[Alternance] Carbo
Calua R. Kana
Calua R. Kana
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 38
Points d'Expériences : 704
Coordinateur Performer
Sujet: [Alternance] Carbo   Lun 2 Sep - 16:20
‘’J’te jure, Pollo, j’ai vraiment pris que l’essentiel !’’

Ah ouais ? Dans ce cas, la douzaine de sacs miniatures qui s’entassent sur ta valise, sont probablement le fruit de son imagination, ma belle ? Impossible de faire entendre raison à Calua, malgré les efforts de son starter. Et avec toutes ces tergiversations, ils vont finir par être tout simplement trop en retard pour attraper le bus à destination de Vermilava !

Au prix d’un duel intense dont l’écho résonnera encore pendant des siècles (Je suis persuadé que tout Lavandia a entendu les hauts-cris de Calua à ce sujet), le Coxyclaque parviendra finalement à la convaincre de n’emporter qu’un condensé miniature de ses accessoires, sous la forme d’une unique sacoche en bandoulière. Son sac à dos sanglé pour le départ, il ne reste plus à la jeune fille qu’à sangler ses rangers, fraîchement achetées pour se diriger ensuite vers la porte d’un pas conquérant.
Le temps de vérifier rapidement que son éternel foulard vermillon se trouve toujours à sa place et Calua ne perdit pas de temps pour claquer le battant, avant de partir au pas de course jusqu’au hall de sa pension. Une manière comme une autre de dissimuler le stress qui s’insinue doucement dans le moindre recoin de ses pensées….Après tout, tout ça n’est peut-être qu’une gigantesque erreur ? Non ! Même si elle ignore pratiquement dans quoi elle s’embarque, elle y croit ! Et même si c’est loin d’être le cas pour son starter, elle sait qu’elle a besoin de se confronter à quelque chose de tangible, de réel...Quelque chose qui lui permettra de comprendre ce qui lui manque en tant qu’artiste.


*********************
Elle allait finir par le broyer, ce simple bout de papier. Pourtant, s’il n’a plus fier allure, vous auriez dû voir comment elle l’a parcouru de long en large, lorsque sa propre mère le lui a fait parvenir. Et après ça, qu’est-ce qu’elle a douté...s’est ravisée...a rassemblé son courage, avant d’hésiter de nouveau...pour finalement prendre sa décision et faire le trajet jusqu’à Lavandia.
Désormais proprement rangé dans son sac à dos, le prospectus n’était plus aussi neuf qu’au premier jour. Pourtant, le haut de la bannière qui l’ornait, d’or et d’écarlate, restait parfaitement lisible :

‘’L’Ascension du Mont Chimnée. Ici, brûle le feu de la passion !’’

Un nom quelque peu pompeux, mais la Pyroli le trouvait parfaitement adapté, vu ce qui l’attendait. Au premier abord, elle avait cru qu’il s’agissait de prospectus pour un spectacle à thème...Loin de là. Sous l’impulsion de la Championne de Vermilava (Adrianne en personne, vous imaginez ? Elle doit faire au moins 3 mètres de haut et cracher du magma en fusion !), un programme d'entraînement à destination des dresseurs avait ouvert ses portes, sous la forme de camps de randonnées.
Douze jours, quatre dresseurs sur les pentes du Mont Chimnée et la présence d’un spécialiste directement choisi par Adrianne pour encadrer le tout, afin de développer les capacités des participants et de leurs Pokémons...Et accessoirement de promouvoir le tourisme de la région, en leur offrant une visite guidée prolongée !  
Assise sur l’une des rangées les plus frontales du bus (Qu’elle n’a réussi à attraper que grâce à un Mach punch d’Apollo façon jetpack), Calua sautillait presque sur place, au fur et à mesure que leur destination se rapprochait. D’après le prospectus, les participants ayant enregistrés leurs présences étaient attendus au pied du Mont Chimnée, non loin du téléphérique. Anticipant le trajet, elle s’était donc débarrassé de sa cape habituelle pour une tenue plus légère : rangers, casquette vissée sur la tête, short-treillis, jusqu’aux deux sangles qu’elle portait en tant que ceinture pour son sac de secours et ses Pokéballs, elle avait pratiquement abandonné son costume de scène. Seule concession, ce foulard rouge qui lui tenait déjà chaud autour de la nuque...mais qu’elle n’ôterait pour rien au monde.
Majestueuse dans le lointain, la silhouette du Mont Chimnée se fit de plus en plus nette jusqu’à finalement englober tout l‘horizon, tandis que le véhicule entamait la dernière partie du trajet. À peine les doubles-portes s'entrouvrent-elles, que Calua s’est déjà jetée vers l’extérieur. Anxieuse ? Évidemment, mais ça n'entame en rien son enthousiasme !
Par contre, c’est normal qu’il n’y est absolument personne pour l’attendre ?

‘’...Pollo, rassure-moi, j’me suis pas trompé de jour ?’’

Malgré son grand soupir, le Coxyclaque laissa échapper un petit signe de dénégation. Aucune trace d’Adrianne ou de qui que ce soit qui pourrait ressembler à un guide de haute montagne. Alors que la Pyroli se tordait presque le cou pour essayer d’en repérer un, une légère pression sur son épaule la fit pivoter...pour se retrouver face à une paire d’yeux d’un bleu si lumineux qu’il en paraissait irréel.

‘’Désolé mais...Tu pourrais libérer le passage, ma belle ?’’

...Oups. Il se peut qu’elle ai oublié que d’autres passagers occupaient le même bus qu’elle. Rouge comme une pivoine, la jeune fille s’écarta de quelques pas, permettant ainsi à son interlocuteur, de se laisser glisser au bas des quelques marches de la descente. De quelques années son ainée, il n’avait rien de très marquant avec ses cheveux noirs et sa dégaine de touriste, si l’on excepte ce regard pénétrant. Avec une révérence particulièrement ample, il tendit même la main à la jeune femme blonde qui suivit...juste avant de réceptionner des deux bras, l’énorme sac que cette dernière lui balança négligemment !

‘’Ourf, mais t’as mis quoi là-dedans ?!’’

‘’C’est TON sac, mon chéri. Le mien est juste là.’’

D’un pas agile, la nouvelle-venue descendit à son tour, avant d’examiner les environs. Son regard s’arrêta alors sur Calua et après l’avoir détaillé des pieds à la tête, un large sourire remplaça son expression pensive : sensiblement du même âge que l’autre, elle portait ses cheveux blonds en boucles très courtes, encadrant un visage plutôt fin et parsemée de quelques tâches de rousseurs qui, s’il n’était pas extrêmement remarquable, respirait la confiance. Une tenue semblable à celle de la Pyroli, elle traînait elle aussi un sac massif, sans la moindre gêne dans son cas.
Après un nouveau tour d’horizon, le regard de la jeune femme s’arrêta un instant sur Calua...puis sur Apollo, qui flottait en vol stationnaire, avant de pousser un léger cri de surprise.

‘’Eh mais...Tu n’es pas d’Hoenn, toi non plus ?’’

‘’Non, je...viens de Kalos.’’

‘’Aaaaah, Kalos ! J’adorerai visiter la région, surtout Illumis. Il faudra vraiment que tu m’y emmènes un jour, Aidan !’’

‘’Ourgh...Tout...Ce qui te fera plaisir. ‘’

Peinant sous le poids de son bagage qu’il venait de sangler dans son dos, le dénommé Aidan vint se joindre au duo, avant de détailler Calua à son tour. La Pyroli pu en faire de même mais...Rien de plus qu’elle n’avait observé lors de leur premier contact. Et pourtant, il y avait quelque chose dans les mouvements de ce type qui la fascinaient, il se déplaçait avec une de ces assurance…
Réalisant qu’elle n’avait toujours pas essayé de se présenter, Calua se figea presque au garde-à-vous, tout en cherchant ses mots. Dans le même temps, la remarque de la jeune femme avait fait son chemin, la poussant à tenter sa chance.

‘’Moi, c’est Calua et...Si vous ne venez pas d’Hoenn vous non plus, c’est que vous êtes là pour l’ascension, j’ai raison ?’’

‘’Bingo ! Je m’appelle Clélia et mon adorable guignol qui souffle comme un Camerupt, tu peux l’appeler Aidan.’’

‘’Merci chérie,  le compliment me touche…’’

‘’Rooooh, mais tu es un Camerupt très sexy, tu le sais bien !’’

‘’Tu vois ce que je dois subir tous les jours ? Si ça te dérange pas Calua, on pourra partager une tente durant le séjour ?’’

S’il s’était contenté d’ouvrir la bouche, Calua aurait sûrement éclaté de rire. mais le clin d’oeil charmeur qu’ajouta Aidan à sa question, eut un effet instantané sur la Pyroli : on l’aurait rempli d’eau chaude, que Calua n’aurait pas été plus rouge et c’est en bredouillant qu’elle répondit.

‘’Et ben, euh, je...C’est pas...Tu veux…’’

‘’HEEEEEEEY !’’

Sauvé par le gong ! Ou plutôt, dans ce cas, par le hurlement d’un homme à l’embonpoint prononcé, qui venait de faire son apparition. Littéralement jailli d’un étroit chemin qui s’enfoncait entre les arbres en direction du pied du volcan, le nouveau-venu tranchait dans le paysage : des vêtements de toutes les couleurs pour un ensemble bariolé, un foulard tout aussi chatoyant noué sur le crâne, un anneau d’or à l’oreille, il semblait sorti d’un conte de pirates ! Pourtant, le sac massif sur son dos ainsi que le symbole cousue sur son épaule, ne laissaient planer aucun doute quand à son identité : le brasier à trois flammes, porté par les dresseurs de l’Arène de Vermilava !
Soufflant et haletant quelque peu, il devait avoir une quarantaine d’année, mais en découvrant le trio qui l’attendait de pied ferme, un sourire capable de rivaliser avec celui d’un Wailord vint dérider son visage. De son côté, Apollo qui s’était éloigné pour admirer la végétation environnante, manqua de s’étaler dans un buisson, devant cette apparition incongrue.

‘’Un, dos, tres ! Perfecto, j’ai tout le monde ! Allez, allez, on fera les présentations en route, si je la fais encore attendre, votre copine va partir sans nous !’’

À grands renforts de moulinets, leur guide pivota tout bonnement sur place pour s’enfoncer de nouveau sur l’étroit sentier. Après un échange de regards intrigués, Calua et ses deux nouveaux compères lui emboîtèrent le pas tandis qu’Apollo rejoignait sa dresseur avant de s’élever dans les airs, quelque peu perplexe face à la tournure que prenaient les événements. Le sentier qu’ils venaient d’emprunter démarrait au pied du Mont Chimnée, avant de s’évaser pour former un véritable chemin en pente douce, qui zigzaguait contre la paroi du volcan. Ça et là, de petits bosquets légèrement racornies parsemaient le chemin, obligeant les randonneurs débutants, à faire attention à leurs pieds.
Après quelques dizaines de mètres, leur guide reprit la parole sans même se retourner.

‘’Alors, si vous voulez m’appeler, vous criez ‘’Axel’’. Juste Axel, got it memorized ? J’présume que ton nom c’est Aidan, mon gars. Y’a que des dames avec toi, tu connais pas ta chance.

‘’Juste pour t’aider à t’en souvenir, chérie, tu es fi-an-cé. Alors, tu évites les mains vagabondes, hein ?’’

‘’Evidemment, évidemment, jamais je n’oserais, Clélia. N’est-ce pas, Calua, une fille aussi mignonne que toi, doit pouvoir attester que j’ai l’air parfaitement incapable d’une aussi terrible chose ?’’

‘’Je sais pas trop.’’

‘’Quoi ? Trahison, disgrâce, n’y aura-t-il donc personne pour me soutenir, même un peu ?’’

‘’Tu l’as cherché, l’ami. Et comme on va passer pas mal de temps ensemble, j’vous précise que votre camarade pour les jours à venir, elle s’appelle Melissandre...Mais appelez-la Mel’, j’ai l’impression qu’elle est plutôt du genre court et direct.
Bon, ça c’est fait ce sera plus facile pour organiser la corvée de vaisselle ! Sinon, j’ai un super jeu pour déterminer ça, nous faudra juste des cartes. ’’


‘’Oh ? Faudra que tu m’expliques comment on y joue ! ‘’

‘’Ah ah ah, ok, je vois qu’on a une connaisseuse. Pas de ça avec moi, petite, la dernière fois que j’ai entendu c’te phrase, c’était aussi la première où j’ai perdu !’’

‘’Pas drôle, j’connaissais un tour super cool avec les cartes. Faut juste que Pollo m’aide un peu, en plus.’’

‘’De qui tu m’caus...RAPPELLE-LE VITE !’’

Prise de court, Calua n’eut pas le temps de réagir, lorsqu’Axel pivota dans sa direction, avant de fixer son Coxyclaque d’un air mortellement surpris. Tout aussi perdue, le type Insecte n’eut pas le temps de réagir à l’attaque : jaillissant d’une crevasse proche, un mince jet de flammes sinueux l’aurait sans doute transformé en saucisse grillée, si une seconde flamme n’était pas arrivé en sens inverse pour l’étouffer.
Le Pokémon à l’origine de l’attaque contre son starter, un Chartor furibond, dut battre en retraite lorsque le Limagma appelé par Axel réitéra son Lance-flammes sur la mince ouverture qu’il tentait d’emprunter dans la roche. D’une main malhabile, Calua parvint à enfoncer le bouton de sa Pokéball et Apollo disparut dans un grand flash rouge. L’action n’avait duré que quelques secondes, mais pour la jeune fille, la pression était telle qu’elle sentit ses jambes se dérober. Autant que ce qu’aurait pu subir son starter, c’était le fait d’avoir déjà provoqué une catastrophe qui la frappait en pleine poitrine...Le stage n’avait même pas démarré et elle se faisait déjà remarquée en faisant n’importe quoi.
Après avoir rappelé son Pokémon, Axel redescendit de quelques pas, pour l’aider à se relever.

‘’Pardon, j’ai peut-être réagi un peu violemment. J’aurais dû te prévenir, les Pokémons du coin peuvent être assez agressifs et quand ils voient un type Insecte, pour eux, ça s’appelle un festin gratuit.’’

‘’*Snirfl* Pa..Pardon.’’

‘’Eeeeh, pourquoi tu me fais des Croco larmes ? T’es venu pour apprendre à gérer ce genre de situations, si tu savais déjà comment faire, j’aurais rien à t’enseigner, non ?’’

‘’Ou..oui ?’’

‘’Haut-les-coeurs, ma fille ! Tu pourras laisser sortir ton copain une fois qu’on sera à notre première étape. Crois-moi, c’est pas parce qu’il est désavantagé ici, qu’il ne pourra pas apprendre comment se débrouiller face à des types Feu. Et puis, attends de rencontrer Mel’, j’suis sûr qu’elle saura te convaincre mieux que moi !’’

Séchant ses larmes qui commençaient à poindre, Calua se laissa guider jusqu’à l’avant de la petite troupe. À son passage, une main se posa brièvement sur son épaule et en se retournant, elle se retrouva face à Aidan, un air encourageant sur le visage. Soutenue par ses trois compagnons, elle put poursuivre la montée vers l’entrée du sentier Sinuroc : encore plus rocailleuse, la pente commençait à former les tours et les détours qui donnaient son nom au chemin, pour se perdre dans les replis du volcan. Assise sur l’une des pierres massives qui jouxtait le passage, une jeune femme semblait les attendre, assise les jambes croisées et les bras tendues à l’horizontale.

‘’Eh, Mel...MEL ‘! J’ai pas été trop long, ça va ?’’

Les yeux de la dénommée ‘’Mel’’ s’ouvrirent presque instantanément, révélant des pupilles gris acier. Les cheveux aussi noirs que ceux d’Aidan, elle les portait nattée jusqu’à la taille et au premier abord, Calua aurait pu la prendre pour la Générale Jackie après une teinture. Si Aidan respirait l’assurance, cette femme émanait quelque chose de...redoutable. Et en parlant d’Aidan…

‘’Aaaah, sublime demoiselle, ravi de te rencontrer, je suis…’’

‘’C’est bon. En route. ’’

‘’Hep, hep, hep ! Doucement. Avant toute chose, j’dois vous donner quelques indications, parler du programme et ensuite seulement, on commencera l’ascension !’’

‘’Perte de temps. Procède et partons.’’

Clélia et Calua ne purent retenir un léger rire, lorsqu’Aidan se retourna vers elle en affichant un air tragique, extrêmement bien imitée, après avoir été ignoré de la sorte. Prétendument vexé, le jeune homme rejoignit sa compagne, tout en adressant un clin d’oeil à la jeune magicienne au passage. De son côté, après avoir repris sa posture en tailleur, Mel se contenta d’un signe de main à l'intention des deux filles, avant de replonger dans le silence. Tout en grattant son bandeau d’un air gêné, Axel secoua la tête avant d’enchainer d’un ton plus enjoué.

‘’Bien, bien, bien, alors voilà ce qui va se passer : vous voyez le Sentier Sinuroc ? En montant directement, il faut environ une journée pour atteindre le sommet. Mais moi, j’vais vous guider pour emprunter un chemin beaucoup plus long, qui va nous forcer à faire le tour complet du volcan. D’ici ce soir, nous devons avoir rejoint notre premier lieu de campement. On y restera trois jours pour que je vous montre quelques petites choses à propos des Pokémons de type Feu….Bah oui, si vous vouliez étudier des types Eau, fallait prendre vos vacances à Atanapolis, c’pas trop le genre de la maison, ici !
Ensuite, on déplacera le campement en remontant jusqu’au sommet et on s’installera pas loin de l’entrée du Chemin Ardent. Rebelote pour trois jours de pratique et ensuite...Dernier trekking, on monte jusqu’au sommet du volcan pour trois autres jours intensifs, histoire de valider le stage !
Y’a des questions ?’’


Une main se dressa presque instantanément, déclenchant un rire amusé d’Aidan, rapidement interrompue par le coup de coude de sa petite amie dans les côtes (Il est en train de s’étouffer, là, non ?).

‘’Oui, miss ?’’

‘’C’est juste...J’aurais le droit de faire appel à Apollo ? Parce que s’il doit passer tout son temps dans sa Pokéball, c’est pas cool pour lui…’’

‘’...J’m’attendais à une catastrophe vu ta mine. T’inquiète surtout pas, quand j’en aurais fini avec vous deux, il pourra se farcir une demi-douzaine de types Feu au petit-déjeuner, ton Coxyclaque !
Et maintenant, en route tout le monde !’’


Ouvrant la marche, Axel se glissa derrière une barrière rocheuse en amont du chemin, pour dévoiler un sentier particulièrement escarpé. Le reste de la troupe lui emboîta le pas, et la lente ascension commenca : malgré les quelques pierres instables et le dénivelé, Calua s’en sortit avec les honneurs, bien que leur première pause au bout de deux bonnes heures s’avéra plus que bienvenue. Habituée aux exercices physiques de longue durée, la Pyroli se sentit presque désolé devant l’air aussi rouge qu’essouflé, affiché par Aidan à leur étape. À moitié affalée sur son propre rocher, il s’appuyait presque sur Clélia, qui en profitait pour sortir plusieurs gourdes de son sac.

‘’Fiou...Si on doit encore faire ça demain je vais y rester. Abandonnez-moi...ici….Aaaaargh’’

‘’Te laisse pas prendre. Il est encore capable de faire ça jusqu’à la tombée de la nuit, ce grand couillon.’’

‘’Non, tu me surestimes, mon amour. Mais peut-être que si tu m’embrasses, ça me donnera la force de…’’

‘’Mel’, tu veux de l’eau ?’’

D’un geste, Mélissandre assise en tailleur agrippa la gourde qu’on lui tendait, avant de se retourner en direction du sentier. Pas très causante, ma foi. En revanche, Clélia et Aidan semblaient plus ouvert et Calua se décida à tenter sa chance...Elle pouvait en profiter pour assouvir sa curiosité, après tout ! Sauf qu’elle ignorait comment aborder la chose, peut-être que si elle commençait par leur demander ce qu’ils faisaient en dehors du stage…

‘’Je suis flic, ma belle. Et Clélia est en passe de devenir la prochaine Maitre d’Alola, si tu veux tout savoir.’’

‘’Mais j’ai...rien dit…’’

‘’Ça se lit sur ton visage comme un néon. Autant gagner du temps, non ?’’

‘’Arrête, tu vas lui faire peur ! Tu sais que je déteste quand tu fais ça, y’a rien de plus malpoli !’’

‘’Roooh, je suis sûr qu’elle sait que je pense pas à mal. Pas vrai ?’’

Arriver à lire ses interrogations sur son visage d’un seul coup d’oeil ? Encore heureux qu’elle ne soit pas effrayée...fascinée, en revanche, ça !

‘’Et toi, Calua, tu as dit que tu venais de Kalos, non ?’’

‘’C’est ça ! Enfin, pour le moment, je suis juste élève sur une île qui s’appelle Adala. À la base j’apprends surtout la Coordination, c’pour ma spectacles. Mais comme je commence aussi à avoir pas mal de Pokémons Feu, j’ai pensé que ça serait une bonne idée d’apprendre...Je suis pas très douée pour tout ce qui est combat Pokémon, c’était pas trop mon truc jusqu’ici. Et puis..’’

‘’Il y a quelqu’un que je dois absolument rattraper.’’

Les mots n’arrivaient pas à sortir, aussi garda-t-elle le silence. Tout au plus le regard d’Aidan se rétrécit-il lorsque la jeune fille s’interrompit brusquement, mais Clélia ne semblait avoir rien remarqué et enchaina d’un ton volubile.

‘’On est pas si différente, moi aussi j’étais étudiante y’a pas si longtemps ! En Art, si tu veux tout savoir, en plus.  Mais bon, les poteries du XIème siècle de Poni et les toiles traditionnels de Mele-Mele, ça n’a pas réussi à me convaincre que c’était ma véritable voie.
Là, mon prochaine objectif, c’est de tenter mon Tour des Îles...Et peut-être d’aller jusqu’à la Ligue !’’


‘’Et vous…’’

‘’Eeeeh, je suis pas si vieux !’’

‘’...toi, Aidan ?’’

‘’Ben, vu que je suis le seul qui a un vrai métier *SBUNK* Aïe, je te taquine, chérie ! Non, moi j’accompagne juste la lumière de ma vie dans cette aventure. Je suis qu’un homme ordinaire, et...agent de la paix avant tout.’’

‘’C’est ça. Et moi, je suis membre de la Team Skull !’’

Tandis qu’Aidan essayait d’esquiver les tentatives de Clélia pour le talocher, Calua se fit songeuse...Ils étaient plutôt communicatifs, mais concernant leur troisième camarade…

‘’Euh...Mel ? Et vous, pourquoi vous êtes-là ?’’

‘’...Entrainement.’’

Ça avait le mérite d’être clair. Au moins, elle ne s'embarrassait pas d’explications complexes. Avant que Calua ne puisse pousser sa chance, Axel refit son apparition, après avoir repéré le reste du chemin.
En apercevant la pente qui les attendait, Calua ne put retenir un soupir...Elle allait avoir un bon paquet d’ampoules, en arrivant ce soir !

**********************

‘’Ash, roue de feu !’’

‘’Craaaaam !’’

‘’Calua, stop !’’

Ça ne marchait définitivement pas. Pour la troisième fois, Axel venait d’interrompre le duo dans son élan, mettant une nouvel fois un terme à l’exercice en cours. Un peu plus et Calua aurait tout aussi bien pu rester assise sur le côté, tout aurait été beaucoup plus simple.
Une fois leur ascension terminée, la petite équipe avait finalement atteint une sorte de renfoncement rocheux, à proximité d’un petit bois. L’installation des tentes de s’étaient pas faites sans mal (Calua avait failli finir enseveli sous sa tente, tant Aidan l’avait fait sursauter en débarquant sans prévenir), mais leur camp ressemblait enfin à quelque chose : un carré de toiles encadrant un feu de camp délimitée par de grosses pierres calcaires, des souches ramenées par l’Ossatueur d’Aidan pour servir de banc...Les trois prochains jours se déroulaient au moins dans un confort relatif.
Malheureusement, c’est à partir de ce moment-là que les choses avaient commencées à mal tourner pour Calua…

‘’Ecoute, je vais essayer de te la refaire. D’abord, tu dois assimiler tout ce qui concerne ta cible : sa taille, comment elle s’étend, quels sont les risques immédiats. Ensuite, il faut que tu gardesu ne vision globale de la chose en permanence, sinon, ça risque de s’étendre d’un côté, tandis que tu te charges de l’autre !’’

‘’O...ok !’’

La partie théorique des ‘’cours’’ d’Axel , ça allait, elle comprenait relativement vite ce qui était attendu. Après avoir fait un check rapide de son équipe, le spécialiste du type Feu s’était attardé sur Ash, pour les exercices du jour : disposés en lignes, les participants devaient tout bonnement faire face à un brasier allumé par le Volcaropod de leur professeur. Ensuite, à l’aide de leur Pokémon, chacun d’entre eux devait trouver un moyen d’éteindre les flammes, sans qu’elles se répandent alentours.
Situées côte-à-côte, Clélia et Calua n’obtenaient pas de résultats très probants : le Ponyta de la jeune femme ne parvenaient qu’à piétiner une partie des flammes, sans pour autant les éteindre complètement. De son côté, Calua avait réussi à allumer un contre-feu circulaire autour du brasier, mais ce dernier continuait de flamber joyeusement.

‘’On recommence ! Vous allez vous en sortir, les filles, j’en suis persuadé. Et puis, si Aidan et Mel y sont parvenus, y’a pas de raisons que ça passe pas !’’

En effet, leurs deux autres partenaires n’avaient eu aucune difficulté pour accomplir leurs tâches. À la grande surprise de Calua, Mel n’avait fait appel qu’à un Blizzi : au mépris des flammes, le type Glace s’était approché au plus près, avant de libérer un Vent Glacé suffisamment puissant pour les souffler sur place. Quand à Aidan, Calua n’avait même pas eu le temps de tourner la tête, que ce dernier était déjà allongé sous un arbre, son Ossatueur à ses côtés et son brasier complètement éteint.
Mais elle n’allait pas se laisser abattre !

‘’Hmmm...Ash, utilise Acrobatie autour des flammes !’’

Si elle parvenait à les condenser en une colonne, elle pourrait réduire cette dernière. Malheureusement, même si son idée avait du mérite, la petite taille de Ash ne lui permettait pas de lutter contre un tel brasier et la Ouisticram dut bientôt s’effondrer au sol, complétement épuisé par ses efforts.

‘’YES ! On a réussi, Epona !’’

De son côté, Clélia semblait avoir finalement trouvé une solution : son attaque Rebond, lancé à pleine puissance, vint littéralement l’écraser au milieu des flammes, provoquant un souffle suffisant pour les éteindre comme on moucherait une bougie d’une seule expiration.
Preuve brûlante de son échec, seul restait le tourbillon enflammé qui faisait face à Calua et qu’Axel s’empressa de faire s’estomper à l’aide de son Pokémon.

‘’Bon...Tout le monde, retour au campement !’’

‘’Mais...mais j’ai pas fini, moi !’’

‘’Si on veut rester dans le planning, il faut bien arrêter à un moment. Mais pas de panique, je suis sûr que le prochain exo, tu vas le gérer, Calua. C’était déjà très bien, t’as cherché plus loin que de simplement utiliser une attaque explosive !’’

Rougissante, la Pyroli ne pouvait pourtant pas masquer sa déception : du fait de son inexpérience, elle essayait souvent de faire appel à des attaques plus destructrices que réellement adaptées à la situation, un fait qu’Axel tentait de corriger en la forçant à réfléchir autrement. Sans réelle réussite, hélas.
Le quatuor ne perdit pas de temps pour rejoindre le campement et chacun s’occupa de ses tâches attribuées pour le repas du soir, tandis qu’Axel s’isolait dans sa tente, pour préparer leur prochaine journée de travail.

‘’Euh...C’est à qui déjà de faire la cuisine ?’’

‘’À toi.’’

‘’Quoi ?! Mais je l’ai faite hier !’’

‘’C’est moi qui tient les comptes, je te jure que c’est bien à toi, princesse.’’

Elle détestait quand il l’appelait comme ça. N'importe quel surnom mais pas ‘’princesse’’ lui aurait convenu, un fait qu’Aidan avait bien compris et dont il profitait honteusement. Sans même daigner lui répondre, Calua s’éloigna du camp à grandes enjambées, afin de récupérer du bois sec pour alimenter leur popote du soir.
Elle n’avait pas fait quelques mètres qu’une main vint la saisir par le bois : en se retournant, le sourire de Clélia vint, en partie, apaiser la boule qui lui tordait l’estomac.

‘’Fait pas attention, si tu veux que je lui fasse sa fête, suffit de demander.’’

‘’Non...Ça va. Je sais que c’est juste pour m’embêter.’’

‘’Ah ah ah, j’en suis sûre. Ça te dérange si je te donne un coup de main ?’’

‘’Tu veux pas plutôt rester avec lui ?’’

‘’Et manquer une occasion pour que Mel’ l’envoie encore bouler ? Tu plaisantes ?’’

Le duo commenca donc à progresser dans le petit bois, tout en ramassant ça et là, les branches les plus sèches possibles pour. une tâche répétitive, que Calua apprécia pour l’aider à se calmer. Suite à une reconnaissance d’Axel , elle avait même la possibilité de laisser sortir Apollo aux abords du campement et la présence du Coxyclaque, l’aidait énormément à encaisser ses échecs répétés.

‘’C’était super, tout à l’heure, tu sais.’’

‘’...’’

‘’Non, sérieusement. T’as presque réussi à les éteindre et sans les toucher, en plus.’’

‘’C’était nul.’’

Le ton était sec, mais les yeux de la Pyroli commençaient déjà à se mouiller de larmes. pourquoi est-ce qu’elle pouvait juste pas y arriver comme Aidan ? Ça avait l’air tellement simple pour lui.

‘’Vous êtes tous arrivé à le faire et moi...j’suis toujours la dernière pour ça. D’habitude, quand je prépare des numéros, je dois juste réfléchir à comment les attaques réagissent entre elles. mais là, c’est pas pareil, si je me trompe, je peux pas juste dire ‘’Stop’’ et ça peut blesser quelqu’un. ’’

‘’Eeeeh. Calua, regarde-moi. On va se poser là, d’accord ? Ils peuvent attendre pour le feu. ‘’

Calant son bois sous un bras, Clélia vint passer un bras autour des épaules de la Pyroli immobile, avant de lui indiquer de la tête, une souche située un peu plus loin. Traînant un peu des pieds, la Pyroli se laissa guider, avant de s’affaler sur ce banc improvisé. Inquiet, Apollo se joignit au duo, pour venir se caler face à sa Dresseuse, afin de la rassurer.

‘’Je suis pas une experte mais...je crois que tu t’y prends bien. Faut juste que tu ailles un peu plus loin.’’

‘’Comment ? Tout ce que je sais, c’est les attaques que mes Pokémons possèdent. Mais quand je suis en combat, j’arrive pas à les associer, juste à les retrouver.’’

‘’Mais pas quand tu fais tes numéros ?’’

‘’Non, là c’est...C’est pas pareil. Comment te dire...Je vois ce que je veux raconter et du coup, j’essaye de tester pour trouver ce qu’il me faut pour que le numéro marche. Mais comme j’ai le temps d’y réfléchir tranquillement, ça marche bien.’’

‘’Mais du coup, pourquoi est-ce que tu veux apprendre à combattre, alors ? Si pour tes numéros, tu arrives déjà à utiliser tes attaques correctement.’’

‘’Hmm...Ça sera plus simple si je te montre, attends !’’

Déposant son bois dans les pattes d’Apollo (ou plutôt ‘’sur’’ Apollo, que Clélia s’empressa d’aider), Calua dégagea son sac en bandoulière, avant d’en extraire un jeu de cartes : une à une, les faces représentant des Evolitions se déployèrent entre ses doigts. Elle les fit tournoyer un instant, avant de les disposer en éventail, qu’elle rabattit ensuite sur une seule carte. Puis, sans que rien ne se déplace entre ses doigts, elle tendit le paquet à Clélia...pour révéler qu’il ne restait plus qu’une seule carte, à l’effigie de Pyroli au lieu des neufs empilées précédentes !

‘’Woah...C’est trop bien, comment tu fais ça ?’’

‘’C’est qu’un petit tour mais...c’est magique. ‘’

‘’...Tu peux pas me le dire, c’est ça ?’’

‘’Ben, je serais pas une vraie magicienne, sinon !’’

‘’C’est vrai. Mais du coup, je ne comprends pas vraiment le rapport avec ton envie de combattre.’’

‘’Parce que c’est tout ce que j’arrive à faire. Des petits tours. J’voudrais aller plus loin et pour ça, faudrait que j’arrive à mixer des trucs qu’on fait que dans les combats d’habitude, avec mes numéros. J’ai un...ami qui fait ça super bien, tu devrais voir, c’est incroyable !
En combat, faut que je prenne les choses au sérieux, c’trop dur d’oublier que je peux pas juste faire quelque chose de magique ! Les attaques explosent dans tous les sens, les gens sont super impressionnés mais ce genre de chose, je sais pas comment on le gère et...’’


‘’Shhh, détends-toi. Tu veux bien essayer quelque chose avec moi ? Vaati !’’

Dans un flash rouge, la Pokéball d’un Mélancolux s’entrouvrit et le type Feu fit son apparition. Après un bref salut en direction de Calua et sur les indications de sa Dresseuse, le chandelier se dirigea vers un espace dégagée de toute verdure. Clélia posa alors une branche épaisse face à lui, que son Pokémon embrasa rapidement, d’un feu bleutée. Les flammes commencèrent à grandir pour former une colonne ardente, qui commenca à jter des reflets colorés tout autour d’elles. Puis, de ses bras métalliques, le Mélancolux se saisit du flambeau, pour le soulever au-dessus de sa tête avant de le déposer à quelques mètres de sa dresseuse.
Un peu intriguée, Calua se redressa, pour croiser le regard pétillant de sa partenaire.

‘’J’aimerais que tu tentes un truc. Ok, je suis une spectatrice, t’es en plein spectacle et...Faut que tu fasses disparaître ce feu, pendant que je marche dans sa direction. ’’

‘’Mais...C’est super dangereux !’’

‘’T’inquiètes pas, je suis pas folle. Vaati peut contrôler ses flammes spectrales, il les éteindra avant. Si t’as que ton Coxyclaque avec toi, comment tu ferais pour les éteindre ?’’

Un défi. C’était juste ça...un défi. Elle devait éteindre ces flammes, c’est tout. Avec l’aide d’Apollo, un type Insecte, qui plus est. Ok. Très bien...Elle en était incapable. Comment est-ce qu’elle pourrait s’y prendre pour contrer une telle attaque, sans produire quelque chose de plus puissant pour contrer ? C’était pas possible !

Ce qui veut dire que ça devrait forcément être magique.

Avisant Apollo qui s’était rapproché, Calua contempla les flammes...puis son Coxyclaque...avant de serrer les poings à son tour. Avec une grande inspiration, elle redressa les bras, pour ensuite les laisser tomber en arrière et s’étirer. Très bien...Elle était magicienne. Ces flammes devaient disparaître. Elle allait donc leur en donner pour leur argent !
Dans le même temps, sa diction se fit plus enthousiaste, au fur et à mesure qu’elle sentait le stress disparaître et Clélia ne put retenir un léger rire lorsque la Pyroli pivota vers elle.

‘’Super assistant, si vous voulez bien vous donner la peine de vous placer juste au-dessus de ces flammes...Madame, à mon signal, vous allez juste vous avancer. Ne craignez rien, je m’occupe de tout !’’

‘’Compris !’’

‘’Attention, à la une...à la deux...à la trois...Maintenant ! Assistant, la boite-Lumière !’’

Joignant le geste à la parole, Calua avança les deux bras en direction des flammes : les pattes écartées, Apollo généra ce qui s’apparentait à un cube multicolore, avant de projeter son maillage de Mur Lumière tout autour de la bûche.
Au fur  et à mesure de l’avancée de Clélia, la boîte aux flammes dansantes commença à rétrécir et lorsque la jeune femme l’enjamba, le cube aux reflets mordorées n’était pas plus gros qu’une Baie Oran. Quelques secondes encore et le cube disparut purement et simplement, replongeant la  clairière dans la pénombre.
Un peu incertaine quand à ce qu’elle venait d’accomplir, Calua eut au moins le plaisir de vois les yeux de Clélia scintiller lorsque la jeune femme se retourna vers elle.

‘’C’était...super beau. Tu vois que tu peux y arriver !’’

‘’Ben...j’ai juste fait un tour.’’

‘’Tu te trompes, ma belle. Pendant que j’avancais vers ton cube, il avait des reflets incroyables, j’aurais pu le regarder pendant des heures. Dans un combat Pokémon, ça m’aurait sûrement empêché de faire quoi que ce soit pendant un moment, pile ce dont tu as besoin pour prendre l’avantage, crois-moi. ‘’

‘’Tu..tu crois ?’’

‘’Je crois que je commence à cerner un peu mieux le problème. Je n’ai pas de réponse parfaite mais, je pense que tu tiens quelque chose, Calua. Tu n’es clairement pas faite pour les combats explosifs et pour des attaques de grandes envergures, ça te dépasse trop rapidement.
Par contre, l'inattendu, c’est quelque chose dans lequel tu baignes en permanence. Peut-être que si tu te concentres sur ça, tu trouveras quelque chose qui te conviens.’’


‘’Hmmm…''

‘’LES FILLES, VOUS ÊTES OÙ ?’’

La voix d’Axel vint couper court aux réflexions de la Pyroli. Néanmoins, alors qu’elle récupéra le maximum de branches possibles dans son petit tas, avant d’emboîter le pas à Clélia, son regard s’attarda un dernier moment sur le clairière...et plus particulièrement sur une zone noircie, au centre de laquelle un minuscule point scintillant était encore visible.

_________________
[Alternance]  Carbo 1482579784-tumblr-static-tumblr-static-43czouo8ereow40os8c44o4g8-640
[Alternance] Carbo
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :