[MISSION] ROCK BAND [PV Paul]
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 12
Jetons : 1927
Points d'Expériences : 189
Scientifique Mécano
Sujet: [MISSION] ROCK BAND [PV Paul]   Mar 1 Oct - 16:31
« Aller meuuuuuf, steuplaittttt, on n’a pas beaucoup de membres et il faut vraiment qu’on fasse ce concert, meeeeeuf. » Fit le coordinateur performer avec son rythme à la ramasse son starter Ralamasse qui est un Ramoloss lui correspondait bien.
Alors bonjour vous allez bien ? Oui ça va ça va, que se passe-t-il actuellement pour cette pauvre Gwen qui n’avait, encore une fois, rien demandé ? Eh bien reprenons depuis le début. Enfin plutôt avant que John Lemon n’agrippe cette pauvre Gwenaëlle.

Tous les jours, Tool le starter la verte s’entrainait à la batterie. Quwaa un Arcko qui joue de la batterie ? Quelle est cette mascarade ? Il est bien trop petit pour cet instrument volumineux. Eh bien oui, mais c’est sans compter le génie incontesté de sa dresseuse qui par prompt miracle… avait trouvé une batterie pour enfant pas cher sur Ebaie. Certes ce n’était pas une grande histoire pleine de drama et de plot twist mais ça suffisait pour ravir le petit chromatique si fier de pouvoir s’exercer. C’est ainsi que de manière journalière, il tapait encore et encore sur la batterie sans s’épuiser. Et cette batterie se trouvait dans la salle de musique désertée par les élèves. Il y a bien eu Nolan une fois qui était venu et c’était tellement improbable d’avoir deux personnes en même temps que des gens les avaient applaudi (mieux vaut le retenir comme ceci et pas comme une sombre affaire de shippage voulez vous). Bref. A force de venir tous les jours la scientifique et l’Arcko se sont faits remarqués par le dernier survivant membre du club de musique. Un jour qu’il passait par là il avait entendu le duo : l’une au chant et l’autre à la batterie. Bon il fallait l’avouer Gwen avait bien progresser en plusieurs semaines d’entrainement au chant. Elle arrivait à chanter juste 85% du temps. Ce qui était incroyable quand on savait son niveau initial. En même temps elle n’avait pas spécialement le choix de progresser aussi vite, sinon une de ses machines l’électrocutait à la moindre fausse note. Pour sa santé elle devait s’améliorer et vivement. C’est con mais ça presque fonctionné. Cependant elle s’est faite encore une fois remarquer à cause de ça. Mais pas de la part d’un muet tout doux (Arceus faites qu’un jour ils soient tous les deux amis svp) mais de celle d’un excentrique du dortoir Voltali.

La rencontre fut le lundi soir 30 septembre, une journée pourtant banale. Comme tous les jours après les cours la verte et son starter jouaient dans le local poussiéreux du club musique. Cependant leur répétition fut très vite écourtée par la venue d’un grand brun aux lunettes rondes. Il était accompagné d’une Ramolosse et d’un Rafflésia et semblait… Ailleurs.

« Salut meeeeeeuf… » Ok même sa façon de parler paraissait ailleurs. Timide (étonnant venant de Gwen), elle répondit un rapide bonjour coincé entre deux euuuuh assez long. Que lui voulait-il cet inconnu ?
« J’t’entends jouer d’puis un bout de temps eeeeeeeet, j’me disais que p’t’être que t’voudrais bien faire partie du club.. » Ses gestes étaient d’une lenteur et vraiment il avait l’air de sortir d’un nouveau monde. C’était ça les effets secondaires d’être trop proche d’un Rafflésia ? Sniffer ses spores c’est pas bon pour la santé les enfants.
« Mais eeeeuh il est fermé n-n-n-non ? » Tenta Gwen pour ne pas y rentrer, son starter à la limite mais elle non. Elle mourrait de honte d’être sur une scène de concert (looooooooool pauvre chérie tu ne sais pas ce qui t’attend). Le brun mit plusieurs secondes à réagir avant de rire au ralenti tel un Parecool.
« Meuh naaaaaaaan, il reste un membre meeeuf. Moi. » Instantanément Gwen et Tool devinrent blasés, les yeux mi-clos et une bouche en ligne plane. Comme si avoir un membre suffisait pour dire qu'un club était encore ouvert.
« Tranquilleeeee et puis faut des membres pour le concert. » Là par contre Tool réagit à l’entente du mot concert. S’il était choisi il pourrait briller sur scène, montrer à tous et tous ce qu’il valait. Il descendit de son mini tabouret pour se précipiter sur la dresseuse et la secouer dans tous les sens. Il voulait y aller et allait y aller.
« T’vois, ton poké y-veut y alleeeer. Aller meuuuf j’ai vraiment besoin de gens. J’ai un autre gars sur le coup mais m’faut des m’siciens et des ingés son. T’es pas mécano toi meuf ? »
« M-m-m-mais mécano ne veut pas d-d-d-dire que je sais gérer le son et lalalala lumière ! » Se defenda Gwen du mieux qu’elle le put.
« Aller meuuuuuf, steuplaittttt, on n’a pas beaucoup de membres et il faut vraiment qu’on fasse ce concert, meeeeeuf. » Et on retombe sur nos pattes tels de merveilleux Chacripan, la vie est bien faite n’est-ce pas ?
A la non réponse de la verte il se permit d’ajouter.
« S’tu veux j’ai un pote éleveur, y m’a donné un œuf. En échange. Et t’deviens membre. »

Tool secoua encore plus Gwenaëlle, comment dire non à un œuf de Pokémon ? Ils n’étaient que deux depuis le début et franchement ils ne payaient pas de mine, ça c’est vu à la mine justement (lol) contre le Golgopathe géant mais c’était une autre histoire. Elle soupira.
« On nenenene sera pas que nous deux avec T-t-t-t-tool ? »
« Mais naaaan meuf, y’a un gars Noctali qui va v’nir. Tranquille j’ai dit. » Pas plus rassurée, elle regarda son starter. Il lui fit des yeux de Ponchiot, les plus adorables du monde. Non vraiment elle ne pouvait décemment pas dire non. Surtout pas à son starter chéri.
« D-d-d-d-d’accord. M-m-m-m-m-ais je n’irais pas s-s-s-s-sur scène. »
« T’en fais pas meuf ! On gère j’ai dit ! J’suis trop trop trop content, hein Ralamasse ? » Il lui sourit. Apparemment c’était sa manière d’être excessivement content. Le Ramolosse réagit lui aussi dans un temps indécent. Visiblement ces deux là étaient faits pour être ensemble.
« Au fait, j’suis John Lemon. Hâte de faire le meilleur concert de tous les temps. Go Woodstock, on va s’occuper des consommables hein Keith ? » Tout de suite, en voyant la tête du Rafflésia et de John, Gwen comprit que ce n’était pas une bonne chose.
« Nn-n-n-non ! Jejeje vais m’en occuper haha… » Le coordinateur était visiblement déçu.
« Oh euh ok… J’vous laisse vous occuper avec l’autre. Moi j’fais la paperasse et toutes les demandes que v’voulez ! » Pfiouuuuuu, qui savait ce qu’aurait pris le Voltali ? De la bonne sûrement. M’enfin pas à un concert.
« D’ailleurs p-p-p-pourquoi un concert alors q-q-q-qu’il n’y a p-p-p-pas de membre ? »
« Pour en recruter meeeeuf ! » Question stupide. Gwenaëlle soupira avant de gratouiller la tête de son starter, ce qu’il fallait pas faire pour le contenter le petit bougre. Ce dernier sourit en retour. Si mignooooon.
« Tiens meuf, l’œuf, t’fais bien attention ! » Le brun lui tendit l’œuf avec un sourire. C’était l’occasion pour lui de s’en débarrasser, il ne le voulait pas vraiment à la base mais son pote éleveur en avait tellement qu’il a dû accepter.

« Merci b-b-b-b-beaucoup ! D’ailleurs le c-c-c-concert c’est quand ? » Demanda Gwen en prenant l’œuf pour le ranger dans son sac, posé dans un coin de la pièce.
« Vendredi ! »
« QUOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! » Toute la boîte avait dû l’entendre c’était certain. Elle tomba des nus, comment il pouvait être aussi tranquille alors que le concert allait être dans QUATRE PUTAINS DE JOURS ! Elle mit sa main sur son visage, dépitée. Allaient-ils vraiment réussir à organiser un concert avec aucun membre et si peu de temps ? Espérons que le troisième membre savait où il mettait les pieds et qu’il avait de l’organisation.

HRP:
 
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 56
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1672
Todresseur Stratège
Sujet: Re: [MISSION] ROCK BAND [PV Paul]   Mar 1 Oct - 18:08
- Donc si je comprends bien… Tu veux que je participe à un concert ?

Intrigué, j’interrogeais du regard le Voltali à la coupe disco.

- Maaaaais ouaaaais maaaaan. J’ai un gars qui m’a dit que t’avais déjà joué de la guitaaaaare en public.

- Euh… C’est possible.

Ce « gars » devait être à l’académie depuis un moment pour savoir ça, sachant que je n’avais pas touché ma guitare depuis presque un an. Disons qu’après la chute de Lansat, je n’avais pas forcément eu le cœur à me plonger dans la musique, y préférant les entraînements et la baston nocturne.

- Tu voiiiiis, j’ai besoin de toiiiii. Y a une meuuuuf, plutôt mignonne si t’enlèves ses lunettes, que j’suis sûuuuur de convaincre pour jouer avec toi.

Et moi, j’étais sûuuuur que ce n’était pas ses lunettes qui changeraient grand-chose de ce côté-là.

- C'est censé me motiver ? De toute façon, j’ai déjà une copine. C’est mort.

Je faisais volte-face pour repartir à mon dortoir.

- Oooooh maaaaan, t’es rude !

Tournant simplement le visage de trois-quart, je lui répondais.

- Je n’ai pas dit que je ne viendrais pas. Simplement, je le ferais pour que le club de musique puisse perdurer et uniquement cela.

Sur ces belles paroles, pleines de conviction et de passion, je m’en allais. En vérité, cela cachait autre chose… A une époque, Idalienor avait fait partie de ce club. Avec son groupe, ils avaient même joué à la soirée nouvel an que nous avions organisé en tant que préfets. C’était d’ailleurs à cette soirée, que nous nous étions rapprochés… Brrr.

C’est du passé.

Le soir de notre petite conversation, John Lemon m’envoya toutes les informations concernant le concert.
Date : Vendredi, en début de soirée. Cela permettrait à chaque élève d’en profiter après les cours.
Lieu : en plein air, à définir. C’était l’unique tâche du Voltali, tout le reste, il nous laissait le gérer.
D’ailleurs, il n’était pas peu fier de m’annoncer qu’il avait convaincu aisément la demoiselle à lunettes, tel qu’il l’avait prédit. Tant mieux pour le concert. Ça aurait été un désastre si j’avais dû chanter et jouer en même temps. Horrible. Vraiment.

Ce ne fût que le lendemain matin, que je m’aperçus qu’aucun rendez-vous n’avait été convenu avec la fille. J’avais automatiquement fait parvenir à mon commanditaire un message soulignant ce problème. Ce à quoi, il m’avait gentiment répondu : « Yooo gars. Je vous laisse vous débrouiller pour les répèèèètes. C’est une mentali, elle a les cheveux aussi veeeerts qu’un pré. » Euh, merci ? Mais tu peux pas être plus précis ??? « Tu crois que j’connaiiiiis le nom de toutes les meuuuufs ? Tu m’as pris pour Roméoooo ?! » Je crois que ça veut dire non.

C’est ainsi que je me retrouvais au dortoir Mentali, un lieu que je connaissais sur le bout des doigts, à rechercher l’une d’elles à la chevelure verdoyante.

La meilleure technique pour les appâter… C’est Melty ! Elle réalise toujours un super plateau de pâtisseries en tout genre pour ses petites protégées, qui ne manquent pas d’y faire un tour avant de filer en cours. En même temps, qui ne craquerait pas pour l’un des excellents Meuf-fin de Melty ? Garanti sans poudre de Rosélia ! 100% Bio. Aucun Roi Louis n’a été jambonné pour produire ce chocolat.

Ainsi, tapis dans l’ombre avec Ali, nourris par Melty lorsqu’elle passait, nous attendions notre proie avec impatience. Caché derrière un pot de fleur et Ali agrippé à un mur rose du dortoir, notre camouflage était parfait ! Par chance, peu de demoiselles correspondaient à la description qui nous avait été faite. D’après « Voguelone », le magazine de mode, le vert était tendance à la saison dernière, maintenant c’était le violet, car plus spooky. Why not ? Chacun son style. Mais la plupart des Mentali m’étaient un point d’honneur à la respecter, et donc, nombre d’entre elles portaient des reflets violets ou des rappels sur leurs vêtements.

Il ne fut donc pas difficile de reconnaître l’alien qui passait avec de petites lunettes rectangulaires, un sweat à capuche et des baskets passées de mode depuis longtemps. Wooooow ! Qu’est-ce qui m’arrive ?! Je me transforme en Christina Gorgonzola. Horreur ! Je suis resté trop longtemps dans ce dortoir ! VITE, A L’ATTAQUE !

En cœur, nous sautions donc sur la fille à peine arrivée dans le hall de son dortoir. Je lui agrippais la main et la soulevant joyeusement, je criais :

- CAPTURÉE !
- Rwaaaaaa !

Même si la garder en Pokémon de poche m’aurait beaucoup amusé, je la relâchais et me reculais d’un pas pour me présenter.

- Coucou ! Moi, c’est Paul Nyllis. Je suis élève en stratégie mais aussi guitariste. Ce serait pas toi ma partenaire de concert ? Je marquais une petite pause, des fois qu’elle aurait quelque chose à dire, puis poursuivais. On ne m’a pas donné d’heure de répétition, donc j’ai dû venir te chercher. T’es prête, on peut y go ? Ma guitare se refroidit dans la salle de musique haha.

_________________
Moodboard:
 
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 12
Jetons : 1927
Points d'Expériences : 189
Scientifique Mécano
Sujet: Re: [MISSION] ROCK BAND [PV Paul]   Mar 1 Oct - 20:40
Et John Lemon partit. Tout guilleret. Gwenaëlle persuadée d’être tombée dans un piège s’écroula sur le sol les mains sur la tête.
« Mais pourquoi j’ai accepté, pourquoi j’ai dit oui à l’œuf pourquoi j’ai cédé à mon Arc.. » Elle se tourna vers son starter qui avait déjà déserté pour s’entrainer encore plus à la batterie. Elle ne pouvait plus reculer désormais. Mais plus important encore,… ELLE MANQUAIT DE TEMPS BORDEL ! N’ayant pas la moindre idée si le troisième allait se pointer ou non, la verte se lança directement dans les préparatifs. Ipok à la main elle nota tout ce qui lui venait en tête pour faire un concert réussi. Comme je suis une narratrice fort aimable je vous donne la liste établi :

« WOODSTOCK, mais sans la drogue donc pas woodstock » ah je ne vous avais pas dit qu’elle avait un peu le sens de l’humour ? Mais que pour se moquer d’elle-même, triste. Bref.
• Faire de la pub BEAUCOUP
• Faire une affiche
• Voir Mama Odie pour des provisions et de l’eu à volonté
• Installer la scène le jeudi
• Trouver : chanteur/chanteuse, guitariste, bassiste et peut-être claviériste
• Pyrotechnie
• Du RedTauros ou du café en masse (consommation personnelle)
• Playlist à établir le groupe trouvé
• Pleurer
• Faire l’inventaire du matos à disposition
• Si pas de platines pour ingé contacter Nolan (en oubliant le club clapclapclap)
• Regarder l’état des instruments
• Prier Arceus pour faire en sorte que tout ceci n’est jamais arrivé
• Matos scène
• Planning de répétition optimal pour le groupe (mais faut le groupe)
• Repleurer
La mécanicienne leva les yeux de son Ipok en pensant que l’étape pleurer allait s’effectuer très vite, genre maintenant. Mais aucune larme ne vint. Elle soupira, fallait garder espoir, ce n’était que le début, réservons plutôt ces moments de dépression profonde pour plus tard.

Téléphone verrouillé, elle inspecta les armoires de la salle de musique et nota ce qui pouvait être utile dans une nouvelle note Ipok (elle adorait les notes Ipok, gros gros kink). Elle releva dix spots lumineux, quatre blancs, deux verts, deux rouges, deux bleus. Même si en soit les couleurs n’avaient pas vraiment d’importance, elle pouvait les pimper plus tard avec du papier de coloré transparent. Quatre micros étaient de la partie, un pour le ou la futur/future chanteur/chanteuse et le reste pour la batterie. Seulement deux grosses enceintes surélevées, trois enceintes pour guitare/basse et une montagne de fils qui allaient avec. Tous emmêlés évidemment, et pire qu’un Bouldeneu. Ils allaient s’amuser à tout séparer. Côté instrument : une batterie classique, une pour enfant Tool, guitare acoustique, guitare électrique, basse et un clavier. La poussière s’était tellement accumulée sur ce dernier que les acariens dedans avaient très probablement mutés et étaient prêts à envahir le monde. Et rien d’autre. Rien pour construire une scène. Il fallait se débrouiller pour ça.

Gwenaëlle soupira, niveau matos elle n’était pas gâtée espérons que niveau camarade si. M’enfin s’il avait été là ce soir ça aurait été nettement plus facile. Quoique non. Gwen aurait bégayé, aurait tenté de communiquer pour finalement ne pas faire grand-chose sinon paniquer et se demander le sens de la vie. Pas très optimal comme travail. Pour le moment elle ne savait pas spécialement quoi faire de plus. Déjà elle avait noté tous le matos disponible et savait ce qui manquait. Fallait bien commencer quelque part non ?
« Tool, vient on y va, je vais travailler sur les affiches du concert. » Fit-elle en se craquant le dos tandis que son Arcko arrêta de jouer, visiblement très déçu de finir aussi tôt. Elle saisit son sac avec l’œuf qu’elle câlina tendrement avant de se diriger vers le dortoir Mentali. Une nuit blanche devant elle pour réaliser une affiche. Bah oui elle est mécano la petite pas graphiste du coup ça ne va pas se faire une claquement des doigts. Encore moins en une heure. Surtout si on ne connaît pas les bases et quand on a téléchargé un Glimp bugué (non je ne rage pas du tout sur gimp parce qu’il m’a fait chier une heure à buguer IRL IBVGSISGIKN).

Avant de commencer, la petit déposa l’œuf délicatement dans son lit, faisant attention de ne pas le brusquer. Elle l’enveloppa dans un plaid. Tool lui s’était directement installé sur son oreiller sur le côté gauche (Le côté gauche https://www.youtube.com/watch?v=aTwIahrhoJU) du lit, prêt à supporter sa dresseuse les yeux fermés avec de temps en temps quelques gémissements (il pionce quoi). Gwen s’installa à son pc, se craqua les doigts et commença à faire l’affiche. Elle avait beau être misérable en graphisme elle se devait de faire quelque chose, sans pub aucune chance qu’un évènement se fasse connaître. Souris et patience en main elle commença sa tâche. Elle chercha sur internet plusieurs références en ce qui concernait des affiches type concert. Elle aurait bien voulu en copier une comme ça moins de travail plus de sommeil mais ce n’était pas une chose très réglo (STOP PLAGIER WESH). Et puis bon ça ne devait pas être si difficile non ? HAHA TELLEMENT NAIVE ! Elle dut recommencer trois fois suite à des erreurs logiciel. D’abord les outils n’étaient plus cliquable, ensuite impossible de changer la couleur de la brosse et une autre fois c’était un bug de claque qui ne voulait pas se déplacer. Plusieurs fois elle faillit hurler à la mort quand elle devait redémarrer sans possibilité de sauvegarder le logiciel. Mais bon comme ses colocs dormaient ce n’était pas possible pour elle d’exprimer sa frustration. Elle mit plusieurs heures à réaliser cette fucking affiche. D’abord parce que Glimp faisait ses caprices ensuite bah parce qu’elle n’y connaissait rien. Elle avait dépensé plus d’heures en tuto qu’à l’élaboration de l’affiche. A 3h elle réussit à finir. Ce n’était pas terrible mais bon, elle ne pouvait faire mieux. Elle s’effondra ensuite sur son lit à côté de son starter qui dormait depuis bien longtemps déjà.
La tronche de l’affiche, tuez moi c’est moche et gimp est relou:
 

Lendemain, dortoir Mentali
Tool sur l’épaule et valises sous les yeux, Gwenaëlle était explosée par la fatigue. Elle en voulait encore à son logiciel d’avoir autant de problème. Si un jour elle trouve le concepteur elle allait lui dire sa manière de penser ! (enfin uniquement dans sa tête, ou alors en s’évanouissant après). Elle ne fit pas attention au brun qui lui fonçait directement dessus tel un Ginji sur un Pikachu. La verte n’eut pas le temps de saisir ce qu’il se passait qu’une personne venait tout juste de lui saisir la main en s’’écriant CAPTUREE ! Ok alors c’est acté, les gens ont un souci à PC, c’était sûr. Ils vont la faire devenir Chevroum la pauvre Gwen. La voilà à blêmir en bégayant des euh euh euh quoi euh euh.  Perdue, elle cherchait une échappatoire mais aucune Mentali ne semblait assez réveillée pour lui venir en aide. Au secours ?
Puis le brun qui avait pris en otage la main de la demoiselle se présenta avec beaucoup trop d’entrain pour la Gwen fatiguée. Elle aurait bien voulut se téléporter pour se recoucher et échapper à une personne trop joyeuse pour un matin. Mais ce n’était guère possible et elle accepta cette cruelle destinée de subir une conversation. Achevez la svp.  Elle ne répondit pas aux présentations qu’il fit, déjà trop gênée puis ensuite trop claquée, lui faut un minimum d’une heure pour être sympathique le matin à la miss.
« Jejejeje. Café. » Fut tout ce qu’elle répondit avant de libérer sa main pour aller chercher ce qu’il fallait pour la revigorer un peu sur le buffet de Melty. Si douce et si gentille cette Melty, professeure vous êtes la meilleure référente se mit à penser Gwen en remplissant son thermos de café. Elle prit un Poffin pour Tool et revint zombifiée vers Paul.
« Café. »
Ok chelou, mais fallait s’y attendre de la part de la mécano. Elle but une grosse partie de son thermos d’un coup avant d’enfin répondre à peu près convenablement au Noctali.
« Je suis G-g-g-gwenaëlle. Et s-s-s-si je suis bien ta partenaire, à ta malchance. Pp-p-p-pardon j’ai voulu réaliser l’affiche dududu concert c-c-c-c-ette nuit et… » elle se stoppa. Elle avait l’impression d’avoir trop monopolisé la parole et devint rouge d’un coup. Elle inspira, éteint son cerveau parano et reprit. « Elle n-n-n-n-‘est pas t-t-t-t-terrible mais je ne savais papapapas quoi faire d’autre. Il-il-il-il n’y a pas d’heure de répétition… » Parce qu’il n’y avait pas de groupe encore mais la fin de sa phrase resta coincée dans sa gorge. Trop timide pour parler longtemps hein ? Pourquoi Tool n’était pas un Pokémon Psy il aurait pu prendre le relais alalala.

Une nouvelle inspiration elle reprit, les yeux vers le bas et ses mains jouant avec son sac en bandoulière contenant l’œuf de Lixy.
« J’ai j’ai j’ai pris des notes dedede ce qu’il y avait à faire et… » Inspiration, GO !
« puisl’inventaireduclubestfaitfaudraqu’onaillevoirça ! Ohetl’afficheressembleàça ! » Elle montra une photo de son affiche pas encore imprimée au brun en évitant consciencieusement de le regarder dans les yeux. Faites que ça soit assez correct !
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 56
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1672
Todresseur Stratège
Sujet: Re: [MISSION] ROCK BAND [PV Paul]   Mar 1 Oct - 22:41
- Un café ? Euh… Oui, bien sûr. Tu peux en prendre un.

Éberlué, je regardais la demoiselle toute déconfite se traîner jusqu’au buffet de Melty. Hum… Est-ce qu’elle va bien ? C’est normal que ses yeux se retournent presque ? OMG ! Elle est peut-être malade ??? Et moi, je viens la déranger, la pauuuvre. MAIS ! Et si c’était contagieux ???!!!




Elle revient. Elle a pris l’un des fameux Poffin de Melty. Extra ces Poffins. D’ailleurs, c’est à cause d’eux que je me suis retrouvé enfermé dans une serre avec des plantes carnivores affamées et un Ginji tout aussi affamé.



Ce n’est peut-être bon signe, mais je ne devrais pas juger sur les apparences. Après tout, ce n’est qu’un Pof-

- Café.

OK. Là, y a un problème ! On peut s’inquiéter. J’appelle l’infirmière Needle ? Non. Elle est affreuse. Si je laisse cette fille entre ses mains, elle pourrait ressortir avec des envies de meurtre à mon encontre. Quoique… Si je la laisse dans cet état, ça pourrait très bien se finir en « 28 jours plus tard ». OMG, pitié non ! Mange-moi si tu veux, mais ne touche pas à mes yeux. Brrrrr.

Soudain, elle but ! Et son visage se transforma ( https://youtu.be/br5aMgyEdcE et ouaip, moi aussi je sais mettre des liens dans mes RPs, biiiiim). Bon, au lieu d’avoir l’air morte, elle avait simplement l’air fatiguée ++, mais c’était déjà une belle évolution. En évoluant, elle avait d’ailleurs appris de nouveaux mots, lui permettant d’élargir son vocabulaire, jusque-là limité à ce qu’on aurait pu supposer être son nom.

Il n’en était rien ! Puisqu’elle se prénommait, en réalité, G-g-g-gwenaëlle. Un bien joli prénom, peu commun. Par chance, c’était aussi ma partenaire ! Je ne m’étais donc pas ridiculisé inutilement. Puis, vint le malaise.

- Tu as fait une affiche ? Demandais-je lorsqu’elle s’arrêta.

Eh bien… T’as beau être dans les plus grands de l’académie Paul, il te suffit de rencontrer une gamine qui travaille avant toi sur un projet pour te sentir très bête. Bah oui, parce que toi, ou plutôt moi, je n’avais rien fait de particulier depuis hier (si ce n’est assisté à mes cours, car on est des élèves studieux nous !)(c’est pour ça qu’on risque de sécher pour faire de la musique h24 jusqu’au concert, eh ouaip, on est aussi studieux envers la musique). Avec toutes ces réflexions inutiles, je n’étais pas passé à côté du manque de confiance en soi de la gamine, qui était certainement à l’origine de toutes ses bizarreries. Il aurait fallu être aveugle donc écrire en comic sans ms pour ne pas s’en rendre compte.

- Tu ne…

J’allais essayer de la revaloriser, lui faire prendre conscience de la valeur de son travail, lorsqu’une nouvelle flèche m’atteint en plein torse… Elle avait aussi pris des notes. Arg, elle a vraiment pensé à tout cette petite. J-j’ai mal. J-je m-me sens s-si inutile. ALLEZ DU NERF ! T’ES UN NOCTALI OU UN EMPAFFE DE VOLTALI ?! Ouais, c’est ça ! T’es un battant, toi. Donc tu ne vas pas te laisser te distancer et tu lui montreras que toi aussi tu peux être utile à ce concert. Yeaaaah !

Cependant, les événements prirent une tournure pour le moins déconcertante. Je clignais plusieurs fois des yeux afin de me remémorer ce qui venait de se produire. Innocemment, je lui demandais :

- Est-ce que tu pourrais répéter plus lentement s’il te plaît, je n’ai… Ses paroles avaient été tels des éclairs, foudroyant le temps et l’espace, sans laisser possibilité de les suivre. Néanmoins, UN indice m’avait permis de me mettre sur leur piste. Cet indice tenait tendu entre ses mains, juste sous mes yeux. Aaaah, c’est l’affiche que tu as faite ? Génial !

En effet, son affiche était vraiment chouette. On ressentait vraiment le style rock et metal derrière son design. La typo aurait peut-être été à revoir, mais en non-spécialiste du domaine, je préférais ne pas dire de bêtise. Et puis, c’est l’intention qui compte. La sienne était over 9000 ! Et ça, j’appréciais.

- Il faudra l’amener aux professeurs pour qu’ils nous en fassent des photocopies ! On va l’afficher dans touuuuute l’académie. Personne ne pourra ignorer notre événement, mwouahaha ! Mains sur les hanches, je riais à gorge déployée, des étoiles noires crépitant dans mes yeux. Mon air miaoubolique s’en alla aussitôt, balayé par un sourire franc. Gwenaëlle, je te propose qu’on se pose à la salle de musique pour voir tes notes, qu’en dis-tu ? Je lui indiquais ensuite d’un pouce dirigé vers ce qui se passait derrière moi. Sinon mon irrespectueux d’Aligatueur va dévorer allègrement tous les gâteaux de Melty. Ce serait très regrettable et nous n’aurions de choix que de remplacer les gâteaux par d’autres de notre propre confection. Je ne sais pas toi, mais ça m’est arrivé une fois, personne n’a voulu croire que mes pâtés étaient de Melty, haha.

Notre petite bande se dirigea ainsi vers la salle de musique, dans la joie, la bonne humeur et surtout la fatigue pour certains. Je n’avais pas vraiment pris le temps d’y réfléchir précédemment, mais pour réaliser cette affiche, Gwenaëlle avait dû se coucher tard, ce qui expliquait sans doute les valises sous ses yeux. D’une part, j’étais admiratif de son implication et sa volonté à bien faire. D’autre part, je craignais un peu pour elle. Son état ne me laissait pas indifférent (et ça n’avait toujours aucun lien avec ses lunettes). Ce n’était pas vraiment de la pitié, mais une forme d’inquiétude à son égard. Après, je ne la connais pas, donc pas de conclusion hâtive ! Si ça se trouve c’est son état naturel et elle le vit très bien. Attendons de voir le reste de la journée.

Toutefois, je sentais que ce ne serait pas elle qui viendrait vers moi. Je me devais donc de briser la glace ou ce trajet, qui ferait l’affaire de trois minutes, prendrait vite une tournure très gênante.

- C’est ton starter ? Disais-je en pointant du regard l’Arcko chromatique. Il est joli. Oui. Bon. Bah. Hein. On a pas toujours dix milles choses à raconter.

En arrivant à la salle de musique, ma guitare électrique trônait au centre de la pièce, sur son support. Longue et fine, son centre était d’un rouge bordeaux parsemé de stries noires, et tout son contour était nacré. J’avais aussi ramené un petit ampli, qui ne me servirait que pour les répétitions, le vrai étant beaucoup plus imposant et difficile à transporter. Voilà, mon petit matos traînait là, au milieu de celui, laissé à l’abandon, du club de musique. J’attrapais ma guitare et enfilais la sangle, sobre, noire en cuir.

- Ça te dirait qu’avant de voir tout ce qu’on a dit, on se montre un peu ce que chacun sait faire ?

Ali ouvrit l’armoire et s’arma d’un triangle.

_________________
Moodboard:
 
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 12
Jetons : 1927
Points d'Expériences : 189
Scientifique Mécano
Sujet: Re: [MISSION] ROCK BAND [PV Paul]   Ven 4 Oct - 13:51

Bah voilà à trop vouloir communiquer, elle était incompréhensible. Pauvre petite. A bout de souffle elle tenta tout de même de sourire à son compagnon d’infortune l’infortune c’est d’être avec elle, qu’on se le dise. Honteuse elle regarda une nouvelle fois son affiche, même un gamin sous paint aurait fait mieux. Rien n’allait dessus. Fallait se rendre à l’évidence, elle n’avait aucun talent artistique. Vu le bousin c’était clair et net contrairement à l’affiche. Cependant le brun en face d’elle s’emballa, il semblait ravi, mais dude rends toi à l’évidence même Gwen voit que c’est moche. Elle ne répondit pas, se contentant de reprendre une gorgée de café. En deux minutes son thermos sera fini, faudrait qu’elle en prenne une plus grosse réserve genre 5 litres, ou par intra veineuse.

Sans qu’elle ne s’y attende vraiment il parti complètement en vrille, un rire carnassier et une envie d’envahir toute l’école des affiches immondes de la verte. Elle faillit en recracher son café mais s’abstint par pure décence. Elle voulut répliquer mais il était déjà dans un autre univers. Tant pis il va falloir étaler ta création honteuse à l’académie entière. Hein t’es contente avoue ? Comment ça non ? Bah rip toi qu’est ce que tu veux que je te dise d’autre. Mais vite, le brun changea de sujet, son Aligatueur (rose mais what ? Tellement fab) bavait apparemment beaucoup trop sur les gâteaux. La mécano en rirait bien si elle n’était pas aussi effrayée par le montre de puissance qu’est le Pokémon eau. Au moindre faut pas il allait la manger, c’était certain. Elle déglutit, son espérance de vie avait diminué de plus de la moitié. Et l’autre là trop joyeux dans un dortoir de fille, en plus c’est une récidive ! Rahlalal ces jeunes. C’est ce que penserait une personne un minima sensée. Mais Gwen et les conventions sociales, ça ne fait pas bon ménage. Plusieurs fois elle voulut sortir juste en t-shirt culotte du dortoir pour aller petit-déjeuner mais ses camarades l’on houspillée : gnagnagna c’est pas correct, mais t’es folle. Tsssss. Bref. Toujours en retrait (et fatiguée ne l’oublions pas), elle répondit très vite (à sa manière), toujours sans regarder son interlocuteur.
« O-oui, faisons ça… »

En route mauvaise troupe. Arcko sur l’épaule, valises sous les yeux et démarche de zombie : ready go. La petite équipe marchait dans le silence sans problème pour Gwen mais un souci pour Paul qui ne savait pas vraiment quoi dire. Quelle idée aussi de piéger une pauvre scientifique sans défense et sans horaire de sommeil adéquat hein ? Bah oui forcément ça ne parlait pas à cette heure là. Bien que cela ne dérangeait point la demoiselle, le Noctali lui n’en pouvait plus. Il tenta de briser la glace du mieux qu’il put.
- C’est ton starter ? Il est joli.

Même Gwen remarqua que sa tentative de parler était misérable, c’était dire le niveau. « Mais wesh je réponds quoi à ça ? Oui euh merci ? Au lieu de parler pour rien dire mieux vaut se taire ? T’as vu il est trop chou hein xoxo ? » Elle réprima un frisson quand à sa dernière pensée. Tool lui, ça lui gonfla instantanément l’égo. Il se redressa et bomba le torse très fier. La scientifique tenta elle, de répliquer gentiment (et sans bavure s’il vous plaît).
« Il est très fier, jejejeje l’aime beaucoup. Son nom c’est c’est c’est Tool. Etetet… » elle regarda l’immense créature type à côté d’elle et fut écrasée par la pression qu’émanait de lui. « ton starter… c’est… quoi… son… nom. » Elle chuchota ses mots sur la fin, s’il n’avait pas eu les gâteaux alors qu’est ce qu’il pourrait manger d’autre que la chétive Gwenaëlle qui ne fuirait pas très loin en cas de poursuite. Brr, cette perspective activa instantanément un violent frisson dans le dos.

Ils arrivèrent dans la salle de musique. Toujours en vie ! VICTOIRE POUR LE PEUPLE ! (ou chose tout à fait normal genre, pourquoi réagir de cette manière Gwen ?) Dès que la dresseuse franchit la porte, Tool bondit à terre, courut le plus vite possible vers la batterie miniature d’un bleu électrique pour montrer, non sans fierté, que c’était LA SIENNE. Il l’adorait puisqu’il ne s’agissait pas d’une relique du passé qui sentait la poussière et qui se dévissait à la moindre frappe. Oui c’est toi dont je parle batterie du club musique. Si vous tapez dessus BAM vous avez la malédiction poussière dans la tronche. Vous prenez cette vidéo : Jugez pas svp , vous mettez à 2m53, vous remplacez les paillettes par la poussière et vous avez la batterie du club musique. Kevin ne met pas de paillettes dans la vie non, juste des acariens.

Bref pour résumé, vous pouvez prendre la batterie croulante de rouille mais pas touche à celle de Tool ! elle est trop petite de toute manière. L’Arcko était prêt, baguettes en patte. Il regarda sa dresseuse du genre : qu’est ce que tu fabriques prends ton micro et lance toi ! Gwen s’empressa de mettre un doigts sur sa bouche vers son starter avant de répondre, un peu gênée à Paul.
« C’est Tool quiquiquiqui joue. Jejeje ne sais rien faire. Ilililil nous manque bassiste etetet chanteur ou chanteuse… Onononon a déjà la la la guitare la batterie etetet.. » Elle regarda un peu amusée l’Aligatueur avec son triangle. D’un coup elle n’eut plus peur de lui, c’était beaucoup trop mignon pour être effrayant. Un peu comme si un Rexilius tentait de jouer de la trompette avec ses tous petiiiiiits bras. Adorable.
« T-t-t-t-tool connaît paspaspaspas mal de groupes. Ou au p-p-p-pire il pourra improviser. Tutututu connais quoi toi ? Je dedededevrais chercher d’autres membres pendant v-v-v-v-votre répétition ? »
M D R Gwenaëlle recruter des gens. Déjà que parler c’était une prouesse alors recruter d’elle-même ? C’est du suicide social à ce niveau. Et il faudrait te rappeler ma chère tête verte que tu es connue à cause de clapclapclap non ? Niveau crédible on atteint la limite de – l’infinie spèce de suite divergente.
« Enfin peut-être jejeje ne sais pas. »

Puis elle vit son micro trafiqué au micro de la pièce, avec SA signature dessus : à GWEN PAS TOUCHE RISQUE D’ELECTROCUTION. Faite que personne ne l’ait vu. Ou si c’est le gars faite qu’elle trouve une excuse. Déglutissant elle lança comme un appel à l’aide à son starter qui comprit son désarroi. Sans attendre qui que ce soit, il se lança sur la batterie de Knights of Cydonia, la musique : lancée, le respect : mort, la vie : sauvée. Ou peut-être pas ? Gwenaëlle va-t-elle chanter ? Vous le saurez dans le prochain post. TOU DOUM.


_________________
[MISSION] ROCK BAND [PV Paul] P8X21eb
Matrix Unlocked
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 56
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1672
Todresseur Stratège
Sujet: Re: [MISSION] ROCK BAND [PV Paul]   Sam 5 Oct - 16:10
Voir Gwenaëlle et Tool sur son épaule me rappelait l’époque où Ali n’était encore qu’un Kaiminus et me grimpait sur la tête sans vergogne. En le regardant aujourd’hui, j’avais du mal à me dire qu’il avait été si mignon à une époque. Pourtant, mes bras se souvenaient bien de ses morsures incessantes. Enfin… Ce qu’il en restait.

- Lui, c’est Aligatueur mais je l’appelle souvent juste Ali, comme le voleur de pâtisseries de la légende.

La pauvre Gwenaëlle semblait très impressionnée par la carrure de mon compagnon. Y avait de quoi, c’était l’un des plus gros monstres de l’académie. Mais dans le fond, tout le monde savait que c’était un gros pépère gourmand, joueur et dormeur. Pas même le quart de cette figure de monstre sanguinaire en dehors d’un terrain de combat Pokémon, du moment qu’on ne touchait pas à son assiette et qu’on ne mettait pas sa tête dans… OH ! Mais j’ai une idée !

- Tu sais, au tout début il était comme Tool. Un gentil petit Pokémon qui adorait me mordiller les bras. Puis après, il a grandi et bon bah… Disons qu’il n’avait plus la même mâchoire haha. Expliquais-je en présentant ma prothèse de bras en souriant. Néanmoins, je ne pouvais pas la laisser avec de fausses idées en tête après cette mauvaise blague. Je plaisante, c’est pas Ali qui m’a fait ça, mais mon Flambusard. Le pauvre, il s’en voulait tellement après, mais tout va bien maintenant, yeaaaah ! M’exclamais-je finalement en levant le poing.

Tant que Tool restait un Arcko, elle n’avait aucune crainte à avoir. Mais j’aurais peut-être dû penser aux lames acérées de ses évolutions avant de faire une telle blague. Aaaaarf, tant pis. Ce qui est fait, est fait ! Ça ne sert à rien de regarder le passé en se lamentant, il faut aller de l’avant !

Nous arrivions à la salle de musique, où je retrouvais ma guitare et Ali son triangle. Tool se précipita sur une batterie pour… enfants ? Qui lui était adaptée et en bien meilleur état que celle de l’école. Pfiou… Il faudrait penser à lever des fonds pour avoir du bon matos ! C’est sûr que tous les élèves doivent fuir le club s’ils voient celui-là.

Tous les trois fins prêts, nous n’attendions plus que Gwenaëlle pour démarrer. La demoiselle se dédouana à sa manière en expliquant qu’elle n’était que la manageuse de Tool. Enfin, elle essaya de se rendre utile en faisant le relai entre nous et son Pokémon, puis en proposant d’aller recruter les membres qui nous manquaient. Il ne me suffit que d’une inspection rapide de son visage pour remarquer qu’un zombie était toujours en elle.

- C’est pas avec cette face de déterrée que tu vas réussir à rameuter du monde. T’en fais pas, on va se débrouiller sans sinon, Ali doit pouvoir utiliser différents types de triangles pour remplacer la basse. Quant à moi, je ne suis pas très doué au chant, mais si on a pas le choix, je me dévoue… Je me dirigeais alors vers le micro. Tiens, elle est bizarre sa tête. On peut peut-être essayer un truc simple pour commencer. Knockin’… Au moment où mes doigts entrèrent en contact avec le micro, je reçus une énorme châtaigne qui fit frissonner tout mon corps avant de me dresser les cheveux sur la tête dans une petite explosion. La suite, je ne m’en souviens pas très bien. Juste que j’étais debout et que la seconde d’après je me réveillais à terre. Qu-qu-quelqu’un peut me dire ce qu-qui vient de se produire ?

Visiblement, je n’étais pas le seul choqué et trois de mes Pokémon étaient autour de moi en plus d’Ali, Gwenaëlle et Tool. Un simple geste au niveau de ma ceinture, me confirma que leurs pokéballs avaient été endommagées et les avaient libérés. Flambusard était évident le plus inquiet de tous à piailler dans tous les sens. Pichu m’attrapa la main et absorba toute l’électricité statique de mon corps. Puis Ronflex ne faisait que continuer son hibernation en nous bloquant l’accès à la porte et à une bonne partie de la pièce. Maintenant que le choc était passé, je me sentais mieux, je pouvais donc me relever avec l’aide d’Ali et rassurer tout le monde.

- Je vais bien. Le micro devait être défectueux. Pas étonnant vu la poussière accumulée dans toute cette pièce. AAAAAAAT-CHOUM !!! Désolé, je suis allergique en plus, haha.

_________________
Moodboard:
 
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 12
Jetons : 1927
Points d'Expériences : 189
Scientifique Mécano
Sujet: Re: [MISSION] ROCK BAND [PV Paul]   Sam 5 Oct - 20:56
Un Aligatueur qui se nommait Ali. On a vu mieux comme surnom, on du moins plus recherché. M’enfin il existait bien des gens qui surnommaient leurs Pokémons par le nom de leur espèce, nul/20. Mais par contre le fait qu’il aimait les pâtisseries rassurait un peu la verte. Ce n’était pas le monstre sanguinaire tel que décrit par le Pokédex. Pfiouuu déjà ça de gagné. Et puis comment un être rose pouvait faire du mal hein ? ne dites jamais ça à une Mentali vénère. Mais là, c’est le drame. Paul, 18 ans, maltraité par un Pokémon, porte une prothèse au bras. Notre enquête se porte sur lui. Mardi 1 er octobre, 8h30, le jeune dresseur part au dortoir Mentali. Il rencontre la fille avec qui il va passer la semaine. Il raconte sa terrible histoire (à lire comme si c’était un reportage M6). Ouais j’exagère un peu le trait là. Du point de vue de Paul ça avait l’air normal qu’un Flambusard lui arrache le bras, genre tranquille la vie de dresseur. Gwen par contre. Elle s’arrêta, estomaquée, les yeux en boules de billard. Elle voulut répliquer mais à la place elle but juste du café. Cet homme devait être un cas désespéré. Ou un garçon qui avait passé beaucoup trop de temps dans cette école.
« Est-ce que moi aussi je vais finir comme ça… » chuchota la nouvelle à son starter. La boule au ventre elle se disait qu’au moins elle aurait appris à parler aux gens. Et puis non Tool ne blesserait jamais personne, à la rigueur à force de mettre des mandales derrière la tête il y aura peut-être un bleu mais c’était tout. Et même s’il évoluait le petit serait toujours trop chou !

Ellipse bonjour.
- C’est pas avec cette face de déterrée que tu vas réussir à rameuter du monde.
Ouch, il savait taper où ça pouvait faire mal le garçon. Enfin ça aurait touché Gwen si elle était un minimum regardante sur son physique. Or cette dernière s’en battait les baies gonades à un point inimaginable. Être moche était un art de vivre chez elle. Et l’air zombifié son maquillage journalier. Mais bon, c’était certain que ça n’allait attirer personne cette vielle tête et ce bégaiement. Gwen pour toute réponse haussa les épaules, meh. Elle vit alors qu’il s’approchait dangereusement de son micro à décharge électrique, elle voulu crier pour empêcher le brun de le prendre mais,

BAM

Trop tard. Gwen soupira et trois Pokémons sortirent de leur Pokéball respective. Elle avait pourtant mis un mémo sur le micro, pourquoi personne ne lisait jamais les mémos. Doucement elle s’approcha de Paul, un air penaud sur le visage. Quelle idée il avait eu de prendre ce micro en particulier. Il y avait une dizaine de fils pendouillant de partout et il était à moitié éventré. Note à elle-même, ne plus laisser traîner ses affaires partout. Le dynamique dresseur était sonné, il demanda une explication. Normal. La mécanicienne s’étant un peu rapproché de lui, laissant le soin au Pichu de lui retirer l’électricité statique. C’est l’Aligatueur qui releva le garçon. Gwen en profita pour inspecter le micro de ses yeux experts.
« Zut le condensateur est foutu. Quelle idée de toucher à même les fils aussi. Ça a fait parvenir le courant directement dans ton corps. La prochaine fois je mettrais un plus gros panneau. Je pensais pourtant que les gens étaient au courant que mes inventions étaient défectueuses et qu’il ne fallait pas y toucher. Je vais devoir racheter des composants mais j’ai pas les jetoooons. Est-ce qu’il va falloir que je refasse une fouille ? Pas certaine qu’Elise sera avec moi cette fois-ci… » Elle s’arrêta, d’un coup. Elle comprit qu’elle avait parlé à voix haute. Rouge de honte elle se courba pour demander pardon.

« Jejejeje suis désolée. C’est mon micro mais mais mais il n’est pas parfait j’ai j’ai j’ai encore des p-p-p-petits réglages à faire. Il sert à apprendre à chanter mais mais mais pas pour chanter ! C’est c’est c’est pas à cause de la poussière. Je ne devrais pas pp-p-p-prendre mes composants chez babaexpress c’est pas une une une bonne idée. Oh pardon jejeje parle trop. » Et elle refit une révérence pour s’excuser. Par sa faute un dresseur avait été blessé. Pas gravement certes mais tout de même. Ça n’allait pas être tout de suite qu’elle deviendrait une grande mécanicienne, si même un simple circuit RC buguait en sa présence.

« J’aimerais bien memememe faire pardonner mais cecece n’est pas p-p-p-p-possible de sortir. » Dit-elle le regard tourné vers un énoooorme Ronflex. « Je te donnerais ununun gâteau la prochaine fois."

Puis on entendit toquer à la porte. Une voix bien connue des deux comparses s’éleva.
« Weshhhhh. J’ai entendu du bruit, les potos c’est vouuus ? Azy ouvrez les gars, j’ai la scèneeeeee. Va falloir la monter et tout, Gaston Fooly y va vous aideeeeeer. Et d’où vous jouez pas encore meeeeen. La petit elle chante et touuut et Paul il fait d’la gratteeee. Alleeeer, ouvrezzzz.»
John Lemon. D’où il venait celui-là ? Gwen avait pourtant compris qu’il n’allait rien faire. Elle déglutit : la petite elle chante, il venait de dire la petite elle chante. Elle était cramée, foutue, plus besoin de chercher de chanteuse maintenant. Elle regarda Paul en priant pour qu’il n’ait rien entendu. Vu son regard, cette option n’était plus envisageable.

« Boooon les gars c’pas drôle làààà. »

« Euuuh comment onononon bouge un Ronflex ? » Yes c’est bien fais diversion cocotte, il n’y verra que du feu… Ou presque.

_________________
[MISSION] ROCK BAND [PV Paul] P8X21eb
Matrix Unlocked
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 56
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1672
Todresseur Stratège
Sujet: Re: [MISSION] ROCK BAND [PV Paul]   Sam 5 Oct - 21:48
Perplexe, je regardais Gwenaëlle s’emballer sur le micro. Au début, ça avait l’air d’être un monologue tout à fait censé sur le fonctionnement d’une machine dont je ne comprenais rien. En somme, ce que faisait Sirius chaque jour dans la chambre et que j’ignorais. A cela, on pouvait ajouter le comportement inhabituelle de la Mentali, qui ne bégayait plus du tout ! Un miracle ! Elle parlait avec une véritable fluidité que j’aurais bien félicité, si les choses n’étaient pas devenues un peu plus gênantes. Alors comme ça… C’est elle qui est à l’origine de cet étrange micro ? Et… Je l’ai cassé ???!!! Mince ! Mince ! Mince ! Elle va m’en vouloir, c’est sûr. Si elle parle aussi correctement, c’est sûrement parce qu’elle est méga-giga-supra-tétra en colère ! C’est clair, je ne vais pas tarder à devoir renoncer à mon second bras. Snif… Adieu mon humanité, bonjour transhumanisme. Je vais finir en rat de laboratoire. Tout ça à cause d’un micro dont je n’ai pas lu la notice, bouhouhouuuuu…

Puis son monologue prit fin. Elle se rendit compte de ce qu’elle faisait et ne souhaitant pas me mettre dans l’embarras en soulevant mon incompétence, elle s’excusa et partit sur un nouveau monologue. Cette fois-ci, le bégaiement en prime. Ouf. Elle était redevenue normale. Pas de crainte qu’elle marche mon bras tout de suite. D’ailleurs, bien trop occupé à m’en inquiéter, je n’avais écouté qu’à moitié ce qu’elle racontait. C’est certainement dû à cela, que certaines de ses phrases me paraissait incohérente, tel que le micro servant à chanter mais pas à chanter. Oui oui Paul, tu dois avoir oublié des mots quelque part.

Quelques courbettes plus tard de la part de Gwenaëlle, un sourire gêné tiré de mon côté et un regard méfiant de celui d’Ali et Flam, quelqu’un finit par toquer à la porte. C’était notre Voltami le hippie. Rien de bien méchant, il était évidemment bloqué par Ronflex et cherchait à nous joindre pour monter la scène. Je me permettais de relever le seul élément étrange et incohérent dans son propos, ignorant gentiment la question de la Mentali pour le moment.

- Hum… Tu dois te tromper John, Gwenaëlle ne sait pas chanter. Elle a même créé un micro chelou, parce qu’elle ne savait pas.

- Tu décooooonnes. Elle caaaaaasse la baraque, et pas que les vaaaaases, quand elle chante. Son style, c’est de la booombe. Faut qu’elle travaille. Alooors vous foutez quoi enfermez tous les deux ? Je vous dérange peut-être héhééé. Je peux repasser mais oubliez-pas les gaaaars. Le concert, c’est pour bientôooot.

- Non mais… C’est pas ce que tu crois.

- T’inquièèète. T’inquièèète. J’t’avais dit qu’elle était mignonne. Allez, à touuuute. Passez me voir quand vous aurez fini.

- …

Trop tard. Il était parti, nous laissant dans cette situation extrêmement gênante où je n’osais plus regarder Gwenaëlle dans les yeux. Par contre, Ali ne se privait pas de regarder intrigué par ces propos, le Arcko et la demoiselle.

- Ouuuuuuiii, doooonc pour bouger un Ronflex… Il faut jouer de la musique ! Ils aiment notamment les pokétambourins, mais une guitare fera l’affaire, et sinon, un chant mélodieux à côté. Faut que ça reste assez doux dans l’ensemble, mais il peut y avoir du rythme quand même.

C’est pas forcément très clair. Faut dire deux choses : la première, c’est une tentative de diversion relativement mal partie à la base, et la seconde, c’est que cette situation n’a été expérimentée sur le terrain qu’une fois avec un Ronflex. Je me grattais donc l’arrière de la tête en baissant les yeux.

- Je suis désolé pour ton micro. Je n’aurais pas dû y toucher. Si tu veux, je te paierais les composants pour sa nouvelle version, ce ne sont pas les jetons qui me manquent.

J’étais sincèrement désolé, mais c’était à peu près tout ce que je pouvais faire pour elle à ce sujet. Croisons les doigts pour qu’elle n’entre pas dans une nouvelle fureur ravageuse. Ah si ! Je pouvais peut-être encore faire quelque chose pour elle.

- Il se trouve que mon coloc est mécano, c’est bien ta spécialité ? Ou alors, elle est juste hyper calée en mécanique, mais ça m’étonnerait, ça reste une Mentali. *Toussotement du narrateur* Je pourrais te le présenter pour qu’il t’aide, il fait partie des meilleurs dans son domaine. Devais-je préciser que son véritable domaine, c’était la mode ? Noooooon. D’ailleurs, je pense qu’il pourra nous aider pour le montage et la gestion de la partie son et lumière de la scène.

Et ouip, Sirius est assurément le meilleur des coordinateurs de cette école. Il est à la fois doué sur le plan visuel que technique. Nous ne travaillons pas du tout dans les mêmes branches, mais nous avons la même manière méticuleuse de décider de nos actions futures afin de détenir un contrôle total de notre avenir. Lui, il s’est fixé d’être reine de Kalos. Cela demande de connaître tous les moindres détails d’une scène pour un show, ce sera donc notre meilleure carte à jouer au moment de préparer notre scène.

- J’irais lui en parler ce soir. Je grattais un accord. Bien, on se met au travail ?

_________________
Moodboard:
 
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 12
Jetons : 1927
Points d'Expériences : 189
Scientifique Mécano
Sujet: Re: [MISSION] ROCK BAND [PV Paul]   Dim 6 Oct - 11:54
Vous pensiez que niveau gênance on avait atteint des sommets avec Nolan ? Eh bien trompez-vous, avec Paul c’est pire. Les sous-entendus de John firent rougir encore plus Gwenaëlle qui ne savait plus où se mettre. Déjà qu’il disait qu’elle chantait bien, ce qui était assez faux pour le coup, et en plus il appuya bien le fait qu’ils étaient tout deux enfermé dans une salle sombre poussiéreuse et loin de tout. Au secours ? Le Voltali enfonça encore plus le couteau en rajoutant que la verte était mignonne. Ça ne devait être qu’une vaste blague, avec sa tronche de tête vaudou elle était loin d’être attirante la bougresse. Elle voulut répliquer mais Paul tenta avant. Echec, le coordinateur ne l’écouta même pas. On ne l’entendit plus et un silence gênant se fit.

« Aheeeem d-d-d-d-désolée çaçaça fait deux fois qu’il m’arrive des quiquiquiproquos comme ça. Avec Nolan c’était p-p-p-p-pareil. » Elle soupira. La malchance était présente. Et puis vu le charisme des deux garçons c’était sûr à 1000% qu’ils avaient un copain ou une copine dans la vie. Et elle ne faisait que les gêner à rajouter sans le vouloir des ragots. Mais bon, personne ne croyait les rumeurs de nos jours non ? Non. Tristesse et solitude.
Paul changea de sujet (yes), il expliqua comment il fallait bouger le Ronflex même s’il n’avait pas l’air plus convaincu que cela. Un chant mélodieux hum ? Gwen avait bien ça en stock dans sa playlist mais elle ne la chantait pas encore assez juste. Elle montait un poil trop dans les aigus par moment mais ça pouvait se tenter. Enfin si elle n’était qu’avec Tool ça pouvait se tenter mais là avec Paul, Ali, un Pichu et un Flambusard, impossible. La timidité prendrait le dessus et elle ne ferait que massacrer la chanson.
« çaçaça peut se tenter, on peut j-j-j-jouer quelque chose de doux. »

Elle ne remarqua pas tout de suite le fait que le garçon soit mal à l’aise. Elle pencha la tête sur le côté d’un air interrogateur pour attendre une réponse. Mais contre toute attente il changea de sujet. Pardon ? S’excuser pour le micro ? Ce n’était pourtant pas de sa faute s’il était cassé. Vu la tronche du circuit et l’utilisation journalière de la mécanicienne fallait bien qu’il pète au bout d’un moment. C’est tombé sur Paul, pas de chance, mais pas plus.
« N-n-n-non ililil était d-d-d-défectueux de ba… » Pas le temps de finir, le brun enchaîna directement. Il indiqua que son coloc était aussi mécanicien et qu’il pourrait l’aider. Gwen ouvrit grand les yeux. Ok avoir un mentor en mécanique c’était top mais là c’était quelque peu abusé, Paul n’avait rien casse boudiou. Elle agita ses mains dans tous les sens pour réfuter.
« N-n-n-non tututu ne comprends p-p-p-pas. Il allait sauter dedede toute façon ! » Elle inspira, c’est l’heure de la rubrique scientifique les amis, et pour ce genre d’explication la verte ne bégayait pas (cherchez pas, facilité scénaristique). « C’est le condensateur qui a sauté, il manquait de puissance et était situé trop près d’une source de chaleur. Or quand un condensateur chauffe trop il devient de plus en plus fragile et saute au bout d’un moment. C’est mon défaut de circuit et pas de ta faute. » Elle s’arrêta net. N’était-elle pas présomptueuse d’expliquer à un élève plus âgé qu’elle le fonctionnement d’un matériau électronique ? Elle venait d’étaler sa science sans vergogne et rougit comme pas possible. « D-d-d-désolée, jejeje suis passionnée parparpar l’électronique ? J’aimerais faire mémémémémécanicienne un jour. »

Elle se gratta l’oreille détournant une nouvelle fois le regard. Il y a des sujets avec lesquels elle pouvait parler pendant des heures sans faire attention si les gens qui l’écoutaient s’ennuyaient ou non. Vraiment niveau social elle était 0. Le brun s’impatientait un peu, il était temps de jouer non ? Il gratta un accord pour signifier qu’il fallait peut-être démarrer.
« M-m-m-mais Gaston F-f-f-fooly nous attend peut-être. » Stupide Gwen, il y avait un obstacle de taille qui fait que vous ne pouviez pas sortir : UN RONFLEX !
« Oui pardon… » Elle prit un autre micro, un qui fonctionnait cette fois, avant de se racler la gorge. Quand fallait y aller. Pas le choix. Elle regarda son starter et lui fit signe pour commencer à jouer.
« Tool, on tente du infected mushroom front of me, les accords c’est dudududu mi la si mineur t-t-t-tous. » Elle stressait à mort. Mais une fois le chant passé, ils pourraient tous sortir et trouver quelqu’un d’autre pour le chant non ? (spoiler alert non).

La musique ici pour qui veut:
 

Et le duo commença à jouer. Gwen s’était concentrée pour faire comme si Tool et elle étaient seuls dans la pièce. La gorge un peu nouée, elle chanta. Doucement d’abord puis un peu plus fort à chaque fin de phrase. Elle ne savait pas si Paul l’accompagnait à la guitare ou Ali au triangle mais elle s’en fichait un peu. Dès qu’elle pensait qu’il y avait quelqu’un d’autre que Tool, elle ratait sa note. Il fallait faire le vide, cerveau cesse de fonctionner, imite avast, qui le faisait si bien.

La chanson finit, elle s’étrangla de honte et regarda le Ronflex sans savoir s’ils l’avaient réveiller ou s’il était encore plongé dans sa torpeur. Faites qu’il soit debout, elle ne supporterait pas de chanter une nouvelle fois avec un public, c’était si honteux.
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 56
Jetons : 8599
Points d'Expériences : 1672
Todresseur Stratège
Sujet: Re: [MISSION] ROCK BAND [PV Paul]   Mar 19 Nov - 23:26
Gwen attaque mécanique sur Paul.

C’est super efficace !

- Wouaaah, trop bien ! Ça se voit que t’es passionnée. Tu sais tout sur tout ma parole.

Je n’ai pas pigé le quart de ce qu’elle a raconté sur son bidule machin chouette qui fait bing paf boum et patapouf, mais ça avait l’air très juste et très logique.

- Dans tous les cas, ça ne fait que confirmer que tu dois rencontrer Sirius ! Vous vous entendrez bien.

Et vous pourrez surtout parler dans un même langage. Désolé, mais le css c’est ma limite. Déjà que je ne suis pas sûr de savoir ce que c’est exactement, alors on ne va pas chercher plus loin. Sirius, il a toutes ces connaissances. Il t’explique que java c’est l’horreur, que le binaire n’est pas binaire et que la couture ne se fait pas dans ce sens mais dans l’autre sens avec une clarté incroyable… A condition qu’on sache de quoi il parle. Pour ma part, ce sont plutôt mes neurones d’optimisateur qui fonctionnent et vont chercher un sujet, l’étudier en profondeur et le rendre le plus opti possible. D’où ma passion pour la stratégie Pokémon. La musique, c’est pareil. Il suffit de savoir l’objectif, de connaître les ingrédients, à savoir nos gammes, et à les composer pour donner forme à notre imagination. Boooon, c’est vrai que la mécanique doit fonctionner un peu de la même manière. Mais vous savez, c’est tellement plus chiant et compliuqer à apprendre qu’il vaut mieux éviter le sujet.

- J’irais lui en parler ce soir.
Je grattais un accord. Bon, on se met au travail ?

Après toutes ces pérégrinations, nous en avions presque oublié ce pour quoi nous étions là. En si peu de temps, j’avais pourtant l’impression de bien connaître Gwenaëlle et de me sentir en confiance… Tant que notre « ami » Voltali n’intervenait pas. D’ailleurs, tout cela avait un peu perturbé la Mentali, lui provoquant des sursauts d’amnésie quant au gros oreiller qui bloquait la porte. Elle annonça les accords du morceau. Infected Mushroom… ça ne me disait rien. Pour débuter, je prenais la température sur le rythme. Ok… Je sentais le truc venir, mais mieux valait ne pas se précipiter et jouer doucement quelques accords en accompagnement pour le moment.

Ali n’avait aucune difficulté à suivre en ne marquant que les temps avec son triangle. Tool était vraiment dans son élément. Ses baguettes devaient rappeler à mon Pichu celles pour manger asiatique, parce qu’il n’arrêtait pas de les lorgner avec un filet de bave. Lui, il va devoir arrêter les sushis le soir devant la télé. Ça ne lui réussit pas. Yeux fermés, tête bercée par le mouvement, Flambusard enjoy sa life. Gwen est la seule à être un peu tendue au début, mais sa langue se délit avec l’avancée de la chanson. Dans le même temps, mes accords se font moins discrets et plus assurés. Ça y est, j’ai pigé le truc.

La chanson se finit et vint l’instant de vérité. Étions-nous parvenus à réveiller Ronflex ?!



La grosse masse bougea.



Ses yeux étaient clos, mais ce sont ceux d’un Ronflex.



OH ! IL SE LÈVE !



Ah non, il s’est recouché. Je regarde Gwen consterné.

- Il y a une évolution. Au lieu de voir une grosse boubouille, on voit un gros cul-cul.

Pourquoi ça n’a pas fonctionné ? La dernière fois nous avons jouer une musique tout aussi douce avec Ida et le Ronflex s’était réveillé instantanément. Qu’est-ce qui était différent cette fois ? Le public ? Bof, ils n’ont fait qu’apprécier la musique. Peut-être que ça vient de la voix de Gwenaëlle. Elle n’a évidemment pas le même timbre qu’Ida, le style n’était donc peut-être pas adapté à son timbre pour Ronflex !

- Je ne vois que deux possibilités à ce que Ronflex ne se soit pas réveillé. La première… Nous sommes des merdes ! On ne maîtrise pas accord nos affinités respectives, donc c’est compliqué de se synchroniser en un seul chœur sur un morceau aussi court. La seconde… C’est ta voix. Tu chantes bien, là n’est pas le problème ! Mais tu n’as pas le même timbre que la personne qui était avec moi la dernière fois. Dooonc ne connaissant pas vraiment la méthode de réveil des Ronflex, je me dis que le style du morceau n’était peut-être pas adapté à ta voix pour lui. Mais je t’assure que tu chantes bien ! Bon ok, au début c’était pas ça, mais moi aussi j’étais moyen haha. J’inspirais et reprenais mon sérieux. On va dire que c’était l’échauffement. Maintenant on passe aux choses sérieuses !

MUSIC:
 

Après quelques notes, je la regardais.

- Tu me suis là-dessus en duo ?

_________________
Moodboard:
 
Gwenaëlle Sklodowska
Gwenaëlle Sklodowska
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 12
Jetons : 1927
Points d'Expériences : 189
Scientifique Mécano
Sujet: Re: [MISSION] ROCK BAND [PV Paul]   Sam 23 Nov - 20:04
Savoir tout sur tout.. Si seulement, dans ce cas là, elle n’aurait jamais eu besoin d’avoir comment se faire des amis pour les nazes. Mais bon, si l’électronique permettait d’avoir des amis ça se saurait (je sais que tu ne me lis pas Thomas mais me tape pas on est dans la même galère irl tmtc). M’enfin. Trêve de plaisanterie. Le brun mentionna une nouvelle fois son fameux coloc. Ce qu’il ne savait pas, c’était que Gwen et les noms baaaah, elle ne s’en souviendra jamais quoi. Rip inconnu passionné de mécanique (la mécanophilieeeee).

La petite discussion autour d’un inconnu finie, le morceau débuta et quel morceau dites moi ! Un morceau si puissant, si fort, si impressionnant que le Ronflex ne se réveilla même pas. Eeeeet c’est un échec messieurs dames et oui. Franchement vous y avez cru à son réveil vous ? Non ? Logique vu la qualité vocale de cette chère Gwenaëlle. Dépitée, elle regarda le Ronflex se retourner pour dormir toujours plus fort.

Puis le truc en trop. La tentative de blague de Paul. Enfin tentative, en était-ce vraiment une. Il jeta un froid si fort dans la salle que Tool en avait subit des dégâts. Gwenaëlle tenta de sourire mais sur son visage on lisait aisément : tuez moi la vie n’est plus que souffrance. Et ce sentiment n’allait pas s’achever au non, c’est plus la verte qui allait le faire. Ahem pardon. Puisque le brun reprit et comment dire, pour motiver les troupes il était 0. Nul. Pourrave. L’égo de Gwenaëlle déjà bien au centre de la Terre venait de traverser une nouvelle fois la croûte terrestre pour s’enterrer dans une exoplanète à l’autre bout de l’univers. Mais voyons narratrice pourquoi a-t-elle cette perte aussi astronomique ?

Merde.

Non alors c’est pas moi qui vous le dis mais Paul qui le dit à Gwenaëlle. Il venait de dire qu’iels étaient des merdes. Oui. Il aurait pu choisir un autre terme ou le signifier avec tact mais non, il a bien dit merde (et fichtre mon bocal à gros mots se remplit bien vite aujourd’hui). Choquée, blanche (pas celle avec l’Ecremeuh) et muette, la mécanicienne ne répliqua pas. Elle le laissa parler, il continuait toujours plus à les dévaloriser. Elle voulait partir à la conquête de l’univers avec son égo, loin, trèèèèès loin des gens. Mais bon elle ne pouvait pas, y’avait cet imbécile de Ronflex devant.

Immobile, devant son micro elle entendait son camarade mais n’écoutait plus. Elle était si pitoyable. Elle le savait déjà intérieurement mais se l’entendre dire par quelqu’un d’autre ça achève. Elle qui avait réussi à avoir un peu de confiance en elle avec la jovialité de Arth, le Kirlia de Nolan, voilà que c’était parti en fumée. Arrivée si lentement et partie si vite, au revoir confiance en soi, tu vas nous manquer. On se fait des adieux aujourd’hui nous en veut pas mais là c’est clair qu’on ne te verra plus jamais.

Voyant sa dresseuse tétanisée, Tool descendit de son tabouret pour tenter de la patpat et aussi de lui rappeler qu’il faut respirer dans la vie, sinon bah la vie bah ça ne sera plus là quoi. Il jeta un regard blasé au brun : dude qu’est ce que tu as fait. Absence complète de la part de la jeune fille. Elle ne répondait plus à rien, comme absente de son propre corps. Son cerveau actuellement est parti en vacance avec son égo et ses muscles tentaient vainement de la maintenir debout.

5

4

3

2

1

BAM

Ah, je vous avais dit que c’était vain. La voilà fesses à terre à ne pas savoir que faire. Peut-être que si elle ne bougeait plus on ne la verrait plus. Enfin dans sa tête ça paraissait logique non ? Son cœur avait beau battre le plus fort possible, le sang était en grève pour alimenter le cerveau qui est loin maintenant. Que faire ? Tool se mit devant le brun qui commençait à jouer. Il voulait râler mais trop tard, le pelo jouait déjà ses notes. Non mais quoi ? Il venait de dire qu’ils étaient nuls puis il jouait. Men are trash.

« KO ! » cria Tool. Aucune réponse.

Gwen toujours par terre contemplait le vide intersidéral et le sens de la vie telle un émeu interrogatif. A elle aussi il lui fallait une boule pour sortir de cette torpeur ?

Paul reprit encore la parole mais pas pour les dévaloriser non ? Plutôt pour leur dire de jouer. Gwenaëlle, les yeux vides le regarda sans le voir. Un fantôme.

« Je… Trouve un… autre… chanteur… Je… ne peux pas. » chuchota-t-elle. « je… trouverais… quelqu’un… En attendant vous… pouvez vous… entrainer avec… Tool.. »

Puis telle un Insolourdo, elle glissa vers le coin le plus obscur et poussiéreux de la pièce pour y déprimer dans la joie et la bonne humeur. Tool, lui, regarda une nouvelle fois Paul et il le jugea. Ses yeux étaient devenus si noirs que le dresseur ne pouvait plus fuir désormais. L’Arcko lui en voulait beaucoup trop. Ok l’honnêteté c’est bien, mais y’a des limites non.

« AR ! » il le fusilla une nouvelle fois et croisa ses pattes. Alors mec, tu vas faire quoi ? Disait sa posture. C’est vraiment mal parti si vous voulez mon avis.


_________________
[MISSION] ROCK BAND [PV Paul] P8X21eb
Matrix Unlocked
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [MISSION] ROCK BAND [PV Paul]   
[MISSION] ROCK BAND [PV Paul]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :