[536] Emma Robinson ¤ Where's the sky if we have an universe around us ? The sky is not the limit [ADULTE]
Camille Duval
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 2
Jetons : 802
Points d'Expériences : 20
Todresseur Novice
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [536] Emma Robinson ¤ Where's the sky if we have an universe around us ? The sky is not the limit [ADULTE]   Dim 27 Jan - 3:33
Emma Robinson
NOM. Robinson
PRÉNOM. Emma
ÂGE. 22 ans
RÉGION D'ORIGINE. Sinnoh (Voilaroc)
AMBITIONS FUTURES. Découvrir le monde, tous les Pokémon
ÉVOLUTION ENVISAGÉE

GRADE 0. Stagiaire
Emma a trouvé un stage à l'agence touristique et sera chargé, durant tout le temps de ce stage, à aider les touristes à se retrouver sur Adala. Si Emma restera la plupart du temps confiné à l'agence, elle pourra être amené à remplir quelques tâches pour l'agence qu'elle n'aurait pas le temps d'accomplir avec un employé normal.

GRADE 1. Guide à temps partiel
Emma a terminé son stage avec succès. Ses employeurs, satisfaits de son travail, ont décidé de l'embaucher à temps partiel en tant que guide à temps partiel. Elle a alors la possibilité de servir de guide à des touristes sur Adala, en expédition ou même au cours de sorties captures. Elle agit désormais sur le terrain. En parallèle, Emma suit une formation pour connaître l'ensemble des Pokémon existants et leurs caractéristiques. Elle pourra être amené à remplir divers tâches dans cette optique.

GRADE 2. Guide
Emma a suffisamment prouvé sa valeur pour que l'agence touristique choisisse enfin de la prendre à temps plein. Si avant, elle était surtout réquisitionnée en dernière pour les missions et les sorties captures, elle devient maintenant une guide touristique à part entière. On peut désormais s'adresser à elle en priorité et obtenir des services de sa part. Toujours en parallèle, elle continue sa formation pour tout connaître sur les Pokémon. Ses connaissances se précisent de plus en plus et ses services gagnent en performance. On la réquisitionne de plus en plus pour des missions et tâches importantes.

GRADE 3. Chercheuse Pokémon
Emma est maintenant bien reconnue parmi les guides d'Adala. On se tourne plus facilement vers elle et c'est plus souvent elle qu'on demande pour une visite de l'île ou pour assurer une sortie capture ou une expédition. Mais plus encore, elle termine enfin sa formation, pouvant prétendre au titre de chercheuse Pokémon. Désormais, ses connaissances passent de la théorie à la pratique : Emma peut voyager à travers le monde pour aller à la rencontre des espèces et en découvrir tous les secrets.

GRADE 4. Chercheuse confirmée
Emma est désormais le guide touristique d'Adala. C'est vers elle qu'on se tourne pour les demandes les plus délicates et qui est la plus réquisitionnée pour assurer les sorties captures. Ses services deviennent encore plus attractifs et dénotent enfin de la bonne connaissance du monde et des Pokémon par Emma. En parlant de cela, ses divers voyages et ses connaissances théoriques commencent à payer : on se met à connaître Emma de plus en plus.

GRADE 5 & 6. Professeur Pokémon
Emma continue son travail de guide touristique. On se demande d'ailleurs pourquoi ce n'est pas elle qui gère l'agence. Elle est maintenant chargée d'organiser les divers guides de l'agence et s'occupe même de l'organisation des sorties captures. Elle continue d'offrir ses services à qui le veut et les rend plus performants encore. En parallèle, Emma devient une célébrité dans la sphère scientifique Pokémon. On reconnaît qu'elle a l'étoffe de devenir professeur Pokémon, et si on hésite pendant un moment à lui proposer de le devenir, on finit par le lui proposer lorsqu'elle fera la rencontre d'un légendaire, preuve qu'elle en connaît désormais énormément sur les Pokémon.
Description
L'autre jour, Su' m'a demandé d'me décrire. Paraît que ça aide à se sentir mieux dans sa peau. Je ne sais pas si ça marche vraiment ou si c'est juste une de ses excuses pour relativiser sur sa vie, mais parce que c'était Su', j'me suis laissé tenter. J'ai donc pris une feuille et j'ai commencé à noter tout ce que j'avais en tête. Voilà c'qui en est resté.

Citation :
Visage : Coiffé d'une chevelure blond platinée, mon visage me semble tout ce qu'il y a de plus basique. Des yeux en amande couleur émeraude, un long nez grec et des lèvres en gondoles d'un beige visuellement doux, un menton rond et assez petit, des oreilles discrètes disparaissant derrière mes cheveux. Je ne profite que d'un visage assez épuré, ayant échappé à la cruelle acné pendant mon adolescent. Rien de plus. Concernant mes cheveux, ce n'est qu'affaire d'efforts, car je dois batailler chaque jour avec des mèches rebelles apparues par dizaines. Un vrai combat de tous les jours. Au moins, ils ont une taille et une forme propice à faire des coupes sympathiques, c'est ça de pris.

Ventre, poitrine, bassin & membres : J'apprécie bien plus mon ventre que mon visage, je dois l'avouer. Je suis contente d'avoir réussi à ne jamais avoir de poignets d'amour. Cela me fait beaucoup de bien de pouvoir bouger mon bassin sans craindre d'être en sueur à la fin de la journée. Vous ne savez pas combien ça me fait plaisir. Avec ça, cachant derrière tout ça un poids de 60 kilos pour 1m73, j'ai un ventre assez lisse, quoique prêt à dévoiler quelques abdos. Il y a des efforts à faire de ce côté-là. Ensuite, en remontant, on tombe sur ma poitrine. Avec les années, elle s'est bien développée, et j'ai l'air d'une vraie adulte maintenant ! Ça fait plaisir de le sentir. Su' me dit qu'ils sont trop gros, mais moi ils me plaisent bien ! Chacun ses goûts, comme j'aime le répéter. Mais passons. Je descends ensuite sur mon bassin, qui est plutôt sympathique à mes yeux. Un fessier rebondi mais qui ne ressemble pas à deux pneus de 4x4 qu'on m'aurait greffé de force, un creux bien visible et me permettant de marcher sans craindre d'avoir mes jambes qui se frottent perpétuellement. Un vrai plaisir. Pour le reste, les membres sont assez basiques : les bras ne sont pas trop développés mais suffisants pour aider à porter des caisses de déménagement, et des jambes plutôt fortes et assez vivaces, ce qui me permet de courir assez vite. Je ne souffre pas de problèmes particuliers, mais je ne me suis pas non plus une très grande sportif. Enfin, ça, ce n'est qu'une question d'entraînement, je le sais.

Habitudes vestimentaires : Su' m'a dit de parler de ça aussi. Donc je vais en parler. Mais ça sera rapide. Habituellement, j'aime bien porter des vêtements qui me donnent un côté aventurier. J'adore ça. Laura Craft, vous connaissez ? Eh bien j'ai une tenue similaire que je porte dès que j'en ai la possibilité. Le reste du temps, je m'adapte aux lieux où je me rends. Si je dois porter une tenue de travail, je porterai une tenue de travail. Si je dois porter un costard, je le ferai. Je ne suis pas difficile du moment que cela ne brise pas mon amour-propre. Ah, et sinon j'apprécie les tenues militaires. Mais ce n'est pas ma préférence.

Voilà c'que j'ai détaillé pour la partie physique. En me relisant un peu, j'ai été étrangement surpris par certaines choses. J'ai l'impression d'm'être redécouvert. C'est assez … comment dire … perturbant ? En tout cas, j'avais pas mal d'à priori sur ça, mais au final, Su' avait raison. Elle a toujours raison. Ça m'a bien motivé à continuer à écrire. Après le physique, je me suis attaqué à mon mental. J'vous laisse donc profiter de c'que j'ai pu noter.

Citation :
Battante : Pour moi, c'est l'adjectif qui me définit le mieux. Depuis que je suis né, ma mère m'a toujours appris à me battre jusqu'au bout, et à ne fuir que si cela était nécessaire. J'en ai développé un caractère très combatif, me donnant à fond dans tout ce que j'entreprends. Je ne lâche rien tant que je ne suis pas certain que c'est peine perdue. Parfois, ça peut me causer des problèmes, mais de manière générale, cela m'a toujours permis d'aller de l'avant et d'atteindre les objectifs que je me fixais. C'est ce qui fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Et c'est ce qui fera ce que je serai demain.

Amicale : C'est un autre trait qui me définit assez bien je trouve. Étant du genre franche et souriante, en plus d'être assez décomplexé pour aller vers les autres assez facilement, je suis quelqu'un dont on peut facilement se faire un ami. J'apprécie chaque rencontre, chaque moment passé avec ceux que je connais. Je les chéris même. Cependant, rare sont ceux à qui j'ai accordé ma confiance et je ne suis pas du genre à la donner à n'importe qui. Obtenir ma confiance, c'est m'avoir prouvé que jamais on ne me trahira et qu'à tout moment, on sera prêt à tout laisser tomber pour me venir en aide quand j'ai des problèmes. Ceux qui obtiennent ma confiance obtiennent alors la même confiance de ma part : pour eux, je donnerais tout. Car à mes yeux, ce sont des membres de ma famille.

Perspicace : Il paraît que c'est un trait assez agaçant chez moi. Je suis perspicace. Enfin, à vrai dire, je serai plus d'avis que je suis très lucide, mais les gens me trouvent égocentrique à penser ainsi, donc je vais rester sur perspicace. Il faut avouer que si je ne devine pas précisément ce que pense l'autre, je suis très doué pour comprendre ses émotions, le reste n'étant alors qu'affaire de logique. Certains apprécient ce côté que j'ai à comprendre à l'avance ce qu'ils vont plus ou moins me dire, d'autres me fuient par dégoût ou par peur. Dans tous les cas, il n'y a pas d'entre-deux : soit on aime, soit on déteste. Personnellement, j'aime pouvoir savoir ce que ressent l'autre, cela m'aide à me sentir plus proche de lui. Leur réaction à cela, pour moi, n'importe qu'eux. Du moment qu'il y en a pour comprendre, ça me convient tout à fait.

Agaçante : En combinant tous mes bons côtés, on en arrive au problème numéro un dans mon comportement : la facilité avec laquelle je peux agacer les gens. Parce que je ne me laisse jamais abattre, parce que je vais facilement vers tout le monde peu importe de qui il s'agit, parce que je devine les sentiments qui les imprègnent. Difficile de ne pas être agacé par quelqu'un qui n'a quasiment jamais pleuré de sa vie, qui semble n'avoir jamais demandé l'aide de personne pour réussir dans la vie, qui donne l'impression d'être populaire et surtout qui vous sonde au plus profond de votre être, n'est-ce pas ? Il faut rajouter à cela que je peux avoir parfois des réactions quelque peu prétentieuses qui agace extrêmement facilement. Voilà pourquoi, si je suis très amicale, il est rare, au final, que je trouve dans mes rencontres plus que de simples rencontres sympathiques.

Curieuse : Alors, celui-là, il est difficile pour moi de le qualifier de bon ou de mauvais, parce que cela m'a autant amené à faire des découvertes impressionnantes qu'à me retrouver dans des situations très dangereuses qui auraient pu m'être funestes. Il est simplement neutre. Il constitue néanmoins un autre côté extrêmement présent dans mon mental, couplé avec mon côté aventureuse. J'aime le monde qui m'entoure, j'aime tout ce qu'il contient, tout ce qu'il fait vivre. Depuis toute petite, j'ai soif de connaissances, que ça soit sur le monde qui m'entoure, sur l'espèce humaine, sur les Pokémon. Mon rêve, ce serait de devenir une véritable armoire mémorielle, capable de connaître tous les détails et les secrets que renfermerait l'Univers, ou en tout cas notre bonne vieille Terre. Dès que je le peux, je m'empare de mon calepin et je note chacune de mes découvertes. J'en ai déjà rempli une bonne vingtaine environ grâce à ça. Et cela ne fait que commencer …

Rêveuse : Lui, il ne faut pas l'oublier. C'est ce trait de caractère qui me pousse à garder les pieds sur terre. Très souvent, j'imagine le futur en regardant le ciel (surtout les ciels étoilés, la nuit est un univers que j'affectionne tout particulièrement) et je me prends à rêver de tant de choses merveilleuses. Et je me dis alors qu'avec les efforts nécessaires, je serai en mesure de les réaliser. Dès lors, cela me redonne la patate et me motive à accomplir ces objectifs pour certains très lointains. Et grâce à ça, j'arrive à maintenir une bonne direction vers mon avenir, ne me laissant pas distraire par les choses encombrantes. En bref, rêver me rappelle où je dois pour ne pas me perdre en cours de route.

Amoureuse : Pour ce trait, je n'avais pas vraiment d'autre adjectif qui ne soit pas trop dégradant pour moi que « Amoureuse ». La vérité, c'est que j'adore les hommes. Enfin, évidemment, toute femme hétérosexuelle est dans le même cas que moi, mais pour ma part, j'en suis quelque peu accro. Enfin, ça ne m'arrive pas tous les jours ni même assez régulièrement, mais il s'avère que quand un homme me plaît, que ce soit physiquement ou mentalement, je ne passe pas par quatre chemins. Soit ça finit la soirée au lit, soit ça entame une relation d'amoureuse transie, soit ça foire. Il n'y a pas de juste milieu. Mon amour est fort, intense, dévorant même. Je le sais, je le sens, j'en souffre aussi parfois. Mais pourtant, je n'ai pas l'intention d'y faire face. J'aime me sentir amoureux. J'aime cette sensation de bonheur qui te fait imaginer une vie de plaisir éternel, même si cela ne dure qu'une seule nuit. Et comme j'ai un physique approprié, je suis constamment satisfaite. Attention donc, car vous pourriez être le prochain …

Fraternelle : Dans un registre très différent, je suis quelqu'un dont l'esprit de famille est devenue une norme, presque un mode de vie. Je ne me verrais pas les haïr même une seule seconde et au contraire, je serai prête à tout pour qu'ils soient heureux. Quand ils sont tristes, je le suis. Quand ils sont contents, je le suis également. Je suis lié à eux et ils sont liés à moi. Je n'imagine passer les étapes les plus importantes de ma vie sans les avoir à mes côtés. Su', ma petite sœur chérie, évidemment, est celle qui compte plus que personne d'autre. Il y a aussi mon frère jumeau, Will, celui sur qui je pourrai toujours compter dans les coups durs, ainsi que mes parents, ceux qui m'ont toujours permis de garder les pieds sur terre sans et de garde la motivation d'avancer quoiqu'il advienne. Il y a les autres membres de ma famille, cousins et cousines, que je connais plus ou moins, mais qui comptent également pour moi. Enfin, il y a mes amis, ceux en qui j'ai toute confiance, et qui sont eux aussi des membres de ma famille. J'aime chacun d'eux et je me suis juré de les aimer à jamais autant qu'ils m'aimeront, si ce n'est plus. La famille, c'est la famille, et pour moi, il n'en sera jamais autrement.

Indépendante : Et pour finir, mon côté indépendant. J'ai toujours été très obéissant avec mes parents, avec les autres adultes, avec les autres enfants. On m'a inculqué le respect, alors j'en faisais preuve à tous. Cependant, j'ai également été élevé avec l'intention profonde de faire de moi une femme forte et indépendante. Si pour le premier objectif, ça reste encore à prouver pour moi, le deuxième objectif à été accompli à la perfection. Indépendante, je le suis, et pas qu'un peu. Je sais me débrouiller par moi-même et je n'ai plus vraiment le réflexe de demander l'aide de mon prochain en cas de problème, majeur parfois, en plus d'avoir appris à faire toutes les tâches nécessaires pour vivre tout seul. Je suis capable de m'en sortir par moi-même, et ceux qui veulent m'aider gratuitement le savent bien : j'en suis venu à fuir quelques fois des aides qu'on m'offrait. J'aime être indépendante et j'aspire à le rester. Pour toujours.

Avec ça, vous avez maint'nant tout ce qu'il faut pour m'cerner. Cela m'fait marrer de penser ainsi. D'ailleurs, en relisant, j'me suis rendu compte que j'donnais l'impression de parler à quelqu'un, comme si j'étais en train de décrire qui j'suis pour un autre. C'est bizarre, mais j'ai laissé ça comme ça. J'me suis dit que ça ressemblait vaguement à une lettre à mon futur moi, toute vieille et rabougrie, relisant ces feuilles avec un bonheur immense. En achevant les dernières lignes, j'me suis rendu compte que j'étais envahi d'un apaisant sentiment d'joie. Su' avait doublement raison, en fin d'compte : écrire ce que nous sommes nous permet d'nous rappeler qui nous fûmes, et de découvrir la nostalgie de c't'époque où l'on a énuméré tout ce qui nous étions. Ça fait grave plaisir de sentir cela, j'vous jure ! Avec tout cela, cela m'a permis de retrouver une sérénité passée que j'ai l'impression de ne pas avoir revu depuis des siècles. Su' a gagné, je me sens bien mieux dans ma peau, alors même que j'n'avais pas vraiment d'problème à c'propos. Maintenant, je peux continuer ma p'tite journée en tout tranquillité. Déjà au loin, les formes d'Adala, ma nouvelle destination, se profilent à l'horizon et cela s'annonçait comme le début d'une grande aventure pour moi !
Histoire
D'aussi loin qu'j'me souvienne, ma famille a toujours vu grandir de futurs grands dresseurs d'la région de Sinnoh. Faut dire aussi que les Robinson et l'monde du dressage, ça a toujours été une grande histoire d'amour. De c'que m'a raconté Mamoune, un d'nos vieux ancêtres a juré à la royauté d'l'époque d'être l'meilleur dresseur qui les servirait. Y s'avère qu'c'est resté et que depuis, on forme les membres de la famille, proches comme lointains, à poursuivre l'héritage. Papoune, lui, c'est l'seul fils Robinson d'la « branche principale », comme ils aiment l'appeler, à avoir maintenu c't'héritage. L'est pas spécialement connu, faut l'avouer – d'ailleurs, il l'dit lui-même –, mais il a réussi à gagner deux des conférences de Sinnoh quand il était jeune, donc on l'connaît bien dans l'coin. Le truc, c'est que lui, il aurait voulu aller plus loin, gagner plus de conférences. Mais il a dû abandonner entre-temps à cause d'un bête accident qui l'empêche maint'nant d'se déplacer correctement. Du coup, il est très frustré et encore aujourd'hui, il lui arrive de s'énerver et de taper sur sa jambe meurtrie pour s'passer les nerfs et n'pas nous embarrasser avec ça. Moi ça m'rend tellement triste d'le voir dans cet état …

Enfin bon, j'imagine que vous m'écoutez pas pour ça. Relax ! J'viens à la partie intéressante !

J'disais donc que dans la famille Robinson, le dressage, c'est une tradition. Et avec en plus de ça Papoune, dernier héritier principale de cette tradition, qui n'a jamais pu y faire honneur. Autant vous dire qu'ma naissance était plus qu'attendue. Mamoune, jeune éleveuse à l'époque, n'a jamais vraiment trempé dans l'monde tant chéri par Papoune, mais elle a tant souhaité l'rendre heureux en mettant au monde un héritier qui pourrait r'prendre la flamme d'la famille. Les semaines passant, j'grandissais pépère, apportant avec moi l'espoir. C'qu'ils avaient pas vraiment prévu, c'est que je n's'rai pas vraiment seule à v'nir. Eh oui ! J'ai un frère jumeau, mis au monde vingt p'tites minutes avant moi ! Mes parents ont décidé de l'appeler William, même si on a vite fait d'l'appeler Will parce que c'est plus court et plus marrant. Moi, on m'a appelé Emma. Paraît que nos noms n'ont pas été choisi au hasard et qu'il y a une signification cachée, mais qu'c'est un sacré d'famille que seuls les parents peuvent connaître. Du coup, on sait toujours pas. En attendant, Mamoune et Papoune ont décidé de nous appeler ainsi.

Et à partir d'là, on a commencé à devenir de vrais p'tits Robinson.

Papoune a jamais été vraiment quelqu'un d'sévère, mais comme il espérait vraiment qu'on r'prenne tous les deux l'flambeau, Will' et moi, il a été très strict dans son éducation, cherchant à faire d'nous les dresseurs les plus puissants qu'on puisse être. Malheureusement, quand j'étais toute p'tiote, j'étais pour ainsi dire une vraie casse-cou. L'autorité et moi, ça f'sait des Chocapics. Papoune a tout tenté pour me r'mettre sur « la voie de la sagesse » comme y prenait un malin plaisir à l'répéter, malheureusement pour lui, même un Pikachu sous un orage n'pouvait pas être survoltée qu'moi. C'était une dingu'rie, j'vous jure ! En plus de c'la, y d'vait également s'occuper d'Will', plus calme mais bien plus dépendant d'lui qu'moi. Du coup, c'est Mamoune qui s'occupait d'moi la plupart du temps, même si elle savait bien comment n'pas faire d'jaloux entre nous deux. Mamoune, c'est une perle de douceur, la candeur incarnée. Des fois, j'me demande comment son caractère a pu se compléter à celui de Papoune, mais quand j'les voyais tous les deux enlacés tendrement sur la terasse, j'comprenais immédiatement pourquoi. L'amour, ça fait tout franchement. D'ailleurs, j'me dis que c'pour ça que j'aime autant les gens aujourd'hui. Y sont mon modèle d'avenir, après tout. Ça  m'a pas empêché d'continuer à faire la zuave jusqu'à mes sept ans.

Après ça, c'est Su' qu'est v'nu au monde.

Su', c'not' p'tite sœur, not' protégée, not' p'tite boule d'amour. Will', c'était le bonhomme du trio, alors c'était assez naturelle pour lui d'vouloir jouer les protecteurs, surtout avec l'éducation de Papoune qui commençait à porter vraiment ses fruits et à faire d'lui un futur protecteur d'la nation – enfin, en tout cas c'est ce qu'il s'vantait à répéter. D'mon côté, mon b'soin d'la protéger a été une assez grande surprise, même pour moi j'vous avoue. Très agitée, les parents étaient même plutôt inquiets que je n'prenne la v'nue de Su' comme un affront d'leur part ou qu'mes chahuts n'la blesse. Cependant, le jour où elle est apparue dans nos vies, j'ai su en un r'gard que j'allais passer l'restant d'ma vie à la protéger et à lui assurer l'meilleur avenir pour elle. À partir de c'te rencontre, j'ai arrêté d'jouer les fofolles. Je continuais de jouer les casses-cous parce que ça m'défoulait grave, mais en dehors, j'ai commencé à me montrer très sérieux, à apprendre tout c'que je pouvais et à chercher à découvrir des choses qui pourraient m'intéresser. Papoune avait tenté d'me remettre à son entraînement pour devenir dresseuse. Et l'plus étonnant, c'est qu'ça a marché en partie. Si j'n'avais pas cœur à suivre la voie d'Will', qui m'surpassait déjà de très loin, j'ai pris goût à apprendre ce qu'il m'enseignait. Ça m'a aidé à forger mon côté combatif et à découvrir tant d'choses que j'aurai jamais pensé apprendre autrement. À côté d'ça, si Papoune s'occupait de faire d'Will' l'homme qu'il allait dev'nir, Mamoune nous as pris en charge Su' et moi pour apprendre à être des petites femmes parfaites. Au final, leur éducation a été payante et suffit de m'regarder pour savoir qu'ils ont bien fait leur travail.

Mais je m'égare, une fois encore. À croire qu'c'est une habitude chez moi.

Je reviens donc sur Su'. Tout comme Will', Su est un surnom affectif qu'on lui a vite donné. Son vrai nom, c'est Susan. L'plus joli des prénoms possibles à mon avis. Su', c'est moi, mais sans l'déclic aux sept ans. Une vraie survoltée ! Toujours agitée, faisant les quat' cent coups pour ensuite faire les yeux doux pour ne pas s'faire punir. Une vraie chipie ! Heureusement, j'étais là pour la calmer, et puis les parents ont p'tit à p'tit réussi à la canaliser pour changer son agitation. Depuis qu'elle a six ans maintenant, elle s'est retrouvée une passion dans l'dessin et la mode. J'lui sers de modèle depuis toujours. J'espère qu'elle ira loin dans l'domaine. En attendant, elle sait qu'elle peut compter sur moi pour la sout'nir, moi qui ait veillé à c'qu'elle puisse toujours s'épanouir conv'nablement – bon, c'vrai que Papoune et Mamoune l'ont beaucoup plus aidé à s'développer, mais moi j'étais toujours présent pour la maint'nir à flots quand elle était dans ses états lamentables. J'ai passé toute mon adolescence, dès que j'le pouvais, à venir en aide à Su' dès qu'elle en avait b'soin. Ça nous a beaucoup rapproché, toutes les deux, et on est chacune dev'nu la confidente de l'autre. On s'quitte presque plus désormais et même si j'sais qu'ça durera jamais toute la vie, nous deux, on est liés à la vie, à la mort. Will', lui, il est un peu à part. C'est notre frère chéri, celui sur qui on pourra toujours compter où qu'il soit. Mais il a aussi ses responsabilités d'héritier, et depuis trois ans maint'nant, y parcoure les routes de Sinnoh pour aller remporter sa première conférence et faire d'nouveau résonner l'nom des Robinson sur la scène régional voir p'têt national ! Qui sait, en tout cas, on l'revoit que rarement, donc il est un peu à part dans l'histoire malheureusement.

D'ailleurs, j'lui ai même pas proposé de nous rejoindre, Su' et moi, sur Adala.

Oui parce qu'à l'aube de ses quinze ans, Su', elle devait rentrer au lycée. Sauf que Mamoune est tombée sur c'te brochure à propos d'une académie dans les îles, plus particulièrement sur l'île d'Adala, plutôt connue dans le coin. La Pokemon Community que ça s'appelle. Comme elle y proposait ce que voulait faire Su' comme études, l'a pas fallu bien longtemps pour qu'elle l'inscrive pour la rentrée en milieu d'année. Avec ça, elle quittait enfin le cocon familiale pour se lancer dans sa propre aventure. Mais si elle était heureuse d'y aller, elle était quand même stressée à l'idée d'êt' seule pour la première fois. Vous savez, not' famille, c'est un vrai cocon. On est tous soudés entre nous et on a du mal à se séparer les uns les autres. Su' hésitait vraiment à r'fuser l'inscription de Mamoune, jusqu'à c'que j'intervienne en apportant la bonne idée. Après la fin de la dernière année scolaire, j'en avais terminé avec mes études. Bon, un master en Histoire, ça n'a rien de vraiment folichon. C'est même difficile de trouver un job stable. Mais ça avait de quoi m'lancer dans la vie active. Et quoi d'mieux pour ça que d'me rendre dans un endroit comme Adala, contenant à la fois d'l'histoire à découvrir et du travail en grande quantité à dénicher. C'était une occasion que je n'pouvais pas rater. J'ai donc proposé à Su' de v'nir avec elle sur Adala pour que j'm'y installe et qu'elle fasse ses études non loin d'moi. Évidemment, elle a accepté, tout comme Mamoune et Papoune qui étaient bien contents d'avoir quelqu'un pour veiller sur elle. Et donc, juste après les fêtes de fin d'année et les habituelles repas d'famille, on a tous les deux pris l'avion direction l'île d'Adala où nous avons pu nous poser assez vite.

La suite, vous la connaissez bien !

Vous r 'marquerez qu'il manque un détail important dans c't'histoire ! C'bien évidemment ceux qui m'accompagnent pour l'un d'eux d'puis mon enfance : les Pokémon ! Eh bien, pour tout vous dire, si leur rôle dans la famille Robinson semble très important, ils n'ont pas eu tant d'importance qu'ça. C'est l'problème d'avoir une bonne vie sans trop d'soucis : à part pour nous défendre contre les gros bras et quelques Pokémon sauvages un peu trop téméraires, ils ont surtout été présent en tant que compagnon de jeu et d'aventure. Aujourd'hui, j'ai trois Pokémon qui me suivent dans mon quotidien. L'premier, ou plutôt la première, est celle qui m'suit depuis ma plus tendre enfance. Héritage oblige, une fois encore, à not' cinquième anniversaire, nos parents nous ont r'mis un œuf de Starter de Sinnoh. Will' a eu un Ouisticram, et moi un Tiplouf. Su', quand elle a eu cinq ans à son tour, a obtenu un Tortipouss. Nous les possédons tous encore aujourd'hui, à l'exception de Su' qui a dû laisser son désormais Torterra, qu'elle appelle affectueusement Doudou, à la maison à cause du règlement d'la Pokemon Community. Will' a désormais un beau Simiabraz nommé Wukong avec qui il a un lien sans doute plus fort encore que celui qu'j'ai avec Lazuli, ma Pingoléon. Lazuli, c'est ma première compagne Pokémon, celle qui ne quittera jamais. L'avoir gardé depuis son statut d’œuf a considérablement renforcé not' proximité. On est comme deux âmes sœurs parfaites complémentaires aujourd'hui. Mais comme dit, j'n'ai pas qu'lui. Avec la famille, il est pas rare qu'on profite des vacances pour voyager un peu partout dans l'monde. Y a maintenant un an et demi, pour les vacances 2017, on a fait un p'tit voyage dans la région d'Alola. Lors d'une promenade avec Su', y s'trouve qu'on est tombés sur un p'tit Rocabot blessé. On a pas perdu d'temps et on l'a emmené avec nous pour l'soigner au centre Poké. J'aurai jamais cru qu'en r'sortant de là, j'me r'trouv'rai avec un nouveau compagnon. J'ai un peu hésité mais j'ai fini par l'prendre avec moi. J'l'ai appelé Jake, parce qu'il a une tête qui m'fait penser à c'perso. D'ailleurs, j'l'ai pas dit, mais pour Lazuli, ça vient aussi d'une série : Stevie World. J'aime bien donner des surnoms de personnages à mes compagnons. D'ailleurs, le troisième n'a pas échappé à la règle. C'était l'année suivante, pendant l'été 2018. Pour une raison dont j'me rappelle plus vraiment, j'ai eu envie d'capturer un nouveau Pokémon. C'était bien la première fois que j'tentais vraiment c'genre de choses, heureusement qu'Papoune m'avait bien entraîné là-dessus. J'donc cherché un compagnon dont j'voudrais bien, et j'ai fini par j'ter mon dévolu sur un petit Zigzaton tout mignon. Jake s'est chargé de le maîtriser pendant que j'envoyais la Pokéball sur l'Pokémon. J'aurai pas cru l'faire, mais après quelques minutes et quelques balls perdues, j'ai finalement réussi à l'capturer. Depuis, il est presque toujours avec moi à s'poser sur mes épaules s'il n'est pas avec Jake pour s'amuser à jouer les aventuriers. Je l'aime énormément. J'ai décidé de l'appeler Meeko, comprendra qui pourra. Avec lui, j'ai pu former ma p'tit bande. Maintenant, je suis parti pour accomplir mon objectif avec eux. Et j'espère bien y arriver pour les remercier d'être avec moi. Un jour, y pourront êt' fiers d'êt' à mes côtés. Et moi je l's'rai alors plus encore …

Et voilà ! J'crois qu'avec ça, vous avez tout c'qu'il faut pour assimiler qui j'suis et comment j'en suis arrivé à v'nir habiter sur Adala. J'vous laisse un p'tit bisou et merci d'm'avoir écouté jusqu'au bout !
SURNOM. Lazuli
ESPECE. Pingoléon (femelle)
NATURE. Bienveillante
DESCRIPTION. Lazuli, c'est celle qui m'accompagne depuis que j'ai arrêté d'alourdir le budget couche. Héritage familial oblige, mes parents me l'ont offert à mes 4 ans sous forme d'œuf. Je m'en suis occupé jusqu'à ce qu'elle éclose, et depuis, nous formons une parfaite paire d'idiotes. Trop d'amour en nous, vous voyez l'genre. Je ne fais quasiment rien sans elle, et si cela arrive, croyez-moi qu'on fera tout pour soutenir l'autre ! Je pense sincèrement que nous deux, c'est à la vie, à la mort. Des âmes sœurs quoi !
SURNOM. Jake
ESPECE. Rocabot (mâle)
NATURE. Aventurier
DESCRIPTION. Jake, c'est le p'tit Indiana Jones d'la famille. Je l'ai secouru pendant mes vacances à Alola alors qu'il était grave amoché. Depuis, il me suit. Il me regarde souvent avec un regard admiratif, ce qui, j'vous l'accorde, est assez idiot, mais en vrai, c'est un super compagnon ! Il est motivé pour tout, n'hésite pas à se jeter dans la bataille malgré ses quelques centimètres et son corps de bébé, mais il a la nyak ! Il en veut, Jake ! En plus de ça, c'est un sacré aventurier. Il adore gambader dès qu'il en a la possibilité, ne rentrant des fois que le soir, tout sale et tout patraque. Un jour, j'arriverai à découvrir c'qui l'motive à ça !
SURNOM. Meeko
ESPECE. Zigzaton (mâle)
NATURE. Malicieux
DESCRIPTION. Alors lui, c'est une vraie boule d'amour, mon p'tit protégé. C'est le tout premier Pokémon que j'ai capturé dans ma vie ! Je l'ai rencontré lors d'un voyage à Hoenn avec la famille, et avec Su', on l'a rencontré dans la nature. Comme il avait l'air assez insistant, j'ai décidé de le capturer. Depuis, il ne cesse de traîner hors de sa Pokéball, à farfouiller partout où il peut s'rendre. En plus de ça, il est friand de blagues et s'amuse à embêter ceux qu'il connaît dès qu'il en a l'occasion. Un vrai petit farceur. Malheureusement, il a une trop bonne bouille pour que je ne me fasse pas avoir à chaque fois. Faites donc bien attention, vous aussi il pourrait vous avoir …
PSEUDO OU PRÉNOM. Chipsman o/
ÂGE.. 19 ans, à un poil de chips de débuter la troisième décennie !
COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? J'ai oublié. J'ai vu le forum, je suis venu. Je crois que c'est tout /pan
QUELQUE CHOSE À AJOUTER ? Allez, on repart sur des bases solides ! Un bon coup de fraîcheur pour moi et mon esprit o/  
[b]P.S : pensez à changer le pseudo de Desmond pour celui d'Emma, merci Very Happy
Bouddha Socket
Région d'origine : Alola
Âge : 16 ans
Niveau : 14
Jetons : 552
Points d'Expériences : 241
Pokeathlète Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [536] Emma Robinson ¤ Where's the sky if we have an universe around us ? The sky is not the limit [ADULTE]   Dim 27 Jan - 14:55
Hana de ct Keur

Re-Re-bienvenue à toi, Lucas ! J'aime beaucoup ta petite Emma (il y a possibilité pour que je viennes te réclamer un lien avec Bellamy un de ces jours). Et damn Pingoléon  - mais que demandes le peuple ?
Camille Duval
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 2
Jetons : 802
Points d'Expériences : 20
Todresseur Novice
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [536] Emma Robinson ¤ Where's the sky if we have an universe around us ? The sky is not the limit [ADULTE]   Mer 30 Jan - 1:02
Bouddha > que demande le peuple en effet ! /pan

Modos > présentation terminée :3
Caroline Labelvi
Région d'origine : Sinnoh, Rivamar
Âge : 27 ans
Niveau : 16
Jetons : 2672
Points d'Expériences : 265
Adulte Contre-Espionnage
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [536] Emma Robinson ¤ Where's the sky if we have an universe around us ? The sky is not the limit [ADULTE]   Jeu 31 Jan - 12:46
Hoy ! Et rebienvenue sur le forum !

Desmond n'aura pas fait long feu. J'espère que ce personnage durera un peu plus longtemps !

Emma est bien singulière, en tout cas. Par contre, tu devrais faire gaffe à l'accord des participes passés... Tu es une femme qui parle à la première personne, n'oublie pas ! "J'ai été surpris", "je me suis redécouvert", "je suis né", etc... Le genre n'est pas bon, et il y a un moment où j'ai même commencé à douter du fait qu'Emma soit bien une femme. xD Alors fais plus attention !

En dehors de ça, c'tout bon !


Bienvenue chez les Adultes  ! N'hésite pas à poser tes questions si tu as le moindre soucis au staff ou aux autres Adultes du forum (www). Tu peux dès lors poster ta T-CARD dans la partie correspondante, ainsi que gérer tes RPs grâce à aux RECHERCHES DE RPs ET RELATIONS. N'oublie pas de remplir les champs de ton profil dès que possible (T-card et Fiche de Présentation) pour faciliter la navigation aux autres joueurs, et de réserver ton AVATAR dans la partie adéquate !  Ton numéro ID est 536. Bon jeu sur Pokémon Community !

_________________

Lexicaro:
 
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [536] Emma Robinson ¤ Where's the sky if we have an universe around us ? The sky is not the limit [ADULTE]   
[536] Emma Robinson ¤ Where's the sky if we have an universe around us ? The sky is not the limit [ADULTE]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :