Event #3 - Pyrotechnie féerique
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Enzo White
Région d'origine : Hoenn - Pacifiville
Âge : 23 ans
Niveau : 10
Jetons : 660
Points d'Expériences : 114
Adulte Blogueur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Mer 6 Fév - 10:59

Caro & Ilea
Pyrotechnie féerique
Comme si de rien n’était. Il suffit de faire comme si de rien n’était. Juste ça. C’est simple comme bonjour et Enzo est doué, oh, très doué, pour faire semblant. Il va faire comme si rien n’importait, comme si la cicatrice habilement dissimulée ne le lançait pas, là, tout juste sur son corps.

Il va faire comme si tout allait bien. Perdre son nez dans les boucles dorées de sa petite copine, la laisser l’entraîner dans le festival, découvrir avec joie les différents stands, s’installer, manger des nouilles, plaisanter.

Faire comme font Caro et Enzo. Ils sont doués pour ça, réalise Enzo. Ils ont cette même faculté de faire semblant, de passer outre. C’est pas très sain, le jeune homme le sait bien et il est presque sur qu’au fond, Caroline le sait tout autant. Pourtant, ils font comme de rien, ils continuent à sourire, à s’enlacer, à s’embrasser et à profiter de l’autre.

Comme d’habitude.

Pourtant, il y a quelque chose qui est pas comme d’habitude, quelque chose qu’ils arrivent pas vraiment à ignorer. Quelque chose qu’ils ne peuvent pas simplement ignorer. Parce que maintenant entre eux, il y a l’ombre d’Ilea, l’ombre de ce que cette soirée aurait dû être et tout ce qu’elle n’est pas.

Tout ce qu’elle ne peut pas être.

Parce qu’Enzo a été un connard. Parce qu’Enzo a fuit. Parce qu’Enzo a fait semblant. Parce qu’Enzo a fait comme de rien.

Caroline, aussi compréhensive qu’elle soit, finit par craquer. Elle finit par mettre sur la table, juste à côté du dessert, ce qui ne va pas. Elle finit par pointer du doigt ce qu’ils essayaient tant bien que mal de dissimuler et vraiment, Enzo ne peut pas lui en vouloir.

Il s’en veut peut-être un peu aussi.

D’avoir, encore une fois, tout gâché.

Alors quand Caro lui propose un jeu, il ne peut pas vraiment refuser. Il esquisse un demi sourire.

- On fait comme ça.

Le soucis avec le morpion, c’est que ça se finit souvent de la même manière. Match nul. Et après quelques coups, quand vient pour lui le moment de placer son dernier cercle, il se retrouve confronté à ce choix. Perdre volontairement, raconter toute cette histoire ridicule, ou faire un match nul, ne rien dire, et persister dans sa manie de fuir chaque problème de sa vie.

Continuer à faire semblant.

Il pose lentement ses doigts sur le cure-dent mais Caroline l’arrête. Le jeu se pimente. La décision se complexifie. Si Enzo perd, Caroline lui parlera de son précédent petit ami. Pour n’importe quelle autre fille, le choix aurait été simple. Enzo aurait fait un match nul. En fait, pour n’importe quelle autre fille, Enzo serait déjà loin. Parce que c’est trop compliqué tout ça.

Il fait tourner le cure-dent entre ses doigts.

Choisir. Il aime pas vraiment ça Enzo. Les choix. Ça veut souvent dire qu’il se retrouve dans une situation délicate, dans laquelle la solution n’est pas évidente. Il est simple comme garçon et les prises de têtes, il pensait les avoir laissées à Pacifiville. Il se demande un instant ce que Mademoiselle Chance penserait, si elle le voyait comme ça. Elle se foutrait probablement bien de lui.

Enzo esquisse un sourire. Le choix, il l’a déjà fait. Quelques heures plutôt, quand il est resté, quand il a attendu que Caroline revienne. Le choix, il l’a déjà fait et il ne le réalise que maintenant.

Sans regarder la blonde, Enzo trace un cercle. Dans le coin inférieur gauche.

C’est une défaite.

Caroline a toujours fait les premiers pas dans leur relation et Enzo a toujours suivit sans broncher. Aujourd’hui ne change pas exactement cette habitude. La blonde lui a offert une opportunité et c’était à Enzo de savoir s’il voulait la saisir ou non.

Comme d’habitude, il l’a saisit.

Il laisse un léger sourire naître sur ses lèvres quand Caroline récupère le cure-dent pour inscrire la croix de la victoire. La tête appuyé sur sa main droite, il la regarde. C’est une tornade cette nana. C’est un cataclysme, elle est changeante, jamais la même et c’est bien pour ça qu’elle lui plaît autant.

Des aventures, Enzo en a eu des tas. Des véritables histoires … Il n’y en a que deux et l’une d’entre elle est en face de lui.

- Félicitation, Caro.

Enzo inspire. Le serveur revient, avec les desserts. Le bleu en profite pour commander une bouteille d’alcool, sincèrement, il pense en avoir besoin. Il fouille dans la poche de son kimono et en ressort une petite pièce.

- On tire à pile ou face pour qui démarre ce grand moment de racontage de vie ?

Quitte à jouer, autant y aller jusqu’au bout.

- Pile ou face ma belle ?

Enzo tente de renvoyer une façade décontractée mais évidement, c’est pas si facile. Enzo parle sans problème de ses aventures, de ses voyages, des personnes qu’il a rencontré. Il est même assez bon pour ça, toujours très entouré quand il va faire la tournée des bars de la ville dans laquelle il traîne à ce moment là. Pourtant, il y a toujours quelques petites choses qu’Enzo ne dit jamais vraiment. Qu’il ne raconte pas, ou qu’à demi-mots, avec une apparente désinvolture.

Pacifiville.
Unionpolis.

Deux villes, pourtant si opposées mais si similaire dans les sentiments qu’elles réveillent chez le jeune homme. Des sentiments qu’Enzo veut pas ressentir, des sentiments qu’Enzo préférerai enterrer à tout jamais et ne jamais avoir à les ressortir. Et le voilà, au bord du précipice, prêt à entraîner Caroline dans la face cachée de l’iceberg qu’il est.

Est-elle seulement prête ?

Un regard vers les yeux déterminés de Caro lui suffit pour savoir que oui. La véritable question, c’est plutôt si lui, il est prêt.

Et il n’a pas du tout de réponses pour cette question.


HRP:
 

_________________


traveller
Ana C. Gladio
Région d'origine : Alola
Âge : 15 ans
Niveau : 46
Jetons : 1043
Points d'Expériences : 1210
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 9 Fév - 13:33



Heureusement pour la jeune fille, les deux garçons ne semblent pas dérangés par sa présence, au contraire.

« Non, non, tu ne te trompes pas, aha ! Je suis bien une Topdresseuse, une spécialiste des types vol. » répond-elle à Ginji avec un grand sourire.

Ana comprend qu'ils allaient partir manger, mais malheureusement pour eux, ça doit être reporté à plus tard. Des lampions sont distribués dans la foule. Elle en prend un en écoutant le discours du doyen de l'île (qu'elle avait rencontré un peu plus tôt dans l'année quand elle a passé son épreuve). La métisse n'est pas contre cette descente nocturne, tout comme Haru, tant qu'elle ne se retrouve pas seule. Enfin, c'est ce qu'elle voulait jusqu'à ce que quelqu'un la percute. Cette personne bouscule aussi Haru et Ginji avant de tomber au sol. Ana se retourne, d'abord surprise avant de serrer la mâchoire quand elle reconnaît son visage. Logan. Encore lui. Il n'en a pas assez de la suivre partout et d'être là, peu importe où elle se trouve ? Elle lui lance un regard noir avant de regarder Haru s'approcher de lui. Le blond semble vouloir l'aider, ce n'est absolument pas le cas d'Ana. Ginji l'aide à se relever, tandis que la jeune fille regarde la scène d'un air agacé, les bras croisés. Ils veulent vraiment trouver un médecin pour Logan, mais la métisse le connaît bien pour comprendre qu'il est simplement tétanisé car il vient de croiser son ancien meilleur ami et son ancienne petite copine au même endroit. Pourquoi faut-il qu'il soit toujours dans ses pattes ? Elle soupire.

« Louis, accompagne Ginji et aide le. » dit-elle à son Gouroutan. « Je vais voir si je peux trouver quelqu'un.. Tu viens avec moi Haru ? »

Sans attendre sa réponse, elle tourne les talons d'un air las en faisant signe à ses trois autres pokémons de la suivre. Un médecin. Un fucking médecin. Salomé ? Ce n'est pas la peine d'y penser. Idalienor ? Elle a probablement d'autre chose à faire que d'aider cet idiot. Il ne reste plus qu'à trouver une personne lambda avec un minimum de compétence. La coordinatrice se faufile parmi la foule.

« Y'a un médecin par ici ? Un élève a fait un malaaaise.. » clame-t-elle, très peu convaincue.

hrp:
 
Bonne année ♪

©BBDragon
Lise L. De l'Élysée
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 12
Niveau : 0
Jetons : 473
Points d'Expériences : 56
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 9 Fév - 14:43
Clap clap clap. Oui, malgré tout, même si la plèbe prédomine ce royaume, elle ne devait pas abandonner ! Et pour cela, il fallait qu’elle se donne du courage. Pour se donner plein de courage, rien de mieux que des applaudissements ! Clap clap clap. Oui, elle parviendra à sauver ce royaume de la grisaille et de la corruption. Il fallait qu’elle croit en ses rêves. Et cela commençait par la lourde tâche de répandre le bonheur partout dans le monde ! Et contrairement aux légendes populaires, ce n’est pas aussi facile qu’on le fait croire ! Non, pour rendre les gens heureux, il ne suffit pas claquer des doigts. Applaudir peut aider, mais seulement dans certaines conditions. Mais ces terres étaient tout de même remplies de bien des ingrats. Elle soupira. Tant d’ombres, de gris, de corrompus, comment s’en débarrasser ? Être une princesse demande tant de travail. Elle soupira. Tout le monde pense qu’être une princesse est facile, qu’on peut obtenir tout ce qu’on veut en un claquement des doigts. Oui, c’était effectivement le cas, mais il y a bien plus à faire dans la vie d’une princesse ! Beaucoup des obligations de princesse sont malheureusement méconnues du grand public. Comme la lourde tâche de rendre son peuple heureux. Cette lourde tâche qui la hante depuis son arrivée sur ces terres. Elle soupire. Se débarrasser des gris. Se débarrasser des gris… S’en débarrasser ? Mais à quoi pensait-elle donc ? Quelles horribles pensées ! Non, bien sûr, il ne faut pas s’en débarrasser, jamais ! Cela enfreint le code du bonheur ! Non, non et non, bien sûr qu’il faut les convertir ! Les rendre heureux et reconnaissants ! Il faut les rendre colorés, et non pas les éliminer. Mais comment a-t-elle pu penser de telles choses ? Heureusement qu’elle s’en était rendu compte à temps. Clap clap clap. Cela mérite quelques applaudissements.

Mais pour pouvoir sauver la plèbe il faut les connaître. Les connaître sans sombrer soi-même. Là est toute la difficulté de la tâche. Elle décida alors de se balader, mais à l’écart des marées plébiennes. Une distance de sécurité lui sera probablement des plus utiles. Être une plébienne sous couverture est une chose, se faire méprendre pour une vulgaire plébienne en est une autre. Non de non, elle ne refera pas la même erreur, de se faire sermonner par un ingrat pour des broutilles insensées ! Alors elle marchait en bordure de ces marées, et cela fonctionnait bien mieux ! Certes, les chemins de cet hameau étaient lamentablement entretenus, mais tant pis ! Cela serait trop facile, sinon, ses péripéties ne vaudraient pas la peine d’être contées !
Et c’est alors que vint l’action ! Le plat de consistance de sa mission ! Quelqu’un demandait de l’aide, quelqu’un avait besoin d’aide ! C’était son moment de briller, d’apporter de la joie dans ce pays de grisaille !
« Y'a un médecin par ici ? Un élève a fait un malaaaise.. »
Une voix clamait de l’aide parmi la plèbe ! Qui était-ce ? Attrapant sa Psystigri, la fillette se faufila dans parmi les hostiles marées. Hors de question qu’elle laisse un vulgaire plébien aider cette pauvre fille, il fallait ce soit Lise afin qu’elle puisse lui apporter des couleurs ! Là, ici ! Elle vit la jeune fille à la chevelure matcha, c’était elle. La fillette inspira un bon coup, avant de s’avancer vers cette dernière. Il fallait qu’elle fasse bonne impression si elle voulait la convaincre de ne pas faire confiance à la grisaille.
« Bonjour, il semblerait que vous aviez demandé un médecin ? Attendez une seconde, je vais appeler quelqu’un, ça ne prendra que quelques secondes ! »
Et immédiatement après, elle attrapa son iPok, tapota dessus à une vitesse fulgurante avant de porter l’appareil à son oreille, d’un geste grâcieux mais précis.
« Bonjour Richard, il nous faut immédiatement une unité médicale. … Une personne a fait un malaise. … Oui, une unité médicale, c’est une urgence. … Au festival du nouvel an. … Comment ça, pas accessible par ambulance ? Demandez autre chose, tout de suite. … Parfait. … Oui. … C’est bon, je les vois arriver. »
Une nuée de Dracolosses monopolisa soudainement le ciel étoilé, attirant l’attention de la foule sur eux. Quelques secondes après, les voilà qu’ils se posent sur la place du village, autour de la fillette qui secouait son bras et de son interlocutrice. Deux des ambulanciers déploient une large bâche sur lequel peut se fixer un brancard qu’ils fixent sur le dos de leur dragon, tandis que leur collègue déplie le brancard en question. Les deux autre restant, accompagné du médecin, un cinquantenaire dont les commençaient à se faire grisonnant, se dirige vers la fillette.
« Bonjour, je vous remercie énormément pour votre collaboration et la rapidité dont vous avez fait preuve. Vous passerez le bonjour à Richard de ma part.
- Mais le plaisir est pour moi mademoiselle ! Où se trouve le blessé ?
- Je laisserai mademoiselle, dit-elle en désignant mademoiselle cheveux matcha, vous conduire vers le sujet.
- Parfait. Il jette un regard dans la direction d’Ana. Aussi, j’ai pensé qu’un hospitalisation de quelques jours serait appréciable bien que je sois bien au courant qu’il ne s’agit que d’un malaise. De cette manière, le patient pourra profiter d’un confort optimal lors de son rétablissement.
- Quelle idée brillante ! Je n’aurais pu proposer mieux. »

HRP
blablabla se morfond sur son futur royaume
se balade vite fait
se dirige vers Ana puis lui propose son aide
appelle son majordome qui envoie une unité de Draco-ambulance, il y a au total 6 ambulanciers et 1 médecin
discute avec le médecin de l'hospitalisation de Logan
Logan C. Alduin
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 1415
Points d'Expériences : 1788
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Lun 11 Fév - 23:02

Event #3,

Pyrotechnie Féerique !

Avec pleins de gens
le 31/12/2018

Musique


La fausse Yuna me relève avec l’aide d’un Pokémon avec le visage de Phoën, Même les Pokémons ont des visages différents. Des Pokémons que j’ai blessé, de manière volontaire ou non. Tout se mélange dans ma tête. J’ai l’impression d’être dans un autre monde, un monde d’éternel souffrance où je devrais sans cesse faire face aux regards des gens qui ne m’aiment pas sans jamais pouvoir en sortir. Mes jambes tremblent de tout leur long et je me sens faible. J’ai le cœur qui fait des soubresauts et des envies régulières de vomir. Je suis blanc comme un linge. Je ne parviens plus à rester dans la réalité et m’enferme de plus en plus dans mon monde. Comme si je me déconnectais peu à peu de cet univers. Que j’allais être aspiré par un être surnaturel pour mon mener à mon mauvais endroit car je n’aurais fait que de mauvaises actions sur Terre. Je serais probablement torturé en étant accroché à Salomé H 24 en la regardant embrasser langoureusement Ana tout en mangeant le plat que je déteste le plus et en écoutant une musique pourri. Enfin s’ils sont évolués en-bas parce que bon juste me faire bouffer un foie par un Gueriaigle et attendre qu’il repousse c’est du classique.

Je lève la tête vers le ciel et voit une armée céleste de Dracolosse avec les têtes de mes Pokémons et des gens que je blessent pour venir me chercher, moi pauvre mortel. Je n’imaginais pas ça comme ça mais je deviens peut-être fou ou possédé qui sait ?

Dans un mouvement de semi conscience et folie, je pousse en arrière la fausse Yuna de manière assez violente pour ne pas qu’il vienne avec moi et m’écarte de l’autre Pokémon en titubant à moitié.

-Attention !

Un secousse de plus en plus grande arrive dans ma direction comme si la porte de l’enfer s’ouvrait pour moi avant que l’armée de Dracolosse ne viennent prendre mon âme mais on dirait que l’enfer à gagné ce coup-ci. Tous les gens s’écartent et moi, je reste en plein milieu totalement sonné. Au moment de me retourner je distingue juste des poils et des cornes avant de me faire violemment propulser vers un stand avant de fermer les yeux pour longtemps.




hrp:
 
Bellamy Wallace
Région d'origine : Kalos.
Âge : 17 ans
Niveau : 33
Jetons : 1474
Points d'Expériences : 718
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Mar 12 Fév - 1:08



Marie avait accepté. Sobrement sans cérémonie, et Bellamy s'amusa un instant en observant l'émerveillement dans les yeux du mangriff de la blanche. Cela la fit rire. Et la force à se retourner vers Pom, sa nanméouïe. Son soda cool n'avait pas diminué d'un iota et Pom' sembalit ailleurs, captivé par un son que Bellamy ne pouvait pas entendre. La dresseuse donna un coup de coude à son Pokémon qui secoua la tête comme pour chasser une incertitude, et ria accompagnant un instant sa dresseuse dans ce moment léger et cristalin.

C'était agréable.

De retrouver la Bellamy pleine de vie qui aimait rire et faire la fête. C'était agréable - et surprenant surtout. Et dire que la soirée aurait pu prendre un ton drastiquement opposé si Marie ne s'était pas décidée à venir lui parler. Sans le savoir Marie par toute sa grisaille étaient venues colorer cette dernière soirée de l'année de mille couleurs. Entre deux rire, Pom fit un signe de tête à la blanche qui ne pouvait être plus équivoque : elle la remerciait.

Même si ce n'était que le temps d'une soirée, c'était formidable de voir Bellamy ainsi.

Et alors que la rose se saisissait d'un dernier verre, la naméouïe l'en dissuada d'un geste, payant pour sa dresseuse elle l'aida à se maintenir un peu prés droite - très rapidement rejointe par Marie. Pom lui jeta un grand regard nias de gratitude. Bellamy ricana :

-Mais j'adore la neige ! Tu n'aimes pas la neige Marie aux cheveux... De neige ?

L'adolescente pouffa de sa propre bêtise : elle était quand même sacrément marrante. Voilà donc le cortège de Bellamy, se mêlant à la foule, avançant tenant fermement leurs deux lampions. Les yeux de Bellamy brillait, passant de ses deux supports au léger balancement de la lumière émise par son lampion. Son porteur de souhait. Elle souria amèrement en se souvenant du premier souhait qu'elle avait fait après être sortie de l'hôpital. C'était une soirée dédiée à Jirachi, la première fois que Lolita avait enroulé sa trompe autour de sa main. Un premier contact qui l'avait marqué au fer rouge. Et qu'avait t'elle souhaité à cette époque ?

Rien. Absolument rien.

Elle s'était juste contenté de remercier l'univers pour lui avoir offert la possibilité de vivre. Bellamy soupira... Ce qu'elle aurait aimé retrouvez l'insouciance et la passion qui l'habitait en ce temps là... Même si elle savait maintenant que ce n'était qu'un manque d'expérience et de l'ognorance pure et simple. Si elle devait faire un voeu maintenant, elle aurait milles demandes, milles exigences et milles prières. Mais une dépassait toutes les autres malgré tout. Elle devait (se) l'avouer.

-Je vais souhaitez que Lolita revienne. avait t'elle déclara tout haut.

Puis se retournant vers Marie et la regardant avec de gros yeux plein de larmes.

-Stupide, non ? Elle m'a laissé, elle est partie... Elle m'a brisé le coeur et me remettre de son départ, c'est la chose la plus difficile qui... Qui m'a était donné de fai... Que j'ai du faire. Plus difficile que tout le reste, et maintenant, ça y est. Je peux vivre sans elle, je n'ai plus autant besoin des autres et pourtant, je ne rêves que d'un truc : que Lolita revienne. Lancelot aussi. Je veux que Dolores revienne. Me réconcilier avec tout le monde, c'est stupide. Je sais que ça me fait souffrir mais je les veux prés de moi. C'est tellement fucking stupide, putain.

Des torrents de larmes s'échappaient maintenant des deux yeux de Bellamy. Cette fameuse soiréd dédiée à Jirachi, elle avait pensé que pleurer, ce n'était pas forcément de la tristesse et ce soir encore : elle le vivait comme une libération, comme une respiration plutôt. Elle relâcha les muscles de son cou et laissa tomber sa tête contre l'épaule de la blanche. Puis enchaîna, tout doucement, presque murmurant :

-Désolée... Je ne parles que de moi. On change pas si facilement, hein ? Tu va faire quoi comme voeu, toi ? Allez... Tu peux me le dire, je l'aurais probablement oublié demain matin de toute façon.

Bellamy renifla alors que son ventre se mit à gargouiller étrangement. Était-ce bruit qui semblait sortir d'une vielle caverne de légende qui avait apeuré Pom ? En tout cas, la nanméouïe avait levé la tête, persuadé de bien avoir entendu cette fois-ci. Elle tapota l'épaule de Bellamy et lança un ultime regard à Marie. Prends soin d'elle s'il-te-plaît.... Et voilà le type normal qui lachait Bellamy, la laissant trébucher sur un ou deux mètres, emportant avec elle, la blanche. Et elle partit, tout droit, en courant.

Bellamy la regarda s'éloigner vers l'horizon. Elle pouffa et fit balança son bras en avant :

- C'est que Pom', ça ira. Elle m'abandonnera pas comme tous les autres l'ont fait, elle est trop bête pour ça !

Et elle ria.

HRP
Bellamy commence à marcher fortement soutenue par Marie et sa nanméouie.
Elle est un peu bourrée et se confie légerement à Marie
Et l'interroge ensuite sur son voeu
Pom s'enfuit en courant tout droit, on sait pas pk mdr


Event 3 - Une année bien amère
Ariania Blue
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 25
Jetons : 2339
Points d'Expériences : 510
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Jeu 14 Fév - 9:52
Le sol c’est dur. Si vous le saviez pas je vous le dis. Mais bon, une fois qu’on est dessus on peut pas tomber plus bas donc on s’en fiche.

- Pres ! répondit Ariania à Erika qui apparaissait de nulle part. Qu’est-ce que tu fais là ? Pour le festival aussi ?!

Elle lâcha la main d’Erika pour applaudir l’applaudissement de sa Boss mais c’était une mauvaise idée et elle retomba tête la première. Fort peu découragée par ses échecs cuisants, elle se remit sur pied dans la minute et sourit à Idalienor qui lui tendait les restes de la chute. Apparemment les barbes à papa étaient à abandonner mais sinon les autres s’en étaient plus ou moins sortis ? … Au pire règles des trois minutes (comme ça c’est trois secondes ?) tout est mangeable !

La proposition de profiter de la soirée enchanta la Pyroli, qui acquiesça vivement et plongea avec sa meilleure amie et Erika dans la foule. La marée humaine les emporta dans ses tourbillons avant de les déposer devant une équipe d'acrobates qui exécutait des pyramides sur un coin de la place. L'ambiance était joyeuse. Tout autour de la scène des bougies orangées exagèraient les ombres des enfants qui s'amusaient à courir en dessous des pyramides. Sans un mouvement de déconcentration et le sourire aux lèvres, les acrobates se démontaient et remontaient dans des figures les plus impressionnantes les unes des autres. Ariania applaudit quand une petite acrobate d'une dizaine d'années surplomba une pyramide de huit mètres. Intriguée, elle leva son pied et le monta tendu jusqu’à son oreille. Elle galérait un peu à rester stable mais au moins elle y arrivait.

- Je veux trop essayer de faire pareil ! commenta-t-elle, je dois être assez souple… vous pensez qu’on peut les rejoindre à la fin ?!

Pour toute réponse, Idalienor demanda comment se passait le club de clap clap. Les nouvelles manifestations ? Elle n’en avait aucune idée. Erika répondrait.

- Ceci dit j’aimerais beaucoup trop qu’on fasse genre des parades ou qu’on envahisse des cours ! Ce serait trop cool ! Imagine ! Je suis sûre que Heartnett ne serait pas contre avoir un club d’applaudissement dans ses cours ! Et les parades ! Ce serait telleeeement bien ! On fera des tours de l’île en applaudissant et après les gens ils nous suivraient comme une procession ! Et à la fin on irait à la plage ! Et on fera tous un barbecue géant ! Et on applaudirait en mangeant du mais grillé !

Ariania salivait à l’idée mais au lieu d’un épis de maïs, ce fut un lampion rouge qui arriva dans ses mains.

- Hein ?

Bien sûr qu’elle était déçue. Un lampion ça ne se mange pas. Enfin pour la plupart des gens. Mais bon elle en faisait partie. Le gamin qui leur avait apporté à chacune un lampion s’éloigna aussi vite qu’il était venu et Aria se rendit compte que pendant qu’elles étaient absorbées à contempler le spectacle des pyramides, la place s’était remplie d’une douce lumière rougeoyante. Partout, des petits points de lumière rouges brillaient et illuminaient les yukatas et les stands.

- Dans une heure à peine, l’année se clôturera sur une joyeuse note…

Le doyen d’Adala venait de prendre la parole. Ariania le chercha dans la foule avant de le trouver du regard, il était debout sur le comptoir d’un stand placé au milieu de la foule, il tendait haut un lampion rouge. La Pyroli l’attendait parler de résolutions, c’est vrai qu’elle devait prendre les siennes mais elle n’arrivait jamais à les tenir plus d’un jour alors elle savait pas trop si c’était encore la peine, et de procession. Procession ! Et bah voilà ! C’est parfait ! Le truc du vœu à la mer c’était hyper cute aussi ! Autant profiter des deux !

- Que la procession commence !

- C’est génial ! La voilà notre parade ! On va faire honneur au club et applaudir toute au long de la descente ! C’est une super idée ! Et puis le truc du souhait dans l’eau c’est trop bien aussi ! La mer elle va devenir toute rouge et on applaudira à côté comme ça Kyogre il va entendre tous les vœux et il demandera à Jirachi de les réaliser !

Elle retira ses chaussures paspratiquepourcouriretpaspratiquepourfairetoutdoncpratiquepourrienfairedutoutmaisquiainventéça, prit son lampion et ceux d’Erika et d’ida et les attacha à sa ceinture.

- Bah quoi ? dit-elle devant leur regard étonné. Il faut avoir les mains libres pour applaudir ! Allez venez !

Et elle mena le mouvement en rejoignant la procession en applaudissant.

Clap, clap, clap.

Spoiler:
 

_________________

 
Always remember sweet times
and love

Nico Anderson
Région d'origine : Alola - Ho'ohale
Âge : 14 yo
Niveau : 20
Jetons : 4
Points d'Expériences : 404
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Lun 18 Fév - 9:49



pyrotechnie féerique
Un peu embarrassé, Nico laisse Paul parler. De recettes pour Noël. Sa grand-mère ? Puis enfin le sujet qui l’intéresse.

Les Insolourdos et en particulier celui qui se balade dans la Pokeball cachée dans son sac.

Nico est plutôt doué pour écouter les gens, alors il laisse Paul faire la discussion et se contente d’hocher la tête aux moments adéquats.

Le scientifique agite ses mains avec maladresse pour tenter de reprendre la parole. Faut dire que Paul est une pipelette. Une pipelette qui a de toute évidence perdu une main. Le commentaire que le Noctali a fait un peu plus tôt amène Nico a ramener son regard régulièrement vers l’handicap du garçon.

Il se sent peut-être encore plus gêné qu’avant. De lui parler, de le déranger, de lui demander ce qu’il a en tête depuis un moment. Le garçon inspire profondément avant de sortir la fameuse pokeball et de la pointer en direction du top dresseur.

- J’ai capturé un Insolourdo il y a quelques mois. Et j’arrive pas exactement à m’en occuper. Je crois qu’il m’aime pas trop et je dois bien reconnaître que j’ai pas plus d’affection que ça pour lui. Du coup, je sais pas … ça t’embête si … enfin …

C’est difficile. Nico s’y reprend à plusieurs fois, force l’anxiété quelque part à l’arrière de son cerveau. C’est pas que par rapport à lui, c’est pas quelque chose qu’il peut régler seul. Il ne peut pas laisser son manque de confiance l’empêcher de proposer une vie plus agréable à un pokemon dont il a la responsabilité.

- Je voulais savoir si ça t’intéressait de le récupérer.

Nico regarde rapidement autour de lui. Il y a de plus en plus de monde, les gens se serrent, s’agitent.

- C’est peut-être pas la meilleure idée de te le présenter ici … il risque d’avoir peur.

Nico esquisse un demi sourire.

- Si ça t’intéresse, peut-être que tu peux le prendre avec toi, faire sa connaissance et me répondre à ce moment là.

Le blondinet écarquille les yeux, réalisant que sa phrase peut-être considérée comme un peu forceuse et c’est pas exactement son objectif. Les joues un peu rouges, il enchaîne rapidement.

- Enfin … Si tu veux bien, évidement …

Le bras qui tendait la pokeball est maintenant ramené le long du corps de Nico, la pokeball rouge se perdant dans le tissu carmin du kimono de Nico.

Il en a fait du chemin cette année. Sa main se serre sur la pokeball, promesse d’une solution plus efficace que simplement laisser l’Insolourdo vivre sa vie dans sa coin. Il est possible qu’à son arrivée à l’académie Nico s’en soit foutu du bien être du pokemon mais aujourd’hui … Impossible d’être serein tant que le soucis n’est pas résolu.

Et ce même si il doit engager et entretenir la conversation avec un presque inconnu.



HRP:
 

_________________


easy mode


atelier
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   
Event #3 - Pyrotechnie féerique
Page 4 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Sauter vers:  
Outils de modération :