Event #3 - Pyrotechnie féerique
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Enzo White
Région d'origine : Hoenn - Pacifiville
Âge : 23 ans
Niveau : 10
Jetons : 1120
Points d'Expériences : 168
Adulte Blogueur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Mer 6 Fév - 10:59

Caro & Ilea
Pyrotechnie féerique
Comme si de rien n’était. Il suffit de faire comme si de rien n’était. Juste ça. C’est simple comme bonjour et Enzo est doué, oh, très doué, pour faire semblant. Il va faire comme si rien n’importait, comme si la cicatrice habilement dissimulée ne le lançait pas, là, tout juste sur son corps.

Il va faire comme si tout allait bien. Perdre son nez dans les boucles dorées de sa petite copine, la laisser l’entraîner dans le festival, découvrir avec joie les différents stands, s’installer, manger des nouilles, plaisanter.

Faire comme font Caro et Enzo. Ils sont doués pour ça, réalise Enzo. Ils ont cette même faculté de faire semblant, de passer outre. C’est pas très sain, le jeune homme le sait bien et il est presque sur qu’au fond, Caroline le sait tout autant. Pourtant, ils font comme de rien, ils continuent à sourire, à s’enlacer, à s’embrasser et à profiter de l’autre.

Comme d’habitude.

Pourtant, il y a quelque chose qui est pas comme d’habitude, quelque chose qu’ils arrivent pas vraiment à ignorer. Quelque chose qu’ils ne peuvent pas simplement ignorer. Parce que maintenant entre eux, il y a l’ombre d’Ilea, l’ombre de ce que cette soirée aurait dû être et tout ce qu’elle n’est pas.

Tout ce qu’elle ne peut pas être.

Parce qu’Enzo a été un connard. Parce qu’Enzo a fuit. Parce qu’Enzo a fait semblant. Parce qu’Enzo a fait comme de rien.

Caroline, aussi compréhensive qu’elle soit, finit par craquer. Elle finit par mettre sur la table, juste à côté du dessert, ce qui ne va pas. Elle finit par pointer du doigt ce qu’ils essayaient tant bien que mal de dissimuler et vraiment, Enzo ne peut pas lui en vouloir.

Il s’en veut peut-être un peu aussi.

D’avoir, encore une fois, tout gâché.

Alors quand Caro lui propose un jeu, il ne peut pas vraiment refuser. Il esquisse un demi sourire.

- On fait comme ça.

Le soucis avec le morpion, c’est que ça se finit souvent de la même manière. Match nul. Et après quelques coups, quand vient pour lui le moment de placer son dernier cercle, il se retrouve confronté à ce choix. Perdre volontairement, raconter toute cette histoire ridicule, ou faire un match nul, ne rien dire, et persister dans sa manie de fuir chaque problème de sa vie.

Continuer à faire semblant.

Il pose lentement ses doigts sur le cure-dent mais Caroline l’arrête. Le jeu se pimente. La décision se complexifie. Si Enzo perd, Caroline lui parlera de son précédent petit ami. Pour n’importe quelle autre fille, le choix aurait été simple. Enzo aurait fait un match nul. En fait, pour n’importe quelle autre fille, Enzo serait déjà loin. Parce que c’est trop compliqué tout ça.

Il fait tourner le cure-dent entre ses doigts.

Choisir. Il aime pas vraiment ça Enzo. Les choix. Ça veut souvent dire qu’il se retrouve dans une situation délicate, dans laquelle la solution n’est pas évidente. Il est simple comme garçon et les prises de têtes, il pensait les avoir laissées à Pacifiville. Il se demande un instant ce que Mademoiselle Chance penserait, si elle le voyait comme ça. Elle se foutrait probablement bien de lui.

Enzo esquisse un sourire. Le choix, il l’a déjà fait. Quelques heures plutôt, quand il est resté, quand il a attendu que Caroline revienne. Le choix, il l’a déjà fait et il ne le réalise que maintenant.

Sans regarder la blonde, Enzo trace un cercle. Dans le coin inférieur gauche.

C’est une défaite.

Caroline a toujours fait les premiers pas dans leur relation et Enzo a toujours suivit sans broncher. Aujourd’hui ne change pas exactement cette habitude. La blonde lui a offert une opportunité et c’était à Enzo de savoir s’il voulait la saisir ou non.

Comme d’habitude, il l’a saisit.

Il laisse un léger sourire naître sur ses lèvres quand Caroline récupère le cure-dent pour inscrire la croix de la victoire. La tête appuyé sur sa main droite, il la regarde. C’est une tornade cette nana. C’est un cataclysme, elle est changeante, jamais la même et c’est bien pour ça qu’elle lui plaît autant.

Des aventures, Enzo en a eu des tas. Des véritables histoires … Il n’y en a que deux et l’une d’entre elle est en face de lui.

- Félicitation, Caro.

Enzo inspire. Le serveur revient, avec les desserts. Le bleu en profite pour commander une bouteille d’alcool, sincèrement, il pense en avoir besoin. Il fouille dans la poche de son kimono et en ressort une petite pièce.

- On tire à pile ou face pour qui démarre ce grand moment de racontage de vie ?

Quitte à jouer, autant y aller jusqu’au bout.

- Pile ou face ma belle ?

Enzo tente de renvoyer une façade décontractée mais évidement, c’est pas si facile. Enzo parle sans problème de ses aventures, de ses voyages, des personnes qu’il a rencontré. Il est même assez bon pour ça, toujours très entouré quand il va faire la tournée des bars de la ville dans laquelle il traîne à ce moment là. Pourtant, il y a toujours quelques petites choses qu’Enzo ne dit jamais vraiment. Qu’il ne raconte pas, ou qu’à demi-mots, avec une apparente désinvolture.

Pacifiville.
Unionpolis.

Deux villes, pourtant si opposées mais si similaire dans les sentiments qu’elles réveillent chez le jeune homme. Des sentiments qu’Enzo veut pas ressentir, des sentiments qu’Enzo préférerai enterrer à tout jamais et ne jamais avoir à les ressortir. Et le voilà, au bord du précipice, prêt à entraîner Caroline dans la face cachée de l’iceberg qu’il est.

Est-elle seulement prête ?

Un regard vers les yeux déterminés de Caro lui suffit pour savoir que oui. La véritable question, c’est plutôt si lui, il est prêt.

Et il n’a pas du tout de réponses pour cette question.


HRP:
 

_________________


traveller
Ana C. Gladio
Région d'origine : Alola
Âge : 15 ans
Niveau : 51
Jetons : 2187
Points d'Expériences : 1427
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 9 Fév - 13:33



Heureusement pour la jeune fille, les deux garçons ne semblent pas dérangés par sa présence, au contraire.

« Non, non, tu ne te trompes pas, aha ! Je suis bien une Topdresseuse, une spécialiste des types vol. » répond-elle à Ginji avec un grand sourire.

Ana comprend qu'ils allaient partir manger, mais malheureusement pour eux, ça doit être reporté à plus tard. Des lampions sont distribués dans la foule. Elle en prend un en écoutant le discours du doyen de l'île (qu'elle avait rencontré un peu plus tôt dans l'année quand elle a passé son épreuve). La métisse n'est pas contre cette descente nocturne, tout comme Haru, tant qu'elle ne se retrouve pas seule. Enfin, c'est ce qu'elle voulait jusqu'à ce que quelqu'un la percute. Cette personne bouscule aussi Haru et Ginji avant de tomber au sol. Ana se retourne, d'abord surprise avant de serrer la mâchoire quand elle reconnaît son visage. Logan. Encore lui. Il n'en a pas assez de la suivre partout et d'être là, peu importe où elle se trouve ? Elle lui lance un regard noir avant de regarder Haru s'approcher de lui. Le blond semble vouloir l'aider, ce n'est absolument pas le cas d'Ana. Ginji l'aide à se relever, tandis que la jeune fille regarde la scène d'un air agacé, les bras croisés. Ils veulent vraiment trouver un médecin pour Logan, mais la métisse le connaît bien pour comprendre qu'il est simplement tétanisé car il vient de croiser son ancien meilleur ami et son ancienne petite copine au même endroit. Pourquoi faut-il qu'il soit toujours dans ses pattes ? Elle soupire.

« Louis, accompagne Ginji et aide le. » dit-elle à son Gouroutan. « Je vais voir si je peux trouver quelqu'un.. Tu viens avec moi Haru ? »

Sans attendre sa réponse, elle tourne les talons d'un air las en faisant signe à ses trois autres pokémons de la suivre. Un médecin. Un fucking médecin. Salomé ? Ce n'est pas la peine d'y penser. Idalienor ? Elle a probablement d'autre chose à faire que d'aider cet idiot. Il ne reste plus qu'à trouver une personne lambda avec un minimum de compétence. La coordinatrice se faufile parmi la foule.

« Y'a un médecin par ici ? Un élève a fait un malaaaise.. » clame-t-elle, très peu convaincue.

hrp:
 
Bonne année ♪

©BBDragon
Lise L. De l'Élysée
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 12
Niveau : 0
Jetons : 607
Points d'Expériences : 137
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 9 Fév - 14:43
Clap clap clap. Oui, malgré tout, même si la plèbe prédomine ce royaume, elle ne devait pas abandonner ! Et pour cela, il fallait qu’elle se donne du courage. Pour se donner plein de courage, rien de mieux que des applaudissements ! Clap clap clap. Oui, elle parviendra à sauver ce royaume de la grisaille et de la corruption. Il fallait qu’elle croit en ses rêves. Et cela commençait par la lourde tâche de répandre le bonheur partout dans le monde ! Et contrairement aux légendes populaires, ce n’est pas aussi facile qu’on le fait croire ! Non, pour rendre les gens heureux, il ne suffit pas claquer des doigts. Applaudir peut aider, mais seulement dans certaines conditions. Mais ces terres étaient tout de même remplies de bien des ingrats. Elle soupira. Tant d’ombres, de gris, de corrompus, comment s’en débarrasser ? Être une princesse demande tant de travail. Elle soupira. Tout le monde pense qu’être une princesse est facile, qu’on peut obtenir tout ce qu’on veut en un claquement des doigts. Oui, c’était effectivement le cas, mais il y a bien plus à faire dans la vie d’une princesse ! Beaucoup des obligations de princesse sont malheureusement méconnues du grand public. Comme la lourde tâche de rendre son peuple heureux. Cette lourde tâche qui la hante depuis son arrivée sur ces terres. Elle soupire. Se débarrasser des gris. Se débarrasser des gris… S’en débarrasser ? Mais à quoi pensait-elle donc ? Quelles horribles pensées ! Non, bien sûr, il ne faut pas s’en débarrasser, jamais ! Cela enfreint le code du bonheur ! Non, non et non, bien sûr qu’il faut les convertir ! Les rendre heureux et reconnaissants ! Il faut les rendre colorés, et non pas les éliminer. Mais comment a-t-elle pu penser de telles choses ? Heureusement qu’elle s’en était rendu compte à temps. Clap clap clap. Cela mérite quelques applaudissements.

Mais pour pouvoir sauver la plèbe il faut les connaître. Les connaître sans sombrer soi-même. Là est toute la difficulté de la tâche. Elle décida alors de se balader, mais à l’écart des marées plébiennes. Une distance de sécurité lui sera probablement des plus utiles. Être une plébienne sous couverture est une chose, se faire méprendre pour une vulgaire plébienne en est une autre. Non de non, elle ne refera pas la même erreur, de se faire sermonner par un ingrat pour des broutilles insensées ! Alors elle marchait en bordure de ces marées, et cela fonctionnait bien mieux ! Certes, les chemins de cet hameau étaient lamentablement entretenus, mais tant pis ! Cela serait trop facile, sinon, ses péripéties ne vaudraient pas la peine d’être contées !
Et c’est alors que vint l’action ! Le plat de consistance de sa mission ! Quelqu’un demandait de l’aide, quelqu’un avait besoin d’aide ! C’était son moment de briller, d’apporter de la joie dans ce pays de grisaille !
« Y'a un médecin par ici ? Un élève a fait un malaaaise.. »
Une voix clamait de l’aide parmi la plèbe ! Qui était-ce ? Attrapant sa Psystigri, la fillette se faufila dans parmi les hostiles marées. Hors de question qu’elle laisse un vulgaire plébien aider cette pauvre fille, il fallait ce soit Lise afin qu’elle puisse lui apporter des couleurs ! Là, ici ! Elle vit la jeune fille à la chevelure matcha, c’était elle. La fillette inspira un bon coup, avant de s’avancer vers cette dernière. Il fallait qu’elle fasse bonne impression si elle voulait la convaincre de ne pas faire confiance à la grisaille.
« Bonjour, il semblerait que vous aviez demandé un médecin ? Attendez une seconde, je vais appeler quelqu’un, ça ne prendra que quelques secondes ! »
Et immédiatement après, elle attrapa son iPok, tapota dessus à une vitesse fulgurante avant de porter l’appareil à son oreille, d’un geste grâcieux mais précis.
« Bonjour Richard, il nous faut immédiatement une unité médicale. … Une personne a fait un malaise. … Oui, une unité médicale, c’est une urgence. … Au festival du nouvel an. … Comment ça, pas accessible par ambulance ? Demandez autre chose, tout de suite. … Parfait. … Oui. … C’est bon, je les vois arriver. »
Une nuée de Dracolosses monopolisa soudainement le ciel étoilé, attirant l’attention de la foule sur eux. Quelques secondes après, les voilà qu’ils se posent sur la place du village, autour de la fillette qui secouait son bras et de son interlocutrice. Deux des ambulanciers déploient une large bâche sur lequel peut se fixer un brancard qu’ils fixent sur le dos de leur dragon, tandis que leur collègue déplie le brancard en question. Les deux autre restant, accompagné du médecin, un cinquantenaire dont les commençaient à se faire grisonnant, se dirige vers la fillette.
« Bonjour, je vous remercie énormément pour votre collaboration et la rapidité dont vous avez fait preuve. Vous passerez le bonjour à Richard de ma part.
- Mais le plaisir est pour moi mademoiselle ! Où se trouve le blessé ?
- Je laisserai mademoiselle, dit-elle en désignant mademoiselle cheveux matcha, vous conduire vers le sujet.
- Parfait. Il jette un regard dans la direction d’Ana. Aussi, j’ai pensé qu’un hospitalisation de quelques jours serait appréciable bien que je sois bien au courant qu’il ne s’agit que d’un malaise. De cette manière, le patient pourra profiter d’un confort optimal lors de son rétablissement.
- Quelle idée brillante ! Je n’aurais pu proposer mieux. »

HRP
blablabla se morfond sur son futur royaume
se balade vite fait
se dirige vers Ana puis lui propose son aide
appelle son majordome qui envoie une unité de Draco-ambulance, il y a au total 6 ambulanciers et 1 médecin
discute avec le médecin de l'hospitalisation de Logan
Logan C. Alduin
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2009
Points d'Expériences : 1947
Scientifique Chercheur Pokemon
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Lun 11 Fév - 23:02

Event #3,

Pyrotechnie Féerique !

Avec pleins de gens
le 31/12/2018

Musique


La fausse Yuna me relève avec l’aide d’un Pokémon avec le visage de Phoën, Même les Pokémons ont des visages différents. Des Pokémons que j’ai blessé, de manière volontaire ou non. Tout se mélange dans ma tête. J’ai l’impression d’être dans un autre monde, un monde d’éternel souffrance où je devrais sans cesse faire face aux regards des gens qui ne m’aiment pas sans jamais pouvoir en sortir. Mes jambes tremblent de tout leur long et je me sens faible. J’ai le cœur qui fait des soubresauts et des envies régulières de vomir. Je suis blanc comme un linge. Je ne parviens plus à rester dans la réalité et m’enferme de plus en plus dans mon monde. Comme si je me déconnectais peu à peu de cet univers. Que j’allais être aspiré par un être surnaturel pour mon mener à mon mauvais endroit car je n’aurais fait que de mauvaises actions sur Terre. Je serais probablement torturé en étant accroché à Salomé H 24 en la regardant embrasser langoureusement Ana tout en mangeant le plat que je déteste le plus et en écoutant une musique pourri. Enfin s’ils sont évolués en-bas parce que bon juste me faire bouffer un foie par un Gueriaigle et attendre qu’il repousse c’est du classique.

Je lève la tête vers le ciel et voit une armée céleste de Dracolosse avec les têtes de mes Pokémons et des gens que je blessent pour venir me chercher, moi pauvre mortel. Je n’imaginais pas ça comme ça mais je deviens peut-être fou ou possédé qui sait ?

Dans un mouvement de semi conscience et folie, je pousse en arrière la fausse Yuna de manière assez violente pour ne pas qu’il vienne avec moi et m’écarte de l’autre Pokémon en titubant à moitié.

-Attention !

Un secousse de plus en plus grande arrive dans ma direction comme si la porte de l’enfer s’ouvrait pour moi avant que l’armée de Dracolosse ne viennent prendre mon âme mais on dirait que l’enfer à gagné ce coup-ci. Tous les gens s’écartent et moi, je reste en plein milieu totalement sonné. Au moment de me retourner je distingue juste des poils et des cornes avant de me faire violemment propulser vers un stand avant de fermer les yeux pour longtemps.




hrp:
 
Bellamy Wallace
Région d'origine : Kalos.
Âge : 17 ans
Niveau : 36
Jetons : 896
Points d'Expériences : 844
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Mar 12 Fév - 1:08



Marie avait accepté. Sobrement sans cérémonie, et Bellamy s'amusa un instant en observant l'émerveillement dans les yeux du mangriff de la blanche. Cela la fit rire. Et la force à se retourner vers Pom, sa nanméouïe. Son soda cool n'avait pas diminué d'un iota et Pom' sembalit ailleurs, captivé par un son que Bellamy ne pouvait pas entendre. La dresseuse donna un coup de coude à son Pokémon qui secoua la tête comme pour chasser une incertitude, et ria accompagnant un instant sa dresseuse dans ce moment léger et cristalin.

C'était agréable.

De retrouver la Bellamy pleine de vie qui aimait rire et faire la fête. C'était agréable - et surprenant surtout. Et dire que la soirée aurait pu prendre un ton drastiquement opposé si Marie ne s'était pas décidée à venir lui parler. Sans le savoir Marie par toute sa grisaille étaient venues colorer cette dernière soirée de l'année de mille couleurs. Entre deux rire, Pom fit un signe de tête à la blanche qui ne pouvait être plus équivoque : elle la remerciait.

Même si ce n'était que le temps d'une soirée, c'était formidable de voir Bellamy ainsi.

Et alors que la rose se saisissait d'un dernier verre, la naméouïe l'en dissuada d'un geste, payant pour sa dresseuse elle l'aida à se maintenir un peu prés droite - très rapidement rejointe par Marie. Pom lui jeta un grand regard nias de gratitude. Bellamy ricana :

-Mais j'adore la neige ! Tu n'aimes pas la neige Marie aux cheveux... De neige ?

L'adolescente pouffa de sa propre bêtise : elle était quand même sacrément marrante. Voilà donc le cortège de Bellamy, se mêlant à la foule, avançant tenant fermement leurs deux lampions. Les yeux de Bellamy brillait, passant de ses deux supports au léger balancement de la lumière émise par son lampion. Son porteur de souhait. Elle souria amèrement en se souvenant du premier souhait qu'elle avait fait après être sortie de l'hôpital. C'était une soirée dédiée à Jirachi, la première fois que Lolita avait enroulé sa trompe autour de sa main. Un premier contact qui l'avait marqué au fer rouge. Et qu'avait t'elle souhaité à cette époque ?

Rien. Absolument rien.

Elle s'était juste contenté de remercier l'univers pour lui avoir offert la possibilité de vivre. Bellamy soupira... Ce qu'elle aurait aimé retrouvez l'insouciance et la passion qui l'habitait en ce temps là... Même si elle savait maintenant que ce n'était qu'un manque d'expérience et de l'ognorance pure et simple. Si elle devait faire un voeu maintenant, elle aurait milles demandes, milles exigences et milles prières. Mais une dépassait toutes les autres malgré tout. Elle devait (se) l'avouer.

-Je vais souhaitez que Lolita revienne. avait t'elle déclara tout haut.

Puis se retournant vers Marie et la regardant avec de gros yeux plein de larmes.

-Stupide, non ? Elle m'a laissé, elle est partie... Elle m'a brisé le coeur et me remettre de son départ, c'est la chose la plus difficile qui... Qui m'a était donné de fai... Que j'ai du faire. Plus difficile que tout le reste, et maintenant, ça y est. Je peux vivre sans elle, je n'ai plus autant besoin des autres et pourtant, je ne rêves que d'un truc : que Lolita revienne. Lancelot aussi. Je veux que Dolores revienne. Me réconcilier avec tout le monde, c'est stupide. Je sais que ça me fait souffrir mais je les veux prés de moi. C'est tellement fucking stupide, putain.

Des torrents de larmes s'échappaient maintenant des deux yeux de Bellamy. Cette fameuse soiréd dédiée à Jirachi, elle avait pensé que pleurer, ce n'était pas forcément de la tristesse et ce soir encore : elle le vivait comme une libération, comme une respiration plutôt. Elle relâcha les muscles de son cou et laissa tomber sa tête contre l'épaule de la blanche. Puis enchaîna, tout doucement, presque murmurant :

-Désolée... Je ne parles que de moi. On change pas si facilement, hein ? Tu va faire quoi comme voeu, toi ? Allez... Tu peux me le dire, je l'aurais probablement oublié demain matin de toute façon.

Bellamy renifla alors que son ventre se mit à gargouiller étrangement. Était-ce bruit qui semblait sortir d'une vielle caverne de légende qui avait apeuré Pom ? En tout cas, la nanméouïe avait levé la tête, persuadé de bien avoir entendu cette fois-ci. Elle tapota l'épaule de Bellamy et lança un ultime regard à Marie. Prends soin d'elle s'il-te-plaît.... Et voilà le type normal qui lachait Bellamy, la laissant trébucher sur un ou deux mètres, emportant avec elle, la blanche. Et elle partit, tout droit, en courant.

Bellamy la regarda s'éloigner vers l'horizon. Elle pouffa et fit balança son bras en avant :

- C'est que Pom', ça ira. Elle m'abandonnera pas comme tous les autres l'ont fait, elle est trop bête pour ça !

Et elle ria.

HRP
Bellamy commence à marcher fortement soutenue par Marie et sa nanméouie.
Elle est un peu bourrée et se confie légerement à Marie
Et l'interroge ensuite sur son voeu
Pom s'enfuit en courant tout droit, on sait pas pk mdr


Event 3 - Une année bien amère
Ariania Blue
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 25
Jetons : 2339
Points d'Expériences : 513
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Jeu 14 Fév - 9:52
Le sol c’est dur. Si vous le saviez pas je vous le dis. Mais bon, une fois qu’on est dessus on peut pas tomber plus bas donc on s’en fiche.

- Pres ! répondit Ariania à Erika qui apparaissait de nulle part. Qu’est-ce que tu fais là ? Pour le festival aussi ?!

Elle lâcha la main d’Erika pour applaudir l’applaudissement de sa Boss mais c’était une mauvaise idée et elle retomba tête la première. Fort peu découragée par ses échecs cuisants, elle se remit sur pied dans la minute et sourit à Idalienor qui lui tendait les restes de la chute. Apparemment les barbes à papa étaient à abandonner mais sinon les autres s’en étaient plus ou moins sortis ? … Au pire règles des trois minutes (comme ça c’est trois secondes ?) tout est mangeable !

La proposition de profiter de la soirée enchanta la Pyroli, qui acquiesça vivement et plongea avec sa meilleure amie et Erika dans la foule. La marée humaine les emporta dans ses tourbillons avant de les déposer devant une équipe d'acrobates qui exécutait des pyramides sur un coin de la place. L'ambiance était joyeuse. Tout autour de la scène des bougies orangées exagèraient les ombres des enfants qui s'amusaient à courir en dessous des pyramides. Sans un mouvement de déconcentration et le sourire aux lèvres, les acrobates se démontaient et remontaient dans des figures les plus impressionnantes les unes des autres. Ariania applaudit quand une petite acrobate d'une dizaine d'années surplomba une pyramide de huit mètres. Intriguée, elle leva son pied et le monta tendu jusqu’à son oreille. Elle galérait un peu à rester stable mais au moins elle y arrivait.

- Je veux trop essayer de faire pareil ! commenta-t-elle, je dois être assez souple… vous pensez qu’on peut les rejoindre à la fin ?!

Pour toute réponse, Idalienor demanda comment se passait le club de clap clap. Les nouvelles manifestations ? Elle n’en avait aucune idée. Erika répondrait.

- Ceci dit j’aimerais beaucoup trop qu’on fasse genre des parades ou qu’on envahisse des cours ! Ce serait trop cool ! Imagine ! Je suis sûre que Heartnett ne serait pas contre avoir un club d’applaudissement dans ses cours ! Et les parades ! Ce serait telleeeement bien ! On fera des tours de l’île en applaudissant et après les gens ils nous suivraient comme une procession ! Et à la fin on irait à la plage ! Et on fera tous un barbecue géant ! Et on applaudirait en mangeant du mais grillé !

Ariania salivait à l’idée mais au lieu d’un épis de maïs, ce fut un lampion rouge qui arriva dans ses mains.

- Hein ?

Bien sûr qu’elle était déçue. Un lampion ça ne se mange pas. Enfin pour la plupart des gens. Mais bon elle en faisait partie. Le gamin qui leur avait apporté à chacune un lampion s’éloigna aussi vite qu’il était venu et Aria se rendit compte que pendant qu’elles étaient absorbées à contempler le spectacle des pyramides, la place s’était remplie d’une douce lumière rougeoyante. Partout, des petits points de lumière rouges brillaient et illuminaient les yukatas et les stands.

- Dans une heure à peine, l’année se clôturera sur une joyeuse note…

Le doyen d’Adala venait de prendre la parole. Ariania le chercha dans la foule avant de le trouver du regard, il était debout sur le comptoir d’un stand placé au milieu de la foule, il tendait haut un lampion rouge. La Pyroli l’attendait parler de résolutions, c’est vrai qu’elle devait prendre les siennes mais elle n’arrivait jamais à les tenir plus d’un jour alors elle savait pas trop si c’était encore la peine, et de procession. Procession ! Et bah voilà ! C’est parfait ! Le truc du vœu à la mer c’était hyper cute aussi ! Autant profiter des deux !

- Que la procession commence !

- C’est génial ! La voilà notre parade ! On va faire honneur au club et applaudir toute au long de la descente ! C’est une super idée ! Et puis le truc du souhait dans l’eau c’est trop bien aussi ! La mer elle va devenir toute rouge et on applaudira à côté comme ça Kyogre il va entendre tous les vœux et il demandera à Jirachi de les réaliser !

Elle retira ses chaussures paspratiquepourcouriretpaspratiquepourfairetoutdoncpratiquepourrienfairedutoutmaisquiainventéça, prit son lampion et ceux d’Erika et d’ida et les attacha à sa ceinture.

- Bah quoi ? dit-elle devant leur regard étonné. Il faut avoir les mains libres pour applaudir ! Allez venez !

Et elle mena le mouvement en rejoignant la procession en applaudissant.

Clap, clap, clap.

Spoiler:
 

_________________

 
Always remember sweet times
and love

Nico Anderson
Région d'origine : Alola - Ho'ohale
Âge : 14 yo
Niveau : 20
Jetons : 4
Points d'Expériences : 444
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Lun 18 Fév - 9:49



pyrotechnie féerique
Un peu embarrassé, Nico laisse Paul parler. De recettes pour Noël. Sa grand-mère ? Puis enfin le sujet qui l’intéresse.

Les Insolourdos et en particulier celui qui se balade dans la Pokeball cachée dans son sac.

Nico est plutôt doué pour écouter les gens, alors il laisse Paul faire la discussion et se contente d’hocher la tête aux moments adéquats.

Le scientifique agite ses mains avec maladresse pour tenter de reprendre la parole. Faut dire que Paul est une pipelette. Une pipelette qui a de toute évidence perdu une main. Le commentaire que le Noctali a fait un peu plus tôt amène Nico a ramener son regard régulièrement vers l’handicap du garçon.

Il se sent peut-être encore plus gêné qu’avant. De lui parler, de le déranger, de lui demander ce qu’il a en tête depuis un moment. Le garçon inspire profondément avant de sortir la fameuse pokeball et de la pointer en direction du top dresseur.

- J’ai capturé un Insolourdo il y a quelques mois. Et j’arrive pas exactement à m’en occuper. Je crois qu’il m’aime pas trop et je dois bien reconnaître que j’ai pas plus d’affection que ça pour lui. Du coup, je sais pas … ça t’embête si … enfin …

C’est difficile. Nico s’y reprend à plusieurs fois, force l’anxiété quelque part à l’arrière de son cerveau. C’est pas que par rapport à lui, c’est pas quelque chose qu’il peut régler seul. Il ne peut pas laisser son manque de confiance l’empêcher de proposer une vie plus agréable à un pokemon dont il a la responsabilité.

- Je voulais savoir si ça t’intéressait de le récupérer.

Nico regarde rapidement autour de lui. Il y a de plus en plus de monde, les gens se serrent, s’agitent.

- C’est peut-être pas la meilleure idée de te le présenter ici … il risque d’avoir peur.

Nico esquisse un demi sourire.

- Si ça t’intéresse, peut-être que tu peux le prendre avec toi, faire sa connaissance et me répondre à ce moment là.

Le blondinet écarquille les yeux, réalisant que sa phrase peut-être considérée comme un peu forceuse et c’est pas exactement son objectif. Les joues un peu rouges, il enchaîne rapidement.

- Enfin … Si tu veux bien, évidement …

Le bras qui tendait la pokeball est maintenant ramené le long du corps de Nico, la pokeball rouge se perdant dans le tissu carmin du kimono de Nico.

Il en a fait du chemin cette année. Sa main se serre sur la pokeball, promesse d’une solution plus efficace que simplement laisser l’Insolourdo vivre sa vie dans sa coin. Il est possible qu’à son arrivée à l’académie Nico s’en soit foutu du bien être du pokemon mais aujourd’hui … Impossible d’être serein tant que le soucis n’est pas résolu.

Et ce même si il doit engager et entretenir la conversation avec un presque inconnu.



HRP:
 

_________________


easy mode


atelier
Son Gosen
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 28 ans
Niveau : 10
Jetons : 380
Points d'Expériences : 159
Adulte Challenger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Lun 25 Fév - 15:12
Bientôt minuit. Gosen regardait l’heure défiler dans son taxi comme un enfant le soir de Noël. Il n’attendait qu’une seule et unique chose : avoir le droit de se joindre à son tour à la fête ! Malheureusement, sa compagnie, voyant la mine d’or qu’un événement comme celui-ci créerait, avait préféré mettre tous ses chauffeurs au volant afin d’assurer le transport des citoyens de Nuevo. Certains avaient pu marchander avec le directeur pour finir un peu plus tôt, mais les talents de Gosen étant ce qu’ils sont et lui-même venant tout juste d’avoir ce job trois mois auparavant, il n’avait pu être libéré. Pourtant, pratiquement tout le monde était déjà sur les lieux et seules deux taxis étaient occupés à faire des trajets, il n’avait donc plus qu’à regarder le temps passer. Soudain, Kaio débarqua via téléportation sur le siège passager.

- Tu comptes attendre encore longtemps ici ? Demanda l’être fraîchement arrivé.

- Je finis mon service dans une, deux,… Gosen se mit à compter sur ses doigts. Dix-sept minutes ! Réalisant que c’était encore long, il aplatit son visage sur le volant, provoquant un grand coup de klaxon. Surpris par ce son auquel il ne s’attendait pas, il se redressa et regarda le centre du volant comme s’il détenait en son sein le démon.

- Gosen, tu n’es pas obligé de rester là tout seul. Les gens vont bientôt partir pour la procession avec les lanternes.

- Ah bon ? Mais je vais tout louper…

Une deuxième fois, il souhaita enfoncer sa tête dans le volant, mais se ravisa en se rappelant ce qui était précédemment arrivé.

- Pas nécessairement. Ton patron n’en saura rien si je te téléporte là-bas. De toute façon, tu n’as plus aucun client.

- Peut-être, mais… Sa conscience l’empêchait d’accepter aussi vite ce deal, alors qu’il en mourrait intérieurement d’envie. Il se mordit la lèvre inférieure et après une très brève réflexion à base de gamineries, il s’écria : OK ! On y va, j’en peux plus, je vais devenir fou si je reste là plus longtemps.

Un sourire satisfait s’afficha sur le visage de Kaio.

- Bien. Dit-il simplement.

La seconde suivante, ils étaient transportés dans un tout autre endroit. Fini l’aire de stationnement des taxis et bonjour la féerie du petit hameau de la montagne Skiddo. Le garçon observait d’un regard étincelant d’émerveillement tout ce qui l’entourait, en poussant de petits cris de surprise et de joie en découvrant les différents stands et spectacles. Rapidement, Kaio lui fit faire le tour de l’endroit, lui présentant toutes sortes de choses. En tendant l’oreille sur les discussions des passants, il était possible de comprendre qu’en effet, ils ne tarderaient pas à partir. La plupart d’entre eux avait déjà récupéré leur lanterne et s’apprêtait à prendre la direction de la mer.

- Où est-ce qu’on peut trouver ces lanternes, Kaio ?

- Je ne sais pas. Ce sont les hommes des ateliers municipaux qui les ont distribués.

- Ok. Et ils ressemblent à quoi ?

- Hum… Ils ont une veste avec le logo de la mairie.

- Allons les chercher !

Profitant de sa taille, Gosen se hissa sur la pointe des pieds pour tenter d’apercevoir l’une de ces personnes. Cependant, la foule était si dense qu’il était impossible de repérer les tenues des gens et il se retrouva obligé de changer de stratégie. L’heure du départ approchant, il se mit à jouer des coudes pour se frayer un passage dans l’espoir de rencontrer par hasard l’un de ces hommes. Alors qu’il avançait plutôt bien malgré le monde, il s’arrêta brusquement. Son regard s’était figé dans celui d’une fille, qui discutait avec un mec un peu chelou.

- Hey mais… Ce serait pas… ? Non. Mais siii, c’est elle !

Kaio alterna entre la demoiselle et Gosen qui s’approchait d’elle à vive allure, sans comprendre ce qu’il se passait. Depuis quand Son Gosen connaissait-il des gens ?! Ce dernier s’invita sans gêne au milieu de la conversation des deux adolescents et planta sa main dans la chevelure de la fille pour lui caresser la tête, sous le regard médusé et apeuré de Kaio.

- La frêle Yuna ! Comment tu vas ? Wow, t’as coupé tes cheveux. Ça fait bizarre, j’ai failli ne pas te reconnaître.

Il se recula un peu et désigna l’autre garçon.

- C’est ton petit ami ? Enchanté, moi c’est Gosen !


HRP:
 

_________________
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 1530805946-signature-1-3
Erika D'Eléos
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 25
Jetons : 2086
Points d'Expériences : 591
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 2 Mar - 0:34



*Soupir* On ne pouvait pas arrêter cette Pyroli, c’était comme surveiller un enfant de cinq ans, mais c’était amusant de la voir s’émerveiller à chaque recoin du hameau. On faisait difficilement mieux niveau joie de vivre avec cette fille. Surtout que la joie, ça permet de garder un teint resplendissant !  Oh, c’est pour ça que je dois être magnifique ! Oh, oh, oh !

Idoui-Ida, ne devait pas avoir la vie facile avec une amie comme celle-ci, mais elle faisait la paire je suppose.  Elle nous demanda ce que nous comptions faire comme projets dans le club, j’allais m’apprêter à répondre, qu’Aria me prit de vitesse. Voila qu’elle était partie sur des histoires de parades d’applaudissement, de barbecue, et autre joyeuseté. Ce n’est pas mal, je note tout ça dans un creux de ma tête. Evidemment qu’il va nous falloir applaudir ! Après tout, c’est le but principal de ce club, ( et aussi étendre mon influence et ma popularité dans l’académie, mais bref.. hem)  qui est de motiver les joyeuses troupes ! Ces pauvres élèves manquent de confiance en eux, alors nous allons leur en donner du courage ! Nous les encouragerons dans leur reussite, car c’était ça Clap, clap, clap ! Nous sommes les bonnes étoiles de chacun ! Peut-être que nous pourrions régler les problèmes des pauvres gens indirectement !?  Hmm, aider les gens sans qu’ils le sachent ce n’étaient pas très rentable pour la popularité ça… Mais c’était important de garder un esprit de solidarité au sein du club… Hmm, tout ça c’est très important ! Il va falloir que je voie ça avec les membres du club.

« Eh bien pourquoi pas Aria ! J’ai encore une tonne de projet en tête ! Mais je ne compte pas en informer une personne qui n’appartiens pas au club ! Oh, oh, oh ! Ne t’en fait pas, si tu veux nous pourrons crée des cartes VIP, pour les élèves extérieures au club. Quoi qu’il en soit, tout ce que je peux dire, c’est qu’on risque de bien s’amuser ! Après tout, apporter la joie autour de soi, ne peut être que gratifiant n’est-ce pas ? »

Et recevoir des applaudissements, ça l’est tellement ! Oh, oh, oh ! Tiens, il semblerait qu’il soit bientôt l’heure des grandes festivités. On nous offre des lampions, et nous explique le déroulement de la dernière heure de la journée. Descendre la montagne et lâcher les lampions dans la mer. Oh c’est splendide ! Nous avions en plus le droit de formuler un vœu ?  Ah qu’est-ce que j’allais bien pouvoir souhaiter ? Je n’ai pas le temps de récupéré mon lampion, qu’Aria arrive pour nous piquer à chacun nos Lampions. Aria avait décidé qu’il s’agissait du moment opportun pour faire un coup de publicité au club.. *tousse* EUH  je veux dire, applaudir en cœur pour Clap, clap, clap ! Ah quelle brillante idée ! Aurore semblait ravie par la proposition d’Aria, et se mit à applaudir de ses deux petites mimines.  

« Eh bien, je suppose que nous n’avons pas le choix ! Personnellement ça ne me dérange pas ! Oh, oh, oh !  Allons-y tous en cœur ! *Clap clap clap* »

Et nous applaudissons tout en descendant la montagne. De loin ça devait être magnifique de voir toutes ces lumieres vers le mont Skiddo, pour aller rejoindre la mer. Une grande partie de la foule qui arpentait les allés de stand, suivait maintenant le mouvement. J’y pense, que je n’ai même pas eu le temps d’en apprendre un peu plus sur cette Ida… A la base, si je l’ai accosté, c’est parce que yukata faisait de l’œil à certains, ce que je ne comprends pas !  Hmpf ! Enfin, dorénavant ça n’as plus trop d’importance. Alors autant en apprendre plus sur cette jeune fille.

« Dis-moi, je n’ai même pas eu l’obligeance de te demander ce que tu faisait à l’académie, mes excuses. Je dois avouer qu’avec toutes ces festivités, j’en oublie mes bonnes manières ! Pour ma part, je suis topdresseur spécialisé dans le type fée ! »

Pyrotechnie féerique

©️BBDragon

HRP:
 

_________________


Erika D'Éléos ≈ Je ne suis qu'une jeune fille dans la fleur de l'âge ! Oh, oh, oh !
Hagawa Haru
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 51
Jetons : 2390
Points d'Expériences : 1648
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Dim 3 Mar - 1:01

PYROTECHNIE FÉERIQUE
All
*Soupir*, il n’aurait pas pu choisir un meilleur moment pour faire un malaise Logan… ? Non visiblement il faut croire que le destin s’acharne sur nous, moi qui pensais que je ne le verrais plus depuis ce qui est arrivé à son Poichigeon… Il faut croire que non ! C’est peut-être un signe qui sait ? Enfin Logan, ou pas on pouvait pas le laisser dans cette état. Je ne suis pas un monstre, malgré qu’il s’agisse de Logan, personne ne mérite d’être laisser de la sorte. Nous sommes partis chercher de l’aide avec Ana (malgré qu’elle n’était pas très enjouée à l’idée de lui porter secours…)

« Oui, oui j’arrive ! A ce que je vois ça ne s’est toujours pas arrangé avec Logan… Je sais que c’est pas une personne que tu portes dans ton cœur, moi non plus. Mais on ne peut pas le laisser comme ça. »


Nous essayons de chercher de l’aide, mais en pleine festivité difficile de trouver quelqu’un de libre actuellement… ça tombe vraiment mal pour tomber dans les vapes.  Heureusement une jeune fille viens vers nous, elle semblait avoir la situation bien en main. Elle n’as pas l’air d’être médecin alors comment va-t-elle si prendre… ? Appeler une ambulance ? Je doute qu’elle vienne jusqu’à nous quand même ? Une armée de Dracolosse ? C’est une blague ? Ah…… faut croire que non. Non, non je ne rêve pas une armée de Dracolosse est visible depuis le ciel. Je… pense pas que tout ça soit nécessaire pour une seule personne… ? Enfin l’important, c’est qu’il allait pouvoir être sauvé je suppose ? Le Voltali semble se réveiller, mais il à l’air plus effrayer qu’autre chose, mais qu’est ce qui lui arrive ? Il avait l’air d’être en forme la dernière fois que je l’ai vu… Bon c’est vrai ça remonte à plusieurs mois maintenant, mais quand même on ne sombre pas dans la folie aussi rapidement… Est-ce que c’était notre faute, s’il était devenu comme ça ? J’imagine que ça n’a pas dû être facile pour lui tout les jours avec ce que les rumeurs… M’enfin dans ces rumeurs, il y avait quand même une part de vérité, bien que j’avouerais que toute cette histoire ne regardait que les gens concernés. Sérieusement, ça a du gravement l’affecté, il a peut-être besoin de se faire soigner…
Il avait déjà repris conscience c’était déjà pas mal, ah voila qu’un Tauros viens de charger sur lui… Hein ? Euh… ? C’est-à-dire que la scène s’est déroulé tellement vite, que je n’ai le temps de voir  qu’un Logan avachi au sol, inconscient. L’armée de Dracolosse avec des  ambulancier l’emportent dans les airs, nous n’avons même pas le temps de nous assurer s’il était vivant ou mort ? C’est incompréhensible ce qu’il vient de se passer… Au moins on n’a plus besoin de chercher des secours… ? *tousse*  

« Je… quelqu’un viens de comprendre ce qu’il s’est passé ? Et puis ce Tauros sortis de nulle part, il faudrait peut-être le calmer avant qu’il charge quelqu’un d’autre ? ça ne vous dirait pas qu’on s’éloigne d’ici un moment ? Je n’ai pas vraiment envie de me faire charger par le Tauros à mon tour… »


Mavis semble attirer mon attention vers un stand de nouille qui était encore ouvert un peu plus loin. Quelle chance !  Toutes ces aventures m’auront tellement ouvert l’appétit, et puis j’ai besoin de m’ouvrir l’esprit après tout ce qu’on à traversé en l’espace de quelques minutes…

« Ah ma Roserade m’informe qu’elle à trouver un stand de nouille un peu plus loin, ça ne sert à rien de rester ici plus longtemps maintenant. »

Je regarde la jeune fille qui à appeler les ambulanciers, j’imagine qu’elle mérite, elle aussi une pause manger !

« Tu peux aussi venir avec nous euh… comment tu t’appelles ? Oh, et Ginji ça ne me dérange pas de payer ma part tu sais ! L’important c’est de manger maintenant ! »

Une fois arrivé au stand de nouille, je m’assois sur un des tabourets avant de commander. Il y avait beaucoup de gens qui étaient partis pour descendre la montagne avec leur lampion. Ahah, je pense que c’est raté pour aller les rejoindre maintenant… Enfin, peut-être qu’as dos de pokémon ? Je n’arrive pas à me sortir l’image de Logan au sol, inconscient. C’était tellement pathétique…  Quelque part je me sens un peu coupable…. Je n’aime pas vraiment me confier pour ces choses-là, mais il fallait que ça sorte.

« Vous savez… Je me sens un peu coupable pour ce qui viens d’arriver à Logan. Il n’était pas comme ça la dernière fois que je l’ai vu. C’est vrai que je n’arriverais pas à lui pardonner ce qu’il m’a fait, mais je ne voulais pas non plus qui lui arrive le pire, tout ça, est peut-être aller beaucoup trop loin… Maintenant, presque tout le monde est au courant à l’académie. Ça n’as pas du être facile pour lui, c’est peut-être pour ça qu’il a pété un plomb ce soir. »





HRP:
 

_________________




PHYL THE POWER ! ≈ On part à l'aventuuuuure !
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 1960
Points d'Expériences : 1508
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Lun 4 Mar - 13:51


pyrotechnie féerique
the final coutdown, tululututuuuuuuu

Adossé contre le comptoir, Sirius attend la réaction de sa cible. La jeune femme, plutôt jolie, étouffe un léger rire suite à la présentation, quelque peu maladroite, de Sirius. Le garçon ne se laisse pour autant pas démonter. Il garde son sourire colgate quand Miriam se moque gentiment de sa capacité à passer du tu au vous.

- Parfait alors, je garde le tu !

Il ne mentionne pas plus que ça les signes que la brune serait en réalité une femme un peu plus âgée que ce que l’on pourrait penser au premier abord. Elle demande quelques renseignements sur le cadeau que Sirius veut lui offrir. Compréhensible en vérité. Proposé comme il a proposé son œuf, c’est pas exactement clair comme de l’eau de roche.

Néanmoins, avant de pouvoir répondre correctement à la brune, ils sont interrompus par une assistante de la mairie qui leur confie un lampion chacun. Face au regard interrogateur du duo, elle leur pointe du doigt le directeur de l’académie qui explique la tradition de l’île.

Pas plus intéressé que ça, Sirius dépose le lampion à ses pieds et se retourne vers Miriam pour enfin répondre à sa question. Il ouvre la bouche, prépare la phrase dans sa petite cervelle et se fait à nouveau couper. Cette fois ci par une jeune fille, clairement trop jeune pour se tenir à un bar (même si la présence de Sirius est également discutable) qui demande ce qu’est un Jagerbomb.

Sirius pousse un léger soupir de dépit. Décidément il ne va pas pouvoir en caler une. La gamine se rétracte quelques secondes plus tard, décidant de se tourner vers un cocktail sans alcool. Voyant dans cet acte l’opportunité qu’il attend depuis quelques minutes, Sirius saute dessus et récupère l’attention de l’adulte en un éclair.

- Un œuf ! C’est un œuf de Cerfrousse et …

Il hésite un instant. S’embarque t-il dans l’histoire version longue ou l’histoire version courte ? Est-il seulement capable de faire une réponse courte ? Bah, se laisser porter par les mots fera probablement le travail. Il reprend donc, un peu plus confiant.

- Sans t’encombrer de toute mon histoire familiale, c’est un cadeau de mon frère qui n’a pas remarqué que l’œuf qu’il m’offrait était d’une espèce que j’ai déjà eu dans mon équipe et dont j’ai dû me séparer et que j’ai pas exactement envie d’en avoir un deuxième.

Il s’arrête un instant pour prendre une goulée de sa boisson.

- Bref, voilà, je cherche du coup quelqu’un pour s’en occuper. C’est cadeau.

Il affiche un léger sourire.

Et croise les doigts dans son dos.


HRP:
 

_________________
sirius
liens
atelier
Caroline Labelvi
Région d'origine : Sinnoh, Rivamar
Âge : 27 ans
Niveau : 0
Jetons : 2672
Points d'Expériences : 248
Adulte Contre-Espionnage
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Jeu 7 Mar - 20:57
CAROLINE LABELVI

rp commun
« Pyrotechnie féerique »

Caroline toise Enzo avec intensité.

Son sourire narquois se délecte à l’avance du choix qu’effectuera son petit ami. Qu’il gagne ou qu’il perde, l’enjeu l’amuse beaucoup. Soit ils se livrent pleinement l’un à l’autre, soit ils se complaisent dans une relation cordiale…

La logique de Caroline en terme de relationnel impliquerait qu’elle choisisse la seconde option. Toutefois, son côté joueur et taquin la pousse irrésistiblement vers la première… Si elle n’aime pas trop les prises des têtes, la blonde raffolera toujours de quelques petits grains de sel en supplément de son quotidien déjà bien insolite. La dose de piment dont sa vie a besoin, pour ne pas paraître trop monotone, lassante.

Morne.

Les yeux désormais rivés sur le cure-dent, elle observe celui-ci se rapprocher de leur aire de jeu. Son rictus s’affirme un peu plus quand l’emplacement du coup d’Enzo se précise.

Elle a gagné.

Dès lors que Caroline lui a proposé cet étrange jeu, il est clairement apparu que leur repas finirait comme il a commencé : sans un mot sur cette histoire qui le lie à Ilea, sa colocataire. Mais la blonde n’est pas stupide… Si elle veut des réponses, elle se doute devoir sortir l’argent de sa poche. Et c’est bien pour cela qu’elle est venue agrémenter cette partie d’une règle de dernière minute… Une règle en rien pénalisante pour son homologue, qui ne fait que rajouter de l’intérêt à l’option la moins rentable pour lui, et donc, qui remet en perspective chacune des issues.

Pour être sincère, elle n’a pas été pour autant certaine du choix qu’effectuerait Enzo. Qu’est-ce qu’il pourrait bien avoir à faire de son ex, après tout ? Ce n’est pas comme elle qui vit littéralement avec celle de son petit copain. Pour autant, cette proposition d’en dire un peu plus sur son passé est venue avec une contrainte sous-jacente : un « non » aurait définitivement fermé toutes les portes d’accès à celui-ci, à l’instar de sa relation avec Ilea. Et s’il n’aurait pas été bien compliqué pour Caroline d’aller malgré tout gratter quelques informations à sa colocataire, on ne peut pas en dire autant pour Enzo…

Enfin. La sentence est tombée, et Enzo se permet même de féliciter son adversaire après cette abdication à peine dissimulée. Caroline lui répond en un sourire, au moment où le serveur arrive pour apporter les desserts. Elle cale maladroitement son bras sur la zone de jeu pour éviter toute remarque à ce sujet, et attend tranquillement qu’il reparte ; une fois cela fait, son bleu ténébreux mais-pas-trop-non-plus-parce-que-’faut-pas-déconner tire une pièce de son kimono, et vient à son tour proposer de quoi agrémenter leur discussion. L’aînée Labelvi hausse un sourcil surpris, n’espérant pas vraiment une telle initiative, pour finalement prendre un ton détaché.

« -Pile. » elle marque une courte pause, durant laquelle son regard se fait plus taquin « Comme ça si je gagne, je pourrai dire "bim, dans ta face !" ~ »

Ouais, elle est hilarante, je sais.

Et autant Caroline parvient sans grandes difficultés à rester à l’aise avec la situation, autant cela ne paraît pas tout à fait être le cas d’Enzo. L’appréhension du résultat et la confidence qui devra s’en suivre le fait languir quelques secondes le jet pièce, qui finit toutefois bel et bien par se faire. La pièce retombe dans la paume d’une main, qu’il plaque sur le dos de l’autre, avant de révéler son motif.

Le sourire de Caroline se défait.

Pile.

« -Zut. »

Elle ne va pas pouvoir dire sa blague.

Bon, ce n’est peut-être pas plus mal. Le fait d’ouvrir les festivités permettra peut-être à Enzo d’être un peu plus à l’aise avec son propre sujet.

Alors la blonde prend une profonde inspiration, et cherche à mettre de l’ordre dans les idées. A aucun moment elle n’aurait imaginé se livrer à ce genre de révélations il y a quelques minutes encore, mais après tout, n’est-ce pas là ce qu’elle recherche ? L’imprévisible, l’inattendu ? Bah voila, elle s’est surprise toute seule, la Caroline.

Elle avise les takoyakis sucrés servis au centre de la table, et commence à servir Enzo. Dans un même temps, elle débute son petit récit.

« -Tu as entendu parler, de l’acteur disparu en juin dernier, Chris Bryan ?… Grand brun sombre et musclé, au sourire charmeur et abdos saillants...  » face à l’air pantois de son mec, elle décide d’être un peu plus explicite « … Le gars qu’a joué dans Le retour du Tutankafer. Tu visualises ? »

Quand elle a terminé de le servir, elle recule un peu sur sa chaise, prête à faire de même avec elle.

« -Bah c’est mon ex. Et ma plus grande relation à l’heure actuelle. On est restés près de cinq ans ensembles. »

Elle se sert, et une fois rassise, regarde son copain droit dans les yeux. Son ton détaché contraste quelque peu avec l’importance de ses mots ; comme s’il s’agissait d’une histoire anodine, sans ampleur. Non pas qu’elle essaye d’en convaincre Enzo… Mais disons plutôt qu’elle tente de relativiser la situation.

« -Sincèrement, je vais te passer les détails, ils ne sont vraiment pas intéressants. Nous nous sommes rencontrés au cours d’un festival, qui nous avait recruté en tant que jurés. Lui, c’était le guest ultra célèbre qu’était là pour ramener des spectateurs, et moi… Le quota féminin, je présume ? Je ne comprends jamais pourquoi il y a toujours plus d’homme que de femmes dans les jurys des télévisions… Enfin, bref. Le courant est passé entre nous, on a gardé le contact, on s’est casés ensembles, et puisque nos jobs matchaient bien, on a pu faire une partie du tour du globe à deux. »

Elle ricane, taquine.

« -Ça n’avait rien à voir avec nos sorties actuelles à la supérette en bas de la Résidence, crois moi. ♥ »

Avec un peu de chance, l’ombre de cet ex petit ami sera suffisamment effrayante pour qu’Enzo se sente obligé de lui offrir un voyage à Alola.  

Mouais. Comme s’il en a les moyens.

« -Chris était du genre… Romantique. Un véritable prince charmant… Mais puisqu’il était plus réclamé que moi et souvent amené à faire de longs tournages, son trop plein d’affection était contrebalancé par des périodes de liberté totale. C’est ce qui nous a permis de rester aussi longtemps ensemble. J’aurai sans doute fini par étouffer autrement…  »

Caroline soupire.

« -En fait, ça a quand même fini par arriver. »

Ses yeux descendent jusqu’à son assiette, et elle triture sa nourriture avec ses baguettes, pensive.

« -Il m’a demandé en mariage.  »

Elle prend un takoyaki, et après l’avoir avalé, tire une moue peu convaincue.

« -Je n’ai pas pu. »

Elle finit par poser ses couverts sur la table, et son menton sur ses mains.

« -Et c’est peu après qu’il… Est parti. »

Puis elle rit nerveusement.

« -Je présume que sa famille et la presse ont dû me mettre ça sur le dos. Et… Ils ne doivent pas vraiment avoir tort. Mais… Dès lors que j’ai décidé de me détourner de lui, j’ai fait une croix sur tout ça. Je suis partie, et je n’ai plus cherché à avoir de nouvelles.  »

En un sourire, elle conclut.

« -Et me voila. »

Un silence s’abat sur leur table, silence pendant lequel Enzo doit simplement emmagasiner les informations. Du côté de Caroline, il n’y a plus rien à ressasser : son histoire avec Malcolm s’est terminée, point. Elle ne l’apprécie ni ne la regrette. Elle s’est ponctuée d’autant de bonnes choses que de mauvaises, qui ont elles-même constitué des expériences et des leçons à retenir. Une relation comme une autre.

Si tant est qu’elle s’est achevée comme n’importe quelle autre relation.

Le silence devenant pesant, Caroline cherche à relancer la conversation.

« -Des questions ? ~ Parce que sinon, j’attends toujours des réponses de mon côté, hein. »

Wink wink.

HRP:
 

_________________

Lexicaro:
 
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 2385
Points d'Expériences : 1043
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Mar 12 Mar - 13:03
MARIE R. UANA

rp commun
« Pyrotechnie féerique »


Marie cligna des yeux, circonspecte.

« -Eh bien. Hmm. J’apprécie la neige. Mais pas d’y chuter. » elle réfléchit un court instant aux propos de Bellamy « Et je ne suis pas certaine d’y voir une corrélation avec la coloration de ma chevelure.  »

Comment ? Marie, trop terre à terre ? Mais nooooon, vous exagérez. Elle est simplement incapable de discerner l’ironie. Et le second degré. Et prend tout ce qu’on lui dit au pied de la lettre. Mais cela fait-il pour autant d’elle quelqu’un de bizarre ?

Hum. Oui.

Heureusement, l’état de sa comparse relativisait quelque peu son comportement rigide. Même pour Marie, paraître étrange par rapport à une personne bourrée relevait de l’exploit.

Pourtant, le début de la descente se fit dans un calme relatif. Au début, la Mentali craignait de devoir porter plus que de supporter sa camarade de dortoir, mais elle était également épaulée par le Pokémon de cette dernière, et la dresseuse en question lui semblait plutôt docile. Pour l’heure, l’attention de Bellamy était plus focalisée sur les lampions que sur la marche en elle-même : et tant mieux, dès lors qu’elle tenterait d’à nouveau avancer par ses propres moyens, elle chuterait certainement, en entraînant tout le monde par la même occasion.

Marie perçut tout l’émerveillement qui se reflétait alors dans ses prunelles, et détourna le regard en un sourire. Voir une Bellamy aussi innocente après toutes leurs précédentes rencontres, c’était… Inattendu ? Ouais, elle ne s’était pas spécialement préparée à passer d’une engueulade dans les toilettes avec une pimbêche, à une balade sous le clair de lune en compagnie d’une enfant. Comme quoi, rien n’était figé dans le marbre.

Oh non, rien, pas même l’expression béate de la rose. Un sourire amer vint brusquement remplacer celui enjoué qu’elle arborait jusqu’alors, et sans même que Marie ne le réalise. Ce ne fut que lorsque Bellamy prit à nouveau la parole qu’elle se tourna vers elle, et découvrit avec surprise la tristesse qui venait de la submerger.

Le vœu qu’elles allaient devoir prononcer. L’archéologue avait déjà choisi le sien. Elle souhaitait le retour de sa Soporifik… Mais pas que. Nul besoin d’être aux faits des déboires traversées par l’adolescente pour comprendre que certains de ses compagnons avaient décidé de tracer leur propre route.

Marie plissa lentement les yeux à l’écoute de ses propos. C’était un sentiment qui lui paraissait à la fois complètement étranger, et amèrement familier. L’abandon ? Ouais, Marie connaissait, ça. Ses parents, deux fois, peut-être trois, Axel, Alban, Nolan. Tous, à un moment, ont décidé qu’il était plus intéressant de continuer leur vie loin de la blanche. Certains pour des raisons purement personnelles, d’autres pour la fuir elle directement… Le résultat n’était pas tout à fait le même dans son esprit, mais les faits, eux, l’étaient.

Pourtant, elle ne parvenait pas à compatir de la situation traversée par Bellamy. Tout simplement parce que jamais ses Pokémon n’avaient agi de la sorte : jusqu’à aujourd’hui, ils avaient toujours été les seuls à lui montrer un soutien indéfectible. Son unique point d’ancrage, sa seule assurance – c’était même eux qui avaient, les premiers, entrepris de sortir Marie de sa dépression.

Elle n’osait imaginer ce qu’elle ressentirait si cette seule certitude devait à son tour se briser.

Et ce fut à ce moment là que la Ranger ressentit quelque chose d’imprévu…

De la culpabilité.

L’an passé, Bellamy et elle s’étaient prises la tête sur l’ampleur de leurs souffrances respectives. Pour la miss Uana, il était évident que chercher à les quantifier et les comparer était parfaitement absurde et vain. Mais pourtant, ce soir, et à l’écoute de ses confidences, Marie parvenait un peu mieux à cerner ses propos du moment. Si elle ne pouvait être en accord avec ceux-ci, il lui paraissait clair qu’une tristesse aussi profonde que la perte d’un proche était telle, que toute autre souffrance semblait bien futile à côté. Était-ce ça que Bellamy avait cherché à faire comprendre, ce jour-là ? Marie ne serait-elle pas restée hermétique à ses propos ? Et surtout, aurait-elle dû agir ? Faire quelque chose pour l’aider ? L’aurait-elle pu seulement ?

Elle ne le saurait sans doute jamais.

Et ce fut sans l’ombre d’un doute ce remord alors éprouvé qui permit à Bellamy d’apposer sa tête contre l’épaule de la blanche. En temps normal, Marie aurait instantanément cherché à s’en dégager, extrêmement mal à l’aise à l’idée d’ainsi partager son espace vital ; mais elle n’avait aucunement besoin d’être une experte en relation sociale pour comprendre que dans l’immédiat, Bellamy nécessitait ce contact.

Elle vit là l’occasion de racheter son pacifisme passé, et seul un haussement de sourcil surpris traversa son visage au moment de ressentir le poids d’une chevelure rosée le long de son bras. Consciencieuse, Marie changea d’allure pour adopter une marche plus lente, délicate, et qui devrait éviter à la boîte crânienne de Bellamy d’être trop secouée au gré de leur descente.

Celle-ci changea justement de sujet et questionna directement la blanche sur son propre vœu. Sa première réaction fut de doucement secouer la tête de droite à gauche pour la rassurer quant à sa précédente tirade.

« -N’ayez crainte. Ne vous ai-je pas affirmé plus tôt pouvoir jouer le rôle d’une spectatrice ? »

Puis elle leva les yeux en direction du ciel, pensive. Le propre d’un vœu était qu’il reste confidentiel, et que son mysticisme permette sa réalisation. Et si Marie appréciait le poétisme de la chose, elle n’en croyait pas un mot pour autant. Voilà pourquoi elle ne mit pas bien longtemps à se laisser convaincre d’à son tour révéler son propre souhait à sa comparse.

Enfin, si souhait il y avait.

« -Hmm… Pour être tout à fait sincère, je n’y ai pas encore réfléchi. »

Son regard dévia lentement jusqu’au reste du cortège qui les encerclait, et les nombreux lampions qui faisaient de même. Tous devaient être porteurs d’un vœu – tous, sauf le sien. Après un coup d’œil vers celui-ci, elle acquiesça avec assurance.  

« -Je me suis donnée pour consigne de me montrer moins réticente aux changements, au début de cette année scolaire. Je présume que j’émettrai simplement le souhait que mes Pokémon et moi-même puissions nous épanouir malgré tout ce qu’il adviendra. »

Elle ferma les yeux en une courte introspection, un sourire amusé au coin des lèvres.

« -Simplet, non ? » elle les rouvrit, et regarda droit devant elle « Il est bien utopique de croire que nos vies peuvent évoluer, tout en conservant notre bonheur intact. Mais... Si par hasard, dans l’infini des probabilités qui se déroulent à chaque instant, il était possible que nous, nous ayons cette chance… Alors, pour rien au monde, je ne manquerai de la saisir. »

Elle laissa un court silence s’installer à la fin de sa réponse, vivement approuvée par Sephiran... Mais ne put s’empêcher de ramener son traditionnel pragmatisme sur la table.

« -Bien qu’il pourrait être plus intéressant sur le long terme de demander à remporter une grande somme d’argent. Ou une santé imperméable. Voire même une capacité d’omniscience… J’avoue ne pas être aux faits de la portée exacte que sont censés avoir ces vœux. »

Cette fille avait un talent certain pour tuer toute forme de magie.

La Nanméouïe de Bellamy s’agita à l’entente d’un gargouillement. Après avoir brièvement tapoté l’épaule de sa dresseuse, et adressé un regard lourd de sens à Marie, elle se détacha de leur cohorte, et ce non sans briser leur inertie.

La blanche fit de gros yeux au moment de stabiliser leur équilibre, à Bellamy et elle-même. Une fois à peu près droites et prêtes à reprendre la marche, la rose ria, et Marie ne put s’empêcher de noter cette capacité déconcertante qu’elle avait de passer instantanément du rire aux larmes. Malgré tout, elle sourit à sa remarque, elle-même amusée.

« -Sans doute pour cela que mon Couaneton s’entête à rester. »

Au Hameau de Skiddo, il fut alors possible de voir Canard Man éternuer sans raison apparente.

Pendant leur progression, l’adolescente nota que la pente commençait à s’adoucir, et que la neige se faisait moins profonde. Un regard en direction de l’horizon lui confirma qu’elles approchaient de la mer, et donc, du point d’orgue de la soirée. La procession entreprit de se fendre en deux arrivée près du large, et à s’étaler tout le long de la plage, de sorte à permettre à un maximum d’individus de déposer leurs lampions. Marie suivit calmement le mouvement, et bientôt, Bellamy, Sephiran et elle se retrouvèrent sur une plage au sable humide, et éclairée par la lumière de toutes ces bougies.

Après s’être assurée qu’elle parvenait à rester à peu près droite, elle lâcha la rose, et détacha tout doucement les lampions de leurs tiges, pour ensuite les poser au sol à côté de son suzu. Elle tira d’une pochette une petite trousse, et de cette trousse un stylo, ainsi que deux bouts de papiers brièvement découpés. Elle entreprit d’écrire sur le sien, puis tendit le bic et l’autre feuille à Bellamy pour l’inviter à faire de même.

« -Le doyen a déclaré qu’il fallait brûler notre souhait à la lumière du lampion. Je présume que c’est la bonne manière de faire. »

Elle jeta un rapide coup d’œil à l’heure sur son Ipok. Il leur restait une dizaine de minutes avant que sonnent les coups de minuit.

« -Quand viendra le moment, nous incendierons donc nos vœux, puis mettrons les lampions à l’eau. »

Elle espérait que ses Pokémon aient le temps d’arriver d’ici là. La confidence de Bellamy lui avait fait réaliser qu’elle apprécierait beaucoup de passer cet instant avec eux. D’ailleurs, Marie réalisa qu’elle n’y avait pas réagi outre mesure, et jugea ce temps mort adéquat.

« -Vous savez… J’ignore ce qui est arrivé entre vous et votre équipe. Mais… Si vous tenez tant à eux, et que vous vous savez capable d’évoluer… Ils ne pourront pas y rester insensibles. »

Marie acquiesça, confiante.

« -Ils reviendront. Tôt ou tard. »

HRP:
 

_________________

« Je m’occupe de lui. »
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 1669
Points d'Expériences : 3841
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Jeu 14 Mar - 17:51
GINJI LABELVI

rp commun
« Pyrotechnie féerique »


« -... »

Je cligne des yeux, ahuri.

« -… Il... »

Je bug ainsi pendant plusieurs secondes, mais parvient tout de même à formuler ma phrase.

« -… Il vient de se passer quoi, là ? »

Égale à elle-même, c’est la voix mentale d’Oz qui me répond.

« -Humain s’évanouir devant toi. Toi aider. Mais horde Dracolosse débarquer. Tauros percuter Humain. Et Dracolosse emmener lui.  »

Je tourne leeeentement la tête vers mon starter, et après un bref instant à le dévisager, enchaîne.

« -…. Oui. Suis-je bête. Il faut vraiment que j’apprenne à suivre. »

… NON MAIS IL N’Y A VRAIMENT QUE MOI QUE CA CHOQUE ?! En tout cas, la jeune demoiselle qui a apparemment appelé les… Dracolosse ambulanciers, je présume, paraît tout à fait en accord avec la situation. PtitardAzuré semble déjà plus secoué par la succession des événements… Mais cela ne l’empêche pas de proposer à l’adolescente de venir manger avec nous. Eh mais ! J’ai déjà dit que je ne pouvais pas payer pour tout le monde, ce n’est pas la peine d’inviter encore plus de gens ! Bien que Haru se dépêche d’ajouter que je n’ai pas à m’en faire pour la note… Bon bah, si c’est comme ça, je présume qu’on peut effectivement aller mang-NON MAIS ATTENDEZ, ON VA VRAIMENT PASSER A AUTRE CHOSE AUSSI VITE ?

… Comment ? Oui ?

… Bon bah…

Si c’est pour de la nourriture, après tout.

Je hausse donc les épaules, et invite mes Pokémon à nous suivre jusqu’au stand de nouille. C’est un peu dommage d’avoir raté le début de la procession, mais sincèrement, j’ai beaucoup trop la dalle pour m’en préoccuper. Au pire, il restera toujours l’année prochaine ! Et la suivante ! Et ainsi de suite ! On aura le temps d’en profiter, j’en suis sûr. Alors que si on meurt de faim ce soir...

Il nous faut encore quelques minutes le temps de commander nos plats, et de nous installer. Cela fait, je commence à engloutir sans le moindre ménagement le bol de nouilles qui m’a été servi, et prends déjà la peine d’en demander un second. Puisque tout le monde est parti, il n’y a presque plus que nous ! Et ça c’est plutôt pas mal pour enchaîner les assiettes.

Je suis toutefois bien obligé de relever la tête de ma nourriture lorsque Haru vient évoquer le cas de Logan… Ah, Rugbyman ! Bah oui quand même, ‘faut qu’on en parle, à un moment ! C’est vrai qu’il était vraiment bizarre, ce soir. Il m’avait paru tellement plus vivant, lors de notre première rencontre… S-sans mauvais jeu de mot par rapport au choc avec le Tauros, évidemment.

Toutefois, j’avoue ne pas complètement suivre tout ce que me raconte mon ancien partenaire de mission. Après avoir terminé mon second bol en un * slurp *, je l’interroge du regard.

« -… Au courant de quoi ? »

… Comment ça, il a dit que tout le monde à l’école savait ? BAH OUI MAIS MOI JE NE SAIS PAS, VALA. J’ai passé quatre mois dans le coma svp, donc c’pas totalement de ma faute non plus ! D’ailleurs, en parlant d’hospitalisation…

« -J’espère que le coup qu’il a pris n’a pas été trop ‘vénère. Et que ces Dracolosse ne vont pas non plus trop le bourlinguer, dans les airs… S’il n’est pas bien au point d’avoir pété un câble, on ferait peut-être mieux d’aller lui rendre une petite visite, demain. Cela pourrait lui faire du bien, je pense. »

* slurp slurp *. J’enchaîne ainsi les nouilles jusqu’à me taper le bide d’un air satisfait. A moitié affalé sur mon tabouret, je savoure avec un sourire béat la sensation d’avoir le ventre plein, avant de jeter un coup d’œil à l’heure. Il va être minuit dans vingt minutes, environ… Le repas n’est même pas encore fini pour certains, que je bondis de ma chaise pour me mettre debout, et attraper mes affaires.

« -Il y a un truc que je veux faire avant la nouvelle année, donc je vais filer en vitesse. PtitardAzuré, merci pour ce combat ! Et… Ana, Lili l’Impératrice, c’était cool de manger avec vous. Même si je n’ai pas tout compris, j’avoue. J’espère que la fin de soirée se passera mieux pour vous que… Que pour Logan. »

Même si ça ne doit pas être bien compliqué. Hum.

Je règle ma note auprès du serveur, en lui faisant discrètement signe de rayer l’un des plats de Haru de la liste, puis commence à rentrer mes Pokémon dans leurs Pokéballs. Une fois que c’est fait, et que je n’ai plus que mon hagoita en main, je m’éloigne, non sans quelques dernières salutations.

« -A plus ! Et bonne année ! »

Après quoi, je m’éloigne.

Le Hameau de Skiddo est pratiquement désert maintenant que la quasi-totalité des fêtards est descendue en contre-bas de la montagne. Il ne me faut donc pas chercher bien longtemps pour parvenir à me mettre à l’écart, et tirer un sifflet de mon kimono. Je souffle dedans, et moins de deux minutes plus tard, une imposante Ptéra atterrit en fanfare juste devant moi, m’envoyant au passage de la neige sur le visage.

« -PTERAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! »

Je souris, amusé par l’énergie illimitée dont paraît disposer Sharon, même à l’approche de minuit, puis grimpe sur son dos. Elle décolle presque immédiatement après, et tous deux nous envolons au dessus du modeste village…

***

« -… A-ah… C-c’est…. Brr… Qu’il fait froid... »

Ok, j’ai peut-être oublié de prendre ce paramètre en compte.

Si j’ai effectivement vu juste sur l’absence d’homologues tout en haut du Mont Skiddo, j’ai peut-être négligé la température qu’il fait sur un plateau enneigé au sommet d’une montagne en plein milieu de la nuit durant l’hiver.

Peut-être.

Pourtant, je ne regrette en rien le spectacle. Dès que Sharon m’a déposé là-haut, j’ai libéré l’intégralité de mes compagnons, et tous avons pu admirer la procession de lampions qui longe les côtes de la montagne. Depuis là-haut, on ne voit qu’une fine traînée de lumière orangée parmi le blanc et le mate d’une neige immaculée, alors que dans le lointain, le clair de lune se reflète sur la surface océanique.

Il fait froid, mais cette vision me réchauffe le cœur.

En un frémissement, j’observe à nouveau l’heure sur mon Ipok. Minuit moins le quart. La foule arrive tout juste au niveau de la plage, et commence à se disperser tout du long.

Je m’en détourne, et passe mon sac devant moi. Je traverse alors la horde de Pokémon qui m’entoure, et m’approche de l’un d’eux en particulier, devant lequel je m’accroupis.

Mjöllnir a toujours les traces de son combat contre Haru. Normal qu’il n’ait pas pu recouvrer ses forces depuis ; malgré tout, le Lampéroie paraît tenir bon. Il me jette un regard interrogateur, bien curieux à l’idée de savoir ce que je lui veux à lui en particulier, et j’accole mes mains directement sur son corps.

« -Tu sais, Mjöllnir… Tu es un Pokémon vaillant. »

Sous la nervosité, je rigole légèrement, mais reprends bien rapidement, sourire aux lèvres.

« -Je veux dire... Tu manques de confiance en toi. Tu es timide, introverti, et tu n’oses pas te mettre en avant. Tu as peur de ne pas avoir la force pour surmonter les épreuves qui se dressent devant toi, et pourtant, malgré tout ça… Tu te bats quand même. Toujours. Sans hésiter. Et de tout ton soûl. »

Il s’agite nerveusement, flatté par la remarque, mais n’émet pas le moindre son. Je le lâche, et plonge ma main dans mon sac.

« -Il y a quelques temps, tu as refusé une récompense par égard envers Punch… Mais je pense réellement qu’elle peut t’être bénéfique. C’est elle qui t’aidera, j’en suis sûr, à surmonter ton manque d’assurance, et à t’élever au dessus des autres… »

Je révèle à ses yeux le petit objet que j’ai saisi.

« -Accepte cette Pierre Foudre. Tu y as le droit, et… Je pense que plus rien ne te retient à cette apparence. »

De surprise, il recule légèrement. Son regard se pose un instant sur la pierre évolutive, mais il s’en détourne, gêné… Et réalise alors que tous les autres Pokémon de l’équipe le fixent. Certains, d’un mouvement de la tête, l’incitent à prendre l’objet entre mes mains ; d’autres le lui disent de vive voix. Mjöllnir paraît quelque peu dépassé par cet excès d’attention, et finit par se focaliser sur un seul de ses compagnons alentours : Punch.

L’Elektek, les bras croisés, maintient son regard, et acquiesce fermement.

Mjöllnir paraît se détendre. Son corps perd en agitation et se tient droit, pour ensuite passer en revue tous ceux qui l’observent.

Après quoi, il ferme les yeux, et baisse la tête en une brève introspection.

….

Il finit par la relever, et me fixe à mon tour.

Puis opine du chef.

Je souris.

« -Attrape. »

Je lui lance aussitôt la Pierre Foudre. Suite à une courte trajectoire en cloche, Mjöllnir l’attrape à la volée en enroulant sa queue autour. Il se met alors à briller d’un éclat incroyable, et s’immobilise, après quoi, il entreprend sa métamorphose.

Il gagne en hauteur, mais aussi en longueur. Une crête paraît pousser sur son crâne, de même que deux membres de part et d’autre de son corps. Les nageoires qui s’y trouvaient jusqu’alors sont reléguées à l’arrière, et font désormais office de pattes postérieures. Pour finir, une seconde crête dorsale s’étend le long de sa queue, et après avoir pris en masse, la lumière se dissipe, et révèle devant nous un Mjöllnir transformé.

Désormais, au cœur de la horde, se trouve un Ohmassacre.

La bouche entrouverte, je reste parfaitement immobile, alors que je le détaille de haut en bas, puis de bas en haut. Le petit Lampéroie que j’avais dans mes bras il y a quelques heures à peine est devenu….

« -… Wow. Tellement grand. »

Mjöllnir écarquille les yeux, surpris par la remarque, et par réflexe, se sert de ses nouvelles et imposantes pattes pour dissimuler son visage.

J’éclate immédiatement de rire.

« -AHAH ! Il y a des choses qui ne changeront jamais ! »

Puis je tends mes bras droit devant moi.  

« -Allez. »

Et souris.

« -Venez tous. »






Au loin, des lampions prennent le large.

HRP:
 

_________________

Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 1422191746-copain

« Je vais garder le parfait contrôle de mon esprit…. Et ne pas laisser les ténèbres envahir mon cœur ! »
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 1477337343-ginji-xd
Merci Môman Callie!
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 56
Jetons : 4467
Points d'Expériences : 1626
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Dim 17 Mar - 11:34
Pyrotechnie Féerique

Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4 Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4
Event 3
♬♪♫♩♫♪♬
Pas à ma place.

Je sais que je ne suis pas à ma place ici, je n’ai rien à faire dans cette fête…Je pensais pouvoir voir des gens, penser à autres choses que le malheur qui m’est tombé sur le coin de la figure. Et au lieu de ça, j’ai appris que celui que j’aime voulait en réalité m’utiliser pour récupérer celle qu’il aimait depuis le début, que je suis incapable de ressentir la moindre tristesse et la moindre haine envers lui…Et qu’encore une fois j’ai réussi à tourner le dos à une personne à laquelle je tiens, sans me retourner, sans rien ressentir…

Est-ce que je suis en train de devenir un monstre sans sentiment ? Est-ce que je suis encore capable de ressentir quelque chose pour quelqu’un ? Tant de question qui se bousculent et passent en boucle dans ma tête, me déconnectant de la réalité une nouvelle fois. Tu parles d’une soirée…j’aurai mieux fait de ne jamais venir. Je n’ai qu’une envie à l’heure actuelle, m’éloigner, appeler Lucifer et rentré avant même le lancer des lampions.

Tout ça fait que je n’ai même pas écouté la réponse de cet homme qui m’a interpellé quelques minutes auparavant. Je sens que je vais lui balancer une excuse à deux poké, le planter là et rentrer à l’académie…Oui c’est un bon plan ça. Mais alors que j’allais reprendre la parole, je sens une puissante main s’écraser sur mes cheveux, et me caresser doucement la tête...Je tourne vivement la tête pour voir de qui il s’agit, et je reconnais sans problème cette tête de grand enfant, avec ces cheveux en pagaille. Un visage que je n’avais pas vu depuis près de six mois.

-Gosen ?

Je n’ai le temps de rien dire d’autre que le karatéka pose mille et une question, sans me laisser vraiment le temps de lui répondre, comme à son habitude. Il ne semble pas avoir changé d’un poil, contrairement à moi.

-Je…je vais bien et toi ? Oui j’ai eu envie de changer un peu.

Déclarai-je en faisant référence à mes cheveux…ce qui est un mensonge total mais bon, je ne vais pas m’amuser à lui expliquer le pourquoi du comment des raisons qui m’ont poussé à couper mes cheveux. Mais rapidement le jeune homme reporte son attention sur celui qui m’accompagne et…dont je ne sais toujours pas le prénom en fait, vu que je n’ai rien écouté de ce qu’il m’a répondu. Mon petit-ami ? Alors là non, Gosen est vraiment très loin du compte.

-Non non, on vient de se rencontrer pour tout te dire et…


Je n’ai pas le temps de poursuivre cette conversation que le ciel se remplit de…Dracolosse ? Mais c’est quoi cette histoire ? Comment c’est possible ? Soudain des cris de panique se font entendre, et des passants effrayé nous bouscule, me forçant à m’accrocher à Gosen pour ne pas me retrouver au sol, et piétinée par la foule. Qui a eu la brillante idée d’appeler une armada de pokémon dragon, dans un festival qui nouvel an ? Je sais qu’on a tendance à trop en faire pour fêter la nouvelle année, mais quand même, là c’est un trop extrême…

-Désolé Gosen.


Déclarai-je en relâchant son haut qui a m’a servi de bouée de sauvetage quand la marée humaine voulait m’emporter. Mais un détail attire mon attention, les Dracolosse survolent une zone bien précise…Zone qui se trouve être un regroupement de personne, un regroupement en arc de cercle. Il s’est passé quoi ? Malheureusement pour moi, la foule est trop dense et je ne peux pas m’approcher pour voir ce qu’il en est vraiment. Je reporte donc mon attention sur mon adversaire du passé, et l’inconnu qui nous accompagne.

-Je me demande bien ce qui a pu se passer pour agiter tout ce beau monde. Ha mais au fait Gosen, tu n’as pas de lampion ?

Je regarde le mien que j’ai lâché, et qui a été sauvé in extrémis par mes deux pokémon feu, qui prennent bien soin de ne pas y mettre le feu (ce serait dommage). Je dois avouer que je n’ai pas spécialement envie de lancer ce lampion, je n’ai vraiment plus envie de rester ici. Ce n’est pas très correcte de planté Gosen ici, ainsi que cet inconnu, mais à quoi bon me forcer. Il faut juste que je trouve une excuse pour m’éclipser sans les vexer…Mais ma recherche d’alibi s’interrompt quand je vois les Dracolosse s’envoler à nouveau, transportant avec eux une personne que je ne connais que trop bien.

-Lo…Logan ?

Ce n’était qu’un murmure, mes yeux ne peuvent se détacher du corps inconscient du jeune homme qui disparait dans les airs. Qu’est…qu’est-ce qui lui est arrivé ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Est-ce que c’est…ma faute ? Est-ce qu’il a essayé de faire une connerie à cause de ce que je lui ai dit ? Tant de question qui se bouscule dans ma tête…Hestia semble s’inquiété de la situation car elle vient se coller à moi, et c’est elle qui me tire de mes songes. Ok, décidément, cette soirée est comme le reste de cette fin d’année : Catastrophique. Je me retourne vers les deux hommes, un air désolé au visage.

-Je suis désolée je dois y aller. C’est mon ami qui vient d’être emmené par ces Dracolosse, je dois savoir s’il va bien.


La foule de personne commence la marche pour rejoindre le lieu de lancement des lampions, mais j’ai d’autre Chacripan à fouetter. Je récupère mon lampion et le tend à Gosen, un faible sourire au visage.

-Si tu veux, tu peux prendre le mien, je n’aurai pas le temps de le lancer ce soir. Désolée mais je dois y aller, bonne soirée à vous deux et…bonne année.

La fin de ma phrase sonnait un peu bizarre, le ton n’y était pas du tout. Peut-être parce que je n’y crois pas une seconde, rien ne semble s’améliorer et j’ai l’impression que le début de la prochaine ne sera pas de meilleur augure.

Je me fraye un chemin entre les personnes qui marche pour aller lancer les lampions, pour finalement arriver là où j’ai parlé à Logan, quelques minutes auparavant…J’en suis certaine, c’est ma faute s’il est dans cet état, je n’aurai pas dû le laisser seul et partir après ce qu’il m’a dit. Je sors la pokéball de Lucifer, et fait apparaitre mon fidèle protecteur qui déploie ses ailes, avant que je ne monte sur son dos.

-Rentrons à la maison.

Mon Dracaufeu sais très bien de quoi je parle, et ce que c’est mots représentent pour moi. Il prend son envol, direction l’académie dans le silence le plus complet.

Encore une fois j’ai abandonné une personne à laquelle je tiens…et je ne ressens toujours rien…


Hrp:
 

_________________
 
You can never
turn back


Merci Max pour le Moodboard:
 
Enzo White
Région d'origine : Hoenn - Pacifiville
Âge : 23 ans
Niveau : 10
Jetons : 1120
Points d'Expériences : 168
Adulte Blogueur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Lun 8 Avr - 18:37

Caro & Ilea
Pyrotechnie féerique
Enzo laisse un léger rire lui échapper face à la blague de très bon goût, merci bien, de Caroline. Le choix de la pièce n’a pas beaucoup d’importance aux yeux d’Enzo. Les jeux de hasard et lui de toute manière … bah, dans tous les cas, il devra parler, l’ordre n’importe pas beaucoup.

Le destin semble vouloir le laisser patienter et c’est Caroline qui ouvre le bal, toute dans son élégante décontraction. Tout en lui fournissant quelques pièces de leur dessert, elle se lance dans son récit et, bon écouteur, Enzo hoche la tête et fournit les petits bruits d’approbation aux moments adéquats.

Caro, en couple pendant plus de cinq ans avec une vedette du cinéma. Une vedette suffisamment connue pour qu’Enzo sache de qui elle parle. Il est assez étonné pour être honnête. Il sait bien que Caro est une coordinatrice et quelle côtoie le monde du showbiz de manière régulière et que par conséquent, elle a bien dû en rencontrer des stars.

Et pour être honnête, ça l’étonne pas tant que ça d’imaginer Caro au bras de quelconque célébrité. C’est probablement réducteur, mais elle a le physique pour. Ses longs cheveux blonds, ses formes … plus qu’esthétiquement plaisantes … ouais, Caro, a, sans aucun doute, le physique de la jolie blonde aux côtés d’un célèbre acteur.

La suite de l’histoire est prévisible. Le garçon s’attache un peu trop à une Caro qui n’aime pas les attaches et Caro s’enfuie. Ils se ressemblent énormément au final. Ils ont ce même désir de liberté sauvage, ce même désir de pouvoir s’enfuir à chaque instant et si pour la majorité des couples, c’est un facteur de rupture.

Eux.

Ça les rapproche.

Enzo laisse le silence s’étendre un peu. Il s’imagine un peu cette histoire dans sa tête. Imagine la tête de Caro alors que son copain la demande en mariage. Il imagine sa surprise, son incompréhension. Il imagine ce que le type a du ressentir quand Caro s’est enfuie. Quand il a comprit que Caro ne reviendrait plus jamais.

Est-ce que sa réaction a été similaire à celle d’Ilea ?

Il secoue la tête à la question de Caro. Pas plus de questions pour elle. Une simple compréhension qu’ils se ressemblent peut-être un peu plus qu’il ne l’avait cru au premier abord. Il commente pas plus que ça l’histoire de Caroline. Il n’y a pas grand-chose à dire de plus. Et puis connaissant son propre passé … il n’a pas de reproches ou de commentaires à faire.

- C’est partit pour mon histoire à moi du coup.

Il pique un takoyaki et l’engloutit rapidement avant de commencer.

- Je passe de villes en villes depuis que j’ai quoi, quatorze ans ? Je viens d’un trou paumé au milieu de la mer et j’ai juste … Tu peux rien faire sur un morceau de bois flottant au cœur de la mer et c’était pas ce que je voulais. Donc j’ai embarqué sur un bateau et je suis partit.

Il mentionne pas forcément ses parents, les disputes et tout ce qui a fait de Pacifiville une prison à ses yeux.

- Après ça, j’ai jamais vraiment voulu me poser. Jusqu’à ce que je rencontre Ilea. Tu la connais, c’est une princesse et entre nous, j’pense qu’elle est un peu magicienne. Elle m’a complètement ensorcelé en tout cas. Peut-être que j’étais juste un ado’ un peu trop con et un peu trop tiré par ses hormones.

Il ricane un peu en disant ça. Parce que c’est pas tout à fait vrai. Certes, Ilea lui plaisait énormément physiquement mais il n’y avait pas que ça. Parce qu’il ne l’a pas intimement touchée jusqu’à … jusqu’à la presque fin. Et pourtant il est resté par qu’elle le tenait d’une main ferme et qu’il ne songeait pas à se libérer.

- Les deux mois prévus à Unionpolis se sont transformés en trois, en six puis en un an. Et j’étais toujours mordu. Et franchement j’ai pensé pendant un moment que j’y étais. Le moment où j’allais me poser. Pour elle.

Comme si elle était l’ancre à sa dérive.

- Puis je sais pas. Un an et quelques mois et il y a eu un déclic. Je sais pas pourquoi mais il y a eu ce besoin rugissant dans mes tripes qui me hurlait de partir. Qui me hurlait de quitter cette ville.

Il hausse les épaules. Ça le tenaillait depuis quelques jours pour tout dire. Quelques jours où il a comprit l’impact qu’avait Ilea sur sa vie. L’emprise qu’elle avait sur lui. Les chaînes qu’elle avait, sans le savoir, mise à ses poignets. Et après ses années de liberté chérie, après Pacifiville et la prison qu’elle avait été, Enzo s’était juré de jamais, jamais se faire emprisonné à nouveau.

- Je suis quelqu’un d’instinctif. J’avais beau être amoureux d’Ilea, parce que, c’est certain, j’étais amoureux d’elle, j’m’étais fait une promesse en quittant mon bled. Et cet instinct, cette promesse … j’ai juste suivie mes tripes. Et je suis parti. Cette nuit là.

Il esquisse un demi-sourire. Il dira pas qu’il a peut-être un peu pleuré cette nuit là dans le dernier train. Mais peut-être qu’il est capable de parler du soulagement qu’il a ressenti à ce moment là. Ce moment où il s’est sentit libre.

- Je suis descendu à Littorella et j’ai récup’ Nérée. Et voilà. Je suis jamais repassé à Unionpolis, j’ai jamais cherché à savoir ce qu’Ilea était devenue … Je suis juste … passé à autre chose ?

Il appuie sa tête sur son poing et récupère enfin son dernier morceau de dessert.

- Des questions ?

Ça fait bizarre de repenser en tout ça. Ça fait bizarre de ressentir ces émotions en nouveau. De parler de ce qu’il n’a jamais dit à voix haute.

Pourtant, ça le dérange pas plus que ça.  


HRP:
 

_________________


traveller
Ana C. Gladio
Région d'origine : Alola
Âge : 15 ans
Niveau : 51
Jetons : 2187
Points d'Expériences : 1427
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Jeu 11 Avr - 14:09



Une brune dans la même tranche d'âge qu'elle fait son apparition, lui proposant son aide. Ana ne la refuse pas, bien au contraire, plus vite ça serait fait, plus vite elle sera tranquille et n'aura plus sur ses épaules le poids du malaise de Logan. La jeune fille attrape son iPok et appelle un certain Richard. Et en à peine cinq minutes, une nuée de Dracolosse envahit le ciel. L'alolienne écarquille les yeux. Woaw. Elle aurait pensé à tout.. sauf à ça. Les pokémons vol se pose près de la brune qui indique ensuite à un homme de suivre Ana. La jeune fille regarde Haru, incrédule, avant de tourner les talons pour emmener les secours jusqu'à Logan. Elle pointa du doigt le garçon mais l'homme n'eut pas le temps de le prendre un charge qu'un Tauros, paniqué à la vue des Dracolosse, le percuta, l'envoyant au sol. Ana se facepalm. Cette soirée tourne au fiasco. Les secours l'emmenent aussitôt, s'envolant dans le ciel, laissant le village de nouveau silencieux. Ana reste planté là, totalement perdue. Haru rompt le silence.

« J'avoue, j'ai absolument rien compris non plus. » répondit Ana.

La coordinatrice n'avait même pas remarqué l’absence de tous ses pokémons, perdu dans la foule. Bon, ils la retrouveront peut-être à un moment ou à un autre. Finalement, la Roserade du blond finit par trouver un stand de nouille. C'est donc à quatre, avec la fille ayant appelé les secours, qu'ils se dirigent vers le petit restaurant. Ils commandent tous tranquillement, Ana est un peu perdu dans ses pensées. Salomé n'est pas là, Logan et son accident.. Pourquoi faut-il que tout tourne toujours au vinaigre ? Elle a un don pour que toutes ses soirées finissent mal alors qu'au fond, elle ne voit pas ce qu'on peut lui reprocher. Haru la tire de ses pensées, exprimant justement les siennes à propos de son ex petit-ami.

« Je ne peux pas non plus lui pardonner, et peut-être que oui.. son accident.. bah c'est un accident, c'est grave, personne ne mérite d'être.. percuté par un Tauros ? Mais au fond de moi-même, je sais que je me fiche de ce qu'il peut lui arriver à présent. Il est devenu un parfait inconnu pour moi. »

Elle prend une grande bouchée de nouille et avale tout rond en soupirant. Puis elle se met à rire à la réflexion de Ginji. Toujours à l'ouest celui-là. Mais pour la proposition d'aller le voir à l'hôpital, ça sera sans Ana. Comme elle la dit, c'est un inconnu, peut importe ce qu'il lui arrivera, elle ne s'en préoccupera plus. Ginji la fait alors sursauter en bondissant de son tabouret. Il avait.. déjà finis son plat !? Woaw, il mange vite. Prétextant qu'il a une dernière chose à faire, il s'en va en saluant le groupe. Ana lui adresse un petit hochement de tête avant de retourner dans son assiette pour terminer de manger. Elle suppose qu'après ça, elle devrait essayer de retrouver ses pokémons, Miriam et Miguel pour rejoindre la marche et rentrer.

« Bon, désolée pour cette soirée pas vraiment joyeuse. C'était un plaisir de te croiser Haru, ravie de t'avoir rencontré Lise. Bonne année à vous deux, on se voit à l'académie ! »

Elle paye son repas avant de faire un dernier signe à ses deux camarades. Elle disparaît dans la foule à la recherche de ses pokémons: elle les récupère finalement tous avant de recroiser la route de Miguel. Il ne reste plus qu'à trouver Miriam pour que cette soirée s'achève enfin. Ana a déjà vu mieux comme nouvel an, mais bon. Elle devrait être habituée aux soirées qui partent en vrille. C'est presque sa marque de fabrique.

hrp:
 
Bonne année ♪

©BBDragon
Miriam Haere
Région d'origine : Alola
Âge : 31 ans
Niveau : 23
Jetons : 2661
Points d'Expériences : 451
Adulte Zoologiste
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Jeu 11 Avr - 15:03


Je me fais tirer de mes pensées par une jeune fille probablement de l'académie qui éleva la voix pour demander des renseignements sur ce que servait le bar. Mais elle se résigne aussitôt, me faisant détourner la tête pour écouter Sirius. Un œuf donc. De Cerfrousse. Pourquoi pas, après tout. Je n'ai pas de monture, ça peut toujours être utile surtout quand je vois Ana et son Haydaim. Sirius m'explique les raisons de pourquoi il veut se séparer de cet œuf. Je ne comprends qu'à moitié, l'alcool faisait déjà effet dans mon cerveau. Mais peu importe.

« Oui, je comprends. »

Menteuse.

« Bah euh. Merci beaucoup. Oui, je veux bien m'en occuper, y'a pas de cousi.. de soucis. »

Je cligne plusieurs fois des yeux en secouant la tête pour me remettre un peu les idées en place.

« Oui, oui, aucun problème. J'en prendrais soin, t'inquiètes. »

Je termine mon verre puis réceptionne l’œuf que je glisse délicatement dans mon sac. J'allais commander un autre verre mais mon élan est stoppé net par deux voix d'adolescents. Je soupire en roulant des yeux avant de me tourner vers un Miguel essoufflé et une Ana dépitée. Le garçon écarquille les yeux en voyant mon état avant de dévisager et de juger Sirius.

« Ouais, avec Ana on veut rentrer. Il s'est passé un truc avec Logan, bref, on a juste envie que cette soirée se termine. Donc au début on voulait juste de prévenir.. mais je pense qu'on va t'emmener avec nous, ça sera mieux pour tout le monde. »

Je regarde un instant Sirius puis mon verre puis mon fils et ma nièce.

« Ouais.. » dis-je, peu convaincue.

Je me lève de mon siège en laissant de l'argent sur le comptoir pour payer mes boissons avant de mettre mon sac sur mon épaule.

« Bah merci beaucoup Sirius, ravie de t'avoir rencontré. »

Miguel me tire déjà par le bras pour m'emmener vers le Bruyverne d'Ana qui attendait un peu plus loin.

« Et bonne année. »

J'affiche un dernier petit sourire avant de suivre les deux adolescents. Je grimpe sur Sonic tant bien que mal. Ana prend les reines et on décolle pour quitter le hameau du mont skiddo et retourner en ville. Au loin, on aperçoit la fin de la procession et le début des lampions mis en mer. C'est beau à voir toutes ses lumières qui s'en vont vers le large comme une nuée d'étoile filante.

« Arrête de rêvasser, t'es bourrée. Ça va pas de flirter avec un élève de l'académie, t'as du sable dans le cerveau ou quoi ? » dis Miguel en me tapant derrière la tête.

Malheureusement, la réalité nous rattrape toujours.

« Me parles pas comme ça, j'suis pas ta copine. » dis-je sèchement au brun.

Je l'entends soupirer. Je secoue la tête avant de la poser sur le dos d'Ana, épuisée.

hrp:
 

©BBDragon
Idalienor Edelwen
Région d'origine : Hoen
Âge : 19 ans
Niveau : 54
Jetons : 1726
Points d'Expériences : 2189
Pokeathlète Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Ven 19 Avr - 13:31



Pyrotechnie féerique
La discussion avec Erika était plutôt joyeuse, amicale. Depuis que la Givrali a monté son club d’applaudissement, certains élèves ont décidé de la rejoindre avec comme principal objectif (en tout cas ce qu’ils laissent paraitre) d’amener un peu plus de joie et bonne humeur à l’académie par le biais d’applaudissement quotidien. Pour tout et pour rien (surtout pour rien mais qu’importe) les élèves se mettent à applaudir pour saluer une action quelconque. De quoi également faire gagner en confiance certains élèves qui en manqueraient ? Les intentions exactes de la présente à ce sujet ne sont pas très clairs mais ça n’a pas grande importance. Ariania s’amuse bien là-bas, et c’est tout ce qui compte pour moi.

La voila d’ailleurs qui applaudit elle aussi, avant de s’exclamer devant chaque nouveau numéro qu’elle aperçoit. Il y a pas mal d’artiste rassemblé ici pour montrer leur talent. Principalement de la danse et des acrobaties. Pieds nus dans la neige, ils se grimpent dessus les uns sur les autres pour créer de grandes pyramides. Un spectacle très impressionnant à regarder. Aria voudrait y aller aussi mais mon regard désapprobateur sans pour autant être froid suffit à lui faire comprendre que pour ce soir, il vaut mieux laisser faire les professionnels en la matière.

Le doyen prend la parole à son tour et annonce qu’une procession va bientôt débuter, d’où les lampions qu’on nous a donné un peu plus tôt. Aria y voit une très belle occasion d’honorer son club, mais aussi un certain nombre de divinité propre à Hoenn. J’affiche un léger sourire amer. Même si moi je n’y crois plus, que je ne pourrais jamais les honorer, je ne peux empêcher ma meilleure amie de les aduler comme le veut la tradition depuis déjà la nuit des temps. Mais je comprends mieux sa proposition de descendre le flanc de la montagne pour atteindre la mer tout en applaudissant. De quoi mettre de l’ambiance. Aria pique donc mon lampion pour me laisser les mains libres et applaudir en rythme. N’ayant pas le cœur à m’y opposer, je récupère simplement mon lampion autour de ma ceinture avant de la suivre.

En fait, au-delà de nos applaudissements communs, c’est aussi un ensemble de tambours qui prend part à la descente. En rythme avec eux, nous accentuons leur son par des claquements plus humains. Des claquements de main en somme. Pop et Art font de même avec leurs petites mains, provoquant moins de sons mais une lueur colorée respectivement rouge et bleu autour de leurs pattes. Ils doivent inconsciemment utiliser leurs capacités spéciales plus et minus.

Et moi dans tout ça, au rythme de mes applaudissements, je pense à l’avenir. J’ai perdu cette année. Comme chaque année à vrai dire. Mais j’ai gagne des choses aussi. Des expériences. Des épreuves. Des événements que jamais je n’aurais pu connaitre ailleurs. Parfois je suis triste, parfois je me demande pourquoi je continue à rester ici alors que je sais pertinemment qu’un jour ou l’autre j’aurais mal à cause de cet endroit, parfois je me dis que je pourrais rentrer chez moi, tout simplement. Mais au final, je souris toujours. Parce que les épreuves que je vis ici ne me font pas uniquement souffrir. Elles me font grandir, encore et toujours. Elles me font devenir plus forte, devenir meilleure, et me prépare comme jamais je n’aurais pu être préparé au long voyage qui m’attend. Alors je souris.

Une fois arrivé en bas, les gens écrivent leur petit mot, les attache à leur lampion et les lâche pour les laisser s’envoler vers le ciel. Ce geste peut paraitre anodin mais en réalité il symbolise beaucoup. Un espoir que l’on offre au vent, en espérant qu’il nous le rende. Des projets, des rêves, des symboles.

Alors moi aussi je lâche mon lampion. Mais il n’y a pas de mot attaché à celui-ci. Il n’y a pas de projet. Il n’y a pas de rêve. Il n’y a pas de symbole. Il y a juste un lampion, qui s’envole vers l’horizon. Parce que si j’ai bien appris une chose en étant à la Pokemon Community, c’est que jamais rien ne se passe exactement comme on le souhaite.

Alors je ne souhaite rien. Je laisse le vent accompagné de ses projets, ses rêves et de ses symboles venir à moi.


©️BBDragon


Résumé:
 

_________________
Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 BGi1FfEvent #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 BGizxYEvent #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 BGiN4WEvent #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 BGi0ajEvent #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 1543436268-heliosEvent #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 1491648845-sprite-roserade-idaEvent #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 1543176079-673Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 BGi92nEvent #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 Miniature_695_XYEvent #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 BGiLYQEvent #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 BGiZDOEvent #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 BICbxQEvent #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 BGnGa8Event #3 - Pyrotechnie féerique - Page 4 BGiTIx
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 18
Niveau : 53
Jetons : 6749
Points d'Expériences : 1517
Todresseur Stratège
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 15 Juin - 11:27
Ravi de revoir Nico, malgré la manière dont s’était terminée leur première rencontre, Paul était avant tout surpris que le Phyllali engage la conversation. Lui qui était toujours si bref et nonchalant, faisait des efforts considérables pour l’entretenir. Et Paul, en bon camarade, se faisait une joie de lui répondre. Peut-être un peu trop au goût du blondinet, qui dû mettre un terme à toutes ses palabres pour enfin avoir l’occasion de replacer deux mots.

Paul n’en revenait pas de discuter avec lui presque normalement. Il avait réalisé d’énormes progrès depuis leur dernière rencontre, néanmoins il semblait que ces progrès étaient mués par une certaine requête, que le mécano peinait à formuler. Un sourire du manchot l’aiderait peut-être à se lancer.

Finalement, Nico parvint à sortir ce qu’il gardait jusque-là en lui et proposa à Paul de récupérer son Insolourdo. Surpris, c’était loin de tout ce qu’aurait pu imaginer le garçon. « Pourquoi lui ? » Se demandait-il. Était-ce uniquement à cause de ce post sur les réseaux sociaux ou y avait-il une autre raison ? Nico avait l’air suffisamment désemparé et gêné par sa demande pour que le Noctali vienne l’assaillir de toutes ses questions.

- Bah… Je ne sais pas trop. Disons que j’avais pas réfléchi à l’idée d’accueillir un nouveau membre dans mon équipe ce soir. Mais ne t’en fais pas, cela ne me dérange pas vraiment. J’ai juste besoin d’un peu de temps.

Paul posa sa main sur celle du garçon tenant la pokéball.

- C’est vrai qu’il y a du monde ici, l’air devient irrespirable. Une petite promenade hors du hameau me fera du bien et ce sera l’occasion de découvrir Insolourdo.

Le garçon prit la pokéball et se mit à marcher. Il vérifia que Nico le suivait et maintenant qu’il paraissait moins anxieux, il s’autorisa à lui poser quelques questions.

- Parle-moi d’Insolourdo. Quel genre de Pokémon est-ce ? Je dois savoir s’il pourra s’entendre avec les autres membres de l’équipe. Et puis, je me demandais… Pourquoi tu m’as choisi ? Tu aurais pu poster un message sur le channel d’échange de l’académie, quelqu’un t’aurait sans doute répondu.

HRP:
 

_________________
Moodboard:
 
Erika D'Eléos
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 25
Jetons : 2086
Points d'Expériences : 591
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 22 Juin - 16:26



Pff, cette Idalienor est beaucoup trop jolie, il faut que je le note quelque part dans ma tête, belle, aimable, le genre de fille parfaite ! Il me semble l’avoir vu à l’action, et elle se débrouille très bien… Grr ça m’énerve, les gens ne peuvent pas se contenter d’être en dessous de moi ?! Enfin quoi qu’il en soit je n’ai pas le temps de me perdre en explication, essayons de profiter de la soirée.

Tout le monde était heureux, ça criait, ça danser, et le plus important ça applaudissait dans tous les sens ! C’était fantastique, Ariania semble beaucoup s’amuser, décidément j’ai l’impression qu’un rien pouvait l’amuser, mais je dois avouer qu’avec elle on ne peut pas se permettre d’être triste, sa joie de vivre est contagieuse.  Il y avait tellement de numéro, de danseurs, de spectacles, difficile de pouvoir regarder tout en même temps, tellement on n’en avait plein les yeux !  Il était temps d’écrire son petit message sur son lampion, qu’est-ce que je vais bien pouvoir écrire dessus ?

Faite que je sois la plus populaire !

Faite que je sois la plus belle !  


Hmpf ! ça n’a pas de sens, je suis déjà les deux à la fois ! Oh, oh, oh ! Hem…  mais ce n’est pas suffisant ! Il m’en faut toujours plus, alors j’ai une meilleure idée !

Faites que je sois encore plus populaire !


Faites que je sois encore plus belle !

Hmm, non ça n’a pas de sens… Comment ça ce n’est pas le but rechercher dans ces lampions ? C’est tellement dépassé d’écrire des balivernes comme « ah j’espère que cette année sera encore meilleur que l’autre ! » tout le monde s’en fout de ça, voyons ! Evidemment que cette année à intérêt à être meilleur, un peu d’originalité voyons !  C’est bien un comportement de pauvre d’écrire ce genre de phrase totalement inutile. Il faut penser plus grand, pour que son message a plus d’impact !

Faites que cette année, je devienne une star mondialement reconnu à travers toute la galaxie !


Ah ! ça c’est beaucoup mieux, c’est beaucoup plus… puissant comme message ! J'accroche le message que je viens d'écrire su mon lampion avant de laisser dérivé dans la mer comme tout les autres lampions. C'était très jolie à observer, et je sentais comme un lueur d'espoir à travers le mien, il était spécial, j'en suis sûre !

Je regarde les lampions des autres filles, l’amie d’Aria n’as pas attaché de message a son Lampion. C’est… stupide. Quelle est l’intérêt ? Je crois qu’elle n’a pas compris le concept de l’évènement ! Oh, mais voila quelque chose ou elle n’est pas douée !  Comprendre comment les évènements fonctionne ! Aaaaaaah ! Je suis refaite ! Finalement il y a bien un domaine ou je suis plus forte qu’elle ! Oh, oh, oh ! Je crois que je peux partir heureuse, cette année commence vraiment bien !  

Pyrotechnie féerique

©️BBDragon

HRP:
 

_________________


Erika D'Éléos ≈ Je ne suis qu'une jeune fille dans la fleur de l'âge ! Oh, oh, oh !
Anastasia Vaanrish
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 26 ans
Niveau : 3
Jetons : 400
Points d'Expériences : 88
Adulte Organisation Individuelle
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Dim 23 Juin - 15:16



Visiblement le barman semble beaucoup trop préoccupé par sa clientèle pour répondre à la brune qui semble s’impatienter.  Elle avait besoin de prendre l’air, ce n’était pas son genre qu’on la laisse moisir dans son coin pendant une durée indéterminée. Ça doit bien faire une demi-heure à peu près qu’elle attend sans savoir trop quoi faire de sa soirée. Participer à cette petite fête dehors avec leurs lampes en papier ? Non merci.  Anastasia sort du bar, visiblement la foule dehors étaient déjà partis jeter leurs lampions dans la mer.

« Eh bien je suppose que nous n’avons plus qu’a rentrer à la maison. Quelle ennuie cette soirée. »

Peut-être que si elle n’était pas aussi froide, et fermée elle aurait pu trouver quelqu’un avec qui discuter, s’amuser, mais s’amuser et sourire c’est trop mainstream pour la jeune femme. C’est vrai ça, pff des gens qui s’amuse c’est tellement surfait de nos jours…  Enfin quoi qu’il en soit, elle n’attends pas plus longtemps pour se mettre en route vers le chemin du retour. Adieu la foule, bye bye les chants et lumières, et par-dessus tout au revoir les gosses de l’académie ! Place au calme et au vide dans son appart ! Wouhou !  C’est pas mieux ça ? Ces deux assistants avaient pris leur journée pour aujourd’hui, ça ne l’étonnerait pas si elle apprenait qu’ils étaient eux aussi partis à cette fête pour le nouvel an, heureusement qu’elle ne les a pas croisés. Deux gros pots de colle qui n’auraient pas arrêter de la suivre, le malaise…  Elle aura plus de temps pour réfléchir, à ses plans. On n’est jamais mieux servis que par soit même. Pas le temps pour une brillante scientifique de se reposer, surtout quand elles avaient deux boulets qui faisaient office d’assistant. Demain, ce sera une nouvelle journée, et une nouvelle année par-dessus tout. Une année qu’elle va passer dans un nouvel endroit, avec des inconnus qu’elle n’a pas hâte de rencontrer mais faut bien faire avec après tout !

Elle s’assoit sur son canapé, allume la télé et commence à zapper de chaines, seule.  Parfois c’est ce qu’il y a de mieux à faire, il n’y a pas de mal à rester tout seule chez soi, alors que dehors c’est la fête. Conclusion de cette soirée, c’était sans intérêt, et elle le savait depuis le début.  



Pyrotechnie féerique

©BBDragon

HRP:
 
Hagawa Haru
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 51
Jetons : 2390
Points d'Expériences : 1648
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Lun 24 Juin - 15:58

PYROTECHNIE FÉERIQUE
All
Ouep, c’était une soirée vraiment étrange. J’ai du mal à réaliser qu’un Tauros vient de percuter quelqu’un, pour après se faire ramener d’urgence à l’hôpital, le plus proche par une armada de Dracolosse. C’est à la fois très étrange, mais c’est aussi totalement du Logan tout craché de se retrouver dans ce genre de situation, à croire qu’il attire les problèmes dès qu’il est la ! Sans doute le karma qui à avoir peut-être ?

Ginji ne semblait pas très au courant voir pas du tout en fait, à croire qu’il avait été absent pendant très longtemps, ah oui j’avais oublié qu’il était tombé dans le coma, décidément c’est devenu normal dans cette académie d’avoir des gens qui tombe dans le coma tout les deux-trois mois, ils s’échangent les rôles ou bien ? Peut-être que c’est une tradition chez les Voltali, qui sait… En tout cas ça ne doit pas être très marrant comme activité, il y a quand même mieux…


« Euh ça serait beaucoup trop long à expliquer… Disons qu’on a eu des antécédents avec Logan, et que cette histoire ne s’est pas super bien finis pour tout le monde… Enfin je ne vais pas te casser la tête avec ce genre d’histoire, on devrait plutôt man- attends T’AS DEJA FINIS ? »


Le système digestif de Ginji c’est l’un des plus gros mystères de cette académie, il a déjà songé à participer à un concours du plus gros mangeur de « insérer un plat quelconque » ? Je suis sûre qu’il pourrait faire un massacre ! Il pourrait devenir riche en voguant de région en région pour y participer, pour devenir le plus gros mangeur de « insérer un plat quelconque » du monde entier ! Enfin bref, on ne va pas en faire tout un plat ! Hem… Ouais je sais c’était très nul de ma part.  

Le Voltali était très pressé, il expliqua qu’il avait quelque chose de très important à faire avant minuit avant de nous souhaiter à tous les trois une bonne année. Je me demande bien ce qu’il as de si important à faire… Dans tous les cas, je vais me faire un plaisir de déguster ces ramens, le plus lentement que possible pour ne rater aucune saveur ! Je manque presque de me brûler la langue ! Ouf c’est chaud, je crois que je vais peut-être attendre un peu…  

Ana ne semblait pas non plus se préoccuper du sort de Logan, compréhensible après tout le mal qui lui avait fait, c’est sûrement elle qui a le plus souffert de cette séparation, et de son changement brutal. C’est fou comme le rapport qu’on a avec quelqu’un peut basculer aussi rapidement.

J’avais terminé mon repas, et la soirée battait son plein. Il était minuit, et la soirée battait son plein, j’imagine que la plupart des gens devaient beaucoup s’amuser mais au lieu de ça, on était resté planté ici, devant le stand comme trois dépressifs. C’était pas super joyeux, mais peu importe. Ana s’excusa pour l’ambiance, visiblement elle n’avait pas l’air dans son assiette, les ramens qui n’étaient pas à son gout ? Pourtant je les ai trouvés super moi !

« T’en fait pas va, j’espère que t’iras mieux ! Demain est un autre jour, et une nouvelle année pour le coup ! Ahah. Je pense que je ne vais pas moisir ici non plus. Ce combat aura été épuisant, pour moi et mes pokémon, du coup je vais rentrer aussi.  Encore merci Lise de ton intervention pour Logan, tu as bien fait. Bye, bye tout le monde ! »

Bref, une soirée qui se finissait bien quand même, si on oubliait Logan. Peut-être que j’irais le voir, à l’hopital.. ? Hmm… nope !  Je me sentirais trop mal à l’aise. J’espère juste, que tout ira bien pour lui.





HRP:
 

_________________




PHYL THE POWER ! ≈ On part à l'aventuuuuure !
Bellamy Wallace
Région d'origine : Kalos.
Âge : 17 ans
Niveau : 36
Jetons : 896
Points d'Expériences : 844
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Sam 29 Juin - 18:32


Le voeu de Marie... C'était bien là, l'un des grands mystères qui régissait la vie de Bellamy version saoule. Souhaitez t'elle être différente, comme ce qu'avait cru comprendre la rose pendant l'épisode des toilettes ? Plus ouverte, plus avenante ? Non. Ce n'était pas son genre. Elle, assurerait surement que le changement ne pouvait venir que d'elle même et pas d'une force absolue inconnue. Elle était comme ça Marie. Terre à terre - et Bellamy devait l'avouer, ça faisait du bien de temps en temps.

Mais alors que pouvait t'elle souhaiter ? Quel était le rêve qui l'animait au juste ? Ses parents étaient riches assurément, elle n'avait jamais sans doute, jamais manqué de rien. Professionnellement, elle semblait s'être trouvée - même si Bellamy ne comprenait pas ce qu'elle foutait chez les rangers. Peut-être voulaient t'elle changer les autres à défaut de se changer soi même ? Que les autres - ou juste qu'un - soit plus ouvert à elle, à ce qu'elle était, qu'il l'accepte et l'aime comme tel.

N'était-ce pas là, le voeu de tout un chacun ?

Et à cette pensée, Bellamy sentit son estomac se contracter. De la honte. De la culpabilité même. De ne pas être cette personne... Elle qui se battait de toute son âme pour être acceptée, n'arrivait pas à accepter les autres... Quelle pimbêche hypocrite, elle faisait.

Son regard se posa un instant sur Marie. Il était trop tard pour ça. Elles n'étaient pas faites pour être amies. Tout le monde le savait. Leur relation cordiale était le maximum de ce qu'elle pouvait obtenir l'une de l'autre. À n'en point douter.

C'est alors que Marie énonça son voeu. Qui n'en était pas vraiment un.

Et à nouveau le ventre de Bellamy se contracta. C'était... Triste, comme façon de voir les choses. Rêver et souhaiter que tout allait bien se passer. C'était profondément limité. Trop limité, et Bellamy comprit alors une sombre vérité : Il n'y aucun feu dans le coeur de la blanche. Rien qui ne l'animait, ne la faisait rêver. Aucun espoir. Elle se contentait... De se contenter. La rose renifla.

C'était tout son contraire et Bellamy réalisa soudainement qu'elle aurait enduré milles fois les peines qu'elle endurait, si ce n'était que pour une étincelle perdure au fond d'elle. Marie n'était pas aussi triste qu'elle, pas moins triste non plus. Sa tristesse à elle était différente, vidée de toute substance, dénudée de toute passion. Elle avait bien plus peur de ça que de perdre Lolita - même si c'était horrible à penser. Elle ne le voulait pas devenir comme Marie, non, ses émotions, elle les chérirait jusqu'au bout... Tout comme cette vie qui faisait battre son coeurs et colorait son âme. Marie n'était pas une exemple à suivre, c'était une erreur. Elle devait suivre la route de Bellamy, la seule, qui avait était tracée pour elle. Et par elle.

Marie reprit, confirmant, qu'elle ne croyait pas vraiment à tout ça. Dans son esprit, c'était à elle de saisir l'opportunité. Pas à l'opportunité de venir à elle. Ce n'était pas faux, assurément pas faux. Mais c'était d'une tristesse abyssale.  

Alors, car elle était Bellamy, elle éclata de rire à la blague involontaire de Marie :

-La seule limite c'est l'espoir que tu mets en ton voeu. Mais je pense qu'il faut que ce soit sincère, pas seulement pratique ou intérésant, il faut vivre ton voeu... C'est comme ça que ça marche pour moi.

C'est comme ça que ça avait marché. C'est comme ça qu'elle était sorti de l'hôpital pour venir sur Lansat, puis ici. Elle avait juste vécu et espérer. Pas de la même maniére que Marie qui espérer que tout aller bien se passer... Bellamy espérait que tout aller mieux se passer. Elle ne pouvait pas juste se contenter, elle avait ce besoin de rêver.

Puis Pom' s'échappa, laissant Bellamy lui lancer une pique et Marie rebondir dessus. Au moins, elle avait ça en commun : un pokémon bête.

Rapidement, la marche arriva sur sa fin. Marie traînant plus Bellamy que la supportant et les deux étudiantes se retrouvèrent sur une plage. La rose ôta rapidement ses chaussures et laissa ses pieds s'enfoncer dans l'épaisseur du sable humide. Elle acquiesça aux consignes de Marie, attrapa le crayon que cette dernière lui tendait et entreprit d'écrire son voeu. Un premier trait forma la première lettre, puis le regard de la rose se posa sur la blanche, hésitante.

Elle ne savait pas si c'était la bonne chose à faire.
Ce qui était bien pour elle, n'était pas forcément bien pour les autres.
Et Marie était une autre toute particulière...

Néanmoins, elle avait de la peine pour elle. Alors elle regarda l'horizon, ferma les yeux, se représentant une ultime fois Lolita et entreprit d'écrire l'impensable :

Que Marie R.Uana découvre l'espoir et la passion que je connais si bien

Bellamy plia ensuite son papier, prenant grand soin, à ce que la blanche ne puisse le lire. Elle aurait trouvé ça absurde, idiot ou enfantin.  Elle n'aurait pas compris ce que la rose lui souhait vraiment, elle n'aurait pas saisi l'ampleur de ce qu'elle ratait. Pas sans le connaître vraiment.

Elle-même n'était pas certaine de son voeu, ni de sa logique. Tout ce dont elle était certaine, c'est que Marie méritait plus que juste se contenter de ce qu'elle avait déjà.

C'est alors que la blanche prit la parole, à nouveau.

-Vous savez… J’ignore ce qui est arrivé entre vous et votre équipe. Mais… Si vous tenez tant à eux, et que vous vous savez capable d’évoluer… Ils ne pourront pas y rester insensibles. Ils reviendront. Tôt ou tard.

Un profond sentiment de chaleur envahit alors la rose alors qu'une unique larme coula le long de sa joue.

-Merci de dire ça, Marie.

C'était réconfortant. Que quelqu'un d'autre y croit... Et cela ne confirma que ce que pouvait penser Bellamy, Marie méritait un sacrifice de voeu. Elle n'était pas si horrible.

-Et Merci pour cette soirée.

Vient alors le moment de brûler les voeux, la rose entreprit alors de regarder quelques-instants autour d'elle. Partout des gens brulaient des petits bouts de papier avant de lâcher leur lampions à la mer. Les yeux de la rose s'illuminèrent : ce n'était pas l'action la plus écologique du monde, mais qu'est-ce que c'était beau. Une horde d'étoiles s'étala bientôt parmi les vagues, et doucement, la rose s'approcha de cette mer qui chérissait temps. Elle regarda un instant son papier plié en deux, puis le brûla sans hésitation. Son lampion dériva à la mer, et la rose se retourna vers Marie qui brûlait elle aussi, son papier, elle lui souria.

Et puis il y eut un cri.

-Qu'est-ce que c'est s'exclama une petite fille ?

Bellamy se retourna vers elle, et suivit des yeux la direction pointée par son doigt. Une grosse masse rose émergea des vagues, écartant quelques lampions.

-Pom ? S'étonna Bellamy

Car c'était bien son pokémon qui sortait ainsi des flots, épuisée, comme ayant nagé de longues minutes.

-Elle traîne quelque-chose s'exclama la fillette

En effet, les deux bras du Nanméouïe sortirent des flots un gros morceau de planche de bois brisé où deux petites silhouettes s'accrochaient péniblement. Bellamy plissa les yeux, comme éblouie, elle recula de quelques-pas. Le souffle court. Et s'écroula au sol.

-LOLITA ! hurla t'elle LOLITA  ET LANCELOT SONT LÀ !

Il y eut comme un tourbillon dans la tête de Bellamy alors que ses pensées naviguaient péniblement dans la tempête de ses émotions. Son regard dévia sur Marie et elle réentendit ses mots d'une toute autre manière "si vous vous savez capable d’évoluer" . Ses deux pupilles glacés entamèrent alors une seconde procession sur le lampion qui portait son voeu, disparaisant à l'horizon. Il portait son voeu, mais pas celui de Lolita, un tout autre. Moins égoïste, moins dépendant... Différent. Évolué. Enfin ses deux plongèrent sur Pom qui traînait ses deux premiers pokémons (encore en états).

-Merci, merci, merci chuchota t'elle sans savoir à qui elle s'adressait.

Et puis mécaniquement, ses jambes se déplièrent et elle courit vers Pom, Lolita et Lancelot. S'immergeant jusqu'à la taille, etavec une douceur absurde, elle s'approcha du mustéflott et de la soporifik, comme si elle avait peur de briser leur images. La lumiére des lampions alentours éclaira leurs deux petits corps et les yeux de Bellamy s'écarquillèrent.

Du sang.
Beaucoup trop de sang.
Et partout des traces de morsures et de griffures.

Quelles abominations avaient donc bien pu faire ça à ses amours ? Sans avoir bessoin de communiquer, se saisit de Lolita alors que Pom entreprit de déposer Lancelot sur ses épaules. Résolue Bellamy hocha la tête et entreprit de courir en sens inverse.

Elle ne savait pas ce qu'il se passait.
Ni ici, ni en elle.
Mais elle devait agir.

En courant elle croisa la silhouette de Marie et eut le temps de lui hurler avant de disparaître dans la nuit :

-Je dois aller au centre pokémon. Merci pour tout Marie !



HRP
Bla bla Marie
Bellamy brûle son voeu (qu'elle a changé au dernier moment)
C 'est alors qu'arrive par la mer, Pom qui porte Lolita et Lancelot, blessés gravement et inconscients.
Elle les prends et court jusqu'au centre pokemon.
FIN DU RP POUR MOI, MERCI Very Happy


Event 3 - Une année bien amère
Nico Anderson
Région d'origine : Alola - Ho'ohale
Âge : 14 yo
Niveau : 20
Jetons : 4
Points d'Expériences : 444
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   Mar 2 Juil - 18:06



pyrotechnie féerique
La proposition de Paul l’arrange bien et Nico ne se fait pas vraiment prier pour suivre le brun à l’écart de la foule. La pokeball passe de main en main et puisque les doigts de Nico ne peuvent plus vraiment s’agiter autour de l’engin électronique, le garçon les perd dans le tissu rougeâtre de son kimono.

C’est pas évident.

Nico n’est pas le plus sociable des loustics et parler ainsi, entretenir la conversation avec une autre personne, clairement plus âgée et expérimentée que lui … ça le met encore moins à l’aise. Pourtant, il tient bon, malgré le fait qu’il pourrait, potentiellement, abandonner simplement le brun maintenant qu’il a la pokeball à la main. Mais bon, c’est pas ultra poli et Paul saurait le retrouver.

Nico se contente donc de gentiment suivre Paul, le laissant gérer la conversation. Jusqu’à ce que, bien évidement, la conversation lui retombe dessus. Parler d’Insolourdo ? Il n’y a pas grand-chose à dire mais bon …

- Je sais pas si tu te rappelles la sortie capture à Volucité ? Bah c’est là que je l’ai rencontré. Je l’ai un peu capturé sans trop y réfléchir. J’étais super occupé et pressé, il me bloquait le chemin et c’était le moyen le plus simple qu’il me libère le passage. Lui lancer une pokeball. Je pensais pas vraiment que la capture marcherait …

Il hausse les épaules et resserre son kimono sur lui. Maintenant qu’ils se sont éloignés du hameau, il fait un peu plus frais. Presque froid.

- Et … bah on s’entend pas plus que ça. J’ai une assez petite équipe et quand un pokémon ne s’intègre pas bah … c’est pas fou.

Et pour ne pas s’intégrer, il ne s’intègre pas. Nico en a longtemps eu pas grand-chose à faire jusqu’à ce qu’un de ses partenaires d’études lui fasse remarquer à quel point l’Insolourdo est isolé dans son équipe.

- Et sinon … tu as l’air d’apprécier les Insolourdos et tu es quelqu’un que je connais et que je sais qui est gentil. À donner un pokemon, je préfère faire ça avec quelqu’un que je connais. J’aime pas forcément rencontrer de nouvelles personnes alors c’est juste plus simple pour moi. Et ça me permet d’être certain que la nouvelle famille d’Insolourdo est correcte.

Ce genre de choses quoi. Nico ne sait pas trop quoi dire de plus, alors il laisse le silence s’étirer en attendant que Paul laisse l’Insolourdo sortir ou qu’il lui dise quelque chose …



HRP:
 

_________________


easy mode


atelier
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Event #3 - Pyrotechnie féerique   
Event #3 - Pyrotechnie féerique
Page 4 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :