Connexion
Pokemon Community :: Administration de l'école :: Gestion du personnage :: Ateliers
 :: Exposés

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
Amazon Music HD offert pendant 3 mois
Voir le deal

Potiron
http://pokemoncommunity.forumactif.org
http://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Pokémusicologie : les Pokémon Psy. CeOUB4f
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2648
Pokémusicologie : les Pokémon Psy. CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2648
pokemon
Pokémusicologie : les Pokémon Psy. CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2648
Potiron
est un Annonceur
Mens sana

Toute chose à un rythme. Qu’on parle d’un phénomène physique comme un pendule ou de quelque chose de plus immatériel comme la tension créé par un récit, il est possible dans chacun de ces cas de décomposer nos réactions ou nos actes, de manière à établir des schémas récurrents.
Même si quelque chose paraît aléatoire, il convient de le replacer dans un ensemble plus large, pour constater qu’en réalité, il ne s’agit que d’une mesure bien précise: celle-ci s’imbrique dans un rythme plus grand et se répète simplement à son échelle. Et lorsque le rythme est modifié, il conserve toujours une similitude avec ce qu’il était auparavant, qui ne s’estompera qu’au terme d’une période variable selon l’ampleur des changements.
Chaque personne possède son rythme propre, un peu comme des empreintes digitales, mais des mesures globales peuvent être déterminées : des esprits combatifs seront reliés par des mesures rapides et souvent courtes, tandis que deux personnes emplies de tristesse dévoileront une rythmique beaucoup plus lente et mesurée, aux tonalités plus basses. Viennent ensuite les combinaisons créées par nos expériences, les événements que nous traversons à un instant précis ou encore l’environnement qui nous entoure.
Rien d’étonnant donc, à ce que les Pokémons n’échappent pas à cette règle.

Avant toute chose , je tiens à préciser que cette étude n’a rien de certaine : elle n’est que le fruit de mes observations et des résultats que j’ai enregistré au fil du temps. De plus, ma proximité quotidienne avec certains des sujets étudiés plus bas, a sans doute pu jouer sur mes conclusions. J’espère néanmoins avoir exécuté un travail suffisamment rigoureux, pour passer outre ce genre de problèmes.
Afin de rendre cette étude le plus accessible possible, j’essayerai également d’écarter tout jargon musical trop  technique qui affaiblirait mon propos, face aux non-initiés. À la place, je vous propose de simplement vous laisser guider par la musique et lentement, d’écouter tout comme moi au quotidien, les accords que l’on peut retrouver dans le rythme de nos compagnons Pokémons.
Mon objectif sera de vous tracer le portrait ‘’rythmique’’ de cinq Pokémons différents, ainsi que les éléments qui en sont la cause. Et pour ce premier rapport, j’admets ne pas avoir cherché bien loin le fil rouge qui relie mon travail…

Pokémusicologie : Les Pokémons Psy

Gardevoir : Force cachée


Pokémusicologie : les Pokémon Psy. N61Ks5H

Si je vous dit ‘’Gardevoir’’, quels sont les premiers mots qui vous viennent à l’esprit ? Gracieuse, élégante, ou encore digne, avec un côté sensible par moment ? Ou alors, songez-vous en premier à un Pokémon capable de libérer des trous noirs, comme certains ne cessent de l’évoquer ?
Si nous nous penchons sur les informations dont nous disposons concernant ce Pokémon, deux éléments prédominants ressortent : l’éventail de possibilités que lui offre son pouvoir psychique, ainsi que le lien extrêmement fort qui relie ce même pouvoir à sa relation avec son dresseur.
Le rythme d’un Gardevoir a donc de fortes chances d’être relativement doux, sans tempo qui irait en s’accélérant. Ses mouvements lents et graciles évoquent davantage des mesures posées, qui se répètent doucement d’un bout à l’autre du morceau sans réellement changer au fil du temps, créant un cocon connu et donc sécurisant pour l’auditeur. Pourtant,certains passages, dénotent par rapport au reste du morceau : beaucoup plus appuyé, des tons plus orchestraux qui montent en puissance avant de retomber, ils transmettent  la puissance incroyable que recèle ce Pokémon.
Ils viennent appuyer également ce côté protecteur, via les tonalités qui enflent de plus en plus jusqu’à la fin de la musique : un Gardevoir qui déciderait de se servir de toute sa puissance pour protéger son dresseur, n’aurait aucun mal à puiser dans cette force explosive que les mesures nous laissent entrevoir.

Termes-clés : Grâce, puissance maîtrisée, protectrice, réservée.
*Je suis parfaitement au courant du fait que certains spécimens sont l’antithèse même du mot ‘’Réservée’’. Il ne s’agit que d’une exception majeure, qui reste néanmoins capable de produire le rythme évoqué ci-dessus...Quand elle dort, par exemple.

Mentali : Paix solaire


Pokémusicologie : les Pokémon Psy. RHczMDg

Pour Mentali, l’analyse peut paraître aisée : un Pokémon solaire, dont les notes réchauffent le coeur et dont le rythme est empli d’une énergie qui va grandissante. Pourtant, avec un peu plus d’attention, un élément ressort davantage : la notion de ‘’constance’’. De la part d’un Pokémon à l’aspect aussi serein, mais surtout, en maîtrise de son environnement immédiat grâce à son poil ultrasensible, son rythme devient similaire à la course du soleil : permanent, répétitif et laissant transparaître une véritable idée de permanence.
Le tempo reste le même au fil du temps, les mesures s'enchaînent sans créer de rupture dans le ton du morceau et au final, on pourrait presque visualiser ce dernier qui boucle, une fois arrivé vers sa fin, pour un nouveau cycle. Une fois lancé, il devient alors difficile de savoir ‘’où’’ l’on se situe dans le morceau, comme s’il était possible d’entamer  l’écoute de ce dernier à n’importe quel point de sa progression.

Termes-clés : Cycle, constance, sérénité.


Solaroc : Mystère cosmique


Pokémusicologie : les Pokémon Psy. LLgOx1h

Un peu plus délicat, cette fois-ci. Le rythme d’un Solaroc est souvent encore plus serein que celui de Mentali, pour friser parfois l’immobilité totale avec quelques silences. Pourtant, les mouvements subtils de ce Pokémon et les variations parfois infimes dans ses réactions, marquent un fait bien précis : si ce que nous percevons de Solaroc est une enveloppe terrestre, son esprit est capable de percevoir un monde qui va bien au-delà du notre. Profondément lié au soleil tout comme Mentali, on retrouve des mesures similaires chez les deux Pokémons.
Néanmoins, Solaroc possède un rythme qui se développe en deux temps : son impassibilité apparente cache le reste de son tempo au monde et au coeur de sa masse rocheuse, c’est un univers entier qui bouillonne. Lorsque ce Pokémon tournoie et s’illumine brusquement, c’est une fraction de cet univers que nous pouvons percevoir et entendre. Les notes explosent, d’autres instruments viennent s’ajouter à son morceau intérieur et au final, c’est probablement celui dont il est le plus facile d’imaginer la puissance en action, si l’on écoute correctement.

Termes-clés : Répétition, rupture, deux facettes

Qulbutoke : Impassible ignorant


Pokémusicologie : les Pokémon Psy. GIsnMky

Le cas de Qulbutoke est un peu spécial :étant encore moins mobile qu’un Solaroc (au moins, la lévitation permet de justifier quelques flottements ici ou là), combiné à son caractère presque légendaire de punching-ball, on pourrait penser que son rythme n’est constitué que d’une seule note, fort peu mélodieuse.
Pourtant, il y a bien quelque chose qui émane de ce Pokémon. Trois mesures en tout et pour tout, qui se répète à l’infini avec la rigueur d’un métronome. On est loin de Mentali et de sa musique cyclique, qui peut se répéter à chaque fois qu’elle atteint sa dernière mesure. Ici, il n’est question que d’un rythme constitué de trois mesures, au tempo presque hypnotisant et quasi-soporifique.
J’ai même eu l’occasion de constater qu’à la différence d’autres Pokémons dont le rythme peut subir des variations en combat, un Qulbutoke moyen ne connaît aucune hausse, ni baisse de tonalité. Il se contente de...persister, si l’on peut dire. Rien chez lui ne laisse transparaître la puissance toute en retenue que l’on peut trouver chez nos trois exemples précédents.

Termes-clé: Monotonie, immobilisme, normalité.


Zarbi : Âme démente


Pokémusicologie : les Pokémon Psy. Kdh80wV

…Pour cet exemple, je vais devoir détailler mon analyse en deux fois. Premièrement, si vous réussissez à écouter le rythme d’un Zarbi, sans éprouver l’envie de vous jeter par la fenêtre la plus proche, félicitations...Vous êtes plus résistant que la moyenne. Il n’y a presque rien à écouter, à peine quelques notes grinçantes, dans des mesures parfois désynchronisés et dont le seul trait caractéristique, est d’être parfaitement répétitif dans son motif musical. Comme si le Pokémon demeurait dans un monde qui nous est complètement inaccessible ou impossible à envisager, malgré sa présence, juste devant nous. J’avoue avoir été quelque peu surpris par ces résultats, aussi ai-je voulu pousser l’expérience un peu plus loin.
Avec l’aide de ma Gardevoir, nous avons donc réussi à entrer en communication mentale avec l’un des Zarbis demeurant à l’académie (Merci encore à Max Arago pour son aide), afin de parler directement avec ce dernier. De cette manière, j’espérais pouvoir développer davantage mon analyse, ainsi que vous apporter des éclaircissements quand à ce qu’un Zarbi pourrait émettre comme rythme.

Disons que les choses auraient pu mieux se passer. La connexion fut brutalement interrompue et avant que je ne m’évanouisse à mon tour, ma Gardevoir eut juste le temps de me transmettre quelques bribes de ce qu’elle avait entendu à un volume cacophonique, dans l’esprit du Zarbi cobaye.
Après plusieurs nuits d’efforts, je suis parvenu à reproduire ce chant, qui n’aurait jamais dû être perçu par des oreilles humaines. Quand à Libra, ma starter, il lui aura fallu près de deux semaines de récupération, avant de pouvoir se remettre à bouger normalement. Je joint à ce dossier l’enregistrement approximatif de cette expérience, ainsi qu’une photo, témoignant de l’état de ma Gardevoir.
De plus amples recherches sur les Zarbis me seront probablement nécessaires, mais je doute qu’elle soit capable de s’y atteler avant longtemps, hélas.

Termes-clé: Folie, désespoir, fin de toute chose

Pokémusicologie : les Pokémon Psy. RoHGKHb

En Conclusion


Mis à part ce dernier cas, un motif commun semble ressortir de toutes mes observations : la majorité des types Psy étudiés présentent des caractéristiques communes et l’on retrouve souvent des rythmes typiques d’une attitude calme et maîtrisée. Dans le même temps, une légère pression émane des segments de chaque rythme, comme si quelque chose grondait sous la surface ou finissait tout bonnement par s’élever sans contrôle : est-ce dû aux pouvoirs dont ils disposent ? Ou plutôt, est-ce dû à cette notion qui transparaît dans chacun d’entre eux à savoir celle d’être en CONTRÔLE de leurs pouvoirs, de leur environnement ou tout simplement de leurs émotions ?
Je pense pouvoir affirmer que c’est ce simple mot ‘’Contrôle’’ qui résume parfaitement le rythme global des Pokémons de types Psy.
Bien sûr, il existera toujours des exceptions dont la personnalité plus explosive, masquera le rythme propre à leur espèce. Néanmoins, je pense sincèrement qu’au fond de chaque Pokémon, on peut retrouver le tempo propre à son espèce, son rythme plus personnel, venant simplement se superposer par-dessus pour créer un ensemble unique.
Pour vous en assurer, rien de plus simple...Contentez-vous d’écouter l’un de vos Pokémons. Pas uniquement son cri, ses mimiques ou même ses mouvements. Il vous faut aller plus loin : lorsque vous aurez trouvé le rythme qui convient, il vous suffira alors de fermer les yeux et ces mesures évoqueront en quelques instants, l’image de votre compagnon. Essayez-donc et si vous trouvez un résultat susceptible de contredire les miens, n’hésitez pas à le partager.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum