[Épreuve du Doyen] Yolo
Camille Duval
Camille Duval
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 9
Jetons : 2568
Points d'Expériences : 92
Todresseur Novice
Sujet: [Épreuve du Doyen] Yolo   Lun 11 Nov - 23:58
L'épreuve du doyen ?
Tout juste !

C'est au détour d'une conversation banal que le sujet fut amené par ma camarade de dortoir. Je ne la connaissais que depuis quelques semaines, mais notre passion pour la nature et notre envie commune de devenir Ranger nous avait très vite rapproché. Je n'irai pas jusqu'à dire que nous nous entendions comme deux sœurs, mais il y avait une connexion qui s'était faite avec elle. Et depuis notre rencontre, nous nous trouvions régulièrement du temps pour discuter de choses et d'autres, notamment tout ce qui se concerne le monde des Rangers.

Et ce jour-là, nous avions innocemment abordé le sujet du mérite. Nous nous demandions alors comment nous pensions chacune nous placer vis-à-vis de notre possible notoriété dans le métier. À notre grande surprise, nous avions toutes les deux un avis bien différent, et c'est ce qui nous avait amené à débattre. Progressivement, la discussion avait été détourné sur les exploits dans leur globalité et ce qui ferait de nous des célébrités – ou en tout cas des personnes reconnues. C'est à ce moment-là que ma camarade avait parlé de l'épreuve du doyen.

Qu'est-ce c'est ?

J'étais perplexe face à ce nom. Mais qu'est-ce que cela pouvait bien être ? Ma camarade était là depuis un an déjà, et avait eu le temps de découvrir toutes les choses intéressantes que proposait Adala. Autant dire que si elle me parlait de cela, c'est que ce n'était pas rien. J'étais donc perplexe, mais tout aussi excité à l'idée de découvrir ce qu'il en était. Heureusement, ma camarade ne tarda pas à me donner un peu plus de précisions à ce sujet, fière de pouvoir étaler ses connaissances.

Est-ce que tu connais le vieux Tabalibungaba ?

Sur le coup, j'allais répondre que non, mais je me rappelai alors avoir vu en cherchant des informations sur l'île d'Adala. Apparemment, c'était le doyen de l'île, vivant à l'écart de la civilisation dans une petite cabane. Malheureusement, je n'avais pas cherché beaucoup plus loin, pas franchement intéressée par ce genre d'informations.

Le doyen de l'île ?
Ouais voilà. Eh bien il ne vit pas dans sa petite cabane pour rien. En fait, il bloque le seul chemin permettant d'atteindre le sommet du mont Skiddo. Et apparemment, il y aurait un secret de folie tout là-haut, du coup il le « protège ».

Ma camarade accompagna son dernier mot par des guillemets avec les doigts. J'en fis de même.

Il le « protège » ?
Ouais. En fait, il propose à qui le veut son épreuve. Deux heures avant le coucher de soleil, il te fait partir de sa cabane, et le but, c'est d'arriver au sommet avant que le soleil ne se couche. En gros, une course d'endurance.
Ça m'a l'air plutôt simple.
Que nenni ! D'après ceux qui s'y sont frottés, le parcours est super difficile, et rare sont ceux qui ont pu y parvenir du premier coup.

Je ne répondis pas immédiatement, prise par une réflexion soudaine. En vérité, je me demandais surtout si ce que j'étais en train de penser était vraiment raisonnable.

Je vois … Dis, tu penses que j'en serai capable ?

Comme je l'avais prévu, ma question prit complètement au dépourvu ma camarade qui écarquilla les yeux avant de reculer de quelques pas, semblant se protéger comme si j'étais devenu le mal.

Tu … Tu veux tenter l'épreuve du doyen ?! Alors tu es ici que depuis quelques semaines ?
Tout à fait !

Cette fois, ma camarade explosa de rire, visiblement submergé par le choc de ma réponse. Sur le coup, je me sentis un peu bête d'avoir dit cela, mais très vite, la conviction revint, abandonnant toute gêne en moi.

Après, je n'ai pas la prétention de croire que je pourrai le faire du premier coup, mais vu comme tu me l'as expliqué, je pense que ce serait un bon moyen de voir ce que je vaux physiquement.
C'est pas bête. Bah, écoute. À ce niveau-là, je pense que je ne peux te convaincre d'y renoncer. Fais donc simplement attention quand tu y seras et tu viendras me raconter après coup.

Je souris, amusée.

Et toi alors ? Tu ne veux pas tenter aussi ?
Je n'ai clairement pas le physique pour tenter quelque chose d'aussi risqué … et puis mes Pokémon ne sont pas mieux. Mon Carapuce vient tout juste d'évoluer en Carabaffe, et mon Seviper est un faignant de première. Pire que ton Nostenfer je pense.
Hahahaha ! Tu m'en diras tant !

Jusqu'à présent, je n'avais croisé aucun Pokémon aussi faignant que Vanitas, pour la simple et bonne raison qu'il était toujours le seul que je connaisse à être narcoleptique. À partir de là … Mais je m'égare. Cette pensée m'arracha un rire encore plus amusé que je l'étais déjà, puis la conversation reprit comme si de rien n'était, dérivant finalement sur un autre sujet.

Une bonne heure et demie plus tard, je pris congé de ma camarade, m'en allant dans ma chambre pour me préparer pour cette fameuse épreuve. Malheureusement, il était trop tard pour la tenter le jour même, mais ayant le lendemain après-midi disponible, je n'y vis pas trop de soucis, contente de pouvoir en plus me préparer tranquillement pour cette ascension. Je n'étais pas grandement équipée pour des escapades de ce genre, mais mon père avait pris la peine de me donner quelques équipements bien utiles qu'il n'utilisait plus trop dans son travail – ayant un meilleur équipement à sa disposition. Avec ce que j'avais, à savoir une torche, une corde, un nécessaire de secours et une fusée de détresse en cas d'extrême urgence, cela allait normalement le faire. Pour le reste, mes vêtements habituels suffisaient largement et mes deux compagnons n'auraient normalement aucun problème à me suivre dans cette épreuve … Pour peu que Vanitas ne se retrouve pas à dormir pendant l'ascension.

Bon eh bien, je crois que j'ai tout. Hâte d'être à demain !

Je rangeai le tout dans un petit sac prévu pour les « petites » promenades de ce genre puis le mit de côté, prêt à être récupéré pour le lendemain. Ceci fait, je pus terminer ma journée sans s'en soucier outre mesure, partant dormir quelques heures plus tard avec l'ascension en tête. Oh, que j'avais hâte !


[...]

Je me levai de bonne heure, accomplissant mes banalités matinales avant d'entamer la journée avec plaisir. La matinée passa assez vite, animée par quelques cours divers, puis je profitai de mon après-midi pour faire un tour à Malnova avant de monter au Mont Skiddo, récupérant mes affaires au passage. Moi qui suit fan de la nature, je trouvai que cette ville était le parfait compromis entre nature et civilisation. Sans prendre le pas sur la flore, elle proposait tout de même un beau décor tout à fait urbain dont le charme pittoresque qui s'en dégageait me mettait du baume au cœur. Je n'irai pas jusqu'à dire que cela me donnerait envie d'y vivre, mais y passer du temps me plaisait beaucoup. Arpenter les petites ruelles en brique, observer les maisons d'un ancien temps, venir voir les activités qui y sont proposés, notamment le marché … Voir et revoir tout cela était devenu semaine après semaine mon péché mignon. C'en fut au point que j'en perdis progressivement l'heure, ne me rendant compte qu'assez tard que j'avais passé plus de temps que prévu sur place.

Oh, mince !

Malheureusement, je n'avais pas sorti Hortensia pour me rappeler de l'heure qui passe. Je la fis d'ailleurs sortir, comme perdue comme j'étais par mon manque de sens de l'observation, je dus comme régulièrement à présent lui demander de me servir de guide. Bon, elle ne connaissait pas vraiment le chemin jusqu'à la cabane, mais j'avais pensé à mettre la carte sur mon Ipok. Elle put donc s'en servir pour m'indiquer la route, montant sur mon épaule pour toujours rester avec moi. Grâce à ce stratagème, je pus atteindre assez vite la fameuse cabane, arrivant avec quelques minutes d'avance par rapport à l'heure apparemment imposé par le doyen. Et en parlant de lui …

Hohohoho, bien le bonjour, toi qui paraît au demi-jour ! Alors tu viens pour prouver ta valeur, en espérant que tu t'en sortiras sans douleur ?

Affichant un large sourire, le vieil homme à la longue barbe grise s'approcha de moi, me prenant au dépourvu et faisant sursauter Hortensia qui se cacha comme elle put dans mon dos.

Je pense que vous êtes assez proche comme ça. Et oui, je viens tenter votre épreuve.
Hohohoho, fort bien ! Dans ce cas, donnes-moi donc tes réceptacles pour ne pas qu'ils te fassent obstacle.
Hein ? … Ah ?

Sur le coup, je fus perdue par sa phrase, me demandant ce qu'il attendait par réceptacle. Puis je me remis en tête que ma camarade m'avait dit qu'il n'acceptait pas qu'on garde nos Pokéballs durant l'ascension. Comprenant tout à fait la logique, je fis sortir Vanitas de la sienne puis remis toutes celles que j'avais au vieux doyen qui les rangea aussitôt dans un petit sac en toile qu'il conserva avec lui. Il m'indiqua ensuite de le suivre jusqu'au bord de sa cabane, à l'endroit qu'il devait désigner comme le point de départ de son épreuve. Il me fit part des règles de cette dernière, et bien que ma camarade m'en ait déjà parlé, j'écoutai attentivement ce qu'il dit, contente d'avoir une petite piqûre de rappel.

Alors, c'est bien compris, ou alors ton esprit est encore assombri ?
Non, non, c'est clair comme de l'eau de roche.
Hohoho, parfait alors ! Dans ce cas …

Il se stoppa subitement, comme s'il venait d'avoir l'illumination, et attrapa un étrange calepin sur lequel était accroché un stylo qu'il prit pour noter quelque chose que je ne pus voir. Il murmura cependant « Elle est bien trouvée ! J'la ressortirai un jour, huhuhuhu », ce qui me fit comprendre qu'il venait de noter … mon expression. J'allais exprimer mon désarroi quant à cela, mais Tabalibungaba ne m'en laissa pas l'occasion.

Allez, 3, 2, 1 … GOGOGOGO !

M'invitant à m'élancer, il m'infligea une petite tape dans le dos, faisant de nouveau sursauter Hortensia qui lui fit dès lors le regard mauvais, ne portant à présent pas le vieux doyen dans son cœur. Qu'importe. De mon côté, la tape dans le dos me surprit aussi, mais elle eut l'effet escomptée et je m'élançai sans tarder, débutant cette longue ascension. Je pus entendre une dernière fois le vieil homme me crier « Bon chance, gamine ! » tout en rigolant, puis je me trouvai enfin seule avec mes Pokémon, Vanitas – resté un peu en retrait pour colmater de sa dernière sieste – et Hortensia à mes côtés.

Ainsi débutait mon ascension vers le sommet du Mont Skiddo !




Let's go ! 8v
Camille Duval
Camille Duval
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 9
Jetons : 2568
Points d'Expériences : 92
Todresseur Novice
Sujet: Re: [Épreuve du Doyen] Yolo   Mar 12 Nov - 0:02
Hortensia, Arcko
Objet tenu : //
Points Duels : 1
Points Prestances : 0
Points Recherches : 2
Points Athlétismes : 0

Vanitas, Nostenfer
Objet tenu : //
Points Duels : 2
Points Prestances : 0
Points Recherches : 0
Points Athlétismes : 0
Potiron
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1953
Annonceur
Sujet: Re: [Épreuve du Doyen] Yolo   Mar 12 Nov - 0:02
Le membre 'Camille Duval' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ÉPREUVE DU DOYEN' :
[Épreuve du Doyen] Yolo DEXv99u
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Épreuve du Doyen] Yolo   
[Épreuve du Doyen] Yolo
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :