Connexion
Pokemon Community :: Administration de l'école :: Demandes d'admissions :: Demandes acceptées

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Trottinette électrique pliable 1S – 250W
264.99 €
Voir le deal

Abygaëlle Keelin
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8677-abygaelle-keelin
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8679-abygaelle-keelin-adulte#88342
Icon : [592] Abygaëlle Keelin [ADULTE] Yvwt
Taille de l'équipe : 14/40
Région d'origine : Unys
Âge : 23 ans
Niveau : 32
Jetons : 1493
Points d'Expériences : 698
[592] Abygaëlle Keelin [ADULTE] Yvwt
14/40
Unys
23 ans
32
1493
698
pokemon
[592] Abygaëlle Keelin [ADULTE] Yvwt
14/40
Unys
23 ans
32
1493
698
Abygaëlle Keelin
est un Adulte Chercheuse
Abygaëlle Keelin
nom. Keelin
prénom. Abygaëlle (dit Aby’)
age. 23 ans
région d'origine. Volucité (Unys)
ambition future. Biologiste en éco-éthologie
pseudo. Apomenon (ou Apo’)
age. 21 ans
comment avez vous connu le forum. Rofl heu… Koga m’a grave saoulé à me dire de venir alors j’suis là (Non c’est pas vrai, il m’a juste balancé ça comme ça et ça tombait assez bien haha). ET NON J'SUIS PAS FÊLÉE !
un petit mot. Heu… Pouek.
évolution envisagée
GRADE 0. Doctorante. Abygaëlle prépare sa thèse en éco-éthologie, et travaille dans un laboratoire qui lui permet de mener à bien cet objectif. Peu importe le temps que ça prendra, elle prendra son envol une fois ce petit contre-temps passé.
GRADE 1. Assistante de terrain. Doctorat en poche, son ambition est encore bien loin, mais Abygaëlle ne lâche rien. Cette étape est vitale pour se faire un nom dans le domaine de l’éco-éthologie. Larbin d’un chercheur, elle acquiert de l’expérience auprès de ses aînés. Bientôt, c’est elle qui les dominera.
GRADE 2. Assistante-chercheuse. Abygaëlle est toujours le larbin de quelques chercheurs, mais qu’importe, ce n’est plus elle qui ramasse la boue dehors pour la faire analyser, ou qui va chercher le café. Elle récupère désormais, les mains propres, ce que désirent les chercheurs. Elle commande aux larbins de faire le sale boulot.
GRADE 3. Chercheuse. A la poubelle le rôle de larbin, c’est elle qui les commande maintenant. Pleinement reconnue par ses pairs, elle fait entendre sa voix, mais ce n’est pas suffisant : elle vise le haut, le meilleur.
GRADE 4. Chef de recherche. Ils sont presque tous sous ses ordres. Mais ce n’est pas assez. Chef de recherche, ou de projet, elle gère elle-même ce qu’elleveut étudier, le projet qu’elle veut mettre en œuvre, et tous répondent à ses désirs. Sauf ce fichu chef de département, qui doit autoriser ses recherches.
GRADE 5 & 6. Chef de département. Et là voilà en première position. L’accomplissement de toute une vie, l’ambition de son enfance. Chef de tous, patronne de ses propres employés, c’est elle qui pose les conditions et qui autorise, ou non, les projets de recherches. A elle la gloire, les lauriers et la richesse. Abygaëlle est pleinement épanouie dans sa carrière.
description

Personnalité

Abygaëlle est une jeune demoiselle bien complexe, malgré son apparence angélique qui en envouterait plus d’un. A première vue, la jeune dame est plutôt  simplette, aux paroles légères et naïves, agrémentées parfois d’une ou deux plaisanteries, parfois maladroites, car oui Abygaëlle est maladroite dans ses mots. La spontanéité, ça la connait, peut-être même un peu trop, elle dépasse parfois les bornes, dérape sur ses propres pensées et provoque une incompréhension… Ou un malaise, surtout dans ses plaisanteries. Mais attention, cela n’est que la face dévoilée de l’iceberg de la personnalité de la jeune albinos.

Son travail, c’est sa passion. Elle le dira bien assez et cette vérité est la seule chose dont elle est sûre. Dans son travail, Abygaëlle est très sérieuse, toujours concentrée sur l’essentielle, elle ne laisse rien au hasard. Elle dévoile toute l’intelligence et la réflexion dont elle est dotée, parfois surprenante, montrant une toute autre personnalité. Et il en va de même lorsque l’heure du combat arrive. Stratège, calculatrice, réfléchie, parfois trop, Abygaëlle ne se lance pas dans un défi au hasard, tout comme elle ne donnera d’ordres irréfléchis.

Passons à ce qu’aime la jeune dame. La nature, c’est son métier, les environnements naturels, les pokémons, le soleil, l’air frais, elle aime particulièrement tout ça. Elle s’extasie telle une enfant devant la moindre découverte, et s’épanouie du moindre rayon de soleil ou de la moindre beauté naturelle qu’elle peut voir. Un rien suffit à faire de sa journée la plus belle de toutes. Côté culinaire, Abygaëlle adore les plats sucrés, les pâtisseries, ainsi que les mélanges sucrés-salés et les épices. Tant qu’il y a du goût, la jeune demoiselle apprécie. Encore son côté simplet qui ressort, certainement. Mais dans la vie d’Abygaëlle, tout n’est pas rose, et Abygaëlle n’aime pas tout. La plus grande peur d’Abygaëlle, c’est le noir. Un sacré traumatisme qui ne s’effacera certainement jamais, une simple chose qui peut chambouler sa personnalité pendant un temps. Mais la peur du noir n’a rien d’enviable à sa seconde grande peur : le feu. Les flammes lui rappellent bien des souvenirs, et malgré la fascination qu’elle éprouve devant cet élément, et une volonté inconsciente de vouloir s’en approcher et le toucher, Abygaëlle est terrorisée devant la moindre flamme, d’une certaine taille cependant. La flamme d’un briquet ne lui fera éprouver qu’une légère peur, un frisson, et une sensation de malaise. Mais n’allez pas pour autant vous amusez à lancer des attaques Feu sur Abygaëlle pour l’effrayer, elle essaye de contrôler sa peur, et y arrive souvent plutôt bien, malgré les sueurs froides, la peur, les frissons et le malaise qu’elle ressent.


Au plus profond de son être, Abygaëlle est une femme rêveuse, un peu enfantine, toujours légère et simple dans ses pensées quotidiennes. L’amour, elle le cherche depuis toujours, grande romantique qu’elle est, personne ne pourrait croire qu’une dame si charmante en apparence est si fleur bleue à l’intérieur. Cœur blessé, cœur brisé, le bonheur, elle l’a connu, elle l’a effleuré du bout des doigts, elle l’a respiré un instant, l’espace d’un soupir, avant qu’il se volatilise, ne laissant qu’elle et sa solitude. Mais malgré tout, Abygaëlle rêve de cet amour parfait, d’une vie remplie de bonheur et de joie, dans laquelle elle ne manquera jamais de rien. Oui, Abygaëlle est une éternelle rêveuse.

Terminons enfin avec son comportement en société. Nous abordons un sujet très sensible, et vous pourriez bien ne jamais voir Abygaëlle de la même manière après ce paragraphe… Alors réfléchissez bien avant de lire ce qui suit…
Abygaëlle est loin d’être la petite angélique rêveuse qu’on pourrait penser. Chaque mot a son atout et sa faiblesse, chaque phrase est interprétée par celui qui l’entend. Ainsi, chaque mot qu’elle prononce pourrait bien changer à jamais ce que pense son interlocuteur. Vous l’aurez compris, Abygaëlle est manipulatrice. Loin d’être professionnelle dans ce domaine, elle s’essaye parfois à ce domaine, pour son plaisir et sa propre sécurité. Elle sait ce qu’elle veut, elle sait comment l’obtenir. Abygaëlle est néanmoins experte dans un domaine, le charisme. Bien qu’elle n’en a pas pleinement conscience, sa présence d’esprit, son élocution et le choix de ses mots lui confèrent ce charisme, cette capacité qu’elle a de persuader quelqu’un, de s’exprimer, de défendre ses opinions et ses idées. Ce qui me permet d’aborder les derniers points de sa personnalité controversée. Acharnée. C’est le principal défaut d’Abygaëlle. Certes, elle est ouverte d’esprit et a un bon seuil de tolérance, mais défendre ses opinions peut l’amener à dépasser les limites et à l’enfoncer dans ses propres torts. Abygaëlle aime avoir raison. Plus que ça, elle déteste avoir tort, et peut devenir incontrôlable et imprévisible si, d’aventures, vous preniez un certain plaisir à le lui faire savoir. Mauvaise perdante, Abygaëlle peut être amenée à contourner les règles, voir à tricher, pour obtenir ce qu’elle veut, surtout la victoire. Rusée, mais fourbe, toute sa personnalité et ses apparentes qualités deviennent ses principales travers et défauts au moindre obstacle. En bref, Abygaëlle est d’une personnalité complexe et opposée. Et cette petite dissertation ne suffira jamais à exprimer l'étendue de la personnalité d'Abygaëlle... Il vous reste beaucoup à découvrir encore.

Physique

Un mètre soixante-dix, un corps aussi pâle que svelte, de belles courbes, des formes là où il faut. Abygaëlle n’a rien à envier aux autres, et encore moins avec son visage d’ange. Nez fin, lèvres fines, deux magnifiques yeux bleus en amande, ornés de longs cils noirs, Abygaëlle est une belle femme. Revenons rapidement sur sa peau blanche comme neige, ou presque. Abygaëlle n’est pas albinos. Enfin pas vraiment. Ses prunelles bleues lui viennent de sa mère. La pâleur de sa peau est naturelle et entraînée : Abygaëlle essaye de la tenir telle, pour garder un certain charme. Sa famille a toujours eu la peau pâle, et certains membres sont albinos, d’autres porteurs du gène, alors personne ne saura jamais si Abygaëlle l’est ou non… Mais elle n’a aucun problème de vision, et malgré la pâleur de sa peau, je vous assure qu’elle n’a aucun problème de santé cutané. Quant à ses cheveux, d’un blond presque blanc, elle l’a hérité aussi de sa très chère mère. Tout comme son corps de rêve d’ailleurs, à la fois entraîné à l’être, et inné par cette très chère Madame Keelin.

Côté style vestimentaire, Abygaëlle n’est pas très demandeuse. Adepte des robes tout comme des pantalons et tee-shirts, elle arbore diverses tenues en fonction de ses envies… Et de son activité du jour ! Mais quand il s’agit de sorties de loisir, Abygaëlle aime la richesse et la vanité : chapeau, robe, gants, chaussures haut de gamme, elle ne lésine pas sur les moyens pour mettre ses atouts en valeur. Il n’y a pas à dire, Abygaëlle sait ce qu’elle fait.
histoire
Abygaëlle est née à Volucité, dans la région d’Unys. Son père était un dresseur des plus banals, fanatique des types feu, et aux méthodes peu orthodoxes. Sa mère, Daphnée, était souffrante de dépression depuis la naissance de l’enfant. Incapable de prendre soin de sa fille, ce fut son père qui prit en charge l’éducation d’Abygaëlle, une éducation qui fut stricte, pour qu’elle prenne la relève, et qu’elle devienne la dresseuse d’exception qu’il n’a pas su devenir.

A six ans, Abygaëlle reçut son premier pokémon. Un pokémon jugé hideux, inutile et faible par son père : une mucuscule. Abygaëlle devait la dresser pour le combat, aussi faible était ce pokémon. Mais Abygaëlle, enfant innocente, la traita comme une amie, et la surnomma Kaia. Lorsque son père l’apprit, il sépara le pokémon et Abygaëlle, et la sermonna pendant des heures. Mais malgré tout, Abygaëlle a toujours aimé Kaia, depuis le premier jour, c’était sa meilleure amie, certes un peu gluante, mais tellement attachante. Son père entama alors l’entraînement, le vrai, le combat pokémon. Attaques, blessures, cris et souffrances. La petite ne voulait pas que sa meilleure amie se batte pour le plaisir de quelqu’un d’autre. Elle ne voulait pas que Kaia se batte, et Kaia ne voulait pas se battre. Alors Abygaëlle refusa. Un non qui fut de trop pur son père. Sans douceur ni amour paternel, il l’enferma dans sa chambre, la punissant pour son refus, jusqu’à ce qu’elle cède. Or, Abygaëlle ne céda pas. Elle essayait de se défendre au contraire, elle alla jusqu’à mordre le bras de son père, qui essayait de la forcer. Ce fut la fois de trop. De sa chambre, elle passa à une pièce sombre, peut-être était-ce toujours sa chambre, mais elle ne la reconnaissait plus. Il faisait noir. La lumière n’entrait que pour qu’elle puisse manger, et pour l’espace d’une courte discussion. Cette punition sembla durer une éternité pour Abygaëlle, mais elle ne dura que deux jours en réalité. La petite céda. Elle était terrorisée par le noir, où elle ne savait plus d’où venait les bruits, et où elle vivait ses cauchemars. La peur de tout enfant, désormais ancrée dans son esprit pour toute sa vie.

Libérée de l’obscurité, Abygaëlle n’osait plus défier l’autorité de son père, et quand il avait l’impression qu’elle essayait, un simple regard suffisait à la remettre à sa place. Kaia fut contrainte de combattre, sous les ordres d’Abygaëlle. Face à la solitude qu’Abygaëlle connaissait et cette sorte de prison invisible qui pesait sur elle, son esprit s’orienta tout simplement vers la liberté, la nature, les pokémons sauvages. Ils étaient libres, heureux, fiers, et pleinement épanouis dans leur milieu naturel. Le peu de lucidité que Daphnée avait profitait à Abygaëlle. Elle lui parlait de ses origines, d’Alola, et des pokémons qui avaient changés avec leur environnement. Elle lui parlait de ses voyages, ses découvertes, et le monde magnifique qui ne demandait qu’à être étudié et protégé. Un rêve lointain auquel s’accrochait Abygaëlle. Elle ne voulait pas devenir dresseuse, elle voulait étudier les pokémons dans leur environnement naturel ! Mais elle ne pouvait pas aller contre son père. Elle devrait attendre sa majorité pour fuir. Avec sa mère, bien sûr. En attendant, le temps passait. Au fil des entraînements, Mucuscule devait plus fort. Et un jour, il évolua en Colimucus. Abygaëlle devait avoir 14 ans, quelque chose comme ça.

L’attente fut moins longue que prévue. Abygaëlle approchait de ses quinze ans, et un soir d’été, le père d’Abygaëlle décéda. Un incendie domestique. Anodin pour beaucoup, mais traumatisant pour Abygaëlle. Au cours d’une nuit d’été, ni trop chaude, ni trop froide, la jeune fille dormait, comme à son habitude, avec son pokémon à ses pieds. Et ce fut ce dernier qui fut réveillé en premier, par une odeur étrange, et désagréable. Immédiatement, la Colimucus réveilla sa maîtresse, qui ne compris pas, dans le noir complet, pourquoi elle n’arrivait ni à respirer, ni à savoir où elle était. Elle n’entendait que des craquements, des bruits étranges, et de l’agitation, peut-être des cris, elle n’était pas sûre, Abygaëlle était paniquée. Elle tomba du lit, roula au sol, manqua d’écraser son pokémon, et arriva à se hisser jusqu’à la faible lueur émise derrière sa porte. Ce fut en l’ouvrant que la jeune découvrit ce qui la troublait tant : un incendie. La fumée avait gagné sa chambre, au premier étage, et l’empêchait de respirer correctement. Ce qui la sauva fut probablement de réflexe de Kaia, qui utilisa Ecume pour alourdir la fumée, puis qui appela à l’aide par ses cris. Rapidement, elle fut repérée par les pompiers alors qu’elle essayait d’échapper aux flammes. Ils étaient arrivés à temps, tout simplement. Amenée à l’hôpital où elle y séjourna quelques jours, elle fut rejointe par sa mère, brûlée par les flammes. Et uniquement sa mère. Au début, Abygaëlle ne comprit pas pourquoi, à vrai dire elle était encore sonnée par ce qu’il s’était passé, mais elle était intelligente, et sans que personne ne lui dise, elle avait compris. L’incendie, les flammes… Avaient eu raison de son père. Lui qui était un dresseur de type feu, elle ne savait plus si elle devait rire ou pleurer. Mais les souvenirs des flammes, les bruits, l’odeur de la fumée… Réveillée en pleine nuit, Abygaëlle était traumatisée. Rien que la vue des flammes suffisait à lui rappeler ce qu’il s’était passé.

A la sortie de l’hôpital, Abygaëlle s’installa avec sa mère dans un petit appartement, toujours à Volucité. En plus de devoir s’occuper de la dépression de sa mère, elle devait désormais soigner ses brûlures. Sa mère ne se remit jamais de la mort de son mari, alors qu’Abygaëlle l’oublia presque. Elle ne pouvait comprendre l’amour que Daphnée portait à cet homme. Lorsque sa mère parlait de son père, Abygaëlle se contentait de hocher la tête en silence, sans rien dire. Elle ne savait pas ce qu’il était devenu depuis qu’elle était malade. Mais qu’importe, Abygaëlle ne devait pas alourdir le fardeau de sa mère. C’était déjà difficile de mener sa propre vie, avec ses études et sa vie sociale, tout en s’occupant de sa famille.

A ses dix-huit ans, Abygaëlle partit à Alola pour quelques vacances, lorsque ses cours le lui permirent. Ce n’était pas vraiment des vacances, car Abygaëlle cherchait un pokémon en particulier : un Goupix d’Alola. L’idéal aurait été de trouver un Feunard, mais Abygaëlle savait qu’elle ne pourrait le capturer si elle arrivait à en trouver un. Le pokémon préféré de sa très chère mère. Peut-être suffirait-il à lui redonner le sourire. Lorsqu’elle revint de ce voyage, elle avait capturé, avec l’aide de Kaia, une toute jeune Goupix d’Alola, surnommé Kali. Sa mère fut d’abord attristée de voir un si beau pokémon captif, et effrayé. Abygaëlle n’avait pas fait preuve de beaucoup de tact à vrai dire. N’ayant connu que le combat pokémon, elle avait simplement attaqué le pauvre Goupix jusqu’à pouvoir le capturer. C’était normal qu’il soit malheureux avec la jeune fille. Alors, Abygaëlle prit son mal en patience, et essaya d’installer une relation de confiance avec ce nouveau pokémon. Tous les jours, elle le nourrissait, elle essayait de l’approcher, de lui montrer qu’elle, elle avait confiance. Elle alla même jusqu’à parler, seule avec le pokémon, de ses craintes, de son histoire… Sa peur du noir, sa terreur du feu. Il fallut un peu moins d’un an pour que la Goupix se détende, et pour ramener un peu de bonheur dans la vie de sa mère. Hélas, Daphnée refusa de prendre Kali sous son aile, et de la garder. Selon elle, c’était Abygaëlle qui l’avait capturé, et qui avait bâti cette relation humain-pokémon. Donner Kali, c’était l’abandonner. Et l’abandon était source de malheur, Abygaëlle le savait. Alors, elle accepta de garder Kali et d’en prendre soin, tout comme de sa mère.

Abygaëlle continua à suivre le cours de sa vie, elle suivit des cours d’écologie et d’éthologie, et entama un master dans le domaine, suivant désormais sa passion et non plus un destin déterminé par son père. Entretemps, Kaia évolua une seconde fois pour devenir la grande et fière Muplodocus qu’elle est aujourd’hui, et Abygaëlle croisa la route de la douce Tylton, Oriana, qui devint sa troisième partenaire. Soutenue par ses pokémons comme par sa mère malade qui la poussa à partir, le jour de prendre son envol arriva plus rapidement que la jeune femme ne le cru. A vingt-trois ans, de multiples histoires d’amour gâchées et piétinées plus tard, Abygaëlle décida de prendre le large, et de s’installer à Adala, la promesse d’une belle carrière, et d’une vie heureuse et épanouie… Enfin ça, ça reste à définir.
.
pokemon
surnom. Kaia
espèce. Muplodocus ♀
nature. Naïf
description. Kaia est la première à avoir rejoint la grande famille d’Abygaëlle. D’un naturel naïf, Kaia n’en est pas moins la partenaire de terrain idéale pour la jeune chercheuse : elle s’adonne à toutes les tâches sans poser de questions, et avec le cœur sur la main, elle n’hésite pas à réconforter (un peu trop même) Abygaëlle quand les temps sont durs.
surnom. Kali
espèce. Goupix d’Alola ♀
nature. Assuré
description. Véritable garde du corps au mental à toutes épreuves, Kali est la seconde à avoir rejoint Abygaëlle. Jamais elle ne doute de ses capacités, et quand les compétences de ses partenaires n’est plus suffisant, l’assurance de la Goupix palie à ce manque : rien n’est impossible pour qui le désire.
surnom. Oriana
espèce. Tylton ♀
nature. Docile
description. Véritable peluche sur pattes, Oriana est à la fois douce et aimante. Légèrement peureuse et peu assurée, elle accepte néanmoins les consignes sans contredire. Sur le plan émotionnel, le réconfort, ça la connaît, et rien ne l’affecte plus que de voir sa maîtresse affectée par un échec.


Dernière édition par Abygaëlle Keelin le Dim 12 Jan - 14:43, édité 1 fois
Marie R. Uana
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 11 / 21
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 19 ans
Niveau : 41
Jetons : 2635
Points d'Expériences : 1083
Pikachu Explorateur, à votre service !
11 / 21
Almia (?)
19 ans
41
2635
1083
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
11 / 21
Almia (?)
19 ans
41
2635
1083
Marie R. Uana
est un Topdresseur Ranger
Hey ! Et pouek toi-même !

Abygaëlle a une histoire bien agitée ! Heureusement que le sort ne s'est pas non plus acharné sur elle. Maintenant, j'ai hâte de voir ce dont elle est capable pour atteindre ses objectifs... Je te valide !


Bienvenue chez les Adultes  ! N'hésite pas à poser tes questions si tu as le moindre soucis au staff ou aux autres Adultes du forum (www). Tu peux dès lors poster ta T-CARD dans la partie correspondante, ainsi que gérer tes RPs grâce à aux RECHERCHES DE RPs ET RELATIONS. N'oublie pas de remplir les champs de ton profil dès que possible (T-card et Fiche de Présentation) pour faciliter la navigation aux autres joueurs, et de réserver ton AVATAR dans la partie adéquate !  Ton numéro ID est 592. Bon jeu sur Pokémon Community !



« Si vous aussi, vous le désirez... Alors ce soir, l'académie nous appartiendra. »
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum