Connexion
Pokemon Community :: Nuevo :: Le Complexe Olympique

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2451
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin


Gare à ne pas se brûler les doigts
Il est vraiment tôt ce matin. Pourtant, c’est le moment que je préfère pour me rendre à mon institut. Enfin, je ne sais pas si le mot institut convient très bien pour cet endroit. Je n’y vends pas grand-chose à l’instar d’autres de mes collègues pokeathlètes médecins de l’académie et me contente simplement de cultiver des plantes et de poursuivre mes recherches. Objectif tout aussi noble mais un peu en marge de ce que la Pokemon Community attendait de moi lorsque l’on m’a confié cet endroit, en relai de celui que je possédais déjà sur Lansat. J’ai perdu presque tout ce que j’avais là-bas. Toutes les plantes qui poussaient à travers cette petite pièce ont du être abandonné aux mains des nouveaux possesseurs de l’île, la Team Rouage. Ils ne feront probablement jamais rien de cet endroit, trop occupé à diverses activités que je ne veux même pas imaginer. Mais cela m’a rendu triste d’abandonner presque trois ans de culture médicinale aux mains de personnes qui ne réaliseront probablement jamais que ce petit élevage peut sauver plusieurs vies.

Sur Adala, j’ai reproduit quasiment à l’identique mon ancien institut. L’organisation m’a été apprise il y a des années par l’herboriste de ma ville d’origine et complétée par mes besoins en tant qu’étudiante médecin mais aussi grâce aux conseils de l’herboriste de Nuevo, très gentil et toujours prêt à donner des conseils et astuces. Ça fait deux ans maintenant que je m’occupe de mes cultures, et je suis très fière du résultat. En fonction des saisons, le roulement se fait presque de lui-même pour apporter des plantes médicinales utiles à la concoction de remède divers et variés, toujours appréciés par ceux qui y font appel. D’une simple maladie d’hiver à des blessures plus importantes, tout le monde trouve son compte à mon exploitation de plante, même si la plupart n’ont pas conscience qu’avant d’être dans des petits tubes, elles se trouvent dans ce petit endroit où règnes la végétation. Sur une petite table se trouve également mon micro-labo d’expérience sur les poisons. Me refaire un stock n’a pas été évident après la perte de presque tout mon matériel sur Lansat, mais à nouveau j’ai pu compter sur l’aide de bons contacts qui ont accepté de me confier toute sorte de poisons pokemons pour mener à bien mon sujet d’étude finale. Un peu comme une quête suite à cinq ans, bientôt six scolarisée à la Pokemon Community. La rédaction de l’ensemble avance bien et me permet d’espérer à une publication prochaine dans un magazine spécialisé. Ou tout du moins c’est mon objectif.

Mon attention est happée par la couveuse et réside mon œuf, devenue un peu plus brillante. Ca y est il va éclore, rejoignant ce que j’appellerais probablement mon trio d’Hoenn. Retour aux racines pour accueillir un Gobou, dernier des starters manquant dans mon équipe de ma région d’origine. La coquille se fendille dans une lumière étincelante jusqu’à laisser apparaitre le pokemon tant convoité, et dernier membre à rejoindre ma team. J’en ai décidé ainsi, il n’y aura pas de membres supplémentaires permanents. Elle est déjà relativement large et très fonctionnelle, couvrant tous mes besoins en tant que pokeathlète médecin ranger et future médecin itinérante. Lorsque le type eau ouvre enfin les yeux sur son nouvel environnement, je lui fais un signe de main avant de commencer « Salut, je suis Idalienor ta dresseuse. Je suis très contente de te voir enfin. Ici, tu te trouves dans mon institut où je cultive tout un tas de plante médicinale. Et je suis aussi étudiante. Mais on a tout le temps d’apprendre à se connaitre ». Le Gobou a l’air en confiance, me permettant de lui attribuer son nom « Tu seras Shin-Ah, bienvenue parmi nous ». Le pokemon pousse un petit cri d’exclamation, me rassurant. Je n’ai jamais eu trop de problème à intégrer des pokemons dans mon équipe, et au pire des cas je savais que je pouvais toujours le confier à un autre élève tout aussi dévoué. De quoi me donner le sourire.

De mon côté, je reprends mes notes sur chacune de mes plantes, l’avancée de leur croissante et les éventuelles retaillages ou autres feuilles que je découpe pour un futur remède. Shin-Ah s’est quant à lui pris au jeu d’arroser les plantes en manque d’eau, lui permettant de gambader à travers les divers pots installés sur les tables. Le sourire aux lèvres, je constate du coin de l’œil que l’élève qui m’observe depuis un moment déjà n’a pas bougé. J’attendais de voir si elle allait oser me parler mais visiblement elle est assez timide. Je finis par briser le silence et me tourner complètement vers elle « Est-ce que je peux t’aider pour quelque chose ? » Rapidement, je comprends qu’il s’agit d’une nouvelle élève, curieuse mais surtout perdue « Je m’appelle Idalienor, et cet institut m’appartient. J’y cultive tout un tas de plantes médicinales. Entre je t’en prie je ne vais pas te manger ». J’invite la jeune fille à entrer dans les lieux, la laissant découvrir mon petit coin de paradis pendant que je range un peu le tout pour laisser l’institut en ordre. Je rappelle ensuite Shin-Ah dans sa pokeball avant de me tourner de nouveau vers elle « Je pense qu’il faudrait qu’on y aille, Leon Nahr ne va pas apprécier sinon nous arrivons en retard à son cours de spécialité ».

J’invite la Mentali à me suivre pour que rapidement nous rejoignons la piste d’athlétisme où on nous donne toujours rendez-vous. Mais quand nous approchons des lieux je constate que tous les élèves se redirigent vers le portail de l’académie. J’interpelle Cael qui se trouve non loin pour obtenir plus d’explication « Désolé j’ai eu deux minutes de retard, la tête trop plongée dans mes plantes. J’ai raté un épisode avec le cours de spécialité ? » « Ca m’étonne pas de toi ! Non t’inquiètes on doit juste prendre le bus pour se rendre sur les lieux du cours ». Je remercie le ranger de m’avoir prévenu et me tourne de nouveau vers mon accompagnatrice « Visiblement nous allons prendre le car, tu viens ? »

HRP :
Eclosion de Shin-Ah (Gobou)


©️️️BBDragon


[Cours 14 – Pokeathlète] Gare à ne pas se brûler les doigts Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Camélia Delevigne
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t9142-621-camelia-delevigne-une-fleur-qui-ne-demande-qu-a-s-epanouir-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t9145-camelia-delevigne-mentali
Icon : [Cours 14 – Pokeathlète] Gare à ne pas se brûler les doigts Cameli10
Taille de l'équipe : 1/3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 678
Points d'Expériences : 9
[Cours 14 – Pokeathlète] Gare à ne pas se brûler les doigts Cameli10
1/3
Sinnoh
14 ans
0
678
9
pokemon
[Cours 14 – Pokeathlète] Gare à ne pas se brûler les doigts Cameli10
1/3
Sinnoh
14 ans
0
678
9
Camélia Delevigne
est un Nouveau Membre

Gare à ne pas se brûler les doigts
ft Idalienor Edelwen
♫♫
La Pokémon Community

Voilà deux mois que j’ai fais le choix d’intégrer cette école, et je vais être honnête je ne le regrette pas. Depuis que je suis ici, je n’ai pas eu de nouvelle de ma mère. Pour moi c’est une bonne chose, moins j’ai de nouvelle d’elle mieux je me porte. Mais ça m’étonne un peu quand même, je ne pensais pas que ma mère me laisserait échapper à son contrôle comme ça. Je pense que l’Adala Elite School l’a avertie que je n’étais jamais arrivée, mais elle n’a même pas cherché à me joindre. Peut-être qu’elle prépare quelque chose, mais je n’en ai aucune idée, et c’est mieux que je n’y pense pas.

En tout cas je suis contente d’avoir pu obtenir ma starter. Miele est une pokémon adorable, elle est douce, et adore diffuser son doux parfum le matin. Mais elle est extrêmement timide, encore plus que ce que je pensais. Quand je suis là ça va, elle arrive à agir à peut près normalement, mais je sens qu’elle est quand même tendue et pas certaine de ce qu’elle fait. Les premiers jours elle venait se cacher derrière moi, après avoir compris qu’elle se sentait mieux dans mes bras.
Par contre si je ne suis pas là, Miele panique totalement et court pour se cacher. Ça me fait de la peine pour elle, il va falloir qu’on travaille ça, mais ça ne me fait pas peur, je suis certaine qu’avec un peu de temps elle prendra confiance en elle.

Enfin il faudrait que je prenne aussi confiance en moi….Je crois que la plus longue conversation que j’ai eu avec quelqu’un dans cette académie, c’est le collectionneur quand il m’a posé les questions pour Miele. Depuis je ne parle à quasiment personne…même au dortoir, quasiment toutes les Mentali se rassemble pour parler de tout et de rien. Je suis la conversation de loin, mais dès qu’on me parle, je détourne la conversation et replonge dans le bouquin. J’aimerai pouvoir me faire des amis…au moins des connaissances, mais voilà, je suis plus à l’aise avec les pokémon que les humains.

Ma timidité n’est pas mon seul problème à l’académie, j’ai encore beaucoup de mal à me repérer. Il n’est pas rare de me voir errer dans les couloirs, comme aujourd’hui. Je sais que j’ai un cours de spécialité dans quelques minutes, mais je sais pas du tout où je dois aller. Et je n’ai pas spécialement envie de déranger quelqu’un pour lui demander…C’est à se demander comment j’ai pu monter sur les podiums de défilé.

Je marche donc dans les couloirs quand une douce odeur me parvient, le genre d’odeur que je connais et que j’apprécie : celle des plantes médicinales. J’ai passé tellement de temps dans les champs autours de Floraville, que j’ai appris par cœur l’odeur de certaine plante aux vertus curatives. J’avais peur que ces quelques années auprès de ma mère ne me les fassent oublier, mais il semblerait que ma crainte était vaine.
Et je ne suis pas la seule à avoir senti ces bonnes odeurs, Miele aussi. Perchée dans mes bras, elle essaye de se grandir pour voir d’où vient cette odeur de nature. Je lui souris, la replaçant correctement dans mes bras pour pas quelle tombe.

-Tu veux qu’on aille voir d’où ça vient ?
-Rooooz
-D’accord mais après on essaye quand même de trouver où se passe le cours.

Je m’avance un peu plus rapidement dans le bâtiment, me fiant à mon odorat pour trouver la source de tout ceci. Nous arrivons finalement à l’entrée d’une pièce ouverte, et je me permets de jeter un petit coup d’œil. La pièce est assez grande, il y a beaucoup de plante à l’intérieur et elles sont assez variées, il y en a même certaine que je n’ai vu que dans mes livres. J’aimerai bien rentrer, mais je remarque bien vite la présence d’une fille, accompagné d’un Gobou. Le pokémon eau s’amuse à arroser les plantes qui ont besoin d’eau, alors que sa dresseuse prend des notes sur les végétaux.

Sa simple présence m’a coupé net la volonté de rentrer, je ne sais pas si elle n’a vu, mais je n’ose pas la tirer à ses notes. Je reste donc là, immobile à regarder cette jeune fille, alors que Miele lève son regard vers moi, se demandant probablement pourquoi je n’avance plus vers ce petit paradis des plante devant moi.
Je m’apprête à faire demi-tour quand la jeune fille m’adresse la parole, me demandant si elle peut m’aider. J’ai juste envie de prendre mes jambes à mon cou, et de faire demi-tour. Mais je pense à Miele, je sais qu’elle aimerait beaucoup voir ses plantes…je me fais donc violence et répond à la jeune fille.

-Heu Bonjour…oui on…on s’est perdue et on se demandait d’où venait ces odeurs de plantes…

Présentation bâteau…j’espère qu’elle ne m’en tiendra pas rigueur. Apparemment non, car elle se présente avant de m’inviter à rentrer. Je lâche un soupir pour avoir un peu plus confiance, avant de m’avancer dans la pièce.

-Enchanté…je…je m’appelle Camélia…et voici Miele.

Je dépose ma Rozbouton qui n’a pas répondu quand je l’ai présentée, et à peine a-t-elle touchée le sol, qu’elle vient se coller à ma jambe. J’essaye de la eassurer d’un sourire, mais je ne suis pas des plus à l’aise, seule face à cette fille qui me semble pourtant très gentille. J’observe un peu toure les plantes présentes, m’arrêtant sur celle que je ne connais que par les livres.

-Vous…c’est une sacrée collection de plante que…que vous avez.


Je suis assez impressionnée, mais on n’a malheureusement pas le temps de discuter, Idalienor m’annonce qu’on va devoir partir si on ne veut pas arriver en retard au prochain cours. Au moins je vais réussir à trouver mon chemin grâce à la Pyroli, c’est déjà ça. Je récupère Miele dans mes bras, pour la rassurer mais aussi pour me rassurer. Et j’emboite le pas à Idalienor, la suivant sans un mot. C’est donc dans le silence que nous arrivons au terrain d’athlétisme, pour finalement nous diriger vers le portail de l’académie. Je me demande ce qu’on va avoir, il s’agit de mon premier cours spécialisé, et je stresse un peu. J’ai entendu dire que ça se faisait généralement en binôme…et c’est ça qui me fait peur.

Nous sommes malheureusement arrivées en retard, mais la jeune fille qui m’accompagne semble connaitre pas mal de monde, car elle demande à une jeune fille ?...Ha non c’est un garçon, mon dieux j’ai honte de m’être trompée. Heureusement que je n’ai rien dit, je n’ose même pas imaginer les répercussions que ça aurait eu. Idalienor m’informe qu’on doit prendre le bus pour se rendre au cours, et la surprise me fait bafouiller.

-Ho heu…d’accord.


Je suis donc le mouvement encore une fois, toujours dans le silence…à croire que je joue au roi du silence. Mais juste avant de monter dans le bus je prends mon courage à deux mains, et reprends la parole.

-Est-ce que…je…je peux me mettre à côté de toi ?...dans le bus. Enfin si ça ne te dérange pas.

Heureusement elle accepte, et nous prenons place. Il y a pas mal de brouhaha dans le bus, mais je ne lève que rarement la tête, fixant ma starter qui n’est pas vraiment rassurée. Elle est même en train de trembler de tout son corps, je ne peux pas la laisser comme ça. Mais plutôt que la rappeler dans sa pokéball, je sors de mon sac un petit flacon que j’ouvre et que je lui fais sentir. Elle se détend immédiatement, se blottissant un peu plus dans mes bras. Je suis bien contente d’avoir pris avec moi mes huiles essentielle, je me doutais que ça servirais.
Une fois ce problème réglé, j’ose enfin lever la tête vers Idalienor, pour engager la conversation.

-ça…ça fait longtemps que vous êtes à l’académie ? je…enfin vous avez une sacrée collection de…de plante dans votre institut, ça a dû prendre du temps…de toutes les réunir.

Le rouge me monte légèrement aux joues, et je me maudis de réagir comme ça. Pourquoi je ne peux pas avoir autant d’aisance que devant un appareil photo, où sur un podium ?



Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2451
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin


Gare à ne pas se brûler les doigts
S’occuper de ce petit coin, c’est un peu ma façon d’échapper au quotidien d’une étudiante pour revenir à celui d’une herboriste. Ce qui au final est assez amusant puisque je n’aspire à devenir ni l’un ni l’autre. Evidemment, je ne veux pas être étudiante indéfiniment. Toutes les bonnes choses ont une fin et même si mes années à la Pokemon Community ont été les plus enrichissantes de toute ma vie, il est bientôt temps qu’elle cesse pour laisser place à une nouvelle aventure. Quant à l’idée d’être herboriste, si elle m’a bien traversé la tête à l’époque où je vivais encore à Vermilava, aujourd’hui elle parait bien loin. Je vois voyager, aider ceux que je trouverais sur ma route et affronter les obstacles et autres dangers qui se dresseront face à moi. En hommage à ma maman, Galatée, qui a parcouru tout Hoenn avec sa moto et son long manteau noir pendant une année au côté de ses plus fidèles camarades avant de rencontrer l’amour de sa vie, mon papa Alexandre.

Mais trêve de rêverie, ce destin auquel je me destine n’arrivera jamais si je ne me décide pas à faire avancer l’instant présent. Et en l’occurrence c’est non seulement arroser mes plantes mais aussi m’intéresser à cette jeune fille curieuse. Son visage ne me dit rien. J’imagine qu’il doit s’agir d’une des nouvelles de la rentée de septembre, mais je peux me tromper. J’essaie de la mettre à l’aise et de l’inviter à rentrer dans mon repaire, même si cela ne pourra durer que quelques instants « Elles viennent d’ici, enfin je pense. Je dois être celle possédant le plus de plante dans son institut et surtout à venir s’y réfugier à cette heure de la matinée. En tout cas enchantée Camélia, enchantée Miele ». La châtain s’avance encore un peu plus et permet à son Rozbouton de se déplacer librement dans l’institut. Enfin ça c’est si timidité partagée avec sa dresseuse ne l’empêchait pas de faire le moindre pas. Même si Shin-Ah tente de faire connaissance avec elle, rien à faire, de quoi me faire sourire tendrement. Ce n’est pas grave, j’imagine que le pokemon plante prendra en confiance avec le temps, tout comme mon invité, elle aussi très timide « Je te remercie, j’en prends le plus grand soin. Elles sont mon bien le plus précieux à l’académie. Et ne me vouvoie pas Camélia. J’ai 20 ans pas 40 ans ».

Même si j’apprécierais poursuivre un peu plus cette conversation, le devoir d’étudiant nous appelle et nous devons rejoindre les autres élèves pour le début du cours de spécialité pokeathlétisme mené par Leon Nahr. Camélia me suit également, probablement inscrite au même cours que moi, assez prisé des débutants qui cherchent à comprendre comment fonctionne le système de la Pokemon Community, alternant les cours classe avec quelques cours de spécialité. En discutant rapidement avec Cael une fois sur la piste, je confirme ma première hypothèse. Pas de simples courses aujourd’hui mais un exercice de terrain, nous obligeant à prendre le car. J’invite la nouvelle à me suivre en direction du portail pour ne pas que le bus parte sans nous. Aux portes de ce dernier, prête à grimper, la remarque de l’adolescente me décroche un nouveau sourire « Quelle question Camélia. Tu n’as même pas besoin de demander. Allez viens t’assoir ».

Une fois tous installés dans le bus, le conducteur démarre sous les consignes de notre professeur, dans le léger brouhaha que connait tout voyage en car rempli d’élèves de la Pokemon Community. Je sens bien que la jeune fille n’est pas à l’aise ni habituée. Je tente alors de la rassurer comme je peux « C’est la première fois que tu assistes à un cours de spécialité ? Je comprends c’est un peu stressant mais ne t’en fais pas tout va bien se passer. Si l’ambiance est un peu agitée c’est parce que chacun essaie de deviner quel sera l’objet du cours. Tu verras que nos professeurs sont très inventifs pour nous mettre à l’épreuve ». Pas sure que la châtain soit complètement rassurée, mais au moins elle prend conscience que la situation n’a rien d’inhabituel et est parfaitement sous contrôle. Son réflexe pour calmer son pokemon ne passe pas inaperçu à mes yeux « Je peux ? » lui demandais-je en fixant le flacon. Lorsqu’elle me le confie, je me permets de le sentir un instant avant de la fixer de nouveau, lui rendant son mélange « Je parie sur de la lavande mélangée à de la marjolaine. Très bonne combinaison pour calmer un pokemon sujet au stress. Tu t’intéresses également à l’herboristerie ? ».

Camélia tente elle aussi de poursuivre la conversation en m’interrogeant une nouvelle fois sur mon institut. Toujours avec le même sourire, je lui réponds « Je suis rentrée à l’académie en septembre 2015, donc cela fait un peu plus de 5 ans. Je fais partie des anciens de l’école ahah. Pour ce qui est de ma collection, dis toi qu’elle n’est pas exactement représentative de tous les spécimens dont j’ai pu m’occuper. Seulement, une grande partie a dû rester sur l’ancienne île où se trouvait la Pokemon Community avant Adala. Mais bon aujourd’hui mon institut est quasiment identique à celui que j’avais avant, voir même mieux fourni. Donc je suis assez satisfaite de mon travail ». Inutile d’évoquer à la nouvelle tout de suite les choses qui fâchent et le départ précipité de la PC après la victoire de la Team Rouage. En tout cas, savoir que quelqu’un s’intéresse d’aussi près aux plantes me touche et me passionne « Je suis Pokeathlète Médecin, et mes spécialités sont la médecine d’urgence ainsi que l’usage des plantes médicinales. Je travaille également sur un important projet d’étude portant sur les poisons. Voilà tu sais tout de mes occupations dans cet institut. Oh regarde je crois qu’on est arrivé ».

Rapidement, l’ensemble des étudiants descend pour rejoindre le Complexe Olympique. Si nous nous attentions à rejoindre l’une des immenses structures de la ville, nous les esquivons simplement jusqu’à nous retrouver face à un immeuble tout à fait ordinaire. Sans trop attendre et face à l’impatience des élèves, le référent Noctali s’engage dans les explications de ce cours destiné avant tout au Coach. Mesurer les capacités physiques et de management en trainant des poids ? Surprenant mais pas incohérent. Mais la suite du défi arrive seulement, faisant comprendre le véritable enjeu du cours. Tracté un bloc qui peut voir son état altéré au fil de l’ascension et le faire arriver en un seul morceau tout en affrontant une série d’obstacle. Voilà qui est digne des professeurs de la Pokemon Community mais qui a vite fait d’inquiéter la nouvelle. Je lui souffle doucement « Ne t’inquiètes pas et attendons la fin des explications ». Le professeur vient seulement apporter quelques derniers détails techniques puis sonne le top départ incarné par la constitution des groupes.

« Bon il semblerait que Leon Nahr ait mis les moyens pour ce cours. Si ça te dit, nous n’avons qu’à faire ce cours ensemble. Ce n’est pas un exercice très banal pour un premier cours. Je pense que mon expérience peut nous apporter un avantage, si tu veux bien te mettre en binôme avec moi bien sûr ». Camélia semble soulagée de ma proposition et c’est avec le sourire que nous nous dirigeons vers le professeur pour commencer cette épreuve de spécialité. Après un tirage au sort, nous écopons du bloc incandescent « J’ai le pokemon idéal pour ça ». J’actionne l’une de mes pokeballs, permettant de dévoiler Zeno, mon Braségali. En forme et prêt pour l’exercice, je n’ai plus qu’à convaincre la jeune fille de se lancer « Prête pour le départ Camélia ? »


©️️️BBDragon


[Cours 14 – Pokeathlète] Gare à ne pas se brûler les doigts Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Camélia Delevigne
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t9142-621-camelia-delevigne-une-fleur-qui-ne-demande-qu-a-s-epanouir-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t9145-camelia-delevigne-mentali
Icon : [Cours 14 – Pokeathlète] Gare à ne pas se brûler les doigts Cameli10
Taille de l'équipe : 1/3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 678
Points d'Expériences : 9
[Cours 14 – Pokeathlète] Gare à ne pas se brûler les doigts Cameli10
1/3
Sinnoh
14 ans
0
678
9
pokemon
[Cours 14 – Pokeathlète] Gare à ne pas se brûler les doigts Cameli10
1/3
Sinnoh
14 ans
0
678
9
Camélia Delevigne
est un Nouveau Membre

Gare à ne pas se brûler les doigts
ft Idalienor Edelwen
♫♫
Je me sens honteuse. Idalienor essaye d’être gentille et rassurante envers moi, et j’arrive à peine à la regarder dans les yeux plus de dix secondes. Et il faut vraiment que j’arrête de la vouvoyer, elle ne doit pas avoir plus de quatre ans de plus que moi. Mais elle semble si sûre d’elle…j’ai l’impression d’être une enfant terrorisée à ses côtés…

Idalienor me demande si c’est la première fois que j’assite à un cours spécialisé, et je pense qu’elle a deviné ma réponse car elle essaye de me rassurer encore une fois. Elle m’explique la raison de l’agitation de tout le monde, et c’est vrai que je n’avais pas vraiment compris pourquoi tout le monde est en effervescence. La Pyroli m’explique que les professeurs font preuve d’inventivité, pour nous tester et nous mettre à l’épreuve…ça ne me rassures pas vraiment ça, moi qui espérais un cours d’étude assez tranquille, avec juste un devoir à rendre à la fin, je crois que ça va être loupé.

-Je…j’espère que ça ne sera rien de dangereux…

Mon regard se pose sur Miele qui se blottit un peu plus dans mes bras, je ne voudrais pas qu’elle soit blessée…D’ailleurs Idalienor me demande si elle peut examiner ma petite concoction que je viens d’utiliser pour calmer la pokémon plante. J’hoche la tête en lui tendant le flacon, elle le prend délicatement en main avant de le sentir. Je suis impressionnée, elle a réussi à trouver deux des trois ingrédients qui compose ma solution. Elle me demande alors si je m’intéresse à l’herboristerie, et ma réponse est la même que la précédente.

-Oui…petite j’ai passé beaucoup de temps dans les champs de Floraville….j’ai beaucoup côtoyé les plantes…et j’aimerai bien devenir médecin qui utilise uniquement la médecine naturelle.

Je n’ose pas continuer mon récit, de peur de l’embêter avec mes histoires d’enfance…et pour être honnête je ne suis pas encore assez à l’aise pour parler plus de moi. Heureusement Idalienor accepte de changer, et de devenir la cible de la conversation. Elle me raconte que ça fait cinq ans qu’elle a intégrer l’académie…je comprends mieux pourquoi elle parait si sûre d’elle, elle a largement eu le temps de prendre ses marques. Elle m’explique qu’elle n’a plus toute sa collection originelle, qui est restée sur la précédente ile où se trouvait l’école. Je ne savais même pas que l’école avait changé d’ile, je me demande bien pourquoi.
Mais Idalienor continue sur sa lancée, m’annonçant qu’elle est Pokéathlète Médecin spécialisé dans la médecine d’urgence et dans l’usage des plantes médicinales…C’est quasiment ce que je souhaite devenir en venant ici, j’ai de la chance de l’avoir rencontrée, elle pourra peut-être me donner de précieux conseil. Enfin ça c’est si elle n’en a pas assez de trainer avec une fille qui n’ose presque pas la regarder.

Enfin on arrive à ce qui semble être le complexe olympique, et nous sommes conduit à un bâtiment tout ce qui a de plus normal. Qu’est-ce qu’on fait ici ? J’ai beau essayé d’imaginer, je ne vois pas ce qu’on va pouvoir faire ici. Heureusement notre professeur commence ses explications et…un cours pour les coachs ? Je ne suis pas certaine que je ne sois à ma place ici alors, j’aime m’occuper des pokémon, mais je ne suis pas certaine d’être vraiment à l’aise ce genre d’exercice. Heureusement, Idalienor me sauve la mise en me proposant de faire le cours avec elle. J’ai vraiment de la chance, vu son expérience on ne devrait pas avoir trop de mal pour faire ce cours.

-Je…oui je veux bien je…j’allais te demander.

Je suis vraiment soulagée d’avoir rencontré Idalienor et de l’avoir à mes côtés. Il ne nous reste plus qu’à savoir quel bloc on va avoir…Un bloc incandescent ? Minute c’est sérieux ? Ils confient de bloc en feu à des élèves ? C’est pas un peu dangereux ça ? Je ne suis pas vraiment rassurée à cette idée, et en voyant le bloc de feu, Miele vient se réfugier un peu plus dans mes bras. En même temps, je ne veux pas qu’elle s’approche de ce bloc, elle risquerait de sévère brulure. Bon j’ai ma pommade à base de baie Fraive, mais quand même.
Idalienor vole une fois de plus à ma rescousse, assurant qu’elle a le pokémon parfait pour ce travail. Sans perdre de temps, elle libère un magnifique Braségali. Oui un pokémon Feu est parfait pour tracter le bloc incandescent, il ne craint pas les brulures. On devrait bien s’en sortir alors. La médecin me demande si je suis prête pour le départ, et ma réponse est la même que la précédente.

-Oui…allons y.

Je ne suis pas des plus rassurées, mais j’essaye de prendre un maximum sur moi, histoire de ne pas être un poids pour la totalité de ce cours. Je laisse donc au Braségali de la jeune fille, le bon soin de tracter le bloc, alors que nous empruntons la pente qui mène au premier étage. Miele non plus n’est pas rassuré, mais je la serre contre moi. Même si je ne suis pas des plus à l’aise, je ne laisserai rien arrivé à ma Rozbouton, j’en fait la promesse.

Il ne nous faut pas longtemps pour atteindre le premier étage et…pourquoi on est dans une petite salle ? Et c’est quoi ces dalles au sol ? Je ne m’attendais pas spécialement à ça, peut-être qu’il faut appuyer sur les dalles dans le bon ordre pour ouvrir une porte cachée…Je ne sais pas vraiment ce qu’il faut faire, alors autant examiner ces dalles.
Mais à peine je marche sur l’une d’elle, il y a un flash et quand je peux y voir à nouveau je me rends compte que je suis seule…Idalienor n’est plus avec moi ! La peur s’empare un peu de moi, mais qu’est-ce que j’ai fait ?

-IDALIENOR ?!

Faite qu’elle me réponde, que je ne sois pas toute seule, perdue je ne sais ou.


Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2451
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin


Gare à ne pas se brûler les doigts
Zeno libéré de sa pokeball, le but du jeu de ce cours de spécialité semblait suffisamment clair. Ramener le bloc incandescent jusqu’en haut, intact et toujours fumant. J’ai eu pas mal de chance dans le tirage puisque mon Braségali fait parfaitement l’affaire. Il possède la force physique nécessaire pour tracter le bloc mais aussi les capacités spéciales adéquates pour maintenir le bloc chaud tout au long du parcours sans grande difficulté. Présenté comme ça, le cours ne devrait pas être une tâche mission impossible, ou tout du moins pour notre binôme. J’imagine sans peine Camélia et sa jeune Rozbouton, seul pokemon à sa disposition, accompagnée par un autre nouveau au sein de la Pokemon Community. L’exercice aurait été radicalement différent. La force physique, seulement appuyée par des cordes pour tracter l’objet, aurait été un paramètre indispensable pour y parvenir. Une force qui ne s’acquiert pas dans un claquement de doigts et qui n’est pas à la portée de tout le monde. Pour certains, l’effort physique va être particulièrement intense.

Nous nous engageons dans le bâtiment, commençant l’épreuve. Il faut déjà grimper une première pente pour accéder au premier étage. Heureusement que Zeno est là pour trainer le bloc à l’aide des cordes fournies, me permettant d’adresser quelques mots à Camélia. « En tout cas je suis contente de voir quelqu’un à la Pokemon Community intéressé comme toi par les herbes médicinales. J’ai l’impression d’y voir une forme de succession dans mon travail tu vois ? Après je suis peut-être trop prétentieuse ». C’est vrai qu’à un moment, le fait d’envisager mon départ m’inquiétait. A chaque fois qu’il arrive quelque chose de grave, je prends le leadership et installe la zone de soins d’urgence puis mène les étudiants volontaires pour leur dire quoi faire et comment agir pour aider un maximum de personnes. Même si je ne doute pas de leur capacité, ils ont jusque là eu quelqu’un pour les guider. Alors j’ai essayé de faire de mon mieux, en écrivant des exposés sur le sujet, en accomplissant des missions avec les volontaires du parcours médecine et surtout en faisant de mon mieux pour être la plus pédagogue possible. Je sais que la relève à toutes les cartes en main pour réussir. Mais savoir qu’en plus de tout ça, il y a une jeune fille, presque du même âge que moi à mon arrivée à l’académie, intéressée par les mêmes spécialités et désireuse d’apprendre me fait sourire encore davantage.

Nous arrivons finalement en haut de la pente, dévoilant une pièce entièrement vide. J’essaie d’analyser et de comprendre de quoi il en retourne, mais avant que je ne puisse dire quoi que ce soit, la châtain fait un pas vers l’avant puis disparais d’un seul coup, sous le regard très surpris de mon pokemon et moi-même. Une téléportation ? Je baisse les yeux et constate en effet que le sol est jonché de carreau. La première case devant nous est probablement à l’origine de la téléportation. Elle brille très légèrement. Je suis sortie de mon analyse par Camélia, criant au secours. Pour que j’entende si bien sa voix, elle ne doit pas être loin « Camélia ne panique pas ! Tu as été téléporté ! Ne bouge pas j’arrive ! ». Je vérifie tout de même dans la salle qu’il n’y a pas d’autres téléporteurs puis fais signe à Zeno de nous suivre avec le bloc. En quelques secondes, je suis à nouveau avec la jeune Mentali qui a visiblement eu la peur de sa vie « Tu vois, un simple pas et je suis aussi ici. Je pense qu’il faut trouver le bon enchainement pour gagner l’endroit qui nous mènera directement au deuxième étage». Dans cette pièce, le tri est déjà moins aisé. Il y a 4 téléporteurs, et il n’y en a probablement qu’un seul qui permet de continuer la bonne combinaison pour gagner la sortie.

J’observe autour de nous notre environnement mais surtout l’énorme contrainte. Zeno est en train d’user de capacité feu à faible puissance pour maintenir le bloc incandescent, mais je crains que nous devions nous séparer. Je propose alors mon idée à Camélia « [color:d698=#»]Je pense que nous devons limiter au maximum nos déplacements avec le bloc, sinon il risquerait de s’éteindre. A priori, tant qu’on ne met pas les pieds sur un téléporteur on ne risque pas de bouger. Est-ce que tu te sentirais de découvrir le bon chemin ? Pendant que je reste ici avec Zeno pour garder le bloc chaud ? A chacun de tes passages, tu me décriras la pièce suivante en m’indiquant où sont les téléporteurs. Avec l’écho de nos voix, on devrait a peu près deviner où sont les pièces les unes par rapport aux autres. Alors de ma position, je noterais tous tes déplacements, jusqu’à ce que la bonne combinaison soit découverte. Qu’en dis-tu ? Sinon on inverse et tu restes avec mon Braségali. Qu’est-ce que tu préfères ? »


©️️️BBDragon


[Cours 14 – Pokeathlète] Gare à ne pas se brûler les doigts Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Camélia Delevigne
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t9142-621-camelia-delevigne-une-fleur-qui-ne-demande-qu-a-s-epanouir-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t9145-camelia-delevigne-mentali
Icon : [Cours 14 – Pokeathlète] Gare à ne pas se brûler les doigts Cameli10
Taille de l'équipe : 1/3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 678
Points d'Expériences : 9
[Cours 14 – Pokeathlète] Gare à ne pas se brûler les doigts Cameli10
1/3
Sinnoh
14 ans
0
678
9
pokemon
[Cours 14 – Pokeathlète] Gare à ne pas se brûler les doigts Cameli10
1/3
Sinnoh
14 ans
0
678
9
Camélia Delevigne
est un Nouveau Membre

Gare à ne pas se brûler les doigts
ft Idalienor Edelwen
♫♫
Panique.

Mais bon sang qu’est-ce que j’ai fait ? Où sont Idalienor et son Braségali ? Pourquoi faut-il que je sois aussi malchanceuse…dire qu’il y a quelques minutes, la médecin disait qu’elle voyait un peu en moi quelqu’un qui pourrait reprendre sa suite, il va falloir qu’elle revoit son jugement. Comment pourrais-je être la successeuse de quelqu’un, alors que je fais que des erreurs ? Je resserre les bras autours de Miele, pour me rassurer. Je ne comprends pas ce qui vient de se passer, et je n’ose pas aller voir d’autre plaque, de peur de faire d’autres idioties…
Heureusement, la voix d’Idalienor parvient à mes oreilles, à travers le mur. Elle m’annonce que j’ai été téléportée, et qu’elle vient me rejoindre. Je suis soulagée de ne pas l’avoir fait disparaitre…en même temps j’aurais dû m’en douter, il n’y a pas quarante-six solutions pour expliquer ce qui venait de se passer.

-D…d’accord !

Je ne sais pas si elle entend le soulagement dans ma voix, ni même si elle m’entend tout cours. Mais je jette un coup d’œil rassurant à ma Rozbouton, et elle me sourit en retour. Je pense qu’elle a clairement senti mon stress, et elle essaye de le rassurer comme elle peut. Peut de temps la Pyroli arrive dans la pièce avec son pokémon, et c’est un véritable soulagement pour moi étrangement. Je suis un peu gênée en sa présence, c’est vrai, mais je ne me sens pas de taille à affronter ce cours seule.

-Je…je ne m’attendais pas à …à ça

La médecin me rassure alors, m’affirmant qu’il suffit d’un pas sur les dalles pour se retrouver téléporter. Ce qui signifie qu’il faut qu’on trouve la bonne combinaison pour atteindre la pente, qui nous mènera à la sortie. Le problème c’est qu’on ne connait pas le nombre exact de pièce, et que face à nous se trouve 4 dalles…la possibilité des combinaisons est beaucoup trop grande. J’espère qu’idalienor a une idée, sinon on va chercher longtemps la sortie, hors on a pas le temps, sinon le bloc de charbon va s’éteindre. D’ailleurs ma partenaire de cours me fait comprendre qu’on doit limiter les déplacements du blocs…ce qui veut dire se séparer non ? Je ne sais pas si je veux entendre la suite du plan maintenant…

Si je me sens prête à découvrir le bon chemin ? Toute seule ? La panique doit se lire sur mon visage, car mon cœur s’est emballé à cette idée. Est-ce que je peux ? Je n’en suis pas certaine…Idalienor resterait ici et noterait ma position suivant la provenance de ma voix. Sur le papier c’est le meilleur plan, elle semble avoir un grand sens de la logique, et en plus son pokémon peut maintenir le bloc dans un bon état. Ce n’est pas avec Miele que je pourrais faire ça, et si le pokémon de la médecin refuse de m’écouter…Idalienor me laisse le choix, elle ne veut pas me forcer mais si je refuse, elle serait probablement déçue…J’avale difficilement ma salive, tout va bien se passer, il faut que je m’imagine que je vais monter sur un podium, c’est juste que celui-ci me téléporte à d’autres endroit.

-Je…je vais essayer.

Aller je peux le faire…je dois le faire…Mais avant que j’ai le temps de bouger Miele saute de mes bras, et me fixe. Elle tremble légèrement, mais je vois dans son regard qu’elle est motivée à ce qu’on trouve cette sortie.

-Allons y Miele…

J’essaye de mettre le plus de motivation possible dans ma voix, avant que je ne suive Miele sur une plaque. Comme avant, je me retrouve téléportée dans une salle…qui ressemble un peu trop à la précédente il n’y a rien d’autre hormis trois plaques au sol. Je ne pense pas qu’on va pouvoir se servir du décor des salles pour passer cet obstacle…

-IDALIENOR TU M’ENTENDS ?!

Heureusement j’entends sa voix me répondre, elle est derrière moi je pense. Mais je ne vois pas trop ce que je peux faire…hormis prendre un autre téléporteur.

-IL Y A TROIS TELEPORTEUR ICI, JE VAIS EN PRENDRE UN AUTRE, IL N’Y A RIEN D’AUTRE DANS LA SALLE.

Je me tourne vers ma Rozbouton, qui regarde le mur avant de se tourner vers moi en entendant ma voix.

-On prend lequel Miele ?
-Bout !

Elle me montre le téléporteur du milieu, avant de sauter dans mes bras à nouveau. Je lui souris avant d’avancer sur la plaque, cette fois je suis un peu plus habituée à la sensation de téléportation. Malheureusement la salle suivante ressemble aux autres…ils ont vraiment mis les mêmes salles partout.

-IDALIENOR ! TU ARRIVES A ME REPERER ? PARCE QU’IL N’Y A RIEN D’AUTRE QUE DES TELEPORTEUR ENCORE UNE FOIS. JE VAIS ENCORE PRENDRE CELUI DU MILIEU.

Je m’avance vers le téléporteur, en espérant que je sois tu le bon chemin. Mais Miele s’agite dans mes bras, elle fixe toujours le mur mais il n’y a rien dessus.

-Qu’est-ce qu’il y a ?
-Bouton…

Je ne vois pas vraiment où elle veut en venir, et je prends à nouveau le téléporteur pour…apparaitre derrière Idalienor ?

-C…comment…ho non j’…j’ai pas trouvé le bon chemin…désolée…

Je baisse un peu la tête, honteuse de cette erreur de ma part. Je sais qu’il y avait peut de chance que j’y arrive du premier coup, mais j’avais espoir. Ma mère serait là, elle ne manquerait pas de me dire que je suis une incapable…Mais Miele s’agite dans mes bras à nouveau, un peu plus faiblement parce qu’Idalienor et son Braségali sont là.

-Tu as compris quelque chose Miele ?
-Bout…bouton !

Je lève les yeux, et vois un drôle de symbole sur le mur…je n’avais même pas remarqué qu’il était là. Est-ce qu’il était dans une autre salle ?

-Tu as vu se symbole déjà ?
-Bouton !

Je me tourne vers Idalienor, pas très certaine de moi.

-Tu…tu penses que ce symbole peut avoir un lien avec le bon chemin ? enfin…je veux dire…tu as déjà fait des cours comme ça…peut-être que tu as déjà vu ce…ce genre de chose…

Est-ce que ma question est idiote ? Je n’en sais rien, et je reste dans l’attente de l’avis de mon ainée…



Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2451
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin


Gare à ne pas se brûler les doigts
Je ne sais pas si proposer à Camélia de trouver le bon chemin était la meilleure chose à faire. Elle a l’air d’avoir tellement peu confiance en elle, la charge émotionnelle est peut-être trop grande ? Ce n’est pas sympa de me part de lui faire reposer la charge de la réussite de ce cours de spécialité. Enfin la réussite non pas vraiment, puisque nous finirions forcément par trouver le bon chemin. C’est plutôt le temps qu’on va mettre qui va dépendre de sa vitesse de réaction mais surtout de sa chance, il faut le dire. Elle aurait très bien pu rester avec Zeno, cela n’aurait pas été un problème pour mon Braségali qui sait se tenir tranquille même quand je ne suis pas à côté de lui. Mais en y réfléchissant, ce n’est probablement pas une si mauvaise chose. C’est l’occasion pour elle de s’affirmer, de prendre confiance en elle et de se prouver quelle peut réussir.

Finalement, malgré les doutes qu’elle ne peut cacher, la Mentali accepte de réaliser cette tâche. Armée de tout son courage, elle se dirige vers le premier téléporteur accompagnée de sa Rozbouton et disparait subitement. Le regard de mon type feu est plein de sous-entendu, m’obligeant à bien vite lui répondre « Zeno, elle peut le faire. Moi j’y crois. Et puis elle n’apprendra pas si elle se cache derrière ses aînés à tous les cours de spécialité. Autant la laisser faire. Je ne suis pas pressée, et puis je me fiche pas mal de la vitesse à laquelle on finira ce parcours. Tant qu’elle apprend ». Evidemment sur le plan scolaire, mettre 4 heures à réaliser le parcours plutôt qu’une aura des conséquences, surtout connaissant Leon. Mais ça ne m’inquiète plus trop. Pendant ma première année ici, j’aurais probablement tout fait pour gagner du temps là où c’était possible, et espérer décrocher la meilleure note. Maintenant, ça n’a plus d’importance. Mon dernier grade n’est pas conditionné à une note à un cours de spécialité. Ce cours, il est en vérité plus pour Camélia que pour moi.

« Oui je t’entends ! Les murs sont assez fins, ne t’en fais pas et continue. Souviens toi juste bien du trajet que tu empruntes pour qu’on puisse le noter ! » Carnet en main, j’essaie de faire des petits schémas rapides de la disposition des lieux, que je pourrais compléter au retour de la Mentali. Chacune de ses interventions me permet de tenter de la positionner par rapport à l’endroit d’où vient sa voix. Ce n’est pas extrêmement précis mais j’espère que cela va suffire. Au bout de quelques minutes de vadrouille, l’adolescente réapparait derrière moi, l’air désolé. « Ce n’est rien Camélia. Statistiquement, cela paraissait très peu probable que tu obtiennes le bon chemin du premier essai. Regarde ce que j’ai noté, peux-tu me confirmer que tu as bien pris ces téléporteurs ? ». Je montre mes petits croquis à la demoiselle, interprété tout au long de son trajet, en espérant ne pas avoir fait d’erreur.

Finalement, c’est son type plante qui va peut-être nous permettre d’avancer un peu plus. Alors que nous discutions avec la brune, la Rozbouton s’agite et désigne un symbole sur le mur. Oui effectivement, je l’avais vu au début mais je n’avais pas pensé qu’il pouvait avoir une quelconque signification. Mais si Miele y a fait attention, c’est parce qu’elle l’a probablement déjà vu ailleurs, peut-être dans les salles précédentes. C’est simpliste comme hypothèse mais après tout, nous ne sommes qu’au premier niveau, cela ne parait pas complètement aberrant. « Le symbole ne me parle pas vraiment, mais il n’y a peut-être rien à y comprendre sur lui en lui-même. Peut-être qu’il indique juste les bonnes pièces à emprunter pour les téléporteurs. Miele, à quel moment as-tu vu ce symbole ? » A côté de mes schémas, j’ajoute des nombres pour faire comprendre au pokemon dans quel ordre elles ont emprunté les téléporteurs. Elle finit par m’indiquer qu’elle l’a vu dans la salle suivant celle-ci. « Peut-être que tu as choisis le premier bon téléporteur, et qu’ensuite seulement tu t’es trompée. Essayons ça. Reprends le téléporteur et dans chaque nouvelle salle, vérifie la présence du symbole. S’il n’y ait pas, alors reviens tout de suite en arrière en reprenant le même téléporteur. Avec un peu de chance ça va fonctionner ! Bonne observation en tout cas Miele ! »

La Rozbouton semble satisfaite de son travail, et moi j’adresse un sourire à Camélia pour l’encourager à reprendre. Nous sommes sur la bonne voie. Il n’y a aucune raison qu’il s’agisse d’une simple coïncidence. Finalement, la Mentali reprend la route des téléporteurs. Toujours en se laissant guider par nos voix respectives, je continue les notes. La stratégie a l’air de bien fonctionner. Il y a certes de nombreux retours en arrière mais finalement, Camélia trouve la sortie. « Bien joué Camélia, je te suis du coup j’arrive dans un instant. A nous Zeno ! ». Le type feu, déjà prêt depuis un moment à force de réchauffer le cube, s’engouffre dans les téléporteurs avec moi. Il nous faut très peu de temps avant d’enfin rejoindre la jeune fille, présente à la sortie « Félicitations Camélia, en route pour le deuxième étage ! ».

Alors que nous grimpons tranquillement, je me permets de discuter avec elle « Sinon comment tu trouves la Pokemon Community ? C’est comme tu te l’imaginais ? ». Une fois arrivées à l’étage numéro deux, nous faisons face à une immense porte fermée. Etrange. Je fais signe à Camélia pour lui dire que je vais aller regarder ce qu’il y a derrière avant de nous y aventurer. Avec force, aidée par tout le poids de mon corps, je finis par réussir à ouvrir cette immense porte donnant sur un long couloir. On voit déjà l’autre porte. Le souci ne réside en réalité pas sur la distance mais sur ce qui les sépare. Un courant d’air glacial, de quoi me provoquer quelques frissons avant que je referme enfin la porte. Je ne peux m’empêcher de passer les mains sur mes bras « Encore une fois pas d’ennemi, enfin si tu exclus les climatiseurs géants qui refroidissent considérablement le couloir. Une idée pour passer ça ? »

©️️️BBDragon


[Cours 14 – Pokeathlète] Gare à ne pas se brûler les doigts Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum