Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Gwenaëlle Sklodowska
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [MISSION] Ose le rose - solo SNw51Cu
Taille de l'équipe : 9 / 12
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 1721
Points d'Expériences : 573
[MISSION] Ose le rose - solo SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
pokemon
[MISSION] Ose le rose - solo SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
La Saint Valentin. Fête des amoureux, des cœurs, des roses et des petits zoizos. La journée où on ose déclarer sa flamme, où tout ce qui est suant de rouge et de petits gâteaux est à la mode et apprécié de tous et toutes. Le jour où les gens en couple sont au comble du bonheur et où les célibataires maudissent ce bonheur. C’est spécial pour tout le monde.

« Mais Tool, pourquoi j’annulerais ce job aujourd’hui ? Je ne connais pas de Valentin à qui souhaiter sa fête. Je n’ai rien à faire de toute façon. »

Facepalme général de tous ses Pokémons. Spécial sauf pour elle. Ce n’était qu’une fête de Saint comme les autres. Pourquoi CE jour-là devrait être spécial ? Qui a envie de célébrer les Valentin, sérieux (si je me fais corriger par un certain modo au revoir prime de mission). La verte haussa les épaules, ne comprenant pourquoi tout cet engouement.

« Bref, tu m’accompagnes ou pas Tool ? ça va être la première fois que je suis serveuse, je ne sais pas si je vais m’en sortir sans toi… »

Le Massko bleu soupira. Effectivement, avec sa maladresse innée et inégalée, elle allait briser plus de verres que de cœur aujourd’hui. Il se devait d’accompagner sa potiche de dresseuse. Enfin potiche non mais vous voyez le tableau. La verte prit le soin de mettre son pull Mentali (apparemment il fallait porter du rose ou quelque chose s’y approchant au café) et une jupe qu’avait confectionné une de ses anciennes colocs, Hélène. A peu près correctement habillée, la verte s’en alla vers le centre-ville, Tool et son Luxio Foster avec elle. Et les deux autres ? En train de se fighter dans la chambre. Mieux valait ne pas les emmener dans le café, iels feraient un trop grand carnage parmi la vaisselle.

Mais narratrice ? Qu’est ce que va faire Gwenaëlle, timide maladive, bègue et maladroite dans un café en tant que serveuse ? Eh bien c’est exactement pour toutes ces raisons. Parce qu’elle est timide, b_gue et maladroite. Chasser le naturel il revient au galop, mais on peut dompter plus ce naturel. Et c’était ce que s’était dit cette chère mécanicienne. Aucune personne n’avait encore passé la porte de son atelier. Trop discrète pour faire de la pub ou pour aborder les gens, elle n’avait aucune clientèle, et donc aucun moyen financier pour acheter de quoi faire de nouvelles machines. De ce fait il lui fallait des jetons, et quoi de mieux qu’être serveuse aujourd’hui ? En plus elle pourrait en profiter pour vaincre sa timidité. 16 ans, elle avait 16 ans, en plein dans l’adolescence, il fallait qu’elle change. Et ce n’est pas en attendant que les gens l’abordent qu’elle effectuerait un changement. Il ne fallait pas croire qu’elle agissait sur un coup de tête non, la demoiselle y avait mûrement réfléchi. Cette fois ci elle aurait l’initiative, elle prenait les rênes de sa vie. C’est plus simple d’évoluer quand on le décide et quand on le prépare. Gwen préférait cela, elle avait mûrement réfléchi à ce travail de serveuse.

Elle avait contacté d’elle-même madame Piemaigrichon, elle avait osé poser des questions. Elle savait à quoi s’attendre. Il y aurait du monde, elle l’avait préparé dans sa tête. Beaucoup de couples seront présents. Elle n’y connait rien à l’amour donc ça ne la dérangeait pas. Des gens s’embrasseraient. Tant qu’ils ne sont pas malades aucun souci s’ils veulent se mélanger leur bave. C’est leur droit. Il y aurait beaucoup de rose. Mentali. Je n’ai rien à ajouter de plus. Tout avait été planifié, calculé. Et puis elle n’y allait pas seule. Tool et Foster étaient avec elle. En soutien moral.

Matin frais mais ambiance chaude. Aujourd’hui Nuevo s’était paré de rouge pour ce jour spécial. Les gérants et gérantes de boutique avaient pour la plupart redécorer toute leur façade. Des cœurs, des nounours, des roses. Manquait plus que les montages blingee dans la vraie vie et tout le kitsch de cette journée serait parfaitement retranscrit. Cela n’atteignait pas Gwenaëlle. Elle avait décidé que cette journée serait une épreuve de courage, et elle n’allait pas perdre de vue ses objectifs : parler en bégayant le moins possible et casser le moins de chose possible. Le tout en gagnant de la THUNASSE. Oui bon, il lui faut un nouveau matos à souder et elle aimerait bien adopter un œuf de Pokémon. Un type eau pour calmer son équipe en collaboration avec Tool.

Le café de madame Piemaigrichon était juste à côté du centre-ville. Elle avait recruté d’autres personnes en renfort en plus de Gwenaëlle. La verte ne les connaissait pas mais était déjà ravie de pouvoir se faire e nouvelles connaissances. Bien que ça l’inquiétait énormément. Rencontrer des gens lui faisait peur et elle ne savait en rien mener une conversation. Mais elle allait y arriver, elle pouvait le faire.

Douceur de miel portait l’enseigne en métal. Une grande baie vitrée montrait l’intérieur du café, celle-ci était encadrée de vieux volets repeints en rouge. Un parvis de fleur de saison s’étalait devant le lieu. Parmi les fleurs, des roses rougeoyantes ressortaient abondamment. Le menu trônait devant la porte, ce qui y était marqué invitait à entrer, tartelettes de baie Ceriz et baie Grena, infusion bouleau Oran, thé jasmin, Café caramel et plein de spécialité à base de miel d’Aptitrini. Le menu spécial était un parfait aux baies des bois à partager à deux. Mignon.

Une fois l’intérieur, c’est une superbe ambiance cosy qui se dégagea. Tous les meubles étaient faits de bois finement ouvragés. Les chaises portaient d’énormes coussins rose pâle. Les tables se paraient de nappes rose plus criardes que sur les chaises. Au plafond un lustre, plus grand qu’un Lugularbre avec des cœurs accrochés à ses extrémités. Dans le fond, une boite à musique jouait un air doux. A ses côtés, un Aquarium, immense était rempli de Lovdisk. Sûrement l’animation du jour. Tout le café était doté de cinquante nuance de rose. Les murs avaient des tableaux de Cupcanailles, de Xernas et autres joyeuseté de type fée. Deux Fluvetins à l’allure très âgés et aux trait tirés lévitaient devant la porte. Leur odeur fraive était agréable et conférait derechef un sentiment d’apaisement.

Le comptoir où se tenait la tenancière, une grande dame ronde avec des petites lunettes en demi lune et un sourire bienveillant se tenait là, à préparer le présentoir avec des Fraivier qu’elle venait sûrement de confectionner. Ses cheveux blancs étaient noués en chignon et elle souriait à celle qui venait d’entrer.

« Bonjour Gwenaëlle, je ne t’attendait pas si tôt. Les deux autres ne sont pas encore arrivés. Oh ! » Elle s’approcha de la verte qui lui dit timidement bonjour. La vieille dame sourit tendrement, se tenant la joue en voyant les deux Pokémons qui accompagnaient Gwenaëlle.
« Ils sont d’une couleur bien singulière tes amis. » Elle remonta ses lunettes. « Ma vue baisse mais je sais reconnaitre les couleurs des Pokémons. » Elle se pencha vers Foster. « Celui-ci peut être très fier de sa fourrure blanche, tu es superbe mon garçon. Et toi.. » elle regarda Tool qui détourna le regard tandis que le Luxio se pâmait de ce compliment. Evidemment qu’il avait la plus belle de toute les fourrures (surtout qu’il l’entretenait avec soin). « Tu es magnifique aussi. »

Elle se releva.
« Merci beaucoup mamamadame.
- Oh voyons pas de ça entre nous. Je m’appelle Sophie. On risque de beaucoup se parler aujourd’hui. Viens avec moi, je vais te donner ta tenue du jour. »

La dame indiqua à la verte un petit vestiaire situé à l’arrière de la cuisine, à côté de la salle de pause. Elle lui montra alors la tenue du jour.

Et la mâchoire de Gwenaëlle tomba tandis que Tool se moqua.

Cela dégoulinait de rose, de froufrous, de dentelles. Un tablier rose bonbon suivit d’une sorte de jupe à volants d’un rose aussi criard. Et des accessoires pour les cheveux. Des bracelets serres poignet en dentelle. Bon au moins c’était assorti aux lunettes rouge vifs de Gwen mais tout de même. N’était-ce pas un peu tout much.

« C’est joli n’est ce pas ? Je les ai fait moi-même pour ce jour. Bon pour le jeune homme je n’ai pas mis la jupe, mais j’ai vraiment envie de vous voir en tablier.
- Euuuh v-v-v-v-vous pensez que ça m’ira ?
- Mais bien sûr, tu es mignonne, aller enfile ça et après on va attendre les autres !
- B-b-bien… »

Gwenaëlle n’était pas convaincue. Mais était obéissante alors elle enfila la tenue qui lui décolla la rétine. Vraiment, elle se sentait encore plus gênée que par les relooking de début d’année de ses colocs. Non vraiment, elle avait l’air d’une Plumeline plumée. Elle soupira, savoir à quoi s’attendre n’exempt pas la déception tout de même. Puis un sourire, la verte regarda Tool, il allait servir avec elle non, ça voulait dire que..

« Huhuhuhu
- Mas… Ko ?
- Mon petit Tool d’amour…
- Ko ! »

Il venait de comprendre tandis que sa dresseuse s’avançait vers lui pas à pas, un sourire sur le visage et des yeux pétillants de malice. Il reculait mais se heurtant contre le mur, il comprit qu’il était piégé, dans cette petite salle.

Il hurla.

« Eh bien Gwenaëlle, ton Massko ne sent pas bien ? » demanda madame Piemaigrichon quand la verte revint dans le café, changée et de meilleure humeur.
« N-n-n-non, il a un peu dedede mal avec le tablier. Ça ça ça lui passera.

- Haha je comprends, il ne doit pas avoir l’habitude de porter des vêtements.

- N-n-non. »

Tool vint lui aussi dans le café, rouge de honte avec son tablier plus rose que rose. Il maudissait Gwen et Foster qui venait de relever la tête, placé à côté du radiateur, il piquait une sieste. Il ne se priva pas pour allégrement se fiche de Massko qui lui balança une lame feuille à la tête. Vexé, Foster retourna en boule piquer son somme.

« Eh bien, ils ont du caractère ces deux-là. » Sourit Sophie. Elle regarda la grosse horloge derrière le comptoir. « Hum, ils devraient arriver dans dix minutes..

- Je… peux faire quelque chose en en en attendant ?

- Oui, viens m’aider à ranger les gâteaux sur le présentoir, ensuite on attendra tranquillement les autres. Autant faire les explications tous ensemble non ?

- O-oui.. »

Ainsi voilà Gwen et mme Piemaigrichon en train de placer des gâteaux plus appétissants les uns que les autres sans le comptoir. Au bout de dix minutes, deux personnes arrivèrent, dans le calme. Deux grands blonds.

« Oh bonjour Stella et Kasai, bienvenues, bienvenues. Gwenaëlle est arrivée avant vous, vous allez pouvoir vous aussi vous changer et je vais répartir les rôles. »

Le grand blond avait des oreilles et des dents pointus. Il ressemblait à un démon. Il pouffa de rire en voyant la tenue de la verte. Instantanément, elle rougit et détourna les yeux. La honte. Stella elle, était d’une grande beauté. Un maquillage parfait, des grands yeux et des cheveux soyeux. Elle détailla Gwen de haut en bas avant de soupirer si fort que tout pc a dû l’entendre.

« Vous allez dire qu’on va porter CE genre d’accoutrement. Ça ne va pas avec la palette de maquillage que j’ai choisi aujourd’hui.

- Pourtant Stella j’ai bien insisté sur le rose de la tenue quand nous avions parlé ensemble.

- Je sais, je ne m’attendais pas à ce genre de rose c’est tout. Mais bon on fera avec. et puis j’ai pris ma trousse à maquillage de toute façon. »

Kasai, lui, ne bronchait pas. Trop occupé à se moquer ouvertement de la mécanicienne qui aurait bien voulu se planquer dans un trou de Ratata là tout de suite. Tool agrippa le pantalon du blond, puis avec un sourire machiavélique montra son tablier puis indiqua le garçon. On aurait pu croire qu’en comprenant les mimiques du Pokémon, le jeune homme allait se décomposer, mais il n’en était rien, il rit juste encore plus avant d’aller dans les vestiaires. C’était quoi ces types.

« Ola ola, je crois que j’ai pris de fort caractère avec moi aujourd’hui qu’en penses-tu Gwenaëlle ?

- Je je ne sais pas. Tant que lelele travail est bien fait..

- Hoho oui tu as raison. »

Les deux nouveaux changés, Stella remaquillée et Kasai souriant despotiquement, mme Piemaigrichon pouvait commencer.

« Donc si je vous ai fait venir ce matin, bien avant l’ouverture, c’est pour vous expliquer comment va se dérouler la journée plus en détails que par téléphone. Aujourd’hui comme vous le savez c’est la saint Valentin..

- Quand je pense que Brandon ne m’a même pas invité aujourd’hui je…

- Doooonc, c’est la Saint Valentin. En plus du décor et des tenues spéciales. »

Spéciales il fallait le dire, immondes plutôt oui. Avec cette jupe et ces froufrous, Gwen se sentait affreusement gênée. Heureusement c’était la fête des couples, aucun relou n’allait l’embêter. Enfin ce n’est pas la verte qui va avoir ce genre de penser, mais s’il un tombait sur un dragueur, elle ne verrait rien du tout. Kasai écoutait et Stella boudait. Apparemment elle voulait oublier ce Brandon. Aucune idée de qui il pouvait s’agir.

« Vous allez servir beaucoup de couples d’amoureux aujourd’hui. J’ai une menu spécial, Kasai et Gwenaëlle vous serez en salle et Stella et moi serons à la cuisine. » La propriétaire lança un grand sourire envers la blonde qui déglutit. Madame Piemaigrichon avait entendu parler de sa propension à ne rien glander en beauté alors elle préfère l’avoir à l’œil dès le début.

« Il y aura une activité pour les personnes arrivant à finir le parfait des Lovdisk, à chaque parfait acheté et fini, un Lovdisk est offert. Apparemment Lansat, une île voisine en a eu trop une année, depuis beaucoup de personnes cherchent à s’en débarrasser. Le Lovdisk est donné avec une Love Ball. Faites signer un formulaire d’accord pour s’occuper du Pokémon. Les couples ne sont pas obligés d’en prendre un bien sûr. Un Pokémon c’est une responsabilité tout de même ! Aussi mes Fluvetins Tristan et Iseult se baladeront dans la salle pour offrir leur doux parfum. Ne les gênez pas s’il vous plaît. Gwenaëlle tu auras en charge les tables 1 à 18 et toi Kasai le reste. Merci beaucoup d’être venus à tous les trois, viens Stella, je vais te montrer la conception des parfaits.

- Ouais ouais… »

Stella la maudissait déjà. Elle qui voulait juste rien faire aujourd’hui et refiler le sale boulot aux deux autres c’était cuit. Et voilà Gwen seule avec un inconnu aux allures effrayantes. Tremblante, la verte serra les poings pour se donner du courage. Tool hocha la tête pour la soutenir et Foster dormait déjà dans son coin fétiche.

« F-f-f-faisons de notre mieux aujourd’hui..

- Hin hin faire de notre mieux n’est pas suffisant ! »

La verte déglutit, elle aurait juré entendre le bruit d’un disque se rayer. Pourtant il n »y avait que la boite à musique qui jouait. Olalala pourquoi d’un coup elle le sentait mal ?


[MISSION] Ose le rose - solo P8X21eb
Matrix Unlocked
Gwenaëlle Sklodowska
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [MISSION] Ose le rose - solo SNw51Cu
Taille de l'équipe : 9 / 12
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 1721
Points d'Expériences : 573
[MISSION] Ose le rose - solo SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
pokemon
[MISSION] Ose le rose - solo SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
11h, le café accueillit un couple, puis deux, puis trois puis bien vite le café fut rempli. Gwen n’avait pas la confiance qu’avait en lui Kasai qui souhaitait la bienvenue à toutes les personnes dans la boutique avec un sourire qui se voulait chaleureux, mais qui effrayait la demoiselle. Ses dents, son regard, ses piercing, son ton, rien n’allait. On aurait dit qu’il jouait continuellement la comédie. M’enfin Gwen n’était pas celle qui allait le percer à jour ce jeune homme.

Poussée par son starter, elle se donna le courage d’aller enfin accueillir les couples entrants.

« B-b-b-b-bonjour et b-b-b-bienvenue..

- Oh regarde chéri, on dirait une poupée ! Et ce style olalala je suis comblé.

- Je le sais bien. On avait réservé une table près de la baie vitrée. »

La verte inspira face aux deux hommes, trentenaires, ils se tenaient la main. Un brun et un platine. Elle prit le carnet à réservation à la main.

« à à à à quel nom s’il vous plaît ?
- Riv.
- Gérard de Riv ?
- Oui, c’est un peu vieillot mais c’est bien lui ! » répondit le brun avec engouement.
« Hmm » fit simplement l’autre.

La verte les emmena avec un sourire à la table puis leur tendit deux menus.

« Je… vous laisse c-c-c-choisir, je reviens vers vous après ! »

Elle s’inclina avant de retourner à l’entrée accueillir un nouveau duo. Finalement ce n’était pas bien compliqué, dire bonjour, noté les réservations et sourire. Jusque là tout allait bien. Elle alla vers la table 12, suivie de Tool qui l’accompagnait en silence, pour prendre commande. Cette fois ci c’était une femme aux cheveux roses qui discutait avec une aux cheveux bleus. Celle rose ressemblait beaucoup à Max, mais à la voix et au nope de Tool, Gwen comprit que ce n’était pas elle.

« Alors Marianne tu t’es décidée ? Moi je prends les tartelettes aux baies, l’infusion rouge désir et aussi une part de fraivier.

- Oh je .. ne sais pas trop. L’infusion bouleau Oran et euuuh vous me conseillez quoi en sucrerie. Quelque chose de doux. »

C’est parti pour la première question allez Gwen, c’est comme en cours, tu connais la réponse. Le menu du jour et ce qu’il y a de disponible tu l’as appris par cœur avant que les premiers clients n’arrivent. Fais travailler tes cellules grises.

« Nous avons des des des scones miel, sinon jejeje vous conseille la tartelettes Grena. Notre parfait baies r-r-r-rouges a aussi beaucoup de succès…

- Oh, allons y pour les scones miel, merci beaucoup !

- Je vous apporte ççççça. »

Yes, une autre petite victoire, la mécanicienne commençait à se détendre. L’étape parler avec les clients commençait à bien rouler. Mais ne nous précipitons pas aux conclusions hâtives. Cela ne faisait que dix minutes. La verte revint vers le couple d’hommes pour prendre leur commande. Un café, un thé et le parfait spécial amoureux, Gérard ne semblait pas ravi mais l’autre était si heureux qu’il accepta sans rechigner.

Bondissante, Gwen alla en cuisine pour chercher la commande. Ce fut Tool qui prit les plateau avec les commandes pour la table douze.

« Stella jejeje peux avoir un parfait spécial du jour s’il tetetete plait.

- S’il tetetete plaiiit. » répéta-t-elle avec un ton condescendant. Elle se limait les ongles dans un coin de la cuisine. La patronne prenant les commandes au comptoir, la blonde en profita pour glandouiller. Gwenaëlle insista une autre fois pour se prendre un vent violent. Tool étant déjà parti en salle (arrachant au passage un annnnw de la fille aux cheveux roses) et Foster sur le brun aux côtés de Gérard, elle était seule.

« Mais je ne peux pas pas pas le faire, il y a dududu monde en salle…
- Pas mon problème. »

Nooooon, le premier problème arrivait. Gwen n’avait pas la moindre idée de comment il fallait le faire ce parfait et elle manquait de temps. Que faire que faire ? Elle perdait du temps à réfléchir là. La verte se mordit la lèvre. Non pas le choix, elle devait le faire. Vite et bien. L’autre n’était pas prête de bouger. La recette, qu’est qu’il était marqué sur la carte déjà ? Alors chantilly boule de glace, Ceriz, Grena, Mepo et Framby. Chocolat au lait, biscuits miel, encore quatre boule de glace, chantilly et enfin un mikado.

Elle se retroussa des manches invisibles, posa son carnet à commande pour commencer à faire la glace. Tandis qu’elle prenait une coupe, Kasai entra en trombe dans la cuisine, ouvrant la porte à coup de pied.

« Bon fichu épinard qu’est ce tu fous ? Y’a du monde en salle pas le temps de glander ! »


SCHKLING

Ça ne pouvait pas manquer, la coupe se brisa sur le sol. Lâchée par cette pauvre Gwen qui s'empourpra.

« Mais quelle potiche celle-là, elle sait même pas faire un parfait ! » fit Stella, toujours à fond sur ses ongles. Le blond s’avança vers elle et d’un coup sortit de son tablier rose une arme, un magnum et tira sur les pieds de Stella.


PAN PAN PAN


Étrangement, son pistolet ne fit pas beaucoup de bruit, malgré l’onomatopée prononcée. Il devait être faux, aucun trou dans le sol, Stella ne semblait pas blessée non plus.

« QWAAA ? MAIS T’ES UN GRAND MALADE TOI ! Tu me tires dessus, tu veux ma mort ou quoi ?

- Hin ! C’est des billes tu risques rien ! Par contre blondasse si tu traines et fais échouer le job, on se reverra en enfer ! »

Ce sourire, ces dents, ce style. Il faisait peur, on aurait vraiment dit qu’il cherchait à la tuer. Stella déglutit et Gwen était tétanisée.

« EPINARD VA EN SALLE ! Je m’occupe de l’autre ! Elle va tout nettoyer hein ?

- O-oui.

- PAS QUESTION ! »


PAN PAN PAN


« Aieuh elles font mal tes billes, c’est bon j’y vais ! »

Et tandis que Gwen partait en salle, Kasai convainc par d’obscures moyens Stella de faire son boulot. Elle eut le temps de prendre les commandes de parfaits de deux nouveaux couples avant de retourner en cuisine et de voir la patronne en train d’enguirlander la blonde.

« Tu as provoqué beaucoup de bruit pour quelqu’un qui se veut discrète.

- Mais c’est l’autre malade qui me tire dessus !

- Olala ce serait dommage que votre salaire soit diminué, comme la réputation de l’AES..

- Quoi mais c’est lui qui...

- Pardon j’ai d-d-d-deux nouvelles commandes de parfait..

- Ko !

- Je retourne au comptoir, Stella tu prends les deux commandes n’est ce pas ?

-

-N’est ce pas !

- Ouais ouais.. »

Elle grimaça, deux contre une c’était pas du jeu. Elle allait devoir bosser, quelle infamie. Elle refourgua la glace à Gwen avant de commencer à préparer les parfaits suivants. Heureuse comme tout, la verte rejoint la salle avec la coupe de glace pour brun et Gérard.

Elle les retrouva sur la table, le brun en train de chanter et le blanc complètement désespéré. Ou pas, sa tête était si neutre que l’affronter au poker devrait être difficile.

« P-p-p-p-pardon pour l’attente, votre p-p-p-parfait.. »

Le brun sursauta et d’un coup ses yeux brillèrent de milliers d’étoiles.

« Tu as vu ça Gérard, c’est si énormeeeeee. On arrivera à tout manger tu crois ?

- Hmm. Oui. »

Avare de mot ce monsieur. Gwen sourit en déposant délicatement la coupe glacée pour ne pas tout renverser sur eux (ce serait fâcheux). Et s’en alla tandis que le brun se rua sur le met, ou sur Gérard, aucune idée. Eux ils auraient un Lovdisk à tous les coups. Un nouveau couple, plus particulier cette fois. Kasai n’étant pas dans les parages, trop occupé à servir un énorme monsieur et un adolescent qui avait l’air d’avoir déjà 30 ans, Gwen les accueillit. Une fille aux cheveux roses (décidément) en carré asymétrique et un grand blond aux yeux vides, un aveugle. Il était terriblement beau.

« B-b-b-bonjour vous aviez réservé à q-q-q-quel nom ? » demanda Gwen à la fille. Celle-ci émit un rire sans bruit et croisa ses doigts devant sa bouche. Muette. Ce fut son partenaire qui répondit.

« Au nom de Chris et Nina. »

Vérification sur le carnet, leur nom y était. Aucune annotation particulière. Mauvais point, ils n’avaient pas de menu en braille. Et merdre, comment allait-il choisir son menu ? Zut zut zut, Gwen n’avait pas non plus de type psy pour communiquer avec Nina. Oh non. Mais pas le temps de trop penser, la clientèle se poussait pour entrer dans le café.

« Je vous vous vous emmène à votre t-t-t-t-t-table.. »

Nina bondissait mais Chris marchait simplement. Une fois installés, elle leur donna deux menus, se sentant gênée de ne pas avoir de braille.

« Je suis d-d-d-désolée nous n’avons pas des menus l-l-l-l-lisibles pour vous.

- Aucune inquiétude, Nina connait mes goûts, surprends moi.. » Son ton était si langoureux olalala. Nina rit une nouvelle fois silencieusement avant de signifier à Gwen de partir le temps qu’elle choisisse avec son cher et tendre. Un aveugle et une muette. Comment pouvaient-ils communiquer ? M’enfin pas le temps on a dit.

Trois nouveaux couples se pressaient à la porte tandis que bleu et rose partaient. La verte ne savait plus où donner de la tête. Tool revint vers elle et la poussa à l’entrée avant de débarrasser la table des deux demoiselles. Pouce bleu en l’air. Il prit même la commande de Nina et Chris, confiant. Plus que Gwenaëlle en tout cas.

« Annw comment il est mignon ce Massko et si attentif à la serveuse, j’en veux un, hein mon chéri ?

- Euuuh, de la même couleur ? C’est très rare tu sais.

- Oui mais moi j’en veux un rose !

- Gloups. »

Un Massko rose ? Bah bon courage cocotte.

« Sisisi vous voulez un Pokémon r-r-r-rose, et que que que vous pouvez vous en occuper, on offre des des des Lovdisks en ce moment. Avec un un achat de parfait Valentin.

- Oh tu entends ça Jack ! C’est plus simple à trouver comme ça hihi ♥

- Oui Rose, oui… »

Un sourire, et trois prises de commande plus tard, la verte chercha cette fois beaucoup de tartelettes et de part de shortcakes aux baies. Le café était blindé et elle ne savait plus où donner de la tête. Kasai faisait de l’excellent boulot mais par moment il s’arrêtait pour noter des choses dans son carnet noir. Quand il le faisait il riait et avait un sourire épouvantable.

Stella ne refit plus semblant de travailler, Un Cupcanaille de madame Piemarigrichon s’était enmparé de la surveillance de la cuisine. La blonde soupira mais dû faire ses tâches.

Deux couples qui partent, trois qui arrivent. Un qui part, un autre prend sa place. Ce fut le cas toute la matinée.

A 13 heures, la verte eut droit à une pause de 20 minutes pour souffler et manger avec Tool aussi fatigué qu’elle et Foster aussi reposé que les autres sont crevés. Glandeur.

13h20 c’était reparti. Toujours plus de personnes, il faisait tellement chaud. Quand on disait ambiance chaleureuse fallait pas le prendre au pied de la lettre. Après, avec la température en dehors, une boisson chaude et du chauffage personne ne cracherait dessus. Sauf Gwen, qui commençait à transpirer comme pas deux. Elle avait l’impression d’être un slim décoratif. Et avec le rose on pouvait voir la sueur comme c’est gênant. De temps en temps elle allait se planquer dans les vestiaires boire de l’eau s’essuyer les bras et repartir au boulot.

16h, le pic était là. Des gens faisaient la queue jusque dehors et toutes les personnes sans réservations devaient aller au comptoir pour prendre à emporter. Gwenaëlle faisait tellement d’aller et venu entre les gens qu’elle renversa deux chocolats chauds en s’écroulant par terre.

« Bah alors épinards, tu tiens pas sur tes jambes ? Empotée. Si tu crois que je vais t’aider. Pardon mesdames, voici vos deux chocolats chauds. Ah et la serpillère est dans la cuisine, j’avais préparé un saut y’a cinq minutes au cas où. »

Kasai était prévenant ? Non non, rien du tout. Il n’était pas gentil en tout. Bien qu’il ait préparé un seau et des chocolats chauds dès le ramassage de la verte sur le sol. Wait ça voulait dire que malgré ses paroles, il venait de l’aider ? Mais c’était absurde, pourquoi ? Whaaaat. La mécanicienne ne comprenait pas la logique du blond. Et à vrai dire elle n’avait pas le temps de chercher avec tous ces clients.

Un sol nettoyé plus tard, elle était repartie. Deux madames d’abord, puis un couple de gens qui venaient de Pokémon Community. Il y eut même un trouple plus tard dans la soirée, Gwen ne comprit pas vraiment qui iels étaient d’ailleurs. Milou, Gigi et le dernier ? Boarff aucune idée, iels ne parlaient que par pseudonyme et aimaient beaucoup transmettre leurs bactéries entre elleux par la bouche. Sympathiques au moins.

L’attraction des Lovdisks marchait plutôt bien. L’aquarium se vida bien vite. Les premiers à avoir pris un potitcoeur furent Gérard et son amant. Nina et Chris en prirent un chacun et d’autres couples suivirent la marche. Si bien que dans l’aquarium, il ne restait que quatre poissons. Pauvres petits, madame Piemaigrichon a dit qu’elle les confieraient au zoo d’Adala, à une certaine Miriam Haere, une professionnelle en terme de type eau.

Vers 19h, le pic calmé, les gens commençaient à doucement s’en aller. Tous devaient aller ailleurs pour leur début de soirée. Un diner romantique, un cinéma romantique, un film sur la Rome Antique que sais je. Gwen eut le temps de respirer et de nettement moins courir partout. Dans l’après-midi, elle ne déplora que deux autres accidents de parcours, un café renversé sur Kasai et des tartelettes mortes prématurément par chute sur le parquet. Bien évidemment, la verte avait tout nettoyé et même le tablier du blond qui n’arrêtait pas de râler.

Puis 19h30, fermeture du café. Les derniers clients partis, il était temps de ranger. Kasai s’occupait des tables et Gwenaëlle s’occuperait du nettoyage du sol. Stella, elle, était de corvée de poubelle. Elle aurait bien voulut râler et s’en aller sans demander son reste mais le Cupcanaille qui la surveillait l’en empêcha. Prise au piège elle se résolut à faire ce qu’on lui demandait.

Ravie, du travail de ses petits serveurs, madame Piemaigrichon leur offrit les restes de tartelettes et de shortcakes invendus (il n’en restait pas beaucoup hélas).

« Mouais, c’est Murata qui sera content, moi ces trucs là je m'en passerais.

- Tu tu tu n’aimes pas le s-s-s-s-sucre Kasai ?

- Tchh. »

Ça voulait dire non ? Gwenaëlle ne le savait pas vraiment. Elle haussa les épaules et alla se changer. Dans les vestiaires se trouvait déjà Stella, toute pimpante. Elle s’était habillée en un éclair et s’apprêtait déjà à sortir.

« Peuh, plus jamais je ne retournerais dans ce café. » Elle regarda Gwen de haut en bas avant de lâcher un « c’est si mal fréquenté ! » et elle partit en claquant la porte. Ne comprenant pas vraiment, Gwen regarda Tool qui balançait son tablier au loin, statisfait.

« Tu crois qu’elle parlait de nous ? Elle fait partie de l’AES cette fille.

- Ouais et elle fait partie de l’élite de l’élite.

- Kya ! »

Kasai venait d’apparaître dans l’embrasure de la porte, faisant une bulle de chewing gum, mains dans les poches. Il venait se changer lui aussi.

« Tu tu tu m’as fait peur Kasai… Je me d-d-d-demande pourquoi elle est venue sisisi elle ne voulait pas travailler.

- Sûrement pour nous plomber, elle aime montrer sa supériorité aux autres, surtout aux membres de pc. Mais bon. ; » Un sourire démoniaque. « Contre moi cette blondasse ne peut rien !

- Si tututu le dis.. »

Un changement d’affaires plus tard, Gwen dit au revoir à madame Piemaigrichon en lui promettant qu’elle reviendrait donner un coup de main à l’occasion. Elle repartit à la pc accompagnée de Kasai. Apparemment il était un nouveau de la promotion de février. Sa starter n’était pas avec lui et il avait besoin de connaître un peu les gens d’Adala. Puis,

Un sourire.

Ce sourire.

Il faisait peur Kasai.

________________________________________________________________________________

« B-b-b-b-bonjour, c’est à vous qu’il faut s’adresser pour un œuf de Pokémon ?

- …

- J’ai entendu d-d-d-dire que vous aviez d-d-d-des œufs de Mustébouée, j’aimerais b-b-b-beaucoup en avoir un s-s-s-s’il vous plaît…

- … »

Un œuf apparut sur le comptoir. Le gérant avait bougé sans un mot, toujours les yeux fermés. La verte donna les Pokédollars dûment gagnés aujourd’hui et repartit en silence. Quel drôle de bonhomme, le somnambulisme pouvait avoir du bon. M'enfin, elle avait son nouveau Pokémon, c’était tout ce qu’il lui fallait.
HRP :
Acquisition d’un œuf de Mustébouée shiny merci ♥


Dernière édition par Gwenaëlle Sklodowska le Jeu 5 Mar - 17:29, édité 1 fois (Raison : Fichus verbes du troisième groupe)


[MISSION] Ose le rose - solo P8X21eb
Matrix Unlocked
Compte PNJ
Icon : [MISSION] Ose le rose - solo CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12829
[MISSION] Ose le rose - solo CeOUB4f
-
-
0
0
12829
pokemon
[MISSION] Ose le rose - solo CeOUB4f
-
-
0
0
12829
Compte PNJ
est un PNJs
Modération Mission Gwenaëlle

Appréciation
Je ne vois absolument pas quel modo pourrait prendre personnellement certains commentaires de cette mission.
Gwenaëlle a l'air déter, ça change de d'habitude et les interactions avec les PNJs sont tops (mention spéciale à Tool qui se SACRIFIE SUR L'AUTEL DU ROSE, par amour pour sa dresseur...Rip bro). Les deux autres serveurs du jour sont complétement tarés et je m'attendais à ce que Kasai nous sorte un tank à un moment.
On a des clients assez haut en couleur, quelques rebondissements, de l'AES rabaissante...Tout ça donne une mission bien cool !


PS : Piemaigrichon...Cette ref.

PS2 : Gérard de Riv ?...Et tu lui balances même pas un jeton à la gueule.
Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Mission faite en solo donc 1/2 des gains.
Vous recevez 50 jetons et 10 expérience supplémentaire.




[MISSION] Ose le rose - solo 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum