[Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 71
Jetons : 10245
Points d'Expériences : 2396
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons   Lun 4 Fév - 3:11
Hein, quoi ? Je manquai de m’étouffer. Comment ça ? Un lourd silence pesait dans le Stadium alors que madame la bibliothécaire se trouvait aux côté de Ace. Mais mais mais, pourquoi ? Regardez la tête des élèves, c’était beaucoup trop drôle. Hilarant. Et le silence de mort qui régnait n’arrangeait rien. Je levai la tête, pris une grande inspiration pour essayer de me contrôler alors que des larmes commençait doucement à perler au coin de mes yeux. Calme-toi, Hope, calme-toi, garde ton calme. Et c’est alors que nous découvrîmes que même Ace lui-même n’était pas au courant de la présence de la bonne femme. Incroyable. J’étouffai quelques éclats de rire, plaquant mes mains sur la bouche. Et le plus drôle dans tout ça ? Le tact incroyable de la bibliothécaire. C’en était trop. Je me mis à pouffer de rire. À l’aide, que quelqu’un me sauve. Ce cours débutait d’une manière bien trop comique pour un cours de Sieur Ace. Alors que je tentais désespérément de creuser dans mon self-control pour me tenir droite à nouveau sans gigoter dans tous les sens à la recherche d’oxygène, ce dernier débuta enfin les explications du cours du jour.
Au fil du temps, je m’étais mise à apprécier ce professeur qui même si, certes, est un gros connard de première, s’exprime avec un sarcasme naturel et si délicieux. Le sarcasme est un art qu’on apprend à apprécier avec l’expérience, comme le vin par exemple, bien que mon palet de gamine ne parvienne toujours pas à apprécier ces liquides rougeâtres, mais bon. Le sarcasme a l’avantage de ne pas être pointilleux sur la maturité de son spectateur.

Et lorsqu’il eut enfin fini son speech, il fut temps de se mettre en binôme. Je soupirai. Allez, ne soyons pas stupides. Considérant le nombre d’élève que nous étions (pas tant que ça en réalité, mais laissez-moi me trouver des excuses) et la durée moyenne des combats (plus de deux minutes à priori si monsieur le professeur se montrait un minimum indulgeant), je devrais bien avoir à attendre au moins une bonne vingtaine de minutes. C’est pourquoi je ne me fis pas prier pour m’installer sur les gradins et observer les premiers duos passer l’exercice depuis une place assise. Sérieusement, qui allait rester debout à attendre pendant un cours entier ? Quelques personnes apparemment. Si certains élèves m’avaient suivi et s’étaient installés sur les gradins, ce ne fut pas le cas de tous. Il restait en effet une bonne dizaine debout au milieu du terrain, à braver la tempête de neige qui faisait rage dans le stadium. La sélection naturelle, j’imagine. Peu à peu, le terrain se vida. Et bientôt, il ne resta plus qu’un certains nombres d’étudiants oisifs et confortablement installés sur les sièges du gradin. Le regard mécontent du professeur parcourra circulairement le stadium avant de se poser sur moi. Son doigt me désigna ainsi que la personne derrière moi.
« Vous deux. Bougez votre cul. »
Quelle charmante invitation ! Je me retournai pour me retrouver nez à nez avec un visage familier. L’autre type avec qui j’avais aidé dans le restaurant, il y a un an, avec monsieur ZéroCouille. Oh nice, je n’arrivais plus à retrouver son nom. Elio, ce n’était pas lui n’est-ce pas ? Non, le gamin sur qui j’avais trébuché à l’incendie avait des cheveux noirs. Ce rouquin avait un autre nom. Je lui souris.
« Salut ! On y va ? »
Puis je descendis du gradin sous le regard noir d’Ace. Rah, puis zut, on n’était pas les seuls.

Une fois en position, un petit cristal de glace tomba sur le terrain. Puis deux, puis trois, jusqu’à créer une pluie scintillante sous les rayons de soleil. Puis bientôt, le temps s’obscurcit. Une masse touffue apparut sur le terrain ainsi que l’inséparable Chaussette de Pervenche. Zut. La grêle. J’avais bien un Pokémon glace, mais envoyer Mochi sur le terrain, est-ce vraiment une bonne idée ? Uh, non, pas vraiment. Je ne pouvais pas l’envoyer contre son évolution. Monster ? Pepper ? N’avait-elle aucun Pokemon plus intéressant à faire travailler sur ce genre de terrain ? Et soudain, une idée lui traversa l’esprit. Elle sortit son iPok de la poche.
« Vas-y Ajax. »
Le petit appareil électronique s’alluma. Ses touches s’illuminèrent l’une après l’autre. Puis le Porygon apparut sur le terrain. N’était-il pas excité de redécouvrir le monde réel après autant de temps passé à l’intérieur d’une machine ? Conversion. Le corps anguleux de la créature virtuelle fut parcouru d’un reflet bleuté. La technologie, si belle. Une second reflet le parcourut. Type Glace.

_________________



Hagawa Haru
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 51
Jetons : 2390
Points d'Expériences : 1522
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons   Mer 6 Fév - 2:02

La résilience sous 42 tonnes de grêlons
Hope Spettell
J’ai du mal encore à croire ce que je vois devant mes yeux, c’était bien Madame Pervenche la bibliothécaire qui lui faisait cet effet ! C’était la première fois que je voyais Ace dans une tel situation, Madame Pervenche ne lui laissait même pas le temps de répondre a ces interpellations. Quelque part, je ne cache pas que c’était amusant de voir Ace se faire sermonner de la sorte par la bibliothécaire, il en prenait pour son grade. Je dirais bien fait pour lui, après tout c’est pas comme si c’était un prof exemplaire, a nous avoir lâchement abandonner de la sorte… Quoi qu’il en soit, c’était un mal pour un bien, car on a eu une meilleure prof que ce type au sarcasme désobligeant, Diana Prince ! C’était vraiment quelqu’un qui prenait a cœur sa profession d’enseignement… Ce qui est tout à fait remarquable je trouve ! Bon c’est vrai, qu’elle était peut-être un peu trop imprévisible, avec ces interventions surprises et ces idées un peu folles d’aller partir escalader le mont Skiddo, enfin bref… Elle valait dix fois mieux que le Monsieur Ace !  D’ailleurs je ne voyais pas Madame Prince a leur côté, en quoi allait consistait le cours d’aujourd’hui ?

Après l’explication d’Ace, je comprends mieux la venue de Madame Pervenche ici. Sans doute que Madame Prince avait eu un empêchement. On allait devoir les affronter tout les deux, en duo. Pas question de perdre face à  Ace, si c’est pour se faire blamer jusqu’à la fin du cours, et recevoir des moqueries, non merci ! Maintenant il suffisait juste de trouver un binome, mais qui.. ? Tout le monde semblait déjà être en duo, j’imagine que c’est Ace qui décidera. Je me posais dans les gradins, dans l’attente qu’il tourne son regard vers moi, pas la peine de chercher un ou une partenaire car c’est lui qu’il le fera à ma place !  Pratique non ? Il ne restait plus que quelques élèves, avant qu’Ace me désigne enfin, moi et une jeune fille blonde. Eh…. mais on ne se serait pas déjà vu quelque part ? Je suis sûr qu’on s’est vu, mais j’ai ma mémoire fait des siennes. Hmm, ah oui ! C’était au restaurant de Barbara je crois, avec Logan ! ça remonte à loin tout ça… Je crois qu’on a faillit détruire le restaurant à nous trois, enfin c’était pas notre faute s’il avez des soucis au niveau de la structure du bâtiment… On pouvait pas savoir ! La blonde me sourit avant de me saluer, mais on y va comme ça… ? Sans décidé de la stratégie à employer contre Ace ?! Ahlala, mais je sais pas quel pokémon choisir moi ! Et puis la synergie on en fait quoi ? La coordination dans une équipe ? Euh… j’imagine que c’est au feeling… ?

« E-Euh Salut ! »

Ohlala c’est vraiment nul, je ne sais même plus son prénom… ça craint vraiment.. Comment on est censé être une équipe, si on pas le temps de discuter de notre stratégie… ? J’imagine qu’Ace ne nous donneras pas plus de temps. Je descend des gradins, et je ne peux que remarquer le regard noir d’Ace qu’il jette devant nous. Pfft ! C’était l’occasion de lui faire ravaler la monnaie de sa pièce une bonne fois pour toute ! Ace et Pervenche avait envoyé tout les deux un Cochignon et un Chacripan. Des flocons se mirent à tomber sur le terrain, sans doute que son Cochignon devait avoir un talent approprié au terrain. C’était une météo idéale pour le pokémon d’Ace. Ma coéquipière envoya un Porygon au combat qu’elle ordonna d’utiliser conversion, c’était la première fois que je voyais ce pokémon ! Il était vraiment particulier et original celui-la ! Le Porygon se mit à pivoter dans tous les sens, et son corps reflétait un éclat bleu, sans doute venait-elle d’utiliser une attaque pour que Porygon s’adapte au terrain… Je vois plus trop l’effet de cette attaque. Quoi qu’il en soit, il était temps d’utiliser mon pokémon de mon coté !

« Ampston go ! »

Le Motisma machine à laver s’agita nerveusement sur le terrain, tout excité à l’idée de prendre part à ce combat.

« Utilise cage-éclair sur le Chacripan ! »

Le Motisma envoya une onde choc sur le pokémon de Madame Pervenche qui provoqua la paralysie de celui-ci. On pourra pleinement se concentrer sur les pokémon d’Ace, de cette manière !

« Je devrais pouvoir m’occuper du Chacripan, mais j’imagine qu’Ace doit préparer quelque chose avec le terrain… Au fait, désoler.. je sais qu’on a fait une mission ensemble mais je suis vraiment tête en l’air que j’ai oublié ton prénom. Pour ma part c’est Haru ! En tout cas, ravie d’être ton partenaire pour ce cours et.. »


« Bon, le blondinet tu peux fermer ton clapet deux seconde ? Le combat ne fait que commencer. Utilise Croc-givre sur le Motisma ! »


Mon Motisma pris de plein fouet la morsure du Cochignon, heureusement c’était simplement efficace, et pas de signe de gelure sur mon pokémon. C’était extrêmement dangereux, sous la grêle. Voir son pokémon finir geler, pouvait causer de conséquence très lourde..

« Il faut qu’on élimine le Cochignon, il est dangereux. Tu pense pouvoir t’en occuper avec ton Porygon ? »



_________________




PHYL THE POWER ! ≈ On part à l'aventuuuuure !
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 71
Jetons : 10245
Points d'Expériences : 2396
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons   Jeu 7 Fév - 4:41
Mon binôme envoie quant à lui un Motisma sur le terrain, sous forme de machine à laver. C’était bien la première fois que j’en voyais un en chaire et en os (bien que je doute qu’il n’ait ne serait-ce une de ces deux choses) et il fallait avouer que… Ce n’était pas l’espèce ayant un aspect le plus esthétique qui soit. Mais bon, tant qu’il faisait le job, cela m’était bien égal. Effectivement, aussitôt sur le terrain que ce dernier s’occupa du félin de l’invité du jour. Une multitude de filaments électrifiés traversèrent la tempête, se heurtant contre les cristaux de glace sur leur trajectoire, pour finalement se jeter sur la Chacripan. On put l’apercevoir se crisper sur ses pattes arrière, son miaulement n’y changea rien. La grêle s’abattait sur le stadium. Des petits morceaux de glace s’accumulaient sur le terrain.
« Je devrais pouvoir m’occuper du Chacripan, mais j’imagine qu’Ace doit préparer quelque chose avec le terrain… Au fait, désoler.. je sais qu’on a fait une mission ensemble mais je suis vraiment tête en l’air que j’ai oublié ton prénom. Pour ma part c’est Haru ! En tout cas, ravie d’être ton partenaire pour ce cours et... »
Le type était plutôt sympathique en faite. Haru, c’est ça ? Oh, cela me revenait un peu, en plus du Miasmax, n’y avait-il pas une histoire de Lippoutou ? Parfois la mémoire pouvait se montrer bien frustrante. Enfin bon, il n’eut pas le temps de finir sa tirade que notre charmant professeur l’interrompit et ordonna à son Cochignon de lancer une attaque Croc-Givre sur le Pokémon de mon partenaire. La masse chevelue se jeta en avant, avant d’ouvrir sa gueule baveuse pour croquer le Motisma. Ce dernier eut un mouvement de recul mais ce ne fut pas assez. De la fumée blanche s’échappa de la morsure. Voyant le problème arriver, Haru proprose d’éliminer le Cochignon au plus vite et me demande si je peux m’en charger. Euh, ouais, peut-être ? Ça serait mentir que d’affirmer que je pouvais y arriver, mais qu’en sait-on ? Par contre, oui, il est vrai qu’Ajax ne soit pas le Pokemon ayant le plus d’expérience en termes de combat.
« Euh, ouais, je vais voir ce que je peux faire. Mais ouais, t’inquiètes, ça remonte à loin. Moi c’est Hope. »
Plus loin, Pervenche ordonnait à Chaussette d’utiliser Poursuite, mais les pattes paralysées, le félin ne put bondir sur cible. À la place, il miaula, énervé.

Bon, un Cochignon c’est ça ? Type Glace et Sol. Je mis un moment à réaliser que s’occuper de la bête allait être plus corsé que prévu. Dans la précipitation, j’avais focalisé mon attention sur la météo plutôt que nos adversaires. C’est pas bieeeeen, je sais. Mais à quel moment étais-je censé faire des erreurs pareilles ? De plus, à cause de son immunité au type électrique, le Motisma ne pourrait pas faire grand-chose contre la grosse boule de poils. Allais-je vraiment devoir demander à mon Porygon de bourriner à base de Triplattaque ? Était-ce suffisant pour un cours comme ça ? Attendez, laissez-moi deviner la réponse… Non. Oh, surprenant !
« Ajax, Vol Magnétik ! Prends un peu de hauteur puis Rayon Signal sur le Cochignon ! »
À part temporiser avant de jouer les brutes, effectivement, mes choix étaient limités. Dans un premier temps, me protéger des attaques de type sol de ce dernier ne me semblait pas être une mauvaise idée. En revanche, pour la suite… Attaquer avec une capacité moins puissante mais ayant plus de chance d’infliger un problème de statut, est-ce que cela en valait la peine ? De toute manière, c’était soit l’un soit l’autre. Adieu la subtilité.
Le Porygon s’entoura d’une lueur jaune et quitta le sol. Les grêlons rebondissaient contre sa structure solide. Après avoir atteint une hauteur suffisante, où il pouvait se prémunir facilement des attaques tels que Séïsme, il commença à canaliser de l’énergie pour lancer son attaque suivante.
« Alors, je vais pas pouvoir m’occuper super efficacement du Cochignon, du coup il est possible que ça prenne du temps. Dans tous les cas, mon Porygon pourra résister un certain temps sans aucun problème. Si tu peux donner un coup de main pour le maîtriser, je ne serai pas contre, mais j’imagine que t’as pas mass choix de toute manière… »
Je n’étais pas suffisamment en maîtrise de la situation, et il fallait bien avouer que cela m’agaçait un peu.

_________________



Hagawa Haru
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 51
Jetons : 2390
Points d'Expériences : 1522
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons   Ven 8 Fév - 0:23

La résilience sous 42 tonnes de grêlons
Hope Spettell
La grêle continuait de tomber sur le terrain. D’ailleurs je dois vous avouez que ce n’était pas très confortable de se recevoir des grêlons continuellement !  Amptson était affaiblit avec la météo, c’est vrai qu’elle n’était pas à notre avantage. Je pourrais changer la météo du terrain avec mon deuxième pokémon, mais Ace replacerais une attaque grêle derrière… Nous étions dans une impasse dès le début du combat.

Hope, car oui elle m’a dit son prénom ! J’aurais pensé qu’elle se serait énervée, quand je lui ai dis que je ne me souvenais plus de son prénom mais finalement, elle ne l’a pas pris mal... Tant mieux ! Maintenant tout me revient en tête, on s’est vu à Alola, à Koni-Koni il me semble… Comment j’aurais pu oublier ce cuisinier qui avait fait l’armée. Ce restaurant tenait plus d’un camp militaire que d’un véritable endroit pour déguster les fameux plats de Barbara, c’est moi qui vous le dis ! La blonde, semblait prête à pouvoir géré le Cochignon d’Ace. Elle demanda à son Porygon d’utiliser vol magnétik puis d’envoyer un rayon signal en direction du Cochignon qui pris l’attaque sans bouger d’un poil. C’était un pokémon résistant et coriace. Cependant, on était sûr maintenant d’être totalement immunisé contre une attaque sol de sa part, ce qui réduisait considérablement les possibilités de notre professeur. Cependant, c’était bien la le problème. Il s’agissait d’un professeur, et non pas d’un élève, il lui restait sûrement d’autre carte en jeu.. La question était de savoir, ce qu’il mijotait.

« Je vais voir ce que je peux faire, mais je te promets rien.. Motisma utilise onde folie sur le Cochignon ! »

Ampston projetta des éclats lumineux, aussi semblable à des feux follets qui se dirigèrent vers le Pokémon d’Ace. Sans crier garde, le pokémon d’Ace esquiva mon attaque d’une rapidité surprenante ! C’est possible d’aller aussi vite, pour un truc aussi gros avec des poils ?!  Ce qui ne manqua pas de faire tilter notre Ace adoré, un grand sourire au visage. Toujours d’un ton moqueur, il se recoiffa quelques seconde avant de nous regardait comme il avait l’habitude faire, ce regard rabaissant. C’était toujours un plaisir de se dire que oui, Ace, c’était notre professeur. Qu’est ce qu’on aurait fait sans lui !

« Pff, vous ne croyez tout de même pas que ça suffire à m’arrêter ? C’est pitoyable d’essayer de remporter un match de cette façon. Je vois pas ce que tu fais dans ce cours, si c’est pour combattre de cette manière. Au fait, la couverture de type vous connaissez ?  Décidément vous n’avez rien appris avec Madame Prince ? Cochignon utilise lame de roc, qu’on en finisse. »

Le Cochignon invoqua des lames de roc qui jaillirent du sol, en dessous du Porygon. Je me sens vraiment nul pour ce coup… On aurait dû prévoir cette possibilités… Peut-être qu’il s’agit d’Ace, mais ce qui viens de dire… Il a peut-être raison, est-ce que je suis vraiment fait pour être topdresseur ? Peut-être que je devrais me contenter d’être un coordinateur, restait à ma place…  

« J’espère que vous ne m’avez pas oublié. Chacripan utilise tranche-nuit sur le Motisma ! »


Malgré la paralysie, le Chacripan surmonta la décharge pour venir attaquer directement a coup de tranche acéré mon Motisma. Nous étions dans une très mauvaise posture. Sans parler de cette grêle qui affaiblissait chaque tour, Ampston. S’adapter au terrain… C’était le cours qu’on avait eu avec Diana Prince, il y a quelques temps… ? Réfléchis… Je n’ai aucun moyen de changer la météo du terrain, mais ce n’est pas pour autant que je ne peux pas en profiter à mon avantage.

« Hope.. J’ai peut-être une idée, mais il faut que tu me fasses confiance. D’accord ? »


Son pokémon devrait pouvoir résister à la prochaine attaque, elle n’est pas très puissante mais elle nous permettra de déstabiliser nos adversaires. Il voulait recevoir de la grêle, alors ils vont en bouffer.

« Amptson utilise Vent mauvais pour diriger les grêlons contre nos ennemis. »


Violente bourrasque vient s’abattre sur le terrain, qui a pour effet de diriger une grande partie des grêlons en direction de nos adversaires, non seulement le champ de vision risque d’être largement réduit mais le Chacripan de Madame Pervenche ne devrait plus tenir très longtemps, vu son état actuel. Je suivrais ma voie, peu importe le jugement des autres, je sais ce que je dois faire. C’est sûrement pas un prof tel qu’Ace qui va venir me décourager !



_________________




PHYL THE POWER ! ≈ On part à l'aventuuuuure !
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 71
Jetons : 10245
Points d'Expériences : 2396
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons   Ven 8 Fév - 4:00
Le Cochignon encaissa le rayon verdâtre sans broncher. C’était presque comme si le rayon avait simplement disparu sous ses quarante-deux kilos de poils. Cool. J’espérais qu’il avait au moins apprécié le brushing bien que ce n’était pas flagrant, peut-être que dans quelques tours il pourra avoir la même coupe de cheveux que son dresseur. Haru décida de prendre le relais en ordonnant à son Motisma d’utiliser Onde Folie sur le chevelu. Manque de bol, l’adversaire esquiva la couronne de lueurs colorés avec une facilité déconcertante. C’est à peine s’il s’était décoiffé alors qu’Arceus sait, qu’avec des poils aussi longs… Bon, certes, ce n’était probablement pas sa priorité, à moins qu’il n’ait pris de la graine d’Ace. Dans tous les cas, combattre cette infamie crasseuse ne me donnait pas envie d’assister à l’évolution de Mochi. Pauvre bête, comment allais-je faire avec elle ? Mais l’heure n’était pas de penser à ces sujets-là. Ace ne manqua pas l’occasion de nous sermonner. La couverture de type ? Si bien sûr, c’est juste que… J’ai été prise par d’autres détails. Je soupirai. Cela m’avait plus agacée qu’autre chose. « … Cochignon utilise lame de roc, qu’on en finisse. »
Zut, ce n’était pas très drôle, ça…
« Ajax, essaie de prendre un peu plus de hauteur ! »
Trop lent. J’observai mon Porygon subir l’attaque avec difficulté. Les pics de roche le percutèrent, laissant des égratignures sur plusieurs facettes de son enveloppe corporelle anguleuse. Ah mais double zut, son type glace n’avait pas apprécié les gros cailloux. Je soupirai. Ce combat me frustrait de plus en plus alors qu’il n’avait commencé que depuis quelques minutes. Et l’autre chat qui vient se servir du Motisma comme grattoir. Ça n’a pas peur des prise électrique, les chats ? Ce dernier s’était d’ailleurs approché sans précaution. Si j’avais envoyé un de mes Pokémon, il allait sans dire qu’il en aurait directement profité pour l’attraper par le cou. Mais avec Ajax cela n’était malheureusement pas possible. Le félin recula immédiatement après avoir distribué ses coups de griffe, malheureusement, la paralysie la bloqua à mi-chemin.
« Hope.. J’ai peut-être une idée, mais il faut que tu me fasses confiance. D’accord ? »
Je jette un regard à mon binôme. Me laissait-il vraiment le choix, après tout ? Presque immédiatement, il ordonna à son Pokémon d’utiliser Vent Mauvais. Pour quoi faire ? Les grêlons, soudainement poussés par le vent, se dirigèrent d’un coup vers nos adversaires. Plutôt une bonne nouvelle, ça. En revanche, Ajax subit également l’attaque, sans les grêlons heureusement. Est-ce que son unique rôle dans cet échange allait être d’encaisser tous les coups ?
« Ajax, Triplattaque sur le Cochignon ! Vise large ! »
J’esquissai un sourire. Avait-il compris ? Depuis le temps que celui-ci traînait dans mon iPok à lire chacune de mes conversations, il devait avoir compris où je voulais en venir, non ? Trois petites boules d’énergie de couleurs différentes apparurent autour du Porygon. Rouge, jaune, bleu. Une après l’autre, elles se positionnèrent devant lui. Chacune brillait d’une manière différente. L’association de trois éléments différents. Dont une qui ne sera d’aucune utilité contre le Cochignon. En revanche, il restait un chaton qui allait pouvoir se régaler.

Le canard virtuel se glissa de l’autre côté du Motisma afin de trouver une trajectoire optimale puis relâcha les trois boules d’énergie de son emprise. Celles-ci se jetèrent sur le Cochignon, tourbillonnant l’une autour de l’autre.
Ace murmura quelques mots. À travers la grêle, je ne parvins pas à comprendre distinctement ce qu’il voulut dire, mais ce nefut pas le cas de son Pokémon. Une façade pourpre s’interposa entre l’attaque et le Cochignon. Néanmoins, lorsqu’il aperçut la petite boule scintillant d’un jaune vibrant dévier subtilement de sa trajectoire et se diriger sur le Chacripan, il tenta en toute hâte d’étendre son mur magique jusqu’à son coéquipier. Coéquipier qui se trouvait malheureusement bien trop loin de lui. Le félin se prit le tier d’attaque de pleine face. Les deux tiers restants traversèrent le mur de lumière, avant de percuter la masse poilue avec une puissance moindre. Chaussette parvenait toujours à tenir sur ses pattes, mais pour combien de temps ?
« Soigne-toi maintenant ! »
En espérant que nos adversaires lui laisseront le temps de récupérer.

_________________



Hagawa Haru
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 51
Jetons : 2390
Points d'Expériences : 1522
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons   Sam 9 Fév - 0:35

La résilience sous 42 tonnes de grêlons
Hope Spettell
Cette fois-ci c’était le moment de notre ouverture ! Cette petite brèche, c’était notre chance d’infliger des dégâts conséquents au Cochignon, et de rabattre le clapet d’Ace, une bonne fois pour toute. Dommage pour nous, encore une fois Ace nous apprenait que son Cochignon avait encore une multitude de possibilités à nous offrir… Le Cochignon invoqua une barrière protectrice, qui le protégea de l’attaque habile du Porygon d’Hope. Sous ces airs de boule de poils, se cachait véritablement un tank multi-fonction ! Dommage pour le Chacripan, qui reçut une part de l’attaque triple du Porygon.  Le Chacripan était à bout de force, sans oublier la grêle qui était tomber de plus belle sur le petit chaton. Il ne tiendrait pas plus longtemps. Madame Pervenche ne semblait pas trop être concentré par le combat a vrai dire… Elle était comme absente, beaucoup trop focalisé sur Ace, aller savoir pourquoi… Son apparition surprise à ce cours, était aussi un mystère. C’était étrange de voir la bibliothécaire sortir de son antre remplit de livre. Son Chacripan jouait plus le rôle du support que de véritable attaquant dans ce combat. Alors autant en finir rapidement avec lui, il faut qu’Ampston défende le Porygon le temps qu’il utilise son soin !

« Ampston, Hydrocanon sur le Chacripan ! »

Le Motisma ejecta de la petite porte de sa machine à laver pour ejecter un puissant jet d’eau dévastateur en direction du Chacripan qui pris de plein fouet l’attaque d’eau. En effet, désormais trempés jusqu’au os, sans oublier sa paralysie ainsi que la grêle, le pauvre Chacripan en avait littéralement bavé. Peut-être un peu trop. Ace jeta un regard a son partenaire avant de réflèchir quelques seconde, ou voulait-il en venir cette fois.. ?

« Si vous pensez, que je vais rester les bras croisés a vous regardez !  Cochignon utilise Blizzard ! »

Une violente tempête de neige s’abattait sur le terrain, déjà qu’il ne faisait pas très chaud la tout de suite, c’est bon je suis totalement congé ! Il prend le risque d’éliminer son partenaire pour pouvoir nous éliminer ? Ace ne recule devant rien pour gagner ce combat. La tempête de neige multiplié par la grêle causée de terrible dégâts aux pokémon présent sur le terrain.  Cette fois-ci le terrain était littéralement couvert d’une légère couche de neige, génial… Le Chacripan de Madame Pervenche fut terrassé par l’attaque de son partenaire et tomba à bout de force, sous la surprise de la bibliothécaire, qui ne semblait pas s’énerver contre son partenaire. Il faut croire qu’il avait prévu ça depuis le début !

« Mais… j’imagine que c’est un mal pour un bien. »

… Ou il faut croire que non ! Quoi qu’il en soit, nos pokémons avait l’air d’être en état de se battre, le blizzard a du faire subir des dégâts considérable à Ampston.. D’ailleurs il ne semblait plus pouvoir bouger… Que se passe-t-il ?!

« A-Ampston ? Oh c’est pas vrai… Il est gelé ! C’est pour ça que vous avez utilisé une attaque blizzard, vous espériez geler nos pokémon ! »

« C’est qu’il est perspicace quand même le blondinet ! Blizzard possède 100% de précision sous la grêle, et j’espérer pouvoir geler vos petits pokémon dans la glace, surtout la machine à laver. Je vais pouvoir m’occuper sans problème du Porygon à présent. »

« Si c’est pas du hasard ça de miser la probabilité de geler son pokémon… »

« Estime-toi heureux qu’il n’est pas KO, la gelure c’est juste en bonus. »

Madame Pervenche envoya son second pokémon un Skitty. Bien que nous étions en tête, avec quatre pokémon de notre côté, mon Motisma était hors-piste pour un lapse de temps indéterminé. De plus le Cochignon d’Ace semblait être en pleine forme comparé a nos deux pokémon était en pleine forme. Ce n’était qu’une question de temps avant que nos pokémon soit mit KO. Le Poyrgon d’Hope doit avoir bien récupéré de sa blessure avec son soin. Le deuxième pokémon d’Ace était peut-être aussi redoutable que celui-ci, il fallait être prudent…

J’étais déboussolé par la gelure de mon Motisma, je ne sais plus quoi faire… Changer de pokémon ? Mais cela profiterait d’un tour pour pouvoir attaquer mon deuxième pokémon. Je dois faire confiance à mon Motisma, il devrait pouvoir se débarrasser de cette gelure…

« Ampston, utilise onde de choc continuellement en direction du Skitty de Madame Pervenche ! »



_________________




PHYL THE POWER ! ≈ On part à l'aventuuuuure !
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 71
Jetons : 10245
Points d'Expériences : 2396
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons   Sam 9 Fév - 16:46
Des particules lumineuses tourbillonnèrent autour du Porygon, continuellement, toujours un peu plus haut. Des reflets verts, des reflets jaunes, elles grimpent. Puis se fanent. Les particules se retrouvent comme aspirées dans l’enveloppe corporelle de la créature virtuelle, se noient dans le programme. À mon grand bonheur, mon binôme a bien compris qu’Ajax allait avoir besoin d’un peu de temps pour se remettre en forme. Ni une, ni deux, il ordonna à son Motisma de lancer Hydrocanon. Attende, j’ai mal entendu, Hydrocanon ? Le Pokémon électrique canalisa une puissante boule d’énergie luisant d’une lueur bleutée. Ah oui. J’observai à nouveau la créature. Motisma, hein ? En forme de machine de à laver hein. Machine à laver. Ah, bah oui, forcément. Ouais, logique, enfin, je crois. Mais du coup la question, c’est… Pourquoi ne s’est-il pas chargé plus tôt du Cochignon ? N’aurait-il pas été bien plus apte pour cette tâche ? oh, puis zut. Voilà qu’il visait Chaussette, devant qui, entre-temps, le mur de lumière avait finalement pris place. Très bien, si ça lui faisait plaisir. Un puissant jet d’eau fut projeté dans la direction du Chacripan. Son diamètre rétrécit nettement en traversant la protection, mais percuta tout de même sa cible avec une puissance notable.

Le félin tremblotait. Il arrivait à bout de souffle. À vrai dire, cela m’étonnait qu’il puisse encore tenir sur ses pattes, mais effectivement, le Mur Lumière du Cochignon était probablement que je ne le pensais. Puissance divisée par deux, c’est ça ? Ugh, j’avais un peu de mal à réaliser ce que cela entraînait vraiment. Mais bon, tout ce qu’il avait retenir était que le Chaussette quittera bientôt le terrain, ce qui en vrai, de la part du personnel de l’académie était un peu étonnant, bien qu’il ne s’agisse que de la bibliothécaire, mais il ne faisait aucun doute qu’autre chose attirait son attention, quelque chose d’autre que le combat. On se demande bien quoi.
Son Pokemon quitta le terrain, bien plus rapidement que je l’aurais pensé.
« Cochignon utilise Blizzard ! »
La tempête se fit soudainement plus violente. Le vent souffla plus fort. Plus glacial. Des particules de glaces, plus fines, et de neige se mêlèrent aux grêlons. Je me protégeai le visage avec mes bras. Brr.
Ajax n’encaissa pas trop mal l’attaque, disons que ça aurait pu être pire, contrairement à la Chacripan de Pervenche qui s’affala, épuisée, par terre. K.O. Des particules de neige pendaient misérablement à ses moustaches.

Et Ampston ? Le Motisma lévitait toujours, aux côtés de mon Porygon, mais il ne bougeait plus. Une fine particule de glace recouvrait ses bras filamenteux. Gelé. Pas de pot. Et je n’avais aucun moyen de l’aider à se sortir de ce statut. S’en suivit d’une petite conversation ayant pour seul but à Ace d’exposer son immense savoir à nous, abrutis d’élèves, pendant que Pervenche envoyait un adorable Skitty sur le champ de bataille. Ohlala, un bout de chou pareil ne mérite pourtant pas de participer à des échanges aussi barbares, mais à quoi pensait sa dresseuse ? Si ça ne tenait qu’à moi… Kof kof, heureusement qu’Attraction n’était pas censé faire effet sur les humains. Enfin, je crois ? Enfin bref, l’heure n’était pas à juger la cutitude d’un Pokemon, un combat m’attendait. Un combat que j’allais devoir gérer seul pendant un certain temps, le Pokémon de mon binôme étant hors-service pour un moment. Je me passais encore une fois en revue toutes les capacités de mon Porygon dans la tête. Gérer le Cochignon n’allait pas être une maigre tâche. Je m’en voulais un peu – beaucoup – d’avoir choisi d’envoyer ce Pokemon en premier. Peut-être valait-il mieux que je me concentre sur le Skitty dans un premier temps ? Oui, il valait probablement mieux.
« Ajax, verrouille le Skitty ! »
Je sentis une pointe de frustration dans le regard de notre professeur bienaimé. Oui, et bien désolé, je montre plus d’intérêt au Pokémon de l’incruste qu’au votre, ça vous pose un problème ? Plusieurs lignes virtuelles se dessinèrent devant le Porygon, mais il était évident que nos adversaires n’allaient pas le laisser faire tranquillement. De nouvelles lames rocheuses vinrent le percuter, impossible à esquiver, pendant que le Skitty se lança dans une prestation musicale. Atroce. Son attractivité venait de chuter. À quel moment est-ce que couiner continuellement d’une voie aiguë était censé faire office de chant ? Oh, excusez-moi, paraître enjôleur ? Jamais ! Je voyais bien que mon Pokémon était également de mon avis. Je jetai un regard au Motisma. Toujours gelé. Ugh, que faire ? À ce rythme, Ajax ne survivra pas longtemps. Il n’avait pas les armes pour se défendre correctement contre le Cochignon, encore moins si ce dernier était épaulé par une boule de poils rose.
« Maintenant, Élécanon ! »
On verra plus tard. Pour l’instant, finissons déjà ce que j’avais entrepris.

_________________



Hagawa Haru
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 51
Jetons : 2390
Points d'Expériences : 1522
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons   Dim 10 Fév - 13:04

La résilience sous 42 tonnes de grêlons
Hope Spettell
Les pokémon de Madame Pervenche en prenait pour son grade, et ma partenaire ne comptait pas s’arrêter là, en ordonnant à son Porygon d’utiliser une attaque élécanon sur le Skitty. C’est tellement triste de voir un pokemon aussi mignon se faire foudroyer de la sorte, ce qui n’avait pas l’air de faire réagir la bibliothécaire qui était beaucoup trop préoccupé a relooker Ace… Je vais commencer à croire qu’il se passe quelque chose entre eux deux ! … Non, ça doit sûrement être mon imagination !

Voir sa partenaire en si mauvaise posture n’était pas vraiment au gout du professeur en stratégie, si nous arrivons à éliminer le Skitty, on se retrouvera à du deux contre un. Son Cochignon, bien que très résistant, ne pourra pas venir à bout de quatre pokémon. On avait encore une chance de remporter ce combat. Enfin, ça c’était si Ampston voulait bien décongeler plus rapidement…  Toute seule, le Porygon d’Hope n’allait pas pouvoir tenir bien longtemps face à l’assaut des deux pokémon. Ace profitant de la gelure de mon pokémon, avait décidé d’en finir avec lui, il utilisa à nouveau une attaque croc givre sur la machine à laver. Rester les bras croisés, sans pouvoir agir c’était tellement frustrant. La gelure semblait être impossible à supprimer…  Madame Pervenche enchaina avec une attaque voix enjôleuse sur le Motisma. Ils voulaient tous en finir avec mon Motisma ?! Aaaaah, pourquoi tant d’acharnement sur une machine à laver volante ?! *Soupir* malheureusement pour moi, Motisma était à bout de force, mit K-O par l’attaque d’un Skitty, c’était… très triste.  Je renvoyai Amspton dans sa pokéball.

« Tu t’es bien battu Ampston. »

Il ne me restait plus qu’un dernier pokémon, nous étions à égalité. Ce qui ne manqua pas de faire réagir Ace.

« Il est encore temps d’abandonner. »

Ce sourire narquois sur le visage d’Ace, s’il pensait que c’était finis. Grossière erreur, on va en faire qu’une bouchée de son maudit Cochignon. Je sortis une pokéball de ma poche. Je n’avais plus le droit à une deuxième erreur.

« Crystal en avant ! »

La Lokhlass chromatique se dévoilant sur le terrain, fixa d’un air nonchalant ses adversaires. La grêle ne devait plus être un problème. Du moins, de notre côté.  Le Skitty de Madame Pervenche commençait à se ressentir les effets de ces grêlons tombait sur son pelage rose. Cette fois-ci, c’était bien la dernière fois qu’on verra ce Cochignon sur le terrain. Le mur lumière qu’il avait envoyé précédemment semblait s’être affaiblit.

« Crystal, utilise Saumure sur le Cochignon ! »

Une petite douche froide sur la boule de poils, ça lui fera du bien ? L’attaque était très efficace sur le Cochignon, cette fois-ci on tenait une brèche pour pouvoir éliminer le pokémon d’Ace. Le professeur grinçait des dents, normal quand on était en difficulté, n’est-ce pas ? C’était tellement satisfaisant de voir enfin ce gros tank poilu en prendre un sale coup ! Bon certes, c’était pas très gentil pour son pokémon, car je suis sûre que c’est un pokémon qui a bon fond, il a juste pas eu de chance de tomber sur Ace comme dresseur.. Il pourrait peut-être tomber K-O pour nous aider ?! … Mouais, ce serait trop lui demander je pense…

« Skitty utilise réveil forcé sur le Porygon ! »  

Le petit Skitty infligea deux claque sévère au Porygon. Ah je l’avais presque oublié celui-là…  D'ailleurs, comment il a fait pour bondir d'aussi loin...?  Enfin bref, maintenant j’allais pouvoir venir en aide au Porygon d’Hope. Il va regretter d’avoir placé cette grêle !

« Crystal utilise brume ! »

Une épaisse brume blanche recouvra notre équipe. C’était le moment de riposter !
« Ça va réduire considérablement leur visibilité du terrain. On devrait pouvoir en finir avec le Cochignon d’Ace maintenant ! C’est l’heure de la contre-attaque ! »


_________________




PHYL THE POWER ! ≈ On part à l'aventuuuuure !
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 71
Jetons : 10245
Points d'Expériences : 2396
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons   Lun 11 Fév - 2:58
Et de un. Et de deux. Et de… Plus de Motisma ! Voyant que j’avais décidé de m’acharner un peu – beaucoup – sur le Skitty, Ace, à son tour décida de reporter son attention sur Ampston. Son Cochignon se jeta avec une certaine hargne sur la machine à laver, crocs baveux, recouverts d’une fine couche de givre, à découvert. Un peu plus et on aurait pu croire que ce dernier était en sous-nutrition et avait hâte de se mettre des fils de fer sous la dent. Mais Ace ne maltraite pas ses Pokémon, n’est-ce pas ? Que les élèves, rien d’autre. Ça devrait lui suffire, non ? La seconde boule de poils, plus petite, et rose, suivit son aîné. La paralysie causée par le rayon électrique ne l’empêchait pas de couiner ses infâmies malheureusement. Je m’en serais bien passé en toute honnêteté, mais soit. C’est terrible comment chaque boule de poils un peu mignonne soit obligée de pousser des bruits horribles, à commencer par les Rondoudou et les Chuchmur. Je soupirai.
Quelque chose tomba au sol. Bruit sourd. Le Motisma était K.O.

Bon, bien bien, qu’étais-je censé faire maintenant ? En face se trouvait encore le Cochignon, presque en pleine forme, et un Skitty paralysé, un peu moins en état. « Crystal en avant ! » Un Lokhlass apparut sur le terrain. Aw, enfin un Pokemon utile ! Allait-on enfin pouvoir faire quelque chose contre la grosse boule de poils mal coiffée ? Oui, peut-être était-il coiffé, mais dans ce cas, cela ne se voyait pas particulièrement bien. J’avais une certaine réticence à l’idée que Mochi doive un jour devenir une de ces grosses créatures aux poils longs. Mais ce qui doit arriver arrivera un jour de toute manière, n’est-ce pas ?
Aussitôt sur le terrain que le Lokhlass envoya un gros jet d’eau sur le Pokémon d’Ace. Oui ! Finalement ! Finalement quelque chose qui fonctionnait ! Il ne fallait pas que j’oublie le combat non plus.
« Triplattaque sur le Skitty ! » Je voulais en finir rapidement tant que je pouvais y faire quelque chose. J’aurais pu effectivement lui demander de se soigner à nouveau, mais à vrai dire, je ne pense pas que cela aurait suffi. D’ici quelques minutes, il tombera du combat dans tous les cas. Je voyais clairement qu’Ajax se fatiguait.
Le Porygon était encore en train de canaliser son attaque que, sous les ordres de sa dresseuse et malgré la paralysie – décidément cette boule de poils était une battante – le Skitty bondit, étonnement rapidement et loin pour sa petite taille, en direction de ce dernier pour lui affliger des torgnoles. La scène avait quelque chose de comique, une petite boule de poils toute mignonne, toute rose, sautant à quelques mètres du sol pour gifler un canard en plastique. Comique mais vrai. Ajax encaissa. L’avantage était que sa cible était venue au corps à corps. Traverser le rideau de grêlons n’avait pas été une tâche aisée, encore plus pour son corps partiellement paralysé. C’est bien beau de sauter aussi haut pour venir taper l’ennemi, mais comment fais-tu après ? Avant qu’il ne puisse se retirer, le Skitty se prit l’attaque triple en plein dans son abdomen. Projeté plusieurs mètres en arrière, il réussit néanmoins à se réceptionner sur ses pattes. Encore un petit peu et il sera fait.
Cependant, Ace semblait peu enclin à me laisser finir ce travail à laquelle je m’étais attelée avec joie. Une brume épaisse recouvrit le terrain, camouflant le rideau de grêlons qui ne cessait de tomber. Désormais, seul le Skitty subissait la grêle, tous les autres Pokémons au combat ne semblait pas être plus dérangé que cela par cette météo qui, pour tout humain normalement constitué, embêterait pourtant bien plus d’un. Était-il sûr de ce qu’il faisait ? Voulait-il vraiment nous forcer à jouer à cache-cache dans la brume ? Si sa volonté était de nous faire gagner du temps, alors autant jouer là-dessus.
« Ajax, utilise S-… »
Avant que je ne puisse finir ma phrase, plusieurs rochers surgirent de la brume, et percutèrent mon Porygon. Je grinçai des dents. Ouille, il n’allait pas aimer. Je ne m’étais pas trompée. Quelques secondes plus tard, le voilà gisant au sol. K.O. Malgré la brume, je parviens à sentir le sourire narquois du professeur à travers la brume. Je rappelai la créature virtuelle dans sa Pokéball. Il s’était bien battu.
Bien, bien. Très bien. Que faire maintenant ? Je regardais la Lokhlass de mon binôme. Je plissai les yeux, à la recherche d’une solution. À mon grand damn, je n’avais pas mass solution contre un Cochignon, comme je l’ai effectivement répété plusieurs fois depuis le début du cours. Après une courte réflexion, je décidai d’envoyer mon Tarsal au combat. Twinings.
Je me raclai la gorge.
« Hum, comme je te l’ai dit, je crois, j’ai pas mass options intéressante contre ce Cochignon. On va voir ce qu’on peut faire hein. Essayer d’être rassurante ? Pas forcément ma spécialité. Par contre on peut essayer de les surprendre en se rapprochant par surprise. J’adressai un petit clin d’œil à Haru avant de demander à mon Pokémon, Twinings, tu penses pouvoir y arriver ?»
La petite créature leva la tête pour croiser le regard du Lokhlass. Il ne semblait pas des plus serein.
« Bon bah tu sais ce qu’il te reste à faire du coup. »

_________________



Hagawa Haru
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 51
Jetons : 2390
Points d'Expériences : 1522
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons   Mar 12 Fév - 22:48

La résilience sous 42 tonnes de grêlons
Hope Spettell
Le combat s’éternisait, à cause de ce maudit Cochignon ! La brume épaisse qui venait recouvrir le terrain, ne semblait pas l’avoir perturbé plus que ça. Le Skitty était dans un très mauvais état, la paralysie se faisait sentir, sans parler des grêlons qui tombait sur son pelage. Il allait bientôt tomber a bout de force lui aussi, et ce n’était pas l’attaque du Porygon d’Hope qui allait arranger son état ! On assistait à un véritable acharnement sur les pokémon de Madame Pervenche qui en avait l’air de ne strictement rien en faire. A sa place ça m’aurait quand même frustré d’être la cible de toutes les attaques de son combat ! Remarque, on ne pouvait pas faire grand-chose face au Cochignon d’Ace, il fallait bien trouver une autre cible, le temps de trouver un moyen de terminer cette boule de poils massive ! (En plus, je le trouvais pas très joli personnellement, mais ça c’est mon avis personnelle hum.. )

Lokhlass et Porygon devrait pouvoir terminer le travail a eu deux, on devrait pouvoir s’en sortir maintenant ! Malheureusement, j’ai peut-être parlé un peu trop vite, car peu avant que le pokémon d’Hope lance sa prochaine attaque sur sa cible, des lames de roches pour percuter le Poyrgon. C’était la pierre de trop pour lui, qui tomba au sol. Nous avions deux pokémon K-O de notre côté, ce qui ne manqua pas de faire sourire Ace de plus belle. Il ne nous restait plus que deux pokémon restant dans notre équipe. Ils avaient repris l’avantage… Le sort de ce combat allait maintenant dépendre de ma Crystale et du prochain pokémon d’Hope, elle envoya un Tarsal au combat. Je dois avouer que c’est pas vraiment le pokémon qui pourrait renverser la situation, et c’était sûrement pas lui qui allait pouvoir éliminer ce Cochignon de malheur… On était vraiment perdu alors ? N’y avait-il aucun moyen de gagner ce combat ? Faut croire que même si Ace se donne des grands airs, on ne peut pas lui retirer le fait que c’est un excellent dresseur en combat pokémon… ça me fait du mal de dire ça, mais il faut voir la vérité en face, nous avions presque épuisé toutes nos cartes face a lui, et elles se sont tous avéré inefficace face à son monstre poilu.

Une sortie sans issue hein ? Pas à en croire le regard de ma partenaire qui semblait avoir eu une idée en regardant notre nouvelle combinaison de pokémon.  Se rapprocher par surprise ? Je ne vois pas comment Crystale pourrait se rapprocher du Cochignon d’Ace… Si elle pouvait se déplacer à la vitesse de la lumière ou se téléporter par magie… Oh… Mais oui !  Je crois que je viens de comprendre !

« Ah je vois ou tu veux en venir, je suis prêt ! Crystale prépare toi à la chute ! »

Tous nos espoirs reposaient sur le Tarsal d’Hope. La brume empêche à nos adversaires de prévoir nos mouvements, mais elle ne devrait pas tarder à se dissiper alors c’est maintenant ou jamais pour leur montrer de quoi notre duo de choc est capable ! Désoler pour Madame Pervenche, c’est cruel mais on n’a pas le choix j’imagine héhé…

Le Tarsal d’Hope concentra ses forces pour utiliser téléport sur Crystale, elle avait totalement disparu des radars avant de réapparaitre soudainement dans le ciel, plus précisément au-dessus du chaton rose.

« Maintenant Crystale, utilise Plaquage ! »

La Lokhlass vient s’écraser au sol comme une fusée, le pauvre Skitty n’as pas le temps de fuir, et hop qui a demandé une Skitty crêpe ?  Le pauvre Chaton était écrasé par le poids de Crystale, et sa dresseuse se hâta pour le retirer du combat. Je ne donne pas cher de son état actuel, mais ce n’est pas le moment de défocaliser sur la cible. Ace surprit de l’apparition soudaine d’un Lokhlass qui vient de tomber du ciel, ordonna à son Cochignon de charger Crystale, et c’est exactement ce que je cherchais !

« Il est à bonne distance maintenant, utilise Hydrocanon ! »

Le puissant jet d’eau, fit éjecter le Cochignon, il ne tenait plus sur ses deux pattes. Il essaya de se relever, mais il semblait que c’était finit pour le tank plein de poils. Il était K-O ! On avait réussi, à éliminer le Cochignon d’Ace, j’y croyais plus !

« On a réussi Hope ! On à éliminer ce monstre plein de poils ! OUAIS ! Oh je suis tellement content ! »

« PAS SI VITE ! Tout n’est pas encore terminé, je vous jure ces gosses. Il me reste encore un pokémon et je vous préviens, que je n’en ai pas encore finit avec vous… »

« Je.. Je suis désolé. De ne pas avoir été plus utile que ça… »

Ace était beaucoup trop focalisé sur le combat pour faire attention à Madame Pervenche tout de suite, qui ne pouvait plus que l’encourager. Il envoya un Lippoutou et utilisa directement l’attaque voile-aurore. Ce Lippoutou ne m’inspirait pas trop confiance… la dernière fois que j’ai eu affaire a ce pokémon c’était avec Hope et Logan. Disons, que j’ai une image très étrange qui me vient en tête, je regarde Hope, je ne sais pas si elle aussi, ça doit lui rappeler quelque chose, mais ce n’était pas le temps pour diverger. On avait un combat à gagner !



_________________




PHYL THE POWER ! ≈ On part à l'aventuuuuure !
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 71
Jetons : 10245
Points d'Expériences : 2396
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons   Sam 16 Fév - 0:17
Croiser les doigts et prier. Prier pour qu’ils ne se retrouvent pas quelque part hors du terrain où perdus dans l’espace-temps. Twinings n’était pas super rassuré à l’idée de téléporter quelque chose d’aussi lourd qu’un Lokhlass, et pour tout avouer, je n’étais pas beaucoup plus à l’aise que lui. Mais comme dit, je n’avais pas beaucoup de choix. Envoyer Coca pour qu’il se fasse à nouveau one-shot ? Non merci. Et le terrain ne me permettait pas de faire appel à Miyabi. En dehors de cela, j’aurais pu envoyer Malware ou Gum au combat. En vrai, carrément, cela aurait pu être bien plus utile. Pourquoi n’y pensais-je seulement maintenant ? Hum, peut-être car d’un point de vue coopération, ces têtes brûlées n’auraient probablement pas été intéressant. Fallait-il plutôt essayer de gagner le combat, quitte à ne pas exploiter le sujet premier du cours ou au contraire, user de ce que le cours cherche à nous inculper, quitte à perdre le combat ? Pff, c’était trop dur. Et le fait qu’on ait à se battre contre Ace n’aidait pas. Ce dernier avait la fâcheuse manie d’en placer une dès qu’il le pouvait, avec comme seul but de jouer avec nos nerfs. Je respecte, hein ! Mais je dis juste que prendre part à un cours sous ces conditions-là n’est pas une chose aisée. En revanche, être prof sous ces conditions ça doit être fun.
__

Le petit Tarsal se téléporta furtivement une première fois pour réapparaître sur le dos du Lokhlass, sur sa coquille rugueuse. Le type eau ne semblait pas l’avoir senti arriver, il fallait dire qu’à côté de ces quelques centaines de kilos, il était un poids plume. L’escale ne dura pas bien longtemps, le plus dur restait à venir. Téléporter ces deux cents kilos de chair jusqu’à un emplacement précis. Il déglutit. Il n’aimait pas faire ça sous pression. Téléporter quelques personnes avoir pour seul but de se barrer de leur emplacement initial, cela ne lui posait aucun problème. La réception n’était pas son problème de toute manière, si la téléportation les amène dans une rivière, dans un lac, sur un arbre ou au fond d’un trou, de toute manière il avait réussi sa tâche qui était de les téléporter ailleurs. Pour le reste, qu’ils se débrouillent. Mais là, lui demander de se téléporter avec un machin aussi lourd juste au-dessus de leurs ennemis. Il avait connu plus simple. Le temps filait, il ne devait pas traînasser avec ce genre de pensée. Ses yeux fixèrent l’endroit précis où il devait se téléporter avec le Lokhlass. Une étincelle bleutée traversa son regard. L’instant d’après ils n’étaient plus là.
__

Une ombre recouvrit soudainement l’espace autour du Skitty. Le félin ne comprit pas tout de suite ce qu’il lui arrivait. Il eut tout juste le temps de lever le regard avant que son frêle corps ne disparaisse sous deux cents kilos de chair. Maintenant que la créature marine se trouvait à quelques pas du Cochignon, la vengeance pouvait enfin avoir lieu. L’espace marin se compressa en une boule, et avant que le pokémon brosse-moche ne puisse réagir, il fut percuté presque au corps-à-corps par un jet puissant. Malgré son poids conséquent, il fut tout de même projeté quelques mètres plus loin. Ses pattes, ou du moins ce dont on pouvait en apercevoir, tremblèrent. Il essaya de résister, il n’y parvint pas. Il tomba à terre.
À côté, Pervenche s’était empressée de rappeler son Pokémon dans sa Pokéball dès l’instant où il ne restait du félin plus qu’une crêpe rose. Je n’avais pu m’empêcher d’esquisser un sourire, à défaut de pouvoir m’esclaffer. C’était quand même bien drôle non ? Notre cher professeur ne pensait apparemment pas la même chose que moi. Alors que mon binôme s’exclamait joie, Ace eut vite fait de le stopper dans son élan. Et dans le mien par la même occasion. Ah ouais, un second Pokémon, en effet. N’aurait-il pas pu en faire abstraction, juste pour notre plaisir éphémère ? Apparemment c’était trop demandé.
Une Lippoutou apparut sur le terrain. Mais.. ? Son Cizayox serait donc son seul Pokémon charismatique ? Tous les autres qu’il possède ne sont que des monstruosités au physique déformé ? Un voile bleuté recouvrit l’intégralité du terrain. La couleur était annoncée. Nous allons encore avoir droit à un Pokémon aussi dur à faire tomber que du béton. Je soupirai. Haru me jette un regard. Pourquoi ? Voulait-il me dire quelque chose ? Qu’est-ce qui l’embêtait chez cette Lippoutou ? Une Lippoutou ? Oh, des vagues souvenirs datant de l’été précédent me revinrent à l’esprit. Hum, effectivement, n’était-ce pas une histoire Pokémophilie avec un certain type dont je ne me souviens plus ? Oui, il s’agissait de quelque chose du genre. J’y repenserai plus tard.

La grêle tombait. Je voyais bien que contrairement aux autres créatures sur le terrain, Twinings ne supportait guère cette météo. Je plissai les yeux. Mais s’agissait-il vraiment d’UNE Lippoutou ? Ou on contraire, avions-nous droit à un travesti ? Et puis, voulais-je vraiment essayer cela, au risque de me ridiculiser. Non. Évite de me demander cela, s’il-te-plaît. La voix du Tarsal sonnait suppliante. Donc même pour lui, ces Pokémon le dégoûtait ? D’accord, d’accord. Et il n’existe pas de Lippoutou mâle, imbécile. … Et donc comme ça on insultait sa dresseuse ? Certes, j’avais peut-être tort, mais ce n’était pas une raison. S’il me cherchait, il allait me trouver.
« Twinings, Ch-… »
Non.
Avais-je vraiment envie de le respecter ? Là était toute la question. Après une seconde de réflexion, je soupirai.
« Très bien, utilise Rugissement dans ce cas. »
Au moins cela sera bénéfique pour moi et mon partenaire. En parlant de ce dernier, je tournai la tête vers lui.
« Hum, tu proposes quoi comme plan du coup ? En plus avec le truc bleu qui flotte, là, j’imagine que ça fonction comme Mur Lumière, ça va encore prendre trois plombs à le faire tomber. Tu penses qu’on pourrait lui refaire un lissage brésilien intégral ? »

_________________



Hagawa Haru
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 51
Jetons : 2390
Points d'Expériences : 1522
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons   Jeu 28 Fév - 15:25

La résilience sous 42 tonnes de grêlons
Hope Spettell
Comment se débarrasser d’un pokémon à grosse lèvre avec une chevelure blonde ? Evidemment, on n’a jamais été entrainer pour ce genre de situation, je ne pensais pas qu’Ace possédait des pokémon aussi étrange…  Ma dernière rencontre avec des Lippoutou, je ne pourrais jamais l’oublier, c’était la première fois que je voyais des pokémon aussi « spécial » . De plus je n’aimais vraiment pas son regard vide, on aurait dit un Magicarpe qui agonisait au soleil…  Quoi ?! Chacun sa vision d’un pokémon humanoïde blonde à robe rouge après tout…  L’attaque qu’elle ou il… ? (Non c’est bien un pokémon femelle ? J’ai comme un doute maintenant… )  était semblable à une attaque protection ou mur lumière. Le combat ne risquait pas d’être aisé, nous n’avions aucune attaque qui pourrait s’avérer très efficace face à ce pokémon. Sans parler de la grêle qui affaiblit le Tarsal d’Hope. D’ailleurs, ma coéquipière se retourna vers moi, me demandant si j’avais un plan qui pourrait nous sortir de ce pétrin. Malheureusement, je pense qu’on était encore une fois dans une impasse face à Ace… Nos deux pokémon n’étaient pas assez offensif pour éliminer un pokémon comme celui-ci. Depuis le début de combat, Ace n’avait que jouait de façon défensif face à nous, peut-être comptait-il sur la grêle pour nous affaiblir suffisamment afin de pouvoir nous achever ? ça semblait logique.. Cependant face à Crystale qui est immunisé à la glace, j’imagine que ça doit lui poser problème.  A moins que son Lippoutou ne soit justement là pour venir achever nos pokémon… AAH MAIS J’EN SAIS RIEN !  J-Je sais pas quoi faire… A part peut-être une attaque mais c’est du suicide…

« Je dois t’avouer que je n’en sais rien… Son pokémon est très… euh… perturbant. J’ai bien quelque chose, mais c’est vraiment en cas de dernier secours. Essayons de l’affaiblir du mieux qu’on peut pour l’instant ! »

« Décidément vous parlez beaucoup trop, Lippoutou utilise Crèvecœur ! »

L’humanoïde à la perruque blonde effectue des gestes très étrange digne d’une danseuse qu’on peut trouver dans des clubs douteux avant d’attaquer violemment Crystale. A quel moment il s’agissait d’une attaque surprise ?  Crystale avait sentis le coup passé, mais elle tenait encore bon, ce n’était pas le moment de se laisser aller !  C’était du 1 contre deux, on avait encore toute nos chances de gagner si on bourrinait non ? A moins qu’on devrait la jouer plus safe ?  Peut-être que je devrais lancer un dé et laisser le destin décidé à ma place ? Ah mais j’ai pas de dé sur moi…  Peut-être un bouton de chemise dans ma poche… AH ! Mais je n’ai pas le temps pour ces idioties !

« Crystale utilise onde-folie ! »

La Lokhlass projeta une étrange lumière en direction de la chose blonde, ce qui lui provoqua une confusion instantanée ! C’était maintenant une blonde costumée et qui boitait ! Hum… tout ça était très étrange… Enfin ce n’était pas le moment d’imaginer toute cette scène hors contexte ! Ce qui était amusant, c’était de regarder Ace contenir sa rage, devant tant d’attaque de statut ! Héhé… J’imagine que ce n’était que partie remise. Après tout, on nous obliger à rester sur un terrain avec une grêle constante et je vous avouerais que je commençais sérieusement à avoir très froid… Si j’attrape un rhume après ce cours, ce sera sa faute !  

« Bon je pense qu’il est temps Hope, qu’on donne tout ce qu’on à pour éliminer rapidement cette chose ! Je ne sais pas toi mais je commence à avoir très froid ! En avant Crystale, utilise Vibraqua ! »

La Lohklass projetta une violente attaque eau sur la blonde, elle pourrait presque en perdre sa perruque ! Aller c’est pas le moment de faiblir, ELIMINONS CETTE BLONDE ! (A ne pas prendre hors contexte, silvouplait. )


_________________




PHYL THE POWER ! ≈ On part à l'aventuuuuure !
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 71
Jetons : 10245
Points d'Expériences : 2396
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons   Dim 10 Mar - 3:00
Mon binôme n’avait pas bien plus d’idée que moi pour venir à bout de notre opposant. Ça ne s’annonçait pas particulièrement bien. Erf. Que faire. Et Ace ne nous faisait pas vraiment de cadeau non plus. Malgré l’apparence repoussante, son Pokémon se défendait très bien. Je soupirai.
La Lippoutou ne meut avec une aisance malaisante, ses bras brassent le vide, traversent le rideau de grêlons, accumule cette force que nul n’aperçoit, l’attention de tout le monde étant focalisé sur l’aura dérangeante de cette dernière. Et d’un coup sec, son poing s’abat sur le type eau. Sa chevelure soyeuse suit le mouvement, sa robe se soulève indécemment. Erk. Cette vision d’horreur blessa Twinings probablement plus que ce que la grêle lui faisait. Ugh, qu’est-ce que je pourrais bien faire ? À côté, le Lokhlass répliqua à l’attaque avec une onde-folie. Une boule de lumière oscillante traverse le terrain, se fraie un chemin au milieu du champ de bataille, et il ne lui fallut pas longtemps pour finalement foncer sur sa cible. La créature blonde vacille, l’équilibre la quitte, elle lutte.

Bon, c’était déjà ça de fait j’imagine. Haru propose de tout balancer pour en finir rapidement. Oui. Très bien. Mais avec quoi ? Feuille Magik ? Une puissante vague d’eau s’abat sur la Lippoutou, inondant le terrain. Je recule, ne voulant pas me mouiller les pieds. La créature blonde non plus, ne semble pas s’être mouillé les pieds. Bien au contraire, sa chevelure brille plus que jamais, comme si elle sortait du coiffeur, sa blouse garde quelques traces d’humidité, mais ses mouvements frénétiques, quelques pirouettes plus tard, sèchent le textile qui semble comme neuf. Elle semble être plus en forme que jamais. Que s’était-il passé ? Le sourire au coin de notre professeur nous révèle qu’il y a quelque chose que nous n’avons pas pris en compte, mais quoi ?
« Et bien, on dirait qu’il serait temps que vous réapprenez le chapitre sur les capacités spéciales. Il y a des bases qui semblent manquer. »
Ah, et quoi donc ? De toute évidence, la Lippoutou n’avait subi aucun dégât à la suite de l’attaque eau. Bien au contraire, elle semblait plus en forme que jamais. Cela n’annonçait rien de bon pour la suite. Comment allait-on pouvoir faire ? Et le voile bleu qui persistait toujours.

Bon, bien bien. Feuille Magik, du coup ? Sûre ? Ouais, bah… ouais du coup. J’imagine.
Une nuée de feuilles entourées d’une lueur verte se soulève, puis fend l’air, se jetant sur leur cible, l’effleurent, se brisent, se fanent, retombent sur le sol givré. Cool, et maintenant ? Hypnose ? Ouais, pourquoi pas. Le combat tournait au vinaigre. Depuis quand c’était le Pokémon qui proposait à sa dresseuse quoi faire ? Bah en même temps, quand on est conne, écoute… Toi, je vais t’étriper. Bah ça sera pas pour tout de suite, en tout cas. Inspirer. Expirer. Garder son calme. Oui. Du coup non, peut-être pas Hypnose ? Ou si ?
La Lippoutou ne semblait pas vraiment être dans son assiette, vacillante. La confusion ne lui faisait pas de bien.
Ace décida alors de reporter le focus sur Twinings. Un Tarsal ayant déjà pris des dégâts à cause de la grêle ne sera guère compliqué à abattre. Chancellante, la créature parvint néanmoins à se rapprocher rapidement, trop rapidement, de Twin’. Il n’aura pas le temps d’esquiver ou de se téléporter ailleurs, s’étant déjà apprêté à lancer une attaque différente. L’Hypnose ne pourra pas être lancée à temps. Soit il fallait que Twin’ puisse s’éloigner immédiatement après pour servir de support au Lokhlass, soit il fallait qu’il puisse esquiver. Téléport n’était plus une option, il ne restait plus que Reflet. Bien.

La créature blonde lève son poing, enveloppé dans une lueur bleutée. De la vapeur du au froid s’échappe d’entre ses doigts. Elle se dirige vers le Tarsal. Il est là. Il n’est plus là. Une multitude de créatures psy apparaît sur le terrain, disposée en cercle. Les images sont instables, des parcelles vibrent. Elles ne dureront pas bien longtemps, il fallait s’éloigner de l’ennemi. Le doute plane dans le regard de la confuse. Elle pivote, dirige son regard vers un reflet en particulier. Celui-là. Son poing s’abat.

L’attaque le frôle. Il grimace. S’il l’avait prise de plein fouet, cela aurait été catastrophique. Alors que ses images s’évaporent, il fixe son opposant, une lueur rose dans le regard. Et la seconde d’après, il disparaît.
Maintenant à l’autre bout du terrain, à l’opposé du Lippoutou, il pouvait soigner le Lokhlass. Lui, il n’allait sûrement plus tenir longtemps. La grêle l’avait affaibli considérablement et il ne faisait pas le poids face à leur adversaire. Il fallait qu’il puisse temporiser au maximum. Il prit une grosse inspiration créer une connexion avec son partenaire. Une boule d’énergie verte fusionne avec celui-ci.

_________________



Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons   
[Cours 10 - TopDresseur] La résilience sous 42 tonnes de grêlons
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Outils de modération :