[Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)
Nico Anderson
Nico Anderson
Région d'origine : Alola - Ho'ohale
Âge : 14 yo
Niveau : 20
Jetons : 104
Points d'Expériences : 490
Scientifique Mécano
Sujet: [Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)   Dim 3 Fév - 16:22



way to go
Une seule question. Une seule et unique petite question.

Pourquoi ?

Ok, peut-être deux.

Comment ?

Plus simplement, qu’est ce que Nico fiche là ? Alors que la bibliothécaire se chamaille joyeusement avec leur professeur de dressage, Nico remet en question son existence et principalement la raison de sa présence en ces lieux maudits de tous les geeks et autres nerds de la planète. Oui, vous, la nation des bidons grassouillés et des nuits blanches à jouer aux jeux vidéos. Vous, les maîtres de finir un paquet de chips avant de finir sa bouteille de coca. Les champions de rester dans le noir pendant toute l’année. Oui, ensemble, vous avez créé la liste des lieux bannis et tant que fier membre de cette communauté si peu reconnue, Nico se sent terriblement mal.

Avec un peu de chance, il va se mettre à vomir et il sera excusé ?

Au vu des rumeurs sur le professeur de top dressage, il y a peu de chance que ça suffise. Le voilà donc, pauvre petit scientifique terrifié, à devoir trouver un binôme pour combattre le grand méchant Creed. Vraiment, trop trop chouette.

Les réponses aux questions posées plus tôt ? Boah, ça n’a que peu d’importance non ? Concentrez vous plutôt sur la détresse palpable de ce pauvre petit énergumène. Ce pauvre petit Nico, terrifié à l’idée de devoir combattre. C’est quand même vachement plus fun non ?

Il faut savoir que Nico, sans être un pacifiste convaincu, est du style à éviter les combats. Notamment ceux qu’il sait qu’il ne pourra pas gagner. Et entre vous et moi, à moins qu’un champion arrive et porte le Phyllali jusqu’à la victoire, il est absolument impensable que Nico brille pendant ce cours de Top Dressage. Faut pas déconner non plus. Il faut un certain équilibre. Nico a un cerveau, mais aucune capacité de combat. C’est la vie. Dans cette situation, c’est super nul mais hey, qu’est ce qu’on y peut ?

Les combats ont déjà commencé et Nico est toujours planté là, en plein désespoir, sans binôme super giga trop fort pour le supporter et l’aider à décrocher une note potable à cet examen. Le grand soucis, aux yeux de Nico, des cours de spécialité, c’est qu’il faut régulièrement se mettre en binôme, ce qui signifie, sociabiliser ou encore pire, parler à une personne inconnue.

Heureusement (?) pour Nico, la divinité de ce monde semble le prendre quelque peu en pitié et place sur sa route semée d’embûche une lueur, un espoir, une lumière. Quelqu’un qu’il connaît. Enfin, ça reste vite dit. Marie (la fameuse lueur d’espoir) n’est pas exactement une amie ou une connaissance. Quelqu’un qui l’a vaguement martyrisé il y a des mois de cela serait plus adéquat comme description.

Cependant, Nico n’est pas là pour faire la fine bouche et il se dirige d’un pas rapide vers la jeune fille. Heureusement pour lui, elle ne semble pas avoir de binôme et semble en rechercher un. Inspirant profondément avant de l’interpeller, la voix de Nico n’est pas très assurée.

- Marie ? Vous recherchez un binôme ? Je pourrais peut-être … être votre binôme ?

Une élocution à toute épreuve, n’est-ce pas ? Gémissant intérieurement face à son incapacité à communiquer avec le reste du monde, Nico esquisse un demi-sourire sensé convaincre la ranger que oui, ce scientifique qui n’a jamais combattu avant aujourd’hui est la personne avec qui elle souhaite faire son cours de spécialité primaire.



_________________


easy mode


atelier
Marie R. Uana
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 3135
Points d'Expériences : 1071
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)   Jeu 14 Fév - 15:03
MARIE R. UANA

feat Nico Anderson
« Way to go »

Marie scrutait le ciel.

Elle était immobile, droite comme un I, et la tête inclinée vers l’arrière. Pas stupéfiée toutefois, puisqu’il était entre autre possible de voir sa poitrine se soulever et s’abaisser lentement au rythme de sa respiration, ses longs cheveux blancs s’agiter tout doucement au frémissement du vent, et ses yeux se fermer l’espace d’une micro seconde à périodicité irrégulière.

Pour le reste, Marie semblait prise d’une véritable paralysie léthargique : son cerveau ne paraissait pas disposé à envoyer de manière consciente le moindre ordre à ses muscles. Ils étaient là, au repos, et soutenaient le poids d’une Marie au regard résolument rivé sur la voûte céleste. Rien, absolument rien ne la tirerait de sa concentration ; pas même les déboires sociales de son cher professeur.

Elle flânait. Ce cours l’ennuyait. Beaucoup de choses l’ennuyaient, à dire vrai, mais contempler les nuages parvenait à vaguement distraire son esprit. Que pouvait-elle bien imaginer, à la vue de ces volutes de crèmes blanches aux formes distordues et insolites ?

Oh, un truc du genre : « pourquoi la résultante du refroidissement d’un volume d’air donné jusqu’à la condensation d’une partie de sa vapeur d’eau aboutit à des nuages à haute altitude, et à du brouillard au sol ? Est-ce une affaire de pression atmosphérique ou plutôt d’environnement hydrostatique ?»

… Vous vous attendiez à quoi ? A ce qu’elle voit des petit Sapereau dans le ciel ? Arceus, non, Marie était une scientifique.

Et en tant que telle, il était normal de s’interroger sur sa présence en ce cours. En fait, la question était plus large : qu’est-ce qu’elle foutait ici, en filière Ranger, alors qu’il existait un parcours littéralement appelé scientifique ? Ne pouvait-elle pas devenir Chercheuse Pokémon comme tous les autres membres de cette sous-espèce étrange de la race humaine, qui trouve du « plaisir » dans l’acharnement de leurs études et l’amélioration de leurs connaissances ?  

Bah. Ca aurait été tellement mainstream.

C’était faux, Marie se contrefichait du niveau de tendance de son parcours comme de son premier rire. Oh wait, mais n’avait-elle jamais ri ? Eh bien, cela vous donne un assez bon ordre d’idée de la situation, je crois.

… Bref. Tout ça, c’était pour dire : oui, Marie voulait devenir Ranger. Oui, sa place n’y était pas. Oui, elle était obligée de se farcir les cours de TopDressage. Et oui, elle en avait quand même rien à foutre.

Flemme passagère ou ambition tangible, appelez ça comme vous voulez, mais la Mentali était bien décidée à faire le strict minimum. Juste assez pour ne pas avoir l’air de volontairement négliger ses études. Pas trop au risque de se surmener. Oh non, le surmenage, ça craignait beaucoup trop. Produire tellement d’effort qu’on en venait à s’écrouler ? Bonté divine, mais quelle idée ? Les autres humains peuplant cette planète agissaient de manière bien étrange, par moment.

Et Marie était plus que prête à ne surtout pas s’épuiser à la tâche, aujourd’hui.

Cela commençait d’ailleurs dès la formation des groupes. Pourquoi s’embêter à chercher un partenaire ? Soit ils étaient un nombre pair de candidats, et son binôme viendrait alors tout naturellement, soit ce n’était pas le cas et la pauuuuvre et délaissée Marie allait devoir rester toute seule dans son coin. Et elle ne pourrait même pas prendre part au cours ! Quel dommage !

Pourtant, quelqu’un vint l’interpeller plus vite qu’escompté. Les rebus de la société scolaire mettaient moins de temps à se démarquer, habituellement… D’un mouvement de tête long et machinal, elle baissa son regard vers son interlocuteur, qui ne lui était pas inconnu.

« -Oh. Mon scribe. »

Hmm. Réfléchis encore un peu, Marie. Ce type avait forcément un patronyme plus… Personnel. Ou en tout cas, si ses parents l’avaient vraiment baptisé Scribe, ils avaient peu foi en sa profession future. Non parce que, quitte à choisir un nom de métier, autant prendre quelque chose qui avait de l’avenir, non ? Ah, elle s’éloignait du sujet. Ce simple postulat suffit à lui remettre les idées en place, et se remémorer le prénom de son interlocuteur.

« -Salutations, sieur Anderson. » elle prit enfin la peine de réellement se mouvoir, pivotant sur elle-même pour lui faire face, et réalisa une courte courbette de politesse « Enchantée de vous croiser dans un contexte autre qu’un mouvement de foule chaotique. » elle se redressa, et observa du coin de l’œil ses camarades de classe « Bien que je ne m’avancerai point sur la probabilité d’incident de cette infrastructure. »

Des créatures d’origine sauvages aux pouvoirs destructeurs et des gosses capricieux qui les font combattre dans une arène, comment ça pourrait dégénérer, Marie ? Elle écarta toute piste de réflexion, et prit plutôt la peine de répondre à la question originellement posée par Nico – qui n’attendait d’ailleurs qu’un « oui » ou qu’un « non », et non pas le pompeux discours de retrouvailles qu’elle avait la sensation de donner. Sa sociabilité nouvelle lui donnait presque la larme à l’œil. (non)

« -Bien que le terme "rechercher" me paraisse erroné – il aurait en effet fallu pour cela que j’entreprenne de pleinement m’activer dans la quête d’un partenaire, ce qui n’est de toute évidence pas le cas puisque je me doutais de la fatalité de ma situation, bien que j’eus mal estimé sa vitesse d’exécution – votre proposition ne m’est pas dénuée d’intérêt. » elle marqua une courte pause, pour mieux conclure d’un simple « J’accepte. »

Hauts les cœurs ! Marie et Nico, bêtes sociales qu’ils étaient, allaient pouvoir s’adonner aux joies des activités en binôme. Première étape : monter côte à côte les marches de l’estrade du stadium pour clairement signifier leur affiliation duale. La blanche envisagea, l’espace d’ un instant, de lui tenir la main pour appuyer ce propos, mais se ravisa en imaginant l’effort de coordination que cela impliquerait. Ils auraient dû caler leur vitesse de marche sur l’autre, anticiper les virages, etc... Et ils n’en étaient pas encore à ce stade de complicité. Donc, chaque chose en son temps.

Il fallait bien l’avouer, se retrouver en duo avec le Phyllali ne déplaisait pas à la demoiselle. Du peu qu’il lui avait été donné de constater, il était docile, et réagissait sans trop rechigner aux tâches peu gratifiantes. Ou en tout cas, s’il en était mécontent, il n’opposait pas la moindre résistance ; et c’était là tout ce qui importait à Marie. Elle avait suffisamment peu envie d’en faire, pour en plus se soucier du bon consentement de son larb… Partenaire. Elle voyait tout à fait Nico comme un partenaire d’importance égale à la sienne. Complètement. Je vous le jure. Sur la vie de son premier fou rire, c’est vrai.

Alors qu’ils s’asseyaient, dans l’attente de leur passage imminent, elle reprit la parole.

« -Pensez-vous à une approche particulière de l’affrontement à venir ? Nous devrions voir à prendre des combattants de même synergie. Sans cela, notre note risquerait d’en pâtir. »

Oui, et tes Pokémon pourraient vaguement en souffrir, aussi.

Mais bon, chacun ses priorités. Je ne juge pas.

_________________

« Ne vous avisez plus de risquer votre vie pour la mienne. Du moins… Tant que je n’aurai pas fait de même à votre égard. »
Nico Anderson
Nico Anderson
Région d'origine : Alola - Ho'ohale
Âge : 14 yo
Niveau : 20
Jetons : 104
Points d'Expériences : 490
Scientifique Mécano
Sujet: Re: [Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)   Mer 20 Fév - 11:38



way to go
Marie est … épuisante. Pas forcément dans le meilleur des sens. Parce que concrètement, plus Marie parle, plus Nico se dit que lui demander d’être sa partenaire était une terrible idée. Nico déconnecte donc et attend simplement la fin du discours de Marie et au final, la réponse qu’il veut.

Elle accepte.

Tout ça pour ça. Nico jette un regard noir vers le ciel. Vraiment, faire compliqué pour rien semble être la grande passion des gens de son age et c’est pas quelque chose que Nico comprend. Il avait de l’espoir en Marie. Elle avait l’air d’une personne sensée, réfléchie, mature. Et quelque part elle l’est, elle est juste aussi très bizarre et dit des trucs tout à fait inutiles à des moments tout à fait improbables. Sérieux, ça coûtait quoi de juste répondre « Oui. » ?

Nico soupire avant de suivre mollement la blanche. Cette journée pue vraiment un peu trop pour la patience du Phyllali. Il s’installe rapidement à côté de Marie. Avec un peu de chance, elle serai partisane de la méthode yolo que Nico souhaitai mettre en place afin de ne pas avoir à communiquer plus que ça.

Malheureusement pour lui, visiblement, la journée ne veut pas lui être favorable. Pas le moins du monde. Parce que Marie prend la parole. Pour lui parler. Du combat. Qu’ils vont devoir faire.

Vraiment à ce niveau là, la mort semble bien douce. Bien plus douce qu’une véritable discussion. Avec Marie. À propos d’un combat. Qu’est-ce qu’il fait là déjà ? Avec un soupir, Nico se décide tout de même à répondre à Marie. Pas qu’elle va être ravie de constater que les capacités stratégiques de combat sont … abyssales ?

- Pas vraiment. Je suis pas … très bon en combats pokemons.

Ouais, ce qu’il veut dire par là c’est qu’il sait que tu es une top dresseuse et que par conséquent tu devrais pouvoir le porter jusqu’à une note correcte. Hehehe, ça fait quoi d’être devenu le larbin dans l’histoire ?

Ayant un peu pitié pour Marie, elle se retrouvait avec le pire dresseur de cette académie après tout, Nico reprit rapidement la parole.

- J’pense que combattre avec mon Miaouss est ma meilleure solution ? Je l’ai depuis longtemps donc il doit être plus ? Fort ?

Par tous les cieux, Nico. C’est là une explication cohérente et un plan digne de ce nom ! Vraiment, un régal, une bénédiction sur cette planète. Comment formuler avec des mots l’état de plénitude totale que je ressens en ce moment même face à un plan si concret et parfait ? Ah, je sais.

Ça craint du boudin.

Ils n’ont plus beaucoup de temps pour formuler un plan. Il n’y a plus qu’un groupe avant eux et au vu de la bouille des deux dresseurs, ils sont fraîchement arrivés à la PC et vont se faire royalement botter le popotin en moins de cinq minutes.

Allez Marie, t’es une TopDresseuse ! Tu peux réussir ! Je crois en toi !

Nico ?

Écoutez, il faut savoir faire des choix dans la vie. Tu préfères la narratrice qui saura influencer le combat ou un élève inutile de ton côté ?

Et puis pour que Nico commence à croire en quelque chose, il faudrait qu’il en ait la capacité et c’est encore quelque chose en débat.


_________________


easy mode


atelier
Marie R. Uana
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 3135
Points d'Expériences : 1071
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)   Mer 13 Mar - 12:31
MARIE R. UANA

feat Nico Anderson
« Way to go »

Marie haussa un sourcil sceptique.

La réponse de son partenaire n’était… Pas d’un très bon augure, il fallait le reconnaître. Ainsi, Nico était mauvais en combat Pokémon ?

Qu’à cela ne tienne ! Marie n’avait qu’à comparer son équipe avec la sienne et voir comment allier leurs forces respectives pour…

…. Ah ? Il voulait faire appel à son Miaouss ?… Soit, après tout, ce qui importait n’était pas l’espèce du Pokémon en lui-même, mais son entraînement et sa capacité à comb…

…. Hum ? Son ancienneté ? C’était la seule raison qui rendait cette option valide aux yeux de Nico ?…

… Parce que son Pokémon « devait » être fort ?…

… Genre, il n’en était même pas sûr ?...

« -... »

Arborant des yeux de Froussardine frit, Marie dévisagea son partenaire. Une seconde. Deux secondes. Trois secondes. Avec la même expression figée et le même intervalle de temps entre ses clignements de paupière. Puis, elle finit par lâcher sans ménagement :

« -Impressionnant. J’ignorais que vous étiez aussi incompétent. »

Tout de suite après, elle se pencha un peu plus en avant, de sorte à rapprocher son visage de celui de Nico, et scruta son regard avec plus d’attention.

« -Moi qui avais la présomption de croire que nul autre pouvait autant déprécier les cours d’Ace, que moi-même. Votre ennui paraît surpasser de loin tout ce qu’il m’a été donner d’éprouver. »

Elle se redresse, permettant à son camarade de recouvrir son espace vital, et croise les bras d’un air pensif.

« -Je présume que mes obligations de Ranger m’incitent à m’impliquer plus minutieusement dans les travaux d’Ace qu’une personne extérieure à la filière des TopDresseurs. » elle fronça les sourcils, peu sûre d’elle « … Vous n’êtes pas TopDresseur, au moins ? Parce que le cas échéant, je ne puis que vous conseiller de vous réorienter. » puis elle passa une main dans ses cheveux, cynique « Et c’est une Ranger non qualifiée pour son travail qui vous dit cela. »

Marie avait plus que conscience de son absence d’empathie, et son trop grand pragmatisme incompatible avec l’abnégation dont est supposé faire preuve un Pokémon Ranger. Pour autant, elle faisait des efforts pour améliorer son statut – ou à défaut, feintait d’un faire. Or, la nonchalance de Nico était telle que jamais, au grand jamais, elle ne l’estimait capable d’un jour percer durant l’un de ces cours. A moins qu’il soit un génie inné des combats Pokémon ; elle craignait hélas que cela soit insuffisant pour contrebalancer le manque d’entraînement de ses compagnons.  

Elle conclut cette série de constat en un haussement d’épaule, et se détourna de son camarade pour plutôt observer la piste.

« -Soit, si vous rechignez à prodiguer le moindre effort, je ne vous forcerai pas la main. Mais la prochaine fois, ayez la bonté d’âme de vous cantonner au rôle de scribe, je vous prie :  tout le monde ne peut hélas point se permettre une telle négligence en cours de spécialité. »

Elle regrettait désormais d’avoir fait de Nico son camarade. Enfin… Ça, c’était son côté studieux. Dans les faits, Marie n’avait pas plus envie que lui de prendre part au cours, et qu’il soit aussi réticent lui fournissait une bonne excuse pour elle-même lever le pied. Quoiqu’elle ferait durant le combat à venir, cela paraîtra certainement infiniment plus recherché que tout ce qu’il entreprendrait, et si elle venait à se taper une mauvaise note, elle n’aurait qu’à mettre ça sur son dos.

Peut-être même pourrait-elle le rendre redevable.

…. Ouais, Marie manquait sérieusement d’empathie.

Vint alors l’inévitable : il était temps pour eux de descendre sur scène. Elle allait devoir composer avec le Miaouss de son camarade… Elle ne savait même pas s’il s’agissait d’une espèce endémique de Kanto ou Alola. Yay. Le degré de communication de ce binôme était ouf, quand même. Et est-ce que Nico avait au moins un second Pokémon avec lequel effectuer le deuxième round ? Avait-il au moins conscience de l’existence d’un second round ?

Certainement que non.

Aurait-elle la bonté de s’en assurer ?

Pouah. Nico n’était pas décidé à fournir le moindre effort, quelle raison avait-elle d’en produire ?

Ils finirent par arriver face à Ace et Pervenche. Leur professeur les dévisagea un à un, puis se tourna vers son Morphéo, à qui il donna la consigne d’instaurer le climat de leur affrontement.

« -Tempête de Sable. »

Marie haussa les sourcils. Mauvais point : il était très désagréable de combattre dans le sable.

Bon point : elle était parfaitement équipée pour.

Pervenche envoya Chaussette, son Chacripan, tandis qu’Ace révéla un Sablaireau. Marie réfléchit un bref instant à la composition de sa propre équipe, et finit par lancer une Pokéball droit devant elle, pour en libérer le locataire.

« -Ral ! »

Soren, son starter, faisait preuve d’un dynamisme beaucoup trop contrasté avec celui des deux humains derrière lui. Dans un flegmatisme parfait, Marie tira ensuite des Lunettes Filtre de son sac, et s’agenouilla devant son Pokémon pour les lui équiper.

« -Avec ceci, tu n’auras rien à craindre du sable. »

Le type Eau de Soren, couplé à cette immunité de la météo, lui conférait un avantage considérable. Le Croâporal acquiesça vivement, prêt à en découdre, et après que Marie se soit redressée, elle même s’équipa de lunettes.

Cette météo était parfaite. A deux reprises, elle avait été confrontée à une tempête de sable au cours d’une situation de sauvetage. Elle avait donc parfaitement appris à s’équiper pour y faire face, et même à l’exploiter avec certains membres de son équipe.

Après que Nico eut envoyé son Miaouss, et que Marie jura voir un regard approbateur de la part de Pervenche, cette dernière prit la parole.

« -Vous êtes bien silencieux, dîtes moi. Si vous êtes prêts, vous pouvez entamer les festivités. »

La Mentali acquiesça, et ne se fit pas prier deux fois. Bras tendu, elle donna sa première consigne.

« -Soren, Cascade !  »

Son starter se doutait parfaitement qu’elle souhaitait viser le Sablaireau. Pour autant, l’avait-elle précisé à Nico ?

Hmpf. Pas le moins du monde.

_________________

« Ne vous avisez plus de risquer votre vie pour la mienne. Du moins… Tant que je n’aurai pas fait de même à votre égard. »
Nico Anderson
Nico Anderson
Région d'origine : Alola - Ho'ohale
Âge : 14 yo
Niveau : 20
Jetons : 104
Points d'Expériences : 490
Scientifique Mécano
Sujet: Re: [Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)   Mer 20 Mar - 14:28



way to go
Marie et sa franchise. Un délice, un régal, une douceur pour le monde. Vraiment. Et peut-être que sur n’importe quel autre glandu, la remarque aurait eut un effet. De l’agacement, de la colère, de l’indignation … Bref, un sentiment négatif face à la remarque pour le moins blessante de la ranger. N’importe qui en aurait une.

Pas vraiment Nico.

Nico il se contente d’hausser les épaules. Il l’a dit lui même, aucune idée de ce qu’il fiche ici et entre nous, il s’en fiche pas mal. Pas besoin d’une super note, pas besoin de passer la classe. Nope, Nico, il veut juste passer ce combat stupide pour pouvoir se mettre dans un coin et geeker pour le reste de la séance.

C’est pas beaucoup demander pas vrai ?

Le pire, c’est qu’elle continue et explique en détail l’incompétence du garçon, s’étonnant même de son désintérêt. Là, Nico serait presque fier. Presque. Nico hausse à nouveau les épaules.

- Nope.

Il fait poper le mot dans sa bouche. Presque impertinent dans son attitude.

- Scientifique et Pokéathlète. Entre nous, j’ai aucune idée de ce que je fiche ici.

Nico lève vaguement les yeux au ciel, presque amusé par les commentaires de Marie et se contente d’hocher la tête. Normalement, il ne devrait pas se retrouver dans un cours pareil à nouveau. Il passerai à l’administration après le cours pour demander ce qu’il fichait en pratique de top dressage. Les cours théoriques, pourquoi pas, la culture général est quelque chose d’important. Mais la pratique … c’est un petit peu trop là.

Les mains dans les poches, Nico se contente de suivre sa camarade de classe jusqu’à l’estrade de combat. Comme le prof’ leur avait expliqué, son Morphéo lança l’une des attaques de climat pour pimenter un peu le combat. Comme si ça l’était pas déjà hein ?

La tempête sable du petit pokemon recouvre rapidement l’arène de combat et si Marie semble parfaitement préparée à ce cas de figure, c’est absolument pas le cas de Nico. Plissant des yeux pour tenter de continuer à voir quelque chose malgré la tempête, Nico envoie son Miaouss sur le terrain. Miaouss qui semblait presque plus perdu que Nico.

Super. Le combat s’annonce bien !

Surtout avec un pareil degré de communication entre le duo.

Pervenche leur offre gracieusement le premier coup et Marie ne tarde pas. Le Croâporal qu’elle utilise se met immédiatement en action, clairement habitué à combattre. Peanut, quand à lui, jette à son dresseur un regard affolé. Et s’affole encore plus en voyant le néant dans les yeux de Nico. Mais qu’est ce que quoi, comme on dit souvent par chez moi.

- Euuuh … Combo-Griffe ? Sur … qui tu peux ???????????

J’vous assure qu’on peut littéralement voir des points d’interrogation virevolter autour de la tête du pauvre Phyllali. Et j’ose même pas décrire le dégoût et le dédain dans les yeux d’Ace. Genre, c’est bon, c’est pas la peine.

Après un bref soupir, Peanut se lance à l’attaque, presque trente secondes après Soren. Et trente secondes, en combat, c’est méga long. Genre le type eau a déjà eu le temps d’attaquer et d’encaisser une attaque sur le pokemon d’Ace. Pokemon vers lequel Peanut se dirige.

Pas bon plan.

- Va plutôt attaquer le Chacripan !

Ouais, dire ça alors que son pokemon est toutes griffes dehors à côté du Sablaireau ça semble un bon plan. Sans même se fatiguer à utiliser une attaque, le type sol balaie le chaton et l’envoie balader à quelques mètres de là.

Nico jette un regard à Marie. Bon, il va la laisser s’amuser avec Ace et il se ridiculisera devant Pervenche. Ça semble un bon plan. Et puis, à la réflexion, elle devrait être contente Marie ! Il fait un parfait faire valoir ! À côté de son niveau abyssal, la Mentali ne peut paraître que bien plus forte.

Non ?


_________________


easy mode


atelier
Marie R. Uana
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 3135
Points d'Expériences : 1071
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)   Dim 24 Mar - 16:03
MARIE R. UANA

feat Nico Anderson
« Way to go »

Sincèrement ?

Je ne suis pas sûr.

Non parce que, certes, Nico était un boulet. Un gros. Genre, pas forcément de manière générale, mais là tout de suite, si, carrément, c’en était un énorme. Et certainement que du point de vue des professeurs, Marie paraissait pour la plus impliquée des combattantes à côté.

Mais les boulets, ça fait quoi ? Bah ça ralentit.

Et selon vous, quel est l’élément clé dans un match duo ?… Non ? Vous ne voyez pas ? Vraiment ?… Bon d’accord, un indice… Cela a un rapport avec le fait que cet affrontement se fasse à DEUX contre DEUX…. Alors ? Non ? Toujours pas ? Bah décidément, vous êtes sacrements abrutis, chers lecteurs !… Hein, quoi ? Je ne peux pas me permettre d’insulter Invité comme ça ? Bah désolé, mais une personne incapable de répondre à une telle question, elle est quand même sacrément c- !

-L’AFFRONTEMENT, donc, reposez sur, bien avant leurs forces individuelles, la coordination entre les deux étudiants. Ainsi, une Marie certes plus débrouillarde, maligne, intelligente, spirituelle, philosophe, réfléchie, avisée, rusée, éclairée, adroite, astucieuse, capable, expérimentée, compétente, ingénieuse, lucide, inventive, sage, sensée et douée que Nico ferait néanmoins preuve d’une fermeture d’esprit plutôt conséquente en s’entêtant à jouer cet affrontement en solo.

En plus de fortement réduire ses chances de victoire, d’ailleurs. Non mais, sincèrement, vous imaginez, Marie, prendre Ace en un contre un ? Ouais, nan, cela ne le ferait carrément pas. Pour gagner, il lui faudrait au moins deux Pokémon prompts à réagir. Et puisqu’elle ne pouvait pas en faire combattre deux simultanément, l’entraide avec Nico était essentielle au bon déroulement de ce match !

Et ce fut bien pourquoi…

… Marie continua de l’ignorer.

Non mai c’est vrai, quoi ! Elle lui avait fait une fleur en sous-entendant qu’il pouvait se la couler douce pendant le match, et espérait qu’en reconnaissance de quoi, il se bougerait un peu le derche ! Mais non, son imbécile de larb-très cher camarade l’avait pris au mot. Diantre ! Il n’y avait décidément rien à en tirer.

Nico mettait un quart de siècle à donner son premier ordre, et Soren avait déjà eu le temps de se prendre un Tranche en vendetta de sa propre attaque. Tout ce que le Miaouss du blondinet parvint à faire, c’est se jeter droit sur les griffes du Sablaireau d’Ace, pour prendre une balayette de toute beauté.

Au moins, quitte à juste prendre des coups, il n’aurait pas pu servir de bouclier Pokémon à Soren ? Vraiment, à quel point la présence de Nico pouvait s’avérer aussi peu UTILE ? Même en le voulant, Marie n’était pas sûre d’arriver à une telle maîtrise du ranafoutrisme !

« -Aiguisage. »

Le Chacripan de Pervenche, qui observait bien tranquillement le spectacle, entreprit d’affûter ses griffes. Ce n’était pas un signe de bon augure ça, oh non. Si Chaussette profitait d’être une menace moindre pour augmenter sa puissance, Marie et Nico allaient prendre très chers lorsqu’il décidera de passer à l’attaque. Peut-être était-il plus malin de le cibler lui avant toute chose ?… S’ils parvenaient à s’en débarrasser, ils n’auraient alors plus qu’à se focaliser sur Sablaireau, et à deux, ils devraient pouvoir…

La Mentali coula un court regard au garçon et remarqua que lui-même l’observait. A quoi pensait-il ? Si elle le lui demandait, ils pourraient très certainement s’accorder sur une démarche à suivre…

…. Et puis quoi, encore ?! Il ne fournissait aucun effort pour cet affrontement, elle n’allait pas l’aider à avoir une meilleure note !

Ce fut donc sur cette pensée des plus puériles que Marie se détourna de son camarade, et ordonna la suite à son Croâporal.

« -Soren… Surf ! »

Si elle avait besoin de toucher Chaussette ET Sablaireau, et que Nico ne servait à rien…

Autant attaquer tout le monde en même temps.

C’était logique, non ?

_________________

« Ne vous avisez plus de risquer votre vie pour la mienne. Du moins… Tant que je n’aurai pas fait de même à votre égard. »
Nico Anderson
Nico Anderson
Région d'origine : Alola - Ho'ohale
Âge : 14 yo
Niveau : 20
Jetons : 104
Points d'Expériences : 490
Scientifique Mécano
Sujet: Re: [Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)   Ven 19 Avr - 19:38



way to go
Aaaah, la Pokemon Community, ses élèves intéressés, ses profs passionnés et ses cours de qualité … Un véritable rêve devenu réalité pour la myriade de jeunes gens venus des quatre coins du monde pour parfaire leurs connaissances sur leurs sujets de prédilection.

Prenez Nico par exemple. Tout droit venu d’Alola, il est venu ici pour devenir le meilleur ! Le plus grand de tous ! La crème de la crème ! Non, vraiment, un tel enthousiasme, un tel entrain … ça fait chaud au cœur ! Ça fait plaisir de voir que tous les efforts des professeurs soient retournés par des jeunes gens aussi motivés et …

personne ne me croit hein ?

Et pourtant, ce que je dis n’est pas un mensonge. Ce discours est simplement … pas exactement placé au bon moment. Au cœur d’un cours de piratage ou pendant une mission d’infiltration dans des labos secrets … là, là ça ferait sens. Au cœur d’un cours de topdressage … c’est carrément pas le cas.

Et je me permet de raconter tout ça au cœur du combat parce que après avoir demandé à son chaton d’attaquer l’autre chaton … bah il a carrément décroché. Parce que bon, entre nous, Nico, il capte rien du tout au combat pokemon. Et c’est pas faire semblant de connaître les attaques de ses propres pokémons qui va changer quoi que ce soit à la situation.

Nico n’est pas un combattant et c’est une situation qui lui convient parfaitement dans 99,9999 % des cas. Aujourd’hui fait simplement parti du 0,0001 % restant. Dommage mais hey, faut bien que ça arrive. C’est pas un 100 % après tout.

Du coup, le Phyllali s’est détaché du combat. C’est pas forcément méga cool pour Marie mais bon … Nico il y a un moment où il peut pas inventer ce qu’il ne connaît pas. Aussi intelligent qu’il soit.

Un mot le réveille cependant. Il capte vaguement que Peanut est en train d’essayer de griffer l’autre chat de la partie quand Marie prononce le mot.

Surf.

Et Nico est loin d’être un expert des combats pokémons et de leurs attaques mais il y a bien un truc qu’il sait et c’est que Surf, l’attaque, c’est une immense vague qui balaie le terrain. Terrain sur lequel se tient son Miaouss. Aussi, Nico, réagissant comme n’importe quel être humain normal, se tourne vers Marie et s’exclame :

- Mais qu’est ce que tu fais ?!

Ce qui n’arrête rien. Parce que la vague est partie. Parce que Peanut est prit dans l’eau comme les deux autres pokémons qui semblent s’en sortir assez bien. Tout du moins, c’est toujours mieux que la carcasse triste du starter de Nico, tombé tristement au combat sous l’assaut de son allié.

S u p e r.

Nico soupire et rappelle son pokemon. Ça peut être une technique en soit. Si ses deux pokémons sont mis KO super vite … il aura une raison de plus de rien faire ! Hmmm. Ça semble faisable. Il sent les regards se porter sur lui alors qu’il met du temps à sélectionner son prochain partenaire. Une remarque d’Ace finit par le réveiller et il envoie le deuxième chaton de son équipe.

Jake. Le Persian.

Vous pensiez Peanut inutile ? Attendez de rencontrer Jake.

Un sourire se dessine sur le visage de Nico. Marie a clairement cherché à l’handicaper un peu plus tôt pas vrai ? Avec l’histoire du surf. C’est qu’un juste retour des choses qu’il …

- Passe-Passe Jake ! Sur le Croaporal !

Et hop. On récupère les petites lunettes anti sable de Marie ! Chic.

Parce que oui, Nico peut-être un petit con.

Pardon. C’est pas peut-être, c’est carrément sur.  


_________________


easy mode


atelier
Marie R. Uana
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 3135
Points d'Expériences : 1071
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)   Sam 8 Juin - 13:07
MARIE R. UANA

feat Nico Anderson
« Way to go »


Marie était blasée.

… Et oui, l’eau mouille et le feu brûle, D’ACCORD. Mais ce que j’entends par là, c’est qu’elle était réellement blasée. Vraiment, elle avait atteint un stade où plus rien ne semblait avoir d’importance. Même la survie du bien-aimé Pokémon de son partenaire lui était parfaitement égal. A tel point qu’elle n’avait aucunement hésité à demander à Soren de lui-même aller l’attaquer.

Alors, certes, fondamentalement, son attaque ne visait pas spécifiquement ce cher Peanut. Mais soyons honnête deux secondes… Dans le fond, ça arrangeait bien Marie. Nico lui mettait des bâtons dans les roues en refusant de prendre part activement au combat, donc, elle ne faisait que lui rendre la monnaie de sa pièce, pas vrai ?

C’était donnant-donnant.

Au moins, la capacité eut le mérite de faire mouche. Le Sablaireau d’Ace n’apprécia pas vraiment la douche froide… Et Peanut, encore moins. Ce qui arracha tout de même un haussement de sourcil surpris de la part de l’auteure de ce joyeux massacre : était-il faible au point de si mal encaisser l’attaque ? Même leur adversaire, en désavantage tactique, avait pu y survivre – au grand désarroi de la blanche, d’ailleurs. Ainsi, si même le supposé plus puissant Pokémon de Nico succombait aussi vite, alors il n’y avait définitivement rien à tirer de leur collaboration.

Cela dit, elle comprenait un peu mieux sa réticence à fournir le moindre effort. Elle même n’était pas certaine de bien vouloir se tuer à la tâche si elle eut possédé de si piètres alliés.

Dans un mépris complet, elle n’adressa pas le moindre regard à son camarade après que celui-ci l’eut pourtant interpellée. Elle ne devait pas se déconcentrer de leur affrontement, après tout. Si elle-même commençait à s’en détourner, qui le mènerait à son terme ? Certainement pas Nico…

Marie et Soren attendirent donc patiemment la suite, en dépit des regards circonspects des professeurs dans leur direction, et le malaise éprouvé par le Croâporal. Ah, parce que oui, vu qu’on en parle ! Ce n’était pas parce que l’adolescente était une créature dépourvue de sensibilité et de remord qu’il en était de même pour son starter. Au contraire, j’irai même jusqu’à dire que Soren était mille fois plus humain que sa dresseuse.

Ce fut d’ailleurs pourquoi il adressa un regard désolé au pauvre Phyllali malmené. S’il savait parfaitement que son attaque toucherait son Pokémon, il pensait néanmoins que Marie la demandait en anticipant ce fait. Visiblement, il s’était trompé.

Heureusement pour tout le monde, le match n’était pas pour autant fini !… Youhou… ! Et Ace n’hésita aucunement à le rappeler à nos joyeux comparses.

« -A quoi vous jouez ? Un tel manque de coordination n’est même pas digne de dresseurs débutants. Anderson, faîtes appel à votre second Pokémon, et enchaînez. »

Bah oui, Anderson, qu’attendez-vous, enfin ? Marie n’eut pas le toupet de l’énoncer à voix haute, mais la remarque traversa fortement son esprit.

Celle de leur professeur tira en tout cas le garçon de sa rêverie. Sans plus tarder, il envoya sa seconde Pokéball sur le terrain, et révéla ainsi un… Persian aux yeux du public.

… Un Persian.

… La forme évoluée de Miaouss.

… Qui était supposé être son plus puissant Pokémon ?!

Bien qu’elle s’abstint de tout commentaire, Marie dévisagea Nico avec effarement. A quel point pouvait-on autant manquer de discernement ?! Vraiment, elle avait beau croire que l’incompétence de son partenaire ne pouvait être au plus bas, ce dernier persistait à la surprendre !

Mais bon, soyons honnête : ils venaient certainement de toucher le fond. A moins d’avouer ne pas connaître les capacités de son Pokémon, elle n’arrivait plus à percevoir comment la situation pouvait empirer…

Aaaaaaaah….

Quelle naïveté.

Malheureusement pour la blanche, Nico connaissait parfaitement les capacités de son Persian.

Ses yeux s’écarquillèrent à l’entente de l’ordre prononcé. Passe-Passe ? Mais c’était parfaitement stupide, son Croâporal était le seul à tenir un objet et-OH BORDEL LE SALE PETIT *********

Elle n’eut même pas besoin d’entendre la cible pour deviner la suite. Prenant tout le monde de court, le Persian s’approcha en un bond de son allié, et lui subtilisa ses Lunettes Filtres sans la moindre difficulté. Soren se figea, et lança une expression ahurie à Jake : venait-il de consciemment lui voler sa protection ?! Il trouva rapidement une réponse en la multitude de grains de sable venus lui titiller les yeux, et le Pokémon s’en protégea tant bien que mal à l’aide de son avant-bras.

Marie, la bouche entrouverte, dévisageait le Phyllali. Profondément outrée, son esprit questionnait à vives allures la multitude de façon qu’elle avait de s’indigner, pour finalement opter pour la plus radicale des options….

« -G…. Gourmandin ! »

… Ah, je n’ai pas dit que c’était la meilleure…

Effarée devant tant de vulgarité, l’assistance ne pipa mot. La vérité, c’était que tout le monde était soit encore sous le choc du retournement de situation, soit en train de se demander quel était le véritable sens du mot "gourmandin".

Dans tous les cas, c’était là la goutte d’eau pour Marie. Et en parlant d’eau…

« -Soren, Hydrocanon. »

La direction pointée du doigt ne laissa aucunement place au doute. C’était bien Jake la cible de l’attaque. Soren fixa sa dresseuse avec de grands yeux, parce que, bon, ‘fallait reconnaître que, se mettre à attaquer ses alliés, bah, certes, c’était marrant deux secondes, hein, il ne niait pas, mais voila, c’était quand même un peu chelou, sur le long terme…  Sans pour autant hélas décerner le moindre changement dans sa résolution.

Alors, le regard peu assuré, le Croâporal se tourna vers le Persian, et murmura un…

« -… Poral. »

… d’excuse.

Avant de lui balancer 3,5 MW d’eau dans la figure.

« -ASSEZ ! »

La protestation de Pervenche mit un terme net à l’attaque. Tandis que Jake était désormais trempé de la tête aux pattes (mais avec des lunettes swaggy), tous les regards convergèrent vers les deux adultes, visiblement plutôt remontés.

« -Dîtes-le si on vous dérange, surtout.
-J’ignore quelle est l’origine de cet enfantillage puéril, mais continuez de la sorte à saboter votre propre match, et vous le sentirez passer sur vos bulletins ! »

Marie serra les dents, et adressa un regard noir à Nico. Voilà où ils en étaient, par sa faute ! Parce que oui, c’était complètement de sa faute, à n’en point douter. La blanche était complètement victime de la paresse et la susceptibilité de son partenaire, dans cette affaire ! Mais elle doutait pouvoir faire entendre raison à ses professeurs, aussi préféra-t-elle taire toute protestation, et attrapa plutôt une Pokéball dans son sac.

« -Soren, reviens. »

Le Croâporal eut à peine le temps d’entrouvrir la bouche qu’il fut aspiré dans un rayon d’énergie rouge. Marie rangea aussitôt après la sphère, et tout en en cherchant une seconde, adressa quelques mots secs à son "allié".

« -Je vous laisse bénéficier des Lunettes Filtres, mais vous n’avez point intérêt à les abîmer. »

Puis elle tira une autre Pokéball, dont elle fit sortir le locataire. Son Embrylex surgit avec détermination sur l’aire de combat, pendant que la blanche s’efforçait de retrouver une attitude respectable.

« -Avec Voile Sable, Saizo n’en a guère besoin. »

Mais pas moins tranchante.

« -Et ne risque aucunement de recevoir l’une de vos attaques, par ailleurs. »


_________________

« Ne vous avisez plus de risquer votre vie pour la mienne. Du moins… Tant que je n’aurai pas fait de même à votre égard. »
Nico Anderson
Nico Anderson
Région d'origine : Alola - Ho'ohale
Âge : 14 yo
Niveau : 20
Jetons : 104
Points d'Expériences : 490
Scientifique Mécano
Sujet: Re: [Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)   Mar 26 Nov - 16:08



way to go
Si le cours avait mal commencé, et par ça je veux dire que c’était un cours de top dressage, qu’il avait démarré et que Nico avait perdu l’envie de vivre, il ne faisait que s’améliorer aux yeux de Nico. Alors certes, sur le papier et du point de vue d’un observateur extérieur, il ne faisait qu’empirer. Mais pour Nico, plus ça allait et plus il s’amusait.

Et oui. C’est un petit con.

Le premier chat de Nico éliminé suite à, on le rappelle, l’attaque de son allié, le phyllali n’a rien trouvé de mieux que de riposter en handicapant très volontairement son alliée. Et ça franchement, c’est probablement l’apogée de cette journée qui ne serait jamais dans le top dix des journées préférées de Nico.

Du coup, c’est comme ça que Nico, simple petit mécano au QI un peu trop élevé a réussit l’impensable. L’inimaginable. Face à sa perversion et son esprit retord, il est arrivé au bout de la patience et le blasage de Marie Je-Ne-Ressens-Rien Uana et la mise en colère. Un exploit, que dis-je l’achèvement d’une quête principale. Sentez la pluie d’expérience qui coule sur le petit corps fragile du blondinet.

Marie donc, semble péter totalement le dernier boulon qui la retenez jusqu’à présent et au lieu de se cacher derrière des attaques à plusieurs cibles, comprenant comme par hasard son allié, vise simplement et purement le chat de Nico. Avec un hydrocanon. Et sérieusement ça se fait pas hein, quand on voit son pokemon se prendre une attaque aussi puissante, mais Nico, bah Nico il peut pas exactement s’empêcher de pouffer de rire face à la réaction à peu près aussi mature que la sienne.

Et Marie est sensée avoir deux trois ans de plus que lui non ?

Franchement, Nico serait un poil plus expressif, il se roulerait par terre de rire tellement la situation l’éclate. Mais en langage Nico, ça s’exprime par un sourire en coin et quelques gloussements vite contenus. Bien qu’il ne manque d’éclater à nouveau de rire quand il croise le regard dégoûté et franchement pas content de Jake. Faut dire que l’amour des chats pour l’eau, c’est plus qu’une légende maintenant.

Et franchement, même les remarques agacées de leurs professeurs (plus qu’agacées d’ailleurs, elles étaient carrément dangereuses ces remarques) ne parviennent à faire redescendre Nico de son petit nuage d’hilarité. Le truc c’est que, ce cours pour Nico, ça vaut rien du tout. Un vague coefficient un ou deux, une appréciation un peu mauvaise et éventuellement des regards noirs à la bibliothèque. Les voilà les conséquences de ses actions. Mais entre nous, pour Nico, Monsieur le premier de la classe dans ses matières à gros coefficients, ça importe pas beaucoup. Le potentiel zéro d’aujourd’hui, il sera bien vite camouflé derrière son prochain vingt.

Pour Marie par contre, c’est peut-être un peu plus dur.

Et pourtant, Nico arrive pas à s’en vouloir. Pas du tout même. C’est pas qu’il l’aime pas Marie, au contraire d’ailleurs, elle est un des rares visages relativement connus de cette école. Elle a juste pas eu de chance de tomber sur lui et d’en attendre plus de sa part que le strict minimum.

Et puis bon, Nico et son Peanut c’est un peu la grande histoire. Tu le blesses, c’est fini. Et Marie l’a attaqué directement. Une petite revanche à coup de tours de passe-passe au final, c’est carrément moins grave que d’être prit dans un jeu de la mort avec procès et exécutions morbides pas vrai ? Non, vraiment, elle devrait s’estimer heureuse la miss Marie.

Les nouvelles paroles prononcées par la blanche, clairement plus affectée par les paroles de leurs professeurs, manque de refaire plonger Nico dans des gloussements amusés. Heureusement, Nico est un gamin impassible qui se contente de lui répondre, très volontairement provocateur parce que quitte à passer pour un petit con, autant passer pour un con tout court :

- Merci ! C’est cool de ta part !

Parce que vraiment, mais vraiment, Nico … Nico quoi.

Le match reprend donc, avec un Persian trempé à lunettes et un Embrylex qui sait clairement pas dans quoi il a mit les pieds. Je le plaindrais presque. Et sans oublier un duo de professeurs qui semble réfléchir un peu plus à laisser les deux élèves en plan et partir faire quoi que soit d’autre. Presque sûre d’avoir entendu Ace grommeler quelque chose du style « J’aurais jamais dû revenir enseigner ici. »

Du coup, ils sont clairement pas avantagé pour la suite du combat. Pas que ça intéresse spécialement Nico mais bon. Qu’il ait au moins l’air d’essayer quelque chose. De positif et bénéfique à son équipe.

- Jake, Météroes steuplait.

Voilà. Ça c’est une attaque correcte en combat double et personne pourra rien lui dire. Pas forcément plus investit maintenant que le fun d’agir contre son camp est passé, Nico ne se sent pas non plus suffisamment affreux pour insister dans ses bêtises. Bien que, on va pas se mentir, refaire un passe-passe pour mettre les lunettes sur le pokemon qui en a pas besoin serait complètement hilarant.


_________________


easy mode


atelier
Marie R. Uana
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 3135
Points d'Expériences : 1071
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)   Dim 1 Déc - 13:24
MARIE R. UANA

feat Nico Anderson
« Way to go »


Marie était remontée.

Elle en avait marre. Marre de tout. Marre de Nico, marre d’Ace, marre de Pervenche. Marre de ce cours débile, marre de sa filière inadaptée, MARRE DE LA VIE.

Ouais, elle n’en avait pas marre qu’à moitié.

Le plus étrange dans tout ça était que sa colère n’était plus focalisée sur son très cher camarade de classe, à l’origine de pourtant bien des problèmes. Après tout, je vous le rappelle, la seule présence de Nico était la cause d’absolument tous les reproches de leurs professeurs – oui, je dis bien TOUS. C’était de sa faute s’il ne faisait rien, c’était de sa faute s’il envoyait un Pokémon inapte au combat, et c’était de sa faute si son Miaouss s’était pris l’attaque Surf de Soren. Il n’avait qu’à pas exister, en même temps, cet abruti.

Maiiiiiiiiiiiiiis, pourtant. Quelque part, au fond d’elle, quand on prend la peine de creuser un tout petit peu… Marie commençait à vaaaaaguement se dire qu’il n’était PEUT-ÊTRE, et je dis bien, PEUT-ÊTRE, pas inenvisageable de supposer que, potentiellement, selon certaines conjectures et un changement de référentiel, on pouvait éventuellement remettre en question le fait que, supposément, et selon une perspective tout à fait invraisemblable et théorique, il existait une probabilité selon laquelle il était possible qu’elle réfléchisse à se questionner sur la vague idée que, par hasard, elle pourrait incidemment et, si l’occasion se présentait, admettre qu’elle avait hypothétiquement une part de responsabilité dans tout ça.

….

J’ai dit peut-être.

Ainsi, elle ignorait trop pourquoi, mais elle s’en voulait un chouïa. Il était vrai que bon, si elle avait pris son camarade par la main plutôt que de le juger avec mépris, et donc, fait un travail d’EQUIPE (ce qui aurait pu s’avérer utile pendant un combat DUO), alors la situation aurait pu ne pas autant virer au cauchemar.

Mais aussi, euh… Il fallait la comprendre ! Elle était là pour apprendre, pas apprendre aux autres ! Et puis, hum… Ça va, sa vocation était quand même de devenir Ranger, et non pas d’aider le premier péon qui croisait sa route !



Ah… Elle avait VRAIMENT merdé avec son orientation…

Enfin. Tout ça pour dire que Marie était vénère. Et qu’elle ne comprenait pas pourquoi Nico s’enjaillait d’un seul coup, aussi. C’était quoi, cet élan d’enthousiasme ? Est-ce qu’en plus d’être parfaitement abruti, il était… Content ?… C’était un imbécile heureux, en fait, c’est ça ? La clé, depuis le début, elle était là ? Marie devait le malmener pour actionner son complexe hypothalamo-hypophysaire de masochiste et l’inciter à se rendre utile ? Ouah.

Plus ça allait, et plus elle comprenait pourquoi elle évitait les interactions sociales, d’habitude.

Mais peu importe ! L’important, c’était que Nico se bougeait le derch. Et que son Persian aussi, du coup. Et Arceus, merci ! Son attaque fut utile. Déjà bien amochés par la capacité Surf, le Chacripan et le Sablaireau furent simplement achevés par les Météores. Oh bonheur, oh allégresse !… Pourquoi êtes-vous aussi absents du visage de Marie ?

Non parce que, ok, ils avaient mis deux Pokémon K.O., c’était la teuff tout ça, mais il en restait encore deux à vaincre. Et comme Nico avait été incapable de maintenir son propre Miaouss en vie (toujours par sa faute, je le rappelle), leur avantage numérique était tangible. Il suffisait que son Persian trépasse pour que le match bascule en deux contre un, ou tout simplement que Marie perde un Pokémon pour rétablir l’équilibre des forces. Ils n’étaient pas en position de faiblesse, certes, mais devant un adversaire tel que Ace, ils n’allaient pas non plus faire les fanfarons bien longtemps.

Et ça, Marie en avait parfaitement conscience.

Ce fut pourquoi la suite des événements était parfaitement claire dans sa tête. Les dresseurs adverses n’avaient même pas appelé leurs seconds Pokémon qu’elle savait déjà qui prendre pour cible.

Et spoiler alert, il ne s’agissait pas Nico.

Le pied de Marie se recula d’un pas, et ses bras se croisèrent au moment où les Pokéballs furent envoyées sur le terrain. Elles s’ouvrirent, et révélèrent d’un côté un Skitty, de l’autre un Mysdibule.

La blanche, elle, entamait déjà son action.

Le Bracelet Z à son poignet s’illumina, en même temps que Saizo révéla la Normazélite logée entre ses écailles. Un mouvement circulaire des bras, et elle les tendit en grand, pour finalement les rabattre sur elle-même. Alors qu’elle sentait une étrange puissance émaner de son corps et converger vers son Pokémon, elle énonça une consigne très claire.

« -Le Skitty. »

Elle rabaissa ses bras, et laissa l’énergie affluer.

« -Ultralaser. »

Alors. Pour être rigoureux, il ne s’agissait pas tout à fait d’une attaque Ultralaser. Pour les trois ignares du fond, une Attaque Z devait toujours se baser sur une capacité classique dont elle allait tirer toute la puissance. Ainsi, pour que la Turbo-Charge Bulldozer ici exécutée puisse exploiter son plein potentiel, notre héroïne fut bien obligée de préciser de quoi il était exactement question à son cher Embrylex.

Qui ne se gêna pas pour délivrer une capacité de 200 de puissance brute dans la tronche du pauvre Skitty.

Et ce, sans même subir de contre-coup. Si ce n’était pas beau, le pouvoir de l’amitié !

SBAM fut l’onomatopée émis par le Pokémon de Pervenche une fois le mur du fond percuté. Allait-il survivre à l’attaque ? Non, clairement. Était-ce beaucoup de puissance mis en œuvre pour mettre hors d’état de nuire un seul Skitty ?

Assurément.

Après avoir très clairement évacué sa frustration dans ce partage d'aura, Marie, bien plus calme, observa la bibliothécaire rappeler son Pokémon à l’abri. Comme elle le sentait glisser un peu, elle réajusta le Bracelet Z à son poignet au moment de clarifier la situation auprès de Nico.

« -Je ne possède qu’une Normazélite, qui n’aurait été que peu efficace contre le Mysdibule d’Ace. En éliminant d’entrée de jeu le dernier Pokémon de Pervenche, nous pouvons désormais concentrer nos attaques dessus, en deux contre un. »

Voilà. LA, ils étaient bien.

Enfin…

Si on omettait le fait qu’Ace n’allait pas les laisser faire.

_________________

« Ne vous avisez plus de risquer votre vie pour la mienne. Du moins… Tant que je n’aurai pas fait de même à votre égard. »
Nico Anderson
Nico Anderson
Région d'origine : Alola - Ho'ohale
Âge : 14 yo
Niveau : 20
Jetons : 104
Points d'Expériences : 490
Scientifique Mécano
Sujet: Re: [Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)   Lun 2 Déc - 10:23



way to go
Nico regarde un peu épaté les petites étoiles qui brillent toucher les deux pokémons de leurs professeurs. Et ils y succombent. Waaaah, les nullos. (dit le type avec le miaouss qui s’est quasi fait OS)(mais on parle pas des choses qui fâchent)

Avec ça, plus question de remettre en question son utilité dans ce combat. Il a mit KO deux pokémons. Est-ce que Marie peut en dire autant ? Je ne crois pas non. Hehe. Juste trop fort en fait.

Et maintenant ? Bah maintenant, Nico sait pas trop. Il envisage de demander une nouvelle attaque petites étoiles qui brillent à son Persian, mais Marie a des plans un poil plus … ambitieux ? Dramatiques ? Je saurais pas forcément trouver le mot idéal mais vous voyez l’idée. En gros, elle en fait beaucoup trop.

Du style, petite danse ridicule, cumulation d’énergie, pouvoir de l’amitié, genre de trop. Et ça c’est trop. Parce que du coup, l’Embrylex et Marie passent en mode super saiyen et envoie une espèce de bombe nucléaire défoncer le petit chat de Pervenche. Et entre nous, Nico pense que Marie y est peut-être allée un peu fort.

Mais bon, ce qui faut retenir c’est qu’ils sont en deux contre un maintenant. Certes le un c’est Ace, donc c’est plus du deux contre trois milles. Voire même du un et un tier contre trois milles. Nico hoche vaguement la tête suite à l’explication de Marie. C’est bien beau d’essayer de lui apprendre des trucs mais soyons honnête, Nico s’en balance totalement.

Mais bon, combat duo, coopération, tout ça quoi. Et ils ont des points à rattraper sur l’aspect collaboration. De manière parfaitement et entièrement honnête, pour la suite du combat, Nico est pas forcément ultra bien. Son Persian n’a pas spécialement moyen de mettre des dégâts importants à un Mystibule et spammer les attaques normales ne va pas arranger leurs affaires si il déduit correctement des paroles de Marie.

Et avec un brin de réflexion en plus, une rapide question à Marie « C’est quel type déjà, ce machin ? », Nico constate avec grand dépit que Jake va être d’une inutilité fabuleuse face à Mystibule. Ses attaques sont de types normal, fée ou ténèbres. Aka les trois résistances du pokémon.

Boooon, faut laisser la place à Marie de jouer quoi. Et essayer de plus ou moins protéger son pokémon. Cependant, pendant toute cette grande réflexion absolument pas instinctive, Ace n’attend pas bêtement. Maintenant tout seul face à ses deux étudiants, il sait sans trop de mal qui est le véritable danger de l’équipe. Tout du moins, qui peut lui infliger des dégâts et le mettre en danger.

C’est Marie. Marie et son Embrylex.

Une tête de fer est donc rapidement envoyée en direction du petit pokémon et les deux élèves n’ont pas trop le temps d’y faire quoi que ce soit.

- Jake, utiliser Rugissement, puis quand tu pourras Grincement.

Puisqu’il ne peut pas attaquer et infliger de vrais dégâts, autant essayer d’handicaper le Mystibule.

- Tant que possible, essaye de prendre les attaques.

Et servir de chair à canon aussi.

Maintenant que les disputes internes sont loin derrière eux, Nico s’amuserait presque. Et il aurait presque envie d’essayer de gagner.  


_________________


easy mode


atelier
Marie R. Uana
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 3135
Points d'Expériences : 1071
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)   Jeu 5 Déc - 11:00
MARIE R. UANA

feat Nico Anderson
« Way to go »


Marie était concentrée.

Peut-être qu’un d’un point de vue coopération, leur binôme laissait à désirer. Mais ! Ils pouvaient encore améliorer leur note grâce au résultat du match. La blanche y croyait. Il ne restait plus qu’un Pokémon en face, eux étaient trois… Cela pouvait passer ! Sur un malentendu… Cela pouvait passer.

… Enfin, si on omettait l’incompétence palpable de son partenaire. Comment ça, il ne connaissait pas le type de Mysdibule ? Mais !… Alors moi, je veux bien que Nico soit nul en combat, hein, mais le cliché du petit nerd accroc aux jeux vidéos qui se bat jamais, il va pas de pair avec celui de l’intello de service, normalement ?… Non ? Mais il est supposé avoir quoi pour lui, ce pauvre garçon ?!

Pas une partenaire d’exception, en tout cas. Marie lui coula une courte œillade tout à fait inexpressive, mais pas moins lourde de jugement. Allez… Au moins, n’avait-il pas fait semblant de s’y connaître ? Elle pouvait bien l’aider.

« -Acier et Fée. »

Son regard se redirigea vers l’arène. Une certaine clarté d’esprit incita la demoiselle à détailler plus en profondeur ce qu’une telle combinaison de type impliquait.

« -Résistance élémentaire aux types Normal, Plante, Glace, Vol, Psy, Roche, Ténèbres et Fée, double résistance à l’Insecte, immunité aux types Poison et Dragon, faiblesse aux types Feu et Sol. »

… C’est bon ? T’as tout retenu Nico ? Non ? Tant pis ! Marie n’allait pas répéter. Pas qu’elle n’en avait pas l’envie (en fait, si, ça l’aurait saoulé quand même), mais elle n’avait hélas guère le temps de réitérer. C’était qu’il refusait de se laisser faire, le Ace !

La Ranger venait d’étaler la liste des faiblesses et résistances de Mysdibule ? Et bien permettez-moi de vous donner un extrait de celle d’Embrylex : faible au type Acier. Aussi la Tête de Fer qui vola en sa direction ne lui fit pas plaisir DU TOUT. Non seulement l’attaque était super efficace, mais plus, la différence de puissance entre les deux était flagrante.

Aussi Saizo lâcha un grognement de douleur au moment de se faire éjecter. Il venait de prendre seulement un coup, et était déjà à bout de son endurance. Péniblement, il se releva, mais Marie plissait déjà les yeux de scepticisme : à la prochaine attaque, il en sera fini de son Embrylex.

Pour autant, son camarade eut une étonnante initiative. S’était-il décidé à devenir… Utile ?! Eh bien, oui, il semblerait. Rugissement et Grincement, ce n’était pas stupide du tout. Si le Persian pouvait amoindrir les statistiques de Mysdibule, Saizo et Soren pourraient se charger de le finir...  L’Embrylex ne pouvait encore encaisser qu’un seul coup, mais il était plus rapide que Mysdibule. Donc il avait peut-être le temps de placer une attaque bien vénère avant de pouvoir se replier…

« -Saizo. Utilise...
-Coup Bas. »

AOUTCH ! Cruelle vendetta de la part du professeur. Dans un état critique, il suffirait d’une pichenette à Saizo pour mettre celui-ci hors d’état de nuire, et c’était vraisemblablement ce qu’escomptait faire Mysdibule. Coup Bas n’était pas la plus puissante des capacités, mais elle avait l’avantage de frapper en priorité dès lors que l’adversaire s’apprêtait à lancer une attaque offensive. Ce que Saizo allait tenter.

Tenter étant le mot clé.

Et boum badaboum. En une frappe bien placée, l’Embrylex décolla à nouveau et s’effondra plus loin, mais cette fois-ci, pour ne plus se relever.

De frustration, Marie serra les poings… Elle avait été bête de croire qu’elle pourrait si facilement avoir Ace. Que Saizo attaque après le stratagème de son allié était prévisible, leur professeur n’avait fait que l’anticiper. Et elle n’avait rien vu venir.

Elle tendit sa Pokéball, et rappela son Pokémon à l’intérieur. Elle ne se formalisa pas plus longtemps de cet échec, et renvoya Soren sur le terrain.

La balance s’inversait progressivement. Mysdibule n’était toujours pas blessé, mais Soren et Jake, si. Le Persian aurait pu être en pleine forme, mais par faute d’une personne que je ne nommerai pas, le chachat était trempé et pas vraiment en possession de tous ses moyens. La Tempête de Sable faisait rage, et le Croâporal allait en subir les frais.

Marie fronça lentement les sourcils.

Leur victoire ne dépendra que de la résistance de Mysdibule.

« -Soren, Cascade ! »

Intérieurement, elle priait pour que le Grincement de son camarade eut été suffisamment handicapant.  

_________________

« Ne vous avisez plus de risquer votre vie pour la mienne. Du moins… Tant que je n’aurai pas fait de même à votre égard. »
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)   
[Cours 10 – TopDresseur] way to go | marie (en cours)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :