La folie des grandeurs [ pv Audrey]
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: La folie des grandeurs [ pv Audrey]   Mar 15 Avr - 11:10




Meeting the dragon at the door of the donjon

Loin de toi l'idée de passer l'un de tes week-end dans tes appartements, ni même de penser à rendre visite à ta tante, bien que cela aurait été l'occasion rêvé pour le faire. Tu as prévus quelque chose de beaucoup plus grand aujourd'hui. Après la fouille organisé avec Janet, la recherche est devenu pour toi quelque chose proche de l'addiction. Découvrir des nouveaux lieux, de nouvelles choses, fouiner jusqu'à ne plus rien trouver, là était tout un principe qui rendait le tout particulièrement alléchant. Tu t'étais donc lever ce beau matin d'Avril dans l'optique de partir à l'aventure, mais cette fois ci, en solo. Tu avais préparé tes affaires la veille. Un sac à dos remplis. Des bouteilles d'eaux, un repas qui constitué d'un simple sandwich fait maison et d'une pomme verte piqué au réfectoire pendant l'heure du déjeuné. Luné qui était lové sur ton lit patiente tranquillement que tu finisses de te préparer. Il t'observe de ses azur, te lorgnant les cotes, les jambes et le dos. Tu sentais que ton Pokemon avait gagné en maturité. Toujours aussi espiègle, il était bien moins foufou, plus réfléchis, plus sage.

Et toi aussi tu avais évoluer Leo', bien plus que tu ne pouvais le croire. Les Pokemon étaient devenus pour toi quelque chose d'essentiel a la vie de tout les jours et tout ce qu'avait put te raconter tes parents s'étaient totalement évanouis dans le néant de tes souvenirs passés. Tu ne pensais plus à eux. Pas que tu les avais totalement oublier, mais ils n'étaient plus qu'un fragment de ta vie qui n'avait plus aucun intérêt pour toi. Pour certaine chose, il fallait se faire une évidence, le passé était le passé et certain souvenir ne pouvaient en aucun cas forger l'avenir. Tu ne bloquerais pas ta progression a cause de leur colère... Ils ont tentaient de la partager, de la rendre commune et on presque réussis, mais tu es là aujourd’hui pour montrer leur échec cuisant.  Si ta tante t'entendait penser... elle te frapperait sans doute avant de t'enlacer de pitié.

MAIS BREF ! Ne parlons pas de chose qui fâche ! N'est-ce pas Leo' !? Bien. Ton sac sur le dos, prêt a faire ton Indianna Jones, tu invites ton Zorua a grimper sur le haut de ta tête et vous êtes partis. Tu passes le dortoir des Noctali et crois entrevoir Allen dans sa chambre. Tu n'as pas une mauvaise vision, mais cette tignasse blonde pouvait être celle de n'importe qui. Tu hausses les épaules et continue ton petit bout de chemin vers la Grotte Granite, endroit qui t'avais toujours intrigué. Avec l'aide de ton Ipok tu décides de prendre un raccourci entre les arbres et les buissons qui longes l'académie et qui lui font office de frontière avec les zones extérieurs.Un trajet qui faisait habituellement dix bonnes minutes se transforma en un voyage de cinq minutes top chrono. Recouvert de feuillages et autres branches, d'ailleurs Luné mâchouille une brindille coincé dans tes cheveux, tu aperçois une imposante grotte a une vingtaine de mètre à peine. Étoiles dans les yeux, tu t'approches tranquillement, serin de visage et curieux de cœur, jusqu'à ce qu'un Saunistrelle te frôle le visage en contre sens.

La bestiole est rapide, elle voltige dans tout les sens, frénétique, elle te donne vaguement le tournis et finalement tu te rend comptes que tu n'es pas le seul a avoir eu l'idée d'une fouille, une silhouette, accroupie semble attendre devant l'entrée. Tu soupire et marche calmement vers ce qui semblait être une demoiselle. Tu es polis, tu t’inquiètes.

▬ Est-ce que ça vas ?


(c) Bloody Storm


_________________
selkies mood


La folie des grandeurs [ pv Audrey] Hmtm3bv
kado:
 
Audrey Hatoria
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 884
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La folie des grandeurs [ pv Audrey]   Mer 16 Avr - 13:16
Depuis ta toute première fouille dans les souterrains, cette rencontre avec les pokémons, tu en veux plus, découvrir toujours plus de choses, ce qui t'entoure, les lieux qui habitent l'île sur laquelle tu étudies. Cette soif de liberté tu la combles maintenant que tu es sortie du centre spécialisé. Non pas que tu ne t'y plaisais pas, mais tu ne pouvais pas trop sortir et les peu de fois où tu sortais, tu étais la pensionnaire la plus entourée, car tes sauts d'humeurs faisaient peur à tout le monde. Mais depuis que tu es sorties définitivement et que tu es entrée dans l'académie et beh... tu as un peu mûrit, la proximité avec les pokémons, les sourires des gens même si tu ne leur parlais pas, un soleil très présent et presque jamais de pluie. Le cadre était parfait pour une jeune femme qui découvrait la vie après six ans à l'apprendre d'un point de vue comportemental.

C'est le week-end et tu comptes bien refaire une petite fouille, surtout Doubt a rejoint l'équipe, le Sapereau s'entend à merveille avec Akali même si le lapin est un peu plus téméraire et mature que ta première amie de voyage. Quoi qu'il en soit tu prends ton matériel, ta sacoche à laquelle tu ajoutes de quoi manger, même si cela se compose uniquement de barres au chocolat, ce que tu peux être gourmande quand tu t'y mets, pourtant tu ne prends pas un gramme. Tu termines ton package avec ta lampe torche pour éclairer ton chemin. Aujourd'hui, cap sur la Grotte Granite.

Tu empruntes la route qui est tracée par l'usure des gens, la nature est calme, elle dort et siffle dans son sommeil grâce au vent. C'est beau de voir une nature qui dort et qui ne sait pas qu'on la regarde... c'est délicat, puis la nature vieillit chaque hiver devenant d'une blancheur fade et triste. La nature, il faut que ça soit green, ok ? Que les couleurs s'envolent comme jamais, que ce soit un feu d’artifice.

Tu arrives devant la grotte, déserte, il n'y a personne aux alentours, tu t'approches quand même d'un pas lent et calme et tu fais glisser tes pokéballs au sol pour libérer tes deux compagnons. Doubt oberve le nouveau décor et se met à sautiller vers la grotte pour l'observer, mais il trébuche maladroitement alors qu'Akali s'en va voler autour, pour jouer avec les éléments naturels. Tu t'approches de ton compagnon et t’accroupis et lui mordille une oreille délicatement.

-Tu t'es pas fais mal Doubt ? J'espère que non ! Tu sais, je t’aime une fois, je t’aime deux fois, je t’aime plus que le riz et les petits pois !

C'est à ce moment là qu'Akali revient se poser rapidement sur ton épaule un brin panique, on dirait qu'elle à fait une bêtise, mais tu n'as pas le temps de lui demander ce qui lui arrive que tu entends la voix d'un jeune homme derrière toi, tu ne sursautes pas, mais tu es un peu surprise que quelqu'un vienne aussi pour une fouille dans cette grotte en même temps que toi. C'est une jolie coïncidence à tes yeux. Tu te relèves et tu dis d'une voix très entousihaste.

-Oui ça va ! Y a juste Doubt qui s'est fait un peu mal en tombant, mais il a pas encore l'habitude de l'air pur alors il est un peu maladroit ! Mais au moins il ne vit plus dans la déchetterie ! Tu le regardes alors qu'Akali se love contre ton cou. T'es aussi là pour fouiller la grotte ! Si c'est le cas je te laisse venir avec moi, mais attention ! Je prends 75 % du butin parce que j'étais ici avant toi. Premier arrivé premier servi non ?

Tu lui fais un grand sourire, si grand qu'on voit toutes tes dents et comparé à lui tu te trouves bien peu habillé, après tout tu es avec ton haut de maillot habituelle, un short en jean cette fois à laquelle est accrochée une ceinture et une grenade chantilly. Il te manque un collant comme toujours et tes longues rangers te donnent un air un peu punk, mais tu es juste folle. Avec le soleil tes tatouages ressortent de plus bel avec l'éclat des nuages bleu.

-Moi c'est Audrey ! Audrey Hatoria ! La plus folle mécanicienne du campus ! Mais ils ne savent pas encore que je suis mécanicienne. Tu te penches en avant en mettant un doigt sur la bouche du jeune homme. Alors chuuuuut, ne dit pas un mot. Puis après tu tournes les talons et fait toute joyeuse ! Fuyons vers notre objectif ! Fuyons dans la Grotte de Granite, les plus grands trésors m'y attendent !
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La folie des grandeurs [ pv Audrey]   Mer 16 Avr - 20:02




Meeting the dragon at the door of the donjon

Et toi qui te croyait tout seul Leo'... Te voilà déçu. Vraiment. Tu pensais pouvoir prendre ton temps, regarder, découvrir en toute sérénité, en toute tranquillité. Pas que tu n'aimais pas la compagnie, au contraire, tu as pour dicton « plus on est fou, plus on rit » hors tu ignores encore que la demoiselle qui te servirait pour cette fouille de binôme était tout ce qu'il y avait de plus fou. Tu l'observe donc attentivement. A défaut de pouvoir simplement lui balancer un franc et très vulgaire «  casse toi ! » tu décides de t'en faire une alliée.  L'air qui vous entoure est frais et le soleil commence petit a petit à pointer intégralement le bout de son nez. C'est qu'il se faisait timide, ce chacripan, entre deux trois nuage. Un rayon se glisse sur ton visage, tu plisses les yeux sous son coup de griffe et progressivement t'y habitue.

Devant un Sapereau, pas très agile de ses pattes, tu te ravances pour aider, les réflexes que t'as pas Leo' ! Mais la voix de l’élève te retiens de faire le moindre geste. Elle s'en occupe très bien après tout, ce n'était qu'une petite égratignures, le Lapin serait bien vite sur ses pattes tout gaillard pour continuer le périple avec sa dresseuse. En un instant la demoiselle cite la déchetterie, tu comprends donc bien vite qu'elle était, elle aussi, présente durant la sortie capture de ce mois ci. Tu souris, attendris au final par ce Sapereau maladroit qui n'est plus du tout habitué au grand bol d'air de la vie. Toi aussi tu as capturé un pokemon de là-bas et c'est sans attendre que tu précipites ta main droite sur les pokeballs de ta ceinture afin de te saisir de celle de Chelsea. Alors que tu t’apprêtes a faire les présentations la novice des sciences enchaîne sur un nouveau sujet qui te fait oublier ton Pokemon. Son tacts te fait légèrement sursauter de surprise, en voilà une bien drôle de fille !

Tu rechignes un instant prenant au final cette folle franchise comme un jeu. Soit. Mais tu ne l'a laisserais sûrement pas toucher a TON trésor. Ce que tu trouves tu le gardes. Fouineur égoïste, mais fier de l'être. Puis ce n'est pas comme si vous étiez amis, ce n'est pas comme si tu avais une quelconque dette envers cette damoiselle non plus. Donc non. Rien ne te fera lâcher tes affaires, paroles de Leonidas Blackhart, jeune archéologue.  

Elle est peu vêtu, mais ça ne semble pas te déranger plus que ça, après tout il faut savoir que le temps se réchauffe de plus en plus et que même si le printemps a toujours son emprunte sur cette période de l'année, l'été ne tarderait pas a engloutir toute cette belle nature chantonnante sous un léger soleil. Le feu ne tardera pas a vous tomber sur le coin du museau. D'ailleurs, Luné qui était encore sur ta tête était entrain de progressivement perdre sa fourrure d'hiver. Le printemps avait eu raison de sa doudoune et bientôt il ne lui restera plus qu'un manteau fin où chaque brin de brise pourrait s'y engouffrer pour le rafraîchir.

Soudain la demoiselle te saute dessus, ou a plus propre parler, devant toi. Souriante, joyeuse, tout simplement énergétique elle commence a se présenter : -Moi c'est Audrey ! Audrey Hatoria ! La plus folle mécanicienne du campus ! Mais ils ne savent pas encore que je suis mécanicienne.  Au mot mécanicienne tu penses instinctivement a Cleve, ton binôme de cour. Audrey serait donc dans le même camp, bricoleuse en tout genre où les idées fusent en des gadgets abracadabrants mais incroyablement cool. Encore une fois, tu espères pouvoir parler, tu ouvres la bouche pour te présenter a ton tour, mais le fin doigt de la Pyroli tombe sur tes lèvres, les scellant tu ne sais par quelle magie. Alors chuuuuut, ne dit pas un mot. Soumis, par tu ne sais quel miracle tu ne dis pas un mot et la regarde gambader vers l’intérieure de la grotte. Elle jacasse comme elle respire mais au fond ce n'est pas une mauvaise fille, du moins tu ne vois pour l'instant en elle, rien qui puisse t'irriter la conscience.

Finalement condamné a ce qu'Audrey te tiennes compagnie tu soupires une dernière fois avant de trottiner jusqu'à la rejoindre. Dans cette petite course tu fais appel a tes deux autres compagnons, Arado le Griknot et Chelsea la Couafarel. Chacun d'eux se regarde d'un air méprisant et finissent pas s'ignorer. Ces deux là n'étaient vraiment pas fait pour s'entendre. Tu salut tes amis d'un sourire franc et passe ta main dans les poils doucereux du Pokemon chien. Chelsea, amoureuse des câlins et friandes d'attention s'en voit ravis et ronronnerait si elle le pouvait.

Te voilà enfin prêt pour une expédition, a ton plus grand regret, en duo. Arado reste a tes cotés quand-t-a Chelsea elle prend les devants avec son museau infaillible. Elle réussissait a survivre au beau milieu des ordures, alors autant vous dire que son odorat était toute a la disposition de l'archéologue pour trouver les trésors les plus fou.  Quand ton petit groupe fini par rattraper Audrey et les siens, tu les éclairs de ta lampe torche LUMINAX et te présente.

▬ Moi c'est Leonidas Blackhart, Archéologue, mais tu peux m'appeler Leo'. Et eux ce sont mes Pokemon, Luné, Arado & Chelsea.

Après cs brèves présentations, tu passes ta main sur ton front et sort ton fameux et merveilleux Cherche'Objet. Que la chasse commence. Sans perdre un seul instant tu finis même par dépasser Audrey comme pour lui indiquer le chemin.

(c) Bloody Storm


_________________
selkies mood


La folie des grandeurs [ pv Audrey] Hmtm3bv
kado:
 
Audrey Hatoria
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 884
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La folie des grandeurs [ pv Audrey]   Mer 16 Avr - 21:18
Alors que tu t'enfonces dans la grotte avec de grands pas les jambes tendues, tu entends le jeune homme te rattraper en trottinant, tu entends ses chaussures frapper le sol durement et le bruit que fond ses vêtements grâce au vent, ce bruit s'atténue dans la grotte puisque le vent disparaît petit à petit. Tu notes aussi le bruit de plusieurs pokémons qui ne sont pas les tiens, par exemple, un Couafarel ainsi qu'un Griknot. Quant-à toi tes deux compagnons ils te suivent bien qu'Akali soit sur ton épaule en utilisant sa vue perçante et la très bonne réception auditive que lui offre ses grandes oreilles. Il en va de même pour Doubt qui sautille à tes côtés en scrutant le sol de ses petits yeux et cherchant du son de ses grandes oreilles.

Tu le vois sortir sa lampe torche et tu l'imites dans la seconde en l'observant ensuite, tu manques te d'aveugler à cause de la lumière que tu mets dans les yeux en allumant l'objet comme un idiote puis tu observes le plafond d'un coup de lampe. C'est tellement beau. La grotte d'un bleu profond scintille à chaque mouvement de lampe. Les parois sont lisses, on voit bien que le vent et l'humidité qui sont venus au fil des saison on poli cette entrée de grotte. Alors que tu observes ébahit le plafond le jeune homme qui t'accompagnes se met à parler.

Il se nomme Léonidas, Léonidas Blackhart. Tu trouves que ça sonne plutôt bien, en plus il sera un archéologue, encore mieux, tu souris, tu as un partenaire qui se trouve être très bon en terme de fouille dans des zones de ce type. Tu le regardes, en plus d'être utile ce blondinet était quand même rudement mignon. Tu lui dis alors en souriant.

-Tu as bien de la chance d'avoir trois compagnons ! Moi je rêve de posserder un Pyronille... il me serait tellement utile pour m'aider dans mes travaux avec son feu. Toi tu ne rêves pas d'un pokémon formidable pour tes fouilles ?

Après ces quelques mots tu le vois sortir un cherche objet, t'es yeux brillent d'émerveillement, il en avait un, un objet tellement génial que tu rêves de pouvoir en utiliser un, alors tu passes devant lui et tu passes tes mains au-dessus de l'instrument de recherche avec un air de convoitise, mais tu n'oses pas toucher car ce n'est pas à toi, tu le regards des yeux pétillants, il doit comprendre que tu approuves une telle merveille de technologie. Puis reprenant un peu de sérieux te te décide à avancer un peu quand même pour ne pas trop bloquer.

Vous vous enfoncez de plus en plus, et à mesure que vos pieds vous font progresser tu remarques quelques chose, le granite au plafond devient de plus en plus foncer et il scintille de moins en moins, c'est étrange, tu touches le mur en mettant la lampe sur ta main et te touche les doigts pour tester le ressenti grâce au sens du toucher. Tu dis alors à Léonidas.

-Je pense qu'il y a un phénomène intéressant dans cette grotte. À l'entrée le granite était clair et brillant, maintenant qu'on a fait deux-cent mètres je remarque que la couleur est bien plus foncée et qu'en plus de cela la parois est moins brillant qu'avant. La lumière du soleil semble avoir un impact sur la roche. Tu fais une pause et dis avec un grand sourire calme. Ça veut dire qu'on peut même rencontrer des pokémons dangereux qui aiment l'obscurité et détestent le bruit ou le capte très facilement !

Même si tu n'avais pas parlé trop fort tu entends ta voix résonner dans un faible échos très inquiétant, tu pointes alors le fond de la grotte avec ta lampe. Tu n'as pas peur, mais tu as une drôle de sensation dans le dos comme lorsque tu voyais un écran dans les souterrains. Lentement tu te remets à la marche avec Léonidas et après quelques minutes durant lesquelles tu vérifies qu'il n'y est aucun obstacle pour tes pieds, pendant lesquelles Sapeareau utilise sa capacité ramassage pour essayer de dénicher un maximum d'objets aussi insignifiant soient-ils, il n'y a pas de petits profits comme on dit. Akali pendant ce temps lance en autonomie plusieurs ultrasons afin de t'indiquer la route à suivre, t'indiquer quelques sont les cailloux un peu trop grands, tu transmets les informations à Léonidas.

Bientôt Akali reçoit trop d'ultrasons pour elle et finit par gémir faiblement de douleur. Sensible à cela tu caresses sa tête la lovant contre ton cou et tu lui demandes ce qu'il se passe. Vu son état tu en conclu qu'il y a un gros obstacle devant vous, ou bien beaucoup de pokémons pouvant renvoyer des ultra sons. Même si tu ne t'es pas arrêté en marchant tu te retrouves après quelques dizaines de mètres face à un mur haut de trois mètres environ. Tu soupires en éclairant ça avec ta lampe torche et tu fais à Léonidas.

-Bon... tu soupires encore une fois. Ce qu'on pourrait faire ! C'est que je passe à l'aide d'Akali en première, je suis la plus légère et son attaque tornade pourra m'aider à me hisser en haut de ces trois mètres environ. En plus de ça après je te tendrai la main pour t'aider à te hisser avec l'aide de Akali, rentres tes pokémons pour ce passage, ça serait plus pratique.

Après ça tu fais rentrer Doubt dans sa capsule et prends quelques mètres d'élans, tu siffles faiblement Akali pour qu'elle se mettre à ras du sol en ayant assez d'espace pour battre des ailes et tu commences à courir, au moment venu tu fais un saut incroyable grâce à ton faible poids et tu demandes à ton pokémon de faire une attaque tornade vers le haut pour réussir à t'élever. Et ça marche, grâce au vent tu te hisses en haut du mur, enfin, tu réussis à t'accrocher avec les coudes et après quelques battements des jambes tu te hisses en haut en observant Léonidas.

-Fait de même ! Sinon on montera pas !

Tu le laisses monter avec un coup de pouce de Akali pour le soutien aérien avec une autre tornade et tu lui agrippes les bras fermement pour l'aider à le remonter en tirant de toute tes forces. Chose imprévue la Sonistrelle aide avec une autre tornade ce qui a pour effet de faire remonter Léo, mais aussi de te plaque sur le dos contre le sol, et lui juste au-dessus de toi. C'est fou comme le souffle d'un homme te fait frémir, c'est nouveau pour toi, tu as la même curiosité qu'avec Janet, l'embrasser, tu te poses toujours des questions entre le contact des lèvres d'un homme et d'une femme, alors tu lui vole un baiser qui dure quelques secondes, les lèvres du jeune homme sont douce et tu rougis faiblement dans l'obscurité. Tu dis alors.

-On... continu la fouille ?..

_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La folie des grandeurs [ pv Audrey]   Mer 16 Avr - 23:27




Meeting the dragon at the door of the donjon

Il faisait froid, on le savait sans même le sentir. Ici, dans cette grotte aux halles lumineux et ses épatantes sculptures de stalagmites . Devant toi, sentant le souffle de la terre, tu éclaires un chemin semblant tout tracé. Chaque pierre est un pavé émoussé par le vent et la sueur même de la caverne. Une goutte, fragile, tremblante, tombe sur ton épaule vêtu et une autre, bien plus chanceuse, trouve refuge sur le bout de ton nez. Elle s'éclate en un touché et tu fronces les moustaches. Loin d'être le premier a sursauter au moindre bruit, tu peux cependant sentir des frissons te remonter l'échine a chaque goutte qui te tombe dessus. Plus vous avancez, plus les murs deviennent étroits. La pierre lisse est brillante d'humiditée vous ébranles la curiosité a tout les deux. Tes mains baladeuses passe sur les longs planché de roche douce. Tes caresses semble soulever un rideau d'eau, comme un éternelle écoulement. Intéressant.

Tu t’arrêtes un instant pour examiner tout ça. Ton regard s'approche aux  hauts stalactites perchés et leurs lueurs aquatiques saisissent d'avantage ta curiosité. Tu te serais bien attarder sur ces fresques naturels pour en suivre le cheminement et en explorer les moindres recoins, mais l'avancer d'Audrey te rappel a l'ordre. Tu reviendras explorer ces grottes, tu t'en fais la promesse.

Encore une fois tu rattrapes la jeune fille en trottinant. Luné qui trônait sur ta tête décide enfin de descendre et fouine un peu ici et là, comme poussé par les rêves de son dresseur. Parlant de rêve, c'était bien l'une des rares fois où tu semblais aussi excité. A croire que les fouilles étaient faites pour toi et que le professeur RoseVerte ne t'avait pas poussé à la tache pour rien. Dieu sait pourtant que tout ceci, il y a quelques mois n'étaient vraiment pas ta tasse de thé. Il aurait fallut une équipe de Machopeur pour te tirer dans un endroit aussi sombre et sans nul doute envahit de Pokemon sauvage. Mais le temps et la patience avait eu raison de ton plus grand défaut et te voilà grâces a tes nombreux amis, devenu un homme meilleure. Il y a quelque temps encore l'avenir ne voulait strictement rien dire, aujourd'hui tu peux sentir un fil invisible te glisser constamment entre les doigts. Un futur, juste devant toi. Depuis que tu es arrivés ici, demain est devenu un jour unique et plein de rebondissement. Tes rêves se forgent au fil des jours et des nuits que tu passes dans cette établissement, au final, tu ne t'es jamais sentis aussi bien !

Un peu dans la lune, Audrey te fait redescendre sur terre en claquant sa voix perçante dans ta direction. C'est avec un peu de honte que tu réponds a sa question.

▬ Pas vraiment. A vrai dire j'y connais pas grand chose en Pokemon, je n'ai aucune idée de quel compagnon je pourrais m'aguicher pour réussir dans ma spécialité. Peut-être un pokemon eau. Avec Cleve ça c'est avéré très utile et quand j'ai plongé avec Janet, j'ai sentis qu'il me manqué ce genre d'aide.

Tu passes automatiquement ta main derrière ta nuque. Encore et toujours ce tic maternelle. Tu te rassures un instant et c'est Luné qui t'avais momentanément perdu de vue qui vient se frotter contre tes jambes pour te montrer que quoi qu'il arrive, lui il sera toujours là. Tu l’éclair doucement de ta lampe et lui sourit avant de t'abaisser pour qu'il remonte sur ton épaule. Désireux d'être plus grand que les deux autres le Zorua saisit l'occasion pour bondir sur son maître et prendre ainsi de la hauteur. Sa vision nocturne lui permet de voir clairement ses deux autres amis Pokemon et sans aucune gène commence a les narguer. Arado, facilement irritable grogne et s'approche en montrant les crocs, alors que Chelsea, bien trop elle même pour montrer ne serait-ce qu'un intérêt pour le petit renard, se contente de trottiner un peu plus loin. Tu ricanes dans ton coin et reprend tes objectifs principaux, les fouilles.

Te faufilant parmi la roche, tu fais attention a ne pas heurter ton Cherche'Objet sur un gros cailloux au risque de le casser. Après tout ce genre de matériel était assez fragile. Le signal est toujours aussi faible, mais tu ne perds absolument pas espoir.  Soudainement, le groupe s’arrête. Trop occupé a regarde l'écran de ton matériel tu ne saisis pas tout de suite pourquoi vous vous arrêtez. Chelsea aboie et le son raisonne dans toute la pièce. Tu comprends alors assez rapidement que vous êtes bloqués, sinon l’aboiement aurait continuer de parcourir le couloir et l'écho vous serez revenu bien plus tard et moins bruyant. Tu ranges ton matoss dans ton sac et t'approche avec ta lampe torche. Tu illumine le mur en question. Plus rugueux, taillés d'une façon régulière, tu le soupçonne d'avoir était placé là pour bloquer le passage au moins curieux.  Mais tu n'es pas comme ça toi, ni Audrey d'ailleurs. N'as-tu même pas le temps de proposer une idée que la mécano' prend les devants en donnant des directives. Quelle jeune femme autoritaire. Son idée en soit n'est pas mauvaise, alors tu ne critique pas. Tu rappel Chelsea dans sa Pokeball, mais laisse au grand soin d'Arado d'escalader cette petite muraille seul. Après tout, il avait la capacité escalade. Tu ne te faisais donc aucun soucis pour lui, aussi courts soient ses avants bras.

Comme convenu, Audrey passe en première, après un élan peut être un peu trop prononcé, Akali, sa Sonistrelle l'aide a grimper avec son attaque Tornade. Prendre appuie sur une pression d'air n'était pour toi pas très stable et encore moins facile. Tu restais perplexe sur cette méthode, mais quand finalement la Pyroli te demande de l'imiter, tu t’exécute sans rechigner. Tu recules un peu, de deux mètres environs et quand enfin tu entrevoit une forme de courage, tu t'élances. Tu prends appuis sur cette marche invisible et saisit la main de ta binôme. La chute est malheureusement inévitable. Le mur de pierre n'est pas assez épais et ton élan te fait basculer en avant. L'espace d'un instant, tu te retrouve de, debout sur tes pieds, a couché sur Audrey.  Ton souffle s'étant s’accéda durant ta courte chute, tu fixe la silhouette noire qui se trouve sous toi. La seule facette illuminée est la tienne, la lampe de la jeune fille s’étant coincée entre deux roches plus loin. Un spot lumineux digne du plus grand cinéaste. Il ne manquait plus qu'un angle pour la camera... et... ACTION.

Ses lèvres, posaient sur les tiennes. Tu es figé par le temps, cela ne te ressemble pas, mais Audrey t'as prit de cour et ta surprise est double. Pourquoi ? Tu ne l'as connais pas cette fille ! Tu clignes des yeux et regarde droit devant toi. Ta lampe illumine tes Pokemons, et surtout Luné qui avait bondit durant ta chute. Tu le fixe, cherchant a comprendre et dans un moment d’égarement, tu crois voir le petit renard hausser les épaules. La mécano te propose de continuer la fouille, la voix légèrement tremblante de gène. Oui, il y avait de quoi être gêne ma petite ! Elle vient d'embrasser un gars, de sa propre volonté ! Franchement. Tu te redresses alors, comme si de rien n'était en lâchant un «  Ouai ! » toussé. Tu dépoussière tes vêtements et tend un main amicale a Audrey pour qu'elle puisse se relever. Une fois chose faites tu ramasses ta lampe et t'assures que ton Cherche'Objet n'ait rien. Tu soupires de soulagement en voyant qu'il n'avait pas une égratignure. Par ailleurs le signal qu'il dégageait se mit a sonner un peu plus fort. Vous étiez sur la bonne voie !

Tu fais ressortir Chelsea de sa pokeball. Elle aboie de nouveau et cette fois ci ce dernier se perd dans l'immensité de la salle. Si Audrey demandait a Akali de faire un ultrason, elle comprendrait aussi que vous avez atterris dans une chambre bien plus large que le couloir que vous avez empruntés pour venir jusqu'ici. En t'approchant un peu plus, une odeur familière se glissa dans tes naseaux. L'odeur de l'eau et du minerai. Le parfum de la boue et de la mousse. Vous veniez de découvrir un gigantesque lac souterrain.

La folie des grandeurs [ pv Audrey] 528980zazz

(c) Bloody Storm


_________________
selkies mood


La folie des grandeurs [ pv Audrey] Hmtm3bv
kado:
 
Audrey Hatoria
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 884
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La folie des grandeurs [ pv Audrey]   Jeu 17 Avr - 12:47
Après ce baiser que tu lui voles il se redresse rapidement en remettant ses habits à leur place d'origine, tu te redresses et remet ton haut de maillot qui commençait à se dénouer pour bien le resserrer, pour ensuite déplier ton short qui s'était retroussé. Reprenant le contrôle de ton rythme cardiaque tu te mets à le suivre lentement en laissant Doubt ressortir, ce dernier commence à fouiner le sol devenu noir comme la nuit à l'aide de sa capacité ramassage de ses grandes oreilles, alors qu'Akali joue de ses faibles ultrasons pour rechercher un objet qui renverrait des ondes sur un fréquence différente que celle de départ. Léonidas lui avait son cherche-objet, d'ailleurs tu remarques qu'il fait un peu plus de bruit, peu-être y a-t-il quelque chose d'intéressant à trouver non loin d'ici ?

Léonidas débouche sur un lac souterrain, il est titanesque et incroyablement grand. Tu joues de ta lampe sur les parois pour étudier leurs couleurs ainsi que le sol, et là, quelque chose te choque. Les parois sont revenues au bleu clair comme à l'entrée, tes yeux brillent et tu trouves cela si beau. Mais si les lieux avaient retrouvés leur couleur claire cela voulait donc dire qu'une source de lumière venait de quelque part ? Tu observes le sommet tu plafond : rien, pas de boyaux entre les roches. Mais lorsque tu descends ton regard et ta lampe vers l'eau tu la trouve éclatante de lumière. Le spectacle de laisse ébahit quelques secondes et tu commences à avancer vers le bord de l'eau.

-C'est magnifique Léonidas ! Regarde cette eau elle est transparente, je suis sur qu'elle est propre à la consommation et sans danger !

Tu t'agenouilles et plonges ta main dans l'eau un peu fraîche et te penche pour boire les yeux fermés, quand tu les ouvres, tu vois une gueule grande ouverte avec des dents tranchantes remonter vers toi, tu recules sur les fesses en poussant un hurlement aiguë. Un Sharpedo remonte à la surface et sors de l'eau claquant de la gueule et rechute dans l'eau vers ses profondeurs. Tu es terrifiée, tu n'oses plus bouger, chaque membre de ton corps frisonne et tu te berces en position feotus quelques secondes avant que le contact rassurant d'Akali ne te rassures. Tu te détends et finie par te relever pour observer Léonidas qui semble inquiet à cause de ton cri.

-Je... Je vais bien, j'ai juste eu une surprise que même moi je n'aime pas avoir... Tu reprends un peu d'aplomb et continues. Allé ! Ça m'a l'air d'être un bon point de fouille, utilisons ce laque pour nos recherches !

Tu pars vers la droite avec Akali alors que Doubt lui est déjà de ce côté entrain de fouiller avec ses oreilles, creusant un peu la terre à certain endroits suspect pour lui, sa capacité ramassage semble l'aider puisqu'il est dans un travail très profond. Tu murmures à ta Akali de lancer un ultrason et d'essayer de trouver les fréquences qui pourraient être celles de pierres ou objets spéciaux ainsi que de CT pour pokémon. Quant-à toi tu te mets à genoux et d'une main inspecte une première zone que tu éclaires de ta lampe, tu grattes sous la terre et la boue et même la mousse pour trouver ce qui pourrait faire ton bonheur lors de cette fouille, la lumière provenant de l'eau t'aide beaucoup puisque les reliefs du sols sont très bien représentés et tu peux gratter encore plus.

Tu fais des trous, toujours des petits trous pour ta plus grande joie, bientôt toute la partie droite du lac est inspecté avec des trous un peu partout puisque Doubt n'hésite pas à utiliser tir de boue pour changer la boue de place et ainsi libérer la zone actuelle de recherche. Akali elle vole principalement sur le haut de la grotte très réceptive à ses ondes et aux modifications de fréquence. C'est beau de te voir ainsi travailler avec autant de solidarité, les hauteurs ne sont pas délaissées au profil do sol et vis versa.
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1892
Annonceur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La folie des grandeurs [ pv Audrey]   Jeu 17 Avr - 12:47
Le membre 'Audrey Hatoria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 3
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La folie des grandeurs [ pv Audrey]   Jeu 17 Avr - 17:27




Meeting the dragon at the door of the donjon

La pièce était lumineuse, étrangement étincelante.  Les pierres qui décoraient les murs de cette salle d'eau étaient quasi identiques aux roches découvertes lors de ton expédition avec Janet. La même brillance, la même atmosphère. Tu inspires profondément, effaçant le baisé d'Audrey que tu juges maladroit et t'avances d'un pas fier et confiant. L'eau en de minuscules vagues tremblote jusqu'à venir mourir sur la berge, noyant ainsi la terre et le sable sous vos pieds. L'air y est pur et la brise froide. Le seul bruit qui rythme ainsi ce calme olympien est le timing parfait des gouttes tombantes des stalactites dans un petit bassin rocheux sur votre droite. La mélodie est apaisante, chaque petite gouttelette s'exprime sur une note particulière ce qui rend le tout simplement magique. Tu penses dans l'instant a amener Janet ici, tu es persuadé que son cœur et ses yeux brilleraient autant que les tiens. L'eau est aussi clair qu'un rayon de lune. D'une lueur encore inconnue, le lac scintille de mille feu comme si tout un essaim de luciole y avait élu domicile.

Tu finis par sortir ton Ipok pour prendre quelques clichés. La qualité est moindre mais cela reste des donnés intéressantes. Une fois ton petit tour de proprio terminé, c'est a dire à peine a cinq mètre d'Audrey, tu reviens. Tu constates qu'il vous sera impossible d'aller plus loin si ce n'est à la nage. De ton coté il s'avère que ton Couafarel est la CS Surf, de quoi traverser le lac sans encombre, mais tu ne pouvais pas laisser Audrey seule, au risque de la voir se faire bect- Tu sursautes ! Presque affolés, inquiet même tu t'approches de la jeune Pyroli qui a manqué de se faire gober le visage par un Sharpedo.  Tu déglutis en regardant l'aileron de la bête zigzaguer a la surface de l'eau avant de rejoindre les profondeurs de son habitat naturelle. Tu soupires doucement, rassuré quand ton binôme t'assures ne rien avoir, pas même une petite écorchure. Tu n'as pas le temps de dire un mot pour la rassurer d'avantage qu'elle bondit sur ses maigres jambes pour sautiller vers son terrain de fouille. Tu l'observe attentivement, et au final, constatent qu'elle n'a effectivement aucun mal a se déplacer, tu te relève a ton tour et gonfle ton torse. C'est l'heure de mettre a profit ce que tu as appris  du professeur Roseverte au sujet des fouilles !

Répartissant les taches, tu demandes a Luné qui se trouve a tes pieds d'aller fouiner entre les stalagmites. Il était petit, agile et rusé de surcroît. Même avec tout le courage du monde et une volonté de fer, jamais tu n'aurais put t'aventurer dans cette jungle de pierre toi même. Le petit renard s'élance alors d'un pas léger vers ce qui s'avère être d’énorme tronc rocheux. Épais, et glissant il saute de l'un à l'autre en prenant grand soin de ne pas trébucher par mégarde dans ce lac infesté de Sharpedo. Après ce parcoure du combattant, Luné atteint une autre rive sans doute joignable a partir d'une autre entrée. Comme la précédente, une plage de sable et de roches l'accueil, mais quelque chose d'autre attire son attention et c'est avec une curiosité naturelle qu'il cour dans un petit tunnel  où lui et lui seul aurait put entrer.

Voyant que Luné a disparut entre une colonne en pierre, tu te retournes vers ton Griknot qui regarde avec appétit les pokemon poissons qui survole la surface du lac. Tu le rappel a l'ordre en lui tapotant sur la tête et pointe de ta lampe torche une montagne de rochers. Presque empilés les un sur les autres, cette étrange structure t’intrigue mais tu n'es pas assez fort pour t'occuper de tout ce talus de roc toi même. Chelsea quand à elle, débrouillarde et maligne n'attend pas d'ordre de son dresseur pour mettre la truffe à la patte. Chercheuse en or, elle semblait y prendre du plaisir et chaque fois qu'elle relever la tête tu pouvais voir qu'elle était confrontée a une piste plutôt noueuse. Pendant qu'Arado passe son surplus d'agressivité sur des rochers en les cassants les uns après les autres tu décides toi aussi de faire ta part du travaille. Lorgnant la silhouette de la mécano au loin, tu choisis un terrain un peu plus éloigné. Lampe torche dans une main et Cherche'Objet dans l'autre tu fouines  chaque centimètre carré. Ton appareil se met a vibrer entre tes doigts et l'excitation remonte le long de ton estomac jusqu'à ta poitrine. Quand finalement tu penses avoir trouver l'endroit indiquer par ton matériel de recherche tu pose délicatement ce dernier sur un rocher plat recouvert de mousse et fait appel a Chelsea. Quittant sa zone de recherche la chienne trottine jusqu'à toi et te lèche le visage. Agenouillé devant une bande sableuse tu commences a creuser de tes mains d'homme naissant et demande a ton Couafarel d'en faire de même. Tout en creusant le Pokemon Caniche plaque sa truffe par terre et utilise sa capacité Flair. Le Cherche'Objet n’arrête pas clignoter, tu espères être tombés sur quelque chose d’alléchant. Continuant avec acharnement jusqu'à t'en griffer les mains tu hausses la voix, t'adressant au loin à la Pyroli.

▬ Tu trouves quelque chose Audrey ?!



(c) Bloody Storm


_________________
selkies mood


La folie des grandeurs [ pv Audrey] Hmtm3bv
kado:
 
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1892
Annonceur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La folie des grandeurs [ pv Audrey]   Jeu 17 Avr - 17:27
Le membre 'Leonidas Blackhart' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 8
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11797
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La folie des grandeurs [ pv Audrey]   Ven 18 Avr - 6:14
    RP - Super Rp avec une participation active de la part des pokémons. Les descriptions de la grotte de Leo sont très belles et Audrey mène l'action de façon adroite. Les post sont d'une longueur agréable bien qu'il reste quelques petites fautes. On reste un peu sur notre faim, un ou deux post de plus n'auraient pas été de refus.

    Leonidas > Tu trouves une Griffe Rasoir et d'une CT Onde de Choc.

    Audrey > Tu trouves un Bâton de Majorette (+1 en Beauté) et d'une CT Plaie-Croix.

_________________
La folie des grandeurs [ pv Audrey] 7z5c
Audrey Hatoria
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 884
Scientifique Mécano
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La folie des grandeurs [ pv Audrey]   Ven 18 Avr - 15:32
Les recherches finissent par être fructueuses puisque tu trouves de petits objets très intéressant. Le premier tu l'as découvert en grattant, et pas qu'un peu. Tout a commencé lorsque tes doigts passent sur quelque chose que tu trouves étrangement doux au toucher. Tu repasses ton doigt dessus par curiosité et pensant qu'il y a quelque chose à dénicher tu commences à creuse, mais pas une petite fouille non, tu creuses avec les deux mains comme une folle, bien que tu le sois et même Doubt t'aide aussi rapidement que possible. Vous vous enfermez dans votre objectif qui est celui de trouver ce qui est planté dans le sol. Le pire c'est que ça se laisse pas faire ! Tu batailles avec ton ami pendant plusieurs minutes pour réussir à sortir l'objet. Enfin à l'air libre et dans tes mains tu observes l'objet avec convoitise, il s'agit d'un bâton de majorette, il est plein de terre, alors pour le dégager tu le passes dans l'eau et frotte un bon coup avant de le ressortir et l'essuyer dans la nuque de Doubt qui trouve cette eau très rafraîchissante. Tu lèves l'objet comme dans un jeu vidéo ou tu incarne un bonhomme tout vert qui doit sauver une princesse. Ton observation montre que l'objet est récent et qu'il n'a presque pas servi, il se pourrait qu'une majorette ne le trouvant pas à son goût l'est abandonné dans l'eau et qu'avec le courant il soit remonter jusqu'ici ?

La seconde trouvaille est des plus intéressante. C'est Akali qui te ramène l'objet entre les mains. Elle semble épuisé et vu les traces sur ses ailes, l'endroit où elle a déniché ce bijou était dangereux et étroit. Tu l'embrasses sur le museau avant de la déposer sur ton épaule et lui mordiller affectueusement l'oreille. Joignant ton regard à ceux de tes pokémons tu regardes la disquette, elle porte une teinte verdâtre allant sur une sorte de vert qu'on retrouve sur des Chenipans. Tu caresses les contours de l'objet avec tes doigts et remarque une gravure sur la disquette. Tu fronces les sourcils en essayant de lire, et petit à petit, en quelques minutes tu déchiffres « Plaie-Croix » Tu viens donc d'avoir une capsule technique dont tu vois l'utilité cette fois, d'après tes souvenirs elle serait de type insecte et d'une puissance 80. Tu notes cela dans le coin de ta tête.

Léonidas arrive juste après, il semble avoir trouvé quelque chose de sympathique. Tu écoutes sa réponse avant de lui répondre en lui montrant tes deux magnifiques trouvailles.

-Alors... j'ai trouvé un bâton de majorette, je sais pas pourquoi il est ici, mais en tout cas il est neuf bien équilibré ! Tu souris de toutes dents et rigoles un peu. Après Akali m'a ramenée une superbe CT Plaie-Croix, elle a très bien travaillé, c'est une chercheuse en herbe ! Et toi qu'as-tu trouvé Léonidas ?

Tu l'écoutes de tes deux oreilles avec la plus grande attention possible, les yeux rivés sur les objets qu'il mentionne, ces derniers sont aussi très rares, du moins pour toi qui n'en a jamais vu. Dans un sourire tu le regardes et tu remarques quelque chose, il ressemble à Janet cette fille que tu as rencontré il y a peu, une jeune femme très sympathique et mature, elle t'a faite un peu grandir et tu répliques.

-La manière dont tu me parles bah... tu me fais penser à une jolie jeune fille avec les cheveux bleus ! Elle était tellement mignonne avec son Evolie et son bandeau dans les cheveux ! Elle s'appelait... Janet ! Oui c'est ça Janet ! Pas Canette hein, mais Janet ! Ton iPok sonne juste après, l'heure de l'entraînement du soir pour ceux qui n'était pas à celui du matin. Tu pâlis un peu car si tu es absente à celui-là tu risques gros, tu clôtures avec Léonidas. Je dois y aller, sinon Jackie va s'énerver, en cadeau pour m'avoir accompagné dans cette expédition voilà un cadeau ! Tu lui donnes une grenade chantilly. À utiliser avec précautions, et évite de la faire exploser à côté de Janet si tu la vois, car elle en a déjà eu un couche la pauvre !

Sur ces mots tu t'enfuis comme une voleuse avec tes deux trouvailles, tu te sens un peu mal à l'aise de partir en l'abandonnant, mais si n'es pas rapidement à l'entraînement c'est tes joues qui vont abandonner ta peau.

_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Leonidas Blackhart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1109
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: La folie des grandeurs [ pv Audrey]   Sam 19 Avr - 10:24




Meeting the dragon at the door of the donjon

Tu es tout concentré, vraiment. Ton regard en une lueur de curiosité maladive t’empêche de savoir concrètement se qui se passe autour de toi. T'es comme hypnotisé par tes recherches. Chaque grain de sable, chaque roche retiré de la tête et pour toi prétexte a un plus grand trésor. Tu n'y vas pas de main morte, pour dire, tu as les doigts griffés de par et d'autre. La prochaine fois tu penseras a te procurer une pair de gant solide. Chelsea qui est placé a tes cotés creuses avec ses pattes griffus. Sa truffe dans le sable soulève bien des merveilles et sa capacité Flair indique qu'elle a bel et bien trouvé de quoi combler ta curiosité. De sa douce gueule elle attrape ce qui semble être une CT.  La tenant avec précaution elle tu pousses du museau pour te sortir de tes rêverie d’Archéologue. Avec tes mains sales de terre tu essuie ton visage et attrape la CT.  Onde de Choc, si tu te rappel bien du numéro. Souriant, tu penses alors a ton ami Ginji, spé Electrik qui adorerait avoir cette magnifique Captsule de Technique. Tu la range donc dans ton sac et continue de fouiner encore, ici et là. Luné n'est pas encore revenu, mais tu ne te fais pas trop de soucis pour sa petite frimousse de renard. Aucune chance qu'il n'est été la victime d'un kidnapping.

Arado, qui s'était un peu plus éloigné, casser roche sur roche a l'aide de sa tête et de sa gueule. Pas spécialement mangeur de pierre mais assez résistant et fort pour briser sous sa mâchoire d'acier tout ce qu'il voulait. Un peu comme King-kong dans New-York, si vous voyez ce que je veux dire. Mais le petit pokemon Dragon a s'assit le but de ce croquage de terre, il est attentionné avec la roche comme le serait Leonidas avec ses trésors. Il ne les brise qu'a une seul condition être sur qu'il n'y a aucune odeur étrange qui s'y en dégage et le Griknot a sut faire preuve de beaucoup de retenu vue qu'il reviens avec quelque chose d'intact. Tu inspecte l'objet et l'assimile bien vite a une griffe prise dans la roche. Ce n'est pas un fossile, loin de là, mais c'est tout de même quelque chose de précieux. C'est avec des étoiles dans les yeux que tu remercie ton pokemon en mettant dans ton sac tout ton butin.

Une fois la fouille terminée, bien que d’innombrable lieu reste encore a être visiter, tu te relèves pour constater que Audrey a également fini de son coté. Elle te présente ses trouvailles et tu arques un sourcil. Un bâton de majorette ? Mais qu'est que ça foutait là ça ? Tu n'y réfléchis pas bien longtemps et t’attarde plutôt sur la CT.  Plaie-Croix. Intéressant.

▬ Ce sont de chouettes trouvailles, même si j'me demande ce que fou un baton de majorette ici. M'enfin. La CT est nice, moi aussi j'en ai une et une Griffe Rasoir, un objet evolutif me semble. Je ne sais plus pour quel Pokemon par contre.

Tu rigoles, nerveusement, bon dieu Leo', tu trouves des trucs mais tu ne sais même pas a quoi ils servent, t'es pas encore Indianna Jones, c'moi qui te le dis ! Finalement le sujet change et Audrey commence a te comparé avec Janet. Tu sembles d'abord surpris mais tu trouves tout cela comme un genre de compliment. De plus, tu te voyais rassurer de voir que ton amie avait réussis a se faire d'autres amis en dehors de toi et Josh. Encore une fois, comme si tu ne pouvais pas en placer une avec cette Pyroli, elle détale comme un Sapereau devant un Luxray. Décidément... Cependant avant de partir elle te donne un petit quelque chose. Elle marmonne et tu ne l'entend pas très bien avec les vibrations de la pierre, comme si quelqu'un frapper le sol avec un marteau-Piqueur, mais en y regardant un peu plus prés tu te rend compte qu'il s'agit d'une grenade. Tu hausses les épaules et la range dans ton sac avec le reste. Récupérant to Cherche'Objet tu te décides a rester un peu plus longtemps dans cette Grotte Granite. Tu siffles, distinctement, un son que seul Luné pouvait connaître, mais rien. Pas de couinement... Il ne revient pas. Tu attends cinq bonne minute, mais toujours rien... Sortez les violoncelles, ton Zorua a disparut !

[Rp terminé pour Leo', la suite au prochain épisode]



(c) Bloody Storm


_________________
selkies mood


La folie des grandeurs [ pv Audrey] Hmtm3bv
kado:
 
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: La folie des grandeurs [ pv Audrey]   
La folie des grandeurs [ pv Audrey]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :