Connexion
Pokemon Community :: Zones sauvages :: Les collines

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Victoria Reece
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Xm2u
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 2
Jetons : 0
Points d'Expériences : 21
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Xm2u
1
Sinnoh
15
2
0
21
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Xm2u
1
Sinnoh
15
2
0
21
Victoria Reece
est un Coordinateur Novice
Alors que je rejoignais Henry, il était accompagné d'une magnifique jeune femme. Ces derniers me saluèrent et je découvris qu'il s'agissait d'Elizabeth, la sœur jumelle d'Henry. J'esquissai un large sourire, causant un plissement à mon nez.

-Je vais bien merci ! Ravie d'enfin te rencontrer Elizabeth ! Je sens qu'on va passer une très bonne soirée !

Notre trio fait son chemin parmi la foule de gens présent ce soir. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on parvint facilement à faire une distinction entre nous et les autres. Surtout mes cousins en fait. Ils dégagent une classe et un naturel assez noble, bien que parfois flippant. A côté je faisais un peu tâche avec mon déguisement d'Halloween, mais ça ne m'importait pas. Le tout était qu'on passe un bon moment en famille !

Constatant la présence de leurs pokémons à nos côtés, je décidai de faire sortir Tiny de sa pokéball. De nature assez réservée, il fallait qu'elle sociabilise un peu avec quelqu'un d'autre que moi. Pourtant, elle monta dans mon dos et se cala dans ma capuche pour observer les alentours depuis la maigre hauteur que je pouvais lui offrir.

Sur le chemin Henry me demanda si j'ai pris de quoi jouer. A la seule mention de ce sujet un frisson me parcourut et un sourire malicieux marqua mon visage d'ange. Je sortis ma sucette de ma bouche et répondis.

-Oh j'ai toujours un ou deux jeux de cartes sur moi... Ça sera bien suffisant. Quel dommage, tu aurais peur de perdre mon cher cousin ?

J'eus un petit rire à cette idée. En arrivant à la ferme, je remarquai qu'Iléa, l'éducatrice de mon établissement était dans les parages, mais ne resta pas très longtemps. Je n'étais pas la seule à l'avoir vu et j'eus même droit à une remarque sur ma relation avec elle à la Pokémon Community. Je me grattai la tête et tirai la langue.

-J'ai arrêté de compter quand on a dépassé des 35 paquets ahah !

Je pris le verre qu'Henry me tendait et j'arquai un sourcil. L'alcool était encore un terrain inconnu pour moi. Je sais que l'utiliser habilement pendant un jeu peut s'avérer très... intéressant, mais au delà que cet élément récréatif, l'odeur et le goût me plaisaient guère. Je trempai tout de même mes lèvres dans le liquide. Après tout, cette cuvée était issue du travail de mon cousin, alors c'était la moindre des choses que de gouter.

-Longue vie et prospérité.

L'alcool m'attaquait la langue et me provoquait un frisson assez désagréable. A mesure que le breuvage glissait dans ma gorge, cela me brulait l’œsophage. Puis, après quelque instant une touche de saveur vient caresser mon palais. Je reconnus certains goûts et me surpris à apprécier. Voilà qui était inattendu.

Encore plus inattendu, la proposition d'Elizabeth. A ses mots, mes yeux s'illuminèrent d'une flamme intense. Elle venait de toucher un point sensible de ma personnalité.

-Avec joie ! Ceci dit, je ne triche pas constamment voyons. Seulement quand l'enjeu l'exige. J'aime surtout le beau jeu tu sais.

A peine eus-je finis ma phrase qu'une main vint se poser sur ma chevelure ondulée. Edward et Lou venait de se joindre à nous, pour mon plus grand plaisir. J'affichais un sourire chaleureux aux deux autres membres de notre famille. Les Reece étaient présents en nombre ce soir, de quoi me réjouir. J'étais toute excitée à l'idée que tous les cousins soient réunis. Au tableau il ne manquait que Adélaïde... Cette pensée noircit quelques secondes ma joie...

Cependant, un jour viendra où ça sera le cas ! Profitons de ce moment, me dis-je. Je fis un clin d’œil à Edward en lui répondant que les cours se passaient à merveille et que je m'étais fait des amis rapidement.

La soirée commençait bien et Tiny était blottit contre ma nuque à observer, un peu fébrile. Étonnant de sa part.

HRP :
Victoria et ses cousins se saluent aux abords de la ferme à boire un verre d'alcool.
Tiny commence à devenir un peu fébrile, sentant que l'air change.
Elise Sandstorm
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 5/14
Région d'origine : Johto
Âge : 15
Niveau : 25
Jetons : 3480
Points d'Expériences : 483
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 1604422299-icon-4
5/14
Johto
15
25
3480
483
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can not cry

Essayant tant bien que mal de reprendre en main son sang froid, la jeune fille entendait tout à coup les cris de surprise et de frayeur qui parvenaient tout autour d'elle. Ce qui, d'une façon ou d'une autre, lui permit de retrouver le contrôle de ses esprits. 
La jeune fille se rendit alors compte de l'horrible et embarrassante situation dans laquelle elle venait de mettre le grand garçon en face d'elle.

"Pardon ... je ... je suis désolé ... j'ai ... un peu trop ... sur-réagi ..."

Elise profitait de ce regain de contrôle pour essayer de comprendre la situation autour d'elle. Théa et Bouddha proposèrent alors d'aller voir du côté de la bâtisse afin d'en savoir un peu plus sur ce qu'il était en train de se passer. Elise regardait ses Pokémons d'un air inquiet, visiblement eux aussi n'étaient pas rassurés par tous les bruits alentours. La scientifique prit alors la décision de les rappeler dans leurs Pokéballs avant qu'ils ne se perdent dans la foule.

"Revenez à l'abri, vous tous ..."

Seul Koda en profita pour aller se réfugier dans les bras de sa dresseuse, sans doute était-il plus à l'aise à cet endroit que nulle part ailleurs.
Suivant les deux dresseurs, la jeune fille pouvait constater que l'ambiance festive avait laissé place peu à peu à un semblant de chaos tout autour de la zone du festival, les visiteurs s'affolant dans tous les sens, la plupart, Elise comprit, ne comprenant même pas à quoi était due toute cette agitation.

Et la situation semblait ne pas s'améliorer en arrivant devant le grand manoir, remarquant alors qu'une énorme averse était en train de s'abattre sur un endroit localisé de la zone. Les cris allaient et les gens fuyaient de part et d'autre si bien qu'il était difficile de comprendre quoi que ce soit. Même la stature de Bouddha n'avait pas pour effet de rassurer la frêle scientifique, sentant déjà ses jambes la lâcher à nouveau, si bien qu'elle se sentit soudainement tomber par terre, sur les rotules, incapable même de se redresser convenablement.

"Et ... Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ... ?"



HRP :
Elise suit Théa et Bouddha devant la maison
Elle a trop de douleurs au jambes pour rester debout et tombe donc à genoux.
C'est la misère, on va encore crever ...



La cutie danse en 9900ff

[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_216[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_714_EB[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_876_%E2%99%82_EB[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_427_EB
Paul Nyllis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 NLyjW
Taille de l'équipe : 32/33
Région d'origine : Rosalia, Johto
Âge : 19
Niveau : 64
Jetons : 5563
Points d'Expériences : 2088
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
Paul Nyllis
est un Topdresseur Stratège
Malheur, je m’étais fourvoyé en pensant Abygaëlle costumée alors qu’elle ne portait qu’une tenue de soirée. Tant pis, la boulette était faite et il fallait passer à autre chose. Outre les présentations de nos Pokémon et quelques échanges à leurs sujets, nous n’avions pas grand-chose à nous dire. Josh arriva alors pour sauver la situation en bonne compagnie lui aussi. Sa charmante troupe de Pokémon trouva chez les miens et ceux d’Aby de nouveaux amis. Pour ce qui est du dresseur en lui-même, un blanc s’était installé et des salutations très sommaires avaient été énoncées. Apparemment, les deux avaient plus à partager qu’avec moi. Josh prit tout de même le temps de prendre des nouvelles d’Ivy, qui était autrefois sa Pokémon.

- Elle a su trouver sa place dans la famille.

Je lui souriais une dernière fois avant de me tourner vers Aby.

- Bon, c’était chouette de vous voir mais ce n’est pas tout, j’ai un croco à surveiller au buffet ! Bonne soirée !

Aussitôt dit, aussitôt envolé. Je m’éclipsais avec la bande vers la demeure. Notre avancée fut stoppée à mi-chemin par des bruits étranges en provenance d’un silo assailli de fumée. Était-ce un incendie ? Je devais absolument retrouver Ali si tel était le cas pour intervenir. Prêt à m’élancer à toute vitesse sur le buffet mais pas pour le dévorer, j’entendis de nouveaux bruits venir du silo. Cette fois-ci, beaucoup plus audibles, l’orateur prit forme dans la fumée. L’adjoint au maire avait décidément mis le paquet sur les effets spéciaux de la fête. Je préférais cette mauvaise blague à un incendie qui aurait amené la panique et cassé la fête avant même qu’elle ne démarre vraiment. Ses vœux pour la soirée prononcés, je repris le cours de ma vie. Elle avait peine allure en ce moment. Cependant, la soirée ne faisait que commencer et j’avais espoir qu’elle me fasse décrocher un sourire.

A l’intérieur, Ali n’avait pas bougé de sa place. Il avait eu raison de plusieurs sucreries et se gavait d’épis de maïs en chocolat un plateau à la main. Ivy et Esdeath le regardèrent engloutirent les derniers chocolats avec stupéfaction. Après un tel spectacle, elles n’avaient aucune envie de découvrir ce qu’il pouvait infliger à leur tendres petits corps avec ses crocs. Je m’approchais de mon ami et le tapotais sur l’épaule.

- Tu t’es assez goinfré pour l’heure… Et si nous allions danser pour changer ? J’ai… J’ai besoin de me changer les idées.

Ali comprit que quelque chose n’allait pas. Je ne l’aurais jamais dérangé en plein repas si ça n’était pas le cas. Il reposa le plateau en métal à demi-éventré sur la table et posa une lourde patte dans le dos, signe de son soutien. En silence, je le gratifiais d’un sourire et traversais le vestibule pour me rendre dans la zone disco de la fête. Le son pulsait dans nos oreilles si fort que nous ne pouvions nous entendre et c’était peut-être mieux ainsi. Je n’avais pas envie de parler, seulement de me défouler et sauter en me dandinant dans tous les sens était exactement ce dont j’avais besoin. Seuls les dix coups de la nouvelle heure sonnés par l’horloge me ramenèrent à la réalité, ainsi que l’éclair qui s’abattit violemment à l’extérieur. Entre éclair et foudre, il était difficile de juger depuis mon emplacement mais le bruit qui l’accompagnait m’avait immédiatement mis en alerte.

J’étais sorti de la salle de danse afin de me rendre à une fenêtre d’où je pourrais mieux voir la scène extérieur. C’est alors que je vis le halo étrange qui englobait la totalité de la maison. Je n’eus pas le temps de réfléchir plus longtemps à la question, que je me fis agresser par les tiroirs d’un des meubles d’entrée.

- Mais qu’est-ce que…

J’avais beau repousser les objets, ils revenaient à la charge et je voyais bien qu’ils n’étaient pas les seuls à s’être animés. La maison dans sa globalité prenait vie ! Pas le choix, je chopais par le col les deux tiroirs et les éclatais contre le mur. Brisés, ils ne risqueraient pas d’attaquer qui que ce soit. Ali, Esdeath et Ivy me rejoignirent après avoir détruit les meubles qui obstruaient leur passage. Profitant du répit que nous nous étions créés, j’essayais de prendre la température sur la situation. Dehors, quelques personnes tentaient d’ouvrir une brèche dans la barrière. Toutes leurs tentatives se soldaient par un échec. Nous étions donc bloqués jusqu’à nouvel ordre. Vu la structure du bâtiment et l’omniprésence de nos ennemis, il ne serait possible de protéger tout le monde qu’en se regroupant et en protégeant les entrées.

- Ali, bloque le passage à tout ennemi à la salle de danse. Esdeath et Ivy, venez avec moi. Nous allons aider les gens éparpillés dans la maison à la rejoindre.

Opinant du chef, chacun se mit à sa tâche. Avec mes deux petites, nous dégageâmes en premier lieu l’entrée de son porte-manteau boxeur et du tapis constricteur. En nous enfonçant un peu plus en profondeur dans la maison, ce fus une tête connue que nous croisions. Sa chevelure rouge ressortait malgré le peu de lumière et sa tenue… ne différait pas de celles qu’il portait à l’accoutumée. Je me permettais de m’avancer main tendue vers cet allié de poids.

- Raudhr ! Je suis content que tu sois là. J’essaie de rassembler les gens dans la salle de danse. J’aurais besoin de bras, tu te sens de m’aider ?

J’avais cru comprendre lors de notre cours ensemble qu’il était quelque peu timide. Mais j’avais aussi pu évaluer qu’il était bon combattant. Ces meubles n’étaient rien que des esprits malins. Ils n’avaient aucune capacité spéciale si ce n’est celle de flotter dans l’air et d’être agaçants. Ils ne pourraient rien faire contre une équipe bien formée comme la nôtre !

Enfin… C’était sans compter l’ennemi public n°1 d’Ali : les Maeneles épouvantails !


HRP :
Paul quitte Aby et Josh, tout en cachant sa peine.
Ali dévore des gâteaux et des plateaux.
Ils vont danser ensemble jusqu'à 22h.
Il se sépare d'Ali qui protège désormais l'entrée de la salle de danse.
Lui avec sa Givrali et sa Mysdibule vont chercher à retrouver d'autres gens pour les conduire à la salle de danse.
Il rencontre Raudhr à qui il demande de l'aide pour mettre à exécution son plan.


Moodboard :
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 1543863697-signa-par-max
Merchiii Max pour cette superbe signature !
Théa Ananké
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t9131-620-thea-ananke-l-or-dure-jamais-cela-ne-vous-quitte-pyrolitermine
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t9215-thea-ananke-pyroli
Icon : ----
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 212
Points d'Expériences : 165
----
1
Kanto
15
0
212
165
pokemon
----
1
Kanto
15
0
212
165
Théa Ananké
est un Topdresseur Spé. Type


Val Dormant

EVENT



C’est la panique générale, rien n’y fait, tu as conscience qu’il est difficile pour les gens de réfléchir promptement et raisonnablement en de tels évènements, mais ceux qui paniquent seront les premiers à souffrir ou mourir de pareilles situations et c’est comme ça que les ventes de chrysanthèmes explosent. Compte tenu de la densité humaine qui s’amasse à ce qui devient progressivement votre « opposé », c’était une idée pertinente. Plus il y a de personnes au mètre carré, plus les mouvements de foule se transmettent, comme des tremblements de terre, sauf qu’ici un rien peut créer d’immondes mouvements oppressants de foule. Tu n’es usuellement pas une grande sentimentale, mais tu n’es surtout pas égoïste et tu ne peux pas abandonner une petite qui tien à peine sur ses jambes et un grand mec absolument à côté de la plaque.

Il n’y a qu’à voir sa réaction lorsqu’il se rendit compte qu’il avait pénétré l’intimité de la petite mentali. Il doit y avoir un décalage temporel en étant si grand, c’est la seule explication que tu puisses trouver pour l’instant. Vous êtes techniquement toujours sur la place principale, c’est juste qu’en ayant progressé vers la maison qui est à une dizaine de mètres de vous, il y a une masse humaine moindre. Il est clair que les gens devant vous sont prit au piège, subissent les évènements présents. Réfléchir de façon optimale est délicat et tout s’enchaîne si vite, le bruit, les mouvements, la lumière bipolaire. Tu n’aimes pas cette impression désagréable qu’une terrible menace pèse sur vous, il a clairement anguille sous couscous. De l’extérieur, les personnes autour de la maison essaient de communiquer et obtenir des informations, en l’occurrence, c’est clairement pas ce qui t’intéresses, bien au contraire. Eux, on verra plus tard. Face à la réplique un peu cinglante de la Girafaring, ton pokémon se sent légèrement outragé et rétorque d’un air assez détaché qui lui est propre à tout le monde.

-Sachez que de tels diminutifs ne sauraient encourager l’entente. De plus, l’heure n’est pas à se préoccuper des autres, mais plutôt du groupe que nous formons. Nul besoin d’être quinze autour de la bâtisse pour communiquer, il est plus sage d’évaluer la situation, trouver un endroit libre et éviter de se retrouver à combattre.

-Héméra, plus tard le ton condescendant. Ici on respire, c’est déjà pas mal. Il faudrait un point où Elise serait en sécurité, tu avises la demoiselle avant de reprendre, tu es clairement un poids mort avec tes jambes en Polystyrène . Héméra, met la sur mes épaules, tu chipotes pas Elise.

Aidée par la Méditikka, tu portes volontiers la demoiselle, pas bien lourde non plus, mais il faut clairement trouver un endroit où se sécuriser, presque se barricader. Tu n'as aucun tact, pas dit que le propos soit bien recueillis, mais ça, tu t'en contre-fou royalement. Il y a beaucoup de petits groupes, des ensembles individuels, mais personne pour les fédérer. Tu n’as pas l’énergie de protéger Elise et attirer l’attention des autres, Tu doutes que Bouddah soit assez charismatique pour que les foules suivent ses pas sans discuter… Loin d’être un reproche à son égard, la simplicité de certaines personnes est admirable. Aujourd’hui vous ne serez pas de flamboyants héros, mais vous ferez à votre mesure.

-Le mieux reste à réceptionner les blessés et les personnes seules. Peut-être qu’en s’écartant un peu de l’axe de passage principal, nous pourrons mieux aviser la situation, peut-être qu’on pourrait grouper certaines motte de foin nous former une sorte de tour d’observation ?


© BBDragon


Résumé :
Blabla Elise / Boudha / Théa. On
Théa fait émerger l'idée de "construire" avec les motte de foin une espèce de tour de guet et aller chercher les blesser pour éviter qu'ils subissent les mouvements de foule

Elle est entre la Place centrale et la maison
Octavia E. Keelin
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8989-octavia-e-keelin-les-plus-belles-fleurs-sont-les-plus-toxiques
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8993-octavia-e-keelin-pyroli
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 I2c5
Taille de l'équipe : 4/9
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16 ans
Niveau : 15
Jetons : 519
Points d'Expériences : 255
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
15
519
255
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
15
519
255
Octavia E. Keelin
est un Coordinateur Éleveur
Intrigue #3
Val Dormant
Avec tout ce qu’il se passait autour de toi, tu avais du mal à suivre la discussion et les événements. Rhodon s’amusait à taquiner le pokémon de la dresseuse, et vous laissait tranquille. Comme tu l’eus bien cru, ton interlocutrice t’avait répondu, mais le brouhaha t’avait empêché d’entendre. Lorsque tu te répétas, cette fois, tu entendis bien la réponse. Ainsi, elle était accompagnée d’Hortensia et Grenadine, ses deux pokémons, certainement, qui lui permettait de ne pas craindre cette soirée. A ses rires, tu répondis par des rires à ton tour, léger, insouciant. Cela te faisait du bien d’avoir des interactions sociales. Elle se présenta sous le prénom Camille, Duval de son nom de famille. Elle était du dortoir Givrali. Et comme le voulu la politesse, tu lui répondis tout en lui serrant la main :

« Octavia Keelin, Pyroli. »

La soirée s’annonçait bien. D’autant que le temps passa, jusqu’à ce que les vingt-deux heures sonnent, et te ramène à la réalité. A nouveau, le même visage enfumé qu’avant apparut, pour un nouveau discours. Mais soudain…

Un éclair s’abattit sur les lieux, juste devant l’orateur de la soirée. Tu sursautas et par réflexe, tu attrapas ton pokémon : hors de question que tu te retrouves seule. Et bingo. La soirée se transformait en film d’horreur, tu aurais dû t’en douter. Tu ravalas lentement ta salive et tu te rapprochas de Camille : tu ne voulais pas quitter la seule présence humaine ici. Les immenses nuages noires commencèrent à se former et donnèrent des airs maléfique aux lieux. Oooh, tu aimais jouer à ce genre de jeux, certes, mais pas en être la victime.

Tout sembla changer autour de vous. Côté bâtisse, c’était le bordel, on aurait dit qu’il provenait d’une autre dimension, et personne ne pouvait entrer. Ni sortir d’ailleurs. Heureusement que tu n’y étais pas allée en premier lieu… Les champs… Tu jetas un regard inquiet avant de confirmer ce que tu voyais. Plus rien n’allait. Le maïs était possédé et emprisonnait les occupants… Heureusement que tu étais sur la place, vraiment. Un regard sur ton iPok, pas de réseau. Tu regardas Camille, alors qu’elle commença à te parler. Tu hochas la tête.

« O-… Oui… Je te suis… »

Tu essayais de cacher ton anxiété mais, eh, Octavia, tu n’avais que seize ans, tu pouvais encore être effrayée par ce genre de scène… Tu te mis à la suivre pour rejoindre le directeur Archibald et la mairesse. Chaque regard vers les objets normalement inanimés te tétanisait presque. Les yeux luisants des troncs n’avaient rien de rassurants. Tu te essayais de ne pas avoir les larmes aux yeux et surtout, tu essayais de garder ton calme, te retenant chaque seconde d’attraper le bras de Camille pour te rassurer. Rhodon était sur ton épaule, et se frottait à toi : il se sentait bien dans cette ambiance, mais savait que toi, tu n’allais pas bien.

HRP :
Octavia suit Camille et rejoint Archibald et la mairesse. Elle flippe totalement mais ne le montre pas. Son Fantyrm est sur son épaule.
(c) Apomenon



Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #EF5385
Rosalina Uana
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8622-586-rosalina-l-immortelle-pyroli?highlight=rosalina
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8925-rosalina-hera-uana-pyroli#90468
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 85cee95d1ef36727301f0f723a874ea3
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Kanto / Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 0
Jetons : 270
Points d'Expériences : 61
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 85cee95d1ef36727301f0f723a874ea3
1
Kanto / Kalos
13 ans
0
270
61
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 85cee95d1ef36727301f0f723a874ea3
1
Kanto / Kalos
13 ans
0
270
61
Rosalina Uana
est un Nouveau Membre

 C'est un roc ! … c'est un pic ! … c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? … C'est une péninsule ! ...Non, c'est une chaise. Qui s'envole soudainement, décrit pirouettes à travers air avant de s'abattre farouchement vers toi. Oh innocente Rosalina... Tu ne sais pas le pouvoir destructeur et meurtrier des chaises, aussi tu ne prends pas vraiment peur et esquive d'un petit pas de coté -  remerciant tes années de balai. Ton regard surpris se dépose sur ton amie, Mélissa, dont le lokpin et le cacturne débarrasse d'horloges et de nappes volantes, à grand coup de pieds. Tu hésites un moment à te saisir de ta pokéball avant de te raviser... Que pourrait faire Hercule dans cette situation ? Nager dans le ponge ? Il fallait mieux agir avec sagacité.  

-Mel', il faut rejoindre des gens. Agir en groupe face à l'ennemi invisible. 

La pompomgirl approuve prestement avec un enthousiasme. trop débordant vu la situation. Tu as bien sûr entendu parler des événements tragiques successifs qui frappe ton école  et de l'apparent flegme de ses occupants... Mais tu n'avais su y croire jusqu'à ce que ton amie agisse avec un sourire solaire, t'ouvrant la voie avec ses pokémons.  

-Come on Rosie ! Come on ! Rejoignons ces deux là ! Hop, hop, hop !

Lever des yeux au ciel. Même dans cette situation, elle se montrait énergique et jouasse. Sa lumière n'avait donc nulle limite ? Qu'hélios t'en soit témoin, tu tâchais de ne pas finir aveuglé, au contraire tes yeux dégringolèrent sur les "deux" désignés par ton amie : des jeunes femmes à peine plus agées que vous, à l'air détendu et qui... Mangeait. L'une d'elle sur une chaise en lévitation.

Tu écarquilla les yeux de surprise, avant de reprendre contenance et de t'approcher du duo :

-Excusez, cette interruption, mesdames mais la situation exige d'oublier la décence au profit d'une aliance. Je me présentes : Rosalina Uana, et mon amie ici-présente : Mélissa Aurora.

Mélissa salua les deux femmes d'un grand mouvement de bras et d'un "Coucou !" énergique.

-Conjoindre nos efforts afin de résister à cet assaut de mobilier, semble être le chemin de la sagesse.Serais-en droit de vous pétitionner de nous y convoyer ?  

Tu joint alors tes mains en signe de demande, et inclina légèrement le crâne.

-Je n'ai à moindre avis peu de compétences dans cette situation mais ma camarade de front offre deux solides pokémons et une capacité rare, l'absolution, si j'oses dire, de toute forme spectrale. Sa capacité passive a  purifier les âmes égarées est de fait, aussi grotesque qu'extraordinaire, si vous me quémandez mon humble avis aussi...  

Ta tirade fut brusquement interrompu alors qu'une valse de couverts tournoyèrent vers ton être. Une dizaine de couteaux se plantèrent dans ta cape, avant de l'entrainer vers le plafond. T'attirant en arrière et appuyant sur ton cou. Tu lâcha un râle absurde alors que le tissu s'emmêlait sur ton délicat cou. Ton visage blêmit soudainement alors l'air se fit rare : te voilà étranglé par des couverts.


HRP
Rosalina  est accompagné par Mélissa Aurora et porte cette : tenue
Quand le chaos tombe, elles décident de rejoindre des personnes proches d'elle : Kaeko et stella
Rosalina les présente avec une longue tirade avant de que des couteaux se plantent dans sa cape, l'étranglant au passage (aidez la svp)
(C'est rigolo parce que mélissa peut purifier les spectres et kaeko est kaeko)

Rosalina est dans le salon
Event - Val dormant

©BBDragon
Raudhr Akai
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6608-452-red-guardian-raudhr-akai-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6615-raudhr-akai-phyllali
Icon : "ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
Taille de l'équipe : 10/12
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 19.
Niveau : 20
Jetons : 14442
Points d'Expériences : 403
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/12
Sinnoh.
19.
20
14442
403
pokemon
"ɪꜱ ɪᴛ ʟᴜᴄᴋ ᴏʀ ꜱᴋɪʟʟ ᴛʜᴀᴛ'ꜱ ᴋᴇᴇᴩɪɴɢ yᴏᴜ ᴀʟɪᴠᴇ?"
10/12
Sinnoh.
19.
20
14442
403
Raudhr Akai
est un Topdresseur Stratège

Sleeping Vale
"Walk on the wires,

connect and combine,

wake up."

Soufflant, Raudhr regardait la lune dans le ciel. Il était bien là, dans les ombres. Dans le silence, plus ou moins loin de la foule, de l'agitation, dans le calme, et puis..

Un hurlement vint perturber ses sens, à seulement quelques centimètres de lui. Il tourna la tête, perplexe, alors que son Élecsprint à côté de lui s'était redressé, la tête tournée vers celle qui venait de pousser ce hurlement aiguë.


Une fillette, visiblement vraiment jeune, avec un Vipélierre sur son épaule. Elle était beaucoup plus petite que lui, à tel point que la différence de taille était presque ridicule. Elle était frêle, et avait une véritable apparence d'enfant ; son attitude était plutôt fébrile, alors qu'elle tremblait de surprise, peinant à trouver sa respiration devant la surprise. Raudhr savait bien qu'il n'avait pas l'apparence ni l'attitude d'un enfant de cœur, mais il se contenta de légèrement hausser un sourcil devant une telle exclamation. Il pouvait lui accorder le fait qu'il s'était particulièrement bien fondu dans les ombres, comme d'habitude, mais il n'aurait pas pensé qu'on le trouve et encore moins qu'on hurle devant lui. Peut-être qu'il n'aidait d'ailleurs pas en la fixant ainsi, alors qu'elle s'était confondue en excuses, mais il se contenta de secouer la tête. Voilà une personne bien singulière.

« Ma foi », pensa-t-il, une main sur la hanche alors qu'il s'était décollé du mur. Kveykva était venu renifler la jeune fille, curieux, tout en restant collé aux jambes de son maître. L'Élecsprint, depuis son évolution, avait lui aussi prit des teintes noires en plus de ses jolis reflets argentés sur sa crête et croupe. De ce fait, lui aussi pouvait bien se fondre dans le décor, comme son Dresseur. Malgré tout, ses yeux rosés avaient la même teinte et vivacité que Raudhr, et la coïncidence était toujours aussi frappante.


Il secoua légèrement la tête à ses excuses, mais alors qu'il s'apprêtait à lui répondre, une sorte de bruit assourdissant retentit, avant d'avoir un grand panache de fumée s'étaler sur la place. Le Noctali leva la tête, et finalement posa sa main sur la tête de la jeune fille en silence en une sorte de « headpat » de pardon, pour s'élancer vers la place, suivi par son chromatique noir et argenté. Il arriva sur la place pour y voir un homme en costume de jais, en train de sensiblement s'étouffer sous ses propres effets spéciaux. La fumée n'était autre qu'un moyen d'attirer l'attention, sans doute. Il prit la parole, pour donner un ton à la fête, avant de finalement s'éclipser, sans doute pour cracher toute la fumée qu'il venait d'inhaler.

Soufflant, le Stratège finit par se détendre, levant la tête vers le ciel. Les gens étaient déjà affairés ça et là, dans des discussions diverses alors que d'autres profitaient du buffet non loin et leurs délicieuses effluves. Le jeune homme jeta un regard vers son Élecsprint, qui humait l'air vers les différents mets proposés non loin. Il ne désobéissait pas, mais le jeune homme sentait son envie d'y aller et de goûter à tout ce qui pourrait lui tomber sous la truffe. Après tout, pourquoi pas ?
Marchant lentement vers le buffet, sa queue de pie volant légèrement derrière lui, le Noctali arriva sur l'une des extrémités du buffet d'automne, toujours un peu à l'écart, comme à l’accoutumée. Il fallait dire qu'ils n'avaient effectivement pas lésiné sur les présentations et la diversité ; de plus près, c'était beaucoup plus impressionnant. Les variétés de couleurs offraient un joli spectacle visuel, entre les mets à la citrouille et au blé, de plusieurs formes et cuissons différentes. Il y avait du sucré, du salé, et même parfois un mix des deux. On y trouvait des brochettes encore  bien chaudes, ou des fourrés à la pâte fumante et fine qui mettaient l'eau à la bouche. Les gourmandises ne manquaient pas, et il y en avait bien pour tous les goûts. Le jeune homme opta pour un pain de pâte fine et blanche fourré à un mélange de graines et de légumes automnal, dont les couleurs rappelaient bien les feuilles mortes tombant doucement des arbres pour caresser le sol.
A côté, Kveykva semblait lui aussi se régaler, plus friand des brochettes de viande et de légumes qu'autre chose. Sa queue remuait derrière lui avec enthousiasme, alors que le temps passait tranquillement. Le jeune homme aurait bien aimé faire sortir toute son équipe, mais les buffets étaient déjà assaillis pour l'instant. Quand il y aura moins de monde, sans doute, il y repassera par pauses régulières afin que tout le monde y ait son compte.

En levant la tête, après un peu de temps, il vit une masse noire voler dans le ciel, au loin. Une flopée d'oiseaux, sans aucun doute, mais impossible de distinguer la forme ou la taille avec le contre-jour et la distance. Il les observa s'approcher, plissant légèrement de l’œil, avant de les voir disparaître derrière la cime des arbres. C'était sensiblement des oiseaux de nuit, mais pourquoi voler vers la lumière maintenant ? Le jeune homme resta légèrement perplexe sur la raison de leur présence, mais décida de finalement s'éloigner du brouhaha ambiant de dehors, allant explorer les environs. Il finit son verre, et fit un signe de tête à son Élecsprint pour s'engager sur la place, contre les murs, avant d'atteindre la maison. Il y avait pas mal de têtes qui lui étaient familières, et qui semblaient déjà beaucoup s'enthousiasmer de la fête avec d'autres de leurs connaissances. Juste poser le regard sur tant de sociabilité fatiguait le Noctali, et il entra simplement dans la maison, à la musique et aux couleurs battantes.
Il passa par la piste de danse, en étant hors de question bien entendu qu'il s'y déhanche, avant de passer par les couloirs qui menaient à l'étage. Difficile, d'ailleurs, de ne pas tomber sur des discussions parfois quelque peu endiablées et malaisantes, alors il passait son chemin, cherchant un peu à faire le tour de la maison. Après une petite promenade, en quelque sorte, il trouva une fenêtre seule dans un couloir juste à côté de la salle principale. Il s'y posta, soufflant un peu. Le mobilier ici était particulièrement rustique, et entièrement de bois, et sa première pensée fut de songer à comment contrer un incendie qui se déclarerait ici. Il secoua la tête, fermant son œil unique ; il avait toujours des premières pensées étranges et parfois même morbides, et ses propres réflexions le surprenaient même parfois. Il chassa ce songe de sa tête pour se concentrer sur le ciel nocturne, visible depuis la fenêtre. A côté de lui, Kveykva se grattait la crête, avant de s'étaler au sol, la langue pendante. Il y avait déjà un peu plus de place dans ce couloir pour faire appel au reste de son équipe, maintenant qu'il y songeait.

Alors qu'il s'était relevé, un énorme bruit sourd fit trembler le sol. Encore de la fumée et des effets spéciaux, peut-être ? Non, cette fois c'était différent. Alors que l'heure tournait, des cris affolés s'élevèrent de la foule dehors, ainsi que de la salle principale non loin. Il y avait forcément quelque chose qui clochait. Tandis que Raudhr s'était levé et que son Pokémon s'était mis en état d'alerte, le Stratège cligna lentement des yeux.

- Qu.. ?

A sa droite, la commode de bois s'était animée pour venir flotter près de sa tête. Et soudainement, ses tiroirs se détachèrent pour foncer à toute vitesse droit sur lui. Grâce à de grands réflexes, le jeune homme les évita de justesse en faisant un pas sur la gauche, sentant l'air le frôler de très peu. Il n'eut pas le temps de se poser plus de questions que ça que tous les objets autour de lui se mirent à s'agiter, comme animés par une force fantomatique, pour venir foncer sur lui et Kveykva. Il les évita d'un bond, et en attrapa certains pour les lancer contre le mur, les explosant en débris au passage. Tant pis pour le mobilier, il y avait plus important. L'Élecsprint lança une décharge contre la commode, avant que le Noctali ne lui fasse signe de le suivre, s'engagea dans les couloirs. Il n'avait pas beaucoup de place de manœuvre, ici, et être coincé dans un couloir avec des tiroirs sans doute assoiffés de sang n'était certainement pas le meilleur des bails. Suivi de son Pokémon, il rencontra à nouveau des cadres et chandeliers beaucoup trop virulents, avant d'arriver près de la grande salle.

C'était la débandade ; et un chaos presque grotesque si la situation n'avait pas été aussi dangereuse. Des tiroirs, tapis, fourchettes, et autres objets en tout genre s'étaient animés et s'amusaient à foncer sur les gens et Pokémon, accompagnés de rires résonnant dans les murs. Un coup d’œil rapide dehors lui montra une sorte de halo multicolore qui enveloppait la maison, bloquant très certainement les sorties comme les entrées ; un tel halo n'était certainement pas là par hasard, et écartait selon lui la mauvaise farce d'un type Spectre un peu trop mesquin pour ce genre de scène. Autour de lui, les gens s'affairaient du mieux qu'ils pouvaient à éloigner ces tableaux et tiroirs en furie, alors que d'autres tentaient tant bien que mal de trouver une issue. C'était un véritable désordre, et la panique qui montait n'aidait certainement rien à la situation ; il fallait trouver un moyen d'au moins garder un esprit clair, mais ce n'était sans doute pas possible pour tout le monde.

Une voix familière interrompit ses pensées, alors qu'il venait à nouveau d'esquiver une pendule ivre. Il attrapa au vol une tasse tourbillonnante, pour la casser contre le mur, avant de se retourner et d'y voir un camarade de dortoir et de parcours, Paul. Ce dernier lui tendit la main, qu'il serra en hochant la tête. Deux Stratèges en duo, c'était toujours un bon pari. Rassembler les gens était une bonne idée pour le moment venu, afin d'éviter la panique et l'étalage ; c'était toujours comme ça qu'ils mourraient, dans les films d'horreur.
Ah.. épuisé par sa propre conscience un peu noire, le Noctali sortit deux Pokéball de sa sacoche, pour les lancer en l'air. Son Minisange chromatique noir sortit de la première capsule dans un écran de fumée noire, planant dans les airs, alors qu'au sol, c'était son Luxio qui s'était matérialisé. Sa vision était particulièrement pratique dans ce genre de cas.

Raudhr leva la tête vers son Minisange.

-Excalibur, fais le tour de la maison, et ramène les personnes des étages en bas, dans la salle principale. Skölir, tu l'accompagnes avec ta vision.

Il tourna la tête vers le couloir, qui reprenait déjà vie, avant d'ajouter au duo.

-Couvre Excalibur avec tes éclairs du mobilier.

Les deux Pokémon noirs acquiescèrent, s'engageant dans le couloir et guidés par la vision du Luxio, avant de disparaître au tournant d'un escalier. Ensuite, le Stratège se tourna vers l'autre Stratège, pointant de la tête son Élecsprint noir et argenté.

-Quant à lui, son odorat fera l'affaire.

Il secoua ensuite la tête, balançant légèrement sa mèche rouge sang sur son visage pâle, laissant presque entrevoir son œil droit l'espace d'une seconde.

- Je te suis. Qu'est-ce que tu as en tête ?



HRP :

Résumé :
- Raudhr "headpat" Lissa.
- Il va manger un coup au buffet.
- Il explore la maison et les couloirs en recoin, avant de se demande quel est le fuck avec le mobilier.
- Il explose des tiroirs et des tasses, sans rancune.
- Rencontre Paul, ils forment un duo, et il lance son Minisange et Luxio parcourir la maison pour rameuter les gens dans la salle principale.


« They told me I was dangerous... I asked why? They said "Because you don't need anyone." That's when I smiled. »
_____________

[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Mood
Moodboard by Sirius: :
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 SPOILER_raudhr

____________
Code RP, Moodboard / design de T-Card codé par Sirius, merci beaucoup.
Georges A. Nevinost
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8955-605-georges-a-nevinost-deus-vult-termine-noctali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8967-georges-a-nevinost-noctali
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 372
Points d'Expériences : 225
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
372
225
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
372
225
Georges A. Nevinost
est un Pokeathlète Médecin


Val Dormant

Event



Si tu n’étais pas si pur Georges, il est certain que tu aurais cédé à aux pensées pleines de luxure de toute cette chaire qui se dandine devant toi. De formes généreuses et d’une langue très mélodieuse, tu as rapidement conscience que celle qui est présentée comme la meilleure amie et colocatrice de mademoiselle Alézar est une femme dont tu pourrais très rapidement douter de la vertu. Les ouvrages saints précaunisent de ne pas jouer le jeu des personnes qui ont abandonnée leur âme à la luxure. Monsieur Ghost à justement précisé que les personnes souffrant de nymphomanie pouvaient observer un besoin constant et nécessaire de séduction avec tout être humain convenant à leur attirance sexuelle. Il est clair qu’avec les éléments physiques et visuels à ta disposition, Caroline semble être victime de sa dépendance. Tu ne crains nullement pour toi, bien au contraire, mais tu te dois de rester de marbre.

Tu ne te sens pas illégitime à signaler les vertus de l’enseignement de l’éducatrice spécialisée que tu vois régulièrement. Cette dernière reproche souvent à des élèves de te vouloir du mal, alors que tu fais de ton mieux pour les aider. Il est difficile pour toi de comprendre cette notion de harcèlement, surtout que tu vas toi-même vers les autres. En un sens, Iléa t’apparaît comme une sorte de grande sœur, une personne à la volonté scrupuleuse, solide et totale. Il paraît que les opposés s’attirent et coexistent, c’est la seule explication que tu trouves.

Lorsque cette dernière se penche à ta hauteur, le poids de son bras ne te pose nullement problème, c’est toutefois d’un geste sec, méticuleux et d’une certaine douceur que tu fais coulisser la partie intrusive de ton corps. N’ayant suggéré aucune aide à cette personne pour évacuer ses péhês et évacuer sa peine, tu n’acceptes point que l’on pénètres ainsi ton espace privé.

-Vous savez Caroline, c’est pour des gens comme vous que je m’intéresse tant à ce sujet délicat. Il n’y a qu’à voir votre verbe, votre posture, je sens bien que le mal de la luxure vous hante et que vous ne pouvez vivre sans avoir une attitude déplacée, surtout envers une personne de mon jeune âge. Mais n’ayez crainte, je compte bien vous aider un jour, lorsque je serai renseigné sur le sujet. Ne laissez pas par Giratina réprendre en vous un besoin constant d’attention charnelle. Vous devez luter, vous êtes fortes Caroline, ne l'oubliez jamais.

La suite du verbe t’échappe un peu, tu ne vois décidément pas le rapport entre le fait de proposer de l’aide à quelqu’un et son âge. Le fait d’avoir des problèmes empêche-t-il d’aider les autres ? De ce fait l’humain serait incapable de s’aider lui-même presque obnubilé par son propre égoïsme à se sauver individuellement ? Ce propos contradictoire de Caroline te semble inadéquat et tu cherches chez l’éducatrice une aide pour raisonner la blonde, mais tu n’obtiens rien.

-Je suis navré de vous faire constater que la vérité n’est pas fort de l’expérience et de l’âge, mais de la capacité à raisonner, si vous aviez lu vos récits religieux, je doute que vous seriez tombée dans le pêché. Malgré ces erreurs de jeunesse, vous pouvez vous rattraper, aucun n’espoir n’est perdu, venez au hammeau skiddo, un petit autel d’Arceus sera suffisant pour que vous vous confessiez et fassiez vos vœux de pardon. Vous n’êtes pas d’accord mademoiselle Alézar ?

Puis tout dégénère, Hrabrost s’agite soudainement, le grand Roucoups s’envole essayant de chasser les Cornèbres qui viennent s’agglutiner autour de vous.

Puis des cris, des bruits.

Tes yeux ne parviennent pas à saisir ce qui se passe, mais tu gardes Pravda contre toi alors qu’elle saute dans tes bras les champs se déforment en hauteur, recouvrant rapidement ton champ de vision. La nuit semble tout engloutir, tu entends quelques cris, Iléa et Caroline sont à quelques mètres, mais le bruit sourd de ton Roucoups confirme qu’il a été comme plaqué au sol par une force inconnue. Tu tentes de te calmer, mais cette scène apocalyptique est effrayante. C’est un coup du malin ! Seul le perfide banni peu ainsi manipuler l’espace et faire croire aux horreurs ! Darkrai n’aurait aucun intérêt et Keldeo pourrait rivaliser avec lui. Mais le dernier mousquetaire ne peut rien face à Giratina c’est pourquoi il est impuissant !

Tu éclaires tant bien que mal avec ta lampe torche et tu dégaines ta flûte, tu l’utilises pour offrir un peu de paix aux autres, mais ici tu joues quelques mélodies aïgu pour signaler ta présence. En une dizaine de mois, mademoiselle Alézar a souvent constaté tes talents de flûtiste. Entre quelques morceaux, tu cries alors le prénom de la colocatrice ainsi que le nom de l’éducatrice.

Une présence vient à toi, méfiant, tu te mets en garde, mais tu tombes nez-à-nez avec la personne de Bellamy Wallace, connue pour ses déboires, elle fait partie des personnes rongés par le pêché de luxure que tu apprécierais également aider, c’est étrange que ces personnes viennent à toi, elle est en présence d’une jolie petite troupe visiblement.

-Bellamy ! Iléa et une autre femme sont juste à côté, suivez moi, au son de ma flûte nous allons les retrouver ! Le silo est un point de repère, vous allez aussi par là ?

Tu empoignes la corde que tu attaques à ton poignet et commence de nouveau à jouer, pas le temps de s’expliquer, Pravda te guide entre ces immenses épis qui voilent la lune. Une grotte de verdure qui vient vous entraver. Après quelques pas, tu tombes sur ton Roucoups, visiblement mal en point qui essaie de se redresser tant bien que mal, compte tenu de l’urgence de la situation, tu espères trouver un peu de répit vers le silo, tu le fais alors rentrer dans sa pokéball.

-Pauvre oiseau, puisse tes ailes ne plus souffrir des maux de ce lieu dès que nous l’aurons purifié. Tu profites d’arrêter de jouer pour crier. Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?!!


© BBDragon


HRP :
6Georges est ultra irrespectueux envers Caroline en étant d'une infinie douceur pour l'aider dans ses problèmes de "vertu" et cherche l'aide l'éducatrice pour confirmer le propos
-Lorsque le bordel éclate, il est séparé, mais joue de la flûte et appel aussi fort que possible pour donner sa position et finit par tomber sur Bellamy.
-Il indique également partir vers le Silo pour trouver d'autres personnes et se sent proche de Caroline et Iléa.
Josh Aéris
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3650-0266-josh-aeris-un-revenant-affecte-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-adulte
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 S-l300
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kanto
Âge : 21
Niveau : 40
Jetons : 1083
Points d'Expériences : 1155
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 S-l300
8
Kanto
21
40
1083
1155
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 S-l300
8
Kanto
21
40
1083
1155
Josh Aéris
est un Adulte Colonel de la 24ème


Val Dormant

Envent



Ringabel serait peut-être fier de toi en observant tes techniques sociales. Le fait d’esquiver la gêne avec Paul ou de ne pas rentrer avec tes grosses bottes dans des sujets épineux. Il y a fort heureusement le facteur « Ivy », la mysdibule chromatique à une belle mine et semble assez contente de te voir, tu espères avoir l’occasion de la croiser plus régulièrement en dépit de tes prises rapides de galon. Une chose est certaine, compte tenu de tes circonstances, tes suspicions se confirment, Ivy n’aurait pas pu être pleinement à sa place dans ta carrière militaire. Phénol et Ricine finissent par se redresser et saluent volontiers Abygaëlle qui s’est abaissée pour les saluer. Cyanure est un peu plus réticente et recule, timide et drama-queen.

Abygaëlle se décide à répondre à tes questions concernant son voyage à Hoenn. Visiblement il y a beaucoup à raconter derrière ces airs plats et tranquilles entre chercheurs. Tu ne forces pas pour autant et ne remarque même pas la reprise sur les derniers mots. Il serait inutile d’en faire mention. Tu détailles en même temps ce qui semble être son costume, mais tu n’oses faire de remarques, tu es trop maladroit dans tes propos pour te risquer avec Abygaëlle à fait trop de compliments en la présence de Paul, compte tenu de ce qui s’est passé entre eux. Si ça se trouve, ils sont ensembles ? Ou proches ? Aucun signe ne témoigne d’une telle proximité, c’est étrange.

-Tu sais parfois, les baignades forcées ne font pas de mal. Ça remet les idées en place !

Si Paul te répond par rapport à Ivy, les taquineries d’Abygaëlle semblent ignorée et bien rapidement, le jeune stratège s’en va, invoquant le principe de canalisation ultime du grand crocodile rose. Tu ne sais pas trop quoi ajouter, sinon :

-Au revoir Paul, à une prochaine fois à la caserne.

Il y a clairement un malaise et tu ne sais pas trop comment faire pour ne pas mettre Abygaëlle dedans également. Tu préfères ne rien dire, mais en un sens, tu te sens obligée de demander. Tu as l’impression que vous êtes une sorte d’équinoxe, similaire en de nombreux points, égaux sur vos manières de traiter certaines situations. Vous tournez autour d’Abygaëlle, mais comme le jour et la nuit, vous êtes emprunt de motivations différentes.

-Il s’est passé quelque chose ? Ou bien est-ce que j’étais de trop ?

Autour de vous, l’ambiance change, étrangement, même si vous êtes loin du silo et de la maison, vous entendez déjà la musique, les cris du maire-adjoint qui s’enfume joyeusement. Tu contemples alors la jeune femme qui n’est pas venue costumée, mais dans une tenue tout à fait banale, du quotidien. Tu as bien fait de ne faire aucune remarque spécifique, visiblement Paul s’y est risqué avant toi et s’est trompé.

Tu prends ta Moufouette dans tes bras et commence à doucement la caresser, il est vrai que ces pokémons ont une odeur assez forte, avec le temps tu la trouves de plus en plus légère et l’air autour de vous permet d’évacuer le ressenti nasal.

-On devrait peut-être progresser un peu plus vers le Silo ? Le maire adjoint semble ravit de ses effets pyrotechniques.

Un petit rire aux lèvres, tu siffles Ricine et Phénol qui avancent en petit comité à quelques pas devant toi. Les champs rasés offrent un étrange spectacle entre les grandes mottes qui parsèment l’espace. C’est un paysage que tu as toujours apprécié, loin des villes, les grands rassemblements de foins dans les campagnes forment une architecture tout à fait singulière.

-Plus sérieusement, comment s’est réellement passé Hoenn ?

Maintenant que Paul était à l’écart et qu’il ne semblait pas au courant, il apparaît plus adéquat de forcer la question. Tu n’aimes pas trop le fait qu’elle se soit légèrement esquivée. Une nuée de Cornèbres passe juste au-dessus de vous, tu n’as jamais aimé ce volatile de malheur, toujours prompt à annoncer des catastrophes. Le ciel semble se charger en nuages noirs, la tempête gronde méchamment. Tu avises Abygaëlle qui n’est pas bien couverte et tu lui tends alors ta cape.

-Enfile ça, j’aime pas ce qui se prépare… Les enfants, soyez sur vos gardes s’il vous plaît.

Tu laisses alors Cyanure descendre et c’est après quelques pas que des cris viennent de la maison, de la stupeur, de la surprise, d’un coup les pokémons qui volaient semblent s’écraser lourdement au sol sauf ces Cornèbres. Tu observes un pauvre Emolga se fait cloué au sol à une dizaine de mètres de toi, expérience douloureuse. Ton impression se confirme et tu n’es pas supposé intervenir en temps que militaire, tu n’en as pas encore l’autorité. Tu es persuadé que plusieurs de tes gars sont sur place, mais pour ça il faudrait les rassembler autour d’un même endroit… un endroit visible et qui porte ! Le Silo !

-Aby on continue vers le Silo ! Fait moi confiance !

Vous commencez à marcher et soudain l’immensité des champs semble prise d’une vague fertile, faisant pousser les céréales de plusieurs mètres, rien de douloureux, mais il ne faut pas se perdre, tu parviens à saisir la main d’Abygaëlle qui dépasse et la tirer d’un coup à toi, peu délicat, mais sa présence contre toi est déjà rassurant.

-Ne me lâche pas et ne garde avec toi qu’un seul et unique pokémon. Tu rappelles Ricine et Phénol pour ne garder que ta Moufouette, tu sais que son odeur bien qu’éphémère marque durablement les terres qu’elle empeste. J’aimerai Cyanure que tu marques le sol de tes phéromones odorants pour qu’on puisse revenir sur nos pas après avoir atteint le Silo.

Des cris de surprise font rage, derrière vous, le chemin semble gronder d’humains, certains essaient de s’échapper, mais visiblement, la concentration humaine ne réussit pas trop, tout comme la panique. Tu es un homme entraîné aux situations de crise, mais tu aurais tant apprécié la présence de Delta et Ringabel, ici tu n’as que tes plus jeunes pokémons encore bien jeunes et inexpérimentés. La Moufouette s'excécute en miaulant légèrement.



© BBDragon


HRP :
Blabla Paul / Aby / Josh, puis départ de Paul
-Josh recommande à Aby de partir pour le Silo, ils sont donc dans les Champs en ce moment
-Josh garde Aby prêt de lui, mais ils sont assez loin du groupe Ilea / Caro / Georges / Bellamy
-Il n'y a que sa Moufouette (Cyanure) qui est présente, vous pourriez peut-être sentir ses phéromones qui servent à baliser le chemin


Le militaire s'exprime en D46100


[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_454_EB[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_545_EB [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_042_LGPE [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_406_EB[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_848_EB
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Gallade_sprite_2 [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_768_EB [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_074_Alola_LGPE [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Hel
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_302_EB
Abygaëlle Keelin
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8677-abygaelle-keelin
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8679-abygaelle-keelin-adulte#88342
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Yvwt
Taille de l'équipe : 14/40
Région d'origine : Unys
Âge : 23 ans
Niveau : 32
Jetons : 1493
Points d'Expériences : 698
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Yvwt
14/40
Unys
23 ans
32
1493
698
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Yvwt
14/40
Unys
23 ans
32
1493
698
Abygaëlle Keelin
est un Adulte Chercheuse
Intrigue #3 - Val dormant
Intrigue #3
La remarque de Josh te fit sourire. Les baignardes forcées, c’était pas si mal, c’était vrai, mais c’était mieux sans Léviator prêt à se servir de toi comme d’une balle de baseball.

Tu remarquas bien la situation délicate dans laquelle vous vous étiez indirectement mis tous les trois. En réalité, la gêne ne semblait exister que d’un côté, mais tu fis comme si tu n’avais rien vu. Paul pris la décision de s’extirper de votre trio, ignorant presque tes propres propos. Tu ne lui adressas qu’un bref regard, avant de soupirer, tout naturellement. Parfois, tu avais l’impression d’être victime de glossolalie, et que personne ne te comprenait… Mais qu’importe. Tu adressas un regard à Josh lorsqu’il te questionna, et tu te contentas de hausser les épaules. Tu repéras Kaia plus loin. Il faudrait que tu t’organises avec elle, elle tenait encore ton œuf et ton manteau. Après un court instant, et un clignement d’yeux, tu lui répondis :

« Pas que je sache. Je suppose que les histoires sans lendemains ne sont pas sont fort… On a bien eu quelques discussions… Et même si on s’entend bien, je ne me vois pas élever l’enfant d’un autre lorsque moi-même je ne peux serrer les miens. Ni même les voir naître. »

Tu sentis le regard de ta Feunard. Tu lui adressas une caresse pour la rassurer, puis un sourire. Tu ajoutas :

« Ce sont les aléas de la vie. Et elle a choisi de me tuer à la tâche plutôt qu’en famille, haha. »

L’air triste que tu arborais il y a quelques mois encore était en train de disparaître. Comme on disait : il vaut mieux en rire qu’en pleurer. Et tu ne pouvais rien changer à cette situation alors autant l’accepter. A l’offre de Josh de se rapprocher de la fête et du silo, tu hochas la tête.

Peu avant que Josh ne te pose une nouvelle question, tu sifflas Kaia, qui revint vers toi. Tu entendis son ventre, malgré les petits fours qu’elle venait de s’enfiler. Tu lui lanças :

« Kaia, ton ventre gargouille. Tu devrais rentrer. Ce n’est vraiment pas un lieu propice pour un oeuf… Reviens si tu veux après, d’accord… ? Et mange, par pitié. »

La Muplodocus hocha la tête et se mit à trottiner vers la sortie. Tu avais déjà un mauvais pressentiment. Et tu avais complètement oublié de lui demander de te rendre ton manteau… Eh bien, tant pis. Tu massas lentement ta nuque, alors même que Josh te demanda ce qu’il s’était passé à Hoenn. Tu lâchas un long soupir.

« Tu vas en entendre parler partout dans quelques jours… Poivressel a une réserve naturelle qui était menacée, et j’ai fait des relevés… Sauf que j’ai été agressée par un Spiritomb et un Léviator… Presque en même temps et… »

Tu posas ta main sur ta blessure, cachée par le tissu et les bandages. C’était un très mauvais souvenir, mais pas pire que les autres. Tu soupiras :

« On a refusé de m’écouter, j’ai failli perdre une stagiaire et j’ai été blessée. C’est ça de faire ce genre de missions sans un militaire pour prendre les coups à sa place. »

Tu avais le sourire aux lèvres en évoquant l’ironie de la situation. Josh avait toujours servi de bouclier à ce genre de situation et, surtout, il prenait les bonnes décisions. Tu espérais simplement que cette blessure n’allait pas laisser de marques, ce n’était pas glamour… Et surtout et avant tout, tu espérais qu’elle guérisse vite. Son aspect ne te plaisait pas…

Avant même de pouvoir continuer la discussion, une tempête se leva, tu pris la cape de Josh pour la mettre sur tes épaules, tout en sachant que ça n’y changerait rien. Tu espérais que Kaia rentre vite. Tu n’aimais pas du tout ce genre de sensation.

La petite fête nocturne se transforma en chaos sans nom. A peine le bordel arriva, déjà Josh était sur ses gardes. Il avait de sacrés réflexes, et repéras le silo. A peine voulus-tu t’y diriger que le maïs poussa extrêmement rapidement, comme si des mois s’étaient écoulés en une seconde. Tu te stoppas net.

Ce fut la main de Josh qui te rattrapa pour ne pas te laisser seule. Extraite aux herbes enragées du champs, tu n’étais plus seule et cela te rassurait. Tu tenais fermement Josh, tu n’étais pas douée avec les jeux d’orientation, surtout quand c’était dans un film d’horreur : il n’y avait rien de rationnel à ces conneries. Tu n’aimais pas ça. Tu adressas un regard en arrière, tu ne voyais déjà plus Kali. De ta main libre, tu la rappelas, pour être sûre de ne pas la perdre. Même si elle était rapide et agile, tu ne voulais pas risquer sa vie ici.

Peu à peu, tu perdis la vision sur les autres personnes présentes, et les quelques immenses pokémons furent finalement perdus au milieu des plantes. A ce niveau-là, tu étais obligée d’avoir confiance en Josh plus qu’ne toi-même ; tu ne savais pas où tu allais, si ce n’est la direction du silo. Pourquoi ? Mystère, mais cela valait mieux que de rester seule au milieu de ces étrangetés. Incapable de retenir ton inquiétude, tu soufflas :

« Qu’est-ce qu’il se passe… ? »

Résumé :
Blabla Aby x Josh, puis ils vont dans les champs, et c’est le bordel. Kaia a pris le chemin du retour avant que le bordel arrive (je veux pas perdre mon œuf svp T.T).
Du coup, le duo Aby x Josh rejoint le silo.
(c) Apomenon



Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #39CCC5
Bellamy Wallace
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5660-395-tu-connais-bellamy-wallace-mentali#59974
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5666-bellamy-darwin-wallace-mentali#60016
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Cf18c511
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos.
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 306
Points d'Expériences : 1068
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Cf18c511
8
Kalos.
18 ans
41
306
1068
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Cf18c511
8
Kalos.
18 ans
41
306
1068
Bellamy Wallace
est un Scientifique Archéologue


L'avancée vers le silo avait cette onctuosité particulière, celle des expéditions en pleine montagne où le danger convoie l'avancée. Elle peignait à maintenir un rhytme de marche qui rentrait en concordance avec celui de sa petite troupe de pokémons. Orchestre dissonant aux allures grotesque. Mais le plus périlleux restait ses épis de maïs gargantuesques et mouvants, grignotant les allées de par leur taille et frappant les corps, comme portée par les plaintes d'Éole. Une houle naturelle et menaçante qui avait pour écume des touffes feuillus et pour coeur  : des grains de la couleur du soleil. À plusieurs reprises, Bellamy crut distinguer des silhouettes qui se détachait de ses murs végétaux aux allures d'ogres... Mais celles-ci finissait toujours par disparaître. Un frisson parcourut son échine, alors qu'une énième ombre se faisait voir et qu'un drôle de sentiment s'empara de ses entrailles. Elle tira de plus belle sur la corde, accélérant la cadence.      
Le tropius inconnu s'ébroua sous les cris rageurs du pikachu cosplayeur, bien mal installé - le dodoala sans doute plus habitué ne fit que se retourner dans son sommeil. La rose les gratifia  d'un coup d'oeil inquiet, leur dresseur ne devait pas être bien loin. Peut-être avaient-il réussi à s'échapper des maïs ? Dans ce cas se rapprocher du silo ne ferait qu'éloigner les créatures de leur propriétaire légitime. Et depuis Sirius, elle s'était promis de perdre cette mauvaise habitude : le rapt de pokémon. Néanmoins, cela restait un point de repère indispensable et si même si cela la terrifiait et qu'un terrible pressentiment s'abattait sur elle, elle savait que cela restait la solution la plus logique. Logique n'était parent ni de sagacité, ni d'instinct de survie, néanmoins.  

-Les gars, vous devez  savoir que se rapprocher du sillo nous éloigne probablement de vos dresseurs. Peut-être qu'ils ont eu la même idée que nous mais...  

Sa phrase se perdit dans les allées sombres du champ, alors que son imagination trop fertile la projetait vers un scénario catastrophe. Si elle-même s'était retrouvée séparée de ses pokémons, elle ne se serait jamais rendu au silo... Rendue idiote par son hystérie et sa panique, il est facile d'engager, qu'elle aurait couru en tout sens, aplanissant les monstres végétaux et criant à son écho le nom de ses biens-aimés. À vrai dire si ses pokémons appartenait à une Bellamy qui s'était perdu dans le champ, il ne risquait pas de la revoir de si tôt.    

La rose ferma les yeux, avant de les ouvrir aussitôt. Traquant comme elle le pouvait ses idées noires,  exterminant ses songes amers. c'est alors qu'un sifflement se fit entendre, puis un second...  Formant mélodie, inquiétante mélodie. De son expérience en salle de cinéma, Bellamy savait qu'il n'était jamais bon de traquer  un joueur de flute, d'Hamelin ou d'ailleurs. Néanmoins sa grotesque solitude et l'espoir de se débarrasser de cette lourde responsabilité qui lui tirait la corde suffit à abattre tous les arguments audiovisuels que son esprit  put trouver, de mémoire.

-Votre dresseur est musicien ? questionna t'elle en imposant au groupe une cavalcade fort déséquilibrée

Les mètres furent avalées rapidement, tournant à gauche puis à droite. Pleine confiance en son ouïe pour se guider. Elle trébucha à plusieurs reprises mais la force de l'accordée était un soutien indéfectible. Personne ne tombait, ou bien  ils tombait tous. Le Brindibou qui menait la troupe piailla à plusieurs reprises en réponse à la mélodie : on est là ! on est là ! semblait t'il crier. Finalement, un dernier détour et une silhouette de gamin se  détacha des ombres de la nuit. Il faillit un  certain temps pour que ses boucles blanches lui revinrent en mémoire, mais finalement, elle s'écria :

-Oh, c'est  toi ! Georges !

Elle même s'étonnait d'être heureuse de le croiser.  Il était... Dans son monde, dirons nous. Et le souvenir d'un expédition forcée lui revint en mémoire : pas ouf, ouais, comme partenaire de film d'horreur. Elle espérait seulement qu'il s'intérsse plus à sa survie qu'à l'embrgader dans ses croyances ridicules. Peine perdue certes : mais elle avait fumé, donc elle espérait. Le garçon l'accueilla sans fioritures, et lui indiqua qu'Ilea et une autre femme ne se trouvait pas loin. Ilea ? Vraiment ? Mais qu'avait elle fait à Arceus pour se taper pareille brigade de survie ? Elle hausa les épaules, c'était toujours mieux que rien.     

-Le silo, oui. J'espérais pouvoir y grimper pour y tracer un itinéraire de retour et peut-être apercevoir les dresseurs de ces pokémons.

Elle désigna d'un mouvement de menton le bindibou, le pikachu, le tropius et le dodoala. Vu la réaction de Georges, il n'était pas familier avec ces bêtes. Ilea en saurait peu-être plus, c'était pas son taff de connaitre les pokémons des élèves ? Ouais, peut-être pas. Sans demander  à quiconque, Georges rejoignit leur chère escouade et s'attacha solidement (toute pensée qu'avait pu avoir la rose à ce moment, aurait profondément choqué Georges, aussi elles seront tues). Il se mit ensuite en tête de se remettre à siffler, une technique qui avait porté ses fruits mais qui agaça profondément la rose. À vrai dire, la présence de Georges l'agaça au plus haut point, logiquement, elle aurait du être heureuse d'être accompagné mais elle regrettait le silence angoissant dans lequel elle se perdait autrefois. La rose n'arriva même pas à ressentir de la compassion lorsque que Georges retrouva un de  ses pokémons affaiblis... Il fallait toujours qu'il soit si... prosélytique.  

La retrouvée de l'oiseau quasi poulet rôti eut au moins le mérite de retirer cet instrument de torture des lèvres de Georges, qui cria à haute voix l'objet de ses recherches. Bellamy leva les yeux au ciel avant de profiter de la brèche pour s'engouffrer dans son répit.

-Tu sais Georges, ça fait plusieurs minutes qu'on marche sans nouvelles. Je pense qu'elles sont trop éloignées de nous et que le vent est trop fort pour porter ta mélodie.

Traduction : jettes ta foutue flûte. La rose se gratta le menton  un instant, avant de se tourner vers son mustéflott et de lui faire un signe de tête éloquent. Ce dernier mit quelques-secondes à le comprendre - sans doute abruti par ce concerto improvisé- mais finalement, il se redressa sur lui-même et cracha un puissant laser argenté vers les airs. À ses pieds, le sol se couvrit d'un fine couche de gel et les visages de Bellamy et Georges furent éclairés par l'attaque.

- On finit toujours par voir, ce que l'on n'entend pas. Attendons, quelques-secondes si elles nous répondent ou viennent vers nous. Veux-tu ? Ça nous fera une pause en plus.

Pour illustrer ses mots, la rose s'accroupit, vite imité par les pokémons qui s'écroulèrent au sol. Elle sortit sa gourde de son sac, but quelques-gorgées  et la lança vers Georges avant de  distribuer des morceaux de nourritures aux pokémons. Une brise de vent souleva ses mèches de cheveux et balaya les maïs. La rose jeta un coup d'oeil aux plantes, restait à espérer que les mouvements qu'elle avait vu tout à l'heure était un pokémon sauvage tout nul... Genre un Héliatronc.  

HRP  

Bellamy est dans les champs avec Denki (Pikachu rockeur) et Genji (Brindibou) de Camille et Millepieds (Tropius) et Aka (dodoala) de bouddha.
Elle croise Georges qui s'attache avec tout ce beau monde
Les deux marchent un instant pendant que Georges joue de la flute quand il s'arrête (enfin) elle ordonne à son musteflott d'attaquer laser glace vers les airs espérant être repéré  par Ilea/Caro
Elle propose une pause attendant une réponse/qu'elles les rejoignent.

 
Event - Val dormant


Dernière édition par Bellamy Wallace le Mar 5 Jan - 20:37, édité 1 fois
Henry Reece
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7409-503-henry-reece-la-liqueur-ne-suffit-plus-termine-adulte
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7481-henry-reece-aquali
Icon : --
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh Vestigion
Âge : 28 ans
Niveau : 25
Jetons : 1372
Points d'Expériences : 674
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1372
674
pokemon
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1372
674
Henry Reece
est un Adulte Barman accompli


Val Dormant

Event



Il y a quelque chose de rassurant dans le fait d’être une famille unie, jamais sans ta sœur, c’est certain, mais la présence de Victoria apporte un vent de fraîcheur, bien plus que stratégique, il fait réellement plaisir à vos âmes meurtries d’adultes. Elle a quelque chose de rafraîchissant, c’est certain. Ta petite troupe a tes côtés, le Flamiaou vient rapidement trouver refuse aux côtés de ta jeune cousine et sa Ténéfix, il semblerait que le binôme se fasse confiance, c’est primordial d’avoir une parfaite entente avec son Starter, tous les Reece s’entendent à merveille. Ta sœur et ta cousine semblent opposées, pourtant là, tu es inflexible à l’idée de te faire entuber par ta cousine aux cartes, ta sœur, plus tendre en certains points décide de bien volontiers s’abandonner au jeu après que vous ayez trinquer. À la pique de ta cousine, tu répliques d’un air un peu sec, c’est une sortie en famille, mais il y a des chemin qui ne vaut mieux pas se risquer à emprunter, ta réplique est irréfragable.

-Je te fais le privilège de reconnaître un talent, n’abuses pas de ton insolence Victoria.

En parlant d’alcool, tu observes Victoria boire son premier verre, c’est un moment important dont on se souvient en temps que Reece, Lizzie et toi… c’était en fouillant dans les placards et l’alcool à 70° vous a quelque peu brûlé la langue. Vous aviez l’air si idiots tous les deux… un petit rire franchit tes lèvres alors que tu ajoutes en direction de ta sœur.

-La fameuse bouteille maudite de mamie… tu te souviens ?

Tu observes le monde autour de toi, beaucoup de visages vaguement familier, représentants, barmans, agriculteurs, élèves, enseignants, tout ça, le petit monde de la ville de Nuevo en soit, rien de bien choquant de ce point de vue.

Puis vous êtes gratifiés de la visite du premier couple officiel des Reece, Edward et Lou se joignent à vous. Ton cousin habillé sobrement et simplement comme à son habitude et il est forcé d’admettre que cette robe noir va à ravir à ta cousine par alliance, elle est loin d'être ichtyoïde. Bien que l’union soit officielle depuis maintenant plus d’un an, tu as encore un peu de mal à la considérer comme un membre à part entière de la famille. Tu auras l’occasion de tester sa loyauté le moment venu. Pour l’heure, elle semble prendre une importance dans son domaine et son ambition de devenir championne est clairement agréable. Tu n’as pas encore l’habitude de les voir ensembles.

-Bienvenu aux Ceere, c’est une agréable surprise de vous voir.

Tu laisses la discussion s’engagée alors que tu bois, tu sais Elizabeth plus hostile que toi à cette union, enfin, tu le devines ? Cela te rappel que les années passent qu’il apparaît nécessaire pour vous de trouver un conjoint, ton précédent mariage fut annulé pour des causes sincères, mais tu considères que la famille se transmet dans ses valeurs plutôt que le sang. Il faut leur reconnaître une complicité touchante, c’est peut-être cet amour sincère et unique qui te rend tant jaloux d’Edward, qu’il effleure ce qui te manque. Tu laisses le soin à ta jumelle de répondre en première puisque son métier est mentionné avant le tiens, puis tu enchaînes.

-Tout se passe bien, je pense pouvoir affirmer que le bar deviendra bientôt un bar homologué à accueillir des combats comme ceux qui bordent la route entre Bonville et Voilaroc à Sinnoh le restaurant à côté de Verchamps. Ensuite, ce sera l’arène. Je me prépare à exporter les crus deux ans d’âge avec double distillation, quelques restaurants gastronomiques veulent essayer les produits de la famille Reece. Tu allumes une clope que tu siffles presque à moitié dans l’instant. Et vous? La vie de mariés ? Bientôt un troisième habitant ? Maintenant que vous avez une situation parfaitement stable ?

Plats dans le pieds, c’est une question qui s’invite souvent aux discussions. Tu ne viens pas avec cet air froid et menaçant usuel, mais la curiosité est sincère. Est-ce que le premier enfant de la neuvième génération Reece est en prévision ? Ce serait un événement très joyeux à fêter avec l’ensemble de la famille. Les anciens ne jurent que par le sang et celui d’une nouvelle génération est la marque d’un engagement entier.

Tu écrases ton mégot sous ta semelle avant de le ranger et avises les oiseaux de mauvais augure qui s’amassent. Le vent semble les porter comme les vents mauvais du nord qui pourrissent les récoltes

-Nous devrions progresser vers la grande place, il y aura de quoi manger plus d’espace pour discuter.

Le temps s’obscurcit, il convient parfaitement à ta fratrie et tu gardes ta sœur à ton bras en contemplant sa mine réjouit, c’est aussi rare de la voir sourire sincèrement. Pourtant, la fête est de courte durée. La foudre tombe soudainement vers le silo, un silence après le bang, puis d’autres viennent de façon aléatoire, mais dispersée, ça n’a rien de normal, le Galegon ne peut même pas faire office de paratonnerre. C’est bien dommage.

Néron vient se mettre instinctivement devant avec Boadicée en protection, le rapport de force est biaiser entre le Flamiou et la Démolosse, mais les évènement dégénèrent, avec le vent qui se lève, beaucoup de trucs s’envolent et des branches rompent sur les vieux arbres morts. Boadicée est la première percutée par un épais branchage et Napoléon subit l’envol massif de plantes morte dont il a du mal à se dépêtrer avant d’être frappé par la foudre. Le choc arrive juste devant toi, ce qui te surprend et tu couvres instinctivement ta sœur pour éviter de la perdre encore.

-Je n’avais pas prévu l’apocalypse aujourd’hui. Essayez de vous protéger comme vous le pouvez !

Napoléon se retrouve paralysé sous tes yeux, la foudre ne l’a pas loupé et tu devras faire sans lui, tu rentres également ton Apitrini avant qu’elle ne soit emportée par les vents à des kilomètres d’ici. La foudre finit par frapper à nouveau et cette fois un arbre sur le passage ne lui résiste pas, la chute s’engage, comme un mauvais air de déjà vu pour certains. Vous avez définitivement un problème avec les arbres. Boadicée est bloquée quelques mètres plus tard avec la branche qui l’obstrue. Le Galégon est trop lent pour réagir, le Ténéfix clairement pas expérimenté, tu soupires en te disant que tu devrais pouvoir sauver ta sœur.  

Sauf qu’à force de considérer Néron comme un petit chat, celui-ci à presque faillit l’accepter, difficile pour ce jeune empereur romain d’être réduit au simple outil de figuration et ronronnement. Si les Reece te l’ont confié, c’est à l’origine parce que les Félinferno font d’excellents pugilistes et ils sont idéaux pour vider les bars des nuisibles.

-Au moins je serai assorti aux couleurs de la tragédie.

Tu pousses ta sœur pour t’éviter que l’arbre ne lui tombe dessus, vous êtes trop nombreux pour que tout le monde s’esquive. Jusqu’à cette lumière scintillante, tu as l’impression que tu dois frôler la mort ou amener ton pokémon aux protes de celles-ci pour qu’il évolue, tout dans le drame, rien dans la demie-mesure, bravo Henry, tu es une drama queen. Le petit chaton qui était devant toi à bien grossis, doublant de taille, son poids démultiplié doit lui offrir de nouvelles capacités. L’empereur pyromane s’empresse de cracher un jet de flamme qui vient consumer sans mal le bois mort et sec de l’abre pour que celui-ci s’arrête quelques mètres avant vous. Toutefois, il semble particulièrement remonté au point de continuer à cracher ses flammes ardentes pour totalement réduire à l’état de cendres l’ancien élément naturel.

-Je préconise que nous évitions les arbres, je m’en voudrais que nous carbonisions la forêt pour notre survie… Quoi que, cela fera plus de terres cultivables.

Ton chat feule en direction du ciel, comme si quelque chose s’y cachait. En l’occurrence il n’y a plus un pet de soleil pour que les iguanes profitent de la chaleur. C’est bien dommage, tu appréciais quand même beaucoup cette ambiance tamisée. Plongés dans les enfers, tu dois compter sur un chat et une chienne. C’est d’ailleurs Néron qui part déloger les grosses branches qui empêchaient la Démolosse de se lever.

-Edward, il n’y a pas des collègues à toi disponibles pour rassurer la population ?

Tu viens de frôler la mort ou un bel accident, mais tu fais comme si de rien n’était, le principal, c’est que tu sois sauf, pour le reste, ça attendra. Ton chat est un peu gros pour être porté, tu te contentes de t'accroupir pour le caresser et le remercie en le grattant sous la gueule.


© BBDragon


HRP :
-Le quatuor est sur la place centrale.
-Blablabla familial
-La tempête se lève, la foudre frappe son Pyrax, les branches emportent la Démolosse.
-La foudre fait tomber un arbre et henry sauve sa soeur de l'accident à sa place, mais est lui-même sauvé par son Flamiaou qui évolue.

Evolution de Néron en Matoufeu.


Henry fume en C0756B


Merci Ida pour le Mood Board :

[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Moodboard_Henry_
Josh Aéris
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3650-0266-josh-aeris-un-revenant-affecte-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-adulte
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 S-l300
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kanto
Âge : 21
Niveau : 40
Jetons : 1083
Points d'Expériences : 1155
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 S-l300
8
Kanto
21
40
1083
1155
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 S-l300
8
Kanto
21
40
1083
1155
Josh Aéris
est un Adulte Colonel de la 24ème


Val Dormant

Envent



Ces révélations d'Abygaëlle n’avaient rien de rassurant, dire qu’elle était supposée partir pour une mission relativement simple, elle avait presque failli y laisser une partie d’elle-même. Tu fronces un peu les sourcils, bien que le ton soit assez ironique, tu comprends vite qu’elle garde encore les stigmates de ce passage à Hoenn. C’est regrettable qu’aucune sécurité ne se soit déplacée, après si l’armée ou la police devait mobiliser des hommes à chaque fois, il n’y aurait jamais assez d’effectifs ou alors la moitié de la population serait engagée dans la police.

-Je t’offrirais un gilet pare-balles alors ou alors il faut que tu me passes la bague au doigt, j’aurais une bonne raison de ne plus te lâcher.

Tu ris joyeusement à cette réplique pour détendre l’atmosphère, sauf que celle-ci se gâte rapidement. Entre le ciel et les Cornèbres, rien ne semble présager une soirée radieuse, mais tu as encore peu d’espoir, quelques doutes alors que vous avancez vers la bâtisse principale. Puis c’est le chaos, la maison se coupe du monde, la panique gagne progressivement tout le monde et les pokémons volants semblent cloués au sol. Il n’y a pas beaucoup de bonnes nouvelles et les champs grossissent d’un coup. Pour toi, la destination logique, c’est le Silo, la présence du maire-adjoint devrait rassurer et il y aura peut-être quelques collègues ?

Ta Moufouette prend la suite en vous guidant et marquant le sol de son odeur personnelle, un moyen de ne pas se perdre. Tu distingues quelques formes s’élever entre les épis, c’est étrange et peu rassurant à la foi. Tu ne sais pas trop quoi ou quoi faire pour Abygaëlle que tu as embarquée de cette façon sans même lui demander son avis. Tu es responsable de sa sécurité maintenant et tu ne laisseras rien ni personne lui porter atteinte, puisque tu es là, autant servir de gilet pare-balles par toi-même n’est-ce pas ?

Tu te poses de plus en plus de question sur la sécurité globale, ce serait un drame de subir une attaque de « on ne sait qui ». Plus jamais Lansat et ces années de persécution avec la team rouage.

-Je ne sais pas Aby, tu t’arrêtes pour lui répondre. Je ne sais absolument pas, c’est le chaos et à ce moment, les gens sont plus dangereux que la menace qu’ils essaient de fuir. Il vaut mieux nous rapprocher du Silo, même si la densité humaine grandit, il s’agira d’un point de repère efficace.

Tu ne crains pas d’être seul, tu peux parfaitement te défendre et les pokémons d’Abygaëlle sont loin d’être faibles. Vous pouvez vous défendre, mais le danger que représente des centaines de paniqués, fuyant vers le même endroit est catastrophique. Tu te doutes qu’il y a déjà des personnes écrasées, d’autres se battent, des amis et familles séparées. Il faut une intervention où un moyen de réagir rapidement, sans quoi le cauchemar ne fera que se poursuivre. Il est difficile de fédérer les hommes de cette façon.

Votre chemin semble d’un coup éclairé par la présence d’un geyser de glace à votre droite, visiblement, certains ont eu la bonne idée de réclamer un point de repère. Tu ne sais pas si c’est judicieux d’y aller en allant si loin. Peut-être que se grouper localement n’est pas une mauvaise idée.

-Tu vois la même chose que moi ? Je suis plutôt d’avis que nous partions quand même vers le Silo pour obtenir une vue d’ensemble plutôt que risquer de nous perdre vers un signal qui peut s’arrêter à n’importe quel moment ?

Ta Moufouette te regarde, elle attend votre décision pour continuer le chemin que vous vous déciderez à emprunter.


© BBDragon


HRP :
Blabla Josh / Aby pour savoir s'ils doivent rejoindre le signal glacé de Bellamy ou poursuivre vers le Silo.


Le militaire s'exprime en D46100


[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_454_EB[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_545_EB [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_042_LGPE [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_406_EB[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_848_EB
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Gallade_sprite_2 [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_768_EB [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_074_Alola_LGPE [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Hel
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Miniature_302_EB
Paul Nyllis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 NLyjW
Taille de l'équipe : 32/33
Région d'origine : Rosalia, Johto
Âge : 19
Niveau : 64
Jetons : 5563
Points d'Expériences : 2088
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
Paul Nyllis
est un Topdresseur Stratège
Aligatueur était assailli par les maeneles en forme d’épouvantails. Tournant autour de lui, ces gâteaux ne pouvaient pas le blesser réellement mais leur fonction était tout autre. A tournoyer ainsi, ils gênaient la vue du grand Pokémon et leur odeur plus qu’alléchante était une tentation difficile à ignorer. La distraction qu’ils offraient aux autres meubles leur permettaient d’attaquer Ali avec impunité. Évidemment, le rose ne comptait pas se laisser avoir de la sorte et il agressa les maeneles de ses crocs. En une bouchée, il dévora le corps de trois de ces malheureux. Les autres s’en offusquèrent et prirent peur. Bientôt, Ali se défit de leur présence et put reprendre son rôle de défenseur de l’entrée de la salle principale.

Pendant ce temps, j’avais croisé la route de Raudhr, un autre Noctali avec lequel j’avais sympathisé lors d’un cours. Lui aussi appartenait aux stratèges, ce qui rendait mon espèce un poil moins rare qu’auparavant. En tout cas, il accepta immédiatement l’alliance que je lui proposais. Les circonstances nous amenaient à devoir coopérer une fois de plus contre un ennemi inconnu. Sans tergiverser, il mit ses Pokémon à contribution et les éparpilla afin de couvrir plus de terrain pour rassembler les gens. Resta avec nous son Elecsprint dont il vanta l’odorat et qui nous serait bien utile. De mon côté, Ali s’était déjà vu attribuer une tâche, donc il me restait Esdeath et Ivy de sorties. Outre la Givrali et la Mysdibule, j’avais encore trois Pokémon qui pourraient nous servir en cas d’urgence mais que je préférais taire pour le moment afin de ne pas perdre toutes mes cartes dès le début de la partie. D’autant qu’il serait mal avisé de remplir le bâtiment de Pokémon, cela pourrait finir par nous gêner si des batailles apparaissaient à tous les coins.

- Nous ne savons pas à qui nous avons affaire. La barrière extérieure me fait penser à un puissant type Psy mais les mouvements hasardeux du mobilier ressemblent plutôt à ceux de types Spectre, donc nous avons probablement plusieurs ennemis sur le dos.

A cela s’ajoutait que je n’étais pas sûr que le type Psy soit présent dans la demeure. Il pouvait très activer sa barrière depuis l’extérieur. Ne connaissant pas les informations dont disposait mon ami, je lui précisais encore un détail sur cette barrière.

- Il est impossible de passer au travers de la barrière. Certains ont essayé d’en forcer le passage mais c’est inutile et pour l’instant, je pense que le mieux est de mettre tout le monde à l’abri.

Concrètement, je devais trouver un plan de bataille convainquant qui aurait le taux de chances le moins élevé de blesser quelqu’un. La maison étant sur deux étages, le rez-de-chaussée et le premier, la zone la plus dangereuse serait l’étage. Je me mis à courir en direction des escaliers, couvert par les Éclats Glace d’Esdeath qui fixaient les meubles au sol ou au mur et suivi de Raudhr.

- Nous devons évacuer en priorité ceux qui se trouvent à l’autre bout de la maison, donc ceux à l’étage. S’il leur arrivait quelque chose, ce sont ceux qu’on aura le plus de difficulté à atteindre. Ton Elecsprint peut nous guider vers eux, mes Pokémon se chargent d’éloigner les meubles, puis on forme un convoi, toi devant et moi à l’arrière, pour les ramener dans la salle principale. Ça te va ?

Gravissant les escaliers au pas de course, je ne m’attendais pas à ce qu’une horloge décide de nous sauter dessus. Dans un réflexe, je chopais Esdeath et me jetais à terre vers le sommet. Ivy se fit emporter par l’attaque et le sol se mit à trembler derrière moi. Lorsque j’ouvris les yeux, une partie des escaliers avaient disparu… et Ivy avec.

- Noooon, Ivy !

L’inquiétude s’empara de moi, alors que je savais pertinemment qu’elle était de type Acier et qu’un tel choc ne pouvait l’abattre. En passant la tête dans le trou, je vis qu’ils étaient tombés dans la remise sous l’escalier et que l’horloge s’étaient cassée dans l’action. Ivy était coincée dessous mais elle n’avait pas l’air blessée outre mesure. Le temps pressait et je ne pouvais m’attarder au chevet de ma Pokémon, aussi je fis appel à l’un de mes trois Pokémon restants.

- En avant, Artémis ! Libère Ivy et attendez-nous là. Vous ne craindrez rien. On revient vite.

Ma Tarsal qui avait été invoquée directement en bas hocha de la tête et entama son travail. Un autre problème persistait : le trou.

- Tu peux passer Raudhr ? Fais attention, ça risque d’être instable. On ne va pas pouvoir faire trente-six aller-retour.

HRP :
DANS LA MAISON

Paul explique son plan à Raudhr pour ramener tout le monde dans la salle principale.
Ils montent l'escalier mais celui-ci se fait en partie détruire par une horloge.
La Tarsal et la Mysdibule de Paul sont sous l'escalier dans une remise.
Aligatueur protège l'entrée de la salle principale.
Il lui reste sa Givrali avec lui.


Moodboard :
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 1543863697-signa-par-max
Merchiii Max pour cette superbe signature !
Elizabeth Reece
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7624-521-duo-reforme-reece-au-complet-elizabeth-reece-adulte
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7643-elizabeth-reece-adulte#77881
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 U7ul
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 28
Niveau : 10
Jetons : 1000
Points d'Expériences : 177
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
Elizabeth Reece
est un Adulte Vendeuse de minutes

Val dormant.

@tag
notes
L - Laisse donc cette gosse tranquille Henry, c'est soir de fête.

Tu lances un regard amusé à Victoria, tu sembles avoir trouvé une alliée pour enquiquiner ton frère. Tu bois d'une seule traite le verre qu'on te tend après avoir prononcé vos vœux de prospérité habituels.

- Tu parles du feu liquide qui traînait depuis quatre siècles dans son placard ? J'ai cru que mon œsophage allait fondre.

Pourtant aujourd'hui, tu paierais pour ressentir cette « première fois », l'alcool est devenu tellement quotidien qu'il n'y a même plus cette excitation du moment, de sa rareté. Tu te souviens surtout dans l'état où vous avez fini, à rire comme deux idiots tout ça ponctué de hoquets avant de faire la plus longue nuit de votre petite vie.

Voilà la pièce rapportée et ton cher cousin, tu as toujours autant d'aversion envers elle. Elle ne fera jamais partis des tiens même s'il l'engrosse. La bonne humeur de ton cousin est contagieuse, même si tu as du ressentiment à revendre contre lui et les valeurs qu'il a bafoué, ton cœur a l'air de s'attendrir. Tu piques le briquet dans la poche de ton frère, allumant ta cigarette en lançant le regard le moins bienveillant du monde à Lou.

- Ecoute, je remonte des pendules toute la journée, ça va que mon patron est un ermite boudeur, on s'entend bien mais disons que mes autres activités sont difficiles à lier au reste, je ne dors pas beaucoup.

Tu lances un regard noir à Henry alors qu'il pose la question fatidique du marmot. Plus ils attendent pour procréer, mieux c'est. Même si tu ne portes pas spécialement le couple dans ton cœur, tu n'aimes pas vraiment rentrer dans l'intime, leur vie de couple ne t'intéresse absolument pas et tu sais qu'ils seront bien trop heureux de vous l'annoncer si c'est le cas pour vous assener le dernier coup d'épée.
Tu te focalises rapidement sur autre chose, simples mais qui te crée de la chaleur au fond de ton ventre. L'air sur ton visage, les rires et discussions en arrière-plan, le sentiment d'être ensemble, réunis après toutes ces années avec Tantine. Le croassement des corbeaux et autres bestioles qui tournoient au-dessus de vous te fait doucement frissonner.
Tu te reconnectes à votre troupe dès que le mot manger est prononcé

- Et je meurs de faim surtout !

Faisant glisser ton bras pour prendre la main de ton jumeau, tu traînes l'équipée vers le buffet.
Tout s'enchaîne rapidement, la foudre, les branches qui s'envolent et tombent un peu partout et surtout ce vent qui fait bourdonner tes oreilles. L'éclair t'aveugle quelques micro-secondes, le temps que ton frère se jette d'instinct pour te protéger. Tu tires Victoria à toi, à ton cousin de protéger sa dulcinée. Tu l'enroules de tes bras, toi même lovée contre le torse rassurant d'Henry. Tu dois sentir le tabac froid et l'alcool mélangés à ton parfum, pauvre enfant.

Tu entraînes ta petite cousine dans ta chute pour éviter l'arbre, vous roulez toutes deux dans les branchages, adieu classe et noblesse. Joséphine battants des ailes autant que possible, tentant d'éloigner de vous tout danger.

- Tout va bien Victoria ? Je ne t'ai pas blessée ?

Vu sa tête ahurie tu ne peux t'empêcher d'exploser de rire.

- Bienvenue chez nous.

Tu te relèves avant de lui tendre une main en t'époussetant de l'autre.

- Mais que fait la police ?

Tu lances un regard amusé à ton cousin pas plus inquiète que ça de la situation. La surprise est passée mais tu n'as pas encore jeté un œil aux alentours.Tes sourcils se froncent quand enfin tu te rends compte du chaos dans lequel est plongé la fête.
Vous êtes entourés comme d'un dôme opalescent. L'étonnement et la peur crispent les visages. Dans quelle merde vous êtes vous encore retrouvés. Pourquoi vous ne pouvez pas passer une soirée en famille sans incident, c'est dingue et ça dure depuis longtemps. Même vos repas de famille finissaient souvent en drame ou en bêtises.
Instinctivement tu te rapproches de ton frère, ta Pyrax venant se poster à tes côtés. Les premiers cris se font entendre, tu décides de laisser Bartolomé et Germain te rejoindre. Personne ne comprend exactement ce qu'il est en train de se passe mais tout ce que tu comprends c'est que vous êtres pris au piège.

- Rassemblez-vous, tant qu'on ne sait pas ce que c'est, on reste ensemble. Il est hors de question que l'un d'entre nous ne soit blessé.

Tu rallumes une cigarette en lançant un regard dur à ton jumeau. Que devez vous faire ? Qu'est-ce qui se passe ? Tu as mille questions à la seconde mais personne n'a de réponse. Tu te sens étrangement calme alors que ton Skelenox virevolte, inquiet, au dessus de la famille. Garder son sang-froid, ne pas s'inquiéter tant que vous n'en savez pas plus.
Tu entends le portable de ton frère grésiller dans la poche de sa veste, tu l'attrapes rapidement avant de soupirer tout en lui murmurant très doucement à ce dernier :

- Merde, tu ne vas plus pouvoir envoyer de message à tes copines.

Tu serres dans ta main la patte que te tend Germain

- Bien quelqu'un a-t-il une foutue idée de ce qui se passe ?


HRP :
Henry vient chercher Lizzie - Rencontre Lizzie/Victoria


Moodboard - merci Ida ~ :

[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 0bcf
Potiron
http://pokemoncommunity.forumactif.org
http://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 CeOUB4f
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2641
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2641
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2641
Potiron
est un Annonceur
Intrigue #3
Val dormant


''Ha ! Regarde les paniquer…''

''Hmm… C’était censé être aussi violent ?''

''Oui !…. Je crois ? ''

''… Comment ça, tu crois ?''

''Baaaah… Ils vont peut-être se faire une ou deux égratignures, rien de plus… ''

''… D’accord, et… La fumée aussi, c’était prévu ?''

''La… Quoi ? ''


********************
Dans le manoir.

Malgré la panique, une tentative d’organisation se fait. Les gens essaient de se rassembler, et d’optimiser la défense… Quelle est l’origine de cette agression ? Comment y mettre fin ? Compliqué d’y réfléchir posément. Et hélas… Les choses ne vont pas en s’arrangeant…

D’abord, c’est une légère odeur de cramé. Puis, un fin nuage qui s’élève au dessus de vos têtes…. Jusqu’à ce que, progressivement… Une teinte rougeoyante vient recouvrir les murs. Un son de crépitement bien audible parvient jusqu’à vos oreilles, et à chaque extrémité de la pièce, des hurlements de terreur signent l’arrivée d’un tout nouveau problème.

''Au…. Au feu ! Il y a…. PUTAIN, IL Y A LE FEU ! ''

Si être prisonnier dans une maison hantée constitue déjà un soucis majeur, être en proie aux flammes va s’avérer hautement plus aggravant. La source n’est pas unique, il semblerait que le bâtiment tout entier ait commencé à carboniser depuis l’extérieur…

********************
Sur la place.

Beaucoup parmi vous se sont rapprochés de la maison scellée. Félicitation, vous serez donc aux premières loges…

Les cris qui s’en échappent ne font qu’amplifier, à mesure qu’une chaleur déroutante en émane. C’est avec horreur et effroi que vous voyez s’élever des flammes sur les parois externes, léchant progressivement les contours du bâtiment. Pour certains, le premier réflexe est de s’y précipiter en une tentative de ralentir leur progression…

Mais quelqu’un souhaite s’opposer à cette honorable entreprise.

Hiiiiiiiiiii !

Un hennissement lugubre retentit. Malgré l’obscurité qui vous entoure, vous discernez sans mal les lueurs grises qui vacillent dans la pénombre. Et…

En un bruit de sabots caractéristiques, un Galopa chromatique surgit de l’arrière de la demeure. Chevauchant le Pokémon, une silhouette revêtue d’une armure intégrale, noire, et parfaitement immobile. Ses bras enserrent fermement les rênes, et à l’instar du reste du corps, n’esquissent pas le moindre mouvement : le Galopa semble se mouvoir de son propre office.

Et c’est probablement de son plein gré qu’il charge à travers la foule.

L’imitant, d’autres Galopa, aux couleurs plus classiques, vous encerclent de part et d’autres. Leurs ruées vous sont clairement destinées, et vous ferez mieux de réagir au plus vite si vous ne souhaitez pas finir piétinés sous leurs sabots…

********************
Dans le champ.

La couleur chaude qui vient chatoyer le ciel à l’horizon ne vous aide en rien à prendre une direction. Le labyrinthe est tortueux, ses couloirs inégaux, et ses branches, anormalement violentes. Le silo qui s’élève plus loin constitue un étrange espoir d’y réchapper, mais y parvenir n’est pas une mince affaire.

Elle le sera encore moins lorsqu’un chant lupin retentit au clair de lune. Les épis qui vous encerclent frémissent, vous entendez des bruits de courses précipités. Ainsi que le souffle saccadé de créatures enragées.

Au détour d’un croisement, la silhouette d’un Lougaroc nocturne vous glace le sang. Ses yeux rouges luisent à travers la nuit, et vous fixent d’un regard fou.

Puis, d’autres Lougaroc viennent se placer à ses côtés.

Fonctionnement
• Vous êtes toujours coincés dans vos zones respectives ! La situation ne fait qu’empirer.

• Pour rappel : inutile de tenter de contacter l'extérieur par Ipok, les communications sont complètement brouillées. Ceci inclut également les capacités Psy comme la télépathie ou Téléport, qui produiront des résultats pour le moins… aléatoires.
Quandtà quitter les lieux à dos de Pokémons Vol, la force des vents, qui s’intensifient au moindre décollage, rendra l'entreprise, au mieux périlleuse.

• Petit récapitulatif concernant chacune des zones et leur évolution.

-Comme si se faire agresser par le mobilier du manoir ne suffisait pas, voila qu’un incendie s’est déclaré aux extrémités. Celui-ci va progressivement se propager vers le centre si vous ne faîtes rien, à vous de voir si vous préférez tenter de réduire les dégâts en attendant l’arrivée des secours… Ou essayer de vous échapper de vous-même.

-Au sein du champ, les déplacements frénétiques et psychotiques des Lougaroc transforment le labyrinthe en une véritable arène. Ces créatures cherchent à prendre les humains et les Pokémon pour cible sans discernement, et à contrario des Desséliande, n’espérez pas les voir rester en retrait.

-Une sorte de chevalier noir et son Galopa chromatique chargent les habitants de la place. Cela pourrait sembler être une mauvaise blague si d’autres Galopa ne s’étaient pas joints à eux et cherchaient à, au choix, piétiner ou brûler les personnes encore libres de leurs mouvements.
La perspective de s’enfuir par le sentier forestier constitue toujours un recours potentiel pour prévenir les secours. Mais ne croyez pas que cela empêchera vos assaillants de vous suivre…

• Une avant-dernière (ou dernière selon la progression) intervention PNJ aura lieu d'ici le 07 Février.

• Merci de résumer vos actions en balise HRP !
Abygaëlle Keelin
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8677-abygaelle-keelin
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8679-abygaelle-keelin-adulte#88342
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Yvwt
Taille de l'équipe : 14/40
Région d'origine : Unys
Âge : 23 ans
Niveau : 32
Jetons : 1493
Points d'Expériences : 698
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Yvwt
14/40
Unys
23 ans
32
1493
698
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Yvwt
14/40
Unys
23 ans
32
1493
698
Abygaëlle Keelin
est un Adulte Chercheuse
Intrigue #3 - Val dormant
Intrigue #3
La remarque de Josh te fit rire, du moins avant que le chaos total des lieux ne rende le ton grave. Votre fuite ne semble pas être la meilleure idée, mais vous n’en aviez pas à cet instant. Le silo était probablement la zone la plus sûre pour vous…

Josh ne savait pas ce qu’il se passait, ce qui semblait normal. Il ne cédait pas à la panique, mais ses mots l’exprimaient. Vous étiez seuls, et pourtant, tu savais qu’il y avait d’autres personnes coincées avec vous… Le labyrinthe qui se profilait n’avait rien de rassurant.

Le rayon gelé qui s’échappa de la végétation dense te fit sursauter. Un point de repère… ? Josh en parla, et préférait continuer vers le silo. Tu hochas la tête.

« Nous perdre ne nous aiderait pas, en effet… Peut-être que d’autres auront la même réflexion que nous. »

La route vers le silo était votre meilleure chance. Au loin, tu voyais le manoir en proie aux flammes. Etrangement, cela te rappelait Napoléon. Le Pyrax de Henry, et ce fichu colloque que tu essayais d’oublier. Tu n’aimais pas les flammes, tu les détestais, et la simple vision du feu te suffit à te mettre mal à l’aise… Toutes ces personnes coincées… Heureusement que tu n’y étais pas. C’était le chaos total, et les cris sur la place n’arrangeait rien. Vous n’étiez peut être pas si mal loti, après tout… ?

Un hurlement à glacer le sang. Des bruits de course, des herbes qui bougent. Tu t’arrêtas sur place, après seulement quelques minutes. Quelque chose n’allait pas. Galba sortit de sa pokéball sans prévenir et se mit à grogner, en position de défense, un peu partout autour d’elle.

« Josh, quelque chose cloche… Galba sent quelqu-. »

Tu n’eus pas le temps de terminer : un Lougaroc nocturne te sauta dessus. Ton pokémon sauta pour prendre à la gorge ton assaillant et t’empêcher une nouvelle blessure. Le sursaut qui te prit manqua de te faire tomber, et bouscula Josh. Comme si un labyrinthe ne suffisait pas, voilà que des Lougarocs enragés s’approchaient. L’ensemble de cette soirée s’annonçait un chaos semblable à celui de Nagasaki lors de la guerre. Tu commençais à regretter d’être venue, et l’inquiétude commença à laisser place à la peur. Tu n’avais pas déjà eu ton lot de bordel cette année… ?

Beaucoup trop de choses se passaient, depuis trop longtemps. Tu avais craqué, plusieurs fois, mais tu t’en étais remise… Mais là, tu étais à deux doigts de craquer encore plus. Tu portas ta main à ta blessure, qui te lançait bien plus maintenant, alors que ton rythme cardiaque montait. Quelque chose n’allait pas avec elle non plus d’ailleurs.

Ta Lougaroc diurne était en proie avec un Nocturne, et tentait de se défaire de son étreinte enragée. Un second vint s’ajouter, sortant des broussailles. A cet instant, tu regrettas que Neron n’était pas un Lougaroc encore, il aurait pu apporter un soutien à Galba. Le combat à trois avait des allures de Napolitain au niveau de la couleur, c’était assez comique. Une tentative désespérée de ton esprit pour échapper à la réalité et t’arracher un sourire : raté. Tu n’étais pas encore paniquée, mais tu commençais à pâlir, si tant est que ta carnation le permettait.

Résumé :
Aby et Josh sont en route pour le silo et ignorent le rayon de gel. Deux Lougarocs nocturne les agressent, et Galba tente de les gérer.
(c) Apomenon



Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #39CCC5
Cael Joy
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20
Niveau : 73
Jetons : 995
Points d'Expériences : 2469
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
‘’Désolé désolé, ce n’est pas méchant de ma part tu le sais. Je suis juste étonnée qu’Esteban ne t’ait pas vacciné contre ça avec son imposant Noctunoir.’’

‘’C’est ça, moque-toi...À ce moment-là, j’aurais préféré affronter un vrai Darkrai, tiens.’’

*Gnom*
*Chomp*
*Miom*
*Mache*
*Et autres onomatopées diverses*


J’vous ai déjà dit que j’avais toujours faim ? Non parce que vu tout ce qu’il y a à disposition ici, je pense que pour la première fois, un festival va réussir à me faire mentir. Même avec l’aide (enthousiaste et dégoulinante de barbe-à-papa….AH NON PAS DANS LES CHEVEUX !) de Flonne, j’ai bien du mal à finir les spécialités aussi vite que les stands défilent autour de nous.
Ça doit être ça une soirée parfaite...De la bouffe, une amie qui s’y connait en termes Ranger, de la bouffe, un peu d’animation et surtout de la BOUFFE ! Tout en assistant au discours de Charlie (une surprise ? S’il rajoute un buffet à volonté supplémentaire, je suis pas sûr de pouvoir tenir et tant pis pour la réputation des coPAINS), Idalienor m’entraine vers un autre coin de la place.


‘’D’ailleurs je ne sais pas si tu as vu, mais il n’y a aucun élève de l’AES. Tu crois qu’ils n’ont pas été invité ? Je t’avoue que je ne sais pas quoi penser d’eux. A Gratia, tout n’était pas entièrement de leur faute. Tout le monde le sait mais au final, ils ont tout pris pour nous. Je ne trouve pas ça bien juste. Qu’est-ce que tu en penses ?’’

‘’*Miom* Aucune idée pour les invitations, mais si ça se trouve, ils font profil bas. Puis bon, comme j’étais pas sur Gratia à cause des exams de la Fédération, j’ai eu que les infos après ce qui s’est passé.
Perso, j’en ai croisé deux lors d’une mission commune avec l’AES...je sais pas, ils étaient plutôt sympas.’’


Je ne répéterai jamais ça devant Haji, vous êtes prévenus.
Que…
C’était extrêmement bref, mais...C’était pas sa casquette, justement, là, trois étals plus loin ? Elle a disparu entre deux visiteurs, mais j’aurais juré...

‘’Après, je suis d’accord avec toi, si les torts sont partagés. Mais je suis pas sûr que…’’

*BANG*

Mes réflexes parlent avant que mon cerveau n’enregistre ce qui se passe : en un instant, j’ai chopé Flonne pour faire barrage contre l’éclair lumineux qui vient de s’abattre sur la place. De son coté, Katara s’est jeté à terre, prête à intervenir et lorsque nos regards se croisent avec Idalienor, je constate que nos mains ont volé simultanément au niveau de deux Capsticks.
Si les cris de panique ne commençaient pas à résonner aussi fort, la situation pourrait presque être fun.

‘’Moi qui pensais qu’on allait avoir des congés...Ranger Edelwen, votre avis sur la situation ?’’

‘’Pas brillante’’  ? Je pense qu’on est à peu près d’accord pour dire que c’est un euphémisme ? Même la météo semble s’en méler et au vu des vents et des éclairs qui résonnent de plus en plus fort, inutile d’appeler mon Noarfang à la rescousse. Idalienor tente même de capsticker l’un des Cornèbres, qui semble étrangement à l’aise au milieu du mauvais temps...Eh pas bête, on pourrait…

‘’C’est une blague ?’’

Alors, il y a trois ans, j’aurais pu comprendre qu’elle rate sa capture, elle tirait encore son Capstick à l’envers. Mais là, aucune excuse, elle a tout fait à la perfection ! Il se passe quelque chose de bizarre...OUI, LE CHAMP DE MAÏS QUI VIENT DE POUSSER TOUT SEUL ET LA MAISON MULTICOLORE SONT LÀ AUSSI, JE SUIS AU COURANT !
‘’On a pas le choix, va falloir se rabattre sur ce qui a fait ses preuves...On aide ceux qui essayent d’évacuer par le chemin. Si jamais on se disperse, on risque de se mettre autant en danger qu’eux !’’

Un plan logique. Surtout que soutenu par l’aura de Link, qui parvient à identifier les visiteurs les plus paniqués (t’auras droit à trois jours de congés d’affilée, amigo, tiens le coup) et à l’aura apaisante qui émane naturellement de Flonne, j’ai déjà de quoi intervenir en vitesse. En obéissant aux instructions d’Idalienor (mon boulot à moi, ce sont les Pokemons, j’vous avoue que diriger un troupeau de gens…), notre petit groupe se retrouve constitué d’une dizaine de personnes et tout en laissant à la Pyroli le soin de les orienter, j’en profites pour prendre un peu d’avance...Et au vu des cris qui commencent à émaner des bois, j’ai l’impression que ça ne va pas me plaire !

‘’On est coincés !’’

...C’est peu de le dire, même avec trois Mackogneurs comme ceux de Skiddo, il faudrait un moment pour dégager les troncs qui semblent s’être mystérieusement entassés sur le chemin. Et comme la plupart des troncs n’ont pas tendance à se balader tout seul au clair de lune, j’aimerais bien savoir qui semble avoir trouvé amusant de jouer les maçons !
Le temps de revenir au pas de course vers notre groupe, j’avise Idalienor...et hélas, je n’ai pas vraiment de bonnes nouvelles.

‘’Ida, la route est bloquée ! On va devoir trouver un coin sûr, le temps de…’’

‘’AAAAAAAH !’’

‘’...Katara, dis-moi que je rêve ?!’’

Malheureusement pour moi, la Mustebouée à l’air tout aussi choquée par ce qu’elle voit : alors que nous ne sommes plus qu’à quelques mètres de la Pyroli, le bruit d’une cavalcade vient de résonner si fort, qu’elle en couvre le son des éclairs. Surgissant d’entre les stands, trois Galopas complètement déchainés piétinent les étals sur leur passage, avant de foncer tout bonnement dans notre direction !

‘’Katara, Hydrocanon !’’

Un coup au but. Le tir de la type Eau a été suffisamment violent pour que l’une des cavales déchainées se retrouvent aussi détrempée qu’aplatie contre l’un des stands. Malheureusement, les deux autres, le regard fou, n’ont pas l’air décidé à ralentir !

‘’Pas le choix, Link, utilise Mur de Fer !’’

Étendant les patte, le Riolu libère une vague d’aura argentée qui se solidifie instantanément, formant un épais bouclier métallique entre nous et les types Feu. Ces derniers poursuivent néanmoins leur course et lorsqu’ils percutent l’attaque Acier de tout leur poids, une multitude de fissures apparaissent tout autour du point d’impact.
Puisant au maximum dans notre lien d’aura, Link tente de combler les brèches au fur et à mesure, mais la tâche revient à vouloir éteindre un incendie avec un éventail…

‘’Ida, si t’as une idée, je suis preneur !’’

Pitié, me force pas à demander à  Flonne d’utiliser Métronome, j’aimerais croire que la situation n’est pas désespérée à ce point...

HRP :
-Après quelques pérégrinations, Cael se retrouve sur la Place avec idalienor quand le chaos démarre
-Ils guident un groupe de visiteurs en panique vers le chemin d'accès, avant de découvrir que ce dernier est coincé.
-Quand les Galopas débarquent, Cael crée une position défensive (qui tiendra euh...le temps qu'elle tiendra, j'imagine)
Calua R. Kana
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
Icon : Show must go on !
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 34
Jetons : 94
Points d'Expériences : 761
Show must go on !
8
Kalos
15
34
94
761
pokemon
Show must go on !
8
Kalos
15
34
94
761
Calua R. Kana
est un Coordinateur Performer
Peut-être avec un jabot...Elle demanderait à Starius quand elle en aurait l’occasion. Rien qu’à voir la carrure de Gio, Calua imaginait déjà ce qu’elle pourrait en faire….Rien de bien dangereux, mais en l’associant à Amaya, il y aurait de quoi faire un sacré numéros de jonglages (c’est toujours légal de jongler avec des humains, eux-mêmes en train de jongler, on est d’accord ?)
Le temps que la Pyroli retrouve le fil de ses penées, son (assistant en devenir) interlocuteur s’était déjà éclipsé pour rejoindre Ruth. Rien d’anormal si les infos de Rani sont bel et bien justes mais…
Pendant un bref instant, laissée pour compte à coté de cette table, la Pyroli sentit qu’elle manquait un battement. Rien de grave ou de long, juste la sensation que tout s'étouffe un bref instant, avant de repartir. Secouant la tête pour chasser son malaise, Calua attrapa rapidement un panier de gateaux, avant de repartir vers Ranya. Partager des patisseries, c’est quand même un des meilleurs trucs quand on se sent mal, n’est-ce pas ?

*CRAC*

Malgré le volume de la musique, le craquement n’avait échappé à aucun des occupants du manoir. Coupé dans son élan, la sono s’éteignit brusquement, juste avant qu’une vague de murmures ne traverse la pièce.

‘’Il se passe quelque chose…’’

Tu ne crois pas si bien dire Ranya : dans un grand flash, les murs de la pièce commencent à s’illuminer et le déluge d’attaques paniqués des premiers détenus fraichements enfermés, ne semble pas produire le moindre effet. Pourtant, bien loin de la panique générale et affiché par un Apollo qui vient de faire son apparition, les antennes vibrantes, Calua venait de poser la paume de sa main contre la barrière, avant de pivoter en direction de Ranya.

‘’ATTENTION ! ‘’

Figé. Comme une pierre. Sans trop savoir pourquoi, le coeur de la Pyroli venait de s’arrêter brièvement, lorsqu’une chaise volante manqua de quelques centimètres les têtes du trio de ses camarades. Après une brève secousse de la part de son starter, elle ne put qu’approuver les dires de la Givrali.

‘’Ok je disais donc, pas d’initiative inutile. On doit trouver un plan qui puisse nous permettre de nous protéger le plus efficacement possible’’

‘’Moi je propose qu'on se tire.’’

‘’J’suis d’accord avec Ruth. Le problème, c’est...Ouah, Pollo, merci !’’

Alors que la Pyroli se retournait en direction de la fenêtre, son Coxyclaque, tout Poing-météor dehors, se propulsa en avant pour pulvériser un fauteuil qui semblait bien décider à l’aplatir. Tapant du plat de la main contre l’espèce de barrière lumineuse, la jeune fille affichait une petite moue presque vexée.

‘’Je sais pas qui à mis en place ce tour, mais c’est du très haut niveau. Je vous parie que ça s’étend sur tous les accès du bâtiment, quand tu mets en place un truc pareil, c’est pas pour que le public s’échappe sans effort. Soit on en trouve un auquel le responsable n’a pas pensé, soit on suit le plan de Rani et on essaye de trouver un coin plus sûr, en attendant que ça se dissipe.
Dans ce genre de vieux batiments, y'a pas des caves qui débouchent à l'extérieur ou des trucs du genre ?’’


Plus facile à évoquer qu’à chercher: au vu du bruit, plusieurs occupants du manoir menaient une lutte acharnée contre les meubles en folie ou cherchaient une sortie encore accessible. Autant traverser un champ de bataille en espérant s’en sortir indemne. Une nouvelle table traversa les airs pour venir exploser à l’endroit où se tenait le petit quatuor un instant auparavant. Après avoir plongé sur le coté, Calua put constater que l’éloignement leur évitait au moins d’offrir une cible groupée aux projectiles qui continuaient de voler dans la pièce….Un problème à la fois, s’il vous plait !

*Sniff*

...Une minute. C’est encore léger, perdu au milieu des odeurs de sucres et de bois verni (et de sueur, vous avez idée du temps que ces gens ont passés sur la piste ?) dans le petit salon, mais...Subitement interdite, la Pyroli pivota à plusieurs reprises en direction des différentes sorties de la pièce, avant d’aviser l’une des cheminées qui en occupait les coins. Elle n’eut le temps que de faire deux pas dans sa direction, avant que l’odeur ne se manifeste.

Une odeur qu’elle connaissait.
Une odeur qui  ne devrait pas être là.
L’odeur entêtante et légèrement piquante d’un accélérateur d’incendie.

Avec un crépitement subi, l’âtre sembla brusquement s’embraser et la langue de feu se mit à tâtonner sur le tapis le plus proche en projetant une myriade d’étincelles. Comme mu d’une vie propre, les flammes commencèrent à se propager, forçant les victimes les plus proches à reculer à toutes jambes.
Et si l’absence de meubles proches aurait pu permettre de limiter  la propagation des flammes, le tapis qui jouxtait la cheminée, lui, leur offrait un véritable buffet gratuit ! Un buffet sur lequel se tenaient Ranya et Nessie, suite à leur écartement du à la table.
Face à ces deux nouvelles proies, les flammes semblaient redoubler d’intensité et comme un essaim vorace, remontèrent le long du tapis, droit sur la Givrali !

‘’...’’

C’était stupide. C’était Rani après tout, non ? Elle aurait pu gérer seule, elle était si forte.
Mais le temps que Calua retrouve le contrôle de ses actes, elle se trouvait là...collée à son amie...Cape déployée et dos aux flammes comme une couverture de survie qui enlaçait  la jeune fille et la Sonistrelle de cette dernière. Avec un crépitement sourd, les flammes les entourèrent brièvement….Et pourtant la Pyroli, qui sentait déjà la chaleur lui cuire les jambes encore exposées, avait presque l’air heureuse.
Après tout, le feu et elle, c’était une histoire du quotidien, non ?

‘’Bouge pas Rani...Shazam !’’

Dégageant un de ses petits sacs colorés, la Pyroli jeta ce dernier à ses pieds : une épaisse poudre bleue se répandit dans les airs et, comme étouffées par l’apparition subite du nuage, les flammes se résorbèrent, avant de finir de consumer le tapis. Écartant Ranya de ce dernier, Calua en profita pour chasser les dernières flammèches de sa cape, avant d’aviser l’air de la Givrali : le tissu était à peine noirci et semblait même étrangement brillant, suite à son passage au barbecue.

‘’C’est du fait main par Starius, totalement ininflammable ! Si j’avais su que ça me servirait ailleurs que sur scène...Et t’inquiètes pas pour la poudre, ça part au lavage ! C'est juste un mélange de cristaux de Givrali et de...’’

Elle parlait vite. Bien trop vite. Assez pour masquer son trouble, pour ignorer le regard que lui jetait les autres, celui de Ranya en particulier, les protestations de son starter qui avait probablement perdu 20 ans d’espérances de vie avec ses conneries. Pour ne pas avoir à en prendre conscience.

Trop pour s’apercevoir que les flammes continuaient de grandir mais que les meubles n’avaient certainement pas cessés de voler.

Et lorsque la lourde table en chêne massif du buffet s’arracha tout bonnement du sol, pour s’élancer dans sa direction, la Pyroli n’eut même pas le temps de crier, avant que le lourd meuble ne se retrouve juste au-dessus de sa tête.

HRP :
-Calua profite de la fête (pour le temps qu'il reste avec Ruth, Gio et Ranya)
-Elle assiste aux débuts des événements et du chaos et approuve le plan de la Givrali
-Lorsque l'incendie commence, elle intervient (sans réfléchir) pour aider Ranya
-Trop perturbée par ce qu'elle vient de faire, elle ne pourra pas esquiver la prochaine table volante sans aide.


[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 1482579784-tumblr-static-tumblr-static-43czouo8ereow40os8c44o4g8-640
Ranya Iluzion
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 989
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
989
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



Val dormant
Ranya laisse visible sans visage désespérée. Arceus ne peut-il pas leur laisser ne serait-ce qu’une fête normale ? Sans catastrophe ? Non, ce n’est vraiment pas possible pour le divin créateur qui s’amuse encore à leur jouer des tours. Enfin, la blonde n’est pas persuadée que ce soit le créateur lui-même qui abatte son long quotidien de catastrophe sur la Pokemon Community. Non, disons plutôt qu’il doit probablement laisser tous les autres paramètres converger cers cette école, sans pour autant chercher à les arrêter. Mais dans quel objectif ? Attend-t-il quelque chose de spécifique de la part de cette bande d’étudiant pour la plupart pas bien doué ? Attend-t-il quelque chose de Ranya en particulier ?

La scientifique laisse tomber ses réflexions spirituelles pour le moment. L’esquive de cette première chaise volante n’est que le commencement de leurs ennuis. Les meubles se mettent déjà à virevolter dans tous les sens, provoquant la panique chez les autres élèves. La blonde n’est pas une fédératrice, clairement pas. Mais elle peut au moins garder son calme pour ceux qu’elle pense considérer comme ses amis. Seulement, la danseuse ne peut contenir un ricanement face à la remarque du Phyllali « Que quelqu’un vienne arrêter ça ? Mon pauvre tu n’as pas assez fréquenter la PC il faut croire. Personne ne viendra nous aider. Comme d’hab, on va devoir se débrouiller tout seul. Après tu n’as pas tort sur un point. Notre priorité doit être de nous protéger de ces meubles fous ».

La situation est quelque peu alarmante. Une force surnaturelle a animé tous les meubles du manoir d’une volonté propre, les poussant à s’envoler et à s’écraser contre les murs. A tâtons, le groupe d’adolescents tente de trouver un endroit peut être un peu moins exposé. Finalement, Ranya reprend la parole « T’es marrante Ruth mais au cas où tu l’ais pas vu, il n’y a pas d’issue. Tout est verrouillé par une espèce de barrière » La jeune fille montre du doigt l’une des petites fenêtres encore intactes pour appuyer son propos. La barrière est puissante et malgré les attaques des plus anciens qui se déchainent contre elle, rien ne semble capable de l’arrêter. « Notre priorité, c’est notre sécurité. Ne sors jamais sans tes pokemons ou tu pourrais le regretter un jour. Après en libérer une masse ici ne serait pas de bons augures. A part intensifier le chaos, pas sur qu’on puisse améliorer les choses. Et avec Nessie qui ne veut pas rentrer dans sa pokeball pfff ». La petite chauve-souris se met à piailler en réponse à la remarque de sa dresseuse. Ranya a bien essayé de la rappeler dans sa pokeball mais rien à faire, Nessie refuse catégoriquement. Pourtant vu sa taille, elle est particulièrement exposée à tout objet violent. Les pokemons sont parfois terriblement têtus.

L’odeur n’arriva à ses narines que trop tard. Pourtant elle aurait dû le sentir, se douter que cette nouvelle atmosphère se cumulant au chaos précédent n’était pas normale, ou en tout cas pas une simple continuité de ce qui existait déjà. Lorsque la blonde se retourna enfin, constatant que la table auprès de laquelle elle se tenait venait tout juste de prendre feu subitement, une silhouette fit son apparition pour la protéger, faisant rempart entre le danger et son corps « Calua arrête ! Les flammes vont te brûler si tu te tiens aussi près ! » Mais la magicienne ne semble pas prête à l’écouter. Les meubles n’avaient pas arrêté de voler dans la grande pièce et chaque mouvement mal calculé pouvait emmener à un nouveau danger. Mais la commotion ne valait elle pas mieux que la brulure au troisième degré ? La scientifique aurait bien pu appeler un de ses pokemons feu pour tenter de maitriser l’incendie mais ils n’en sont encore qu’au début de leur entrainement, manipulant à peine avec précision leur propre flamme. Comment faire ?

Heureusement, la magicienne semble avoir trouvé une solution temporaire. Une sorte de poudre se repend sur le sol et stoppe les flammes, écartant temporairement le danger. Le cœur de la blonde s’emballe, même si elle constate avec soulagement que la cape de la jeune fille la protégée grâce à un matériau spécial. Rien qui empêchera toutefois l’adolescente de crier « Calua ne refait plus jamais ça ! Je peux me protéger toute seule ! Tu n’as pas besoin de te mettre en danger pour moi. Les autres n’ont pas à souffrir de mon incompétence… »

Les mots se meurent entre les lèvres de la blonde, rattrapée par les souvenirs de l’attaque du Prince des Mers il y a quelques temps déjà. Elle avait entrainé Angel et Thésée dans cette bataille, et même si au final il y a eu plus de peur que de mal, les dégâts auraient pu être bien pire. Il n’est pas question que Ranya se sente une fois de plus responsable.

C’est d’ailleurs probablement cette pensée qui l’a empêché de constater plus tôt qu’une immense table en bois leur fonçait tout droit dessus, à la Pyroli et elle. Etrangement, et malgré le sermon qu’elle vient de passer à son amie, Ranya ne peut s’empêcher de répéter le même. Se plaçant de dos au danger pour ne pas le voir arriver à défaut de pouvoir l’esquiver, elle agrippe Calua dans ses bras pour dresser un maigre rempart de son propre corps. La douleur risque d’être atroce. Il y a encore quelques temps, la danseuse n’aurait jamais agi de cette façon pour protéger quelqu’un. Il faut croire que la PC l’a adouci. Mais après tout est-ce un mal ?

La douleur ne vient jamais, et pour cause, un flash immense semble l’avoir remplacé, suivi de très près par une sorte d’explosion sonore. Lorsque la Givrali ose enfin se retourner, le spectacle auquel elle assiste n’est pas du tout celui auquel elle s’attendait. Nessie a peut-être décuplé de volume en évoluant. Elle est devenue une Bruyvene, capable de les protéger. Son rugissement provoque des frissons chez l’adolescente. Encore une fois, l’un de ses pokemons a évolué pour la protéger. Et encore une fois, elle ne croit pas le mériter. Doucement, elle finit par lâcher Calua et se diriger vers la chauve-souris géante. Elle place alors sa main sur sa tête puis l’approche de son crâne pour lui murmurer « Merci Nessie. Mille merci encore ». Les caresses maladroites de sa pokemon contre son visage viennent calmer le cœur de la danseuse, au bord de l’explosion tandis qu’elle tente de se ressaisir. C’est loin d’être fini.

Résumé :
- Ranya est toujours dans le manoir avec Ruth Calua et Gio. Ils essaient de ne pas se faire tuer par l'avalanche de meuble
- Lorsque le manoir commence à prendre feu, Calua la protège. Puis quand un autre meuble fonce droit sur elles, Ranya essaie de la protéger. C'est finalement Nessie qui fait le travail en évoluant, faisant exploser le meuble par la même occasion

Ranya se trouve donc dans le manoir


HRP :
Evolution de Nessie en Bruyverne


©️BBDragon
Caroline Labelvi
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7344-499-des-carottes-non-merci-je-ne-voudrais-surtout-pas-devenir-trop-aimable
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7359-caroline-labelvi-adulte
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 5 / 9
Région d'origine : Sinnoh, Rivamar
Âge : 27 ans
Niveau : 16
Jetons : 3122
Points d'Expériences : 335
Pikachu Explorateur, à votre service !
5 / 9
Sinnoh, Rivamar
27 ans
16
3122
335
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
5 / 9
Sinnoh, Rivamar
27 ans
16
3122
335
Caroline Labelvi
est un Adulte Contre-Espionnage
CAROLINE LABELVI

rp commun
« Val dormant »

Le rictus sournois qu’affiche Caroline trahit sans mal sa malice, son espièglerie - oserai-je dire, son sadisme ? Nous ne sommes peut-être pas à ce degré là de facétie ; néanmoins, il serait mensonger que de prétendre qu’elle ne tire aucune satisfaction des tourments qu’elle tente d’infliger à l’innocent Georges.

Mais à jouer la diablesse, elle doit bien s’attendre à être traiter comme telle. Pour autant, le constat effectué par le jeune pieux a de quoi… Déconcerter.

Et voila que, sans le vouloir, son sourire d’abord narquois se crispe de plus en plus.

« -…. Il vient de dire quoi, le petit envoyé d’Arceus, là ? »

Hmm, voyons voir… Que tu avais l’air d’une dévergondée complètement égarée, que tu étais en manque d’attention, et que le fait d’être une vieille ne l’empêchera pas de te faire la leçon.

Ah, si, il a bien dit que t’étais une femme forte, aussi, mais du coup… Ne te sens pas obligée de lui faire une démonstration.

Sans se défaire de son sourire, Caroline fait machinalement craquer ses doigts. Elle prend néanmoins très à cœur l’invitation de Georges à ne pas céder à ses « pulsions », et se redresse tout doucement, pour ensuite leeeeentement pivoter vers Ilea.

Le tout, toujours en souriant.

« -Princesse, je peux te parler deux minutes ? »

Voilà que l’aînée Labelvi entraîne sa colocataire quelques mètres à l’écart, le temps d’avoir une petite… Conversation, à propos de ce que ces gamins apprennent dans leur école. Rien de bien méchant, hein ! D’autant que Caroline n’a pas tout de suite éjecté Georges à l’autre bout du festival, rappelons-le. Et puis, c’est quoi, quelques mètres de distance ? Ce n’est pas comme si, pouf, d’un seul coup, un labyrinthe allait surgir pour les séparer. Il craint rien, le gosse.



Ah bah si en fait.

« -… ! »

La blonde n’a même pas eu le temps de placer un mot que ses sens se retrouvent en alerte. Une muraille de végétation surgit du néant, et emprisonne les personnes environnantes. Heureusuement qu’Ilea, en une réaction rapide, parvient à combler le peu de distance qui la séparait de Caroline, permettant ainsi aux deux amies de ne pas être séparées trop longtemps.

Après quoi, seuls des cris paniqués et de confusion parviennent jusqu’à leurs oreilles. D’instinct, l’espionne se place aussitôt entre Ilea et leur champ d’exposition, tout en jetant de furtifs coups d’œil aux alentours.

« -Princesse ! Mais bordel, qu’est-ce que… ?! »

Sans perdre de temps, voila que sa colocataire revient sur la promesse faite un peu plus tôt. Sauver Georges ? Pour être parfaitement honnête, Caroline n’est pas certaine d’en avoir envie, après les remontrances dont elle a fait les frais. Mais c’est purement revanchard, et sa raison l’empêche de réellement plaisanter là-dessus.

« -Tu sais que je ne suis pas un monstre. Bien sûr qu’on va l’aider, ce petit con. »

Les derniers mots lui ont échappé, mais pardonnez-la. Elle ne les pensait pas vraiment.



Si, d’accord, elle les pensait. Mais elle est sous tension, là. Je vous garantis qu’elle ne les aurait pas lâchés tels quels en temps normal.



Ou peut-être que si, vu que le concerné n’est plus là. Enfin, ce que je veux dire, c’est surtout que-

« -Putain ! Ces plantes ont pas l’air commode… Là comme ça, je ne nous vois pas sortir de force. Faisons ce que t’as dit, et allons rejoindre le silo. »

Puis Caroline attrape la main d’Ilea, et l’entraîne à sa suite dans les allées. Elles doivent au plus vite se rapprocher de ce bâtiment, coûte que coûte ! Voyons voir, s’il est dans cette direction, le plus logique est de tourner vers là puis de continuer jusqu’à ce que…

« -… ! »

Un cul de sac ! Bon alors, elles n’ont plus qu’à faire demi-tour, repasser par ici, puis… Ah. Un autre cul de sac.

« -… Mais merde ! On pouvait passer par là, juste avant ! »

Aussitôt, l’adulte lâche la main de sa comparse, comprenant que se presser ne servira à rien. Ce labyrinthe n’a aucun sens et ne suit aucune règle, elles peuvent tout aussi bien se téléporter d’un point à l’autre depuis tout à l’heure qu’elles ne s’en rendraient pas compte… Quoique. Profitant du fait qu’elles soient à l’arrêt et qu’il soit bien trop risqué d’avancer au pif, Caroline fait marcher son petit cerveau.

« -La position et la distance du silo par rapport à nous n’a rien d’anormal. Ça veut dire que l’espace n’est pas altéré, c’est juste des lianes de merde qu’un random s’amuse à faire déplacer. Tout aussi bien, c’est une mauvaise farce. On se prend pas la tête, et juste, on marche dans cette direction. Reste derrière moi, et si quelqu’un nous prend à revers, tu hurles. »

Pas très élégant, comme rôle, mais Ilea va devoir concilier avec.

Les deux amies d’infortune reprennent donc leur exploration, à un pas plus mesuré cette fois-ci. Quelques tests leur permettent de constater les faits suivants : impossible de passer par dessus une barrière de plantes, celles-ci attaquent si on s’en approche trop, et il semble y avoir quelques Desséliande malicieux dans le coin…

En plus de ça, un vent bruyant vient agiter leurs vêtements et rend difficile la communication. S’il y a d’autres personnes dans le labyrinthe, pas certaine qu’elles les entendent, entre le bruissement des feuilles et le sifflement de ce souffle violent…

« -Aaaaah, bordel, mais dans quoi on s’est embarquées, encore ? Ça a pas l’air d’être un remake de l’île Cosmar, mais on s’y croirait. J’espère que nos frangins vont bien… J’ai l’impression d’entendre un vaste brouhaha dans le lointain, mais…  »

Difficile d’évaluer ce qu’il se passe au-delà du labyrinthe, ni même, jusqu’où il s’étend. Si de prime abord, Caroline veut croire à l’hypothèse du prank, la coupure des communications et le comportement sacrément rustre des Desséliande l’inquiètent quelque peu…

« -Bon… On s’approche du silo. Par contre, aucune trace du Georges. J’espère qu’il… »

Pchit.

Un son discret, mais audible, fend l’air non loin. Caroline tourne la tête, et voit un rayon bleu partir en direction du ciel… Ça, si c’pas une capacité transformée en fusée de détresse…

« -Là-bas ! »

En dépit de ses propres conseils, la voilà qui se remet à courir. Heureusement qu’Ilea est tout aussi réactive et poursuit sa comparse sans mal. Il ne leur reste alors plus qu’à s’enfoncer toujours plus loin dans les allées, tourner une fois ou deux, et enfin, déboucher sur…

« -C’est bon ! On l’a ! »

A force de crapahuter, les deux colocs finissent par découvrir deux étudiants, ainsi qu’une véritable horde de Pokémon, écroulés par terre. Georges, et une gamine plus âgée, se tapent visiblement un petit pic-nique oklm – mais la présence d’une corde les reliant rassure un minimum Caroline quant à leur instinct de survie.

« -Ça va, les mioches ? Pas de blessure notable ? »

Plus tranquillement, elles les rejoignent. Maintenant qu’ils ont retrouvé Georges, et une portion de l’arche de Noé en prime, Ilea devrait être un peu plus sereine.

« -Ça vous va si on continue en direction du silo ? De toute façon, on n’a pas trente six milles options. Un peu de nerf, on n’est plus si loin… »

Haut les cœurs ! Après tout, les choses s’améliorent, non ?

… Non.

Un hurlement à glacer le sang fige l’ensemble du groupe. Après avoir lentement pivoté la tête, le groupe peut constater l’apparition d’une silhouette lupine à l’une des embouchures. Ses yeux rouges vifs luisent même à travers l’obscurité, et une légère bave dégouline de ses babines.

« -… O-ok… Ça va pas le faire…  »

Les gestes de Caroline sont devenus beaucoup plus lents, et décomposés. Elle souhaite signaler à ses homologues de ne surtout pas effectuer de mouvement brusque, mais… Le Lougaroc ne semble pas du genre à s’en embarrasser.

Après un nouveau hurlement, il s’élance. L’adrénaline ne fait qu’un tour dans tout le corps de la Caro, et une fois placée en première ligne, elle élève une jambe…

« -… Va te… »

Le Lougaroc bondit. Ses pattes sont ramenées contre son corps, et sa gueule grande ouverte vise la gorge de l’humaine. Il ne cherche même pas à l’attraper et souhaite directement la mordre au cou.

« -… FAIRE FOUTRE. »

Mais le pied de Caroline est déjà armé, prêt à l’accueillir. Sa jambe part, et après avoir effectué un sublime arc de cercle, percute le Lougaroc dans la mâchoire. A cause de son élan, cela ne suffit évidemment pas à le renvoyer de là où il vient, mais cela l’écarte suffisamment de la trajectoire pour l’envoyer droit dans un mur de plante. La blonde ne demande pas son reste, et fait signe aux autres de presser le pas.

« -Dépêchez-vous ! ON SE TIRE ! »

HRP :
Caro phase devant Georges.
Elle veut prendre Ilea à part.
Sont séparées.
Se retrouvent.
Cherchent Georges.
Tombent sur lui, Bellamy et leur clique.
Un Lougaroc les attaque.
Elle l’envoie chier.
Mais maintenant ils doivent fuir.

(ils sont dans le champ)



Lexicaro :
♥️ : Aguicheuse, moqueuse.
★ : Brillante, fière.
~ : Nonchalante, imprévisible.
♪ : Enjouée, enthousiaste.
♫ : Comme ♪, sert juste à varier.
♦️ : Réfère à Caroline elle-même.
Lissa Labelvi
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 8424
Points d'Expériences : 289
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
14
0
8424
289
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
14
0
8424
289
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

rp commun
« Val dansant »


HIIIIII ! Il va me tuer… C’est sûr et certain, il va me tuer ! Ça se voit à son regard noir ! Ses habits noirs ! Ses cheveux noirs ! E-est-ce qu’ils sont vraiment noirs ou c’est juste l’obscurité qui…. ? HIIIII, J’EN SAIS RIEN, MAIS IL S’APPROCHE DE MOI ! C’est fini ! Je suis fichue ! Désolée Majesté ! J’aurai été une piètre dresseuse, jusqu’au bout ! Même maintenant qu’il approche sa main de moi, je suis incapable de bouger les jambes, à tous les coups il va me… !

« -... »

Regard détourné, bras rabattus, corps crispé, je ne frémis qu’à peine lorsqu’il appose sa main sur ma tête. Et lorsque je rouvre les yeux…

« -O-où… Où est-il ? »

Il… Il a disparu ? Est-ce que… C’était un fantôme ?!…. Ah non, il est simplement en train de repartir, avec ses Pokémon… De soulagement, je m’effondre contre la paroi de la demeure.

« -P-p-p-pfiouh… J’ai eu si p-p-p-p-peur…  T-t-t-tu crois qu’i-i-i-il fait partie des organisateurs, Majesté ? »

Même après qu’il soit parti, je bégaie encore et ma voix tremble. Une personne aussi terrifiante… C’est forcément un rôle ! Je ne connais pas qui que ce soit qui puisse se comporter ainsi au naturel… Oui, c’est ça ! C’était un acteur embauché pour mettre de l’ambiance à la soirée ! J’ai dû l’interrompre pendant sa pause, le pauvre….

A mes pieds, mon Vipélierre pousse un profond soupir. Lui n’a pas l’air aussi chamboulé que moi. Pourtant, tout ceci m’a profondément retourné… Je suis encore loin d’être très brave.

Je m’installe un peu plus confortablement, calant mon balai de sorcière contre la façade en bois.

« -Je… Je crois que je vais me reposer ici un instant, le temps de me remettre de mes émotions. Ça ne te dérange pas, Majesté ? Nous irons chercher Caroline juste après… »

Cela semble lui être bien égal, puisqu’il hausse les épaules d’un air indifférent. Par contre, ce qui l’indiffère moins, c’est toute cette poussière au sol… Refusant de rester en contact avec, mon starter grimpe sur mes genoux, et s’assoit simplement. Cela ne me dérange pas, et j’en profite même pour lui caresser rapidement la tête – ce qui lui arrache un regard mauvais, et moi un léger rire.

Nous restons ainsi près d’une dizaine de minutes. Il semble y avoir beaucoup d’animation au loin, et j’ai bien envie de me joindre au festivité, mais… Je dois admettre être particulièrement à l’aise, dans mon coin, à l’ombre. Je n’ai rien contre les fêtes ou les foules, mais… Je ne sais pas, je savoure encore plus le silence et l’air frais lorsque je me tiens à l’écart de tout ce monde. C’est probablement ce violent contraste, le fait de passer du brouhaha au calme complet en quelques pas, qui rend le tout plus intense.

De plus, j’aime observer les gens s’amuser, faire la fête, discuter. Je ne suis pas capable d’être aussi extravertie, alors je regarde, non sans une pointe d’envie, les autres l’être à ma place. J’en viens presque à oublier que je dois rejoindre Caroline…

« -… ! Caro ! »

C’est vrai, il va bien falloir la retrouver, à un moment. Si ça se trouve, elle me cherche depuis tout ce temps… Délicatement, je me relève, tenant mon Vipélierre d’un bras, et récupérant mon balai de l’autre.

« -Allez, Majesté. Il est temps de nous mettre en route. »

Il se laisse faire, sans un bruit. Par contre, je suis presque certaine d’entendre un son, plus à l’écart encore de notre position, et me tourne donc dans sa direction.

« -… ? Tu as entendu, Majesté ? »

Il plisse les yeux, circonspect. Lui n’a pas forcément capté, mais je suis presque sûr d’avoir perçu les pas de quelqu’un. Au delà, ce n’est que l’arrière du manoir, et sa quasi-totalité est plongée dans le noir…



… U-un instant. Il y a une lumière ! Une lumière… Bleutée… Et je crois bien entendre des personnes bouger, mais celles-ci ne parlent pas. Des Pokémon, peut-être ?

« -… Qu’en penses-tu ? On… On va aller voir ? »

Pour toute réponse, mon Vipélierre… Renifle. Mais… Ce n’est pas son reniflement de mépris habituel. Non… Il hume véritablement l’air. Par réflexe, je me mets automatiquement à l’imiter, et…

« -… Ça… Ça sent le brûlé, non ? »

Sa réponse ne se fait pas attendre.

« -Vipé ! »

Je hoche la tête en conséquence.

« -… A… Allons voir !
-Lierre ?! »

Cela ne semble pas être la réaction espérée par mon partenaire. Je m’élance néanmoins en le gardant dans mes bras, et m’avance jusqu’à voir la façade arrière du bâtiment. Une fois de l’autre côté, nous pourrons vérifier s’il y a ou non un problème… La lumière bleue repérée plus tôt se fait de plus en plus forte, et l’odeur de brûlé plus persistante encore. Mon inquiétude ne fait que croître, et quand je déboule à l’angle du manoir…

« -… HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! »

U-u-u-u-u-u-u-u-u-un…… UN CHEVALIER FANTÔME ! I-i-i-i-i-i-i-i-i-i-i-il… IL Y A UN CHEVALIER FANTÔME ! UN VRAI DE VRAI ! E-e-e-e-e-e-e-et…. Il est en train de mettre le feu au manoir ?! M-m-m-m-m-m-m-mais quel est ce Galopa ?! E-e-e-e-e-e-e-e-t… Et cette armure ?! Mais c’est insensé ! P-p-p-p-p-p-p-pourquoi est-ce que les organisateurs feraient une mise en scène pareil ?!

….

HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! Il m’a remarqué ! L-le… LE GALOPA M’A REMARQUE ! I-il… Il s’avance !

« -N-n-n-n-n-n… Non ! P-p-p-pardon ! Je suis désolée ! Je… ! »

En reculant, je bute contre quelque chose, et me ramasse aussitôt au sol. Ma chute provoque l’agitation du Pokémon lugubre, qui s’élance immédiatement après. Droit vers moi, tout en hennissant…. C’est la fin ! Je ne trouve rien d’autre à faire que de me recroqueviller sur moi-même, de sorte à protéger Majesté de mon corps. J’entends le son de ses sabots s’intensifier, et-







Une vive douleur à la tête.





Il m’a percuté.





Je me suis pris l’un de ses sabots.





J’ai mal au crâne…




Je tombe.





Et me renverse sur le côté.





Mon dos se courbe.






Et l’arrière de ma tête percute le sol.





Une nouvelle secousse me traverse, me faisant atrocement mal.






Puis je m’affale sur le sol.






Et ne bouge plus.





Ma tête m’élance.





Je n’arrive plus à bouger.





J’ai mal.






Si mal.






Tout est flou autour de moi.





Je…





… Je….






….




« -… Lierre ! Vipélierre !…  »



… Hein ?




Qu’est-ce que… ?





« -… ! »



Aïe…



J’ai si….



Mal….



Je grimace, et au moment où je cherche à me relever, ma tête m’élance à nouveau.


Bon sang ! Je me suis déjà pris un sabot de Tauros dans la tête, par le passé... Et… C’est toujours aussi peu agréable…

Majesté tente de me réveiller du mieux qu’il peut. Ma mine reste néanmoins piteuse lorsque je parviens à me rasseoir, et que je me tiens fermement le haut du crâne.

« -A-aoutch…. Ma…. Majesté, tu n’as rien ? »

Le Pokémon ne répond pas vraiment à la question. Tout en me tenant d’une patte et en désignant le manoir de l’autre, il lance de vifs cris alertés. Je tourne lentement la tête, et…

« -… !!! »

Du… Du feu ! Le feu s’est propagé dans le manoir !…

… Le chevalier fantôme ! Est-ce qu’il… Est-ce qu’il était réel ?! … Ma douleur à la tête l’est, en tout cas, tout comme ces flammes qui ravagent la maison… J’entends des hurlements, et…. Oh bon Dieu ! On doit aller chercher de l’aide !

« -M-Majesté ! Viens !  »

Posant un genoux à terre, je parviens à me relever, tout en prenant mon Pokémon dans mes bras. Néanmoins, je sens Majesté grimacer, et remarque une drôle de matière sur mes doigts… C’est poisseux et… Rouge ?… Un instant, cette main… C’est…. ?

« -… Du sang ? »

Par réflexe, je tâtonne à nouveau le sommet de mon crâne d’une main, et… Bon sang, oui, je saigne…. Mais je n’ai pas le temps de m’en inquiéter, hélas ! Il faut que je me dépêche d’aller alerter les secours !

« -V-vite ! Dépêchons ! »

J-je dois les prévenir ! Pour le chevalier fantôme, pour la maison en feu, pour le Galopa agité ! I-il faut qu’ils sachent que…

« -…. ! »

Alors que nous nous rapprochons de la grande place, je désaccélère peu à peu. Mon regard cherche, en vain, à décrypter la scène et ce qui s’y déroule. Tout ce que je capte néanmoins, c’est un profond chaos, et…

« -Qu’est-ce qu’il… Se passe… ? »

Du désespoir.

Des Galopa fous. Des gens qui combattent. Du feu. Des hurlements. Des plantes agressives. Des cris de Pokémon qui glacent le sang. Et une panique sans nom.

« -M-m-ma…. Majesté… »

C’est tout ce que je parviens à balbutier. Des larmes perlent au coin de mes yeux, et je reste là, tétanisée…

HRP :
Lissa flippe toujours devant Raudhr.
Il s’en va, donc elle flippe moins.
Elle flâne.
Elle remarque du mouvement à l’arrière du manoir.
Elle y va.
Elle tombe nez à nez avec le chevalier fantôme, sur son Galopa chroma.
Elle flippe.
Elle fuit.
Elle tombe.
Le Galopa la charge.
Du coup elle est sonnée un instant.
Quand elle se relève, le manoir est en feu et c’est le chaos.
Actuellement, elle est entre le manoir et la place, tétanisée. Majesté est dans ses bras, son costume de sorcière est dégueulasse, elle a abandonné son balai, et du sang coule de ses cheveux o/





« O-oui, pardon ! Avoir confiance en moi… Avoir confiance en moi... »
Yuna Frostheart
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Yunaic11
Taille de l'équipe : 32/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 80
Jetons : 5388
Points d'Expériences : 2822
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Yunaic11
32/38
Hoenn
17 ans
80
5388
2822
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 Yunaic11
32/38
Hoenn
17 ans
80
5388
2822
Yuna Frostheart
est un Topdresseur Spé. Type

Val Dormant

Intrigue #3
♫♫
Le chaos

C’est littéralement le chaos. Les hurlements fusent de partout, mais je reste assez calme avec Bruce. En même temps, céder à la panique n’arrangera rien, on se fera blesser, et tout va dégénérer. En plus si je panique, on peut être certain que Lucifer va tout détruire pour me protéger, ainsi que sa petite fille. Heureusement je sais que mon petit-ami et moi, on est largement capable de s’en sortir, on a des équipes assez fortes pour affronter des situations critiques. Même si là, je ne sais pas vraiment quoi faire, il y a tant à faire, dans tous les coins. Est-ce qu’on doit essayer de sortir de ces bois ? Si oui, comment faire ? On dirait que le destin a tout mis en œuvre pour qu’on soit bloqué ici.

On reste plusieurs minutes là avec Bruce, essayant de calmer les personnes et les pokémon aux alentours. Et croyez-moi, avoir un deux Dracaufeu dans cette situation, ça aide beaucoup. Abaddon n’a aucun mal à relever les personnes qui tombent à cause de la panique, et on s’arrange pour les calmer. J’ai bien entendu rappelé Aluceda et Ikki dans leur pokéball respective, avoir une Salamèche un peu diabolique en liberté dans une situation de crise n’est pas spécialement une bonne idée. Mais avoir un Lucifer en furie parce que sa fille est en danger, c’est encore pire.

Au bout de longues minutes de chaos, un bruit parvient à mes oreilles, un bruit que je connais particulièrement bien. Des bruits de sabots qui claquent contre le sol, des hennissements…Et je vois des flammes apparaitre entre les arbres, ce qui, on va être honnête, n’annonce rien de bon. Je n’ai pas besoin de les voir pour reconnaitre ce qui nous arrive dessus.

Une légion de Galopa arrive, et ils n’ont pas spécialement l’air très commode. Bruce est obligé de se jeter sur moi pour qu’on esquive une charge de Galopa…Ils ont clairement voulu nous attaquer là, je n’ai pas rêvé !? Ce n’est pas normal, qu’est-ce que c’est que cette histoire ?
L’arrivée de cette cavalerie enflammée n’est pas la seule chose problématique, un regard vers le manoir me suffit pour voir la fumée qui commence à s’en échapper. Et en tant que spé feu, je n’ai pas besoin des cris de terreur qui proviennent de là, pour savoir qu’un feu est en train de prendre place et de faire des ravages à l’intérieur. Bon ok je n’y suis pour rien pour un fois dans ce déchainement de flamme, mais je dois avouer que j’aurai préféré que cette soirée soit plus chill et sans problème. Ok on ne peut pas rester sans rien faire, si mes Dracaufeu ne peuvent pas s’envoler, ils peuvent au moins essayer de gérer les Galopa et…je viens sérieusement de voir un cavalier sans tête là ? En armure ?
Ok on a plus de temps à perdre, faut qu’on agisse et vite. Je sers donc la manche de mon petit-ami, alors qu’on s’écarte d’une nouvelle charge de Galopa.

-Bruce, faut qu’on essaye d’aider les gens contre ces Galopa, et qu’on essaye d’ouvrir le manoir sinon des dizaines de personne vont bruler. Je m’occupe des Galopa, va voir vers le manoir si tu peux faire quelque chose !

Je me permets d’être autoritaire, la situation est un peu critique là. Je l’embrasse rapidement, avant de faire signe à mes Dracaufeu de me suivre. On s’avance donc rapidement dans la foule, et je recherche quiconque en difficulté. Deux Galopa se postent face à nous, décidé à nous forcer à reculer.

-Désolé mais j’ai autre chose à faire que de m’occuper de vous !

Mes deux Dracaufeu s’élancent, ailes et griffes déployées. L’avantage quand on est une spé feu, c’est qu’on connait les points faibles des pokémon feu. Les double type attrapent les Galopa par l’encolure pour les retourner, et avec la surprise ils mettent quelques secondes pour comprendre ce qui vient de se passer. J’en profite pour continuer à avancer, aidant une jeune femme et sa fille à se relever, alors qu’un Galopa fonçait sur elles.
Mon regard est soudainement attiré par une personne au milieu de la foule, et mon sang ne fait qu’un tour quand je me rends compte de qui il s’agit. Bon sang c’est pas possible, qu’est-ce qui lui est arrivée ? Je n’arrive pas à détacher mon regard de Lissa, seule avec Majesté au milieu de ce champs de bataille. Elle semble complètement tétanisée, à tel point qu’elle ne voit pas le pokémon feu derrière elle, qui lui semble bien l’avoir remarqué.

-Abaddon, Lucifer ! Protégez Lissa !

Je fonce vers la jeune Pyroli, mais je ne suis pas assez rapide pour arriver avec le Galopa qui semble vouloir la piétiner. Heureusement Abaddon et Lucifer ont plus de reflexe et ils repoussent le pokémon feu, me laissant le temps de m’approcher de la petite sœur de Ginji.

-Lissa ! Majesté ! Vous allez bien ?

Le pokémon Plante ne semble pas des plus à l’aise, mais vu la prolifération de pokémon feu et le chaos ambiant, ce n’est pas vraiment étonnant. Ce qui m’inquiète en revanche c’est l’état de la jeune fille, elle saigne au niveau de la tête, sa tenue n’est pas en bon état, et Lissa semble en état de choc complet.

-Lissa, hey Lissa, tu vas bien ?

Je me mets à sa hauteur, essayant de voir qu’elle est la blessure responsable de tout ce sang qui coule sur sa tête. Mais au vu de ses tremblements, il faut d’abord que je l’aide à reprendre un peu ses esprits.

-Lissa regardes-moi, ça va aller je suis avec toi.

Je regarde autour de moi, recherchant quelqu’un qui pourrait s’occuper de la blessure de Lissa. Mon regard finit par tomber sur une chevelure rose que je reconnais facilement, celle de Cael. Ce dernier semble faire front face aux Galopa, et Idalienor se trouve non loin de lui. Bon maintenant on a un nouvel objectif : les rejoindre.

-Ecoute Lissa, on va rejoindre Idalienor il faut qu’elle s’occupe de ta blessure à la tête.

Je me tourne vers mes Dracaufeu qui sont prêts à obéir au moindre de mes ordres.

-On y va, on va rejoindre Cael et Idalienor.

Les deux acquiescent, et semblent vraiment remonté. Je crois que voir Lucifer et Abaddon sont vraiment remontés de voir l’état dans lequel Lissa est, au moins je sais qu’ils ne vont laisser aucun Galopa s’approcher de nous. J’attrape la main de la jeune Pyroli, et nous fonçons vers les deux Rangers, qui commencent à être encerclés par la horde de Galopa et le cavalier sans tête.

-Idalienor ! Lissa est blessée elle a besoin de soin.

Le sang sur la tête de la jeune fille parle pour de lui-même. Je reste à ses côtés, alors que Lucifer et Abaddon viennent prêter main forte à Cael, au cas où on aurait droit à une charge de Galopa.







Hrp :
Yuna et Bruce se défendent comme ils peuvent
Yuna part aider les personnes aux prises avec les Galopa
Elle voit Lissa et la rejoint, pour aller l'escorter auprès d'Idalienor. (parce que Ginji victimise sa cutie)
Ses Dracaufeu viennent prêter main forte à Cael pour la protection.


 
You can never
turn back


[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ilea Alezar
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5719-401-ilea-alezar-adulte
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5751-ilea-alezar-adulte
Icon : [Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 G5wu
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 25 ans
Niveau : 40
Jetons : 3365
Points d'Expériences : 1020
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3365
1020
pokemon
[Intrigue #3] Val dormant. - Page 3 G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3365
1020
Ilea Alezar
est un Adulte Éducatrice Expérimentée



Val dormant
Après un court instant de réflexion, l’éducatrice ne voit qu’une seule possibilité à ce qu’il vient de se passer. Une capacité d’un pokemon aurait permis la croissance fulgurante des plantes, de sorte à les piéger dans cette sorte de labyrinthe géant de maïs. Une hypothèse qui se tient mais qui laisse tout de même une interrogation. C’est bien trop précis, trop construit, pour que cela soit du au hasard. Un pokemon sauvage sans consigne n’aurait probablement pas agi de cette manière. Quelqu’un leur en a donné la consigne. En d’autres termes, quelqu’un cherche à leur nuire, et ça ne plait pas du tout à Ilea.

D’autant plus que le champ n’a pas été le seul endroit visé et qu’elle perçoit déjà les cris de la foule en direction du manoir et des alentours. La situation n’a clairement pas l’air meilleure de leur côté. Désolé Monsieur Snow, mais l’éducatrice risque de reprendre du service un moment.

- Je sais bien que tu n’es pas un monstre, mais évite de dire ça devant lui. Il pourrait nous expliquer à quel point tu as été corrompue par Giratina, et on n’a clairement pas le temps pour ça. Priorité c’est de le retrouver, peut-être avec d’autres élèves qu’ils ont réussi à se rejoindre

La blonde prend immédiatement les devants et entraine son amie dans le champ en suivant l’option numéro deux, soit rejoindre le silo. C’est le seul point notable qu’elles peuvent apercevoir depuis leur position. Si Ilea serait bien tentée de rebrousser chemin pour retrouver Thésée et Lissa, elle doit admettre que cela serait dangereux, surtout vu les difficultés que rencontrent Caroline à se trouver un chemin là-dedans. Tout a l’air constamment en mouvement. Rien pour arranger leurs affaires en somme.

- Ce random comme tu le dis, j’aimerais bien le trouver. Surtout qu’il doit y en avoir plusieurs pour monter un truc pareil. J’espère qu’on arrivera à les coincer pour leur donner la leçon qu’ils méritent. Ils n’imaginent même pas le danger qu’ils ont créé.

La rousse réprime tant bien que mal un frisson quand elle entend au loin d’autres cris, plus intenses. Où se trouve Thésée, et Lissa à l’heure qu’il est ? Elles ne sont pas loin pourtant, mais tout parait inaccessible au milieu de ce champ de maïs. Ilea secoue la tête un instant pour tenter de se remettre les idées en place. Le plan est clair. Rattraper Georges et se diriger vers le silo. Elles aviseront ensuite de la marche à adopter.

- L’île Cosmar a été une sacrée histoire, prions pour que ça n’ait aucun rapport. Ou peut-être que ça aurait bien justement. On aurait su comment faire pour s’en tirer.

Mais visiblement ici, rien à voir avec des types spectres particulièrement farceur et adepte de l’hypnose. Ça a l’air…beaucoup plus compliqué. Heureusement, un trait de lumière bleu jaillit dans le ciel. Une indication de position ! Les deux adultes accélèrent le pas et finissent par tomber sur Georges/ Miracle ! Et il n’est pas seul. Il est encordé avec Bellamy et toute une troupe de pokemons. Mouvement pas si idiot pour garder une cohésion de groupe dans un environnement à la visibilité limitée comme celui-ci. Même si elle n’en avait pas l’air, s’occuper des étudiants semble préoccuper la coordinatrice qui les mène à la baguette aussi efficacement que possible. La jeune femme ne peut s’empêcher de sourire un instant. Elle dit qu’elle s’en fiche mais c’est loin d’être vrai, à moins qu’elle ne le fasse que pour faire plaisir à sa colocataire.

Seulement, ce léger instant de dérive s’arrête net lorsqu’un hurlement puissant se fait entendre, faisant sursauter l’éducatrice. Tout le groupe se tourne pour découvrir un Lougaroc aux yeux rouges éclatants, et visiblement très peu amical. Le geste de Caroline est clair et Ilea s’empresse de le répéter pour ne pas alerter les autres. Que personne ne panique. Mais toutes les précotions du monde semblent peu efficaces face à la bête qui se jette sur la blonde. La rousse aurait pu paniquer mais la posture de sa meilleure amie n’a laissé aucun doute sur ce qu’elle comptait faire du pokemon. Un coup de pied bien placé dont seule sa colocataire a le secret envoie valser un instant le Lougaroc. Un instant de répit qu’il va falloir exploiter au maximum.

- Vous l’avez entendu ?! Courrez en direction du silo !!!

Les deux adultes ferment la marche et empressent le groupe d’avancer au plus vite, le Lougaroc a leur trousse. Si leur groupe d’évadé semble avoir mis une légère distance entre le pokemon sauvage, ça ne présage rien de bon. L’éducatrice a peur d’une chose, mais elle essaie de chasser cette idée pour continuer d’avancer.

Fort heureusement, le silo est enfin à leur portée. L’endroit est légèrement plus dégagé autour, leur offrant une visibilité un peu plus net, au moins sur cette zone. Mais les hurlements eux ne se sont pas arrêtés et déjà, un groupe de 4 individus enragés sort du champ, près à riposter. Sans hésiter, l’éducatrice, qui avait repéré une échelle quelques instants plus tôt, hurle à l’attention des enfants.

- Montez sur l’échelle ! Tout de suite ! Et attendez-nous en haut ! On va les retenir pendant ce temps !

D’un geste vif, Ilea appelle Edelyne, Electre et Essie qui comprennent bien vite la situation. Formant un bloc entre les deux jeunes femmes et leurs ennemis, elles s’apprêtent déjà à riposter si le loups esquissent le moindre geste. Un dernier regard derrière elle pour s’assurer que les jeunes ont commencé à la montée puis elle reporte son attention sur Caroline.

- Je ne suis pas la plus grande dresseuse qu’il y ait, mais à nous deux on peut les retenir. Si tu veux bien te battre avec moi bien sûr.


Résumé :
Ilea profite de la fête avec sa colocataire en faisant un cul-sec de son premier verre
Elle s'amuse face à Caroline taquinant Georges
Lorsque les événements dérapent, elle se retrouve emprisonnée dans le champ de maïs, seulement séparée de quelques mètres de Caroline et Georges
Elle retrouve très vite Caroline, lui demande de l'aider à récupérer Georges et lui propose deux options : soit tenter de sortir du champ, soit atteindre le silo pour prendre de la hauteur sur les événéments
Ilea se trouve donc dans le champ


©️BBDragon



Alezar Ilea
L'échec n'est qu'une opportunité de recommencer plus intelligemment ~
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum