Un trésor parmi les décombres
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Ven 11 Avr - 4:54
Le sommet, j'y étais de nouveau, enfin ! Suite à ma magnifique dégringolade, j'avais eu le droit de remonter cette pente une nouvelle fois, ce dont je me serai volontiers passé après une chute pareille. Le pied d'Hikari avait été lourd et j'avais atteint le bas de la colline en moins de temps qu'il n'en aurait fallut pour conjuguer le verbe dégringoler au présent. J'avais pu protéger mon Héricendre qui ne s'était contenter que de grimacer lourdement, comme s'il eut été atteint de constipation aiguë, avant de se blotir de nouveau contre moi afin de profiter de la chaleur de mon corps.

Pardon, je digresse, nous en étions au sommet. Oui, j'avais fini, ou plutôt presque fini mon ascension lorsque la belle rousse, avec laquelle je me rendais aux ruines, me tendit la main pour m'aider à parcourir les derniers mètres qui nous séparaient. De bonne grace, je l'acceptais. Elle Tira de toutes ses forces. Erreur ! Trop absorbé à idolâtrer cet être si intelligent qui venait d'étaler ses connaissances et surpris par cette force dont je ne soupçonnais pas le moins du monde l'existence dans cette enveloppe charnelle scientifique, j'avais de nouveau été arraché du sol, tel un poisson victime d'un meurtrier harpon que l'on extirpe de son habitat de toujours pour jeter dans un sceau sur le pont du navire de pêche. Je ne savais trop comment, mais j'avais pu maintenir Asobu en place. Le coeur battant la chamade, je constatais une fois de plus que je me retrouvais en position délicate.
Chiho était allongée sur le dos et moi à quatre pattes, trois pour être précis, vu que je tenais mon héricendre dans le bras gauche. Nos visages étaient si proches que je pouvais sentir la chaleur de son âme qui se dégageait de son léger souffle, lorsqu'il caressait ma peau. Ne pouvant détacher mon regard du sien, je n'arrêtais pas de me dire qu'elle était belle, que j'étais heureux de l'avoir rencontré, mais surtout, que je voulais la protéger, la garder pour moi, à jamais. Je ne saurais dire combien de temps j'étais, nous étions restés ainsi, me demandant même ce qu'elle pouvait bien penser alors que nos yeux se fondaient l'un dans l'autre. Vivait-elle la même chose que moi ? Était-elle en proie à une tornade de sentiments qui déferlaient en elle tout comme c'était le cas en moi ? Et ces sentiments, étaient-ils les mêmes que les miens ? Étais-je le seul à vivre en cet instant, une si délicieuse idylle ? J'avais envie de l'embrasser. Follement même. Pourtant, je ne le fis pas. Alors que je m'apprêtais à me relever, lui demandant si elle allait bien et si elle ne s'était pas fait mal, un cri que je ne connaissais trop bien, retentit quelque par dans le ciel au dessus de ma tête. L'Exorcite de Tanuki !

" Ouistiiiiiiiiiiiiiiii... CRAM ! "

Mes yeux s'étaient machinalement fermés. C'était devenu un réflexe. Alors que je m'attendais à recevoir une punition digne de ce nom de la part d'Hikari, je n'avais senti que ses deux pieds se poser sur ma nuque. Il n’y avait alors eu aucune violence. Non, elle ne s'était simplement contentée d'atterrir avec grâce et légèreté, se servant ensuite de mon crâne comme d'un trampoline pour rebondir vers on ne savait trop où. La force de sa poussé n'avait pas non plus été violente, mais suffisamment forte pour me pousser vers le bas, me pousser vers elle. Un contact que je reconnus aussitôt me fit ouvrir de grands yeux bien ronds. Nos lèvres s'étaient de nouveau rencontrées, mêlées. Si l'envie de prolonger cet instant m'avait fortement traversé l'esprit, ce que j'avais un peu fait au passage d'ailleurs, je m'étais toutefois redressé vivement.

" Ca ne va pas non, tu es folle ? Qu'est ce qui t'a pris ? "

A présent debout sur mes deux jambes, j'agitais alors frénétiquement le poing en l'air, menaçant ma ouisticram chromatique, avant de le rebaisser. En fait, je n'étais pas du tout en colère, mais plutôt ivre de plaisir. Tous ces contacts avec Chiho me rendaient vraiment ivre de bonheur. Je me sentais bien plus léger qu'un ballon gonflé à l'Hélium, oui, elle me faisait planer à des hauteurs dont on n'avait même pas idée. Était-ce là une représentation manifeste du plaisir ? En bon hédoniste que j'étais, je ne pouvais m'en priver. Pourtant, je l'avais fait me direz-vous, en me rappelant que j'avais mis fin de moi-même à ce contact providentiel. Vous n'auriez pas tort. Toutefois ! Peut-être que le sens du plaisir ne peut être retrouvé qu'au terme d'une sagesse, par delà le faux dilemme de l'hédonisme ou du rigorisme, lequel est une solution de peur et de fuite devant le plaisir et le corps. C'est quelque chose que j'ai lu et qui s'adapte bien à ce moment précis, mais revenons-en à cette aventure, voulez-vous.

En guise de réponse à mes propos, Hikari s'était empressée de se rapprocher de nous. Debout à côté de Chiho, elle lui avait de nouveau adressé ce fameux pouce levé accompagné d'un clin d’œil complice et entendu, avant de se retourner vers moi et de grimacer en me tirant la langue, pour finir par détaler sans même demander son reste. Alors qu'elle était en train de caracoler gaiement un peu plus loin, je restais interdit. Je ne comprenais pas, je ne la comprenais pas. Je ne saisissais rien de tout cela. J'avais sans doute l'air d'un crétin, mais que pouvais-je bien y faire de toute manière ? Je ne saisissais aucunement le sens de tout ceci et je ne pensais pas être près de connaître le fin mot de tout ceci.

" Euh... Désolé ! Je ne sais pas ce qui lui a pris. Elle agît étrangement depuis la dernière fois, je ne sais pas pourquoi... Enfin ! Le temps passe, remettons-nous en route, j'ai hâte d'en apprendre plus à vos côtés, Professeur Yutak... Euh... Je veux dire Lime ! Professeur Lime ! "

Alors que je lui tendais la main pour l'aider à se relever, tout sourire, j'avais vivement détourné la tête et le regard d'elle en prononçant mes derniers mots, le visage embrasé comme jamais.

*Quel abruti ! *, avais-je craché intérieurement

_________________
Un trésor parmi les décombres - Page 2 Sans_t17
Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Mar 15 Avr - 15:43
La maladresse avait toujours le don de la mettre dans situations impossibles, ou du moins qui étaient censées l'être. Son geste sans arrière pensées avait pourtant débouché dans une cascade imprévue qui la fit tomber en arrière, propulsée par le poids de Yuki qui la plaquait au sol. Le souffle coupé à cause de l'impact entre son dos et le sol, Chiho s'était cognée la tête à terre. Fort heureusement l'herbe poussait grasse sur la colline, ce qui lui évitait de se faire mal. Elle n'en fut pas moins un peu sonnée et confuse, et sa réaction à cette soudaine proximité ne fut donc pas immédiate. En vérité ce fut la chaleur du souffle de Yuki qui lui fit à nouveau ouvrir les yeux... Et découvrir par elle-même l'ampleur de la catastrophe. N'osant pas respirer trop fort de peur d’aggraver les choses, la jeune fille le regardait, hébétée.

Les cheveux du jeune homme tombaient autour de son visage et lui chatouillant les joues, dans un contact involontaire qui la fit rire malgré son embarras. De plus ils sentaient aussi bon que ceux d'une fille, et encadraient son visage d'une façon telle qu'ils formaient un épais rideau d'ébène les coupant du monde. Baissant les yeux vers Asobu, elle constata qu'il roupillait toujours tranquillement, indifférent à toute l'agitation environnante. Il devait vraiment être crevé. La chercheuse allait tendre une main pour effleurer la tête du pokémon endormi, lorsque le cri d'Hikari parvint jusqu'à ses oreilles. Par réflexe elle se prépara également à encaisser le choc qui devait les attendre tous les deux... mais il ne vint pas. Du moins pas comme elle l'avait imaginé.
La sensation qui prédomina alors fut un doux effleurement contre ses lèvres closes, en une subtile répétition de leur premier baiser. Incapable de se dégager -et soyons francs, n'ayant aucune volonté de le faire- Chiho avait simplement inspiré profondément, comme si un grands poids s'était déchargé de ses épaules. En fait elle commençait tout juste à se détendre, quand Yuki coupa court à cette expérience pour râler et faire des reproches à sa starter. Ne sachant pas quoi dire ni comment réagir, Chi se demandait déjà pourquoi il était si en colère. Certes Hikari avait pris une initiative pour le moins douteuse, mais la finalité elle... la finalité... Enfin bref.

D'un air confus et très gêné, Chiho avait vu l'air étrange avec lequel la petite guenon la fixait. Un air qui se voulait... encourageant ? C'était dur à croire, et pourtant c'était la seule explication qu'elle puisse trouver. Se redressant lentement sur son séant, la jeune fille se mordillait la lèvre. Le goût de son binôme y était encore, comme s'il avait tenu à laisser une trace durable de ce qui venait de se passer. Les yeux bas et avec une expression pensive, elle essayait tant bien que mal de se reprendre. Oui, ce comportement bizarre n'était peut-être pas étranger à ce qu'elles s'étaient dit. En fait c'était même pas discutable, tout ça était de sa faute. Hikari prenait sans doute ses paroles un peu trop au premier degré, et comme elle prenait son devoir très au sérieux, ce n'était pas étonnant qu'on en arrive à ce genre de résultat. Néanmoins Chi était coincée.
Pour expliquer à Yuki pourquoi Hikari agissait bizarrement, il faudrait lui révéler le contenu de leur secret... ce qui n'était pas vraiment une possibilité. Ce serait... vraiment trop gênant, et en plus de ça elle se ferait tuer. Non, non, non. Hors de question. Lui rendant son sourire bien qu'un peu hésitante, elle lui répondit sans même réfléchir à ce qu'elle disait. Ce n'était pas son genre de mentir, même par omission, alors c'était un exercice qui demandait pas mal de concentration !

« Hein ? C'est un nouveau type de jeu de rôle ? Je dois t'appeler Monsieur Lime alors ? »

Vu qu'elle était perdue dans ses réflexions, elle n'avait même pas saisi pourquoi il avait fait ce lapsus. Au lieu de ça elle avait simplement pris sa main pour se relever, en profitant pour chasser les touffes d'herbe qui s'étaient collées à ses vêtements. Une fois qu'elle reprit son sac à dos, elle soupira un grand coup pour retrouver sa motivation et chasser son trouble. La Pyroli sautilla sur place comme si elle se préparait à un match de boxe, le regard se faisant espiègle mais hargneux.

« Bon cette fois-ci c'est la bonne, on y va ! J'espère que t'es prêt, parce qu'on va mettre les bouchées doubles ! À trois on fait la course ! Un... D... Trois ! »

N'attendant pas le décompte final, elle partit d'un grand éclat de rire avant de se lancer comme une fusée à travers le terrain désormais plat qui menait aux ruines. Ses petites jambes étaient fines comme une paire de baguettes, mais elles la portaient parfaitement bien. L'entraînement militaire de son dortoir l'avait rendue aussi endurante qu'une athlète, ce qui n'était pas le cas des Noctali, ayant la réputation d'être trop paresseux. 'C'est le moment de prouver ta valeur, Yukiiii !' Pensa-t-elle en soulevant de la poussière sous ses pieds sans faire le moindre effort.
Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Ven 18 Avr - 12:25
* Monsieur Lime ? *

Alors que je regardais ailleurs, les paroles qu'avaient prononcées la jeune femme, m'avaient recentré sur elle-même. Monsieur Lime ? Comment devais-je prendre ça ? Y'avait-il un message caché derrière ces propos ? Peu importe comment je retournais tout cela, je ne voyais rien et ne voyais rien non plus sur son visage à elle que de l'abscence. Elle semblait déconnectée de la réalité. A quoi pouvait-elle bien penser ? S'était-elle fait mal en se cognant la tête ou était-elle choquée de ce qui venait de se passer ? Peut être qu'elle croyait que je l'avais volontairement cherché ou que j'avais essayé de profiter d'elle en abusant de la situation. Sa main était entrée en contact avec la mienne, mon cœur s'était remis à battre. Tandis qu'elle chassaient les intrus sur elle et qu'elle ramassait son sac à dos, je me sentais mal. Et si elle me prenait pour un pervers notoire ? Si pour elle je n'étais qu'un de ces garçons parmi tant d'autres ? Ses mots qu'elle avait prononcés vendredi me revenaient en mémoire. L'avais-je humiliée une fois de plus, ou du moins... Était-ce ce qu'elle pensait ? Se sentait-elle humiliée ? J'étais perplexe. Voulant essayer d'en savoir plus pour pouvoir m'en excuser, elle ne m'en avait pas laissé l'occasion. Un grand soupir  bruyant, la voila qui sautillait sur place, un regard espiègle mais hargneux rivé sur moi, comme un boxeur sur de lui qui s'amuse de son adversaire avant de le conduire au tapis d'un trait puissant et inesquivable. Quel changement d'attitude radical ! J'en restais pantois, la bouche ouverte. Mon regard s'était posé sur sa poitrine et sautait en rythme avec elle.

* Honto ni subarashi desu ! Are wa Tenjou desu ka ? * ( C'est vraiment merveilleux ! Est-ce donc le Paradis ? )

« Bon cette fois-ci c'est la bonne, on y va ! J'espère que t'es prêt, parce qu'on va mettre les bouchées doubles ! À trois on fait la course ! Un... D... Trois ! »

Une déclaration de guerre ? Elle ne manquait pas de cran. Croyait-elle que j'allais me laisser battre aussi facilement ? Je savais ce qu'on disait des nôtres dans cet établissement. Si on nous respectait et craignait à la fois pour notre sens du combat innée, la hargne dont nous faisions preuve et parfois l'arrogance dont nous étions apparemment les enfants, nous n'étions pas considérés comme de sérieux rivaux en sport. Si elle croyait que je faisais partie de cette catégorie de pantouflards mous du genou, elle se fourrait le doigt dans l’œil la petite. Alors qu'elle entamait le décompte, je posais Asobu qui venait de se réveiller depuis peu, sur le sol. Un jeu ? Il semblait tout excité. J'était en train de lui déposé une douce caresse sur la tête lorsque je sentis le vent souffler aussi bien autour de moi, que sous ma main. Asobu n'était plus là, ni qui que ce soit d'autre d'ailleurs.

* Oh la garce ! * M'étais-je simplement lâché intérieurement. Non pas que j'étais énervé, mais plutôt amusé. C'était une petite renarde espiègle en fait cette Chiho. Figurez-vous que la miss n'avait pas jugé bon de compter conventionnellement et avait anticipé le départ, démarrant en trombe, nos amis Pokémon sur les talons. Le temps que je réalise ce qu'il m'arrivait, ils étaient déjà tous bien loin. Sans plus tarder, je m'élançais à leur poursuite, volant sur le sol comme si je courrais dans les nuages. Petit à petit je regagnais du terrain sur elle, mais je savais bien que je ne la rattraperai plus avant qu'elle n'ait atteint les ruines qui étaient toutes proches. Et puis, le voulais-je vraiment ?
Cette sensation du vent créé par notre course effrénée qui caressait fraîchement chaque parcelle offerte de mon corps était grandement appréciable. Mes cheveux volaient derrière moi, flottant au vent comme un fier étendard, symboles de mon être profond, de mon anticonformisme et de mon désir d'être moi-même plus que tout. J'aimais vivre cet instant. Et puis il y a avait cette sublime créature pour laquelle battait mon cœur qui filait droit devant moins, si proche et si loin à la fois. L'observer contentait mon cœur, mon esprit et mon âme. Elle était vraiment sublime. Ses fines jambes si frêles la portaient avec légèreté et rapidité. Sa merveilleuse crinière chatoyante ondulait au vent et les mouvements de son corps étaient des plus fluides. Le tout conjugué, lui donnait k'allure d'un magnifique Gallopa lancé au galop au travers de la plaine que nous parcourions. Qui aurait pu se douter que la petite scientifique chétive cachait en elle de pareilles ressources ? Cela me fit sourire.
Comme je m'en doutais, mon binôme était arrivée sur place et tous nos compagnons également. Trop occupé à l'admirer amoureusement, je n'avais pas vu le classement final, mais je savais dores et déjà que j'en étais le bon dernier. Ce n'était que de bonne guerre et j'acceptais ma défaite avec joie pour cette fois-ci. Alors qu'elle me faisait face, je m'arrêtais devant elle, mains sur les genoux, tête baissant, surjouant une fatigue intense liée à la course, comme si j'avais couru pour ma vie, comme un dératé.

" CHIHOOOOOOOOOOH ! "

J'avais crié son nom sur un ton grave et ascendant qui accompagnait parfaitement ma propre remontée, tandis que je me redressais un grand sourire carnassier sur un visage prédateur au regard espiègle et faussement énervé. Je l'avais alors ceinturée, la portant comme un fétus de paille sur mon épaule. J'avais alors parcouru quelques mètres avec elle ainsi calée, avant de m'arrêter pour la faire tournoyer un instant et de finalement me laisser tomber en arrière dans la verdure, lui servant de matelas pour réceptionner son corps et ainsi amortir sa chute. A présent allongé sur le dos, elle au dessus de moi, mes mains sur ses hanches, avec nos Pokémon qui gravitaient tout excités autour de nous, je rigolais allègrement. Plongeant mon regard emprunt de tendresse, d'admiration et d'amusement dans ces deux pépites d'or dont je souhaitais qu'elles n'aient que moi en vue, je pris la parole sur un ton toujours enjoué.

" Tu m'as bien eu joli binôme, je ne pensais pas que tu avais tant de ressources dissimulées dans ce corps de scientifique féminin grandement attrayant. Ne crois pas que je rabaisse les femmes, au contraire, je reconnais ta valeur, tu es une digne Pyroli, félicitations. " Je marquais un temps d'arrêt. " Tu as bien été mesquine petite Kitsune, mais le Tanuki aura sa revanche. J'accepte volontiers ma défaite, Chi-chan. Tu es la Championne, à toi de disposer de moi comme bon te semble, j'accepterai mon gage sans sciller, tu as ma parole.

Je lui adressais alors un petit clin d’œil. Dans cette position, j'avais une vue imbattable sur ses attributs ô combien généreux, mais à cet instant, à ce moment là, je ne les voyais pas, non. Seul son visage attirait mes pierres d'ambre, fascinées par la perfection et la délicatesse de ses traits. Ma main droite quitta alors sa hanche pour venir caresser ses cheveux et dégager les mèches qui barraient son joli minois qui était assez proche du mien, prolongeant cet échange en une douce caresse sur sa joue. Je n'avais plus d'yeux que pour elle et souhaitais que cette sortie ne soit pas un rêve...

_________________
Un trésor parmi les décombres - Page 2 Sans_t17
Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Mer 23 Avr - 22:38
Chiho avait pour ferme intention de distraire Yuki des questions embarrassantes et autres observations qui pourraient être un peu trop précises à son goût. Par exemple cette petite compétition lui avait paru une bonne idée. Enfin, idée c'était un mot un peu disproportionné, vu qu'elle n'avait pas vraiment réfléchi des masses avant de se lancer. Loin d'imaginer les questionnements intérieurs qui assaillaient le jeune adolescent, Chi' agissait avec le naturel bouillonnant et presque extatique qui la caractérisait. Une fois la course lancée, elle n'eut pas le moindre scrupule à creuser la distance qui les séparait, bien qu'elle sache pertinemment que ce n'était pas tout à fait loyal. Pas tout à fait, parce que bon il fallait tout de même considérer la longueur des jambes de Yuki, ce qui compensait largement son retard. Avec sa petite stature la jeune fille n'avait rien d'impressionnant, à part peut être une énergie débordante et une grande endurance. Profitant donc du temps de réaction élevé de son adversaire du moment, elle fila comme le vent en direction des ruines. Cheveux au vent, elle savourait la sensation rafraîchissante de la brise légère sur son visage.

Amusée, elle eut même le loisir de jeter un regard en arrière pour constater son avance, ainsi que l'intérêt d'Asobu pour leur échauffement. Robyn avait lui aussi très vite emboîté le pas au reste du groupe. Ou plutôt il avait détalé en première ligne pour ouvrir la marche, les dépassant tous sans le moindre effort. Comme sa dresseuse il était peut-être court sur pattes, mais ça ne l'empêchait pas de combler ses lacunes autrement. D'ailleurs il arriva en premier et sautillant partout, il aboya pour signifier sa glorieuse victoire. Riant aux éclats Chi le suivit à quelques secondes près, l'air fatigué mais épanoui. Sa lassitude ne durerait car cet exercice n'était rien comparé à ce qu'elle subissait tous matins, d'autant plus que c'était juste pour le plaisir. Faisant des petits V avec ses doigts, la rouquine sautillait en même temps que le reste des pokémons, comme si tout le monde avait été pris d'euphorie collective. C'était en ce genre de moments qu'elle se sentait vivre, qu'elle se sentait à sa place, même si au final ils étaient là, au milieu de nulle part, loin de leurs foyers. Ces brefs instants de joie et d'espoir partagés avec les pokémons, c'était sa raison d'être à l'académie.

Du moins c'était ce que la scientifique était en train de se dire lorsqu'elle vit Yuki courir en sa direction avec un drôle de rictus. L'espace d'un instant elle se demanda si elle était allée trop loin avec sa blague, ce qui aurait pu le mettre en colère. Ses pieds quittèrent alors soudainement le sol, ce qui lui fit pousser un petit cri faible, de ses poings elle frappa alors son dos, sans pour autant utiliser la moindre force. L'angoisse la prit alors au ventre, et ce fut le rire masculin qui finit de la détendre. Ceci dit elle ne put s'empêcher de quand même protester, sans grande conviction puisqu'elle souriait.

« Yukiiii Repose-moi ! Qu'est-ce que tu fais ?! »

S'accrochant à son épaule de peur de tomber, elle se rendit compte qu'ils allaient effectivement retrouver le sol de la plus improbable des façons. Retombant sur son torse, son corps n'avait pas heurté celui du Noctali avec violence car ils étaient déjà enlacés avant l'impact. Le regard complice qu'ils échangèrent était plus passionnel que jamais, les deux binômes se sentant probablement plus proches après le baiser partagé plus tôt. Pourtant, sa poitrine l'écrasait certainement de son volume presque indécent. Se relevant aussi sec en observant les pokémons qui leur tournaient autour, Chiho se confondait en excuses, de crainte de l'avoir blessé. Se remettant vite à genoux sans parvenir à dissimuler sa gêne, la jeune fille semblait complexée par ses atouts fort... encombrants.
Chiho comptait s'excuser encore et encore jusqu'à ce qu'il lui pardonne, mais apparemment ce ne serait peut-être pas nécessaire. Se rendant compte qu'il était parti pour une autre série de compliments joliment disposés en une prose romantique, Chi n'avait pas cessé de rougir. Bien que ça soit très plaisant à entendre, cela avait toujours le don de la désarçonner. Néanmoins cette franchise désarmante était le soutien des fondations de leur relation, alors il n'y avait pas lieu de mal le prendre, surtout qu'il était toujours gentil avec elle. Restant fidèle à elle-même, la chercheuse décida de changer à nouveau de sujet pour se sortir d'affaire. Ou du moins essayer.

« Hum dans ce cas tu ne verras pas d'inconvénient à t'infiltrer aux entraînements matinaux des Pyroli, en te faisant passer pour une fille, si ? »

Elle ne s'attendait pas vraiment à ce qu'il accepte, mais il fallait bien avouer que l'idée était aussi drôle qu'elle était saugrenue. Cependant ce serait un bon moyen pour lui de prouver qu'il était doué en sport, et puis ça leur permettrait également de passer un peu plus de temps ensemble, bien que les circonstances soient plutôt... exceptionnelles. Riant à l'avance, elle poursuivit, gagnant en assurance au fur et à mesure qu'elle lui expliquait ce qu'elle avait en tête.

« Je te prêterai des vêtements pour que tu évites de t'attirer des ennuis et je garderai tes arrières. Jackie n'y verra que du feu ! »

Amusée, ses yeux n'étaient plus que deux deux lignes terminées par de longs cils. Comme toujours, lorsqu'elle souriait on ne voyait plus ses prunelles, qui se cachaient telle deux lunes couvertes par les nuages. Toutefois le geste tendre de Yuki affolait son cœur d'une manière qu'elle ne s'expliquait pas. C'était intense et brûlant à la fois, à tel point que parfois ça en faisait presque mal. Pourtant Chi n'arrivait toujours pas à se raisonner ni à s'en écarter. Tel un papillon de nuit elle était hypnotisée par les flammes, ensorcelée par leur lueur accueillante. C'était à se demander si ça ne valait pas la peine de se brûler...
Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Jeu 24 Avr - 14:10
Encore une fois, Chiho avait détourné la conversation, ou plutôt, n'avait rebondi que sur ce qu'elle voulait bien. Je ne pensais pas qu'elle le faisait délibérément ou qu'elle agissait à mal. Ce devait plus être le fait de sa candeur, peut être même un peu simplette sur les bords, en la matière. Si cela pouvait en agacer plus d'un, pour ma part, cela m'amusait plutôt en fait. Je trouvais cela mignon, attachant. C'était elle, ça me suffisait amplement.

Point final à mon euphorie du moment. Enfin final... N'exagérons rien, mais je trouvais que ça sonnait bien. Une belle manière pour décrire le petit coup de point mignon et gentillet qu'elle venait de me placer en un direct savant, droit dans l'estomac. Me travestir ? En plein cours du Général "Anihilator" Jackie et devant les Pyroli ? Je me redressais d'un coup, me retrouvant assis. Ainsi postés, elle à genou sur moi qui était assis sous elle, il y avait largement matière à déchaîner le Tanuki qui était en moi, d'autant plus que sa poitrine était collée à moi, mais il n'en fut rien. Non. J'étais choqué, un peu, surpris, beaucoup. En fille ? Elle voulait me voir en fille ? Mon regard croisa un instant le sien, clos. Elle ne semblait pas perfide. Ce n'était qu'un jeu pour elle. Pourtant, à cet instant, j'avais cru voir ma mère en elle, elle qui me prenait toujours pour sa poupée et aimait toujours  me coiffer et m'habiller à sa convenance. Édifiant, stupéfiant, affolant. En y regardant de plus près, elles avaient des similitudes non négligeables. Petites et jolies, féminines, maladroites et candides entre autre, pour ne citer que cela. En même temps, je n'en connaissais pas beaucoup pour le moment, pour en citer davantage, mais ça ! C'était trop fort ! J'en eus même un petit hoquet.
Asobu, moqueur comme pas deux, se roulait sur le sol, dans un premier temps, puis s'était mis à nous tourner autour en s'esclaffant. J'étais convaincu qu'il était en train de répéter sur le thème musical célèbres des enfants qui se moquent,  un truc du genre " Yuki va se travestireuh , Chiho le prend pour une filleuh, mon maître n'a pas de ziz..." Enfin, vous voyez quoi, pas besoin de vous faire un dessin, si ?  Les veines de mes tempes semblaient apparaître les unes après les autres. Un, deux, trois, Yuki no Punch ! Un coco sur le crâne du Héricendre. Il n'y avait aucune violence dans mon geste. La seule violence apparente aurait été la rapidité avec laquelle j'avais réagis pour le toucher dans sa course, pile à l'endroit voulu, juste assez fort pour le déstabiliser, mais pas assez pour lui faire réellement mal. Le petit hérisson roula sur lui même en une boule parfaite, pour aller s'arrêter un peu plus loin. Il me montra son arrière train et tira la langue, pour déguerpir aussitôt que je lui lançais pseudo-rageusement, des touffes d'herbes arrachées.

" Asobu no Baka ! " avais-je soufflé.

Je poussais un long soupir. Un gage était un gage et j'étais bon joueur. Ce n'était pas mortel après tout alors je pouvais bien m'y risquer. Et puis si ça pouvait l'amuser... Juste l'idée de la voir rire aux éclats, sourire à la Chiho comme seul elle pouvait le faire, suffit à m'enhardir. Je n'avais qu'un parole après tout, et puis j'étais joueur et le jeu en valait la chandelle avec des récompenses que je ne laisserais filer pour rien au monde.

" Aucun inconvénient, marcher conclu Chi-chan Hakase ! Je sens que ça va être drôle de courir en portant tes vêtements devant le Herr General. "

J'éclatais alors de rire. Me retournant vers la rousse qui me chevauchais, si on me permet l'expression, je réalisais seulement maintenant la fin de ses propos et des miens. Ses vêtements ? Alors que le tout faisait son cheminement dans ma tête, je notais également que son buste étais tout collé contre moi, et que nous étions dans un position plus que... Tanuki on, mon imagination se lâcha tellement rapidement, que je n'eus même pas le temps d'en saisir une seule image. De toute manière, il n'y avait pas le temps de tergiverser. Si Hikari ne se doutait de rien, moi, je n'étais pas dupe et ça me génait. Mon pokémon de toujours, celui que tous les garçons capturent malgré eux, faisait des siennes. Oui, j'avais le Taupikeur de sortie. Caché sous terre, il tentait de lancer l'attaque Tunnel au travers de mon pantalon, juste sous mon sexy binôme. Alerte ! Dans un mouvement fluide, rapide et désespéré, j'avais saisis la jolie rousse, pour me relever, elle avec moi, puis la déposer au sol et me reculer un peu. Dans la foulée, lui déposant un baiser sur la joue en passant à côté d'elle, je m'étais empressé de la dépasser, passant dans son dos pour qu'elle n'ait aucune vision sur ce foutu Taupikeur qui avait le don de sortir au mauvais moment. La loose quoi ! Faisant face aux ruines,  je pris la paroles en les pointant du doigt, rigolant nerveusement et surtout niaisement. J’étais bien trop honteux.

" Haha ! Nous avons perdu bien trop de temps ! Les Ruines n'attendent que nous pour les délester de ces trésors qui pèsent sur leurs épaules. Le premier qui en trouve un gagne un doux baiser sur la bouche ! "

J'avais parlé sans réfléchir et me lançais instantanément à l'assaut des ruines, au pas de course, sans même lui laisser le temps de réaction. En fait peu m'importait, tant que ma source de gêne disparaissait. Je courrais encore et toujours plus vite dans ces ruines, m'y enfonçant toujours plus, pour finalement m'arrêter devant une magnifique pièce, un chef d'oeuvre. Un fontaine se dressait en travers de ma route, représentant un Pokémon qui me sembla, par sa stature et sa prestance, être un Légendaire. Hikari et Asobu restaient admiratifs, silencieux. Ce n'était pas quelque chose d'annodin.

" Tu... Tu sais ce que c'est Chi-chan ? C'est... C'est vraiment magnifique ! Je ne savais pas que ce genre de chose pouvait se trouver derrière mon dortoir... "

J'avais l'air d'un enfant en admiration devant un jouet qui lui faisait envie dans la devanture d'un marchand de jouets. Admiratif, euphorique. L'euphorie...

_________________
Un trésor parmi les décombres - Page 2 Sans_t17
Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Sam 3 Mai - 18:58
Ce n'était pas tant que Chiho veuille voir Yuki habillé en fille. Elle était bien entendu à des années-lumière de s'intéresser à quelque chose d'aussi déviant et d'aussi... étrange. C'est juste qu'un gage c'était par essence faire quelque chose qu'on n'aurait pas fait en temps normal, et que cette situation allait être drôle pour l'un comme pour l'autre. Sans parler du défi que cela soulevait de tromper le radar de Jackie, et du petit bonus de temps qu'ils passeraient ensemble. Ce serait bien la première fois qu'un garçon serait 'admis' à un entraînement Pyroli, et ce seul fait faisait son hilarité.
D'ailleurs elle se doutait que cette idée plairait aussi au taquin Asobu qui ne perdait jamais une occasion de se moquer de son dresseur. Rigolant tout bas en mettant une main devant la bouche, la scientifique avait toutes les peines du monde à ne pas en rajouter une couche. La tête que tirait Yuki était vraiment trop drôle. Il avait basculé entre l'incrédulité, la surprise, le choc, la gêne... enfin tout un éventail de sentiments qui défilaient sur son visage expressif. D'ailleurs la réaction et distribution de cocos eut du mal à faire retomber la situation dans du sérieux. Asobu se portait comme un charme après cette petite roulade, et continuait sur sa lancée, mettant la patience de son maître à rude épreuve. D'ailleurs quand il se leva brusquement, Chi en déduisit qu'il allait essayer d'attraper son pokémon, ce qui était loin d'être le cas. Ne comprenant pas trop ce qui se passait, elle fut remise debout par les bras masculins, tout en se grattant la nuque d'un air interrogateur. Seul le petit bisou qu'il lui fit sur la joue apaisa un peu les nombreuses questions qui déjà l'assaillaient.
Il n'avait pas l'air de lui en vouloir, malgré sa précipitation et son étrange expression. Il la dépassa alors pour marcher en direction des ruines, mettant fin à ce petit interlude étrange. Soupirant de soulagement, Chiho ne vit que du feu à la réelle manœuvre du jeune homme, et ne tarda pas à le rattraper, avec la ferme intention de lui prendre la main. Mais voilà qu'il repartait d'une autre course, à l'enjeu qu'elle n'entendit pas bien. De quoi il parlait ?

« Hein ? Le premier gagne quoi ? »

Courant à sa suite sans trop comprendre ce qu'il se passait, Chiho avait les sourcils froncés malgré le sourire aux lèvres. Si courir dans le terrain dégagé avait été un jeu d'enfants, le faire dans le parcours accidenté des ruines risquait d'être bien plus risqué. N'ayant pas le temps de le prévenir vu qu'il avait pris une certaine avance, la rouquine se précipita à sa suite, essayant de ne pas être semée au détour des colonnes de pierre. Manquant de tomber plusieurs fois, elle faisait de son mieux pour ne pas céder à sa maladresse. Elle se cogna bien une paire de fois et trébucha à de nombreuses reprises, mais fort heureusement sans se blesser. Et puis en prenant un virage serré à gauche, Robyn lui indiquant le chemin, Chiho décida d'accélérer pour le rattraper. Elle n'allait tout de même pas le laisser gagner aussi facilement ! Seulement voilà, le Noctali avait subitement décidé de s'arrêter sur le chemin, immobilisé devant une grande structure. Chi eut bien du mal à freiner aussi soudainement, et bien qu'ayant solidement planté ses pieds dans le sol, elle dérapa un peu. Le résultat aurait pu être bien plus dramatique, si pour une fois elle n'avait pas réussi à se rééquilibrer. Elle atterrit donc contre le dos de Yuki, la respiration coupée par le choc qui n'était pas assez violent pour qu'un des deux se fasse mal.

« Oups, désolée. »

Un petit rire nerveux sortit de ses lèvres, mais elle ne bougea pas immédiatement. Petit à petit la sensation de proximité physique avec Yuki lui devenait plus familière, et même plutôt agréable, à vrai dire. Elle se mit donc sur la pointe des pieds pour regarder par dessus son épaule, juste après y avoir posé son menton. Postant ses bras autour de sa nuque pour se hisser un peu, elle riait de ses propres singeries. Un petit 'backhug' improvisé en somme. Baissant le ton vu qu'elle parlait près de son oreille, Chi était de bonne humeur.

« Oh, c'est vraiment joli. Alors les rumeurs disaient vrai, il y a vraiment une fontaine ici... »

La Chi scientifique était de sortie. Passionnée qu'elle était par l'histoire et par les pokémons légendaires, elle avait évidemment déjà consulté une ribambelle d'ouvrages sur le sujet. Son choix de site pour les fouilles n'était évidemment pas un hasard ! Malheureusement Jirachi demeurait un mystère à bien des égards, ne fusse que par la rareté présumée de ses apparitions. Selon les livres les mieux documentés, ce pokémon n'était éveillé que sept jours sur mille ans... Par conséquent la probabilité de le rencontrer était plus que faible. Elle soupira. Certes elle n'espérait pas vraiment malencontreusement croiser Jirachi en venant aux ruines, mais il n'était quand même pas interdit de rêver ! Surtout que la fontaine était bel et bien à son effigie ! Souriant à Yuki, elle le prit par la main et s'approcha de l'imposante œuvre de marbre blanc pour l'étudier de près.

« C'est Jirachi, le pokémon qui a donné son nom aux ruines. On a vraiment de la chance d'avoir un site pareil aussi proche de l'académie. Tiens regarde. »

Elle sortit alors son Ipok de la poche arrière de son short et l'alluma avant de lui tendre après avoir lancé l'application pokédex. On pouvait y voir une illustration de Jirachi tous sourires, ainsi que quelques articles et autres anciennes gravures centenaires qui représentaient le tout petit être étoilé. On pouvait également voir une description anatomique préliminaire qu'elle avait entrée dans l'application, et un lien vers les fiches identiques pour tous les autres légendaires connus, qu'elle avait déjà minutieusement décrits. Ce n'était qu'un premier essai bien sûr, car Chiho comptait bien les voir de ses propres yeux pour confirmer ces informations. Souriante elle leva donc les yeux vers la fontaine à vœux, qui contre toute attente était parfaitement conservée. C'était d'autant plus étrange que tout autour il n'y avait que destruction et désolation, entre les débris de pierre éventrée et les rares colonnes qui tenaient encore debout. Bien sûr elle brûlait d'aller fouiner un peu partout dans l'espoir de trouver quelque chose d'utile, seulement il y avait une chose qu'elle voulait faire avant.

« On dit que ce pokémon peut exaucer tous les vœux, même les plus fous. C'est sans doute pour ça que cette fontaine est si bien entretenue... et que des pièces de monnaie sont au fond. Puisqu'on est là et avant qu'on commence à fouiller sérieusement... ça te dirait qu'on fasse un vœu ? »

Chi lui lâcha la main et chercha au fond de ses poches pour en tirer deux jetons avant de lui en tendre un. Ses yeux brillaient d'un éclat malicieux et enfantin, qui pourtant était profond et dénotait un certain sérieux au fond. Il y avait fort à parier que tout ça avait plus d'importance qu'elle ne voulait bien le dire. Qu'il accepte ou non de se prêter au jeu, de toute façon elle avait déjà décidé ce qu'elle voulait faire. L'adolescente se pencha donc au dessus du rebord, et prit une grande inspiration. Alors en plaçant son pouce et son index ensemble pour y équilibrer la pièce, elle fit virevolter cette dernière dans les airs pour atterrir dans l'eau avec un petit 'plouf' sonore.

« Je souhaite que toi et moi on reste ensemble. Toujours. »

Ses joues étaient rouges, et son souhait avait été prononcé formellement, en un petit souffle timide qu'il pouvait pourtant parfaitement entendre. Elle avait alors levé les yeux un instant vers Jirachi, priant silencieusement pour que son vœu soit entendu. Ce ne fut qu'alors qu'elle tourna son regard vers Yuki, lui faisant un petit clin d’œil complice.
Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Sam 3 Mai - 22:35
Chiho m'était rentrée dedans. Un petit choc tout mignon, provoqué par une personne toute aussi mignonne, pas de mal donc, juste un petit sursaut de ma part, accompagné d'une petite demande d'excuses plus qu'adorable. Un petit sourire niais étirait inlassablement ma bouche, pour atteindre son paroxysme au moment où elle se colla à mon dos, s'agrippa à moi et passa la tête par dessus mon épaule. Son rire, ce contact... C'était le paradis. Mon cœur battait la chamade, mais je ne perdais pas la tête, non, j'étais juste euphorique. Je savourais pleinement cet instant. Si jamais j'avais encore pu avoir des doutes quant à la nature de mes sentiments pour elle, ils avaient tous disparus à cet instant précis. Des moments comme celui-ci, je voulais et souhaitais en vivre et revivre encore et encore. Le son de sa voix dans mon oreille me fit frissonner de plaisir. C'était agréablement troublant.

Souriante, elle m'avait pris par la main, m’entraînant gaiement à sa suite vers la fontaine de marbre blanc. C'était vraiment magnifique, même d'aussi près. Elle me dit alors qu'il s'agissait de Jirachi, un Pokémon que je ne connaissais que très vaguement. Tout ce que je connaissais de lui, c'était qu'il était censé être celui qui exauçait les vœux. C'était du moins ce que me disait maman durant mon enfance, propos corroborés par ses parents, mes grands-parents. Elle glissa sa main dans la poche arrière de son short, je ne pus résister à la tentation de suivre du regard son geste, dévorant du regard les gracieuses courbes de sa croupe. Peu importait l'angle sous lequel je pouvais la regarder, elle m'apparaissait comme un chef d'oeuvre. Elle était vraiment belle et j'avais décidé que cette beauté serait mienne, ou du moins, que je me donnerai à fond en tout cas. En fait, non, ce ne serait pas comme pour le reste de mes ambitions, pas de faux semblants. Je la voulais, je la désirais alors je l'aurais ! Dans cette quête, il n'y avait nulle seconde place. C'était mon binôme, mon premier amour, ma Chiho ! Qu'il s'accroche bien celui qui essaierait de se dresser entre nous deux, celui qui prétendrait faire obstacle à mon nouveau rêve en me ravissant son cœur. Qu'il se pointe et il serait pulvérisé, de ma main, sans aucune pitié, peu importe l'ennemi.

La demoiselle m'avait tendu son iPok, je le pris pour y lire les informations concernant ce petit Pokémon, c'était le moins que l'on puisse dire. Ma curiosité me piqua et je me laissais aller à une petite exploration de son iPok, ou plutôt des petits liens et autres annotations liées à la page Jirachi qu'elle m'avait montrée. Il n'y avait pas à dire, elle était sacrément consciencieuse et minutieuse. Tout était savamment structuré. Elle forçait mon admiration. Douce, belle, rêveuse et intelligente. Mis à part ce côté Yandere que j'attribuais à chaque femme de ce monde ou d'un autre d'ailleurs, elle avait tout pour plaire. J'avais trouvé une perle, la perle, ma perle. Pas le temps d'en placer une, elle avait déjà rebondi sur une toute autre chose. Apparemment, elle voulait que nous fassions un vœu. Pourquoi pas. Lâchant ma main, elle s'était empressée de sortir deux jetons, dont un qu'elle me donna. Je glissais la main dans ma poche y glissant temporairement son iPok pour ensuite sortir un jeton. Le sien, je le glissais dans une poche à fermeture de mon pantalon.

« Je souhaite que toi et moi on reste ensemble. Toujours. »

Je m'étais figé. Ses mots m'avaient percutés de plein fouet, transperçant mon cœur comme une flèche tirée par une divinité de l'amour. Avait-elle mesuré l'ampleur de ces propos ? Était-ce là sa réponse ? Non, je m'emballais un peu trop. Elle était trop naïve et trop pure. Ce devaient être des paroles qu'elle avait lâchées sans penser aux sens cachés de sa déclaration. Je soupirais alors en fermant les yeux.

" Moi aussi Chi-chan, moi aussi. "

Un savant petit coup de pouce et la pièce s'envola et le bruit qui en suivit un instant plus tard me confirma que j'avais atteint mon objectif. Après une longue prière, j'ouvris les yeux et remerciais Jirachi. Tournant la tête vers Chiho, nos regards s'entremêlèrent. Elle me fit un clin d'oeil et je le lui rendis en souriant. Dans la foulée, je l'attirais contre moi, sortant alors son iPok que je glissais dans sa poche arrière, puis le jeton que je lui montrais, tout en la décollant du sol de manière à ce que ses jambes viennent me ceinturer.

" Ce jeton que tu m'as donné, j'ai décidé de le garder. Il sera le témoin des vœux de ce jour. A partir de maintenant, il sera mon jeton porte bonheur et comme l'empreinte de Sulfura, il ne me quittera plus jamais. "

J'avais une folle envie de l'embrasser mais je me retins tant bien que mal.

" Quelle est la suite des événements à présent Professeur ? "

Je lui souriais à pleines dents, sans l'avoir lâchée depuis tout ce temps. Je notais au passage qu'Asobu s'était déjà mis en action, reniflant tantôt le sol, tantôt l'air, à la manière d'un chien pisteur. Il avait flairé quelques choses, mais semblait hésiter quant à laquelle il devait prendre en chasse. Cela m'amusa. Ce pokémon était vraiment fait pour le pistage plutôt que le combat, mais cela ne me déplaisait pas. Il avait son univers, j'avais le mien et nous nous adaptions mutuellement au monde de l'autre. C'était mon premier pokémon attrapé et je l'aimais, rien d'autre ne comptais. Jamais je n'imposerais à mes Poké de suivre une voie qui ne les convenait pas. Mes yeux se posèrent de nouveau dans ceux de Chiho.

* A toi non plus, mais je ferai tout mon possible pour t'aider à parvenir à atteindre tes rêves et tenir ma promesse. *

_________________
Un trésor parmi les décombres - Page 2 Sans_t17
Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Mar 6 Mai - 15:56
Les fouilles étaient devenues un jeu. Une chasse au trésor, un jeu d'enfants qui se découvraient, qui se liaient d'une surprenante façon, bien que ce soit d'une façon plus intense que l'amitié. Des enfants qui se cherchent, qui se trouvent, qui se détournent pour mieux se rencontrer. C'était un ballet éternel et grisant, une danse imprévisible mais qui l'emplissait d'une agréable langueur. Avec Yuki elle sentait qu'elle pouvait s'ouvrir, qu'elle pouvait être elle-même, et bien que ce ne soit pas toujours évident de dépasser les barrières défensives qui protégeaient son cœur, petit à petit le jeune les abattait, l'une après l'autre. Sa patience, son affection et sa spontanéité avaient raison de ses réticences, et l'attiraient inexorablement comme un Aeromite est hypnotisé par la lumière. Il était sa flamme, celle qui pouvait la réchauffer, mais aussi la brûler vive... Seulement l'envie de se rapprocher était plus forte que tout le reste, désormais.

Tournant son attention vers la splendide construction de la fontaine finement ouvragée, Chiho se posait des questions sur son origine. Qui l'avait faite construire, et plus exactement quel avait été l'artisan choisi pour un tel travail ? C'était intriguant, d'autant plus que ça semblait très ancien. Se promettant d'interroger sa mère au cas où elle saurait quelque chose, Chi en oublia même son Ipok. Par contre elle vit l'échange de jetons, qu'elle ne comprit pas au premier abord. Cependant l'explication vint rapidement, la faisant sourire timidement. En fait elle sentait que Yuki se posait pas mal de questions qu'il préférait ne pas vocaliser. Chi le respectait, surtout qu'il n'était pas le seul dans ce cas. En fait son vœu était certainement bien moins anodin qu'il ne semblait le croire... mais pour l'instant ce non dit arrangeait la petite rouquine.
Ce n'était pas plus mal que tout se fasse progressivement, car il ne servait à rien de presser les choses, ni d'aller trop vite. Sa hantise à l'heure actuelle c'était de tout gâcher avec sa maladresse, de dire ou faire une bourde monumentale qui finirait par l'effrayer et le faire partir. Acquiescer trop vite ou se précipiter était donc hors de question. En fait elle avait été très soulagée de voir que son binôme non seulement ne se moquait pas d'elle, mais qu'en plus il semblait partager son vœu. C'était amplement suffisant à la rassurer pour l'instant. Soupirant profondément, elle remercia Arcéus de l'avoir mis sur son chemin. Sa bonne étoile devait briller sur le cirque, cette après-midi là. Elle sourit sans trop savoir pourquoi.

L'étreinte de Yuki la prit au dépourvu, mais elle ne résista pas. Il avait le don de rendre ce contact très naturel, bien plus que la plupart des gens. D'ordinaire Chiho était tactile, et une fois à l'aise avec quelqu'un elle avait facilement tendance à exprimer ses sentiments par le toucher. Mais avec lui ce n'était pas nécessaire, et ce changement était fort plaisant. Toutes les pièces du puzzle s’emboîtaient toujours parfaitement, même si parfois elle avait un peu du mal à entrevoir la suite. Il lui expliqua alors pourquoi il avait interverti son jeton avec celui qu'elle lui avait tendu, ce qui lui arracha un petit rire. Yuki avait l'air tellement sérieux, tellement formel que s'en était drôle.

« C'est mignon comme tout, merci. »

Embrassant sa joue, la scientifique le nargua gentiment avant de passer à autre chose. Mignon c'était un doux euphémisme, mais comme il allait probablement être embarrassé, autant éviter d'en faire trop. Et puis ils étaient venus là pour trouver leur lot de trésors anciens, leur quota d'aventures ! Et au passage Chi cherchait à montrer un peu de son monde au TopDresseur, afin de lui montrer qu'il n'y avait pas que le combat dans la vie. Une tonne d'autres choses pouvaient être aussi enrichissantes et amusantes, surtout quand on se faisait accompagner des bonnes personnes. Réfléchissant tout de même à la marche à suivre, la chercheuse chercha Robyn du regard. Contrairement à eux ce dernier n'avait jamais pris le temps de s'arrêter, et avait continué de fureter à droite à gauche, regardant sous les pierres et dans les endroits les plus difficiles d'accès. D'ailleurs Asobu ne tarda pas à le suivre, et les deux pokémons flairaient l'air ambiant avec une expression résolue.

« Hum je crois que les ruines ont déjà dû être fouillées presque de fond en comble, surtout ici, car cette fontaine attire beaucoup les regards. Néanmoins je doute que beaucoup de monde ait pensé à prendre un point de vue... en hauteur. » Souriant à l'idée farfelue qui venait de lui venir à l'esprit, Chiho sourit, avant de tendre la main vers l'une de ses pokéballs. En lançant une, elle fit appel à Syl, qui avec un regard ennuyé, l'avait toisée d'un air mécontent. Ce qui ne la refroidit pas pour autant. Examinant rapidement les lieux, elle sortit son calepin histoire de faire un bref repérage. Elle dessina donc une carte sommaire qui allait leur permettre de distinguer les passages à explorer des culs de sac, ce qui les aiderait à cibler leur zone de fouilles, et aussi à ne pas se perdre.

« Syl, je te présente Yuki, Asobu et Hikari. Enfin ce n'est pas pour ça que je t'ai fait venir, je sais que tu n'es pas très sociable. J'ai besoin de toi pour mener mes recherches. Prends de la hauteur, et essaye d'utiliser tes ultrasons pour repérer quelque chose d'intéressant. On fera en sorte de te suivre comme on peut depuis le sol, d'accord ? Bon allez, c'est parti ! »

Le Sonistrelle ronchonna comme à son habitude, peu satisfait d'avoir été réveillé pendant sa sieste. Mais après tout Chi n'y était pour rien s'il préférait dormir la journée ! Haussant les épaules, l'adolescente était tout de même décidée à ne pas y prêter trop attention. Syl était du genre à toujours rouspéter, plus par principe que par réelle raison, donc inutile de s'en formaliser. Il était très obéissant alors il n'y avait pas à s'en faire. Le laissant faire une première ronde, Chi était contente. Avec Robyn et Asobu ils couvraient une bonne partie des ruines au niveau du sol, et Syl serait leurs yeux depuis les airs. Leurs chances de trouver l'objet tant désiré étaient donc plutôt bonnes. Tendant les bras au dessus de sa tête, la Pyroli s'étira avant de faire craquer son cou. Maintenant les choses sérieuses allaient commencer. Se tournant brusquement vers Yuki, elle lui fit signe de la suivre jusqu'à un attroupement de colonnes qui étaient tombées les unes sur les autres. Il y avait bien moyen de monter sur l'une d'elles afin d'escalader jusqu'en haut, mais avec sa petite stature ce ne serait pas possible sans aide.

« Tu peux me filer un coup de main ? Si tu me fais la courte-échelle je devrais pouvoir monter sans problèmes. Même notre mur d'entraînement est plus haut ! Non ne me regarde pas comme ça, je ferai attention à ne pas tomber ne t'en fais pas ! »
Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Mer 7 Mai - 1:06
Un baiser sur la joue ? Il était tout à fait délibéré. Elle avait fait preuve d'initiative et ce n'était pas pour me déplaire, croyez-moi. Caressant ma joue, je restais un instant immobile, perdu dans mes songes. Un simple baiser sur la joue et pourtant, j'étais si euphorique. Mon esprit s'emballait, j'étais en émoi. Cette journée était vraiment superbe, sur tous les aspects et je ne voyais vraiment pas ce qui pourrait bien miner mon moral qui était maintenant à son beau fixe. Lentement, tout doucement, je me remettais en marche. Hikari venait de me sauter sur les épaules et me parla avec enthousiasme. J'acquiesçais d'un hochement approbateur de tête. Elle bondit alors sur le sol et commença à courir sur le sol jonché de débris de vestiges historiques pour finalement prendre de la hauteur en grimpant sur une colonne non loin de nous.

Asobu et Robyn étaient déjà plongés dans l'action, reniflant avec méthodologie, on ne savait trop quoi. Ils avaient une piste, probablement une chacun, mais à bien les regarder, on pouvait aisément deviner qu'ils avaient des cibles qui se situaient dans la même zone lointaine. Ils suivaient tous deux une piste olfactive en se déplaçant quasiment côte à côte, parallèlement. Chiho prit les choses en main et je n'en fus que plus admiratif. Encore une nouvelle facette de sa personnalité qu'elle me dévoilait, encore une partie de son âme qui me plaisait. Plus je la découvrais, plus je m'attachais à elle. Elle était belle, divinement belle. Oui, je la trouvais magnifique et je ne pouvais m'empêcher de la contempler béatement alors qu'elle parlait et s'affairait. Elle était intelligente et passionnée. Sa passion la rendait belle et plus que jamais, je voulais être son binôme pour toujours, plus que jamais, je souhaitais que son vœux précédemment annoncé ne soit pas une simple phrase à la Chiho, une phrase lancée au hasard. Je secouais la tête. Je ne devais pas me laisser aller à des élucubrations yukiesques. Chi-chan attendait quelque chose de cette journée. Elle voulait partager un peu de son univers avec moi. Elle me faisait l'immense honneur de m'inviter à pénétrer dans son monde alors je me devais de m'en montrer digne. La petite rousse voulait me montrer qu'il n'y avait pas que le combat dans la vie et que d'autres choses pouvaient être intéressantes. Je n'avais rien dit, jouant les sceptiques, mais je le savais déjà. Je n'avais juste rien dit car je ne voulais pas qu'elle se vexe ou se braque comme deux jours auparavant. Après tout, elle avait une fâcheuse tendance à se méprendre sur mes propos, les interprétant à sa manière et me renvoyant le tout dans la figure de manière assez déstabilisante et peu enthousiasmante. S'il était vrai qu'elle me mettait dans tous mes états avec facilités, il ne fallait surtout pas omettre la partie négative aussi. Elle pouvait me faire passer du bonheur à la peine en un rien de temps et c'était vraiment affreux. Rien que de repenser à ces épisodes du vendredi précédent où elle avait fondu en larme ou s'était montrée, disons... Plus Yandere que prévu, j'en avais la chair de poule. Non je ne voulais plus la remettre dans pareils états. Seuls son bonheurs, sa gaieté, ses sourires et tout ce genre de choses étaient ce que je voulais voir, créer, susciter. Je devais me donner à fond, lui montrer qu'elle n'avait pas fait le mauvais choix en me choisissant comme binôme, mais il ne fallait pas non plus que j'en fasse trop. Seule solution, juste être moi.

" Asobu, Hikari, je compte sur vous, nous ne perdrons pas ! "

J'avais parlé avec force et détermination. Tous deux s'étaient tournés vers moi et avaient acquiescé. Je pouvais compter sur eux, ils me le prouvaient une fois de plus. Nous étions une équipe, des amis, une famille. un pour tout et tous pour un, c'était plus que vrai dans notre petit groupe si soudé. Il ne s'agissait pas d'une compétition, loin de là, quoique... Il était vrai qu'il y avait cette histoire de baiser, mais je m'en fichais un peu, que l'un ou l'autre gagne, le résultat serait le même. A vrai dire, par ces paroles, ce que j'exprimais, c'était vraiment ce dont je vous parlais un peu plus tôt, à savoir mon  désir de lui montrer que je n'était pas un boulet à ses chevilles, mais un allier de premier choix. L'impressionner ? Oui et non.

La rousse avait sorti un Sonistrelle un peu ronchon auquel elle nous présenta. Un petit coucou de ma part, un petit sourire et il avait pris son envol comme le lui avait demandé sa dresseuse. Syl dans les airs, Asobu et Robyn passant au crible le sol et Hikari se déplaçant sur les hauteurs des ruines encore debout, nous cheminions tant bien que mal. Chiho me fascinait réellement. Elle était dans son élément et rien ne semblait être laissé au hasard. Un large sourire se dessina sur mon visage. Je me détournais un instant d'elle pour me recentrer sur mon Héricendre. A le voir s'affairer ainsi, il me faisait vraiment penser à un Caninos. Oui, il devait être un Caninos réincarné dans un corps de hérisson de feu. Cette idée me fit éclater de rire alors que le petit Pokémon semblait avoir flairé sa piste définitive. Quelques instants auparavant, il reniflait ça et là, changeant de direction comme s'il avait repéré quelque chose d'intéressant et après un moment, il revenait comme si cette chose n'en valait en fait pas la peine. Là c'était différent. Il été plus sûr de lui. Sa démarche était assurée et il humait le sol ou l'air de manière plus insistante sans jamais montrer le moindre doute.

Chi s'était brusquement tournée vers moi, ce qui eut pour effet de me faire sursauter et de me détourner de l'observation de mon premier Pokémon attrapé., en pleine traque de je ne savais quoi. C'était la première fois que je le voyais vraiment à l'oeuvre et c'était plaisant. Toujours était-il que ma belle petite rouquine me faisait signe de la suivre jusqu'à un amas de colonnes effondrées, empilées les unes sur les autres, ce que je fis.

« Tu peux me filer un coup de main ? Si tu me fais la courte-échelle je devrais pouvoir monter sans problèmes. Même notre mur d'entraînement est plus haut ! Non ne me regarde pas comme ça, je ferai attention à ne pas tomber ne t'en fais pas ! »

J’arquais les sourcils. Automatiquement, mes yeux se posèrent sur son short qui laissait entrevoir de magnifiques cuisses à la peau douce, ma main à couper. Lui faire la courte échelle... Mon esprit de Tanuki s'emballait déjà, imaginant plus d'une centaine de scénarios plausibles. Un violent frisson me strilla la colonne vertébrale. J'avais la sensation qu'Hikari me fixait et que deux grands yeux azurés devaient s'être ouvert dans le vide quelque part juste derrière moi, dardés sur moi comme une promesse de mise à mort imminente. Terrifiant. Je laissais tomber ce vagabondage mental pour le moment, il fallait rester sérieux. Asobu réclamait lui aussi de pouvoir monter et Hikari se dépêcha de le rejoindre pour l'attraper et entamer l’escalade, nous devançant tous les deux. Ils me rendaient fiers. La complicité de mes Pokémon m'emplissais de bonheur et m'attendrissait, mais une fois de plus, je ne devais pas me laisser aller. Chiho et sa sortie avant tout, son sourire et son bonheur en mire.

" Bien évidemment. Quel homme laisserait une dame se démener toute seule ? "

Un petit clin d’œil malicieux et je me collais à une colonne, m'accroupissant dos à elle et plaçant mes mains de manière à lui offrir un marche-pied.

" Je vous en prie Professeur Lime junior, montez. Ne vous souciez pas de tomber car tant que c'est sur moi, cela ne me déplaît pas, en plus, ce n'est pas comme si vous pesiez lourd. " Petit clin d’œil, une fois de plus. " Ayez foi en votre binôme, j'assure votre sécurité. "

J'étais prêt à la faire monter. Une fois qu'elle serait passée, je n'aurais aucun mal à me hisser jusqu'à elle. Il ne fallait juste pas que je la regarde avec les yeux de Tanuyuki, mais ceux de Yuki. En plus, si je me laissais aller dans mes rêveries perverses, Arceus seul savait ce que pourrait bien trouver ma chère Hikari comme châtiment suprême. J'en frissonnais intérieurement. Toutefois, je gardais ma contenance, ne laissant rien filtrer de mes pensées. Tout sourire, je regardais ma Chiho, attendant la suite des événements.

_________________
Un trésor parmi les décombres - Page 2 Sans_t17
Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Mer 7 Mai - 5:26
Ainsi il voulait en faire une compétition. Chiho rit tout bas. Elle ne doutait absolument pas des talents investigateurs d'Asobu, ni même de la force de volonté de Hikari, qui pourtant était davantage taillée pour le combat. Seulement elle était emplie de cette confiance sereine, de cette force tranquille qui signifiait qu'elle connaissait parfaitement l'étendue de ses capacités. Les fouilles c'était son domaine, quand bien même personne ne soit à l'abri d'un échec. Si elle était opposée à un autre scientifique les choses auraient peut-être été différentes, mais dans le cas présent... Dans le cas qui les concernait la défaite n'était pas envisageable. Un rapide coup d’œil pour voir la direction que prenaient les deux pokémons feu au sol lui suffit. S'il voulait jouer, elle allait lui montrer qu'elle n'était pas qu'un joli minois.

« Ne crois pas que je vais te laisser gagner juste parce que tu es mon binôme. »

Son ton était tranquille mais inflexible, démontrant de son sérieux. Bien sûr cela restait une petite compétition amicale, mais ça ne voulait pas dire pour autant qu'elle allait rendre les armes ! D'un regard en coin, Chiho toisa Yuki avec un brin de provocation. Il voulait la battre dans son propre domaine, fort bien. Ignorant complètement le regard déviant vers le bas qu'il venait de lui lancer, la scientifique se concentra pleinement sur l'escalade. Ses doigts fins s'infiltrèrent dans les failles de pierre tandis que grâce à l'appui de son compagnon elle se hissa assez haut pour pouvoir grimper. Techniquement elle aurait pu demander à Gee de la téléporter jusqu'en haut, mais cette méthode de feignasses lui gâcherait le plaisir de l'exploration. En réalité la rouquine parvint jusqu'en haut à une vitesse tout à fait respectable, faisant preuve d'une agilité presque féline. Cela servait parfois d'avoir été garçon manqué et par conséquent d'avoir passé la moitié de son enfance perchée sur les arbres !
Souriant triomphante au Noctali resté en bas, Chi était loin de s'inquiéter du spectacle tout en courbes auquel il avait assisté en première loge. En fait elle n'y pensait même pas, focalisée qu'elle était sur le fait de trouver quelque chose d'intéressant. La dernière fois elle avait failli boire la tasse, mais ses efforts avaient été récompensés par une pierre évolutive. Aurait-elle une chance semblable cette fois ? Ce serait vraiment bien de trouver une pierre feu, histoire de voir son petit Robyn devenir un grand Arcanin. Motivée comme jamais, c'est avec une attention redoublée que la demoiselle progressa sur la pierre tout en faisant attention à l'endroit où elle mettait les pieds. Ce n'était pas qu'elle ne fasse pas confiance à Yuki, seulement sa maladresse était légendaire et elle ne tenait pas à se casser quelque chose. Ce serait une triste façon de mettre fin à ces fouilles censées être un moment de détente tout en apprenant quelques astuces au détour d'un vieux caillou.

« J'ai confiance en toi, mais je préférerais ne pas tout gâcher à cause de ma maladresse. »

Elle lui avait répondu d'un air un peu absent, tandis qu'elle jouait les funambules entre les décombres de ce qui semblait avoir jadis été une bâtisse. Il était possible de continuer à progresser depuis les hauteurs, mais c'était sensiblement plus dangereux que de marcher au sol. Mettant la main en visière, Chi chercha Syl du regard. Ce dernier était en train de voler en cercles ascendants, poussant parfois des ultrasons à basse fréquence afin de ne pas les rendre sourds. À ce niveau là seuls quelques rares pokémons pouvaient l'entendre, ce qui baissait aussi le risque d'attirer la faune sauvage. Satisfaite de la tournure de la situation, elle prit une grande inspiration avant de sauter de pierre en pierre pour traverser un gouffre de vide. Un léger déséquilibre et une frayeur plus tard, Chiho sourit gênée pour masquer ce fait et continua quand même, balayant les environs du regard tout en suivant Asobu et Robyn à quelques mètres près.

Ces derniers qui progressaient côte à côte finirent pourtant par être bloqués devant un grand tas de pierres qui gisaient désordonnées sur leur route, leur barrant le chemin. Signalant le tout dans le calepin qu'elle avait glissé dans la poche arrière de son short, Chiho s'assit sur une colonne afin de réfléchir. Si leurs flairs conjugués avaient repéré quelque chose au delà c'est qu'il y avait une bonne raison. Et pour vérifier ça il n'y avait pas trente-six solutions : il faudrait se créer un passage, quitte à devoir employer la manière forte. Fronçant les sourcils, l'adolescente se pencha légèrement afin d'étudier la structure qui leur posait problème. Il n'était pas très dur de constater que le tout était instable, ce qui indiquait que ça devait être le fruit d'un éboulement récent. C'était certes étrange vu que l'activité sismique de la région était presque nulle, mais si l'on prenait en compte l'érosion séculaire des bâtisses en ruines, ce n'était pas incohérent que la cause de cette chute soit naturelle. Se tournant donc vers tous les pokémons disponibles, la chercheuse leur sourit. Il y avait un moyen de passer.

« Je sais comment on peut faire pour se frayer un passage, mais on va devoir travailler en équipe. Ce marbre est très lourd et malheureusement nous n'avons que des petits et moyens gabarits au sein de l'expédition. Par contre nous avons des membres qui sont puissants individuellement. Je veux que tous ceux qui peuvent utiliser la CS Force poussent ces rochers ensemble ! Syl, Robyn, Hikari je compte sur vous ! » Elle vit bien sûr la tête que tirait Asobu, qui malheureusement ne pouvait apprendre cette CS. Cherchant à le consoler, elle lui sourit faute de pouvoir le prendre dans ses bras à cause de la distance. « Ne sois pas triste. Tu pourras aussi maîtriser cette attaque, avec le temps. Sous cette forme ça t'est impossible, mais n'oublie pas qu'une fois que tu auras évolué, tu seras plus grand que la plupart d'entre eux. » Robyn aboya. « Oui bon d'accord... sauf peut-être Robyn, mais ça ne compte pas. » Ce dernier grogna pour me montrer son désaccord, mais ne sembla m'en tenir rigueur  longtemps. Il était trop excité à l'idée de faire sa première grande trouvaille ! Ne tenant plus en place, il se précipita le premier pour s'approcher de la paroi, attendant que les autres fassent de même. Syl poussa un cri qui était sûrement une façon de râler, mais finit tout de même par faire comme les autres et se mettre en position pour pousser de toutes ses forces sur le haut de ce mur naturel. Il ne manquait plus que Hikari...

« Asobu, Yuki, reculez de quelques mètres s'il vous plaît. Je ne veux pas que vous vous fassiez blesser par accident. » Respectant son propre conseil, Chiho se releva et se mit à l'abri, espérant de tout cœur que le reste de la structure sur laquelle elle se trouvait ne serait pas trop ébranlé par le choc. Ce serait plutôt bête de finir en tant que fossile...
Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Jeu 8 Mai - 18:03
Chiho était déterminée et sa détermination que l'on pouvait lire sur son visage angélique la rendait vraiment très belle. Je lui souriais, ne parvenant pas à faire quoi que ce soit d'autre. Ainsi avais-je éveillé son instinct compétitif ? Voilà qui était plaisant. Je revoyais ce visage qu'elle m'avait montré deux jours plus tôt au cours de cette kermesse, lorsque nous avions mangé ensemble et que nous avions évoqué nos ambitions futures et nos rêves. Mon sourire devint plus niais encore. C'était suite à ce passage que nous nous étions réellement rapprochés, scellant ainsi notre amitié, si ce mot peut vraiment être adapté à cette relation, mais je préfère plutôt le terme binôme, la naissance de notre binôme.

Son pied était entré en contact avec mes mains et elle commença son ascension. Lentement, je me redressais pour pouvoir lui faire prendre de la hauteur. La jeune scientifique déclara qu'elle me faisait confiance mais qu'elle craignait plus de tout gâcher à cause de sa maladresse. Cela me fit sourire. Je n'en avais que faire à vrai dire. Peu m'importait, ma journée ne serait pas gâchée. Son corps passait devant mes yeux, pour leur plus grand plaisir, mais cette fois-ci, je ne le contemplais qu'avec légèreté. Le tanuki en moi était absent, rendant ce moment bien plus plaisant encore. Un simple adolescent transis devant sa belle et profitant de chaque petit moment qui lui était offert, voilà ce que j'étais à présent. Tout joyeux de pouvoir jouir d'un pareil moment et emballé par l'excitation et la joie d'avoir une amie, enfin, je me sentais vraiment bien. Alors que je finissais de l'élever, je risquais quelques mots.

" L’équipage vous remercie d’avoir choisi la compagnie tapis volant, veuillez rester assis jusqu’à ce que la carpette se soit stabilisée..."

J'éclatais alors d'un petit rire cristallin. Chiho s'était finalement hissée en haut du muret, c'était à présent à mon tour. Je m'éloignais à bonne distance, prenant mon élan pour m'élancer, prenant appuis sur l'obstacle à franchir en y posant le pied pour me propulser vers le haut, m'accrochant au mieux à mes prises. Sans trop de réelle difficulté, je parvins à me hisser à mon tour et me mis en route à la suite de la petite rousse. Nous étions à présent sur les hauteur et la vue était encore plus magnifique depuis ce point de vue aérien. Sortant mon appareil photo, je fis quelques clichés de la scène, prenant Chi-chan au passage, sans pour autant agir dans son dos. Nous nous remîmes en marche et je constatais que le chemin serait difficile et dangereux. Un petit regard en biais et inquiet en direction de mon binôme, celle-ci s'élançait de pierre en pierre pour traverser un gouffre. Asobu et Hikari étaient déjà de l'autre côté et tandis que l'une nous regardait, l'autre avait déjà repris sa traque, plus concentré que jamais. La pyroli manqua de perdre l'équilibre, j'en eus un haut-le-coeur.  Heureusement qu'elle n'était pas tombée, la chute aurait vraiment été... Je préférais ne même pas y penser. Elle s'était ressaisie et avait fini par rallier la terre ferme et je la suivais.

" Tu m'as fait une sacrée frayeur mini senpai, mais bon. Il n'est rien arrivé de fâcheux alors pas la peine de s'attarder là-dessus, ça appartient déjà au passé. Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin, à présent, place à la suite de cette petite aventure. "

Nous étions arrivés au pied d'un gros tas de gravats et mon Héricendre semblait indiquer cette direction. Ce qu'il cherchait était là, juste derrière. Nous touchions au but. La ouisticram avait commencé son escalade, prenant de la hauteur sans aucune réelle difficulté. Quoi de plus normal pour un membre de cet espèce après tout. Chiho reprit les choses en main. C'était sa journée alors je me contentais de la suivre, observant, apprenant, tout en m'amusant et découvrant sa personnalité. Son idée n'étais pas si mauvaise que cela, même plutôt bonne et logique. Pousser les rochers pourrait nous ouvrir la route. Robyn et Syl étaient déjà en place et Asobu restait un peu en retrait, déçu de ne pas pouvoir aider plus que ça, mais Chi-chan le réconforta un peu. Quant à moi, j'avais les yeux rivés sur Hikari qui se tenait au sommet de cette montagne artificielle, les yeux rivés sur quelques choses. Après un petit moment, elle se tourna vers moi, pointant du doigt quelque chose que nous ne pouvions pas voir.

" Ouisti, ouisti ! "

" Heriiiii ? "

" Ouisticram. "

" Hericendre ? "

" Ouisticram ! "


J'avais cru comprendre. Quelque chose bloquait derrière et Asobu qui s'était ravancé, se proposait pour aller ouvrir la voie. Un arbre ou un arbuste. Il pouvait utiliser Coupe. Le petit hérisson taquin se rengorgeait. Mon starter le prit et entreprit de le faire monter. Il disparut alors que la chromatique était venue se placer avec les autres. Il y eut un craquement, un grondement, des bruissements de feuilles et un bruit sourd, puis le silence.

" Heriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, heriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! "

C'était le signal. Asibu avait coupé l'arbre qui nous gênait. Les trois Pokémon travaillèrent de concert, usant de toutes leurs forces pour pousser leurs rochers, nous libérant le passage. Je saisis alors Chiho par la main, l’entraînant avec entrain à ma suite sur ce chemin nouvellement tracé, pour  ne m'arrêter qu'une fois passé de l'autre côté. Le petit hérisson était en train de sentir les feuillages de l'arbre écroulé, se lançant dans leur exploration, disparaissant, pour réapparaître à un autre endroit, un air malicieux sur son visage de kitsune. Après un petit moment, il finit par sortir, rebroussant chemin vers le passage ouvert vers lequel nous étions passés quelques instants plus tôt. Il avait quelque chose dans son radar de fouineur. A toute vitesse, il s'engouffra dans le passage et je me lançais à sa suite, essayant de l'en dissuader car ce tas de gravats ne disait rien qui vaille.

" Avancez, je file l'attraper et nous vous rattraperons. Ne vous souciez pas de nous. Robyn, Syl, je compte sur vous pour veiller sur Chiho en mon absence, ne la laissez pas prendre de risque insensés. "

Un clin d'oeil et j'étais parti. Il était là, devant moi, me montrant un petit trou au niveau du sol que nous n'avions pu voir, mais suffisamment grand pour qu'il puisse passer. Sans même me laisser le temps de quoi que ce soit, il s'était engouffré dans le trou, y disparaissant complètement. Je dus me mettre à quatre pattes pour pouvoir glisser un œil à l’intérieur. Il avançait comme un Caninos, truffe au plancher. Il était sur le point de trouver l'objet de sa convoitise. Il était dans son élément, j'étais heureux de pouvoir le voir à l'oeuvre. Il disparut soudain de mon champs de vision pour y réapparaître assez rapidement, tenant un objet dans sa main, victorieux, que je ne pouvais pas distinguer parfaitement dans la pénombre. Poussant cri triomphal, il entreprit de revenir vers moi mais le tunnel s'effondra, se rebouchant.

" ASOBUUUUUUUUUUUUUU ! " J'avais hurlé d’effroi. Mon cœur battait la chamade. " Asobu, tu m'entends ? Asobu ? Hikari, aide moi, il faut le tirer de là, vite ! "



HRP:
 

_________________
Un trésor parmi les décombres - Page 2 Sans_t17
Potiron
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1947
Annonceur
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Jeu 8 Mai - 18:03
Le membre 'Yuki Yutaka' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 1
Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Jeu 8 Mai - 23:08
J'avais saisi Yuki par le poignet avant de continuer d'avancer à ce niveau surélevé des ruines. C'était un vrai parcours du combattant qui nous était imposé par le relief inégal, bien qu'il soit aussi plus dangereux qu'une rafle militaire de Jackie. Heureusement j'avais appris à faire fonctionner mon sang froid dans ce genre d'épineuses situations, ce qui était une bonne chose. De plus avec Yuki à mes côtés je gagnais vraiment en confiance. Je ne me sentais plus seule dans mon entreprise, et comme je voyais à ses plaisanteries qu'il était de bonne humeur, je m'enhardissais encore et me laissais aller. Il appréciait visiblement ce moment qu'on passait tous les deux, même s'il était jalonné de nombreux obstacles et c'était tout ce qui m'importait. J'avais donc ouvert le chemin, avec plus ou moins de succès tout en suivant nos pokémons qui étaient pris par la transe de la recherche.
Tout le monde était possédé par la fièvre incontrôlable qui touchait les chercheurs d'or et autres archéologues excentriques, à tel point que je fus obligée d'en rire. Hikari cria alors elle aussi pour attirer l'attention, et j'essayai d'apercevoir ce qu'il y avait de l'autre côté, sans succès. J'étais bien trop petite, malheureusement. Ce ne fut qu'ensuite, en entendant le craquement qui signalait la chute de l'arbre qui entravait notre progression à venir, que je compris de quoi il était question. Contente de voir qu'Asobu avait aussi droit à son petit moment de gloire, je le félicitai.

« Tu vois, tu nous es indispensable toi aussi ! Tiens vérifie quand même que tu n'as pas fait tomber de baies au passage. J'ai entendu dire que des baies rangma poussaient par ici ! »

Le plaisir que j'éprouvais à le voir bomber le torse avec fierté valait le détour. Il avait besoin de reprendre  confiance après ce petit contre-temps, et il venait tout juste de saisir sa chance en or. Ça faisait plaisir de le voir moins triste et plus intégré à cette équipe disparate mais paradoxalement coordonnée. Et puis de toute façon je m'étais entichée de son petit rire espiègle de farceur autant que de la loyauté de la combative Hikari. J'étais en train de me demander ce que nous allions bien pouvoir découvrir de l'autre côté des gravats lorsque Yuki me dit de continuer sans lui le temps qu'il récupère son pokémon. J'étais sceptique d'autant plus que je n'aimais pas l'idée de me séparer d'eux. Néanmoins je ne pouvais pas descendre de mon perchoir en toute sécurité, alors je n'avais pas vraiment d'autre choix à part continuer. Histoire d'avoir la conscience tranquille j'envoyai quand même Syl avec eux juste au cas où.
Robyn avait également suivi sa piste pendant ce temps, explorant de son côté avec un air résolu que je ne lui connaissais pas. Je savais qu'il pouvait être déterminé, mais là cela allait bien au delà de ce que je pouvais imaginer. Il tenait à gagner cette compétition qu'il prenait au sérieux. C'était amusant et étrange à la fois, vu que je ne lui connaissais pas un esprit aussi compétitif. Néanmoins c'était agréable, d'autant que je voulais gagner, moi aussi.

« Bon faut que j'arrête de tergiverser sur les les conséquences du réchauffement planétaire, moi. La descente ne va pas se faire toute seule. »

Je me parlais toute seule, oui... Comment souvent lorsque j'avais du mal à me concentrer. J'avais un mauvais pressentiment, et je n'étais plus sûre que mon idée d'utiliser Force ait été si brillante que ça. Sauf que malheureusement nous ne disposions pas d'une grosse attaque qui permettrait de les détruire, comme Ultralaser ou Rayon-gemme. En plus c'était plus fort que moi de craindre que nos pokémons puissent se blesser durant le processus. Gardant Yuki et les autres dans mon champ de vision, j'essayais de trouver un moyen de descendre la pente abrupte qui menait de l'autre côté sans partir d'un grand roulé-boulé. Ce n'était vraiment pas facile, alors à défaut de mieux, je passai en position assise et me laissai glisser lentement. C'était le plus sûr, mais aussi le plus douloureux pour mes pauvres fesses qui commençaient à chauffer sérieusement.

" ASOBUUUUUUUUUUUUUU ! "

Le cri de détresse suivi un fracas de roche et fit immédiatement cesser mes plaintes. C'était comme si on venait d'appuyer sur un bouton faisant sauter mes réticences. M'élançant jambes fléchies le long de la pente, je la descendis d'une traite. Bien entendu je me viandai à la réception, tombant à quatre pattes dans la terre et les cailloux. Juste des éraflures qui me firent grimacer, et auxquelles je ne prêtai aucune attention de toute façon. Si Asobu était coincé quelque part il n'y avait pas à réfléchir deux fois, il fallait le tirer de là le plus vite possible, quoi qu'il advienne. Syl n'avait pas attendu que je lui dise quoi faire, et avait tenté de battre des ailes pour tenter de déloger les rochers qui emprisonnaient le Héricendre. En vain.
Le dragon avait vite compris que faire ça pouvait empirer les choses, et qu'en plus du reste il avait peu de contrôle sur les mini tornades qu'il n'allait pas tarder à créer. Il n'avait pas non plus de pattes assez grandes pour lui permettre de soulever quoi que ce soit, ce qui le rendait impuissant. Il poussa un cri de frustration, incapable qu'il était d'aider son coéquipier. Arrivant donc en courant, j'avais porté une main à mon sac pour la refermer sur une pokéball. Non... LA pokéball. La serrant dans ma main avec une flamme dans les yeux, je la lançai aux pieds de Yuki pour gagner du temps. Je savais exactement ce qui allait se passer. Mettez ça sur le compte de la confiance que j'avais en mon pokémon, sur le coup de l'excès de confiance, ou sur le lien télépathique qui nous unissait dans les moments critiques, peu importe. Je fis signe à Yuki et Syl de reculer. Robyn s'était aussi approché, mais vu qu'il n'était pas apte à les aider non plus, il faisait du surplace avec les oreilles baissées.

« Reculez, on va faire voler ces rochers et je ne veux pas qu'un autre désastre se produise. En avant, Gee ! »

Le concerné ne se fit pas prier. Jaillissant de sa pokéball cuillère en avant, il avait prit une grande inspiration avant que ses yeux perçants ne deviennent d'un rouge sanglant. Une aura vibrante se dégagea alors de son corps brillant, ses moustaches frétillant d'une brise surnaturelle. Et alors comme s'ils ne pesaient pas plus que des grains de sable, une grosse partie des gros rochers se mit à flotter plusieurs mètres au dessus du sol, maintenue en place par sa télékinésie. J'allais dire à Asobu de sortir de son trou avant que Gee ne s'épuise, mais ce fut inutile. Comme un diable sorti de sa boîte, le petit hérisson sauta de là à toute allure pour se réfugier dans les bras de son dresseur, sa trouvaille en mains. Les rochers retombèrent avec fracas, Gee baissant enfin le bras qui tenait la cuillère. Ses yeux revinrent à la normale alors qu'il me regardait avec un regard dégoulinant de fierté. Je ris et félicitai mon starter, soulagée.

« Oui oui, moi aussi je suis fière de toi, mon mangeur de yaourts. »

Maintenant nous étions à nouveau au sol et tout le monde allait bien. Je soufflai. Plus de peur que de mal heureusement. M'approchant d'eux, je caressai affectueusement la tête d'Asobu. Faire la trouvaille du siècle n'aurait plus du tout de sens si je n'avais plus mes amis à mes côtés. Reprenant mon souffle, je cherchai à m'asseoir cinq minutes pour me remettre de mes émotions. Je pris donc place sur un des débris massifs qui venaient d'être reposés, en me frottant les mains rougies par ma dernière cascade. Maintenant au moins le passage était complètement dégagé, les divers morceaux de marbre étant disséminés sur plusieurs mètres. Ça nous faisait un chemin parfaitement dégagé, et en plus du reste ça nous offrait un site de fouilles qui n'avait sûrement pas encore été exploité. Robyn l'avait vite compris, et après avoir sautillé autour de Yuki pour s'assurer que son meilleur ami allait bien, il avait repris ses recherches acharnées.

« Décidément, que d'aventures, hein ? Pfiouuu, je dois dire que tu m'as fait peur. C'est chacun son tour, c'est ça ? Haha. Enfin au moins nous avons su travailler ensemble, et pour une première fois c'est  vraiment impressionnant. Merci à tous. »

J'étais sincèrement heureuse, et surprise par notre compatibilité. J'avais regardé les présents avec de la gratitude plein les yeux, en particulier envers mon flemmard pervers préféré, qui me regardait d'un air suspicieux. Il avait une idée en tête et il y avait fort à parier que ce serait encore une connerie monumentale. Mais à l'heure actuelle j'étais trop occupée à profiter de la brève accalmie qui nous était offerte. Enfin, ce fut le cas jusqu'à ce que Robyn arrive en courant vers moi, avec quelque chose entre les crocs. Curieuse, je grattouillai son crâne avant de l'accepter. Il avait trouvé quelque chose sous les décombres qu'on venait de dégager. Tiens... c'était quoi ça ?
Potiron
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1947
Annonceur
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Jeu 8 Mai - 23:08
Le membre 'Chiho Lime' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 2
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11858
PNJs
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Dim 11 Mai - 10:36
RP - RP agréable à lire, une grande introduction qui met l'eau à la bouche même si on reste trop centré sur les sentiments des personnages et que la recherche passe en second plan au début. (A la fin de la première page, ils ne sont même pas encore sur le lieu de recherche !) Chiho s'intéresse au lieu et semble connaitre certaines choses qu'elle partage avec son binôme. J'ai adoré de voir comment elle explore les ruines : en passant par les airs et en utilisant la capacité de Sonistrelle de cette façon. Et par la suite, beaucoup de Pokemon participent. Yuki aide Chiho ; ils se complètent dans la fouille.

Chiho - Tu obtiens la CT Ball'Ombre et un Bandeau Muscle. (Augmente la puissance d'une attaque physique)
Yuki - Tu obtiens la CT Tunnel et un Charbon. (Augmente la puissance d'une attaque feu)


_____


Yuki - Utilisation de la CS Coupe.
Tu obtiens 2 baies Alga Un trésor parmi les décombres - Page 2 Miniat_baie_alga_dpet 2 baies Maron. Un trésor parmi les décombres - Page 2 Miniat_baie_maron_dp
Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Mar 20 Mai - 5:45
Alors qu'Hikari et moi étions en train de tenter de déblayer la zone afin de pouvoir créer une porte de sortie à Asobu, tout en, veillant à ne pas faire s'effondrer la galerie sur lui, Syl nous rejoignit pour nous prêter main forte. Ce dernier comprit rapidement son inutilité et je le comprenais parfaitement. Me redressant, je m'approchais de lui, la mine un peu morne, alors que Chiho nous avait rejoint.

" Tu sais Syl, tu n'as pas à être aussi déçu, tu as fait ce que tu as pu, tout comme moi, mais je suis sûr que tu auras l'occasion de montrer ta valeur, nous avons tous nos champs de compétences après tout, patience... "

Je lui fis alors un clin d’œil tout sourire. La petite rousse nous donna des instructions que nous avions alors mises à exécution. Elle venait de faire apparaître Gee, son Kadabra. Petite veinarde. Elle avait un Pokémon des plus classes à mon goût. Grand-père Hiroyuki en possédait également un, ou plutôt un Alakazam et je m'étais toujours dit que j'en aurai un à moi, un jour où l'autre. Enfin, là n'était pas la question. Le plus important était de sauver mon héricendre et je ne pouvais plus que me reposer sur le duo qui était à l'oeuvre, à sa voir mon binôme et son pokémon psy. Je maudissais silencieusement mon impuissance en les regardant faire. Ils étaient vraiment efficaces et petit à petit, je me mis à les admirer. Chiho faisait preuve de sang-froid et cette nouvelle facette d'elle me plaisait. Décidément, cette petite femme était pleine de ressources.

Bientôt, Asobu se retrouva libéré de sa prison. Trop content de le voir en un seul morceau, je m'étais alors précipité vers lui, le prenant dans mes bras, après lui avoir appliqué un petit coco en feignant une remontrance. Il m'avait fait une de ces frayeurs. Robyn nous avait rejoint, suivi par Hikari. Ensemble, nous célébrions le retour du farceur. La scientifique prit la parole et ses dires me réchauffèrent le coeur. Je me rapprochais alors d'elle ainsi que de son Kadabra.

" Merci mille fois à tous les deux, je ne sais pas ce qu'il aurait pu advenir sans vous deux. Je vous suis redevable. " Je m'inclinais alors respectueusement. " Tes propos me vont droit au cœur Chi-chan et je suis vraiment heureux que tu m'aies fait découvrir un peu de ton monde. Je ne regrette en rien cette journée. Nous nous amusons vraiment bien tout en apprenant à tes côtés. Merci à toi.

" Héricendre. "

Le petit Asobu tendit l'objet qu'il tenait dans ses mains à la pyroli. Une CT apparament. Cela me fit sourire.

" Je crois que c'est pour vous remercier de l'avoir tiré de là... "

" Héri ! "

J'éclatais alors de rire. Il regardait Robyn qui revenait vers nous en courant, un objet dans la gueule. Il voulait rendre son ami plus canin plus fort avec cet objet, ainsi que le Kadabra ou n'importe quel autre ami de Chiho. Honorable attention de sa part. Alors que je déposais une caresse sur son crâne, mon regard croisa celui de Gee. Echange silencieux, nous nous étions trouvés. Le maître et l'élève.

* Gee-sensei... *

Je m'inclinais devant lui, sous le regard suspicieux d'Hikari.

_________________
Un trésor parmi les décombres - Page 2 Sans_t17
Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Mer 21 Mai - 16:03
J'étais simplement heureuse de voir que les choses prenaient une tournure un peu plus... calme. C'est qu'avec toutes ces cascades et autres acrobaties nous avions pas mal transpiré, quand même. Me posant un peu pour reprendre mon souffle, je me sentais soudain lasse et soulagée en même temps. D'un œil bienveillant je me limitais de regarder la petite danse de la victoire que faisaient Asobu et Robyn qui faisait de son mieux pour l'imiter, sans réussir pour autant à égaler sa subtile gigue. Gee les observait lui aussi, se tenant un peu en retrait avec le torse bombé par la fierté. Je savais qu'il avait tendance à se voir comme un doyen avec ses enfants, même si personnellement je le voyais plus comme un grand gamin se cachant derrière ses moustaches et ses airs paternalistes. J'ignorai un regard noir qui vint en ma direction et je souris. Il avait entendu mes pensées, comme à son habitude. Au lieu de lui prêter crédit je répondis à Yuki avec un haussement d'épaules.

« Je t'en prie, je sais que tu aurais fait de même pour aider un de mes pokémons. Et puis on a la vie devant nous, il arrivera forcément un moment où tu nous rendras la pareille. C'est à ça que servent les binômes, non ? » Je tapai mon poing contre son épaule pour le taquiner. « De rien, je suis heureuse que ça vous ait plu malgré la dernière épopée imprévue. On remet ça quand vous voulez, puisque de toute façon je mènerai souvent des expéditions de ce genre. Oh c'est pour moi, Asobu ? »

J'acceptai l'objet qu'il me tendait avec la curiosité de voir ce qu'il avait bien pu trouver. Je constatai qu'il s'agissait d'une CT n°28. Par pure envie de savoir, je sortis mon Ipok afin de vérifier à quoi cela correspondait. L'application en ligne ne tarda pas à m'apprendre qu'il s'agissait de l'attaque Tunnel. En plus du reste selon ma source Robyn pourrait l'apprendre, ce qui me serait d'une grande utilité lors des fouilles futures. Mue par l'enthousiasme, je serrai le petit hérisson dans mes bras et le frottai amoureusement contre ma joue. J'avais envie de l'embrasser, à tel point que je ne vis même pas le coup d’œil sceptique de Gee, ni l'expression déconfite de mon Caninos, qui boudant de par le manque d'attention, s'en fut la quérir auprès du Noctali. Il lui confia donc la CT qu'il avait trouvée de son côté, sautillant à ses pieds en aboyant. Il avait fait une trouvaille lui aussi alors il avait du mal à comprendre pourquoi son 'rival' récoltait tous les lauriers.
Je finis par me rendre de la tête qu'il tirait, alors je tapotai mes cuisses pour l'appeler à moi avec un sourire. C'est vrai qu'il s'en était très bien sorti lui aussi, il n'y avait vraiment pas de quoi être jaloux. Je laissai Robyn poser ses pattes avant sur mes genoux -un peu à contre cœur bien qu'il n'ose désobéir pour autant- afin de le regarder dans les yeux. Je ne voulais pas qu'il se sente délaissé et encore moins ignoré, car il était après tout un de mes compagnons les plus fidèles. Contrairement à certains bouffeurs de yaourt qui profitaient de la moindre occasion pour se la péter devant les gens, pensais-je. Et oui, le voilà encore en train de faire des mains et des cuillères pour impressionner. Je soupirai. Décidément, il était irrécupérable. Yuki et lui échangèrent un regard lourd de non-dits... me laissant en dehors de ce qui semblait être un échange fort personnel. Et à vrai dire pour une fois je me disais que ce n'était pas plus mal. Qui sait ce qui pouvait bien passer dans les têtes des ces deux-là ?

~ Je trouve que son postérieur est de toute beauté dans ce charmant short qui met ses courbes en valeur. Tu n'es pas d'accord, mon futur disciple ? ~



[Échange de la CT Ball'Ombre contre la CT Tunnel]

_________________
Un trésor parmi les décombres - Page 2 2ypf3v8


Collectionneuse PKMN

Yuki Yutaka
Yuki Yutaka
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   Ven 23 Mai - 5:42
Alors que j'assistais au spectacle de mon Héricendre offrant son cadeau de remerciement à mon binôme, le Caninos de cette dernière qui était revenu quelques instants plus tôt avec un objet, lui aussi, patienta un instant devant sa dresseuse, pour finalement venir à moi. Il semblait dépité qu'on ne l'ait pas remarqué. Agitant sa queue en plongeant son regard intelligent et vif dans le mien, il m'envoyait un message concis. Je m'accroupis donc, tendant la main vers la petite boule de poil toute mignonne qui me rappelait tant Kôyô, la Caninos de ma mère. Une petite pointe de mélancolie saupoudrée de nostalgie, germa en moi. Elle me manquait terriblement, tout comme Kuroi et Koocha. C'était décidé, moi aussi j'aurai mon Démolosse et mon Caninos un jour, mais revenons-en au moment présent.

Robyn venait de déposer une CT dans ma main, que je ne tardais pas à identifier comme étant la CT ball'Ombre. Je n'en voyais pas encore l'utilité, mais bouder un présent si généreusement offert aurait été impoli de ma part et je n'étais pas du genre à faire le difficile en matière de Pokémon. Si cela ne me servait pas aujoud'hui, qui savait quel Pokémon je pourrais bien attraper dans un avenir proche ? Je la rangeais donc ma sacoche avant de m'emparer du chiot de feu, le décollant du sol pour le prendre dans mes bras.

" Hontô ni arigatô Robyn-kun ! Yasashii desu. "

Je frottais ma joue contre la sienne. La douceur de son pelage était des plus agréable et elle me témoignait combien ce petit être était aimé et choyé par Chiho. Je n'en doutais déjà plus, mais avec ceci, c'était clair et net, elle était une bonne personne, une bonne dresseuse, aimante et attentionnée. Le Caninos pouvait en être fier et avait de beaux jours devant lui. Alors que je le grattouillais en même temps, je lui glissais quelques mots à l'oreille, presque murmurés.

" Prend bien soin d'elle Robyn-kun, mille fois plus lorsque je ne suis pas là. J'ai confiance en toi. "

Il aboya alors avec vigueur.

" Haha, je n'en doute pas. Tu sais, j'ai grandi avec une Caninos et deux Démolosse, les pokémon de ma mère. Ils sont connus, mais ils n'ont pas la grosse tête. Je te les présenterai un jour si le destin nous le permet. Compte sur moi ! "

Je le reposais alors au sol, pour retrouver ma stature initiale, pendant que le petit être hyperactif sautillait autour de moi en aboyant joyeusement. A cet instant précis, j'étais heureux, me sentant dans mon élément. Au milieu de tous ces Pokémon, j'étais chez moi. Ce qui me troubla le temps d'un soupir, ce fut de constater qu'il y avait une humaine dans mon monde, une jeune femme de mon âge. C'était perturbant, mais réellement plaisant. J'avais peut être enfin une véritable amie, non, c'en était déjà une, même si j'avais eu un véritable coup de foudre révélation pour elle. En ce qui concernait cette partie, seul le temps me dirait si elle serait bien plus que ça où non.

Chiho avait rappelé son ami et son Kadabra attira mon attention. Un échange silencieux s'en suivit entre nos regards, comme si l'un jaugeait l'autre. Deux Tanukis dans la place, nous nous étions acceptés, n'étant pas une menace l'un pour l'autre, mais plutôt des alliés. Tanugee et Tanuyuki, j'avais le net sentiment que c'était là le début d'une nouvelle amitié riche en aventures qui était sur le point de débuter. Sa voix résonna dans ma tête et ses propos me surprirent en premier lieu. Les avais-je imaginés ? Non, impossible, surtout pas après ce qu'il venait de me dire.

~* Je partage votre avis Tanugee-sama. Elle est la crème des crèmes, le plus beau des joyaux brut du monde. Je regrette de ne pas avoir pu vous demander avant de m'être déclaré à elle, mais je vous garantis que je ferai tout mon possible pour prendre soin d'elle. En tant que votre disciple, je tâcherai d'être un élève digne de votre enseignement. *~

Je m'étais alors incliné devant lui avec déférence, sous le regard plus que suspicieux de ma ouisticram. Je me raprochais alors de Gee, tout en appellant Asobu et Robyn, avant de me retourner vers elle en posant fièrement, entouré de mes trois amis.

" Tu vois Hikari... Tu as tes secrets de femmes auxquels je ne comprends strictement rien avec Chi-chan, nous, nous avons les noôtres entre hommes. "

Elle me toisa un instant avant de se diriger vers Chiho en faisant mine de me bouder. Je sortis alors ma bouteille d'eau de mon sac et courant à toute vitesse, après m'en être versé dans le creu de la la main tant bien que mal, je l'aspergeais du peu d'eau que j'avais en main. En petites quantités comme ça, et lorsque ça venait de moi, elle n'avait pas peur de ce liquide, mais ça l'agaçait et c'était le but. M'arrêtant en dérapant devant Chiho, je la fixais avec un sourire de Tanuki. Un, deux, trois, la bouteille s'allégea quelque peu alors que ses cheveux ainsi que son T-shirt s’alourdissaient. Elle était trempée. J'avais ouvert les hostilités, mais la vision de sa poitrine parfaitement et délicatement enchâssée dans ce soutien-gorge ultra féminin me fit perdre tous mes moyens. Le paradis était devant moi, c'était le lieu dans lequel je voulais me perdre.

" Ouistiiiiiiiiii  ! "

Le glas de la mise à mort de ma partie Tanuki avait rententi. J'allais me faire corriger.

" CRAM ! "

Au moment fatidique mes yeux s'étaient fermés, mais le choc attendu ne vint pas. J'avais ressenti une sensation bizarre, quelque chose de nouveau et d'unique pour moins, une sorte de nouvelle expérience, alors que j'avais senti le contact d'une main inconnue sur mon épaule. Je me risquais alors à ouvrir un œil, puis le second. Gee se tenait à mes côtés et je me trouvais à plusieurs mètres de là où j'aurais dû normalement être. Il m'avait téléporté, la première fois de ma vie que cela m'arrivait.

~* Je vous remercie de m'avoir sauvé sensei et m'excuse par la même d'avoir perdu mes moyens devant sa poitrine, mais c'était ma première entrevue du paradis... Cette image restera à jamais gravée dans ma mémoire, ainsi qu'en persistance rétinienne... *~

Je me tournais alors vers les filles, leurs tirant la langue.

" Les garçons sont donc les plus forts, vous avez raison d'abandonner ! D'ailleurs Chi-chan, j'ai trouvé mon trésor avant toi, tu me dois un doux baiser maintenant à présent, mais je garde cette carte Joker pour le moment. J'espère que tu sauras y mettre tes sentiments le moment venu, en attendant... "

Je l'arrosais une nouvelle fois en éclatant de rire, touchant Asobu et Robyn au passage. Le petit hérisson alla se jeter sur Hikari et une bataille allait se déclarer sous ce doux soleil de mars. Ponctué de rires et de coups fourrés en tous genre, nous nous livrerions à la bataille la plus déjantée qu'il m'ait été donné de livrer jusqu'alors, un moment que nous n’oublierions jamais, du moins, je le souhaitais...



HRP:
 

_________________
Un trésor parmi les décombres - Page 2 Sans_t17
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Un trésor parmi les décombres   
Un trésor parmi les décombres
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :