Transparent answer [feat Nolan]
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 12
Jetons : 1593
Points d'Expériences : 146
Scientifique Mécano
Sujet: Transparent answer [feat Nolan]   Dim 15 Sep - 0:47


« Bon écoute Gwenaëlle. Le bazar ambiant tant que c’est de ton côté on accepte, difficilement mais on accepte. Tu as fait ahem l’effort si on peut dire d’au moins tout déplacé sous ton lit. Mais le bruit ça ne peut plus durer. Tu dors tard du coup ton Arcko aussi. Et tu sais ce qu’il fait ? Il frappe son machin tout le temps. Et paf et paf et paf. Ça commence à faire lourd. Surtout quand on est là vois tu ! Donc il peut jouer, mais AILLEURS ! »

Ce dernier mot était presque crié tellement Hélène avait forcé dessus. Et oui Gwenaëlle était dans la chambre d’Hélène et Marie. Deux Mentalis qu’elle avait rencontré dans le prince des mers. Elles étaient toutes deux ses camarades de chambre. Encore une fois elles s’étaient retrouvées à trois non ce n’est pas du tout parce que j’ai la flemme de créer deux autres persos pas du tout. Gênée, la verte détourna le regard et rougit affreusement.
« Je… Vous avez r… Raison papapapardon. » Elle ne savait pas où se mettre. Elles étaient bien gentilles déjà de supporter ses horaires et son concept unique du rangement.
« Pas besoin de paniquer non plus » Soupira Marie, accoudée à son bureau. « Ecoute il y a des salles de musique à PC dans la box. Tu peux y aller, de toute façon les clubs sont vides depuis des lustres. En musique du moins. »
« Jejeje… Merci beaucoup ! » Finit par dire Gwen. Elle était tombée sur des Mentalis compréhensives quand même. Aurait-elle de la chance ? Après tout le dortoir n’avait pas la réputation d’abriter les êtres les plus altruistes qui soit. Mais bon apparemment une spectre avait été préfète fut un temps, du coup les clichés ne correspondaient pas au précieux dortoir Mentali. Et puis avec une encadrante aussi gentille les filles ne peuvent que suivre son exemple ou pas.
« Pardon encore »
La demoiselle se leva de son bureau. Elle arrêta son appareil à soudure (plusieurs fois elle avait cramé son bureau par inadvertance et c’était Tool qui avait dû l’éteindre, ALORS QUE C’EST UN TYPE PLANTE).
« Viens Tool, tu vas être sur une vraie batterie cette fois ! » fit-elle en prenant la machine qu’elle venait de finir sur son bureau. Heureux, le chromatique pris ses baguettes et sauta sur s’épaule droite de sa dresseuse. Tous deux partir en direction de la fameuse box.

Tout comme l’avait indiqué Marie, le club de musique était désert. Personne n’avait mis les pieds là-dedans depuis un temps certain.
« Regardons le bon côté des choses, personne ne nous entendra ici hein Tool ? Et tu sais quoi, je me suis dit que la batterie seule c’était un peu dommage du coup… » Elle posa son starter à terre avant de sortir sa nouvelle invention (qui va planter ne nous le cachons pas).
« Tadaaaaaaaaaaaaam, bon c’est moche. Tous les fils pandouillent et j’ai soudé un peu mal mes filtres mais osef ! Le pcb est à peu près cohérent et puis cette fois j’ai pas oublié la prise terre hahaha. C’est pour apprendre à moduler sa voix, enfin être dans la gamme quoi quelque chose comme ça. Je chante dans le micro et si c’est faux ça m’envoie une décharge. Cool hein ? » Visiblement elle en était très fière de son invention qui faisait apprendre à chanter. Mais on est tous d’accord pour dire que son idée est complètement fumante non ? Question rhétorique.

Le lézard bleu n’était pas convaincu du tout. Et ça se comprenait. Mais il se contenta de la juger en silence avant de bondir sur le tabouret poussiéreux qui était devant l’énorme batterie. Le contraste entre le petit Arcko et l’immense instrument était saisissant. Il ne pouvait pas atteindre le charley et encore moins la ride ou la china. Pauvre petit. Il se contenterait de la caisse claire et des deux tommes pour l’instant. Ne parlons pas non plus de la grosse caisse qui était totalement inaccessible. Pourquoi n’a-t-il pas voulu se spécialiser en ukulélé comme un certain Pichu ?
« Huuum, faudrait que je fasse des ajouts pour te rendre l’instrument plus accessible Tool. Mais pour le moment contentons-nous de ça, ça te va ? »
Il n’y avait pas vraiment de questionnement à avoir, le petit Arcko devait être d’accord sinon il n’allait jamais pouvoir jouer.

La verte commença à préparer sa playlist de musique facile à chanter. Et les deux compères se mirent à jouer. Tool à la batterie (enfin en partie) et Gwen au chant. Et franchement, elle se débrouillait comme une manche. Au bout de cinq minutes elle s’était prise tellement de coup de jus que sa main était complètement engourdie. Puis au bout de 20 minutes son bras pâtissait presque autant que les nerfs de sa main. Cependant il y avait une nette amélioration dans sa voix (avec un soupçon d’inquiétude et de stress).

Puis au bout de 45 minutes intensifs, elle réussit à chanter une chanson juste. Pas bien. Juste. Elle s’était tellement forcée à imiter les notes qu’elle arriva à les atteindre. Enfin c’était pas digne de X facteur mais c’est une nette progression, non ?
« Bon Tool, une dernière et plus jamais je n’utilise ce truc et plus jamais le chant » fit-elle, visiblement épuisée la gorge sèche.
Bonsoir la musique sauvage qu’elle chante est ici : https://www.youtube.com/watch?v=H88FW3PuCug

Heureusement personne ne pouvait les entendre, non ?
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 947
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Transparent answer [feat Nolan]   Mar 17 Sep - 19:13
(Attendez ! Cette fois, j’vais y arriver !)

(Arth, il faudrait peut-être…)

*DZOOINNNNNNG*

...Ne saute pas Nolan. je sais que cette fenêtre est tentante, mais ça ne réglera rien (et en plus, vous êtes au rez-de-chaussée). Voila maintenant quelques jours que ton Kirlia s’est mis une bien étrange idée en tête : s’il parvient à jouer de la guitare tout comme toi, il sera donc capable de jouer des sérénades. Et comme un chevalier se DOIT de savoir jouer la sérénade (Rappelle-moi de confisquer tout ces romans à l’eau de rose à Libra), devinez qui doit lui apprendre à manipuler un instrument, dans un délai parfaitement raisonnable de deux jours ?
Déjà, il faudrait réussir à lui expliquer qu’avec moins de quatre doigts à chaque main, ça peut éventuellement lui causer des soucis…

(Pardon, pardon...là, je crois que j’ai compris !)

(Arth, ça fait déjà trois heures)

Tu soupires profondément, tout en cherchant un soutien du regard : peine perdue, l’intégralité de ton équipe, sous des prétextes divers, a déjà vidé les lieux. Tout plutôt que de subir les expériences acoustiques de ton Kirlia...Bande de lâcheurs.
Alors que tu t’apprêtes à reprendre ta démonstration pour la dix-huitième fois, il semblerait qu’il y a i véritablement un dieu de la musique, Nolan : ton Ipok commence à vibrer brièvement, te fournissant une diversion parfaite.
Sur l’écran, un message bref, mais le numéro te pousse à réellement t’y intéresser plutôt que de le parcourir. La mère de Sarah qui te contacte pour nu cours, ça n’a rien d’inhabituel...En revanche, qu’elle le fasse le jour-même, ça, c’est assez incongru. D’autant que tu n’es pas exactement le plus équipé pour ça, en ce moment précis.
Arth ne tarde d’ailleurs pas à s’étonner, lorsque tu te lèves pour quitter la chambre.

(Mais...On a fini ?)

((Pour aujourd’hui, seulement. Il faut que je passe à la salle de musique et ensuite, j’ai rendez-vous à Nuevo. Tu peux venir si tu veux, c’est pour Sarah.)

(Cool ! ...Hmm, je veux dire fort bien, je pourrais lui montrer mes progrès comme ça.)

Arceus nous en préserve.

******************

(...Sir Nolan, vous rentrez pas ?)

(...)

Tu hésites. D’un côté, ton matériel de mixage et ton violon se trouve rangés dans un placard de cette salle. De l’autre, vu les vociférations qui s’en échappe, ce n’est pas forcément la meilleure idée qui te vienne. Autant, l’air de batterie est à peu près en rythme, autant le chant…*brrr*. Pourtant, devant l’air intrigué d’Arth, tu laisses échapper un profond soupir et pousse le battant.
À l’intérieur, une jeune fille qui t’es parfaitement inconnue et qui n’a pas vraiment l’air d’une musicienne aguerrie, un étrange appareil..et un Arcko avec des baguettes, tu ne veux même pas savoir.
Avisant le placard en question, tu ignores purement et simplement la jeune ingénue pour t’y diriger, sans même un signe de tête. le temps d’en extraire les deux etuis et de les sangler et te voilà prêt à partir...Ou pas. Car Arth, fidèle à lui-même, vient de se rapprocher du Arcko et de sa batterie, les yeux brillants.

(Dites...Si je suis pas très très fort à la guitare, c’est peut-être que je devrais faire de la batterie, hein Sir Nolan ?)

(Il risque de ne pas apprécier si tu lui piques la place.)

(...Oh je sais. Vous pourriez...lui demander ?)

(Qu’est-ce qui t’empêche de le faire, toi ?)

(Ben euh, vous voyez, c’est une fille et...et...et un chevalier, ça ne s’adresse jamais le premier à une dame !)

Que les dieux de la musique et de l’art te viennent en aide, Nolan. Bien loin de se décourager, le type Psy a déjà transporté deux baguettes supplémentaires pour s’en emparer à l’aide d’un Psyko. Si tu ne fais rien, ça va mal finir...
Avec un nouveau soupir, tu pivotes en direction de la jeune fille…Après tout, c’est vous qui venez de débarquer sans mot dire, il est vrai qu’un peu de ce truc appelé ‘’politesse’’ ne peut pas faire de mal. Surtout qu’elle n’a pas l’air méchante et paraît même bien petite, face à toi.
Bon, comment faire...les signes, l’écrit ou la télépathie ? Vu la concentration de Arth, autant revenir aux méthodes plus classiques. Le temps de griffonner sur la tablette fixée à ta ceinture et tu la détailles rapidement, en essayant de ne pas paraître trop...toi. Genre, un demi-sourire, ce serait déjà pas mal.

‘’Bonjour. Désolé pour l’intrusion, je devais récupérer quelques affaires. Je vous ai un peu entendu avant d’entrer et je crois que mon Kirlia aimerait essayer cette batterie lui aussi. Si ça dérange ton Pokémon, il n’y a aucun problème, mais comme il n’ose pas te le demander lui-même, je fais le relais.’’

Un regard supplémentaire en direction de l’étrange objet qu’elle transporte...Qu’est-ce que c’est que cette chose ? Vu la structure, on dirait un capteur vocal, associé  à divers récepteurs. Depusi ton passage à Doublonville, il doit bien s’agir du seul genre de technologie qui t’intéresse et que tu maitrises...Et l’utilité d’un tel appareil t’échappe suffisamment pour que tu en viennes à réécrire un paragraphe supplémentaire sur ta tablette.
Tu devrais déjà être en route pour Nuevo afin de rejoindre la mère de Sarah mais...voir ce genre d'assemblage, ça provoque quelque chose d'étrange chez toi. Une sensation douce-amère, un peu sourde que tu ne parviens pas à identifier. Attends, ça a un nom...Ça commence comme ton nom d'ailleurs ''No''...''Nostal-quelque chose'', me semble.

‘’C’est un appareil d’enregistrement ? Si tu as besoin d’un coup de main pour l’étalonner, je peux peut-être t’aider. En temps normal, je gère davantage les tables de mixage et les overdrives mais ça ne me semble pas si différent.’’

Motivé davantage par la curiosité devant cet entrelacs de câble et de soudure que par une réel envie d’aider, tu retiens ta main au moment de lui tendre le texte, enchaîne avec un petit signe de tête d’excuse et griffonnes rapidement quelques mots supplémentaires.

‘’...Et je m’appelle Nolan.’’

_________________
Transparent answer [feat Nolan] 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 12
Jetons : 1593
Points d'Expériences : 146
Scientifique Mécano
Sujet: Re: Transparent answer [feat Nolan]   Mar 17 Sep - 21:42
Des bruits de pas dans le couloir. Personne ne parlait pourtant. Gwenaëlle était bien trop concentrée à ne pas se prendre des coups de jus chanter qu’elle ne fit pas attention à un brun qui rentra en sneaky. Un Kirlia l’accompagnait. Mais la verte était de dos (quel hasard dis donc) et ne le voyait de ce fait pas. Quant à Tool, il était bien trop heureux d’avoir un public autre que Gwen aux les Mentalis qui partageaient sa chambre pour dire quoi que ce soit.
La musique se stoppa et la torture électrique de la demoiselle s’arrêta en même temps. Essoufflée elle sourit à son starter.
« Bon vu mon don inné pour chanter comme une casserole je crois que ce n’est pas pour tout de suite que je vais t’accompagner Tool. Mais pour te faire plaisir on pourra.. » Elle s’interrompit, livide, en voyant que le nombre de personne dans la pièce excédait le chiffre deux. Des gens. Des gens l’ont vue. Des gens l’ont entendue. Enfin des gens des gens d’abord il était seul le garçon, il avait juste un Kirlia avec lui. Le Pokémon psy parlons-en d’ailleurs, il reluquait profondément la batterie trop grande de Tool. Le petit Arcko tellement fier d’avoir un apprenti lui tendit des baguettes. Cependant le psy avait plus d’un tour dans son sac, il avait tp d’un coup des baguettes et était prêt semble-t-il à jouer. La fougue de la jeunesse c’est beau. Pour toute réponse, le chromatique fit bah un poce bleu au Kirlia (c’est littéral, le petit Pokémon EST bleu).

La verte, elle tremblait de tout son corps, de une à cause des nombreuses décharges qu’elle s’était infligée puis de deux PARCE QUE QUELQU’UN L’AVAIT ENTENDU BRAILLER BORDEL. Alerte alerte alerte, son cerveau réfléchissait à 100 à l’heure, ses neurones étaient à l’affut et ne discutaient plus que d’un sujet : le déshonneur ou la mort ? Comment faire oublier au garçon ce qu’il avait vu et entendu dans cette salle. Un coup de poêle ça suffirait ? Mais non quelle question Gwen n’allait pas l’attaquer mais quoi alors ? Changer de pays ? Oui c’est ça changer de pays et s’enterrer dans un coin tranquille à Kalos ou mieux disparaître au Mont Argenté à Kanto, paraît même qu’un grand dresseur y aurait disparu. Pendant que la demoiselle réfléchissait ardemment à une manière de disparaître efficacement, le brun écrivait sur une tablette.
« Euuuuuuuh » Rien d’autre ne pouvait sortir de sa bouche, juste un euuuuh long et aussi agréable qu’une notification de bug windaube.
Il la notait. Elle était persuadée qu’il la notait. 0/10, elle ne méritait pas mieux, jamais elle ne sera prise à la nouvelle Stari. En même temps c’était pas son objectif de vie mais là elle est en plein craquage m’voyez. Pendant que le brun griffonnait sur son papier, la verte devint livide puis transparente, puis rouge et livide de nouveau. Un véritable feu tricolore dites moi. Les couleurs de son visage allait avec ses humeurs changeantes, oscillant entre « je me suis couverte de ridicule » à « je suis un cloporte » pour enfin finir sur « il va se moquer de moi c’est sûr ».

Mais rien de ses scénarios improbables n’arriva. Non. Le brun montra alors sa tablette. Il écrivait vite.
« Je euh… » dit-elle avant de lire. Ce qui désespéra son starter qui venait possiblement de tilter la situation. Je précise bien possiblement. Il sauta de l batterie puis grimpa sur sa partenaire avant de lui assener une gifle. Pour la réveiller déjà. Ensuite pour la prévenir. Manche comme elle était, elle ne devait avoir encore rien paner de la situation. Déboussolée, elle regarda son starter gesticuler. Il pointa d’abord le brun puis mit ses pattes sur ses oreilles avant d’hocher négativement la tête, puis il leva le doigt avant de mettre ses pattes sur sa bouche cette fois. Il hocha à nouveau la tête.
« Arrc »
Gwen écarquilla alors grandement les yeux et rougit encore une fois. Gênée elle bougea dans tous les sens, agitant ses mains de partout. Il serait sourd ? Ou alors muet. Mais quelle gourde. Il devait être sûrement muet puisqu’il était dans une salle de musique, quoique ça ne voulait rien dire non plus.

La demoiselle était toujours plus gênée, avant de lire ce qu’avait écrit le brun, elle inspira et fronça les sourcils mode désolée tout en frottant ses mains, qui étaient parallèles par rapport au sol. Dans ses lointains souvenirs ça voulait dire pardon. Normalement. Enfin là elle avait plus l’air de préparer un sale coup plutôt que de demander pardon mais passons.
Les yeux de la demoiselle parcoururent à toute vitesse le mot écrit par le garçon. Il s’excusait. Trop gentil. Mais surtout : IL AVAIT ENTENDUUUU ! Gwen prit une pose type le cri de Munch. C’était confirmé, complètement confirmé. Au secours. Mais il y avait autre chose. Le Kirlia voulait tester la batterie. Mais pourquoi demander à la verte ? C’était une nouvelle ici et n’avait aucun droit sur les instruments ici.
« tu tu enfin vous vous vous pouvez lalalala prendre sisisi vous voulez… » Finit-elle par dire laborieusement. Tool hocha de la tête, dans tous les cas l’instrument était trop grand pour son gabarit, il pouvait bien céder sa place.
Parler à un être humain s’avérait toujours un obstacle insurmontable pour la verte. D’autant plus que son interlocuteur semblait déjà ailleurs, il regardait le micro à coud’jus de Gwenaëlle. Hahaha ce vieux truc tout moisi aux câbles pendouillant et aux soudures approximatives. Mal à l’aise qu’on décortique son instrument de torture, elle le cacha derrière son dos. Puis le jeune homme se mit à écrire de nouveau.

Il tendit la tablette, se ravisa, écrivit à nouveau puis enfin rendit la tablette à la verte perdue.
Très vite elle parcouru le paragraphe. Puis sourit. Il se méprenait sur son invention nulle. Elle hocha négativement la tête.
« Oh non c’est juste un amoncellement hideux de câbles, et puis ce n’est rien de bien sophistiqué, pas comme un appareil d’enregistrement ou de mixage. Je ne serait pas capable de faire ça hahaha. Et puis pour enregistrer ma voix non merci franchement tu l’as vraiment entendu très moche hein ? » … Si seulement elle pouvait répondre un truc dans le genre. Mais elle était bien trop timide. Rouge, encore, elle tenta quand même de répondre.

« Jejejeje, tututu. » Une inspiration, c’est parti. « Tuveuxpllutôtquej’ecriveaussioualorsjeparleoualorsjesignemaisjeneconnaispassuffisamentlessignespourparlerjesaisjuste
direbonjourpardonetsalope.
» Alors, on fait une pause dans sa phrase sans pause pour faire un aparté. Elle n’a pas appris salope par conviction mais en se trompant dans le signe merci. En effet merci se dit la main sur la bouche puis on bouche le bras pour qu’il soit perpendiculaire avec le buste. Mais salope (ou un autre gros mot je ne sais plus haha nulle que je suis) se dit presque pareil sauf qu’au lieu de commencer la main sur la bouche, on la positionne sous le menton. Faites attention ça prête à confusion. Voilà fin de l’aparté merci d’avoir lu ceci.
« maisonfaitcommetuveuxhahaha. » Et elle s’arrêta là. Complètement essoufflée d’avoir parlé aussi rapidement. Elle inspira de nouveau mais cette fois-ci reprit plus calmement. « C’est, ce n’est, ce n’est pas un micro qui enregistre… C’est un truc que que que j’ai bricolé, vite fait, pour apprendre, à, chanter. » son timbre de voix se faisait de plus en plus bas puisqu’elle se sentait de plus en plus gênée.
« Jejeje, ne fais pas dedede musique, et çaçaça s’entend hahaha, mais c’est c’est c’est ppppour faire pppplaisir à Tool. » Fit-elle en caressant la tête de son starter adoré. Puis elle se rendit compte de quelque chose, elle n’avait pas dit non plus son nom. Mais en vrai était-ce si important ? Pas vraiment, elle n’était qu’une gamine insignifiante qui s’était faite sauver cet été tellement elle était incapable. Sauvetage, brun, prince des mers machines, hum sûrement aucun rapport.

« Je suis Gwenaëlle. » dit-elle en détournant les yeux, encore plus rouge de honte (c’était possible de faire plus rouge??). Courage, il va partir et t’oublier. De toute façon c’est toujours comme ça que se terminait tes rencontres en ce bas monde, Gwenaëlle. Courage.
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 947
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Transparent answer [feat Nolan]   Mer 18 Sep - 16:04
‘’ tu tu enfin vous vous vous pouvez lalalala prendre sisisi vous voulez…’’

(Alors, alors, elle est d’accord, Sir Nolan ?)

Hmm...Comment lui dire ? D’un côté, elle n’a pas l’air en plein rejet de l’idée, ni complètement convaincue et elle examine toutes les options ? Une réponse de politicien parfaite, mais je doute que ça contente ton Kirlia. En revanche, il y a bien une chose que tu peux analyser : le rythme que dégage cette fille est...comment le dire poliment...aussi bordélique qu’un rassemblement de Spoink, sur un trampoline ? Ça tressaute, ça monte, ça dessus, ça alterne entre le grave et l’aigu, ça se poursuit et ça accélère, ça s’interrompt brutalement et ça repart. La dernière fois que tu as entendu un truc pareil, c’est quand Libra s’est mis en tête de devenir cascadeuse à Pokéwood...pas un souvenir des plus agréables donc.
Tout en essayant de chasser ton malaise grandissant (Après tout, avant que tu n’arrives, elle n’avait pas l’air aussi...perdue), tu tentes de comprendre la suite de ses paroles.

‘’Tuveuxpllutôtquej’ecriveaussioualorsjeparleoualorsjesignemaisjeneconnaispassuffisamentlessignespourparlerjesaisjustedirebonjourpardonetsalope. Maisonfaitcommetuveuxhahaha’’

Ok, ok, OK ! On décortique et on ignore le bourdonnement qui envahit tes oreilles : elle s’interroge sur….votre manière de communiquer, j’ai bon ? Pas besoin d’écrire, parler suffit...Et elle connait quelques mots en langue des signes ! Bon, pas sûr que le dernier te soit très utile dans une conversation, mais elle marque des points.

‘’Je suis Gwenaëlle.’’

Ah, enfin une information intelligible. Pas la plus utile du lot mais au moins, tu sauras comment la nommer, c’est pas mal, hein ?...Non ? ok, reprenons. Elle a l’air totalement en panique, la première chose à faire pour réussir à rendre tout ça compréhensible, ce serait peut-être de la calmer (Moi je dis, un bon coup sur la tête…).
Aussi perdu que Arth devant la réaction de Gwenaëlle, tu inspires profondément, avant de laisser échapper un gros soupir. Ce genre de situation, ce n’est pas vraiment ta tasse de thé : tu préférerais affronter un monstre mi-Ursaring, mi-Scorvol (et re-mi-Ursaring derrière), en comparaison, c’est dire.
Alors, il ne te reste plus qu’à appliquer la méthode la plus efficace que tu connaisses, pour la gérer : demander à quelqu’un de plus compétent d’intervenir.

(Arth...Tu veux bien m’aider ?)

(Oui mais pour la batterie ?)

(Je crois qu’elle vient de dire que ça ne le dérangerait pas. Au pire, essaye et tu verras comment son Arcko réagit. Mais avant...Tu aurais une idée pour l’aider à se calmer ?)

(Euuuuuh...Je sais pas trop. Dame Libra dit que quand un dame va pas bien, faut être aux petits soins pour elle, vous voulez que j'aille lui chercher du chocolat ?)

(C’est toi le spécialiste. Demande à Shaka de te l’envoyer depuis la chambre, il y en a dans le second tiroir du bureau. Si tu peux atteindre son esprit  dès que je la préviens par écrit pour comprendre pourquoi elle panique comme ça….Ça m’aiderait.)

(Je vais essayer !)

Le temps que tu griffonnes de nouveau quelques mots, le petit Kirlia disparaît brièvement, pour revenir dans le même scintillement, une énorme tablette de chocolat entre les mains. Les cornes du type Psy se mettent alors à scintiller et d’une révérence, il tend son butin à Gwenaëlle, genou à terre, avant de se tourner vers toi. Tu en profites pour lui tendre également ton texte, un air pensif sur le visage.

‘’Tu peux parler normalement si tu veux. Mon Kirlia peut me permettre de répondre par télépathie, si tu acceptes.’’

….Pas de réaction. Est-ce qu’elle a plantée ? Tu échanges un regard quelque peu inquiet avec Arth : si jamais quelqu’un rentre et voit cette fille dans cet état, fasse à toi, tu peux êtee sûr que la scène aura fait le tour de l’école dans les heures qui suivent, avec les rumeurs associés pour l’un comme pour l’autre en bonus.
Alors, que faire ?

(...Je sais pas si c’est une bonne idée mais, elle a parlé de son Arcko, non ?)

(Quand ça ?)

(Tout à l’heure, elle l’a appelé Tool. S’il aime la batterie, c’est qu’il est super hyper méga giga cool, non ?)

(On peut le voir comme ça, j’imagine.)

(Et bien alors, c’est comme avec Sarah quand elle a le trac, non ?)

Plutôt que de perdre ton temps à expliquer au type Psy les nuances subtiles entre le trac et la panique totale et incontrôlable, tu préfères te concentrer sur un fait simple : il n’a pas tout à fait tort. Tout à l’heure même si Gwenaëlle était à des années lumières de chanter correctement, elle avait au moins l’air d’essayer sérieusement. Et ça, c’est quelque chose que tu peux respecter.
Alors tu fais signe à Arth de te passer ses baguettes. Puis au Arcko de venir te rejoindre, près de la batterie. Et tu commences à marteler un roulement lent et régulier pour accompagner le type Plante. De son côté, Arth se positionne face à la jeune fille et rallume les deux cornes de son casque.

(Coucou...pas de panique, c’est juste moi !...Non, non, plus bas...là , le Kirlia, c’est moi ! Arth, chevalier à votre service dame Gwenaëlle. Je sais qu’on s’est un peu incrusté dans votre session de chant, donc pour se faire pardonner, Sir Nolan et moi, on va vous aider, vous et Tool si vous voulez ! Si ça lui fait plaisir que vous chantiez, alors, faut le faire ! J’peux même tenir le micro pour qu’on le fasse ensemble !)

_________________
Transparent answer [feat Nolan] 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Erika D'Eléos
Erika D'Eléos
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 25
Jetons : 2852
Points d'Expériences : 616
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Transparent answer [feat Nolan]   Mer 18 Sep - 17:12





Code SHIP
Objectif : Applaudir.

Lieu : Les salles de clubs.

« Madame la présidente, Madame la présidente ! On a un garçon et une fille tout seul dans la salle de musique. Voici les informations…. »

L’Heure était grave. Nous ne pouvions pas reculer. J’avais eu les informations nécessaire de la part des Givrali du dortoir. Vous savez les informations circulent vite à PC. Nous avions un cas majeur d’amplitude 7,5 sur l’échelle de la romance. Aaah, les histoires de couples circulent vite à PC, nos applaudissements sont nécessaires pour crée ce couple. Nous avions eu les informations concernant les deux élèves.

Gwen notre alliée 15 ans, une Mentali. Apparemment c’était une nouvelle, dans le parcours scientifique.  (Décidément elle ne perds pas son temps pour tomber dans les bras du premier garçon venue à PC, mais bref ce n’est pas mon problème aujourd’hui. ) Hmm si je devais lui donner un cliché elle serait la fille très maladroite à lunette, vous savez celle qui fait genre « ohalala je suis maladroite et nul » alors que non. Clairement un problème de confiance en soi. Heureusement que Clap, clap clap et la pour l’aider. Car chaque jeune fille dans cette académie a le droit de rencontrer le prince charmant. Et puis perso faut avoir du courage pour se mettre avec un malentendant mais passons. Aujourd’hui, je n’étais pas le personnage principal du scénario (oui je sais, c’est triste. ) mais j’étais néanmmoins le personnage secondaire que tout le monde adorer. Oh, oh, oh !  Son pokémon un Arcko était un virtuose de la musique selon notre enquête très poussée, vous savez la pratique de l’espionnage chez les Givrali  c’est tout un art. C’est donc naturellement pour lui qu’elle serait venu dans ce club laissé à l’abandon ?

Ensuite notre cible Nolan 19 ans (eurk, c’est légal tout ça ? Enfin ne jugeons pas le pouvoir du ship. ). Eléve de longue date à l’académie et spécialiste des pokémon de type psy. Apparemment c’est un virtuose de la musique, enfin je n’ai jamais vraiment compris son délire des chansons, il n’as pas l’allure des grandes stars du chant, peut-être un côté bad-boy mystérieux en lui ? Sans doute le fait qu’il garde toujours son casque sur lui, ça lui donne un air cool.  Moi je le trouve étrange mais passons. Il à l’air d’être timide et réservé comme Gwen. Ouais c’est deux la sont fait pour s’entendre. Quoi d’autre… ? Notion importante c’est un garçon, donc il doit avoir des combines douteuses, et nous devons nous assurer qu’il accepte la demande de Gwen par le pouvoir des applaudissements. Techniquement, selon les codes de notre société c’est à lui de faire le premier pas, mais je n’en suis que très peu convaincue. Peut-être qu’ensemble nous arriverons à faire pencher la balance.

Nous étions devant la salle, prêt à intervenir. Je fis quelques signes à mon équipe comme dans les films d’action. (Je n’ai jamais compris pourquoi on faisait ça, sûrement un code cinématographique. ) Il était temps de faire notre entrée en scène, cela faisait déjà plusieurs minutes que nous écoutions leur discussion. Il était temps de les aider.

« GO, GO, GO ! Je me présente, Erika d’Eléos présidente du club clap, clap, clap. Nous sommes uniquement ici pour vous applaudir. Vous êtes beau ensemble. Gwen ai confiance en toi, je suis sûre que tu as fait le bon choix en choisissant Nolan. Toi Nolan, ne soit pas méchant envers elle parce que c’est mal. Bref, tout ça pour dire que vous êtes mignon tout les deux, et ça « Clap, clap, clap » la reconnu. »

*Clap, clap, clap*

Après nos incroyables applaudissements aux vertus magiques, nous quittions la salle. Fière d’avoir sauvé encore une fois PC.



Clap, clap, clap intervention.

©️BBDragon

HRP:
 

_________________


Erika D'Éléos ≈ Je ne suis qu'une jeune fille dans la fleur de l'âge ! Oh, oh, oh !
Lise L. De l'Élysée
Lise L. De l'Élysée
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 12
Niveau : 0
Jetons : 1357
Points d'Expériences : 179
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: Transparent answer [feat Nolan]   Mer 18 Sep - 17:59


Code SHIP
Objectif : Applaudir.

Lieu : Les salles de clubs.

Transparent answer [feat Nolan] 1568825660-200

Aujourd’hui était un jour spécial. Non pas que les plébiens de l’académie eurent été sauvés, ni qu’un lustre ait été installé dans le réfectoire. Le couronnement de Lise ? Mais… ? Quel est donc ce peu de manque de respect envers votre future princesse ? N’aviez-vous pas honte de votre ingratitude ? Comment le jour du couronnement de mademoiselle De l’Élysée pourrait être considéré comme un simple « jour spécial » ? Laissez-moi vous le dire, vous faites honte à votre lignée sur trente-six générations.
Non, bien sûr, aujourd’hui n’était pas un jour historiquement révolutionnairement incroyable. Aujourd’hui n’était qu’un « jour spécial » comme tant d’autre. Par exemple, autant spécial que le jour où Mama Odie eut préparé des boulettes de pomme de terre bien dorées au réfectoire, ou que le jour où sa voisine de dortoir lui eut offert un panier entier de Ceriz. Bref, un jour presque normal, en somme.

Mais quelle est donc la différence avec une journée banale ? Et bien aujourd’hui avait lieu une mission du club Clapclapclap sous la direction de la fabuleuse madame la Présidente D’Eléos. Aujourd’hui, les membres du club allaient pouvoir rendre la vie de deux étudiants meilleurs ! Ces deux élus pourront bientôt bénéficier de l’immense honneur d’être sauvés par le meilleur club de l’académie. Leur âme en ressortira purifiée, et peut-être bien que dans peu de temps, ceux-ci pourront sortir de la grisaille plébienne ! Une mission sauvetage, en d’autres mots. Le pouvoir de l’amour n’est pas à sous-estimer, bien au contraire, il est invincible. Grace à lui, Clapclapclap pourront les sauver de la plébance en toute sérénité !

La tête haute, les épaules en arrière, le dos redressé, aujourd’hui Lise se permettait de montrer au grand public son aura de princesse pour cette grande occasion. Une princesse sauveuse, une princesse guerrière, capable de sauver le monde de la grisaille ! Mais la situation ne permettait aucun relâchement. Alors elle gardait un visage fermé, bien qu’un rictus au coin. Elle était fière, fière de ce club, fière de l’humanisme de madame la Présidente. Elle emboîtait son pas d’un sérieux admirable.

La mission allait bientôt débuter. Au mouvement de main que leur fit madame la Présidente, Lise s’empressa de se redresser davantage. Une membre d’un club si prestigieuse devait savoir se présenter sous son plus beau jour qu’importe la situation, mais surtout dans ces moments décisifs.

La porte s’ouvrit. Il était temps de monter sur scène.

Toutes se placèrent en ligne. La voie mélodieuse de madame la Présidente put exprimer les intentions héroïques de Clapclapclap.

Puis elles applaudirent.

Clap clap clap.

Et la mission accomplie, elles se retirèrent.
Il fallait savoir laisser l’intimité aux élus de savourer cette chance qui venait de leur être accordé, l’alchimie post-événementielle sait faire des miracles.


Marie R. Uana
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 3135
Points d'Expériences : 1067
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Transparent answer [feat Nolan]   Mer 18 Sep - 18:39
MARIE R. UANA

rp commun ?
« Transparent answer »

Marie ne comprenait pas.

Genre, vraiment pas.

En premier lieu, il y avait ce rassemblement « urgent » énoncé par Erika. Ensuite, une mission « de la plus haute importance » à laquelle tous les membres du club Clap, clap, clap devaient prendre part. Après quoi, Marie avait été traînée de force suivi le groupe jusqu’à la salle de musique pour y mener à bien leur quête.

Comprenons-nous : rien de tout ceci n’avait de sens. Déjà car Marie était persuadée que ce club n’avait été qu’une lubie passagère d’Erika, et ensuite et surtout parce qu’elle ne comprenait pas en quoi leur présence était requise. Absolument rien ne convenait : de quels droits pouvaient-elles s’immiscer dans une conversation ? En quoi applaudir leur était utile ? Pourquoi était-ce à elles spécifiquement de s’en charger ? ARCEUS, COMMENT ERIKA FAISAIT POUR SAVOIR QUE DEUX ADOLESCENTS ÉTAIENT SEULS DANS UNE PIÈCE ?

Eh bien vous voyez, toutes ces questions ? Elles furent vite balayées. Pouf, comme ça, d’un seul et vif coup de balai. Car si a priori, la situation ne pouvait pas être plus loufoque, voila que Marie découvrait tout juste l’identité des pauvres malheureux désignés pour cible.

En fait, elle n’en connaissait qu’un seul.

Mais elle le connaissait bien.

Entraînée par le reste de la horde, Marie se retrouva à franchir le seuil de la porte, et ses yeux se posèrent sur Nolan Dèannag. Erika clama haut et fort leurs attentions ; discours durant lequel la blanche toisa longuement le garçon.

Dans son regard, il ne pouvait y lire qu’une seule chose.

Marie était morte, à l’intérieur.

Sincèrement, tout ceci était déjà si ridicule, pourquoi fallait-il en plus qu’elle se donne en spectacle devant lui ?

Mais hélas, Marie était une femme de parole. Et si elle ne se souvenait pas avoir ne serait-ce qu’une seule fois prêté allégeance à ce club, elle était presque certaine que sa passivité passerait pour une terrible trahison aux yeux de sa « présidente ».

Alors elle applaudit. Elle applaudit avec toute la hardiesse et la passion qui l’animait : c’est-à-dire rien. Ses mains s’entrechoquaient furtivement et avec une telle lenteur qu’elles ne semblèrent émettre aucun son.

La scène ne dura pas si longtemps, au final. En moins de temps qu’il leur en avait fallu pour débarquer et accaparer toute l’attention (genre, vraiment moins), Erika sonna le signal de retraite. Marie eut tout juste le temps d’agiter ses mains.

[Bonne chance pour… ]

Elle ne savait même pas ce que Nolan faisait là.

[... Bonne chance.]

Et elle disparut avec le reste du club.


_________________

« Ne vous avisez plus de risquer votre vie pour la mienne. Du moins… Tant que je n’aurai pas fait de même à votre égard. »
Salomé Cobal
Salomé Cobal
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 56
Jetons : 24400
Points d'Expériences : 1828
Pokeathlète Médecin
Sujet: Re: Transparent answer [feat Nolan]   Jeu 19 Sep - 21:12
Salomé voulait repartir sur Kalos immédiatement.
Au fond, tout valait mieux que de devoir s'humilier ainsi, applaudissant de parfaits inconnus.
Mais Salomé n'était plus sur Kalos et c'était bien cela qui la chagrinait tandis que ses mains s'entrechoquaient pour produire les applaudissements tant appréciés par Erika.
Comme elle aurait aimé se faire porter pâle, mentir, dire n'importe quoi, tout plutôt que d'être ici, mais être absente à une mission du club avec la présidente en guise de colocataire relevait de l'impossible.

Au moins la rousse n'était-elle pas la seule à souffrir intérieurement, celle qui s'était présentée sous le nom de Marie lors de l'ouverture du club paraissait autant blasée qu'elle, si ce n'était plus.

Il n'y avait qu'Algernon qui y trouvait son compte ; applaudissant de toutes ses forces avec ses petites ailes adorables. Il faudrait qu'elle songe à se faire remplacer par son Picassaut lors de ces événements futurs ; si lui s'amusait, elle se voyait mal l'en priver, et elle, elle pourrait faire quelque chose de plus... utile, ou à défaut de moins futile pendant ce temps.

Le pire fut peut-être le discours d'Erika mais cela ne devrait plus l'étonner ; Erika faisait du Erika, comme à son habitude. Et depuis quand l'association Clap clap clap marchait-elle sur les traces de Love Boat ? Non vraiment, chaque association à sa place ; ce serait bien mieux ainsi.

Et le signal du départ fut lancé.
Ce n'était pas trop tôt.
La rousse suivit la meute, attrapant son starter toujours dévoué aux applaudissements, visiblement désireux de continuer de la sorte pendant plusieurs heures sans se soucier ou non de la question d'intimité vis à vis du duo.
Sans aucune honte aussi.
Il n'y avait plus qu'à espérer que cette intervention serait la première et la dernière du club car difficile de savoir si la gitane survivrait à une seconde édition d'humiliation à travers une nouvelle séance d'applaudissements.

_________________
Transparent answer [feat Nolan] Miniature_731_SLTransparent answer [feat Nolan] 9300065cqlTransparent answer [feat Nolan] Rm8bTransparent answer [feat Nolan] Miniature_215_XYTransparent answer [feat Nolan] U96vTransparent answer [feat Nolan] 1560881474-miniature-leviator-2-0Transparent answer [feat Nolan] 1564356350-farfuretTransparent answer [feat Nolan] Miniature_619_XY
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards !:
 
Ranya Iluzion
Ranya Iluzion
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 21
Jetons : 2177
Points d'Expériences : 699
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: Transparent answer [feat Nolan]   Jeu 19 Sep - 21:57
Ranya n’en revenait pas.

En vérité la blonde a toujours cru que ce club clap clap clap était juste une énorme blague d’Erika, une sorte de couverture pour la Givrali afin de se faire remarquer encore un peu plus. Selon la scientifique, toute l’école la connait déjà alors elle ne voit pas pourquoi elle cherchait à se mettre en avant encore un peu plus. La topdresseuse est une spécialiste pour être repérée n’importe où dans l’académie. Peut importe ce qu’elle fait, ce n’est jamais assez normale pour que personne ne relève. C’est comme un stand up permanent. Un sketch.

Peut-être était-ce son talent ?

Toujours est-il que la danseuse pensait pouvoir se servir de ce club pour accéder à une salle calme pour faire ses devoirs, et surtout montrer qu’elle est investie dans l’école. Elle aussi se servait de ce club comme une couverture, un club sans grand sens pour elle mais qui avait le défaut de ne pas trop l’embêter. Jusqu’à aujourd’hui où la présidente a décidé de convoquer tout le monde en urgence pour une séance d’applaudissement. Jusque-là, c’était toujours applaudir un événement, une performance, bref un truc réunissant suffisamment de monde.

Mais là, il fallait applaudir un garçon et une fille en train de se parler. C’est tout. Il ne faisait rien d’exceptionnel. Mais il fallait les applaudir car selon Erika et Lise, les deux plus passionnés du club « il fallait applaudir le pouvoir du ship et les encourage à se mettre ensemble ». Voilà une drôle d’idées. Mais après tout que peut-elle en dire ? Sa seule expérience se résume à Salomé, elle aussi membre du club, et ce n’est pas forcément le meilleur des points de comparaison.

Que peut-elle y comprendre ?

Pas grand-chose, seulement le fait qu’applaudir une simple discussion était extrêmement humiliant. Alors elle le faisait. Timidement, cachée derrière les deux leadeuses du groupe, elle frappait dans ses mains, jetant un œil sur les deux autres filles un peu en retrait, tout aussi blasée et dérangée à l’idée d’applaudir des inconnus. Erika sonne alors le rempli, synonyme d’une délivrance.

Ranya disparut tout aussi vite, en espérant que les deux protagonistes au centre de l’attention du club clap clap clap ne se souviennent jamais de son visage.
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 12
Jetons : 1593
Points d'Expériences : 146
Scientifique Mécano
Sujet: Re: Transparent answer [feat Nolan]   Jeu 19 Sep - 23:35
Pas de panique, pas de panique. Les présentations venaient d’être faites, c’était déjà un bon début non ? Dans le social pour les mauvais c’était indiqué qu’il fallait se présenter. Puis sourire. Enfin sourire avec Gwen on pouvait oublier, crispée comme elle était. Bon, pas de panique. On souffle. On se calme. On respire. Et on se détend. Attendez deux minutes, ce n’était pas Gwen qui venait tout juste de soupirer là non ? C’était le brun. Il en avait visiblement déjà marre. Pas de panique on avait dit ? Mouais mensonge, IL FALLAIT PANIQUER ce qui est dommage parce qu’avec une bonne personne ça peut être sympa, cette blague est définitivement naze et surement peu compréhensible. Gwen se fissura d’un coup sec. Tout son être n’était plus qu’inquiétude et anxiété désormais.  Que faire, que faire, que faire mais que faire bordel à foin ? La verte regarda partout autour d’elle. Rien ne pourrait divertir le jeune homme. Que des instruments impossible d’utilisation pour la mécano, vous n’avez pas le niveau requis pour la contrebasse veuillez revenir après avoir augmenter votre compétence en solfège. Argh mais qu’allait-t-elle bien faire ? Et puis une réflexion s’immisça dans son cerveau surinterprétateur. Si le jeune homme voulait tout simplement partir ? de ce qu’en avait entraperçu la demoiselle, il ne voulait que prendre deux trois objets et partir fissa non ? Voilà qu’en plus d’être ennuyeuse à mourir, elle lui prenait inutilement du temps.
Pendant toutes ses réflexions elle l’observait une seconde, puis son regard se dérobait pendant 3. Et ainsi de suite. Avant de se rendre compte d’une chose.

Ce silence.

Ecrasant. Pesant. Heurtant. AAAAAAAAH ! Elle ne pouvait plus tenir. Il fallait à tout prix qu’elle se mette en position fœtale dans un coin, pour en ressortir 2 jours plus tard, mourante de soif. Alors si vous vous posez la question (ou pas d’ailleurs) non elle n’avait pas vu qu’en fait Nolan parlait à son compagnon. Enfin parler, communiquer par la pensée plutôt. C’était forcément inaudible pour la pauvre scientifique novice qui ne faisait que stresser de plus en plus fort.

Puis le Kirlia disparut. Pouf, directement comme ça. Ok c’est gênant, c’est gênant, c’est TRES gênant. Sur les nerfs, Gwen tortillait ses doigts dans tous les sens, cherchant une échappatoire à cette ambiance bien trop lourde pour ses épaules. Comment le brun faisait-il pour être aussi stoïque ? Avait-il l’habitude de se trouver dans une situation gênante ? Avait-il un entrainement particulier ? Un ki à part peut-être ? Non rien de tout ça. ARGH CESSE DE REFLECHIR GWEN. Ses pensées étaient tellement fortes qu’elles pourraient bien en devenir audibles dites moi. Tool, sur l’épaule de son amie ressenti la vive émotion de celle-ci. Il soupira à son tour avant de lui tapoter amicalement le sommet du crâne. Un peu comme le ferait un parent à son enfant. Livide, les yeux dans le vague, elle ne remarqua pas le fait que Nolan s’était une nouvelle fois penché sur sa tablette pour y écrire un mot adressé à la jeune fille. ABLEUBLRURG – cerveau de Gwenaëlle, 2019. Il ne s’était passé que quelques secondes avant que le type psy ne revienne. Le temps est une notion relative. Pour Gwenaëlle cela parut une dizaine de minute, vieillit-elle plus vite alors ?

« Que.. »
Le Kirlia de retour, genou à terre, pattes tendues vers la verte, une tablette de chocolat en offrande. Internal error, brain not found. Vite vite trouvez un autre organe pour remplacer le cerveau. C’est urgent ! Personne ? Cœur tu t’en charges.
« Annnnnnnnnnnnw. » Et elle fondit. Pas littéralement, mais presque. Il. Etait. Trop. Mignon ! Elle s’agenouilla près du Kirlia un sourire niais sur le visage et les joues dans les mains. Reprenons depuis le début. Gwenaëlle est timide, c’est établi. Mais pour les Pokémons, même ceux qui parlent, c’est différent. Eux ne jugent pas (sauf s’ils ont pour nom Lolita. Et surtout ils ne te crachent pas dessus le dos tourné sauf si ce sont des lamas. Elle était tellement plus à l’aise avec les Pokémons, évidemment.
« Mais pourquoi ? Je ne mérite pas un tel présent ? C’est annnnnw. Tu es trop chou. Jejeje. » Les larmes montèrent, forcément, trop d’émotions en si peu de temps. Le stress et la panique qui descendaient d’un coup, ça a fait un gros choc hormonal (avec l’adrénaline toussa m’voyez). Et puis si vous constatez bien, elle n’a pas bégayé (enfin presque pas). Alors, Nolan lui tendit sa tablette, l’air ailleurs. Donc le Pokémon adorable, le dresseur blasé. M’ok.

« Tu peux parler normalement si tu veux. Mon Kirlia peut me permettre de répondre par télépathie, si tu acceptes. »



….

Ah bah bravo. La voilà toute cassée maintenant. Rien. Plus rien dans son regard. Tool tenta de passer sa patte devant le visage de la scientifique mais aucun mouvement n’en résulta. Elle avait tout simplement planter. Faire une liaison télépathique entre deux personnes c’était si si si.. Intime. AAAAH elle va mourir de honte. Son cerveau était tout comme une chambre bordélique, si vous y entriez sans permission ce serait honteux. Tout comme sa tête farfelue. Elle n’avait pas rangé ses pensées ! Argh ! Le brun remarqua très vite le rebootage en cours de la verte. Il réagit presque immédiatement et prit les baguettes du Kirlia. Puis il fit signe à Tool de venir avec lui près de la batterie. Docile le chromatique le suivit (docile mais avant tout curieux). Il commençait à avoir l’habitude des error 404 de sa dresseuse, dans ces moments là fallait attendre, rien de plus. Mais Nolan et son acolyte ne semblaient pas l’entendre de la même oreille boutade.

Le chevalier établit un lien avec la tête de Gwen. Toujours buguée. Arth était son nom et effectivement c’était un chevalier. Annnnw (là par contre c’est moi la narratrice toute puissante qui dit ça). Il voulait aider la verte. Plaisir d’entendre chanter, Gwen ? Hahaha, vu son chant pire idée les gens. Comme réveillée d’un coup par cette intrusion mentale, la Mentali voulut répliquer mais…

BOUM BOUM BOUM.

Un attroupement devant la salle. La porte du club de musique s’ouvrit avec fracas et une horde s’avança dans la pièce. Horde présidée par une petite brunette à l’air supérieur. Le charisme brut.
« Euuuuh. » chuchota Gwen, surprise. Que venaient bien faire toutes ces personnes dans cette salle. Censée être inutilisée au passage. La brune s’avança et déclama un discours. Ce dernier entra par une oreille puis sortit par l’autre pour Gwen. Son cœur va lâcher les gars c’est sûr, trop d’émotions là.

Puis un vacarme assourdissant. Les gens, l’applaudissaient ? Que ? Quoi ? Hein ? Pourquoi ? On pouvait déceler deux types de clapclapclap, l’entrainant, joyeux, viral de la brune de devant d’une autre brune qui semblait être Mentali (Gwen l’avait déjà croisé c’était clair mais elle ne retenait pas les visages) ou d’un Picassaut. Ou le mou, gêné, fugace d’une blonde, d’une rose et d’une blanche ([strike]elles ont changé les totally spies[strike]).

Puis plus rien. Le groupe reparti comme il était venu. D’un coup. Une tornade qui balaya tout sur son passage.

Plusieurs secondes passèrent sans que Gwen, toujours agenouillée près du Kirlia ne puisse réagir. Extinction des feux dans le cerveau. Puis elle s’affaissa sur le sol. Les yeux écarquillés. Et elle parla, comme si elle était seule avec Tool.
« Après qu’on m’ait entendue massacrer une chanson, voilà qu’on m’applaudit pour avoir ennuyé un pauvre garçon. C’est quoi cette école de dingue, c’est un piège, dites moi que je vais me réveiller. Oui je vais me réveiller. HAHAHAHA, Tool ce micro avec ses décharges électriques a dû me griller les neurones. J’ai dû mettre une tension un poil trop forte. Enfin plutôt un ampérage trop haut. Je vais diminuer pour la prochaine fois. »

Elle se releva, regarda sans voir Nolan et Arth. « Pardon je suis ennuyeuse hein ? C’est terrible de vouloir autant des amis mais que même dans ses rêves on ne s’en fera jamais. » Sourire, même pas triste. Elle commençait à avoir l’habitude de la semi solitude (bah oui y’avait Tool maintenant). Elle souffla avant de se pincer.

Déglutissement.

Pourquoi elle ne s’était pas pincée avant ? Une dégénérée, voilà ce qu’allait penser Nolan. Vie sociale, au revoir. Envolée à tout jamais après le passage de ces gens qui applaudissaient et le monologue sans sens de la demoiselle, assise par terre. Ridicule. Elle était totalement ridicule.

HRP:
 
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 947
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Transparent answer [feat Nolan]   Sam 19 Oct - 14:59
Là, je pense que je vais avoir besoin d’un remontant...Et d’explications...Non, en fait, oubliez les explications, je me contenterais de n'importe quoi qui me permettrait d’oublier ce qui vient de se produire. Donc, pour ma santé mentale, Nolan, tu vas me faire le plaisir de considérer que non, personne n’est entré dans cette pièce en trombe, avant d’applaudir puis de repartir comme si de rien n’était (ET A PLUS FORTE RAISON, QUE MARIE N'ÉTAIT PAS PARMI EUX)...Et d’oublier aussi ce discours qui donnerait une crise d’hyperglycémie à un Sucroquin.
Suite à l’irruption de cette troupe applaudissante, tu dois bien avouer être légèrement perdu : ce n’est pas la première fois qu’un événement imprévu vient ruiner ta partition bien établie (on pourrait même dire que dans cette école, c’est un sport national), mais cette fois, l’interruption a été étrangement peu destructrice...Un groupe de gens venus vous applaudir, on aurait pu s’attendre à un effondrement du plafond, une crise de folie générale ou l’île à feu et à sang. mais non, aussitôt apparus, aussitôt repartis.
Tout en remerciant le ciel de l’absence de Libra et en espérant qu’elle n’apprenne jamais cette rencontre impromptue entre Marie et toi, tu es resté figé face à la porte une fois que la Mentali eut finit de signer...Arrête de penser à ça et occupe-toi un peu de Gwenaëlle, elle va faire une syncope !

‘’Après qu’on m’ait entendue massacrer une chanson, voilà qu’on m’applaudit pour avoir ennuyé un pauvre garçon. C’est quoi cette école de dingue, c’est un piège, dites moi que je vais me réveiller. Oui je vais me réveiller. HAHAHAHA, Tool ce micro avec ses décharges électriques a dû me griller les neurones. J’ai dû mettre une tension un poil trop forte. Enfin plutôt un ampérage trop haut. Je vais diminuer pour la prochaine fois’’

...Ok, je crois qu’on l’a perdu , là. Même sans être un professionnel, elle est à l’air tellement bouleversée que son rythme part littéralement en cacahuètes : ça monte dans les octaves jusqu’à devenir presque inaudible, on est pas loin du black-out total. Même la tentative de Arth pour attirer son attention se soldera par un échec et la suite des paroles de la jeune fille n’augure rien de bon, en terme d’amélioration.

‘’Pardon je suis ennuyeuse hein ? C’est terrible de vouloir autant des amis mais que même dans ses rêves on ne s’en fera jamais.’’

(Sir Nolan…)

(*soupir*)

(Attendez, j’ai encore rien dit !)

(Je te connais, Arth, probablement mieux que Libra, même.)

(Et c’est...pas bien ?)

Nouveau soupir de ta part. Comment expliquer à un Kirlia chevaleresque que d’après toi,  il faudrait probablement laisser Gwenaëlle retrouver ses esprits sans intervenir , non ? Chacun sa méthode, on va dire. En tout cas, même si tu te contenterais bien de quitter les lieux en lui proposant de remettre ça pour parler boîte de mixage un autre jour, vu le regard que darde le type Psy sur toi, il va falloir trouver autre chose. Quitte à agir, autant que ça soit rapide, pas trop fatiguant et que ça t’évite de subir la réprobation d’Arth pour le reste de la semaine.
Il ne reste donc plus qu’à invoquer l’ultime joker des situations foireuses et sociales…

Qu’aurais fait Alban dans cette situation ?

Avec un certain détachement, tu ressens brièvement un léger amusement, quand la réponse semble s’imposer à toi en quelques secondes. Plus le temps passe, moins ce genre de choses semble exiger une réflexion minutieuse de ta part...L’expérience, j’imagine. En tout cas, ça n’en change pas néanmoins un fait primordial : même si ça te semble évident, ça n’en reste pas moins une réaction totalement illogique. Mais bon, il parait que les gens normaux (donc épuisants) font ce genre de choses.
Délaissant les baguettes, tu laisses le Arcko seul maître à bord face à sa batterie. Puis, après un bref passage près de l’une des caisses de matériel, tu extirpes rapidement une table de mixage portable, pour la ramener ensuite à hauteur de l’appareil étrange, de Gwenaëlle. Le temps de rédiger plusieurs lignes de paroles sur ta tablette et tu te positionnes près de l'estrade.

(Arth, cinquième mesure. Tu démarres en canon de manière à ce qu’elle t’entende.)

(Et ça va marcher ?)

(Qu’est-ce que j’en sais…)

(Ah non !)

(Ok, ok. Ça va marcher, je suppose.)

(Du coup, vous allez choisir quoi ?)

(Ça devrait te plaire.)

Manipulant les curseurs, tu étalonnes brièvement une amplitude sonore suffisante pour que Tool puisse se déchaîner sur les différentes parties de la batterie, sans vous exploser les oreilles. Puis, une fois que l’Arcko a entamé un roulement suffisamment rythmé, tu pianotes brièvement sur plusieurs commandes pour qu’un mix entre des sons proches de ceux d’un violon et un glissement de harpe viennent se répéter derrière le motif du batteur.

(OUIIIIIIIIIII, ELLE EST TROP BIEN, CELLE-LA !)

Considérant qu’il l’écoute en moyenne deux fois par jour, tu m’étonnes que le choix lui convienne. Doucement, mot à mot, Arth commence à ‘’chanter’’ de son côté, uniquement porté par sa télépathie. Et lorsque la cinquième mesure se produit, le Kirlia ouvre brusquement ses perceptions pour y inclure la jeune fille prostrée.

(Sha ta co ti oh scum ne rivna ♪)


De plus en plus rythmé, le morceau s’étend jusqu’à emplir doucement la pièce. Tout en maintenant le curseur chargé de répéter le motif du coude (un an à manipuler trois tables en même temps...on sous-estime souvent le pouvoir d’un coude), tu griffonnes rapidement quelques mots supplémentaire au sommet de ta tablette, avant de la faire glisser au sol, afin qu’elle s'arrête face au visage prostré de Gwenaëlle.

‘’Pas assez ennuyeuse pour qu’Arth abandonne l’idée de chanter avec toi.’’

_________________
Transparent answer [feat Nolan] 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 12
Jetons : 1593
Points d'Expériences : 146
Scientifique Mécano
Sujet: Re: Transparent answer [feat Nolan]   Dim 20 Oct - 15:12
14 septembre, cerveau de Gwenaëlle :
Peur : c’est une réunion de crise que nous tenons aujourd’hui. La crise : l’entièreté de sa vie sociale qui est ruinée finie kapout.
Dégoût : en même temps c’était pas déjà bien haut.
Joie : mais arrêtez, les gens vont la connaître comme ça, c’est super.
Tristesse : Sniff, notre vie est foutueeeeeee.
Colère : et qu’est ce qu’elles foutaient là elles aussi. Sérieux applaudir les gens c’est complètement c*n. On n’a qu’à fabriquer un bazooka et exploser tout ça vite fait bien fait.
Peur : et se faire virer ? Non merci.
Dégoût : et puis ça se saurait si on savait faire des bazooka aussi.
Tristesse : en attendant on ne trouve pas de solution, notre Gwenaëlle a complètement planté, elle n’aura jamais d’amis, sa vie est si si si si BOUHOUHOUHOU.
Joie : On se calme, on se calme. Peur tu dois bien avoir une solution non ? On a toujours des solutions normalement.
Peur : évidemment que j’en ai. Déjà se mettre en position fœtale et fermer les yeux. Plus personne ne saura qu’on est là.
Dégoût et joie : proposition rejetée.
Peur : sinon fuir très loin très vite.
Colère : ah non c’est mort !
Peur regarde dans tous ses papiers dont la moitié se répand par terre : aloooooors, attendre et faire comme si on était un Cacturnee.
Tristesse Colère Joie Dégoût : …
Peur : bon je ne sais pas, vous avez des idées peut-être.
Joie : oui. On fait comme s’il ne s’était rien passé et on…

La réunion des émotions de Gwen s’interrompit. Le silence avait été brisé par la batterie de Tool. Il s’était mis à faire des roulements. Nolan, devant ce qui devait être une table de mixage commençait lui aussi à produire de la musique. D’abord un violon, puis une harpe le tout avait une consonnance assez celtiques. Et à la 5ème mesure, explosion de tous les sens de la demoiselle. Elle entendait le Kirlia chanter. D’une voix ? D’une pensée si douce. Bercée par cette musique elle agitait doucement la tête au rythme du son, toujours par terre. Elle ne ruminait plus de sombres pensées.

Joie : ah bah pas besoin de faire quelque chose haha.
Peur : on va lui être redevable sûrement, être aussi préventif c’est louche.
Colère : arrêtemon gars, c’est juste pour pas qu’on le gêne. Il n’était que parti chercher son matos.
Dégoût : au moins il a bon goût.
Tristesse : c’est si beauuuuuu sniff.

Par contre ses émotions s’en donnaient à cœur joie. Dans le vague, elle ne saisit qu’une dizaine de secondes plus tard que Nolan avait écrit un mot sur sa tablette. Elle était encore trop prise par la musique et par le réel bonheur qu’avait son starter de jouer de tout son saoul, enfin presque. Le pauvre Tool n’était pas assez grand pour accéder à l’immensité de la batterie poussiéreuse du club de musique.
Gwen ramassa la tablette et rougit, elle fit un non de la tête comme pour signifier qu’elle ne chanterait pas. Cette chanson était d’un tout autre niveau que le sien, son chant n’était encore qu’à ses balbutiements, il allait falloir attendre quelques temps avant d’atteindre ce genre de note aérienne.
Elle attendit la fin de la musique patiemment. Profitant de chaque note jouée artificiellement et du chant psychique de Arth si heureux. Il y donnait tout son cœur et cela se ressentait vraiment. La musique terminée, elle applaudit timidement.
« C’était très j-j-j-j-joli. Je suis d-d-d-d-désolée je ne pense paspaspas pouvoir vous accompagner. Mon niveau est mémémémémédiocre. Pardon. Tool a l’air vraiment heureux d’avoir j-j-j-j-joué. Sisisisi un jour tu enfin vous deux vouliez bien jouer avec luiluilui, il serait très content jejeje pense. » Sourit-elle, toujours mal à l’aise mais le pétage de plomb en règle était passé. Victoire pour le peuple, ou presque.
« Je ne connais paspaspas beaucoup de musique. Juste deux deux deux trois. Mais sisisis vraiment Arth veut chanter j’en ai ai ai une que je connais bien. Une b-b-b-b-brune bizarre chantait ça en bas de chez moi avec ses Pokémons spectres. Jejejeje n’ai jamais osé la rencontrer mais mais mais j’ai retenu sa musique. »

La verte alla chercher dans son sac une petit boîte à musique et des papiers avec les paroles dessus. Elle tendit les feuilles à Nolan et à Arth avec un sourire et un visage ma foi fort rouge.
« Après jejeje ne veux pas vous retenir. Je p-p-p-p-peux comprendre que vous ayez d’autres choses à à à à à faire. » Elle sourit une nouvelle fois, c’était sa manière à elle de faire des efforts. Nolan avait gentiment pris du temps pour l’aider à sortir de sa léthargie (pas vraiment voulu mais ça elle ne pouvait pas le savoir huhuhu), à elle de faire quelque chose. Elle ne l’obligeait en rien après tout.

La demoiselle voulut donner la boite à musique à Tool mais trébucha sur son propre sac et renversa deux cymbales dans un bruit fracassant. Elle sauva in extremis l’objet qu’elle tenait entre les mains pour le tendre en tremblant à son starter qui ne réagit pas. Les chutes vertigineuses de cet acabit elle en faisait 10 par jour. Le corps de la Mentali était si habitué qu’elle avait un bleu toujours présent même lorsqu’elle ne tombait que 9 fois. Rouge, elle ramassa très vite les cymbales à terre, s’épousseta et bondit hors du sol à une vitesse prodigieuse. Quand je vous dis qu’ele avait l’habitude d’où l’inaction de son starter.
« Pardon haha çaçaçaça m’arrive tout lelele temps. Jejejeje m’excuse par avance de ma voix. » Elle regarda ensuite son starter et lui fit un signe de tête. C’était bon pour la boîte à musique.



Alors oui c’est quelque peu triste comme chanson, certes en même temps celle qui la chantait de base avait un léger souci mais Gwen arrivait à la rendre plus joyeuse, puisque c’était un peu sa vie de solitude, mais elle s’y été faite et arrivait à dépasser le stade de la tristesse pour commencer à apprécier les rares moments en compagnie de quelqu’un. Maintenant allez savoir si Arth allait chanter aussi, ou pas.
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 947
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Transparent answer [feat Nolan]   Dim 3 Nov - 15:21
A première vue, on dirait que le résultat est mitigé : certes Arth ne chante pas ‘’si mal’’ que ça, mais aucune réaction de la part de Gwenaëlle. Perud dans sa lancé, le Kirlia mettra d’ailleurs un petit moment (9 mesures, 2 couplets et 1 refrain, à première vue) pour se rendre compte du fait que la jeune fille ne le suit pas dans sa tentative.
Une petite voix timide ne tarde d’ailleurs pas à venir s'immiscer dans tes pensées, tandis que tu manipules de nouveaux les curseurs pour embrayer sur la suite du morceau.

(Mais pourquoi elle chante pas ? C’est pas bien, c’est ça? Si ça se trouve, je chante trop mal, j’aurais pu dû lui proposer, maintenant elle va..)

(Arth. Regarde-la.)

(De quoi vous parl-Oh.)

Du menton, tu désignes la silhouette immobile de Gwenaelle et pris de court, Arth manque presque la transition vers le couplet suivant : même si la jeune fille est immobile, son rythme général a changé du tout au tout. Elle a l’air plus apaisée et écoute simplement la performance du type Psy. Alors tu enchaines, jusqu’à ce que la dernière note s’estompe avec la voix d’Arth dans vos esprits.

‘’C’était très j-j-j-j-joli. Je suis d-d-d-d-désolée je ne pense paspaspas pouvoir vous accompagner. Mon niveau est mémémémémédiocre. Pardon. Tool a l’air vraiment heureux d’avoir j-j-j-j-joué. Sisisisi un jour tu enfin vous deux vouliez bien jouer avec luiluilui, il serait très content jejeje pense’’

(Tu vois.)

Ton partenaire n’a pas l’air totalement convaincu mais parvient tout de même à sourire largement lorsque Gwenaelle lui propose de rejouer avec son Arcko. Elle a toujours l’air sur le point de s’évanouir mais plus d’exploser...C’est un mieux, je suppose ?
En revanche face à la nouvelle proposition de la jeune fille, Arth semble quelque peu perdu, tu ne crois pas ?

(Chanter autre chose ? Mais je...j’en connais pas beaucoup non plus. Et puis, nous n’étions pas venu pour ça, à la base, non ?)

(...)

(...Sir Nolan ? Vous en pensez quoi ?)

(Qu’est-ce que tu veux que ça me fasse ?)

(Ben euh...Sarah nous attends, si vous arrivez en retard, elle va vous gronder.)

(Si tu veux chanter avec elle, je ne vais pas te retenir, Arth.)

Le temps d’un coup d’oeil à ta montre...2 minutes avant que vous ne soyiez officiellement en retard en comptant le trajet. Très bien, ça laisse le temps de lancer un morceau, au moins.
Avant que tu ne puisses reprendre ta tablette pour marquer ton accord, un fracas insoutenable vient littéralement t'exploser les tympans : Gwen s’est vautrée. En beauté. Rouge comme une baie Tamato, la jeune fille tend une sorte de boite à musique à son Pokémon, avant de passer les paroles à ton Kirlia...Elle est équipée, c’est quand même ça.
Et lorsque les engrenages de la petite boite se mettent en branle, tu n’as plus qu’à profiter des mesures qui s’en échappent : mélodie en trois temps, quatre motifs différents, deux octaves...Voila qui te parle. Tandis que Arth bute en moyenne tous les deux mots et que tu te contentes de battre la mesure d’une main, tu constates que Gwenaelle ne s’est pas vantée : elle a autant de rythme qu’un Psykokwak qui s’essayerait au rap. Et pourtant…

(Vous faites quoi, Sir Nolan ?)

(Ne fais pas attention, continue, vous vous en sortez très bien.)

Ça n’est ni beau, ni mélodieux. Et pourtant, tous les deux, ils ont l’air...contents. Leurs rythmes résonnent presque et forment un motif complètement nouveau. Le genre de choses que tu as déjà vu entre Alban et Zéphyr, il y a...longtemps. Même Labelvi et ses Pokémons sont capables d’atteindre cet état qui te fascine tant. Alors, une fois ton carnet sorti, tu en noircis fébrilement deux pages de notes que tu pourras analyser un peu plus tard. De leur côté, Arth, Tool et Gwenaelle semblent partis dans un autre monde. C’est peut-être le bon moment pour passer à la phase 2, tu ne crois pas ?
Le temps de rassembler le matériel que tu étais venu chercher à l’origine et tu rejoins ensuite la porte pour l’y déposer, alors que les dernières mesures s’échappent de la boîte à musique, qui ne tarde pas à retrouver le silence. Tandis que Arth sautille presque autour de la jeune fille, tu griffonnes rapidement quelques mots sur ta tablette, pour la lui tendre ensuite.

‘’Arth a l’air d’avoir apprécié. Je suis sûr qu’il aimerait rester mais je dois aller à Nuevo pour donner un cours de musique donc...Une prochaine fois, peut-être.’’

(Sniff)

(Si tu veux rester, c’est toi qui vois, Arth.)

(Mais...je voulais voir Sarah.)

(Gwenaelle ne va pas s’envoler (Quoi que…), au pire, tu n’as qu’à lui demander si ça lui ferait plaisir que tu repasses la voir.)

Vu l’explosion mentale ultra-enthousiaste qui résonne instantanément dans la pièce, la question ne se pose pas. Alors que vous quittez les lieux et après un simple signe de main à destination de Gwenaelle, tu remarques que la Kirlia ne cesse de jeter des coups d’oeil en arrière, en direction de la pièce que vous venez de quitter.

(Satisfait?)

(OUI !)

...C’est déjà ça.

********************


‘’Eeeeeeh, t’as raté la mesure !’’

Désolé mais elle a raison. Ça fait trois fois que tu manques la reprise alors qu’elle arrive enfin à enchaîner avec ses petits doigts, Nolan. Avec un soupir, tu hoches la tête d’un geste d’excuse, face à la frimousse renfrognée de la petite fille.

‘’Pourquoi t’es distrait comme ça ?’’

Pourquoi, en effet ? Alors que tu repositionnes l’archer sur les cordes pour prendre le lead du prochain morceau, ce n’est pas la partition qui s’étale sous tes yeux que tu entends par anticipation...Mais bien les notes d’une boites à musique, d’une jeune fille complètement perdue et d’un Kirlia ravi.

_________________
Transparent answer [feat Nolan] 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 12
Jetons : 1593
Points d'Expériences : 146
Scientifique Mécano
Sujet: Re: Transparent answer [feat Nolan]   Mar 5 Nov - 20:35
Le stress était palpable. Ses jambes tremblaient, son cœur battait bien trop fort et son visage rougissait à vue d’œil. Quelle ide mais quelle idée. Chanter quand ta confiance en toi avoisine le zéro mais quelle erreur. Peu fière d’elle, la demoiselle tenta quand même le coup. Le Kirlia avait l’air si ravi de pouvoir s’amuser avec la verte. Il ne fallait surtout pas passer une telle occasion d’avoir enfin des amis !

Elle inspira et chanta, son Arcko battit le rythme et Arth les suivit. On ne pouvait pas dire que c’était très harmonieux, ni très beau d’ailleurs. Chacun avait l’air un peu dans son monde, et ce fut qu’au bout de quelques mesures que les trois joyeux lurons réussirent à accorder leur violon si je puis m’exprimer ainsi. Vu la tête de Nolan, leur prestation devait faire quelque peu mal aux oreilles. Super en plus d’être muet voilà qu’il allait être sourd. On dit merci qui ? Merci Gwenaëlleeeee.

La demoiselle se fourvoyait complètement en pensant que c’était absolument horrible comme concert improvisé. Bon il fallait se rendre à l’évidence que ce n’était pas top, mais il y avait quelque chose. Beaucoup de douceur dans ces notes. On se sentait apaisé si on faisait abstraction des erreurs de rythme, du cafouillage de Gwen et Arth et des fausses notes de la scientifiques. Nolan en notait même des choses dans son carnet, cependant la verte et son starter étaient bien trop concentrés pour le remarquer.

Les trois avaient réussi à finir la chanson à peu près correctement. Une explosion de joie retenti du côté de la verte et elle s’adressa directement à Arth.

« Wooow, tu mets une telle joie dans ton chant c’est très joli ! ça met tout de suite de bonne humeur je suis très très heureuse de t’avoir rencontré Arth. » Elle rougit et se tourna vers Nolan. « Euh t-t-t-toi aussi, je n’ose pas t-t-t-trop parler d’habitude. V-v-v-v-vous m’avez fait du bien. M-m-m-m-merci. » Elle sourit, visiblement emplie de bonheur à l’idée de s’être fait un ami aujourd’hui. Tool lui, toujours sur son tabouret soupira en haussant les épaules vers Arth. Décidément sa dresseuse était irrécupérable.

« Et p-p-p-pardon encore pour ma voix, jejejeje ne chante pas très bien, d-d-d-désolée. » Et désolée elle l’était. La scientifique se gratta l’arrière de la tête, un peu mal à l’aise. Pauvre brun qui a dû subir cela. Rip ses tympans. Ce dernier commença à se déplacer vers la porte, il griffonna très vite un mot à l’attention de la verte, interloquée. Il devait partir.

Rouge est une couleur tendance dans ce rp vous ne trouvez pas ? ça tombe bien, le visage de Gwenaëlle en était paré. Un beau rouge bien brillant et bien visible, une baie Tamato en serait très jalouse.
« Je jeje, vous ai mis enenen retard jejeje suis désolée ! J’espère qu’on sesese reverra quand même. Enfin sisisi vous voulez. Ah p-p-p-pardon je parle trop. Au revoir ! »

Et elle le laissa partir, ne manquant pas de leur faire signe de la main avec son sourire vraiment gêné.
Une fois les deux dehors, Gwen soupira si fort qu’elle s’en écroula sur le sol. Quelle scène. Il s’était passé tellement de chose aujourd’hui, son corps ne pourrait pas le supporter. Tool sortit de derrière sa batterie pour rejoindre son amie. Il s’assit à côté d’elle et en profita pour lui caresser la tête. Quelle aventure, c’est épuisant de tenter de se sociabiliser tout de même.


HRP:
 
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Transparent answer [feat Nolan]   
Transparent answer [feat Nolan]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :