Event #1 - Cœur mécanique
Aller à la page : Précédent  1, 2
Dakoy Ra
Dakoy Ra
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 10
Jetons : 1422
Points d'Expériences : 103
Pokeathlète Novice
Sujet: Re: Event #1 - Cœur mécanique   Ven 8 Nov - 14:22
Le soleil était déjà en train de se coucher. Dakoy se releva du coin de pelouse sur lequel il s'était allongé. Il avait passé l'après-midi au parc avec Maut et Yuddh, histoire de s'amuser un peu. L'Absol se sentait encore mou puisqu'il avait dormi sur son dresseur qui venait de le réveiller. Yuddh était à quelques mètres, entraînant son petit corps à bouger avec souplesse au travers de quelques pas de danse.

"Il va falloir y aller, la nuit risque de vite tomber."

Le tarsal finit son mouvement et reposa son pied par terre. Son dresseur lui sourit.

"T'inquiète, on reviendra un autre jour, promis !"

Ils rejoignirent les grands sentiers desquels ils s'étaient éloignés pour être tranquilles, et se rapprochèrent de la sortie. En passant le portail, Maut remarqua une minuscule silhouette longer le mur et s'arrêta alors brusquement, fixant la pénombre au pied du pilier sur lequel étaient fixés les gonds d'un des deux battants du portail. Dakoy remarqua cette curieuse réaction après quelques pas. Le Pokémon Désastre avait à présent la tête au ras du sol, entre ses pattes avant. Il était prêt à bondir.
Dakoy s'empressa de sortir son Ipok dont il se servit comme lampe-torche et le brandit vers l'ombre. Une simple queue ondulait du minuscule recoin derrière le pilier de pierre. Le garçon prit le risque de se rapprocher. A l'instant où la lumière allait le révéler, le traqué bondit sur la main du dresseur pour la mordre. Dakoy échappa un cri de douleur ainsi que son Ipok avant d'agiter son bras. Mais le Chacripan qui y était accroché avait déjà lâché prise, aussi saisit-il l'appareil tombé par terre dans sa gueule avant de partir sans demander son reste, laissant Maut refermer sa gueule dans le vide juste derrière lui.

"On le suit !" ordonna Dakoy entre deux jurons, ne sachant pas ce qui était le plus blessant entre la morsure ou la honte de s'être fait avoir aussi bêtement. Le trio s'élança à la poursuite du pokémon Scélérat, sous le regard de quelques spectateurs aux yeux écarquillés.



Bon sang, qu'il allait vite ce Chacripan ! Il se faufilait partout, n'hésitant pas à traverser la route malgré la forte circulation de fin de journée. Ses poursuivants avait un peu plus de mal, mais n'abandonnaient pas pour autant. La course-poursuite continua à travers plusieurs avenues du centre-ville avant que le voleur ne tourne dans une ruelle. Dakoy s'arrêta juste avant de tourner. Il n'avait pas remarqué plus tôt que le temps de cette course, le soleil avait disparu et seul l'éclairage de la ville les guidait. Mais cette ruelle n'était pas éclairée, et ils venaient de perdre leur cible de vue. C'était vachement cliché, en y repensant...

Le blond avança prudemment, Maut sur sa droite, Yuddh sur sa gauche. Ils balayaient tous l'obscurité du regard, préparés à l'éventualité d'une embuscade. Leurs efforts furent cependant inutiles.

Surgi de nulle-part, le Chacripan réapparut dans leur dos et se jeta sur Yuddh en lui assénant un combo-griffe. Dakoy eut droit au même traitement à sa propre échelle puisque leur adversaire les avait mené à un camarade de toute autre envergure. Eh oui, ce qui avait plongé sur le dresseur était un Léopardus. Les coups s'enchaînaient sur le garçon qui se protégeait le visage avec les bras. Son héroîne fut Maut, qui asséna une puissante Morsure au Pokémon Implacable pour le dégager avant d'appuyer violemment son crâne sur celui du Leopardus, le fusillant de son regard ambre en grognant. Provoc, mêlé au talent Pression. C'est pas rassurant. Yuddh, de son côté, ne s'est pas laissé faire. Un Téleport pour repasser au-dessus de son adversaire suivi d'un Feuille-Magik mirent à mal le Chacripan qui décampa pour rejoindre la grande avenue. Il s'écrasa cependant contre un passant qui avait observé la scène en se tenant à la limite de la ruelle. Le bruit résonnant du choc attire l'attention de tous les challengers (ouais à cette échelle c'est un peu un smash bros en équipe). Le passant en question est pour le moins singulier, puisqu'il s'agit en fait d'un Magearna, bien qu'aucuns ne connaissent son nom. Il a d'ailleurs l'air assez énervé de constater un tel chahut. Bougon, il lève ses bras dans la direction des cinq individus et les agitent dans tous les sens, avant de repartir.

Chacun se réveille alors avec une impression de difformité.

Dakoy ouvrit les yeux et reconnut la jonction entre la rue et l'avenue de laquelle ils venaient. Le Magaerna repartait déjà. Il n'avait visiblement pas de temps à perdre avec des imbéciles incapables de s'entendre. Le cerveau du garçon dut redémarrer lorsqu'il tenta de se relever et qu'il réalisa qu'il se sentait en parfait équilibre à quatre pattes plutôt que debout. Il sentait également moins l'air frais du début de soirée que quelques instants plus tôt. Par contre il y voyait beaucoup plus clair. Autant en profiter pour observer les alentours. Chacun se relevait, aussi groggy que lui visiblement : Yuddh, Maut, le Leopardus et lui-même. Attendez... Lui-même ? Il tourna la tête vers une plaque de métal appuyée contre un mur. Sa surface était loin d'être polie, mais la silhouette qu'elle reflétait à la place de Dakoy ne pouvait correspondre qu'à l'être manquant lorsqu'il avait balayé la ruelle du regard : le Chacripan. Comment ? Il n'en savait rien. Pourquoi ? Pas la moindre idée non plus. Mais les faits étaient là. Son âme avait été échangée. Et il était prêt à parier que tous avaient subis le même sort. Il pesta.

Les quatre autres semblaient tout aussi surpris de la situation.

"Cha ! Chacri ?" (Maut ! Yuddh ! Où êtes-vous ?)

A ces mots, le corps d'Absol s'approcha de Dakoy. Ce dernier se figea. Comment savoir s'il s'agissait d'un des membres de son équipe ? Avait-il au moins compris qui était dans le corps du Chacripan ? Dans sa réflexion, il resta immobile jusqu'à ce que le Pokémon désastre fonde sur lui... Pour lui lécher la face.

"Chacri, Chacripan !" (Haha, ok Maut j'ai compris, c'est bien toi, tu peux t'arrêter maintenant !)

L'Absol continuait de le lécher, plaquant le petit Pokémon au sol. Dakoy réalisa trop tard qu'il était immobilisé. Le corps sombre le surplombant releva alors la tête, l'éclat de sa lame aisément visible pour un être nyctalope révélant le sourire mauvais qui couvrait son visage. Le Pokémon Désastre tourna le cou.

"TARSAL !" (DEGAGE DE LA !)

L'attaque voix enjôleuse n'avait probablement jamais été aussi agressive, mais visiblement cela semblait fonctionner aussi. Le corps de Maut s'écroula, et Dakoy se réfugia instantanément auprès du Tarsal.

"Chacripan ? (J'imagine que t'es la vraie Maut ?)

-Sal' ! Tar, Tarsal. (Yup ! Cet enfoiré a été bien malin de se faire passer pour moi.)

-Cha, Chacripan, Chacri..." (Reste plus qu'à savoir dans quel corps est Yuddh. Le mien, ou bien celui du Leopardus...)

En observant les corps des deux principaux intéressés, Dakoy remarqua que l'hôte de son corps avait pris en main les deux pokéballs à sa ceinture. Il en activa une première et le Absol fut rappelé. L'humain tiqua. Il la réactiva à ses pieds avant d'activer l'autre. Le tarsal derrière lequel Dakoy s'était réfugié disparut, le laissant sans défense. Le visage du garçon afficha un rictus qu'il n'avait jamais arboré auparavant. Dakoy fêla sans s'en rendre compte. Son corps abritait l'âme d'un de leurs adversaires, et celui-ci venait d'être très malin.
Au moins, l'esprit du garçon avait toutes les clés en main pour comprendre la situation. Il s'installa aux côtés du corps du Leopardus, puisqu'il s'agissait de Yuddh qui avait lentement compris la situation. Même s'il venaient de "perdre" Maut, ils restaient deux Pokémons, contre seulement un Pokémon et un humain. A condition de bien jouer leurs cartes, ils avaient toujours l'avantage.

"Chacripan. Cha, Chacri. (Je te laisse te battre contre l'hôte de Maut. Je m'occupe de mon propre corps."

-Pardus, parrrr ? (T'es sûr de toi ?)

-Chacripan." (T'inquiète, j'apprends vite)

Tous deux s'élancèrent sur leur cible comme un seul pokémon.


Yuddh exploitait l'incroyable souplesse du Leopardus pour éviter aisément les coups de lame et de griffe que lui assénait l'Absol. L'entraînement à la danse que le Tarsal avait suivi ne le rendait que plus redoutable, contorsionnant son nouveau corps pour frapper dans des angles inattendus. Il était probablement plus dangereux qu'un Leopardus classique, même si le corps était surmené pour réaliser une telle prouesse. Mais peu importe, il comptait bien retrouver sa propre enveloppe charnelle. S'enroulant presque autour de son adversaire, Yuddh déséquilibra le Pokémon désastre pour le plaquer au sol, bloquant chacun de ses membres. Il préférait ne pas avoir à blesser plus que nécessaire le corps d'une amie.
Pendant ce temps, le dresseur avait engagé le combat contre son propre corps. Il avait commencé par foncer droit dessus, jusqu'à portée d'un bras humain. Là, un bon sur la gauche lui fit esquiver la main qui allait l'attraper. L'âme de Dakoy sourit. La morsure qu'il avait subi à la main droite par le Chacripan à la sortie du parc faisait mal, il était bien placé pour le savoir. Aussi avait-il deviné que son adversaire se rabattrait instinctivement sur l'utilisation de sa main gauche. Et il avait remarqué que ses réflexes humains étaient insuffisants pour suivre efficacement les mouvement d'un Chacripan. Il profita de l'instant où son adversaire à la carrure de titan était baissé, paume toujours au sol, pour envoyer un jet de sable avec la poussière du sol terreux dans les yeux de son corps. Le combat était quasiment fini. Il faisait face à un être aveuglé et plus lent que lui. Il allait envoyer des coups au hasard. Tout ce que Dakoy avait à faire était de prêter attention à n'en prendre aucun malencontreusement. A part ça, il avait toutes les fenêtres d'attaque dont il pouvait rêver.

Mais il préféra profiter du répit qu'il venait de gagner pour tenter de régler le vrai problème auquel ils étaient confrontés.

"Cha, Chacripan !" (Yuddh, assomme Maut, enfin son hôte !)

Son ami répondit sans quitter du regard celui qu'il surplombait.

"Leo ? Opard... (Vraiment ? J'ai pas envie de lui faire de mal...)

-Cha, Chacripan !" (Fais-le, je pense que ça peut annuler le sortilège)

Yuddh s'exécuta à contre cœur en assénant un coup de boule au Absol qui s'arrêta enfin de se plaindre et de proférer des insultes.

"Chacri." (Maintenant, tu fais la même avec mon corps.)

Le Léopardus regarda le corps humain qui se frottait les yeux en jurant entre deux coups hasardeux. Si on avait dit un jour à Yuddh qu'il devrait assomer son dresseur, il n'y aurait jamais cru. Il prit son courage à deux pattes et bondit sur le corps de son dresseur. Celui-ci tomba assis par terre, tandis que sa tête tapait le mur en partant en arrière. Dakoy serra les dents. Si jamais ça marchait, il allait se réveiller avec un de ces maux de tête... Il s'approcha de son propre corps en s'adressant à Yuddh.

"Chacri Chacripan." (Tu peux voir si tu trouve mon Ipok pas très loin s'il te plaît ?)

Pendant que celui-ci entreprenait de fouiller les environs, Dakoy dégagea avec ses petites pattes la pokéball du Tarsal. Il fit revenir Maut qui fut soulagé de voir que les âmes de ses amis allaient bien, à défaut de leur corps.

"Cha Chacripan, Chacripan ? (Tu penses que tu pourrais utiliser les pouvoirs psychiques de ce corps pour nous faire perdre connaissance à Yuddh et moi, puis à toi-même ?)

- Hmm... Tarsaaal..." (Hmm... Je garantis rien, mais je vais essayer...)

Elle ferma les yeux pour se concentrer. Le Léopardus revint à ce moment-là, tenant l'Ipok dans sa gueule. Il déposa l'appareil aux pieds du Chacripan.

"Leo. Leopardus. (Je l'ai. Par contre il est cassé, désolé.)

- Nyaa. Chacripan.
(Merde, tant pis. Merci de l'avoir retrouvé.) Cripan ? (Maut, tu en es où ?)

- Tarsal. (Je pense que je suis prête.)

Le Léopardus et le Chacripan se positionnèrent côte à côte, face au Tarsal. Maut vient poser ses mains sur chacun de leur front avant de fermer les yeux à nouveau. Elle sentait ce flux qui parcourait son esprit, mais elle avait du mal à le saisir. Son type Ténèbres l'empêchait habituellement de ressentir ce type d'ondes. Ses efforts finirent par payer puisqu'elle parvint à endormir ses deux amis. Heureusement qu'ils étaient volontaires, sinon elle en aurait été incapable. Elle s'installa ensuite en tailleur pour endormir son propre être. Son esprit s'assombrit.

Résumé HRP:
 
Cael Joy
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2334
Todresseur Ranger
Sujet: Re: Event #1 - Cœur mécanique   Dim 10 Nov - 12:59
‘’Vingt-cinq...Vingt-six...Vingt-sept...Tu peux m’expliquer...ce que j’ai fais pour mériter...ça ?’’

Ça tiiiiiire. Si Lucki ne finit pas par faire preuve de pitié, je ferais tout aussi bien de lâcher prise, au moins, le tapis de mousse qui s’étale sous cet arbre a l’air vachement moelleux. La prochaine fois qu’il me vient à l’esprit de me réveiller en avance pour bloquer sa Forte-paume matinale, rappelez-moi de me casser le bras à la place : levé plus tôt veut dire plus de temps d'entraînement disponible pour ce tyran de Lucario !
Et le fait que Mithos et Link m’accompagnent (Bon et Flonne en temps normal, même si j’ai du mal à voir comment un oeuf peut faire des abdos) ne compense que très peu le fait que je me retrouve après déjà deux bonnes heures, à enchaîner les montées-descentes d’abdos, suspendu par les jambe à une branche.
Mais il y a pire...

‘’Chomp chomp chomp♪’

POURQUOI EST-CE QUE CHAQUE FOIS QUE JE BAISSE LA TÊTE, J’DOIS ME TAPER NEAKI EN TRAIN DE GRIGNOTER DU CELERI ?! C’est pire que de la torture à ce niveau-là ! Y’a toute la petite troupe avec elle : Liu, Martel et...Sol. Au moins, y’a quelqu’un ici qui apprécie particulièrement le spectacle !

‘’Et...CENT ! ‘’

Libération ! Même pas sûr que la dernière comptait vraiment, vu que je lâche tout à peine la dernière remontée entamée, pour agripper la branche qui me soutient. Une petite rotation et on se laisse tomber deux mètres plus bas, juste avant que Link et Mithos ne fassent de même.
Inutile d’envisager ça, Lucki, j’la sens ton aura: non, cent et mille, c’est pas le même chiffre, t’arriveras pas à nous imposer ça ! Maintenant, tout ce que je demande, c’est un douche et surtout un truc à bouffer...Ce qui tombe pas trop mal, y’a tout un stock de barres énergétiques dans mon sac.

‘’...NEAKI !’’

Sac qui devrait se trouver à moins d’un mètre du tronc, si une certaine Sabelette ne l’avait pas boulotté ! Enfin, ça, c’est l’hypothèse la plus probable, mais il s’avère qu’il y a un petit problème : à moins qu’elle ai bouffé le sac avec les barres, je vois mal où elle pourrait l’avoir caché.
Le temps de contourner le tronc pour m’assurer que je n’ai pas rêvé, les choses prennent une tournure encore plus inattendue.  On va dire que j’ai retrouvé mon sac...et que quelqu’un l’a fait avant moi. À moitié enfoncée à l’intérieur, une sorte de sphère métallique semble particulièrement intrigué par son contenu et laisse échapper de légers cliquetis au fur et à mesure de son inspection. Finalement, le responsable s’extirpe du tissu, en tenant entre ses deux pattes l’une des barres céréales-chocolat-curry (Fabrication personnelle).
...Ok, soit le sang m’est monté (fin descendu, on se comprend) à la tête pendant l’exercice, soit c’est une Magearna !  Déjà que de base, il doit bien y avoir cinq numéros de la gazette des Rangers qui lui sont consacrés, mais après quelques cours Archéo, ce serait franchement la honte de pas reconnaitre un pokémon pareil ! Pour le moment, elle a l’air vachement intéressé par ce qu’elle a trouvé (Ça mange, un robot ?), mais on va éviter les gestes brusques...De mémoire, Percy avait parlé d’un espèce de canon intégré, capable de vaporiser la roche !
À pas lents, je comble la distance qui nous sépare avant de m’agenouiller. J’ai même pas encore commencé à tendre la main, que l’espèce de lapin robotique pivote brusquement, pour me dévisager de haut en bas.

‘’Hey. J’peux savoir d’où tu débarques, amiga ?’’

Des cliquetis et sa tête qui se penche vers la gauche. Pas de canon en vue, on va dire que comme premier contact, c’est validé. J’vais pas m’aventurer à la toucher tout de suite mais elle n’a pas l’air aggressive non plus. Ni trop paniquée, juste...curieuse. J’peux laisser le Capstick au vestiaire, j’imagine.

‘’Lucki, viens par là. Et essaye de pas avoir l’air trop menaçant, si tu peux.’’

Un frémissement agacé me parcourut de la tête aux pieds, juste avant que le Lucario ne s’exécute. Mon starter ne tarde pas à se figer également, lorsque le Magearna pivote dans sa direction : même au travers d’un lien minime, on sent quelque chose, comme si ce petit robot débordait d’énergie. Le type Combat secoue légèrement la tête, avant de m’envoyer une nouvelle impulsion que l’on pourrait aisément traduire par ‘’...Et alors ?’’

‘’C’est quand même un Magearna. Je sais pas pour toi mais j’en ai pas croisé des masses récemment. Alors, ce serait peut-être l’occasion de...AH !’’

Avant que nous ne puissions réagir, Sol s’est tranquillement  rapproché du Magearna...s’ébroue brièvement...avant de libérer une attaque Grimace particulièrement jubilatoire, en direction de la petite créature métallique !
Avec un petit cri cliquetant, le Fabuleux recule d’un pas et lève subitement les deux  pattes. Deux petites lumières rosées commencent à poindre au bout de ces dernières et j’ai à peine le temps de kicker Sol façon ballon de foot, qu’une multitude de vagues multicolores viennent nous percuter de plein fouet ! J’ignore ce qui est arrivé à Lucki et aux autres mais pour ma part, c’est un aller-simple pour les ténèbres.

...C’est quand même bizarre, je pensais que se faire vaporiser, ça ferait vachement plus mal. Alors que là, non, c’est même le contraire, j’ai l’impression de flotter dans de la barbe-à-papa. Bon, j’me sens un peu ankylosé quand même, mais c’est pas exactement ce à quoi je m’attendais. J’ai encore du mal à ouvrir les yeux, mais au moins, je peux parler.

‘’Ourgh...Tout le monde va bien ?’’

‘’Ouiiiiiiiiiii♥’’
‘’Je...je…’’
‘’Aaaaah, pourquoi vous êtes tous devenus aussi petits ? Cael-Ami, t’es où ?’’
‘’*Chomp**Chomp**Chomp*’’
‘’Rah, mec, c’pas cool ! Sol, t’es vraiment con !’’
‘’Je te le fais pas dire, Mithos…’’

...Je viens de répondre à Mithos. Après avoir compris ce qu’il a dit, mot pour mot. Au prix d’un nouvel effort, je parviens à ouvrir les yeux pour découvrir ce qui doit probablement être la première étape de mon purgatoire : le chaos à l’état brut.
Face à face, Martel et Mithos semblent sur le point d’en venir aux mains, tandis que Lucki s’est littéralement réfugié dans l’arbre, en tailleur sur une branche. Quand à Neaki, elle fixe ses propres pattes d’un air totalement incrédule, en luttant pour ne pas s’affaler en arrière du fait de sa rondeur. C’est presque comique, on dirait qu’elle glisse à cause de sa propre carapace verglacée. Pour Link...C’est heureusement diffus, mais le Riolu paraît au comble du bonheur et rien que de me tenir à ses côtés, j’ai déjà l’esprit qui s’embrume façon guimauve.
Que quelqu’un me mette une baffe pour me réveiller, s’il vous plait.

‘’Tu es sûr que ça va ?’’

‘’...Martel ?’’

Alors, je sais que ça m’arrive d’être distrait, mais aux dernières nouvelles, Martel était une Posipi et son frère un Negapi, pas l’inverse. Du coup quelqu’un peut m’expliquer pourquoi elle a des marques noires en forme de traits sur les joues, au lieu de ses croix blanches habituelles ?!

‘’Coucou, Papa.’’
‘’...C’est tout ce que tu trouves à dire ?! Et comment ça, ‘’Papa’’ ?! ’’
‘’Et bien, on s’en sert pas si mal avec Mithos, j’ai envie de dire. Et je vois pas pourquoi ça te choque, c’est pas comme ça que je dois t’appeler ?’’
‘’Non...Fin, si, tu peux, mais...Rah, laisse tomber.’’

Ok, on rassemble les informations dont je dispose, on se calme et on essaye de rendre tout ça cohérent…J’ai le droit d’espérer que ça reste incohérent, parce que mon hypothèse, là, elle me plait pas du tout ! Parce que si je me rappelle des cours de Percy, Magearna possède l’attaque…

‘’Permucoeur. Pitié, dites-moi que ça n’est pas permanent.’’
‘’Euh, je penses qu’il y a autre chose qui devrait vraiment t’inquièter, en fait.’’
‘’Juste une ? Je sais pas si t’as remarqué, mais tout le monde a UN PEU pété les plombs.’’
‘’Non, je veux dire...Plus que le reste.’’
‘’....Où est Sol ?!’

La désormais-Négapi se contente de pointer la patte par-dessus mon épaule. Le temps de me retourner, je souhaite presque immédiatement ne jamais l’avoir fait : mon corps me fixe, un air à la fois très satisfait et particulièrement calculateur sur le visage...Puis tourne les talons et commence à s’enfuir en courant, droit vers le coeur de l’académie !

‘’AH NON, N’Y PENSES MÊME PAS !’’

Si j’ai bien suivi, ce gros bordel de mixage de corps aura au moins eu un effet positif : Sol étant dans mon corps, ça veut dire que je suis dans le sien DONC que j’ai accès à ses capacités d’Illusion ! J’vais le fumer façon Brasegali-mégazord, lui va rien comprendre !

*Sbunk*

...Alors, j’ai demandé une illusion de Megazord, pas de deux rubans blanc et roses, qui s’étendent droit vers mon corps en fuite, pour venir s’entortiller autour de mes jambes, avant de me forcer à me viander. Ça a l’air pourtant vachement simple quand ce maudit Zorua s’en sert, pourquoi moi j’arrive à rien !

‘’...Ça ne pourrait pas être pire.’’
‘’Euh, Pa...Cael?’’
‘’Quoi, ENCORE ?’’
‘’Quand je disais que tu devrais t'inquiéter, je ne parlais pas de Sol, en fait. On va dire que pour lui, c’est normal.’’
‘’Martel…’’
‘’Ben euh...Tu devrais peut-être voir ça.’’

Quelques mètres dans la direction indiqué par la Negapi, la silhouette d’un Zorua vient littéralement me percuter en pleine face. Roulé en boule au sol suite à mon shoot, le type Ténèbres semble particulièrement occupé à...dévorer tranquillement une nouvelle pousse de céleri, qu’il a récupéré dans mon sac, abandonné par Magearna avant sa fuite.
...Une minute.
Comment est-ce que le corps de Sol...Fin’, du coup, le mien maintenant, vu qu’on a échangé, peut-être en train de boulotter du céleri ? Ce serait plus le genre de Neaki...Attendez, si je me base sur ce que je vois : Martel et Mithos ont échangés tous les deux, ça, ok, je visualise. Le Riolu qui est en train de petit à petit nous faire exploser la tête à grand coup d’aura irradiante de bonheur, j’imagine que c’est Liu….Ce qui pose déjà un problème, parce que vu la panique qui irradie du seul Lucario présent, j’la reconnaîtrais entre mille et elle ne peut correspondre qu’à Link.
Donc, si je récapitule : Martel, Mithos, Neaki, Link, Liu, Lucki et Sol. J’ai oublié personne, mais du coup, il manque un corps dans les transferts. Et c’est celui de…

‘’AH NON ! ‘’

*************************

‘’GINJI LABELVI ! SORS DE TA CACHETTE, FAUT QU’ON CAUSE !’’

C’est forcément connecté. Ça ne peut être que lui. Enfin, non, pas lui, mais le facteur coPAIN : soit l’univers a décidé de nous faire retraverser cette épreuve, soit Maléfluff est de retour malgré toutes ses belles promesses. Dans un cas comme dans l’autre, Ginji doit y être lié….Et si c’est pas le cas, ça me permettra de passer mes nerfs sur quelqu’un.
Parce que là, si je parviens à m’empêcher de hurler, c’est uniquement parce que je dois me concentrer à chaque pas pour que ces foutus rubans ne viennent pas me faire trébucher ! Après, il y a au moins ‘’un’’ truc positif…

‘’Arrête de faire la tête, Nea...Lucki. Tu t’en sors bien, toi.’’
‘’Silence.’’
‘’Je te signale que je suis dans le même bateau...et que le mien, il coule en plus.’’
‘’C’est tellement...indigne.’’
‘’Tu ne veux pas voir ça comme une opportunité ? Je sais pas, un truc du genre ‘’Nouveau défi à relevé avec un handicap’’ ?’’
‘’Si je t’en colles une, tu penses que ça comptera comme un défi, aussi ?’’
‘’Stooop ! ‘’

À peine l’un de mes rubans a-t-il touché le front de la Sabelette d’Alola que Lucki s’immobilise complètement, un air de béatitude sur le visage. Complètement immobilisé, ce dernier irradie presque de frustration...enfin, j’imagine, puisqu’il n’a plus d’aura à disposition.
L'entrée du dortoir Voltali se dessine enfin à quelques mètres, maintenant, on ne rigole plus !

HRP:
 

_________________
Event #1 - Cœur mécanique - Page 2 1529618029-cael
Event #1 - Cœur mécanique - Page 2 Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Event #1 - Cœur mécanique
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :