[Cramois'Ile] Alternance - Une arrivée enflammée
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 62
Jetons : 3175
Points d'Expériences : 1903
Todresseur Spé. Type
Sujet: [Cramois'Ile] Alternance - Une arrivée enflammée   Lun 16 Sep - 0:59
Une arrivée enflammée

[Cramois'Ile] Alternance - Une arrivée enflammée Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4 [Cramois'Ile] Alternance - Une arrivée enflammée Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4[Cramois'Ile] Alternance - Une arrivée enflammée Feu-flamme-dessous-de-verre-lot-de-4
Alternance 2
♬♪♫♩♫♪♬
Un petit coup de brosse par-ci, un petit coup de lime à ongle part là, et les voilà prêts. Je dois avouer que le résultat n’est pas si mal…il est même très bien. Pour une première pension, ça c’est plutôt bien passé, même si je dois avouer que c’est la première fois que je dois augmenter la Prestance de deux pokémon. Augmenter la compétence Duel aurait été bien plus simple, il faut dire que mon équipe et moi avons vraiment l’habitude de se battre.

Mais bon, la mission est accomplie, Faulkner a des griffes bien plus assurée, et sa peau à un toucher plus doux. Finalement il n’a pas posé beaucoup de problème, je pense que la menace d’un Lance-Flamme de Lucifer a été assez dissuasive. Tous mes meubles ont été sauvés, et ça c’est déjà pas mal.
Pour Aoi, ce n’était pas la même musique, si vers la fin, elle était vraiment discrète et calme, ce n’était pas du tout le cas au début. Les premiers jours, je peinais à la prendre dans mes bras pour lui prodiguer les soins. Je suppose que Salomé l’a capturé il y a pas longtemps, et que son côté sauvage est encore très présent. La rouge va avoir un peu moins de mal avec elle, la Farfuret se laisse un peu plus manipuler qu’avant. En revanche, il va falloir qu’elle apprenne à Aoi à ne pas paniquée dès que Faulkner est hors de sa vue…ça pourrait vraiment être contraignant à la longue.
Je ne vais cependant rien dire à Salomé, il ne faut pas exagérer, elle élève ses pokémon comme elle veut, et si c’est plus compliqué pour elle après, c’est à elle de demander de l’aide et des conseils.

En tout cas, j’ai fini la mise en beauté du couple de Farfuret juste à temps, dans quelques heures je dois être sur un ferry en direction de Cramois’Ile. A croire que les vacances n’ont pas suffis, à peine rentrée à l’académie, j’ai tout de suite redemandé une alternance. Pourquoi est-ce que je veux partir comme ça ? Je n’en sais rien, peut-être que j’en ai assez de devoir faire semblant auprès des personnes qui m’entourent. Peut-être que je ne veux plus voir le regard analytique de l’éducatrice de l’académie ? Ou celui inquiet et triste de mon frère jumeau à chaque fois que l’on se croise, mais que je l’ignore comme si je ne le voyais pas. Ou alors est-ce Logan que j’essaye d’éviter par tous les moyens, je n’en sais rien. Tout ce que je sais, c’est que j’ai besoin de partir.

Je rappelle les deux pokémon glace, avant de me tourner vers Hestia, qui bourdonne de contentement. Elle est heureuse que l’on parte faire cette alternance, en même temps on part à proximité d’un volcan, l’endroit parfait pour des pokémon feu. Je prends mes affaires, et sors de ma chambre, ma starter derrière moi. Je ne me dirige pas tout de suite vers la sortie, m’arrêtant à la chambre de Salomé pour lui rendre ses pokémons. Notre discussion se limite à ‘’bonjour, voici tes pokémon, au-revoir’’. Je ne la déteste pas, mais je suis grandement indifférente à sa présence, et ce malgré ce qu’elle a fait. Du moment que ça ne me concerne pas, et qu’elle ne fasse plus de mal à des personne auxquelles je peux tenir, elle fait ce qu’elle veut.

Après un bref échange de politesse, je repars direction le port. Hestia ne résiste pas à l’envie de m’attraper, et de m’emmener en volant jusqu’au port. J’ai encore un peu de mal à me faire au fait que ma starter est capable de me porter. Je ne lui dis pas, mais je préfère quand même les vols sur le dos de Lucifer. Mais Hestia est un peu plus rapide, résultat nous arrivons un peu en avance pour l’embarquement. Heureusement on a pas a attendre si longtemps, et je peux prendre possession de mes quartiers. C’est une chambre tout à fait sommaire, mais ça ne me dérange pas vraiment, je n’aurai même pas le temps de l’utiliser pour dormir. L’arrivée à Cramois’Ile est prévu pour aujourd’hui en fin d’après-midi, et dès demain mon stage va commencer.

Je finis par me perdre dans mes pensées, je devrais trépigner d’impatience à l’idée de partir faire cette alternance. Je vais passer deux semaines en compagnie de l’un des plus puissants champion d’arène du type feu : Auguste. Je l’ai déjà rencontré, il y a bien longtemps…ça devait être quand j’avais cinq ou six ans ; papa m’avait emmené avec lui à Cramois’Ile, où il devait rencontrer Auguste dans le cadre de ses recherches. Malheureusement, je me souviens vaguement de ce voyage, j’étais jeune et je ne comprenais pas grand-chose aux recherches de mon père…je ne m’y intéressais pas du tout même, tout ce que je voulais,  c’était passer du temps avec l’homme que j’admirais plus que tout.

Qui aurait cru que je viendrai à le renier comme je l’ai fait…Petite, je pensais que mon père était le meilleur homme au monde, il était sage, très fort en combat pokémon, il aimait énormément ses enfants et sa femme. Même si je ne crois plus du tout en ce dernier point, il ne nous aurait pas abandonné s’il nous aimait vraiment. Tout ce que je me souviens de cette fameuse visite à Cramois’Ile, c’est le Galopa d’Auguste avec lequel je voulais toujours me promener…

Mais ça c’était avant.

C’était quand j’étais jeune…

Quand j’étais innocente…

Quand j’avais des sentiments…


~~ ҉ ~~

J’ai passé la journée dans ma cabine, à me perdre dans mes pensées. C’est la sirène du navire qui accoste qui me tire de mes songes, ainsi que la voix du capitaine qui annonce que les passagers sont invités à quitter le navire. Je ne perds pas de temps, et prends mes affaires pour sortir seule de la cabine. J’ai rappelé Hestia car dans les couloirs du navire, ce n’est pas pratique d’être suivie par une Pyrax.

C’est dans le flot des voyageurs que je quitte le navire, ainsi que je sors de l’embarcadère, redécouvrant l’île de Kanto. Il faut avouer qu’elle n’usurpe pas son nom d’ile volcanique pour rien, le volcan de l’île surplombe toute l’île. Je constate qu’un peu de fumée s’échappe du cratère, signe que le volcan est toujours actif…C’est vrai qu’il y a quelques années, une éruption a ravagé une bonne partie de l’île, obligeant les habitants, et même l’arène de changer de place. Mais aujourd’hui la ville ne porte plus les marques de cette catastrophe, et tout le monde s’est remis à vivre comme si de rien n’était.

Cette ile est différente du peu que je me souvienne, et pour cause, s’ils ont tout reconstruit…mais il y a une chose qui n’a pas changé, où plutôt quelqu’un : Auguste. Il ne me faut pas longtemps pour repérer le champion d’arène, sur son Galopa flamboyant. Lui aussi semble m’avoir repéré, car je sens son regard se poser sur moi, malgré la présence de ses lunettes en tant que barrière. Il s’approche de moi, et descends de sa monture de feu.

-Yuna Frostheart je présume.

-Tout à fait, enchantée de vous revoir monsieur Auguste.

Il me toise du regard, analysant mon visage et mon air neutre. Mais je ne détourne pas le regard, je ne le provoque pas, je ne me montre pas irrespectueuse. Combien de temps passe-t-il à m’observer ? Je n’en sais rien, mais un sourire finit par apparaitre sur son visage, alors qu’il rigole.

-Hahaha, tu ressembles beaucoup à ton père jeune fille. J’ai failli ne pas te reconnaitre, tu as bien grandi depuis la dernière fois.

Je suis un peu étonnée de la remarque, si je n’apprécie pas trop la comparaison avec mon père, je suis étonnée qu’Auguste se souvienne de moi. Je ne l’ai vu qu’une fois, et ce fut assez bref, mais visiblement il s’en souvient bien.

-Il est vrai que ça fait longtemps, je vous remercie de m’accepter ici pour cette alternance.

Je m’incline légèrement devant lui, la faute à ma formation de geisha. Mais le scientifique chauve rigole un peu, me faisant me redresser assez rapidement.

-Ho mais pas de soucis, ça me fait plaisir de former une future championne d’arène de type feu…Encore plus quand c’est la fille de ce bon vieux Strauss.

Il va falloir que ce scientifique change de disque, parce que je ne vais pas apprécier d’être comparée ou associée à mon père constamment. Mon manque de réponse semble faire comprendre à Auguste que la comparaison ne me plait pas du tout, il sourit mais il a compris la gêne.

-Tu as du avoir un voyage assez fatigant, aller montons sur mon Galopa et rendons-nous à l’arène.

J’acquiesce d’un signe de tête, mais avant même que je n’ai le temps de caresser la tête du Galopa que l’un de mes pokémon décide de sortir sans y être invité. Il s’agit d’Arvak, mon Ponyta, qui se dresse fièrement devant son évolution. C’est à ce moment que je me rends compte que mon Ponyta est vraiment plus grand que la moyenne, il est aussi grand que le Galopa d’Auguste. Avant même que je n’ai le temps de dire quoi que ce soit, le champion se rapproche de mon pokémon, l’examinant sous toutes les coutures.

-He bien…commence-t-il après quelques minutes à observer Arvak, c’est un très beau spécimen que tu as là. Il est certes plus grand que la moyenne, mais rien qu’à le voir, on sait qu’il est en très bonne santé, et qu’il ne souffre d’aucun problème lié à sa grande taille.
-Merci.

C’est vrai que je n’ai jamais vraiment fait attention à la grande taille d’Arvak, il n’a jamais eut aucun problème de santé, que ce soit au niveau des pattes ou des sabots. Je ne me suis jamais vraiment posé la question de savoir si c’était possible qu’il ait quelques problèmes à cause de ça…C’est à ce moment que je comprends que malgré ses airs de scientifique fou, Auguste est un véritable spécialiste des pokémon de type feu…

-Que dirais-tu d’une petite course Yuna ?

Ok d’accord, c’est un spécialiste mais il n’est pas très sérieux. Une course ? En pleine ville ? Il est vraiment partant pour ça ? D’accord durant le quadrathlon j’ai chevauché Arvak en pleine ville, mais les rues étaient tout simplement désertes. Toutefois, rien qu’à observer l’expression sur le visage d’Auguste, je sais qu’il n’a pas posé la question qu’à moi. Je me retourne pour voir la lueur du défi briller dans les yeux de mon Ponyta, alors qu’il fixe son évolution qui maintient le regard. Les Ponyta et Galopa sont des pokémons qui adorent les défis, et ils ne reculent devant rien quand il s’agit de faire la course. Auguste semble partant, les pokémon aussi…je crois que je n’ai pas vraiment le choix.

-Très bien, allons-y.

Je monte donc sur le dos de ma monture de feu avec facilité, mais pas autant que le champion du type feu. Malgré son âge, il est encore bien souple…même si je note une légère grimace quand il s’assoit sur le dos de la licorne de feu. Il s’avance vers moi, laissant son Galopa se placer à côté de sa pré-évolution.

-Ce n’est pas bien compliqué, pour arriver à l’arène, il suffit de suivre la rue principale, elle est au bout.
-Compris.

Je fixe la rue, c’est vrai qu’au loin il y a un grand bâtiment, dans l’axe du volcan. C’est simple, et finalement il n’y a pas beaucoup de personne dans la rue, ce qui limite les risques d’accidents. Je passe une main dans la crinière de feu d’Arvak, lui signifiant que je lui fais confiance, je m’attelle à rester sur son dos, et lui s’occupe de gérer la route et la vitesse. Il frotte son sabot contre le sol, signe qu’il est impatient de commencer la course. Mon Ponyta a toujours aimé la compétition, que ce soit lors de notre rencontre, lors des réunions sportives, ou de l’ascension d’une montagne, il ne passe pas à côté d’une occasion de se mesurer aux autres.

-Prêt ? Partez.

A peine Auguste donne le départ, que les deux pokémons feu partent à vive allure dans la rue. Heureusement qu’elle est déserte, car les deux pokémons feu ne pourraient pas s’arrêter en cas de traversé imprévue dans la rue. Malheureusement, malgré tout l’entrainement de mon pokémon, le Galopa d’Auguste est en tête, et de loin. Il faut dire que les Galopa sont connus pour être extrêmement rapide….Mais Arvak n’est pas du genre à abandonner.

-Allez Arvak, tu ne vas pas le laisser gagner comme ça.
-Ponyyyyy

Les flammes de mon Ponyta s’intensifient grandement, alors qu’il accélère, et qu’il rattrape le Galopa. Le scientifique tourne la tête, et il semble surpris de voir que mon pokémon et moi nous remontons sur lui…Nous arrivons à son niveau, et il ne reste que quelques mètres avant la fin de la course. Tout se passe vite, très vite…mais nous n’emportons pas la victoire.

Une tête…

C’est ce qui vient de nous couter la victoire…une simple tête. Arvak tape du sabot, alors que je descends de son dos. Je sais qu’il est déçu, terriblement déçu de ne pas avoir réussi à dépasser le Galopa d’Auguste, et même si j’aurai voulu qu’on y arrive, je savais pertinemment que les chances étaient minime. Nous affrontions un Galopa…et un Galopa d’un champion d’arène de surcroit, et nous avons réussi à lui tenir tête, ce n’est pas si mal.

-Tu as été parfait Arvak, la prochaine fois on aura la victoire.

Mes félicitations semblent lui remonter un peu le moral, mais la lueur de la déception brille toujours dans ses yeux. Je ne m’en fais cependant pas, je sais bien qu’il passera vite à autre chose. En attendant, je me retourne vers Auguste qui est toujours sur le dos de son pokémon.

-Félicitation à toi et ton Ponyta, je ne pensais pas que vous réussiriez à tenir tête à mon Galopa.
-C’était une belle course en effet, et même si nous avons beaucoup à apprendre, on a fait de notre mieux.
-J’aime bien ta façon de penser…Je voulais te soumettre à une petite épreuve pour juger de ton niveau, mais quelques choses me dit que j’en apprendrais plus sur toi en combat pokémon. Demain j’ai trois challengers qui doivent m’affronter, que dirais-tu de rejoindre les rangs de dresseurs de mon arène ?

J’hausse les sourcils, décidément, Auguste est un homme plein de surprise, je ne m’attendais pas à ce qu’il me propose de mesurer la valeur de ses challengers…Mais ce n’est pas pour me déplaire, c’est probablement l’une des meilleures façons pour moi d’apprendre.

-Je vous remercie de cette proposition, j’accepte avec plaisir.
-Parfait, je vais te montrer ton logement et…ARRRRG

Auguste vient juste de descendre du dos de son pokémon…et il semblerait que ce soit son dos à lui qui le fasse souffrir subitement. Je me précipite pour l’aider à marcher jusqu’à l’arène…mais je pense que je vais devoir repousser suffisamment les challengers de demain pour que monsieur le Scientifique puisse se reposer.



_________________
 
You can never
turn back


[Cramois'Ile] Alternance - Une arrivée enflammée P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
[Cramois'Ile] Alternance - Une arrivée enflammée
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :