Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Kaeko D. Riviera
Kaeko D. Riviera
Région d'origine : Kanto
Âge : 18
Niveau : 47
Jetons : 742
Points d'Expériences : 1199
Adulte Larbin de l'Etat
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Dim 23 Mar - 19:24
Le cirque était d'une grandeur impressionnante et sa taille faisait presque peur à Kaeko, elle était fraîchement débarquée à Pokémon Community et voilà qu'il s'y déroule des évènements tout à fait étranges, au moins jamais elle ne pourrait s'ennuyer dans cette académie à ce qu'elle a pu remarquer. Ce qu'il se passait alors à l'académie même si elle venait d'arriver l'intriguait au plus haut point, cependant elle ne connaissait pas encore tout de l'histoire qui se passe à Pokémon Community car elle n'a absolument aucune connaissance dans l'école mis à part son Fantominus, Omega. Certe elle se sentait un peu seule mais elle se trouvera des amis plus tard après cette drôle d'intrigue.

Revenons à Kaeko se situant à l'entrée du cirque, il fallait qu'elle trouve une place pour Omega et elle, un peu éloigné des autres personnes afin de ne pas trop les déranger de sa présence alors qu'elle ne les connait pas du tout et eux non plus d'ailleurs à son avis. Elle trouvait le cirque vraiment très beau mais pourtant elle ressentait un certain ressenti étrange pourtant envers ce cirque mais il reste tout de même vraiment intriguant et merveilleux.

Elle a pu très vite se trouvé une place assez éloigné des personne tout en voyant assez bien ce qui pourrait se passer sur scène. Elle avait vraiment hâte de voir le spectacle et surtout de savoir ce qu'il allait se passer ce soir là. En plus elle aime beaucoup regarder des spectacles d'acrobates alors autant regarder le spectacle pour satisfaire sa curiosité.

_________________
Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 2 Espeon_la_by_GoldFlareonIntrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 2 Giratina_la_by_GoldFlareon
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Lun 24 Mar - 10:05
La lumière s’éteignait enfin, signe que le spectacle allait commencer. J’étais toute excitée sur ma chaise, me dandinant légèrement en observant le premier numéro. J’étais tellement émerveillée que je ne me rendais même pas compte de la tension presque palpable qu’il y avait dans le chapiteau. Posipi et Negapi, deux créatures que je connaissais bien, s’amusaient sur leur trapèze, effectuant des figures incroyables. C’était au tour d’un Pokemon plutôt imposant et ressemblant aux mammouths de notre préhistoire… Je riais en le voyant sur sa boule en équilibre et applaudissait vivement à la fin de son numéro. Finalement, le cirque, ça me plaisait bien… Enfin, c’était sans penser à ces pauvres créatures enfermées dans des cages. J’osais pourtant espérer qu’ils prenaient du plaisir à faire tout ça.

Très vite, le présentateur enchainait, décrétant qu’il avait besoin de nos propres Pokemon pour assurer le show. L’idée ne plaisait guère à Noctis et je le comprenais : moi non plus je n’aimais pas me donner en spectacle. De toute façon, certains professeurs présents se jetaient déjà sous la scène ainsi que d’autres élèves. Il aurait bien assez de participants, on pourra se passer de nous. C’était sans compter l’apparition du Baudrive du jeune homme qui s’empressait à faire son intéressant. Son dresseur courrait vers lui pour finalement le rattraper et rester sur scène. Je grimaçais légèement et me résignais finalement à me lever pour aller le rejoindre. Je n’allais pas non plus le laisser seul, je me devais de le soutenir. Je m’apprêtais à faire appel à Yuki mais me résignais très vite en voyant le monde et le brouhaha présents.

Finalement, c’est Kuu qui sortait de sa Pokeball, intrigué par tant d’aura. Je mordillais ma lèvre inférieure, inquiète à l’idée qu’il se sente mal sauf que ce n’était pas du tout le cas. Il semblait amusé par la situation et attrapait ma main. Je comptais rejoindre Noctis sauf que l’on me plaçait autre part. C’est moi qui commençais à paniquer et c’est Meian qui rejoignait nos rangs pour me soutenir. Kuu grimpait sur son dos et chantonnais quelque chose. Je me concentrais sur mes voisins et me rendais compte que je ne les connaissais pas. Je tentais une approche bien que je cherchais aussi Noctis du regard.

« J’espère qu’ils ne vont pas nous en demander de trop … »


HRP :
 

_________________
Ininja Hagane
Ininja Hagane
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 291
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Mar 25 Mar - 11:37
Au cours des quelques minutes qui suivirent son arrivée Josh aperçu l'arrivée de son ami force Blanche, Léonidas, son compagnon de dortoir et confident, du moins, le seul qu'il n'est jamais eut jusqu'à aujourd'hui. Juste avant lui de fut Janet qui débarqua, le fils de forgeron était légèrement gêné à cause de la bataille de l'après-midi, son dos le faisait encore convenablement souffrir, mais il ne disait rien, il ne voulait pas faire preuve de faiblesse et assumer les conséquences de ses actes idiots et stupides. Le compliment qu'il reçu le fit ardemment rougir, on ne lui avait jamais fait de compliments sur sa tenue, il répondit alors.

-Merci beaucoup Janet, tu es... il chercha le mot... éblouissante ce soir !

La soirée comme l'avait dit Janet juste après allait être formidable oui, Josh n'était jamais allé au cirque, mais si rien ne se passait il était certain que la représentation serait l'un de ses plus beaux souvenirs étudiants. Il regardait le haut du chapiteau, il était vraiment haut, c'était impressionnant de faire tenir ce tissu avec si peu de fondations. Juste avant que la représentation commence Josh entendit un commentaire derrière son dos, il tourna un oeil et vit une brune à lunette s'émerveiller devant le chromatique de Raphaël, c'est vrai qu'il était beau ce petit pokémon scorpion, Josh retourna l'oeil laissant Raphaël.

La voix du représentant rondouillard du cirque intervint après que les lumières dans le public se soient closent. Dark et Destrock étaient sur le quai de vive comme le dresseur qui avait les poings serrés. Janet à sa gauche, Raphaël à sa droite, le jeune homme pas instinct vérifia qu'ils allaient bien. Satisfait il regarda les pokémons électriques dans leur numéro de trapèze, c'était exquis pour le regard que de voir ces deux petits corps danser dans les airs. Le numéro suivant fut Mammochon en équilibre sur un ballon, impressionnant, mais les trucages de cirque étaient très bien faits, si c'était un type acier sur le ballon  on aurait pu penser qu'il avait largement abusé de allègement pour être plus léger, mais ce n'était pas le cas.

Le rondouillard revint encore sous quelques applaudissements, Josh prit la peine de claquer un peu dans ses mains, manière de faire comme les autres et tiqua en l'entendant parler. Le pokémon le plus beau et le fort, il sourit regardant Dark qui avait l'air d'être enjoué par cette idée.

-Non mon beau, tu vas surtout être toxique et renvoyé à force de brûler les autres pokémons. On reste là, car d'un je ne veux pas me faire piéger comme un débutant et.. Il tourna le regard vers Janet. C'est malpoli de laisser une jeune femme seule. Tu approuves Janet ?

Il rit un peu et s'adossa plus confortablement en détendant les muscles en voyant quelques professeurs se jeter dans la mêlée du concours, les rivalités étaient aussi pour les adultes parfois. Il vit Léonidas se lever, entraîné par son Zorua qui courrait vers la piste du cirque, Josh secoua la tête dans un soupire très audible et lança à son compagnon de dortoir dans un rire.

-N'oublie pas que Luné est un ninja ! Il peut gagner sans être lui-même !

Le sous-entendu était clair, faire passer Luné pour un autre pokémon très puissant comme le Luxray qu'ils avaient copiés pendant la mission, si le renard noir pouvait refaire cela, aucun doute que la victoire pour lui serait proche.
Eric Stone
Eric Stone
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 15
Jetons : 490
Points d'Expériences : 242
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Mar 25 Mar - 22:50
Le couvre-feu avait été repoussé de deux heures pour une raison exceptionnelle : le cirque des boulons organisait son spectacle d’ouverture et tous étaient conviés à y aller. La soirée allait être fraiche, donc je portais une écharpe rouge pour me protéger du froid. Mes deux compagnons dans leur pokéball respective. Tranquillement, je m’étais dirigé vers le village portuaire.

Je suivais les  gens qui semblaient tous se diriger au même endroit et plus que je me rapprochais de ma destination, plus il y avait du bruit et des gens, adultes comme élèves de l’Académie. Lentement, j’avais réussi à me frayer un passage et lorsque j’avais enfin pu m’asseoir, il restait que de la place à l’avant, entre deux personnes qui m’étaient complètement inconnues. Les lumières étaient toujours allumées et j’en profitais pour observer les alentours. L’autre côté de la zone de spectacle, j’avais reconnu Ambre et Noctis, ensemble. Elle semblait sourire, mais c’était dur à dire de ma position. Les lumières s’étaient éteintes avant que je puisse continuer mon observation. Ce n’était pas long avant que les projecteurs soient rallumés pour fixer un duo de pokémons.

* Posipi et Negapi ... C’est impressionnant leur numéro de trapèze ! * pensais-je, alors que cela étincelait partout sous le chapiteau.

Les lumières s’étaient éteintes sous une salve d’applaudissements pour se rallumer, pour montrer un Mammochon en équilibre sur un ballon. Les gens étaient tous émerveillés, mais je me demandais de quelle façon ils avaient réussi à lui faire exécuter ce tour. Est-ce que les pokémons étaient bien traités ? Des rumeurs courraient à la pokémon community et j’étais assez méfiant envers le cirque des boulons. À la fin de ce nouveau numéro, le présentateur s’était montré à nouveau pour nous inviter à sortir nos pokémons. S’il n’y avait pas eu toutes ces rumeurs, je n’aurais pas trouvé cela suspect. Je préférais ne pas intervenir, malgré que Kame soit sorti de sa pokéball et se demandait pourquoi nous ne faisions pas comme les professeurs et plusieurs autres élèves, qui avaient répondu à l’invitation du présentateur. Comme d’habitude, j’allais changer d’idée en voyant Noctis et Ambre se joindre à la masse. J’avais aussi remarqué qu’ils avaient été séparés alors suivi de la tortue bleue, je m’étais glissé rapidement pour me retrouver à côté de Noctis, en ayant donné quelques coups de coude pour pouvoir m’y rendre. Heureusement, ces personnes n’étaient pas des professeurs.

« Salut Noctis. » lui disais-je alors que je faisais sortie Ryuusa. Ce dernier avait trouvé rapidement Kame et restait proche de lui.

« On est mieux de rester proche. J’ai certains doutes sur le Cirque des boulons et à deux, il serait plus facile Ambre si quelque chose tourne mal ... » disais-je à son intention.

« Je vous ai vu arriver ensemble. Je veux juste t’aider au cas où il arriverait un truc. Tu sais, comme un ami si tu veux ... » rajoutais-je, lui adressant un sourire. J’étais sérieux et sincère.

_________________
 
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Mar 25 Mar - 23:48
Perdu parmi les gens, Noctis cherchait Ambre du regard. Mais il ne la trouvait pas. Mince. Alors qu'il allait commencer à jouer des coudes pour trouver sa belle, il entendit qu'on l'interpellait. Un rapide coup d'œil l'informa sur son interlocuteur. Eric Stone. Les souvenirs lui revenaient en tête, vifs et douloureux. Il lui avait décroché une sacré droite. Lui non plus n'avait pas été tendre. Cette pensée le rendit confus et il attendit la suite du discours d'Eric, alors qu'une petite brunette aux yeux d'argent se moquait de lui, et que Dream était sauvagement attaqué par un Cornèbre, dont la propriétaire n'était autre que Belle. Super. Le Baudrive répliqua en se posant sur le dos de son adversaire et en fixant ses petites pattes en cœur devant les yeux du pokémon. Normal. En entendant les remarques d'Eric, il hocha la tête et poursuivit :

« Moi non plus je n'ai pas confiance. J'ai entendu ces rumeurs. Si Dream n'avait pas foncé au milieu de la scène, je ne serais pas là... »

Le Baudrive venait justement de revenir vers lui, l'altercation avec Alceste terminée. Le ballon dévisagea curieusement le jeune homme qui faisait face à son dresseur, se mettant à pencher la tête jusqu'à la retrouver à l'envers. Ses bras croisés comme pour une réflexion, il se redressa subitement en applaudissant. Le brun arqua un sourcil alors qu'il s'empressait de rejoindre la petite tortue bleu et son camarade de jeu. Toujours aussi entêté et étrange, celui-là. Puis, Eric rajoutait une couche à sa pensée, et l'étudiant lui sourit.

« Eh bien, ça me va. Soit sur tes gardes. Il est courant qu'on demande dans un numéro de cirque la participation de membres du public, mais jamais si nombreux. Pour des raisons pratiques... mais aussi de sécurité. Cette histoire pourrait rapidement terminer en un chahut monstrueux. Bouge pas. Je vais retrouver Ambre. »

Il s'exécuta, jouant des coudes pour essayer de retrouver celle qui lui était chère. Son regard se posait sur chaque personne dans la foule, prenant en compte tous les pokémons qu'il croisait. Nombreux, c'était le moins que l'on puisse dire. S'il y avait une trappe juste en dessous d'eux, cela ferait une jolie capture. Jamais une organisation ne prendrait de tels risques pour rallier les autres à leur cause... S'il devait essayer de convaincre quelqu'un, via un cirque, comment s'y prendrait-il...? Réfléchissant en même temps qu'il avançait, il envisagea quelques solutions. Le mettre en valeur pouvait être une bonne idée. En montrant à tous qu'un amateur pouvait aussi bien, voir même mieux réussir que certains pro, en le brossant un peu dans le sens du poil, les personnes les plus influençables pouvaient céder. Et pour ceux qui n'étaient pas près de le faire ? Une méthode d'intimidation ? Une complicité discrète, forcée ? Non, non... Ce n'était vraiment pas l'endroit.
Réfléchis. Tu rassembles une foule d'individus que tu ne connais pas avec leurs pokémons. De toutes les tailles, de toutes les sortes. Tu as le positionnement de la salle pour toi avec le luxe de pouvoir savoir quelles personnes ont les pokémons qui t'intéresse. Cela ressemble à une pré-sélection, comme un test. Ils savent déjà qui ils vont aborder. Les méthodes qu'ils utilisent importe peu. Dans cette salle, qui essayerais-tu d'aborder ? Ils ont demandé les plus puissants et les plus mignons... Les plus puissants pour des raisons évidentes : un pokémon puissant suscite toujours de convoitises... Les plus mignons parce que bien souvent, ce sont des personnes beaucoup plus sensibles qui les ont. Ils rassemblent deux genre d'individus, et ensuite, trient.
Sa voix intérieure continua de lui murmurer toutes sortes d'idées, mais il avait retrouvé sa Miss. Il gratta la tête de Meian pour lui faire sentir qu'il était là, pour lui signaler qu'il fallait suivre, et attrapa le poignet de sa belle avant de la tirer un peu vers lui.

« Je t'ai retrouvée. Eric est ici aussi. Je te ramène, tu veux ? »

Sans vraiment attendre sa réponse, et bizarrement tendu, il la guida au travers de la foule jusqu'à l'endroit où Eric et les pokémons étaient. Dream était toujours paisible, auprès des deux pokémons de l'autre garçon. Mais même arrivé à destination, la main du brun glissa pour trouver celle de sa Miss, jouant très nerveusement avec son dos. Pourquoi était-il si méfiant, si tendu ? Ils ne tenteraient rien de dangereux...
Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Mer 26 Mar - 18:34
La jeune fille acerbe à la chevelure Wakamé avait adapté une attitude offensive, comme je l'avais prévu, mais je ne lui accordais nul regard. N'écoutant que d'une oreille, je cherchais du regard la personne qu'elle avait précédemment cité. Un prénom familier qui réveilla des souvenirs pas très lointains. Le rouge embrasa mon visage à hauteur de joues. Le babillage incessant de la jeune dresseuse qui se tenait à mon côté, me ramenait sans mal à la réalité. Elle ne savait que parler pour blesser ou quoi ? La méchanceté était-elle à ce point ancrée en elle ? Alors qu'elle se défoulait sur moi, je ne pus m'empêcher de lui lancer un regard condescendant. J'avais pitié pour elle, vraiment. S'il m'était peu aisé de m'adapter convenablement à la sociabilisation, je ne doutais en aucun cas que pour cette dernière, ce devait être quasiment mission impossible. Hormis si elle rencontrait un être aussi exécrable qu'elle et encore... Je me demandais quel type de personne pourrait s'acoquiner de cette dernière.

Hikari venait de me tirer les cheveux, se redressant de toute sa hauteur. Ses poings étaient serrés. Je n'avais nul besoin de la voir pour savoir ce qu'elle ressentait. La flamme de sa queue semblait avoir gagné en intensité. Je sentis qu'elle allait bondir et je l'en empêchais d'un simple signe de la main. Le Pokemon chromatique de type primate de feu s'arrêta net. Elle n'avait pas apprécié ce qu'elle avait entendu, mais il ne fallait pas qu'elle se laisse aller à ce genre de choses. Je ne voulais pas qu'elle se rabaisse à cela, surtout que ce type d'action ferait d'elle un Pokemon aussi peu respectable que les Pokémon qui agressaient les dresseurs. Team Rouage hein ? La fille algue avait fini sa tirade et me tournait alors le dos, s'en allant. Une vague de piques me vinrent instantanément en tête, mais je me ravisais. Non pas que j'avais peur d'elle ou qu'elle m'ait atteint, mais juste, comme je l'ai déjà dit, qu'elle me faisait pitié et que je me disais qu'elle devait être profondément malheureuse pour être aussi gratuitement méchante. Et puis... Je n'avais pas envie de perdre mon temps dispute inutile. Je la laissais alors s'échapper, sans chercher à la rattraper ou l'en empêcher. Pourquoi l'aurais-je fait ? Je me recentrais sur le spectacle, laissant de temps à autre un regard de côté, puis balayant par la suite, l'assemblée du regard. Ma vigilance ne devait pas être baissée.

Le monsieur moustachu qui animait la soirée, venait de refaire son apparition haut perché sur son Muplodocus. Le numéro venait de se finir et il s’apprêtait à faire une annonce. Le public se calmait petit à petit, curieux de savoir ce qu'il allait annoncer. Tel était mon cas également.

"Pour le prochain numéro nous aurons besoin du Pokémon le plus beau ou le plus fort de ce cirque ! Hélas, nous ne l'avons pas, alors organisons un petit concours ! Allez-y sortez les de leur Pokéball, eux-aussi ont le droit de voir le spectacle mais aussi de jouer le jeu !

-Hika... Asobu ! "

La Ouisticram avait bondi de son perchoir pour se précipiter vers la piste. Le pokémon le plus fort ? Voilà qui l'avait mise dans tous ses états. Asobu la suivit, plus par jeu qu'autre chose. Je n'eus donc pas le choix que de partir à leur poursuite. Je me levais donc précipitamment et après m'être extirpé tant bien que mal de ma rangée, je dévalais alors les marches quatre par quatre pour retrouver mes amis. En ce lieu, les laisser seul ou les perdre de vue était hors de question. Team Rouage... Ces deux mots ne cessaient de résonner dans mon esprit.

Je me trouvais à présent en plein centre de l'action. Hikari me regardait fixement, un sourire aux lèvres. Elle désirait plus que tout devenir ce Pokémon fort dont avait parlé le vieil homme un peu plus tôt, mais à l'heure actuelle, nous n'étions qu'au début de notre aventure. Il n'y avait aucun doute sur le fait qu'elle ne serait donc pas de taille contre un bon nombre de Pokémon ici présents, ceux des professeurs en tête, mais je ne pouvais pas la blâmer. Toute fois, je ne pouvais m'empêcher de me sentir inquiet. a quoi pouvait bien rimer tout ceci ? Pourquoi autant de personnes et autant de Pokémon ? Voulaient-ils les subtiliser ? Mon regard se posa sur le professeur Creed et je me sentis quelque peu rassuré. Son Cisayox était de notre côté. Je soupirais alors. Je m'assis en tailleur sur le sol. Hikari vint se remettre sur ma tête, fière d'elle, comme si elle était le clou du spectacle, le Pokémon le plus fort que tous étaient venus voir. Asobu, quant à lui, était placé devant moi et se moquait de la jeune ouisticram. Je soupirais une fois de plus et je me mis à balayer toute la zone des yeux tout en réfléchissant intensément à ce qui pouvait bien se passer par la suite.

« J’espère qu’ils ne vont pas nous en demander de trop … »

Je levais les yeux en direction de la voix. Une jeune fille que je pris pour une étudiante de l'académie, semblait inquiète et chercher quelque chose ou quelqu'un du regard. Sans la regarder plus que cela, je pris la parole d'un ton qui ne masquait pas mon désarroi, tandis que mon attention était attirée par ses deux Pokémon.

" Espérons que tu aies raison..."

Après un cours instant de méditation, je me laisser absorber par le regard du Noctali et sa belle robe sombre. C'était la première fois que je voyais de mes propres yeux cette évolution d'Evoli... Ce ne fut que la voix d'un garçon qui me tira de mon émerveillement. Visiblement, il connaissant ma voisine et pas qu'un peu. Un couple ? Quelle chance avaient-ils ! Alors qu'il l’entraînait à sa suite, je restais silencieux, en proie à une intense réflexion.

_________________
Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 2 Sans_t17
Adèle Faust
Adèle Faust
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Coordinateur Mode
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Mer 26 Mar - 19:14

Le présentateur qui s’était perché par on ne savait trop quel miracle du le dos du dinosaure gélatineux n’avait l’air excessivement désireux de s’entretenir avec le petit bout de femme qui gémissait à ses pieds. Adèle ne le vivait pas comme un affront, il y avait des millions d’autres choses qui appâtait ses yeux sarcelles et vifs. La scène se remplissait petit à petit de corps, souvent s’était des profils d’adolescents hésitants ou orgueilleux qui venaient accompagner de leur compagnon fétiche, mais quelques adultes s’étaient glissé dans leurs rangs. Plusieurs mètres au-dessus, là ou des trapèzes étaient encore suspendus, un oiseau noir pourchassait un ballon améthyste. La Faust trouvait cela fort amusant, comme si les deux jouaient un numéro dont le prédateur risquait fortement de finir vainqueur. Bien sûr, ils n’étaient pas très beaux avec leurs corps mal proportionnés mais le temps avait appris à la brunette à apprécier l’originalité d’un pelage ou l’aura somptueuse et écrasante de certains Pokémons.

La gamine riait en voyant certains membre du public se chamaillaient ouvertement. Il lui semblait ne pas être inconnu à cette masse. Cela ne pouvait être sa première apparition ici ou bien c’était ce brun au regard d’ambre ? Elle avait dû le croiser, lui et sa caractérielle compagne, une fois, peut-être deux. L’enfant s’agitait un peu, elle avait relâchée la paume du garçon pour mieux scruter le paysage. Causette suivait le regard de sa dresseuse, l’Osselait n’était pas plus tranquille qu’avant. La foule et le bruit la rendait nerveuse, le dinosaure avait peur de laisser échapper un détail fatal dans ce capharnaüm. Les inquiétudes du pokémon Solitaire furent interrompues par un cri. Une violente exclamation de la part de sa maitresse.

La demoiselle fixait, blême, un point dans l’assemblée. Un vide oppressant menaçait de l’assommer, elle était en proie à une émotion si violente que sa nature ne pouvait clairement identifier. Il semblait à la cadette Faust que le sol s’effondrait sous ses pieds, elle restait muette et abasourdie. Ce bouleversement portait un nom : Coleen. On oublie jamais une personne qu'on a rencontré, on a juste du mal à s'en souvenir. C’était une petite silhouette à peine visible tant elle était tassée par la cohue. On ne distinguait que sa longue chevelure mêlée à la fourrure immaculée d’un loup énorme. La foule était compacte et remuante, pourtant la Givrali était incapable d’ignorer cette fille. Son cœur manquait un battement, ses pupilles devenaient de ridicules points noirs au centre de ses iris. Coleen… C’était son amie du soleil. Ce brin de vie étrange avec qui elle avait ri comme on rit si peu quand on vit isolé de tout, cadenassé dans un château qui sent la rose fanée et les vieilles dentelles. Cette fille que son imaginaire avait recréée mainte fois sous la forme d’un paisible fantôme qui égayait ses interminables après-midi. Le spectre de sa mémoire devenait alors la complice de ses méfaits et la confidente de ses pires chagrins. Les deux gamines ne s’étaient pas tellement connues, mais Adèle y avait entrevu toute la complicité qu’un être de son âge pouvait lui offrir. Un souvenir sur lequel elle avait brodé sa définition de l’amitié. Dessinant de ses mains d’enfants les lettres d’un prénom sur ce lien jusque-là imprécis et inaccessible.

C’était un peu comme si un mort refaisait son apparition dans votre vie. La Coordinatrice n’avait jamais songeait qu’il puisse être possible de revoir une personne croisée de façon aussi brève. Titubante, elle se détacha du dresseur au Pikachu. La brune était irrésistiblement attirée par la revenante, sans comprendre si c’était un bien ou un mal. Gollum s’était sauvé sur les trapèzes. Le comportement de sa maitresse était trop dur à suivre, le Chovsourir avait besoin de repos car toute cette cacophonie épuisait son ouïe sensible. Il n’y avait plus que Causette pour garder la jeune femme d’un mal éventuel. La Faust ne voyait pas tout cela, elle était perdue entre deux mondes, le passé et le présent se faisaient face et cela avait quelque chose d’effroyablement déconcertant pour son esprit d’épicurienne. Son corps ridicule se coulait entre les dresseurs désireux de se pavaner avec leurs meilleurs Pokémons. L’académicienne n’éprouvait pas de difficultés à les esquiver, seul son absentéisme la faisait parfois buter contre les ordures tombées dans l’arène.

Bientôt, la bourgeoise fut devant cette camarade lovée contre un canidé à la fourrure neige et aux pupilles rougeoyantes. Adèle frémit. Elle avait peur. Peur de cette bête, de cette meilleure et surtout seule amie, peur comme rarement elle avait eu peur. L’Osselait à ses pieds veillait, sous son masque funèbre le dinosaure toisait l’Absol d’égal à égal, consciente que les deux se battaient sans doute pour la même chose. La Styliste finit par balbutier, encore aux prises avec divers idées et émotions dont elle était rarement habitée.

    « Je… Je te reconnais. Tu… Tu as peur ?»


Elle prit une inspiration, puisant dans l’ambiance enjouée et les odeurs sucrées du chapiteau pour prendre un peu d’assurance.

    « Je… Quand on a peur, on est moins belle. Et, à quoi ça sert de vivre quand on a perdu sa beauté, hein ? Selon mes idées, j’ai raison. »



HRP - Adèle a laché Ginji et s'est dirigé vers Coleen pour entamer une conversation avec elle ~
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Ven 28 Mar - 16:01

Le couvre feu avait gagné deux heures. Deux heures ! Vous vous rendez compte ?! C'était la franche poilade pour notre petite pille électrique, elle allait pouvoir épuiser son monde pendant deux heures supplémentaires ! Enfin, si elle tenait jusque là parce qu'en vérité, elle s'endormirait sûrement bien avant l'heure de devoir rentrer. Eh, à douze ans c'est déjà un miracle de tenir jusqu’à 21h30 ! Surtout pour une enfant aussi super actif que Lena, on ne pouvait pas dire qu'elle ne se dépensait pas. Mais bon, même si elle savait pertinemment qu'elle ne tiendrait pas autant que ses camarades un peu plus vieux - ou plus habitués à se coucher tard qu'elle - elle comptait bien en profiter ! En plus, c'était pour la bonne cause: un cirque. Pas n'importe lequel, un cirque avec des pokémons !! C'était l'occasion ou jamais d'en voir de nouveaux en vrai et peut être même de trouver de nouvelles idées de tours à apprendre à Damon, tout cela en s'amusant pardi !

Voilà donc ce qui l'avait amené à retourner sa chambre de fond en comble à la recherche d'une idée de tenue potable pour une sortie au cirque. Pas question de s'habiller comme d'habitude, elle voulait être présentable pour les pokémons du spectacle, elle voulait les soutenir, être aussi belle qu'eux. Elle voulait porter quelque chose d'unique qui lui servirait par la même occasion à se faire repérer en cas de soucis, elle qu'on perdait si facilement de vue. Après une bonne heure à terrasser la propreté de sa chambre, elle en était donc sortie toute fière, une robe aux couleurs du carnaval sur le dos. Cette robe, c'était le cadeau ignoble que lui avait fait sa voisine Agatha avant de venir sur l'île et elle s'était promis de ne jamais la porter, c'était vraiment trop moche. Seulement, là c'était une exception parce que si quelqu'un pouvait bien trouver cette horrible chose magnifique c'était clairement un pokémon de cirque ! Du moins, c'est ce qu'elle pensait. Allez hop, c'était parti !

Après avoir quitté l'académie en sautillant partout comme une sauterelle, elle avait dévalé les rues, en profitant pour réajuster la ceinture qu'elle portait à la taille pour pouvoir avoir sur elle la pokéball de Damon sans trop s’encombrer. Avec un peu de chance, lui aussi il pourrait profiter du spectacle... quoique... ce n'était pas spécialement une bonne idée si on prenait en compte son horrible envie de bondir sur les pokémons pour leur voler toute leur énergie. Mouai, on verrait ça une fois là bas pour lui. Au passage, elle attrapa sa queue de cheval pour la resserrer et vérifia qu'elle n'avait rien oublier - bien qu'elle n'avait rien de spéciale à prendre avec elle mise à par son pokémon.

Lorsqu'elle arriva sur place, elle fût stupéfaite par la longueur de la queue et la foule qu'il pouvait bien y avoir. Elle allait vraiment devoir attendre seule pendant dix ans ?! Personne n'avait pensé à faire une queue privilégiée pour les enfants ? C'était vraiment pas juste ! Elle souffla en se jurant intérieurement qu'elle ne passerait pas une minute de plus à attendre dehors. Vous la voyez vous, attendre sur place le temps que le reste du monde entre sous le chapiteau ? Impossible. Déjà, elle ne saurait pas rester en place et finirait sûrement par faire une grosse bêtise et en plus, elle agacerait les gens à force de leur demander quand est-ce qu'elle pourrait entrer avec la voix la plus malheureuse du monde. Bon, il lui fallait donc un plan et elle en avait un tout simple: se faufiler. Etre petite avait parfois des avantages, comme le fait de pouvoir passer entre les gens sans qu'ils ne s'en rendent vraiment compte ou de se faire trouver tellement mignonne que même s'ils la voyaient, ils la laissaient passer. En plus de cela, elle était persévérante ! Si quelqu'un la renvoyait en arrière, elle essayait de passer par tous les endroits possibles: à gauche, à droite; non ? Hop, bah sous les jambes ! Haha, il ne fallait pas ouvrir ses grandes jambes pour la recaler, espèce de méchant monsieur tout chauve ! Après quelques minutes d'effort, elle réussit enfin à entrer et "wouah", ce que c'était impressionnant ! Il y en avait du monde, plein de gens de l'école en plus. Maintenant, il lui fallait trouver une place digne de ce nom ! Elle chercha rapidement du regard d'où elle verrait le mieux si jamais quelqu'un de plus grand qu'elle était devant. Elle tourna en rond une petite minute, trébuchant parfois sur les chaussures un peu trop grandes des adultes avant d'arriver à l'endroit qu'elle avait repéré. Cependant, à peine avait elle eu le temps de s’asseoir que le présentateur du cirque commença son discours, déclarant vouloir sur scène le plus beau des pokémons. Le plus beau ? Oh, oh, oh ! Damon était à coup sûr le plus mignon ! Elle sauta donc sur ses deux pieds et fit sortir le petit monstre de sa pokéball alors qu'elle essayait maintenant de se frayer un chemin jusque la scène. " Il veulent le plus beau des pokémons Damon, je suis sûre que tu seras choisi si j'arrive à avancer assez loiiiiin", commença t'elle tout en portant la minuscule petit bête jusqu'à ses cheveux pour qu'il s'y accroche, poussant un "Pouaaah" essoufflé après avoir réussi à passer entre deux personnes que rien n'aurait pu décoller à première vue. Piouuuu, où pouvait elle bien se faufiler maintenant ? Elle continua un peu, mais trébucha de nouveau sur les pieds de quelqu'un. Bien sûr, elle s'excusa mais cette personne ne sembla pas vraiment trouver cela suffisant, alors elle s'en éloigna un peu pour éviter de subir son agacement de trop près. Manque de pot, elle bouscula quelqu'un d'autre.

"A-ah. Désolée.", souffla t'elle sans perdre des yeux son objectif. Elle se retourna une demi-seconde pour vérifier qu'elle n'avait pas fait mal, ce n'était tout de même pas une vilaine fille! Quelle ne fût pas sa surprise quand elle reconnue cette personne. "Hiroki ?! Hey, t'es pas un peu grand pour venir au cirque ?", lui lança t'elle, se moquant gracieusement , un doigt accusateur en sa direction tandis que son autre main tenait Damon sur sa tête. Arf, elle ne pourrait jamais atteindre la scène.

Spoiler:
 
Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Ven 28 Mar - 18:50
La jeune femme qui était à ses côtés semblait si fatiguée et si perdue dans ses pensées qu'elle ne prit pas la peine de réagir à ses questions. Tant pis. Un peu gênée par son initiative, Chiho avait rangé l'Ipok où était gardée la fameuse photo... non sans se faire surprendre par cet espion à plumes au service de sa camarade Pyroli. La toisant d'un air sérieux, la scientifique avait du mal à contenir sa frustration. Cette fille était une plaie , un caillou misérable qui venait sans cesse se faufiler dans sa chaussure. Belle trouvait toujours le moyen d'être désagréable et méchante envers tout le monde, sans raison valable. C'était à croire qu'elle aimait ça. Oui, c'était la seule explication possible. D'un air méprisant qui ne lui ressemblait pas, Chi posa une main sur la tête de Robyn afin de le retenir. S'il écoutait son instinct, il aurait déjà bouffé cette tête d'algue pour lui faire fermer son clapet. Sa dresseuse répondit  à l'espionne d'un air sérieux, et froid.

« La bave du Crapustule n'atteint pas le blanc Lakmécygne. Mieux vaut être pathétique et aimée, qu'arrogante et abandonnée de tous ses semblables. »

Que Belle pouvait bien penser ce qu'elle voulait, tout ça lui était bien égal. Quand bien même en tant que Pyroli elle ne lui désirait aucun mal, ce n'était pas pour autant qu'elle devait se laisser faire et devenir le souffre douleur de cette peste. Chiho n'allait même pas perdre son temps à débattre avec un être intellectuellement inférieur, incapable de comprendre que son attitude égoïste ne pouvait que lui nuire. Oui, on peut dire que Belle éveillait le côté Darkrai en elle, et ce n'était pas un changement de bonne augure. L'adolescente conciliante, douce et enthousiaste se muait en un monstre au regard mauvais en sa présence. De quoi faire oublier qu'elle était toujours gentille et souriante envers tout le monde, y compris les inconnus.
Blasée par une telle petitesse ainsi que cette inhérente capacité à toujours se mêler de ce qui ne la regardait pas, Chiho avait posé une main apaisante sur l'épaule de Yuki. Inutile qu'il se salisse les mains à refaire le portrait d'une fille pareille, ni même à ce qu'il gaspille sa salive à la remettre en place. Cela n'en valait pas la peine. Plus calme, elle lui sourit avec bienveillance, bien que son sourire soit encore teinté de cette soif de revanche qui germait petit à petit. D'ailleurs la rouquine ne tarda pas à prendre la place de Belle, s'asseyant à côté du Noctali afin de pouvoir discuter tranquillement.

« Laisse-la parler, et ne perds pas de temps à lui répondre. Elle finira bien par appendre la leçon, d'une façon ou d'une autre. »


Les numéros s'enchaînaient avec animation, sous les exclamations du public qui applaudissait. Chiho regardait le tout d'un œil distant, mangeant sa barbe à papa d'un air distrait. Elle avait fini par repérer Ace au milieu des autres professeurs, dans les tout premiers rangs. Et au delà de son style à toute épreuve et de sa beauté, elle ne pouvait s'empêcher de voir à quel point il semblait tendu. Ce n'était pas quelque chose qui lui ressemble elle le savait bien. Cet homme ne perdait jamais sa posture nonchalante et confiante, alors pourquoi semblait-il sur la défensive ? Il se passait forcément quelque chose. Méfiante, Chi' se focalisa sur le spectacle en se demandant ce qui se passait.
Vint alors l'annonce demandant la participation du public, ce qui motiva nombre des présents à se précipiter sur scène. La chercheuse était pourtant sceptique, et décida de ne surtout pas bouger de son siège. D'une part ce n'était sûrement pas son genre d'attirer l'attention d'autant de monde, et en plus du reste quelque chose ne tournait clairement pas rond. Ce cirque était peut-être intéressant et divertissant, cependant cela n'expliquait pas pourquoi il y avait une telle tension dans l'air. Bien sagement installée avec son Caninos à ses pieds, la demoiselle vit à quel point les pokémon de Yuki semblaient avoir hâte de prouver leur valeur, eux aussi. Elle le regarda donc filer, et eut à peine le temps de glisser à son encontre avant qu'il ne disparaisse à son tour.

« Bonne chance, et sois prudent. Tout ça ne me dit rien qui vaille. »


Spoiler:
 
Audrey Hatoria
Audrey Hatoria
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 884
Scientifique Mécano
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Ven 28 Mar - 19:07
Le soleil ne baigne plus dans le ciel à 20h, heure du nouveau couvre-feu et pourtant il est repoussé de deux heures, tu es heureuse Audrey, toi qui voulais faire autre chose que rester cloisonner dans ta chambre avec des nuits sans nuages, voilà pour toi l'occasion de sortir. Le rendez-vous du soir était au cirque, tu ne sais même pas ce que c'est, tu as entendu au travers de ta chambre que c'était un lieu avec des pokémons acrobates, drôles, magiciens, mystérieux. La curiosité l'emporte comme toujours, tu es intenable, tu te changes, c'est 20h10 et oui le temps que tu trouves ton unique collant à carreaux roses. Tu enfiles tes bottes et tu sors avec ton haut de bikini et ton short extra-court. Akali la Sonistrelle vole au-dessus de tes cheveux, pour assurer l'ambiance tu as pris une petite grenadechantilly et ne résiste pas à prendre le canon à confetti chargé au préalable. Il est 20h30 quand tu quittes en courant le dortoir. Les gens te regardent un peu effrayés, tu fais peur avec ton canon aussi, pourtant tu les regardes et leur lance des phrases tel que :

-Hey monsieur ! Tu viens au cirque avec moi ? Non ? Allez ! Je suis pas méchante ! Tu aimes la chantilly ? Car moi j'adore ! Et oui ! Allez, viens, on est bien ! Allez ! Viens ! Regarde toutes les choses qu'on peut faire !

Rien n'y fait personne ne t'accompagne, tu es un poil déçue, mais quand tu quittes l'académie au pas de géant tu commences à marcher à pas de fourmis, comme dans ce jeu bizarre ou quelqu'un te disait de faire des pas de différents types, toi tu gagnais jamais, car tu traçais tout droit sans prendre en compte les virages et du coup tu quittais le jeu.

Il est tard quand tu entres dans le cirque, en fait il n'y a plus de queues et tu entends à l'extérieur la voix d'un monsieur qui demande le plus beau et le plus fort pokémon. Tu as un grand sourire et dit à ta partenaire folle.

-On y va ! En plus j'ai le matos pour les impressionner ! On va gérer, à nous le prix et la reconnaissance éternelle !

Tu n'avais pas fait attention que tu étais entrée en parlant, fin, en hurlant même, les gens te dévisagent et une jolie fille tu l'approches et colle ton front à elle et lui dit dans un sourire plus que douteux.

-Hey ! Moi c'est Audrey ! Et je suis ici pour mater un suuuuuuuuuuuuuuuuper spectacle ! Dis dis dis dis, tu veux voir mon canon ? Il est gros tu sais, il pèse lourd et il passe partout ! Il est génial, il répand le plaisir, la joie et la bonne humeur !

La jeune femme recule, totalement morte de peur et part se cacher dans la masse, tu soupires et tire une mine triste, mais ton attention se porte sur la scène éclairée avec un monsieur rondouillard avec un pokémon que tu connais pas, en vérité tu connais deux pokémons : Sonistrelle et Poignédeporteu, mais tu n'as jamais vu second. Pour attirer l'attention tu sors le canon, pointe vers le haut, mais pas assez pour toucher le plafond quand même, t'es un peu réfléchie aujourd'hui et tu tires plusieurs nuées de confettis en arc de cercle sur la scène et tu hurles de toutes tes cordes vocales !

-Ici Audrey Hatoria ! Vous savez quoi les amis, retournez tous rapidement à vos places ! Car la nana avec le pokémon le plus classe bah c'est moi ! Ma Akali ici présente est au-dessus de vos ptites choses là ! Car je vais gagner ! Okay ? Tu marques une pause et reprend de plus belle. Je n'entends pas vos avis positifs ! Je vais gagner !

Après cela tu te mets au bord des escaliers, met le canon de ton canon sur le sol, t'assis dessus et appuis sur la détente pour te projeter quelques mètres plus loin, te rattrapant de manière douteuse. Akali elle vole à toute vitesse vers en rasant les cheveux des gens. Tu avances encore un peu pour entrer sur scène et tu avances en direction d'une personne avec des longs cheveux d'ébène et une jeune femme à bonnet, ni une, ni deux tu t'avances vers eux, en arrivant tu entends la jeune fille à bonnet espérer qu'ils n'en demanderont pas trop et la jeune femme, fin le jeune homme, quoi que jeune femme c'est possible, fin la personne aux cheveux d'ébènes approuve ses dires. Tu t'avances vers lui et pose ton visage à quelques centimètres du tien avec de grands yeux admiratifs.

-Hey toi ! Monsieur ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Tu fais comment pour avoir des cheveux comme ça ! Ils sont tellement beau ! Je suis jalouse ! Je peux te les couper pour les mettre avec les miens ! Tu poses ton index sur ta bouche puis secoue la tête. En fait non ils sont trop beaux les miens, le bleu c'est comme le ciel, c'est infini ! Comme ma folie ! Sans attendre tu t'avances vers la jeune femme à fleure et tu la lui touche en lança ! Han !Ta fleure est choupi ! Dis ! Dis ! Dis ! Dis ! Tu l'as eu où ? Je suis tellement jalouse ! Je le veux ! Puis tu te remémores leurs paroles et fini par y répondre. De toute manière ma Sonistrelle peut gagner et endurer toutes les épreuves sans soucis !

Puis tu observes ton pokémon arriver vers toi en rasant le visage du jeune homme aux cheveux d'ébène, puis faire demi tour pour se poser sur tes épaules avant qu'elle ne te morde le nez, tu lui mordilles l'oreille droite sans te soucier des personnes autour de toi dans un grand sourire.

[HRP: Audrey entre au cirque, tire des confettis pour attirer l'attention, dis que tout le monde peu repartir à sa place car elle va gagner, elle se projette avec le canon non loin de la scène et vient "emmerder" Yuki et Ambre. (C'est à peu près tout. Je sais que Audrey et un poil détestable, mais c'est tellement drôle à jouer!) /HRP]
Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Lun 31 Mar - 1:41
Hikari s'agîtait plus que frénétiquement sur mes épaules, me tirant les cheveux de plus en plus fort, frustrée de voir que ma réaction était des plus lente, pour ne pas dire nulle. Au bout d'un moment, tiré de mes songes par une douleur bien marquée, mes yeux semblèrent réintégrer leurs orbites et ma vue se remit en marche elle aussi. A ce moment, je remarquais alors que ma Ouisticram chromatique noire était en train de pointer une direction quelque part vers la droite, dans les gradins. Après une rapide fouille visuelle, je vis alors ce qui était la cause de tout ceci. Un petit sourire, un signe de main, j'étais centré sur elle, entamant une conversation silencieuse, mais gestuelle et visuelle. Je me doutais que ce ne serait pas tâche aisée, mais je ne baissais pas les bras, tentant le tout pour le tout en lui montrant mon petit doigt. Avec ça, j'étais sûr qu'elle comprendrait. De plus, je n'étais pas des plus serein et avoir une présence plutôt amicale à cet instant précis, près de moi, ne serait que plus appréciable.

Alors que j'attendais une éventuelle réponse de sa part, quelque chose, ou plutôt quelqu'un, attira mon attention. A vrai dire, elle avait monopolisé l'attention générale. Tirant des nuées de confettis depuis un canon que je trouvais des plus cool, elle prit la parole de manière plus qu'affirmée et osée.  Elle pointa son canon vers le sol et l'enfourchant et en une fraction de seconde, elle était sur la piste, près de moi, se rattrapant je ne sais comment de son atterrissage des plus douteux. Alors qu'elle s'avançait vers moi, je ne pouvais détacher le regard de cette étrange créature. Elle était différente personnes que j'avais croisé jusqu'alors. Exhubérante devait être le mot qui la définissait le mieux. Pendant un instant, elle me rappela ma mère dans ses moments de folie.

Elle était près de moi à présent, tout près, de moi, trop près même. Son visage était quasiment collé au mien. Ma brève absence m'avait emp^ché de noter son approche et à présent, il était trop tard. Mon visage devint aussi rouge que s'il avait subit une attaque Pince-Masse d'un Krabboss déchaîné. Pourtant, je ne bougeais pas. Elle débita un flot de mots à grande vitesse et se détourna de moi.
Quelque chose me rasa les cheveux et je vis Asobu sautiller d'excitation comme s'il voulait attraper le pokémon volant. Hikari, quant à elle, s'indigna et commença à s'enflammer, mais je ne fis qu'un geste, un seul, et les deux se calmèrent aussi sec. Son Pokémon et elle s'adonnèrent à un activité des plus incongrue. J'éclatais alors de rire. L'hésitation, juste instant.

" Super le canon ! Mais il n'est pas un peu trop lourd à porter ? "

Elle avait un air déluré qui me faisait me sentir bien. A coup sûr, elle me rappelait ma mère. C'était comme si je retrouvais des repères familiers en ce lieu. Elle ne m'attirait pas, non plus qu'elle ne me repoussait. Elle était juste elle sans se soucier des qu'en dira-t'on et je trouvais cela fort louable et appréciable. De la main gauche tendue vers elle, je fermais le poing pour ne laisser apparaître qu'un pouce levé, agrémenté d'un clin d'oeil.

" Vu que tu vas gagner, j'essaierai de te donner un peu de challenge... Hatoria Audrey ! "

Je détournais alors légèrement les yeux, fouillant les tribunes de manière méthodique.


HRP :
 

_________________
Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 2 Sans_t17
Allen Wills
Allen Wills
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Lun 31 Mar - 15:58


Du grand n'importe quoi.

L'incident de la glace, car il s'agissait d'une glace, était réglé. Un étudiant plutôt conciliant qui accepta le mouchoir que je lui offrais afin d'atténuer cette tâche engendrée par ma maladresse. Bien, avec ça, je pouvais m'asseoir tranquillement. M'asseoir pour quoi au fait ? Pour observer un spectacle que je trouvais assez inintéressant pour le coup. Je reconnaissais que la naïveté habitait quelques uns de mes camarades qui sautaient sur l'occasion de montrer qui était le plus beau et le plus fort. Pendant deux-trois minutes ça passait, mais dix bonnes minutes s'étaient écoulées depuis l'appel du maitre des lieux. Une fanfare sans nom retentissait au centre du chapiteau, des cris, des conversations, un capharnaüm insupportable qui irritait mes oreilles, mais aussi mes nerfs.

L'apogée, le clou du spectacle arriva à dos de canon, lançant des confettis dans tous les sens, proclamant à tue-tête qu'elle était la personne qui leur fallait. Je ne m'attendais pas à voir autant d'élèves perdre la tête dans ce cirque, les mentions des succès de quelques uns d'entre eux paraissaient totalement obsolètes devant une scène pareille. Je n'arrivais pas à comprendre, et ça me fatiguait plus qu'autre chose de rester là à tenter de suivre tout ce qui se passait en dehors du spectacle lui-même. Il ne me restait qu'une seule solution.


    ➖"Allez, on y va, Ancy, laissons les autres s'amuser à leur guise."



Chacun avait le droit d'agir selon leur bon vouloir, mais c'était très peu pour moi. Je n'étais pas friand de ce genre d'évènements, je le savais désormais. Il n'y avait plus de temps à perdre, il fallait que je sorte d'ici. Je me levais le plus simplement du monde, pensant derrière tout le monde comme si de rien n'était, les mains dans les poches. Je pouvais sentir la tristesse se dessiner sur le visage du Pokémon perché sur ma tête, mais les choses étaient ainsi, et je n'y pouvais rien. La sortie ne se trouvait plus très loin, il ne me restait que quelques pas à faire pour me retrouver dehors, mais l'un d'eux me fit trébucher et tomber sur le rang juste en dessous du chemin que j'avais pris. Je m'étais rattrapé comme j'avais pu, mais pas suffisamment vite pour éviter de percuter l'une des personnes assises.


    ➖"Est-ce qiue ça va ? Je suis vraiment désolé."




[HRP : Je passe derrière tous les rangs pour sortir du chapiteau, mais juste avant de sortir je tombe sur quelqu'un. Ca peut être vous ! Dernière chance !]



Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Mar 1 Avr - 23:08
Chiho observait les lumières colorées qui éclairaient les différents participants qui s'étaient portés volontaires pour le prochain numéro. Des pokémons sortaient de leurs pokéballs de tous les côtés, les différents dresseurs semblant soudainement obsédés par l'idée d'attirer plus de gloire que leurs voisins. Toute cette compétition déplacée de son point de vue n'arrangeait à l'humeur déjà morose de la jeune Pyroli, désormais laissée seule. Les gradins étaient toujours grouillants de monde bien que ça et là des places aient été laissées vacantes par les participants surexcités.
Cependant cette agitation ne lui plaisait pas du tout et même la présence des professeurs ne parvenait pas à la rassurer. Dur à dire si cette soudaine méfiance qui ne lui ressemblait pas était due à l’agressivité contenue suite à certaines rencontres désagréables, ou bien si c'était l’œuvre de son instinct. Le fait est que Chi était restée assise là, Robyn à ses pieds, dans une posture droite et crispée. Ses yeux suivaient les quelques visages des personnes sur scène. Plusieurs lui étaient familiers, comme ceux d'Ambre et Noctis, et bien sûr celui de Yuki qui avait récemment quitté sa place.

Ses yeux ambrés le suivaient de loin, et un pâle sourire monta à ses lèvres tandis qu'elle lui rendit la même gestuelle. C'était sa façon à elle de lui souhaiter bonne chance, car malheureusement elle ne pourrait pas lui offrir plus à cette distance. Participer était hors de question car en connaissant sa maladresse légendaire, Chiho trouverait forcément le moyen de compromettre ce drôle de concours, en s'affichant devant tout ce beau monde en plus de ça. Non, elle était sincèrement désolée, mais l'idée de se retrouver sous le feu des projecteurs la faisait frissonner d'horreur, il valait mieux ne pas tenter le diable. Soupirant de regret, la rouquine continuait à manger sa barbe à papa sans trop de conviction lorsque du remue ménage sur sa droite lui fit lever la tête. Trop tard.
Un grand blondinet avec un Emolga sur la tête avait trébuché sur le pauvre Robyn qui n'en demandait pas tant, tombant à moitié sur Chiho. N'ayant pas le temps de se dégager elle vit l'étranger avec son nez plongé dans ses cheveux et une de ses mains collée à ce qu'il restait de sa barbe à papa. Ce fut alors qu'il balbutiait des excuses qu'elle se rendit compte que quelque chose n'allait pas. Une sensation bizarre avec une nuance de déjà-vu... Très gênée, la chercheuse baissa les yeux et constata avec effroi que l'autre main du jeune homme était stratégiquement plaquée contre sa poitrine. Rembarrant sa main en s'empêchant in extremis de crier, elle se rendit compte qu'elle ne facilitait pas les choses. En effet Allen avait toujours une main prisonnière du petit nuage rose bonbon, et avait bien du mal à se relever. Enfin, lorsque leurs regards se croisèrent, Chiho faillit hurler.

Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 2 Efgi1z« Encore toi ?!! »
Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Mer 2 Avr - 4:32
Je n'avais pas eu bien longtemps à attendre pour trouver l'objet de ma recherche. Elle était toujours là, assise à la même place que quelques instants auparavant. Pourquoi avais-je cherché en commençant par la piste pour suivre le chemin qui menait jusqu'à ma place précédente, à côté de laquelle elle siégeait à présent ? Je me le demandais bien. Pour être franc, je le savais très bien. En toute sincérité, je vous dirais donc que j'espérais qu'elle soit descendu me rejoindre, mais elle ne l'avait pas fait. Déçu ? Peut être un peu, mais pas plus que ça. Sa réaction me semblait des plus prévisible et en fait, à dire vrai, l'inverse m'aurait vraiment perturbé, même si cela m'aurait grandement plu.

Ce que je vis alors ? Un blondinet qui traversait la rangée, un air blasé que je ne connaissais que trop bien, ancré sur son visage, un Emolga que je n'eus pas de mal à identifier comme étant Ancy, sur sa tignasse dorée. Tout sembla ralentir autour de moi, à la limite de se figer, alors que ce jeune homme plongeait inexorablement vers elle.

CLIC ! Quelque chose venait de s'enclencher, tandis que sa main se posait là où elle n'aurait pas dû.
TIC ! Le bruit de la foule devint légèrement moins sonore à mes oreilles. Mon attention était, toute entière, focalisée sur la scène, la voyant zoomée comme si je possédais la vue perçante d'un Roucarnage ayant repéré un Rattata.
TAC ! Mon rythme cardiaque s'emballait. Il n'avait pas fait exprès, je devais me calmer. Il n'était pas un mauvais bougre. Battement de cils, sa main en première apparition. Elle était toujours là. Calomnie ! Enfoiré ! Machinalement, ma main se portait à ma ceinture, saisissant une pokéball. Je n'avais plus conscience de mes actes.
TIC !  Il s'était relevé, mais je ne me contrôlais déjà plus, il était trop tard pour faire machine arrière. Persistance rétinienne, sa main siégeait toujours impunément en mauvaise place. Profiteur ! Parjure ! Traître ! Je m'étais redressé, ne remarquant pas que je venais de faire rentrer Hikari dans sa ball que je tenais en main. Erreur fatale !!! Elle détestait ça. Enfer ! Damnation ! Tôt ou tard, j'allais le payer cher, si jamais je n'en mourrai pas.
TAC ! Fin du compte-à-rebours. J'étais sourd, parfaitement sourd. Plus rien n'y personne n'existait alors. Figé dans la posture d'un lanceur qui s'apprête à lâcher son trait au baseball, nous y étions enfin...

EXPLOSIOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !

Dans un mouvement parfaitement fluide à la manière du lanceur de baseball que j'avais cité quelques secondes plus tôt, je lançais ma Pokéball habitée droit sur le blondinet. Ce dernier qui me tournait alors le dos, la reçut en pleine tête et la petite sphère blanche et rouge rebondit alors vers le haut, libérant alors Hikari. Celle-ci, se réceptionna avec grâce sur l'épaule du jeune dresseur, le bras droit tendu vers le ciel, ses yeux d'azur dardés sur moi, la flamme de sa queue brûlant d'une intensité inquiétante. La ball tomba dans sa main ouverte en direction du plafond. Je n'y faisais pas attention. Si l'attention du Ouisticram Shiney noire était rivée sur moi, la mienne était toute centrée sur le "Noctali" que je pointais désormais du doigt.

" HENTALLEN !!!! "

La rage m'avait fait contracter Hentai et Allen. J'avais hurlé tellement fort que je n'avais aucun doute qu'il m'ait entendu, tout comme le reste de l'auditoire d'ailleurs. Moi qui n'aimait pas attirer l'attention plus que nécessaire, voilà qui était râpé. J'aurais bien pu m'arrêter, mais je ne le pouvais pas. Je n'étais que spectateur de mon corps qui n'agissait plus que de par lui même.

" ENLEVE TA MAIN DOUTEUSE DE MA POIT... "

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase. Peut être était-ce mieux ainsi. En fait, j'étais même soulagé. La Honte, je vous jure ! Je n'avais jamais été si content de la colère d'Hikari. En effet, ce qui m'avait coupé dans mon élan n'était autre que la Pokéball de ma Ouisticram qu'elle venait de ma renvoyer en plein front, envoyant choir ma tête en arrière et m'obligent à admirer le toit du chapiteau. J'avais mal au front, très mal ! Elle n'y était pas allée de main morte. Lorsque je redressais la tête, ce n'était que juste à temps pour voir le petit primate me charger et venir me mettre un coup de tête magistral, au même endroit que la ball m'avait préalablement frappé, m'envoyant copieusement paître sur le sol sableux de la piste du cirque, au milieu des profs, élèves, autres dresseurs présents, ainsi que de leur Pokémon. Elle s'assit alors en tailleurs sur mon torse, les doigts en V, un sourire victorieux au lèvres, un regard revanchard fixé sur moi. Et comme si cela ne suffisait pas, l'orbe bicolore me retomba sur le nez.

" Décidément, trop la honte... ", avais-je simplement murmuré.

" Ouisticraaaaam ! ", avait-elle lâché.

_________________
Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 2 Sans_t17
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3197
Points d'Expériences : 4002
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Mer 2 Avr - 20:48
Ginji Labelvi
      Rp Commun



« Première du Cirque des Boulons »


Je regardais la foule autour de moi d'un œil curieux. Mais quel est donc le but de ce "jeu" ? J'aurais peut-être pas dû dire que je participais sans connaître le principe... Bah en même temps c'est pas comme si j'avais eu le choix.
J'étais plongé en pleine réflexion quand une tape dans le dos suivit d'une voix familière me tira de ma rêverie.

« -Ahaha t'es là toi aussi ! J'me méfie un peu par contre... j'aime pas trop cette ambiance. »

Leonidas, que j'avais croisé quelques heures auparavant, se tenait devant moi. Je ne comprenais pas vraiment ce qu'il voulait dire par là... C'est la fête non ? Les gens sont là pour s'éclater, je vois pas en quoi l'ambiance est étrange... Je haussais les épaules.

« -Bah, les gens en l'air de s'amuser. C'est ce qui compte non ? »

Oz, qui s'était logé sur mon épaule, lança un petit cris joyeux en direction de Luné, posé sur le crâne de son dresseur. Je caressais la tête de mon Pokémon et regarda celui de Leo'. Ils avaient l'air de bien s'entendre tout les deux. Dire que si notre rencontre avec Leonidas ne s'était pas aussi mal passée, peut-être qu'il ne s'apprécierait pas autant que ça.
Tiens, en parlant de rencontre, j'avais oublié Adèle.

« -Ah! Par ailleurs, si je suis sur le milieu de la scène ce n'est pas par pur hasards mais grâce à.... »

Je m'étais retourné en direction de la fille et remarqua qu'elle n'était plus là. Je n'avais pas remarqué qu'elle avait lâché ma main.. Où est-elle passée ? Elle s'est fait avaler par la foule ? Je regardais partout autour de moi, mais je ne vis rien d'autre à part l'hippopotame aussi gros que la personne dessus...
Je jetais à Leonidas :

« -On dirait bien qu'elle a disparut... Tu m'aides à la chercher ? Elle est brune, doit avoir mon âge et s'appelle Adèle je crois... »

Sans même attendre sa réponse, je m'enfonçais tant bien que mal dans la foule et pris quelques coups dans le ventre. Il y avait vraiment une foule hallucinante et j'intimais à Oz de rester bien accrocher et de me prévenir au cas où il la retrouverait. On venait à peine de se rencontrer, ça serait dommage de déjà la perdre de vue !
Dans tout ce remue-ménage, une femme-canon nous demandait d’abandonner je ne sais trop quoi, un garçon gueula un drôle de mot dont la fin me disait vaguement quelque chose, et des gens rentraient et sortaient à tout bout de champ du centre du cirque. Et aucune nouvelle d'Adèle.
Bon sang, c'était vraiment le bordel. J'espère que ce fameux jeu ne va pas tarder à commencer histoire que tout le monde soit captivé de la même manière que lors du spectacle... D'ailleurs, il faudrait peut-être que j'apprenne enfin quel est ce jeu.
Je tapais sur l'épaule de la personne la plus proche de moi et lui lança:

« -Euh excusez-moi... Vous pourrez m'expliquer ce qu'il va se passer ? Je suis un peu paumé... »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11825
PNJs
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Mer 2 Avr - 23:55
La scène se remplit assez rapidement provoquant diverses réactions chez les personnes présentes qui montraient alors leurs Pokémon comme des trophées, ou bien leurs Pokémon aimaient simplement être vus... Quoiqu'il en soit, l'annonce fut un succès et le présentateur ne cachait pas sa satisfaction affichant un large sourire presque pervers à l'adresse de tout ce beau monde.

Vous avez joué le jeu, je vous en remercie !... ... Felindra !!! tête de Raikou !!!

Une jeune femme vêtue à l'effigie du Pokémon légendaire s'élança dans la salle munie d'un grand appareil photo avec un flash encore plus imposant que l'appareil. Elle se faufila entre les différentes personnes sur scène pour les prendre en photo avec le Pokémon qu'ils présentaient. La taille anormale de l'outil laissait penser qu'il s'agissait d'un appareil très sophistiqué pouvant sûrement relever plus d'informations qu'une simple photo à l'image des outils des Chercheurs Pokémon. Mais hors de question de faire du tumulte, il fallait bien différencier les Pokémon sur d'autres critères que le physique après tout ?

Alors que la jeune femme continuait de prendre les photos, une odeur bizarre envahissait lentement la salle, peut-être que cela faisait partie du prochain numéro ? Et puis chacun semblait occupé à ses affaires sauf le présentateur qui semblait impatient sur le dos de son dragon. De la fumée commença aussi à surgir des coulisses, rampant d'abord au sol avant de s'élever et d’obstruer la vue des dresseurs. Un Pijako affolé s'échappa soudainement des coulisses sous le regard satisfait du présentateur et se mit à hurler :

Le feeeeeeeeeeu !! Le feeeeeeeeeu !

La panique ne tarda pas à survenir et le présentateur faussement préoccupé encouragea les gens à se diriger vers l'unique sortie du chapiteau, celle qui servait aussi d'entrée aux visiteurs. Les toiles du chapiteau commencèrent à prendre feu et l'entrée s'écroula dans un boucan assourdissant qui rejoignit les cris de panique des spectateurs. Toujours en haut de son Pokémon, le présentateur regardait d'un air intéressé individuellement chacun des citoyens, comme pour voir leur manière d'agir, car le spectacle ne faisait que commencer.

Affolés, les Pokémon en cages qui attendaient dans les coulisses s'échappèrent, fuyant les flammes, et débarquèrent sur scène manquant d'écraser enfants et adultes dans leur confusion totale. Il ne s'agissait pas de petits Pokémon mais d'imposants mastodontes ; Steelix, Onix, Ronflex, Wailord (wait... whaaat?), Golemastoc, Dragmara ! Comme si la chose avait été planifiée !

PAS DE PANIQUE LES AMIS ! Vos Pokémon sont là pour vous aider ! Il faut calmer les bestiaux... par tous les moyens...

Sur ces mots, le regard du présentateur se fit de plus en plus attentif à ce qui se passait ; certains éteignaient les flammes, d'autres sauvaient leur peau, d'autres encore s'attaquaient aux Pokémon géants pour ne pas finir écrabouillés... La confusion était totale et c'est à vous de trouver un moyen pour que tout le monde sorte d'ici sans soucis.

Pour vous aider dans ce rp, voici ce que les Professeurs feront, ce que vous pourrez les voir faire et ce que vous pourrez les aider à faire (les détails sur les professeurs ici : www) ;

Percy Yade : grâce à Maximus, il protège les élèves en se servant du géant Pokémon comme bouclier. Certains cependant se méprendront et attaqueront le fidèle Pokémon croyant y voir un des Pokémon du cirque. Maximus n'aime pas être titillé, il riposte sous le regard désespéré de Percy.

Melty Potts : elle court partout maladroitement suivie de Bounty qui ne sait pas où donner de ses trois têtes... euh non en fait il n'y en a que deux, quelqu'un a du faire une omelette il y a peu. Inutiles, ils vous bousculeront certainement criant au désastre.

Janice Jauplain : immobile dans un coin, elle propose aux élèves affolés du réconfort avec un câlin groupé avec Princesse, sa magnifique Grotadmorv en manque d'affection.

Ace S. Creed : très agressif, il meurt d'envie de montrer ses talents aux élèves et s'engage à l'aide de Light dans un grand combat face à un énorme Ronflex et un Onix garantissant que les élèves n'ont plus rien à craindre. Cependant le Ronflex lui assénera un coup grave sur la tête, se fichant d'attaquer un humain, qui le laissera évanoui au sol. Comme les professeurs ne sont pas solidaires, vous êtes plus qu'invités à l'aider.

Andreas Heartnett : fasciné par la beauté des flammes, le bellâtre encourage Smeagol à se lancer dans une magnifique danse pluie pleine de poésie qui a au moins pour mérite d'éteindre en partie les flammes même si les deux compères semblent plutôt distraits. Recevant « une balle perdue » de la lutte, ressemblant à un laser glace, le professeur va lui aussi chuter et sera immédiatement évacué par Smeagol qui ne vous sera plus d'aucune aide.

Franklin Roseverte : sérieusement, vous vous posez la question ? Il est parti peu après le couple Posipi/Négapi mais semble être resté près du chapiteau. Vous remarquez au bout d'un moment qu'une aide extérieure vous est offerte pour éteindre les flammes, ce n'est nul autre que lui, tenant Graal comme un pistolet, balançant des quantités phénoménales d'eau pour vous aider. Il avouera plus tard avoir hésité à perdre son temps pour de telles broutilles.

Jackie et Hortense : plus coordonnées que jamais lors des moments de crise, les deux femmes seront l'élément central de votre rescousse, Godzilla balançant des litres d'eau et Rose étant l'arme absolue pour combattre et calmer les gigantesques Pokémon qui vous assaillent. Rose réussira d'ailleurs à calmer Maximus, le Steelix de Percy.

Mesdames, messieurs, c'était votre magnifique équipe professorale. Pour les directeurs : Riven comprend très vite qu'il se passe quelque chose en apercevant la fumée et amène avec lui Deaglan à entrer discrètement dans les coulisses pour découvrir le mystère. Depuis qu'ils y sont entrés avant même que le feu n'ait été déclaré, personne ne les en a vu sortir et l'accès y est impossible.

A vous de jouer ! Même si le sujet semble un peu trash, n'hésitez pas à jouer du comique de la confusion pour vous éclatez à fond dans ce rp, même si vous pouvez évidemment vous la jouez Rambo super strict ! Vous êtes libres donc mais attention, pas de GROSBILL ou de sauveur, aucune solution de sortie n'est possible avant la prochaine intervention, vous pouvez tenter d'éteindre le feu (vous vous douterez au bout d'un certain temps qu'il est alimenté), attaquer les énormes Pokémon qui n'hésiteront pas à s'en prendre à vous sans passer par les Pokémon, chercher à protéger un maximum de gens, ou à vous barrer en solo bien sûr (impossible cependant)... N'importe qui peut rejoindre le rp maintenant s'il n'omet pas le début du spectacle, ce qui comprend un peu de lecture mais qui est faisable.

Bonne chance !
Allen Wills
Allen Wills
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Jeu 3 Avr - 1:33


Hein ?

Hein ? Je ne comprenais pas trop ce qui était en train de se passer. Alors que mes muscles s'activaient à vouloir me redresser hors de cette maladresse hasardeuse devenue bien plus qu'embarrassante, le côté collant de la barba-papa ainsi que ma position hors de mes appuis rendaient le geste beaucoup plus difficile à exécuter. Une seconde, il fallait que j'analyse la situation dans laquelle je m'étais "fourrée". Oui, fourrée, c'était bien le mot. Comme je l'avais deviné, j'étais tombé sur quelqu'un. Un corps. Une tête. Deux cuisses. Un melon. Deux melons. Non, ça ne pouvait pas être ça, ça ne pouvait pas m'arriver. Cela faisait des MOIS que cette malédiction m'avait quitté, j'avais pris un nouveau départ, loin de toutes ces fausses accusations et de ces accidents pour le moins regrettables. Bien entendu, cette agréable sensation que je ressentais dans ma main ne m'accordait aucun plaisir, étant donné les circonstances et les conséquences qui allaient suivre.

Mes yeux revenaient donc sur le visage de la pauvre victime - je suis aussi victime dans l'histoire - qui se décomposait, aussi rouge qu'une tomate bien mûre, la bouche grande ouverte, laissant échapper un "Encore toi ?!" qui me rappela des souvenirs complètement enfouis dans les méandres de ma mémoire. Ces cheveux aux couleurs dérivants du roux, ces grands yeux ambrés, et bien entendu, cette opulente présence de matière au bon endroit, elle n'était autre que celle sur qui j'étais tombé la première fois, au premier cours de Biologie de l'année, un fait qui marqua les lignes dérisoires de la Gazette du Dresseur pendant quelques temps. L'histoire se répétait, et je n'aimais pas trop beaucoup ça.



    ➖"Hu... Vraiment, je suis désol-"



HEIN ?! A peine eus-je le temps de pouvoir me relever qu'un objet volant non identifié atterrit directement sur l'arrière de mon crane à vitesse grand V. Comment se fait-il que mon Emolga réussisse à quitter ma tête pile avant que quelque chose ne me tombe dessus à chaque fois ?! Mais ce n'était pas tout. L'objet rond était en fait une Pokéball contenant un petit Pokémon de couleur noire, arborant sur son arrière-train une flamme bien rouge. Mon sang-froid commençait à partir peu à peu, j'avais une vague idée de ce qui était en train de se produire. Le temps de me retourner, un grand "HENTALLEN !!" retentit dans le chapiteau. Plus de doutes possibles, cette voix, ce Pokémon, il ne pouvait s'agir que de lui.

Une veine apparente sur mon front, le regard furieux, je me retournais vers le coupable d'un tel affront. Il balbutiait une accusation qui m'était passée loin au-dessus de la tête, mon esprit ayant perdu la raison.


    ➖"YUUUUUUUUUUUKIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!"



Sans réfléchir davantage, en oubliant la pauvre jeune fille victime de ma chute, mon corps imprima le meilleur itinéraire possible pour atteindre rapidement le fautif zélé, à travers les rangs et sièges, déplaçant les personnes présentes sur le chemin à l'aide de bousculades. Il aurait sans doute été plus simple d'emprunter les escaliers, mais cette solution n'avait pas eu le temps d'apparaître dans mon cerveau. Une fois arrivé tout en bas, il ne restait que la petite barrière séparant les gradins de la scène à sauter avant de pouvoir piquer un sprint vers l'autre Noctali. D'autres obstacles étaient érigés entre nous, des élèves et des Pokémons présents sur scène, resplendissant sous une très forte lumière émise par un appareil photo géant. Pas très rationnel tout ça. Bref, un petit saut et mes pieds touchèrent le sol de l'autre côté de la barrière, mais je ne pouvais pas avancer davantage. Un incendie avait pris place dans le chapiteau.

HEIN ?? Comment le feu avait-il pris ? Où ? Quand ? Comment ? Tout ceci n'avait aucun sens. Comme la plupart des autres personnes présentes, mon attention fut portée vers la sortie, qui était désormais recouverte de débris et de toiles rongés par les flammes. On était passé du capharnaüm au chaos. Je ne savais plus où donne de la tête. Les gens commençaient à courir sans vraiment se diriger quelque part, ils se marchaient dessus, criaient, pleuraient, c'était la panique. Mais une partie de cette peur fut chassée par les voix puissantes et rassurantes des professeurs présents. Ils comptaient passer à l'action. Je devais faire de même, rester planté là ne me servirait à rien.


    ➖"Yuki !"



Pour donner de l'ampleur à la catastrophe, des Pokémons aussi grands qu'imposants sortirent de leur cage, fonçant tout droit vers les gradins. S'ils arrivaient jusqu'aux élèves, cette remise de couvre-feu allait alors tourner en tragédie. Mais Percy Yade, Général Jackie et Hortense n'avaient pas l'attention de laisser une telle chose arriver. A l'aide de Maximus, de Rose et de Godzilla, la situation semblait revenir sous contrôle. Enfin, c'était ce que je croyais. Les flammes se propageaient bien plus vite et plus loin, même l'intervention éclair d'Andreas n'avait pas réussi à totalement éteindre les différents foyers. C'était pire du côté des Pokémons affolés qui avaient quitté leurs prisons, à tel point que même l'infiniment compétent Ace avait été mis hors combat. Un fait rarissime que je n'étais pas prêt d'oublier.

Mais dans tout ça, une partie de la horde se dirigeait vers moi, et donc aussi vers tous ceux qui étaient restés dans les gradins derrière moi. Certains élèves étaient descendus à côté de moi, avec la ferme intention de ne pas se laisser faire. C'était l'esprit. Je sortis trois Pokéballs de ma ceinture avant de ne lancer que deux d'entre elles. Il s'agissait de Métang et Rosélia.


    ➖"Celty ! Repousse tout Pokémon qui tente de franchir cette position ! Mindhi ! Utilise Para-Spore pour aider Celty !"



La première vague de Pokémons approchait, mais au ralenti. Les spores de Mindhi avaient fait leur effet. Celty pour sa part utilisait ses pouvoirs psychiques pour renvoyer quelques uns de ces Pokémons plus loin derrière, la voie était désormais libre pour que je puisse rejoindre mon camarade de dortoir. Ce fut à ce moment-là que je lançais la troisième Pokéball pour laisser sortir Trybal, mon partenaire de toujours. Un rictus apparut sur mon visage, cela faisait un bout de temps que je n'avais pas eu à l'appeler. Ni une ni deux, j'entamais ma course vers le centre du chapiteau, là où se battaient les professeurs, juste à côté de Yuki. Les Griffe Acier de mon Cizayox repoussèrent deux trois Pokémons comme Rhinocorne ou Donphan, nous permettant de rejoindre le jeune homme aux longs cheveux noirs. Je ne pouvais pas le laisser tout seul, il ne possédait aucun Pokémon capable d'affronter des bêtes pareilles, à ma connaissance en tout cas. Une fois en face de lui, je tournais mon pied de manière à laisser mon corps prendre de l'élan vers l'arrière afin de balancer une belle droite depuis les tréfonds des abysses sur la joue du Noctali. Après cette vengeance accomplie, je lui tendis la main pour le relever, un petit sourire satisfait collé sur mon visage.


    ➖"Ca va Yuki ?! Il ne faut pas qu'on reste là !"



Plus facile à dire qu'à faire. Sans moyen de sortie, on n'était nulle part à l'abri. Il restait encore la voie des airs, mais la présence du présentateur nous empêchait d'envisager une telle possibilité. Que se passait-il ici à la fin ?! Un incendie, des Pokémons qui chargent les spectateurs, rien de tout cela ne semblait naturel. Inquiet, je jetais quelques fois des coups d’œil vers la direction de mes autres Pokémons, histoire de voir s'ils tenaient le coup avec les autres Dresseurs qui étaient à leurs côtés. Tout semblait bien se passer, , le compte était bon. Cependant, j'avais l'impression d'oublier quelque chose, quelque chose de très important. Je possédais toutes mes affaires, il ne me manquait aucune Pokéball, et je... Non. Instinctivement, ma main se porta sur le haut de ma tête, pour finalement ne sentir que mes cheveux hirsutes. Ancy avait disparu. J'avais beau chercher du regard, je n'arrivais pas à le retrouver.


    ➖"Oh non ! Ancy ! ANCYYY !!! Il faut qu'on retrouve Ancy !"



Cela ne me ressemblait pas de paniquer comme ça, mais étant donné l'état des alentours, j'étais en droit de m'inquiéter à ce point pour ce pauvre petit Pokémon qui ne faisait que dormir sur ma tête à longueur de journée.


[HRP]

Spoiler:
 


Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Jeu 3 Avr - 12:48
Bien sûr. Bien sûr. Il aurait dû s'en douter. Une pré-sélection nécessite toujours une épreuve, un test. Et le voilà, son test. Noctis ne paniqua pas. Parce qu'évidemment, vu le calme du présentateur, vu la situation, ça ne pouvait être qu'un test. La petite voix de la raison lui signala néanmoins que rien n'était sûr quant à ses responsabilités si quelqu'un se blessait. Il maugréa, et s'avança un peu plus, cherchant le dit présentateur du regard. Il regarda ensuite Eric et Ambre. Il fallait les protéger. Surtout Ambre, en fait. Dream volait en panique, les pattes en l'air, mimant l'air horrifié. Notcis l'attrapa par la peau du ballon, et le petit afficha une tête d'horreur. Le brun soupira et le ramena dans sa ball, avant de faire appel à un pokémon nettement plus imposant. Embrun venait de sortir de sa ball, en bon Crustabri qu'il était*. Un espèce de sourire moqueur toujours présent au visage, il le perdit bien vite en voyant la situation. Il ordonna au type eau d'éteindre les flammes, et très vite, Embrun se mit à cracher des gorgées d'eau pour tenter d'aider son dresseur.

Il y avait là un spectacle hors du commun. Noctis avait rarement eu un air aussi mauvais et méchant. Son visage était fermé, dur, même carrément effrayant. Du regard, il fixa l'endroit où devrait se trouver le présentateur, avec une telle violence que ce simple coup d'œil aurait sans nul doute pu tuer. La couleur rougeoyante des flammes se reflétaient dans ses yeux et coloraient d'un étrange reflet ses cheveux, sa peau et ses vêtements. Sans la moindre hésitation, voyant que les flammes ne s'éteignaient pas, il changea de tactique. Sur un ton froid et autoritaire, il ordonna :

« Embrun, Abri. »

Ils ne craignaient rien, emprisonné dans l'énorme bulle de protection crée par le coquillage. Ce dernier restait concentré, à l'affut du moindre mouvement. S'autorisant enfin à détacher son regard noir de l'endroit où devrait être l'inconscient de présentateur, il se retourna pour faire face à sa belle. Bien qu'il était encore très en colère, la simple vue de la demoiselle suffit à le radoucir. Ses muscles se détendirent, son regard se fit progressivement plus doux, un l'ombre d'un sourire apparut sur son visage. Maintenant, il avait besoin d'une analyse. Il demanda à sa petite voix intérieure de l'aide.
Des pokémons de grandes envergures ont été lâchés, en panique. Ils sont affolés donc potentiellement dangereux, mais pas méchants. Ce sont des outils. Le feu ne s'éteint pas, malgré les efforts. Pour brûler, il faut deux choses : du combustible et de l'oxygène. Tant que tu es dans cette bulle, tu es protégé, et comme la toile du chapiteau a brûlé, vous ne risquez pas de manquer d'air. Normalement, le feu ne devrait pas durer longtemps. S'il dure plus de vingt minutes... C'est que quelqu'un l'a délibérément allumé et cherche à le propager, en l'alimentant régulièrement. Si tel est le cas, tu devrais le voir au travers de la foule. Ce sera quelqu'un de calme, concentré, qui n'essayera même pas d'être discret, il n'en a pas besoin, c'est la panique. Soit attentif. Votre situation est très largement préférable à certains. Embrun ne pourra pas tenir indéfiniment, il ne fait que t'octroyer du temps. Le présentateur n'avait pas l'air particulièrement paniqué. Il est de mèche. Ceci était bien prévu... Ce cirque est louche. Il faut partir d'ici. Maintenant.
La voix de la raison flairait le danger. Une alerte retentissait en permanence dans la tête du garçon. Bon sang. Bon sang. L'abri d'Embrun lâcha. Il attrapa la main d'Ambre et d'Eric, et les tira en tentant tant bien que mal de se frayer un chemin. Ne pas céder à la panique. Rien ne pouvait arriver. Personne ne serait blessé. Embrun suivait docilement. Trop chaud, trop de fumée...

« Eclats Glace, Onde Boréale, ce que tu veux, mais refroidi l'atmosphère, tout de suite ! »

Le Crustabri ne se fit pas prier. Un incendie ne s'éteignait qu'à deux conditions : que les flammes soient étouffées par la vapeur d'eau, et que la température ambiante ait été grandement refroidie. La glace était un bien meilleur atout que le feu. La quantité d'énergie nécessaire pour passer d'un état à un autre était supérieure que le fait de changer de température, ce qui garantissait de pouvoir l'éteindre. Si seulement. Il étouffait. Il avait chaud, trop chaud. Noctis était un grand frileux. Il aimait la chaleur suffocante. Ce qui ne pouvait vouloir dire qu'une chose. S'il avait trop chaud, il risquait de tomber dans les pommes. Il sentait déjà ses forces l'abandonner, alors que ses oreilles bourdonnaient terriblement. Il ne pouvait pas se le permettre. Les flammes ravageaient, détruisaient. Leur langue de feu léchait avec avidité toute parcelle combustible.

Embrun réalisait un formidable travail en refroidissant l'air de la pièce et en aspergeant d'eau les flammes. L'ombre d'un gigantesque pokémon se profila au dessus d'eux, et un nouvel abri permit de le repousser. Chaud, chaud... Il n'entendait plus rien. L'espèce de silence bourdonnant était un très, très mauvais signe. Il ne savait même plus où il était. Des tâches noires commençaient à se profiler dans sa vision, et il se pinça machinalement en essayant de garder conscience. Conscience... La douleur... Il n'avait pas mal. Les sensations disparaissaient, à mesure que ses jambes devenaient lourdes, et que la gravité reprenait ses droits. Il se sentit basculer, avant d'être rattrapé par la coquille de son Crustabri. Ses yeux étaient grands ouverts, pourtant il ne voyait rien. Il n'entendait ni le bruit craquant des flammes, ni les gerbes d'eau lancées, ni même les cris de panique. Ah... Que se passait-il ? Combien de temps allait-il rester dans cet état second ? Une longue minute passa, à la suite de laquelle son champ de vision recommençait à apparaître. Il papillonna des yeux, difficilement conscient. Une gerbe d'eau lui arriva directement dessus, ce qui eut le mérite de redescendre sa température corporelle. Avec lenteur, il se redressa, les bruits parvenant peu à peu à lui. Encore sonné, il demanda vaguement une nouvelle vague d'eau, sans même savoir si on l'entendait. Mais Embrun s'exécuta, et ses esprits commencèrent à revenir.

« Je... Je n'ai pas supporté la chaleur... »

Perdu, confus, le dresseur tentait de récupérer ses formidables capacités mentales. Ce fut vain, car il n'était plus en mesure de prodiguer le moindre raisonnement cohérent. Ses vêtements lui collaient au corps, trempés, et l'agréable sensation de fraîcheur ne dura pas. Déjà, la chaleur remontait alors qu'il séchait. Avec hésitation, il fit appel au mastodonte de son équipe, qui se chargea rapidement d'utiliser ses attaques sol pour éteindre les flammes. Peut être que lui et Embrun parviendraient à quelque chose.


Spoiler:
 
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3197
Points d'Expériences : 4002
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Jeu 3 Avr - 16:50
Ginji Labelvi
      Rp Commun



« Première du Cirque des Boulons »


A peine avais-je posé la question qu'un bruit de se fit soudainement entendre. Je me tournais vers le gros présentateur et vis une femme débarquer pour prendre des Pokémons en photo tandis qu'un Pijako hurlait quelque chose.... Il disait quoi ? Le "jeu" ? Le "creux" ?
Le feu !
Je me retournais et vis des flammes envahir petit à petit le chapiteau. Le cirque était en train de brûler ! Je regardais autour de moi et chercha la sortie d'un regard paniqué.

« -Oz, rentre dans ta Pokéball, c'est trop dangereux ! »

Une fois mon Pokémon en sécurité, je suivis les conseils du présentateur qui nous invitait à rejoindre la sortie. Je crus comprendre où elle se trouvait quand celle-ci... S'écroula ! Comment va-t-on faire ?!
Et comme si cela ne suffisait pas, des bruits de pas géants se firent entendre... Avant que des mastodontes entrent sur la piste ! Les Pokémons paniqués se mirent à marcher dans tout les sens et manquèrent d'écraser quelques personnes. Mais que se passe-t-il bon sang ?! Pourquoi le présentateur ne réagit pas ?!
Je regardais partout autour de moi cherchant que faire et remarqua que les flammes commençaient à diminuer légèrement grâce à divers attaques eaux avant de reprendre de plus belle. Il fallait trouver le moyen de les éteindre !
Un grand bruit se fit à nouveau derrière moi.

« -Waiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii »

Je me retournais, horrifié. Un Wailord ! Mais comment ce truc a-t-il put arriver ici ? Argh, c'est pas le moment de se poser des question ! Je courrais dans la foule et tenta d'échapper à la grosse créature, ce qui ne fut pas compliqué vu ses capacités de mouvement.
J'avançais sans savoir où j'allais. Je me faisais bousculer à droite, à gauche, je trébuchais, me relevais. Je ne comprenais plus rien et la situation ne faisait qu'empirer. Des Pokémons en attaquaient d'autres, on ne pouvait même plus déterminer qui était qui. Il faut que j'arrive à me concentrer bon sang !
Je m'arrête et reprends mon calme. Réfléchis Ginji, réfléchis... Tu es dans un cirque blindé qui s'est enflammé, la sortie est bloquée et des Pokémons déchaînés font n'importe quoi.... Il suffirait d'arriver à éteindre le feu, cela calmerait tout le monde ! Mais comment faire ? Il ne devait pas y avoir assez de Pokémon eau pour pouvoir éteindre autant de flammes... Il y avait bien quelques personnes qui lançaient des attaques, dont le Général Jackie, Andreas (Dont l'intervention fut plutôt courte...), et même une personne à l’extérieur du cirque... Mais étrangement le feu ne faisait qu'augmenter. Comment peut-il persister avec tout ce monde ? Il est alimenté ou quoi ? Il nous faudrait beaucoup d'eau... Vraiment beaucoup d'eau...
Mon regard s'arrêta sur le Wailord. Oui ! Il doit pouvoir arrêter les flammes lui ! Ou au moins une partie suffisante pour permettre à tout le monde de passer !
Mais comment contrôler cette bête ? Elle appartenait au cirque, elle ne devait pas être capturable, et les responsables ne semblaient pas vouloir bouger le petit doigt...
Je regardais autour de moi, cherchant une solution à ce problème... On pourrait peut-être énerver le Pokémon de façon à ce qu'il nous attaque avec des capacités de type eau, puis essayer, d'attirer ces tirs vers les flammes... Mais comment être sur qu'il fasse une attaque infligeant des dégâts ?
C'est alors que dans la mêlée je reconnus une tignasse blonde bien connu. Leonidas ! Son Luné devrait être capable d'utiliser Provoc sur le Wailord afin d'inciter ce dernier à nous attaquer ! Il nous suffirait ensuite de l'attirait à nous pour qu'il attaque en direction des flammes... C'était une opération très risquée, mais il fallait le tenter. Oz devrait être capable de l'énerver un peu grâce à ses attaques Electrik.
Je fonçais vers Leonidas et l'attrapa par l'épaule.

« -Leo'! Demande à Luné d'utiliser Provoc sur la grosse baleine là-bas ! »

J'avais dis ça au cas où Leonidas ne savait pas ce qu'était un Wailord...

« -Il faut l’inciter à lancer des attaques eaux sur les flammes ! Tu m'aides à l'attirer ? »

On pourrait très bien être touché par les attaques du Pokémon géant, mais c'est pas vraiment comme si on a le choix... Et puis, je préfère finir trempé que brûlé vif, personnellement...

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Ven 4 Avr - 0:54
Après le départ des gens qui étaient assis non loin, Chiho avait cru qu'elle pourrait profiter du spectacle aux côtés de ses pokémon, sans se soucier de quoi que ce soit. Pourtant les choses avaient pris une drôle de tournure, et elles n'étaient pas près de s'arranger de si tôt. D'abord ce fut la sensation étrange de se faire tripoter par les mains d'un maladroit récidiviste... et puis ce furent les cris et la confusion qui en suivirent. Un 'Hentallen !!' retentissant avait tôt fait d'interrompre cette séance de tâtage indésirable, ne facilitant pas la tâche des deux adolescents rougissants, qui faisaient de leur mieux pour retrouver leur posture après ce malheureux incident. Peine perdue. L'arrivée d'un projectile inconnu contre la tête du blondinet ne fit que pousser ce dernier un peu plus fort contre son matelas parfumé, ce qui ne faisait qu'aggraver la situation. L'apparition d'un Ouisticram qu'elle reconnut comme Hikari lui donna alors une petite idée de la raison et l'origine du cri d'un peu plus tôt.

Chi n'avait même pas eu le temps de comprendre ce qui se passait que déjà le goujat Noctali s'était évanoui dans la nature, sautant les gradins comme un parcours d'obstacles. Il n'avait même pas présenté des excuses dignes de ce nom que déjà il était parti pour régler on ne sait quels comptes avec Yuki, son camarade de dortoir. Trop surprise pour réagir immédiatement, Chiho retint de justesse Robyn par le collier pour l'empêcher de dévorer les impudents qui osaient agresser sa maîtresse. À bout de bras, la Pyroli avait enlacé le chien ardent, pas franchement ravie de ce qui se passait. Pourquoi ne pouvait-on pas simplement la laisser tranquille, bon sang ?

« Ne t'en fais pas, laisse-les. Maman avait bien raison, les hommes sont vraiment tous pareils. »

D'une moue déçue, Chi soupira avant de remarquer une sensation bizarre dans son dos. C'était chaud et doux comme une peluche. Glissant une main pour voir ce dont il s'agissait, elle vit un Emolga terrifié qui se blottissait contre sa nuque. Le rassurant en lui parlant tout bas, la jeune fille grattouilla son crâne et le posa sur sa tête en lui promettant de le ramener jusqu'à Allen. Mais où était-il parti déjà ? À peine avait-elle levé les yeux qu'elle l'aperçut à nouveau, en train de se battre avec Yuki. Furieuse de les voir en venir aux poings pour une raison qui lui échappait en partie, elle se leva de son siège pour aller les séparer. Seulement à peu près en même temps qu'elle descendait les marches, le public commença à s'agiter en même temps que Robyn qui reniflait l'air avec une expression grave. Ce dernier s'arrêta brusquement en regardant au loin, comme s'il avait senti quelque chose.
Mais Chiho n'eut pas le temps de s'interroger sur sa réaction que déjà une flopée de pokémons surgissait de la scène et s'agitait dans tous les sens, semant la panique partout. Les moins réactifs furent alors bousculés dans tous les sens, tandis que les moins courageux se précipitaient vers la sortie coûte que coûte.  Prise dans l’œil du cyclone des dresseurs paniqués, elle eut tout juste le réflexe de poser une main sur sa tête pour éviter à Ancy de se faire à nouveau propulser.

« Accroche-toi le plus solidement possible à mes cheveux, d'accord ? On va trouver un moyen de sortir de là. Et toi Robyn, reste avec moi quoi qu'il arrive. Fraie-nous un passage, par la force si nécessaire. Ils sont trop nombreux et on si on se laisse faire, on se fera écraser. »

La fumée se leva alors en même temps que des pokémons colossaux apparaissaient ça et là, détruisant tout sur leur passage. C'était suffisant pour arracher Chiho à la torpeur causée par la collision avec Allen, et l'aider à penser avec clarté. Comme à chaque fois, c'était dans les moments de crise que son sang-froid reprenait le dessus, et en l’occurrence elle allait en avoir grand besoin. Remontant la marée à contre courant, le trio entama la progression dans la descente des marches en se protégeant comme ils pouvaient. Plusieurs coups involontaires et autres morsures plus tard, les derniers fuyards finirent de se replier, ce qui leur dégagea  la vue. Le panorama était néanmoins loin d'être encourageant. Les professeurs présents étaient intervenus afin d'essayer d'arrêter l'incendie qui faisait rage, ainsi que les mastodontes qui s'en prenaient à tout ce qui bouge, avec plus ou moins de succès.
Cherchant Yuki et Allen des yeux, Chi avait du mal à les repérer à cause du chaos qui régnait partout. De plus ses yeux commençaient à piquer à cause de la fumée, l'incendie se trouvant bien plus près qu'elle ne l'imaginait. Portant une main à son sac, elle en appela à son Otaria et son Sonistrelle comme renforts. Indiquant à Freeze d'apporter son aide à Godzilla qui déversait des tonnes d'eau pour contenir les flammes, la chercheuse lui ordonna de suivre les ordres de général Jackie. Il serait en sécurité avec elle, et il n'y avait pas de doutes à avoir concernant sa capacité à le faire obéir. Freeze connaissait bien la référente autoritaire, donc ce ne serait pas un problème. Lui promettant de revenir aussi vite que possible, Chi fit demi-tour pour chercher les garçons. Évitant de justesse les assauts d'un Mackogneur survolté, elle soupira. Autant de paire de bras ça lui donnait mal à la tête, et avec tous les pokémons roche et combat qui traînaient dans le coin, une solution lui apparaissait clairement. Et l'urgence monta au cran maximal lorsqu'elle vit au loin une figure familière se faire assommer. NON ! Pas lui !!!

« Gee, j'ai besoin de ton aide. Repousse le avec un choc mental, il faut absolument qu'on passe !! Syl pars devant et défends-le jusqu'à ton dernier souffle. Gagne du temps, on arrive ! »

Le Sonistrelle prit la voie des airs en s’élevant de quelques mètres au dessus des têtes des pokémons au sol afin d'accomplir sa mission. Pendant ce temps, Robyn et Gee ne se firent pas prier non plus et attaquèrent simultanément le Mackogneur, qui resta cloué au sol, sonné par la puissance de l'attaque psy. Dans la cohue des débris commencèrent à tomber ça et là, des morceaux de structure du chapiteau chutant lourdement. Chiho et ses pokémons continuèrent de progresser en direction de Ace qui était toujours sans défense. Syl se dressait à côté de lui et volait à toute vitesse pour éviter les coups de patte d'un énorme Ronflex qui avait visiblement été confus par une attaque Ultrason préventive. Fière de son allié, la rouquine ne tarda pas à se dresser entre le corps du professeur inconscient et le Ronflex, rapidement suivi par d'un Onix particulièrement hargneux.

« On peut le faire. On peut le faire. » Il fallait bien s'en convaincre pour y croire, car le défi était de taille, littéralement. Les jambes tremblantes et l'arcade ouverte, Chi se sentait faiblir à cause de la chaleur, mais refusait de céder... pas en sachant qu'il était KO et que personne ne le protégeait. Rassemblant son courage, elle se força à penser stratégie. Onix pourrait être vaincu relativement facilement grâce à la puissance de Gee, néanmoins l'autre tas de graisse risquait d'être bien plus redoutable. Respirant profondément, la demoiselle ne comptait pas se rendre sans se battre ! De plus il lui faudrait faire attention à ne pas être touchée elle aussi. Il était clair que même les dresseurs les plus talentueux pouvaient être pris au dépourvu par des créatures aussi agressives.

« Gee lance Protection sur nous puis achève cet Onix avec Rafale Psy ! Robyn et Syl, on va profiter de son poids et son manque de mobilité ! Lancez tous les deux hâte puis attaquez par les flancs avec Rebondifeu et Cru-Aile ! »

Son plan était bien pensé et était exécuté à la lettre par ses pokémons lancés dans une charge volontaire. Mais c'était sans compter sur l'agressivité de leur adversaire, qui essayait à tout prix de charger à travers leurs lignes pour attaquer les dresseurs en dernière ligne... mais où étaient passés les garçons quand on avait besoin d'eux ?

Résumé:
 
Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Sam 5 Avr - 11:42
Alors que j'étais en train de choir lamentablement au sol suite au magistral coup de tête de ma Ouisticram, dû à mon intervention quelque peu incongrue, je remarquais alors la présence d'une étrange femme qui se baladait sur la piste. Accoutrée d'un costume qui se voulait l'imitation d'un légendaire bien connu, elle déambulait dans la foule, munie d'un appareil photo bien trop étrange à mon goût, tout en prenant des photos. Allongé sur le dos, Hikari toujours assise sur mon torse, j'eus très vite la désagreable caresse d'une fumée étrange sur mon visage. Roulant sur moi-même, je notais alors que  cette dernière rampait sur le sol et progressait plutôt rapidement.  

➖"YUUUUUUUUUUUKIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!"

Mon prénom venait de retentir et j'en connaissais parfaitement l'auteur, ainsi que la raison de ce hurlement rageur. Je pivotais alors afin de me retrouver assis. Hikari se tenait à côté de moi, Asobu, devant elle. Tous deux, me regardaient l'air perplexe car ils avaient senti que quelque chose me taraudait. En effet, même si j'avais en premier lieu regardé Allen qui venait d'hurler mon prénom, je ne m'étais cependant pas attardé sur lui, mais avait quasiment instantanément reporté mon attention sur la foule environnante. Le public était toujours agité de la même manière, tandis que nul ne semblait remarquer la substance vaporeuse qui progressait inexorablement. N'était-ce que mon imagination ? Mes sens s'éveillaient-ils un peu trop inutilement ? Cela n'était peut être qu'un simple artifice utilisé pour le numéro à venir... L'alerte au feu fut lancée et mes doutes se confirmèrent. Le sol se mit à trembler et des hurlements se firent entendre. Hikari et Asobu se mirent à s'affoler. Lorsque je me retournais enfin, une masse grisatre approchait dangereusement de moi. Je roulais alors instinctivement sur ma gauche, juste à temps pour voir ses pattes frôler ma tête et mon corps. Le coeur battant la chamade, je me redressais.

*Un... UN RHINOCORNE ?!*

Mais que diable faisait-il ici ? Une vision cauchemardesque s'imposa à moi. Des Pokémon gigantesques déboulaient des coulisses, chargent et attaquant la foule et tout ce qui pouvait bien se dresser en travers de leur chemin. La fumée s'était à présent bien répandue et elle s'élevait à présent, progressivement. Ca et là, des flammes. Très vite, trop vite même, tout avait dégénéré. Des gens essayaient de sortir quand la sortie s'effondra, nous rendant prisonniers. Ce ne pouvait être un accident hasardeux. Pourquoi seule la sortie était-elle écroulée ? Gardant toujours la tête froide et ne cédant pas à la panique, je continuais d'analyser la situation en balayant la zone des yeux. Les profs, les élèves et d'autres, s'affairaient déjà à essayer d'enrayer l'assaut désorganisé des mastodontes, mais la situation ne semblait pas pour autant favorable. Mes yeux se posèrent sur Ace, notre prof et mauvaise surprise. Alors que je pensais que notre salut viendrait de lui et de son légendaire Cizayox, j'eus l'amer surprise de le voir envoyé au tapis d'entrée de jeu, laissant le Cizayox seul en combat.

Un Mammochon me chargeait et Hikari et Asobu se dressèrent devant moi. Sans perdre de temps, je pris les commandes. Le héricendre exécuta une attaque Brouillard, qui accentué par l'étrange fumée, baissa la précision du géant de glace, qui nous manqua. Dissimulé dans cette cachette de fortune temporaire, je demandais alors à mes deux amis de l'attaquer. Perdu dans cette brume, le Mammochon n'y voyait plus rien et il nous fallait profiter de notre avantage. Associant leurs forces, les deux nains s'en donnèrent à cœur joie, travaillant de concert, pour attaquer tour à tour et sans relâche, le mastodonte, à coups de Roue de Feu. Résultat paillant. Lorsque j'y pus y voir de nouveau, il était K.O. et Asobu et Hikari dansaient sur lui, heureux de leur victoire. Je n'en étais pas moins fier, mais pas le temps de s'extasier. Pendant que certains combattaient et que d'autres essayaient d'éteindre le feu, le reste paniquait, essayant désespérément de trouver une issue de secours. C'était la panique la plus totale.

Au milieu de toute ces flammes, je me sentais bien, à l'aise même, comme si j'en faisais partie. C'était mon élément. Un petit sourire se dessina sur mon visage mais disparut aussi rapidement qu'il était apparut. Allen venait de m'appeler et mes yeux s'écarquillèrent en réalisant la proximité de sa présence. Je n'eus pas le temps de me retourner que ciel et terre s'inversèrent une fois de plus. J'avais l'impression que le Train Magnet avait percuté ma joue. Il m'avait fallut quelques secondes pour réaliser ce qui venait de se passer. Je n'aimais pas trop ce sourire satisfait qu'il avait sur le visage en m'aidant à me relever, mais c'était de bonne guerre. Un partout, balle au centre !

" Ca aurait pu être pire, mais je ne pense pas mentir en disant que je n'ai jamais été aussi heureux de voir ta tête. Il y a quelque chose qui cloche, regarde autour de toi. Le feu ne s'éteint pas et la fumée s'élève du sol alors qu'en temps normal... "

"Oh non ! Ancy ! ANCYYY !!! Il faut qu'on retrouve Ancy !"

Allen paniquait. Cela ne lui ressemblait pas, ou du moins, cela ne correspondait pas à ce qu'il m'avait habitué à voir. Toutefois, je comprenais parfaitement sa détresse. Hikari qui était revenu sur mes épaules me fit signe et je compris de suite. Sans plus attendre, j'attrapais Asobu alors que le primate se positionnait sur ma tête. Le héricendre se retrouva rapidement au sommet d'un improbable totem et quelques instants plus tard, j'avais ma réponse.

" Trouvé ! "

Sans perdre de temps, après lui avoir pointé la direction à suivre, je m'étais mis en route en à vive allure. Il ne m'avait pas fallu longtemps pour voir l'Emolga. Il était lové sur... Chiho ? Je m'étais arrêté. Un tas de choses se bousculèrent dans ma tête, mais l'adrénaline repris le dessus. Alors qu'elle et ses pokémon protégeaient Ace et étaient aux prises avec un Ronflex et un Onyx, un Polagriffe s'approchait dangereusement d'elle dans son dos. J'envoyais alors mes deux pokémon de type feu à sa rencontre et le malheureux prit de plein fouet une double attaque Roue de Feu parfaitement synchrone. Qui l'envoya paître un peu plus loin, mais il se reprit très vite et contre-attaqua. Hikari essuya une attaque combo-griffe, suivie de Saumure, ce qui l'envoya au sol, à son tour. Le petit héricendre resta seul en combat, essayant tant bien que mal de lutter et il ne passa pas loin de l'exploit, lorsqu'il fut mis hors combat. Je le rappelais dans sa Pokéball en l’encensant, me demandant comment j'allais bien pouvoir m'en sortir alors que le colosse de Glace s'intéressait à moi, quand quelque chose de merveilleux se produisit. Hikari qui était supposée être en fâcheuse posture, venait de percuter de plein fouet l'ours qui était à présent devant moi, l'envoyant au tapis pour de bon. Voir Asobu K.O. et moi en danger, l'avait mise dans une rage folle et elle avait puisé dans ses ressources pour sortir une attaque roue de feu d'une rare intensité. Alors que mes yeux quittaient l'ours pour se poser sur mon amie, j'eus la délicieuse surprise de la voir évoluer. Je n'avais plus un ouisticram, mais un chimpenfeu. Une profonde joie s'empara de moi, mais je ne pus y succomber. Le temps pressait. Hikari venait de bondir sur le Ronflex grâce à une nouvelle exécution de Roue de Feu et enchaînait avec un Combo-Griffe lorsque j'arrivais à hauteur de Chiho et ses pokémon. Son intervention eut au moins le mérite de stopper la progression de l'imposant Pokémon et me permit une petite entrée en scène.

" Nous ne sommes pas à dos de Galopa, mais Allen et moi volons à ton secours. "

Mes yeux se posèrent alors sur l'arcade de la jeune femme. Ce n'avait pas l'air grave, mais le saignement était continu et abandon. Je lui tendis un paquet de mouchoir, lui conseillant d'en presser quelques-uns contre la plaie.

" Il faut qu'on se débarrasse d'eux et qu'on extirpe le prof de là. "

Joignant le geste à la parole, je hissais Ace sur mes épaules afin de ne pas le laisser à découvert sur le sol. On ne savait pas ce qui pouvait se passer et il valait mieux éviter qu'il ne se fasse écraser ou qu'il n'inhale davantage de fumée. Me vint alors une idée.

" Light, je vais te demander de nous faire confiance et de nous prêter tes forces s'il te plait. En échange, nous allons prendre soin de ton maitre."

Je me retournais alors vers l'endroit ou je supposais être Allen.

" Penses-tu que ton Airmure pourrait faire décoller la Star et le garder en sécurité en hauteur, à l'abris de cette agitation et de cette fumée douteuse ?"

Je lui désignais le professeur dans mon dos.

"Et puis... Regardez autour de vous... Vous ne trouvez pas cela étrange ? En dépit des efforts cumulés de tout le monde, le feu ne s'éteint pas et progresse. Cette fumée puante rampe sur le sol et s'élève inlassablement sans qu'on ne puisse rien y faire et ces gros Pokémon débarquent sans fin. Comment un Wailord de 14m aurait pu apparaître sur la piste si ce n'est en sortant d'une Pokéball ? Et la sortie ? Vous ne trouvez pas cela étrange qu'elle soit la première chose à s'effondrer alors que le feu est censé venir de la direction opposée, à savoir les coulisses ? "

J'avais alors la mine grave. Mon cerveau était en train de travailler à plein régime, décortiquant chaque information. Au milieu de cette fournaise, j'aurais vraiment pu être à l'aise s'il n'y avait pas eu cette maudite fumée et toute cette pagaille. Peut être une idée d'arène pour l'avenir...




Mini-Résumé :
 

EDIT : Hikari en Chimpanfeu:
 

_________________
Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 2 Sans_t17
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2567
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   Sam 5 Avr - 12:25

Une masse pour le moins impressionnante, de gens étaient montés sur scène en compagnie de leur Pokémon. Ou plutôt descendu. Mais descendre sur scène ça se dit pas. Bref.
Je faisais silencieusement un classement personnelle. Évidemment, les plus mignons se classairent en premier. Je tombai littéralement sous le charme de ce que mon iPok indiqua comme être un Melo. Après m'être extasiée longuement, je continus. Ceux ayant une classe indéniable, puis pour finir les tas de muscle. Pas que je ne les aime pas, mais par exemple le Monaflemit de mademoiselle Hortense, comment dire... C'est plus un sac à graisse qu'autre chose. Mais je ne doute pas une seule qu'il est très fort.
Gummy s'était endormi entre-temps. Puis après quelques minutes, une dame vêtue d'un déguisement d'un des trois chiens légendaires. Raikou, d'après le présentateur. Ça ne me disait pas grand chose. Il va falloir réviser mes cours de mythologie, même si je sais pertinemment que je ne le ferais pas à moins d'avoir un quelconque test dans les prochains jours.
Elle tenait un appareil photo d'une taille peu commune et tous les participants furent pris en photo un à un. Alors qu'elle s'affairait dans sa tâche, de la fumée sortit des coulisses.

___________________

Gris foncé. Noir. Sa forme ne restait jamais immobile. Elle s'étendait, dévorait les zones illuminées par l'éclairage. Elle se mouvait tel un serpent, attirant ses congénères. Un cri paniqué retentit soudainement. Aigus.
Un oiseau s'affolait. Sa voix résonnait, parvenait aux oreilles de tous.
La foule s'agita, paniqua.

Hope n'avait pas tout de suite réagit. Elle observait la tâche grise s'étendre. Lorsque les bruits se firent plus bruyant, elle n'avait pas compris immédiatement. Avant de remarquer une flamme, puis une autre, toujours plus. Elles dansaient. Un feu se rependait.
Il repoussait la fumée à laquelle il donne naissance continuellement. D'un coup il est jaune, d'un autre, il devient orange. Un peu de bleu apparut.
Il est lumineux, éclaire tout le chapiteau. La température monte.

La jeune fille observait les flammes. L'odeur de la fumée lui est familière. Elle sent le chaos autour d'elle. Comme avant. Elle se sentait bien.
Mais rapidement, c'en fut trop.
Des cris retentirent. Beaucoup. Des bruits de sabots, des rugissements. Des bêtes s'étaient échappées. Paniquées, elles fonçaient, semant la zizanie sur leur passage.

___________________

Mes yeux se perdaient dans les vagues au couleurs chaudes. Mais soudain, des cris horrifiés se firent entendre à ma gauche. Je tournai rapidement ma tête et mes yeux devinrent tout ronds lorsque je vis un Zeblitz foncer dans ma rangée. Je posai un pied sur mon dossier pour sauter en arrière, dans la rangée de derrière. Mon spectre dormait paisiblement. Je ne sus pas si je devais l'admirer ou non.
Mais ma bouche s'ouvra malgré moi.

« Mais m*rde, réveille-toi, Gummy, bon sang ! »
Il poussa un soupire agacée. J'en fis de même. Finalement il commença à se réveiller en douceur. Je baissai la tête de justesse pour éviter de me faire décapiter par un Roucarnage.
Mon Fantominus se réveilla finalement, mais toujours dans les vapes. Je pris la décision de le rappeler dans la Pokéball. Puis accroupie entre les places, j'observais tout en cherchant les professeurs des yeux.

Je repérai Professeur Yade avec son Steelix, mais avant même que je ne bouge, j'entendis des craquements derrière moi. Je retournai la tête et vis un gros golem descendre les rangs, écrasant les places sur son passage, produisant des bruits de plastique brisées assourdissants. Leur régularité les faisait résonner toujours plus fort. Il se rapprochait de moi. Je me levai et le fixai. Une personne était accroché sur son dos. Je n'eus pas le temps de rire de son sort, ne voulant pas finir en bouillis pour cannibale. Je fis sortir mon unique Pokémon.

« Gummy. Hypnose. Et dépêche-toi ou je te prive de sortie pendant un mois entier. »
J'avais sorti ça d'un ton plus dur que je ne l'avais voulu. Mais au moins, il ne traîna pas. Pendant que mon spectre s'occupait d'immobiliser le géant, mon iPok m'apprit qu'il s'agissait d'un Grolemastoc.

J'offris au jeune homme qui avait enfourché le monstre, mon aide pour descendre du « Grolemastoc ». Grand, musclé, faisant deux fois ma taille. J'engageai une conversation où je me plaignis des potentielles morts que j'ai heureusement pu éviter. Je n'eus plus de temps pour m'y attarder. Je repérai un troupeau de Posipi et Négapi s'approcher. Avant de finir électrocutée, je le saluai rapidement et quittai l'endroit, Gummy derrière moi.
De toute façon, il valait mieux. Le grolem n'allait pas tarder à se réveiller avec le vacarme du lieu. J'espérai qu'il en ait fait de même, car c'est pas moi qui l'aiderai à sortir une seconde d'une situation délicate comme la précédente.

J'essayai de rejoindre le Professeur Yade que j'avais aperçu quelques minutes plus tôt. Mais ce ne fut pas facile avec les bousculades constantes. Mon spectre, quant à lui paraissait tranquille.
J'évitais de justesse deux balles vertes provenant sûrement d'une attaque Balle Graine, mais me reçu la troisième sur la tête. Sonnée, je pestai. Non mais qui a idée d'utiliser une attaque de type plante dans une telle situation, sérieux ? Ils veulent alimenter le feu et tous nous brûler vivants ou quoi ?
Je fis encore quelques mètres, bousculant les gens sur mon passage. J'étais bonne pour la migraine le lendemain. Puis soudain, je m'encoublai dans quelque chose et perdis l'équilibre.
Dans l'élan, je fonçai sur quelqu'un.



Spoiler:
 

_________________



Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}   
Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN}
Page 2 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :