[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 62
Jetons : 3175
Points d'Expériences : 1903
Todresseur Spé. Type
Sujet: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Mer 27 Mar - 19:19

Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée

ft. Ginji Labelvi
[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO
♫ Un conseil, cliquez pas ♫
Défendre le type feu.

Une mission simple au premier abord, mais qui demande beaucoup d’énergie. Vous me demanderez surement comment je peux défendre le type feu ? C’est très simple, je vais tenir un stand à ce sujet au Bâtiment des Arts de Nuevo. Suite à la parution d’un film, que je n’ai pas du tout voulu aller voir, et qui ne me fait clairement pas envie, ils ont décidé de faire une exposition en invitant des spé type. Et deveniez qui est l’une des seuls spés feu de l’île ? C’est moi.

Bon en soit ça ne me dérange pas de présenter le type dans lequel je me suis spécialisée, si je peux permettre à d’autres personnes de comprendre qu’un pokémon feu ne risque pas de tout brûler dans la maison, et que je peux les faires aimer ces pokémon, je ne dis pas non. Ce qui me dérange, c’est que j’ai été prévenu trois jours en avance !!! Il est là le problème. Comment voulez-vous que l’on fasse correctement notre travail en si peu de temps, c’est juste impossible. Encore ça aurait été un petit exposé à faire dans un amphi, ça n’aurait pas posé de vrai problème…Mais là il s’agit de tenir un stand au milieu d’une salle comble…Un STAND ! Non mais ils pensaient à quoi les organisateurs ? Qu’on savait d’avance ce qu’on allait faire à notre stand ? Que toutes les spés type ont réfléchi à ça en choisissant cette voie ? Je commence sérieusement à en douter.

Enfin le fait est que j’ai dû me démerder pour trouver des idées de stand en trois jours, en plus des cours, et me débrouiller pour obtenir tout ce dont j’avais besoin. C’est donc avec Ama qui transporte le matériel que je m’installe tranquillement au stand qui m’est réservé. Pour le trouver on m’a dit : ‘’C’est simple, vous suivez la ligne blanche jusqu’à tomber sur le symbole du feu’’. Et je dois avouer que c’est assez simple à trouver finalement. Je jette un coup d’œil sur le stand en face, le spécialiste n’est pas arrivé et…il s’agit du stand du spé Electrik. Manquerais plus que ce soit Ginji que j’ai en face de moi, ça serait vraiment amusant. Enfin je ne suis pas prête de voir qui sera mon voisin d’en face, je suis arrivée avec une heure d’avance sur l’heure d’arrivée des exposants.

Je regarde le matériel mis à ma disposition, deux tables, cinq grilles pour accrocher mes photos et images explicative, des pierres et du petit bois (qui sait ce que je vais faire avec), et pour finir une bonne dizaine de coussins…c’est parfait tout ce que j’avais demandé en matériel est là. Je regarde mon pokémon feu qui attend la suite avec impatiente.

-Bon ba on a plus qu’à monter ce stand.

Il approuve d’un jappement avant de…s’asseoir pour me regarder faire car de toute façon il ne peut pas vraiment m’aider à mettre les choses en place. Je commence d’abords par faire la structure de base de mon stand. Les cinq grillent se retrouvent toutes en arc de cercle dans le fond, et les deux tables sont alors placée de chaque côté, dans le prolongement des grilles. Je place les pierres en cercle au milieu du stand, et je place le petit bois que l’un de mes pokémon feu n’ait plus qu’à l’allumer quand les visiteurs seront présents. Bien entendu pour que ce soit plus convivial, je place les coussins en arc de cercle autour du feu, histoire que l’on puisse plus facilement échanger alors que j’utiliserai mon arme secrète. J’ai bien entendu mis un extincteur à proximité au cas où les choses dégénèreraient avec l’un de mes voisins, on n’est jamais trop prudent.

Bon maintenant que la structure est en place, on peut mettre la déco. Je sors de la caisse qu’Ama transportait, une grande pochette d’où je sors toutes les photos et image que j’accroche aux grilles du fond. (Pour les trois du fond qui veulent savoir comment mon Arcanin a fait pour transporter cette boite, elle est sur roulette, il a juste eu à la tirer). Parmi ces photos, la moitié porte sur les pokémon de mon équipe, les mettant en scènes dans différentes situations de la vie de tous les jours, comme par exemple mon Dracaufeu qui dort au milieu de ma chambre, avec Moegami sur son ventre, Ama en plein combat, Astrega en train d’allumer un fourneau, Hestia en train de me réchauffer dans la neige…Tout pour prouver que les pokémons feu sont bien utiles au quotidien. Bien sûr à cela ajouter quelques images tirées de mes sujets de spécialités que j’ai déjà faits, et qui expliquent un peu plus de chose sur le type feu. Rajoutez à ça des répliques de badge des champions de type feu, ainsi que des photos d’eux sur les tables, et deux trois autres accessoires propres au pokémon de type feu, et vous obtenez un magnifique stand porté sur mon type de prédilection. Bon il ne reste plus qu’à attendre les visiteurs et...

HO NON !!!!! Par Ho-oh, l’ingrédient principal de mon arme secrète n’est pas là !!!

Ils l’ont oublié ! J’y crois pas ils vont m’entendre à l’accueil

C’est au pas de course que je retourne à l’accueil du bâtiment pour récupérer le nécessaire qui manque à mon stand. Et après de vingt loooooooongues minutes d’attente, j’obtiens enfin ce dont j’ai besoin. Avec Ama nous revenons à notre stand, mais mon pokémon accélère le pas, et je ne mets pas longtemps à comprendre pourquoi quand je vois qui a investi le stand en face de moi. Je dépose rapidement mon arme secrète à l’abri des regards, avant de reporte sur un jeune homme aux cheveux bruns que je connais bien maintenant.

-Tu avais raison, nous en sommes pas du même côté de la ligne cette fois…Ginji

Ginji Labelvi.

Mon rival.

Je sens que cette mission va être bien plus intéressante que je ne le pensais au départ…j’espère juste que ça ne dégénérera pas trop.



_________________
 
You can never
turn back


[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 4067
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Jeu 28 Mar - 23:29
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La foudre embrasée »

La cible vole en éclat.

Je me décale sur le côté pour éviter de justesse de me prendre un de ses éclats. Flegmatique, je me retourne, et observe le morceau de bois choir un peu plus loin. Puis à nouveau, je fixe les restes carbonisés du mannequin d’entraînement, et me gratte le sommet du crâne.

« -Bon…  »

Je croise les bras, et regarde tour à tour Ectoplasma et Lucifer.

« -Ça n’aura pas été évident, mais je crois qu’on est bon.
-Plasma… !
-DRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! »

Le ricanement fantomatique et le hurlement féroce sont tous deux accompagnés d’émanations spectrales et crachats de flammes. Ils n’auront pas été faciles à gérer, ces deux là, mais je pense que l’entraînement arrive enfin à son terme.  

Pourtant sur le papier, le coaching n’avait rien de bien compliqué. Améliorer le potentiel d’Attaque Spécial des deux Pokémon… Je l’ai déjà fait, et je sais parfaitement comment m’y prendre. Faire répéter successivement les différentes capacités des créatures pour renforcer leur maîtrise, et alterner avec des exercices pratiques de réduction de l’espace de précision pour condenser la puissance en un point. Le tout accompagné de mes traditionnelles boissons nutritionnelles… Milk-shake façon Ginji, concentration Att. Spé. ! Un simple mélange à base de Noigrumes Bleus, Baies Pitayes, et tout un tas d’autres trucs, parfait pour stimuler les capacités mentales des Pokémon.

Non, je vous le dis, sur le papier, j’étais parfaitement capable de gérer…

Mon erreur a été de croire que mon tout premier coaching en compagnie d’un Aligatueur et d’un Léviator hargneux ne pouvait pas être plus désastreux.

Entre Ectoplasma et son tempérament facétieux, et Lucifer et son mauvais caractère, j’en ai passé des sales moments ! Autant Ali et Sheitan étaient parfaitement capables de se tenir une fois sermonnés, autant ces deux là… Je soupçonne l’Ectoplasma de Paul d’avoir surtout profité de la présence du Dracaufeu de Yuna pour se permettre quelques écarts – non parce que, clairement, Lucifer ne l’a pas poussé à l’obéissance.

Plus ça va, et plus je réalise à quel point j’ai eu de la chance avec mes propres Pokémon…

Au moins, cette histoire est réglée, et c’est tout ce qui importe désormais. Après avoir félicité les deux pensionnaires, je les rentre donc dans leurs Pokéballs respectifs et les range dans mon sac, pour ensuite grimper sur le dos de Sharon.

Avec la fin de l’hiver et l’arrivée du printemps, le sommet du Mont Skiddo a repris des teintes bien plus joyeuses, et bien qu’il y fasse encore frais, plus besoin d’énormes doudounes et bottes. S’entraîner là-haut est devenu bien plus agréable malgré les déconvenues su-cités, et je compte bien en profiter durant les prochaines semaines ! A part le doyen de temps à autres, je n’ai jamais rencontré qui que ce soit, là-haut, et pouvoir ainsi s’éloigner de la civilisation est extrêmement agréable.

Mais pour l’heure…

« -Vas-y, Sharon ! Direction le centre-ville !
-PTERAAAA ! »

Après avoir battu des ailes, elle prend son envol.

Je rendrai les Pokémon à leurs propriétaires qu’en fin de journée. Là, de suite, j’ai surtout intérêt à me dépêcher de rallier le Bâtiment des Arts… J’ai un stand qui m’attend !

Il semblerait que mon intervention durant son cours de Communication ait suffisamment marqué Andreas pour qu’il m’ait réservé un emplacement. Les expositions tournées autour des affrontements ne sont pas son dada, mais en tant que visiteur régulier du complexe culturel, il n’a pas manqué cette annonce pour la convention autour des différents types de Pokémon… Et il pense que ma « fabuleuse et électrique passion intérieure » a besoin d’être extériorisée AUTREMENT que via ses cours.

J’aime beaucoup parler des Pokémon Electrik, donc même si ça me parasite toute une journée et que j’ai été contraint de remettre mon entraînement à très tôt le matin, je suis plutôt enthousiaste à l’idée de m’y rendre. La plupart de mes affaires sont déjà sur place, d’ailleurs… Je n’ai pas attendu la veille au soir pour préparer ma plaidoirie, croyez-moi !

Alors que nous volons, je gonfle toutefois les joues d’un air contrarié.

« -C’est dommage que Léo ait refusé de me confier son téléporteur défectueux pour transformer les gens en Pokémon… Il n’y a pas meilleure façon de comprendre les types Electrik que d’en devenir un ! Franchement, je ne vois vraiment pas ce qui lui posait problème... »

C’est vrai, quoi ! Qu’est-ce qui aurait pu mal se passer ? Vraiment, je ne pige pas...

Après quelques minutes, Sharon se pose en fanfare au milieu de la rue. D’un bond, j’atterris au sol, et la congédie d’un mouvement de la main.

« -On se voit ce soir ma grande !
-RAAAAAAAAAAA ! »

Sous le regard circonspect de certains passants – et d’autres totalement blasés – Sharon reprend son envol, pendant que je pénètre à l’intérieur du Bâtiment des Arts en quatrième vitesse. Mon badge d’exposant, il est là, l’entrée des artistes, elle est là, et mon stand… Hop ! Le voila !

Pour l’instant, il n’y a que la table qui est recouverte d’une nappe jaune et frappée d’une icône de foudre blanche, et derrière, tout un tas d’affaires rangées dans des cartons. Quelque peu pressé par le temps, je ne prends même pas la peine de jeter un coup d’œils aux stands des autres types : la convention ouvre dans une trentaine de minutes à peine, nous n’avons pas de temps à perdre !

« -Allez ! Sortez ! »

Poc poc poc poc. Le bruit d’ouverture des Pokéballs se répercute dans les environs le temps de sortir l’intégralité de mes Pokémon de type Electrik. Ca en fait… Beaucoup. Vingt-quatre, exactement ! Dans certaines régions Pokémon, je serai en infraction ! Quatre fois ! Heureusement, la législation dans les archipels est moins sévère que sur le continent.

Une fois tout le monde à l’extérieur, je tape vivement dans mes mains pour un court debrief.

« -Hop hop hop ! On fait comme on a dit. Des tas de gens vont venir pour en apprendre plus sur chacun d’entre-vous, donc soyez gentils et avenants avec tout le monde ! Si tout se passe bien, promis, on fêtera ça comme il se doit en rentrant ! » je prends le temps de balayer mes compagnons du regard pour m’assurer qu’ils ont bien assimilé le principe, et lève les deux poings « Parfait ! On y va ! »

La première étape consiste à simplement sortir le matériel des caisses. Ce sont les grands Pokémon bipèdes comme Oz, Zelf, Mjöllnir ou Thoron qui s’avèrent surtout utiles pour ce genre de tâche. Goldfroy aussi aurait pu s’avérer efficace, mais pour l’occasion, j’ai accordé à lui et Arlo un congé digne de ce nom ! J’ai confié les deux Pokémon Roches à une pension le temps de la convention, afin qu’au lieu de bêtement rester à l’écart, ils se reposent et profitent de leur journée.

L’arrière de mon stand se découpe en quatre sous-parties. Pour la première, mes Pokémon et moi avons prévu un court espace où Lucina, Châtaigne, Thoron et Shy pourront permettre aux intéressés de grimper sur leurs dos et tester le confort du transport à dos de Pokémon Electrik. L’idéal aurait été de pouvoir pratiquer de véritables courses en extérieur, mais les organisateurs ont jugé ça trop compliqué à encadrer, donc il faudra se contenter de les monter à cru. Shy, plus petit que les autres, sera surtout là pour les enfants, et est également celui que je garderai le plus à l’œil du fait de sa timidité maladive, couplée à la turbulence dont pourront faire preuve ses cavaliers. Il n’est pas du genre à balancer tout un tas de décharges électriques et d’épines en cas de panique, mais ça ne m’empêchera pas de le retirer si jamais il s’avère trop anxieux.

Pour la seconde, nous avons bêtement amené un sac de frappe et une table où mettre à l’épreuve la force de mes Pokémon. Les dresseurs pourront, s’ils le souhaitent, opposer leur poigne ou celle de leurs compagnons à Punch, Zelf et Mjöllnir, qui seront ravis de pratiquer un bras de fer en un contre un. Pour cette activité là, j’ose espérer qu’aucune personne suffisamment inconsciente se risquerait à les affronter sans avoir la force nécessaire… Mais mes Pokémon ne le sont pas, eux, et sauront doser leur propre poigne en conséquence.

Ou à défaut, les battre en toute délicatesse.

La troisième partie est une table, plus grande que la précédente, et sur laquelle sont disposés des tas de bricoles. Petits circuits électriques, pièces de tissus et mêmes quelques baies : tout est là pour montrer diverses applications des capacités des Pokémon Electrik au quotidien. Webble, Tobby, Thibault, Obbyt, Spark et l’ensemble de mes Motisma seront là pour assister les visiteurs et leurs faire toutes sortes de démonstrations.

Et finalement, la quatrième zone n’est rien de plus qu’un rassemblement de quatre poufs, où les gens pourront se poser et câliner mes joyeux volontaires : Euphie, White Lady, Harissa, Meg, Soul, et surtout, Oz. <3

« -C’est non.
-Maiiiiiiiiiiiiiiiis, allez ! Tu es si doux et si fluff et tes joues sont si squishies… * pouic pouic pouic * Aaaah, il y a même une odeur de sucré qui s’en dégage quand on les pince...
-... »

Alors que mon Raichu d’Alola s’est avancé pour s’opposer à mon merveilleux projet, je n’ai pas pu m’empêcher de pincer ses petites bajoues.

Et je suis tellement absorbé par leur douceur que je manque complètement le regard assassin qu’il me lance.

« -Ginji ?
-Oui ? »

… ?!

A peine les yeux d’Oz se sont-ils illuminés d’une lueur violacée que je sens mes pieds décoller du sol, et patauger dans le vide. Après qu’il ait commencé à me faire léviter, je m’agite vaguement dans l’espoir de pouvoir m’accrocher à quelque chose, paniqué.

« -O-Oz ?! A quoi tu joues ? »

En guise de réponse, il m’adresse un magnifique et adorable sourire innocent.

« -Crève. <3 »

Et je vole au travers de mon stand.

Je viens m’écraser comme une crêpe devant ma table, au milieu de l’allée. Complètement sonné, je mets quelques secondes avant d’émerger, et gonfler les joues, vexé.

« -Pff, aucun sens de l’hum-Beuarg ?! »

Quoi encore ?! Quelle est cette chose gluante et baveuse qui vient de me passer sur le visage ?! Alors que je suis toujours au sol, je lève les yeux pour tomber nez à nez avec… Un Arcanin, qui a l’air drôlement heureux de me voir, en vue des nombreuses léchouilles qu’il me donne.

Au même moment, une voix émane de la silhouette postée juste derrière.

« -Tu avais raison, nous ne sommes pas du même côté de la ligne cette fois… Ginji. »

J’écarquille les yeux en la reconnaissant... Puis fronce les sourcils par compétitivité.

« -Yuna Akabara… Euh, Frostheart !… Ma Némésis de toujours… Dis moi, c’est toi qui as énormément grandi, depuis la dernière fois, ou… ? Ah ! Si je me relevais, ça aiderait pas mal... »

Après avoir attrapé sa main, je me redresse, et aussitôt après, en profite pour la prendre dans mes bras.

« -Je ne savais pas que tu venais ! Mais euh, l’accès aux visiteurs est déjà ouvert… ? »

C’est alors que mon regard se pose sur le stand juste derrière elle.

Et que je comprends l’ampleur de la situation.

Je m’écarte aussitôt de notre étreinte, et la dévisage avec une lueur de défi.

« -Hmpf ! Je vois qu’effectivement, le destin nous oppose une nouvelle fois… Et bien, puisqu’il en est ainsi… ! »

Je fourre ma main dans mon sac, et lui tends une Pokéball.

« -Tiens ! C’est Lucifer ! J’ai fini son entraînement ce matin-même ! »

Elle attrape, et je m’éloigne en agitant vivement la main.

« -Bonne chance pour ton stand ! Et que le meilleur gagne ! ♪ »

… Hein ?

Comment ça, ce n’est pas une compétition ?

EH ! NOUS SOMMES DES DRESSEURS ET NOS REGARDS SE SONT CROISES !

DONC, DES LORS…

C’EST UNE COMPÉTITION.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 62
Jetons : 3175
Points d'Expériences : 1903
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Ven 29 Mar - 14:25

Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée

ft. Ginji Labelvi
[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO
♫ ♫
Bien entendu, c’est Ama qui a le premier repéré le spé electrik. Je suis en train de me demander si c’est vraiment mon Arcanin, et pas celui de Ginji à force. Enfin, après une petite séance léchouille made in Ama, mon rival reste au sol et reporte son attention sur moi. Je ne relève pas la confusion qu’il fait sur mon nom de famille, en même temps il m’a toujours connu sous le nom d’Akabara, je ne peux pas lui en vouloir de confondre les deux.

Il prend un air sérieux, un air de défi, mais ça ne l’empêche pas de me prendre dans ses bras une fois qu’il est debout. C’est ce que j’apprécie chez Ginji, il me considère enfin comme une rivale digne de ce nom, mais ça ne nous empêche pas d’être ami. J’ai déjà vu des rivaux qui ont laissé la compétition dégénérer, et ils en sont venus à se haïr et se faire des crasses dans le dos…ce que je ne tolère pas. Heureusement que ce n’est pas le cas entre le Voltali et moi, la preuve, on s’entend plutôt bien car on a réussi à vaincre Ace et Pervenche grâce à notre travail d’équipe.

Mais aujourd’hui nous ne sommes pas du même côté, et ce qui devait être une simple présentation va finir par se transformer en véritable compétition entre Ginji et moi. Enfin pour le moment, il sort une pokéball de son sac et me la tend, il s’agit de celle de Lucifer que j’ai confié au coach il y a un peu plus de deux semaines. Un faible sourire apparait sur mon visage alors que je saisie la pokéball, qui s’ouvre toute seule à peine elle atterri dans mes mains, libérant mon Dracaufeu noir.

-Merci Ginji, j’espère qu’il n’a pas posé trop de problème.

Mon chromatique vient frotter sa tête contre mon bras, réclamant toute mon attention. Je le caresse donc pour pas qu’il se décide à mettre le feu au bâtiment. Mais au vu de sa réaction, je pense que mon pokémon n’a pas mené la vie facile à mon ami. Si ça avait été le cas, il aurait été fier, mais là en me réclamant des calins, il vient lui-même d’avouer sa faute. Il semblerait que je ne saurai le fin mot de cette histoire que plus tard, quand j’aurai un moment calme avec Ginji, car il est déjà en train de repartir, agitant la main et me souhaitant bonne chance pour aujourd’hui…

-Bonne chance à toi aussi.

C’est lui qui va en avoir besoin, je n’ai pas l’intention de le laisser gagner, le type feu est suppérieur au type electrik et je vais lui prouver. Je ne peux pas le faire sur le terrain, Ginji a encore trop d’avance par rapport à moi sur ce domaine, alors je dois gagner aujourd’hui. Je fais un signe de tête à Lucifer et Ama, avant de retourner sur mon stand qui est presque prêt. Il manque plus qu’à ramener ma petite troupe, et je n’ai plus qu’une dizaine de minute pour donner les dernières consignes à tout le monde. Je libère mes neufs pokémon feu restant, qui poussent tous un cri de joie en arrivant sur le stand.

-Bon les amis, c’est le moment. Tout le monde se met en place, et je vous demande d’être gentil avec les visiteurs. Je ne veux pas à avoir à sortir un extincteur pour éteindre un gamin qui vous a tiré les oreilles où la queue, je me suis bien fait comprendre ?

Tous acquiescent et se mettent en place. Hestia se met sur le coussin que j’ai placé sur la table de gauche, à côté de l’œuf que ma sœur m’a donné. Il bouge pas mal ces derniers temps, et j’aimerai bien qu’il éclose aujourd’hui, ça me permettrait d’expliquer aux visiteurs comment s’occuper d’un nouveau-née de type feu. Car oui, je ne sais pas exactement ce que c’est comme pokémon, mais je sais d’avance que c’est un pokémon feu, ma sœur a vendu la mèche .

Ama et Lucifer se sont placés de chaque côté du stand, pour attirer les curieux. Lucifer grâce à sa couleur noir qui intrique toujours, et Ama parce que…ba c’est un Arcanin, et les Arcanin c’est fluff, adorable et tout le monde veux les caresser. En plus en étant à l’entrée du stand, ils vont aussi dissuader les gamins indisciplinés de venir nous embêter.

Astrega de son côté s’est assise à côté du petit feu de camp que j’ai placé au milieu, c’est elle qui va veiller dessus, et comme ça je peux facilement avoir un œil sur elle. Ça m’évitera de devoir la chercher au-dessus d’un meuble parce qu’elle veut refaire un assaut ninja.

Moagami ma Poussifeu s’est assise sur le dos de mon Chartor, ce qui ne le dérange pas du tout, je ne suis même pas certaine qu’il la sent sur son dos. Heureusement que j’ai réussi à la faire travailler sur sa timidité…mais je reste attentive au moindre problème, histoire qu’elle vienne se réfugier dans mes bras.

Mon Volcaropod est quelque part dans son monde, il a le regard dans le vide et réagit avec quelques secondes de retard, comme d’habitude. Je pense plus que ce sont les scientifiques qui viendront le voir, car je vois mal un enfant venir le caresser.

J’espère sincèrement que des personnes iront voir Deva, sinon je sens qu’elle va mettre le feu à la baraque. Elle est si imbue d’elle-même que j’ai dû mettre un miroir même sur le stand…Si les gens ne trouvent pas son numéro magnifique, ils le trouveront peut-être suffisamment distrayant pour qu’ils s’arrêtent.

Arvak est non loin d’Ama, histoire que les personnes puissent monter leur dos…même si j’ai un peu peur avec mon Ponyta. Non seulement il fait la taille d’un Galopa, mais en plus il est très fier, et je pense qu’il ne voudra pas laisser tout le monde monter sur son dos. Il m’a promis de faire des efforts, mais je veillerai à ce que personne ne le pousse à bout.

Yol est…caché quelques part, je ne sais pas où…Bon je ne me fais pas vraiment de soucis pour lui, il jouera avec quelques personnes…s’il ne leur fait pas faire un arrêt cardiaque avant.

Et pour finir, Athéna et Iffrit sont au coin câlin. Ma Pyroli est suffisamment douce et patiente pour se laisser caresser toute la journée, et Iffrit voudra bien jouer avec toutes personnes lui accordant un peu d’attention.

Bon tout le monde est en place ? C’est parfait j’entends déjà les premiers visiteurs arriver. Je jette un coup d’œil au stand de Ginji, lui aussi a fait sortir son équipe…et ils sont vraiment nombreux. Quand j’y pense, il n’a quasiment que des pokémon electrik, alors que moi j’ai quasiment autant de pokémon feu que de pokémon d’un autre type…Il va falloir que je remédie à ça, et vite. Les minutes passent, et les visiteurs du salon ne sont pas vraiment nombreux, mais bon c’est le matin, et les gens doivent faire la grasse matinée. Un jeune homme s’arrête devant mon stand, et plus particulièrement devant Lucifer, je me rapproche donc de lui, alors que mon pokémon reste droit et fier.

-C’est la première fois que je vois un Dracaufeu de cette couleur…

-Oui, Lucifer est un pokémon chromatique, mais il ne faut pas se fier à sa couleur, c’est une véritable crème.

Pour prouver mes dires (qui ne sont pas tout à fait vrai je l’avoue) mon Dracaufeu vient frotter sa tête contre moi, permettant au jeune homme de le caresser à son tour.

-Vous êtes bien une spécialiste du type feu ?
-Tout à fait

Non ça se voit pas du tout, j’ai juste 11 pokémon feu sur mon stand, mais non je suis une spécialiste eau…Franchement, c’est gens je vous jure, pourquoi pose-t-il toujours des questions évidentes ?

-Vous êtes intéressé par le type feu ?
-Et bien…pour être honnête j’adore les pokémons feu, mais j’ai peur de ne pas savoir les gérer. Ce sont des pokémons assez impulsif voir explosif de ce que j’ai cru comprendre, et ils ne sont pas facilement domptable.

Je regarde le jeune homme en haussant un sourcil mais je le comprends, je me suis posée la même question étant plus jeune. Mais heureusement pour moi, la vérité n’est pas l’exacte copie des rumeurs.

-Je ne vais pas vous mentir, certain pokémon feu ont leur caractère, mais ça vaut pour tous les type de pokémon. Quel que soit la spécialisation que vous choisirez, vous pourrez toujours rencontrer des pokémon difficile, voire impulsif. Mais généralement les pokémon feu sont très calme et affectueux une fois qu’ils ont confiance en vous.
-Et…vous n’avez pas peur qu’il vous brûle ?
-Non pas du tout. Je prévois de quoi soigner au cas où il y a un accident, mais ça ne m’est jamais arrivé. De toute façon comme je le disais, quelque soit le type du pokémon, il y a toujours un risque de se blesser. Par exemple, vous n'êtes pas à l'abris d'une petite châtaigne avec un pokémon electrik, ce n'est pas pour ça que vous allez vous balader constamment avec des gants en caoutchouc.

Le jeune homme semble prendre conscience de mes mots, et je le sens maintenant suffisamment en confiance pour l’enrôler…heu le convaincre que les types feu sont les meilleurs.

-Ce que je préfère avec ce type de pokémon, c’est leur capacité à être utile dans la vie de tous les jours. Prenons l’exemple de Lucifer, c’est très facile de voyager avec lui, mais quand on monte dans les hauteurs du ciel, la température ne grimpe pas au contraire. Mais avec lui ce n’est pas du tout un problème…je dois avouer que depuis que je suis une spé type feu, je crois que je n’ai jamais eu froid.

En ce moment c’est plutôt un argument efficace, la température fait un peu yoyo, et on ne sait jamais comment s’habiller…Oula mais il commence à y avoir du monde sur mon stand, ça commence plutôt bien en fait cette journée.




_________________
 
You can never
turn back


[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 4067
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Lun 1 Avr - 10:25
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La foudre embrasée »

Il ne nous reste que dix minutes pour les derniers préparatifs ! J’ai encore ma propre table à aménager pour accueillir les visiteurs, et on sera bons…

Je pose donc quelques prospectus dessus ainsi que de quoi écrire, puis diverses babioles en lien avec ma spécialisation. ‘Va falloir garder tout ça à l’œil si je veux être certain de ne rien me faire piquer…

Je fais ensuite un dernier tour de stand, et m’assure que tous mes Pokémon sont fin prêts. Une fois que cela est fait, je m’installe derrière ma table, et attends simplement que les premiers visiteurs de la convention arrivent.

J’observe d’un œil intrigué les préparations de Yuna, qui a… Visiblement installé un feu de camp au milieu de son stand. Hmm. Pourquoi pas. I guess. Elle va finir par étouffer, non ? Ou en tout cas, peut-être qu’elle a l’habitude de la chaleur, mais je ne sais pas si les visiteurs qui passeront, eux, oui… Je me demande bien ce qui l’a poussé à faire un tel choix. D’autant que ce n’est pas un peu dangereux, avec la fumée ?

Bah, elle doit savoir ce qu’elle fait. Je détourne le regard pour observer les premier visiteurs rentrer, et attends patiemment qu’ils passent devant nous. Pour l’instant, il n’y a clairement pas foule, mais cela devrait augmenter dans la journée… J’espère. Cela serait dommage d’avoir monté tout un stand pour trois personnes. Au moins, mes Pokémon ne se tueront pas à la tâche…

« -Maiiiis, attendez-moi ! »

Mon attention est attirée par une fillette, qui court après deux autres enfants, vraisemblablement de son âge. Ses deux amis ne font que jeter de vifs coups d’œil à tous les stands alentours, sans réellement prendre le temps de s’arrêter sur l’un d’eux.  

« -Oh ! Et là-bas, regarde ! Un Kangourex !
-Et lui, c’est qui déjà ? "Çamarche", ou quelque chose comme ça ?…
-Mais non, t’es bête ! C’est Carmache !
-Pfeuh ! C’est toi qu’es bête ! » son regard s’arrête sur mon stand « Ah ! Et là-bas ! Il y a un Pharamp ! »

Ils accourent jusqu’ici, et je me lève de ma chaise pour les accueillir. Je m’agenouille légèrement pour être à leur hauteur, et les salue.

« -Bonjour vous trois. Vous venez découvrir des Pokémon ? »

Ce sont le garçon et la fille qui courent partout qui répondent les premiers.

« -Oui !
-Nos parents ils disent qu’on est trop petits pour avoir des Pokémon !
-Alors on est venus ici pour apprendre plein de trucs sur eux !
-Comme ça, ils verront qu’en fait, on est déjà de trop bons dresseurs !
-Et ils seront obligés de nous en donner ! »

Je rigole, alors que la gamine à la traîne prend enfin la parole pour sermonner ses deux amis.

« -Mais vous ne faîtes que passer devant tous les Pokémon ! On n’a pas le temps de bien les regarder... »

Le garçon gonfle les joues, et l’autre fille croise les bras.

« -Ouais mais les grands ils disent que des trucs ultra sérieux.
-Ouais. Même qu’on comprend jamais rien... »

Je me redresse, et attrape trois feuilles sur la table, que je leur tends.

« -Et ça vous dit, de faire un jeu rigolo ? Regardez, c’est un quizz pour déterminer quel Pokémon Electrik vous êtes. C’est simple, il suffit de cocher les cases, et compter le nombre de symbole que vous avez à la fin... »

Le regard des deux surexcités paraît s’illuminer.

« -Oh ouais !
-Trop cool ! »

Ils attrapent les feuilles, et je leur donne un crayon chacun. Alors qu’ils s’installent à même le sol pour remplir leur questionnaire, ils continuent de discuter.

« -Tu vois, je savais qu’il fallait venir ici ! Quand ce n’est pas un adulte qui tient le stand c’est plus drôle ! »

Je sens comme une flèche me transpercer le cœur. Comment ça, « pas un adulte » ?!… Je soupire en prenant conscience de la différence de taille entre moi et la majorité des exposants, tandis que derrière, les ricanements d’Oz et Harissa retentissent. Je leur jette un regard blasé, et déjà, les enfants se relèvent.

« -Trop bien ! Je suis Luxray !
-Bah moi c’est mieux ! Je suis Elecsprint !
-Pfeuh, n’importe quoi ! Regarde, c’est marqué que Luxray il est plus fort !
-Ouais mais Elecsprint il est plus rapide !
-...
-Et toi ? T’as eu quoi ? »

Face au silence de leur amie, ils viennent s’enquérir de son résultat, mais elle paraît réticente à le donner.

« -Je suis Limonde...
-… Hein ? Qui ?
-Le truc qui grimace, là ?
-… Oui…
-Pouah ! C’est trop nul ! »

Je les dévisage un à un, perplexe.

« -Pourquoi vous dîtes ça ?... »

Le garçon hausse les épaules.

« -Bah il est pas aussi classe.
-Et il n’a pas l’air très fort...
-... »

Je me redresse, et me retourne.

« -Soul ? Tu peux venir ? »

Le Limonde génère une courte énergie statique juste en dessous de lui, et vient flotter tranquillement jusqu’à nous. Il se pose au milieu des enfants, et à nouveau, je m’accroupis.

« -Je vous présente mon Limonde. On ne dirait pas comme ça, mais sa peau est ultra résistante ! Si vous voulez, vous pouvez grimper dessus.
-Hein ? Il peut nous porter ? »

J’acquiesce.

« -Bien sûr. » je tends ma main à celle qui a eu le Pokémon Piège au test « Tu veux essayer ? »

Bien qu’intimidée, elle finit par délicatement saisir ma poignée, et pose un pied sur Soul. Le Pokémon ne réagit tout simplement pas, et lorsqu’elle est totalement grimpée dessus, je lui dis de fermement se tenir à moi. Ce n’est qu’à ce moment là que Soul entreprend de décoller, et s’élève au dessus des deux autres enfants, avec une lenteur suffisante pour que je puisse maintenir la fillette tout du long.

« -Wow ! Je flotte !
-Ouah ! Mais comment il fait ?
-Ses ailes sont trop petites pour voler ! »

Soul redescend tranquillement à terre, et laisse l’enfant redescendre, qui d’ailleurs me lâche.

« -Grâce à l’électricité. Et ce ne sont pas des ailes, mais des nageoires. Car il peut aussi aller dans l’eau ! »

Je fourre ma main dans mon sac, et en tire un petit badge, que je leur montre.

« -Vous voyez, ça ? C’est le Badge Plaine, que la Championne Blanche m’a donné après que mon Limonde ait battu son Ecremeuh. » je lève un doigt pédagogue, et souris « Limonde est un Pokémon calme, très patient, et surtout, plein de ressources ! Il peut flotter, nager, supporter de très gros poids, et plein d’autres trucs. Soul a aussi remporté une course pendant une compétition sportive, pour vous dire ! »

Je fais un clin d’œil à la fillette.

« -Tu peux être très heureuse d’être tombée sur Limonde. Cela veut dire que toi aussi, tu es plein de ressource, et capable de grandes choses. »

Les yeux de ses deux amis brillent d’admiration.

« -Ouah ! La chance !
-Ouais ! Moi aussi, je veux un Limonde ! Et  comme ça, je pourrai gagner plein de badges !
-Eh, j’ai eu l’idée avant !
-Nan, c’est moi ! »

La troisième enfant et moi-même rigolons, tandis que je me redresse. Luxray et Elecsprint leur vont très bien également, à ces deux-là…

Maintenant que tous trois s’intéressent à mon Limonde, je balaie les environs du regard pour voir comment a évolué la fréquentation.

… Et je fais bien, puisque ces trois enfants ne constituaient qu’un maigre aperçu de ce qui arrive droit sur nous.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 62
Jetons : 3175
Points d'Expériences : 1903
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Jeu 4 Avr - 20:41

Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée

ft. Ginji Labelvi
[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO
♫ ♫
Je jette un coup d’œil vers le stand de Ginji, et je le vois en compagnie de trois enfants. Deux d’entre eux semblent se battre entre eux, et je suis bien contente qu’ils ne soient pas venus sur mon stand. Connaissant mes pokémons, ils n’auraient pas eu la patience d’écouter deux gamins se disputer…Mais une fois de plus j’ai parlé trop vite, et la malchance vient se rappeler à moi.

-Maman maman, je veux monter sur la Ponyta.

Je tourne la tête en direction de mon pokémon, et je vois à côté de lui une jeune fille qui veut s’approcher de lui, et celle qui semble être sa mère, mais qui honnêtement ne semble pas vraiment savoir la gérer. Il faut que j’intervienne au plus vite, ou il risque d’y avoir une petite fille complètement brûlée (bien que vu le caractère de la gamine ça ne me dérangerait pas). Je m’approche donc avant que la main de la jeune fille ne touche la peau enflammée de mon pokémon feu.

-Bonjour, je peux vous aider ?

-Ho bonjour Mademoiselle je…
-Je veux monter sur le Ponyta maintenant !

Je hausse les sourcils, alors que la mère prends un air vraiment gêner, oui c’est certain elle n’a pas correctement éduqué sa fille. Mais bon je ne vais pas faire d’esclandre, sinon ça risque de poser problème avec les autres visiteurs, et je ne pourrais pas prouver à Ginji que les pokémon feu sont les meilleurs. Je m’agenouille devant la jeune fille, et lui souris d’un sourire complètement faux.

-Comment tu t’appelles jeune fille ?
-Mikaru. Alors c’est quand que je peux monter sur ce maudit Ponyta.

Je sens des ondes négatives venir de derrière moi, et je devine sans peine mon Dracaufeu lancer un regard noir vers la jeune fille. Je dois à tout pris trouver un moyen de calmer le jeu, sinon ça va partir en déluge de feu.  

-Tu sais, on ne peut pas monter sur le dos d’un Ponyta comme ça, tu ne voudrais pas plutôt monter sur le dos de…Mais il est où Ama ?

Mon regard balaye le stand, mais aucune trace de mon Arcanin…Ou est-ce qu’il est passé ? Comment j’ai réussi à perdre un Arcanin dans une telle convention ? Enfin c’est grand un Arcanin, ça se perd pas comme ça…enfin en théorie. Je finis par tomber sur mon pokémon, qui se trouve sur le stand de…Ginji. Ho le traitre, comment a-t-il osé ?!!! Enfin je verrai ça plus tard, maintenant je vais devoir la jouer serrer pour que cette gamine ne pique pas une crise.

Mon regard se pose alors sur Arvak qui me regarde un peu étonné, mais il comprend parfaitement ou je veux en venir, et il me fait non de la tête. Je me doutais qu’il allait dire non, mais on n’a pas le choix, il faut que cette jeune fille monte sur son dos. En plus de ça une horde de personne s’affaire autour de mon stand, et une crise de cette gamine mettrait vraiment à mal l’image de mes pokémon, et du type feu. Je monte donc sur le dos de mon Ponyta, qui se laisse faire et je tends les bras pour récupérer la petite fille.

-Allez viens.

La mère porte sa fille et me la donne, je l’installe donc confortablement devant moi, et heureusement pour moi Arvak ne s’énerve pas. J’ai été obligée de monter sur son dos, ainsi ses flammes ne brulent pas. La jeune fille semble heureuse, mais elle commence à s’agiter dans tous les sens pour que mon Ponyta avance, je l’arrête rapidement.

-Restes calme. Arvak ne peut pas aller à toute vitesse, il y a trop de personne.

-Mais c’est nul ! Et Arvak aussi c’est nul comme prénom.

Je soupire, alors qu’Arvak de son côté secoue la tête…ho ho il s’énerve là, je vais devoir vite le faire bouger.

-Tu sais Arvak ne peut pas courir, il y a trop de personne, mais on peut bien faire quelques pas sur son dos.

J’effectue une légère pression sur les flancs du pokémon feu qui comprend le message et commence à avancer. Ça semble calmer la petite Mikaru, qui observe les alentours du haut de mon Ponyta, alors que plusieurs personnes sortent leur Ipok pour filmer la scène. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’on voit un Ponyta faire la taille d’un Galopa.

C’est parfait, ils veulent du spectacle, ils vont en avoir. Quand nous passons devant le stand de mon cher rival, Arvak intensifie la puissance de ses flammes, ce qui donne l’impression que Mikaru et moi sommes dans un torrent de flamme. C’est impressionnant, mais les flammes ne brule pas, et ça semble rendre heureuse la petite fille qui se met à rigoler. Les gens sont étonnés, mais ça les impressionne…c’est parfait, il est temps de finir cette prestation en beauté.

-Allez Arvak montre leur de quoi tu es capable.

Mon Ponyta accepte le défi, et il augmente encore plus les flammes qui émanent de son corps. Il trépigne un peu sur place, avant de se cabrer d’un coup, je tiens fermement la petite Mikaru alors que mon pokémon reste plusieurs longues secondes sur ses deux pattes arrières. Il finit par se reposer délicatement au sol, alors que toutes les personnes présentes applaudissent. Mais ce qui est le plus important, c’est l’état dans lequel se trouve la petite Mikaru, elle ne dit plus rien…

Je tends la jeune fille à sa mère, cette dernière à l’air un peu inquiète de la réaction de sa fille, mais je vois dans son regard qu’elle est contente de ce calme temporaire que je viens de lui offrir. Je descends de mon Ponyta, et plusieurs personnes commencent à prendre mon stand d’assaut…Mais je m’agenouille devant la jeune fille.

-Alors qu’est-ce que tu penses d’Arvak ?

Rien, pas de réaction. Ok je crois que l’on en a peut-être un peu trop fait au final. Mais avant que je n’ai pas le temps de dire quoi que ce soit, les yeux de Mikaru s’illumine d’étoiles.

-Il est trop géniiiiiial. Les Ponyta sont les meilleurs pokémon du monde. Maman maman j’en veux un j’en veux un.

Et elle est repartie, mais au moins c’est sur sa mère qu’elle a jeté son dévolu. Bon, il y a encore plus de monde sur mon stand ce n’est pas si mal…Je me demande comment mon rival s’en sort.


_________________
 
You can never
turn back


[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 4067
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Mer 10 Avr - 20:53
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La foudre embrasée »

Je cligne des yeux, perplexe.

« -Si… Si je peux vérifier le compteur de votre maison ? Hum, je crois que vous vous méprenez monsieur. Ici c’est un stand pour parler des Pokémon Electrik, pas des électriciens... »

Le vieil homme qui me fait face paraît bien embarrassé par la nouvelle.

« -Mais alors, pourquoi tout ce matériel électronique, derrière vous ?... »


Je jette un bref coup d’œil à la table où se situent les affaires de mes Magnéti et Motisma, avant de reprendre.

« -C’est pour montrer quelques tâches usuelles que vous pouvez exécuter à l’aide de l’électricité des Pokémon. Allumer une ampoule, faire fonctionner un appareil, recharger votre smartphone… »

Il agite une main nonchalante.

« -Oh vous savez, moi tout ce qui est Face de Book, Instramgram, je n’y connais rien... »

Je souris, un peu mal à l’aise.

« -Hum… Si vous le dîtes…  »

La voix d’un homme dans mon dos m’interpelle.

« -Excusez-moi, est-ce que mon fils a le droit de caresser vos Pokémon ?... »

Je saisis cette occasion pour me détourner du senior, qui bien que très aimable, me tient la jambe depuis maintenant cinq minutes. Je le salue toutefois poliment avant de partir, puis vais rassurer le père sur son intention.

« -Bien sûr ! Ils sont là pour ça. » son enfant affiche aussitôt une mine réjouie, et balaie l’ensemble des Pokémon présents du regard « Si je puis me permettre, le Raichu d’Alola est particulièrement câlin !
-… »

J’adresse un petit clin d’œil au regard noir d’Oz. Il se contente ensuite de lever les yeux au ciel lorsque le gamin tente de le prendre dans ses bras, hélas trop courts, et je m’éloigne immédiatement pour aller accueillir un autre visiteur. Une femme, cette fois-ci, qui observe mon Elektek, mon Ohmassacre et mon Pharamp avec attention.

« -Vos Pokémon, là… Ils sont forts ? »

Je hausse les épaules.

« -Oui, mais… Tout dépend de ce que vous entendez exactement par fort. Un Pokémon peut ne pas avoir une grande force physique, mais être parfaitement capable de battre ses adversaires avec ses pouvoirs…  »

Elle croise ses bras, pensive.

« -Je vais souvent faire de la spéléologie et ce n’est pas toujours très pratique d’explorer une grotte avec une lampe. Donc je me suis dit que si je trouvais un Pokémon Electrik ou Feu suffisamment endurant pour me suivre, il pourrait éclairer ma route... »

Je réfléchis un bref instant à son dilemme, puis lève un doigt pédagogue.

« -La chaleur produite par un Pokémon du type Feu pourrait rapidement devenir étouffante dans un lieu aussi confiné qu’une grotte, non ?  » je pose ensuite mes mains sur mes hanches, et acquiesce avec conviction « Je pense que la clé n’est pas tant la force, mais l’agilité. Un Pokémon comme Ohmassacre pourrait très facilement vous suivre dans les espaces les plus inaccessibles, et vous éclairer. Mygavolt me paraît également être une très bonne option, si jamais ! »

L’inconnue hoche lentement la tête.

« -Cela me paraît sensé. Merci pour vos conseils.  »

Je la remercie à mon tour d’un mouvement du menton, et vais pour m’éloigner. Depuis plusieurs minutes maintenant, les visites ne s’arrêtent pas et je les enchaîne une à une sans interruption. Je ne savais pas que le job d’exposant était aussi éprouvant… Et dire que Erika prend directement part à l’organisation de ce type d’événement ! Ma vision des conventions va s’en retrouver changé du tout au tout, c’est certain.

D’abord quelques groupes disparates, puis une foule de visiteurs, qui s’amenuisera petit à petit… Telle est la fréquentation habituelle des lieux. Il nous faut simplement tenir bon jusqu’à ce que la population désemplisse, et alors nous pourrons souffler ! En attendant...

Deux adolescentes qui se tiennent devant la table à bricoles profitent que je passe à proximité pour m’interpeller.

« -Pardon, mais les baies, c’est pour nourrir les Pokémon ?... »

Je m’arrête à leur niveau, et secoue la tête de droite à gauche.

« -Non, c’est pour… Attendez, je vais vous montrer. »

Je les rejoints, et saisis une des baies mises à disposition du public. Je la tends ensuite à Webble, qui l’attrape entre deux pattes… Et génère un courant entre elles. En même temps que résonne le crépitement de l’électricité, une douce odeur de baie grillée commence à se répandre dans l’air.

« -Les Pokémon Electrik font souvent ça avec les aliments qu’on leur donne. Non seulement, ça leur permet de les chauffer, mais en plus... »

Lorsque mon Mygavolt a fini, il me rend la baie avec un cri réjoui, et je la montre aux demoiselles.

« -Ça les caramélise ! Allez-y, vous pouvez goûter, si vous voulez. »

Si la première ne se gêne pas pour attraper le fruit grillé, sa partenaire paraît plus réticence.

« -Attends, tu ne vas pas manger ça ? Tu as vu ses grosses pattes velues ?... »

Webble et moi nous échangeons un regard interrogateur, et je la fixe à nouveau.

« -Webble est très propre, vous savez. Voire même un peu maniaque, par moment… Mais si vraiment ça vous dérange, on peut toujours demander à ma Dedenne de s’en occuper. »

Je me retourne pour appeler la concernée, et m’immobilise en voyant son emplacement… Vide.

« -… Spark ? »

Je balaie ensuite le reste du stand du regard, mais sans l’apercevoir.

… Bah, où est-elle passée ?

***
Un peu plus tôt...

« -De, dedenne… Dedenne ! Hmm, moi qui pensais qu’il les avait toutes mangées… En fait, il les a juste mises de côté pour aujourd’hui ! »

Après avoir passé en revue toutes les baies à ma disposition, je croise mes pattes avec un petit air satisfait. On dirait que j’ai été mauvaise langue envers Ginji !

Cela dit, pour ma défense, ça n’aurait pas été la première fois que mon dresseur subtilise l’intégralité de notre réserve de nourriture pour ses besoins personnels…  C’est qu’il est vorace, cet humain ! Mais bon, je le comprends… Difficile de résister à l’appel d’un tel fumet… Aaaaaah… Nous n’en aurions pas besoin pour… Pour le truc que Ginji a prévu aujourd’hui, quoi que cela puisse être, je les aurai volontiers fait griller ! Mais apparemment, nous en aurons l’occasion plus tard dans la journée, donc il me suffit juste d’être patiente…

Depuis un petit moment maintenant, quelques humains et Pokémon inconnus ont visité nos installations. J’attends sagement que l’un d’eux vienne à mon encontre comme me l’a demandé mon dresseur, mais pour l’instant, c’est le calme plat. C’est dommage, j’ai si hâte de goûter à l’une de ses baies…

Mes oreilles frémissent lorsqu’un aboiement parvient jusqu’à elles. Je relève la tête, et affiche une mimique étonnée.

« -De… Denne ? Denne ? Bon… Bonjour ? Vous venez pour des baies ? »

Puisque je suis surélevée via la table, j’arrive tout juste à hauteur des yeux de l’Arcanin qui s’est approché – ce qui n’était pas gagné d’avance en vue de ma taille, soyons honnêtes.

Quelque chose m’interpelle alors, et je fronce le museau. Son odeur… Je la connais. Mais d’où ?… Hmm, réfléchis Spark, réfléchis…

Mon visage s’illumine au moment d’une réminiscence lointaine.

« -Dedenne denne ! Dedenne... Tu es le Caninos que j’ai affronté il y a plusieurs lunes ! Nous étions sur une autre île, à l’époque…. »

Normalement, Ama est censé être fidèle à une humaine amie avec Ginji, mais je ne la vois pas… Ah, elle est plus loin, là-bas ! Et il semblerait qu’elle soit aussi occupée que mon maître actuellement. Ce dernier ne paraît même pas avoir remarqué l’arrivée du Pokémon Feu dans notre coin, affairé avec un humain plus âgé.

Je reporte donc mon attention sur mon interlocuteur, et reprends.

« -Denne ! Dedenne, denne dede... Que tu as grandi ! Déjà qu’à l’époque, tu me dépassais, maintenant c’est encore pire…  »

Pour être sincère, s’il ne m’avait pas été familier, je me serai ratatinée sur moi-même. Un Pokémon aussi imposant que lui ne ferait qu’une bouchée de moi… Peut-être que des rongeurs comme Euphie et Harissa plus portées sur le combat lui tiendraient tête, mais moi, j’aurai bien du mal ! Heureusement, pour l’heure, il ne paraît pas question d’affrontement comme la dernière fois… Non, bien au contraire…

Je croise les pattes, et toise mon dresseur avec contrariété.

« -Dedenne denne…. J’aimerai bien discuter avec toi, mais je suis censée tenir le poste…   »

J’observe les alentours. Personne ne paraît réellement décidé à s’approcher de cette table, cela dit…

« -…. .…  »

Après un court moment de réflexion, je prends une profonde inspiration, et… Saute sur le dos d’Ama.

« -Denne ! Dedenne ? Dedenne denne de dedenne ! Allez ! Tu sais quoi ? Si je m’absente un tout petit instant, ça ne devrait pas poser problème… Allons discuter quelque part ! »

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 62
Jetons : 3175
Points d'Expériences : 1903
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Jeu 11 Avr - 0:09

Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée

ft. Ginji Labelvi
[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO
♫ ♫
Ça n’arrête pas…

Que ce soit du côté de mon rival ou du mien, ça n’arrête pas. Les personnes viennent, posent leur question, câlinent les pokémon puis repartent. Bon je ne vais pas me plaindre, je n’ai pas vraiment de personne irritante depuis la petite Mikaru. Enfin j’ai parlé un peu vite, une vieille mamie avec sa canne arrive vers moi, les yeux plissez comme si elle ne voyait plus grand-chose.

-Hooo le beau Megapagos.


Megapagos? Je hausse les sourcils devant la jeune femme qui se trouve face à Lucifer. Elle est sérieusement en train de confondre un Dracaufeu et Megapagos ? Je vois à la tête de mon pokémon qu’il est outré de cette comparaison. Je pense qu’il se retient de cracher des flammes à la figure de cette personne âgée, même s’il aimerait bien lui montrer la différente entre lui et la tortue des mers. Je m’approche de la femme aux cheveux gris, posant une main sur son épaule pour lui signaler que je suis bien là.

-Ce n’est pas un Megapagos madame.
-Vous connaissez mal les pokémon jeune fille. J’ai été éleveuse pendant plus de 30 ans, et je sais reconnaitre un beau Megapagos quand j’en vois un.

C’est qu’elle y croit vraiment en plus…Il faut quand même que je lui prouve que Lucifer est bien un Dracaufeu, c’est mon honneur de spé feu qui est en jeu.

-Je ne mets pas en doute votre expérience Madame, mais je pense que votre vue vous joue des tours. Lucifer est un Dracaufeu noir.

A ce moment, mon pokémon déploie ses ailes et pousse un rugissement qui fait presque sursauter la vieille femme. C’est à ce moment qu’une femme arrive presque en courant, visiblement soulagée de retrouver la vieille femme.

-Maman tu es là, je t’ai déjà dit de ne pas t’éclipser comme ça.

-Je ne me suis pas éclipsée, j’ai vu ce magnifique Megapagos. Mais cette jeune fille pense qu’il s’agit d’un Dracaufeu.

Je soupire légèrement, et la femme affiche un regard compatissant. Elle semble habituée des divagations de sa mère.

-Maman, les Megapagos n’ont pas d’ailes, ni de flamme au bout de la queue. Cette jeune fille est une spécialiste du type feu, si tu veux voir un Megapagos je vais t’emmener voir le spécialiste du type eau.
-Non mais c’en est un.

La jeune femme soupire face à l’entêtement de sa mère, mais je ne peux pas faire grand-chose. Elle regarde aux alentours, cherchant une autre personne du regard.

-Ou est papa ?
-Il est parti voir l’électricien en face pour qu’il vérifie le compteur électrique de la maison.

Electricien ? Elle ne parle quand même pas de Ginji ? Je tourne la tête vers le stand de mon rival, et il y a bien un vieil homme aux côtés du spé type…Je ne suis pas la seule à être victime de ce couple de personne âgé. La femme prend doucement sa mère par le bras, et l’entraine à sa suite vers le stand de mon rival. Je tourne la tête vers mon Dracaufeu, qui fait une moue perplexe, je sais qu’il s’est retenu de faire appel à ses flammes. Lucifer est un pokémon très fier, et se faire traiter de pokémon eau, ça ne lui plait pas des masses.

-Bien joué Luci.

Je le gratifie d’une caresse sur la tête avant de sentir une personne derrière moi. Je me tourne pour voir un homme d’une trentaine d’année, une petite barbe, et un look qui me rappelle une certain Reece. Il examine mon Dracaufeu avec intention, avant de porter le regard sur le reste de mon équipe.

-C’est une bien belle équipe de pokémon feu que vous avez là.
-Merci beaucoup. Vous vous intéressez au pokémon feu ?
-C’est exacte jeune fille, je me nomme Felipe Eche Best et je compte ouvrir prochainement un restaurant/brasserie sur l’île.
-C’est un bien beau projet, c’est vrai que les pokémon feu pourraient vous être intéressant dans votre entreprise.

Il regarde les pokémon de mon équipe, avant de poser son regard sur le stand de Ginji.

-Certes, mais je pensais plutôt prendre des Motisma et leur faire intégrer les machines de la cuisine.

Une armée de Motisma ? Dans une cuisine ? Ho ce serait le paradis de Ginji ça, mais je n’ai pas l’intention de laisser les pokémon de la foudre envahir le terrain de prédilection des pokémon feu.  

-C’est intéressant, les Motisma contrôle à la perfection les cuissons quand ils possèdent un four…Mais ça limite grandement la diversité des cuissons.
-Que voulez-vous dire ?
-J’ai fait un petit stage dans une distillerie, et j’ai appris que les flammes des différents pokémon influence sur le résultat des préparations. Avec plusieurs types de pokémon feu vous pourrez donner plusieurs textures et goût à vos plats. Par exemple un Dracaufeu ou une Malamandre seront parfait pour une cuisson au feu de bois, alors qu’un Chartor vous permettra de fumée parfaitement votre viande…Et un Volcaropod est parfait pour une cuisson à l’étouffé.

L’homme semble réfléchir, j’ai réussi à semer le doute dans son esprit, c’est le moment de porter le coup de grâce et de sortir mon arme secrète.

-Je pense qu’une petite démonstration ne serait pas mal. Astrega, tu peux allumer le feu ?

Ma Malamandre acquiesce et allume le feu présent au milieu de mon stand, sous les regards étonnés des autres visiteurs. J’invite monsieur Este Best à me suivre, et à s’installer près du feu, alors que ma pokémon commence à cuire des Marshmallow. J’en prends d’ailleurs quelques-uns que je confie à Sutur, qui commence à les cuire avec la chaleur de son corps. Quelques instants plus tard c’est prêt, je donne une assiette au chef, qui me regarde incrédule.

-Goûtez, et vous verrez la différence.  


Il obtempère, et il ne me faut pas longtemps pour qu’il comprenne la différence. Les marshmallows cuits grâce à ma Malamandre ont un goût plus grillé que ceux cuit par Sutur, et leur texture aussi ne sont pas les mêmes. Il me sourit une fois la dégustation finit.

-He bien mademoiselle vous m’avez convaincu, je pense que je vais plutôt embaucher des pokémons feu, aux caractéristiques différentes. Mon établissement pourra proposer énormément de plat variés. D’ailleurs si vous chercher un emploi, n’hésitez pas me contacter, votre Malamandre à l’air d’être à l’aise pour la cuisson au feu de bois.
-Je n’y manquerai pas.

J’ai à peine le temps de finir ma phrase que plusieurs personnes me demandent s’il est possible d’avoir des marshmallow grillés…Et je suis bien vite submergée par la foule demandeuse. Normalement avec l’odeur des marshmallow, Ama devrait revenir du stand de Ginji pour m’aider et…Mais il est passé où maintenant celui-là ?

~~~
Un peu plus tôt

J’ai réussi. J’ai réussi Yuna. Je suis allée la voir.

Bon d’accord j’ai pas prévenue ma dresseuse que je quittais mon poste, mais j’ai paniqué en la voyant sur cette petite table. Elle, c’est Spark, la Dedenne de l’humain super sympa qui a toujours à manger sur lui. Bon bien entendu elle ne m’a pas reconnu sur le coup, il faut dire que je suis devenu un peu beaucoup plus grand depuis notre combat rencontre. Mais elle a fini par me reconnaitre, et je suis l’Arcanin le plus heureux de la terre. Depuis notre rencontre, je pense toujours à elle, et à chaque fois que ma dresseuse a vu le dieu de la nourriture, j’ai espéré qu’il fasse appel à elle…mais non, il l’a pas fait.

J’ai bien envie que l’on fasse un tour ensemble, mais elle hésite, elle est en poste sur cette table avec plein de bonne baie…Reprends-toi Ama, je ne dois pas passer pour un morfale devant elle. Mais heureusement elle accepte de venir avec moi, et je dois avouer que j’ai bien envie de courir partout de joie. Mais bon vu qu’elle monte sur mon dos, je ne vais pas aller trop vite, je ne voudrais pas qu’elle tombe par terre de ma hauteur. Je sais qu’elle est résistante, mais je ne veux pas la blesser.

-Arca arca canin. Accroches-toi pour ne pas tomber.

Je jette un coup d’œil au stand de ma dresseuse, et Lucifer me fait un clin d’œil signe que je peux partir l’esprit tranquille, il veille au grain. Je fais attention que le dieu de la nourriture ne voit rien, et nous partons tous les deux dans les allées de la convention. Beaucoup de personne nous regarde, alors je bombe le torse, j’ai un standard à respecter…mais aller savoir pourquoi je suis ultra maladroit aujourd’hui, manquant de trébucher plusieurs fois. Nous arrivons à un petit stand buvette, ou je reconnais la tête de Marie, la grande sœur de Yuna.

-Ho que vous êtes mignon tous les deux…Ama ? Mais qu’est-ce que tu fais là ? Tu te promènes avec ton amie ?

-Canin. Oui
-Tenez, prenez ces petits gâteaux baie, cadeau de la maison.
-Arcaa canin nin Merci grande sœur Marie

Je prends le petit sac dans la gueule, avant de le tendre à Spark, pour qu’elle puisse prendre un petit gâteau si elle le veut, avant que nous nous posions quelques parts. J’aime bien grande sœur Marie, elle est gentille et attentionnée…J’espère juste qu’elle n’ira pas prévenir ma dresseuse que je suis partie avec Spark.

-Ar ar arcanin. ça va ? Tu es bien installée ?

J’attends sa réponse pour avancer à nouveau, j’ai vu un stand où ils préparaient un spectacle de bulles, ça pourrait être sympa…même si j’espère ne pas prendre de bulle sur le museau, j’aime pas ça.



_________________
 
You can never
turn back


[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 4067
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Ven 12 Avr - 11:08
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La foudre embrasée »


« -….
-…
-…
-… »

C’est complètement figé que je reste droit, juste derrière la table qui délimite l’emplacement de mon stand. Oz et moi avons tous deux le regard fixé vers Yuna, ses Pokémon, et la foule qui s’est brusquement amassée autour ; mais alors que l’expression de mon starter est parfaitement contemplative, la mienne se fait plus…

Hagarde.

« -Je… Je n’y crois pas…  »

Comme pour appuyer mes propos, mon estomac gronde.

« -… Elle a osé.  »

Cette douce odeur de sucre dans l’air… COMMENT A-T-ELLE PU ? Attirer tous les visiteurs à elle ne suffisait pas, il a en plus fallu qu’elle fasse en sorte que je souffre de sa petite démonstration !

« -Tu exagères.
-J’EXAGÈRE ?! Elle a fait EXPRÈS de griller ses marshmallows sous mon nez en sachant pertinemment que mon dernier repas remonte A AU MOINS VINGT MINUTES, et que par conséquent, la stimulation de mon odorat entraînera l’accentuation de ma faim qui elle-même impliquera une agonie LENTE ET DOULOUREUSE !... Raaaaah, j’ai toujours su que je ne pouvais pas lui faire confiance ! Tout ça faisait partie de son plan depuis le début, c’est certain ! La rencontre dans le parc d’attraction, l’anniversaire d’Erika, la destruction de Lansat, elle avait TOUT planifié pour arriver à cet instant PRÉCIS !
-…. »

Oz soupire, et se détourne simplement de ce tragique spectacle. Il va pour rejoindre nos autres partenaires, parfaitement inactifs après le départ des visiteurs, mais s’arrête néanmoins pour rajouter  une dernière chose.

« -Et si au lieu de psychoter, tu profitais de ce temps mort pour… ? »

Je me tourne brusquement vers lui, et complète sa phrase, poings levés.

« -CONTRE-ATTAQUER ! TU AS PARFAITEMENT RAISON ! »

Il se facepalm instantanément.

« -… Tu t’enflammes, là. »

J’écarquille les yeux, et prends une profonde inspiration outrée. Puis en l’espace de quelques secondes, je franchis la distance qui nous sépare pour passer mon bras autour de son cou, et l’attirer vers moi, suspicieux.

« -Qu’ouïe-je ? Tu as employé le verbe "enflammer" ?… Dis môa, mon cher Oz, par hasard…  »

Je rapproche progressivement mon regard accusateur du sien, perplexe.

« -… Aurais-tu pactisé avec l’ennemi dans mon dos ? »

Peu atteint par mes envolées lyriques, il se dégage de mon emprise en levant les yeux au ciel.

« -Maygta est de type Feu et Châtaigne peut produire des flammes, tu ne veux pas non plus les accuser de trahison, tant que tu y es ? »

Je ne dis rien, et le regarde simplement partir, sourcils froncés. Raaaah, pourquoi faut-il toujours que mon starter dise des choses sensées, logiques, et tout à fait raisonnables ?! Décidément, il n’a absolument pas envie de m’aider ! Mais peu importe… Je n’ai pas besoin de son soutien moral pour mettre mon plan à exécution…

Oui…

Mon terrible plan…

Je fais volte-face, et à nouveau, toise le stand de Yuna. Peut-être es-tu parvenue à attirer à toi l’appétit des visiteurs, mais… Es-tu certaine que quelques marshmallows suffiront à apaiser leur faim carnassière ?

Tu ne me laisses plus le choix.

Je vais devoir agir…

Décidé, je lève la paume de ma main en direction du ciel plafond, et hurle à pleins poumons.

« -LES AMIS !… »

Je la rabaisse, et serre le poing.

« -Il est l’heure. »

A l’entente du signal, mes Pokémon commencent à s’agiter. Pendant ce temps, je me dirige vers la table de mon stand, et… Vais la pousser jusque dans l’allée centrale. Je l’arrête juste devant la démarcation linéaire au sol, et sobrement, monte dessus.

« -Oyez, oyez, chers visiteurs ! » je fais un court mouliné solennel de la main, accompagné d’une courbette polie à l’intention du public « Au nom de tous les exposants et organisateurs de cet événement, je tiens à remercier l’aimable attention que vous daignez nous accorder. » je me redresse « Et pour se faire, permettez-moi de vous offrir un buffet qui soit à la hauteur de vos espérances. »

Quelques murmures sceptiques s’élèvent parmi les passants rassemblés autour.

« -Un buffet ? Où ça ? Je ne vois rien, moi…
-Ils ont fait appel à un traiteur ? »

Je tape dans mes mains pour réquisitionner leur attention.  

« -Nul besoin de traiteur ! Ni même de cuisine, à dire vrai… Oz ? Les couverts, je te prie ? »

Le Raichu d’Alola, les pattes croisées en sa moue nonchalante habituelle, fait léviter jusqu’à moi quelques assiettes en carton tirées d’une caisse. D’un pas, je descends de la table, et les regarde se poser bien gentiment dessus.

« -Dîtes moi, qu’aimeriez-vous manger ? Hmm, il faudrait quelque chose de rapide à préparer, en grande quantité, qui soit délicieux, et qui puisse autant convenir aux fans de nourriture salée que sucrée… »

Je pose ma main sur mon front, et en un acting parfait, prends un air mélodramatique.

« -Aaaaaaah, si seulement j’avais de quoi faire des crêpes ! »

Se détachant tranquillement de mes Pokémon, en un vrombissement singulier, mon Motisma Frigo s’avance jusqu’à moi. Puis, après avoir tourné sur lui-même, il se laisse tomber au sol, et ouvre en grand ses portes.

« -Moti !
-Oooh ! Smegta, mon sauveur ! Je vois que tu as encore la pâte à crêpes que j’ai préparé ce matin même ! »

J’attrape sur ses étagères un grand récipient, contenant le liquide beige bien distinctif ainsi qu’une louche, et le pose sur la table.

« -Maintenant, il nous faut de quoi la faire chauffer ! Je pourrai bien demander au premier Pokémon Feu qui me passe sous la main, mais qui sait quel imprévu pourrait survenir d’un foyer fait à la va-vite ! Non, il nous faut quelque chose de plus… Ergonomique ! »

Répondant à mon appel, Maygta vient à son tour nous rejoindre en une petite pirouette fanfaronne. En ouvrant la porte de son four, il laisse apercevoir une poêle dont j’attrape aussitôt le manche.

« -Eh bien, voila ! Il suffisait de demander ! Merci Maygta, tu es un amour <3
-Ismaaaaa ! »

Je verse une petite quantité de pâte à crêpe dans la poêle, et la fais immédiatement chauffer. J’amène ensuite ma main de libre à proximité de mon oreille, qu’elle-même je rapproche vers mon Motisma Four.

« -Comment ? Tu as peur que les crêpes soient trop chaudes pour être dégustées ? Hmmm, bonne remarque ! »

Je fais retourner cette première crêpe, puis après un court instant, l’envoie vers l’une des assiettes en carton. Je siffle alors deux de mes Pokémon, et ce sont mon Ohmassacre et mon Motisma Hélice qui nous rejoignent.

« -Mjöllnir, je te laisse prendre la suite ? »

Je tends la poêle à l’anguille, et viens me placer à côté de mon Motisma chromatique. Celui-ci s’est directement placé sur la table, à côté de la crêpe encore fumante, et a activé ses hélices pour faire souffler dessus un court vent frais.

« -Emegta, quelle bonté ! Ainsi, tu éviteras à nos chers visiteurs de se faire mal en mangeant à la va-vite… Arceus sait à quel point une brûlure peut être douloureuse !  »

Il ricane, et quant à moi, j’affiche une moue soudainement perplexe.

« -Mais est-ce qu’on aura assez de pâtes pour tout ce monde ? Et la garniture, alors ? »

Innocemment, je reviens auprès de mon Motisma Froid.

« -Smegta, ô gardien des milles trésors, assure-moi que tes sacro-saints tiroirs possèdent de quoi satisfaire nos attentes ! »

Il ouvre plusieurs de ses tiroirs, et révèle tout un tas d’ingrédients rangés là en prévision. Avec un air réjoui, je les sors un à un, et les pose sur la table. Lait, beurre, œuf, sucre, farine… Il y a même des fruits et des légumes, enveloppés dans des sachets fraîcheurs, et devant lesquels je m’arrête.

« -Il va me falloir de l’aide ! Des volontaires ? »

C’est le signal pour Webble et Punch, qui se frayent un chemin jusqu’au centre de l’allée. Alors que le second se sert de ses poings pour réduire les fruits en purée, le premier entreprend une découpe méticuleuse des légumes. Les bras repliés vers moi en une expression exagérément admirative, je les regarde faire un à un.

« -Aaaah, Punch, que tes poings sont puissants ! Et quelle excellente idée d’utiliser l’électricité pour faire caraméliser les fruits !… Et Webble ! Quelle habilité ! Heureusement que les Mygavolt sont dotés du talent Œil Composé, ils bénéficient d’une telle précision ! »

Oz lévite à son tour jusqu’à nous, et à l’aide de ses pouvoirs télékinétiques, entreprend la préparation d’une nouvelle pâte. Mjöllnir et Maygta continuent d’enchaîner les crêpes, qu’Emegta fait refroidir au fur et à mesure, et j’attrape l’une d’elle à la volée pour la poser sur une assiette. J’étale dessus un peu de la purée de baie préparée par Punch, et lève le plat bien haut.

« -Et voila qui est prêt !… Mais attendez, il manque encore quelque chose, non ? Comment vont faire les assoiffés ? Aaaaaah, ce que je donnerai cher pour une boisson bien fraîche ! »

Mon Motisma Lavage se joint à nous, réactif. Son tambour ne contient pas le moindre vêtement, mais plusieurs bouteilles gardées bien au frais dans l’eau froide.

« -Ooooh, bien joué, Hongta ! Tu permets ? »

Docile, il ouvre sa porte, et j’attrape une bouteille de soda que j’utilise pour remplir un gobelet. L’assiette et la crêpe dans une main, le verre et la boisson dans l’autre, je reste parfaitement immobile jusqu’à ce que mon Limonde vienne s’échouer à mes pieds. Je monte alors dessus, et le Pokémon décolle pour me faire léviter par dessus la foule.

… Et lorsqu’il me dépose devant Yuna, je m’agenouille pour lui tendre le tout.

« -Si madame veut bien se donner la peine... »

Je lui lance un sourire taquin, une lueur de défi dans le regard, et attends qu’elle les saisisse. Dès que c’est fait, je me redresse, et remonte sur Soul qui me ramène à proximité de la table. Je monte à nouveau dessus, au milieu de mes Pokémon affairés à la préparation du repas, et adresse un dernier message à la foule.

« -Tout ceci ne relève pas du plus grand des luxes, je vous l’accorde ! Mais admirez tout ce qu’il vous est possible d’accomplir à l’aide de vos chers compagnons ! Qui que vous soyez, quelle que soit votre profession, vos ambitions et vos disponibilités, vous trouverez toujours le temps de réaliser le nécessaire avec eux ! »

Je porte mon index à mes lèvres, et leur fais un clin d’œil.

« -Et puis, n’y a-t-il pas plus savoureux que le goût du travail en équipe ? »

Mon petit spectacle terminé, je redescends à terre. Harissa, Omegta, Tobby, Thibault et Obbyt prennent la relève, et commencent à distribuer les crêpes à la foule. Mais pas question pour moi de quitter mon poste : si tout jusqu’ici a été sagement travaillé, il va me falloir coordonner les troupes pour le reste de la distribution.

« -Smegta, n’hésite pas à produire quelques glaçons pour ceux qui désirent des boissons plus fraîches ! Meg, tu peux passer petit jet d’eau pour nettoyer la confiture, juste là ? Spark, on va avoir besoin de toi pour aider à la répartition des ingréd… ! »

Je cherche la Dedenne du regard, et m’immobilise en notifiant une nouvelle fois son absence.

« -… Hein ? Mais elle est toujours portée disparue, celle-là ? »

***
Pendant ce temps...

« -Deeenne !... Dedenne, denne de ! Wooow !… J’adore voyager à dos de personnes plus grandes, la vision qu’on a du monde est tellement différente une fois en hauteur ! »

Ama fait une excellente monture. Et puis, son poil est si chaud, plus encore que celui de Lucina ou Châtaigne ! Il est un peu maladroit, certes, mais il est si mignon quand il tente de fièrement se redresser… Tant qu’il ne se fait pas mal, c’est l’essentiel ! Et puis, je pense que je ne suis pas si encombrante, quand même… Si ?

Hmm, je présume que si ça avait été le cas, il ne m’aurait pas proposé ces gâteaux ! Ils sont délicieux, et après la douloureuse attente que j’ai eu à supporter devant ces baies, ils me font un bien fou ! Tout en croquant goulûment dedans, je cherche à en apprendre plus à son sujet.

« -Dedenne ? Dede deeedenne ! Tu connais beaucoup d’humains, par ici ? C’est drôlement pratique, s’ils te donnent à manger à chaque fois !... »

Après une courte pause, il reprend la marche. Il a l’air d’avoir une idée précise de là où il veut se rendre, donc je me laisse porter ! Au sens propre comme au figuré, je l’avoue… Nous finissons par arriver près d’une installation similaire à celles de nos dresseurs, mais composée en grande majorité de Pokémon de type Eau. Je le perçois bien, mes moustaches ont senti une augmentation de l’humidité dans l’air…

Il finit par s’asseoir, et je grimpe alors sur le sommet de sa tête pour pouvoir profiter du spectacle. Des Pokémon effectuent toutes sortes de mouvement graciles grâce aux bulles qu’ils génèrent, avec une souplesse et une élégance que je n’ai plus observer depuis bien longtemps !

Des étoiles dans les yeux, j’affiche une expression quelque peu ébahie.

« -Deeeeeen ! Dede ! Oooooh ! C’est si beau ! »

Je dirige mon regard vers celui de l’Arcanin, et souris.

« -Dedenne. Dedenne, dede. Denne, de… Dedenne ! Ginji n’est pas mon premier dresseur. Avant, j’étais avec une humaine qui appréciait ce genre de spectacles. Je ne suis pas forcément très portée sur les combats, donc… Cela me fait vraiment plaisir que tu me fasses voir ça !  »

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 62
Jetons : 3175
Points d'Expériences : 1903
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Mar 16 Avr - 23:58

Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée

ft. Ginji Labelvi
[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO
♫ ♫
Je crois qu’il n’a pas aimé que je fasse cuir des marshmallows…Comment je le sais ? Tout simplement parce qu’il est juste en train de transformer son stand en véritable atelier de cuisine. Lui et son armée de motisma sont en train de se donner en spectacle devant tout le monde…Quoi comment ça je l’ai fait avec mon Ponyta tout à l’heure ? Mais pas du tout, j’étais juste en train de rabattre le caquet à cette gamine immature, et capricieuse. Je n’ai jamais fait ça dans l’intention de me donner en spectacle, j’aurai voulu le faire, j’aurai plutôt demandé à Deva de se mettre au milieu de l’allée, sur le dos de Shull, et elle aurait fait son numéro.

Enfin je ne peux qu’assister impuissante à la migration d’une bonne partie des visiteurs en direction du stand de Ginji. Je suis obligée d’admettre qu’avec tous ses Motisma il est capable de faire beaucoup de chose, que ce soit d’un point de vue vie de tous les jours, ou même en combat. C’est pokémon restent dans son type de prédilection, mais avec leur double-type, ils peuvent parez à toute éventualité. En plus ils ont le talent lévitation, ce qui les immunise contre leur faiblesse sol…Je pense que je vais sérieusement réfléchir à obtenir moi-même un Motisma, ça pourrait m’être utile.

Mais je ne dois me ressaisir, si je laisse Ginji faire, il va avoir tous les bons points, et le type feu sera catégoriser inférieur au type electrique…Comment faire pour reprendre l’avantage ? J’ai bien compris que la nourriture c’est son domaine, je ne pourrais pas l’avoir sur ce terrain. Alors que je cherche un moyen de contrer la stratégie de Ginji, ce dernier arrive vers moi, chevauchant son cher Limonde. Je suis surprise de sa manœuvre, mais j’affiche un faible sourire et accepte son modeste présent.

-Merci

Qui aurait refusé une crêpe servie ainsi, par un jeune homme à genoux devant vous. Avant même que je n’ai le temps de dire autre chose, mon rival se relève et repars sur son tapis magique. Malheureusement un des agents de sécurité du salon arrive d’un pas décidé, en direction de Ginji, sa voix est tellement portante que j’entends toute la conversation.

Ginji n’a pas fait la déclaration de sécurité nécessaire concernant l’utilisation de son Motisma dans le salon. En temps normal ça ne pose pas de problème. Ginji pourrait faire cuire n'importe quoi à son pokémon, personne ne dirait rien. Mais dans un salon comme celui-ci, le problème c'est la fumée. Même si le feu est maîtrisé par son pokémon, il dégage de la fumée, qui sans système d'évacuation peu être gênante dans un endroit cloisonné comme ici.

Même s'il n'y a pas eu beaucoup de fumée, je vous l'accorde, la sécurité ne plaisante pas avec ça. Je savais que j'allais faire cuire quelque chose, alors j'ai demandé à être près d'une d'une zone d'aération. Malheureusement pour lui, Ginji n'y a pas vraiment pensé et après quelques échanges, le vigile repart, laissant mon rival un peu surpris…Point positif, j’ai eu l’une des rares crêpes qu’il a faits, et je dois avouer qu’elle est bonne. Je vais quand même faire quelques choses pour le jeune Voltali, je prends donc quelques marshmallows faits par ma Malamandre et je les apporte à mon rival.

-Ces crêpes seront peut-être meilleures avec ces petits marshmallows grillés.

Je lui fais un clin d’œil, pour lui signifier que ces crêpes sont bonnes, mais que je souhaite aussi mettre ma petite touche personnelle à l’œuvre. Je repars donc dans mon stand, m’occupant des personnes qui sont resté près du feu. Il faut dire que certaine personnes ont un peu froid à cause du stand de pokémon de type glace non loin de là. Quelle idée ont eu les organisateurs de mettre ces deux type de pokémon non loin l’un de l’autre. C’est comme mettre de l’eau à côté du feu, ou des dragons à côté des fées, ce sont des ennemis naturels.

Les choses se calment un peu dans notre allée du salon, et j’ai bien l’intention d’en profiter. Je me tourne vers mes pokémons, et fais signe à Arvak, Athéna et Iffrit, les invitant à venir vers l’allée. Je demande à Lucifer et…Shull de bloquer l’allée quelques instants, Ama n’étant pas là pour le faire.

-Excusez-moi Mesdames, Messieurs. Pouvez-vous vous écarter légèrement s’il-vous-plait ?

Les personnes sont surprises, mais s’exécutent, laissant toute la place nécessaire à mes pokémon et moi. Mon Ponyta se mets d’un côté de la zone, je suis à l’opposé avec Iffrit sur l’épaule, et Athéna se tient au milieu. Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour préparer ce numéro, j’espère que ça va passer…de toute façon, je ne peux plus faire marche arrière.

-Je sais que pour beaucoup d’entre vous, les pokémon feu sont dangereux, et il est vrai qu’il faut prendre certaine précaution avec eux. Mais il y a plein de pokémon avec lesquels il faut en prendre, il faut prévoir pas mal d’antidote avec des pokémon poison, du matériel en caoutchouc avec des pokémon électrik.

Ginji a marqué des points avec son spectacle culinaire, à mon tour de le faire avec ce petit spectacle. Bien entendu un extincteur est placé à côté de Lucifer, au cas où.

-Le feu n’est pas toujours destructeur, il peut être magnifique et vous permettre de rêver. C’est en tout cas ce que mes pokémon et moi allons vous montrer.

Je fais un mouvement de tête, et Lucifer allume la musique. Je sors mon éventail que j’ai obtenu lors de mon spectacle chez les Geishas de Rosalia, et je lance une boule en direction de mon Ponyta juste en face. Mais en chemin, Athéna utilise une attaque Danse-flamme, créant un tourbillon de flamme autours de la balle, et Iffrit ne perd pas une seconde pour sauter dedans. Il attrape la balle, et atterrit sur le dos du Ponyta, qui en profite pour intensifier ses flammes. Mon Ouisticram disparait dans les flammes avant de resauter dans le tourbillon, pour atterrir sur mon épaule.

Le numéro continue, et j’en viens même à un moment à lancer mon éventail dont le grand bord prend feu, mais heureusement il est rattrapé par Iffrit qui me le ramène. J’ai l’impression d’être de retour à Rosalia, devant cette salle comble. Je me concentre uniquement sur la chaleur des flammes, et la présence de mes pokémon à mes côtés. Deux minutes plus tard, la prestation se termine alors que je suis sur le dos d’Arvak, à l’intérieur d’un tourbillon de flamme, comme si de rien n’était. Les spectateurs applaudissent alors que mes pokémon et moi nous nous inclinons, puis je reprends la parole.

-Ce n’est pas facile, mais on est capable de tellement de chose avec les pokémon feu, du moment que l’on a confiance en eux, et eux en nous. Ils ne sont pas bons seulement à nous permettre de  faire la cuisine, ou à nous réchauffer, ils nous permettent de voir le monde de manière différente. Ce sont de redoutables combattants, mais aussi de formidable partenaire de coordination. Si vous avez des questions, n’hésitez à venir les poser.

Je repars vers mon stand, et certaines personnes n’hésitent pas à me poser des questions sur ma prestation, et les pokémon feu en général. Finalement ça c’est plutôt bien passé, même s’il m’a manqué une vedette du spectacle….Où est donc passé Ama ?


~~~
Pendant ce temps

-Arca canin arcaniin Non, il s’agit de la grande sœur de ma dresseuse, elle est très gentille

Une fois au stand de ces pokémon eau, je me crispe un peu quand Spark monte sur ma tête. Non pas qu’elle me dérange, non pas du tout, au contraire…Mais j’ai vraiment peur de me prendre une attaque eau sur la figure. Il faut que je prennes sur moi, ça à l’air de faire tellement plaisir à la pokémon electrik. Elle s’émerveille devant toutes ces bulles dans le ciel, et je dois avouer qu’elles sont belles…tant qu’elles restent loin de moi.

Spark me parle alors de son dresseur, où plutôt de sa dresseuse avant qu’elle n’arrive chez le dieu de la nourriture. Cette dernière était apparemment une coordinatrice, c’est pourquoi Spark ne serait pas vraiment douée pour les combats, mais la coordination. Ça me surprends quand même, elle était une sacrée adversaire quand je l’ai affronté à la fête foraine.

-Canin Ar ar Arcanin Arca Anin. Je suis content que ça te plaise. Mais sache que tu même si tu ne penses pas être portée sur les combats, tu es une redoutable adversaire.

J’espère qu’elle ne va pas voir le rouge me monter aux joues…heureusement que j’ai un pelage orangé moi. Non seulement elle est forte, mais en plus elle est très belle en plus et je…mais qu’est-ce que je raconte-moi ? Enfin pour en revenir à ce qu’elle dit, c’est vrai que son dresseur est très gentil, il a toujours de la nourriture à donner.

-Arcanin arca canin anin canin Je ne connais pas bien les concours, Yuna n’en fait pas du tout contrairement à sa sœur

Ma dresseuse n’aime pas les concours, alors que toute sa mère et sa sœur son très douée…Mais pour ce qui est des combats pokémon, pas de soucis nous sommes parés. Alors que je me perds dans mes pensées, une bulle d’eau viens s’éclater sur mon museau, et je me fais violence pour ne pas violemment secoué la tête. Il ne faut pas oublié que Spark est sur ma tête, et je ne voudrais pas qu’elle tombe de ma tête.

-Canin…brrrr…

Je frotte mon museau avec ma patte, c’est vraiment pas agréable les bulles d’eau…j’en ai des frissons partout. J’espère que Spark ne le remarquera pas.


_________________
 
You can never
turn back


[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 4067
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Lun 22 Avr - 17:28
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La foudre embrasée »


MOUHAHAHAHA…

Le roi des crêpes…

CE SERA MOI !

« -Allez-y ! Servez-vous ! Il y en aura bien assez pour tout le monde !
-Excusez-moi, monsieur.
-Oui ? C’est pour quoi ? Une crêpe au sucre ? A la confiture ? A la pâte à tartiner ?
-Non, rien de tout cela. Je suis ici car…
-Oooooh ! Un amateur de salé, donc ! Pas de soucis, on a ce qu’il faut ! Si vous laissez le temps à Maygta de faire chauffer les quelques légumes découpés par nos partenaires...
-Justement, à ce sujet ! Vous devriez savoir que…
-Ah ! Une allergie particulière ? Évidemment, il faut le dire tout de suite ! A priori, il n’y a aucune trace d’arachide dans nos ingrédients, mais si vous êtes intolérant au lactose, c’est sûr que les crêpes vont poser un petit prob...
-VOUS ALLEZ ME LAISSER EN PLACER UNE OUI ? »

Je m’immobilise lorsque ce type en costard sacrément costaud, et qui porte un badge « agent de sécurité » - un coplayeur, sans doute – élève la voix pour m’interrompre. L’air pas content du tout du tout, il me foudroie du regard. Ce qui est quand même sacrément un comble pour un spé élek, ahaha...

« -Vous ne possédez aucune autorisation pour ce genre d’installation ! Je vais devoir vous demander de mettre fin à votre petit manège immédiatement.
-… Autori-quoi ? »

Il désigne Maygta d’un mouvement ferme.

« -… C’pas bien de pointer du doigt, vous savez ?...
-Et mettre en place une source de fumée non homologuée, ça l’est ?
-Euh, bah… Il n’y a pas de crêpe sans fumée ?
-Donc il n’y aura plus de crêpe tout court. Cessez ce spectacle immédiatement, où nous serons contraints de vous mettre dehors. »

… Et il s’en va. Je pose mes mains sur mes hanches, et gonfle les joues, contrarié. De quel droit se permet-il de m’autoriser à faire, ou non, de la cuisine ?!

« -Ce n’est pas une simple affaire de cuisine, Crétin. »

Je fais volte-face, et tends mon index vers Oz.

« -AHA ! Enfin tu révèles ta vraie nature ! Je savais que tu étais à la solde de l’ennemi depuis le début...
-… Je croyais que c’était mal, de pointer du doigt ?
-… » je détourne timidement ma main, et le regard par la même occasion, bougon « … Et donneur de leçon, en plus de cela…  »

Il soupire, et s’élève en hauteur. Puis il vient se placer au centre de la table, et s’adresse à la foule, monocorde.

« -Navré, mais nous devons interrompre ce programme. Vous pourrez néanmoins toujours nous retrouver au stand désigné pour plus d’informations. »

Il indique notre zone, alors que, dans une déception générale, la foule se disperse. La plupart de mes Pokémon sont eux-même plutôt dépités par cette fin prématurée, mais entreprennent quand même de tout ranger docilement. Oz revient alors tranquillement à notre hauteur, et je le dévisage d’un air pantois.

« -… Quoi ? »

Je mets quelques secondes à lui répondre.

« -… Depuis quand tu arrives à t’adresser à autant de monde à la fois ? »

Ses yeux s’écarquillent doucement en prenant conscience de la chose.

Mais avant de pouvoir prolonger la discussion plus loin, Yuna arrive à notre hauteur. Zut, j’ai l’air bien bête maintenant, après avoir fait le malin avec ma petite démonstration désormais avortée… Heureusement, elle est simplement là pour me tendre une crêpe sauvée dans le massacre, accompagnée de quelques uns de ses marshmallows grillés. Bras croisés, je l’observe avec méfiance.

« -Hmm, parce que tu crois que je vais accepter aussi facilement un présent de mon grand rival ?... »

Je la toise ainsi d’un air suspicieux pendant un court instant, avant d’agiter la main, désinvolte.

« -Ah ! A qui je vais faire croire ça ? Bien sûr que j’accepte ! Merci Yuna ! »

Je me saisis de l’assiette, et dévore son contenu sans me faire prier. Alors qu’elle repart, c’est au tour d’Oz de me toiser.

« -Pour quelqu’un à l’accusation rapide, tu pactises facilement avec l’ennemi... »

La bouche bien trop pleine pour lui répondre, je me contente de hausser les épaules, et retourne plutôt me préoccuper de la réorganisation de notre stand. Il va falloir tout remettre en ordre, maintenant…

Au moins, à défaut d’avoir pleinement abouti, notre tintamarre aura attiré l’attention. Les visiteurs sont bien plus nombreux désormais à directement rejoindre nos installations, et tous tournent à plein régime. Pendant que mes alliés tentent d’occuper leurs postes, je vais à droite et à gauche pour diriger le tout et finir d’arranger nos affaires. Au moins l’avantage, c’est que tous ses légumes et baies cuisinés vont bien devoir finir dans l’estomac de quelqu’un… Héhéhé, un tel gâchis, ça serait dommage…

S’écoulent ainsi plusieurs minutes où la convention récupère un calme relatif. Cela aurait sans doute dû continuer comme ça et conserver un sympathique rythme de croisière, mais… Voila que le trouble s’apprête à de nouveau s’insurger en son sein !… Enfin, trouble, c’est vite dit. Alors que je suis simplement assis à ma table, joue calée contre ma main, du mouvement parait se faire au sein de notre allée.

Cette fois, c’est au tour de Yuna de se mettre en scène. Elle a amené la plupart de ses Pokémon au cœur du passage, et entreprend… Un spectacle artistique. Je me redresse, intéressé par la démonstration, et m’installe confortablement contre ma chaise pour pleinement en profiter.

Sa représentation n’est définitivement pas aussi tonnante que la mienne. Là où on aurait pu s’attendre à un bête et méchant déluge de flammes et d’explosions, Yuna prend ces clichés à contre-pieds et nous offre un spectacle tout à fait inoffensif. Évidemment, il n’a pas non plus pour vocation de nous plonger dans un calme introspectif, mais je dois bien reconnaître que c’est une mise en scène fantastique que je pourrai difficilement reproduire avec mes Pokémon Electrik. La voir jouer avec le feu de la sorte rend tout à fait admiratif, c’est certain.

Quand son spectacle se termine et que les applaudissements s’évanouissent, je me lève pour la rejoindre. Mais alors que je vais pour la féliciter, une tierce personne s’est déjà présentée à elle…

« -A votre avis, pour quelle raison est-ce qu’on vous a octroyé une zone DÉLIMITÉE ? »

… Oups, monsieur le vigile est de retour. Et visiblement pas très OK avec la représentation de Yuna.

« -Imaginez que des enfants ou des Pokémon courent dans les allées et ne prêtent aucune attention à votre spectacle ? Vous imaginez les dégâts ? » il se tourne vers moi en m’entendant arriver, et en me reconnaissant, n’abaisse pas vraiment le ton « Vous pouvez m’expliquer à quoi vous jouez exactement, tous les deux ?! Tout ce qu’on vous demande, c’est de tenir un stand, et de répondre aux questions des gens qui y vont… Pas de jouer à qui fera la meilleure démonstration pour ameuter du monde ! C’est une exposition on-ne-peut-plus sérieuse ici ! Nous ne faisons pas une COMPÉTITION ! »

… Eeeeeeh, j’suis pas venu ici pour souffrir me faire engueuler, ok ?! J’ouvre la bouche pour protester, mais… Euuuh, bah, je n’ai pas grand-chose à protester, en fait. J’ai complètement cherché à rameuter plus de monde sous ma bannière par pur esprit de rivalité envers Yuna, donc… Il sera mal placé de le contredire…

Devant notre silence manifeste, il croise les bras, et nous lance un ultime regard noir.

« -Et je ne veux pas avoir à revenir une troisième fois. »

Et s’il s’en va, bougonnant au sujet de l’idée absurde de faire appel à des étudiants pour ce genre d’exposition.

Je le regarde s’éloigner, un peu pantois, avant de me tourner vers la Givrali. Je l’observe quelques secondes, cligne des yeux, et finis par reprendre la parole.

« -… J’ai l’impression de m’être fait remonter les bretelles par ma Luxray. Ou ma maman. Les deux sont pas mal, dans le genre… »

On ne peut pas dire que nos petits coups d’éclats ont été triomphants… Un peu mal à l’aise, je me contente de me gratter l’arrière du crâne, et de repartir en sens inverse.

« -C’était juste pour te dire que ton spectacle était cool ! Du coup, bah… Euh.. Que le meilleur… Tienne sagement son stand jusqu’au bout ? »

… Ok. Cela a tout de suite moins de panache, dit comme ça.

Peut-être que je suis réellement un enfant en quête de distraction, en fait.

De retour sur place, j’ignore le sublime regard satisfait d’Oz qui signifie « je t’avais bien dit que tu en faisais trop », et vais plutôt en quête de nouvelles parmi les membres de l’équipe. Shy n’a visiblement toujours pas pris ses jambes à son cou, les Magnéti ont fabriqué un petit appareil étrange qui fait « bip bip » quand on passe devant, ni Punch, ni Goldfroy, ni Zelf ont explosé leur table au bras de fer, et…

« -… Dîtes, il n’y a vraiment PERSONNE qui a vu Spark ?! »

***
Ailleurs…

Aaaah ! Ce spectacle est vraiment magnifique ! Je pourrai l’observer pendant des heures…

C’est aussi très agréable de pouvoir discuter avec Ama. Les autres membres de l’équipe sont tous très gentils, mais après autant de temps à les côtoyer, on a vite fait le tour…

… D’accord, il se pourrait aussi que j’aime bien qu’on me fasse des flatteries. Je ne peux pas m’empêcher d’émettre un rire gêné face à celles de l’Arcanin.

« -Denne ! De dedenne…. Hihi, merci ! Mais je ne fais rien d’autre que d’obéir aux ordres de mon dresseur…  »

Je pose mes pattes contre mon cœur, et ferme les yeux, introspective.

« -De, denne, dedenne… Dedenne. J’ai, comme tous les Pokémon, ce bouillonnement en moi qui me donne envie de combattre… Mais il est bien moins développé que chez mes comparses. » je rouvre les yeux « Dedenne, denne. De ! Dedenne de…. Je préfère prendre soin des autres plutôt que de les affronter. C’est pourquoi je ne combats que rarement… Et heureusement ! Si je livrais bataille tous les jours, je ne pourrai pas me souvenir aussi aisément de mes adversaires...  »

Je me penche en avant pour pouvoir regarder Ama droit dans les yeux, et souris.

« -De dedenne ! Bien qu’il semble difficile d’oublier une bouille si adorable ! »

Je me redresse, juste au moment où une bulle d’eau vient s’éclater contre le museau d’Ama. Je le sens trembler vivement, mais il se force à rester droit. A nouveau, sa fierté m’arrache un rire attendri, et je me hâte de le rassurer sur son attitude.

« -Denne, dedenne ! Dedenne... Tu sais, je perçois beaucoup de choses avec mes antennes ! Ton cœur ne ment pas, donc, ne te sens pas obligé de bomber le torse… »

Mon expression se fait plus inquiète.

« -De. Denne ?... Je le sens un peu troublé, d’ailleurs. Tu es sûr que ça va ?… »

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 62
Jetons : 3175
Points d'Expériences : 1903
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Mar 23 Avr - 22:10

Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée

ft. Ginji Labelvi
[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO
♫ ♫
Je pense avoir marqué pas mal de point avec cette représentation, il faut dire que ce n’était pas vraiment de la grande pyrotechnie, mais ça a au moins le mérite de ne pas être ce que l’on voit tous les jours. En plus il n’y a eu aucun problème du genre ma robe qui prends feu…ba quoi, c’est un problème que j’avais clairement en tête en démarrant ce numéro. Je fais certes totalement confiance à mes pokémons, mais je ne fais pas totalement confiance à la foule.

D’ailleur mon petit numéro de pyrotechnie ne semble pas avoir plus au vigile, qui revient d’un pas légèrement énervé. Mais c’est quoi son problème à lui ? Certes je ne fais pas confiance au public, c’est pas pour rien que j’ai placé mes pokémons de part et autre de la représentation. Même un enfant qui court n’aurait pas pris le risque de dépasser Lucifer ou Arvak. Il n’y avait aucun risque pour eux, alors je ne vois vraiment pas pourquoi il s’énerve comme ça.

Malheureusement pour Ginji, il s’approche au mauvais moment, et le vigile relève la voix contre lui. Il nous accuse de faire une compétition de celui qui ameute le plus de personne…Ce qui est totalement faux, j’ai fait ma prestation dans le but de montrer aux personnes ici présente que les attaques feu, ce ne sont pas seulement des Lance-flamme qui brûlent tout sur leur passage. Ok Ginji a fait sa prestation culinaire parce que j’ai fait griller des marshmallows, mais ce n’est pas mon cas…Il ferait mieux d’apprendre à ne pas juger trop vite ce vigil.

Enfin il repart, non sans nous avoir menacés de nous expulser à la moindre erreur de notre part. Ce qui veut dire que l’on va devoir se tenir à carreau maintenant, sinon plus d’exposition pour nous. Mon rival s’avance vers moi, et il m’avoue qu’il a eu l’impression de se faire réprimander par sa Luxray ou sa mère…Je dois avouer que je n’aurai pas aimé me faire remonter les bretelles par ma mère, ça aurait été bien pire. Il ne fallait pas se laisser avoir par le côté mielleux, doux et attentionné de ma mère, quand elle s’énervait…c’était pire que la chute de Lansat. Je souris à Ginji quand ce dernier me félicite pour ma prestation.

-Merci Ginji, ça fait plaisir. Bonne chance à toi aussi.

Puis nous repartons tranquillement sur notre stand respectif, pour continuer notre travail d’explication. Enfin je ne peux m’empêcher de remarqué que mon cher Lucifer grogne à chaque fois que le vigil passe devant le stand. Je suis fière de lui, il n’a pas essayé de lui faire un relooking version Lance-Flamme.

Enfin les heures passent, les gens défilent et…c’est d’un ennui mortel. Je commence à maudire ce satané vigile qui nous a totalement coupés dans notre élan. Les personnes passent devant le stand, posent quelques questions, et repartent sans rien de plus. Plus personne ne sourit vraiment, il n’y a plus aucune animation…Et en plus de ça, des bulles arrivent dans notre direction, probablement le stand d’un spécialiste du type eau qui fait une attaque bulle d’eau…Et après on nous accuse de mettre les gens en danger, ce n’est pas dangereux les bulles d’eau pour mes pokémons feu à tout hasard ?

Enfin ça ne sert à rien de faire ce genre de remarque, ça ne servirait à attirer les foudres de ce maudit vigile, et à se faire virer d’ici…Quoique je me demande si ça ne serait pas un bon moyen pour échapper à cet ennui mortel qui me gagne d’un coup. Je lève les yeux vers le stand de mon rival, et je le vois comme moi, avachi sur une chaise, sa main maintenant sa tête…C’est vraiment dommage que l’on ne puisse rien faire maintenant…A moins que…peut-être que Ginji a lui aussi envie de quitter cet endroit, peut-être qu’il en a lui aussi assez de cet ennuis interminable ; de ces mamies reloues qui n’arrêtent pas de venir, pour nous demander où se trouve les toilettes pour qu’elles remettent leur dentier. Je regarde si quelqu’un m’observe, et je libère ma Tarsal qui ne comprends pas vraiment ce qu’elle fait ici.

-Stella, est-ce que tu peux demander à Ginji s’il veut livrer un combat pokémon, ici et maintenant ?
-D’accord !!!

Elle se concentre, et je comprends bien vite que ce n’est pas à Ginji qu’elle s’adresse, mais à son Raichu.

-HEEEEEEEEEEY !!! Raichu du copain à Yuna !!!! Est-ce que tu peux demander à ton dresseur s’il veut un combat maintenant ? ça serait vraiment très gentil de ta part !!! Réponds-moi viiiiiiite.
-Heu Stella…tu aurais pu penser un peu moins fort, le pauvre va avoir un mal de crâne si tu continues comme ça.
-Ho non…Désolééééé je voulais pas te donner mal au crâââââneuh.

Je soupire face à ma Tarsal, mais bon, je ne peux pas lui en vouloir, elle est encore jeune et elle contrôle assez mal ses pouvoirs psychiques. J’espère juste qu’Oz ne lui en tiendra pas rigueur et transmettra le message. La réponse de mon rival ne se fait pas attendre, c’est pourquoi je me lève et m’avance jusqu’au bord de mon stand, Lucifer sur mes talons. Apparemment mon Dracaufeu à envie d’en découdre…peut-être une vengeance pour quelque chose qui se serait passé à l’entrainement, qui sait.  Malheureusement pour lui, je n’ai pas l’intention de l’envoyer au combat, je connais le pokémon idéal pour se faire remarquer rapidement sans mettre de personne en danger.

-Aller Ama à toi de jouer !!! Mais…Il est toujours pas là ?

Amaterasu…J’espère que ton escapade aura été agréable, car je vais te faire passer l’envie de disparaitre comme ça sans prévenir, et de ne pas revenir.



~~~
Pendant ce temps

Mes compliments semblent lui faire plaisir, je suis content. Elle m’explique qu’elle aussi a cette envie de combat, mais qu’il est moins poussez que ces comparses. D’un sens je préfère qu’elle ne fasse pas beaucoup de combat, elle pourrait être blessée et je ne le supporterais pas. Le premier qui lui fait du mal, je lui fais goûter à mes crocs feu…Mais pourquoi je réagis comme ça moi ? Pourquoi j’ai le rouge qui me montent aux joues subitement ? Heureusement avec mon pelage, elle ne peut pas le voir, d’autant plus que je rougis de plus belle quand elle m’avoue que ma bouille est mignonne.

Le fait que j’essaye de rester droit quand la bulle éclate contre mon museau la fait rire. J’adore entendre son rire, peut-être même plus que j’aimais entendre le rire de Yuna, quand elle riait encore. Spark a un rire doux et chaleureux, qui me fait me sentir à la fois bien, et un peu gêné…c’est étrange comme sensation.

Elle m’explique qu’avec ses antennes, elle perçoit beaucoup de chose, comme les battements de mon cœur qui ne la trompe pas sur mon état émotionnel…Ho non, voilà qu’elle me demande d’un air inquiet est-ce que je vais bien ?

QU’EST-CE QUE JE FAIS MOI MAINTENAAAANT ?

Yuna qu’est-ce que je dois faire, est-ce que je dois lui expliquer, ou lui mentir ? Mais mentir sur quoi ? Je ne sais pas ce qu’il m’arrive, au secours à l’aide mamam…Allez reprends-toi Ama, souffle un bon coup. Qu’est-ce que ferait Yuna a ta place…Elle dirait qu’elle en ressent rien, ce qui n’est pas pour m’aider. Que ferai Lucifer ?: Il s’envolerait ce que je ne peux pas faire. Que ferai Moegami ?: Elle s’enfuirai en courant, ce qui n’est pas une bonne idée. Que ferait Hestia ?: Elle chercherait le juste milieu, elle dirait ce qu’elle ressent, mais de manière détourner…Oui ça c’est un bon plan.

-Arca, canin, arcanin, anin Ne…ne t’inquiètes pas ça va, j’ai juste….j’ai pas l’habitude de me retrouver seul avec une personne que j’apprécie autant c’est tout…

Niveau message indirect on peut pas faire pire, elle ne va pas vraiment comprendre de quoi il s’agit…ou alors elle va comprendre et elle va me mettre un gros râteau…Actuellement j’ai envie de me ratatiner sur moi-même, et de redevenir aussi petit qu’un bébé Caninos.


_________________
 
You can never
turn back


[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 4067
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Sam 27 Avr - 20:57
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La foudre embrasée »


« -Et… C’est une bonne situation, ça, spécialiste Electrik ? »

A moitié avachi sur ma table, je ne regarde qu’à moitié la femme venue me questionner sur mes études.

« -Oh, vous savez, môa je ne crois pas qu’il y ait de bonnes ou mauvaises situations… »

L’adulte croise les bras, et me fixe avec sévérité.

« -… Dîtes-le si je vous ennuie, surtout. »

Je hausse les sourcils, et après quelques secondes à la toiser, me redresse en un profond étirement.

« -Bwaaaaah… Désolé. C’est juste que… On est là pour parler de notre passion, mais… » je glisse un regard en coin au vigile « Ils restreignent notre liberté créatrice ! Mes Pokémon ne peuvent rien faire à cause de l’étroitesse des lieux, je dois répondre aux mêmes questions en boucle, ma Dedenne est portée disparue et je ne peux même pas partir à sa recherche ! Je suis juste là, coincé sur cette chaise…  Alors que…  »

Mélodrame, je me penche vers l’arrière.

« -Je pourrai faire tonner la foudre qui m’habite ! Montrer à tous et à toutes la splendeur et la majesté des Pokémon Electrik ! » j’apporte mes mains à hauteur de mes yeux, et forme un cadre avec mes doigts, dirigé vers le plafond « ‘Faudrait juste faire une ouverture dans le toit, de laquelle mes compagnons pourraient faire tomber de l’orage… Sur, genre, une gigantesque assiette de baies. » je prends quelques secondes pour réfléchir à ma proposition, puis acquiesce avec conviction  « … Ouais, ça serait pas mal.
-... »

L’inconnue se détourne, non sans me lancer une dernière remarque.

« -Si vous vous ennuyez tant, vous n’avez qu’à partir.  »

Je lui adresse un signe de la main.

« -Pas déconnant le Dardargnan. Bonne continuation ! »

Et elle s’en va. Moi, je me laisse retomber sur ma table, et jette un œil à l’heure sur mon Ipok. C’est dingue ça, je l’ai regardée il y a à au moins…. Pfiouh, cinq minutes, et elle n’a avancé que de… Pouah, cinq minutes ?!

Ah la la, ce que j’aiiiiiime le métier d’exposant…

En même temps, c’était un peu prévisible, non ? Genre, l’intitulé du métier, c’est littéralement : « restez assis sur une chaise toute la journée ». A quel moment est-ce que « Ginji Labelvi » et « rester assis toute une journée » ça peut aller ensemble ?!

Je crois que je me suis un peu trop laissé porter par l’idée de partager ma passion avec des gens… Le faire à l’oral, c’est chouette hein, les gens me reprochent même souvent de trop parler, mais faire QUE ça, et ce pendant des heuuuuuuuuures, c’est d’un ennuiiiiiiiie….

En même temps ! Si les organisateurs pouvaient UN PEU nous laisser respirer ! On n’en serait pas là ! « Gneugneuh, vous ne pouvez pas faire de la cuisine sans autorisation », « Gneugneuh, vous ne pouvez pas foutre du feu au milieu de l’allée », « Gneugneuh, vous n’avez pas le droit de mettre les gens en danger »… C’est du grand n’importe quoi, franchement !

« -…  »

Lorsque je ressens la présence mentale de mon starter, je ne prends même pas la peine de me retourner, complètement blasé.

« -Qu’est-ce qu’il y a, Oz ? Tu vas me dire que je devrai être plus responsable ? Que comme j’ai accepté ce boulot, je devrai le maintenir de bout en bout ? Que je suis une personne majeure désormais, et que je devrai me comporter en adulte ? Prendre sur moi et utiliser toute cette frustration pour enivrer les passants de mon savoir, permettant ainsi de faire mûrir ma passion et abreuver ces hères de mes connaissances ?... »

Face à son absence de réaction, je finis par faire volte-face.

« -… Oz ?  »

Le Raichu se tient derrière moi, et se masse le front à l’aide d’une de ses pattes, visiblement mal en point.

« -… Tu…. Aurais quelque chose… Pour calmer… Cette douleur…  Dans mon crâne ?…  »

Je cligne des yeux, perplexe.

« -… Euh… Oui… ?  »

Je me penche vers l’avant pour attraper mon sac, et en tire une Baie Kika, que je lui tends.

« -… Tout va bien ? »

Il acquiesce tout doucement, et récupère le produit.

« -… Ouais…  » il se retourne, et repart de là où il vient « Il y a Yuna qui veut faire un combat contre toi… La prochaine fois, demande lui d’utiliser son Ipok, s’il te plaît…  »

Je me retourne instantanément, pour dévisager ma concurrente, sur le stand d’en face. Un combat ? Maintenant ?! Mais si on fait ça, on va… !

… Oh.

Violemment, je pose mes mains devant moi, et me lève de ma chaise. Le mouvement la fait basculer en arrière.

« -TRÈS BIEN YUNA, J’ACCEPTE LE DEFI ! »

Dans une parfaite et tendre délicatesse, je donne un coup de pied dans ma table pour la dégager du passage. Elle se renverse sur le côté, et je m’avance dans l’allée, chaud bouillant. Yuna elle aussi s’approche, et rapidement, annonce le nom de son champion.

… Qui n’arrive pas. Je croise les bras, et m’exclame avec une profonde satisfaction.

« -Aha ! Tu souhaites revenir aux origines, hein ?! Eh bien, dans ce cas…. » je tends le bras « SPARK, A TOI DE JOUER ! »

… Rien. Rien d’autre qu’un silence absolu et résolu.

Le bras toujours tendu, je reste parfaitement figé, et me contente de plisser les yeux.

« -… Mouais, c’était prévisible.  »

***
Ailleurs…

Je tente de scruter le visage d’Ama pour comprendre ce qui ne va pas, mais… Depuis cette position, c’est un peu compliqué, il faut bien le reconnaître…

Alors, inquiète, je ne peux rien faire d’autre qu’entendre ses battements de cœur s’affoler. Dans l’attente qu’il réponde, je reste parfaitement silencieuse, ne souhaitant pas brusquer l’Arcanin plus que nécessaire… J’ai l’air de l’avoir déjà suffisamment paniqué comme ça pour en rajouter ! Un sentiment de culpabilité m’envahit rapidement, et je me hâte de le rassurer.  

« -De… Denne ! Dede… De ? Je… Je suis désolée, je ne voulais pas paraître brusque ! Je cherchais juste à m’assurer que tout allait bien… Ça serait dommage que je sois la seule à profiter, pas vrai ?… »

Mais il a l’air bien trop perdu dans ses pensées pour y prêter attention. Heureusement qu’il parvient tout de même à formuler une réponse, sinon j’aurai eu peur de l’avoir définitivement brusqué !

Je soupire donc de soulagement.

« -Denne… Dedenne d… Aaah… Tout va bien alors, si c’est juste le fait d’être en tête à t…  »

Je m’immobilise lorsque la pleine signification de ses paroles atteint mon cerveau. Je sens alors mon propre cœur s’accélérer et battre à tout rompre, ainsi qu’une forte chaleur m’envahir. Qu… Qu’est-ce qu’il veut dire par « autant apprécier » ?!… Est-ce… Est-ce que c’est moi qui surinterprète trop, ou…. ?! Ses battements de cœur, ça serait parce que… ?! M-mais ce n’est pas possible, ça ne fait que deux fois que nous… ! E-et pourtant, c’était déjà bien arrivé à Estelle, quand… !

… Aaaah, et pourquoi est-ce que je ne parviens plus à aller jusqu’au bout de mes pensées ?! Qu’est-ce que tout ça signifie ?! Complètement submergée par la panique et l’incompréhension, je finis par bafouiller tant bien que mal un début d’interrogation.

« -D-de… D-denne ? C-c’est… C-c’est-à-dire ? »

… HIIIIII, POURQUOI EST-CE QUE MÊME CA, CA ME FAIT AUTANT PANIQUER ?!

CALME TOI, SPARK ! CALME TOI IMMÉDIATEMENT ! PRENDS LE TEMPS DE RESPIRER, COMME LORS DES SITUATIONS D’URGENCE !… Voilà…. Comme ça !  Pfiouuuuh…. Inspire… Expire…

A force de matraquage mental, je parviens à reprendre un semblant de maîtrise. La panique quitte petit à petit mon corps, remplacée par une légère anxiété… Et quant à la chaleur qui m’habite, elle, elle est toujours autant présente.

Intimidée, je ramène mes pattes avant contre moi, et triture doucement les poils d’Ama d’une inférieure.

« -D-enne… Dedenne… T-tu sais… Moi aussi, je t’apprécie…  »

…. Oh, Estelle, prête moi ta force…

***
Eh oui, on revient à leurs maîtres.

« -… ET VOUS QUITTEZ CETTE CONVENTION SUR LE CHAMP ! »

A peine mon échange avec Yuna débuté que l’autre rabat-joie a ramené sa fraise, et commencé à violemment nous invectiver. Outré, je tente de protester.

« -… M-mais pourquoi ?!  »

Eh ouais. Ça c’est de la protestation maggle.

« -NE FAÎTES PAS LES INNOCENTS ! J’AI PARFAITEMENT ENTENDU QUE VOUS VOULIEZ LANCER UN COMBAT, ET CE, EN DÉPIT DE MES AVERTISSEMENTS ! »

Je passe mes bras dans mon dos, et détourne le regard, l’air de rien.

« -Alors là, je ne vois pas DU TOUT de quoi vous voulez parler…  »

Il tend le bras, menaçant.

« -De toute façon, il n’y a pas à discuter, je vous ordonne de plier bagage, DONC FAÎTES-LE !
-Eh bien dans ce cas, nous dirons aux organisateurs que vous nous avez viré de façon abusive !  
-ESSAYEZ POUR VOIR !
-Ah mais on va le faire ! Et comme ça, ils ne nous reprocherons pas d’avoir déserté !  
-C’EST CA, ALLEZ-Y.
-…. Cool ! On se retrouve à la sortie, Yuna, du coup ? »  

Je tourne le dos au vigile et salue vivement la Givrali de la main. Puis je retourne à mon stand, où tous mes Pokémon m’observent d’un air pantois… Quoi, vous allez me faire croire que vous aviez envie de rester ici, les gars ?

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 62
Jetons : 3175
Points d'Expériences : 1903
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Dim 28 Avr - 16:08

Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée

ft. Ginji Labelvi
[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée Type_Feu_GO
♫ ♫
Comme je m’y attendais, la réponse de Ginji ne se fait pas prier. Il a parfaitement compris où je voulais en venir avec ce duel improvisé, et vu qu’il s’ennuyait comme un Rattata mort sur son stand, il a sauté sur l’occasion de se sauver d’ici. Après un magistral balancement de table, un se place en face de moi, et fait appelle à Spark. Ironie du sort, sa petite Dedenne n’est pas là apparemment, tout comme l’est Ama et… Une minute, ils sont tous les deux portés disparus ? Hoooo petit cachotier d’Ama, je comprends mieux à présent pourquoi tu as disparu sans prévenir. Je me disais aussi que c’était bizarre que tu n’aies pas rappliqué quand on a commencé à faire griller les marshmallow. J’espère que ton rendez-vous galant c’est bien passé.

Enfin, nous sommes face à face mon rival et moi, prêt à en découdre. Je sens de la chaleur émaner de derrière mon dos, et j’imagine sans mal des petites flammes sortir de la gueule de Lucifer. J’ignore ce que Ginji lui a fait faire pendant son entrainement, mais il veut en découdre avec le spé Elektrik. Malheureusement pour mon chromatique, il n’aura pas le temps de faire quoi que ce soit, le vigile rapplique déjà. Et il nous incendie, nous ordonnant immédiatement de quitter le salon, sous le regard étonnés des visiteurs. Mon expression reste neutre, je suis nullement impressionnée par le fait qu’il hausse la voix.

Comprenant que je reste de marbre, c’est sur Ginji qu’il jette son dévolu, ou plutôt qu’il balance son exaspération. Ginji ‘’essaye’’ de se justifier, mais on comprend vite qu’il fait plus ça pour minimiser le fait que comme moi, il a clairement envie de prendre la poudre d’escampette. Evidemment, nous n’opposons pas vraiment de résistance, et mon ami se permet même d’accuser le vigile de nous renvoyer de façon abusive. Je me permets de parler à mon tour, à ce vigile qui contre son grès, nous arrange bien finalement.

-Vos mises en garde concernent la mise en danger d’autrui, mais il est évident que vous ne nous estimez pas capable de maitriser les risques parce que nous sommes juste des étudiants de la Pokémon Community. Hors nous sommes des dresseurs spécialisés dans nos types, nous n’aurions pas reçu ce titre si nous n’étions pas un minimum capable de gérer nos pokémon. De plus, je vous ferez remarqué que personne, pas même la police n’arrête des dresseurs pokémon parce qu’ils font un combat, même en pleine rue. Je serais vous, je reverrai mon point de vue.

Il repart, quelque peu énervé de notre comportement, mais je suis bien contente qu’il nous ait dis de partir, on va pouvoir échapper à cette torture. Ginji me donne rendez-vous donc à la sortie du salon.

- Ça marche.

Je repars vers mon stand, où tous mes pokémons nous attendaient, intrigué de savoir la suite des évènements.

-Allez tout le monde, on remballe.


Aucun d’entre eux ne soupire, ils sont tous contents à l’idée de quitter cet endroit. Il faut dire que ce n’est pas vraiment agréable pour eux d’être enfermés dans ce salon, ils ne peuvent pas dégager autant de chaleur et de flamme qu’ils veulent. On commence à ranger, et je pense à Ama, j’espère qu’il va bientôt revenir de son rendez-vous en amoureux.


~~~
Pendant ce temps

Qu’est-ce que je fais ? Qu’est-ce que je FAAAAIS ?

Je ne sais pas vraiment quoi faire, Spark s’inquiètes pour moi, je ne veux pas qu’elle s’inquiète, je vais gâcher le spectacle. Elle commence une phrase, mais…elle ne la finit pas. Est-ce qu’elle a compris où je voulais en venir ? Je la sens stresser, et triturer mes poils… Après quelques secondes de silence, qui ont duré des heures pour moi, elle reprend la parole. D’abord elle me demande ce que ça veut dire, mais ensuite elle m’avoue qu’elle…m’apprécie aussi ? Une minute…est-ce qu’elle…elle vient bien de dire qu’elle m’apprécie ? Est-ce qu’elle ressent la même chose que moi ? Je ne sais pas quoi faire, quoi dire. Je reste là, figé…Mon cœur a accéléré d’un coup, et j’ai chaud, très chaud, trop chaud. Ironique pour un pokémon feu non ? Mais il faut que j’en aie le cœur net, que je sache, même si je me prends un râteau.

-Ar..arca. Aracanin, arca canin. Heu…Spark. Est-ce que tu peux descendre de ma tête, s’il te plait.

Je baisse la tête pour qu’elle puisse descendre sans risque, et elle se tourne vers moi. Mon cœur bat à cent à l’heure, est-ce que je dois me lancer ? Est-ce que je peux ? Bon ba je me lance tant pis si je me prends une décharge. Je m’avance doucement, et je lui donne une petite léchouille sur la joue, et je me recule légèrement, attendant avec appréhension sa réaction. Le temps semble complètement arrêter autours de nous, je ne pense plus à rien, pas même à ma dresseuse. Je veux juste savoir si je vais me prendre un râteau ou pas, après seulement je pourrais songer à rejoindre ma dresseuse.


~~~
Du côté des dresseurs

Une fois toutes mes affaires rangées, je rappelle tous mes pokémon sauf Arvak qui tire le chariot contenant tout le nécessaire du stand. J’attends que mon cher rival sorte de cet endroit de torture, car oui, cette fin de journée relevait plus de la torture que de la présentation du type feu. Enfin ce n’est plus très important maintenant, j’écrirai un mail à l’organisation pour donner mon point de vue sur l’incident, et dénoncé les réprimandes que j’estime abusive du vigile. Ginji ne met pas longtemps à sortir, avec toutes ses affaires. Je me tourne vers lui, un faible sourire aux lèvres.

-Je ne sais pas pour toi, mais je suis bien contente que cet événement soit terminé. C’était bien ennuyeux quand on nous a obligé à ne plus rien faire si ce n’est parler.

Ginji et moi on est pareil, il nous faut de l’action, il faut bouger. La parole et les débats philosophique, très peu pour moi, je préfère agir.

-Je te propose qu’on remette ce combat pokémon la prochaine fois, si ça ne te dérange pas ? En échange je te propose d’aller manger un morceau, après avoir déposé ça à l’académie, ça te tente ?

C’est un deal convenable que mon ami devrait accepter sans trop de problème. Je monte donc sur le dos de mon Ponyta, direction l’académie avant d’aller manger un morceau au café let’s go…En espérant qu’Ama et Spark arrivent à nous retrouver.




Hrp:
 

_________________
 
You can never
turn back


[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 4067
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Lun 6 Mai - 15:16
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La foudre embrasée »


« -Et voila ! Tout est bien qui finit bien ! »  

C’est avec une satisfaction non dissimulée que j’observe nos affaires parfaitement rangées dans la charrette. A côté de moi, Oz se fait plus nuancé.

« -Tu t’es fait réprimander trois fois puis renvoyé d’une mission confiée par un professeur. Je n’appelle pas ça bien finir.  »

J’agite une main nonchalante.

« -Mais naaaaan… T’y connais rien en relation humaine ! C’était un accord tacite entre le vigile et moi-même ! J’étais fatigué, et lui… En avait peut-être marre de voir notre sale face… Et nous avons trouvé un compromis en notre départ précoce ! »

Si le Raichu d’Alola me toise d’abord avec son expression blasée habituelle, un léger rictus finit par se dessiner sur son visage.

« -Ginji ?
-Oui ?
-J’en ai marre de voir ta sale face. Tu pourrais t’en aller ?
-… »

A mon tour de le dévisager d’un air désabusé.

« -Ah ah. Très drôle. »

Yuna arrive à ce moment là. Je me retourne et la salue d’un geste désinvolte. Visiblement, la Girvrali est aussi ravie que moi à l’idée de finir cette journée. Je ne peux qu’acquiescer face à ses propos, et lui réponds en un franc sourire.

« -Au moins, on se sera faits la main. J’ai bien peur qu’une fois Champions, on nous appelle pour ce genre d’interventions… Même si on devrait avoir une toute autre notoriété, à ce moment là. Qui sait, peut-être qu’on pourra se permettre plus de libertés ? »

En tout cas, les restrictions, c’pas trop pour moi. Une autorisation pour faire usage de mon Motisma Four ? Non mais, sérieusement ?

En parlant de mon buffet avorté, l’adolescente me propose d’aller manger un bout une fois toutes nos affaires ramenées, et je montre mon approbation d’un vif entrechoquement des mains.

« -Je dis oui ! De toute façon, j’ai promis un repas à tous mes Pokémon…  »

Je fourre mes mains dans mes poches, et lève les yeux en direction du ciel, pensif.

« -Par contre, j’espère qu’Ama et Spark seront rentrés avant. Ça serait bête de faire ça sans eux…  »

Ma moue se fait plus dubitative.

« -A ton avis, qu’est-ce qu’ils peuvent bien faire ? »

***

Arceus, mais qu’est-ce que je fais ?!

Pourquoi suis-ce autant gênée, à la fin ?! Je ne devrai pas ! Nous étions juste en train de discuter tranquillement, et… Je ne suis pas aussi intimidée, habituellement ! Et Ama qui semble tout aussi crispé que je puisse l’être… C’est embarrassant ! Terriblement embarrassant ! Mais je ne sais pas que faire ou que dire, et si j’ai bien envie de prendre mes pattes à mes bajoues, il en est parfaitement hors de question ! Ama a eu la gentillesse de m’amener jusqu’ici et de partager sa nourriture avec moi, je ne vais tout de même pas l’abandonner de la sorte… Et puis, j’aime bien sa présence, je ne vois pas pourquoi…. Aaaah ! Je recommence ! Mais qu’est-ce qu’il m’arrive, bon sang ?!

C’est alors que l’Arcanin prend la parole, et… Me demande de descendre. Cela a pour effet de mettre fin à mes réflexions, remplacées d’abord par une légère surprise, puis une peine croissante. Il… Il veut que je m’en aille ?… Je comprends, je l’ai probablement vexé en me montrant aussi intrusive…. C’est dommage, je ne voulais pas… Mais…

Résignée, j’acquiesce doucement, et retourne à terre. Timidement, je fais ensuite volte-face pour dévisager le Pokémon, pattes ramenées contre moi-même sous l’effet de l’anxiété. J’essaye de décerner dans son regard à quel point il peut bien m’en vouloir, mais je n’y vois qu’une profonde introspection. Je reste donc là, parfaitement silencieuse, et attends la suite avec inquiétude...

C’est alors qu’il rapproche sa gueule, et passe sa langue sur ma joue. Je me fige complètement, prise au dépourvu, et n’émets pas le moindre autre mouvement lorsqu’il se recule, et me fixe.  Lentement, je dirige un regard fébrile en sa direction, et reste parfaitement ébahie par la situation.

Je sens ensuite monter en moi une bouillonnante passion, et d’un bond, viens me coller à l’une des pattes de l’Arcanin, extatique.

« -Deeee ! Amaaaa ! »

J’y accole mon visage, et le frotte frénétiquement. J’ai envie de ressentir la pression de son pelage contre le mien, laisser sa chaleur ardente m’envahir et m’imprégner de son odeur ! Je ne saurai pas vraiment dire ni d’où ni pourquoi, mais… J’en ai l’envie ! C’est tout ! C’est simplement un… Oui, c’est ça ! Lui et moi… Nous avons tous les deux eu…. L’un pour l’autre…

Un coup de foudre embrasée.

HRP:
 

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12037
PNJs
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   Ven 21 Juin - 20:25
Modération Mission Yuna

Appréciation
Le Dynamic Duo est prêt à tout embraser (ou foudroyer,  c’est encore en débat). Yuna est prête à faire la preuve de ses capacités et la posture adoptée tranche par rapport à celle de Ginji: moins réfléchie, elle se base plus sur la présentation de différents Pokémons et ses analyses personnelles, que sur les démonstrations de talents de ses équipiers. Les visiteurs s’enchainent et ont découvre des facettes du type Feu, rarement mises en avant par cette catégorie de Pokémons considérés comme ‘’bourrins’’.
Petit plus pour le passage du spectacle  flamboyant, en réponse au numéro de cuisine de Ginji, c’est assez inattendu quand une démonstration de force aurait aussi eu sa place, à ce moment-là.  La progression jusqu’au final est nickel et là...même chose que pour Ginui, j’aurais vraiment voulu y assister, à ce combat-moi !

■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Tu reçois 160 jetons et 40 expérience supplémentaire  ainsi qu’un Eventail Flamboyant (Si tenu, la puissance des attaques Feu augmente de 10% supplémentaire sous Zenith)


Modération Mission Ginji

Appréciation
C’est bien coPAIN, tu obéis à la règle numéro 1 de tout bon dresseur: si vos regards se croisent, c’est qu’il doit y avoir un combat ! Et le Voltali n’est pas en reste pour démontrer la supériorité des Pikachus de son type, face à la Givrali. Les idées proposées et mises en avant par le stand sont très bien trouvées (Mention spéciale pour avoir réussi à démontrer que Limonde est un pokémon qu’on peut aimer). On est plus dans l’humour et les clichés sur les types Eleks, vis à vis du public, j’aime le point de vue adopté.
...DES CRÊPES ! 8 ETOILES, MISSION VALIDE, TU DEVIENS DIRECTEUR DE L’ACADEMIE !
*tousse* Nous disions donc : Comment ça, pas de combat ? mais régler-ça dehors, un octogone et zoupla ! On me vend pas un combat pareil pour ensuite finir sur la musique du Titanic !

■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Tu reçois 160 jetons et 40 expérience supplémentaire ainsi  qu’un Uchiwa Foudroyant (Si tenu, la puissance des attaques Electrik augmente de 10% supplémentaire sous Danse-Pluie)


_________________
[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée 7z5c
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée   
[Mission Topdresseur] - Un Type, Une Histoire: La Foudre Embrasée
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :