Connexion
Pokemon Community :: Académie :: Les infrastructures :: Parc

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Bouddha Socket
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7091-bouddha-socket-vague-a-larmes-termine#72104
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6478-bouddha-socket-phyllali-uc
Icon : Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. 1549924579-bouddha
Taille de l'équipe : 4
Région d'origine : Alola
Âge : 17 ans
Niveau : 16
Jetons : 276
Points d'Expériences : 331
Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. 1549924579-bouddha
4
Alola
17 ans
16
276
331
pokemon
Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. 1549924579-bouddha
4
Alola
17 ans
16
276
331
Bouddha Socket
est un Pokeathlète Médecin


Bouddha bronzait.

Le jeune alolien se dorait la pilule, non par envie ou plaisir esthétique : simplement les rayons de l'astre de solgaleo le frappait avec tant d'insistance que sa peau déjà si matte, ne pouvait que s'assombrir sous un soleil encore un peu timide. Il s'était assis, là, mollement dans l'herbe encore humide du matin, un bouquin à la main. À ses côtés : son dodoala dormait paisiblement tandis que 203, sa girafarig se plaisait à insulter sans répit les quelques-malheureux étudiants qui osaient arpentait le chemin le plus proche.

... T'appelles ça une coupe de cheveux ? On dirait un frisson dans un champ électrifié !   hurlait-elle par télépathie.

L'alolien ne prêtait pas attention à son pokémon, préférant focaliser toute son attention sur sa lecture matinale. il faisait bon aujourd'hui, c'était agréable. Un léger vent frais typique de ce mois de février venait frapper ses mèches de charbon qui balayaient son front. Il flatta un instant son dodoala avant de s'interrompre soudainement dans sa lecture, là, face à lui : un gigantesque serpent pourpre se tenait bien droit. Les deux grands yeux jaunes de la bête se posèrent sur l'étudiant, puis il claqua ses mandibules avant de s'incliner respectueusement. Bouddha en fit de même, avec un mouvement plus timide de la tête.

-BonzaÏ. Quelle bienheureuse surprise. articula Bouddha en rangeant son livre dans son sac à bandoulière.

Bonzaï était le Brutapode de Timothy Forest, le jardinier de l'académie. Et si Bouddha avait plus de doigts que d'amis, il était fier de compter ce dernier dans son cercle restreint. Il s'était rencontré à une manifestation en ville : tous deux s'étaient attachés au même arbre centenaire qu'un constructeur immobilier avait prévu de déraciner pour y construire une immondice sans nom. 3 jours attachés au même arbre, ça crée des liens, forcément. Depuis cette aventure (qui avait était finalement fatale pour l'arbre) le jardinier invitait souvent l'étudiant à boire du thé dans sa cabane, envoyant comme présentement son pokémon pour l'accompagner.  

Ses rencontres se déroulaient pratiquement toujours de la même raison, bien qu'étonnantes de par leur irrégularité. D'abord Bouddha abandonnait tout ce qu'il était en train de faire ou ce qu'il avait prévu, puis il suivait Bonzaï avec une surprenante résilience. Le voilà donc marchant sur les traces du gigantesque insecte. Ils coupèrent par le parc, courtournérent un gros rocher, se perdirent un instant au milieu de vieux arbres à séves avant de finalement longer une longue plantations de bambous qui ne semblait jamais s'arrêter - Timothy lui avait un jour confier que marcher si longtemps sans garantie de de ne pas tourner en rond, décourageaient les étudiants les plus curieux à découvrir son coin secret.

Et le périple dura bien une vingtaine de minutes avant que le duo ne passèrent sous une arche en pierre. Bouddha rappela ses deux pokémons dans leurs pokéballs (Akala avait tendance à dévorer les bambous, quand 203 ne correspondait pas vraiment à la "zenitude" du lieu) avant de pénétrer dans le jardin aux effluves japonaises.

Il eut l'impression d'avoir complètement changé de région : le lieu était bien plus vallonné que le parc de l'académie, plus sauvage aussi. De la mousse recouvraient des rochers qui eux-même encadraient une rivière à l'eau claire et tonitruante. Bouddha ne s'attarda pas trop sur l'observation des lieux, dirigeant toute son attention sur une petite table de bois sur laquelle il avait l'habitude de se poser pour discuter avec le jardinier. Mais nulle trace de de ce dernier. Il avait bien une théière fumante d'où s'échappait l'odeur d'un délicieux mélange.

Et puis trois tasses.

Intrigué, l'Alolien s'approcha de la table et l'analysa avec minutie. Une. Deux. Trois. C'était mathématique, même logique. Timothy avait invité quelqu'un d'autre à partager le thé. Ses oreilles s'agitèrent soudainement et Bouddha se retourna vers la cabane en bois qui trônait fièrement au milieu du jardin : en sortit la silhouette caractéristique de Timothy, accompagné d'une silhouette plus fine. C'était un jeune garçon pâlot et blondinet, qui semblait beaucoup trop précieux pour être ami avec Bouddha.

Aussi ce dernier n'attendit pas que Timothy ne lui présente l'indésirable, et cracha envers l'inconnu :

-T'es qui toi ?

Thé zen ou t'es pas zen ?
Nan Bao
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8991-610-nan-bao-je-sais-meme-pas-ce-que-je-fous-la-phyllali#91045
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8994-nan-bao-phylalli#91047
Icon : Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. CCysRXq
Taille de l'équipe : 2/5
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 7
Jetons : 499
Points d'Expériences : 109
Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. CCysRXq
2/5
Kalos
14 ans
7
499
109
pokemon
Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. CCysRXq
2/5
Kalos
14 ans
7
499
109
Nan Bao
est un Topdresseur Novice
C'est... Magnifique...

N'est-ce pas ?

Ok. Faut que je vérifie... C'est bon. Je me suis pas pissé dessus. On peut s'y remettre. J'en étais où ? Je sais plus. Revenons un peu en arrière.

~~~

Le soleil fut le premier à veiller à mon réveil, timide lueur d'hiver traversant la fenêtre de ma chambre et chauffant mon visage de neige. Il me sortit des méandres du sommeil lorsqu'il assaillit ma rétine. Mais ce n'est pas de sa faute si je dû me passer de grasse matinée.

Pour avoir réussi à me faire oublier toute espoir de sommeil, j'appelle à la barre Sonistrelle, qui a oublié la règle d'or : On ne touche pas le Kalossais (si si ça se dit) qui dort. Surtout si ce Kalossais est un traumatisé des pokémon.

Sentir sa patte griffue et velue effleurer la peau nue de mon torse, le poids de ses ailes appuyant ma cage thoracique, ça m'a fait l'effet d'une bombe. J'ai ouvert les yeux d'un coup. Et j'ai vu, ses deux globes jaunes luisants, ses deux pupilles rondes et sans vie, fixés vers moi. Je voulais me dégager. Je voulais me sauver. Je ne voulais plus observer ses dents pointues, ni ressentir ses griffes aiguisées. Mais la peur était telle que j'étais paralysé.

Alors finalement... Un liquide chaud se répandit entre mes cuisses. Enurésie. C'est ce qui me permit de me reprendre, et de reconnaître mon pokémon. Je ne l'avais que depuis quelques semaines, mais il me faisait toujours cet effet dérangeant.

Il me faisait flipper.

Désormais plus honteux que térifié, je le balaya de la main. Je l'entendis tomber au sol dans un gémissement de frustration, mais je n'en avais strictement rien à faire. Je sortis du lit d'un bond. Changer de fringues, laver mes draps, le tout en évitant les questions agaçantes des lève-tôt du dortoir... L'horreur. C'est probablement cette humiliation qui m'a conduit ici...

Combien de temps j'ai erré ? Je n'en sais rien... Peut-être une heure ?

Après avoir refait mon lit, je me suis tiré en douce. Je ne voulais parler à personne et... De toute manière, même chez les phylalli, je ne connaissais personne.

Sonistrelle m'a suivi, bien entendu. Comme il le pouvait. Je ne l'épargnais pas. Je ne ralentissais pas. Je ne l'aimais pas. Je déteste les pokémon !

Finalement, à force de marcher, j'ai aperçu une barrière de pierres, protégeant d'immenses bambous. J'ai alors escaladé la muraille. C'est en m'asseayant dessus que j'ai découvert ce jardin... Sonistrelle s'est posé à quelques centimètres de ma main, mais je ne l'ai pas repoussé, cette fois. J'étais subjugué...

C'est... Magnifique...

N'est-ce pas ?

Puis la voix mystérieuse du jardinnier m'envoya littéralement dans les ronces puisque je tombai en arrière, désagréablement surpris de l'entendre. Heureusement que ma veste a empêché les épines de m'arracher la peau. Seulement... Elle m'a coûté un bon 60 000 pokédollars ! Elle est foutue !

Le rire de l'adulte me fit rougir de honte. Je me relevai, me frottant la tête, sonné. Sonistrelle semblait inquiet... Je l'ignorai.

Tu es nouveau, toi. Non ? demanda l'homme, souriant, comme s'il retenait son rire, Et si tu venais boire un thé avec nous ?

Je ne savais pas qui impliquait ce "nous", mais j'en avais déjà suffisamment bavé pour aujourd'hui. Alors, arrachant les feuilles qui s'étaient aggripées à ma veste, je hochai timidement la tête. Puis j'escaladai de nouveau le mur pour rejoindre mon hôte. Nous avançâmes alors à travers les jardins de sable gelé et de plantes colorées, pour rejoindre le centre des bois, où nous attendait le service à thé.

Un garçon à la peau hâlée et au corps baraqué tourna vers moi sa grosse tête de simien, m'aggressant de trois mots, sous lesquels je baissa la tête.

Sonistrelle se posta entre lui et moi, battant sauvagement des ailes en montrant ses crocs de chauve-souris. Il ne comptait pas attaquer. Mais il défiait l'autre du regard, ce que je ne savais pas faire.

Finalement, Timothy frappa dans ses mains, attirant notre attention. Puis il nous présenta la table, proposant d'une voix douce

Pourquoi ne pas faire connaissance autour d'une tasse ?

J'acquiesçai, et alla m'agenouiller, tout comme l'avait fait le maître des lieux. Sonistrelle se posa sur la table. Je sursautai, avant de le faire rentrer dans sa pokéball. Je n'osai pas dire le moindre mot. J'avais l'impression que le gorille d'Alola avait pour projet de m'arracher la tête. Alors dans un soupir, je me contenta de goûter ma boisson du bout des lèvres.

Et je ne fus pas déçu, c'était un délice !


Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. Hosdnnb
Bouddha Socket
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7091-bouddha-socket-vague-a-larmes-termine#72104
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6478-bouddha-socket-phyllali-uc
Icon : Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. 1549924579-bouddha
Taille de l'équipe : 4
Région d'origine : Alola
Âge : 17 ans
Niveau : 16
Jetons : 276
Points d'Expériences : 331
Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. 1549924579-bouddha
4
Alola
17 ans
16
276
331
pokemon
Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. 1549924579-bouddha
4
Alola
17 ans
16
276
331
Bouddha Socket
est un Pokeathlète Médecin

Bouddha braillait.

.. Ou plutôt, il venait de le faire. Sa victime : la pauvre silhouette d'un étudiant plus jeune, et à l'air si particulier qu'ont des visages interloqués par l'extravagance de l'académie. Une chauve souris mauve s'interposa entre lui et le gamin, battant des ailes et poussant des cris. Et Bouddha recula d'un pas, leva les mains en l'air en signe d'innocence.

-Oh calmes ton sonistrelle, je veux pas te taper ou quoi. éructa t'il

L'alolien savait bien que son apparence et son altitude d'ours mal léché avait de quoi... Effrayer. Il était de fait coutumier avec les excuses plates, et les expressions de défiance. Souvent la foule s'écartait sur son chemin et les yeux s'abaissaient. On s'étonnait de le découvrir médecin et de se soucier autant de la nature. Lui comme tant d'autres étaient prisonnier de son apparence, coincée dans une peau qui ne traduisait que peu son "lui" pronfond. Les complexes c'était nouveau pour lui, et propre à l'académie. À Alola personne ne le prenait pour une brute.

Sans doute sentant une certaine tension pesait sur l'atmosphère si zen de son jardin, Timothy intervint. Il chassa tout démons d'un claquement de main et invita les deux étudiants à partager une tasse de thé avec lui. Grommelant  dans sa barbe, Bouddha acquiesça et s'assit en  tailleurs là où ses deux acolytes préfèrent une position plus traditionnelle.  Doucement, l'ours mal léché trempa ses lèvres sur le liquide fumant et le laissa imprégner ses pupilles de milles et une saveur.  

-Donc... entama le jardinier en se tournant vers le gamin Je m'apelle Timothy Forest, j'ai le plaisir de m'occuper de la flore de l'académie et voici...

Un geste ample suffit à Bouddha pour comprendre l'invitation à se présenter. Il recracha maladroitement, la gorgée de thé qui se perdait à la naissance de sa bouche avant de s'essuyer la main sur son short délavé et de la tendre vers le gamin.

-Oh...Alola, j'suis Bouddha Socket, phyllali en parcours médecin. marmonna t'il en laissant un regard à Timothy

Ce dernier hocha de la tête, comme satisfait de la réaction de l'étudiant. Il prit une gorgée de thé bien moins bruyante que celle de Bouddha puis reprit.

-Bouddha est trés engagé dans l'écologie, nous nous retrouverons d'ailleurs souvent pour échanger des idées et confronter nos point de vues. Bien que souvent en désaccord, nos avis se nourrissent les uns des autres. Les étoiles n'en sont que plus belle lorsque le soleil apprend à la lune à briller.

L'alolien hocha la tête : sa bouche était plein trop pleine de gâteaux pour formuler réponse. Aussi il se contenta d'un pouce en  l'air qui semblait traduire un "oh oui les étoiles, tout ça. Totalement"

-Jeune homme, suis-je  en  droit de supposer que la flore est un sujet qui t'intéresse à la manière dont tu es entré en  effraction dans ma jardin ?  

Bouddha en cracha sa gorgée de thé, le liquide vint s'étaler sur ses deux camarades ainsi que sur la table.

-Tu  t'es... Quoi ? s'exclama t'il.

Loin de se soucier de s'être fait littéralement cracher dessus. Timothy ricana, sortir un long mouchoir en  tissu de sa poche et commença à essuyer la table et sa propre personne.

Thé zen ou t'es pas zen ?
Nan Bao
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8991-610-nan-bao-je-sais-meme-pas-ce-que-je-fous-la-phyllali#91045
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8994-nan-bao-phylalli#91047
Icon : Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. CCysRXq
Taille de l'équipe : 2/5
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 7
Jetons : 499
Points d'Expériences : 109
Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. CCysRXq
2/5
Kalos
14 ans
7
499
109
pokemon
Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. CCysRXq
2/5
Kalos
14 ans
7
499
109
Nan Bao
est un Topdresseur Novice
S'agenouiller autour d'une table, boire un thé chaud tous ensemble... Dans ma famille, c'était la meilleure manière que l'on connaissais pour accueillir, et pour faire connaissance. Il n'y avait rien de plus convivial qu'une petite discussion autour d'une tasse ! Ainsi, j'étais détendu... Enfin, presque. N'oublions ni le brutapode, ni le simien, ni le jardinier qui m'avait vu me jeter droit dans les ronces. Bref.

L'homme se présentait sous le nom de Timothy Forest, et son ami était Bouddha Socket. Première nouvelle, il provenait du même dortoir que moi, deuxième nouvelle, il était médecin. Certes, on m'a appris à ne pas porter un jugement aux autres dès le premier regard, mais... Médecin, je m'y attendais pas. Je baissai un peu la tête, rosissant de honte. Je m'étais fait une idée bien trop vite sur sa personne, c'était pas sympa, je le savais. Je le saluai timidement de la main.

En plus, il était un grand defenseur de l'écologie. Bon, ça, j'avoue que c'est un peu comme ça que je voyais tous les aloliens. C'était malgré moi, mais bon, ils sont bien eux sur leurs îles paradisiaques, alors qu'à Kalos, on a du béton partout ! J'étais jaloux. Et j'avais encore jugé Bouddha trop vite. C'est bizarre, mais puisque je savais tout ça, je lui trouvai soudain un air de gros chelours mignon, ceux qui veulent des câlins tout le temps.

Alors, Timothy ayant fini les présentations, il me demanda si j'étais un grand herbophile (je sais pas si ça se dit, mais je le fais quand même), ce sans se garder de préciser que je m'étais introduit par effraction. Mes joues devinrent rouges de honte à la réaction de l'alolien, qui cracha son thé de surprise. Je m'essuyai le visage du revers d. Vint alors le temps de m'expliquer, ce que je fis d'une voix timide :

C'est à dire que... J'aime beaucoup les ballades et les beaux paysages. Je suis pas très porté sur l'écologie, mais je me sens chez moi dans la nature, les forêts, les montagnes... Quand j'ai vu votre beau jardin j'ai pas pu m'empêcher de vouloir l'explorer alors... Désolé de m'être introduit ici sans votre autorisation ?

Je levai les yeux, gardant la tête basse, l'air d'un pauvre pokémon que l'on venait de réprimander. Timothy semblait quelque peu amusé de mon attitude. Il me sourit néanmoins, rassurant.

Allons, je ne t'en veux pas, tant que tu n'es pas là pour vandaliser mon travail ou pour faire fuir les pokémon qui se reposent à l'ombre des arbres, tu es le bienvenu. Détends toi, et présente toi ?

Aïe, j'avais oublié ce passage. Timothy était super gentil super doux à mon égard, mais j'aurais peut-être préféré juste l'écouter parler. Sa voix avait quelque chose de rêveur, d'apaisant... Mais c'était mon tour de faire entendre la mienne. Je m'éclaircis la voix, n'arrivant pas à paraître totalement détendu.

Bah moi... Je m'appelle Bao, je suis au dortoir Phylalli, je suis arrivé il y a deux semaines, et je dois suivre un parcours de pokémon ranger...

Dois ?

Je baissai alors un peu la tête. Pourquoi me posais-t-il des questions ? J'aimais bien, moi, quand il me parlait des étoiles et de la lune, tout ça tout ça ! Je soupirai doucement, et je m'expliquai malgré moi.

C'est une longue histoire, mais en gros, dans ma famille, tout le monde est Ranger. On protège les pokémon et la nature de Kalos. Du coup bah... Faut bien que je suive

Il ouvrit la bouche, pour poser une autre question. Seulement, il fut interrompu par son Brutapode, qui l'interpella avant de s'éloigner dans la forêt. Curieux, j'aurais bien été tenté de le suivre, mais avant de s'éloigner, Timothy nous annonça

J'arrive, les garçons

Je tournai donc la tête vers l'alolien, assez intimidé. Nous étions seul tous les deux, mais je ne savais pas trop quoi dire. Ainsi entrepris-je de m'abreuver de mon thé qui, désormais, avait refroidit.


Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. Hosdnnb
Bouddha Socket
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7091-bouddha-socket-vague-a-larmes-termine#72104
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6478-bouddha-socket-phyllali-uc
Icon : Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. 1549924579-bouddha
Taille de l'équipe : 4
Région d'origine : Alola
Âge : 17 ans
Niveau : 16
Jetons : 276
Points d'Expériences : 331
Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. 1549924579-bouddha
4
Alola
17 ans
16
276
331
pokemon
Thé zen ou t'es pas zen ? feat. Nan Bao. 1549924579-bouddha
4
Alola
17 ans
16
276
331
Bouddha Socket
est un Pokeathlète Médecin

Bouddha bavait.

... Encore quelques secondes après son cracher fantasmagorique. Il essuya le thé et la salive qui coulait sur son menton d'un revers de manche, tout en laissant Forest et le garçon menait la barque de la conversation. C'était comme si, lui, était sur un autre bateau. Un autre lac, même. À vrai dire il n'en avait pas vraiment grand chose à faire du pourquoi cet étrange camarade s'était introduit dans le jardin secret de Timothy, seule lui enserrait la gorge : la jalousie. Possessif, qu'il était de partager un tel secret avec le jardinier. Possessif, maladif, cela lui fendait l'égo de ne pas être seul. Le fait de savoir que l'autre étudiant n'était là qu'après être tombé par hasard sur le jardin, n'était là que pour lui confirmer ce que l'alolien savait déjà : il n'était pas vraiment parce que le jardinier voyait en lui quelque-chose de grand, de divin presque. Il n'était pas protecteur de la nature mais juste personnage sympathique pour l'adulte. Et Bouddha découvrait l'égo...  Et il se haïssait pour ça.

Et le pauvre garçon balbutiant, visiblement intimidé et qui de temps à autre lorgnait sur lui était tout à la fois catalyseur de sa jalousie possessive et échappatoire à ce maux résolument attrapé à force d'être loin de son île. De ses valeurs. Devait t'il le hair ? Ou au contraire le soutenir pour récupérer ses propres valeurs ? Mais aider quelqu'un en étant intéressé, était-ce vraiment là... Aider ?

Perdu dans sa labyrinthique morale, l'alolien n'écouta que d'une oreille discrète la conversation de ses deux compères : Un explorateur... À l'aise dans la nature... Bao... Phyllali également.... Dois devenir ranger. Et ce fut le jardinier qui rebondis sur l'étrange formulation qui n'aurait jamais interloqué notre héros. Alors Bouddha laissa ses lèvres s'échapper de son thé et fixa un instant Bao, tout sourcils froncés. L'étrange résignation dont son camarade faisait preuve avait quelque-chose de... Fascinant. Et inquiétant. Et révoltant. Voilà encore une étrange coutume qui ne sied en rien avec son enfance et son mode de vie. Et il s'apprêtait à cracher son thé à nouveau en s'exclamant, quand le Brutapode les interrompit, lui même et Timothy. Ses deux antennes claquant l'une contre l'autre dans une suite de percussions désorganisées. De mémoire, Bouddha n'avait jamais vu BonzaÏ communiquer de la sorte. Et plus étrange encore : Timothy leur faussa compagnie sans leur expliquer le pourquoi du comment.

Ainsi Bao et Bouddha se retrouvaient seuls.

Et un temps passa. Interminable. Sans qu'aucun n'ose vraiment prendre la parole. Le bruit du thé aspiré goulument rythmait leur malaise réciproque et ce ne fut qu'au bout d'une dizaine de minutes que Bouddha se dit que l'autre devait être plongé dans un malaise beaucoup plus profond que le sien. Alors il se racla la gorge et :

- Là d'où je viens : on devient qui on veut, pas une copie de ses parents

Oui. Toujours aussi délicat, Boubou. Mais il ne sut jamais si l'information avait eu le temps de parvenir à Bao qu"un bourdonnement horrible se fit entendre et que Timothy, à cheval sur Bonzaï revenaient vers eux. Étrangement -et cela remit en question tout l'existence de notre héros- le jardinier n'abordait plus son visage calme et illisible, et au contraire une réelle inquiétude pouvait s'y lire.

-Les garçons veuillez quittez le jardin immédiatement s'il-vous-plait

Derrière lui : une horde de Dardargnan fonçait vers eux à vive allure.

-Crotte de chevoum râla l'alolien


Thé zen ou t'es pas zen ?
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum