Event #2 - Valse Glacée
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Bouddha Socket
Bouddha Socket
Région d'origine : Alola
Âge : 16 ans
Niveau : 16
Jetons : 238
Points d'Expériences : 277
Pokeathlète Médecin
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 1:27



Bouddha bénisserait.

N'importe quoi. N'importe qui. Qui pourrait le sortir de là... Dire qu'il s'étais mis tout seul dans une telle situation. Quelle idée d'être sincère et d'avouer ses sentiments alors qu'il savait pertinemment que Quitterie ne les partageait pas . Quelle idée de lui infliger ça ? Était t'il si égoïste ? Ne pouvait donc t'il pas l'aimer à distance ? Ne pas l'embarrasser d'une idylle à laquelle elle ne pourrait répondre ? Ne pouvait pas supporter un coeur brisé pour le bonheur de sa bien aimée ?

Il avait pensé que c'était une bonne idée, mais maintenant qu'il était au pied du mur... Il avait peur. Terriblement peur. Et si il y avait plus à perdre qu'à gagner ? et si Quitterie se sentait coupable de son amour ? Elle qui était si... Innocente. Et douce.  

La voilà justement qui s'inquiétait de son état. Avec délicatesse et sincérité. La voilà qui s'inquiétait pour lui... Son ami. Son meilleur pote. Et bouddha retint une larme... À défaut d'être un bon amant, il pourrait être un bon ami, non ?

Il n'était pas assez bien pour elle.  
C'était un constat.
Elle ne l'aimait pas, pas comme il l'aurait souhaité.

Qu'il avait t'il de plus à dire ?

Assurément rien.

Bouddha... entama 203

Mais elle fut soudainement coupée.
Coupée par Bouddha, lui même.

Pour une fois, il ne voulait pas qu'elle hante ses pensées. Il les voulait secrètes, à jamais. Quitterie ne méritait pas ça, elle méritait un ami qui la soutiendrait. Pour toujours. Quelqu'un qui serait là pour elle... Témoin à son mariage, même.

Et Bouddha tremblant, s'en fit la promesse : il serait cet ami. Elle pourra compter sur lui. Pour son bonheur... à Elle.

Mais pour le moment, il voulait pleurer.    
Et un moment béni répondit à son appel : une annonce, une ouverture de bal.
Et Kiki qui détourna le regard.

Fuir. Discrètement. Rapidement. Ses pas se délièrent et sa course accéléra si rapidement qu'une pokéball s'échappa de sa poche. Il fuyait sans rien voir, les yeux embuées de larmes. Il fuyait à s'en exploser le coeur. Rapidement, il trouva refuge et glissa, traversant un voile : une nappe.

Dans sa glissade folle, Bouddha percuta un pied. Et comme rendu fou par la tristesse, il s'y agrippa. À ce pied qu'il ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam il se confia en pleurnichant et reniflant :

-Prrr... Je... Suis désolé... Prrrr... Désolé. Désolé. Je l'aime, désolé.

Et sa lourde tête se posa sur la cheville inconnue.

HRP
Tenue de Bouddha

Bla bla profite de l'ouverture de bal pour fuir kiki
il fait tomber sa pokéball (c'est celle de 203 son girafarig, ramassez la si vous la voulez)
il se cache sous une table et se met à pleurer sur un pied (celui de camille)
voilà.

Quel boloss ptdr  

Valse glacée  
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 63
Jetons : 1482
Points d'Expériences : 1983
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 1:40

Valse Glacée

ft. des gens
♫♫
La colère guide mes pas, je ne réfléchis pas, je suis en mode automatique. Je me demande même pas comment je fais pour ne pas me prendre les pieds dans cette robe, elle est tellement volumineuse dans le bas. Enfin ce n’est pas le plus important, pour le moment, je veux juste oublier…je veux oublier Cael, oublier cette blonde qui a complètement menti et qui m’a fait sortir de mes gongs.
Rapidement le buffet est à portée de main, et je n’ai pas besoin de beaucoup pour obtenir une bouteille d’alcool. Je ne sais pas dans quel état je serais en la buvant entièrement, mais ce n’est pas ça qui va m’arrêter.

Un verre.
Je trempe d’abord mes lèvres, pour savoir à quoi m’attendre. Une petite gorgée qui me pique un peu la gorge, mais ça va, ça passe. Je finis rapidement ce qu’il reste de mon verre, le buvant quasiment d’une traite. C’est chaud dans ma gorge, et ça apaise doucement le feu de mon cœur…

Deuxième verre
Je ne perds pas le temps, mais je le bois directement d’une traite…ce n’est pas forcément une bonne idée, ça pique et je suis obligée de secouer la tête pour que le pétillant arrête d’être aussi désagréable. Une vive chaleur commence doucement à monter en moi, mais je n’ai pas spécialement envie de m’arrêter…

Alors que je me suis servie mon troisième verre, une voix que je connais bien m’interpelle, me demandant de ne pas perdre la main. Je me retourne pour voir une tête blonde que je connais bien, et que je n’ai pas vu depuis un bon moment : Bruce Hedge. Je ne saurais dire depuis combien de temps on ne s’est pas vu, mais étrangement ça me fait plaisir de le voir. Il y a quelques minutes, je n’aurai pas hésité à le rembarrer, mais là…peut-être que passer un moment avec lui pourrait me permettre de penser à autre chose qu’à l’incident de tout à l’heure. En plus je ne vois pas Max et Ana, la première n’a probablement pas pu me suivre, il faut dire que je suis partie comme une furie. La deuxième a dit qu’elle revenait, mais un rapide coup d’œil me permet de voir qu’elle a rejoint un jeune homme qui ne m’est pas inconnu…Et vu comme elle semble à l’aise, elle ne reviendra pas de sitôt. Je reporte mon attention sur le blond qui attend, le verre non loin de la bouteille.

-Pas certain que t’ai l’âge de boire, mais vu que je ne l’ai pas non plus on ne dira rien.

Et je lui remplis son verre, un faible sourire au visage. Etrange, je connais un peu Bruce, mais pas tant que ça, pourtant il m’arrache facilement un sourire. Même quand j’étais aussi aimable qu’un bloc de glace, il m’arrachait des sourires, même s’ils n’étaient pas spontanés. La voix de Bruce parvient de nouveau à mes oreilles, et il propose une petite danse après que l’on ait fini nos coupes…est-ce que c’est une bonne idée ? Je n’en sais rien…

D’un sens j’ai envie de m’amuser, mais est-ce que c’est bien de danser avec un garçon qui a de potentielle vu sur moi ? Parce que oui, je ne suis pas idiote, j’ai bien vu la façon dont Bruce me regarde, je sais que je ne le laisse pas indiférente et…Vous savez quoi ? J’en ai marre de raisonner de manière logique, j’ai envie de passer un bon moment, et Bruce est une personne que j’apprécie, alors allons y.

-Pourquoi pas, mais je te préviens je ne sais pas ce que ça va donner avec ma robe.

Un petit rire cristallin s’échappe de mes lèvres, alors que mon regard rose croise celui du Voltali, et qu’un peu de rouge me monte aux joues…l’alcool ? Probablement.
Mais avant qu’on ait le temps de finir nos coupes, tout le monde est ramené dans la pièce principale, et Charlie Hudson commence un discours pour lancer le bal. Mais une chose n’était pas vraiment prévu au programme, un couple va être désigné pour faire l’ouverture du bal…Ho non non non, c’est pour ça qu’ils faisaient des contrôles à l’entrée du château, et qu’ils nous ont demandé nos identités. Si c’est ça, je devrais ouvrir le bal avec Salomé ?! J’espère que non, si c’est le cas, je sors directement et je repars, sur le dos d’Hestia. La salle est plongé dans l’obscurité, et des spots lumineux éclairent des visages au fur et à mesure…Durant tout le décompte, je suis en train de prier pour que je ne sois pas obligé de faire cette ouverture.

A zéro, les lumières s’arrêtent sur deux personnes…dont une que je n’ai aucun mal à reconnaitre : Logan. De toutes les personnes présentes à cette soirée, il fallait que ce soit sur lui que ça tombe. J’ignore complètement avec qui il est, et je dois avouer que je n’en ai rien à faire…mais avec ce qui m’est arrivé tout à l’heure, repenser à Logan est la dernière chose que j’ai envie de faire. Le voir être heureux comme ça est la dernière chose que j’ai envie de supporter, mais je n’ai pas le choix. Alors j’observe, j’observe leur danse d’ouverture, les poings serrés. La colère contre Logan ne redescend pas vraiment, malgré le temps qui passe…ou est-ce l’alcool qui me monte déjà à la tête ?

Une fois la danse d’ouverture terminée, je me déride un peu, et mon regard se pose sur Bruce, qui semble attendre une réaction de ma part, alors qu’une nouvelle musique un peu plus entrainante commence. Un sourire en coin apparait sur mon visage, et mon expression se radoucit nettement.

-Allez, allons danser.

Sans lui laisser le temps de répondre, je lui attrape le poignet, et l’entraine sur la piste de danse. Je veux juste passer du bon temps, et oublier tous mes problèmes.


Hrp:
 


 
You can never
turn back


Event #2 - Valse Glacée - Page 5 P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Bruce Hedge
Bruce Hedge
Région d'origine : Alola - Ula Ula
Âge : 16
Niveau : 19
Jetons : 886
Points d'Expériences : 335
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 5:31
Une délivrance sans nom… Ça fait très longtemps que j’avais pas ressenti ça, une chaleur tendre envahie mes muscles et me laisse un sentiment de légèreté comme si plus rien ne pouvais m’atteindre… C’est fini le Bruce roi du bal reprend du service, enfin roi du bal… la seule dans que j’ai beaucoup pratiqué c’est des danses celtiques mais ça va pas être compliqué de danser autre chose. Par contre si j'entends la moindre flûte avec un air un peu entraînant on risque de me perdre, mais je pense pas qu’il vont passer ce genre de truc dans un château de glace… Dommage avec un peu de chance j’aurai pu impressionner Yuna mais on fera avec ce qu’on a !

Pourquoi pas, mais je te préviens je ne sais pas ce que ça va donner avec ma robe.

Ok pas de soucis promis je ferai gaffe à pas t'écraser les pieds.

J’avoue que ça peut être la tâche la plus complexe de la soirée mais faut voir ça comme un jeu d'arcade j’ai trois chances et après game over, et comme je suis ambitieux on va se mettre en mode hardcore, pas d'erreur possible sinon c’est direct la fin de la partie. Je remarque toutefois le rouge sur ses pommettes, ma parole elle est encore plus mignonne que d'habitude… L'alcool doit jouer un peu je pense pas que ce soit moi qui lui fasse tant d'effet, même si j’aimerais bien que ce soit le cas. En tout cas elle sourit, elle rit, mon jeu est là, apporter un peu de gaité y a rien de mieux dans ce monde de fou !

En parlant de fou, voilà qu’apparaît un bien étrange personnage qui lança le décompte pour l’ouverture du bal il désigna un couple au hasard… comment ça au hasard ??? Attendez j’ai pas signé pour ça ! Même si j’adore Edith la je peux danser avec la fille qui me plaît… Les projecteurs se braque sur un mec du dortoir que j’ai dû croiser dans les couloirs et une nana que je ne connais pas du tout… je soupire de soulagement. Je remarque que Yuna se tend légèrement et attrapé ma main pour m’emmener danser. On peut pas dire que je l’ai supplié, et c’est tant mieux !
Avec plaisir madame !

Un simple clin d’œil et un super sourire comme a mon habitude j’ai du mal a cacher mes réelles émotions et en particulier la joie. Je me retrouve donc face à la spé feu et j’entame donc le premier niveau. Le positionnement doit être parfait… mais pas trop agressif je pose donc la main sur sa taille…

Si jamais je me place mal hésite pas à me corriger.

Ok on démarre un pas ici, l'autre là allez c’est bon, en observant comment le reste des danseurs bougent je capte le truc mais faut juste que je fasse bien gaffe à sa robe. Je baisse donc les yeux pour vérifier mon placement mais là mon cerveau entre en beug.

Par le pouvoir du crâne ancestral !

Je ne comprend pas ce qui ce passe, impossible de voir mes pieds… je redresse donc le regard et le plonge dans les yeux de Yuna… je sens que le rouge me monte au joues, au front et je me sent comme un brasier ardent… c’est donc ça le vrai pouvoir du type feu… ma parole. J’ai failli perdre ma capacité à parler et même a penser, je ne pensais pas qu’avec un décolté comme ça et aussi proche la poitrine de Yuna était si… WOW.. bon calme toi Bruce sinon tu passeras juste pour un pervers c’est peut être un peu vrai mais faut juste éviter de passer pour un gros beauf…

Ça va j’écra, j’écrase papppas trop ta ta robe ?

Et voilà nono le robot… comment tu veux avoir l’air un minimum crédible comme ça… me voilà donc rouge comme une pivoine dans une valse avec Elle… j’espère qu’elle va pas s’énerver mais je vous jure c’était pour ses pieds que je baissais les yeux hein…

Alors que mon cerveau était en ébullition derrière nous le couple des péchés scène sortait a merveille, Gimly faisait tournoyer sa cavalière et la rapprocher de lui et alors que l'image du décolté de Yuna continuer de me donner chaud quelque chose qui n’était pas prévue se produisit… bon j’aurais pu m’en servir pour changer le sujet de conversation mais c’est de la triche. Alors que la musique battait son plein la laporeille prit de l’élan et Gimly fit un superbe porté avec ses oreilles faisant voltiger au milieu de la piste la lapine. Elle redescendit a son niveau et lui fit un petit bisou sur le museaux. Alors une lueur bleue envahit la salle le Sapereau venait de se prouver que ses oreilles étaient devenues bien assez puissantes et il en voulait toujours plus. Il évolue… je ne pensais pas que cette soirée serait une telle réussite. Son corps doubla de volume une ceinture de fourrure au niveau de l'abdomen se forma et surtout ses oreilles… elles devinrent une montagne de muscle capable de perforer beaucoup de sols j’ai déjà hâte de partir avec lui explorer d’autre tombeau.

La main accrochée à la taille de Yuna je croise le regard du Sapereau le pouce en l’air. Il croise mon regard et me fait le même signe. Je suis tellement heureux que j’oublie presque ou je mets mes pieds. Je manque de tomber mais me rattrape un extremis, mon visage a moins d'un centimètre de la poitrine de la bleue…

Désolé Yuna… je voula..voulais pas j’ai trébuché…pardon pardon…

Mon cerveau s’affole à nouveau… faîtes que j’ai pas cramer ma chance ce serai horrible d’échouer maintenant. Courage garde ton sourire même si il sera pas mal gêné. Avec un peu de chance mes balbutiements paraîtront mignon… Oula je commence a cherché des excuses j’ai peur j’ai chaud… au pire j’accuserai l'alcool…

Hrp:
 


Event #2 - Valse Glacée - Page 5 P8X21eb
True Mastermind
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1708
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 11:00

valse glacée
Les hésitations de Max sont bien rapidement mises au placard et Yuna la prend dans ses bras, brisant la pseudo barrière que Max avait construite sans mal. Yuna semble aller mieux et elle est bien décidé à profiter de sa soirée. Ça fait plaisir de la voir aussi enthousiaste à l’idée de s’amuser et d’oublier la scène. Probablement pas la meilleure solution mais … parfois, juste se laisser aller aide beaucoup.

Max gardera simplement un œil sur la Givrali pour vérifier qu’elle n’abuse pas. La piste peut-être si facilement glissante.

Alors que le trio s’apprête à entrer à nouveau dans le château et quitter le balcon et l’air froid de décembre, une nouvelle apparition les coupe dans leur élan. Une blonde débarque, les yeux plein de larmes et les accusations plein les lèvres.

Inconnue au bataillon, elle déboule et déverse un torrent de craintes et de tristesse et si le première instinct de Max est de s’avancer pour tenter de lui porter secours, ses derniers mots l’arrêtent brutalement dans son élan.

Des accidents comme elle raconte, ça arrive. D’autant plus dans une soirée alcoolisée. Mais que ce soit Cael qui soit à l’origine de ces pleurs ? Que ce soit Cael qui se soit montré si cruel envers cette jeune femme ? Max veut bien croire beaucoup de choses mais ça, ça ne passe pas.

Avant d’avoir put marquer son doute et de demander une confirmation sur l’identité de son agresseur, Yuna agit. La jeune femme est chamboulée émotionnellement et ses actions sont violentes et presque effrayantes. Max a un mouvement de recul. Elle connaît l’impulsivité de sa colocataire mais tout de même …

Elle déglutit.

Si elle n’a pas de mal à s’interposer devant des pokémons, s’interposer devant des gens … c’est pas tout à fait la même chose. Avant qu’elle ne puisse intervenir pour calmer Yuna, la spécialiste du feu relâche la blonde et part en trombe, non sans avoir défendu l’honneur du ranger rose.

La pacifisme parfois, ça a du bon.

Tout aussi rapidement qu’elle s’est énervée, Yuna retourne à l’intérieur. Ana prend à peine le temps de s’intéresser à la blonde avant de partir à sa suite. Bien. Ça laisse Max en tête à tête avec une inconnue qui a dit des trucs affreux sur un de ses plus proches amis ce qui a mit en rogne sa colocataire qui a un crush sur le dit ami et qui vient de se faire rejeter par lui.

Une situation tout à fait banale et normale à la Pokemon Community pas vrai ?

Un peu hésitante, Max s’avance à côté de la blonde et lui adresse un petit sourire.

- Excuse Yuna, elle a réagit de manière aussi violente parce qu’elle a eu un début de soirée un peu intense. Ce que tu as dit, est-ce que c’est vrai ? Je doute sincèrement que la personne soit Cael mais ça n’enlève pas le fait que tu viens de dire que tu avais été agressée. Tu veux que je t’accompagnes auprès d’une amie ou d’un professeur ? Enfin, j’assume que tu es à PC mais c’est potentiellement une erreur.

Elle s’embrouille un peu la Max. Une part d’elle la force a rester malgré ses doutes sur la véracité de l’histoire et l’honnêteté de l’inconnue, parce qu’il y a une chance que l’histoire soit vraie malgré un protagoniste erroné.

- En tout cas, si je peux t’aider, hésite pas …

Et puis ça lui évite de réfléchir à l’excès de colère de Yuna et sa réaction très certainement disproportionnée.


HRP:
 


t h e f i r e i n s i d e
Sirius B. Powell
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 6334
Points d'Expériences : 1552
Coordinateur Mode
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 11:52


valse glacée
sans toi, j'ai perdu le nord

Une main tendue vers Caelle, l’autre posée sur son torse, Sirius attend, le cœur battant à la chamade la réponse de la jeune femme. Une simple danse, c’est tout ce qu’il demande. Si ses premières palabres étaient dans l’objectif de l’éloigner de la cible de son broloc, il est maintenant déterminé à effacer les larmes qui ont coulés sur les joues de la belle et d’y amener un véritable sourire.

La demoiselle semble plus ouverte à ses envolées lyriques cette fois-ci puisqu’elle se prend au jeu l’espace d’un instant et décide de prendre sa main. Un grand sourire sur les lèvres, Sirius la rapproche de lui et alors qu’il allait poser la fine main de la rose sur son bras pour l’escorter jusqu’à la salle de bal, elle l’attrape par le col pour le faire se baisser.

Ok. Étonnant mais Sirius se laisse faire, peut-être veut-elle lui partager quelques mots secrets, loin de l’oreille indiscrète de leurs spectateurs. Et c’est mieux que ça. Caelle, dans un élan de bravoure insoupçonné pose ses lèvres sur les siennes. Oh. Ok. Euh. D’accord.

Sirius n’a même pas le temps de profiter du moment que la rose s’éclipse, profitant de la surprise générale pour lui échapper, n’oubliant pas une dernière pique en direction du coordinateur. Tandis que Dakoy éclate de rire dans le fond, Sirius laisse un large sourire lui dévorer le visage. Et bien, tant pis ! Il est quand même sortit plutôt gagnant de cette affaire.

Ne prenant pas spécialement ombrage du départ de Caelle, il se tourne vers les deux autres. N’importe qui serait probablement un peu embarrassé d’avoir été protagoniste de pareille scène. Pas Sirius qui se contente d’un clin d’œil. Si ça, ça prouve pas qu’il sait charmer …

Le médecin s’éloigne rapidement d’eux, définitivement amusé par la scène, pour rejoindre la salle principale et une potentielle cavalière. Trop mignon. Laissé en tête à tête avec Idalienor, il lui adresse un sourire.

- Au moins, ça à l’air d’aller mieux !

Si son objectif de danse n’est pas atteint, il a accompli le principal, faire sourire la belle. Bravo Sirius, ça mérite un highfive intérieur ça. Il tend son bras à la brune avant de lui faire un clin d’œil.

- Si tu te sens de danser, j’avoue être en manque de partenaire suite à … enfin.

Pas la peine de rappeler qui que ce soit l’ouragan qu’il vient de se prendre. Le nouvellement formé duo se dirige donc lentement vers la salle principale. Le bal ne devrait pas prendre trop de temps avant de commencer, aussi, les deux bruns s’installèrent à proximité du buffet où Sirius se saisit d’un plateau de petit four qu’il présente à Idalienor avant de se servir lui même.

Une voix bien connue vient interrompre la discussion des deux amis et c’est avec un immense sourire que Sirius observe Paul les rejoindre.

- Sérieux ? Déso’ mec, mais ça a l’air de s’être bien passé au final, t’as un sacré sourire ! Faut que tu me racontes absolument touuuut !

Sirius, l’adolescente de douze ans qui est en toi et en train de ressortir, calme toi.

- On attendait le début du bal pour se lancer sur la piste de danse. Tu es le bienvenue bro !

En parlant d’ouverture de bal, voilà que ça arrive. Tandis  que l’assistant du maire fait l’andouille sur l’estrade, les employés de la mairie se presse pour changer la disposition de la salle, ouvrant un large espace de danse. Puis, les lumières s’éteignent et deux personnes sont aléatoirement choisies pour ouvrir le bal.

C’est rigolo comme tradition. Sirius serait presque déçu de ne pas avoir été choisit, il aurait été spectaculaire à ne pas en douter.

Cependant, c’est deux personnes que Sirius ne connaît pas vraiment qui sont appelés sur l’estrade pour ouvrir le bal et petit à petit, les autres couples les rejoignent. Sirius, après les applaudissements d’usage se tourne vers ses camarades et leur tend les mains.

Il n’a aucune idée de comment danser une valse à trois, mais ça peut être très drôle d’essayer.


HRP:
 


sirius
liens
atelier
Idalienor Edelwen
Idalienor Edelwen
Région d'origine : Hoen
Âge : 19 ans
Niveau : 54
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2284
Pokeathlète Médecin
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 13:56



Valse glacée
Même si là tout de suite j’affiche un sourire confiant, en vérité à l’intérieur je ne suis pas confiante du tout. Parce que l’amour et moi, ce n’est pas vraiment ça. Enfin, comment dire ça. Je ne sais pas exactement quand est-ce que j’ai réalisé ça, mais je pense que je corresponds assez bien à la description d’une aromantique. Ces personnes qui ne ressentent pas de sentiments amoureux au sens traditionnel du thème. En tout cas aujourd’hui, à l’approche de mes 20 ans, je n’ai jamais ressenti ça de toute ma vie. Peut être ai-je choisi ce terme uniquement pour me rassurer ? Probablement en vérité.

Mais tout ce qui compte actuellement, c’est que mes conseils, plus basé sur l’amitié et la confiance en soi que l’amour véritable fonctionnent et que Cael retrouve le sourire au plus vite. Je jette un coup d’œil à Dakoy juste à côté de moi, en attendant que le Phyllali réagisse. Ces quelques secondes de flottement semblent durer une éternité. Jusqu’à ce qu’enfin, un rire sorte de la bouche de mon ami. Un rire franc, sincère, qui fait chaud au cœur. Dans le même temps, il nous attrape tous les deux pour nous faire un câlin des plus affectifs, de quoi nous remercier à sa façon. Sentir sa chaleur humaine encore bien là me rassure. La flamme qui anime Cael ne s’éteindra pas aujourd’hui, certainement pas.

Ahah j’espère que Lucki leur donnera une bonne leçon de ma part comme il sait le faire. Pour Dakoy, je ne sais pas encore si c’est un bon médecin, il vient juste d’intégrer la filière après tout. Je plaisante ! Mais c’est vrai qu’on n’a pas encore eu l’occasion de travailler en binôme. Je croise les doigts pour que l’avenir nous donne cette chance.

Avant que la conversation ne puisse aller plus loin, Sirius décide de refaire son apparition dans le petit groupe et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il se fait remarquer. Je me serais bien facepalm en l’entendant vanter ainsi les mérites du rose de manière aussi lyrique que forcée mais je me retiens, par respect pour tous les moments où mon ami n’est pas sous l’effet de l’alcool. Cael le dévisage de haut en bas, à la recherche surement de la réaction appropriée. Mais si je m’attendais à ça ! Sans crier garde, le ranger attrape les joues du brun pour l’embrasser. Vraiment. J’étouffe un rire mais quand j’entends le blond rire à gorge déployée, je ne peux m’empêcher de le suivre dans un rire joyeux.

Alors celle là si je m’y attendais ! Deux de mes meilleurs amis qui s’embrassent devant moi. Ça je ne risque pas de l’oublier.

Cael finit par disparaitre dans la grande salle non sans nous adresser un dernier signe. Finalement, il s’est relevé plus vite que je l’imaginais, et en spectacle ! De quoi me rassurer pour la suite, mais laisser le Noctali très surpris. Dakoy lui aussi s’éloigne pour retrouver d’autres personnes probablement, me laissant seule avec Sirius, avec qui je ne tarde pas à reprendre la discussion.

Au moins tu l’auras eu ton baiser, mais peut être pas comme tu t’y attendais ahah. D’ailleurs tu es au courant que Cael est un garçon ?  Tu dragues bien qui tu veux évidemment mais je voulais être sûre que tu le saches.


A peine ai-je finis ma phrase que je réalise une contradiction. Sirius ne sortait pas avec Etna aux dernières nouvelles ? Je ne suis pas toujours au courant de toutes les histoires mais c’est le dernier echo que j’avais des relations de Sirius. Gentil comme il est, je le vois mal draguer d’autres personnes s’il est déjà en couple, même avec de l’alcool. Je lui demanderais une autre fois, de toute façon là tout de suite je ne pense pas qu’il ait besoin d’entendre ça.

Evidemment que je veux bien danser avec toi. Je ne vais pas te laisser sans cavalière. Je ne suis pas une excellente danseuse mais ça devrait le faire.


Sous l’impulsion du jeune homme, nous regagnons la salle principale pour se servir un petit truc à manger. Finalement, je ne me suis pas si mal habituée à mes talons et surtout je me sens moins petite à côté de Sirius, déjà grand de base. Je m’empresse de faire signe à Paul quand celui-ci s’approche de notre direction pour qu’il nous rejoigne. Visiblement lui aussi a perdu sa cavalière, de quoi rendre la situation encore plus amusante.

Il semblerait que vous ayez tous les deux perdus vos cavaliers finalement. Heureusement que je suis là pour vous accompagner danser finalement ahah. Quoi que il manquerait plus que vous aussi les brolocs vous vous embrassiez et je n’aurais plus qu’à me trouver d’autres cavaliers.


Nous avons à peine le temps de manger deux bricoles quand l’assistant du maire lance officiellement le bal. Avec toutes ces histoires, j’avais presque oublié que les festivités n’avaient même pas officiellement démarrées. La musique de valse est lancée et un couple est appelée sur la scène pour ouvrir la danse, suivit naturellement d’autres danseurs qui se joignent à eux sur la piste. Je tends naturellement les mains vers les deux garçons, les invitant à me rejoindre.

Je ne suis pas très forte en danse. Je ne sais pas comment on va réussir à faire une valse à trois de manière conventionnelle. Mais après tout, est-ce que déjà un de nous trois a été dans le conventionnel ahah ? Allons-y et amusons-nous !


Sans attendre, je les entraine sur la piste, histoire de rigoler un peu. Maladroitement, j’essaie de leur indiquer comment on pourrait se positionner. Une main à cet endroit, un bras calé juste ici et ça devrait marcher. En théorie. Là je crois qu’on ressemble plus à des danseurs de polka mais peu importe. Au moins j’en garderais un bon souvenir, et je les ai à l’œil. J’ai l’impression que l’alcool et d’autres événements personnels propres à chacun leur ont donné envie de faire tout et n’importe quoi. Surtout n’importe quoi.

Résumé:
 

©️BBDragon


Event #2 - Valse Glacée - Page 5 BGi1FfEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 BGizxYEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 BGiN4WEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 BGi0ajEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 1543436268-heliosEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 1491648845-sprite-roserade-idaEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 1543176079-673Event #2 - Valse Glacée - Page 5 BGi92nEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 Miniature_695_XYEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 BGiLYQEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 BGiZDOEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 BICbxQEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 BGnGa8Event #2 - Valse Glacée - Page 5 BGiTIxEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 Miniature_252_ROSA
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Josh Aéris
Josh Aéris
Région d'origine : Kanto
Âge : 19
Niveau : 27
Jetons : 475
Points d'Expériences : 659
Adulte Caporal de la 24ème
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 15:20
Tu ne sais pas quelle est cette fougue qui t’anime verre après verre, mais en croisant une fois de plus le regard de ton Gallame, tu comprends qu’il semble apprécié le fait de te voir lâcher prise. Le manque de contrôle t’a toujours effrayé, le fait de ne pas avoir la main-mise sur chaque action que tu effectues ou contrôler le champ des possibles, mais de toute évidence, Bellamy semble imprévisible et elle dégage quelque chose qui te pousse à t’abandonner au jeu. En observant les traits délicats de la douce, tu croises son regard qui se perd sur ton cache-oeil, tu ne sais pas si tu dois être gêné ou apprécier cette curiosité, mais de toute évidence, ça ne te déplaît pas du tout.

Le shot descend dans ta gorge avec une âpre brûlure que tu apprécies, rien à voir avec le vin blanc, de toute évidence le gin bien sec, il n’y a que ça de vrai pour éveiller tes sens. Tu claques le shot sur la table avant d’en prendre un second, pour le plaisir. Entre les mecs de l’armée et ta constitution robuste, tu as développé une résistance à l’alcool, de plus tu n’es pas à jeun, ce qui ralentit le processus d’alcoolisation. Un autre contact physique s’amorce entre vous, laissant un nouveau bouton sauter pour laisser ton corps légèrement à sa vue. Tu souris à ses propos avant de glisser à ton oreille.

-Toute tentative de corruption envers un agent de l’armée est… Réprimé Bellamy, durement.

Le ton est chaud est suave, il traduit peut-être même une envie naissante et assumée. Pour le moment rien d’indécent en public, mais il y a dans tes propos comme une promesse, après tout, autant pousser le jeu à son paroxysme. Tu proposes alors ce « je n’ai jamais ». Certes un jeu d’adolescent, mais toujours pratique, mais qu’importe, il a le mérite d’engager les pourparlers. La négociation s’engagent et madame semble avoir des conditions particulièrement exigeantes. Tu t’apprêtes à répondre lorsqu’une voix puissante envahit la salle, prenant à parti l’attention de la salle. À ce moment, ton regard luit d’une étincelle malicieuse.

-Suit-moi et tu pourras retirer n'importe quel bouton, à condition de jouer le jeu.

Tu l’embarques alors par le bras, tu croises ton Gallame qui écoute par ailleurs alors que tu lui offre un regard et un hochement de temps qui en dit long sur vos intentions. Tu écopes simplement d’un.

-Pas de trop grosses bêtises hein Josh, même si je vais te couvrir comme toujours.

Tu souris à nouveau et avance en avisant les membres de la sécurité qui bloquent l’accès à la grande salle, alors que tu affichais une mine très enjouée, tu changes pour un sérieux professionnel à arrivé devant les deux gardes de la sécurité en sortant ta carte de Caporal.

-Caporal Josh Aéris, de la 24e je réclame un accès spécial maintenant, j’ai des questions à poser à cette jeune femme et je ne puis me permettre de l’interroger à l’abri des regards, n’en parlez pas aux convives bien entendu afin de ne pas troubler l’ordre.

Quelques regards s’échangent, alors que Charlie sur scène met l’ambiance et lance le bal, mais tu sais que vous serez alors tranquilles à ce moment-là. Tu passes donc avec la dite demoiselle, tu te retournes pour lui glisser un petit regard brillant de désir, après quelques pas dans un long couloir tu lui lance avec un sourire.

-Les avantages du métier disent certains. Ton regard se pose enfin sur des toilettes qui semblent vides. Par ici pour l’interrogatoire mademoiselle.

Tu fermes la porte derrière toi avant d’approcher Bellamy pour la prendre par les hanches et la soulever, poids plume qu’elle est pour la déposer sur le rebord des lavabos. On a rêvé plus sensuel, mais vous voilà plus proches. Ton visage s’approche du tien alors que ton bras gauche la prend autour de la taille pour la coller à toi, lui laissant le soin si elle veut de t’emprisonner par l’étreinte de ses jambes. À ce moment, tu peux enfin te laisser pleinement aller, toi qui est assez pudique en public. Tu l’embrasses avec une rare fougue, liant tes lèvres chaudes aux siennes et passant ta main droite disponible sur sa taille découverte, la griffant légèrement sans pourtant trop la marquer. Une chose est sûre, après une longue embrassade, tes mains s'impatientes et le haut noir de la jeune femme ne tarde pas à quitter ta vue et s’écraser au sol pour contempler d’en bas deux personnes qui se désirent sans retenue aucune.

HRP:
 
Ranya Iluzion
Ranya Iluzion
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 21
Jetons : 27
Points d'Expériences : 711
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 16:45



Valse glacée
Si elle s’y était attendue à celle-là. Il ne faut pas plus de quelques secondes pour que la danseuse se mette à arquer les sourcils, puis à les froncer littéralement. Peut être effectivement que son approche n’avait pas été des plus subtiles, pas aidée par l’alcool déjà présent dans son sang. Mais après tout, est-ce qu’un jour Ranya a été subtile dans son approche avec les autres ? A -t-elle déjà été subtile un instant avec Salomé ? Jamais qu’elle se souvienne. Parce que les deux filles ont toujours fonctionné comme ça. Sans langue de bois, sans non-dit. Parce que jamais elles n’ont pu se cacher l’une à l’autre. Jamais leur désir respectif n’avait pu s’éteindre quand elles étaient ensemble. Jusqu’à ce que Ranya claque la porte. Avec violence.

Alors pourquoi aujourd’hui, Salomé attendait autre chose d’elle ?

Ça commence par un rappel de la date des messages. 3 semaines écoulés sans réponse. Pourquoi la blonde n’y a-t-elle pas répondu déjà ? Par manque de temps ? Parce qu’elle ne les avait pas vu ? Parce qu’ils se sont perdus dans sa conversation Ipok ?

Bien sûr que non. Si la danseuse n’y a pas répondu, c’est parce qu’elle n’en avait pas envie. Ranya n’a pas compris sur le coup. Que voulait dire Salomé avec ces quelques messages intrigants ? A quoi pensait la rousse en envoyant ça à la fille qui l’avait repoussé quelques mois plus tôt alors qu’elle avait enfin accepté de lâcher sa copine pour elle ? La blonde ne l’a jamais su, et ne voulait pas le savoir. Elle ne voulait pas comprendre, pour ne pas s’enfoncer dans une nouvelle histoire, et être blessée à nouveau.  

Parce qu’au fond, Ranya était toujours terrifiée par Salomé. Et sa réaction confirme cette impression, se muant doucement au fil des mots en colère.

La rousse lui reprochait de ne pas être venue la voir, de ne pas avoir pris de ses nouvelles, de ne pas avoir répondu à ces sms, d’avoir attendu 3 semaines. En l’espèce d’une minute, la danseuse était devenue le mal incarnée, responsable de tous les maux de la gitane. Des maux dont elle n’a pas conscience, qu’elle ne cherche pas à comprendre. Récupérant enfin son verre dans sa main, elle se met à la serrer plus fort encore, tout en répondant.

Tu ne peux pas comparer les 6 mois que j’ai passé à t’attendre au 3 semaines que j’ai laissé passer sans répondre à ce sms ! Salomé pourquoi tu t’obstines à être si mystérieuse avec moi ! Tout le temps tu me tournes autour, tout le temps tu attends des choses de moi sans jamais me les expliquer. Tu attends que je comprenne l’incompréhensible, que je devine l’inimaginable !

Son poing se serre encore autour de la coupe qu’elle tient dans sa main. La blonde ne sait comment s’exprime, comment la repousser, comment l’empêcher de la briser.

Arrête de me prendre pour une bouée de sauvetage si tu n’es pas capable de m’expliquer clairement ce que tu ressens !

Sans en ajouter plus, Ranya s’éloigne de quelques pas, avant de se stopper de nouveau, noyée dans la foule. Sa main la lance. Et pour cause, le verre que la rousse avait déjà fragilisé venait de voler en éclat entre sa main, brisé par leurs deux colères cumulées. Iluzion ouvre la main et ne tarde pas à repérer la plaie au creux de sa main. Elle n’est pas profonde, mais le sang coule déjà le long de sa chair.

Salomé venait indirectement de briser le miroir.

La danseuse sort de sa torpeur quand l’assistant du maire annonce le début officiel du bal, et les premières danses, ouverte par un couple désigné au hasard. Elle a à peine le temps de distinguer les malheureux tirés au sort que la foule se précipite déjà sur la scène pour entamer la première danse officielle de la soirée. Sans attendre, la jeune fille sort de sa sacoche un mouchoir. C’est tout ce qu’elle a pour faire pression sur la plaie, en attendant de trouver mieux. Puis elle essaie de retourner là où elle a laissé Angel tout à l’heure. Hors de question qu’elle reste seule pour la suite de la soirée, surtout quand elle a un cavalier aussi charmant que le Noctali. Arrivé à son niveau, elle se contente juste de quelques mots avant de se mettre au travail.

Attends deux secondes et je suis à toi.

Maladroitement, la scientifique s’accroupit et déchire un bout de la nappe servant à couvrir la table du buffet. Une fois fait, elle se l’enroule autour de la main, emprisonnant le mouchoir à l’intérieur et stoppant le filet de sang qui commençait déjà à s’accumuler. Un petit nœud, et le tour était joué. Pour quelques heures, le temps qu’elle fasse quelque chose de plus correct une fois de retour à l’académie.

Et voilà, petit contretemps résolu ! Par contre j’ai une réputation à tenir, il faut qu’on danse au moins une fois. Je suis certes une danseuse solo mais une valse d’entrée de bal est un peu une tradition. Tu n’auras qu’à me suivre de toute façon ce n’est pas compliqué. Allez viens.

La blonde n’attend pas plus pour entrainer Angel sur la piste. Rapidement, pour se mêler plus vite aux autres danseurs, elle met en place la main droite du sportif sur ses hanches pendant qu’elle-même plaçait sa main gauche à la même hauteur sur les hanches de son partenaire. Leur main opposée restante se joigne, et Ranya n’a plus qu’à l’entrainer sur la piste.

Salomé ne lui gâchera pas sa soirée. Hors de question.

Résumé:
 

©️BBDragon
Enzo White
Enzo White
Région d'origine : Hoenn - Pacifiville
Âge : 25 ans
Niveau : 10
Jetons : 1220
Points d'Expériences : 190
Adulte Blogueur
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 16:48

raphaël
valse glacée
Marié, marié. Tellement marié le Raphaël qu’il habite dans un appart’ pourri avec un gamin qui pourrait être son fils. Enzo jette un regard dubitatif à son colocataire. Son mariage, pour être franc, il a l’air lointain et vague et Enzo n’a pas exactement de mal à se dire que pousser Raphaël dans les bras de quelqu’un mais si ça sous-entend tromper sa femme, ça peut que l’avantager.

Bah ouais, c’est logique, si Raphaël tire son coup, il sera bien évidement moins stressé et donc moins prompt à l’emmerder pour des broutilles. Quoique, il rêve peut-être un peu en couleur là. Raphaël n’arrêtera jamais de l’emmerder pour des broutilles.

Pour autant, les quelques mois en sa compagnie ont permit à Enzo de bien connaître le bonhomme et son égo … imposant. C’est donc avec un grand sourire que le plus jeune observe le plus vieux s’énerver contre lui.

- Oh, j’en doute pas, de ton temps, tu devais être un beau gosse. Aujourd’hui, t’es plus qu’un vieillard.

Il hausse les épaules, l’air de dire c’est la vie.

- Et t’inquiète que j’ai déjà eu suffisamment d’histoire avec des couguars. Elles sont rigolotes en général … Pleines d’envies loufoques. Je te conseillerais bien mais je suis presque sur que tu es un poil trop daté pour les attirer. Quel dommage pour toi !

Un clin d’œil plus tard et Enzo sirote son verre. Il observe Raphaël avec amusement. C’est drôle de voir un bonhomme si dur qui semble avoir tant vu perdre autant ses moyens face à ses conneries. Faut dire qu’Enzo a une sacré énergie chaotique.

- Ma douce ? On parle bien de Caro’ là ? Pas sûr que je la qualifierai de douce mais tu fais comme tu veux …

Il ira pas lui préciser qu’appeler Caro « ma douce » lui vaudrait probablement un coup dans les parties et que merci bien, il tient à les garder en bonne santé.  

- Puis bon, elle vient avec Ilea et c’est pas que je l’esquive mais c’est mieux pour nous deux de pas passer plus de temps que ça ensemble.

Pas sûr que Raphaël connaisse l’histoire qui les lie mais bon, flemme un peu de tout lui raconter. Enfin, le vieil homme ne semble pas vouloir s’en embarrasser et lui propose un petit pari absolument ridicule. Pour lui. Parce qu’Enzo, il trouve ça hilarant et il accepte sans attendre. Pas sûr que Raph’ sache à quoi il s’attaque.

Amusé par le caractère extraverti mais grognon de son colocataire, le bleu est traîné par le col vers le coin où sa copine se tient, toute seule. Bah alors, Ilea est partie voir ailleurs ? Un peu curieux quand aux allées et venues de son ex, Enzo laisse son regard chercher une chevelure rousse. Pas le temps de la trouver, Raphaël a déjà commencer ses avances ridicules et le présente comme un chiot à la belle blonde.

Enzo affiche son plus beau sourire et hausse les épaules. Finalement en face de sa belle blonde, Enzo peut apprécier son choix de tenue. Décidément, tous les abrutis qui disent que les costards c’est pour les mecs, n’ont jamais vu Caroline en trois pièces. Elle est superbe.

Enzo lui adresse un petit clin d’œil avant de déposer un rapide bisou sur ses lèvres.

- T’es superbe Caro, woah.

Éloquent le garçon. Mais bon, c’est pas vraiment lui qui doit draguer la blonde. Lui c’est plus ou moins déjà le cas. Alors, avec un large sourire amusé, il observe l’interaction entre les deux. Ça ne peut qu’être absolument hilarant. Déjà, il sent le fou rire monter … et au vu de la détermination de son coloc, ça va pas s’améliorer.  


HRP:
 




traveller
Ilea Alezar
Ilea Alezar
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 23 ans
Niveau : 27
Jetons : 1765
Points d'Expériences : 856
Adulte Éducatrice Expérimentée
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 17:38



Valse glacée
Ilea n’était pas franchement rassurée. Même si officiellement elle ne travaille pas, sa conscience professionnelle ne la laisse jamais vraiment tranquille. Dans cet environnement peuplé d’élèves de la Pokemon Community, l’éducatrice ne peut s’empêcher de jeter un œil sur tout le monde, de surveiller chacun pour veiller à ce qu’il ne fasse pas de bêtise. Après tout, elle ne devrait pas. Car les élèves sont eux aussi en vacances à cette veille de nouvel an. Mais c’est comme ça, la jeune femme ne le contrôle pas vraiment. Elle agit par instinct. Son regard divague, switch de personne en personne pour garder un œil sur tout le monde. D’ici peu, elle ira rejoindre sa meilleure amie pour profiter de sa soirée. Mais en attendant, la rousse veut s’assurer de deux trois détails.

D’abord, il semblerait que les élèves aient un accès très libre à l’alcool. Probablement une initiative de l’adjoint du maire, peu inquiété des dégâts que peuvent provoquer cette boisson chez les jeunes. La plupart sont mineurs et ne devraient même pas avoir le droit d’y toucher. Quand aux majeurs, et bien même si l’éducatrice ne peut clairement pas les en empêcher légitimement, elle se demande au fond s’ils ne sont pas encore pires que les mineurs. Ilea n’a eut aucun mal à repérer Paul, draguant une jeune femme de son âge mais aussi Sirius, lui aussi ayant bien bu et s’apprêtant à draguer un autre garçon. Sacré spectacle et même si la jeune femme est tentée d’aller le voir, elle se retient finalement. Son petit frère de cœur est bien assez grand pour faire ce qu’il veut. Tant qu’elle peut le surveiller de loin discrètement.

Malheureusement, cela n’a pas l’air de rassurer sa voisine Miriam qui continue de fixer le jeune homme. Pour autant, la brune semble assez ouverte à la discussion, d’autant plus qu’elle se souvient d’elle.

Oui bien sûr. Ce n’est pas tous les jours qu’on est invité à une fête pareille. Je ne sais pas exactement, mais j’ai l’impression que je vais avoir pas mal de problème à gérer en rentrant à l’académie moi.


Effectivement, Ilea avait déjà pu repérer du coin de l’œil des élèves s’éloigner de la grande salle et pas forcément avec la meilleure mine. Certains les rejoignent rapidement, dans deux clans qui semblent opposer, sans en comprendre davantage. La rousse n’a pas réussi à bien voir qui sont les concernés mais bizarrement, elle prédit qu’elle va incessamment sous peu entendre à nouveau parler de ces histoires. Quoi que Potiron l’aura probablement déjà doublé en en faisant un récapitulatif.

La rousse adresse encore quelques mots à Miriam avant que cette dernière ne disparaisse également, visiblement elle aussi en quête d’un homme avec qui passer la soirée. Ilea soupire avant de s’appuyer doucement contre la table, son verre de champagne à la main. Tout le monde ici semble avoir décidé de passer la soirée en couple, ou bien de chercher quelqu’un avec qui flâner. Et même si la jeune femme aimerait bien suivre cette tendance, elle n’en a pas le cœur. Depuis qu’elle a quitté Unionpollis, la rousse a bien eu quelques rencards à droite à gauche, des soirées sympathiques avec des personnes diverses et plus si affinités. Mais jamais ça n’a duré très longtemps. Et le retour d’Enzo ne lui avait clairement pas simplifié la tâche. Les événements se sont enchainés et l’éducatrice n’a clairement pas eu le temps de se retrouver quelqu’un. Ni l’envie.

Elle finit par retrouver du regard Caroline, accompagnée de Raphael mais aussi de Enzo. Tous les trois semblent bien s’amuser et rigoler. La rousse hésite. Peut-elle vraiment les rejoindre alors que son ex est là-bas ? Ne devrait-elle pas les laisser profiter de leur soirée ? Ilea boit une gorgée de plus pour réfléchir. L’idée de draguer quelqu’un au hasard est tentante mais vite repoussée. Quant à passer la soirée seule, c’est encore pire. Alors tant pis, elle va y aller. Son ex ne doit pas lui empêcher de profiter de sa soirée d’anniversaire avec sa meilleure amie. Elle va s’incruster, que ça lui plaise ou non.

La rousse semble arriver pile au bon moment puisque l’assistant du maire annonce le début des valses, avec un duo de tête choisit au hasard dans la salle pour lancer les festivités. Heureuse de cette occasion en or, la jeune femme s’incruste juste au côté de Caroline, lui attrapant le bras tout sourire.

Je suis désolée messieurs je vous l’emprunte pour la première danse. Je vous la rendrais après. Ou pas.


Ilea entraine sa colocataire sur la piste de danse pour entamer sans difficulté la valse imposée par la musique. L’avantage d’avoir grandi en soirée mondaine, c’est que ce genre de danse relativement classique sont monnaies courantes et encrées dans l’ADN de toute personne de ce type de famille. Guidant au mieux sa partenaire, la rousse reprend la conversation avec elle.

Désolé de t’avoir kidnappé mais je n’allais pas rater l’occasion de danser une valse avec ma superbe cavalière. Et puis après tout c’est mon anniversaire, j’ai une excuse pour ne penser qu’à moi.

Résumé:
 

©️BBDragon
Salomé Cobal
Salomé Cobal
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 61
Jetons : 21470
Points d'Expériences : 1877
Pokeathlète Médecin
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 17:48
Ranya n'avait pas répondu.
À rien.
Bien sûr, ces messages déguisaient un appel à l'aide.
Bien sûr, cette histoire dépassait la rousse ; celle avec Ranya tout comme tout ce qui avait suivi la nuit de son anniversaire.
Mais elle était trop fière pour le reconnaître.
Et ce n'était pas ce soir, entourée d'une centaine d'inconnus, dans un palais glacé avec un fond sonore masquant les confidences, que la vérité serait faite.

– Tu te trompes Ranya, j'attendais rien de toi justement... Ou du moins presque rien. Et j'ai quand même été déçue. Tu saurais l'expliquer ?


Comme si la blonde était en état d'expliquer quoi que ce soit, encore moins un sujet aussi complexe que sa relation la liant à Salomé.
Cette dernière laissait la danseuse impétueuse s'exprimer, même si ses mots rebondissaient contre la gitane, insensible à sa colère, déjà trop prise dans la sienne. Le tout accueilli par un calme dont elle seule avait le secret, un calme froid mais vif, rendant chacun de ses mots à venir plus tranchant que d'ordinaire.
Elle laissait Ranya s'ébrouer et se fatiguer dans une tempête qui lui était propre.
Salomé ne hurlerait pas.
Salomé ne s'insurgerait pas.
Il n'y aurait que cet ouragan contrôlé à travers son cœur pour dialoguer avec Ranya.

– C'est toi qui t'auto-déclare bouée de sauvetage... Tu crois vraiment que c'est comme ça que je te vois ?

Tu crois vraiment que c'est le moment d'avoir cette conversation maintenant ?

Salomé n'avait guère besoin de bouée de sauvetage, pour la simple bonne raison qu'elle n'avait pas besoin d'être sauvée. Et de qui ? Et de quoi ? D'une étoile perdue qu'elle cherchait encore à travers les nappes de la nuit ? D'une famille éclatée jetée au vent qu'elle fuyait encore par-delà les mers ?
Elle aurait aimé être bien sans Ranya.
Elle aurait aimé être bien avec Ranya.
Mais même elle, elle n'y croyait pas.

Insister ne servirait à rien.
Déjà, Ranya s'en allait. L'avait-elle seulement entendue ?
Salomé s'était peut-être trompée ; Ranya n'avait peut-être pas encore suffisamment bu pour discuter avec elle.
La Médecin baissa les yeux, observant un sillage rougeâtre se former derrière les pas de la blonde déjà éclipsée, fines perles vermillon comme seul rappel de la blessure infligée ce soir. Du verre pleuvait à ses pieds, débris bien vite ramassés par un serveur avant que ce dernier ne s'attelle aux tâches de sang.
Par reflet et par écho, la rousse porta le regard à son poignet toujours plâtré avant de cracher un profond soupir.
Avant de se souvenir qu'elle n'était pas venue ici pour Ranya.
Elle la guetta du regard encore quelques instants, l'observant rejoindre un jeune homme qui lui semblait vaguement familier.
Puis elle s'en détourna, son attention à nouveau happé par le discours de Charlie Hudson annonçant l'ouverture du bal grâce à une démonstration du couple choisi.
Couple composé de Logan.
La cause de ses mystérieux messages envoyés à Ranya, s'il en fallait une.
À croire que le Voltali ne cesserait jamais de hanter son chemin.
Elle se détourna de la piste de danse, n'ayant que faire de voir le géant en compagnie de sa cavalière inconnue à la rousse, se contentant de marcher droit vers le buffet ; la gitane avait cru remarquer que les verres d'alcool étaient plus facile d'accès que ce qu'elle croyait de prime abord, attrapant une flûte pour finalement se retourner pour apercevoir le visage angélique de Quitterie.
Cela faisait longtemps.
Même si la musique s'était élevée, même si la foule les noyait, la rousse gardait l'ombre de Ranya du coin de l’œil avant de finalement s'approcher de Quitterie.
Il n'y aurait pas que la blonde qui saurait être rassasiée pleinement par sa soirée.

– Bonsoir Quitterie, toi-aussi tu profites du buffet, à ce que je vois...

Constat plutôt que critique.
Pourtant, la Givrali paraissait tracassée, un tracas qui n'aurait su émouvoir Salomé, elle toute entière accrochée à Ranya tandis que l'a musique se déployait pour faire virevolter les premiers danseurs le long d'une valse aux ritournelles subtiles et envoûtantes.

Alors la rousse reposa son verre à demi vide, tendant sa main gauche, dépourvue des séquelles de sa chute à dos de Lucifer au contraire de la droite, pour finalement inviter sa camarade Givrali sur la piste :

– M'accorderais-tu cette danse ? Ou la prochaine, je ne voudrais pas que ton cavalier m'en veuille pour l'avoir privé de cette première valse avec toi !

Cavalier ou cavalière ?
Quitterie avait fait le choix peu banal d'oser un costume plutôt qu'une robe.
Choix que la rousse approuvait tandis que son regard balayait l'horizon, s'arrêtant encore une fois sur Ranya, avant de retourner vers l'immensité de la foule et de l'inconnu.
Danser lui changerait les idées.
Heureusement qu'elle avait eu la bonne idée de se casser le poignet plutôt qu'une jambe, trois semaines plus tôt, sans quoi profiter du bal pleinement avec des béquilles aurait été plus que compliqué.
Et, toujours en son cœur, Ranya reposait.

HRP:
 


Event #2 - Valse Glacée - Page 5 Miniature_731_SLEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 9300065cqlEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 Rm8bEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 Miniature_215_XYEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 U96vEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 1560881474-miniature-leviator-2-0Event #2 - Valse Glacée - Page 5 1564356350-farfuretEvent #2 - Valse Glacée - Page 5 Miniature_619_XY
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards !:
 
Jenny Fatale
Jenny Fatale
Région d'origine : Unys
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 40
Points d'Expériences : 41
Coordinateur Novice
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 20:57
Emmène moi danser ce soir
Feat Logan.


J’entre rapidement dans le petit salon. Le mobilier est somptueux, et une bonne partie de celui-ci est composé de glace bleue ou blanche. C’est simplement magnifique. Je n’ose même pas imaginer le travail qui a été nécessaire pour ça. Je me pose sur une espèce de petit canapé, plutôt bas, en observant le reste de la pièce. Malgré le matériaux employé, aucune image ne parvenait des pièces adjacentes. Et de par ses propriétés, la glace composant les briques et le sol réfléchissaient la lumière pour la diffuser au mieux partout dans la pièce. J’étais simplement ébahie. J’aurais jamais cru qu’un tel spectacle aurait été possible un jour. Je bois distraitement mon jus de fruits, sans réellement me perdre dans ma tête non plus. C’est pourtant Logan qui me ramène à la réalité, avec une question des plus … Pragmatique, c’est le moins que je puisse dire.

Je tourne la tête vers lui, réfléchissant un peu avant de répondre. “Non bien sûr, le spectacle a toujours été dans mes veines, depuis toute petite !”. Ca, c’est la réponse que j’ai bossée. Je la tiens tellement que je pourrais presque me surprendre à y croire moi même. Mais bon, là maintenant, autant y aller franco. C’pas comme s’il y avait une infime chance qu’on m’enregistre pour me faire chanter, de toutes façons.

-Honnêtement, j’ai eu une période où j’ai voulu tout claquer par terre. Tout balancer, redevenir une anonyme. Quand j’étais petite, j’étais souvent toute seule, mes parents aussi ont été des artistes. Mais eux ils ont pas eu de grand succès. Et ils ont rien fait pour l’attirer. Moi c’est différent. Je t’ai déjà expliqué pourquoi je faisais ça. Mais au fond, je crois que ça me plait un petit peu de voir les yeux pétillants d’une petite qui me reconnait et qui m’admire. C’est un peu comme me revoir à son âge, tu comprends ? Donc .. Ouais c’est beaucoup de sacrifices pour une fille de quatorze ans, entre la bouffe, la vie privée et le temps qu’on perd, mais je pense que ça vaut le coup.

Je prend une légère inspiration, puis je soupire. C’est rare que je m’étende autant sur le sujet .. D’habitude j’essaie d’esquiver ce genre de conversations. Mais bon, là c’est la fête, et puis de ce que j’ai compris, c’est pas comme s’il pouvait baver sur mon dos auprès de beaucoup de monde …


Je m’apprête à ajouter quelque chose lorsque la porte s’ouvre à la volée. Une espèce de gorille en costard nous invite à rejoindre la salle de bal pour l’ouverture. Super … J’ai même pas fini mes pâtisseries … Tant pis, je les laisse là. De toutes façons je vais revenir d’ici cinq minutes, quand ce discours minable sera fini. Je laisserai les deux personnes chargées de l’ouverture, et je m’eclipserai discrètement pour finir ma collation. Y a bien des gens célèbres pour faire cette ouverture, non ?

Nous descendons donc les marches de glace, et rejoignons la masse grouillante de jeunes -et de moins jeunes- pendus aux lèvres d’un type un peu bizarre…. Debout sur une estrade ..Et qui se lance dans un immense discours à n’en plus finir sur sa joie d’avoir pu mettre en place un tel spectacle … Wouhoo …

Lorsqu’il accepte enfin de la boucler, un grincement un peu sinistre se fait entendre. Brrrr … Ca rassure pas, quand les fondations sont condamnées à fondre … Je lève la tête pour observer rapidement le jeu de lumière qui se déroule au dessus de ma tête. C’est plutôt joli, remarque .. Les reflets dans la glace, sur les gens, tout ça … Mais pourquoi autant de projecte … Ah il se remet à parler et … Attend, comment ça “Choisis” ? Oh merde … Pitié pas moi, pitié pas moi … J’ai pas prévu de danser là, tout de suite et …

La lumière se fixe sur nous. Logan et moi. Nous. De toutes les têtes présentes dans cette foutue pièce, c’est tombé sur nous. Je ravale la légère colère qui monte, et produit mon plus beau sourire. Comme j’ai appris à le faire si souvent. Je tend doucement ma main à Logan, l’invitant à me conduire sur la scène improvisée. Une danse, et ce sera fait … Une fois ensembles, debout au milieu de la piste, les projecteurs braqués sur nous, je ne peux pas m’empêcher de remarquer à quel point il est grand, comparé à moi. On va avoir l’air ridicules !

Allez Jen, te fais donc pas de bile. Comme tout à l’heure. Main droite dans la sienne, main gauche le long de son bras, jusqu’à son épaule. On refait une valse viennoise, et on va manger. Comme tout à l’heure, allez. Je le laisse guider, et, tranquillement, il me fait tourner autour de lui. Cependant, contrairement à ce que nous avions fait plus tôt, cette fois il semble amplifier les mouvements après quelques tours, me forçant à tourner plus loin, jusqu’à être main dans la main, bras tendus. Puis il tire sur mon bras, me guidant pour revenir, et recommencer dans l’autre sens. Je sais pas trop ce qu’il lui prend ce coup ci, mais bon, on va suiv … OH PUTAIN ! Mais il nous fait quoi là ? Pourquoi est ce qu’il m’a soulevé du sol pour … Pour tourner sur lui même ? Attend attend attend ! Jsuis quasi sûre que la valse viennoise ne FAIT PAS ce genre de mouvements ! Il finit enfin par me reposer, et je dois bien avouer que je suis plutôt surprise par sa soudaine prise d’initiatives. Jveux dire, c’est un peu bizarre non ? Genre comme ça, sans prévenir … Bon, il a l’air d’être plutôt calmé … Il reprend les mouvements de rotation, et commence ENFIN à danser une vraie valse de vienne. En tournant autour de la piste, tout en tournant avec son partenaire, en l’occurence, moi. Je dois avouer que je suis beaucoup, genre beaucoup beaucoup plus à l’aise là.

Bien sûr, c’est le genre de choses qui ne dure pas assez longtemps. Déjà, il passe dans mon dos, une main sur mon ventre, guidant mes pas et mon bras tout en tournant sur nous même. Je ne sais plus trop où donner de la tête. Sérieusement, on apprend vraiment ces pas de là d’où il vient ?.. J’aimerais vraiment qu’il me guide vers un pas que je conna … Oh, là je connais ! Il lève ma main, suffisament haut pour que je sois forcée d’être sur les pointes pour le suivre. En général, ça mène sur une vrille ça … Alors je le laisse faire, et je commence à tournoyer rapidement sous sa tutelle. En règle générale, ça finit la danse, donc … J’imagine que c’est presque fini ? Déjà ? C’est presque dommage … Il m’arrête dans ma rotation, et, sans que j’y sois vraiment préparée, me fait basculer en arrière, me retenant par la taille tandis qu’il se penche vers moi, ses yeux plantés dans les miens.

M .. Mais il nous fait quoi là ? I .. Il s’est cru dans un de ces films de Noel tout pourris ? Nan attendez … Me dites pas que ce grand dadet essaie de m’impressionner pour me courtiser ? Cette pensée me fait rapidement monter le rouge aux joues. Et cet idiot qui me sourit, toujours sans changer de position. Non mais sérieux là, les gens vont se taper un film ! Pitié, stop !
-Hm .. Logan … Je .. Jcrois qu’on … Devrait se relever …

C’est super gênant là … Et moi je sens mes joues me brûler … Mince, on jurerait qu’un Limagma m’a collé la bise ….

HRP:
 
Edward Ceere
Edward Ceere
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 27
Jetons : 474
Points d'Expériences : 543
Adulte Agent
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 21:07
Se dépêcher, être le moins en retard possible… ça va être dur mais bon je commence à m’y faire on ne sera pas dans les temps mais je peux bien lui laisser ça pour une fois et puis je suis en vacances faut que je décompresse, un peu de retard me tuera pas … Enfin je crois…

Allez en piste madame Ceere on nous attend déjà.

Son sourire malicieux veut tout dire elle sait bien que je me moque un peu mais c’est un jeu normal entre nous, rien de bien méchant. Nous prenons donc le chemin de l’immense château de glace où s’organise visiblement une fête d’enfer et comment je pourrai rater ça ? De l’alcool gratos je ne demande pas plus que ça et que ma cavalière.

Ça va comme ça ? je suis bien ?

Evidemment que ça va comme toujours madame la charmeuse de tueur…

Mes yeux se perdent dans les siens avant que la brise froide ne la fasse frissoner. Devant le pont visiblement relevé des notes musicale nous parviennent, preuve que les hostilités ont commencé sans nous. Un bref regard un peu taquin et saouler d’arriver en retard fait face à la mine joyeuse de ma compagne.

Je suppose qu’on va prendre la petite porte… Bon ben tant pis après tout nous sommes ceux qui feront trembler la ville dans l’ombre après tout.

Voilà c’est ça ne pense pas au retard c’est pas grave tout va bien se passer. Nous empruntons donc un petit corridor glacial et accédons à une des terrasses. La fête vient de démarrer, on a juste rater l’ouverture bon ça passera pour cette fois… Au travers de la foule je remarque Attila, preuve que mon cher cousin est de la partie… La barbe… Bon ce n’est pas tout mais on a quelques belles bouteilles à aller goûter espérons juste ne pas tomber sur ce foutu Henry, je suis sure qu’il pourrait vite gâcher ma soirée…

HRP:
 


 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate
Miriam Haere
Miriam Haere
Région d'origine : Alola / Kalos
Âge : 31 ans
Niveau : 26
Jetons : 2173
Points d'Expériences : 532
Adulte Zoologiste
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 21:34


Je bous. Littéralement. Il n'y a pas d'autres expressions pour exprimer ce que je ressens. Moi qui suis d'habitude d'une eau claire, calme, paisible, ce ne sont que des remous, de la vapeur, ça brûle, un tourbillon de sentiments qui me traverse la chair jusqu'aux os. Je reprends une gorgée d'alcool, finissant mon verre, comme si cette boisson allait me rafraîchir alors qu'elle ne fait qu'empirer les choses. Mais je me contient, au moins pour ne pas paraître hystérique face à Ilea. Bien que j'apprécie la compagnie de la jolie rousse, je coupe notre discussion en m'excusant poliment avant de m'éloigner pour reprendre un autre verre. Mais qu'est-ce qu'il m'arrive, bon sang ? Je bois la moitié de son contenu. Mes yeux sont toujours rivés sur Paul et cette fille. Jeune, belle, dans la fleur de l'âge. Un bisou sur la joue. Je finis mon deuxième verre d'une traite. J'en reprends un autre. Je souffle. Il chante. Il lui chante une chanson. Pour elle. Je serre le poing, me détournant pour attraper un petit four et l'avaler tout rond. Je bois. Je souffle. Quel enfer. Il fait chaud, non ? Je passe une main dans mes cheveux pour les soulever et libérer quelques secondes ma nuque. De l'air s'infiltre dans mon dos, je frémis mais ça fait du bien.

Après une pause alcool et petits fours, je me retourne une nouvelle fois vers le brun. Il a terminé sa stupide comédie. Leur jeu de séduction me met hors de moi, j'aimerais quitter la pièce pour respirer un grand bol d'air ou partir loin me perdre sur l'océan. Mais inconsciemment, je reste ici, je me fais moi-même souffrir en m'infligeant cette scène. Un second bisou sur la joue. Par pitié. Mon verre est à moitié vide. Je bois le reste cul-sec, encore une fois. Mais cette fois, c'est la fois de trop. Ils s'embrassent. J'ai l'impression que le temps se fige complètement. Mon cœur se serre, tellement fort que j'ai l'impression que je vais m'écrouler. Mais je ne sourcille pas, je reste simplement immobile, comme tétanisée. Mais je ne le suis pas par peur, plutôt par chagrin. Pourquoi ce simple geste m'afflige autant ? J'ai l'impression d'avoir 15 ans et d'être triste parce que le garçon que j'aime en secret ne fait pas attention à moi. Sauf que c'est loin d'être une histoire d'amour dramatique aussi simple d'une idylle d'adolescent. J'ai 31 ans, ça suffit.

Dès qu'ils s'éloignent l'un de l'autre, l'histoire reprend. Je tourne les talons et pause violemment mon verre sur la table pour en reprendre un autre. Mais peut-être ai-je posé la flûte avec un peu trop d'énergie. Le pied se brisa complètement dans ma main, entaillant ma paume. Je lâche le verre, surprise, avant d'observer ma blessure. Une perle de sang en sort pour venir couler, tomber et finir sa chute sur le sol. Je soupire et m'éloigne rapidement pour sortir de la grande salle et traverser les couloirs pour arriver jusqu'aux sanitaires. Mes talons claquent et résonnent entre les murs, le bruit de la fête s'estompe au fur et à mesure que je m'éloigne. J’atteins enfin les toilettes et passe ma main sous l'eau. Heureusement, l'entaille n'est pas profonde, je vérifie juste s'il n'y a pas des éclats de verres à l'intérieur. L'eau froide coupe petit à petit le saignement. Je reste au moins une bonne dizaine de minutes la main sous l'eau. J'en profite aussi pour me rafraîchir, parfum, poudre. Je commence à avoir sérieusement chaud, enchaîner les verres n'était peut-être pas une si bonne idée mais peu importe. Je quitte les sanitaires pour revenir dans la grande salle du palais de glace. Un homme de la sécurité me fit signe de me dépêcher, une annonce est en train d'être faite. Je rejoins alors l'assemblée qui écoutait l'assistant du maire, Charlie. Je n'ai pas vraiment le temps de comprendre ce qu'il se passait, mais d'après les dernières paroles d'Huston, je devine qu'il s'agit de l'ouverture du bal. Et c'est d'ailleurs l'ex d'Ana qui a l'honneur de commencer, ok, grand bien lui fasse, tant que ce n'est pas moi. Lorsque l'annonce est terminée, je reviens près du buffet pour voler une serviette et l'attacher autour de ma paume. C'est pas hyper glamour, mais c'est au moins pour effectuer une pression dessus. Vu la profondeur, dans quelques minutes, ça devrait arrêter de saigner. Bon, maintenant que tout ceci est passé, que j'ai complètement perdu de vue mon cavalier, je me retrouve bien bête. C'est l'heure du bal, je me retrouve là comme une idiote. Paul a embrassé une fille, pas de soucis. C'est son droit. C'est le mien aussi, et je ne compte pas repartir seule ce soir. J'ajuste légèrement ma robe, autant prononcé un peu plus mon décolleté. On drague ou on ne drague pas. Quand j'y vais, je m'en donne les moyens.

Et là, la cible parfaite. Une connaissance qui ne m'a jamais vraiment laissé indifférente, je dois bien l'admettre. Cela faisait un moment que je ne l'avais pas vu, il devait probablement avoir des choses à régler, enfin peu importe. Je retire la serviette autour de ma main, ça se saignait plus, puis arbore mon plus beau sourire et m'avance vers lui. Il est avec une femme, dans un coin un peu plus reculé de la salle. Tant pis pour elle. Je me glisse aux côtés du barman, le frôlant presque.

« Bonsoir Henry. Cela fait un moment. » dis-je d'une voix mielleuse. « Une danse, ça vous dit ? »

Je lui glisse un léger clin d’œil. S'il y a bien une chose dont j'ai besoin ce soir, c'était d'un homme comme lui. Par Solgaleo, faites-moi tout oublier, que je m'amuse, que je profite sans me soucier d'un enfant, d'un ex, d'une nièce ou que sais-je.

hrp:
 
Quitterie Aédé
Quitterie Aédé
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 11
Jetons : 942
Points d'Expériences : 164
Scientifique Mécano
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 22:27


Bouddha n'a pas le temps de me répondre, tout le monde se rassemble au centre de la grande salle. Une annonce va être faite. Celle de l'ouverture du bal. Enfin, il va y avoir de la musique. Même si je ne suis pas une fan absolument de danse, avoir un vrai fond sonore, ça va m'adoucir les oreilles. Mais mon cœur s'accélère lorsque l'assistant du maire explique que les lumières vont choisir deux personnes pour l'ouverture. J'écarquille les yeux. Si ça tombe sur moi, je simule un malaise. Je m'écroule. Et je rampe jusqu'aux toilettes et n'en ressort qu'au bout d'une heure. C'est de la torture. Mais heureusement pour moi, ça tombe sur deux adolescents qui me sont inconnus. Bon, bah rip pour eux. Je me tourne vers Bouddha en soupirant de soulagement.

« Piouf, j'avais peur que ç.. »

Je fronce légèrement les sourcils.

« Bouddha ? »

Je regarde autour de moi. A gauche, à droite, je tourne sur moi-même. Il a.. disparu ?

???

Je balaye la salle du regard mais difficile, tout le monde s'agite, la musique résonne dans l'entièreté du château. Bon. Je suppose qu'il refera surface ? J'espère simplement qu'il va bien.

« Ça y est, il t'a enfin avoué ses sentiments ? »

La voix de Blue résonne derrière moi. Je me retourne en haussant un sourcil.

« Quoi ? »

Face à mon incompréhension, le visage de mon amie se décompose.

« Rien. Oublie. Je n'ai rien dis. Ouuuuh, nous n'avons jamais eu cette discussion, ce n'était d'un rêve. »

En faisant des gestes étranges avec ses mains, elle s'éclipse et disparaît à son tour dans la foule. M'avouer ses sentiments ? Mais de quoi parle-t-elle ? Bouddha.. Non. C'est impossible. On est.. ami ? Même meilleur ami, c'est lui qui l'a dit ? Je ne comprends plus rien. Mais je n'ai pas le temps d'y réfléchir plus, une nouvelle personne m'interpelle. Face à la jolie chevelure rousse, mon visage s'illumine légèrement, mais non sans masquer ma frustration de ce qu'il venait de se passer.

« Bonsoir Salomé. Oui, on va dire que le buffet, c'est l'endroit idéal pour observer la foule, manger, boire, discuter. Un bon spot. »

Sauf quand la personne avec qui vous discutiez se volatilise sans explications. Mais peu importe, on dirait bien que j'ai une nouvelle cavalière. Et, au fond, je dois bien avouer que ça ne me déplaît pas..

« Eh bien, mon cavalier a.. disparu ? Alors je suppose qu'il ne t'en voudra pas. »

Je lui souris et attrape sa main avant de m'éloigner du buffet. Étrangement, l'alcool m'aide à me détendre un peu mais actuellement, dans mon cerveau, c'est la panique. Qu'est-ce que je dois faire ? C'est une danse de salon. Je dois la tenir par la taille ? Ou la main ? Son épaule ? Je ne sais pas. Je bidouille légèrement, mes joues doivent probablement prendre un peu de couleur. Mais je finis par prendre une petite inspiration pour me détendre.

« Ton.. cavalier t'a aussi fait faux-bond ? »

Ou cavalière. Mais je n'ose pas le préciser, je ne sais pourquoi.

« En tout cas, euh.. ta robe te va très bien. »

Tout va bien, Kiki, respire. Ça va aller.

hrp:
 

©BBDragon
Stella Douglas
Stella Douglas
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18 ans
Niveau : 38
Jetons : 1642
Points d'Expériences : 1142
Adulte Apprentie Gardienne
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 23:13
Un ciel inconnu, cela faisait longtemps. Acculé au bord du navire perdu dans ces eaux inconnus également, je regarde mon Ipok avec un sourire amusée, mais un peu triste. Elles sont géniales tes photos Calou, vous êtes magnifique tous les deux. Sauf que moi pendant ce temps, je suis coincé sur cette foutue croisière qui n'avance pas... Poussant un énième soupir, je laisse l'appareil à Sam qui le récupère pour faire je ne sais quoi tandis que j'admire une énième fois ces constellations que je ne connais pas. 07 Janvier 2020, c'est la date d'arrivée prévue pour cette croisière de luxe dans les archipels Mythis à l'île d'Adala. Cadeau de mes parents à mon frère et à moi alors que nous allons attaquer notre nouvelle vie là-bas, lui en tant que ranger titulaire pour 6 mois et moi pour bien plus encore si je m'attache à l'endroit. M'y attacherais-je ? Je ne sais pas si j'y resterais toute ma vie, mais ce que je sais, c'est que la Pokemon Community est là-bas. Mes amis sont là-bas et tant qu'ils y seront encore, alors j'y serais et cette fois-ci, je n'en bougerais pas. Pas comme à Lansat... Fermant les yeux un instant, ce sont des souvenirs bien noir qui me traversent l'esprit alors que je repense à tout ce qui s'est passé, un frisson me parcourant l'échine. L'incendie du laboratoire. Ce jour là alors que notre monde partait en flamme, j'ai convaincu Ginji de sortir de sa torpeur et nous sommes allés aider à combattre les flammes. Combattre les flammes qui ravageaient Paladium... Rien que penser à ce nom, je sens ma prise sur la rambarde se resserrer alors que m'envahit à nouveau ce sentiment de frustration. Si cette entreprise n'existait pas, ma vie aurait été bien différente...

- Ca va allez Sam, ce n'est rien.

La main de mon starter posé sur mon épaule me sort de mon cauchemar, la mienne venant se poser sur la sienne vient le retourner à ses rêves. Ça ne sert à rien de broyer du noir sur comment aurait pu être ma vie sans eux, à quoi bon. ... Beaucoup de bon pourtant je pense, beaucoup moins de mal en tout cas. Le feu, moi et mes pokemons nous l'avons combattu, mais c'est avant tout pour protéger mes camarades que j'y suis allé. Parce que Ginji et moi savions que ce feu n'était sûrement pas accidentel, même si nous ne voulions pas nous l'avouer. Alors quand cette fille s'est retrouvée évanouie, j'ai fais ce qui était en notre pouvoir à moi et mes pokemons pour la sauver. Nous avons repoussé les flammes, avancer avec prudence, ce qui nous a permit d'éviter d'être surpris quand cette pièce au rez de chaussé à exploser. Nous avons amorti le choc, récupérés la brûlée et évacuer la zone vers les secours. Mission accomplie. Pourtant après ça je ne me souviens plus de rien. Juste cette sensation soudaine de faiblesse alors que mon monde s'éteignit, de cette sensation humide sur mon bras dans cette obscurité avec des pleurs dans le lointain... Ce n'est que trois plus tard que la lumière me revint, quand je pu quitter l'inconscience pour découvrir un ciel blanc. Un tissu humide protège de la fumée, mais pas des émanations toxiques d'un laboratoire qui explose et vous souffle au visage. Une simple petite zone, une zone qui fut purifié par le feu par la suite, mais seulement par la suite. C'est ce que me dirent les médecins de cet hôpital à mon réveil. Emanation toxique, haha. Quand j'y repense ce n'est vraiment pas rassurant quand un médecin vous annonce ça. Heureusement ça sonnait plus menaçant qu'autre chose dans mon cas, même pas de séquel. Bon j'ai peut être passé encore une semaine sous masque respiratoire, l'intraveineuse dans mon bras... trois semaine ? Mais après la quatrième, on m'a autorisé à sortir. Le jour d'après je quittais Lansat.

- On ne pouvait plus parler de goutte d'eau à ce niveau là haha.

Souriante devant les vagues de l'océan s'abattant sur le bateau, c'est plus une de ces vagues là qui a dû venir s'abattre sur ce pauvre vase à l'époque. Entre ça et le désert de Rhodes, mes parents avaient décidé sans appel. La pokemon Community, c'était terminé. Même pas eu le temps de dire au revoir... Quand je repense à leurs visages remplis de remords de l'époque alors qu'ils s'excusaient encore de m'avoir forcé à m'inscrire là-bas. Hahaha... Impossible de trouver la force de contester à l'époque. Il faut dire que la contestation ça n'a jamais été mon fort. Ca c'est plutôt le travail de Sam. Est-ce qu'il l'a fait ? Un mois après il a essayé, je l'ai soutenu. On nous a expliqué par a+b que non, ça n'arriverait pas et pourquoi. Il a boudé au moins trois semaines haha... Ils me proposèrent d'autres écoles, cette fois c'est moi qui fit non et pour une fois dans ma vie il faut croire que je fut convaincante, car on ne me le reproposa pas. Honnêtement, après tout ça, je n'avais clairement pas envie d'aller dans une autre école. Je n'ai jamais été très étude en même temps il faut bien dire, préférant être en mouvement et me rendre utile. Du coup et après avoir eu deux mois pour y réfléchir, j'ai décidé d'explorer cette idée de voie que j'avais eu à la PC. Cet ainsi qu'après en avoir parlé avec lui et accord de tout le monde (et que je m'étais assez reposé comme ça faut pas déconné), j'ai pris la route avec mon frère ranger afin d'entrer dans cet univers qui m’intéressait. Devenir ranger ? Non, mais je sentais bien après en avoir parlé à certaines personnes que je pourrais trouver dans cet univers une voie qui me correspondrait. Après un an et demi de bourlingue à rencontrer plein de gens et de pokemon, voir beaucoup de choses et observer les différentes voies disponibles, j'ai fini par choisir la mienne. Une voix qui correspondrait non seulement à mes pokemons, mais à moi aussi. L'année d'étude qui suivit ne fit que me le confirmait d'ailleurs. Il y a eu des ratés pendant ces deux ans certes, des échecs, mais à présent nous sommes là et je pense revenir vers la pc différente de ce que j'étais avant, même si je n'y retourne pas vraiment... En tout cas ce soir, je n'y retourne pas...

- Encore entrain de déprimer soeurette ? Tu vas les revoir tous bientôt tes amis rooh. Profite donc de cette croisière ! C'est pas tous les jours qu'on peut voyager dans le luxe comme ça. Laisse Corey draguer un peu, il ne va pas la voler ton amie.
- Tu sais très bien qu'ils n'y vont qu'en tant qu'amis... Et j'aurais préféré y être plutôt qu'ici. Ca fait deux ans maintenant que je n'ai pas pu les voir.

Reprenant mon Ipok en main, je regarde leur dernier message pris dans la chambre. Ils se mettent en route pour le château et je constate que Sam leur a répondu à sa manière. Ma main passe machinalement sur la tête de mon starter alors pour lui faire une caresse de félicitation. Un Férosinge est plus efficace que moi pour utiliser mon propre ipok, c'est triste. ... Je corrige, il n'est pas très doué pour prendre des photos, mais vu que lui au moins il arrive à les envoyer, je suppose que je suis mal placé pour critiquer. Casey, l'un de mes 4 grands frère, celui qui est ranger et qui a pour compagnon pokemon un Oniglali. Celui à qui je dois d'être ici et qui a réussi à me dégoter cette place à Adala, mais qui est aussi le responsable principal de notre présence sur cette tortue marine. Il a toujours voulu faire une croisière...

- Ne fais pas la tête. Les ouvriers n'ont pas encore tout à fait fini la base et on ne pourra pas y habiter avant Lundi.
- La base n'a qu'une chambre prévue pour le ranger titulaire, pas pour le staff comme moi... Je vais devoir habiter à l'extérieur de toute façon.
- *Kof kof* oui mais bon. Tu n'allais pas m'abandonner tout seul ici quand même.
- Pour te regarder passer d'une fille à l'autre sur le bateau ?
- Stella ! Depuis quand es tu aussi incisive. Tu es trop jeune pour faire une crise d'adolescence à ton Nii-san !
- J'ai 18 ans dans 3 mois, c'est Nami qui approche de l'âge d'en faire une.
- Ne parles pas de malheur. Rien que d'y penser je déprime... Allez ne me fait pas la tête. Je t'ai déjà dit que nous partagerions la chambre le temps de te trouver quelque chose de bien sur place. Corey m'a envoyé quelques adresses qu'il a trouvé sur place et certaines sont prometteuses.

J'ai beau être un peu frustrée, je ne peux pas vraiment rester fâchée avec Casey après tout ce qu'il a fait pour moi ces deux dernières années. Pas que j'ai été fâchée de base (je ne suis même pas sûr de l'avoir été une fois dans ma vie). Du coup je regarde sur son téléphone alors qu'il me montre des photographies avec des noms et adresses. Tiens, il y a un dortoir Aquali dans le tas, c'est amusant, ça me rappelle la... Il faut que j'arrête d'y penser. ... ?

- Pourquoi ça mets temps infini ?
- C'est le temps de trajet depuis notre position. Mais bon en mode piéton au milieu de l'océan, tu penses bien qu'il ne va pas calculer le temps d'y aller à la nage. Par contre si tu ajoute le mode surf.
- Woah, 4h de surf et 2h de marche avec un pokemon marin standard puis à pied.
- Oui, j'avoue qu'Adala est moins loin que j'aurais cru. Après comme c'est l'île principal de l'archipel, j'imagine qu'on doit passer à proximité de temps en temps pour allez aux autres îles avant de finir là-bas le dernier jour.
- En Volant du coup il y en a pour combien de temps ?
- En volant ? Avec un pokemon standard ça donne 2heeuuuh non non non. N'y penses même pas. C'est hors de question !
- S'il te plait ! Je suis sûr que Calua aura une place dans la chambre au dortoir pour moi le temps que tu arrives. Je me ferais discrète.
- Naoon.
- Je camperais dehors au pire. J'ai l'habitude.
- C'est un non, tu ne vas pas t'envoler toute seule en pleine nuit.
- Je ne suis pas toute seule j'aurais mes pokemons et tu sais très bien que Sky vole bien plus vite qu'un pokemon standard. Prête moi ton téléphone ranger s'il te plait.

Casey n'est pas du tout motivé, mais alors qu'il s'apprêtait à le ranger dans sa poche pour enterrer l'idée, Sam surgit dans son dos et s'empare de l'outil technologique ranger. Vive les rangers et leur besoin d'un GPS précis ! Euh non. Voler c'est pas bien ! Tiens voilà mon Ipok, Corey a envoyé l'adresse du chateau hier, je vais chercher nos affaires. Casey tente bien de bondir sur nous pour nous arrêter, mais même si mon frère est un athlète et un ranger bien plus accompli que moi, Sam et moi sommes très loin d'être des cibles faciles. La première charge esquivée, c'est la sphère de Don que j'envoie, mon Galeking apparaissant alors dans le dos de Casey pour le saisir sous les bras. Mon frère a beau être un monstre physique, aucune chance qu'il échappe à Don. ... Désolé Nii-san, mais je suis une grande fille (de 1m 53, vous allez faire quoi ?) Je sais que vous vous êtes longtemps fait du souci pour moi après tout ce qui est arrivé à la PC, mais vous avez quand même acceptés de me faire confiance en laissant Corey y retourner, alors laissez moi aussi (y a pas de Paladium ni de team rouage là bas en plus maintenant). Casey demande à Dégivre, son pokémon de l'aider, mais ce dernier semble hésiter contrairement à mes pokemons. Au final c'est pour trois de ces pokeblocs préférés qu'il choisit de se ranger dans mon camp (c'est ça de me laisser toujours le nourrir avec les miens Nii san...). Quelques minutes le temps de faire mon sac et Sam et moi sommes montés sur Sky, prêt à prendre notre route alors que l'éclair rouge sorti de la sphère de ma main fini de renvoyé mon Galeking dans sa sphère. Mon frère libéré tape du pied alors sur le pont du bateau au milieu des regards curieux, regardant Dégèle avec un air accusateur (celui ci l'ignorant royalement) pour finir par soupirer.

- Pourquoi es tu toujours aussi sage sauf quand il s'agit de ton ex école ?
- Il y a beaucoup de gens là-bas à qui je dois beaucoup. Ce sont mes amis Nii-san... Ca fait déjà trop longtemps.
- Tête de Bourrinos va.
- C'est de famille.
- Ne prends pas froid en vol.
- Je vais faire attention, promis.

Ce fut les derniers mots que j'adressèrent à mon frère alors que Sky prit son envol. Pour 2019 bien sûr.

***1h de vol plus tard***

- Tu as prévenu Calou et Corey qu'on arrivait Sam ?

C'est un pouce levé que mon starter m'adresse. Est-ce que j'ai confiance ? Moyen, mais j'étais occupé à tenir le téléphone et m'assurer que Sky ne perde pas le cap. Au pire ça leur fera une surprise je suppose. En tout cas vu du ciel, je dois bien admettre qu'ils avaient raison. Il est vraiment beau ce château. Je ne peux pas m'empêcher de demander à Sky d'en faire le tour histoire de l'admirer. Seulement je vois rapidement des signes des vigiles en bas qui me font signe de descendre. Visiblement la sécurité n'est pas décorative ici même si elle a l'air loin d'être parfaite au premier coup d'oeil. Pas que j'ai spécialement l'envie d'entrer en douce de toute manière. Je sais qu'il faut un partenaire et que je n'en ai pas. Mais d'expérience il y a toujours des retardataires et des gens pas au courant qui viennent à ce genre d'événement et avec qui il est facile de se mettre en paire pour entrer. Il faudra juste que la personne accepte un partenaire, je ne dirais pas hors thème, mais pas loin. Le nouvel an de la croisière n'imposait pas de thème, du coup même si je ne suis pas habillée en jogging, on est pas non plus en tenue de princesse. Une nouvelle veste plutôt classe qui cache un tee shirt rock simple, une jupe et des grandes bottes. On est plus proche du thème Rock n Roll que soirée de gala, mais hey. Je suis sûr qu'il y a pire... Pas vrai ? ... On improvisera à l'intérieur (faut bien que PC vous apprenne des petits trucs utiles). Du coup Sky se pose dans la neige ou je le remercie une dernière fois pour son effort et le rentre dans sa sphère afin qu'il ai droit à un repos mérité. Il a tout donné pour arriver aussi vite que possible en battant surement quelques records. C'est qu'il faisait pas chaud là haut en plus ! C'est vraiment un dragon en or... Après ça je redescend mon sac à dos bien chargé de mes épaules et Sam récupère la ball de Gad, relâchant mon Flobio immédiatement. Dès qu'il y a une soirée, ces deux là ne perdent pas de temps... En revanche quand les deux se regardent avec un grand sourire pour refouiller dans mon sac, je ne peux pas m'empêcher de les rappeler à l'ordre. Doucement les enfants, on arrive à peine sur cette nouvelle île et j'aimerais bien profiter de mes retrouvailles en paix. ... Ou quelque chose qui s'y rapproche au maximum au moins ! Seulement mes recommandations ne sortirent jamais de ma bouche au final, mes deux chacripans en profitant pour prendre ce qu'ils veulent et fuir rapidement vers l'entrée. Une fois devant les vigiles, ils se prennent bras dessus bras dessous tel un petit couple, Sam se permettant même de papillonner des yeux tel une lady émerveillée. Un effort d'acteur dont le pokemon se serait sûrement dispensé s'il avait su que les pokemons n'étaient pas contrôlé, même si ça ne le gêne pas. Une fois entré, le temps que leur dresseuse trouve un cavalier, ils auront largement le temps de faire ce qu'ils veulent n'est ce pas ? Ils auraient sûrement moins couru s'ils avaient remarqué que leur dresseuse les avait déjà oublié.

Un genou toujours dans la neige devant mon sac ouvert, c'est machinalement que je remet mes sphères à ma ceinture, maintenant que le vent ne risque pas de les emporter. Devant moi un peu plus loin, c'est un dos familier que je reconnaîtrais entre mille, même après deux ans d'absences. Il faut dire que contrairement à moi, le garçon avait déjà fini sa croissance il y a deux ans. Pourtant j'ai quand même l'impression qu'il a changé un peu, même si je ne serais dire quoi. ... Je me demande s'il va me reconnaître. Malgré ce que j'ai dis, je ne pense pas avoir changé tant que ça non plus. Pas vrai ? Arf après une heure de vol comme ça je dois avoir une tête épouvantable. C'est machinalement que je passe mes mains dans mes cheveux pour les remettre au moins dans le même sens. ... Mais qu'est ce que je fabrique. Poussant un soupir, je calme les battements de mon cœur alors que je me relève, tenant la bandoulière de mon sac pourtant lourd d'une main négligente, pour le remettre par dessus mon épaule. Une avantage à avoir continué l'entrainement malgré tout.

- Bonsoir.

D'un pas un peu lent, je reprends mon calme alors que je m'approche et interpelle le garçon devant moi, qui me tournait toujours le dos jusque là. En m'approchant, je constate que le pikachu que j'avais prise pour Oz semble différent, ce qui fait reporter mon attention sur l'autre pokemon. Un Raichu. On dirait qu'il a continué à travailler dur dans la voie qu'il avait déjà choisi à l'époque. Une voix qu'il a eu la chance de trouver rapidement. Un petit sourire apparaît alors sur mes lèvres, contente de voir que ces efforts ont continué de payer. Un voile de tristesse en revanche passe furtivement également dans mes yeux. Je me demande si c'est à cause de ce qu'il s'est passé à Lansat qu'Oz s'est retrouvé à évoluer. Secouant la tête, je chasse ces idées noires de ma tête, des idées absolument pas à leur place dans ces retrouvailles qui se veulent joyeuses.

- Cela faisait longtemps Ginji.

En espérant qu'elles le soient. *gloups*

HRP:
 
Elizabeth Reece
Elizabeth Reece
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 27
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 32
Nouveau Membre
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Lun 13 Jan - 23:55
Des cliquetis, une odeur de tabac froid, des cadavres de tasses de cafés par dizaines. Quel jour, quelle heure, tu ne sais pas et tu t’en fous. La Terre tourne sans toi depuis quelques mois. Tu passes ton temps entre la boutique et tes schémas. Acharnée du travail, tes cernes seront difficiles à camoufler. Henry va encore te faire la morale. Tes loupes sont fixées sur tes yeux même pour aller pisser. Tu ne vois plus le monde de la même manière. Il te fallait ce temps, pour t’installer, pour remettre de l’ordre dans tes idées. Revoir Henry mais aussi Edward et sa fem.. compagne. Tout est arrivé si vite. C’est assise sur tes toilettes, une clope au bec, perdue dans tes pensées que tu vois Henry entrer.

- Merde, c’est ce soir. Je ne suis absolument pas prête. Ne me déteste pas.

Jetant tes lunettes sur ton fauteuil, tu sautes dans une robe saillante d’un blanc immaculé appartenant à votre mère. Rare cadeau passé en douce, preuve que tu étais toujours dans ses pensées. Un châle accordé au costume d’Henry sur les épaules, tu attaches tes cheveux d’un chignon élégant, une lame cachée en son creux. Un peu de rouge pour réchauffer tes lèvres et te voilà grimpée sur une paire d’escarpins. Joséphine frétille à tes côtés, impatiente de pouvoir sortir enfin de cette grotte où tu la tiens prisonnière depuis ce qui lui a paru des siècles.

Accrochée au bras de ton frère, vous vous mettez en route pour cette fameuse soirée.

- Et bien comme tu t’en doute je ne passe pas mon temps à enfiler des perles. L’horlogerie prospère lentement et le gérant n’est vraiment pas regardant. J’ai fait venir quelques petites pièces pour des prototypes qu’il faut que je te montre. Je rêve déjà de bien plus mais il y a tant à faire..

Un frisson te traverse alors qu’enfin apparaît le lieu de réception. Vous ne pouviez rêver mieux. En effet, comme le dit Henri, c’est bien à ton image. C’est avec un petit rire taquin que tu le laisses t’entraîner au milieu de ce géant de glace.

- Le marchand de sable est passé et a endormi même les plus éveillés. Regarde-les oublier leur présent et grouiller au milieu d’un songe.

Tu attrapes le verre apporté par Attila, en le remerciant d’une légère caresse.
Joséphine trône derrière toi, fière et enfin calmée. Que tu es heureuse de la voir se tenir si bien en public. Elle est d’une grâce et d’une beauté. C’est bien un des rares être sur cette planète que tu regardes avec autant d’amour.

La musique reste comme un bruit de fond dans tes oreilles, un espèce de voile devant les yeux tu fais un signe à Henri lui faisant comprendre que tu reviens tout de suite.

T’esquivant vers les toilettes, tu attrapes une cigarette dans ton sac et te regardant dans le miroir, un long soupir s’échappe de tes lèvres. Depuis quand te montrer en public te retourne l’estomac. Une espèce de nausée continuelle ne te quitte pas depuis votre arrivée. Un peau d’eau sur ton front et sur ta nuque, tu réajustes ton rouge à lèvre, une mèche derrière ton oreille.

- Lizzie, Lizzie, reprends toi ma fille. Tu es une Reece, pas une gueuse.

Cendrant dans le lavabo, tu repars vers l’endroit où te souviens avoir quitter ton jumeau. Quelle surprise de le voir déjà abordé par une femelle. Cinq minutes seul et le voilà déjà courtisé par la première venue. Nausée oubliée, tremblements oubliés, malaise oublié. T’approchant de ton frère, tu coupes court à leur échange en tendant une main sèche vers la jeune femme en face de lui.

- Bonsoir, enchantée, je suis Elizabeth Reece, vous êtes une amie de la famille ?

Le regard plus froid que l’intégralité de ce lieu réunit, tu reviens ensuite au bras d’Henry, récupérant ton verre de blanc. Joséphine se tend, tu le sens. La jalousie est un vilain défaut Lizzie mais quitte à ce qu’il te ramène quelqu’un, autant qu’elle en vaille la peine.

HRP:
 
Dakoy Ra
Dakoy Ra
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 11
Jetons : 610
Points d'Expériences : 162
Pokeathlète Médecin
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Mar 14 Jan - 0:23
ELLE A DIT OUI, EUNBEULIVEUBEUL ! Dakoy reprendrait bien une coupe, rien que pour fêter ça. Eh bah, qu'est-ce que ce sera quand il voudra demander la main de quelqu'un...  

Attendez... quel était ce move initié par la joueuse Alolienne ? Mais oui, elle s'est sauvagement jetée sur son cavalier ! Attendez non, l'extrapolation va plus loin que prévu. Pourtant dites-vous que ce n'est que l'un des 54 scénarii qui fulminaient dans l'esprit de Dakoy à cet instant. Ce serait d'ailleurs passionnant de s'attarder sur les 53 autres, j'en conviens, mais on a pas toute la soirée (littéralement, faut bien qu'il se passe un vrai truc à un moment, zut). Passé l'effet de surprise, le garçon aide sa cavalière à se redresser en prenant ses épaules entre ses mains. Waouh, sa carure lui donnait une allure fragile, mais rien que dans ce geste, lorsqu'elle s'est redressée... on sentait qu'elle avait l'habitude de tomber, et encore plus de se relever. Mais c'était si fugace, ce n'était peut-être qu'une impression ?

"Euh... Je... Désolée."

Elle rougissait là, non ? (comment ça quelqu'un a déjà fait cette référence ?)

Alors là, il y avait deux scénarii possibles (décidément, si après ce post, vous retenez pas que le pluriel de "scénario" c'est "scénarii", vous le faites exprès) :
Cas 1 : elle était gênée parce qu'elle avait un faible pour Dakoy. Ce qui serait la meilleure nouvelle de l'année, et probablement de celle à venir.
Cas 2 : inversement, elle avait grillée que Dakoy avait un faible pour elle, sauf que c'était pas réciproque. Ce qui serait la pire nouvelle de l'année, et espérons-le, celle de l'année à venir, sinon cela signifiait qu'il faudrait s'attendre à un sacré drame.

Et Dakoy aurait préféré se retrouver au beau milieu d'une horde de Tentacruel, sans bonnet de bain, plutôt que d'être dans le cas n°2. C'est beau l'amour.

"Excuse-moi, j'ai vu quelqu'un et je ne voulais pas qu'il puisse me voir. Pardon, c'est.. idiot."

Le blond lâcha un sourire compatissant. Se rendait-elle seulement compte à quel point elle était adorable quand elle s'excusait ? Dakoy n'avait qu'une envie, la prendre dans ses bras pour lui faire oublier ses soucis, quels qu'ils soient. Mais le contact auraient sans doute été bien trop intrusif, aussi se contenta-t-il du pouvoir des mots... Ouais, dit comme ça, ça promettait pas grand chose, mais il avait bien participé au réconfort de Cael, non ?

"Pas de soucis, ça a rien d'idiot ! Il y a tellement de gens ce soir, c'est impossible de ne voir que des gens avec qui on s'entend. Tu sais quoi, je te demande même pas qui c'est, ni pourquoi. On a tous droit à notre part de mystère. Mais si il ou elle te pose problème à un moment dans la soirée, tu peux venir me voir quand même."

Et toc, remonte ton slibard, lotard. Combo côté mystérieux (comme si Dakoy avait quoi que ce soit de mystérieux, pfeuh) et chevalier à ses heures perdues, glissé comme du petit lait. Oh là, faudrait voir à pas trop prendre la confiance non plus. Car on le sait très bien, qui fait le Capumain, tombe sur un Drakkarmin !
Enfin, le moment que Dakoy attendait depuis qu'Ana lui avait proposé de l'accompagner arriva. Les danses.

...

Quoi ? Un couple choisi au hasard pour ouvrir le bal ?

Faites que ce soit eux faites que ce soit eux faitesquecesoiteux- Vas te faire foutre c'est pas eux... On peut pas demander à quelqu'un d'autre de faire le tirage ? Vraiment, nimporte qui ! Cael par exemple, il lui doit bien ça ! Non, vraiment ? Bah zut.
Les deux imbéciles qui se rendaient même pas compte de la chance qu'ils avaient ouvrirent donc le bal devant toute la foule. En vrai, Dakoy avait rien contre eux hein, il ressentait juste un petit "hanf..." intérieur à l'idée qu'il aurait pu partager cet instant privilégié avec la belle qui l'accompagnait... D'ailleurs, elle par contre, elle avait l'air d'avoir quelque chose contre eux... Ou au moins l'un d'eux. La première danse arriva à son terme, mais pour les haut-parleurs, ce n'était que le début de leur soirée.


Ainsi les festivités commencèrent officiellement, et le médecin ne perdit pas une seconde pour inviter sa voisine, espérant aussi lui faire oublier ses tracas. En s'avançant vers le centre de la salle, il dédia mentalement sa danse à Yuddh. Celui-ci avait insisté pour enseigner à son dresseur "les bases des danses en couples traditionnelles" (entendez par là une introduction probablement incomplête mais giga-longue). Le blond y avait étonnement pris un certain plaisir, et s'il pouvait aujourd'hui se vanter de pouvoir impressionner avec les quelques pas qu'il maîtrisait, c'était bien grâce à son Kirlia.
La main droite du garçon se glissa dans le dos de sa partenaire, tandis qu'Ana prenait appui sur son épaule. Il pouvait sentir la douceur de sa peau, même à travers sa robe. Leurs mains se joignirent.

Et leurs pieds flottèrent.

Du moins, c'était ce que vivait Dakoy. A partir de ce moment, il était aveugle, sa vue obtruée par celle que ses paumes sentaient au près de lui. Les bruits des pas des autres... quels autres ? Tout ce qui parvenait à ses oreilles, c'était la mélodie qui les guidait, harmoniquement mélangé au souffle de la coordinatrice.
Il n'y avait qu'eux. Il n'y avait qu'elle. Pour chaque tour que le blond faisait faire à la jeune femme, celle-ci en faisait faire dix à sa tête. S'il existait d'autres mondes que celui-ci, cette fille qu'il connaissait depuis moins d'une demi-journée était pour lui un portail. Jamais il ne se serait douté que l'amour était un endroit aussi majestueux. Dehors, la neige tombait toujours, bien plus forte qu'à leur entrée.
Une chose aurait littéralement comblé Dakoy de bonheur, au point qu'il aurait sûrement pu en devenir dépressif tant cela aurait été impossible de ressentir à nouveau une telle joie un jour : avoir la certitude qu'il offrait à sa belle ne serait-ce qu'un millième de ce qu'elle lui avait permis de vivre. Toujours est-il que pour l'instant, il se contentait de savourer cette expérience qu'il savait unique.

Il dansait.

Il vivait.

Il aimait.


Résumé:
 


Récompenses Soirée Halloween 2019 P8X21eb
Témoin-clé

⇒Le fait qu’il découvre tous les cadavres possibles et imaginables doit forcément cacher quelque chose, vous ne croyez pas ?
Peut-être est-ce juste le fruit de sa petite expérience des jeux Professeur Layton, ou peut-être est-ce autre chose...
Erika Uchida
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 30
Niveau : 30
Jetons : 268
Points d'Expériences : 638
Adulte Artiste Geisha
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Mar 14 Jan - 0:32
Valse glacée
Event #2
Valse Glacée

au Palais Cristallin
du Mont Skiddo
le 20 Décembre 2019

Event #2 - Valse Glacée - Page 5 H5i4
Cela faisait à peine deux jours qu’elle était revenue de Johto. Elle avait dû aider son père après sa crise cardiaque et elle était maintenant heureuse de retrouver son havre de paix sur son île chérie. Elle avait passée son temps à aérer la maison et faire son ménage. Plusieurs mois sans vie à l’intérieur avait laissé une petite odeur de renfermé fort désagréable. Elle avait fait tout cela avec beaucoup d’entrain. Les moments difficiles étaient maintenant passés et elle était heureuse d’avoir pu revenir pour le bal. Elle voulait y aller, surtout que son cavalier avait insisté pour aller avec elle à l’événement. Enfin il était difficile de dire s’il avait été insistant ou si c’était Erika qui était beaucoup trop heureuse de sa demande.

Elle avait mis un moment à trouver sa tenue pour l’occasion. Son choix c’est porté sur une magnifique robe à cerceau bleu nuit qui lui donnerait sans aucun doute un air de princesse. Bien entendu une tenue n’est rien sans les accessoires qui vont avec : des longs gants noir, des escarpins bleu roi et un collier de perle rare. Des perles noir provenant de la culture de Coquiperl exceptionnel. Un cadeau de son père, l’homme capable de dénicher les objets les plus rares pour les yeux de sa fille et de ses techniques. Quand à sa coiffure le choix de la geisha c’est porté sur un élégant chignon ou serait glissé une rose bleu. Sa préparation prit cependant beaucoup de temps, surtout à cause de son nouveau coéquipier Tama. Le petit Crabicoque qu’elle avait récupéré à Johto auprès de son père était une véritable diva. Il orne chaque jour sa coquille de tout ce qui brille. Autant dire que quand il est tombé sur la boîte à bijou de la geisha, le pokemon était ravi alors que sa dresseuse beaucoup moins. Elle dut lutter un bon nombre de fois pour lui retirer son collier de perle qu’il essayait de cacher à l’intérieur de sa coquille.

Erika était quelque peu paniquée quand elle sortie de sa maison, une veste en fourrure blanche sur les épaules. Maiko, sa Pikachu avait décidée de rester à la maison pour surveiller les derniers nouveaux venus. La geisha était alors uniquement accompagnée de Tama, le crabicoque souhaitant briller, Hana sa Prismillon qui avait mis la plus belle fleur à son antenne droite et Hikari sa Luxio qui ne souhaitait pas voir sa dresseuse partir seul. Autant dire que son escorte ne pouvait pas passer inaperçu. Heureusement elle ne sortirait la petite troupe qu’une fois arrivé au château. Encore fallait-il y arriver à temps.

Regardant son Ipok elle constata que son chauffeur de ce soir avait du retard. Sans doute qu’elle n’était pas la seule à avoir besoin d’un taxi pour rejoindre le Hammeau de Skiddo et les traineaux de Cerfrousse en bas du Mont Skiddo qui amenait au Palais Cristallin.

Dix minutes d’attente sur le trottoir enneigé et la jeune femme put enfin partir dans son carrosse pour rejoindre son cavalier qui devait déjà l’attendre dans le froid.

Rejoindre le Palais fut très simple, les Cerfrousse habitués à la route ne mirent pas longtemps malgré l’épaisse neige qui couvrait la route. Il y avait quelque chose de véritablement magique à se faire traîner par ces pokemon sans aucune difficulté. La chance sourit à la jeune femme qui arriva avant que les grilles ne se ferment officiellement. Elle remercia ces aimables chauffeurs et se précipita vers l’entrée du palais.

Naturellement il était là, élégamment habillé, même plus que d’habitude d’ailleurs. Elle s’excusa, reprenant son souffle en créant de large nuage de fumé.

▬ Pardon… Désolé de l’attente, j’ai eu quelques soucis avec l’un de mes pokemon.

Elle lui offre un grand sourire quelque peu gêné de l’avoir fait tant attendre.

▬ Merci de ton invitation Ginji.

Naturellement elle remarque la présence d'une jeune femme à côté du spécialiste de type et elle se présente aimablement. Avant que cette dernière en face autant elle autorise oralement ses compagnons à sortir. qu'elle sait impatient de venir Ces derniers ne se gênent pas pour apparaître dans un éclair lumineux.

Hana la Prismillon ne peut s’empêcher d’admirer le noeud papillon d’Oz et la capeline d’Arlo. Elle semble apprécier le style tout en hochant la tête et regardant de manière complice Euphie. Décidément les deux princesses de la mode semblaient en parfait accord. Tama quand à lui restait dans les pattes de sa dresseuse alors qu’Hikari semblait garder un oeil méfiant sur Ginji et son interlocutrice.

Feniix


HRP:
 


Love is always in season.
Event #2 - Valse Glacée - Page 5 1560019036-miniat-team03

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Paul Nyllis
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 58
Jetons : 942
Points d'Expériences : 1762
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Mar 14 Jan - 0:34


Voletant gaiement jusqu’à ses amis de longue date, Paul semblait aux anges. La marque indélébile laissée par son ex-cavalière sur son coeur, ses lèvres et ce bout de papier qu’il gardait précieusement en mains, avait soigné toutes les plaies qu’elle aurait pu lui infliger en l’abandonnant à son triste sort. Intérieurement, il se demandait quand est-ce qu’il pourrait la revoir. Mais en voyant Sirius avec Idalienor, d’autres questions lui vinrent.

Voletant gaiement jusqu’à ses amis de longue date, Paul semblait aux anges. Fermer les yeux le ramenait quelques instants auparavant lorsque son ex-cavalière avait posé ses lèvres contre les siennes. Un contact si simple qui avait pourtant laissé une marque indélébile dans son cœur, ses lèvres et sur le bout de papier qu’il tenait précieusement dans sa main de peur de l’abîmer. C’était son écriture à elle après tout. Intérieurement, il bouillonnait d’impatience de la revoir, mais ce ne serait sûrement pas pour ce soir. Il se focalisa sur ses amis, qui étaient ravis de le voir.

- Oh que oui, j’ai beaucoup de choses à te raconter. A commencer par ceci, dit-il en soulevant son papier pour laisser entrevoir le numéro qui s’y trouvait. Tu n’as pas l’air en reste, je suis curieux de savoir comment ça s’est passé de ton côté.

Le brun tombait à pic. Le bal n’allait pas tarder à commencer, il pouvait donc encore se joindre à eux pour aller danser. Idalienor surenchérit, ajoutant que les brolocs avaient de la chance de l’avoir. Elle n’avait pas vraiment tort, ils auraient eu l’air de deux belles andouilles s’ils étaient repartis seuls sur la piste. Mais Paul ne pipa mot et se contenta de s’élever de quelques centimètres vers Sirius pour l’embrasser. Aussitôt, le Noctali se retourna vers Idalienor en posant son bras sur l’épaule de son broloc, sûrement sous le choc.

- On est au-dessus du game, tu peux pas test.

Puis il s’écarta de Sirius en s’essuyant les lèvres.

- Beurk… OH MERDE ! Je ne sens plus la marque des lèvres de Kaeko. Noooon !!! C’est de ta faute Idalienor, pourquoi t’as fait ça ? Raaah… Ma soirée si parfaite est gâchée maintenant.

Pas le temps de s’apitoyer sur son sort, qu’un autre événement survint.

- Je reviens, j’ai une envie pressante.

Avec tout ce qu’il avait bu, normal. Il s’éloigna du groupe quelques minutes, juste le temps de rallier le premier toilette disponible. Lorsqu’il entra dans ceux-ci, la lumière était déjà allumée et une femme métisse se lavait les mains. Elles étaient pas un peu rouge ? Boarf, pas plus que le bleu avait l’air vert ce soir. Néanmoins, quelque chose clochait.

- Ah oups, c’était à côté les hommes ? Désolé.

Il referma la porte et se dirigea vers l’autre toilette. Avant d’entrer, il vérifia que le petit bonhomme dessiner dessus ne porte pas de triangle. Sa petite affaire réglée, il se sentait comme un homme neuf, prêt à affronter n’importe quelle piste de dancefloor. En parlant de ça, il eut à peine le temps de retrouver ses camarades qu’Idalienor les entraîna au discours du maire. Un très bref discours. Si bref que Paul n’en retenu rien à ceci près que deux personnes allaient ouvrir le bal. Wow, c’était si excitant ! Il pria pour que la lumière s’arrête sur lui, mais elle ne fit que le balayer avant de désigner un géant de deux mètres et sa partenaire. Si la deuxième était méconnue du grand public, le premier était l’ennemi public n°1. Son nom ? Logan Atkinson. Ses méfaits avaient fait le tour de l’académie et il avait été élu « personne la plus détestée de la Saint-Valentin » lors des Love Boats. Sa réputation le précédait. Paul avait du mal à croire qu’il y avait une telle célébrité à deux pas de lui, ni que la police ne soit pas encore intervenu pour l’arrêter. Eh bah, ils en branlent pas une ceux-là. Après, faut pas leur en vouloir, ils ont aussi le droit de profiter de la fête.

Ainsi, pendant que Paul admirait Logan et sa prochaine victime, Idalienor en profita pour glisser un bras en-dessous du sien et lui attraper la main. Lorsqu’il la regarda, il vit qu’elle avait fait de même avec Sirius. Il haussa les épaules.

- Je crois l’avoir déjà été, mais cette soirée est clairement basée sous le signe de l’inconventionnel, donc je vais me contenter de te suivre avec plaisir.

Dans une position novatrice, ils se mirent à sautiller, rire et chanter au rythme des musiques qui passaient. Rapidement, le brun perdit la notion du temps et de l’espace. Il entreprit de s’octroyer un espace de la piste pour s’amuser à faire du break dance. En avait-il déjà fait auparavant ? Pas du touuuut. Il écoutait uniquement son corps se mouvoir, balançant un pied ici, un autre là, puis sa main glisser et son arrière train s’écraser lourdement. Depuis le sol, il avait une belle vision sur un couple de lapins, un Sapereau et une Laporeille qui étaient vraiment très mignons à danser. Ensuite Sapereau évolua en Excavarenne. Ils étaient beaucoup moins mignons à danser soudainement. On vint aider le brun à se relever.

- Sirius, je crois que je suis amoureux.

Il regarda son compagnon, comprenant que cette phrase pouvait porter à confusion.

- Pas de toi, je te rassure. Ni de toi, Idalienor. Mais je vous aime beaucoup quand même. Est-ce qu’on peut faire un câlin ?

Ok… Alors y avait quoi dans son dernier verre déjà ?


HRP:
 


Moodboard:
 
Henry Reece
Henry Reece
Région d'origine : Sinnoh Vestigion
Âge : 27 ans
Niveau : 13
Jetons : 1855
Points d'Expériences : 300
Adulte Barman
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Mar 14 Jan - 1:33
La soirée s’écoule inexorablement vers le début d’une nouvelle année, qui, tu l’espères surclassera la précédente. Ta sœur est de toute beauté ainsi de blanc revêtue, cette robe contraste tant avec l’ébène de sa chevelure. Tu t’attendais à une grande élégance générale, au lieu de ça, voici que beaucoup vaquent à leurs occupations en des tenues bien spéciales. Tu hausses un sourcil à la vue d’un Musteflott en armure, soit, pourquoi pas. Vous êtes un peu en retrait, ta sœur et toi et sans pour autant, vous bien entourés, quelques étudiants-ci et là. Attila et Catherine ne sont pas bien loin, occupés à écouter quelques jeunes gens chanter ou à observer danser ci et là.

Lorsque ta sœur témoigne d’une envie de s’éclipser, tu acquisses d’un regard. Joséphine l’en suis, Napoléon revient se placer très exactement à tes côtés. C’est la première fois que vous savourez une soirée ensemble, en adultes, entre son horlogerie et les prototypes, il y a de quoi. Par ailleurs, au détour d’un buffet bien vide de nourriture et d’alcool, tu aperçois une tignasse brune familière et une autre, blonde, moins appréciée. Ainsi, le premier couple Reece de votre génération est présent. Tu soupires un instant, finissant ton verre cul-sec avant d’en prendre un autre, de liqueur. Cette union, aussi farfelue, soit-elle semblerait avoir le mérite d’avoir calmé Edward, l’amour, le vrai fait grandir, pourtant, tu le soupçonnes toujours de pouvoir prendre des risques enfantins. Il est vrai que tu le traites comme un garçon, en même temps, la façon dont il a annoncé son mariage ne vous a pas convainque, au contraire. Peut-être que Lou Reece est une jeune femme agréable et de toute sympathie, mais elle sera acceptée lorsque tu l’aura mise à contribution pour la famille… Ce qui peut-être ne tardera pas, compte tenu de quelques projets.

Non loin, à un autre détail attire ton œil, celui d’un magnifique Pyrax que tu reconnais aisément, Yuna est là, ta « fille » si tu peux la qualifier ainsi semble présente, tu iras la voir plus tard, elle semble entourée et occupée, tu préfères l’esquiver pour le moment, de plus lorsque Elizabeth sera revenue, l’occasion se présentera enfin à les présenter, une rencontre chaleureuse compte tenue de l’évolution de Yuna en un an. Tu l’as peu vue, fort occupé, mais tu apprécies toujours ses nouvelles et tu comptes bien être plus présent, maintenant que tu vas enfin inaugurer la première grande cuvée. En parlant de cuvée, en voilà un qui s’en donne à cœur joie. Sirius, présent avec quelques amis. Il semble bien attaqué et ça n’ira pas en s’arrangeant. Tu apprécierais qu’il ne se brûle pas trop la gorge, à défaut de son corps et son Roucarnage à Lansat. Napoléon t’observe, il veut aller voir Hestia. D’un geste de main, tu lui accordes.

Ce dernier approche sans gêne Hestia et Yuna, ayant confiance en elles, il vient gratifier Yuna d’un bref contact physique puis s’approche d’Hestia, sans aucun doutes qu’elle d’une puissance surpassant certainement Napoléon, mais il y a toujours ce lien paternel également ? Aussi reste-t-il en s’inquiétant du regard embrasé de la protégée du barman.

Ce qui te tire de tes pensées, c’est le frôlement chaud d’une peau métisse, ton regard glisse immédiatement vers cette connaissance que tu n’as pas revue depuis longtemps. Souvent rêvée, mais jamais visitée, Miriam s’invite autour de toi, le visage un peu rougit, le langage corporel ne trompe pas, après tout, tu es barman. Elle a bu, plus que de raison ? C’est un terme oublié de ton vocabulaire. Elle est ravissante, difficile d’affirmer sa trentaine tant elle rayonne de splendeur, tu n’as pas oublié l’intérêt que tu lui portes encore. Tu as un rictus à ses propos, chose rare pour toi. Tu t’apprêtes à répondre lorsque tu observes du coin de l’oeil une tignasse ébène au pas sec s’approcher. Sans un mot, tu sais déjà ce qui va se passer, par la force de l’habitude, tu tends le bras pour qu’elle s’y accroche après une remarque d’une acerbe politesse.

-Je présume que les présentations sont à faire. Elizabeth, je te présente Miriam Haere, connaissance appréciée, zoologiste à présent si je ne me trompe pas ? Tes affiches, concernant les activités au zoo, sont toujours mises en avant au-devant du bar. Miriam, je te présente alors Elizabeth Reece, ma sœur jumelle et horlogère. Elle est ma plus proche collaboratrice.

Il y a une réelle tension, Joséphine s’est tendue, elle est sur la défensive à première vue, mais Lizzi est clairement en mode attaque et tu la sens prête à remettre les pendules à l’heure. Tu apprécierais qu’il ne se passe aucun drame, d’autant plus qu’il y a les premiers danseurs après le discours du maire adjoint que tu n’as tout simplement pas écouté. Nul besoin de remercier la présence de chacun.

-Ainsi me proposais-tu une danse ? Je suis navré, mais je me dois de décliner pour le moment, j’ai promis la première à Elizabeth. Toutefois, je puis t’inviter au cours de la soirée à une valse ? Tu sais que c’est avec joie, j’aimerais conversser autour d’un verre au bar. Tu marques donc une pause. Je tiens à préciser que tu es charmante ce soir, comme à l’accoutumée tâche de ne pas être trop jalousée, ils sont bien nombreux à t’espérer.

Tu espères le propos assez subtile, tant pour l’une que pour l’autre. D’un côté, tu intimes gentiment ta sœur à éviter autant que possible d’être acerbe, même si tu sais qu’elle est ô combien possessive, tu l’es également et dans la situation opposée, tu aurais certainement fait de même. De l’autre, tu souhaites faire comprendre à Miriam que la situation ne se prête pas à de petits jeux sensuels ce soir, mais que tu restes disposé en d’autres occasions. Votre intérêt mutuel ne s’est pas envolé, seulement hibernait-il au fond de vos désirs. Tu observes ta sœur du coin de l’oeil, te demandant ce qu’elle compte faire si jamais Miriam se décide à force de une danse avec toi. Prions pour que le palais ne fonde pas.

HRP:
 
Logan C. Alduin
Logan C. Alduin
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 2089
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Mar 14 Jan - 2:01
-Non bien sûr, le spectacle a toujours été dans mes veines, depuis toute petite !

Pourquoi elle me dit ça alors que je sais très bien que c’est faux, fin je le sens. Si bien que je la regarde avec mes yeux l’air de dire « et la vraie version ? ». Elle pourrait me mentir mais ça ne servirait à rien. Alors j’espère qu’elle me dira la vérité. Au pire pourquoi je m’intéresse à sa vie après ce soir je ne la reverrais pas alors je m’en fous non ?

-Honnêtement, j’ai eu une période où j’ai voulu tout claquer par terre. Tout balancer, redevenir une anonyme. Quand j’étais petite, j’étais souvent toute seule, mes parents aussi ont été des artistes. Mais eux ils ont pas eu de grand succès. Et ils ont rien fait pour l’attirer. Moi c’est différent. Je t’ai déjà expliqué pourquoi je faisais ça. Mais au fond, je crois que ça me plait un petit peu de voir les yeux pétillants d’une petite qui me reconnait et qui m’admire. C’est un peu comme me revoir à son âge, tu comprends ? Donc .. Ouais c’est beaucoup de sacrifices pour une fille de quatorze ans, entre la bouffe, la vie privée et le temps qu’on perd, mais je pense que ça vaut le coup.

-Mouais, je comprends vite fait je t’avouerais.

Est-ce que j’ai déjà eu des rêves gosses ? Oui, comme beaucoup de gens. Fin je crois, je ne sais pas avec ce bordel si c’est « mes » rêves ou les miens. Fin je me comprends. (Pour ceux qui veulent je peux proposer des cours d’initiation au Logan pour un jeton symbolique).

Je continue à l’écouter en sentant qu’elle veut ajouter un truc. Je suis pas devin donc forcément je l’écoute. Malheureusement, un personnel de la fête nous prie de bien vouloir regagner la salle pour l’ouverture du bal. Okay, on arrive tout doux.

Je propose mon bras à jenny et nous descendons tout deux vers le lieu de l’annonce. Un speech pour parler de la soirée, du beau travail accomplit ce genre de chose. Moi qui m’attendais à un truc très classique pour l’ouverture du bal, genre des danseurs pro et tout, non non. Un couple va être les heureux élus pour ouvrir le bal.

Une sorte de sélection aléatoire se passe parmi les couples de ce soir. Les lumières balayent pleins d’inconnus et d’autre moins avant de s’arrêter sur… nous ?!

Fqbn JE SUIS PAS EN COUPLE AVEC JENNY CA VA PAS ??? D’abord elle est hypocrite, ensuite c’est une gamine, et… ça fait assez d’argument je trouve. Puis j’ai pas le droit d’être en couple dans mon état, ET SURTOUT PAS AVEC UNE GAMINE DANS SON GENRE. C’est la prison assuré ça et je veux pas aller en taule. Et pourquoi je me justifie ? J’ai pas à rendre de compte à ces abrutis d’abord. Ma vie sentimentale c’est mon problème. Alors allez vous faire mettre. Pourquoi je me suis énervé déjà ?

Après la surprise passé et le coup de gueule mentale contre l’ambiance de la soirée jardiland, je vois que Jenny me tend la main. Je suppose qu’on n’a pas trop le choix. De toute façon on a déjà danser tout à l’heure avec mon ipok donc ca passera.

Mais j’ai oublié un détail… C’est pas moi qui choisit la musique. Mais les TO euuuh les organisateurs pardons (déformation professionnelle). Enfin, on verra sur quoi ça tombe.

Debout en pleins milieu de la piste je ne vois que Jenny. Sa beauté ? L’alcool dans mon sang ? Non, rien de tout ça. Moi au moins je tiens l’alcool et je connais mes limites. Ça évite de passer de mauvaises nuits. Si je ne vois que Jeny c’est à cause des projecteurs braqués sur nous.

Bon au moins je sais qu’elle sait danser. Et au moins ça me conforte dans l’idée d’ouvrir le bal. Je prends mes positions et je me place correctement en attendant Jenny. Mais lorsque la musique commence, mon corps agit tout seul. Ces mouvement que je fais, je sais que je les connais, je sais que je connais cette musique, mais je ne sais pas d’où, ni comment je le sais. Pourtant je souri pendant la danse, j’ai l’impression que tout mes problèmes se sont envolées, j’ai l’impression de retourner quelques années en arrière. Quand j’étais encore à Autequia dans mon petit vilage. Gambader dans les cendres avec mon père adoptif, subir les catastrophes culinaires de ma mère avant d’aller au fast food en cachette avec mon père. Aller voir le prof Kosmo pour parler des heures entières de météorite et de Pokémon. Les réception de la famille de Lucille où l’on jouait a cache-cache dans son jardin, les batailles d’eau pendant nos bains quand nous étions petits. Ma base secrète proche du cours d’eau.

Tout ça, j’ai l’impression de l’avoir oublié mais ça me fais du bien. J’ai l’impression de m’apaiser tandis que mon corps danse de lui-même. Je suis un simple spectateur. Ces pas, j’ai l’impression de les avoirs faits un nombre incalculable de fois. Mais comme beaucoup de chose ça reste flou.

Porter Jeny et la faire tourner, la faire vriller, l’entraîner comme ça. J’avais l’impression de renaître. Comme si rien ne pouvait me faire de mal. Comme si rien ne m’atteignait.

Mais la musique s’arrête et tout ce que je venais de revivre aussi. Comme enfoui de nouveau.

-Hm .. Logan … Je .. Jcrois qu’on … Devrait se relever …

Se relever ? Mais de quoi elle… QGAVQVD A quel moment j’ai fais ça ?! Et pourquoi je suis aussi proche de son visage et pourquoi elle rougit ? Et pourquoi JE rougis ? ON EST PAS UN COUPLE OK ???? C’est clair là-haut ??? Alors pas la peine de continuer les plans foireux.

-Oui… Je… Tu as raison…

Voilà que je me sens gêné maintenant. GE-NIAL. Ca va être top la soirée je sens. Vraiment…

En plus les autres couples… duos se ramènent sur la piste. On ferait mieux de dégager. J’attrape Jenny par la main et l’éloigne doucement de cette piste de danse pour repartir dans notre petit coin inti… tranquille.

Nous montons tranquillement les marches sans s’adresser la parole. Je me retourne alors pour regarder la piste danse et je vois Yuna.. avec un type le nez dans sa poitrine de mon point de vu. Je sens une vive émotion me traverser. De la jalousie ? pfff que dalle. Je suis pas jaloux moi et de qui de ce blondinet pervers à deux balles ? C’est pas le genre de Yuna. Un mec plus respectueux, ou une fille d’ailleurs elle est ptet bi ? J’accélère le pas pour rejoindre notre salon pour reprendre mon verre et le remplir à nouveau.

-Je sais pas ce qui m’a pris pour la fin Jenny, je … désolé… c’était pas voulu… juste un réflèxe…

Je reprends mon assiette tranquillement et pique quelque hors d’œuvre.

-Sinon c’était pas trop mal pour une ouverture je pense. Non ?

Même si ma gêne est encore présente et visible, ce que j’ai ressentis sur la piste est déjà partit laissant un lointain souvenir pourtant récent se mettre dans ma mémoire.

HRP:
 
Yuna Frostheart
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 63
Jetons : 1482
Points d'Expériences : 1983
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Mar 14 Jan - 2:20

Valse Glacée

ft. des gens
♫♫
Heureusement Bruce n’a fait aucun commentaire sur ma réaction de tout à l’heure, on peut donc tranquillement aller danser. Bouger un peu me fera le plus grand bien…et ça fera surtout descendre l’alcool, mais ça devrait aller, je n’ai pas bu tant que ça. D’autre couple nous rejoignent sur la piste, mais je dois avouer que je ne leur prête pas le moindre intérêt, toute mon attention est portée sur mon cavalier.

J’ai l’impression qu’il hésite un peu sur où placer ses mains, pour finalement en mettre une sur ma taille, alors que l’autre vient se glisser dans l’une des miennes. Il ne semble vraiment pas à l’aise, mais il fait ce qu’il peut pour éviter de se prendre les pieds dans ma robe, alors que nous commençons à bouger au rythme de la musique.

Rapidement la voix de Bruce me parvient aux oreilles, malgré le fait que je me laisse bercer par la mélodie que j’entends. Pourquoi invoquer le crâne ancestral ? Interloquée, je baisse mon regard pour croiser celui encore plus perturbé du jeune blond…Qu’est-ce qu’il a vu qui peut lui faire monter le rouge aux joues ? Je baisse légèrement le regard, et comprend bien vite le problème de Bruce. Il est quasiment à la hauteur parfaite pour avoir une vue dégagée sur ma poitrine, et vu le décolleté que j’ai, il doit avoir une sacrée vue. En temps normal, j’aurai très mal pris qu’on fixe ma poitrine comme ça, mais aujourd’hui je ne vais pas lui en tenir rigueur. J’en ai assez de m’énerver, je veux juste danser…juste oublier.

Il me demande alors s’il n’écrase pas trop ma robe, enfin c’est ce que mon traducteur de Bruce perturbé me permet de comprendre. Sérieusement Bruce ? C’est tout ce que tu as trouvé pour changer de conversation ?  T’as encore du progrès à faire pour parler aux femmes, mais je te pardonne parce que t’es chou quand tu rougis comme ça. Un léger rire s’échappe de mes lèvres, alors que je me rapproche de ses oreilles pour qu’il puisse m’entendre malgré la musique.

-Ne t’inquiètes pas, tu t’en sors très bien.

J’ai l’impression qu’il est en feu, son visage vire tellement au rouge…Est-ce que c’est moi qui lui fait cet effet ? Ou est-ce que c’est l’alcool qui lui monte à la tête ? Est-ce possible qu’il ne tienne pas du tout ça ? Je commence à me sentir bien, mais ce serait dommage que lui commence à se sentir mal…
Mon visage dévie du jeune homme, alors que nous continuons à bouger au rythme de la musique, nos corps s’éloignant l’un de l’autre, pour mieux se retrouver.
Je sens soudainement un contact familier dans mon dos, ainsi qu’un bourdonnement que je reconnais comme étant celui d’un Pyrax. Pourtant Hestia est toujours à m’observer à côté du buffet, même si elle semble intriguée par son semblable qui s’approche d’elle. Il n’y a pas beaucoup de Pyrax dans la région, et je sais que je ne vois pas double, donc ce double-type ne peut appartenir qu’à une seule personne : Henry Reece, l’homme que je considère comme mon deuxième père. Il faudra que j’aille le voir tout à l’heure…enfin quand j’aurai envie de quitter la piste de danse, pour l’instant je suis bien là avec Bruce…

Une peu plus loin je vois Ama qui est assis devant le buffet…j’ai de la peine pour mon Arcanin, il s’est fait tout beau, tout propre, et il attend encore sa cavalière. Ginji a intérêt à se dépêcher de venir, sinon je vais le priver de cookie maison…En plus Spark doit avoir hâte de voir son amoureux, comment peut-il les priver l’un de l’autre ?!
Alors je ne sais pas si c’est la danse, ou l’alcool, mais mon Arcanin a déjà disparu, faisant la fête à son dieu de la nourriture, et à mon amie geisha…Erika est enfin rentrée ?! ça fait longtemps que je ne l’avais pas vu, mais je vais pas la voir tout de suite, je vais la laisser tranquille…

Hein quoi c’est quoi cette lumière non loin de nous ? Je tourne la tête pour voir le Saperau de Bruce briller de mille feux, évoluant en un pokémon bien moins mignon…Mais ça ne semble pas spécialement déranger la Laporeille qui lui saute dessus. Moi ce qui peut me gêner un peu plus, c’est que Bruce se décide à imiter sa pokémon normal, et qu’il me tombe dessus. Un peu plus et son visage finissait dans ma poitrine…ce qui aurait été assez comique au final. Le spécialiste du type normal se confond alors en excuse, m’affirmant qu’il a trébuché, ce qui m’arrache un sourire.

La musique s’arrête pour en laisser place à une autre, alors que Bruce attend toujours ma réponse. Qu’est-ce qu’il peut bien s’imaginer ? Est-ce qu’il m’imagine en train de m’énerver, de lui foutre une gifle et de me barrer en courant ? Honnêtement j’aurai pu faire ça, mais mon esprit rageur semble être parti en congés pour une durée indéterminée. Je veux juste passer un bon moment, loin des engueulades et des peines de cœur. J’attrape son menton, le forçant à me regarder, le sourire aux lèvres.

-J’ai bien vu que tu as trébuché ne t’en fais pas…même si je suis certaine que tu aurais aimé faire quelques centimètre de plus en avant.

Un léger rire s’échappe à nouveau de mes lèvres.

-Je te pardonne à une condition, que tu m’accordes une nouvelle danse après qu’on ait repris de quoi nous désaltérer.

Sans attendre sa réponse, je retourne à côté d’Hestia, lui caressant la tête ainsi qu’à Napoléon, a qui je ne peux m’empêcher d’adresser un petit mot.

-ça fait plaisir de te revoir Napoléon…évite de cramer Bruce s’il te plait.

Je me sers donc un nouveau verre, avant d’en servir un pour mon cavalier…Moi bourrée ? Je crois bien que oui, mais je ne me suis jamais senti aussi bien.



Hrp:
 


 
You can never
turn back


Event #2 - Valse Glacée - Page 5 P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Rosalina Uana
Rosalina Uana
Région d'origine : Kanto / Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 0
Jetons : 118
Points d'Expériences : 17
Nouveau Membre
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Mar 14 Jan - 12:26

La réponse ne tarde pas.

Et avant même que tu ne le réalises, voilà déjà la bleue qui te saisit par le col et te soulève aisément. Tristan avait pesé ses mots, en parlant de personnalité sanguine. De là, où tu es, tu verrais presque le sang parcourir ses veines, faire battre ses tympans et envahir ses pupilles... Et pour un peu tu souhaiterais soutenir son regard. Le briser avec le tien. Lui montrer que tu n'a pas peur, qu'il te faut plus qu'un peu de violence physique pour te briser. Que tu a connu pire. Bien pire. Pour un peu, tu aurais voulu lui présenter Héra et son immortalité...

Mais ça n'aurait pas était sage. Aussi choisis-tu de continuer malgré les menaces : jouer la jeune innocente est si facile. Dans ce cas là, ce n'était pas bien difficile. Que répondre face à une menace de mort et une colère si dévoilée ? Peur. Angoisse. Et un sentiment de malaise qui envahit tout le corps : les membres qui s'agitent comme si des milliers de fermites s'y agrippaient, les yeux qui se noient dans les larmes, le souffle court, étouffé par la main de l'autre. Et quand celle-ci te lâche, tu n'hésites pas à tomber, quitte, cette fois, à en faire des tonnes. Ta chute est lourde, douloureuse, pleine de sens... Tu n'es qu'une biche entouré de chasseurs. Une brebis dans une tanière.      

Lorsque la furie bleue disparait, tu répulses ton envie de lui sauter à la gorge et te frapper son visage conrte la glace qui forment les murs du palais. À la place : tu te risques à un regard apeuré vers les autres. Plus sensible. Moins brûlantes, assurément et tu croirais presque avoir berné la verte lorsque celle-ci te saisit par le bras et te relève. Vite, fais trembler tes jambes. Renifle. Soit pathétique. Mais cette dernière ne semble guère émue par ton petit numéro et te balance des mots accusateurs, alors de ta voix fluette, tu tentes de la rattraper :

-Je... Je n'ai pas..

Mais trop tard. La voilà déjà partie. Est-ce que toutes les filles d'ici sont sans coeur, ni empathie ? Ne croient t'elle pas les victimes ? Ou aurais tu perdu de ton superbe jeu d'acteur depuis que tu as quitté l'orphelinat ? Tu t'écroules à nouveau au sol - ne lâchant ni ton rôle, mais aussi désespérée par son inaction.

La rose, dernier espoir, s'avance doucement vers toi. Et cet espoir, il te saisit au corps : si tu as bien écouté, c'est la colocataire de la bleue et pendant un instant elle a vu la peur traverser son regard. Qui se sentirait à l'aise dans la chambre d'une psychopathe ? (certainement pas toutes les colocataires tu n'a jamais eu) Et cette rose, lui sourit doucement, enfin un peu d'empathie envers son pathétique personnage... Comme elle est serviable cette rose, qui lui donne même les réponses à ses questions.

Ce n'est pas un problème d'empathie.
Ni un mauvais jeu d'actrice.  
Mais une erreur de calcul...

Elles connaissant ce Cael. Bien. Bien mieux que toi qui serais bien incapable de savoir à quoi y ressemble. Et un instant, un sifflement d'oiseau attire ton attention : là, sur le balcon, une Nirondelle moqueuse. Tristan s'est joué de toi. Assurément, il le savait... Certainement, il te l'a caché et une colère terrible te saisis soudainement.

Mais ne rien laisser paraître, il te restes une dernière victime à attraper dans ses filets. Pas besoin de la convaincre, un simple doute suffirait. Pas besoin de l'emporter avec toi car déjà une solution toute faite se dessine sous tes belles boucles blondes.

-Je.. Je suis désolée...

Tu renifles, essuie tes larmes.

-De vous avoir importuner avec mon histoire...

Prenant une grande inspiration, tu mimes quelques-instants de chercher une force dont tu débordes pourtant. Doucement, tu te lèves. N'oublies pas Rosalina : nul besoin d'expliciter tu as derrière toi milles histoires qui te soutiennent.

-Peut-être que c'est ma faute... Peut-être que je lui ai envoyé un mauvais message...

Puis un regard vers la rose. Un regard qui perd une partie de son pathétisme pour dessiner de nouvelles émotions : résignation. Culpabilité. Honte.

-Je ne suis pas encore de PC... Pour le moment. Je vais juste... Retrouver mon partenaire, merci.

Volte face, tu te saisis de la petite porte qui mènes au balcon et profites de faire dos à la rose pour sourire, et illuminer ton regard de haine. Tu n'a pas bessoin de la convaincre. Un simple doute suffirait alors rendant encore un peu ta voix plus fluette, et tremblante :

-Vous savez... Je ne vous demandais pas de me croire. Personne ne croit jamais les femmes... Mais j'osais espérer...

Un dernier regard vers la rose. À présent les larmes ont tant coulaient qu'elle forme des sillons sur tes joues immaculées.

-Un... Je ne sais... Une solidarité féminine, comme je lis dans mes livres.

À nouveau volte-face. Un "au revoir" chuchoté comme si il brûlait la gorge et à nouveau tu te mets à courir dans le couloir. Si vite et si fort, te rappellant de chaque détour avec aisance et voilà Tristan qui t'attends en tapant du pied. L'imbécile que t'être resté après sa farce. L'imbécile d'avoir nourri ton courroux. Tu lui sautes aisément à la gorge, et le fait basculer en arrière. Vos deux corps emporté chutent lourdement sur le sol et ton visage est si prés du tien que tu pourrais lui arracher la peau avec les dents, mais pour le moment ce sont tes yeux qui lui jettent des éclairs :

-Comment oses-tu ? Tu savais trés bien que je me brûlerais les ailes ! Ils sont tous si... Unis. Et confiant les uns envers les autres. Comment oses tu me sacrifier, moi reine de l'échiquier ?

Tristan leva les bras et ricana. Comme si il était juste amusé par la fougue de la jeune ingénue et nullement effrayé. Ce qui sembla être le cas, lorsqu'il te retourna avec une aisance plus que particulière. À présent, il était par dessus. Bloquant tes bras, et tes débats. Gelant ta fougue.

-Je ne t'ai pas sacrifiée... Je t'ai montré. Tu es si sûre de toi, de connaître le genre humain et ses imprévisions. Si certaine que tu es au dessus... Mais tu n'es rien... Encore. Encore une orpheline qui apprend à jouer la noble.

Ébranlée par ses mots, tu tenta à nouveau te te dégageant de la poigne de ton cavalier. Inutile. Il était bien trop fort pour toi. Mais pas question de le laisser gagner cette fois...Tu lui crachas au visage et lui aboya dessus :

-Si tu ne me lâches pas maintenant, j'appelles à l'aide et dis à tout le monde que tu es le fameux Cael qui m'a agressé.

À nouveau ce sourira agaçant se dessina sur le visage. Il ricana avant de reprendre :

-Et personne ne te croira car tu n'es ici. Pas réellement. J'essaie de t'apprendre quelque-chose là, Rosalina. Tu veux créer le chaos ? Assures toi d'être intégré à l'ordre. On peut pas faire sauter les rouages du système sans en être un, soi même.

Tu étais toujours énervée et aurait voulu lui arracher ce fichu sourire du visage. Pour autant tu savais écouter Rosalina. Bien écouter même et les mots calmaient ton ardeur, en nourrissant une autre.

-Un cheval de Troie. acheva tu pour toi même.

*****************

Rosalina zigzaguaient entre la foule, croisant et décroisant des couples. Un verre de jus d'orange à la main, elle observait les allées et venues de chacun. Les invitations à danser, les refus aussi. Il lui fallait une cible facile... Quelque de seul. Quelqu'un à l'air serviable. Une bonne âme comme il en existaient tant. Elle ne mit pas longtemps à la trouver - la solitude dans un événement en couple, ça dénote. Elle s'avança doucement vers la silhouette élaguante et sportive. Et admira un instant le balancement de ses cheveux. Rose. Voilà qui ne devrait pas la dépayser. La femme semblait bien plus âgée qu'elle... Au moins sept ans. Une jeune adulte en somme. Pouvait t'elle refuser d'aider une enfant ? Certaine, elle s'avança vers elle et lui tapota l'épaule, l'invitant à se retourner :

-Veuillez m'excuser pour ainsi vous importuner, mais ne voyant point de cavalier à votre bras, j'ai pensé que... Mais je m'avance peut-être ? Je... Escusez-moi, je cherches juste mes parents. déclara t'elle de sa voix fluette, en levant des yeux implorants vers l'adulte.

Bien entendu, c'était un mensonge. Elle savait parfaitement où était ses parents : là bas, en pleine valse, illuminant la piste de danse et humiliant chaque autre danseur.

Elle savait toujours où était ses parents.

HRP
Tenue de Rosalina
Elle répond à Max (sans vraiment lui répondre, elle détourne le sujet) et fuit
elle attaque tristan qui lui explique que c'était pour lui apprendre
elle doit d'abord se faire des amis avant de détruire des gens
elle aborde Lysithea, prétextant avoir perdu ses parents


Valse glacée

©BBDragon
Bellamy Wallace
Bellamy Wallace
Région d'origine : Kalos.
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 10
Points d'Expériences : 974
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   Mar 14 Jan - 15:04



C'était la valse des instants. Fugaces. Oubliables. Électrisants. Et voilà déjà le josh d'il y a peu se transformant sous tes yeux ébahis : est-ce l'alcool ? Le fait de perdre tous ses boutons ? Ou la perspective de boire et d'en perdre encore qui lui fait si grand les yeux ? Qui échauffent tant son esprit ? Le voilà déjà qui fait des sous-entendus... À peine voilés. Pas très subtil mais efficace : Bellamy pouffe comme une dinde. Et lui lances des regards mi-intrigués, mi affamés.

Certainement, elle ne finira pas la soirée seule... Certainement, les bras de josh vont finir par l'enlacer. Certainement, elle s'y noiera comme dans l'alcool. Arrivera t'elle à lâcher prise ? À quitter ses pensées ? Ses doutes ? Ses fantasmes idiots ? Et ses interrogations éternelles ? Arrivera t'elle à faire de cette nuit, une nuit à part... Du genre de celles qui ne compte pas mais qui font respirer.

C'est l'objectif en tout cas.

Aussi ne bronches t'elle pas quand le militaire, profites de la diversion crée par l'ouverture du bal pour oublier le jeu. Ce pauvre je n'ai jamais, restera un instant, à peine entamé. Car voilà déjà Josh, proposes un autre jeu... Moins adolescent. Plus mature et plus adulte. Et Bellamy n'en connait même pas les règles, en apprenant toujours des nouvelles depuis quelques-mois. Il lui attrape le bras lourdement, comme pour l'inviter à danser et la rose sent bien qu'il est bien classique dans son affaire. Il pense toujours que c'est à l'homme de mener la danse. Alors, pour le moment, elle se laisse faire, docile. Reprendre l'ascendant au courts d'une pirouette sera un jeu d'enfant, pour le coup.

Et les deux corps s'échappent du bal par une astuce de ce cher josh. Il lui lance un regard fier de lui, viriliste à l'extrême. Qu'il est vieux jeu de penser que l'uniforme affole les sens. Mais pourtant, au vu du carmin que revêt le visage de Bellamy, cela fonctionne. Fonctionne très bien même et voilà déjà la rose toute disposée. Elle glousse à nouveau alors que Josh lui propose une salle d'interrogatoire des plus glamour.

Des toilettes.
ça commence à faire beaucoup de rp toilettes là.

Et c'est la dégringolade de la bienséance. Les émotions et les désirs renforcées par la boisson, prennent le dessus et transforme le josh un brin timide en animal fougueux désireux de montrer son ascendant. Il soulève Bellamy, la plaque contre le lavabo, l'invite à s'enrouler autour de son corps beaucoup plus imposant que le sien. Griffe. Arraches le top. Et un instant Bellamy analyse.

Comme toujours.
Beaucoup la pense spontanée, vivace, soumise à ses émotions.
Peu la connaissent analyste et réfléchiee, comme elle l'est réellement.

C'est une serdaigle, ne l'oublions pas.    

Et cela, elle le ressent énormément quand vint le moment de s'unir avec un autre. Les sens en alerte, à l'écoute de son partenaire et de ses propres désirs. Elle réfléchit beaucoup plus que la moyenne... Cette moyenne qui se contente la plupart du temps de se laisser porter... Et c'est peut-être en ça... Que c'est un bon coup.

Josh l'embrasse soudainement, activant la fermeture des yeux de Bellamy. Chez lui, il n'y pas grand chose à analyser. Il aime prendre les choses en mains, laisser faire son instinct. Sans doute n'a t'il connu que des partenaires dociles, doucement attirées par l'uniforme. Mais ce n'est pas ça, qui lui a plut chez Bellamy... Certainement pas.

Ce qui plait chez elle, c'est son mordant. Métaphorique... Et parfois non. Alors, comme s'engageant dans la bataille : elle laisse ses lèvres, s'échapper de celles de son amant. Jouant quelque-peu avec son désir. Elle finit par remonter ses mains et détache d'un coup, d'un seul les boutons qui avaient résisté au jeu. La chemise rejoint, vite le haut déchiré. Plus doucement, plus posément. Bellamy pense aussi aux vêtements. Puis sa bouche quitte la zone de désir de son partenaire, pour descendre sur son oreille. Un murmure rauque.  

-T'es à moi

Et la bouche descend encore, mordant l'épaule du militaire. Une marque rougeâtre se forme : cicatrice de quelques-jours. Voilà ce que josh doit aimer chez elle... Voilà ce qu'il recherche vraiment chez ses partenaires : un défi. Une bataille. Peu importe, la victoire ou la défaite, peu importe l'ascendant... Le plaisir sera là coûte que coûte. Et Bellamy en bonne guerrière continue son oeuvre. Sa bouche dévoile sa langue, et continue doucement de descendre. Dans un formidable numéro de souplesse, elle recule encore un peu son bassin et atteint le nombril. Puis remonte. Allumant le désir.

Retour aux lèvres, déjà. Et son adversaire, déjà bien blessée par son action, la reprend. Contact chaud. Humide. Les langues se lient, se délient. Les dents caresses les lèvres. Les mains parcourent le dos, se perdent dans les cheveux.

Et un instant seulement.     
Dans cette terrible valse des instants.
Bellamy se perd tout autant.
Oublie la réflexion.
Se laisse porter.

Ses deux yeux bleus s'ouvrent une seconde. Un désir. Un cache oeil. Et les flammes de ses entrailles remontent dans son esprit, s'agitent sur l'écran noir de ses fantasmes. Une remontée terrible des rêves sensuels que Lolita n'a pas osé dévorer. Une remontée terrible qui voit une silhouette se dessiner. Fugace silhouette datant de cet été. Et les flammes deviennent chevelure... S'agitant encore un peu. Et le cache oeil est là, aussi. Et Bellamy, toute perdue dans son désir lâche un râle. Un murmure. À peine audible, alors que ses lèvres rencontrent les siennes.  

-Alex...

C'est innocent. Ça ne veut rien dire... Pourtant ça allume les tourments et éteint un désir. Les lèvres de l'autre ne lui répondent plus. Soudainement, froides, soudainement immobiles. Et ce silence qui tombent comme un tranchant réveille la rose, la sort de ses songes. Elle ouvre les yeux et...

Josh.
C'est Josh, son cavalier.

Comment elle t'elle pu l'oublier ? Où étais-t'elle donc passé ? Assurément pas dans les toilettes de ce fichu palais des glaces. Assurément ailleurs. Avec quelqu'un d'autre. S'est-t'il senti floué par ce murmure ? Vexé ? Bellamy n'en sais rien et à vrai dire, elle se ne pose pas vraiment la question. Trop intriguée par son propre désir. À peine son souffle repris, que la voilà déjà qui s'échappent de l'emprise du militaire et du lavabo. Elle s'écrase au sol, lamentable. Ramasse son haut déchiré. Et... Soupires. S'enfuit au courant.

Où exactement ?  Elle ne le saurait dire. La tête plein trop pétrie de questions. Pourquoi ? Pourquoi ce nom ? Pourquoi ces flammes ? Pourquoi cette rencontre si fugace, la marque tant ? Pourquoi s'est t'elle échappé du royaume de ses songes à la simple vue d'un cache oeil ? Pourquoi l'oubli ne vient pas ? Pourquoi la flamme semble elle, elle, l'avoir oubliée ? Ne peut-elle espérer une réponses à ses textos ? Elle aimerait des réponses.    

Mais la seule qui lui vint à l'instant c'est le cri de Lolita. Choquée. Abusée. Et Bellamy redescend sur terre... Atterrit au milieu de la piste de danse. Seule. Son haut dans une main... En soutiens gorges. Des flashs lumineux autour d'elle. Quelques-éclats de rire. Un lourd tissu qui descend sur ses épaules. Et un Galame familier qui le replace.

Confuse... La rose se tourne vers son starter.

HRP
tenue de Bellamy (sans le haut du coup)
Bellamy suit josh dans les toilettes
y font leur affaires
bellamy balance le nom de vous-savez-qui
ça bloque josh ET bellamy
elle s'enfuit au courant sans comprendre pourquoi elle a fait ça
elle arrive au millieu de la piste de danse en soutif, devant tout le monde
le gallame de josh, la couvre d'une cape
lolita la rejoint en courant
 
Valse glacée
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Event #2 - Valse Glacée   
Event #2 - Valse Glacée
Page 5 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :