On en parle du cousin de Marco Polo ? feat Angel.
Bouddha Socket
Région d'origine : Alola
Âge : 16 ans
Niveau : 14
Jetons : 336
Points d'Expériences : 217
Pokeathlète Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: On en parle du cousin de Marco Polo ? feat Angel.    Dim 10 Fév - 22:36

On en parle du cousin de Marco Polo ?
Bouddha bullait.

Son gros corps immergé dans une grande piscine, battant des pieds et des mains pour se maintenant à hauteur : il s'amusait comme il pouvait, créant de sa bouche une nuée de petites bulles variées et disparates. Blub blub blub. Étrange sensation que cette eau stagnante et au drôle de goût. Le relent de sel et d'excréments de l'océan lui manquait certes, mais il devait l'avouer... La piscine ce n'était pas si terrible.

Aussi et fait inhabituel : aujourd'hui Bouddha ne boudait pas. Il bullait. Attendant sans attendre, les explications de leur professeur quand au pourquoi du comment une quinzaine de garçons s'étaient réunis en maillot de bain dans une grande piscine olympique privatisée - fort heureusement leur professeur était Nahr et non pas Heartnett, ce qui était rassurant pour les garçons.

D'un pas décidé, fier, carré, presque militaire :  le réfèrent noctali arpentait les rebords de la piscine, observant un à un les différents garçons. Prenant des notes et murmurant dans sa moustache. Mensurations, énergie, motivation, vélocité... Tout était compilé dans un tableau tracé à la main qui aurait rendu n'importe qui fou de par sa complexité.

Et non, ça n'avait rien de malsain.

Car le voilà déjà qui se raclait la gorge, énonçant à tous, la raison de leur présence :

- Boooonjour à tous étudiants adolescents de sexe masculins. Je n'emprunterais pas quatre chemins - ce qui en serait physiquement impossible : la pokémon community a eut l'honneur d'être contacté par la FIWP - fédération internationale de water polo - afin de participer aux présélections régionales de la compétition étudiante.

Léon Nahr laissa un temps en suspends, ménageant son effet. La plupart des étudiants affichaient des airs intrigués ou blasés. Bouddha, lui... N'écoutait pas vraiment.

- J'ai donc eu la lourde tâche -dans la mesure où une tâche serait physiquement portable - de sélectionnez les joueurs qui iront fièrement représenter nos couleurs ! À savoir sept d'entre vous.

Le professeur avait tendu fièrement les deux bras, en avant, levant sept doigts comme une illustration pour les plus simples d'esprits.

- J'ai moi même fait une petite présélection qui se base sur les différentes statistiques collectées ... et bien par mes soins. Et après consultation avec notre chère vice-directrice, nous avons décidé de dissiper mes quelques-doutes via un "match sanglant et sans pitié de water-polo" - je cites.

Il se racla la gorge, visiblement assez émoustillé par sa rencontre avec la générale Jackie.

- À votre arrivée, je vous ai remis un bracelet chacun : un bleu ou un rouge. Ce bracelet déterminera votre équipe. Bleu à gauche, rouge à droite. Le bracelet possédant une étoile désigne le capitaine d'équipe. Enfin vous trouverez de votre coté de la piscine, un petit carnet de règles - à assimiler en dix minutes.

Les différents remous de piscine indiquaient avec une précisions affolante, la panique qui s'emparait des garçons : du water quoi ? En dix minutes ? Comment ça "sanglant" ? Bouddha lui continuait de buller dans tous les sens du terme, remontant doucement son bras et admirant son bracelet tout neuf.

Bleu étoilé.

Lui, capitaine d'équipe ? Était-ce vraiment là une bonne idée ? Ce n'était pas vraiment le genre à faire partie d'une équipe tout court. M'enfin, ce n'est pas comme si ça l'intéressait grandement : il haussa les épaules. Nahr avait sans doute remarqué qu'il était bon nageur et à l'aise dans l'eau. Aussi Bouddha nagea jusqu'à l'extrémité de la piscine, feuilleta un moment le carnet - allait t'il vraiment retenir tout ça ? Et se présenta -aussi succinctement que possible- à ses coéquipiers.

Au bout de dix minutes : un bruit de sifflet - strident et haut perché vint rebondir contre les parois de la piscine. La voix de leur professeur suivit rapidement.

- Capitaines ! Saluez vous !

Bouddha souffla - ne pouvait t'on pas le laissez tranquillement bullez ? Brassant jusqu''au centre de la piscine, il tendit la main à son adversaire et...

ATTENDEZ UNE MINUTE.

Il connaissait ses yeux perçants et ses cheveux de neige, mais à aucun moment, il n'avait pensé pouvoir le croiser. Ici, à l'académie.

-Angel ? Tu fais quoi ici ?

Angel Thomas. Fils de Capucine Puawai et d'un autre (un abruiti qui travaille dans un zoo, si vous demandez à Bouddha) soit l'une des cousines de papa. Bouddha connaissait Angel et bien... depuis toujours, il le voyait quoi... Une fois par an ? Une fois tous les deux ans ? Bouddha lui avait appris à faire du surf, et Angel lui avait appris à jouer au foot. Rien d'extraordinaire, ils n'étaient que cousins par à un certain degré, assez éloigné en fait. Des fois Angel allait voir la famille de Bouddha à Alola et de temps à autre, on organisait un grand voyage où Bouddha suivait sa famille à... Adala.

ATTENDEZ UNE MINUTE.

C'est pour ça que le nom d'Adala ne lui ai pas était inconnu alors qu'il est nul comme un rien en géographie. Et c'est pour ça qu'il n'avait pas passez les premiers jours à se perdre : il connaisait déjà Adala. Il y venait en "vacances" - mais Alola restait mieux.

Abruti résonna dans sa tête.

Alors Bouddha secoua son crâne, demandant poliment et pour la millième fois à 203 ne pas utilisiez la télépathie sur lui. Et d'abord, où est-ce qu'elle était ? Dans les vestiaires ?

- J'avais complètement oublié que vous viviez sur Adala, si je m'en était souvenu avant, je...

L'alolien fut coupé par trois claquements de langue, et un regard noir de Léon Nahr.

-Pas le temps pour les frivolités : que le match commence !

Outch. C'était brutal - même pour quelqu'un comme Bouddha qui aurait pu se mettre à bouder pour moins que ça. Aussi, Bouddha serra la main de son cousin et nagea jusqu'à son poste : celui de gardien pour le moment, selon la stratégie qu'il avait mis en place - mais ça risquait de changez si Angel jouait face à eux. Quand ils étaient enfant, dés qu'Angel s'approchait du but de foot, il marquait. Pour le bloquer, il fallait jouer sur la défense, le tacle, car ses tirs étaient redoutables... Bouddha avait l'avantage de la carrure, depuis toujours. Il fallait en jouer si il voulait battre son cousin.

Et il le voulait.
Terriblement.
Plus que tout.

C'était comme ça, depuis toujours : Bouddha et Angel était en permanente compétition. Pour tout ou rien : le plus rapide, celui qui escaladait le plus haut, celui qui soulevait le poids le plus lourd... Angel gagnait légèrement plus de fois que Bouddha, mais les deux cousins ne savaient pas encore...

Qui était le meilleur en water polo ?




Ouah, suspense. Commenta ironiquement 203.


Angel Thomas
Région d'origine : Adala
Âge : 14 ans
Niveau : 3
Jetons : 498
Points d'Expériences : 37
Pokeathlète Novice
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: On en parle du cousin de Marco Polo ? feat Angel.    Lun 11 Fév - 23:01



Angel se glisse dans l'eau comme un reptile et disparaît pendant quelques secondes avant de réapparaître deux mètres plus loin. Il secoue sa tête pour retirer l'eau dans ses cheveux avant de se retourner pour faire face à son professeur référent, Léon Nahr. Il l'observe faire les cent pas. Le garçon reste immobile dans l'eau, seule ses jambes bougent d'avant en arrière, chacune leur tour, pour lui permettre de garder la tête hors de l'eau.

L'adolescent n'est pas là depuis longtemps dans l'académie mais on dirait que ses prouesses physiques lui offrent déjà des opportunités, pour son plus grand bonheur. Comme l'explique le professeur d’athlétisme, il est là car la Fédération Internationale de Water-Polo a contacter la Pokémon Community pour participer à la compétition étudiante et ce cher Nahr doit donc sélectionner les sept élèves qui pourront prétendre à faire partie de cette équipe. Il a fait une présélection, et cela a réellement surpris Angel d'en faire partie. Il est assez fier, il l'avoue. Avec son air sérieux, il finit d'écouter les instructions de son professeur.

Un match pour les départager. Aucun problème. Le garçon connaît déjà les bases de ce sport, cela ne devrait pas poser de soucis. Il regarde son poignet: rouge avec une étoile. Un sourire en coin apparaît sur son visage. Capitaine d'équipe, en plus de cela. Que demande le peuple. Il se dirige vers le petit carnet de règle et le survole. Simple: 7 joueurs par équipe, 4 fois 8 minutes séparés de quelques minutes de pause. Le but ? Marquer.

Il repart en arrière pour voir qui sont les membres de son équipe, juste histoire de connaître leur visage. Pas le temps pour papoter et leur demander ce qu'ils ont mangés à midi -de tout façon, il en a strictement rien à faire- le sifflet de Nahr résonne dans le complexe aquatique.

Le match va bientôt commencer. Les deux capitaines se salue. Mais. Comment son adversaire connaît-il son nom ? Il hausse un sourcil.

« Bouddha ? » dit-il, pris de court.

Son cousin. Ou petit cousin éloigné. Devant lui. Un petit sourire s'affiche sur son visage: ils vont devoir s'affronter. Angel ne savait pas que Bouddha se trouvait aussi à la Pokémon Community. Ou peut-être qu'il lui en avait vaguement parlé, il ne s'en souvenait juste plus. Ils se serrent la main, sous le regard sombre de leur professeur quand aux paroles du brun. Oui, pas le temps pour les frivolités. Angel recule rapidement pour se mettre à son poste: le joueur pointe. Celui qui est au centre du demi-cercle de ses coéquipiers, celui qui récupère la balle, celui qui tire.  Le poste le plus complexe, en somme et.. oh. Devinez le gardien en face ? Bouddha, bien évidemment. C'était prévisible. Ce sourire malicieux ne peut se décrocher du visage de l'Adalien. Une certaine compétition a toujours existé entre les deux cousins et Angel a la fierté de dire qu'il est légèrement plus meilleur que l'Alolien. Maintenant à savoir lequel allait remporter ce match.

Le coup de sifflet retentit. Première 8 minutes de jeu. Angel nage à toute vitesse vers la balle au centre de la piscine. Il la récupère avant le joueur d'en face et fait immédiatement une passe à son coéquipier juste derrière. La balle se déplace de joueur en joueur. Elle se fait interceptée plusieurs fois par l'équipe adverse. Elle tente de marquer deux fois un but. Un échec. Enfin, le garçon récupère la balle alors qu'il n'est qu'à trois mètres de Bouddha. Il lui lance un regard emplit de défi. Il tire. De toutes ses forces, avec toute sa volonté. En poussant un cri pour se donner encore plus de courage. Faites en sorte qu'elle passe. Angel meurt d'envie de voir la tête dépitée de son cousin.

©BBDragon
On en parle du cousin de Marco Polo ? feat Angel.
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Outils de modération :