Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 2775
Points d'Expériences : 3887
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal   Mar 11 Mar - 23:13
Ginji Labelvi
      Feat. Leonidas Blackhart



« Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal [FLASHBACK] »


L'aiguille avançait... Lentement.... Très lentement... Elle avait l'air de vouloir prendre son temps... Elle ne pourrait pas se dépêcher un peu ?
Bon d'accord, je suis un chouïa impatient. Mais bon, si le temps ne passe pas plus vite, je serai mort avant que le bateau arrive... Ah la la il faut que je me calme.
Cela faisait une heure que j'attendais au port de Rivamar que le bateau à destination de l'Île Lansat arrive. D'habitude, les bateaux vont directement de leur région de départ jusqu'à l'Île Lansat, mais aujourd'hui une subite grève obligea les ports à envoyer les bateaux faire le tour de toutes les régions afin d'asservir le plus d'endroit possible (Ils doivent bien combler le manque de personnel). Bien sur, en contrepartie, les traversés prennent plus de temps. Et il a fallu que tout ça tombe le jour J !
Je fus donc obligé de prendre mon mal en patience. De toute façon, qu'est-ce que je pouvais faire d'autre ? Et puis ce n'est pas comme si on m'apprenait que je n'irai jamais à cette académie... Non, en plus de cela, les cours ne commencent que demain, je ne serai même pas en retard. Il faut juste attendre un peu plus longtemps...
Et c'est ainsi que pendant une demi-heure je fis les cent pas dans le port, quand soudain la mélodie signalant une annonce retentit.

« -Le bateau à destination de l'Île Lansat s'apprête à débarquer. Veuillez vous rendre près de la zone d’embarquement »


Sans attendre une seconde de plus, je saisis la bride de mon sac posé sur un fauteuil et empoigna ma valise d'une autre main pour me diriger vers la zone d'embarquement.

« -Yes yes yes ! »

Le bateau arriva cinq minutes plus tard. Une fois que les personnes devant quitter le bateau furent descendus, je pus enfin grimper dans le bateau.
Puisque l'académie était consciente qu'il risquait d'avoir une arrivée massive au second semestre, ils avaient engagé du  personnel afin d'être sûr que tous les élèves arrivent à bon port. Dès mon arrivée sur le bateau, je fus donc envoyé dans une vaste pièce où se trouvaient tous les futurs élèves.
Il y en avait une belle quantité, et je fus résolu à me faire plein d'amis. Je regardais donc autour de moi qui sera la première personne à qui je pourrais adresser la parole.... Il y en avait qui s'étaient déjà regroupés entre eux, d'autres restaient seuls dans leur coin. L'un d'eux avait d'ailleurs l'air de s'ennuyer ferme... Il n'avait pas l'air très content d'être ici. Peut-être a-t-il besoin qu'on lui remonte le moral ? Je m'élançais donc vers lui d'un pas chaleureux.

« -Hey salut ! Je m'appelle Ginji, je vais moi aussi à la Pokémon Community. C'est quoi ton prénom ? »

Il se tourna vers moi d'un air totalement blasé et mit du temps avant de répondre.

« -Leonidas. »

Une réponse des plus froides. Mais je ne me laissais pas impressionner, après tout il a besoin qu'on lui remonte le moral. Je m'asseyais donc à côté de lui.

« -Et donc tu viens d'où ? »

Même temps de réflexion. Cette fois, il me répondit en regardant l'autre bout de la salle, comme s'il souhaitait y être.

« -Hoenn.
-Hoenn ? Moi je viens de Sinnoh ! Enfin je suppose que tu t'en doutes vu que je viens d'embarquer... »

Il continua de fixer le mur à l'autre bout de la salle. Il était vraiment peu amical. Je décidais de lui demander directement ce qui n'allait pas.

« -Pourquoi tu es déprimé comme ça ? »

Il se tourna vers moi et lâcha sèchement :

« -Qu'est-ce que ça peut te faire ? »

Il se leva alors et partit, non pas à l'autre bout de la salle, mais vers la porte d'entrée qu'il franchit.

« -Bon..... »

Peut-être valait-il mieux que je lâche l'affaire ? Pour l'instant en tout cas...
Je partis donc faire la rencontre des autres élèves, dont certains se montraient déjà plus amicaux, et passa les quelques heures de trajet en leur compagnie...



Quatre heures après, l'Île Lansat était en vue. Nous nous réunissions sur le ponton du bateau et attendions qu'on nous donne la permission de descendre. Le surveillant nous ordonna de rester groupé. Je regardais alors le port en pleine activité. Les personnes couraient à gauche et à droite, d'autre se promener joyeusement avec leur Pokémon tandis qu'un autre avançait la tête basse, l'air déprimé.
Je pensai alors au garçon de tout à l'heure. Je regardais autour de moi, mais il n'était nulle part. Je cherchais et demanda aux autres élèves s'ils l'avaient vu, mais rien. J'allais alors le signaler au surveillant à l'autre bout du ponton. Celui-ci était en train d'écouter de la musique avec un casque, s'appuyant sur le rempart du bateau et regardant la mer au loin.

« -Euh... Excusez-moi, je crois qu'il manque quelqu'un... »

Il ne me remarqua même pas.

« -Monsieur ? Il manque quelqu'un ! »

Je lui touchai l'épaule afin qu'il se retourne. Il me regarda d'un air las et enleva son casque. Je me préparais à développer quand il me dit :

« -Qu'est-ce que tu fais là ? Retourne à ta place on est presque arrivé.
-Mais il y a....
-Pas de mais, retourne à ta place un point c'est tout.
-Mais Leoni... !
-Retourne à ta place, je ne le répéterai pas. »

Sur ce, il remit son casque et se retourna.
Qu'est-ce que j'allais faire? Le surveillant n'avait pas l'air de s’inquiéter le moindre du monde de ce qui se passe...
Je décidais donc de retourner en cabine en pensant qu'il était peut-être retourné chercher des affaires qu'il avait oubliés. J'allais à l'endroit où nous nous étions parlé et vis qu'il y avait encore ses affaires... Je regardais une dernière fois autour de moi avant de sortir... Et percuta quelqu'un : Leonidas !

« -Bah, qu'est-ce que tu fais là ? Je te cherche partout, on va bientôt descendre du bateau !
-Laisse-moi tranquille, retourne avec les autres ! »

Il me bouscula et se dirigea vers ses affaires. Je le suivis

« -Mais viens, on va louper notre car !
-Et ben tant mieux. »

Il s'assit alors sur la même chaise que tout à l'heure en regardant par le hublot, les bras croisés et le front plissé.

« -Mais pourquoi ?
-Je n'ai pas envie d'aller à cette stupide académie, un point c'est tout.
-Bah enfin... ? Qu'est-ce qui va pas?
-Je ne supporte pas les Pokémons ! Allez à cette académie ne me sert à rien.
-Que... ?  »

J'écarquillais les yeux. Il déteste les Pokémons ? Ils font partie intégrantes de notre quotidien ! Dire que l'on n'aime pas les Pokémons reviendraient à dire que l'on n'aime pas manger ou dormir.... Et, à moins qu'il se soit passé quelque chose de grave avec un Pokémon, il n'a aucune raison de leur en vouloir ! Si ? De toute façon, je suppose que cela ne sert à rien de le raisonner là-dessus...

« -D'accord, tu n'aimes pas les Pokémons, mais qu'est-ce que tu veux faire ? »

Il se tourna vers moi, le regard sévère.

« -Vu ton mécontentement, on t'a envoyé ici de force. Retourner chez toi ne servirait donc à rien. Et à moins que tu connaisses quelqu'un sur cette île, je ne vois pas comment tu peux te loger ou même te nourrir sans un sous ! »

Il ne répondit pas et se tourna de nouveau vers le hublot, le regard pensif. J'avais au moins réussi à le faire réfléchir.

« -Dans le pire des cas, tu n'as qu'à venir à l'académie et y suivre une filière qui ne tourne pas qu'autour des Pokémons... Mais au moins viens avec moi à l'académie ! »

Il ne détourna pas son regard du hublot. Un silence de mort s'installa. Au bout d'une minute, il reprit enfin la parole.

« -Bon très bien... J'arrive.
-Super ! »

Il se leva et saisit ses affaires. Nous nous dirigeons donc sur le ponton où le groupe se trouvait tout à l'heure.... Sauf qu'il n'était plus là. Je me précipitais vers le centre du ponton.

« -Bah ? Ils sont passés où ? »

Leonidas me rejoignit.

« -Ils sont sûrement déjà partis. » dit-il de la manière la plus naturelle au monde.

Je regardais sur le quai. Personne.

« -Mince ! Où sont-ils passés ? Ils doivent nous attendre au car, dépêchons-nous ! »

Nous descendîmes du bateau. Une fois a terre, je demandais à un homme où se trouvait le ramassage des bus. Je me mis à courir dans la direction qu'on nous avait montré. Leonidas avançait plus lentement, prenant son temps.

« -Allez dépêche-toi ! On va louper notre ca... »

Je m'arrêtais sur le bord de la route tandis que je regardais l'arrêt de bus vide. Leonidas me rejoignit et fixa le bus en train de disparaître à l'horizon.

« -Tu parlais de ça je suppose ? »



@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal   Mer 12 Mar - 19:18

Tu ignores le vide devant toi, les vertiges et la peur tu connais pas... Seule au milieu des loups, tu t'enfonces au bord des précipices. Dans la cité perdue, au travers de la nuit, toi tu vas bien. En travers la douleur et la mélancolie, tout ira bien. Leonidas & Ginji


ABORD MISSION !

Leonidas n’arrêtait pas de se demander pourquoi. Encore et encore c'était le seul point qui lui revenait constamment à l'esprit. Comme une boucle, comme un cycle interminable, sans jamais mettre la patte sur une brindille de réponse, ça recommencé. Pourquoi et toujours pourquoi... Dieu sait qu'il n'avait pas envie de venir ici. Pas la peine de s'attarder sur les autres pour comprendre qu'il ne s'intégrerait jamais. Ils étaient tous là, a sautiller, a sourire comme des enfants un jour de noël. Après tout c'était compréhensible. Pour eux les Pokémons étaient leur passion, leur raison de vivre, alors que pour Leo', ce n'était que des animaux bon a être manger ou pire, pour le travaille forcer.

Bizarrement, ses pensées voguaient entre le pour et le contre. Cette école avait pour réputation d'être l'une des meilleures et si c'était le cas, Leo se disait qu'ils n'auraient sans doute aucun mal a lui faire changer d'avis, a lui tordre le cou et lui lié le cœur aux Pokemon. Il était de toute façon si blasé qu'il resterait passif a toute tentative de séduction de leur part. Fuir ? A quoi bon, ce n'est pas comme si il pouvait courir vers le pont du bateau et se jeter dans l’océan pour retourner chez lui. Puis même si il réussissait ( bien que j'en doute) en connaissant sa tante, elle le renverrait ici par la première barque venue. Elle ramerait elle même si il le fallait...

Soupire après soupire, Leonidas laissa son regard se perdre vers l'horizon. Nostalgique ? Nullement. Malade ? Aucunement. Il n'était que pensif et désabusé. Une presque fatigue était lisible sur son visage inanimé. Jusqu'à ce qu'un garçon, sans doute de son âge, ne l'approche de son petit air joyeux. Une grimace, suivit d'un sourcil arquait et Leo' lui prêta un peu d'attention. Ils engagèrent une conversation basique, concernant son nom et sa région. Désintéressé par les origines de son interlocuteur le blond fit preuve d’impolitesse en évitant de poser ne serait ce qu'une seule question. Finalement le dénommé Ginji prit la sage décision de le laisser tranquille. De nouveau au calme Leo' retourna a son activité du moment, faire couler ses yeux d'ennuis a travers le hublot du navire.

•••
La suit vous la connaissez. Leonidas ne bougea pas son joli petit cul de sa chaise et décida de repartir avec le bateau. Têtu comme un Zebibron ou pire encore comme un Tauros, il n'avait point envie de bouger. Dans la colère et l'irritation il en vint même a crier sur ce fameux Ginji qui était revenu le chercher (comme c'est gentil!) qu'il n'aimait pas les Pokémons. Non seulement le regard du garçon en face de lui se figea mais la plupart des gens les entourant jetèrent leurs yeux surpris sur eux, enfin surtout sur lui. Nullement gêné, limite grognon, Leo' ne bougea pas d'un pouce. Mais malheureusement pour lui, il n'était pas le seul a être buté. Ginji avait lui aussi son mot a dire, et finalement, ils se retrouvèrent tout seul, sur les quais... avec comme seul indice, rien.

Le bus qui devait les conduire jusqu'à l'académie s'éloigné de plus en plus, jusqu'à disparaître complètement. Un fin sourire se dessina sur les lèvres de notre petit protagoniste. Qu'il était fier là tiens, a avoir loupé le seul moyen d’atterrir dans cette école. Que devaient-ils faire maintenant hm ? Attendre un autre bus ? Vagabonder dans la ville ? Si Leonidas était intéressé pour se rendre a l'académie, vous pouvez être sur qu'il aurait tout mit en place pour atteindre son but, mais ce n'était pas le cas. Il se contenta d'hausser les épaules et par cynisme se permit de rajouter un léger.

▬ C'est bête.

Il posa ses fesses sur le banc en prenant bien soin d'y placer également son sac et il s'étira de tout son long. Pas de bus, pas d'école. Ils étaient condamnés a passer la nuit ici, a moins que quelqu'un ne capte leur absence et décide de venir les chercher. Leonidas bailla et se mit a siffloter, se sentant noble et rogue d'avoir ainsi mit son pseudo plan a exécution. Machiavélique.


(c) Bloody Storm


_________________
selkies mood


Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal Hmtm3bv
kado:
 
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 2775
Points d'Expériences : 3887
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal   Jeu 13 Mar - 9:56
Ginji Labelvi
      Feat. Leonidas Blackhart



« Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal [FLASHBACK] »


Je regardais la route déserte qu'avait emprunté le bus, la bouche béante. On l'avait loupé ! Comment allons-nous nous rendre à l'académie maintenant ? Le surveillant avait dit que cela met 45 minutes en car, alors à pied ! Surtout que l'on ne connaît même pas le chemin à suivre.. Que faire ? Du stop ? Attendre un bus ? Ou tenter d'y aller à pied ? Nan parce que déjà que le bateau était en retard, mais là c'est la cerise sur le gâteau...
J'étais en train de me torturer les méninges quand Leonidas alla s’asseoir sur un banc.

« -C'est bête. »

Voilà qui devait l'arranger ! Si j'étais pas allé le chercher sur le bateau je n'aurais pas loupé le bus... Non, 'faut pas dire ça. Leo' n'y est pour rien, on l'a emmené de force. C'est normal qu'il ait voulu fuir, non ? En faîtes, c'est plutôt à cause du surveillant tout ça... Remarque il avait l'air fatigué le pauvre, pas facile de gérer un groupe de préadolescent.... Argh ! Il faut que j'arrête d'être compatissant avec tout le monde moi...
Leonidas était maintenant bien installé sur le banc... Il avait peut-être raison d'attendre à près tout non ? Ils allaient forcement remarquer notre absence ! Ou pas, si c'est le même surveillant qui gère les entrées dans l'établissement....
Ne sachant que faire, je m'assis à côté de mon camarade de classe et lâcha un long soupir.

« -Bon, je suppose qu'on n'a pas le choix.... »

Je n'avais même pas remarqué que j'étais essoufflé. Il faut vraiment que je me mette au sport pour essayer d'être un peu plus endurant. Pourquoi suis-je aussi faible ? Je supporte plutôt bien la chose mais il n'empêche que cela me mène la vie dure... Je serais allé plus vite tout à l'heure j'aurais peut-être pu rattraper le bus. Hélas Arceus ne m'a pas doté du bon physique... Ah ce que j'envie les personnes capables de soulever des altères ou qui peuvent courir pendant dix minutes à 15 km/h...
Mais à quoi je pense moi ? Je devrais plutôt réfléchir à un moyen d'atteindre l'académie ! Oui enfin j'ai déjà pensé à toutes les solutions... Reste plus qu'à attendre. Et à moins qu'un miracle ne se produise, on a aucune chance de l'atteindre.
Je regardais la ville qui s'animait autour de nous. Les gens marchaient avec leur pokémon à leur côté, ils rentraient, sortaient, avançaient, s'arrêtaient... Ce va-et-vient incessant me rendit encore plus malade à l'idée qu'on était assis sur un banc au milieu d'une ville alors qu'on devrait être dans un bus  à destination de la Pokémon Community... Franchement, cela me donnerait presque envie de pleurer... Non quand même pas en faîtes.

« -... Snif...  Nah... Ouiiiiiiiin »

Je me tournais vers l'origine de ces jérémiades et vis une fillette en train de pleurer...


@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal   Ven 14 Mar - 15:58

Tu ignores le vide devant toi, les vertiges et la peur tu connais pas... Seule au milieu des loups, tu t'enfonces au bord des précipices. Dans la cité perdue, au travers de la nuit, toi tu vas bien. En travers la douleur et la mélancolie, tout ira bien. Leonidas & Ginji


ABORD MISSION !

U n silence tomba sur nos deux compères comme une brume londonienne. Fine mais étouffante, Leo' ne sut se dénouer la langue pour articuler ne serait-ce qu'une simple phrase d'excuse. Mais ce n'était pas seulement à cause de ce pesant silence que le blondinet n'arrivait a cracher mots, mais plutôt une certaine forme de remord qui lui lié la glotte et le cou. Loupé le bus était une chose, mais impliquer un autre élève dans sa chute ne faisait tout simplement pas parti de son éthique. Il se mordit la lèvre inférieur, presque jusqu'au sang en guise de punition pour son égoïsme et jeta un coup d’œil a Ginji qui avait fini par s'installer sur le banc du bus. Il l'observa avec attention et surtout en toute discrétion. Il n'était ni grand, ni musclé. En l’occurrence pas très sportif, il remarqua un brin d’essoufflement dans sa respiration et nota la grande faiblesse de son physique. Leonidas n'était de son coté pas non plus le plus grand des athlètes mais a voir ce petit gabarit maigrichon, il en conclus rapidement que dans une course de vitesse ou même un marathon, il lui était deux fois supérieur.

Pendant que Ginji faisait attention aux vas-et-viens de la ville, le jeune Blackhart s'étira une seconde fois, et remarqua, au loin, une petite fille qui s'approchait d'eux en zigzagant. Un coup à droite, un coup à gauche, elle manqua de tomber et en quelques sautillements retrouva son équilibre.  Leo' était à l’affût de cette fillette comme le serait une mère avec son enfant. Du genre protecteur envers les plus jeune, il était comme le parfait des frère, tant bien même il était lui même enfant unique. Doux et gentil sous son air renfrogné, quand la gamine arriva enfin devant eux, Léo se leva pour se mettre a genoux et lui prendre les mains.

▬ Et alors qu'est qu'il y a ?
« -... Snif...  Nah... Ouiiiiiiiin. Mon Miouss... »
▬ Ton ... Miouss ? Ta peluche ?
« - Mon Pokimon.... Nah !!! »

Leonidas resta perplexe un petit instant et se redressa, gardant la petite main de la fillette dans la sienne. Ravalant cette étrange haine qu'il portait aux Pokemons, il se retourna vers Ginji... Après tout il n'y connaissait rien. Allez savoir ce qu'était qu'un Miouss...

▬ Une idée ?
« - MIOUUUUS »


(c) Bloody Storm


_________________
selkies mood


Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal Hmtm3bv
kado:
 
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 2775
Points d'Expériences : 3887
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal   Ven 21 Mar - 13:50
Ginji Labelvi
      Feat. Leonidas Blackhart



« Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal [FLASHBACK] »


Je regardais la petite fille en pleure. Je voulus me lever pour aller la voir mais Leonidas me prit d'avance. Il s'agenouilla près d'elle et commença à lui demander ce qui n'allait pas. La petite parlait de façon assez incompréhensible du fait de ses pleurs...

« -Mon Miouss...
-Ton ... Miouss ? Ta peluche ?
- Mon Pokimon.... Nah !!! »

Leonidas se tourna vers moi, tenant la petite fille par la main. Il ne semblait pas comprendre de quoi la petite parlait.

« -Une idée ? »

D'après ce que j'ai compris, elle avait perdu son Pokémon... Un Miouss ? Elle voulait sûrement parler d'un Miaouss... Je me levais et m’accroupis face à la petite aux côtés de Leo'.

« -Tu as perdu ton Miaouss ? Il s'appelle Nah ? »

La petite fille hocha la tête tout en se frottant les yeux. Elle n'était pas bien grande et devait avoir dans les 7 ans. La pauvre avait vraiment l'air attristé par la disparition de son Pokémon.... Peut-être devait-on l'aider ? En tout cas Leonidas semblait s'être vite attaché à la petite... Je ne le pensais pas si mère-poule. Il déteste les Pokémons mais s'est tout de suite occupé de la petite. Peut-être que s'il n'aime pas les Pokémons, c'est car ils sont trop différents de lui... En tout cas, j'espère que cela ne va pas l'empêcher d'aider la petite fille.
Enfin, elle avait l'air vraiment désespéré, on se devait d'agir. Et puis, ce n'est pas comme si on était pressé...

« -Tu veux qu'on t'aide à le trouver ?
-Voui ! Si' vous plaît, je veux revoir Nah !!! »

Pauvre fille... J'espère qu'on arrivera à retrouver son Miaouss. Il fallait donc tout d'abord savoir par où chercher...

« -Il était où la dernière fois que tu l'as vu ?
-On... On... On était dans un parc et il s'est enfuit en courant en voyant un gros chien en feu... »

Un gros chien de feu ? Sûrement un Pokémon comme Démolosse, Arcanin ou même Feunard...

« -C'était il y a longtemps ?
-Euh.... Je... Snif.... Une heure je crois... »

Je me tournais vers Leonidas. Il semblait lui aussi vouloir aider la fillette. Je lançais donc à cette dernière :

« -Ne t'inquiètes pas, on va le retrouver ! Tu veux bien nous montrer où est le parc ? »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal   Sam 22 Mar - 11:51

Tu ignores le vide devant toi, les vertiges et la peur tu connais pas... Seule au milieu des loups, tu t'enfonces au bord des précipices. Dans la cité perdue, au travers de la nuit, toi tu vas bien. En travers la douleur et la mélancolie, tout ira bien. Leonidas & Ginji


ABORD MISSION !

Bataillon de recherche x2000, bonjour, je vous présente Leonidas BlackHart, un jeune gamin dont les envies sont encore un sale mystère et dont l'amour envers les Pokemon laisse a désirer, et Ginji Labelvi, un gosse, plus jeune, sans expérience, sans force, maigrelet, prés a vous aider. Alors ? Interessez ? Sachez néanmoins qu'une fois que vous aurez choisis ce duo, il vous sera dans l'impossibilité de faire marche arrière. IM-PO-SSI-BLE. Un non catégorique vous sera imposer et vous serez obligé de faire avec! Toujours partante mademoiselle !? click Super ! Vous avez pas choisis les plus dégourdis, mais ils seront faire leur travail ou du moins il faut l’espérer!
•••
La fillette ne pleure plus. Dieu soit loué, tu ne supporte pas voir un enfant dégouliner de part et d'autre de ses orifices faciales. Pas que tu n'aimes pas les enfants, au contraire, tu te trouves être étrangement protecteur et la voir ainsi, toute ruisselante de larmes,  t'avais brisé ton petit cœur. Sa minuscule main se resserra sur ton index quand on vint a parler de son Miouss, chose dont tu ignorais à même le nom. Ginji l'interroge a son tour et tu restes a ses cotés par curiosité. Tu ne comprends rien a rien, et finalement tu saisis qu'un Miouss n'est rien d'autre qu'une déformations u mot Miaouss qui serait enfaîte un Pokemon. Tu grimaces. Évidement, ça ne pouvait pas simplement être une peluche, il fallait, pour ton bon plaisir, que se soit un de ces foutus Pokemon. Tu prends sur toi, malgré le frisson qui te déchire l’échine.

« -Ne t'inquiètes pas, on va le retrouver ! Tu veux bien nous montrer où est le parc ? »
«  Vui bien sûr ! Suibez moi ! »


Heureusement, elle sourit et te tire la main pour que tu la suive. Tu regarde derrière toi et Ginji te suit, souriant. Tu le dévisage un instant pensant qu'il se moque ouvertement de toi avec ce petit dessin de lèvre assez significatif et finalement tu arrives au parc plus vite que prévue. L'endroit semble calme, mais un Pokemon surgis soudainement d'un buisson pour passer entre tes jambes. Tu manques de crier, par surprise et par dégoût, mais ta gorge se noue. C'était une sorte de cabot gris... mais il ne t’intéresses pas plus que ça et la gamine te tire en avant pour trouver son « Miouss ».

Soudain, un miaulement capte ton attention. Tu regardes a ta droite, puis a ta gauche pour finalement redresser la pointe de ton nez vers un arbre aussi grand qu'une tour de Celladopole.  Le centenaire est gigantesque, sans parler de son tronc dont la largueur dépasse en tout point le diamètre d'une roue de tracteur. Tu t'abaisses a nouveau pour redresser le jolie minois de la demoiselle et pointe du doigt la créature coincé dans des branches aussi épaisse quelle. Là, des étoiles se mettent a petiller dans le regard encore rougeâtre de la gamine. Elle secoue la tête de bas en haut pour te répondre et te lâche la main pour courir vers l'arbre.

« Sôteuh Nah ! Je te rattraperais ! » Les bras tendus, tout autant que le cou, tu ne peux t'empecher de rire franchement a cette adorable petite fille. Tu finis par t'approcher a ton tour, invitant d'un geste de la tête Ginji a en faire de même. L'arbre est drôlement feuillu et c'est à peine si tu arrives a bien apercevoir le chat entre deux fleurs de printemps.

▬ Ah je le vois... mais il ne pourra jamais descendre tout seul..

Tu te retournes alors vers Ginji et sans un mot, simplement un sourire provocateur et particulièrement narquois sur le visage, tu t'abaisses dans une position propice a la courte échelle.

▬ Un peu d'escalade mon cher ?

(c) Bloody Storm


_________________
selkies mood


Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal Hmtm3bv
kado:
 
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 2775
Points d'Expériences : 3887
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal   Sam 22 Mar - 15:54
Ginji Labelvi
      Feat. Leonidas Blackhart



« Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal [FLASHBACK] »


La petite fille a cessé de pleurer. On marchait maintenant en direction du parc, Leo' tenant toujours fermement la main de la petite. Le garçon avait grimacé lorsqu'il comprit que le "Miouss" était un Pokémon. Un sourire malicieux aux lèvres, je regarde mon camarade avancer courageusement vers une chose qui l’insupporte afin d'aider une petite inconnue. Comme quoi, s'il en a les raisons, il peut très bien côtoyer des Pokémons. Il se tourne vers moi et semble comprendre ce à quoi je pense. Héhéhé, t'inquiètes pas mon gars, tu vas finir par aimer les Pokémons que tu le veuilles ou non... Ils sont nos amis, tu n'as aucune raison de les détester. Je ne connais pas ton histoire, mais je suis persuadé que ta rancœur envers les Pokémons tient d'un malentendu ou d'un préjugé. Tu vas les apprécier, savoir t'en occuper, les aimer et vivre des moments fabuleux avec eux.
Après un quelques minutes, on finit par arriver devant un arbre. La petite fille se jette à son pied, venant d'entendre Nah. Leonidas la rejoint, puis m'invite à venir regarder. L'arbre était grand, même gigantesque. On devinait qu'il  avait vécu une bonne centaine d'année, il était très épais. Bien sûr, le Miaouss était tout en haut. Leo' conclut alors qu'il ne peut descendre seul. Il se tourne donc vers moi, d'un air aussi malicieux que moi il y a à peine quelques minutes.

« -Un peu d'escalade mon cher ? »

Je le regarde l'air de dire « -T'es sérieux ? ». Leonidas hoche la tête tout en continuant de me fixer avec son sourire narquois. Ah tout de suite je faisais moins le malin... Mais bon, si Leonidas déteste tant que ça les Pokémons, il valait peut-être mieux que je m'en occupe. Je me tourne donc vers la bête pour calculer de vue la hauteur de l'arbre et la manière dont je pourrais éventuellement l'escalader. Il était vraiment grand. Très grand. Il n'y avait d'ailleurs que peu d'endroit où s'accrocher. J'étais vraiment très mal fichu... Je regarde alors la fillette qui me fixe, soulagée de se dire qu'elle va récupérer son Miaouss. Je pousse un long soupire.

« -Allez, pour Nah ! »

Je prends appuie sur la main de Leonidas et m'accroche à un trou dans le tronc de l'arbre grâce à ma main droite. Je tends alors ma main gauche pour tenter d'attraper une branche épaisse à portée. Je l'attrape tant bien que mal et jette ma deuxième main dessus. Mes pieds partent alors des mains de Leo' pour que finalement je me retrouve suspendu à la branche. Mon propre corps tirait sur mes bras et me faisaient souffrir. Je retins mon souffle et me hissa comme un gros sac à patate sur la branche, avant de m'y installer confortablement dessus. Je regardais la hauteur qui me séparait du sol. A peine trois mètres... Cela promettait. Je regardais Nah qui continuait de pousser des petits cris. Le pokémon se trouvait encore loin. Je vis une branche un peu plus haute se trouvant pratiquement à l'opposé de la mienne et vis un autre petit trou dans lequel je pourrais mettre mon pied. Je tends la jambe et rentre mon pied droit dans le trou tout en m’esquintant les doigts en tentant de m’agripper au troncs. Mon pied gauche rejoint le précèdent et je me retrouve au milieu de l'arbre, agrippé à l'écorce. J'ai les jambes qui tremblent comme jamais et galère pour rester accroché du mieux que je peux. Je tends finalement ma main droite toute tremblante en direction de la deuxième branche avant de réitérer la même action que tout à l'heure, mais avec beaucoup plus de difficultés. Je me retrouve donc à nouveau suspendu à une branche avec les bras qui me tirent toujours de plus en plus. Je me hisse sur la branche et remarque qu'il y en a une juste au dessus. Je me mets debout et attrape la branche en question avant de grimper dessus en prenant appui sur le tronc d'arbre. Je me retrouve finalement à environ 6 mètres du sol et ne sens plus mes bras. Je m'appuie contre le tronc histoire de reprendre mon souffle. J'entends alors la petite crier :

« -Allez !!! Je veux revoir Nah !!! »

Je levais les yeux en direction du Miaouss. Celui-ci m'avait remarqué et miaulait dans ma direction tout en commençant à descendre des branches une par une. Il était encore loin, mais je me devais de l'atteindre. Il y avait encore une branche se trouvant assez près avant d'arriver en haut du tronc, d'où partent toutes les branches principales de l'arbre. Je tends donc les bras pour atteindre la branche la plus proche et pose mes mains... Avant que Nah saute dessus. Mes pieds n'avaient pas bougé, et je me retrouve donc en équilibre entre les deux branches, ne pouvant bouger les mains au risque de faire tomber le Miaouss qui s'était installé dessus. Me voilà coincé dans une position tout sauf agréable à 6 mètres du sol... Youpi. Cette journée n'aurait pas pu mieux se passer....
Enfin ! Il faut que j'essaye de me sortir de là ! Je peux y arriver, il suffit juste que j'arrive à me hisser sur la branche sans faire tomber le Mia....
C'est à ce moment-là que mes mains décident de céder. Je ne les avais même pas vu partir...
Commence alors une chute en avant durant laquelle j’entraîne Nah avec moi... Le Pokémon qui s'était posé sur mes mains avait été emporté avec elles. Sauf que moi, je ne possède pas neuf vies ni l'aptitude de toujours tomber sur mes pattes...

« BOUUUUUUUM »

… Nan, mais visiblement j'ai réussi à tomber sur Léonidas.

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal   Dim 23 Mar - 18:00

Tu ignores le vide devant toi, les vertiges et la peur tu connais pas... Seule au milieu des loups, tu t'enfonces au bord des précipices. Dans la cité perdue, au travers de la nuit, toi tu vas bien. En travers la douleur et la mélancolie, tout ira bien. Leonidas & Ginji


ABORD MISSION !

Difficile de faire plus expressif. Ginji te mitraille du regard. Vraisemblablement inconscient de ses grimaces qui te font doucement rigoler tu le vois s'approcher et garde ta position pour qu'il puisse facilement prendre appuie grâce a tes mains unis. Il suffirait d'une petit poussée. Un petit rien du tout pour que tu le projette en hauteur et qu'il puisse ainsi attraper une branche. Tu ne lui donnes pas véritablement le temps de te dire qu'il est prêt eh hop ! Mais bon, tu n'es pas totalement sadique et une fois que le futur Voltali tient fermement sa branche dans les mains tu le pousses pour qu'il prenne appuie sur une bouture. Ton nez est pointé vers le sommet où tu vois difficilement le Miaouus et beaucoup plus les fesses de Ginji. Tu soupires et te décale de quelques centimètre. Ah ! Enfin. Tu t'aperçois que le Pokemon est plutôt coopératif et cherche a son tour a se sortir de son pétrin tout seul. Pas bête la bête.

Tu sens une tension, un petit, voir gros manque en soit de la part de Ginji et même si tu ne vois pas grand chose, tu peux pressentir l'accident. Instinctivement tu te recules. Tu ne sais absolument pas où le garçon qui sera plus tard l'un de tes amis allé tomber et tu osais espérait que pendant sa chute il ne gesticulerait pas trop. Même pas tu n'as le temps de le rassurer en lui disant un simple «  T’inquiète je te rattrape ! » que le voilà qu'il chute ! Roh et puis merde ! Tes bras se tendent et tu arrives in extrémiste a l'attraper, faisant de ta petit personne un coussin bien désagréable.

Le choc fut plus violent que tu ne l'avais imaginer et ta tête te tourne. Le Miaouss ? A vrai dire tu t'en fou un peu et tu essayes de te relever, en secouant partiellement Ginji qui était resté sur toi. Peut-être s'était-il cognait la tête ?

▬ Hoy, ça va Ginji ? Pas trop cassé ?

Un gémissement, un fin grognement même et tu comprends bien vite qu'il est pas entier. Tss. C'était ton idée... Qu'est que tu peux être con parfois, c'est toi qui aurait du grimper... t'es le plus vieux, t'abuses Leo' sérieux ! Tu te mords les lèvres et t'as bien raison mec, tu la mérites cette petite douleur de merde. Tu inspires et prend sur toi. C'est ta faute, faut assumer. Un poil plus fort, tu arrives a te dégager et finalement, tu lui demande un tout petit effort de rien du tout pour qu'il puisse monter sur ton dos.

▬ Ça va ? J'vais te porter. Dis petite, tes parents ont pas une voiture ou un moyen de transport quelconque pour nous mener a l'académie ?
▬ Cadami ? Ah !

Son Miaouss dans les bras, elle trottine en dehors du parc et tu n'as d'autre choix que de la suivre. Vous marchez à peine cinq minuscules minutes et vous arrivez devant une humble maison à jardin. Elle s'écrit que c'est là, chez elle, et franchement, tu n'en doute pas... Et sur le tapis d'entrée, une armoire à glace. Gigantesque personnage que voilà ! Tu souris timidement et t'approche doucement pendant que la petite fille explique avec une joie partagé le sauvetage de son « Miouss » qu'elle avoue avec des petites larmes aux yeux avoir perdu de vue pendant un court instant.

▬ Mais dites moi les garçons, vous êtes de l'académie ?
▬ Euh.. On est nouveaux, on vient d'arriver mais on a loupé notre bus...

La honte.

(c) Bloody Storm


_________________
selkies mood


Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal Hmtm3bv
kado:
 
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 100
Jetons : 2775
Points d'Expériences : 3887
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal   Dim 23 Mar - 20:51
Ginji Labelvi
      Feat. Leonidas Blackhart



« Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal [FLASHBACK] »


« -Hoy, ça va Ginji ? Pas trop cassé ? »

J'entendais à peine ce que me disait Leo'... Et je suppose que lui non plus n'entendit pas ce que je lui répondis, puisque j'arrivais à peine à remuer les lèvres tellement je me sentais mal. Mon dieu, quelle douleur... Que je me sois cassé un os ou deux ne m'étonnerait pas. Enfin, Leonidas avait quand réussi à me rattraper, je ne pense pas avoir quelque chose de trop grave. Peut-être de beaux bleus pour les jours à venir.
Enfin, toujours sonné, je sens Leo' s'extirper puis me tapoter l'épaule en me disant de me relever... Je crois.. Il me prend sur son dos tandis que je lâchais une grimace de douleur. Il s'adressa à la petite puis se mit en marche. Je commençais à reprendre peu à peu conscience de tout lorsque l'on arrive devant une maison. Leonidas entame alors la discussion avec un homme qui semblait être le père de la fillette...

« -... On vient d'arriver mais on a loupé notre bus... »

Pensant que j'ai suffisamment repris mes esprits, je lance à Leo' :

« -Laisse-moi descendre.... 'Vais tenter de marcher... »

Je posais le pied à terre en grimaçant à nouveau. La douleur était tout juste supportable, mais je pouvais faire quelques pas... En boitant, certes, mais c'est mieux que rien.

« -Euh... Vous allez bien ?
-Gnn... Oui ça va aller, merci... »

Nouvelle grimace. Je repris la discussion comme si de rien n'était.

« -... Donc... Vous avez de quoi nous déposer à la Pokémon Community ?... »

L'homme réfléchit quelques secondes avant de nous lancer :

« -Restez là deux secondes je reviens ! »

L'homme disparut du paillasson. La petite fille qui écoutait attentivement la discussion se dirigea vers nous, Nah dans ses bras.

« -Merki encore ! Ze sais pas ce que j'aurai fait sans mon Miouss ! »

Je me contentais de hocher la tête en lui souriant. Son père sortit de la maison à ce moment-là, une pokéball à la main.

« -Ma voiture est actuellement en révision... Mais lui, il pourra vous aider ! »

Il lança la pokéball au sol d'où jaillit une énorme créature jaune... Un Dracolosse ! Le Pokémon lança un cri assourdissant pour exprimer sa bonne humeur. Si on avait eu cette bête au moment du sauvetage de Nah, je n'aurai pas eu à me casser la jambe...

« -Si vous voulez, je peux vous emmener à votre académie à dos de Dracolosse. »

Je ne pus m'empêcher d'ouvrir grand la bouche... Nous allons monter sur ce truc ? Mais... Mais c'est génial ! Je lançais un « -Ça serait super ! » plein d'entrain, me portant soudainement légèrement mieux. Je me tournais alors vers Leonidas et remarqua qu'il avait fait un quelques pas en arrière.... Ah oui c'est vrai. Merde, j'espère qu'il va pas trop faire le difficile. L'homme semblait intrigué.

« -Qu'est-ce qui ne va pas ?
-Leo' a un léger... Rejet envers les pokémons.
-Oh, je vois. »

L'homme grimpa sur le dos de son pokémon et claqua des doigts... le Dracolosse nous saisit alors, moi et Leonidas, et s'envola aussitôt dans le ciel. J'entendais la petite crier au loin :

« -Aureboir les gens ! »

Le colosse volait vite et nous arrivons à l'académie en même tant que le bus, et cela de la manière la plus classe du monde. Le surveillant ne capta pas tout de suite ce qui se passait, et je fus envoyé aussitôt à l'infirmerie... Quoi de mieux pour achever une journée de galère qu'une suite de piqûre horrible d'une infirmière psychopathe ? Enfin, nous fûmes chacun assigné à un dortoir et pûmes enfin commencer notre scolarité...
Et c'est ainsi que se termina cette journée des plus banals.

FIN

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal   
Un débarquement tout ce qu'il y a de plus banal
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :