Connexion
Pokemon Community :: Administration de l'école :: Gestion du personnage :: Ateliers
 :: Exposés

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?

Potiron
http://pokemoncommunity.forumactif.org
http://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Comment installer une zone de soin en situation d'urgence ? CeOUB4f
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2648
Comment installer une zone de soin en situation d'urgence ? CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2648
pokemon
Comment installer une zone de soin en situation d'urgence ? CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2648
Potiron
est un Annonceur
Comment installer une zone de soin en situation d'urgence ?

Idalienor Edelwen

Pour les plus anciens qui me lisent aujourd’hui ce que je vais énoncer n’a rien de surprenant mais pour les petits nouveaux de l’académie je vous l’annonce. Vous serez confrontés un jour ou l’autre à une situation de danger imminent ou à une catastrophe qui peut prendre diverses formes. Voilà bientôt 5 ans que je suis scolarisée ici et je peux avec certitude vous le confirmer. Vous vivrez tous un jour, ici, une situation de crise. Cela ne sera peut-être pas un kidnapping ou bien la chute d’une île toute entière comme certains l’ont vécu à mes côtés, mais cela sera un événement suffisamment grave pour que vous ne puissiez pas rester passif face à celui-ci.

Que vous ayez 12 ans ou bien 20, que vous soyez débutants ou confirmés dans votre spécialité, que vous soyez coordinateurs, topdresseurs, scientifiques ou pokeathlètes, vous avez tous un rôle à jouer dans la gestion d’une crise. Moi-même Pokeathlète médecin depuis plusieurs années, je peux vous assurer que face à ces situations, je n’aurais jamais pu m’en sortir sans l’aide des élèves présents à mes côtés. Alors aujourd’hui, je vais vous donner les clés pour établir une zone de soin en situation d’urgence, nécessaire à la résolution de n’importe quelle catastrophe et surtout en limiter les dégâts. A travers 6 points clés, je vous guide dans mon univers qui peut aussi devenir le vôtre, du moins le temps de quelques heures.
I. N'agissez jamais seul

Comme je vous l’ai dit au début de cet exposé, je n’aurais jamais réussi à monter toutes ces zones de soin d’urgence sans l’aide des autres élèves. Peu importe leurs spécialités et leurs compétences initiales, il y aura toujours quelqu’un pour vous aider. Je vais même plus loin. Vous devez toujours trouver quelqu’un en capacité de vous aider. Parce qu’il n’est pas question de vous lancer seul dans une opération aussi fastidieuse. Vous ne serez que démuni face à la tâche que vous souhaitez remplir et surtout vulnérable en fonction du contexte auquel vous faites face.

Votre objectif sera de réunir un petit groupe. Essayez tout de même d’avoir un élève médecin dans le groupe même si ce n’est pas un impératif pour le départ. Si tout va bien, il se joindra à vos efforts de lui-même et vous aidera à monter cette zone de soin. Pour constituer ce groupe, n’ayez pas peur ni honte de prendre la parole. J’ai conscience que devoir s’imposer de cette façon n’est pas une chose aisée. On se sent seul, pas à notre place, pas légitime. Bref, tant de sentiments qui nous empêche parfois de prendre la parole.

Pourtant, c’est votre parole qui va faire bouger les choses. Sans votre voix, les choses n’avanceront pas. Alors rappelez vous que même si vous n’êtes pas un leader né, vous êtes tout aussi légitime que n’importe qui à créer une zone de soin. Très vite, ce sentiment de peur sera remplacé par la satisfaction de voir que votre voix a été écoutée et que vous pouvez désormais avancer. N’ayez pas honte, hurlez de toutes vos forces. Si vous le pouvez, usez d’un micro ou d’un mégaphone. Certains pokemons sont également capables d’amplifier vos voix. User de tous les mécanismes à votre disposition pour que les gens autour de vous comprennent que vous devenez un point de référence et surtout que vous lancez les opérations.


  • Rappelez vous que vous n’accomplirez jamais rien seul et que, pire, vous risquez de vous mettre en danger. Alors constituez le groupe pour avancer dans la bonne direction.

II. Sécuriser une zone

La deuxième étape de votre travail consistera à sécuriser une zone qui vous servira de base à toutes les actes futurs. Cette opération est primordiale et ne doit pas être prise à la légère. Une zone choisie trop rapidement est une zone qui par la suite peut être un danger potentiel. N’oubliez pas qu’à cet endroit vous allez rassembler des personnes perdues, en difficulté, mais aussi des blessés plus ou moins graves qui ne pourront pas se déplacer. Il ne sera pas question de déplacer toutes ces personnes après coup et donc de les mettre en danger.

Alors prenez 5 minutes, 10 s’il le faut, pour choisir le lieu à investir. Il doit être suffisamment loin du danger pour ne pas risquer des représailles par la suite mais accessible pour que les personnes en difficulté sachent que vous êtes présents à cet endroit pour les aider. Choisissez un terrain facilement praticable, qui ne vous posera pas de souci pendant les longues heures qui vous attendent. Evitez les terrains accidentés ou en pente qui ne feront que vous ralentir et vous fatiguez inutilement. Vous aurez besoin de toute votre énergie pour la suite.

A titre d’exemple, je peux citer l’attaque qui a eu lieu sur le Prince des Mers pendant les vacances de l’été 2019. De nombreux pokemons marins se sont mis à attaquer le bateau sans raison, provoquant pas mal de dégât à l’intérieur. En plus de ça, les pokemons ont continué à être agressif même à l’intérieur, amenant pas mal de blessés. Dans cette configuration, il était essentiel de placer la zone de soin le plus loin possible du danger mais surtout dans un lieu repérable pour tous les passagers et facilement défendable en cas d’attaque de pokemons sauvages. C’est avec ce raisonnement que mes camarades et moi-même nous sommes tournés vers la Grande scène, lieu clé du Prince des Mers, éloigné de tous les lieux de combat et assez spacieux pour accueillir beaucoup de monde.


  • Prenez le temps de réfléchir et d’analyser pour trouver la zone dans laquelle vois serez le plus tranquille mais reconnaissable pour accueillir des blessés.

III. Réunissez du matériel d'urgence
Maintenant que votre groupe est constitué et que la zone de soin est déterminée, il va vous falloir du matériel pour commencer à travailler. Malheureusement, il sera très rare que vous ayez accès à énormément de matériel, l’urgence ne vous le permettant généralement pas. Cependant, il est plus aisé de commencer une collecte de matériel dit de premier soin. En tant que médecin, j’ai toujours avec moi un sac assez conséquent de matériel de premiers secours. Mais je ne suis pas la seule, et autour de vous vous devrez réussir à trouver ce type de profil.

A nouveau, il vous faudra user de votre voix pour collecter ce matériel. Le plus important dans ce type de situation, c’est de rassembler toutes les ressources au même endroit. Disperser le matériel ne vous rendra que moins efficace et vous risquez de rapidement être à court. Prenez un peu de temps pour réunir ce que vous avez à disposition afin de mieux prévoir la gestion sur le long terme de vos stocks. N’hésitez pas aussi à être inventif en récoltant du matériel là où vous le pouvez. De nouveau, si l’on reprend la configuration lors de l’attaque du Prince des Mers, certains élèves sont allés chercher du matériel dans l’infirmerie du bateau pour le ramener dans la zone de soin établie. Par ce geste, les ressources à notre disposition ont été centralisées pour ensuite mieux être réutilisées. Même si je n’encourage pas le vol, dans une situation d’urgence, il vaut mieux commettre un léger écart de conduite en récupérant ce matériel sans autorisation plutôt qu’en laissant une personne en souffrance faute de mieux.


  • Votre zone de soin doit également servir à ramener tout le matériel à disposition afin d’organiser son utilisation.

IV. Organisez-vous

En parlant d’organisation, voilà une étape cruciale. Rassembler un groupe dans une zone définie consciencieusement avec du matériel est une chose, mais si une organisation solide n’est pas établie par la suite, tout ce que vous aurez réussi à accomplir jusqu’ici risque de s’écrouler. En effet, tout le monde ne peut pas tout faire. Il est important qu’une répartition des tâches soit mise en place entre chaque membre du groupe de premier soin. SI chacun a un rôle prédéfini, il peut mieux se concentrer dessus et l’accomplir sans accro. Faites surtout en fonction des compétences de chacun. Plus une personne est à l’aise et en confiance à l’origine, plus elle aura de chance de réussir sa mission avec fluidité et succès. A l’inverse, placer quelqu’un à un poste qu’il ne maitrise pas ou qu’il ne se sent pas capable de remplir risquerait de le stresser davantage et de provoquer des erreurs qui peuvent être graves. Même en étant moins catastrophique, un stress trop important d’un soignant se répercutera nécessairement sur le patient qui ne sera pas dans des conditions optimales pour recevoir des soins. Construisez cette répartition en équipe pour gagner en efficacité.

Cette organisation passe aussi par la gestion de la zone elle-même. Vous ne pouvez pas tout faire d’un coup. Un minimum d’agencement est nécessaire pour une gestion optimale. Il vaut mieux, par exemple, séparer les blessés légers des blessés plus lourds, mais aussi écarter les personnes qui ne présentent aucune blessure et qui sont là juste pour être en sécurité. Toutes ces personnes ont des profils différents et doivent éviter au maximum de cohabiter dans la zone de soin pour éviter tout mouvement de panique. Une meilleure gestion des foules vous permettra aussi d’être plus calme et serein dans l’exercice de vos tâches.

La prise de Lansat est peut-être l’exemple le plus parlant que je peux vous donner en termes d’organisation car justement cette dernière a été relativement chaotique. Les élèves étaient divisés face aux idéologies diverses en conflit sur l’île et il a fallu un moment pour organiser une telle zone et surtout lui permettre de fonctionner. L’organisation était extrêmement lacunaire et des accidents sont survenus par manque de gestion. Je pense notamment au déclenchement d’une attaque tempête verte très proche de la zone de soin car le pokemon avait réalisé que son dresseur était gravement blessé. Une erreur qui aurait peut-être pu être évitée avec un peu plus d’organisation préalable.


  • Une grande partie de votre efficacité reposera sur le travail effectué en amont des soins apportés. Ne négligez surtout pas cette phase d’organisation.

V. Ne vous improvisez pas médecin

Voilà quelque chose que je ne répèterais jamais assez. Ne vous improvisez pas médecin, surtout pas. Tous les conseils que je vous ais prodigué au-dessus sont réalisables par n’importe qui avec un peu de volonté et du courage. Mais la médecine n’est pas quelque chose que je peux vous apprendre en quelques leçons. Personne ne serait capable de vous prodiguer un apprentissage complet en si peu de temps. Alors agissez à la hauteur de vos connaissances et de votre maitrise, rien de plus.

L’académie nous a tous fourni une base en médecine, principalement constituée des premiers soins. Ensuite, pour les élèves Pokeathlètes médecin, une formation supplémentaire est dispensée et offre, à force de beaucoup de travail, des compétences beaucoup plus complètes en la matière. Si vous vous risquez à pratiquer des gestes ou des soins que vous ne maitrisez pas, vous devenez un danger pour votre patient. Il n’y a pas d’improvisation possible en médecine, et il n’y a aucune honte à ne pas tout maitriser. Alors contentez vous de ce que vous savez faire et surtout, appelez les personnes compétentes, formées, quand la situation vous dépasse. Même si les secours n’arrivent pas aussi vite que prévu, ne cédez pas à la panique et à la tentation de vous improvisez super-héros. Vous serez certainement envahi d’un sentiment de frustration, un sentiment de ne pas être à la hauteur. Mais vous devez repousser cette idée et regarder ce que vous avez déjà réussi à faire. Vous verrez que c’est déjà exceptionnel.


  • Vos compétences sont un atout, mais ne vous en inventez pas d’autres.

VI. Vos pokemons sont vos alliés

Le dernier point que j’aborderais dans cet exposé peut vous paraitre évident et pourtant je vous assure que dans la précipitation cela peut arriver d’oublier. Vous êtes avant tout des dresseurs, avec une équipe plus moins grande mais existante. Elle vous sera d’un immense soutien pendant toute la durée de maintien de la zone de soin.

Vous connaissez certainement les capacités ainsi que les points forts et les points faibles de vos compagnons. Utilisez chacune de leur force et mettez-les à profit dans la gestion de la zone de soin. Certains sont forts en duel ? Alors incitez-les à protéger l’espace d’une éventuelle intrusion indésirable. Certains possèdent des capacités de soin ? Alors faites-les intervenir avec vous auprès des blessés. Certains sont bons observateurs ? Alors proposez leur d’aller repérer d’éventuels blessés pour les ramener dans la zone que vous avez monté de toutes pièces. Durant la prise de Lansat, des pokemons avaient été déployés dans le ciel pour repérer les personnes en difficulté et les aider. A titre d’exemple, un Bruyverne avait rapatrié directement dans la zone de soin deux élèves qui s’étaient retrouvés coincés et blessés sur le toit de l’un des bâtiments de la zone.

Il ne s’agit là que d’exemples génériques mais qui montrent toute l’étendue des capacités de vos pokemons. Ils ne sont pas seulement aptes à se battre. Ils sont là pour aider, dans tout type de situation. Alors n’hésitez pas à les faire intervenir dès que cela est possible. Cependant, ne tombez pas dans l’erreur de vouloir à tout prix les impliquer, quitte à blesser leur nature. Si votre compagnon est sujet au stress, l’impliquer dans la gestion d’une situation catastrophe reviendrait à le jeter dans la fausse aux Hélionceaux. De même, si vous faites face à un incendie, éviter de faire appel à un pokemon plante qui risquerait sa vie plus qu’il ne pourrait aider celle des autres.


  • Appuyez vous sur vos pokemons tout en les respectant. Leur soutien pourra vous êtes d’un grand secours.

Conclusion

Vous pourrez me dire que ce que je vous ais exposé est très théorique, et vous aurez raison. Parce que chaque situation, chaque crise, est unique et nécessite des adaptations dans sa gestion. Mais les 6 clés que je viens de vous livrer doivent vous servir d’appui, de référence pour permettre la création d’une zone de soin d’urgence. Jamais rien ne se déroulera comme vous l’avez prévu. C’est ainsi que les choses se passent à la Pokemon Community et même avec toute la volonté du monde vous ne pourrez pas changer ça. Mais vous pouvez faire de votre mieux pour être un acteur actif face à la gestion de la crise et vous donner toutes les chances de réussir et de protéger ceux que vous aimez.

Si jamais vous avez la moindre question ou que vous souhaitez en apprendre plus sur le sujet ou sur la médecine de manière générale, n’hésitez pas à me contacter via mon Ipok ou à venir me voir pendant les cours ou au dortoir des Pyrolis. Je me ferais un plaisir de vous répondre et de vous transmettre le flambeau pour que vous aussi vous puissiez  gérer la prochaine catastrophe à la Pokemon Community.
:copyright:️Idalienor Edelwen (2020)
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum