La terre ferme, enfin [avec Cloé]
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 12
Jetons : 1927
Points d'Expériences : 189
Scientifique Mécano
Sujet: La terre ferme, enfin [avec Cloé]   Mer 28 Aoû - 0:39
L’histoire que je vais vous raconter se déroule le dimanche 4 août soit trois jours après « l’incident » du prince des mers. Merci, Cookie secrétaire.

Qu’est ce que cela faisait du bien de retrouver le plancher des Ecremeuh après trois jours horribles au bord de l’épave appelé prince des mers. Gwen n’avait qu’une seule envie c’était d’être sur la terre ferme et de se planquer dans un tonneau pour ne plus jamais en sortir. Elle avait fait boulette sur boulette lors du 1er août et avait fait des choses stupides dans la salle des machines. Elle s’était ridiculisée auprès de gens qu’elle ne connaissait même pas. Ridicule, elle avait été ridicule. Point positif, Tool était toujours à ses côtés malgré ses idioties.
Unys, sa région à elle. M’enfin elle n’y accordait pas vraiment d’importance. Elle vient de Flocombe pas de Port-Yoneuve de toute façon.
« Hey Gwenaëlle ! Askip une autre Mentali cherche tes « talents » » lui cria une voix qu’elle connaissait un peu sur le pont. La verte se retourna, Hélène, une des deux Mentalis qui partage sa cabine. Enfin sa pas SA sa, mais leur cabine, c’est pas celle de Gwen quoi. Bref.
« Enfin je me demande bien ce qu’elle va faire de ses talents, ses machines marchent une fois sur quatre et c’est toujours bizarre. Enfin bon elle fait ce qu’elle veut, elle a dû entendre tes prouesses du 1er août dans la salle des machines. Enfin si on peut appeler ça des prouesses. » finit Marie un peu déprimée. Après tout, les deux Mentalis subissent un peu leur troisième camarade un peu fantasque, toujours avec une tache d’huile sur la joue et avec une odeur de brûlé qui la suit de partout.
« Je euuuuh, vous savez qui c-c-c-c-‘est ? » Réussit à articuler péniblement Gwen aux deux filles. Pour l’aider dans sa sociabilisation, Tool le fidèle Arcko chromatique , perché sur l’épaule de la demoiselle, lui gratta les cheveux (fichtre que cette phrase est longue).
Hélène haussa les épaules. « Désolée on ne nous a pas dit son nom. On sait juste que c’est une Mentali, mais si on la croise on lui dira que t’es descendue du bateau. »
Quand je vous disais que les Mentalis n’étaient pas toutes des pestes sans cervelle. C’était juste Gwen qui se montait la tête toute seule quant à ses camarades de dortoir. Certes elles lui avaient crié dessus plusieurs fois mais à raison. Cependant ça la verte ne pouvait pas vraiment comprendre. Elle ne voyait pas en quoi éteindre les lumières de la chambres au bout de trois minutes c’était stupide et peu pratique. Et l’environnement alors ? Enfin pour l’environnement on passera, le bilan carbone d’un paquebot de luxe est astronomique.
« Merci. C’est g-g-gentil. » Dit en souriant Gwen. Les deux autres Mentalis en rire.
« Comme quoi tu peux être normale parfois. A plus tard ! » Fit Marie. Et les deux jeunes filles s’en allèrent vers la piscine du prince des mers.

Que faire alors si quelqu’un la cherchait ? Boarff au pire c’était sûrement pas Gwen. Son seul talent c’est de se couper avec de l’aluminium ou de se brûler à chaque utilisation d’un fer à souder donc bon. Une quincaillerie existait à Port Yoneuve, peut-être qu’elle y trouvera des matières premières pour ses machines là bas. Rappelons le, la plupart de ses machines ont été inondées lors de l’incident du paquebot. Triste vie. Et puis si une Mentali la cherchait vraiment elle la trouverait facilement, cette ville était assez petite quand on y regardait de plus près.
Cloé Nosya
Cloé Nosya
Région d'origine : Rhode
Âge : 13
Niveau : 13
Jetons : 2414
Points d'Expériences : 531
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: La terre ferme, enfin [avec Cloé]   Mar 10 Sep - 17:50
Cloé venait de sortir du bateau. En tant que petite fille bien élevée, elle avait obéi aux règles de sécurité et s’était protégée dans les bras de son Ursaring pendant que la bagarre faisait rage dans le bateau. Bien entendu, l’entièreté de son équipe était en proie à une surprotection massive de la part de Cloé et des Pokémons aptes à se défendre. Caron l’oublie vite mais l’équipe de Cloé est une véritable nursery. En effet, hormis de rare cas, ce sont tous des jeunes Pokémons issues d’œuf. Kenaï est un peu leur grand frère, Ran la grande sœur, et Irin le cousin parce que bon il semble très détacher de son équipe. Il paresse toute la journée et surveille du coin de l’œil les petits.

D’ailleurs, la famille s’agrandit. En effet, ses derniers œufs avaient enfin éclos. Et pour le coup ça la rassurait un peu. En effet, Erika Uchida lui avait ramené un œuf de son voyage à Johto il y a de cela un an et il n’avait toujours pas éclos. Quant à l’autre, elle l’avait depuis plusieurs mois. C’était certain, elle était mauvaise pour s’occuper des œufs. Si longtemps que le jeune Girafarig ne manqua pas de s’écraser au sol. Ses muscles n’ont pas l’air de supporter son propre poids. Bientôt, il sera très grand. Pour Cloé évidemment.

Elle ce qu’elle attendait par-dessus tout, c’était l’éclosion de l’autre œuf. Un bébé Loupio faisait face à elle. Elle savait que ce bébé serait une force dans son écurie de course, alors il se ferait dorloter. Mais elle n’oublie pas son Girafarig. Elle les aimait les deux très fort déjà.

-Girafarig tu vas t’appeler Palindrome parce que tu as une autre tête de l’autre côté de ton corps et en plus ça veut dire que peu importe ton sens, je te caresserais toujours la tête. Je l’ai appris dans mon cahier de vacances ! Et toi Loupio, je vais t’appeler Lord Woo Fak Fak, c’est un peu long, mais tu auras besoin d’un super nom quand j’aurai une écurie connue. C’est vrai tu ne dois rien comprendre… En gros mon rêve c’est de devenir championne du monde de course de Rhinocorne. Et tu vois tu vas m’aider à réaliser mon rêve avec tout le monde ici. Toi aussi Palindrome.

Soudain, la petite fille eu une révélation. Elle frappa dans sa main en ayant une révélation.

-Je sais, j’ai entendu parler d’une mentali qui fait tout plein de machines. Et sur ce bateau, je ne peux pas faire d’entraînement sans peur de blesser quelqu’un. Alors je vais lui demander de me faire un tapis de course. Un tapis de course pour le cardio. Avec plusieurs vitesses. Avec des angles d’inclinaison. Tu pourras t’entraîner correctement dans des situations comme ça Amethy.

Sans attendre plus longtemps, Cloé ramassa dans ses bras le jeune Loupio et demanda à son Ursaring de porter délicatement Palindrome afin qu’il puisse bouger avec elle. Bien entendu, Ran surveillait les autres petits polissons car il était l’heure de la sieste. La Nanméouïe profitait généralement de ce moment d’accalmie pour ranger la chambre de la petite, faire le ménage. Mais depuis la croisière, elle ne faisait rien de tout cela, se contentant de se reposer et d’admirer la mer.

Très vite, Cloé trouva d’autre fille et leur demanda où se trouvait cette fameuse mécanicienne mais en vain. Elle fit demi-tour ainsi que le tour du navire pour chercher cette mentali. Mais rien n’y faisait, il n’y avait pas la moindre trace de son ombre, pas la moindre trace de pas… Enfin si, il y en avait, mais trop pour dire à qui elles appartenaient.

Elle retourna à sa cabine et s’avança sur la pointe des pieds pour aller voir la Pokéball de son nouvel ami. Elle ne l’avait jamais sorti car elle en avait peur du peu qu’elle a vu. Un Métamorph. Ce Pokémon qui se change en presque tout lui faisait peur. Elle ne voulait pas qu’il se change en quoi que ce soit car le petit bout de chou mauve était très bien pour elle. Du coup elle le gardait dans sa pokéball. Elle ne savait pas y faire et songeait à le donner à quelqu’un pour qu’il puisse être heureux.

Peu de temps après, une personne toqua à la porte afin d’avertir Cloé que la fameuse mécano (je te conchie très fort Word) était en ville. Il n’y avait plus de temps à perdre direction la ville… Mais après la sieste des petits. En attendant, sieste aussi pour Cloé. Les récents évènements avait eu raison des nuits de la petite qui cauchemardait en boucle. Encore plus que ses cauchemars habituels.

Le temps de la sieste passé, la petite troupe se mit en chemin vers la ville pour rechercher la mentali. La mission ne devrait pas être trop difficile car la ville est assez petite mine de rien. Pas besoin de se retrouver au fond d’une impasse pour avoir fait le tour de la mine… euh de la ville.

Sellée sur son fier destrier, Cloé avanca les couettes dans le vent, à la recherche d’une jeune mentali. Son fidèle Kenaï à ses côtés et sa Clochette juchée sur sa tête afin de prévenir les passant un peu comme une sonnette de vélo était aussi de sortie ainsi que les deux petits fraîchement né, au moins, Palindrome arrivait à marcher sous l’œil de Ran. Le Girafarig était bizarre, il se tapait lui-même avec l’aide de sa queue. A croire qu’il était stupide ou juste maso. Affaire à suivre.

Après une bonne demi-heure à arpenter les rues, Amethy renversa une jeune fille encapuchonnée au coin d’une rue.

-STOP !!!

Elle descendit d’un saut de son Pokémon avant d’aider la jeune fille à se relever.

-Je suis désolée, je voulais pas vous renverser, je vous avais pas vu venir.

La petite se confondait en excuse et tendit la main pour l’aider à se relever.

-Je cherchais une fille de mon école et j’ai pas fais attention autour de moi, désolée. Vous avez pas de blessures ?

Le petite s’inclina pour se faire pardonner et s’apprêta à se faire gronder par la demoiselle. Mais sa quête de mécano l’avait emmenée bien plus proche que ce qu’elle croyait.

HRP:
 

_________________
La terre ferme, enfin [avec Cloé] P8X21eb
Akloé Ga Kill

⇒Ce n’est pas parce qu’on est petite, qu’on ne peut pas être dangereuse...Il suffit juste d’un Katana.
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 12
Jetons : 1927
Points d'Expériences : 189
Scientifique Mécano
Sujet: Re: La terre ferme, enfin [avec Cloé]   Sam 14 Sep - 15:40
Rien. Pas un seul matériau correct n’a été retrouvé dans cette fichue ville. C’était l’évidence même pourtant. Gwenaëlle le savait mais elle voulait grader toujours un peu d’espoir en elle. Sois un peu réaliste carotte, maintenant pour acheter des composants électroniques il fallait plutôt se contenter de mamazone et autre AliceExpresso. Ce n’est pas une question de chance de ne pas trouver ce genre de boutique. C’est tout simplement que ça n’existe pas tout simplement. En plus dans une ville portuaire à part du poisson et de l’équipement maritime il n’y avait pas grand-chose de vraiment éblouissant. Point positif de cette journée, il existait une boutique d’instrument de musique. C’était l’occasion de faire plaisir à son starter apprenti musicien. D’ailleurs celui-ci était perché sur l’épaule de la demoiselle. Apparemment il avait décidé d’établir son camp sur la jeune dresseuse. Rien ne le faisait bouger de là. Sauf lorsque Kaeko travaillait sur ses machines. A partir de là c’était zone 51, interdite à toute âme qui veut vivre plus de 10 secondes.

Bref, le Arcko bleu sur l’épaule, capuche sur la tête, la carotte se dirigeait regard baissé vers la boutique qu’elle avait repéré plus tôt. Cependant même marcher tranquillement dans une rue ne paraissait pas envisageable pour la verte. Elle se mangea en pleine poire tas. Un humain ? Un Pokémon ? Elle ne le savait, elle était sonnée. Tool eut juste le temps de se mettre dans la capuche de Gwenaëlle pour éviter le contact. Bon réflexe. A terre, elle ne savait que faire. Puis le gros tas parla. Et lui tendit une main. Gwen comprit que le gros tas était un Pokémon et que la main appartenait très probablement à son ou sa dresseuse. Confuse la scientifique novice accepta tout de même. Sans penser à son anxiété sociale ? Incroyable. Enfin le choc a dû lui faire oublier sa peur. Peut-être.

Une voix féminine se confondit en excuses. Pas vu venir. Normal perchée sur un monstre pareil. Mais bon à la rigueur la verte s’en fichait. Elle allait aussi s’excuser et déguerpir le plus vite possible pour éviter toute conversation avec une humaine (aaaah la revoilà son anxiété sociale). Elle voulut prendre la parole pour dire pardon mais trop tard. Son interlocutrice avait déjà pris les rênes. Habile. Gwen était piégée dans l’ouragan de la conversation. Elle n’était plus sonnée, mais paniquée. Et si elle disait une bêtise ? Et si elle vexait la fille ? Chercher quelqu’un hum ? De son école ? Se pourrait-il qu’elle aussi soit de pc ? Les vacances scolaires opéraient dans pratiquement le monde entier et Port Yoneuve ne faisait pas exception, il était donc fort possible qu’elle soit toutes deux de Pokémon Community. Rassemblant tout son courage Gwen répondit.
« Euh euh euh, c-c-c-c-e n’est rien. J-j-j-j-j-e suis désolée aussi. Tu v-v-v-iens aussi de P-p-p-p-pokémon community ? » Stressée. Évidemment. La verte fit une pause, inspira profondément et osa regarder son interlocutrice. Une jeune fille, des cheveux mauves et l’air enfantin. Aucune méchanceté ne semblait émaner d’elle. Courage, elle pouvait répondre. De toute façon elle ne pouvait pas fuir et puis peut-être qu’elle pourrait l’aider à retrouver la personne recherchée.
« Je je je connais pas grand monde mais » une nouvelle inspiration, elle se concentrait pour ne pas bégayer « jepeuxt’aideràlacherchersituveux ! » là c’était un poil trop rapide. Le juste milieu ne va pas s’acquérir promptement malheureusement. Mais bon fallait reconnaître l’effort, elle n’y connaissait rien en relation sociale. Si elle ne répondait pas à côté de la plaque c’était déjà un exploit en soi. « Cette personne » pause « vient » nouvelle pause « dequeldortoir ? » pas de pause. Et se présenter ? T’aurais pas un peu oublié Gwen ? Rahlala quelle impolitesse. Tool avait arrêté de se cacher, il était déprimé que sa dresseuse soit si empotée. S’il pouvait parler à sa place ce serait nettement plus pratique. Tout ce qu’il put faire c’est un salut à la mauve pour dire bonjour et attendre comment elle allait réagir.

_________________
La terre ferme, enfin [avec Cloé] P8X21eb
Matrix Unlocked
Cloé Nosya
Cloé Nosya
Région d'origine : Rhode
Âge : 13
Niveau : 13
Jetons : 2414
Points d'Expériences : 531
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: La terre ferme, enfin [avec Cloé]   Mar 24 Sep - 15:41
La demoiselle que Cloé venait de renverser était à la PC, ça pour une coïncidence et le fait de proposer de la chercher ensemble ravie Cloé au plus haut point.

Elle lui attrapa la main et sautilla sur place un grand sourire aux lèvres.

-Oh c’est vrai ?! Merci beaucoup ! Ce sera sans doute plus rapide de chercher à deux. Euh… Juste tu as pas peur des Rhinocornes au moins parce que je compte nous faire monter toutes les deux sur le dos de Amethy mon Rhinocorne pour lui muscler un peu le dos et puis au pire on pourra marcher. La fille que je recherche je sais juste qu’elle est chez les mentalis et qu’elle fait pleins de machines trop bien qui pourront m’aider à devenir une grande championne de course de Rhinocorne. Je voudrais lui demander un tapis de course pour faire courir des Rhinos dessus si jamais la météo ou les conditions font qu’on puisse pas s’entraîner de manière efficace.

Elle se dirigea vers Amethy toujours en tenant la main de Gwen.

-Lui c’est Amethy c’est mon Rhinocorne chromatique, il est trop trop gentil. Le grand nounours c’est Kenaï mon starter c’est un amour, il fait un peu peur mais il fait pas de mal à personne sauf avec les méchants. Il adore les câlins et les sucettes et dormir avec moi. Il est très très protecteur. Le Loupio dans ses bras c’est Lord Woo Fak Fak mon futur masseur par électrostimulation de Rhinocorne il est nouveau-né ce matin avec Palindrome mon Girafarig.

Elle monta en première sur Amethy avant de tendre la main à Gwen afin de l’aider à grimper. C’est pas tous les jours qu’une enfant de 14 ans se promène en Rhino.

-Tu viens de quel dortoir toi ? Tu connais la ville ? Est-ce que tu viens d’arriver ?

Ou comment mettre mal à l’aise une fille déjà mal à l’aise. Cloé ne connait et ne connaitra sûrement jamais la timidité. Faut dire que la petite à la langue bien pendue.

_________________
La terre ferme, enfin [avec Cloé] P8X21eb
Akloé Ga Kill

⇒Ce n’est pas parce qu’on est petite, qu’on ne peut pas être dangereuse...Il suffit juste d’un Katana.
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 12
Jetons : 1927
Points d'Expériences : 189
Scientifique Mécano
Sujet: Re: La terre ferme, enfin [avec Cloé]   Jeu 26 Sep - 15:47
Ok alors très bien, la petite venait de lui prendre la main. Alors, mental breakdown ou pas ? Tout le suspens était là. Est-ce que Gwen allait tenir ou est-ce qu’elle allait craquer tellement elle aurait trop réfléchi ? Huuum, pour le moment tout allait bien. Son équilibre mental restait stable. Mais pour combien de temps encore ? Mais cette chaleur… On ne pouvait dire que ça ne faisait pas du bien. Gwen en était presque sereine. Tool lui restait blasé. Pourquoi s’enjailler devant un tel fait franchement. Puis la violette parla. Beaucoup. Vraiment beaucoup. Vraiment beaucoup trop ? Elle s’attela à contrôler la conversation d’une main de maître. Contrairement à Gwen, Cloé avait l’habitude de s’exprimer et à n’importe qui. Bon par contre de là à dire que ça intéressait la verte il n’y a qu’un pas que je ne franchirais pas.

Gwen sourit timidement, un peu gênée mais pas vraiment mal à l’aise. Cette petite était si chou quand elle indiquait la personne qu’elle recherchait. Une Mentali. Qui fabriquait des machines… QUWAA ? Mais c’était Gwen ça ! En tout cas cela correspondait totalement à son profil. La concernée lança un regard à son starter, fallait-il arrêter le long monologue enjoué de la fillette ? Ils décidèrent tous deux que non. Et puis vous pouvez me dire le rapport entre la course aux Rhinocorne et les machines buguées de la mécanicienne en devenir ? La réponse tomba bien vite. Un tapis de course pour Rhinocorne. Original mais faisable. Il faudrait juste modifier un tapis de course déjà existant, agrandir le tapis et remplacer les matériaux fragiles pour les rendre résistants au poids du monstre sol et roche. Il faudrait aussi regarder à baisser le panneau de contrôle pour mettre des boutons simples à comprendre et surtout à hauteur de Pokémon. Histoire qu’il se sente mieux en train de courir. Pauvre petit. Mais le concept restait faisable pour la carotte. Le démontage de machine c’était son dada après tout (strike]par contre quand il s’agit de les réparer[/strike]).

Puis : BIFURCATION. La petite avança d’un coup vers ce fameux Amethy. Ce qui emporta en même temps la pauvre future scientifique. Et elle présenta toute son équipe. Un Ursaring qui dormait avec elle et qui était très protecteur huuuum PEDOBEAR PEBOBEAAAAAAR. Ahem veuillez m’excuser pour cette coupure. Ok alors deux nouveaux nés dont un taser sur patte et un Girafarig. Très bien. Mais en attendant Gwen n’a toujours pas pu caser un seul mot depuis le début de la conversation (ou plutôt du monologue on va dire). Et elle monta sur son Rhinorcorne. Gwen ne la suivit pas et ignora en bonne et due forme (la politesse ptn Gwen !) la main tendue. Elle sourit juste à sa camarade de dortoir qui enchaina directement sur un nouveau monologue (décidemment). Plein de questions. Trop pour la verte. Evidemment déjà un mot ou juste un point d’interrogation c’était trop pour la nulle en relation sociale. Elle inspira avant de répondre.
« Mentali aussi. » Exclamation de surprise ? Non ? oui ? Boarff de toute façon Gwen n’allait pas le remarquer. « Je je » Inspire voyons ! « Ne viens pas de la ville ici. Je suis d’d’d’d’d’Unys de F-f-f-f-flocombe. » Elle s’arrêta et pas pour le suspens. Juste pour éviter une crise de panique parce qu’elle parlait de SA vie à une presque inconnue. Et cela était déjà trop pour elle. « Je pense avoir t-t-t-trouvé la p-p-p-p-personne que tu cherches. » Nouvelle pause. Nouvelle inspiration. Calmement sereinement. « C’est moi. » OMG PLOT TWIST DE OUF (non).

Et la mécano sourit, une dernière fois, toujours à terre. « Il va falloir me donner t-t-t-t-ton cahier des charges pour que jejeje satisfasse ta commande. » Mais d’où des gens avaient pu la connaître ? Elle n’avait pas fait grand-chose de notable pourtant, serait-ce l’ouvre porte qui l'a rendue si populaire ? Impossible. Elle n'avait pas oublié un truc d'ailleurs cette chère tête verte? Ah si la base, se présenter. Encore. Tool en fut encore plus blasé.
Cloé Nosya
Cloé Nosya
Région d'origine : Rhode
Âge : 13
Niveau : 13
Jetons : 2414
Points d'Expériences : 531
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: La terre ferme, enfin [avec Cloé]   Mar 29 Oct - 21:08
Cloé la regarda de haut en bas avec la bouche entrouverte. La joie pouvait se lire dans ses yeux et sans prévenir, elle se jeta au coup de Gwen. Elle leva sa tête et regarda Gwen dans les yeux avec un immense sourire.

-Mais c’est trop bien ! Je pensais que j’allais avoir du mal à te trouver dans cette grande ville surtout que c’est pas vraiment simple pour une petite fille comme moi de traverser cette ville toute seul.

Elle s’assit sur le sol sans croiser les jambes et secoua sa jupe.

-Sinon pour mon cahier des charges, je voudrais un truc simple. Tout simplement un tapis de course qui supporte les Rhinocornes et adapté à leurs besoins. Je voudrais qu’il soit large genre de 2m de large, qu’on puiss avoir une option pour incliner dans tous les sens le tapis, qu’il puisse reproduire tous les types de terrains avec une option pour modifier l’adhérence du tapis. Je veux qu’il reproduise le sol au mieux. Je veux sentir le grain du sable rien qu’en le voyant. Je veux pouvoir voir la poussière voler lorsqu’il courra dessus, je veux qu’ils puissent faire du relais dessus.

Cloé n’en finissait pas de parler et continuait dans ses explications « techniques » sous le regard amusé de de Lord Woo Fak Fak et de Palindrome.

Mais là, tapis dans l’obscurité, une bande de voyou armée de couteaux et de pokémons poisons les surveillait sans que les filles s’en rendent compte. Même Kenaï avec son instinct hors du commun pour détecter le danger ne flairait rien.

Cloé se stoppa dans sa charte avant d’avoir une idée de génie.

-Je sais on sera mieux à parler autour d’une boisson ou d’une crème glacée. J’ai repéré un petit salon de thé tout mignon là-bas.

Elle désigna une rue sombre et obscure avec des déchets jonchant le sol.

-Je sais que la rue n’est pas très accueillante mais ça évite de faire tout le tour pas le centre-ville.

Elle attrapa la main de Gwen et la tira derrière elle dans la ruelle sombre. Bien entendu, cette occasion était trop belle pour a bande de voyou qui s’attaqua au groupe de fille les menaçant avec des couteaux et les encerclant.

-Vous savez, il ne faut pas se balader dans les ruelles sombres toutes seules.

Cloé se rapprocha de Gwen de manière instinctive.

-Allez donnez nous votre argent et il ne vous sera fait aucun mal mes petites.

Les Pokémons de Cloé se tendirent près à taper les voyous.


_________________
La terre ferme, enfin [avec Cloé] P8X21eb
Akloé Ga Kill

⇒Ce n’est pas parce qu’on est petite, qu’on ne peut pas être dangereuse...Il suffit juste d’un Katana.
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 12
Jetons : 1927
Points d'Expériences : 189
Scientifique Mécano
Sujet: Re: La terre ferme, enfin [avec Cloé]   Mer 30 Oct - 21:08
A peine Gwen eut fini de dire qu’elle était la mécanicienne que Cloé cherchait que celle-ci lui sauta littéralement au cou. Euh super, cool, non vraiment la joie qu’une petite vous saute dessus, non. Tétanisée par cet élan d’affection la verte ne bougea pas d’un pouce, attendant tout simplement que la petite se recule pour parler. La violette la regardait dans les yeux avec un sourire que la scientifique lui rendit, crispée. Elle allait la manger, la broyer, quelle force alors qu’elle ressemblait à un hobbit niveau taille (pour les poils aux pieds je ne veux pas savoir). Comment était-il possible d’être aussi enthousiaste ? Toutes les personnes à la Pokémon Community l’étaient autant ? Espérons que non, les nerfs de la verte ne tiendraient jamais le coup.

Puis Cloé indiqua son cahier des charges. Beaucoup trop long mais surtout beaucoup trop irréaliste. Ok alors le côté il faut l’incliner dans tous les sens aucun problème vraiment, il fallait juste surélever le bidule et le tour était joué mais faire 2 mètres ? Really girl ? Inutile d’être aussi grand, ça engendre beaucoup trop de coup et l’électricité à fournir pour faire bouger le machin aurait un coût beaucoup trop astronomique. Et puis il fallait se rappeler que Gwen ne faisait pas de miracles hein. Certes c’était une petite prodige de la mécanique et de l’électronique mais faut pas déconner, deux fucking mètres. C’est dead. Et surtout le meilleur était à venir. Il fallait faire en sorte de changer le tapis pour qu’il puisse reproduire un terrain. Alors là, laissez moi rire, Gwen c’est pas Arceus hein. Comment veux-tu faire ça ? Court sur la plage plutôt wesh. Sa mâchoire se disloqua tellement la verte était choquée. Tool quant à lui mourrait de rire sur son épaule. Même lui savait que c’était irréaliste et pourtant on est dans l’univers Pokémon les gars.

Comment lui dire ? Comment dire que ce n’était pas possible de réaliser ce qu’elle souhaitait ? Comment dire ça à une petite qui avait les yeux qui brillaient autant. Elle qui avait placé des espoirs bien trop hauts en Gwenaëlle. Cette dernière déglutit en cherchant ce qu’elle pourrait bien répondre à ce cahier des charges utopique. Mais la petite parlait, encore et encore, partait dans des délires de plus en plus incongrus. Elle était si loin dans le futur que Gwen ne la suivait plus et pensait juste à pouvoir rentrer dans sa cabine et se laver le cerveau à l’acide. Mais Cloé se stoppa, une autre idée fusa dans sa tête : manger une glace. Peut-être que ce rafraichissement calmerait ses ardeurs. La Mentali eut à peine le temps d’hocher la tête en guise d’acquiescement qu’elle se faisait emmener par la violette vers une ruelle sordide. Ce genre de ruelle où tes parents meurent et que tu te fais adopter par un majordome m’voyez.
« Euuuuh tutututu es certaine que c-c-c-c-c-c’est une bonne idée ? » Demanda Gwen en voyant que cette rue était aussi propre que le château de Versailles à la cour du roi Solgaleo (c’est-à-dire ultra crade pour les deux du fond qui ne suivaient pas).

Les deux camarades de dortoir se firent alors encercler par un groupe de malfrats armés de couteau. Mais c’est une blague c’est ça ? D’où ce genre de chose arrive en plein jour, il est où le caméraman qui filme tout ça que je lui en dise deux mots. Pétrifiée, Gwen n’avait pas ce genre de réflexion pour le coup. Ses yeux verts parcoururent la ruelle, cinq individus, des Tadmorv et une Malamandre. M’ok c’était foutu.

« -Allez donnez nous votre argent et il ne vous sera fait aucun mal mes petites. »
Mdr poto t’as cru que Gwen avait de la thune ? T’es mal tombé mon coco. Enfin ce n’était pas vraiment lui qui était mal tombé mais plutôt Gwen et Cloé. Oh non deux pauvres filles encerclées par de méchants criminels qui pour les sauver ? Au secours Mygavolt-man, où êtes vous ? Froidement Gwen mit ses mains dans sa poche de sweat pour activer l’appel d’urgence sur son portable CALL 9 1 1. Elle ne pouvait pas faire grand-chose de plus. Les Pokémons de la petite s’apprêtaient à se battre mais là fallait pas déconner, des mecs armés de couteau, même avec tous les Pokémons que tu veux sauf si ce sont des Dracaufeu et qu’ils s’appellent Lucifer tu cherches pas à attaquer, tu fuis. De la sueur froide se mit à couler dans le dos de Gwenaëlle qui n’arrivait pas à trouver de solution. Elle hésitait à se mettre à courir mais le principe d’être encerclée c’est que tu ne pouvais pas.

Renverser une poubelle ? Non. Attaquer avec l’aide de Tool ? Mauvaise idée. Utiliser une machine tout pétée de son invention pour les neutraliser ? Elle n’avait pas ses machines sur elle.
« Bon les mioches on n’a pas toute la journée dépêchez vous ! » fit l’un d’entre eux qui s’avança plus que les autres pour se mettre devant Gwen, pâle. Pourquoi son karma était aussi mauvais franchement.

*clic*
« Allo ici les services d’urgence de la police que puis-je pour vous ? » Une voix venait de sortir du téléphone de la verte dont le teint devint cadavérique. Elle rassembla tout son courage pour crier :
« AU SECOURS ! »

Super et comment la police va vous retrouver maintenant ? Gwen n’avait pas été stupide, elle avait activé le signal gps sur son Ipok. Mais combien de temps tiendraient-elles contre ces individus ?
Cloé Nosya
Cloé Nosya
Région d'origine : Rhode
Âge : 13
Niveau : 13
Jetons : 2414
Points d'Expériences : 531
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: La terre ferme, enfin [avec Cloé]   Dim 3 Nov - 19:24
Gwen venait de prévenir les secours de manière peut discrète et la peur paralysait Cloé. Seuls les voyous réagissaient à cet appel de détresse de manière virulente. En effet, les voyous s’approchèrent plus avec leurs Pokémons et l’un d’entre eux attrapa le bras de la mauve en agitant son couteau.

-Allez, ton fric et plus vite que ça !

Cloé se mit à pleurer à chaude larmes.

-Arrêtez…

Elle ne parvenait pas à hausser la voix mais un de ses compagnons lui ne l’entendait pas de cette oreille. Se grandissant de toute sa hauteur, il posa sur le côté son jeune ami avant de se mettre à quatre pattes, griffes sorties plantés dans la route à travers le béton. Il hérissa ses poils avant de rugir de rage et de se précipiter sur l’assaillant.

Kenaï frappa de plein fouet le plexus du voyou attaquant Cloé avec un marto-poing avant de le prendre et de le regarder dans les yeux avec son regard injecté. Il le jeta alors à terre et marcha dessus comme une vieille carpette.

Tandis que Kenaï s’essuyait les pieds sur le pauvre voyou. Des sirènes résonnèrent et des coups de pistolets se firent entendre.

-Que personne ne bouge vous êtes tous en état d’arrestation !

Sans se faire prier, plusieurs Caninos et Arcanins venait mettre à terre les voyous tandis que Kenaï se calma doucement les crocs encore visibles prêt à bouffer quiconque oserait lever la main sur sa Dresseuse.

Cloé ne put s’empêcher de tomber à genoux et pleura sur la jambe de son Ursaring qui essaya de la rassurer comme il pouvait.

Un policier arriva à hauteur des deux jeunes filles.

-Mesdemoiselles je vais aussi vous demander de me suivre afin de prendre votre témoignage. JE vous promets que ça ne sera pas long.

Son regard glaça le sang de Cloé, il était dur comme le roc de Amethy et froid comme la glace. Son visage avait un air dur sous ses rides déjà bien prononcé par son âge.

Par réflexe, Cloé attrapa la main de Gwen et Kenaï serra un peu plus fort Cloé contre lui. Il sentait sa Dresseuse en détresse et l’air dur du Policier n’était pas là pour la rassurer.





_________________
La terre ferme, enfin [avec Cloé] P8X21eb
Akloé Ga Kill

⇒Ce n’est pas parce qu’on est petite, qu’on ne peut pas être dangereuse...Il suffit juste d’un Katana.
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 12
Jetons : 1927
Points d'Expériences : 189
Scientifique Mécano
Sujet: Re: La terre ferme, enfin [avec Cloé]   Jeu 21 Nov - 18:28
Mais what ? What ? WHAAAAAAT ? Déjà des mecs avec des couteaux qui agressent des gamines en ville comment vous dire que c’est pas commun. Mais un Ursaring qui fait Marto poing direct sur un pelo comme ça, c’est anormal. Le gars il est difficilement vivant après ça. Et en plus de cela, le non-respect s’ajoute, c’est-à-dire que l’immense Pokémon marche sur le gars. Bon bon bon, que faisait Gwenaëlle avec ces fous ? Autant le Pokémon que les agresseurs.

Y’a rien qui va on est d’accord ? La verte n’était pas folle ? Ou alors elle était beaucoup trop normal dans ce monde de fou. Elle rêvait peut-être, est ce que la toupie tournait toujours ? Hahaha au secours. Et pourquoi avait-elle appelé les flics déjà ? Le résultat c’est que tout le monde semblait plus sur les nerfs qu’avant. Enfin c’est difficile d’être plus énervé quand on a déjà des envies de racket au couteau. Que faire ? Qui était le plus dangereux finalement ? Un Ursaring qui tue de sang froid ou des types qui menacent mais ne font rien ? Bonne interrogation.

La mécanicienne tremblait de tout son corps. Elle ne savait pas quoi faire. Pourtant appeler la police semblait logique dans cette situation non. Elle avait envie de pleurer, de hurler, de fuir, de gémir mais rien. Tout son être n’exprimait plus rien. Comme si elle était à côté de son propre corps et voyait la situation d’un point de vue extérieur. Absente.

Les sirènes la réveillèrent brusquement et les Caninos la ramenèrent à la réalité. Les policiers ? Déjà ? Jamais elle n’avait été aussi heureuse de voir ces mecs armés débarquer. Elles étaient sauvées mais plus important encore, elle pouvait fuir ! Loin de ces hommes, loin de l’Ursaring, loin de Cloé et de ses problèmes. Plus personne.

Un policier s’approcha des demoiselles, l’air sévère. Il voulait un témoignage. Supeeeer, ça voulait dire rester à côté d’un haut danger potentiel, non c’était mort. Même si Cloé avait saisi la main de la verte pour se rassure, cela avait l’effet inverse pour la scientifique. Un frisson parcourra tout son corps qui lui criait désespérément de fuir.

Doucement, trèèès doucement Gwen lâcha la main de la mauve pour ensuite s’avancer vers le policier et tenter de lui parler faiblement pour ne pas se faire entendre de sa camarade.

« S’il vous plaît, prenez soin de la petite… Je je je, convoquez m-m-moi plus tard mais laissez moi j-j-j-juste partir.. »

Oui svp laissez là partir loin, c’est bien ce que savent faire les policiers en cas d’agression non ? Ah pardon peut-être pas. L’homme haussa un sourcil, il devait faire son travail.
« Mais mademoiselle…
- Ils sont arrêtés n-n-non ? Laissez moi y aller… »

Il soupira, et lui dit de circuler. Les jeunes filles n’étaient que des dommages collatéraux après tout. La moitié de la police s’occupait de poursuivre les malfrats en fuite tandis que l’autre mettait les agresseurs dans leur voiture.

Des policières tentèrent de rassurer Gwen et Cloé et les prirent en charge séparément. Finalement n’était-est-ce pas mieux les Tentacruels du prince des mers ? Il y a matière à débat. Trop de drama pour la verte. Elle s’esquiva très vite de la policière pour partir. Elle fit juste un signe de main à Cloé et s’envola vers d’autres cieux. Plus jamais elle ne viendrait dans cette ville avec cette petite. Il était temps de rentrer et de dormir pour un an au moins. Un an pour oublier.

HRP:
 

_________________
La terre ferme, enfin [avec Cloé] P8X21eb
Matrix Unlocked
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: La terre ferme, enfin [avec Cloé]   
La terre ferme, enfin [avec Cloé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :