Connexion
Pokemon Community :: Zones sauvages :: Les plages

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Ranya Iluzion
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 989
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



[Mission] Logo te Pate
La jeune fille laisse son crayon de papier tourner autour de ses doigts un long moment pendant ce cours de recherche. Mais ce n’est pas par inattention, clairement pas. Au contraire, il faut croire que chez Ranya, occuper ses doigts de cette manière lui permet de mieux focaliser son attention sur son professeur plutôt que sur l’extérieur de la salle de classe. Ça marche comme ça avec la danseuse. Soit elle est passionnée par ce qu’on lui raconte, soit à l’opposé, elle n’en a rien à faire. Et cela se ressent toujours sur ses résultats scolaires. Même si l’écart est moins grand que dans son ancienne école de Johto, il n’est pas bien compliqué de comprendre les centres d’intérêts de la blonde en lisant son bulletin scolaire. Les matières scientifiques excellent, les matières de coordination ont un très bon niveau et le reste…bah c’est le reste.

L’heure approche bientôt à sa fin. Les cours ont repris il y a à peine quelques jours après un été très calme en comparaison des années précédentes. Forcément la classe verte n’a pas donné envie aux professeurs d’organiser quoi que ce soit, et Ranya les comprend totalement. Ils n’ont certainement pas envie d’avoir la honte comme ils l’ont eu face aux gérants de l’hôtel. Et ne parlons même pas de la mairie. Même si la danseuse est une rebelle dans l’âme, elle est la première à dire qu'ils ont bien mérité ce qui leur était arrivé après ce carnage. Même si ses ongles se souviennent encore de ses heures passées à gratter tous les murs du gite dans lequel ils étaient tous logés, les élèves de l’Adala Elite School doivent encore mieux se rappeler de leur exclusion de Gratia. Même si Angel lui répète sans cesse que c’est bien fait pour eux, que ses anciens camarades le méritent bien, Ranya ne peut s’empêcher d’y lire une profonde injustice.

Le professeur Roseverte termine son cours par une distribution de copie. Ah oui, le devoir de fin de vacances, elle l’avait presque oublié. Sujet passé une semaine avant la rentrée, il avait pour but de remettre les élèves en selle avant la rentrée des classes, être sûr qu’ils n’avaient pas perdu les bons réflexes suite à ces deux mois de vacances d’été. Et contrairement à ce que la scientifique en herbe aurait pu penser, elle s’est véritablement perdue au jeu de ce devoir imposé. Il s’agissait d’une étude de document. Un micro-dossier rempli de témoignage, de textes, de photos, de tout un tas de truc capable de leur permettre de monter une analyse synthétique de la découverte exposée. Exercice qui a particulièrement plu à la jeune fille, et cela se ressent sur sa note. Excellente, avec en prime tous les points sur la partie Archéologie. Ranya sourit, adresse en regard à son petit-ami, très clairement pour se vanter de sa réussite auprès de lui, puis range son devoir au son de la sonnerie.

Tous les élèves commencent à se lever pour quitter les lieux, leur attention reportée quelques secondes sur la voix de Roseverte « Je voudrais juste que Ranya Iluzion, Elise Sandstorm et Gwenaëlle Sklodowska viennent me voir avant de quitter la salle. Merci et à demain, enfin pas pour tous ». La scientifique redresse la tête vivement, ne comprenant pas trop pourquoi elle se faisait convoquer si tôt après la reprise des cours, et surtout par Roseverte avec qui tout s’était toujours très bien passé. Cette fois c’est au tour d’Angel de la narguer avant de quitter le cours avec comme seule réponse la langue tirée de sa petite amie. La danseuse range donc ses affaires avant de se diriger vers le pupitre de son professeur au côté des deux autres filles.

Elle n’en connait aucune des deux personnellement. Il y a bien Gwenaeëlle qu’elle a vu de près une fois, dans des circonstances super gênantes. En espérant qu’elle ne se souvienne pas de Ranya en tant que membre du club clapclapclap dans cette intervention plus qu’idiote. Enfin elle espère surtout qu’Erika et Lise sont bien les seules à s’être faite remarquer ce jour-là. Quant à Elise, elle ne la connait pas du tout. De tête c’est une Mentali mais rien de plus. Alors qu’est-ce qui peut bien relier ces trois-là. Une fois la salle vide, seulement occupée par le professeur de science et les trois élèves, Roseverte commence « Tout d’abord je tenais à vous féliciter pour le devoir de fin d’été que vous m’avez rendu. Vous avez toutes les trois obtenues la meilleure note dans vos filières respectives. C’est du bon travail ».

Les trois élèves se regardent un instant, jugeant probablement les réactions des unes et des autres. Certes, Ranya a eu la note maximale possible mais ne pensait pas qu’elle était la seule à l’avoir atteinte. Encore un sujet sur lequel elle allait pouvoir se venter auprès d’Angel. Mais le professeur ne semble pas en avoir fini « Ce devoir me servait en réalité à sélectionner le ou la meilleure élève dans chaque spécialité, et donc il s’agit de vous ». Oui effectivement, cela semble logique au vu de ce qu’il a énoncé précédemment, mais cela n’apporte aucune réponse à la danseuse « Et, à quoi cela vous sert de savoir ça ? Surtout que vous vous doutez bien qu’on n’est pas les meilleures à tous les devoirs non plus, rien contre vous les filles hein ». La scientifique commence à perdre patience, sous le regard amusé de son professeur « J’y viens Ranya j’y viens. En fait, je vous ai sélectionné pour ça regardez ». L’ancien référent des Phyllalis attrape sur son bureau un document qu’il tend ensuite aux jeunes filles. De quoi s’agit-il ?


©️BBDragon
Elise Sandstorm
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 5/14
Région d'origine : Johto
Âge : 15
Niveau : 25
Jetons : 3480
Points d'Expériences : 483
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not dive

Mardi 8 septembre, 14h55

Le cours de recherche se terminait. Elise n’en avait pas envie. Après ce cours, elle enchaînait sur deux heures de spécialité. Sur de la coordination. Elle ne pouvait pas y échapper, bien évidemment. Elle devrait faire avec.

Cela faisait un peu plus d’une semaine que les cours en classes avaient repris au sein de l’académie,  et avec eux, toutes les autres spécificités de la rentrée. Nouveaux élèves, nouveaux cours,nouveaux Pokémons … Seule la météo était encore clémente et essayait de tenir le soleil et la chaleur de l’été pour encore quelques jours, mais Elise savait bien que l’automne arriverait tôt ou tard. Comme ce foutu cours de coordination …

Alors que la jeune fille broyait du noir, le professeur Roseverte passa dans les rangs afin de rendre des copies d’un devoir que la jeune fille avait eu à faire à la fin des vacances, en plus du stage à Kalos. Un exercice assez simple en somme, qui visait plus à vérifier que la scientifique avait réussi à assimiler chacun des enseignements de l’année précédente. Elle l’avait terminé en une journée à peine, mais elle ne s’en était pas vanté. En fait, elle avait même utiliser ce prétexte pour reculer encore d’une journée sa reprise à la danse. Tous les moyens étaient bons pour passer le moins de temps possible dans la salle de sport de l’école.

La cloche sonnante, la chercheuse commençait à ranger ses affaires, lorsqu’elle fut interrompue par la voix rauque du professeur Roseverte. Il l’avait appelé à la rejoindre avant de quitter la salle, en plus de deux autres élèves, Gwenaëlle, ainsi que Ranya Iluzion. Si on ne présentait plus la première,  la brune ne connaissait que très peu l’autre jeune fille. Du dortoir Givrali, blonde et de son âge, c’était à peu près tout ce qu’Elise savait d’elle. Mais pour l’heure, elle était plus intéressée de savoir pourquoi l’ancien référent les avaient appelées.

"Tout d’abord je tenais à vous féliciter pour le devoir de fin d’été que vous m’avez rendu. Vous avez toutes les trois obtenues la meilleure note dans vos filières respectives. C’est du bon travail ! "

"Ah, merci beaucoup, Professeur."

Elise était assez satisfaite de recevoir cette gratification. C’était ses attentes, de pouvoir exceller en recherche, et entendre ces mots du spécialiste de l’académie dans ce domaine était un paroxysme. Du coin de l’oeil, elle félicitait également son amie Gwenaëlle, ainsi que sa camarade de classe Ranya. Elle ignorait jusqu’alors que la blonde était en spécialité d’archéologie, la dernière filière scientifique de l’école.

Le professeur Roseverte ne s’arrêta cependant pas à cette simple phrase. Il révéla au trio que ce devoir avait surtout été mis en place pour sélectionner trois élèves avec les meilleurs résultats. Elise était un peu déconcertée par cette explication, qui n’en était pas vraiment une, mais avant qu’elle ne puisse dire quelque chose, c’est l’archéologue qui s’impatienta. Leur professeur leur montra alors un document qu’Elise prit dans sa main.

Il s’agissait d’un rapport scientifique, le même genre que l’on trouve dans des laboratoires de recherches ou des sites de fouilles. Une photo était agrafée au porte-vue, sur laquelle la jeune fille pouvait y observer des abysses, et quelques morceaux d’épaves de bateau visiblement très endommagées. En lisant d’un peu plus près, elle vit alors que les lieux correspondaient en réalité à une plage au nord de l’île d’Adala.

"Il s’agit de ..."

"D’un site de fouille sous-marine, exactement ! Une équipe de scientifique a découvert un peu par hasard tout une flotte de navires qui se sont échouées dans une petite crique, en aval du Lac Keldeo. Ils manquent encore de personnel sur place, alors ils ont demandé à l’école si nous pouvions y envoyer des élèves pour les seconder. Étant donné que les stages d’étés étaient déjà terminés quand l’offre est tombée, nous avons pensé y envoyer nos meilleurs élèves, en l’occurrence, vous, afin que vous ne soyez pas trop impactée par le manque de cours.
Qu’en pensez vous ?
"

A l’annonce de ce cours improvisé, la jeune brune était tout d’abord très enthousiaste, mais elle déchanta assez rapidement. Si elle comprenait assez bien pour l’archéologie et sa meilleur élève, Ranya, elle voyait beaucoup moins les raisons de l’envoyer elle. A priori, ses bons résultats de Chercheuse en Pokémonologie n’allait pas vraiment aider sa camarade ni l’équipe sur place.

"Eh bien … Cela me convient bien sur, mais … pourquoi ne pas envoyer que Ranya, ou à la limite trois élèves en spécialité Archéologie. Je vois mal en quoi mon travail pourra constituer ..."




La cutie danse en 9900ff

[Mission] Logo Te Pate Miniature_216[Mission] Logo Te Pate Miniature_714_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_876_%E2%99%82_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_427_EB
Gwenaëlle Sklodowska
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
Taille de l'équipe : 9 / 12
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 1721
Points d'Expériences : 573
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
pokemon
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
L’air ailleurs, Gwenaëlle regardait dehors, menton sur la paume de sa main gauche et deux coudes sur son bureau, elle n’écoutait qu’à moitié Roseverte. La recherche sur les Pokémons c’est bien, mais il n’y avait pas assez d’électronique à son goût. Ça manquait de schémas incompréhensibles, d’équations plus hideuses que ma tête le matin ou de soudure qui emplirait la classe de cette bonne odeur de brûlé. La tête dans le vague, la mécanicienne prenait distraitement des notes, il ne fallait pas abandonner dès les premiers cours, la rentrée n’avait pas eu lieu il y a si longtemps. Une semaine, et pourtant pour tous les élèves cela semblait une éternité. On regrettait bien vite les journées à la plage ou en randonnée dès que nos fesses sont posées sur ces chaises inconfortables (aucune chaise d’école n’est confortable AUCUNE).

Le cours se termine, rien de spécial à noter, calmement la demoiselle rangeait ses affaires pour ensuite rejoindre Tool qui s’entrainait à la batterie dans l’atelier, session chant aujourd’hui, il fallait restait dans la vibe coordination tant qu’elle était encore motivée. Surtout avec la petite dernière de son équipe, une Toxizap d’une timidité maladive qui aimait particulièrement passer du temps avec le Jungko chromatique.

Mais un imprévu arriva, on appela le témoin à la barre, euh non, la demoiselle au bureau. Ainsi qu’Elise à qui la carotte fit un signe amicale et une inconnue blonde du nom de Ranya. Avaient-elles toutes les trois fait quelques choses de mal (de toute façon s’il y a un problème c’est toujours à un trio qu’il fallait s’adresser, mais normalement il y a un rouquin dans ce groupe). Se mordant la lèvre, la mécanicienne s’avança vers le bureau, n’osant regarder directement ses collègues scientifiques dans les yeux. Roseverte allait-il encore faire une remarque acerbe comme lors de son premier travail avec Quitterie. Il n’en était rien.

C’était un professeur heureux qui se trouvait devant elles.

Et Roserverte qui est heureux, c’est choquant (ou pas bon signe).

« Tout d’abord je tenais à vous féliciter pour le devoir de fin d’été que vous m’avez rendu. Vous avez toutes les trois obtenues la meilleure note dans vos filières respectives. C’est du bon travail ! »

Hein ? Mais de quoi pouvait-il bien parler ? Les devoirs pour Gwen c’était simple, aussitôt rendus, aussitôt oubliés. Elle préférait toujours plus se focaliser sur ses machines en cours de fabrication que sur une prétendue note qu’elle pourrait avoir grâce à une vulgaire feuille de papier. Ranya et Elise semblèrent plus heureuses déjà, et comment ça les meilleures notes ? Tout le monde n’avait pas 20 en mécanique ? Impossible, il a du faire au hasard pour Gwenaëlle, elle a eu de la chance c’est tout, par contre elle était bien heureuse pour Elise qui s’arrachait dans ses études. Elle lui leva son pouce comme le faisait Tool habituellement (sauf que le sien est un poce bleu) pour l’encourager, accompagné d’un immense sourire.

Puis il bifurqua comme quoi ce sujet était une sorte de test de sélection, impossible, il aurait choisi Sirius pour les mécaniciens, et personne d’autre. La verte ne se sentait pas à la place, elle avait l’impression de l’avoir volé au meilleur de l’académie. Mal à l’aise, elle laissa Ranya expliquer qu’elles n’étaient pas toujours les meilleures aux tests (sauf Gwen mais comme elle n’y prête jamais attention, dur de le savoir).

« Il n’y a p-pas de mal. »

Il leur montra ensuite un document chacune, Elise allait répondre sur de quoi il s’agissait mais il ne la laissa même pas finir, expliquant la mission qui allait leur incomber. Déterrer des vestiges de bateaux tout récemment échoués sur l’île. Anciens bataillons d’explorateurs ou valeureux guerriers des mers, il allait falloir étudier ça de plus près, intéressant mais et le drama la mécanique alors ? ça semblait plus à une fouille archéologique qu’autre chose. Mais à bien y réfléchir, la mécanicienne aurait bien deux trois outils en stock pour analyser les matériaux des composants des bateaux, ou bien des traces d’empreinte/ Elle aurait de quoi faire, et s’il fallait plonger, elle pourrait ressortir ses masques et ses bonbonnes miniatures fabriqués lors de la mission avec Georges, améliorés depuis.

Sa collègue Mentali semblait plus réticente à l’idée de faire cette fouille découverte. Elle émit le fait qu’il valait mieux envoyer que Ranya ou alors trois élèves d’archéologie, ce qui fit ciller un peu Gwenaëlle. En disant cela ne vient-elle pas de dire que les chercheurs ET les mécaniciens étaient inutiles pour ce genre de chose ? Sympa, le syndrome de l’imposteur grandit encore plus au fond du ventre de Gwenaëlle. Mais Elise avait tort sur un point, Gwen était inutile certes, mais pas sa filière, jamais. Prise d’un courage nouveau, elle exprima le fond de sa pensée.

« Je je je ne suis pas d’accord ! » C’est bien Gwen continue ! « Chacune de n-n-nous peut être utile, toi en regardant les les vestiges des Pokémons passés, Ranya et sa sa spécialité et m-mes machines ! » Oui c’est si bien ma chère tu progresses.

Puis elle baissa les yeux, regardant le sol morte de honte.

« Enfin peut-être je je je sais pas… »

NOOOOOOON, tu y étais presque. Bon c’est déjà un bon début. Roseverte regarda tour à tour les trois jeunes filles et leur donna d’autres dossiers ainsi qu’un mot d’excuse pour le reste de la semaine pour les cours.

« De toute façon, c’est décidé, si les chercheurs étaient inutiles pour ce genre de choses, on ne vous aurait pas prise, mademoiselle Sandstorm. » AH bah voilà, le retour de Roseverte le glacial, comme quand il s’était pris un râteau de la part de Janice. Pas étonnant, elle venait de questionner la décision d’un scientifique et de dire que sa filière à LUI ne serait pas capable d’étudier une telle chose. Non, pas possible !

Rapidement, il les fit sortir de la salle pour lui pouvoir repartir à son laboratoire, continuer ses propres recherches, laissant le trio un peu au dépourvu.

« Euuuuh, d-d-d-du coup on y va maintenant ou ou ou se renseigne un p-p-peu avant ? »



[Mission] Logo Te Pate P8X21eb
Matrix Unlocked
Ranya Iluzion
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 989
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



[Mission] Logo te Pate
Le document que tendait le professeur à Elise semblait contenir une grande partie des réponses que cherchaient la danseuse. Sans trop se gêner, la blonde se penche au-dessus de l’épaule de la Mentali pour voir de quoi il s’agit. Visiblement un rapport préliminaire de recherche, accompagné de photos. Cela ressemble à une plage sur laquelle est échoué une multitude de débris de ce qui a tout l’air d’être des bateaux, mais d’un genre pour le moins particulier. Même si Ranya n’est pas une spécialiste de l’océan, elle serait prête à parier que c’est justement ces bateaux qui sont au cœur du sujet, où en tout cas en grande partie. Comme pour lever le doute sur toutes leurs interrogations, Roseverte reprend la parole pour éclaircir la situation.

- D’un site de fouille sous-marine, exactement ! Une équipe de scientifique a découvert un peu par hasard tout une flotte de navires qui se sont échouées dans une petite crique, en aval du Lac Keldeo. Ils manquent encore de personnel sur place, alors ils ont demandé à l’école si nous pouvions y envoyer des élèves pour les seconder. Étant donné que les stages d’étés étaient déjà terminés quand l’offre est tombée, nous avons pensé y envoyer nos meilleurs élèves, en l’occurence, vous, afin que vous ne soyez pas trop impactée par le manque de cours. Qu’en pensez vous ?

En voilà une nouvelle qui a de quoi faire sourire la jeune fille. Partir en mission lui avait un peu manqué, et redémarrer avec une opportunité pareille est une aubaine. Une chance de s’illustrer, mais surtout d’en apprendre plus encore sur le sujet, en compagnie d’autres représentantes de sa filière scientifique. Seulement, à son plus grand étonnement, Elise n’accueille pas la nouvelle de la même façon que la danseuse. Sur la défensive, elle se dévalorise au profit d’une fille qu’elle ne connait du tout mais également au profit de toute une filière. De quoi surprendre Ranya, haussant un sourcil. Même si la blonde n’a aucun doute sur ses capacités, elle a bien conscience que lorsque l’on parle d’elle dans les couloirs, ce ne sont pas pour ses talents d’archéologue mais pour ses prouesses en tant qu’Iluzion. Alors à quoi bon un tel comportement ? Heureusement, Gwenaëlle s’interpose et exprime son opinion, non sans quelques hésitations. Mais elle a tout à fait raison, ce que ne manque pas de soulever l’archéologue « Gwenaëlle a raison. Sur cette mission, c’est bien de toutes les spécialités que nous avons besoin. Ici il n’est pas question de rendre un compte-rendu banal, mais bien de participer à la mise en lumière potentielle d’un tout nouveau peuple. Il ne faudra clairement pas que des archéologues sur ce coup ». Ranya n’a pas le temps de poursuivre plus loin qu’elle est interrompue par son professeur de recherche, affirmant à son tour l’évidence. Il n’a pas besoin de trois Ranya, mais d’une Elise, d’une Gwen et d’une Ranya pour mener à bien ce projet de recherche. Même s’il y a encore quelques temps la jeune femme aurait bien approuvé tacitement les dires de la chercheuse en croyant en sa réussite en solitaire, sans aide extérieur, l’expérience lui a montré que pour certains défis, il valait mieux être bien accompagné.

Sans perdre plus de temps, Roseverte pousse les trois jeunes filles dehors avant de quitter sa salle et de disparaitre, leur laissant qu’un dossier bien épais en guise de réponse à toutes leurs questions. Avant de répondre aux interrogations de la mécanicienne, Ranya se saisit des quelques papiers confiés pour faire un rapide état des lieux « D’après ce document signé par Roseverte, nous sommes dispensés de cours à partir de demain et pendant trois jours. Il est également précisé que le couvre-feu ne s’applique pas sur nous. Ca veut dire que l’on va dormir sur place, autrement dit dans le camp des scientifiques déjà présents. Ah, et sur ce document-là c’est écrit que nous sommes attendons pour 6h30 demain matin, soit un peu avant le lever du soleil. Je ne sais pas ce qu’il prévoit à cette heure-là mais il va falloir mettre les réveils. On se retrouve demain 6h au portail ? On n’est pas très loin de la plage on ne devrait pas être en retard comme ça. Je dois vous laisser, on m’attend au réfectoire. A demain ! » La blonde adresse un signe de la main à ses deux futures camarades avant de filer pour retrouver Angel qui doit surement l’attendre quelque part avec Thésée. Evidemment, l’archéologue ne s’est pas gêné pour garder tous les papiers fournis par son professeur. Enfin ça c’est si Gwen ne lui avait pas couru après pour les récupérer.

***

Le lendemain, le soleil n’est même pas levé quand la danseuse quitte sa nouvelle chambre pour rejoindre le portail de l’académie. Commence sa mission étalée sur trois jours où les enjeux sont relativement importants. En lisant plus en détail le rapport fourni par son professeur de recherche, Ranya en a appris un peu plus. Effectivement tout récemment ont été retrouvé échoué sur une plage d’Adala les restes d’anciens bateaux complètement inconnus. Avec eux, c’est énormément d’informations sur le passé et l’histoire qui vont pouvoir être découvertes et mises au gout du jour. Une découverte sur laquelle Ranya aimerait bien voir inscrit son nom. Pas celui d’Iluzion mais le sien.

Pile à l’heure, la blonde retrouve les deux Mentalis qui ont l’air de plutôt bien se connaitre en y réfléchissant. C’est peut-être elle l’élément de trop sur le plan relationnel mais la blonde n’a aucun doute sur la nécessité de sa présence dans cette équipe « Si tout le monde est prêt on peut y aller ». Sans plus de bruit, les trois élèves se dirigent vers la plage en aval du Lac Keldeo, là où elles ont rendez-vous avec une équipe de scientifique prête à les recevoir. Une situation que l’adolescente a déjà vécu mais qui n’amène jamais au même résultat. En espérant que ces professionnels sauront les accueillir du mieux possible.

©️BBDragon
Elise Sandstorm
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 5/14
Région d'origine : Johto
Âge : 15
Niveau : 25
Jetons : 3480
Points d'Expériences : 483
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not dive

Alors même que la jeune fille émettait des doutes sur son utilité au cours de cette future mission, elle fut soudainement interrompue, non sans surprise, par son amie Gwenaëlle, qui semblait avoir à cœur de prouver le besoin d’une mécanicienne et d’une chercheuse en plus d’une archéologue. La seule question qui traversait alors la tête de la brune, c’était : depuis quand est-elle capable de s’affirmer ainsi ? Elise croyait avoir fait un énorme progrès en ayant tenu tête à sa mère quelques semaines auparavant, mais si elle ne pouvait pas le faire pour des moments plus bénins comme celui-là, alors elle n’avait rien appris et n’avait pas progressé.

L’appui de la verte fut ensuite repris par la blonde Ranya, puis par leur professeur qui leur affirma une dernière fois que toutes les trois auraient leur rôle à jouer dans cette mission. Elise en doutait fort. Mais avant qu’elle n’émette de nouvelles réticences, les trois élèves furent poussées à l’extérieur de la salle de classe par un Roseverte visiblement pressé de retourner à son bureau.
Ranya, qui avait gardé en main le document laissé par leur professeur, se mit à lire plus en détails les indications. Apparemment, les trois scientifiques disposeraient d’une dispense pour les trois prochains jours, et seraient exemptée du couvre-feu habituel, aussi l’archéologue proposait qu’elles dorment sur place durant la durée de la mission.

Elise acquiesçait, et se mit également d’accord pour le rendez-vous du lendemain matin. Laissant ses camarades prendre congé, elle se dirigea vers le gymnase de l’école ou son cours de spécialité allait bientôt commencer. Mais elle essayait d’avoir le pas le plus lent possible …


Mercredi 9 septembre, 5h45

Les jambes d’Elise la faisaient horriblement souffrir. Après avoir passer plus d’un an sans pratique, retourner sur un tapis de dojo improvisé, en sei-za, à pratiquer des exercices qu’elle connaissait depuis l’âge de deux ans, cela l’avait brisé. Elle ne savait pas si elle tiendrait encore trois années avec cet obligation. Si c’était pour qu’au final elle finisse par ne pas devenir Professeur Pokémon, autant abandonner tout de suite …

Elle n’avait pas dormi de la nuit. Pas à cause de la douleur physique, non, mais à cause de celle émotionnelle. Elle avait pleuré toute la nuit, profitant par la même occasion du fait que sa colocataire était absente ce soir-là. Elle ne voulait pas paraître faible aux yeux de ses camarades, bien que les cernes sous ses yeux rougis par les larmes la trahissaient honteusement.

A cette heure-ci, le réfectoire était complètement vide, les élèves dormant encore à poings fermés avant de se lever pour leurs cours habituels. Malgré tout, la chercheuse attendit tout de même que sa collègue de dortoir se montre à son tour afin de se diriger ensemble vers le point de rencontre avec Ranya.

"Bonjour, Gwen … Bien dormi ? ..."

Elle n’était pas encore prête à faire la conversation en arborant son sourire habituel. Elle devait juste laisser couler la frustration de la veille, et profiter de leur mission. C’était un honneur de pouvoir assister en direct à la remontée d’antiquités au fond de la mer, et surtout, ces trois jours la mettraient loin des cours de coordination. Pour rien au monde elle ne gâcherait ce moment d’une importance capitale.

Marchant vers le portail de l’académie, elles finirent par rejoindre leur troisième collègue qui les attendait. De bon matin, alors que le soleil se levait alors, Elise remarquait enfin que la blonde avait un trait du visage magnifique, des cheveux soyeux d’un blond aussi éclatant que le soleil, et une silhouette qui aurait mieux convenu à une artiste qu’à une scientifique. Mais qui était-elle pour juger les gens sur leur apparence …

"Bonjour, Ranya, on peut y aller."

Sans plus de remarques, la brune se mit en route en compagnie de ses deux collègue, descendant le sentier qui menait vers les plages en bas du Mont Skiddo, là où le campement des scientifiques était basé. Si les deux autres avaient profité de ce moment pour discuter et en apprendre plus l’une sur l’autre, la chercheuse n’y fit même pas attention. Elle était trop préoccupée par les questions qui fusaient dans sa tête. Quel serait sa tâche au cours de cette expédition ? Leur professeur ne les avaient même pas renseigné sur ce que l’équipe de récupération attendait d’elles, et même si elle ferait de son mieux pour les aider, elle avait au moins besoin d’avoir un fil directeur …

Marchant sur le sable, le trio finit par arriver sur le lieu du campement, en renfoncement de l’horizon, à l’intérieur d’une crique impossible de voir depuis le port de Nuevo, comme il en avait été indiqué sur les rapports scientifiques. En tout cas, la tente de la taille d’un petit chalet près de plusieurs containers laissait présumer qu’il s’agissait bien de l’endroit où avaient lieu les fouilles. Un feu de camp entourés par quelques rochers indiquait que l’équipe déjà sur place ne devait pas être là depuis bien longtemps. De la tente sortit alors un homme en blouse blanche qui devait bien avoir la quarantaine, une tasse d’un liquide fumant à la main.
A leur arrivée, il les accueillit aussitôt.

"Bonjour … Est-ce que vous êtes les trois élèves de la Pokémon Community ? Je suis le professeur Eugène Hévéa, c’est moi qui suis en charge de ce petit bijou au fond de l’océan."

"Bonjour, Professeur Hévéa … Je m’appelle Elise Sandstorm, et je suis étudiante en Recherche à l’académie. J’ai hâte de travailler avec vous."

Une fois les présentations faites, les trois filles pourraient enfin s’atteler à la tâche. L’excitation faisait peu à peu ombre à la dépression.



La cutie danse en 9900ff

[Mission] Logo Te Pate Miniature_216[Mission] Logo Te Pate Miniature_714_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_876_%E2%99%82_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_427_EB
Gwenaëlle Sklodowska
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
Taille de l'équipe : 9 / 12
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 1721
Points d'Expériences : 573
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
pokemon
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
N’empêche, malgré le peu d’explications du professeur, une Elise qui veut pas et une archéologue surmotivée, la mission s’annonçait rocambolesque. Rapidement le trio mis au clair les choses, le lieu de rendez-vous le lendemain matin (encore une nuit sans dormir) et surtout, le nombre de jours à passer sur cette mission. Trois et gracieusement, on leur offrait la dispense sur un plateau. Si c’est pas magnifique, ça ferait presque le café dites moi. Peu étonnat de la part d’une archéologue de filière, la blonde prit les rênes de l’expédition demandant l’heure de rendez vous et directement après s’en aller plus vite que Roseverte.

Avec les documents.

Partir.

Cela fit tilt dans la tête de Gwenaëlle, si elle partait alors la mécanicienne n’allait pas pouvoir l’étudier et donc préparer ses machines en amont.

IL EN ETAIT HORS DE QUESTION.

Après un bref signe de tête à sa camarade Mentali, la verte se mit à courir, sac en bandoulière sur l’épaule, pour rattraper Ranya à l’agilité et la rapidité d’un Chacripan.

« R-ranya.. huf, att-ttends…. Les papiers je huf, peux aussi huf les avoir… Je p-préfère toujours lire de de quoi il est question p-p-pour préparer mes machines… »

Autant qu’elle serve à quelque chose, parce qu’une mécanicienne sans machine de prête c’est comme un top dresseur sans Pokéball, une hérésie (ou un éleveur sans baie marron mais je vais me faire juger si je poste ça). La Givrali n’avait pas tout pris sciemment apparemment, et laissa gentiment la scientifique numériser les documents avec son Ipok, la technologie c’est son rayon après tout.

« M-merci, à demain ! »

Et ainsi, le trio se sépara pour se rejoindre le lendemain. La verte se dirigea avec hâte vers son atelier pour annoncer la bonne nouvelle à Tool qui l’accompagnerait, bien entendu. Il avait fait suffisamment la moue lorsqu’il apprit ne plus pouvoir assister aux cours avec sa dresseuse à cause de sa grande taille, jamais elle le laisserait sur le carreau pour une mission à la plage.

Elle entra ainsi dans l’atelier, grand sourire et grand fracas (elle venait de s’étaler sur le sol) Puis en se relevant.

« Qui veut faire du camping ? »

Tool s’arrêta de jouer et Flea, qui l’observait jusqu’alors, se cacha derrière la grosse caisse, apeurée d’une telle entrée. Acdc sorti de l’Ipok de Gwenaëlle pour aviser l’audience avec sa dresseuse. La Scalpion chromatique n’en avait cure et resta à discuter avec Foster, le Luxray qui ne voudrait jamais salir ses poils si soyeux avec du sel et du sable. Restait Kamini, Mustébouée chromatique, toujours partant pour explorer de nouveaux environnements pour son inspiration artistique. Ce serait donc Tool, ACDC et Kamini le trio chromatique gagnant qui partirait à l’aventure de fouille. Parfait parfait. Il allait falloir que Gwen commence à établir un planning avec tous ses Pokémons.

Puis une plante à ses pieds lui tira les bas. Sa Roselia, Supergrass, qu’elle n’avait pas vu en premier lieu, semblait lui quémander de venir. Elle voudrait surtout vérifier que leur camping était écolo friendly, sinon elle se fâcherait vraiment très fort (agrougrou méchant). Quatre Pokémon donc, ça allait être folklorique.

L’équipe monté, la verte put enfin s’attaquer à ce qu’elle savait faire de mieux, étudier le sujet et préparer des équipements improbables qui colleraient le mieux à la situation, fer à souder en main, elle était prête.


Zombie.

Encore humide de sa douche, les yeux mi clos, la verte sortait péniblement de sa chambre. Elle n’avait pas dormi et avait besoin d’un litre de café en intraveineuse pour s’en sortir aujourd’hui. La jeune fille était si patraque qu’elle s’était endormie sous la douche. Après un gros BOUM, ce fut Tool qui la sortit de là, complètement paniqué. Elle avait travaillé toute la nuit sur son analyseur d’empreinte carbone et son détecteur de matériau. Ses mains brûlées sur tous les doigts et entaillées de partout pouvait attester de son travail acharné mais maladroit.

Sa mâchoire se décrocha dans un immense bâillement tandis qu’elle fermait sa porte de chambre, Supergrass et Tool à ses côtés, Kamini attendant dehors et ACDC occupant une place au chaud dans son Ipok. Elle croisa ainsi Elise qui avait des yeux si rouges que c’en était inquiétant, cela frappa cette pauvre Gwen.

« Bonjour Elise, non p-pas dormi, une v-vieille habitude, il t-t’est arrivé quelque chose aux y-yeux, ils ont l’air d-douloureux ? »

Naïve, si naïve. Elle ne fit pas le rapprochement que yeux bouffis rouges = soit allergie incroyable et fulgurante au pollen (comment pas la saison ?) ou alors pleurs toute une nuit devant des films larmoyants (ou autre raisons de s’épandre en larmes hein). Ce n’était pas le genre de Gwenaëlle de comprendre comment et pourquoi, les codes sociaux lui passaient plus haut dessus qu’apprécier un combat Pokémon.

Dans un profond silence, les deux amies se dirigèrent vers le portail, Tool sentant bien que quelque chose n’allait pas avec la brunette, mais il ne pourrait pas alerter Gwen, qui ne ferait qu’empirer les choses. Le Jungko chromatique verrait plus tard ce qu’il pourrait faire pour comprendre l’état de la chercheuse.

Elle purent rejoindre Ranya, qui semblait toujours motivée, et se dirigèrent ensuite vers la plage en moins de temps qu’il en faut pour l’écrire. Le groupe fut accueilli par un professeur, très heureux de pouvoir se faire aider dans ses fouilles. Il se présenta comme le professeur Hévéa, en charge des fouilles de la flotte.

« B-b-bonjour.. » se contenta timidement Gwen, qui n’osait pas le regarder en face.

« Bien, je suis content d’avoir des étudiantes motivées avec moi ! Si les personnes ne se lèvent pas tôt pour une fouille, c’set que la motivation n’est pas là ! Et j’avais besoin de plusieurs domaines pour cette fouille, pour l’instant nous ne savons pas encore grand-chose sur les bâtiments, certaines parties sont immergées c’est pour cela qu’on aurait besoin de mécanicien pour pouvoir tout observer. L’archéologie va de soi, et pour les chercheurs, certains échantillons relevés peuvent provenir de Pokémons qui pouvaient faire échouer les bateaux, ou as du tout. Mais ça vous me direz haha, on a surtout besoin de main d’œuvre, cinq bâtiments ce n’est pas rien à analyser après tout ! J’espère que vous n’avez pas peur de vous mouiller hehe… Ah trop tôt peut être pour une blague, c’est le matin. Bref, nous avons une tente avec du café, suivez moi ! »

Joyeusement, le chercheur les emmena à la tente, servant du café instantané aux trois comparses avant de partir dans plus d’explications. Plus il parlait, plus la mission semblait passionnante. La verte, bien que ne se sentant pas à sa place, trépignait d’impatience et remerciait le ciel de lui avoir accordé une telle opportunité !


[Mission] Logo Te Pate P8X21eb
Matrix Unlocked
Ranya Iluzion
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 989
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



[Mission] Logo te Pate
Même si Ranya ne peut pas affirmer être parfaitement réveillée en cette heure matinale, elle peut sans trop de souci confirmer que les deux Mentalis sont encore moins réveillées qu’elle. Gwen a vraiment l’air de sortir du lit, ou à défaut de ne pas avoir réussi à changer d’état entre le réveil et maintenant. Quant à Elise, la nuit a eu l’air d’être encore plus longue. Il n’y avait pas besoin d’être un grand détective pour comprendre que la jeune fille n’avait que peu dormi, au profit d’activité beaucoup moins réjouissante. Malgré son observation, la danseuse la garde pour elle. Après tout, elle ne sait rien de cette fille. Enfin, pas tout à fait. Elle n’a pas fait le lien immédiatement face à la présentation du professeur Roseverte. Ce n’est que plus tard dans la soirée qu’elle a compris que cette fille devait être l’héritière de la famille Noctali des Geishas de Rosalia. La scientifique en herbe ne se doutait pas un seul instant qu’il y aurait des membres de cette famille à la Pokemon Community. Enfin bon, il y a quand même pas mal d’élèves à l’académie, ce n’est pas si étonnant. Et puis tout le monde vient de Rosalia puisque c’est la meilleure ville. Dans tous les cas, s’il y a bien une chose que la jeune femme peut affirmer, c’est qu’Elise n’a pas l’air ravi de son héritage, sinon elle est presque persuadée qu’elle aurait entendu parler d’elle plus tôt.

La marche dans le sable dure bien une bonne vingtaine de minutes jusqu’à atteindre cette fameuse crique où elles ont rendez-vous et qui sera également leur terrain d’étude pendant ces trois jours prochains. Elles n’ont pas besoin d’avancer très loin pour comprendre qu’elles n’ont pas fait erreur. La plage a été investie par un groupe de scientifique, probablement en petit nombre à en juger par la seule grande tente présente sur place. A côté, plusieurs conteneurs détenant probablement du matériel est présent. A voir par la suite ce qu’ils renferment. Avant que les jeunes filles n’aient à faire quoi que ce soit, un homme en blouse blanche sort de la tente pour se présenter en bonne et due forme. « Bonjour Professeur Hévéa. En effet il s’agit bien de nous envoyées par le professeur Roseverte ». L’étudiante donne à leur nouveau responsable les papiers remplis par la Pokemon Community comme il est coutume avant de reprendre « Je suis Ranya Iluzion, et moi aussi j’ai très hâte de découvrir ce bijou au fond des océans comme vous le dites ! »

Heureux de l’enthousiasme des trois élèves, le scientifique les emmène dans la tente principale pour leur servir un bon café. Même si l’adolescente n’est habituellement pas friande de cette boisson, elle ne dit pas non pour cette fois, espérant un regain d’énergie pour tenir toute la journée qui va, elle n’en doute pas, être longue. Le professeur Hévéa est un vrai passionné, de quoi vite entrainer les élèves avec lui. Autour de la table centrale, l’homme âgé d’environ 35 ans expose toute une série de documents que Ranya ne se prive pas d’examiner. Accompagnée des explications de son nouveau tuteur de mission, la blonde découvre en même temps que ses camarades comment ils ont découvert cet endroit mais aussi leurs premières notes sur le sujet. Comme il le dit lui-même, il va y avoir du travail. Mais c’est ça qui plait à la danseuse.

Après une petite demi-heure de discussion, le petit groupe est interrompue par l’arrivée fracassante d’une autre jeune femme. Equipée d’une tenue de plongée, ses longs cheveux violets dégoulinants d’eau de mer et le sourire aux lèvres, elle prend immédiatement la parole « Professeur ça y est toute l’installation est en place ! Oh bonjour les filles ! J’imagine que c’est vous qui allez travailler avec nous. Enchantée de faire votre connaissance ! Je suis Vicky Play, mais vous pouvez m’appeler Vicky ». Voilà une personnalité pour le moins solaire qui se présente à la petite équipe mais qui illumine le visage du scientifique. Il se redresse d’un coup, visiblement très heureux, laissant Ranya dans l’incompréhension « Moi aussi je suis contente de faire votre connaissance. Mais de quelle installation vous parlez ? » « Nous venons juste de finir d’installer le matériel qui va servir à remonter l’un des bateaux. Il est dans un très bon état, probablement l’un des meilleurs éléments à exploiter pour notre recherche. Nous allons le remonter d’une minute à l’autre. Venez voir si vous voulez. »

Les trois adolescentes se regardent un instant avec toutes la même idée en tête : rejoindre la plage pour assister à ça. Maladroitement, la blonde quitte ses chaussures pour se retrouver pieds nus contre le sable avant de quitter la tente en compagnie de l’ensemble de l’équipe. Mais avant que Vicky ne retourne à l’eau pour suivre en direct la remontée du bateau, Ranya se permet une demande « Excusez-moi, est-ce que cela vous gêne si ma Carapagos vient avec vous ? Elle peut peut-être vous êtes utile, et puis l’eau est son environnement » « Bien sûr il n’y a aucun souci ». La scientifique ne perd pas de temps et s’approche tout près de l’eau, jusqu’à tremper ses pieds dedans avant de libérer Chélone. « Hey c’est ton moment, la femme que tu vois là-bas va, à l’aide d’une machine, remonter un très ancien bateau. Tu peux aller l’aider, et être la première à voir ça ! Tu réalises ! » La tortue préhistorique, même si ne comprenant pas tout à fait l’enjeu de ce qu’il se passe, se laisse emporter par l’enthousiasme de sa dresseuse et rejoint Vicky pour l’accompagner sous l’eau.

Le sourire aux lèvres, Ranya entend à peine le professeur s’approcher « Voir un Carapagos évoluer dans nos eaux me rappelle pourquoi je suis devenu scientifique. Quel magnifique pokemon ». La jeune fille hoche la tête puis se reconcentre sur l’océan, entendant de nouveaux bruits. Les machines sont en place et les câbles se tendent pour tracter l’ancien bateau. Au même rythme que l’apparition des premiers rayons du soleil, le mat de cette nouvelle découverte pointe le bout de son nez et gagne l’air frais, sous les yeux émerveillés de la danseuse. Finalement, ça valait le coup de bien travailler ce devoir d’été.

HRP :
Utilisation de Plongée par Chélone (Carapagos)
Professeur Hévéa parle en #993300
Vicky parle en #663399


©️BBDragon
Elise Sandstorm
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 5/14
Région d'origine : Johto
Âge : 15
Niveau : 25
Jetons : 3480
Points d'Expériences : 483
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not dive

Le professeur Hévéa, une fois les présentations terminées, guida le groupe à l’intérieur de la tente, qui était en réalité assez vide. Un espace de couchage sur le côté, une cuisine de fortune à l’entrée, et un coin bureautique au fond de l’espace, tout était fait de sorte à pouvoir se monter et se défaire en quatrième vitesse. Si elle arrivait à s’en donner les moyens, peut-être que la jeune fille serait un jour en plein cœur de ce genre d’expédition.

Après quelques minutes durant lesquelles le gérant du site expliquait les grandes lignes de la découverte, montrant par la même occasion plusieurs rapporta datant de la veille et du jour d’avant, une personne trempée de la tête aux pieds, mais en tenue de plongée heureusement, pénétra à l’intérieur de l’abri de toile. C’était une jeune femme qui devait avoir presque la trentaine. Elle semblait bien plus vive que le professeur qui les avait accueilli plus tôt, et se présentait sous le nom de Vicky.

"Ah, bon … Bonjour Mademoiselle. Enchanté également ..."

Avant même que des présentations en bonne et due formes n’ait lieu, Ranya s’empressa de demander la raison de son excitation. La réponse fut sans attente, puisqu’il s’agissait de l’installation pour la remontée de l’un des navires qui gisait actuellement au fond de l’eau. Sans même attendre, la jeune fille suivit ses deux camarades, qui étaient sans doute encore plus impatientes qu’elle, vers l’extérieur, au bord de l’eau, où quatre énormes grues remontaient des câbles d’aciers. Au même moment que la proue endommagée du navire faisait surface, l’astre solaire en faisait de même à l’horizon.

Même si le sourire était visible sur le visage de la chercheuse, des questions restaient encore sans réponses. Attendant le retour de la plongeuse, elle profita de ce fait pour éclaircir ses doutes auprès du chef d’équipe.

"Professeur, j’aurais une question … En quoi va consister notre travail ? Je n’ai pas vraiment de Pokémons aquatiques, et je ne pense pas être capable de vous aider pour la remontée ou pour dessiner l’architecture des bateaux …"

"J’allais y venir justement. Nous allons avoir besoin de vos connaissances et de votre talent de chercheuse. Attendez moi un instant ..."

Il retourna à l’intérieur de la tente, sans dire un mot de plus, avant que le trio ne l’entende crier.

"Wil ! Nos renforts sont arrivés ! Je te laisse avec une jeune fille du nom de Elise. Sois gentil avec elle !"

Ressortant presque aussi rapidement qu’il était rentré, il s’approcha de nouveau du trio alors que Vicky venait de remonter sur le sable.

"Elise, tu peux aller le rejoindre au fond de la tente, il t’expliquera tous les détails. Ranya et Gwenaëlle, venez avec moi je vais vous montrer ce sur quoi nous allons nous occuper."

Mimant un salut à ses camarades, la jeune brune se rendit de nouveau à l’intérieur de la toile, et, suivant les indications du professeur, se dirigea vers le fond de la pièce. Elle y découvrit plus en détail deux bureaux, enfin des tables de pique nique aménagés en bureaux, sur lesquels étaient installés des ordinateurs, écrans, reliés tous deux à un énorme serveur qui se trouvait dans une remorque. Dans l’obscurité de la tente, elle ne l’avait pas vu tout à l’heure, mais elle découvrait également un homme très grand, les cheveux organisés en mèches de dreadlocks attachés en arrières, à la couleur de peau très sombre. La dernière fois qu’elle avait vu un homme de cet aspect, elle s’était retrouvé dans un zoo, au beau milieu de Pokémons enragés, et la mission de l’époque avait failli tourner à la catastrophe.
Sentant la présence de la jeune fille, il s’arrêta de brancher des câbles, et se présenta avec une voix aussi rauque que celle du professeur Roseverte.

"Elise c’est ça ? Enchanté, moi c’est Wilson, mais tout le monde m’appelle Wil."

"En … Enchanté monsieur ..."

Trois personnes, à supposer qu’il n’y ait personne d’autre, c’était effectivement bien peu pour un site de fouilles. Elise comprenait bien pourquoi l’école avait tenu à envoyer trois personnes …

"Bon, que je t’explique un peu … Ici, notre travail va surtout concerner de la recherche d’informations. Le but, c’est de répondre à trois grandes questions. Primo, d’où venaient les bateaux qui se sont échoués, de quelle région ou pays. Secondo, est-ce qu’Adala était leur destination, ou bien n’étaient-ils que de passage. Et enfin Tertio, quel est la raison de leur naufrage. Tu me suis ?"

"Oui, monsieur ..."

Elise commençait un peu à comprendre pourquoi on avait fait appel à elle, et pourquoi une installation bureautique relié à Internet était nécessaire.

"On a pas beaucoup d’infos pour l’instant, alors on doit émettre plusieurs hypothèses, et une fois qu’on aura plus d’éléments physiques, comme les morceaux de bateaux ou des objets restés à l’intérieur de l’épave, on pourra faire des déductions. Il va falloir ne rien laisser au hasard, tu t’en sens capable ?"

"Euh o … Oui ! Je ferais de mon mieux !"

"Parfait ! Le bureau à ta gauche est prêt à l’emploi. D’après les premières estimations de Vicky, les navires sont apparemment tous des voiliers de charpente, autrement dit, ils ont plus quatre siècles. Commence tes recherches par les types de navires de la Renaissance le temps que je termine de paramétrer le réseau de l’autre PC, et note tous ce que tu trouves sur les feuilles de rapport à côté."

"D’accord,"

Prenant place sur la chaise, la jeune fille alluma l’ordinateur, puis se plongea dans les dossiers qui étaient stockés sur le serveur. Il y avait des tonnes de dossier dans lesquels étaient rangés des ouvrages, des travaux, des rapports datant de plusieurs années, dans des ordres tout aussi différents, par années, par nom d’auteur, par région … Afin de gagner un peu de temps, la jeune fille décida de d’abord se concentrer sur les pays et les îles aux alentours de l’archipel de Lansat, en prenant en compte l’époque donnée par Vicky.

La jeune fille se demandait par ailleurs comment cela se déroulait pour ses deux camarades ...



La cutie danse en 9900ff

[Mission] Logo Te Pate Miniature_216[Mission] Logo Te Pate Miniature_714_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_876_%E2%99%82_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_427_EB
Gwenaëlle Sklodowska
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
Taille de l'équipe : 9 / 12
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 1721
Points d'Expériences : 573
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
pokemon
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
On a encore descendu le budget alloué à la recherche c’est ça ? Non je dis ça parce qu’il ne semblait pas y avoir foule sur le lieu de fouille. Seulement un professeur pour accueillir et vu l’état de l’attente, pas encore beaucoup de moyen. Après il fallait se dire que ce n’était que le premier jour, qu’il était 6h30, peut être que d’autres personnes viendront par la suite, qui sait.

Toujours est-il que le professeur semblait très content d’avoir de la main d’œuvre supplémentaire et du temps de cerveau disponible pour le bon déroulement de cette opération. Au dur et à mesure du temps qu’il expliquait les choses, des étoiles apparaissaient dans les yeux de Gwen, de plus en plus brillantes et étincelantes. C’était le paradis, il y avait tout ce qu’il fallait ici. Elle avait volé la place de quelqu’un d’autre pour cette fouille mais cette chance et cette usurpation en valaient vraiment la chandelle.

Puis, une nouvelle personne pointa le bout de son nez trempée. Une autre scientifique en tenue de plongée, encore plus surexcitée que le Prof Hévéa pénétra dans la tente, signalant qu’un bateau allait être remonté. Ranya demandant très vite de quoi il s’agissait, Elise dit bonjour et Gwen sortit précipitamment de la tente, lançant un rapide b-bonjour avant de constater les immenses machines qui allaient tracter l’embarcation.

C’était incroyable. Un prodige de mécanique, la verte inspecta chaque angle des grues prit en photo de tous les côtés les machines manipulées par un ouvrier et une ouvrière amusés de voir une demoiselle si motivée. Ranya, pieds nus, rejoint vite la verte à l’observation des machines. Tool resta en retrait, préférant se tenir éloigné de ces géants d’acier. Supergrass aurait bien bousillé ces structures pour les faire disparaître de la surface de la terre mais ça ne serait que pollution pour l’environnement, elle se ravisa donc. Préférant se tenir à côté du Jungko chromatique ne boudant. Kamini avait plongé en même temps qu’un Carapagos pour observer le fond de l’eau et comment allait se dérouler l’opération. Seul ACDC était avec sa dresseuse, prenant possession de l’appareil photo de cette dernière pour prendre des clichés plus en hauteur.

Et quels clichés ! Le Soleil commençait à e lever, donnant au ciel une douce teinte orangée, colorant la plage de rayons lumineux qui donna le tout à la scène un aspect quasiment fantastique. Prodigieux, tout simplement prodigieux.

Puis les moteurs se mirent en marche, les câbles se mirent en tension et lentement dans un mouvement mécanique, la proue remontait pour tenter d’atteindre ce ciel au goût orangé. En même temps que le Soleil, le bateau remontait des abysses pour se montrer dans un jour nouveau. Gwenaëlle n’avait jamais rien vu de pareil, et n’aurait jamais espérer voir une telle scène se dérouler devant ses yeux en étant encore dans les études. Elle pensait que l’école était un établissement scolaire classique, mais que nenni, voilà ce que la Pokémon Community a à offrir au monde, cela justifiait bien les 15% de perte (comment ça non ?).

Absorbée par ce spectacle des plus réjouissants, la verte n’entendit même pas Elise poser des questions au professeur, non, elle était focalisée sur autre chose. Sans aucune pudeur, elle retira ses chaussures, puis ses vêtements. Elle ne portait plus rien sur elle.

Comment ça je dois censurer ? Mais elle n’était pas nue sous ses vêtements, elle avait eu le temps ce matin de mettre une tenue de plongée. Et sans faire attention à qui que ce soit d’autre, mit masque et bonbonnes d’oxygène miniatures fabriquées à la mission avec Georges et améliorées depuis et sauta directement dans l’eau. Le froid ? La carotte ne le sentait même pas. Elle était si à fond dans la mission qu’elle ne faisait plus attention à rien d’autre ni personne, seul comptait voir les immenses grappins sous l’eau et l’observation de cette mécanique bien huilée.

Suivie par son Mustébouée et le Carapagos, elle put observer de ses yeux émeraudes la machinerie complexe et sophistiquée sous le bateau. C’était trop beau pour elle pour être vrai. Heureuse, elle sortit la tête de l’eau pour faire signe au professeur à Ranya et à Vicky qui l’observèrent depuis la rive, sûrement bouche bée de voir le côté téméraire de la jeune fille.

« C’est formidable, les câbles sont fins c’est des fibres nano carbones ?

- Euuuh, oui mais jeune fille ça peut être dangereux reviens ici, on va vous expliquer la suite ! »

Doucement, Gwen revint vers la plage, puis constata que la brune n’était plus présente.

« Où est Eé-é-élise ? » son begaiement reprit le dessus. « Elle était a-a-avec nous p-pourtant…

- On lui a confié sa tâche ne t’inquiète pas. Mais je vois que tu es vraiment préparée, tu as eu où cet équipement ?

- Je l’ai f-fabriqué en mission avec un un ami… »

Le professeur Hévéa et Vicky se regardèrent, éberlués qu’une gamine de 16 ans soit capable de telles prouesses. Seule une personne incroyablement douée pouvait être capable de faire ce genre de chose, ce n’était pas à la portée de tous les mécaniciens.

« Tu l’as fait toi-même ?

- O-oui, avec ACDC et ma Scalpion ils ils sont forts !

- Tout le monde ne sait pas faire ça tu sais…

- Ah ? Mais si à la P-p-p-pokémon community les autres mécaniciens sont t-t-tous plus forts que moi. »

Nouveau regard des deux scientifiques, plus forts qu’une gamine qui confectionne une bonbonne d’oxygène miniaturisée ? C’était quoi cette école ???

« Bref, ça tombe bien que tu aies ta tenue de plongée mais pour les bonbonnes on préfère que tu prennes les nôtres déjà homologuées, avec Ranya vous aller plonger, il y a des objets du bateau à récupérer, ils nous aideront à dater les épaves. Pour la date Ranya ce sera pour toi, Gwenaëlle on te montrera les machines à faire fonctionner pour le carbone 14 !

- D’accord !

- Des questions ? »

La verte aurait bien dit on peut y aller tout de suite mais ça aurait été malvenu, Ranya avait peut être des remarques à faire. Mais elle trépignait sur place, elle n’avait qu’une hâte, replonger et redécouvrir toujours plus de chose, sa soif de connaissances ne pourrait être étanchée par cette mer de savoir.




[Mission] Logo Te Pate P8X21eb
Matrix Unlocked
Ranya Iluzion
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 989
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



[Mission] Logo te Pate
Ce à quoi assistait Ranya faisait partie des trucs les plus fous qu’elle avait jamais vu au cours de sa courte vie. Enfin, depuis quelques années déjà les trucs fous font partie de son quotidien. Sa rencontre brève avec Suicune n’a été que la première d’une très longue série de faits pour le moins improbable mais qui ont permis à l’adolescente de grandir et de murir. Sans compter que le facteur « Pokemon Community » a grandement avancé cette petite liste que la blonde garde gravée au coin de sa tête, pour ne jamais oublier la sensation ressentie à chacune de ces immenses découvertes, ces moments où elle perdait pied pour seulement réaliser la chance qu’elle avait.

Ce moment en fait sans aucun doute partie. Au même rythme que le levé du soleil, les câbles métalliques tractent cette immense structure, ce reste du passé d’un bateau qui avait probablement servi à traverser les mers, porté par les vents marins. Les pieds dans l’eau, Ranya est dans une sorte de transe, complètement absorbée par cette résurgence du passé se déroulant juste sous ses yeux. Transe brisée par le plongeon de la mécanicienne dans les eaux, juste à côté d’elle. Intriguée par ce soudain geste, la blonde recule de quelques pas, revenant petit à petit sur terre. Elise est emmenée par un autre scientifique dans une des tentes, probablement pour mettre à profit ses compétences de chercheuse. Et Gwen remonte enfin à la surface sous le regard médusé des deux scientifiques, et interrogateur de la scientifique archéologue. Elle avait fabriqué tout ce matériel seule ? Sans assistance des professeurs ? La jeune fille en restait bouchée bée, juste assez locace pour lui adresser des félicitations qui s’imposent « Non Gwen, je doute que tous les autres mécaniciens de l'école soient capables de faire ça. Tu es impressionnante… » La Givrali est en réelle admiration, à un cheveu de la jalousie. Elle n’était certainement pas capable d’exposer de cette manière ses compétences, en espérant pouvoir se rattraper plus tard dans son domaine.

Mais l’intervention sous-marine de la mécanicienne a suffit à convaincre les deux scientifiques de les envoyer sous l’eau pour récupérer d’éventuels objets tombés du bateau au moment de la tractation par les immenses câbles. Une annonce qui provoque une légère pointe d’excitation chez la jeune femme. Même si l’eau n’est toujours pas son élément, elle s’est énormément améliorée au côté d’Angel l’été dernier puis à leur retour sur l’académie. Désormais son niveau est suffisant pour une nage de la sorte surveillée, d’autant plus que Chelone est là pour l’aider dans la plongée. « Non pas de question ! Serait-il juste possible de me prêter une combinaison ? Je n’en ai pas » « Pas de souci Ranya, tout le monde n’a pas de combinaison chez lui ahah. Viens je vais t’en donner une à ta taille ». Vicky emmène la blonde à sa suite pour lui donner une combinaison, par chance sèche et à sa taille. Rapidement, Ranya quitte ses vêtements pour ne rester qu’en maillot de bain, déjà prévu à l’avance vu le lieu de la mission. Un maillot de bain une pièce noir avec une bande colorée dans les tons bleus sous la poitrine. La combinaison enfilée, les cheveux coiffés en tresse pour simplifier la plongée, la scientifique peut rejoindre sa camarade pour débuter l’exercice.

Une fois toutes les deux, accompagnées par Miss Play, au bord de la plage, le professeur Hévéa leur adresse les dernières consignes « Il est fort probable que des objets présents dans l’épave soient tombés dans le sable. Vicky connait très bien ses eaux, il ne devrait normalement pas y avoir de problème. Une plateforme va être déployée pour vous simplifier la manœuvre. Seront également à votre disposition des câbles pour remonter de potentiels objets trop lourds. Visiblement Gwenaëlle sait s’en servir. Ranya n’hésite pas à prendre tout ce qui te parait intéressant. Notre objectif est de proposer la meilleure datation. N’importe quoi peut nous aider. Je compte sur vous les filles ». « Compris ! »

Aidée par Vicky pour installer sa bouteille d’oxygène, la blonde enfonce doucement le câble dans sa bouche puis s’accroche à la carapace de son Carapagos pour gagner les profondeurs de l’océan. Doucement, au même rythme que son pokemon, Ranya bat des pieds pour gagner en vitesse et en assurance. L’oxygène accroché à son dos est un vrai plus et rend la chose très agréable. Les eaux dans cette partie de l’île sont particulièrement transparentes, leur permettant de vite voir l’ancienne zone où se situait le bateau échoué. Certains bouts de bois se sont décrochés et le sable a une forme caractéristique. Mais surtout, une petite quantité d’objet très intéressante. Une fois arrivées à la zone, Vicky adresse un signe pour qu’elle les regarde. Brusquement, une voix s’insinue dans sa tête, la surprenant « Je vais m’éloigner un peu pour vérifier que d’autres objets n’ont pas dérivé. Commencez à faire remonter les objets sur la plateforme, regardez elle est juste au-dessus de vous ».

Ranya relève la tête et constate effectivement qu’une plateforme a été installé à la surface, contenant certainement les câbles évoqués un peu plus tôt. Quant à la prouesse de parler par télépathie, la scientifique comprend bien vite que le Staross au côté de la chercheuse est probablement à l’origine de ça. Après un signe d’approbation, Vicky s’éloigne et les deux jeunes filles remontent doucement à la surface au niveau de la plateforme. Le tube retiré de sa bouche, l’archéologue reprend la parole « On devrait remonter en premier la grosse caisse que nous avons vu en bas. J’imagine qu’on doit utiliser ces câbles pour le faire sans abimer l’objet. Est-ce que tu peux me montrer comment on s’en sert ? Pour que je puisse t’aider ? Pour le reste, je pense que des allers retours classiques devraient suffire ». Après une explication synthétique sur la manière dont Ranya doit se servir de ces aides mécaniques, les deux jeunes filles repartent sous l’eau pour exécuter cette prouesse. Grâce au conseil de la mécanicienne, la danseuse parvient à mettre en place le matériel. Plus qu’à remonter les câbles grâce au mécanisme situé plus haut sur la plateforme. Heureusement, celui-ci est automatisé, permettant aux deux élèves de guetter la remontée et vérifier que tout va bien.

Cette opération étant un succès, les deux étudiantes s’adressent un sourire victorieux avant de retourner dans les profondeurs. Cela va nécessiter pas mal d’allers-retours mais cela en vaut la peine. Une multitude d’objet circule entre ses mains, donnant un premier aperçu de leur équipage. Au moment où Ranya et Gwenaëlle tiennent en main les deux derniers objets, Vicky revient vers elle, quelques bricoles en main. Amorçant la dernière remontée, la blonde jette tout de même un œil derrière elle, son regard attiré par un drôle d’objet. Grâce à l’aide de Chélone, elle retourne sur le sable et s’en saisit. Un coquillage en apparence normal mais avec des trous, placés d’une manière qui laisse peu de place au hasard. Cela lui rappelle quelque chose, mais elle ne veut pas s’avancer pour l’heure.

L’ensemble du groupe regagne enfin la plage après un long moment immergé, multipliant les allers-retours. La blonde se sent comme lessivée, mais n’a pas lâché des mains ce coquillage. De retour sur la plage, la scientifique regarde derrière elle et constate que la plateforme sur laquelle elles ont accumulés toutes les trouvailles est en train d’être remorquée. Son observation prend toutefois fin par l’intervention du professeur Hévéa « Est-ce que tout va bien Ranya ? La plongée vous a plu ? Et qu’est-ce que vous tenez à la main, vous ne l’avez pas laissé sur la plateforme ? » « Euh oui c’était vraiment super j’ai adoré ! C’est la première fois que je plongeais de cette façon, surtout avec Chélone. Et pour cet objet, si ça ne vous dérange pas j’aimerais le garder pour réfléchir à quelque chose. Vous me le permettez ? » « Il n’y a pas de souci Ranya, je te fais confiance. On va faire une pause déjeuner sur la plage pour discuter tranquillement. Elise va nous rejoindre également. Allez vous changer et nous on prépare ça. » Une proposition qui plait beaucoup à la danseuse, sentant déjà son estomac se tordre de fin et surtout cette combinaison coller de plus en plus à sa peau.

HRP :
Professeur Hévéa parle en #993300
Vicky parle en #663399
Wilson parle en #333366


©️BBDragon
Elise Sandstorm
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 5/14
Région d'origine : Johto
Âge : 15
Niveau : 25
Jetons : 3480
Points d'Expériences : 483
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not dive

Le temps passait inlassablement sur le petit coin de plage, c’était en tout cas ce qu’en devinait la brune au vu de l’éclairage de la tente qui devenait plus intense au fur et à mesure que le soleil devait se lever. Pour autant, elle ne relevait presque jamais la tête de l’écran, toujours à lire les informations qui fusaient, essayant de prendre le plus de notes possibles pour ,e rien laisser au hasard. Sa mission avait une importance capitales, aussi devait-elle être à la hauteur des attentes qui pesaient sur ses épaules.

Elle notait tout ce qu’elle trouvait, les types de navires de la Renaissance jusqu’à l’Antiquité, en passant bien sur par le Moyen-Age, cherchant par la même occasion des répliques historiques et des maquettes de ces derniers sur le net. Au fur et à mesure que la matinée passait, le professeur Hévéa et Wilson revenaient parfois avec des trouvailles du fond des abysses, remontées par le groupe de plongeuses. La jeune fille se demandait comment s’en sortait Gwenaëlle, elle n’avait aucun doute qu’elle devait à nouveau exceller même dans ce domaine, quant à Ranya, eh bien, elle se disait qu’elle n’était certainement pas la meilleure archéologue de leur promotion pour rien …

Entre temps, la jeune chercheuse avait un peu avancé dans ses hypothèses. Selon ses déductions, et les preuves en étaient des objets remontées, la flotte de bateau était à tout bien y penser vieille du XVe siècle, à l’époque des conquêtes maritimes autour du globe, alors qu’à l’époque, la croyance populaire voulait que la Terre soit plate. Le peu de vaisselle trouvé parmi les coreaux semblaient en tout cas confirmer l’époque. En revanche, il n’y avait rien qui pouvait donner un maigre indice à la jeune scientifique quant à l’origine des bateaux. Informant son mentor de ses trouvailles, elle espérait qu’il pourrait l’aiguiller dans une directions. Elle lui montra ses premiers rapports, et les yeux du géant furent comme illuminés.

"Whouah, tu as déjà réussi à identifier l’époque ? C’est très impressionnant !"

"Merci Monsieur … Mais je n’ai pas encore retrouvé l’origine des navires, c’est comme si tous ce qui se trouvaient sur ces voilier étaient d’un modèle générique, pas d’armoirie particulière qui pourrait nous donner l’appartenance à une famille royale, il n’y a rien qui ne nous permette de les affecter à une région du globe ... "

"Oui, en effet, c’est un problème … Et tant qu’on aura pas remonter les navires et reconstituait une maquette de leur aspect, on ne pourra pas avancer bien plus loin …
Ah mais attend ! Tiens, Vicky a trouvé ça dans les récifs, un peu à l’écart. Il peut-être été emporté par le courant …
"

Le grand brun montra alors à la jeune fille un médaillon pendu par une chaîne en argent, sur laquelle était accrochée une petite pièce qui avait très vraisemblablement rouillé avec le temps au fond de l’eau salée. Un détail cependant était bien visible sur l’une des faces de la pièces. Une croix droite était gravée, entourée par un cercle et dont les extrémités de la croix dépassaient légèrement les bords du cercle. Il n’y avait pas d’autre symbole, ni même de signe d’écriture sur la pièce. La jeune fille observa le médaillon pendant un long moment, comme si il y avait quelque chose qu’elle essayait de comprendre.

"Tu as déjà vu ça quelque part ? "

"Je … Je ne suis plus très sur, il faut que je vérifie quelque chose … "

Elle arracha alors un morceau de papier sur la table, et griffonna quelques mots sur ce dernier, avant de le plier en quatres. Puis elle sortit la Pokéball d’Astrid, sa Sonistrelle, qui virevoltait alors un peu à l’intérieur de la tente avant de venir se poser sur l’épaule de sa dresseuse. Elise sortit enfin un grand foulard de son sac, puis l’accrocha aux pattes d’Astrid, avant de lui tendre le papier.

"Astrid, écoute moi bien. Est-ce que tu pourrais te rendre à la bibliothèque de l’académie et donner ceci à Madame Pervenche ? Tu sais la gentille dame avec son Chacripan ? Elle va te remettre quelque chose d’important, et il faudra que tu vienne me le rapporter, tu t’en sens capable ? "

La chauve-souris acquiesça, alors la jeune fille se rendit à l’extérieur, pour permettre au Pokémon de prendre son envol en direction de l’école. Elle n’avait aucun doute que son Pokémon pourrait parfaitement réussir de genre de mission, elle était juste un peu inquiète qu’il ne lui arrive aucun problème. Au même moment alors, sur la plage, les deux camarades de classes remontaient à la surface et retiraient leurs palmes et masques. Elle entendit alors le professeur Hévéa parler de prendre la pause du midi. La jeune fille regarda alors l’heure sur son Ipok, et effectivement, elle n’avait pas vu l’heure défiler à toute allure. Elle aurait peut-être dû attendre l’après-midi avant d’envoyer son Pokémon …

La chercheuse sortit alors ses trois autres Pokémons de leurs orbes rouges. Elle avait une petite idée en tête, et alla la proposer à son mentor déjà dans la cuisine, qui la dévisageait de manière assez incrédule.

"Monsieur Wilson, laissez-moi vous aider à préparer le déjeuner s’il-vous plait."

"Tu … Tu es sure, Elise ? Bon très bien, on a prévu un ragoût de légume, il y a une cagette pleines de carottes, de poireaux et de pommes de terre à côté, tu peux commencer par les éplucher."

Se mettant alors au travail, elle demanda par la même occasion à ses Pokémons de l’aider à préparer l’attablée à l’extérieur, le temps que ses camarades aient fini de se changer.
Plusieurs minutes plus tard, le repas était prêt à être servi, et la jeune fille s’affairaient à servir les assiettes, tandis que ses deux camarades et l’équipe de scientifique s’installaient tous autour de la table. Elle avait également prévu à côté de leur coin de déjeuner, plusieurs gamelles de ragoût pour ses Pokémons ainsi que ceux de des deux collègues scientifiques. D’après Wilson, ils avaient été rationnés par l’école pour être sur qu’il ne manque de rien pendant ces trois jours, l’équipe n’ayant alors pas de Pokémons avec eux. A en juger par leur excitation, la jeune fille ne pouvaient que deviner que leur plongée leur avait creusé l’estomac. S’installant à son tour, elle en profita pour les questionner sur cette excursion.

"Alors … Comment c’était là-dessous ? Il y avait des Pokémons dans les récifs et les cachettes des navires ? Est-ce que vous avez trouvé des trésors particuliers ?"




La cutie danse en 9900ff

[Mission] Logo Te Pate Miniature_216[Mission] Logo Te Pate Miniature_714_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_876_%E2%99%82_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_427_EB
Gwenaëlle Sklodowska
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
Taille de l'équipe : 9 / 12
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 1721
Points d'Expériences : 573
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
pokemon
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
Incroyable. Trempée mais heureuse, la verte n’attendait qu’une chose, qu’on lui redonne des palmes et des bouteilles d’oxygène homologuées pour replonger une nouvelle fois et découvrir les merveilles que pouvait receler cette mer des mystères. Elle ne fit même pas attention à ce que venait de dire sa collègue sur le fait que tous les mécaniciens n’étaient pas capables d’une telle prouesse. Gwen s’étant tellement convaincue que ce qu’elle faisait était à la portée de tous et toutes qu’elle ignora un peu le tout et se contenta d’un sourire en disant non de la tête. Un jour elle comprendra que ses capacités étaient hors du commun, mais à force de se persuader qu’elle était médiocre, elle idéalisait les autres. Mais pas pour le meilleur. Ces sales pensées quittèrent son esprit pour se focaliser sur le but du jour, la fouille.  Trépignant sur place, elle regardait sa partenaire attendant qu’elle pose sa question.

Ou non.

La blonde semblait aussi motivée que la verte à aller dans les eaux et ainsi débuter le plus vite possible la mission. Parfait. Elles furent ainsi toutes deux guidées vers la tente, Ranya pour avoir sa tenue de plongée et Gwen pour changer ses bouteilles.

Une fois parfaitement équipée avec des normes convenables, il était temps pour elles de partir à la découverte des fonds marins.

« Tu tu as déjà plongée t-toi Ranya ? P-pour une fouille par e-exemple… » curieuse de sa partenaire, Gwen souriait et essayait tant bien que mal de bégayer le moins possible. Mais la conversation ne put être des plus longues, Vick veillait et le professeur commença alors à expliquer les manœuvres qu’elles devront faire sous l’eau et ce qu’il fallait rattraper en premier lieu.  Il allait surtout falloir tracter les plus gros objets avec des câbles résistants. Apparemment Gwen savait déjà s’en servir ? La mécanicienne eut comme un doute. Au pire elle aviserait sur place, si c’était comme dans ce qu’elle avait vu et lu sur les documents la veille, ce ne saurait pas des choses compliquées à gérer. Un bouton de sécurité, un bouton de rappel et un bouton d’urgence ainsi que des crochets solides pour éviter de laisser tomber la cargaison, jusque là, rien de bien complexe. Enfin seulement si les informations données étaient correctes, bien entendu.

Il était déjà temps de se lancer… Dans le bain.. Ouais c’est pas trop drôle mais on fait ce qu’on peut (note de Kaeko ouais t’es nulle). Attendant cinq minutes que Ranya ait à son tour les bouteilles d’oxygène et les voilà parties dans l’eau. Aidée par son Mustébouée, Gwen put descendre assez aisément dans les fonds, observant les eaux qui devenaient de plus en plus claires au fil du temps. La journée débutant, les objets sous marins seront plus facilement visibles que tout de suite. Et comme elles faisaient cette recherche le matin, leurs yeux ne finiront pas brûlés lorsqu’elles remonteront à la surface à cause des réflexions avec l’eau. Tout était idéal pour cette mission, vraiment tout.

La mer semblait si calme, les types eau allaient et venaient paisiblement rien ne semblait déranger cette quiétude impériale. Par télépathie, Vicky donnait les consignes via sa Staross, pratique, Gwen aurait peut être dû préciser qu’elle avait des masques bluetooth pour parler sur de courtes distances ? Mais quelle gourde, la scientifique avait complètement oublié d’en donner un à Ranya. Si l’après midi elles devaient replonger, la verte lui en tirait un mot.

Le repérage effectuée, elles purent remonter à la surface via la plateforme pour discuter de leur plan d’attaque. Ranya fut la première à prendre la parole.
« On devrait remonter en premier la grosse caisse que nous avons vu en bas. J’imagine qu’on doit utiliser ces câbles pour le faire sans abimer l’objet. Est-ce que tu peux me montrer comment on s’en sert ? Pour que je puisse t’aider ? Pour le reste, je pense que des allers retours classiques devraient suffire

- O-oui aucun souci… »

La verte observa ce qui était devant elle, comme prévu c’était bien des câbles en acier très résistants avec les divers boutons qui tracteront les objets lourds via un système de poulies électriques et mécaniques conçus exprès pour résister à l’eau. D’autres câbles pourront s’attacher au crochet des tracteurs, pour remonter le tout vers la plateforme plus facilement. Cependant il va falloir faire attention au poids au fur et à mesure pour ne pas couler la plateforme mais de l’avis de la verte, c’est Vick qui s’en chargerait probablement vi ses Pokémons et un bateau amarré à côté.

Les yeux d’habitude évasifs de Gwenaëlle se focalisèrent sur le système de poulies et elle se lança dans une description la plus détaillée et claire que possible.

« Tout est automatisé, c’est de l’excellent matériel. On n’aura quasiment rien à faire ni à pousser, comme tu peux le voir on aura droit à trois boutons, un arrêt d’urgence, indispensable, un pour tracter haut et bas et enfin un pour ouvrir et fermer le crochet. Si on fixe bien les câbles puis qu’on y mette le crochet il faudra juste appuyer sur le bouton pour remonter. En cas de problème c’est le gros rouge qu’il faut presser, mais ça je pense que c’est assez normal. Je comprendrais jamais pourquoi dans les films ils le font exploser, c’est pas électroniquement concevable mais bon. »

Elle n’avait pas bégayé, pas un seul instant. Non pas qu’elle était confiante, mais ce sujet était sa passion alors elle n’avait pas à douter.

« Oh p-pardon j’ai pas t-trop parlé ? »

… Bon on va dire qu’il y a un progrès.

Et elles plongèrent.

Attachèrent les câbles.

Remontèrent des caisses. D’abord une. Puis constatant que tout fonctionnait parfaitement, elles se levèrent un pouce bleu et purent augmenter leur rythme.

Et ainsi de suite dans un ballet qui semblait interminable.

Malgré un empressement et une motivation sans limite, au bout d’une heure les bouteilles d’oxygène paraissent peser plus lourds qu’au début de la plongée. Les muscles peu développés de la scientifique brulèrent peu à peu et réclamèrent une pause. Tout se déchirait et elle commençait à étouffer. Il ne fallait pas arrêter pour autant. Surtout que le plus dur avait été remonté par les demoiselles. Ne restait que quelques habits et accessoires en très mauvais état.

Mais Kamini, qui aidait depuis le début sa dresseuse lui montra un endroit où le sable semblait être dans une disposition de plus étrange, comme si quelque chose d’important y avait enterré après le naufrage du bateau. Piquée dans sa curiosité la scientifique commença à bouger les minéraux pour tomber sur des ossements d’un très petit Pokémon. A l’allure générale elle pouvait tout juste deviner qu’il ne s’agissait pas d’un squelette de poisson ni de Pokémon eau. Mais la recherche n’étant pas sa spécialité, elle devra demander des explications à Elise ou au professeur Hévéa.

La cession matinale s’acheva sur une fatigue du corps. Gwen se traina sur la plage, éreintée des aller et retour incessants. Son corps brûlait et le Soleil au zénith n’apaisait en rien cette douleur.

« Je.. c-crois que je ne ne suis pas agent de terrain.. » baragouinait-elle à l’attention d’Elise et de Ranya avant de s’affaler face contre le sable de la plage. Pauvre enfant. Tool vint à sa rescousse afin d’au moins la porter jusqu’à la tente de ravitaillement.

L’endroit sentait la nourriture et Elise semblait avoir fait la cuisine avec d’autres personnes. C’était une si délicate attention. Morte autant physiquement que mentalement, la verte répondit tout de même à la question posée par la brunette.

« C-c’était incroyable. Il y avait t-tellement de choses là là-dessous. J’ai d-d’ailleurs quelque chose p-pour toi Elise, des ossements de de Pokémon. J’essaierais de de les dater mais je crois que que c’est un corps de souris comme un Dédédenne ou un un Pokémon comme cela… et p-p-pour vous c’était comment ? »

Au fur et à mesure, tous et toutes purent discuter de l’avancement de leurs différentes recherches. Mais dans les fourrées à quelques pas d’ici, deux bandits veillaient sur l’avancement des opérations.

« Chef, z’êtes sûr que c’est plein de trésors ?
- à vous répéter les choses j'ai soudain la sensation limpide d'avoir gaspillé ma jeunesse... L'avoir vue s'échapper de mes mains comme l'anguille effrayée et m'appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patientent depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés… Donc pour la centième fois Bakalive, oui !

- ça ne finira pas comme la dernière fois hein ? Parce que j’ai cru voir un Jungko bleu et ça me rappelle pas de bons souvenirs…

- Ave Cesar, rosae rosam, et spiritus rex ! Ah non, parce que là, j’en ai marre ! »

Et ainsi, les deux bandits du nom de Ping Bakalive et Gaston des buissons commençaient à fomenter un coup tordu pour capturer un soi-disant trésor issu des voiliers. Au pire ils voleraient bien quelques Pokémons.
HRP :
Ping Bakalive pige rien en  [color=#ff9900]
Gaston fomente en [color=#000000]


[Mission] Logo Te Pate P8X21eb
Matrix Unlocked
Ranya Iluzion
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 989
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



[Mission] Logo te Pate
Une fois de retour dans le vestiaire, la blonde quitte doucement sa combinaison collant à sa peau, se libérant ainsi de cette prison artificielle mais nécessaire à la plongée. La respiration un peu forte, Ranya subit encore le contre coup de la plongée quittée quelques minutes plus tôt. Même si elle ne s’est pas écroulée sur le sable comme la Mentali, il ne s’en est pas fallu grand-chose pour qu’elle en fasse de même. L’exercice physique demandé aux deux étudiantes avait été pour le moins intense, particulièrement en manque de préparation qui aurait pu les aider. Les jambes musclées par la danse de la Givrali lui avait permis de bien tenir la longueur. Mais malgré ça, la fatigue lui pèse actuellement sur le corps et l’esprit.

Pendant que Ranya prend le temps de démêler ses longs cheveux mouillés par la fouille aquatique, elle se perd dans ses pensées pour réfléchir à ses deux camarades du jour. Elle ne les connait pas mais a vite pris conscience qu’il allait falloir exploiter tout leur potentiel. Malgré son talent et le même âge qu’elle, Gwenaëlle persiste à douter et hésiter. Seule son explication sur l’usage de la plateforme électronique a eu l’air de la rassurer, mais seulement l’espace d’une minute avant que son naturel ne reprenne le galop, au plus grand dam de la scientifique. La Mentali a l’air d’en savoir tellement sur la mécanique. Une mine d’information que Ranya n’a clairement pas l’intention de ne pas exploiter. Même si elle a passé moins de temps avec Elise, il ne fait aucun doute qu’elle a aussi du talent, sinon elle n’aurait pas réussi aussi bien le test de base. Il ne lui reste plus qu’à voir ce que la jeune fille a accompli durant l’absence des deux étudiantes.

Désormais équipée d’un simple t-shirt blanc avec un short noir taille haute, la blonde quitte le vestiaire pour rejoindre tout le monde. Dans le même temps, elle en profite pour libérer Nagini de sa pokeball. Peut-être que la nature très craintive de la Vipelierre chromatique sera mettre davantage en confiance les deux mentalis, à défaut du caractère plus affirmé de la Givrali. Seulement, avant d’atteindre la grande table où tout le monde s’est réuni, la danseuse constate que le fauteuil roulant conçu par Nico pour palier à l’infirmité de sa pokemon n’est pas le plus pratique sur la plage. Peut-être l’occasion de demander de l’aide à Gwen ? Une fois assise à côté d’elle autour du repas, la scientifique réalise qu’Elise et les autres chercheurs n’ont pas chômé pour cuisiner ce repas. Même si à première vu elle n’aurait pas choisi ce type de plat face à la chaleur encore présente de ce mois de septembre, sentir la chaleur des légumes juste cuits est agréable après une longue plongée.

La discussion s’enchaine vite sur les découvertes des uns et des autres. Elise, intriguée par l’activité plongée de la matinée, se laisse embarquer par les dires de son amie, pour le meilleur mais aussi le pire vu la tête qu’elle fait en annonçant qu’il s’agit peut-être d’un squelette de Dedenne. Lorsque les regards se reportent vers la danseuse pour exposer ses trouvailles, Ranya se montre étrangement plus hésitante « On a trouvé pas mal d’objets venant de la carcasse du bateau. Il y a notamment cette caisse que j’ai hâte d’ouvrir, je suis sûre qu’elle contient de précieux indices. Et…j’ai également trouvé ceci » Doucement, elle ouvre ses mains pour laisser découvrir à ces deux camarades cette relique qu’elle n’a pas lâché depuis sa remontée des eaux. Un coquillage, toujours le même. En apparence si banale mais qui commence à s’imprimer de plus en plus dans l’esprit de l’adolescente « Je suis sûre qu’il a de nombreux secrets à dévoiler. Je vais l’étudier de très près ». Entre deux bouchées de son repas, la Givrali trouve le temps d’écrire un sms à Quitterie. Sa nouvelle colocataire sera probablement la mieux placée pour trouver ce qu’elle souhaite. Avec une certaine précision, elle lui demande de lui prendre un photo les pages 60 à 84 de son livre intitulé « Entre mythe et réalité : quand la vérité et l’hypothèse s’emmêlent ». Une certaine précision dans les pages demandées qui démontrent la très grande connaissance de la jeune fille en ses ouvrages. Seulement, il y a bien une chose qu’elle aimerait vérifier.

Le repas se termine sur les mots du professeur Hévéa « Merci pour ce repas Will et Elise c’était délicieux. Pour la suite de l’après-midi, nous allons surtout nous concentrer sur les objets remontés. Seule Vicky sera en charge de juger de l’état global du bateau remonté, en espérant que ce dernier puisse supporter une fouille plus précise. Will et Elise il faudrait que vous puissiez nous exposer d’ici ce soir autour du feu de camp vos premières théories sur l’origine de ces bateaux. Gwen, tu seras en charge de la datation et Ranya tu étudieras les objets remontés, particulièrement cette fameuse caisse. Vous travaillerez toutes les deux sous ma supervision. Nous arrêterons assez tôt dans l’après-midi. Un choix de l’équipe de volontairement finir nos journées tôt pour nous reposer et attaquer très tôt le lendemain. Histoire aussi que vous profitiez de notre superbe environnement de travail. Sur ce, c’est à nous de jouer ». Immédiatement, toute l’équipe se relève et gagne son post. On voit que le professeur Hévéa n’en est pas à sa première expédition en recherche et que son équipe est organisée. Les trois étudiantes n’ont plus qu’à suivre. Mais avant que Gwen s’éloigne, Ranya l’interrompt « Excuse moi Gwen mais j’ai un petit service à te demander ». Une fois la Vipelierre de la danseuse revenue à ses côtés, elle s’accroupit auprès de sa pokemon « Je te présente Nagini, ma Vipélierre. Comme tu peux le voir, elle est née avec un handicap. Elle n’a pas de pattes avant, l’empêchant de se déplacer. Mon meilleur ami Nico lui a fabriqué un fauteuil roulant mais il n’est pas très pratique pour la plage, et je tiens à la faire participer à cette découverte. Tu aurais une solution pour m’aider ? »

La danseuse finit par regagner la plage où sont encore entreposés les objets ramenés de la plongée, et particulièrement la caisse remorquée. Curieuse, la danseuse s’avance et suit le professeur Hévéa, déjà en train de l’ouvrir. Lorsque le couvercle tombe enfin après quelques coups de pieds de Vivaldaim, la scientifique se penche tout de suite vers l’intérieur, découvrant avec satisfaction son contenu. Pour l’heure, elle le voit qu’un morceau de tissu qui a l’air plutôt épais. Surement une voile de rechange pour le bateau. Une chance que la caisse l’ait protégé du temps. Dessus, un étrange symbole que l’enfant reconnait immédiatement, faussant ses idées précédentes. Et si elle faisait fausse route depuis le début ? Voyant l’air pensif de la jeune fille, son tuteur lui pose une douce main sur l’épaule « Ranya je sais que ce coquillage t’intrigue et accapare une partie de tes pensées mais tu dois restée focalisée sur l’objectif. Le but est de comprendre en globalité qui était ce peuple. Nous ne pourrons surement pas comprendre la signification de chaque objet individuellement. Mais c’est en comprenant l’ensemble que nous réussirons à interpréter les souvenirs du passé. C’est notre travail en tant qu’archéologue ».  La scientifique se redresse vivement, les épaules droites et le regard tourné vers le professeur. Il a bien raison. Elle ne doit pas se stopper face à cette nouvelle interrogation mais au contraire avancer. Mais d’abord, elle doit déplier intégralement cette voile qui laisse apparaitre ce que l’élève a vite identifié comme étant les symboles de Kyogre, protecteur des océans originaires d’Hoenn.

HRP :
Professeur Hévéa parle en #993300
Vicky parle en #663399
Wilson parle en #333366
Ping Bakalive pige rien en #ff9900
Gaston fomente en #000000


©️BBDragon
Elise Sandstorm
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 5/14
Région d'origine : Johto
Âge : 15
Niveau : 25
Jetons : 3480
Points d'Expériences : 483
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not dive

Les deux plongeuses semblaient bien fatiguée par cette matinée bien chargée. Et au final, la jeune fille se serait bien passée de la découverte de sa camarade Mentali. Elle venait de lui apprendre, avec le plus grand calme au beau milieu du déjeuner, qu’elle avait remonté des ossements du fond de la mer, sans doute appartenant à un Pokémon si elle se fiait à la description de la verte. La jeune fille ne comprenait pas comme Gwenaëlle avait pu garder son sang froid en touchant les restes d’un être vivant, sans doute mort de noyade. Rien que le fait d’y penser avait coupé l’appétit de la chercheuse qui préféra laisser de côté son assiette avant de tourner de l’oeil …

Fort heureusement pour elle, la découverte de Ranya était beaucoup moins glauque et bien plus intéressante, car elle avait quant à elle remonté un coquillage qui, bien que tout à fait banal aux yeux de tous, dégageait comme une espèce d’aura mystique tout autour de lui. Ou bien était-ce juste un effet placebo dû aux espoirs des deux jeunes filles que cet artefact soit bel et bien important …

Alors que le déjeuner se terminait, et que la jeune fille commençait à nettoyer la table tandis que le professeur Hévéa donnait les consignes de l’après-midi à ses deux aînées, Elise fut interrompue par le bruit d’un battement d’ailes énergique. Relevant la tête, la brune finit par apercevoir malgré les rayons du soleil agressant ses yeux, Astrid qui revenaient péniblement vers elle, le foulard que la jeune fille lui avait donné plus tôt était pendu aux pattes de la chauve-souris, et à vue d’œil, il était bien rempli. Parvenant enfin à atterrir, le Pokémon reprit son souffle quelques instant, tandis que sa dresseuse, s’affairer à détacher le colis de sa partenaire, sans oublier de la féliciter naturellement.

"Beau travail Astrid, tu as été très rapide et très courageuse, je suis fière de toi. Tu vas pouvoir te reposer désormais.".

Laissant son Pokémon voleter péniblement et avec fatigue vers un coin sombre de la tente pour s’y loger et se reposer, Elise découvrait alors l’intérieur du foulard. Comme elle l’espérait, la bibliothécaire avait déposé le livre qu’elle avait demandé, sans oublier de joindre un petit mot sur lequel elle précisait que l’emprunt serait mis sur son compte étudiant.

« Religions Nordiques ». C’était le titre de l’énorme encyclopédie que la jeune fille avait bien demandé. A vrai dire, elle l’avait déjà feuilleté cet été, alors qu’elle cherchait à se divertir pendant ses vacances, et la section Histoire de la bibliothèque est tellement remplie qu’elle trouvait toujours de nouveaux ouvrages à chaque fois qu’elle s’y rendait. Cependant, le livre qui l’avait intrigué était celui qu’elle avait entre les mains, car le symbole du médaillon lui avait vaguement rappelé l’un de ceux qui figurait dans les pages du bouquin. Ouvrant le livre et passant les pages les unes après les autres, la jeune fille n’avait qu’à peine remarqué qu’elle s’était rapproché de Ranya, qui était en pleine discussion avec le professeur Hévéa devant une caisse qu’ils venaient d’ouvrir.

"Ranya je … j’aurais besoin de ta confirmation pour quelque chose ..."

Arrivant enfin à la page qu’elle cherchait, cette fois le doute n’était plus permis. Le croquis d’une statue représentant une immense croix entourée d’un cercle en pierre était aussi visible sur la page qu’elle venait d’atterrir, et la ressemblance avec le symbole du médaillon, qu’elle tendit à sa collègue, était si frappante que n’importe qui aurait pu dire qu’il s’agissait des mêmes.

"Regarde … La croix sur cette page est une croix celtique, un très vieux peuple aujourd’hui disparu qui habitaient il y a plus de mille an sur les côte de Kalos. Et … si je ne me trompe pas … Ce médaillon est comme une preuve d’appartenance. Il est impossible qu’il ait pu se retrouver sur l’un des bateau parce qu’il a été acheté ou échangé. Ça voudrait donc dire que ces navires sont partis de Kalos pour leur voyage. Enfin … Qu’en penses-tu … Et vous Professeur ?"

"Eh bien … Oui c’est possible, mais cela reste une hypothèse. Il n’est pas exclu que seul l’un des marins ait fait partie de cette tribu celtique …"

Alors qu’elle réfléchissait, la jeune fille aperçut finalement le contenu de la caisse ouverte. Un grand tissu, ayant pris l’eau depuis des siècles et donc en piteux état, arborant des traits rougeâtres. Si il y avait moyen de le déplier, l’équipe parviendrait sûrement à découvrir qu’il s’agissait d’une voile de rechange pour le bateau …

"Dans tous les cas, il faudrait garder une trace écrite de ces recherches. Tu as déjà écrit un rapport scientifique ? Wilson va te montrer, si ce n’est pas le cas."

Retournant à l’intérieur de la tente pour regagner son bureau, elle fut alors interrompue par son mentor, une caisse dans les bras, avec une abomination à l’intérieur.

"Ah Elise, tiens-moi ça deux secondes !"

Tendant les bras, la jeune fille faillit les lâcher presque aussitôt qu’elle y vit les ossements d’une créature, sûrement ceux dont lui avait parlé Gwenaëlle durant le repas. La nausée monta immédiatement à la brune, mélangée d’une amertume, d’un profond dégoût et d’une envie de hurler dans la pièce. Elle prit cependant sur elle, essayant tant bien que mal de ne rien laisser paraître. Voyant Wilson ouvrir une caisse, elle tenta de ne pas paniquer en lui posant la question

"Euh … Mon … Monsieur Wil … Wilson … je …. Qu’est-ce …. Qu’est-ce qu’on va … faire de …. de ça … ?"

"Eh bien, les analyser, pardi. On a un kit de laboratoire avec microscope et radio là-dedans. Tu as déjà pratiqué ça n’est-ce pas ?"

Acquiesçant péniblement, la brune espérait sincèrement que l’une de ses camarades vienne la délivrer de son calvaire.




La cutie danse en 9900ff

[Mission] Logo Te Pate Miniature_216[Mission] Logo Te Pate Miniature_714_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_876_%E2%99%82_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_427_EB
Gwenaëlle Sklodowska
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
Taille de l'équipe : 9 / 12
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 1721
Points d'Expériences : 573
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
pokemon
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
C’était fou tout ce qu’il pouvait se passer dans un repas pendant une mission. Une chercheuse en décomposition en entendant parler d’ossements, une mécanicienne qui ne le remarque même pas et enfin une archéologue plus que passionnée. Cette dernière avait d’ailleurs fait une découverte qui semblait accaparer toutes ses pensées. Un coquillage. Percé. Dans la mer. C’était sensé être si peu commun ? La mécanicienne n’en savait rien mais donc le doute elle se passa de commentaire et se contenta de manger ses carottes (cannibale). Elise aussi semblait emballée par cette chose, Gwen se demanda alors s’il lui manquait pas quelques points de QI pour comprendre à quel point c’était extraordinaire. Mouais, le génie est inaccessible pour le commun des mortels pensa-t-elle (meuf t’es la définition même d’une génie mais soit).

La fin du repas approcha et la végétarienne remercia chaudement le professeur ainsi qu’Elise d’avoir fait un repas constitué de légumes entièrement, c’était si compliqué habituellement de se nourrir quand le personnes n’étaient pas au courant du régime de la jeune demoiselle. Gentiment, elle s’occupa aussi de nettoyer la table afin que tout aille plus vite pour tout le monde. Plus vite tout était rangé, plus vite la troupe pourrait se remettre au boulot. Une fois sa tâche terminée, la demoiselle et son Jungko commencèrent à se diriger vers la tente avec les machines pour dater les objets dans laquelle elle avait laissé les ossements quand Ranya apparut avec une Vipélierre dans un fauteuil.

« Annnw, tu es magnifique, ta couleur est superbe ! » s’exclama cette chère Gwen en s’abaissant vers la créature, trop heureuse de croiser un autre type plante chromatique comme son starter. C’est alors que l’archéologue expliqua le handicap de sa Vipelierre.

« T’aider ? Ou p-plutôt vous aider ? Ce ce sera avec g-grand plaisir… c’est vrai que p-pour ton autonomie Nagini ce fauteuil n’est p-pas à ton aise.. » La mécanicienne se pencha alors vers la chose sur laquelle la Vipelière était assise. Avec le sable, il était difficile de s’avancer, les roues ne semblaient pas assez épaisses ou plutôt large de ce fait avec ce genre de sol, elle s’enfoncerait dans son fauteuil. En plus un petit moteur un poil puissant ne serait pas de refus pour elle. Histoire d’avoir de l’aide dans les terrains penchés ou peu aptes à une mobilité aisée avec ce genre de véhicule.

« Je p-pense savoir q-quoi faire, je je commencerais le travail ce soir si si ça te va b-bien sûr ? ça ne prendra p-pas longtemps mais il me faudrait un petit m-moteur et de quoi élargir les les roues. »

En plus de pouvoir travailler sur un site de fouille, elle avait le droit de trifouiller un fauteuil roulant pour Pokémon, mais quelle chance extraordinaire elle avait eu pour ces trois jours. C’était comme un rêve qui se réalisait, une élève qui vient lui demander à elle, la ratée des ratés des mécaniciens de l’aide. C’était trop beau pour être vrai. La tête dans les étoiles, elle repartit alors vers la tente où ses ossements l’attendaient patiemment, seulement accompagnée de Tool. Kamini était repartit vers les eaux et Supergrass bullait à faire de la photosynthèse au bord de l’eau elle aussi.

Ou presque.

Elise était devant, tremblante de la tête aux pieds devant les os inanimés d’un ancien Pokémon, penchant la tête sur le côté, Gwen se demandait ce qui pouvait bien arriver à son amie.

« T-tout va bien ? Tu tu as froid ? »

Facepalme de la part de son starter suivit d’un soupir de ce dernier, décidément, sa dresseuse ne comprendrait jamais rien à rien. Le Jungko, à défaut que ça soit sa dresseuse qui le fasse, s’approcha de la brunette pour lui tapoter l’épaule délicatement, comme pour la soutenir.

« Euuuh… »

Perdue au milieu de tout cela, Gwenaëlle ne savait pas comment réagir. Will montra du doigt ce qu’avait récupéré plus tôt dans la journée la mécanicienne. Elle comprit qu’il y avait alors peut être un lien entre les tremblements de son amie et ce qu’elle avait ramassé tantôt. Discrètement, Gwen s’avança vers les ossements, reprit le tout et se dirigea ensuite vers les machine pour dater les objets. Laissant alors Elise aux bons soins avec son meilleur ami.

Il était temps de prendre en main la machine mise à disposition par le professeur hévéa. Elle avait bien la sienne fabriqué main, mais ce n’était pas certain qu’elle soit fiable (ou du moins que la machine n’explose pas à la première utilisation). Par mesure de précaution, la mécanicienne préféra l’appareil des scientifiques archéologues. C’était leur métier de dater des choses alors leurs instruments se devaient d’être fiables.

« ACDC ? »

Son Ipok se mit alors à subitement sortir de sa poche et une voix se fit entendre par le haut parleur, celle de son Motisma chromatique.

« Yep Gwenou qu’est ce que je peux faire pour toi ? Désosser une machine à laver ? Prendre possession d’une tondeuse à gazon ? Faire grésiller une télé ?

- R-rien de tout cela !

- Heureusement, je déteste faire deux fois la même chose, qu’as-tu besoin ? »

La verte pointa alors la machine du doigt/

« J’aimerais que tu m’aides à la prendre en main pour gagner un peu de temps et dater le plus vite possible les ossements.

- Tu as besoin de mon aide pour l’utilisation d’un simple spéctromètre de masse ?

- Il a l’air vieux comme le professeur Chen, je ne voudrais pas casser la machine..

- Là dessus tu marques un point, ce sont ces ossements que tu veux dater ?

- Oui et les bouts de bois aussi, on pourra se faire une idée de la date précisément avec les os et approximativement avec le bois. Si cela ne concorde pas, c’est qu’on a un problème avec nos échantillons, ou que les ossements ne provenaient pas du bateau.

- Ok ma p-tite dame, laisse moi faire ! »

Puis, comme vidé de son énergie, lé téléphone tomba par terre et le Motisma se téléporta dans la machine de carbone 14. Heureusement grâce à la coque Rhinoféros shield, l’écran ne fut même pas fissuré (merci la sponso qui paye l’équipement de Gwen).

Les deux commencèrent alors à travailler de concert sur la datation des ossements et du bois. Cela prit une bonne partie de l’après-midi. Ce fut Will qui les arrêta dans leurs calculs pour leur dire que la journée était finie et qu’elle pouvait sortir prendre l’air et discuter avec ses amies. Enjouée de ses résultats, la mécanicienne sortit pimpante de la tente pour y retrouver Tool qui était resté non loin d’Elise toute l’après midi et Ranya sur la plage.

Elles se réunirent alors autour d’un feu de camp pour discuter des découvertes du jour et faire un résumé complet.

« V-vous avez t-trouvé quoi v-vous ? Je sais que m-mes ossements d-datent de 1479 environ, et que le b-bois a une fourchette entre 1412 et 1398, ce qui correspond à la d-date où l’arbre a été coupé et et transformé en moyen de t-transport. P-pour le moyen je je ne sais pas plus, p-pardon l’histoire et l’archéologie ce ce n’est pas mon d-domaine… »

Et ainsi, assises sur des rondins, elles purent toute ensemble partager un moment de sciences. Vers la fin de la petite réunion improvisée, la verte commença à se renseigner sur comment rendre le fauteuil de Nagini accessible pour la plage, elle avait le matériaux qu’il fallait, mais dans son atelier. C’est alors qu’elle sortit un drone de ses affaires encore jamais utilisé et qu’elle demanda un grand service à son Motisma : aller chercher les matériaux et les faire transporter par Foster, son Luxray avec une brouette. Le chromatique sera sûrement pas d’accord mais soit, elle en avait besoin.

La requête mandée, son drone partit, conduit par le spectre, la soirée pouvait alors commencer. Sa première soirée à la plage, avec des amies ? Si beau.



« Oh putain c’est vraiment la malade qui nous a tazé la dernière fois chef.

- Patience Bakalive, patience, la vengeance est un plat qui se mange, sans sauce.

- Parfois avec vos citations je me demande si vous ne débloquez pas chef.

- Abruti. »



[Mission] Logo Te Pate P8X21eb
Matrix Unlocked
Ranya Iluzion
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 989
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



[Mission] Logo te Pate
La jeune fille était perturbée. Parce que ce qu’elle a devant ses yeux ne colle absolument pas aux premières conclusions qu’elle commençait doucement à tirer dans sa tête. Ses pensées dérivant inexorablement sur le coquillage repêché un peu plus tôt, Ranya se perd en réflexion, jusqu’à ce que le professeur Hévéa la rappelle à l’ordre. Il n’a pas tort. Vu l’état de tout ce qu’ils ont réussi à remonter, il y a fort à parier qu’à la fin de ces trois journées, des mystères restent encore sans réponse, malgré toute leur bonne volonté. Sa quête de vérité dévorante n’est décidemment pas compatible avec les conditions actuelles de recherche, et la danseuse commence seulement à le réaliser auprès de professionnels. Secouant un instant sa tête pour écarter le trouble, la blonde se replonge dans le travail et se laisse presque tomber dans la caisse pour en sortir, à l’aide de son tuteur de mission, le grand tissu reposant au fond.

Maintenant qu’il est étalé sur la plage, il n’y a plus aucun doute possible. Il s’agit d’une voile de rechange pour le bateau. La taille correspond à peu près à celle du mat récupéré plus tôt dans la matinée. Il n’y a rien d’étonnant à avoir prévu cette éventualité. Sans voile, c’est la dérive dans l’océan assurée. Et à terme, la mort des explorateurs. Pour éviter à tout prix cette situation, il leur était nécessaire de prévoir le cas où une voile déchirée ou défectueuse survenait en pleine mer. Seulement, il faut croire que s’ils ont retrouvé les bateaux sur Adala, c’est parce qu’ils n’ont justement pas eu le temps de déployer cette mystérieuse voile. Mais avant que l’adolescente ne puisse mener ses observations plus loin, Elise regagne la plage à pas rapide, avec un objet en main et un livre. Visiblement de nouvelles informations à partager. Pendant que la Mentali commence, Ranya s’empare du médaillon pour l’observer sous toutes ses coutures, bercée par les informations de la chercheuse « C’est super d’avoir pu retrouver cet objet et identifier si bien sa provenance. Bien joué ». Seulement, le professeur semble un peu moins captivé que les deux jeunes filles, de quoi permettre à la danseuse d’ajouter « Je doute que seul un des membres des explorateurs appartenait à ce groupe. Les colliers comme celui-ci sont des symboles d’appartenance fort. Ce n’est pas un simple bijou. Si quelqu’un l’avait gardé alors qu’il s’était greffé à une autre population, cela aurait été très mal vu, un peu comme imposé son peuple sans son soutien présentiel. A moins qu’il s’agissait d’un prisonnier, il est plus fort à parier que l’hypothèse d’Elise soit juste. Et je vois mal un groupe voyageant sur des voiliers faire des prisonniers ».

Toujours est-il que le professeur Hévéa n’a pas tort. Il faut consigner ces découvertes dans un rapport pour plus facilement recouper les données entre elles. La Mentali regagne donc la tente, laissant l’adolescente seule sur la plage avec le professeur. Cette découverte est très intéressante mais brouille encore un peu plus les pistes de l’archéologue. Qu’est-ce qui cloche ? Pour se vider l’esprit, la jeune fille se reconcentre sur cette imposante voile. Genoux au sol, Nagini à ses côtés, la danseuse laisse ses doigts parcourir l’épais tissu, se laissant guider par ses sensations. La toile est rêche, probablement en lin vu la texture. Elle est certes très abimée mais à conserver sa forme générale. Et surtout, tracée dessus, se lise assez facilement les symboles de Kyogre, élément qui lui a sauté aux yeux dès la découverte de la caisse. En observant le tissu, Ranya déduit sans trop de souci qu’ils ont été tracés à l’aide de peinture rouge foncé, fabriquée avec les moyens de l’époque. Ainsi exposé sur le sol, toute la force de ces symboles ressort particulièrement. La jeune fille se relève alors et commence à en faire le tour, sous le regard intrigué de son tuteur.

Cette voile est la preuve même que ce peuple a été influencé par les mythes d’Hoenn. Même si Gwen est en train de travailler sur une datation précise, il est fort à parier que les personnes ayant évolués sur ces bateaux n’ont connu aucune forme de technologie. Rien que la structure du bateau est un indice pour le deviner. Ce qui signifie qu’à cette époque aucune technologie n’était disponible pour faire parvenir d’un bout à l’autre du monde les différentes cultures et traditions. Mais alors comment des personnes originaires d’un peuple éteint depuis longtemps de Kalos en soit venu à tracer sur leur voile les symboles protecteurs de Kyogre ? C’est à ne rien y comprendre pour la blondinette. Sans trop s’en rendre compte, l’adolescente se met à faire des dessins dans le sable avec des bouts de bois, reproduisant les mêmes symboles que sur les voiles pour canaliser son attention et sa réflexion. Entre le collier, les voiles, et ce coquillage, quel est le lien entre tous ces objets.

Au bout d’un long moment, la danseuse se décide à retourner vers l’imposante caisse pour vérifier qu’aucun autre objet ne s’y cache. Surprise de ne rien voir du tout à l’intérieur, la blonde capte seulement la voix de son tuteur au loin « Pendant que tu réfléchissais, j’ai vidé la caisse. Il n’y avait que du matériel pour la voile très endommagé. Je ne suis pas sûre que nous puissions en tirer grand-chose ». Malgré les nouvelles indications apportées par le professeur Hévéa, Ranya reste intriguée par une petite chose brillante qui semble logée entre deux planches de la caisse en bois. Seulement, la scientifique finit par perdre l’équilibre à force de se pencher de cette façon, tombant la tête la première dans la boite. « Ranya est-ce que tout va bien ? » « Oui oui professeur je me suis juste trop penchée…attendez deux secondes… » Juste avant que le scientifique ne l’aide à sortir de là, la Givrali parvient à attraper ce qu’elle observait. Se doutant d’une nouvelle trouvaille, le professeur l’aide à se redresser correctement sur le sable avant de lui demander « Qu’as-tu trouver que je n’avais pas vu ? » « On dirait une petite pierre rouge un peu ovale. Au sommet, il y a un petit trou, juste assez pour laisser passer une ficelle. Comme un collier qui aurait perdu son attache vous voyez ? » « Oui je vois parfaitement. Encore un objet à transmettre » « S’il était caché dans cette caisse contenant le matériel indispensable du bateau, c’est qu’il est forcément important d’une façon ou d’une autre ». « J’apprécie ta motivation, mais cela ira pour aujourd’hui. On va juste aller mettre la voile à l’abri d’accord ? »

La jeune fille hoche la tête avant de suivre le professeur dans cette tâche tout en prenant soin de ce pendentif tout juste retrouvé. Dans le même temps, les Mentalis rejoignent tout le monde sur la plage et participent au rangement pour laisser place à un champ libre pour mettre en place le feu de camp et le repas du soir. Chacune se trouve un post et si la blonde ne se sent pas vraiment de participer à l’atelier cuisine, elle est plutôt de ceux qui vont chercher du bois pour le feu et aligne les pierres pour former un joli cercle sous le regard amusé de l’équipe. Lorsque le soleil commence à décliner doucement, les trois étudiantes s’assoient sur les rondins pour se faire un bilan de leur journée. Gwen et Elise ont toutes les deux l’air d’avoir fait de l’excellent travail « Je ne savais pas qu’on pouvait dater avec autant de précision. Pour ma part je suis encore un peu perdue. On a trouvé pas mal d’éléments sur la culture de ce peuple mais ils semblent tous se contredire. D’après ce qu’a trouvé Elise, ils sont originaires de Kalos et j’y crois. Mais leurs voiles ont été placées sous la protection de Kyogre qui trouvent son siège dans les mers d’Hoenn. Enfin, concernant le coquillage…je vous expliquerais ça demain ». Pour cette dernière partie, Ranya veut être sure d’elle avant d’aller plus loin. Soudain, elle se souvient de l’objet lovée dans sa poche et le sort pour le montrer aux filles « Et j’ai aussi trouvé ça dans la caisse qui contenait la grande voile. Vu comme il a été travaillé, on dirait le pendentif d’un collier. Et il doit être précieux vu qu’il a été placé à cet endroit. Je ne sais pas pour vois mais je trouve qu’il ne dégage pas du tout la même impression que celui que tu as trouvé Elise. »

Les autres scientifiques mettent fin à la discussion en apportant le repas. Brochettes de légume à faire griller au-dessus du feu et chamallow pour le dessert. Une gourmandise qui fait très plaisir à la blonde, peu habitué à ces écarts. Malgré la liberté acquise à la Pokemon Community, certaines vieilles habitudes restent, notamment celles de ne pas manger de sucrerie. Mais l’occasion est trop belle pour la louper, et en compagnie des Mentalis elle n’hésite pas à s’en préparer une belle brochette. La nuit tombée, Vicky se relève de son rondin et attire l’attention des trois filles. « Puisqu’on est tous là autour du feu, c’est l’heure de se raconter une histoire qui fait peur ! » A cette annonce, Will et le professeur Hévéa ne peuvent s’empêcher de rire, alors que Ranya fixe la plongeuse d’un air perplexe.

« Il était une fois…il y a bien longtemps sur Adala… bien avant qu’il n’y ait des villes ou des écoles… il y avait un peuple particulier, un peuple que personne n’osait approcher. Et pour cause, ils étaient spéciaux, avec des rites peu habituels…on raconte que là-bas, les gens ne mourraient jamais vraiment…et que si leur corps venait à s’éteindre…leur esprit persistait encore et toujours parmi les vivants. Et le plus étrange, c’est que non seulement les esprits persistaient, mais en plus ils pouvaient prendre possession des vivants. Dès qu’un vivant commettait la moindre faute, il était puni par les morts. L’esprit prenait possession du corps des vivants et les forçait à sauter de la falaise pour s’écraser contre les rochers…exactement là où nous nous trouvons. On dit qu’aujourd’hui encore les esprits vengeurs de ceux qui ont été achevé par leur semblable rode sur cette plage et cherchent à posséder un autre corps pour lui faire subir le même sort ! »

Au même instant, la sensation terrible qu’un esprit traversait leur corps se fait sentir chez chacune des jeunes étudiantes, faisant pâlir à vue d’œil la danseuse, se voyant déjà possédée à tout jamais. Seulement à la place, seul un Fantominus éclatant de rire apparait devant les étudiantes, visiblement très heureux de sa farce. Mais celle qui rit le plus, c’est Vicky, au bord de la crise de larme « Vous auriez dû voir vos têtes c’était beaucoup trop drôle ahah. Désolée les filles mais j’étais obligée de la faire. C’est une plaisanterie tout ça…enfin je crois » « Bon assez de blagues pour ce soir il est temps d’aller vous coucher, le réveil sera tôt demain matin pour continuer les recherches. Bonne nuit tout le monde ».

Après un salut général, Ranya se relève, encore dégoutée d’avoir été piégée si facilement, en direction de sa tente. Demain matin le réveil sera tôt, encore plus tôt que pour les autres, car elle a une chose qu’elle doit impérativement vérifier.

***

« Pouah j’espère que les esprits ne sont pas de sortie cette nuit je n’ai aucune envie d’être possédé »

« Mais t’as pas entendu c’est des sornettes tout ça »

« Non mais vraiment, j’ai encore trop de chose à faire pour me jeter contre des rochers et en plus contre ma volonté»

« Abruti »


HRP :
Professeur Hévéa parle en #993300
Vicky parle en #663399
Wilson parle en #333366
Ping Bakalive pige rien en #ff9900
Gaston fomente en #000000


©️BBDragon
Elise Sandstorm
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 5/14
Région d'origine : Johto
Âge : 15
Niveau : 25
Jetons : 3480
Points d'Expériences : 483
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not dive

Sur le point de tomber dans les pommes, la jeune fille sentit soudainement la boite contenant les restes de Pokémon lui échapper des bras, tandis qu’elle avait l’impression d’être retenu dans le dos. Elle cligna quelques instant des yeux, avant de voir Gwenaëlle qui s’inquiétait vraisemblablement de son état. Elle n’avait visiblement pas l’air d’aller bien, à en juger par la mine de son amie. Quant à la personne qui l’empêchait de s’écrouler, c’était Tool, le Jungko chromatique de la mécanicienne.

"Ah … M … Merci ça … ça va aller … Je dois juste regagner le bureau."

Péniblement, la nausée faisant encore tourner la tête de la scientifique, elle arriva tant bien que mal à aller s’asseoir sur le bureau où elle avait travaillé ce matin-même. Elle respira alors profondément, essayant de calmer sa frustration et sa colère interne. Cela lui était déjà arrivé de s’évanouir ainsi à cause de la fatigue, mais jamais parce qu’elle avait tourné de l’œil à cause d’un corps sans vie d’un être vivant. Si elle voulait devenir professeure Pokémon, elle devrait très vite être capable de se débrouiller elle-même de l’étude de ce genre de cas. Pour le moment juste, elle n’était pas encore prête. Et cela l’importunait justement.

L’après-midi se déroula sans autre problèmes particulier, Wilson s’étant occupé avec Gwenaëlle de l’anatomie du squelette, et Elise du rapport de chronologie. Ranya quant à elle, avait apparemment continué de faire l’inventaire des objets et artefacts remontés à la surface. La soleil se couchait alors, lorsque l’ensemble de l’équipe se mit alors à la préparation du feu de camp, mettant alors à disposition quelques brochettes à grignoter avec des pierres pour s’installer autour du feu. Elise n’avait pas très faim à vrai dire, la mésaventure de la journée lui donnant encore des coups dans l’estomac … En revanche, elle était plus intéressée par la discussion qui avait lieu sur les bilans des trouvailles de la journée.

"Si on peut retrouver les origines du peuple, alors ce sera une grande avancée, je pense … En revanche, je n’ai toujours pas d’indice sur la raison du naufrage des bateaux … Peut-être que si je pouvais inspecter les coques des bateaux de plus près, on y trouvera des traces quelconques d’une bataille …"

Plusieurs hypothèses se présentaient à la jeune fille, alors qu’elle n’avait aucune piste à explorer. Tout d’abord, les navires auraient pu être victime d’une attaque d’un autre groupe de bateaux, possiblement des pirates, ou bien un tribu ancienne de l’île l'Adala qui aurait voulu simplement chasser des intrus. La théorie voulant que les bateaux se soient simplement brisés sur des rochers étaient peu probable, même si la topographie de l’île pouvait être un peu différente il y a cinq siècles, des récifs ne pouvaient pas s’éroder ainsi de façon naturelle et si rapide, il y aurait encore des traces. De plus la probabilité pour que tous les navires aient fait naufrage de cette même façon était assez maigre.
Enfin, il y avait encore à prendre en compte l’attaque de Pokémon sauvage, tel que des Sharpedo, des Tentacruels ou encore des Wailords, parfois assez virulents pour défendre leur territoires. Dans tous les cas, Elise devrait bien inspecter les coques et la quille des bateaux pour en avoir le cœur net …

Plongée dans ses pensées, la brune en fut tirée en voyant soudainement apparaître devant elle une boule violette de gaz, prendre forme avec un sourire, avant de se révéler être un Fantominus, tandis que Vicky éclatait de rire. Incrédule, la jeune fille ne comprenait pas vraiment ce qui venait de se passer, elle voyait simplement des sueurs froides émaner de ses deux camarades de classes. Est-ce qu’elle avait manqué un point crucial de la conversation ? Elle devrait peut-être demander plus tard aux autres filles ce qui venait de se passer …

Le lendemain matin, aux environ de 5h du matin, Elise avait déjà les yeux ouverts. Elle n’avait que très peu dormi, pas à cause de ses soucis personnels ou de ses cauchemars qui revenaient assez souvent depuis la fin des vacances. Non cette fois c’était encore l’excitation qui l’avait empêchée de dormir plus longtemps. Et peut-être aussi les bruits des outils de Gwen. La mécanicienne n’avait vraisemblablement pas fermé l’œil de la nuit, occupée à probablement construire une nouvelle machine à l’extérieur de la tente. Alors qu’elle se levait sans bruit, elle vit alors que le couchage de Ranya était vide, et qu’elle n’était plus dans la tente. Profitant du calme matinal, et attendant le réveil de leurs aînés, la brune en profita pour lire le rapport de l’autopsie du squelette retrouvé.

Un Dedenne, c’était le nom du Pokémon qui correspondait à ce que la morphologie des os laissait présumer. Même s’il s’agissait d’un Pokémon électrique, que la scientifique avait en sainte horreur de ne pas pouvoir s’en approcher, elle ne pouvait pas être indifférente en pensant au triste sort qui avait frappé le Pokémon tombé dans les flots tumultueux des eaux, séparé ainsi de l’équipage du bateau et des marins à son bord. Parfois, la jeune fille se disait que la noyade devait être la mort la plus atroce qui existe, parce que tu ne peux rien faire pour t’en sortir, et tu te vois ainsi sombrer de plus en plus …

A ce moment précis, un cri se fit retentir à l’extérieur de la tente, alertant la chercheuse qui se précipita à l’extérieur.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Bon, t’as bien compris le plan ? On s’occupe d’abord de la carotte, et après, on se charge de ces rats de laboratoires, comme ça, il nous restera plus qu’à nous en mettre pleins les poches ! "

"Bah moi je veux bien chef, mais si jamais ça foire ?"

"Comment-ça, si jamais ça foire ? Qu’est-ce à dire que ceci ?"

"… Pourquoi vous parlez comme ça tout à coup ?"

"Bah, oublie. Y a aucune raison que ça se passe mal, cette fois-ci on est prêt à toutes les éventualités. Allez suis-moi ! REVOOOOOOOLTE !"

"Mais chef, criez pas ! On va se faire repérer !"




La cutie danse en 9900ff

[Mission] Logo Te Pate Miniature_216[Mission] Logo Te Pate Miniature_714_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_876_%E2%99%82_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_427_EB
Gwenaëlle Sklodowska
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
Taille de l'équipe : 9 / 12
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 1721
Points d'Expériences : 573
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
pokemon
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
Elle avait décemment mal partout. Chaque centimètre carré n’était que douleur. A chaque bref mouvement de muscle, elle ressentait comme des centaines d’aiguilles lui piquer le corps inlassablement. La plongée c’était bien plus sportif que ce qu’elle avait imaginé. Surtout que pendant près de trois heures avec Ranya, les deux demoiselles n’avaient fait que remonter des objets sur des câbles et faire des aller-retours incessants. La fatigue rappela sa présence à la mécanicienne sous la forte de perte de mémoire et de coup de narcolepsie soudain. Il fallait qu’elle se repose.

Bref, cette pause autour du feu de camp était plus que la bienvenue, la pauvre verte avait à peine aidé lors du repas, c’est Tool qui se chargea des tâches en cuisine tandis qu’elle se tapait sa meilleure sieste à l’extérieur. Rançon d’avoir fait une nuit blanche suivit d’une matinée à plonger et replonger dans la mer. Elle fut réveillée lors du diner et de la mise en commun des diverses découvertes de la journée. L’archéologue prit la suite de Gwen et présenta un peu plus ses travaux, en n’oubliant pas de préciser le travail de Gwen sur la datation.

« Le c-carbone 14 est assez précis, enfin j-j’espère.. » dit-elle en se grattant l’arrière de la tête. Confiance en toi Gwen, un jour je suis certaine que tu l’auras, vraiment, j’y crois (dans dix ans).

Bref, elle put faire part de ses inquiétudes par rapport à l’origine géographique de l’équipage, l’ensemble semblait se contredire avec des preuves de l’appartenance à plusieurs régions différentes, peut être bien des voyageurs anarchistes ? Meh, mieux valait ne pas réfléchir dessus, l’histoire et la géographie n’étaient vraiment pas le domaine de Gwenaëlle, elle ne voulait qu’une chose, étudier la structure des bateaux avec comment il était construit et quel était leur méthode de navigation. Elle savait juste que c’était des voiliers, rien de plus. L’archéologue bifurqua alors sur un autre pendentif, toujours venant d’un autre lieu que celui qu’avait découvert Elise. Il y avait tellement d’informations à compiler et de questions toujours en suspens. Et en plus de cela Elise apporta une question que la mécanicienne avait complètement occulté dans sa tête : la raison de leur naufrage.

Mais elles n’eurent pas le temps de développer, que Will, Hévéa et Vick apportaient moult brochettes et victuailles pour qu’ensuite la seule femme adulte commence une histoire de plus palpitantes. Sur une peuplade et des esprits qui forçaient des gens à se suicider, absorbée par l’histoire, la verte s’endormit. Quoi comment ça si t’es absorbé tu ne dors pas ? La voix douce de Vick endormit très facilement la verte. Elle fut alors forcée de quitter son sommeil par l’intervention surprise d’un Fantominus qui lui arracha un léger cri de surprise, ce qui fit bien rire la scientifique.

« Euuuuuuuh, p-p-pardon..

- Hehe j’aime faire de l’effet parfois. Sur ce, je vous souhaite une bonne nuit, demain le réveil sera à l’aube faites bien attention de ne pas vous coucher trop tard !

- D-d’accord. »

M D R, dormir c’était surfait. Surtout pour la verte. Elle avait pu faire une sieste cet après-midi et cette nuit elle se lancerait dans un nouveau projet : modifier les roues de la chaise roulante de Nagini. La verte avait eu le temps de prendre toutes les mensurations du fauteuil, elle savait aussi le poids qu’il fallait équilibrer. Ça devrait lui prendre peut être trois heures et ensuite elle dormirait.

MDR (oui encore, mon langage n'est pas fleuri déso pas deso). Mais ne spoilons pas. Ranya et Elise se levèrent et dirent bonne nuit mais Gwen resta là, à regarder les étoiles. Son Luxray et son Motisma ne vont pas tarder à revenir et donner le matériel qu’il lui fallait, ce n’était qu’une question de temps. Comme ça, la quête secondaire sera fixée et elle pourra valider plus de points d’xp. Comment ? Ce n’est pas comme ça que ça marche ? Je suis déçue.

Les deux Pokémons arrivèrent au bout d’une trentaine de minutes, ils retrouvèrent un Kamini et Tool ronronnant aux pieds de la verte qui s’était endormie. Vexé de ne pas susciter l’attente auprès de sa dresseuse, le Luxray chromatique mordit la main de cette pauvre belle au bois dormant.

« NYUUUUU » sursauta la verte qui se boucha alors instantanément la bouche avec ses mains, paniquée d’avoir peut-être réveillé quelqu’un au camp.

Un regard autour d’elle, personne n’avait réagi, elle put relâcher sa respiration en même temps que sa main et reprit la parole en murmurant cette fois.

« Mais Foster ça ne va pas ? Pourquoi tu m'as mordue ?

- Lux. »

Boudeur, le chromatique gonfla la poitrine pour paraître encore plus grand qu’il ne l’était et paraître le plus fier possible. Il se fit alors juger par Tool, ACDC et Kamini. La roselia l’aurait bien aussi jugé, mais cette dernière eut préféré se coucher dans la tente, la belle étoile ne lui faisait point envie.

« Je suis désolée Foster, merci de t’être déplacé, on va pouvoir s’attaquer à ce qui nous intéresse maintenant.. »

Le Pokémon fit la moue avant de déposer la charrette qu’il avait transporté. Encore vexé, il se dirigea vers la tente pour pouvoir dormir. Il avait fait tout ce chemin depuis la Pokémon Community, on ne lui refuserait donc pas le couchage, hors de question pour lui de dormir à la belle étoile. Kamini et ACDC le suivirent tandis que le Jungko resta auprès de sa dresseuse. Il se mit en position pour dormir, juste à côté de sa carotte préférée.

La demoiselle se gratta vite fait les yeux, prit quelques notes sur son carnet puis esquissa le croquis des modifications qu’elle comptait y faire. Puis, le set up mit en place, elle s’attela à sa tâche, motivée d’aider enfin une de ses camarades. Après tout, n’était ce pas la sa toute première commande officieuse ? Fière, elle allait pouvoir s’adonner à son côté perfectionniste en matière de mécanique. Côté qu’elle ne mettait pas souvent en œuvre, trop heureuse quand une de ses créations fonctionnait enfin, au prix de grands efforts mais surtout d’aberrations électroniques parfois.

Et c’est dans des sons mélodieux de cliquetis mécaniques, sous un ciel sans nuage, que Gwenaëlle passa la nuit. Complètement absorbée par ses travaux, tests et ratages, la demoiselle fit fi des recommandations d’Hévéa et de Vick, elle resta sans le savoir éveillée toute la nuit. A fond dans son sujet. Elle ne se coupa que trois fois et doigts et réussit à sauver son œil de son fer à souder portatif en ne se cramant que la moitié de la joue gauche. Un succès en somme compte tenu de sa maladresse.

Tôt dans la matinée, le Soleil encore loin d’être levé, elle crut apercevoir Ranya qui sortait de la tente. Mais vu son état avancé de fatigue, la mécanicienne crut à une hallucination et se replongea dans sa passion.

Elle fut proche de la fin quand quelque chose la frappa, littéralement, lui arrachant un cri de douleur. On venait de lui frapper dans le dos. Cela réveilla instantanément son starter qui observa alors une situation qui lui provoqua un air de déjà vu.

Un Goinfrex venait de charger sa dresseuse dans le dos et une Magirêve s’apprêtait à lancer une attaque ball’ombre, non, ça ne pouvait pas être les braconniers de la dernière fois, si ? Paniqué, le type plante plongea vers la pauvre Gwenaëlle qui couinait de douleur. Il ne fut pas assez rapide cependant pour esquiver la sohère sombre projetée par la spectre trop heureuse de l’avoir touché.

« Que ??? »

Paniquée, Gwenaëlle regarda de tous les côtés mais il ne semblait avoir aucune trace ni de Bakalive, ni de Gaston des buissons. Ils n’avaient pas voulu attaquer de front une nouvelle fois, probablement. Les hommes n’allaient pas faire l’erreur une deuxième fois, sauf que Libra ne serait pas là pour sauver la demoiselle en détresse.

« AU AU SECOURS ! » Hurla la verte, s’en fichant complètement de l’heure ou de réveiller qui que ce soit. Non, là, le plus important était de fuir ou de mettre KO ces deux Pokémons qui n’allaient sûrement pas se laisser faire.

La Magirêve regarda alors son camarade Goinfrex en ricanant et prépara alors une nouvelle boule noire, pointée directement sur la mécanicienne. Cependant, Tool ne la laisserait pas faire, hargneux, il fonça directement vers la type spectre, laissant une ouverture vers sa dresseuse malheureusement. Il prépara une lame de plante pour tenter de dévier l'attaque de la Magirêve qui fut perturbée, la sphère changea de direction et risqua de percuter le bateau remonté avant de plein fouet. Un moindre mal ? Le type normal, lui, semblait rassembler ses forces pour foncer une nouvelle fois sur la pauvre scientifique acculée.

Euh, à l'aide ?



Dernière édition par Gwenaëlle Sklodowska le Sam 19 Sep - 8:04, édité 1 fois


[Mission] Logo Te Pate P8X21eb
Matrix Unlocked
Ranya Iluzion
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 989
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



[Mission] Logo te Pate
Après cette histoire voulue pour effrayer les jeunes filles, l’ensemble de l’équipe est appelé à regagner les tentes pour profiter de quelques heures de sommeil bien méritées suite à une journée de travail intense. La blonde sent son corps parcouru de courbature, marqué par la plongée matinale sans préparation. Mais Ranya ne se fait pas d’illusion, le sommeil ne sera que de courte durée, trop préoccupée par cette découverte qu’elle veut élucider au plus vite, seule de préférence. La jeune fille, malgré sa confiance en elle, a bien du mal à s’exprimer ouvertement sur le sujet des croyances depuis qu’elle s’est retrouvée jugée de toute part à son arrivée à l’académie par des esprits peu ouverts. Mais elle n’a pas besoin d’être comprise pour y croire, seulement d’être respectée dans ses choix.

Cependant la fatigue a eu raison d’elle et lorsque sa Grenousse tapote du bout de sa patte son visage pour réveiller la danseuse emmitouflée dans son duvet, la blonde ne se sent pas trop fatiguée, sortant d’un bon sommeil réparateur. Doucement pour ne pas déranger dans ses colocataires temporaires, Ranya murmure à l’attention de son pokemon « Merci Héqet tu gères. Viens on a du travail ». L’étudiante s’extirpe doucement de la tente, son précieux à la main. Il est encore très tôt et le ciel à peine clair, annonçant qu’il lui reste un peu de temps devant elle avant le réveil collectif du campement. Habillée de la même façon qu’hier, pieds nus contre le sable, la jeune fille grimpe sur les rochers afin de s’éloigner un peu de la crique investie par les scientifiques et gagner une autre parcelle de sable, plus calme. Sa Grenousse à ses côtés, le coquillage en main, elle tend son portable à son pokemon, ouvert sur les quelques pages que lui a envoyé Quitterie dans la soirée. Il est enfin temps de vérifier sa théorie, pour le meilleur elle l’espère.

Dans un premier temps, la danseuse prend le temps de l’examiner sous toutes les coutures et surtout de le comparer avec les schémas présentés dans son précieux ouvrage. Ce livre a la particularité de réunir à la fois les récits véridiques sur les légendes de son monde, mais aussi toutes les spéculations autour de leurs rites qui n’ont pas pu être vérifiées. Parmi eux, celui d’un coquillage faisant un son particulier qui, couplé à une danse spécifique, serait en mesure d’invoquer Lugia. Ranya ne se fait pas d’illusion. Invoquer Lugia en demande probablement beaucoup plus. Mais ces gestes ne sont pas sans intérêt et peuvent démontrer une forme de prière à l’égard du dieu des océans. Effectivement, comme elle le pensait, le coquillage est identique à celui apparemment utilisé dans ce mythe, les trous permettant de jouer le morceau positionné de la bonne façon. L’ouvrage propose également une partition théorique ainsi qu’un guide pour reproduire les quelques pas de danse. Consciente qu’elle n’est pas la plus douée pour jouer d’un instrument, elle laisse de côté la partie musicale pour s’intéresser plutôt à la partie danse.

Déterminée, la danseuse se relève et commence à pratiquer ces quelques pas sous le regard attentif de sa Grenousse, chargée de garder le téléphone déverrouillé et les explications visibles. Très rapidement, Ranya se met à la pratique, concentrée sur ses pas mais surtout sur ce qu’ils veulent transmettre. C’est un rite, une façon d’honorer les dieux. Et la jeune fille doit pratiquer avec cette même intention. Yeux clos, elle se laisse porter par le modèle rythmique déjà enregistré dans sa tête, appréciant chacune des sensations pour au mieux en capter l’esprit. Sans la musique, seul son imaginaire fait le travail et lui permet de se construire une idée bien précise des sentiments qui cherchent à être transmis. Au-delà d’elle, Ranya cherche également à se concentrer sur le peuple qu’ils étudient. Si effectivement ils pratiquaient cette danse, dans quelle mesure ? Avec quelle intention précise ? pourquoi priait-il par la danse un dieu d’une autre région que celle dont ils sont originaires ? Tant de questions qui se bousculent et s’entrechoquent au même rythme que ces pas effrénés contre le sable, cherchant de nouvelles réponses.

L’étudiante manque toutefois de se casser la figure lorsqu’elle entend un cri venu de la crique dont elle est originaire. La blonde comprend bien vite qu’il ne s’agit pas d’un simple cri, car il est très vite suivi d’une supplication de Gwen. Le campement est pris d’assaut ? Avec agilité, la blonde retourne dans les rochers pour les escalader, suivi de très près par sa Grenousse, prenant vite la tête du déplacement. Une fois le camp visible, Ranya comprend bien vite ce qu’il se passe. Deux pokemons ennemis sont en train de s’en prendre à la mécanicienne, et bientôt cela sera au reste des scientifiques. Mais l’une des choses qui frappe en premier l’archéologue, c’est cette Magirêve armée de Balle Ombre puissante, partie tout droit en direction de la mécanicienne. Son Jungko ne perd pas de temps pour dévier la balle obscure, se dirigeante maintenant à pleine vitesse vers le bateau remonté des temps anciens. Sans même qu’elle ait le temps de dire quoi que ce soit, la grenouille utilise ses fortes pattes pour se propulser au loin et couper la trajectoire de l’attaque. Violemment, le corps du pokemon s’écrase contre le sable, sous le regard de sa dresseuse terrifiée « Héqet non !!! »

De sa position, la danseuse est incapable de savoir comment va sa pokemon. Et le pire, c’est que la Magirêve ne perd pas de temps pour charger une nouvelle attaque, cette fois-ci dirigée directement vers la grenouille. Et si Ranya ne peut pas bien voir l’état de sa Grenousse, elle devine tout à fait son intention. Intercepter à nouveau le tir avec son propre corps « Héqet ça suffit ne fait pas ça ! » Trop tard, au même moment que l’impulsion obscure, la grenouille s’élance dans les airs. Mais alors que la jeune fille s’apprêtait à fermer les yeux, impuissante vis-à-vis de cette situation sur laquelle elle n’a aucun contrôle, elle maintient finalement son regard braqué sur son pokemon, animé par une violente lumière. La blonde se croit en train de rêver. Héqet est vraiment en train d’évoluer pour riposter. En quelques secondes, tout son corps change et grandit pour devenir une version plus puissante d’elle-même, une Croaporal. Libérée du phénomène de l’évolution, Héqet envoie en direction de son adversaire une attaque Chant-Canon, laissant le temps à l’archéologue de reprendre confiance et d’enchainer « Fàfnir montre lui qui est la seule Magirêve bienvenue ici !!! » Avec force, Ranya jette sa pokeball en l’air, libérant sa starter sur le terrain. Amusée par la présence d’un autre pokemon de son espèce, Fàfnir ne se laisse pas déstabiliser et utilise immédiatement une attaque Feuille Magik ciblé sur le pokemon spectre, enchainé par une attaque Vibraqua à l’origine d’Héqet. Toujours debout sur les rochers, la blonde espère que cela sera suffisant pour comprendre aux pokemons qu’ils ne sont pas les bienvenues ici. Alors que les scientifiques quittent eux aussi leurs tentes, les deux pokemons décident finalement de quitter le campement et de disparaitre au loin, soulageant la jeune fille.

A pas rapide, la danseuse regagne la plage et ses deux camarades, rejointes par ses pokemons. « Héqet ne me refais plus jamais peur comme ça. Ta vie est plus précieuse que ce bateau » Malgré la mine boudeuse affichée par la Croaporal, une autre voix s’ajoute à celle de la scientifique « Ranya a raison. Malgré l’importance de cette relique, il n’est pas question de se mettre en danger pour elle. Mais je dois tout de même vous remercier, de vous être battues pour protéger notre trésor ». « C’est normal, je pense que ce bateau est aussi précieux pour vous que pour nous. Les filles vous allez bien ? »

HRP :
Evolution de Héqet (Grenousse) en Croaporal !

Professeur Hévéa parle en #993300
Vicky parle en #663399
Wilson parle en #333366
Ping Bakalive pige rien en #ff9900
Gaston fomente en #000000


©️BBDragon
Elise Sandstorm
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 5/14
Région d'origine : Johto
Âge : 15
Niveau : 25
Jetons : 3480
Points d'Expériences : 483
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not dive

Cette voix qui appelait à l’aide ne faisait aucun doute pour Elise, c’était Gwenaëlle qui criait. Arrivant sur la plage, la jeune fille tomba sur un champ de bataille entre le Jungko de sa camarade Mentali et deux Pokémons adverses, mais pas d’autres dresseurs, tandis que depuis la crique remplie de rochers au bord de l’eau, la blonde Ranya arrivait en courant, son Grenousse à ses côtés. Comme par instinct, l’archéologue s’occupa de distraire le Magirêve, laissant ainsi le Goinfrex au Jungko. Cependant, il y avait un problème.

Il fallait à tout prix empêcher les Pokémons adversaires de s’attaquer aux matériel de repêchage et aux caisses remontées à la surface. Dans la panique, la jeune fille se trompa alors de Pokéball, et attrapa celle de Judy, sa Laporeille, remarquant alors son erreur une fois seulement le Pokémon sorti à l’extérieur. Alors que la scientifique voulut alors la rappeler à l’intérieur pour plutôt faire appel à Koda, elle fut interrompue par un regard foudroyant de son Pokémon, tentant de lui faire comprendre qu’elle était prête pour se battre.

"Bon Judy, j’espère que tu es prête … Euh … Utilise Vive-Attaque sur le Goinfrex !"

Prenant appui sur ses pattes, et les agitant comme des ressorts, la Laporeille fut projetée à toute allure en direction de l’autre Pokémon Normal, qui irradiait alors d’une lumière intense dans sa bouche. Elise connaissait l’attaque qu’il préparé, il s’agissait de Lance-Soleil, qui pourrait être horriblement dévastatrice si il parvenait à toucher les épaves avec ça. Fort heureusement, l’impact de Judy le déstabilisa et le fit arrêter son chargement, se retournant ainsi en direction de ses nouveaux adversaires. Il fonça alors à son tour, épaule baissée, tête la première, chargeant la Laporeille à plusieurs reprises, qui esquivait les attaques Attrition les unes après les autres, chancelant sur un pied puis l’autre.

"Bravo Judy ! Continue avec Vive-Attaque !"

Le combat faisait alors sens unique, avec la Lapine réussissant à faire mouche à chacune de ses attaques, remerciant sa vitesse, tandis que le Goinfrex ne parvenait pas à toucher la Laporeille une seule fois. Soudain, il arrêta de bouger, puis commença à remuer son doigt levé. Prise de frayeur, Elise intervint son Pokémon.

"Judy attention ! C’est une attaque Métronome !"

Le Goinfrex cessa alors, puis presque aussitôt, des morceaux de rochers apparurent alors au-dessus du terrain improvisé, fondant à toute allure vers Judy. Au vu de leur taille, la chercheuse comprit que l’attaque choisie étaient Eboulement, et que Judy ne pourrait pas tous les esquiver. Mais contrairement à ce qu’elle avait imaginé pour sortir de ce guet-apens, la Laporeille sauta en l’air sans la moindre difficulté, et replia la membrane de son oreille, chargeant un coup et une aura blanche, avant d’impacter l’une des pierres tombantes et de la fracasser en plusieurs morceaux, laissant pantois son adversaire et sa dresseuse.

"Eclate-roc …. Mais oui ! C’est une attaque Combat ! Judy, utilise Eclate-Roc sur le Goinfrex !"

Comme si elle n’avait attendu que cet ordre d’attaque, Judy se précipita vers le Pokémon Normal adverse, chargeant à nouveau son attaque, mais avec l’autre oreille cette fois-ci, avant de frapper en plein dans le ventre le Goinfrex qui décolla de l’autre côté de la plage, atterrissant près de l’endroit où le Magirêve venait d’être battu par Ranya et ses Pokémons. Comprenant leur défaite et leur impuissance, les deux assaillants prirent leurs jambes à leurs cous et disparurent dans les fourrés.
Judy quant à elle, se frottait l’oreille, imperturbable comme si ce combat n’avait été qu’une formalité. Le cœur battant la chamade, Elise se rapprocha de son Pokémon, puis du groupe de scientifique qui venait de se former auprès de Gwenaëlle.

"Je ne m’attendais pas à ça de si bon matin … Moi ça va, et toi Gwen, comment te sens-tu ? Est-ce que tu sais pourquoi ils nous ont attaqué ?"

En temps normal, la jeune fille aurait plutôt bien compris pourquoi des bandits se seraient attaqués à un musée ou un site de fouille archéologique pour y dérober des trésors et les revendre sur le marché noir à des prix exorbitant. Mais là, il n’y avait aucune trace d’êtres humains, et la jeune fille n’était même pas sur que les deux Pokémons appartenaient bien à des dresseurs.

"Il n’empêche, bravo à vous tous pour avoir si bien défendu notre site. Même avec mon Fantominus, je ne sais pas si nous aurions pu combattre aussi bien que vous !"

"Ah … M … Merci Mademoiselle ..."

Elise était un peu honteuse de recevoir ainsi des compliments sur sa façon de combattre qu’elle trouvait encore beaucoup trop hasardeuse et craintive. D’autant plus que celle qu’il fallait vraiment féliciter, c’était sa Laporeille. C’était elle qui avait fait tout le travail après tout.
Vicky s’étira alors, visiblement encore un peu fatigué de ce réveil en catastrophe.

"Gnnnn …. Aaaaaah ! Bon, maintenant qu’on est réveillé … Autant en profiter pour une séance de plongée matinale ! Elise, ça te dirait de venir voir les épaves avant qu’on les remonte toutes ? Tu n’es pas venue hier alors il faut en profiter avant qu’il soit trop tard. Évidemment, vous pouvez venir aussi, les filles !"

"Vicky a raison, et puis on ne sait jamais, si jamais les navires ne supportent pas l’air frais et que la charpente et la coque commencent à s’effriter, alors on risquerait de perdre des indices précieux. Il reste une combinaison encore sèche dans la tente, tu peux aller te changer."

Encore fébrile avec les évènements qui venaient d’arriver, la jeune fille écouta tout de même les recommandations des laborantins, et alla se changer alors de fissa, non sans oublier de sortir ses autres Pokémons pour qu’ils puissent profiter un peu de l’air frais et de la plage. Enfilant la combinaison, la chercheuse remarquait alors que l’ensemble de tenue et de bombes d’oxygène était tout même très lourd, et se demandait comment ses deux camarades, bien que légèrement plus grandes et plus costaudes, avaient pu tenir toute une matinée ainsi. La jeune fille rejoignit alors Vicky, sans omettre une recommandation à ses partenaires d’être sage et de l’attendre le temps qu’elle remonte à la surface. La brune pénétra alors dans l’eau à la suite de son aînée, et après un petit temps d’adaptation à remettre son propre champ magnétique et son orientation en place, la jeune fille se mit alors en route vers les profondeurs des abysses, où elle apercevait les différentes épaves.

"Je vais faire un tour pour vérifier que tous les câbles soient bien en place et solidement attachés pour la remontée. Si il y a un problème, mon Staross sera là pour te soutenir."

Elise venait alors de remarquer le Pokémon étoilée juste au-dessus d’elle, et fit alors signe à la plongeuse que tout allait pour le mieux. Elle battait alors des jambes telles une sirène pour s’approcher de l’une des caravelles engloutie, afin de contempler la coque telle qu’elle était lorsqu’elle avait sombré dans la mer. Si la brune était pensive, elle fut toutefois attirée par un détail qui ne la laissa pas indifférente. A un endroit précisément, sur le flanc de ce bateau, le bois était noir. Noir comme des cendres. Comme si le bateau avait été … carbonisé à cet endroit avant de plonger dans les ténèbres …




La cutie danse en 9900ff

[Mission] Logo Te Pate Miniature_216[Mission] Logo Te Pate Miniature_714_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_876_%E2%99%82_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_427_EB
Gwenaëlle Sklodowska
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
Taille de l'équipe : 9 / 12
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 1721
Points d'Expériences : 573
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
pokemon
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
Comment c’était possible, à quel moment il y avait la possibilité de revoir les Pokémons des dangereux individus du cours avec Nolan ? Terrifiée par leur possible vengeance, la pauvre Gwenaëlle ne réagit même pas lorsque la Magirêve lança sa sphère, encore moins lorsque que tour à tour, Ranya et Elise intervinrent pour aider la pauvre mécanicienne paralysée tant par la peur que par la douleur dans son dos.

Ranya éloigna la Magirêve avec sa Grenousse et tenta par la même occasion de dévier les diverses attaques de la spectre afin de ne pas endommager la coque du bateau fraichement remonté de la veille. Elise elle, s’était faite l’âme d’une top dreseuse avec sa Laporeille. La type normal repoussait toujours plus les assauts du Goinfrex patibulaire. Tool profita des diversions orchestrées par les camarades de mission de la verte pour l’éloigner un peu du champ de bataille. Il la déposa à côté de la tente qui vit sortir professeur Hévéa et Wilson, surpris que le camp se fasse ainsi attaquer. Choqué, Wilson se pencha tout de suite sur la mécanicienne et le professeur lui, ne restant pas en plan, alla tout de suite chercher la trousse de secours.

« Gwenaëlle tout va bien ? Tu as été attaquée ? »

Les yeux dans le lointain, Gwen ne put qu’hocher la tête lentement pour acquiescer.

« Tu as mal où ? »

Toujours dans des mouvements lents et saccadés, elle montra son dos. Tool, le plus précautionneusement possible, souleva le t shirt de sa dresseuse qui dévoila un dos rougeoyant, marqué par l’attaque charge du Goinfrex en pleine puissance. A cette marque, Wilson ne put étouffer un cri de surprise. Délicatement il se mit à genoux à côté de Gwen assise, toujours un peu dans les vagues. Elle ne ressentait plus la douleur, ses nerfs n’envoyaient plus de signaux et son cerveau s’est mis en vacances.

« On va te soigner ça… »

A ces mots, ce fut au tour de Vick de sortir, baillant aux Cornèbres avant de voir le désastre sous ses yeux. Une mécanicienne hors de combat, une chercheuse aux prises avec un Goinfrex et une archéologue battant à plates coutures une Magirêve.

« Qu’est ce que… Wilson il se passe quoi ? Une attaque de Pokémons sauvages ?

- J’ai pas l’impression..

- Je… Je les connais..

- QUOI ? » crièrent de concert Wilson et Vick pile au moment où Hévéa réapparut de la tente avec le nécessaire de premiers se cours.

« Je je les ai déjà rencontré avec T-tool.. » Le Jungko hocha la tête.

« Ce sont d-des Pokémons de de contrebandiers. Il va va falloir être p-p-prudents.. »

En effet, même si le combat des deux autres jeunes filles avait été victorieux avec les Pokémons en fuite, cela ne signifiait pas pour autant que c’en était fini, hélas. Hévéa et Vick se regardèrent, puis l’adulte alla voir Elise pour la féliciter, Hévéa donna le nécessaires à Wilson pour soigner le dos endolori de Gwenaëlle et il s’en alla voir Ranya pour s’assurer que tout allait bien.

« Bien, si tu es d’accord Gwenaëlle je vais te mettre de la pommade et des bandages pour le dos. On va vérifier si tes os ne sont pas fêlés.

- D-d’accord… »

Le chercheur se mit alors à appliquer délicatement de la pommade sur la peau de la carotte, retrouvant un peu ses sensations, elle poussa un gémissement de douleur. Elise et Ranya vinrent alors aux nouvelles, inquiètes de la cinquième roue de carrosse.

« P-pardon je… Je n’ai pas p-pu faire grand-chose… Merci de de m’avoir aidé.. Je… Les c-connais.. » fit-elle à la suite de la question d’Elise sur le pourquoi du comment que what ? Dépitée, Gwen regarda le sol, honteuse d’être si nulle. Tool lui patpata l’épaule et Wilson commença alors à lui mettre des bandages en murmurant que ce n’était pas la faute de l’élève bien entendu.

« Ce sont des des Pokémons de bandits… Peut-être qu’ils ont ont entendu parler de de l’expédition je ne ne sais pas. » Sur ces mots, Wilson se releva, il venait de finir les bandages sur le corps de Gwen et lui tendit sa main pour l’aider à se relever.

« On va faire attention à ça, on a de bons Pokémons pour surveiller le camp, ça ne se reproduira plus. » Pour appuyer son propos, le scientifique siffla en l’air et au bout de quelques secondes, des puissants battement d’ailes se firent entendre. Un Etouraptor venait de se poser sur la plage, l’air sérieux. « On a aussi nos Pokémons, tu sais combien ils sont Gwenaëlle ?

- D-deux… » à cette réponse, Wilson lui sourit.

« Alors ça ne devrait pas nous poser problème, on sait qu’ils sont là maintenant ! On va pouvoir commencer les fouilles. Sherlock, je compte sur toi pour surveiller les alentours.

- Etouuu. »

Sur ces bonnes paroles, l’Etouraptor repartit ers d’autres cieux (avec la team Rocket du coup ?), et la deuxième journée pouvait enfin démarrer. Mais avant qu’elle ne commence vraiment, Gwenaëlle s’avança vers Ranya, encore un peu patraque de l’attaque subie précédemment.

« J’ai euuuh, f-fini quasiment les les roues p-pour Nagini, on p-pourra les installer ce ce midi.. Si tu le veux bien, bien entendu. » Elle sourit alors à ces mots, pour essayer d’oublier ce qu’il venait de se passer. Chose que Vick et Elise surent bien mieux faire que la verte puisqu’elles allèrent se changer dans la tente pour plonger une nouvelle fois afin d’observer les carcasses des bateaux.

« Bien, vous ne voulez pas plonger vous ? Vous avez quelques questions à nous poser ? » demanda chaudement Hévéa, Wilson à ses côtés qui lui aussi souriait pour rassurer un peu les demoiselles.

Et en effet, Ranya avait des explications et une théorie à fournir que Gwen écouta attentivement, de même pour les deux chercheurs. Tool, lui, préférait rester sur le qui vive juste à côté de sa dresseuse. Il fut ensuite rejoint par Kamini qui n’eut pas immédiatement compris la situation. Foster, Supergrass et ACDC dormant toujours dans la tente.

L’explication donnée, Hévéa indiqua qu’il était possible de monter sur le bateau, il faudrait cependant faire très attention avec la structure passablement instable et vraiment abimée par le temps. La visite du bateau pourra aider Gwenaëlle et Tool à oublier les déboires qu’ils venaient de subir et d’un commun accord avec Ranya, les demoiselles s’avancèrent vers la structure de l’énorme bateau du jour. Pour y monter il allait falloir utiliser l’échelle de corde installée par Vicky le jour d’avant, plus solide que celle qu’y se trouvait déjà sur le véhicule. Y grimper avec le mal de dos ne fut pas chose aisée mais au bout que quelques minutes, la mécanicienne se retrouva sur le pont et lâcha un WOW de contentement.

C’était la première fois qu’elle montait sur ce type de voilier, et d’après les recherches effectuées la veille et ses connaissances, elle put établir avec l’archéologue qu’il s’agissait d’une

« Caravelle. Comme à l’époque des grands explorateurs. Si on regarde avec l’apparence des mâts c’est pour accueillir des voiles triangulaires, il me semble que c’était très répandu au XV ème siècle, milieu fin XV ème. Enfin peut-être. » Pas de bégaiement pour des explications techniques, la mécanicienne étant bien trop focalisée sur le bateau pour exprimer son anxiété sociale.

Et avec l’aide de Tool et d’ACDC qui venaient de les rejoindre, la demoiselle put faire les mesures du pont et des mâts et tout répertorier sur son carnet de notes : longueur 20,8 mètres, largeur 6,5 mètres, profondeur 3 mètres, poids entre 60 et 70 tonnes. Trois voiles que l’on nomme voiles latines, une sur le grand mât, une avant la poupe et une juste en face de la poupe. Elle ne put regarder l’état du navire qu’en apparence pour l’instant. Calant fin et structure assez fine pour pouvoir se manœuvrer facilement. Il allait falloir observer comment était fabriqué le gouvernail.

« R-Ranya, tu tu penses savoir combien de de personnes pouvait accueillir ce ce type de bateau ? »

Là-dessus, Gwen n’en avait aucune idée.



[Mission] Logo Te Pate P8X21eb
Matrix Unlocked
Ranya Iluzion
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 989
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



[Mission] Logo te Pate
Le combat a été court mais pas moins intense. Ranya n’est pas une topdresseuse dans l’âme, loin de là. Pourtant, elle est bien obligée de reconnaitre que le petit frisson du combat, surtout imprévu, lui permet d’apprécier étrangement ces moments où seuls les instincts prennent le dessus pour trouver la meilleure solution. Mais sur ce coup-là, son propre instinct l’a surprise plus que d’ordinaire. Sa réaction face au danger guettant son pokemon plus spécifiquement. La danseuse entretient un rapport complexe avec ses pokemons, ne les voyant probablement pas de la même manière que ses petits camarades de l’académie. Mais dans cette situation d’urgence, elle a privilégié son pokemon à tout ce qu’elle cherche à étudier et qui la passionne. Et ça, ça l’a étonné.

Elise a visiblement pu gérer le combat contre le second pokemon. Quant aux scientifiques, ils sont arrivés mais un peu tard, les trois étudiantes ayant déjà fait tout le travail. Gwen a été blessé dans l’opération, faisant grimacer la blonde. Si elle était restée sur le campement au lieu de faire sa solitaire dans la crique d’à côté, ça ne serait peut-être pas arrivé. Mais l’explication de la mécanicienne intrigue d’autant plus Ranya « Des bandits ? Mais comment les connais-tu ? » La verte prend le temps de lui expliquer en résumé le pourquoi du comment. « C-c’était d-dans un cours avec N-nolan D-deannag, Ils étaient d-deux et ont voulu v-voler nos P-pokemons. On a réussi à leur échapper, enfin je je croyais… » Elle est décidemment pleine de surprise. Une personne que l’adolescente aimerait apprendre à mieux connaitre, tout comme Elise qui semble être aussi pleine de ressources. Peut-être deux jeunes filles un peu hors des normes qui pourraient mieux comprendre la danseuse ? Le chercheur pokemon a visiblement décidé de faire appel à son propre pokemon, un Etouraptor pour poursuivre la surveillance, tout en ayant soigné la mécanicienne.

Soulagée que les dégâts ne soient que mineurs, l’exploration peut reprendre et sans perdre un instant Vicky propose à Elise de plonger à son tour pour observer les structures encore immergées, ce qu’elle accepte. Mais avec tout ça, la danseuse n’a même pas eu le temps d’exposer ses découvertes, la laissant sur un terrible sentiment de frustration. Heureusement que Gwen a une première bonne nouvelle à lui apporter « Oh super ça merci beaucoup Gwen ! Je suis sûre que Nagini sera très contente de pouvoir se promener avec plus de facilité dans ce sable ». Mais la frustration de l’adolescente n’était pas passée inaperçue aux yeux des scientifiques et plus particulièrement de Wilson « Il y a un souci Ranya ? ».

Sous le regard de l’ensemble de l’équipe, Fàfnir et Héqet encore présents, la danseuse sortie de sa poche le coquillage objet de toutes ses fascinations. « Je pense avoir découvert quelque chose d’intéressant à propos de ce coquillage. Je suis prête à parier qu’il s’agit d’une relique permettant de jouer une mélodie bien précise. C’était une légende assez répandue à Rosalia mais elle précise qu’en jouant une certaine mélodie avec ce coquillage mêlé à une danse particulière et une intention spécifique, il est possible d’invoquer Lugia, protecteur des océans ». Tandis que les tuteurs découvraient les dires de Ranya, elle leur présenta son Ipok avec les scans des images de son livre « Dans cet ouvrage que je possède, ils proposent une partition ainsi qu’un chant associé et une danse. Je suis, en plus d’être scientifique à la Pokemon Community, une danseuse professionnelle. C’est ce que je faisais sur la crique voisine avant l’attaque. Je dansais. » Vérifiant que tout le monde la suivait bien, la blonde reprend « Je pense donc que les habitants de ce bateau suivaient ces traditions et en appelaient à la bienveillance de Lugia pour les guider dans les océans grâce à cette musique. Je pourrais reproduire sans souci la chorégraphie mais je ne sais pas jouer d’un instrument, de même que chanter. Et il serait pertinent de croiser les informations avec d’autres ouvrages pour comparer et espérer le plus possible se rapprocher de la réalité de ce peuple ».

Le silence retomba sur le groupe, les deux scientifiques médusés par tout ce que venait de sortir la blonde, ce qui d’ailleurs l’inquiéta « J’ai dit quelque chose de mal ? » « Non non du tout Ranya, c’est juste que tu as mené d’importantes recherches » « Comme dit le professeur Hévéa, c’est de l’excellent travail. Si tu veux, je peux essayer de creuser cette piste grâce à la base de données à laquelle j’ai accès. Par ce rituel, on en apprendra peut-être plus sur le peuple en question » « Ça serait génial ! ». Mais elle ne s’attendait pas à ce que Gwen ajoute « Oh m-mais Tool joue d'un instrument et jeje chante p-parfois enfin un p-peu, si ça p-peut aider » « Evidemment Gwen que ça peut aider. En se combinant, on va peut-être réussir à reconstituer ce rituel ancestral. Tu réalises ?! C’est juste incroyable » L’adolescente se sent soulagée et survoltée. On la croit, et des recherches plus approfondies vont être menées. Une excellente nouvelle pour la danseuse qui a hâte d’enfin trouver le lien entre tous les éléments découverts depuis hier matin. En attendant, le professeur Hévéa propose aux deux filles restées sur terre de grimper sur le bateau. Des étoiles dans les yeux, les étudiantes s’empressent d’accepter. La scientifique rappelle dans sa pokeball Héqet mais laisse Fàfnir qui interviendra en cas de problème. Et grâce à sa capacité Lévitation, elle n’ajoutera pas de poids sur la coque déjà fragilisée par l’écoulement du temps.

Grâce à une échelle, les deux adolescentes gagnent le pont du bateau sous leurs yeux ébahis. Un silence de contemplation tombe sur les deux jeunes filles, incapable de décrocher le moindre mot face à ce qu’elles ont devant elle. Une merveille du passé rien que pour elle. Impressionnée, la danseuse laisse ses doigts courir le long des rambardes du bateau, comme pour s’imprégner de cet endroit et de tout ce qu’il a à raconter. Seul le constat de la mécanicienne parvient à ne pas lui faire oublier dans quelle réalité elle se trouve « Comme ça je dirais une quarantaine, mais c’est à vérifier. D’autant plus que s’ils naviguaient en flotte, le nombre peut rapidement monter, les répartitions n’étant peut-être pas les mêmes en fonction des navires. Certains pouvaient accueillir les guerriers, d’autres femmes et enfants. Mais je ne sais pas si c’est la configuration qu’ils adoptés ici. J’espère qu’Elise trouvera des infos dans les autres épaves pour affiner les hypothèses ».

Ranya laisse ses pas la guider encore un peu, explorant le pont dans ses moindres recoins. Mais c’est surtout par le toucher du bois que les sensations passent. La scientifique veut s’en imprégner le plus possible, sans trop savoir pourquoi d’ailleurs. Le professeur Hévéa quant à lui ne dit trop rien, laissant les jeunes filles réfléchir à leur manière. Et quoi de mieux pour réfléchir qu’une superbe vue. Le mat situé à l’avant du bateau, tourné vers l’océan, est encore en bon état. De quoi permettre à l’adolescente de jouer les équilibristes. Toujours pieds nus, la danseuse grimpe sur le mat et commence à s’avancer, le regard braqué vers l’horizon. « Ranya je ne sais pas si c’est bien prudent ». Le professeur en charge de l’expédition avait bien des doutes quant à ce qu’entreprenait la jeune fille. Mais confiante, l’étudiante se permet de lui répondre « Tout va bien, je ne l’aurais pas fait si je ne m’en sentais pas capable. J’arrêterais si cela devient trop dangereux ». Une fois arrivée au bout du mat, Ranya s’assoit délicatement et fixe l’océan, lui permet de mettre de l’ordre dans ses idées et ses découvertes. D’ici, elle a une vue imprenable, et une toute nouvelle sensation de liberté pour réfléchir. Perdue dans une sorte de transe dont elle a si bien le secret, la croyante n’a plus qu’une idée en tête, comprendre ce qui lui semble jusque-là être incohérent.

Ce n’est que bien plus tard que la jeune fille se décide enfin à bouger, ou plutôt à changer de position. La tête tournée vers la coque, elle se place tel un Parecool sur le mat pour pouvoir fixer ce qu’elle n’avait pas pris le temps d’observer jusque-là, à savoir la figure de proue. A première vue, elle n’a rien de fantastique. Comme souvent, elle représente une jeune femme magnifique. Mais Ranya note un petit détail qui ne passe pas inaperçue. Elle porte une couronne sur la tête. Mais elle semble avoir été ajoutée bien après la construction initiale de la figure de proue. Un nouvel indice ? Peut-être, d’autant plus que de sa position elle remarque le retour imminent de Vicky et Elise après leur expédition sous-marine. Il serait peut-être temps qu’elle descende de là.

HRP :
Professeur Hévéa parle en #993300
Vicky parle en #663399
Wilson parle en #333366
Ping Bakalive pige rien en #ff9900
Gaston fomente en #000000


©️BBDragon
Potiron
http://pokemoncommunity.forumactif.org
http://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Mission] Logo Te Pate CeOUB4f
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2641
[Mission] Logo Te Pate CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2641
pokemon
[Mission] Logo Te Pate CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2641
Potiron
est un Annonceur
Modération Ranya

CS Plongée Tu obtiens le Croc Rasoir ou Griffe rasoir ou Peau Métal !

Elise Sandstorm
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 5/14
Région d'origine : Johto
Âge : 15
Niveau : 25
Jetons : 3480
Points d'Expériences : 483
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
pokemon
[Mission] Logo Te Pate 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not dive

Des traces de brûlures localisées, à n’en pas douter. Le bois de la coque avait été soumis à une forte chaleur, si intense que cela ne pouvait sans aucun doute provenir que d’une attaque de type Feu. Probablement Lance-Flammes, à en juger par la circonférence de l’impact encore visible par endroits. La jeune fille avait très certainement trouvé la raison qui avait forcée les navires à faire naufrage. L’impact des jets de braises était similaires à plusieurs endroits tout autour de la coque, la jeune fille pouvait les observer bien en évidence en effectuant plusieurs tours de brasses en tournant  autour de l’épave.

Ayant à présent un nouvel indice  plus que fiable sur  la possible raison qui avait causé la fin de ces explorateurs, la scientifique fit signe au Staross de Vicky pour prévenir la plongeuse qu’elle allait remonter à la surface. Nageant doucement vers le haut afin de ne pas subir les effets de la pression sur son corps, elle fut presque aveuglée en sortant la tête de l’eau par un éclatant lever de soleil, au loin à l’horizon. Elise retira alors son masque de plongée et le tuyau de respiration de sa bouche, afin d’admirer le spectacle qui avait lieu juste devant ses yeux, ignorant presque que sa rétine lui hurlait d’arrêter de fixer le point lumineux.

De l’autre côté, la jeune fille pouvait apercevoir Ranya perchée tel un Parecool sur l’un des mâts d’une épave remontée la veille, tandis que Gwenaëlle discutait sur le pont avec Wilson. Depuis la mer, tandis que Vicky venait elle aussi de remonter à l’air libre, la brune héla ses camarades et les scientifiques du site.

"Je … Pffff … Je crois que j’ai compris !"

La jeune fille nagea en direction du rivage, accueillie par ses Pokémons restés sur la plage. Enlevant l’équipement en oxygène et tordant ses cheveux lisses, laissant tomber l’eau sur le sol sableux, Elise était encore pensive. Assimilant les morceaux du puzzle dans son esprit, elle semblait malgré tout avoir bien saisi toute l’histoire cachée de la tragédie, même si elle devait encore vérifier si sa théorie était la bonne. L’autre plongeuse venait elle aussi de regagner la rive, mais était beaucoup moins essoufflée que la brune.

"Est-ce que ça va Elise ? Tu disais avoir compris, mais compris quoi exactement ?"

"Oui, c’est juste que … Le naufrage, je … Je crois que j’ai compris ce qui a entrainé les navires au fond de l’eau. Il faut que je vérifie ma théorie."

Laissant la jeune femme en plan sans lui donner plus d’explication, Elise se dirigea de nouveau vers la tente, sans même penser à se changer ou à au moins mettre quelque chose à ses pieds. Elle alla vers le bureau sur lequel elle avait travaillé toute la veille, et commença à taper plusieurs recherches sur l’ordinateur installé. Elle avait plusieurs idées en tête. Tout d’abord elle devait confirmer son hypothèses sur le fait que c’était bien un incendie qui avait pu précipiter la chute des caravelles. Et surtout, elle devait être certaine que cet incendie n’était pas arrivé naturellement ou par le biais d’un simple accident.

Quelques instants plus tard, alors qu’elle était encore scotchée devant l’écran et les innombrables informations qu’elle brassait devant ses yeux, elle remarqua que le professeur Hévéa s’était approché d’elle, visiblement en quête d’une explication sur ses trouvailles. La scientifique releva la tête, confuse, se demandant intérieurement si l’homme attendait là depuis longtemps ou non

"Elise, Vicky m’a dit que tu semblais avoir trouvé d’autres pistes, tu veux bien m’en faire part ?"

"O … Oui bien sur, Professeur … Lors de ma plongée, j’ai pu observer certaines épaves de près, et j’y ai trouvé des traces de brûlures sur les coques avant et arrière … Enfin ce qu’il en restait."

"Hum … Oui en effet, je n’en était pas sur, mais c’est bien ce que j’ai vu sur l’épave qu’on a remonté hier … Continue je t’en prie."

"Eh bien … Je pense que ces traces peuvent nous permettre de conclure que les navires ont du faire face à plusieurs petits départs de feu qui ont causées des trous dans la coque, et qui ont finir par faire couler les bateaux à petit feu, ce qui est le cas de le dire ..."

"Ça tient la route en effet … La question qui se pose, c’est maintenant, qu’est-ce qui a causé ces incendies ? Je veux bien qu’un bateau prenne feu par mégarde d’un marin ou que la foudre d’une tempête ait pu toucher l’un des mât, mais que toute la flotte sombre, cela paraît improbable."

"C’est aussi ce que je me suis dit, d’autant plus qu’il y a plusieurs traces d’impact résultant de ce qui semble provenir d’une attaque Lance-Flammes à plusieurs reprises."

Tournant l’écran de l’ordinateur afin de montrer ses résultats au responsable de la fouille, il y avait plusieurs recherches qui convergeait vers une seule possibilité.

"Le fait ait qu’une attaque Lance-Flamme en pleine mer est assez rare, surtout qu’il semblerait qu’il y en ait eu plusieurs. Tel que je le pensais, il n’existe qu’un seul Pokémon de type Eau qui soit capable d’utiliser cette capacité, et il s’agit de Léviator. En plus de cette caractéristique, il est parfaitement capable de se maintenir hors de l’eau assez longtemps pour asperger de son souffle sur la coque encore émergée, sans parler de la nature très belliqueuse de ce Pokémon."

Le professeur Hévéa semblait lui aussi avoir plongé dans la profondeur du raisonnement scientifique de la brune, visiblement captivé par la faculté avec laquelle la jeune fille expliquait sa théorie.

"Interessant … Si on en suit ce raisonnement, ils aurait alors attaqué la flotte en pleine mer, causant des dommages irréversibles, ce qui mènera à la perte des explorateurs. C’est une théorie qui se vaut largement, en plus des preuves de brûlures recueillies."

"La seule question à laquelle je ne trouve pas de réponse, c’est pourquoi est-ce qu’ils ont été attaqués. Normalement les Léviator sont des Pokémons très nomade, ils n’ont pas de territoire à proprement parlé, et ils passent la plupart de leurs vies dans les fonds marins … J’essayais de chercher une explication, mais je dois avouer que je sèche un peu ..."

Dans tous les sens du terme d’ailleurs, étant donné que la combinaison qu’elle portait encore sur elle avait fini par être complètement vidée de toute trace de l’eau de mer, exceptée peut-être avec le sel et l’odeur de vase … La jeune fille n’était pas satisfaite et ne le serait pas lorsqu’elle n’aurait pas  compris toute l’étendue du mystère qui se dressait encore devant elle. Cependant elle fut tout de même interrompue par son superviseur.

"Tu as fait du très bon travail Elise, mais tu devrais prendre une pause et en profiter pour aller te changer … De plus, il me semble que tes deux amies de l’école avaient l’air de parler d’effectuer une danse rituelle, tu devrais peut-être aller jeter un œil ?"

N’attendant pas la réponse de la brune, il ressortit à l’extérieur, laissant la jeune fille encore pensive avoir comme un léger dégoût. Jamais elle ne cesserait donc de côtoyer ce calvaire du monde de la danse ? Las, elle écouta tout de même le conseil du professeur, et alla mettre des affaires plus présentables avant de se diriger vers le groupe de scientifique.




La cutie danse en 9900ff

[Mission] Logo Te Pate Miniature_216[Mission] Logo Te Pate Miniature_714_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_876_%E2%99%82_EB[Mission] Logo Te Pate Miniature_427_EB
Gwenaëlle Sklodowska
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
Taille de l'équipe : 9 / 12
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 1721
Points d'Expériences : 573
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
pokemon
[Mission] Logo Te Pate SNw51Cu
9 / 12
Unys
16 ans
27
1721
573
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano

Le bois était vraiment d’une qualité supérieure. Le vernis n’était qu’à peine écaillé et la structure dans l’ensemble avait résisté à l’épreuve de l’eau. Véritable prouesse technologique, chef d’œuvre d’artisanat, cette caravelle était simplement une merveille. Gwen ne pouvait que s’extasier sur la beauté de ce bateau. Elle n’était pas la seule à le trouver magnifique, semblerait-il. Ranya se promenait pieds nus dessus et effleurait toutes les parties qu’elle pouvait sur le navire. Et doucement, la blonde répondit aux interrogations de la verte quant au nombre possible sur un bateau tel que celui sur lequel elles se trouvaient. Une quarantaine de personnes ? Le regard émeraude de la mécanicienne se promena à nouveau sur le pont, il était dur d’imaginer autant de vie sur cette carcasse vidée. Un vaisseau fantôme privé de ce qui faisait son âme : les habitants de son pont, son capitaine, son équipage et ses chants marins.

Puis, Ranya ne se contenta plus uniquement de toucher les armatures en bois, elle poussa le vice jusqu’à escalader le mâts, ce que bien évidemment Gwen était bien incapable de faire. Elle n’était pas vraiment ce qu’on appelle une agent de terrain, contrairement à l’archéologue. Véritable casse-cou exploratrice que Gwenaëlle ne pouvait qu’admirer, un jour peut être elle aurait cette confiance en elle et cette aisance. Mais elle n’y croyait pas trop, bien trop mauvaise pour faire quoique ce soit, la mécanicienne n’arriverait jamais à rien dans la vie. Dans un soupir la demoiselle soupira et se dirigea vers le gouvernail situé à la poupe. Le trio composé de Tool, ACDC et Gwenaëlle se penchèrent pour voir à quoi ressemblait la partie immergée du gouvernail, communément appelé safran. D’horreur, la verte vit qu’il était brisé, comme s’il avait été mordu par une immense créature marine. Saboté par un Pokémon puissant sûrement, ça ne pouvait pas être autre chose, mais quoi comme Pokémon. Dans le doute, elle prit une photo qu’elle montrerait à Elise, Ranya et les professeurs une fois sur le plancher des Ecremeuh.

Le safran immortalisé dans son appareil photo, la mécanicienne se mit à regarder la « roue » qui servait à guider la partie sous-marine. Il n’y avait aucun dégât dessus, une poignée manquait au cercle, brisé par le temps, mais elle constata que ce gouvernail  se manœuvrait toujours, on pouvait facilement le tourner.

« Tool tu veux bien me dire si le safran bouge à droite s’il te plaît ? » fit-elle à son starter qui immédiatement se mit à regarder en bas. Une seconde suffit et il leva un pouce bleu en l’air. Tout fonctionnait encore ? C’était incroyable cette durée de vie du mécanisme. Intriguée, la vert nota le maximum d’information sur ces mécanismes avec une grande ferveur, c’était prodigieux. Donc si elle avait compris comment tout fonctionnait : la roue de gouvernail, munie de poignées (les mancherons que cela s’appelait si elle avait bien fait son travail de recherche) qui entraînait un tambour à axe horizontal où s'enroulaient les drosses, des cordages, puis des chaînes, reliées à la barre franche, offrant ainsi une bonne démultiplication pour contrôler le safran plus bas. Le safran d’ailleurs était attaché au navire avec des articulations en fer qui elles, n’avaient pas aimé le passage du temps et l’oxydation, tout était rouillé, mais tenait encore. C’était fou.

Ravie de ses recherches, la verte s’en alla vers le professeur Hévéa et Ranya qui était redescendue du grand mât pour faire part de ce qu’elle avait trouvé.
« J-j-j-je crois que le gouvernail sous-marin a a a a a été mordu mais je je je ne sais par q-q-quoi. Peut être que que que Elise le sait elle est est retournée sur sur la terre ferme. On y va ? »

Et après la réponse de l’archéologue et du professeur, le trio se dirigea vers la tente principale du camp c’est alors qu’Elise se lança dans une énorme explication. Ne sachant que faire, la verte resta simplement en retrait à écouter. C’était un vrai récit d’aventure ces recherches on remontait le temps pour vivre ce que cet équipage avait vécu, c’était si excitant !



[Mission] Logo Te Pate P8X21eb
Matrix Unlocked
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum