan, qui semble attendre ma réaction.

-Je ne vais pas te mentir Logan…Je suis déçue. Déçue que tu ais songé à m’utiliser…

Je me suis jurée de tout faire pour le voir heureux, même si c’est dans les bras d’une autre. Mais il est clair que maintenant c’est trop tard. Je ferme les yeux et secoue la tête doucement, j’ai été le dindon de la farce au final.

-Mais je te remercie. Tu as au moins eu l’honnêteté de me l’avouer et comme on dit ‘’faute avouée à demi pardonnée’’. Je ne t’en veux pas rassures-toi…

Mais rien qu’à dire ces mots, je comprends d’un coup leur sens. Comment je peux le pardonner si vite ? Pourquoi est-ce que je ne ressens rien ? Pourquoi je n’arrive même pas à être un peu en colère contre lui, comme toute personne normalement constituée…Qu’est-ce qu’il m’arrive à la fin ? On dirait une machine sans sentiment qui parle là ! Je ressens comme un énorme vide en moi, un gouffre qui ne cesse de grandir de seconde en seconde. Je ne peux pas rester là, il faut que je réfléchisse, il faut que je comprenne, et je ne peux pas le faire avec Logan dans les parages.

-Je suis désolée Logan mais…il faut que je réfléchisse.

Sans crier gare, sans même lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, je commence à partir en direction de la foule, espérant trouver une personne qui pourra m’aider à comprendre. Le tout sous le regard médusé de mes pokémon et de Mei qui ne savent pas quoi faire.


Hrp :
Yuna écoute Logan, et apprends qu'il s'est servie d'elle.
Elle ne lui en veut pas, et s'inquiète de sa propre réaction
Elle part quasiment en courant pour rejoindre la foule (libre à vous d'interagir avec elle)


 
You can never
turn back


Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4231
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4231
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4231
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
GINJI LABELVI

rp commun
« Pyrotechnie féerique »

Mes paroles ne paraissent pas convaincre le Lampéroie, qui baisse piteusement la tête. Un doux sourire aux lèvres, je tente tant bien que mal de lui remonter le moral.

« -Allez, ne t’en fais pas ! Ce n’est qu’un jeu...
-Lamp...
-En plus ce n’est que de la chance. Ce n’est pas comme si t’y pouvais quelque chose.
-… Roie ?
-Mais oui, t’inquiètes !
-Viskuse.
-Tu vois ? Même Watson le dit ! » je pointe le Pokémon de Haru du doigt comme pour le confirmer, et enchaîne « Et si c’est juste le prix qui t’intéresse, on peut trouver plein de trucs intéressants dans les magasins alentours… Donc cesse de faire cette petite tête bougonne, d’accord ? »

Il redresse doucement les yeux, se laissant convaincre par le discours, et je lui caresse délicatement le sommet de la tête en guise de réconfort.

« -Et bah voila, je préfère ! Allez, on n’a qu’à aller de ce pas sur un autre étalage… » je me redresse, et me retourne brusquement « WAIT, Watson ?! Depuis quand tu es là ?! »

Ah je suis unanime, c’est bien le Pokémon de Haru. Ce qui irrémédiablement implique que…

« -Haru ! Tu es là ! »

Eh ! Évidemment, qu’il est là ! Son Viskuse ne serait pas venu de lui-même vers moi, ça serait bizarre… Je salue vivement le Phyllali dont l’expression laisserait presque croire qu’il a vu un Tutafeh, et ne réalise qu’après coup que c’est peut-être la première fois que nous nous croisons depuis mon retour à l’académie. Hmm, ceci doit expliquer cela.

« -Mieux que la dernière fois, apparemment. » dis-je sur le ton de la plaisanterie, avant de me gratter la tête d’un air gêné « Hmm, franchement ça fait bizarre. Mais je me dis que ça passera avec le temps ~ En plus son festival m’a l’air assez chouette, donc... » je me retourne pour appeler mes autres Pokémon, restés en retrait « Oz ! Euphie ! Venez voir qui est là ! »

Bien que Arlo, Lucina et Châtaigne s’approchent aussi, c’est surtout le Raichu d’Alola et la Pikachu qui l’accompagnent qui vont, le plus facilement, reconnaître le jeune homme avec qui ils ont aidé les Pikachu de la Forêt Jaune à retrouver leur place. Le toisant d’un air parfaitement neutre, et tentant sans doute de paraître le plus poli possible, Oz tend alors une patte rigide à Haru, profitant d’être en lévitation sur sa queue pour s’élever à sa hauteur.

« -Bonjour humain. »

Effectivement, on a fait moins formel – un peu comme Euphie qui lance plutôt un cri enthousiaste en guise de salutations. Mais je ne vais pas non plus reprocher à mon starter de s’essayer à la bienséance humaine, et enchaîne donc la conversation.

« -Et de ton côté, comment ça se passe ? » je me penche un peu sur le côté en voyant le plateau de jeu derrière lui « Je vois que tu as perdu, toi aussi... » je me tourne vers Mjöllnir « Tu vois, c’est normal !
-Laaaamp ! »

Je croise mes bras derrière la tête, manquant de me frapper mon propre bras avec le hagoita, et souris au blond.

« -Peut-être même qu’on ne peut juste pas gagner. Ca te dit qu’on aille voir ailleurs ? Après tout, on commence à avoir l’habitude de visiter ce genre d’échoppes typiquement Johtoïte, non ?... »

Entre notre escapade là-bas et la Johto Event, il faut croire que cette culture a le don de nous rapprocher, Haru et moi. Nous nous mettons donc en marche parmi les ruelles bondées, ce qui ne nous empêche heureusement pas de continuer la conversation.

« -Techniquement je devrai te demander comment tu t’en sors dans la coordination, mais… Héhé, tu te doutes bien que ce qui m’intéresse, ce sont les combats. Tu m’avais dit par texto que tu voulais te remettre sérieusement à ton entraînement de spécialiste Eau, tu t’en sors ou pas ?  » je lève les yeux au ciel, pensif « -Ah, c’est vrai qu’on avait dit qu’on devait faire un affrontement... »

Malheureusement, on ne peut pas dire que les événements depuis notre dernière rencontre (ou avant dernière si on exclut sa visite à l’hôpital) nous l’ont permis. Dire que si les choses s’étaient plus mal passées encore, nous n’aurions pas eu tout court la possibilité d’un jour livrer ce match…

Hmm…

Alors que nous traversons la place du village, je m’arrête subitement, et dévisage Haru en une profonde réflexion. Je reste ainsi immobile pendant quelques secondes, pesant le pour et le contre de la situation, avant de hausser les épaules.

« -Tu sais quoi ? »

Je recule d’un bond, laissant un petit espace entre nous, puis passe une main sous mon kimono.

« -Le sort nous l’aura prouvé, nul ne sait ce qui nous attend demain. Donc… ! »

J’en tire une Pokéball, qu’après avoir jeté en l’air (juste pour le style), je rattrape, et tends ensuite en direction de mon camarade.

« -Hagawa Haru, je te défie en duel, ici, et maintenant ! » mon sourire se fait plus grand et malicieux alors que je ramène la sphère à hauteur de mon visage  « Ça serait un beau moyen de finir l’année en apothéose, tu ne crois pas ?... » je hausse les bras  « Enfin, c’est comme tu veux. Je ne voudrai surtout pas te forcer la main.
-Lamp !
-Raaaay! »


Mjöllnir et Lucina n’ont visiblement pas l’air contre une petite échauffourée. Reste à savoir ce qu’en pense le Phyllali...

HRP :
-Ginji croise Haru. Ils papotent en se dirigeant vers la place du village.
-Ginji défie Haru en duel because [reason]




« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Hagawa Haru
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Tumblr_inline_mxrm54BUyO1s46qka
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 51
Jetons : 3190
Points d'Expériences : 1738
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Tumblr_inline_mxrm54BUyO1s46qka
15
Unys
15
51
3190
1738
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Tumblr_inline_mxrm54BUyO1s46qka
15
Unys
15
51
3190
1738
Hagawa Haru
est un Coordinateur Performer

PYROTECHNIE FÉERIQUE
All
Encore une fois, Watson m’aura conduit à Ginji, est-ce qu’ils sont liés tout les deux par télépathie ? Je pense pas quand même… Eh puis ça se saurais si Watson avait des pouvoirs télépathique, ou quelque chose dans le genre ! C’est sans doute le fait que c’est un véritable détective ! Enfin, ça n’empêche qu’il ait le don pour trouver Ginji n’importe ou et n’importe quand… Il ne l’espionnerait pas au moins.. ?! Ahah, je dois encore voir plus loin que je le pense, comme a mon habitude.


Les pokémons de Ginji sont la aussi, d’ailleurs voila Oz tout beau dans sa nouvelle évolution, c’est la première fois que je croise un Raichu d’Alola, c’est vraiment particulier ! C’est comme voir un gros pikachu léviter sur place… (Hmm, c’était pas un peu ça en fait ?). Il vient même me saluer d’un très neutre « Bonjour humain. » … un peu flippant mais j’imagine que c’est normal, je crois ? Je suis plus habitué aux crie d’Euphie, ça c’est un pikachu normal ! Remarque je devrais avoir l’habitude avec Charles et ses théories sur la création du monde, la société et blablabla des trucs beaucoup trop ennuyant pour moi !


« Ahah, je vois que tes pokémons sont en forme. Je vois que je suis pas le seul à me dire qu’on ne peut pas gagner à ce jeu, de toute façon les jeux de hasard c’est pas ma vraiment ma tasse de thé, alors oui pourquoi pas aller se promener !»


Sur le chemin, Ginji me parle du message que je lui ai envoyé par rapport a mon parcours de topdresseur, avant de repenser à la dernière fois où je lui avais dit que ce serait sympa un jour de s’affronter, ahah même si je suis pas encore prêt pour l’affronter de si tôt, il doit avoir tellement plus d’expérience que moi en matière de combat. C’est vrai qu’au final la coordination m’aide beaucoup, après tout c’est presque la même chose sauf qu’on oublie le coté « jolie » derrière, enfin si on voulait résumé ça simplement.


« Pas trop mal, disons que je connais les grandes bases, mais j’ai encore beaucoup à apprendre ! Je vais essayer de m’amélioré pour peut-être rattraper un jour ton niveau ! C’est juste qu’une question de… euh… motivation. »



Ahlala je me vois dèja a relire mes bouquins de stratégies sur les effets de chaque attaque.. Bouhouhou… Nous arrivions vers la place du village, même si les décorations pour le nouvel an étaient vraiment magnifiques, les lampions qui viennent éclairer cette soirée accompagnée de cette légère couche de neige qui donnait une impression de poussière étoilée sous la lueur des lanternes, ce cadre était vraiment féerique ! Tiens pourquoi Ginji s’arrête tout à coup.. ?


« Euh.. ça va ? »


Le Voltali semblait être parti dans un autre monde, il ne manquerait plus qu’un plan au niveau de son regard, puis d’un petit effet dramatique, pour rendre la scène beaucoup plus sérieuse. Personnellement j’avais du mal à dire si il avait eu une illumination ou juste qu’il avait oublié quelque chose.. Ah non, rien de tout ça ! Il veut juste me provoquer en duel, bon ça va… HEIN QU-QUE QUOI UN D-D-D-DUEL ?! ICI ? LÀ ? TOUT DE SUITE ?! MAINTENANT ?! Maaaaaaaais c’est que euh… bah… je suis pas prêt ?! J’ai mes pokémons, mais c’est que… deux minute il me faut un temps d’adaptation, et puis prendre une inspiration, puis je suis pas sur de savoir ce qu’il faut faire… Enfin si, ahalala la panique ! Du calme, ce n’est pas le moment de me dégonfler pour si peu, après tout il fallait bien que je tienne à mes résolutions… Disons que c’est la première étape de mon entraînement ! Mais c’est que j’ai pas de pose stylé moi…


« E-Eh bah, je relève le défi ! »


Oh par Arceus, c’est tellement nul ce que je viens de dire…Je n’ai pas le temps de choisir mon pokémon que Watson s’avance devant comme si je n’avais pas le choix, il n’affichait pas le même regard qu’il avait pour habitude, celui d’outre-tombe, non il était comme prêt à affronter Ginji, on aurait dit qu’il avait été prêt toute sa vie pour ce combat.. Oswin, sentant l’excitation du combat montait, s’échappa de mon étreinte pour poser a fièrement à côté du Viskuse.


Tiplouf et Viskuse contre une Luxray et un Lampéroi à voir la motivation des pokémon derrière le Voltali. Stratégiquement parlant, on ne peut pas dire que mes chances, de gagner sont très faible ? Enfin, tant que j’ai plus de 0% de chance de gagner, alors il y a de l’espoir ! Oswin et Watson étaient prêt a en découdre, alors je n'allais pas les décevoir !


« C’est bon j’ai choisi mes pokémons ! Tes règles sont les miennes, j’avais imaginé un autre moment et un autre endroit pour notre combat, mais j’imagine que ce n’est pas plus mal, comme milieu pour un affrontement. Je donnerais tout ce que j’ai, alors ne me fais pas de cadeaux ! »

Ah... Je ne le sens pas du tout ce combat. Enfin qu'est ce que je raconte ?! Je le sens très bien ce combat car je vais gagner, du moins tout faire pour gagner !




HRP :

Haru qui se prépare mentalement au combat de sa vie. (Enfin du moins c'est ce qu'il pense.)






PHYL THE POWER ! ≈ On part à l'aventuuuuure !
Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2451
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin



Pyrotechnie féerique
Décidément cette Erika est vraiment une personne à part. On n’en croise pas des milles comme elle et je dois dire que cela m’amuse bien. Au moins il y a toujours de la bonne humeur dans les couloirs, surtout que si je ne dis pas de bêtise c’est aussi la fondatrice du fameux club clap clap clap, club qu’a d’ailleurs rejoins Aria il n’y a pas très longtemps. J’avoue ne pas avoir très bien compris l’utilité d’un tel club mais si les filles s’y retrouvent et s’amusent alors je n’ai qu’une seule chose à dire : go ! D’ailleurs voilà Ariania qui revient vers nous, les bras chargés de divers trucs à manger. Décidemment elle ne peut pas s’en empêcher. Dès qu’il y a la moindre festivité il faut toujours qu’elle achète toutes les petites spécialités locales. En règle générale elle m’en passe un peu mais elle en mange la plus grosse partie. Je me demande bien où va toute cette nourriture.

En l’occurrence elle va par terre parce qu’avant même que je réagisse, ma meilleure amie se prend les pieds dans son yukata et s’étale de tout son long par terre. Habitués à ses nombreuses chutes, mon duo de souris électrique descend de mes épaules et court dans sa direction pour aller voir si tout va bien. De son côté, Erika s’approche elle aussi pour l’aider à se relever. Quant à moi, je n’ai plus qu’à ramasser ce qui n’a pas trop trempé dans la neige pendant que le reste va malheureusement à la poubelle. Je lui ai pourtant déjà dit que cela ne servait à rien d’en prendre autant d’un coup. J’enchaine sur les propos d’Erika a l’intention de la Pyroli.

Je n’aurais pas dit mieux. Toi-même tu as fait la remarque dans le dortoir qu’il n’était pas possible de courir correctement avec ces chaussures. J’ai récupéré ce que j’ai pu. Plus qu’à déguster. Tu peux en prendre Erika aussi !


Autour de nous, l’ambiance est des plus attractives. Il commence à y avoir de plus en plus de monde dans le petit hameau avec des yukatas tous aussi sublimes les uns que les autres. Je reconnais quelques-uns de mes amis dans la foule. Tout le monde a fait l’effort de se mettre sur son 31 (c’est le cas de le dire) pour fêter le passage à la nouvelle année. Une fois mes deux amis revenus sur mes épaules, je réponds joyeusement à l’ensemble du groupe.

Tu as raison allons-y ! Après tout c’est bien le seul jour de l’année où on verra autant de monde dans ce petit hameau.

Notre petit groupe finit par bouger de place à la recherche d’une activité à observer ou à pratiquer. Se frayer un chemin dans la foule n’est pas évident avec tout ce monde mais l’attention des gens finit par se focaliser sur un groupe de jeune fille en train de faire des pyramides. Extrêmement souple, il ne leur faut que peu d’effort pour plier leur corps à volonté, prenant des formes relativement flippantes parfois. Mais les constructions qu’elles parviennent à faire avec leur corps sont assez impressionnantes. J’en profite pour poser une question aux deux membres du club clap clap.

D’ailleurs les filles qu’elles seront les prochaines manifestations de votre club ? Vous allez organiser des événements ou des choses dans ce style ?


©️BBDragon


Résumé :
- Ida avec l'aide d'Erika relève Aria et ramasse ce qu'elle a fait tomber au sol
- Elle suit le mouvement lancé par la Givrali et bouge de leur place pour trouver un endroit sympa
- Elles s'arrêtent devant des gymnastes et en profite pour parler de l'avenir du club clap clap


Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Ginji Labelvi
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4231
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4231
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4231
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
GINJI LABELVI

rp commun
« Pyrotechnie féerique »

Comment ça, vous trouvez barbare de vouloir faire un affrontement Pokémon en pleine fête ?! Hmpf, je ne suis pas d’accord ! Déjà parce que si j’avais vraiment voulu être barbare, j’aurai lancé ce duel à Haru dès que nos regards se sont croisés, et sans même lui donner son avis, et ensuite… Quoi de mieux que de rendre honneur à nos partenaires que de leur permettre de s’illustrer dans un affrontement, au milieu d’un festival ?… Un concours de coordination ?… Oui mais moi je trouve ça nul ! Donc ! Baston !

Mon défi a le mérite de prendre le Phyllali de court. C’est vrai que ça sort un peu de nul part, désolé… Sauf que l’idée n’est pas du tout de bénéficier de l’effet de surprise, mais bien de mener un affrontement en bonne et due forme !

Bien qu’un bafouillant, il accepte, ce qui renforce un peu plus mon sourire. Il n’en faut pas plus pour que Watson décide de se placer entre lui et moi, visiblement prêt à en découdre. Très vite, il est rejoint par le Tiplouf de Haru, qui bondit de ses bras pour se placer juste à côté de son ami. Leur attitude me conforte dans ma décision de défier le garçon en duel, et je n’hésite pas à l’exprimer à haute voix.

« -Ahaha ! Ils sont chauds bouillants !  » mon sourire se défait alors que je réfléchis à ce que je viens de dire « … Euh, sans mauvais jeu de mot avec l’eau, hein. »

Le blondinet semble d’accord à l’idée de combattre avec eux, et j’approuve sa décision d’un hochement de tête. J’avoue être un peu plus surpris lorsqu’il déclare me laisser le soin d’établir les règles, mais je présume que devoir décider d’un format d’affrontement en plus d’en gérer un doit faire beaucoup pour lui. Lui-même le déclare, le moment n’est absolument pas celui escompté ! Mais tant qu’il n’y voit aucun inconvénient, ça ne devrait pas poser de soucis.

« -Ok ! On va faire simple, un combat solo, à deux Pokémon chacun. Et changements autorisés !  Si tu veux équiper un objet à tes compagnons, c’est le moment. »

Je me retourne alors, non seulement pour ne pas regarder ce que me prépare Haru, mais surtout pour moi-même décider des Pokémon que je vais envoyer. En vue de leur motivation, Mjöllnir et Lucina me paraissent tous désignés, mais…

« -Tu ne m’en voudras pas, Lucina ? Mais j’ai peur que t’envoyer au combat maintenant soit un tantinet… Euh… Brut ? »

Elle secoue la tête de droite à gauche, tout à fait contentée par l’idée d’assister au match. Je balaye ensuite l’ensemble des autres Pokémon présents, et réfléchis en même temps à ceux qui sont enfermés dans mon sac.

« -Hmm, voyons voir… Qui pourrai-je appeler en plus de Mjöllnir ?… »

Le Lampéroie s’agite, prêt à en découdre, sous les encouragements enthousiastes d’Euphie. Un court chemin de réflexion se fait dans mon esprit, et je finis par plonger ma main dans mon sac pour attraper une autre Pokéball, en plus de celle de l’anguille. Je la montre ensuite bien en évidence à Haru, l’autre main conservant la seconde sphère ainsi que mon hagoita.

« -Mon second partenaire sera White Lady, ma Pachirisu ! Et dernière info…. » je ramène mon bras le long du corps, une expression plus sérieuse sur le visage  « Je souhaite que ce combat se déroule sur un pied d’égalité. Par conséquent, mes Pokémon n’utiliseront aucune capacité du type Electrik pouvant infliger des dégâts aux tiens ! »

A ne surtout pas voir comme une preuve de laxisme. Si je lui fais cette proposition, c’est pour rendre cet affrontement plus sérieux encore qu’une simple succession de décharges électriques. Et puis, quel intérêt aurai-je à juste vaincre par efficacité du type ? Non, si je dois gagner, je me dois de le faire de façon grandiose ! J’espère que Haru a conscience que je ne lui fais pas là une fleur, mais une véritable déclaration de guerre...

Bon, ça reste un match amical, hein.

Les passants qui nous entourent ont dû sentir la tension palpable qui émane de nos pulsions combatives (ou alors ils ont juste entendu qu’on s’apprête à faire match), puisqu’ils s’écartent d’eux  même pour former un cercle de combat tout à fait adéquat. Haru et moi reculons et nous éloignons l’un de l’autre afin de simuler un véritable espace d’affrontement, sous les regards intrigués de quelques spectateurs. C’est donc parti pour un combat du nouvel an sur une place finement enneigée avec des dresseurs en kimono ! Très spécifique comme format de combat, je vous l’accorde.

J’avise la fontaine du village qui se trouve sur le côté de la zone du duel, et dont la surface a gelé à cause du froid. Aucun doute toutefois qu’il suffit de passer sa main au travers pour la briser, et pouvoir utiliser l’eau à son avantage… Il va donc falloir que je prête une attention toute particulière aux mouvements des Pokémon adverses.

« -Mjöllnir, en scène !  
-Péroie ! »

L’anguille lévite agilement pour se placer entre moi, Haru, et son premier Pokémon.

« -Tu es prêt ?… Alors que le meilleur gagne ! Mjöllnir, Enroulement ! »  

HRP :
-Haru et Ginji se lancent donc dans un match Pokémon sur la place du village. Ils sont dans un cercle formés par quelques spectateurs juste à côté d’une fontaine. Ginji a pour l’instant envoyé son Lampéroie.




« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Ilea Alezar
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5719-401-ilea-alezar-adulte
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5751-ilea-alezar-adulte
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 G5wu
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 25 ans
Niveau : 40
Jetons : 3365
Points d'Expériences : 1020
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3365
1020
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3365
1020
Ilea Alezar
est un Adulte Éducatrice Expérimentée


Pyrotechnie féerique
Il avait fallu attendre plusieurs longues minutes avant qu’enfin l’esprit d’Ilea se calme. Depuis qu’elle l’a revu en face d’elle, depuis qu’elle a pu se rendre à quel point il n’avait pas changé, à quel point il est toujours aussi beau avec ses quelques années en plus, des milliers de souvenirs lui sont revenus en tête, des souvenirs qu’elle avait caché au fond d’elle-même, comme le chapitre tragique de son roman préféré. Elle aurait pu se souvenir de tous les bons moments qu’elle a partagé avec lui. De toutes ces fois où elle a ri en sa compagnie, toutes ces fois où elle lui souriait comme elle n’avait jamais souri à personne, toutes ces fois où il lui a donné la confiance nécessaire pour ne pas affronter ne serait-ce qu’un peu ses parents. Toutes ces fois où Enzo l’a rendu un peu plus belle, un peu plus fière, un peu plus forte.

Non, à la place, ce n’est que sa descente aux enfers après son départ qui lui est revenu en tête. Cette soirée qu’elle a passé à courir à travers les rues de la capitale de Sinnoh, à la recherche de la moindre trace de son petit ami. Cette soirée qu’elle a passé au port d’Unionpollis à pleurer à qui voulait bien l’entendre. Cette soirée où il l’a laissé en larmes sur la plage, attendant le raz-de-marée. Cette soirée où elle regardait l’horizon, à la recherche du moindre signe de sa présence. Cette soirée où elle a fini par rentrer chez elle dans un état minable, ravagée par la peine. Cette soirée où sa mère l’a giflé, comme pour rajouter une couche de plus à l’humiliation déjà subie.
Cette soirée où elle s’est écroulée comme un château de sable.

Les larmes dévalaient sur ses joues, sous le regard désabusé de Kayla, n’ayant pas mis longtemps à comprendre qui aurait pu mettre Ilea dans cet état. La Feunard d’Alola finit elle aussi par comprendre où est le problème. Un problème encré depuis déjà bien longtemps, et qui ne disparaitra pas comme ça. On n’oublie jamais son premier amour. Petit dicton insignifiant mais tellement vrai.

Pourtant, les larmes dévastatrices qui frappent son visage prennent petit à petit une autre tournure. Elles coulent, encore et encore, résidus de sa tristesse. Mais le seul sentiment qui anime la rousse en ce moment, c’est une colère sans commune mesure. Elle est en colère, contre lui et ce qu’il lui a fait. Des sentiments contraires l’animent mais celui-ci finit par dominer. Une profonde colère qui va finir par exploser si elle reste là assise au sol, le visage caché dans les manches de son kimono.

L’apparition d’Henry à ses côtés l’oblige à relever un peu la tête, le fixant sans trop comprendre. Que fait-il là ? Pourquoi s’est-il senti obligé de se rapprocher d’elle pour voir ce qui la tourmentait ? A cause de ses cheveux ? Ilea ne relève même pas et laisse la pokemon du barman s’approcher d’elle pour se coller contre son corps. Ne réagissant pas plus que ça, la demoiselle se contente de tourner son visage vers son interlocuteur. Les larmes ont enfin cessé mais son visage toujours rougi par la vague précédente ne peut que la trahir. Alors elle écoute, sans répondre, à la recherche des mots justes. Elle a l’impression que si elle n’y réfléchit pas assez, ses mots ne seront que colère et tristesse.

Mais avant qu’elle les trouve enfin, une autre personne fait irruption. Caroline. Bien sûr que la blonde finirait par venir. C’est évident. Les deux femmes sont amies après tout et Ilea se doutait bien qu’une histoire d’ex ne suffirait pas à arrêter la jeune femme avec laquelle elle vit désormais. Sa colocataire cherche les bons mots, tente de s’excuser à sa façon, mais finalement il n’y avait bien que Caroline pour lui arracher un sourire dans cette situation. Alors, elle tend la main, récupérant le cadeau de la blonde avant de se relever. Il n’est pas question que son amie parte sur un malentendu qu’elle peut instantanément dissiper.

Caroline je n’ai pas du tout l’intention de rompre notre collocation. Cette histoire…c’est entre Enzo et moi, pas entre toi et moi. C’est sûr, ça m’a fait un choc en le revoyant. Je ne m’y attendais pas du tout et j’ai un peu été submergée par mes émotions. Mais notre passé commun remonte il y a 5 ans, je suis passée à autre chose. Alors maintenant va profiter de la fête avec lui, il doit t’attendre. De toute façon je ne peux pas te le reprocher, je suis moi-même sortie avec lui pendant 1 an, je connais ses charmes. On se revoie tout à l’heure pour le passage officiel à la nouvelle année ?

Un autre sourire et une étreinte entre les deux jeunes femmes plus tard, dans laquelle la rousse a elle aussi glissé son cadeau dans les mains de son amie en remerciement du sien, la blonde va rejoindre Enzo, ne laissant plus qu’Henry et Ilea seuls derrière cette petite maisonnette. D’un geste, l’éducatrice rappelle dans leurs pokeballs ses deux pokemons. La suite de la soirée se fera sans eux. La rousse risque d’avoir pas mal de chose à régler ce soir, entre autres une discussion sérieuse avec celui qu’elle appelait autrefois Blue. Mais en attendant, elle a besoin d’une chose. Et cette chose, Henry peut très facilement lui offrir.

Si ton offre tient toujours je veux bien un cocktail. Un truc fort mais pas assez pour m’assommer. Je tiens bien l’alcool mais j’ai besoin de toute ma tête pour la suite de la soirée.



©️BBDragon

Résumé :
- Ilea pleure et se rappelle de son histoire d'amour avec Enzo, particulièrement de leur rupture. Elle finit par laisser la colère qu'elle a contre Enzo prendre le dessus sur sa tristesse
- Henry arrive, elle l'écoute mais ne répond rien
- Caroline suit et l'éducatrice la rassure en lui disant qu'elle n'a pas du tout envie de rompre leur colocation, cette histoire ne regardant qu'elle et Enzo
- Une fois Caroline repartit, Ilea demande à Henry s'il veut bien lui offrir un verre de quelque chose de fort.



Alezar Ilea
L'échec n'est qu'une opportunité de recommencer plus intelligemment ~
Josh Aéris
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3650-0266-josh-aeris-un-revenant-affecte-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-adulte
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 S-l300
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kanto
Âge : 21
Niveau : 40
Jetons : 1083
Points d'Expériences : 1155
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 S-l300
8
Kanto
21
40
1083
1155
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 S-l300
8
Kanto
21
40
1083
1155
Josh Aéris
est un Adulte Colonel de la 24ème
Tu crucifié sur ton lit, avec un grand soupire, tu regardes le plafond. Tes côtes te font encore souffrir depuis ce concert. Difficile pour toi de reprendre une véritable activité physique, tu as l’impression d’être un oiseau en cage. Même si tu as pu reprendre les patrouilles en tête qu’opérateur radio, ça t’emmerde au plus au point de ne pas pouvoir intervenir physiquement lors de tes patrouilles. Tu te dis que c’est mieux de te reposer, mais bon. Quel ennui. Ton lieutenant t’a obtenu une semaine de vacances, te permettant de jouir de temps libre pour le nouvel an. Une sortie que tu n’as pas expérimenté depuis un bail, te rappelant par la même occasion que Bob est devenu un Brutapode il y a deux ans. Sacré bob… si seulement tu pouvais croiser Ida, tu sais qu’elle est dans les parages, mais tu n’oses pas la contacter… Toute cette absence sans rien dire.

-Allez, bouge-toi le cul Josh, profite un peu de tes vacances

-Hoy ça va Ringabel

Le ricanement de Delta dans un coin semble confirmer les propos de ton leader militaire. Tu soupires longuement avant de te relever dans une grimace. C’est si désagréable. Si seulement tu pouvais bénéficier des soins d’Alex. Mais ce n’est pas acceptable, bien que ce soit une amie très proche… Trop proche… Bon ok t’en es amoureux et t’as pris un next, car t’es un sombre petit sac à merde. Meeeeeeeeeeh bon. Shits Happens. Tu peux toujours la côtoyer en temps qu’amie, mais cela te fait quand même souffrir, mais c’est toujours mieux que de vous ignorer sauvagement comme en novembre.

Tes doigts passent lentement sur ta cicatrice à l’oeil, tu décides de te préparer, une douche et enfiler un kimono noir très simple avec une ceinture blanche. Tu n’es pas en patrouille, tu te refuse donc à prendre Arès et Tyr, tout ce monde après le concert, il vaut mieux prendre un peu de temps pour les habituer à nouveau aux endroits densément peuplés. Enfin prêt, tu sors Sarin de sa pokéball, gardant celle d’Aconitine à la ceinture. Avec Delta et Ringabel, tu sais qu’il ne t’arrivera rien et tu as bien envie de faire profiter du ciel nocturne à ton Nosféapti. Enfin prêt, tu prends la route du paisible village dans la montagne. Il y a foule sur la route, des familles, des gens seuls, certains viennent même en pokémons volants. Avec un sourire tu libères Bob avant de monter sur son dos, il est une monture formidable après tout. Delta et Ringabel se décident à faire la course, depuis toujours règne une certaine rivalité entre eux. Ce Coatox et ce Gallame n’auront de cesse de s’affronter jusqu’au jours où l’un triomphera sur l’autre en arène.

Finalement, le village est en vue, mais pour ne pas trop déranger avec tes pokémons, Bob regagne sa pokéball. Il y règne une douce ambiance, une chaleur humaine vraiment apaisante. Mais cette foule et ces vêtements amples, quelle angoisse pour tes collègues qui doivent bosser ce soir. Ils doivent être en civil, pour éviter de créer une certaine tension.

-Qu’est ce qu’on fait ?

-On va se balader un peu. J’ai faim d’ailleurs, j’vais vous prendre un truc à graille.

Il n’en faut pas plus à ton trio de pokémons pour s’avancer dans les allées et demandes deux soupes ramens et pour ton Nosférapti une grosse boulette de viande. Un sourire aux lèvres tu ajoutes un troisième ramen avant de payer le tout et de manger. Ça réchauffe le coeur, apaise les tensions. Un bon repas c’est toujours très agréable. Après ce bref instant de répit, tu te lèves pour reprendre ta route. Cependant, celle-ci est interrompue par un lézard chromatique qui te passe au coin de l’oeil. Tu te retournes, Delta et Sarin l’ont aussi senti, c’est assez étrange comme sensation, de croiser un pokémon et de savoir, mais en même temps tout ignoré. Par ailleurs, c’est au même moment que tu percutes une jeune demoiselle en kimono. Ses cheveux bleus et la blancheur de sa peau. Elle a peut-être trois ou quatre ans de moins que toi, tu le juges par sa croissance, mais il faut reconnaître qu’elle fait plus âgée. Tu n’oses pas trop t’avancer à dire qu’elle a le visage fermé et un regard polaire, pourtant tous ses pokémons sont du type feu. Tu as un sourire presque attendri d’un coup.

-Heureux de savoir qu’à P.C on a su trouver des héritiers aux premières générations de spécialistes types.

Elle est loin, cette époque glorieuse. Allen, Yuki, Ikiala, Ren, Orren, Ruby, Kaeko, Ginji et peut-être toi dans une bien moindre mesure. Tous ces noms dont tu as donné le nom avant sont des dresseurs de talent qui ont certainement su progresser au sommet de leur art. Bien que tu ne saches pas ce qu’il est advenu de Ginji. Tu as lu des articles sur Orren et Ruby, ils sont installés à Unys à présent, chez Watson, rien de surprenant pour le dresseur le plus intimidant de la première année… et son Carchacrok… Tu en frisonnes d’horreur. Pourtant, c’est un sacré mec, le coeur sur la main et assez compréhensif. Le fameux Tritox réapparaît à côté de la demoiselle, c’est donc sa dresseuse. C’est un pokémon que tu désires avoir dans ton équipe, c’est certain. Ton Coatox est rangé à tes côtés, comme toujours il a ce regard assez dédaigneux, à côté de ça Ringabel s’avance, le Gallame chromatique engage la conversation.

-Faut pas avoir un regard pareil. Surtout, quand on est entouré de pokémons aussi chaleureux.

-Je vois que ton évolution ne t'a pas fait mûrir. Loin de là. Tu observes la petite. Désolé de t’importuner, mais je peux te poser quelques questions sur P.C, je pense qu’elle a du bien changer depuis mon départ. Est-ce que le spécialiste type Ginji Labelvi est toujours à l’académie ? Et une médic du nom d’Idalienor Edelwen ?

Si ça se trouve elle n’est pas étudiante, mais voir autant de pokémons feu autour d’une même personne, c’est rarement un hasard.

HRP :

Josh arrive avec son Coatox / Gallame / Nosférapti
Josh tamponne (en octogone) Yuna.
Josh commence donc à discuter avec elle.
Hagawa Haru
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Tumblr_inline_mxrm54BUyO1s46qka
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 51
Jetons : 3190
Points d'Expériences : 1738
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Tumblr_inline_mxrm54BUyO1s46qka
15
Unys
15
51
3190
1738
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 Tumblr_inline_mxrm54BUyO1s46qka
15
Unys
15
51
3190
1738
Hagawa Haru
est un Coordinateur Performer

PYROTECHNIE FÉERIQUE
All
Un combat solo, deux pokémon j’imagine que ça devrait le faire, je sens la tension montait en moi. Hmm, je vais pas faire de remarque sur sa blague sur les pokémon eau, et je m’aviserais de dire que les siens ont l’air chargé à bloc pour le combat. Ginji se retourne vers ses pokémon, j’imagine pour réaliser quelques changements de dernières minutes, moi qui pensait qu’il allait prendre naturellement sa Lucina. Il brandit une autre pokéball de son sac, avant de me la montrait en évidence. Son deuxième pokémon sera sa Pachirisu White Lady. J’imagine qu’il voulait rendre le combat plus équitable… Il n’était pas obligé après tout, il aurait très bien pu utiliser sa Luxray, c’est vrai que le combat aurait tourné différemment, mais quoi qu’il en soit, c’est son choix, et je ne vais pas m’en plaindre ! Si ça n’avait été que ça, il s’interdit d’utiliser des attaques electrik ?! Hmm, ça réduit quand même en grande partie ces possibilités a ce que je sache… Hmpf ! Après tout, j’ai bien dit que ces règles étaient miennes, donc je n’y vois pas de problème, s’il veut se planter une épine dans le pied, c’est son choix, j’espère qu’il ne me prend pas à la légère au moins, je suis encore loin d’être à son niveau, mais j’ai quand même l’expérience de ma grand-mère et de sa sœur. Héhé, au final les conseils de la sorcière et du dragon me seront peut-être utile. Un groupe de personnes assez curieuse de ce qui tramait, s’était rassemblé vers nous, elle nous encerclait. Hein ?! C’est pas un règlement de comptes non plus ! Juste un combat en kimono, dans la neige, le dernier soir avant la nouvelle année dans une ambiance jothoïste, tout ce qu’il y a de plus normal !


« Très bien, c’est toi qui vois. Je n’y vois pas d’inconvénient, si tu essayes de me prendre à la légère, c’est une grossière erreur. Maintenant, c’est clair et net je ne peux pas perdre ce combat ! J’ai quand même reçu les conseils du dragon à Ébénelle ! On peut dire que ces coups de parasol, auront été efficace.»

Watson sera mon premier pokémon, il a l’air d’être très motivé d’utiliser toutes ces capacités, c’est l’occasion de tester les capacités qu’il a appris il y a peu. Je n’ai pas d’excuse s’il gagne, alors maintenant, c’est très clair, je dois gagner ce combat ! Enfin… c’est un combat amical hein n’y voyait aucunement une rivalité quelconque…

Mavis et Pénélope regardait attentivement le combat derrière, ce n’était pas leur genre les combats, mais cela restait toujours divertissant pour eux, quant à Oswin il se tenait prêt à agir au moindre changement de ma part. Le Tiplouf était encore tout jeune dans l’équipe, mais il m’avait déjà montrer à plusieurs reprises qu’il avait le goût du combat. Le Voltali envoya son premier pokémon sur le terrain, Mjöllnir. C’était un pokémon de ma région, donc rien de dépaysant pour moi, un type purement electrik, et très violent physiquement. Je sais exactement quoi faire ! Ginji attaque en premier, son Lampéroie utilise l’attaque enroulement, ça fait quoi déjà cette attaque ? Hmm… AH RÉFLÉCHIS ! Le Lampéroie s’enroule autour de lui, il a l’air de se concentrer sur ces forces. Ah… j’ai vraiment besoin de revoir les effets des attaques, de toute façon quoi qu’il fasse, ça n’a aucun intérêt avec Watson.

« Watson utilise feu follet ! »

Des flammes d’une lueur violettes émanent du corps du Viskuse, pour lui infliger une brûlure, c’est peut-être un pokémon bien bourrin, mais il devrait taper beaucoup moins fort avec la brûlure. Peut-être que je ne connais pas tous les effets des attaques, mais j’ai au moins pris la peine d’apprendre les capacités de mes pokémon.. C’est déjà pas mal, je dirais. Watson semblait se délectait de la souffrance du Lampéroie, dans son regard. C’était terrifiant. Est-ce que c’était un Viskuse détective ou le diable en personne ce pokémon ? Peut-être que j’aurais du plus faire attention à la description du pokédex… Enfin, restons concentrés ! Ginji a sans doute plus d’un tour dans son sac, ce n’est pas cette simple attaque qui va l’arrêter, ça tombe bien car moi aussi, j’ai encore d’autres cartes en main. Espérons qu’il ne ruine pas mon plan, avec sa contre-attaque… Aller, montre moi de quoi tu es capable, LoupioEclairé.





HRP :

FIGHT !






PHYL THE POWER ! ≈ On part à l'aventuuuuure !
Miriam Haere
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7489-509-miriam-haere-maybe-it-s-my-own-fault-as-usual-adulte
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7497-miriam-haere-aquali
Icon : Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 BXe08
Taille de l'équipe : 11 + 1
Région d'origine : Alola / Kalos
Âge : 31 ans
Niveau : 27
Jetons : 623
Points d'Expériences : 589
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 BXe08
11 + 1
Alola / Kalos
31 ans
27
623
589
pokemon
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 BXe08
11 + 1
Alola / Kalos
31 ans
27
623
589
Miriam Haere
est un Adulte Zoologiste


Ana et Miguel se regardent avant de saluer ce fameux Charlie. Je me doute qu'Ana a envie de continuer la discussion mais par chance, du moins pour moi, son cousin se fait attraper par l'un de ses amis. Il fait signe au revoir à la métisse, puis à Charlie et moi, avant de disparaître dans la foule. Ana hausse les épaules vers nous.

« Bon bah, je vous laisse aussi. A plus tard ! » dit-elle en souriant avant de tourner les talons.

Elle fait signe à ses pokémons de la suivre et disparaît à son tour. Je me tourne vers Charlie qui affichait un petit sourire gêné. Sourire que je comprends tout à fait, on me lance toujours ce regard quand on apprend que je suis la mère d'un enfant de 14 ans. Souvent, à mon âge, on peut avoir un môme de 5 ou 6 ans. Mais 14, ça provoque ce malaise de « j'ai été mère jeune ». Et moi qui pensait passer la soirée avec Charlie, il se fait soudainement accoster par deux jeunes hommes qui semblent bien le connaître. Ils ne font absolument pas attention à moi et me pousse sur le côté avant d'attraper l'assistant du maire et de l'emmener plus loin. Il tourne la tête vers moi en s'excusant. Je secoue les mains pour dire qu'il n'y a pas de soucis en guise de réponse. Me voilà donc seule parmi toute cette foule. Je me résigne à avancer et à parcourir les allées pour tenter de trouver un endroit où me poser et y rester jusqu'à ce stupide décompte.

D'un pas rapide, je me faufile à travers cette bonne humeur collective pesante. Quelle idée d'être venue ici, d'avoir acheté ce kimono qui me tombe sans cesse sur les épaules. Quelle idée d'avoir cru que ça serait une bonne idée de passer la soirée avec un parfait inconnu. Heureusement pour moi, je vois le meilleur endroit pour se réconforter: un bar. Je n'ai que du champagne dans le sang pour le moment, ça ne devrait pas virer au cauchemar si je consomme autre chose. Je pose donc mon arrière train sur une chaise et m'accoude au bar en soupirant. Je laisse mes longs cheveux bruns passer au dessus de mes épaules alors que je regarde les poké-serveurs concentrés sur leur tâche. L'un d'eux, un Machopeur, s'avance vers moi pour sans doute prendre ma commande.

« Servez-moi ce que vous avez. »

Parce que je n'ai absolument aucune idée de ce qu'ils peuvent bien servir. Le pokémon revient peu de temps après pour poser un verre en face de moi. Je l'attrape et y approche mon nez. C'est fort. Ça pique. Mais on fait avec. Je prends une petite gorgée et fais un peu la moue en sentant l'alcool descendre le long de mon œsophage avant de relever la tête vers le Machopeur.

« C'est parfait, merci. »

De la liqueur probablement. Et vu les nombreuses bouteilles qu'il y a dans le stand, j'en déduis que cela doit être des spécialistes. Mais je ne vois aucun humain. Le gérant n'est sûrement pas loin, enfin. Ca n'est pas vraiment mon problème. Non loin, je vois une femme, sûrement plus jeune que moi, évidemment- j'ai l'impression d'être la mamie du village- assise au bar, un air grave et sérieux scotché sur la figure. Et toujours un peu plus loin, une adolescente aux cheveux roses accompagnée d'une autre jeune fille. Bref, personne avec qui bavarder et se plaindre de l'enfer des fêtes de fin d'années. Que des marmots qui sourient et des gens qui pétillent de joie. J'attrape mon verre et le finis cul-sec avant de lever quelques secondes la main pour faire signe au Machopeur.

« Un deuxième, s'il vous plaît. »

En espérant que je ne finisse pas pompette. Je n'ai pas vraiment envie de descendre tout le chemin et de prendre un bus pour retourner chez moi. Dans le pire des cas, je chope Ana pour lui demander de me déposer à dos de pokémon, si je ne suis pas déjà ivre, allongée sur sol, jusque là.

Je tourne légèrement la tête pour pouvoir observer la foule. Je vois une fille passer prêt de moi en courant, suivie d'une Pyronille. Aaah, j'aime pas ces pokémon. Cette jeune adolescente ne m'est pas inconnu, peut-être une amie d'Ana, je ne sais pas. Un garçon plus âgé qu'elle lui rentre dedans. Il est accompagné d'un Coatox, d'un Gallame et d'un Nosferapti. Je fronce les sourcils, par peur qu'elle ait des ennuis. Mais apparemment pas, tant mieux. Enfin, bref. Je me re-concentre sur le Machopeur en train de servir.

hrp :
Miguel se fait emporter par ses amis et disparaît vers d'autres cieux, Ana décide donc de laisser sa tante seule et déambule dans les allées. Mais Charlie dépop à son tour. Donc Mimi est seule. Donc Mimi est partie au bar pour boire et oublier sa vie de mère célibataire nulle.

Et elle voit au loin Josh et Yuna -et surtout le Coatox de Josh- (vive la validation de carte \o/)


©BBDragon


Dernière édition par Miriam Haere le Jeu 31 Jan - 18:03, édité 2 fois


moodboard :
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 2 WemQw
Henry Reece
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7409-503-henry-reece-la-liqueur-ne-suffit-plus-termine-adulte
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7481-henry-reece-aquali
Icon : --
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh Vestigion
Âge : 28 ans
Niveau : 25
Jetons : 1372
Points d'Expériences : 674
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1372
674
pokemon
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1372
674
Henry Reece
est un Adulte Barman accompli
Au bar :

Pendant que le maître des lieux est absent, les deux barmans font donc leurs armes pour la première fois. C’est une marque de confiance. Le stand n’est pas très grand, assez sobre, il se démarque donc des autres souvent aux couleurs très pimpantes. Il reste un nom affiché en gros « The Vestal Forgiveness ». Attila par sa nouvelle carrure se voie contraint de manipuler des shaker beaucoup trop légers, pourtant, on parle là de shaker de 30 kilos, peut-être faudra-t-il passer au double ou plus. De son coté, Catherine sert les gens avec une infinie douceur. Dans un premier temps, il y a peu de passage, ce qui est normal, les gens mangent puis boivent, beaucoup de gens savent que les estomacs à jeun font ravages une fois remplis d’alcool. 

Catherine d’ordinaire si calme, panique un peu à l’arrivée de cette jeune demoiselle bien bien énergique, il faut dire que le duo est travaille dans un bar calme, où les clients à la voix sèche commande dans le calme ou se battent ivres. Alors la petite Scrutella à fait un petit bond de surprise face à Bellamy avant de lui servir à boire, mais pas dans l’ordre demander, avec trois verres de liqueurs, allant du plus léger et désaltérant au plus fort et sec. Mais l’attitude de la petite à picoler un alcool si raffiné lui fait faire les gros yeux.

-Mais il faut boire lentement son verre mademoiselle ! L’alcool des Reece est un art ancestral, transmis de génération en génération dans les terres rocheuses de Vestigion ! S’il vous plait, faites moi le plaisir de savourer votre verre, respirer son odeur, buvez, gardez en bouche, faites rouler l’alcool sur votre langue, vous y trouverez de nouvelles saveurs, puis avalez ! 

Pour accompagner ses mots télépathiques, la petite gothique donne également un grand verre d’eau, cela semble étrange, mais elle est persuadé que ça va être nécessaire. Alors qu’elle achève son geste, une demoiselle bien élégante, d’une prestance naturelle prend place, commandant une boisson impossible et un soda. C’est Attila qui s’en charge, allant chercher le Soda Cool, la petite répond.

-Bonsoir, je vous prie de nous excuser, outre les sodas généralement destinés aux enfants, nous ne servons pas de thé, vous êtes ici à l’échoppe « The Vestal Forgiveness », le bar de la famille Reece installée à Adala. Puis-je vous recommander un cocktail léger avec un peu de liqueur de menthe afin de ne pas trop ressentir l’alcool ? Sinon nous pouvons également vous servir un Soda Cool. Nous nous excusons de ne pouvoir satisfaire votre demande initiale 

Elle essayait d’appliquer tous les conseils de son dresseur, Henry était pour elle un exemple à suivre et son investissement familial vraiment incroyable. De tout son coeur elle espérait un jour pouvoir avoir sa prestance et l’accompagné comme Napoléon en toute occasion. En même temps, le Machopeur s’était occupé de tendre le Soda Cool à Marie avec un sourire chaleureux.

Après quelques minutes, une nouvelle dame vint s’installer, elle avait cet air sinistre et sensuel à la fois, Catherine était assez impressionnée, elle dégageait quelque chose de propre et menaçant, comme Henry. En prenant la commande, elle se dit qu’une liqueur très forte à la baie Alga serait sûrement adéquat. Elle servit donc le verre avec un petit sourire de politesse.

-Voici une liqueur de baie Alga, selon la tradition de la famille Reece ! Si vous désirez quelque chose de plus doux après votre verre, je vous recommande un peu de liqueur à la baie pêcha. Je considère que cet alcool pourrait vous aller compte tenu de la première impression que vous m’avez fait ! Si jamais ce n’est pas le cas, excusez moi, je suis encore en formation !

Il y avait beaucoup de monde, mais le duo semblait bien s’accorder, Attila avait cette force qui attirait le regard et Catherine avec sa connaissance et sa téléphatie pouvait déterminer ce qui pourrait plaire au client. C’était un duo très professionnel.


Du côté d’Henry.


Tu comprends bien ce silence. Combien de fois l’as-tu supporté ou infligé à quelqu’un ? Bien trop. Tu soupires longuement en observant Iléa, rangeant ta flasque, pour l’instant, ce n’est peut-être pas très adapté. Néanmoins Néfertiti continue de donner tout son amour à la petite rouquine. Tu peux bien parler de petite, elle a quelques années de moins que toi. Tu espères qu’elle ne sombrera pas comme toi. Tu le sens en elle, qu’elle mérite mieux que ça, elle ne doit pas rester assise sur son propre malheur, elle doit avancer, elle a encore tant à faire pour s’épanouir.

Mais soudainement, c’est une autre chevelure rayonnante que tu connais. Caroline Labelvi. Tu lui lances un regarde assez neutre. Il est vrai que ces deux-là s’entendent bien, rien de surprenant à ce qu’elle débarque à la recherche de son amie. Cependant, si ton silence et celui d’Iléa sont de circonstance, dire bonjour n’a jamais tué personne, mais tu gardes le silence et recules calmement d’un pas, assez pour mettre une distance de respect, suffisamment pour entendre ce qui se dit.

Ce serait donc une histoire d’amour, qui date de quelques années sans jamais cicatriser ? Si jamais toute cette histoire était révolue, elle n’en pleurerait pas autant. Mais c’est bien de l’amertume que tu perçois dans sa voix à propos de ce Enzo. Tu le considères maudit et bénit à la fois. Laisser une si belle jeune femme, mais réussir à attirer une femme comme Caroline, respect, mais est-ce pour le mieux ? Cette histoire est plaisante, c’est ce genre de situation que tu aimes entendre au bar. En soit, tu n’as pas ce problème, tu n’es attiré par personne, la femme de ta vie tu la côtoie depuis ta naissance, c’est ta sœur. Vous toujours fait vos coups ensembles, toutes vos premières expériences étaient en duo. Qu’importe la difficile de la tâche ou son danger, que ce soit interdit ou immoral, vous avez toujours tout fait ensemble. Caroline s’en va, après quelques autres échanges. 

-Bonsoir mademoiselle Labelvi. J’attends toujours de vous voir dans mon bar

Dès que vous vous retrouvez tous les deux, tu écoutes Iléa. C’est une réponse qui te plaît, avant même de lui répondre, tu commences à marcher vers ton échoppe, regagnant la rue principale.

-Ne m’insultez pas Iléa en parlant d’être assommée. Il n’y a que les incapables qui peuvent servir un verre d’alcool tel quel


Retour au bar. 

Une nouvelle personne s’installe peut avant ton retour Henry. C’est une femme un peu plus âgée que toi qui s’installe au bar. Elle semble ne pas aller très bien, une mine déterrée. C’est donc Attila qui vient se charger d’elle et l’écouter. À sa demande, il sort donc une bouteille de liqueur, là aussi quelque chose de fort, mais ça n’a rien d’une baie Alga. C’est une liqueur particulière, de la baie Fraive, mais distillée avec un feu rotatif, grâce aux techniques acquises avec l’aid de Yuna, tu as adapté les flammes de Napoléon pour fair des alcools plus fort que la Vodka ou même l’absinthe. Le verre est servi avec un sirop de concombre pour permettre de soulager la gorge. Le premier verre est englouti assez vite, Attila reste assez surpris par la descente. Pour le second verre, le même alcool, mais avec un sirop de violette, pour un arrière-goût très différent en bouche, tout aussi fort, mais qui reste longtemps en bouche comme le miel. 

C’est à ce moment que tu choisis de revenir. Iléa n’est pas loin derrière toi. 

-Attila, Catherine, je vois que vous faites du bon travail

Oui tu n’es pas en Kimono. Et alors. Tu retires donc ta veste et ta casquette d’un geste fluide avant de retrousser les manches de ta chemise noire, tes bretelles pourpres mettant en valeur ton nœud papillon. Tu reconnais Miriam. Un petit sourire aux lèvres. Un sacré brin de femme. Voyant ce qu’elle boit, tu toises Attila.

-Second verre ? 

La réponse positive du Machopeur est sans appel. Tu te décides donc de lui offrir un verre de plus, un verre de liqueur à la baie Oran.

-Pour cet été, je n’ai pas encore pu te remercier. Qu’est ce que tu fais seule ?

Malheureusement, tu as un business à tenir, Iléa est assise et tu sais exactement quoi lui servir, tu n'abandonne pas Miriam, lui signalant seulement que tu vas revenir. Tu sors donc cinq verres à shots. Un verre de liqueur faisant vingt cl. Cela revient à un verre. Tu t’empresses de sortir cinq bouteilles.

-La dernière fois que j’ai fais ça, c’était à un jeune homme de l’académie à Lansat, Sirius, tu connais ? Sauf que je lui ai servis des cocktails, pas des shots. Je dois bien admettre qu’avec cinq verres vous seriez ivre Iléa à vrai dire. Je vous propose une version express. Pour que vous passiez une meilleure soirée. Si vous voulez en parler venez au bar

Les cinq verres du deuil. Pour Sirius cela n’avait pas totalement aboutit, car tu ne connaissais pas assez la personne. Mais là, tu vas passer par les qautre goûts de la langue qui sont très justement dosé, pour ne pas écoeurer en bouche, mais stimuler le verre d’après
Le premier verre est un shot de liqueur sucrée, le déni.
Le deuxième verre est un shot de liqueur acide, la colère.
Le troisième verre est un short de liqueur amer, l’expression.
Le quatrième verre est un shot de liqueur salé, la dépression.
Le cinquième verre est un shot de liqueur sucré, au miel. Quelque chose de doux, l’acceptation.

-Bois

Tu laisses Iléa, seule avec elle-même avant de te retourner vers d’autres clients, il est important pour Iléa de réfléchir d’un coup, et l’alcool, s’il est bien servi, peut répondre à tant de questions que l’on se pose, normalement cela devrait l’aider à aller mieux. Tu croises alors le regard d’une jeune femme brune. Vous avez le même âge à peu de chose près. Tu l’observes, silencieusement, c’est une belle femme et son verre a des résidus de liqueur de baie Alga, c’est donc Catherine qui l’a servie, c’est une de tes liqueurs préférées, et l’idéal est de boire quelque chose qui nous correspond. Elle serait donc faite du même alcool que toi ? Intéressant.

-Je peux vous resservir mademoiselle ? Vous avez apprécié la liqueur de baie Alga ?

HRP :

-Catherine la Scrutella et Attila le Machopeur s'occupent des différents clients présents. (Déso Marie mais tu peux demander du sirop aussi)
-Henry écoute Iléa et Caro parler sans intervenir, juste en écoutant
-Il ramène Iléa chez lui au bar.
-Henry s'occupe de parler avec Mirial, servir Iléa, parler à Anastasia.
Considérez qu'avec le monde qui arrive au bar, Henry vous répond mais ne peux rester trop longtemps, la discution est donc entre coupé de petits gestes style "Attend j'vais m'occuper de ça et j'arrive.
Venez donc boire!
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum