Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -20%
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
119.97 €

Victoria Curtis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1037-victoria-curtis-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1046-victoria-curtis
Région d'origine : Kanto
Âge : 22 ans
Niveau : 0
Jetons : 23
Points d'Expériences : 18
Kanto
22 ans
0
23
18
pokemon
Kanto
22 ans
0
23
18
Victoria Curtis
est un Nouveau Membre
Un beau dimanche est un dimanche ensoleillé. Un dimanche qui se démarque des autres est un dimanche où l'on prend du plaisir et profite de cet instant de repos au maximum. Victoria était presque une femme comblée en ce début d'après-midi. Le soleil après une douce grâce matinée, un bon steak frite dés le réveil, que demander de plus que de pouvoir vivre de temps en temps ses horaires extravaguant et faire ces choses qui ne se font pas d'habitude comme une frite en guise de petit déjeuné ? Il faut dire qu'avec son métier, ses horaires étaient parfois variable et pouvaient tomber à tout moment de la journée, lorsqu'on avait besoin d'elle. Biensur, elle fait parfois une patrouille générale de maintenance du parc d'attraction mais au moindre petit soucis, on l'appelle … Et cela avait le don de l'épuiser. Aujourd'hui, cependant, le parc d'attraction était fermé à sa grande joie et elle pourra enfin prétendre à une journée de relaxation avec ses amis de toujours, sa petite troupe d'élite de Pokemon ! La question était, que faire durant cette journée ? Composer, se détendre, ou bien … ?

Après une courte méditation, Victoria sauta dans la salle de bain pour se préparer, ressortant avec sa légendaire mèche qui cache presque son œil, ses boucles d'oreilles, un simple débardeur noir, Jeans déchiré et grosses boots. Elle attrapa sa ceinture de Pokeballs qui trainait négligemment à terre, comme beaucoup de chose d'ailleurs dans cette maison qui faisait plus kot d'étudiant, et alla rejoindre ses Pokemon devant la porte. La punk avait décidé du future de sa journée et elle allait tenter une chose qu'elle n'avait jamais fait. Parfois, en se baladant en ville, elle pouvait écouter les œuvres de certains musicos qui prenaient possession d'un trottoir pour s'asseoir et jouer de leurs instruments. Si certains pouvaient les prendre pour des clochards, Vi' s'est souvent arrêté prés d'eux pour discuter, admirative du courage qu'ils ont à exprimer leur talent face au monde extérieur qui est parfois un peu hostile. L'artiste aux cheveux rose voulait faire de même et peut-être serait-ce le début de la gloire ? Un moyen de se montrer, de dire qu'elle était là avec son talent. Mais comment exprimer ce talent en rue, elle qui scratch la plupart du temps sur ses platines ? Rien de plus simple. Quelques minutes plus tard, la punk marchait dans l'une des rues commerçante de Lansat aux cotés de Butch, son fidèle Granbull, et suivit de l'imposant Cupcake, son Golemastoc. L'imposant golem transportait à bout de bras une boite en métal de taille moyenne contenant une surprise de la part de la surdouée de la mécanique. Ils finirent par arriver sur une petite place où la DJ demanda à son ami de poser le matos prés de la fontaine centrale. Pleine d'enthousiasme, l'artiste et son chien commencèrent à déballer le matériel électronique sans gêne au milieu des passants qui commençaient à être curieux en voyant se monter de petites enceintes.

"Bon, les gars, ça va être une première pour nous mais c'est pas une raison pour avoir le trac ! Tu veux rester pour le show, Cupcake ?"

Le grand Pokemon haussa des épaules avant d'aller s'asseoir au bord de la fontaine. Ce grand tendre aimait le calme mais apparemment, il était lui aussi d'humeur à un peu de musique. Si il commençait à s'ouvrir à la passion de la DJ, cela ne pouvait que la réjouir car après tout, Cupcake est un Pokemon qu'elle appréciait grandement. Au final, une structure qui arrivait aux genoux de la grande femme élancée vit le jour, deux enceinte ornées d'une console de contrôle et d'un écran, une bête curieuse pour beaucoup mais petit bijou de technologie avant tout. Cette mini-station de DJ était une de ses création, un ordinateur portable capable de supporter les données plus ou moins lourde de son Porygon2 et dotée de caisson qui peuvent déjà bien animer la place. Le Granbull finit par se coucher à coté d'une Victoria à genoux, la regardant d'un air passif, comme veillant sur elle. Elle prit une Pokeball sur sa ceinture et appuya sur le bouton central pour libérer Bacchus, son Lainergie, qui la toisa du regard à peine sortit et qui tourna la tête.

"Soit pas ronchon, petit père. J'ai besoin de toi pour notre première interprétation. ça serait génial si tu me donnais du jus."

Le petit mouton finit par soupirer gémit un petit "Lai !" avant de s'asseoir sur les enceintes en souriant. Elle lui rendit son sourire, complice, et vint lui accrocher deux câbles à la laine de son cou. Bien pratique d'ailleurs que ce Pokemon stock toute cette énergie ainsi. Sans lui, Vi' ne serait pas à même de faire la moitié de son travail correctement. L'écran finit par s'allumer lentement alors que Bacchus était parcouru de petits arcs électrique ici et là. Le sourire de la punk se fit plus large et elle vint déposer son Ipok sur le port de stockage de la console, ce qui alluma aussi l'écran pour faire apparaitre Hack, son Porygon2 qui aimait squatter ses engins électronique. Celui, sans qu'on ait besoin de lui dire un mot, se transféra sur l'invention de sa maitresse et ouvrit plusieurs programme qui lui était utile pour faire ce qu'il avait à faire.

"Hack, tu démarre à mon signal, okay ? On va commencer par … "Spontaneous Me". Tu gère ?"

A travers l'écran, le Pokemon fit un léger signe de la tête puis Victoria alla chercher la seule chose qui manquait à sa représentation. Elle allait interpréter un morceau de sa création, là étant un peu le but de toute la manœuvre, avec l'un des instrument qu'elle avait apprit à manier durant sa jeunesse. De la grande boite métallique sortit un étui d'instrument et de cette étui, un violon laqué rouge. Elle se plaça un peu en avant sur la place, violon au cou et archet prêt à vibrer… La musique finit par sortir des enceintes et le violon se mit à raisonner

Spoiler :


Dés les premières notes, Victoria se mit à danser avec légèreté tout en jouant de son instrument. Elle bougeait de gauche à droite sur le rythme de son violon, le rythme des basses qui sortaient des enceintes derrière elle et sans même s'en rendre compte, elle créait une chorégraphie prouvant sa sensualité intérieur, ce petit quelque chose de doux en elle qu'elle avait tellement de mal à exprimer autrement que par un instrument ou derrière des platines. Et alors qu'elle vivait sa musique, la foule commençait à s'approcher pour voir cette jeune beauté au look si atypique virevolter avec son violon. Très vîtes, ses Pokémons commençaient à remuer la tête avec le rythme et étonnamment, Butch se redressa sur ses pattes arrière et s'approcha de sa dresseuse pour partager une danse qui, forcé d'avoué, était quand même bien moins gracieuse que celle de Vi. Le show continua  un certain temps enchainant les performance, Vi prenant beaucoup de plaisir à voir ses amis si euphorique et en voyant les gens se dandiner au rythme de la musique, taper dans les mains ou juste admirer de loin.

Mais au final, la musique stoppa subitement et ses appareilles s'éteignirent. La punk arrêta de jouer et regarda par-dessus son épaule pour voir son petit Lainergie couché sur l'engin, en train de ronfler comme une brique. Le pauvre avait donné trop de jus mais au moins, elle s'était éclatée comme jamais. Elle ne pouvais pas lui en vouloir, c'était la première fois qu'elle lui demandait de tenir la machine en vie aussi longtemps sans faire de pause. Vi poussa un soupir en posant une de ses boots sur une enceinte, regardant le public qui commençait à se disperser.

"Y a plus rien à voir, m'sieurs dames … Merci d'avoir écouté Vinyl, je repasserais à l'occasion ! …"


Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
Tout feu tout flamme



« La musique est la langue des émotions. »

Dimanche 27 avril 2014,
En journée
Rue Commerçante



F in de cette semaine mouvementée, dimanche, enfin ! Dire qu'une semaine avant, jour pour jour, j'étais à Céladopole dans la demeure Yutaka, la grande résidence tant convoitée des rapaces qui composent notre famille tentaculaire. Weekend irréel et irréaliste, il n'y avait pas d'autres mots. J'avais vécu un weekend dément, où le mot dément n'est pas nécessairement celui qui se rapproche du mot cool. C'était plutôt mitigé en fait. Tantôt génial, tantôt, complètement fou. La logique n'avait pas eu sa place, ou si tel avait été le cas, elle avait justement été tout, sauf... Logique...
Allen et Chiho avaient posé le pied dans la résidence de mes grand-parents et mémé Yutaka, mémé... J'en frémissais encore. Ma mère avait fait des siennes comme d'habitude, mais je n'en avais pas honte, juste qu'elle avait le don de m’embarrasser comme pas permis et une fois de plus, elle n'avait pas déroger à la règle, à sa règle. Il y avait eu tout un tas d'autres événements qui s'étaient passés durant ces trois jours, mais bon, passons. Et puis le mardi, juste le lendemain de notre retour, il y avait eu cette chasse aux œufs et la chose la plus improbable qui soit dans mon monde, ou du moins, une des plus improbables. Asobu, mon ami le plus immature de ma team, le plus joueur et insouciant été devenu papa. Il avait trouvé un œuf alors que je ne voulais pas participer à cette quête providentielle mais sordide. Il avait changé. Il était toujours le même Asobu que je connaissais, ce petit héricendre joueur, moqueur et espiègle, mais il se montrait parfaitement digne de ses obligations auprès de l’œuf. Un vrai papa poule, ne le quittant presque plus, le couvant du mieux qu'il le pouvait grâce à la chaleur de son corps de hérisson de feu. C'était une bonne surprise, mais ce n'était pas de tout repos et la vie dans ma chambre en avait été un peu chamboulée, mais là, c'est encore une autre histoire.

En ce dimanche de fin de mois, n'ayant pas grand chose à faire et ayant surtout besoin de m'éloigner un peu de l'académie et des étudiants, j'avais décidé de partir faire un tour en ville. Préparatifs habituels, j'avais toutefois opté pour ma longue étoffe de tissu plutôt que de simplement me promener torse à l'air. Il faisait pourtant beau, mais ne cherchez pas de logique, n'oubliez pas que j'étais et suis toujours le genre de personne libre qui agit un peu au gré de ses envies. Prêt à partir, j'avais simplement envoyé un petit message à mes deux comparses, Allen et Chiho, leur signifiant que pour la journée, j'étais de sortie au centre ville pour me promener, me relaxer, me retrouver. Avant de quitter ma chambre dans laquelle restaient ma Funécire, mon Héricendre et l’œuf trouvé, Asobu m'avait fait une petite commande alimentaire, comme à son habitude. Mon cher bon vieux ventre sur pattes.

" Héri, héri, héri, héricendre. "

" Bubble Gum ? C'est noté, mais tu sais, les bonnes choses ne finissent pas en um comme museum, elle finissent en or comme côte de porc ! " Je me léchais les babibines en me passant la main en un mouvement circulaire sur le ventre. " Enfin... On verra bien, c'est dimanche après tout, je ne pourrai pas tout te ramener, mais je ferai au mieux, promis. "

" Hériiiiii "

" Soyez sage et Kontan, je compte sur toi pour veiller au grain. "

" Funéééécire ! " avait-elle sifflé.

Un regard en arrière et me voilà parti en seule compagnie de ma fidèle Hikari. Une journée bien ensoleillée, idéale pour aller déambuler dans les rues commerçantes. Pourquoi y aller un dimanche alors que tout est fermé ? Simplement parce que ce jour là, plus que d'autres, cette rue prenait un tout autre visage. Envahie par une horde d'artiste itinérants, c'était l'endroit idéal pour moi. J'allais pouvoir admirer des dessinateurs, peintres, mais également des musiciens. Le pied !

Arrivé sur place, j'avais pu flâner à droite, à gauche, regardant des réalisations, jaugeant des compositions musicales ou autre morceaux et achetant quelques friandises à mes amis pokémon. Étonnamment, les ruelles n'étaient pas aussi fréquentées que je ne le pensais et mêmes les artistes improvisés semblaient migrer vers un point, un point grandement sonore. Un bruit bien plus grand que tout autre, mais ô combien mélodieux. Intrigué, Hikari à mes côtés, nous avions foncé vers ce lieu plein de mystères. Il n'avait pas fallu bien longtemps pour arriver devant une installation bien étrange. Me frayant un passage à travers la foule, je m'était hissé sans réelle peine au premier rang pour pouvoir jouir pleinement de ce spectacle. En premier lieu, ce fut l'aspect même de cette installation qui me scotcha. Un ordinateur étrange, des enceintes d'un genre nouveau, manufacturées, j'en étais sûr, mais produisant un son d'une pureté à en faire pâlir les meilleures du genre et sur lesquelles j'aurais bien branché ma basse ou une de mes guitares électriques. Mais le plus fun de tout, le plus astucieux, c'était l'alimentation. Un pokémon électrique. J'étais fan. La musique était avant-gardiste. Du violon comme j'en avais entendu souvent dans des mondanités, mais couplé à une musique électronique, j'approuvais, d'autant plus que j'imaginais bien Mémé Yutaka avoir les cheveux qui se dressent sur la tête et tomber dans les vapes. Massacrer le violon et l'essence même de la musique si raffinée, voilà le genre de chose qu'elle dirait avant de s'effondrer. J'eus un petit sourire et ma Chimpenfeu sembla l'approuver, poussant de petits cris. Ce fut alors que mes yeux se posèrent sur elle, la première fois. Une Nymphe, une vraie. Elle était là, debout, virevoltant avec grâce, alors qu'elle régalait nos oreilles de la virtuosité de son savoir faire avec son magnifique instrument. Envoûtante, elle régalait également les yeux. Était le violon personnifié ou le violon était-il une extension d'elle ? Je ne saurais dire, mais croyez-moi, ils ne faisaient qu'un. Elle vivait son art, son art l'habitait, elle était la musique, sa musique. Silence. La musique s'était coupée soudainement. Le petit mouton electrique s'était endormi, attendrissant. Tandis que la foule de badauds se dispersait, je restait là à observer. Après un petit temps d'hésitation, je me fis violence. Ma curiosité et mon admiration étaient bien trop grandes pour que je ne puisse y céder et donc les contenir. Je l'approchais donc elle et ses Pokémon.

" La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène, n'est-ce pas ? Pour moi, la musique est une part de cet oxygène. " Je marquais un temps d'arrêt, me passant la main dans les cheveux pour me dégager le visage. Hikari les attrapa et les maintint en queue de cheval, assise sur mes épaules. " Je suis un amateur de musique et la votre est tout bonnement géniale ! Je n'en avais encore jamais entendu de la sorte, et votre installation... Chapeau ! Enfin... voilà... Je ne suis pas très doué pour aller vers les gens alors je ne vais pas vous déranger plus, c'est tout ce que j'avais à dire je crois... Je souhaitais juste vous féliciter et savoir si vous comptiez faire un concert ? "

Après lui avoir fait une révérencieuse courbette, je rigolais nerveusement. J'étais mal à l'aise, vraiment.




Tout feu tout flamme ! Sans_t17
Victoria Curtis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1037-victoria-curtis-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1046-victoria-curtis
Région d'origine : Kanto
Âge : 22 ans
Niveau : 0
Jetons : 23
Points d'Expériences : 18
Kanto
22 ans
0
23
18
pokemon
Kanto
22 ans
0
23
18
Victoria Curtis
est un Nouveau Membre
"Bacchus ? Baaaacchus ? … Boule de laine ? Ronfleur ? Hey, horreur rose ?!"

Alors que les amateurs de musique commençaient à retourner à leurs occupations, Victoria appuyait doucement sur la joue du Lainergie endormit dans l'espoir de le réveiller, son violon reposant prés de lui. En temps normal, il se serait sans doute levé d'un bond rien qu'en entendant ses insultes, aussi peu sérieuses pouvaient-elles être mais c'était une preuve de son épuisement. Ce n'était pas juste une petite fatigue, c'était bel et bien les batteries à plat. Il avait donné tout ce qu'il a pu et elle ne pouvait le blâmer pour cela, la seule morale a cette histoire est qu'elle devra emporter une vrai batterie la prochaine fois, ou inventer  un générateur portable mais ça va commencé à faire beaucoup à transporter…
Tout en essayant d'oublier la déception de son public face à cet arrêt un peu brusque du spectacle, elle vit du coin de l'œil un jeune homme se diriger vers elle et qui voulait visiblement vouloir lui parler. Elle se tourna pour lui faire face et au même moment, son fidèle Butch s'approcha de sa maitresse et se mit sur ses pattes arrières pour saisir sa jambe, son jeans. Elle pouvait déjà entendre le grognement discret qu'émettait son Pokemon, jaloux comme à son habitude, et la punk vient déposer une main sur le crâne du bulldog pour le corriger d'un "Calme, Butch …". Le jeune homme avait un certain look, assez original dans le genre vagabond et elle le respectait déjà juste pour le fait de ne pas faire comme les autres. Sur ses épaules, un Chimpenfeu au pelage noir. Ayant eu des parents scientifique, elle ne pouvait pas rater ce détail, connaissant par cœur un bon nombre d'espèce et n'ayant jamais vu un singe de cette couleur. Un shiny, rare, tout comme l'était son Golemastoc derrière elle mais au fond qu'importe, elle aborda un petit sourire gaillard en entendant sa citation.

"Une part seulement ? Pour moi, c'est carrément la vie, mon gars ~"

Elle garda son air joyeux tout en observant le Pokemon Feu sur les épaules de l'inconnu, en train de le coiffer ou quelque chose comme ça. Un signe de complicité, sans nul doute. Lorsque les humains sont accompagné de Pokemon, leurs Pokemons, c'est toujours eux qu'elle regarde le premier. On peut déja apprendre beaucoup de choses sur un dresseur rien qu'en voyant ses protégés. Autant un Pokemon farouche et peut commode peut cacher bien des choses sur son dresseurs, autant celui qui semble vouloir s'occuper si bien de son maitre est un signe directe de … Et bien, d'attachement, donc ce n'était pas un mauvais gars, n'est-ce pas ?
Il commença à la complimenter, ce qui la fit sourire, puis il prit un air mal à l'aise, ce qui la fit rire encore plus, non pas moqueuse mais juste amusée qu'elle pouvait provoquer ce genre de réaction. Tout en caressant son compagnon, la punk lui répondit sans gêne.

"Un concert ? C'est le rêve mais malheureusement non, pas pour l'instant.  J'aurais voulu t'offrir ce plaisir, vu que tu semble kiffer ce que j'fais mais j'ai littéralement commencé aujourd'hui. Par contre, je repasserais par ici à l'occasion si ça te tente !"

Rencontrer un premier fan, c'était quelque chose mais ce n'est pas parce que Vi' a fait un simple coup d'éclat qu'elle allait prendre la grosse tête. Après tout, la gloire est optionnelle. Si les gens sourient lorsqu'ils écoutent sa musique, c'est le principale pour elle. Elle se comportait avec ce jeunot comme elle se comporterait avec un pote, agrémentant ses paroles d'un beau sourire denté. Au final, à défaut de lui offrir un concert, la musicienne pouvait lui faire un autre cadeau.

"Oh, attend, j'ai peut-être quelque chose pour toi."

Victoria voulu se retourner pour se diriger vers son installation mais c'était sans compter sur son affectueux Butch qui ne voulait pas lui lâcher la cuisse. Et le pire c'est qu'il s'accrochait, ce gros bêta … Elle du se résigner à se tourner et trainer son ami qui ne daignait même pas marcher avec elle, trainant la patte en laissant échapper un petit "Butch, tu déconne, gros …". Et alors qu'elle se trainait vers sa mini platine, le Granbull ne put s'empêcher de regarder par-dessus son épaule tout en se collant à sa dresseuse, lançant un regard noir sur le jeune et son Chimpenfeu. Vi' récupéra son Ipok amélioré par son Porygon2 et se tourna à moitié vers son fan, lui faisant comprendre de s'approcher car … Ce n'est pas comme si elle avait un poids mort sur la jambe. Elle toucha son écran et subitement, Hack sortit de l'Ipok particule par particule pour se reformer devant elle, flottant comme si de rien n'était d'un air neutre. Elle fit un signe de la tête pour que le jeune regarde son Pokemon.

"Si tu as un Ipok sur toi, Hack ici présent peut te transmettre le fichier son, si tu as envie de profiter encore d'un beau violon électrique qui déchire ! A une condition … Décoince toi. Je vais pas te manger !"

Contrairement à son Granbull aux dents acérées … Elle jeta un coup d'œil à son bon Butch et finit par soupirer pour le regarder.

"Appelle moi Vi'. Je viendrais bien te serrer la pince mais j'en connais un qui serait pas content …"


Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
Tout feu tout flamme





La musicienne avait l'air vraiment sympathique. Elle était plus abordable que je ne le pensais et au final, me prendre la tête ne servait à rien. Petit à petit, je reprenais de la contenance. Pour m'aider, je devais la visualiser comme un pokémon, ainsi, plus de craintes ou autres, je serai juste moi. Un rapide petit tour d'horizon de ses amis acheva de me mettre à l'aise alors qu'elle me parlait. Comme à chaque fois que je rencontrais quelqu'un, je la détaillais elle, ses pokémons et leurs relations. Ils semblaient tous bien traités et enjoués. Tous, sauf un en fait. Son Granbull. Accroché à son pantalon, caché derrière sa jambe, il m'observait d'un drôle d'air. J'aurais voulu me mettre à son niveau, mais je me ravisais. Il semblait vouloir protéger sa maîtresse, ce qui était plutôt louable de sa part, même s'il n'avait pas de raison de se méfier de moi. Enfin... Il finirait bien par se faire sa propre opinion de moi. Fut un temps, Hikari était comme ça elle aussi. En fait, en y repensant bien, elle l'était toujours, seulement, elle n'agissait de manière aussi protectrice qui si je me retrouvais en fâcheuse compagnie. Une personne louche, quelqu'un qui me hurlait dessus ou semblait me vouloir du mal, une fille ou une femme trop entreprenante et la voila qui surgissait, prête à agir. Pour être franc, le dernier cas était le plus virulent de tous, depuis ma rencontre avec Chiho. Je ne savais vraiment pas ce qu'elle avait pu lui dire, mais depuis lors, ma Chimpenfeu se montrait deux fois plus intransigeante. Si ça se trouvait, elle l'avait menacée... Je repensais alors à cette fin de soirée durant laquelle elle s'était transformée en Yandere. Un air aussi démoniaque que ma mère, ce devait être forcément la raison pour laquelle Hikari agissait ainsi. Je ne le voyais peut être pas, mais elle devait avoir peur au fond d'elle.

La jeune femme, une punk à en juger de vue, avait un langage peu châtié, qui associé à son utilisation du violon et son style, dresserait à coup sûr, les cheveux blancs de ma grand-mère paternelle. C'était plus que marrant de m'imaginer débarquer avec elle dans la demeure familiale. J'imaginais sa tête si elle nous voyait main dans la main. Mon imagination sembla bien plus que réaliste et il me fallut me faire violence pour ne pas pouffer de rire. Me centrant sur ce que disait la musicienne aux cheveux roses, je découvrais avec stupeur que c'était sa première. Elle n'avait pas de concert de prévu et reviendrait ici à l'occasion.

" Première fois ? C'est stupéfiant, je vous tire mon chapeau. " Ce à quoi j'accompagnais un geste mimé. " C'est dommage pour le concert, mais votre temps viendra, j'en suis sûr, vous êtes très douée. J'espère que j'aurais l'occasion de vous revoir jouer en ce lieu si le destin s'y prête. Avec l'Académie Pokémon, rien n'est moins sûr... "

Elle déclara alors avoir quelque chose pour moi, me faisant patienter par la même. Tentant de s'éloigner tant bien que mal, elle se coltinait son Granbull qui ne la lâchait pas d'un poil, s’agrippant comme un boulet. Encore une chose que j'avais vécue avec Hikari et cette fois-ci, je ne pus réprimer mon rire. C'était vraiment bien trop tordant. Le prénommé Butch, me lança un regard noir par dessus son épaule. Je ne me contentais que de lui faire un petit coucou amusé, alors que je sentais la poigne de mon starter de feu se refermer sur ma tignasse. Belliqueuse et prompte au combat comme elle l'était, elle ne tolérait pas qu'il agisse ainsi. Elle était en train de bouillir. Je sentais une chaleur plus intense dans ma nuque, la flamme qui brûlait au bout de sa queue s'était intensifiée, et pas qu'un peu. Si les choses ne changeaient pas, elle risquait de descendre corriger ce pokémon plus grand qu'elle, voir de se faire corriger, mais je doutais qu'elle ne prenne cette éventualité en compte. Une petite caresse, un signe de la main, je lui faisais comprendre que ce n'était rien. Elle grommela un bref instant, mais ne désobéit pas. Je m'avançais alors vers la talentueuse violoniste qui m'invitait à la rejoindre. Ces propos me firent rire.

" Me décoincer ? Ai-je l'air aussi mal à l'aise que ça ? Enchanté Vi, moi c'est Yuki et pour ce qui est de se serrer la pince, disons simplement que le cœur y est. Je sens qu'Hikari est prête à en découdre avec lui à la moindre étincelle alors évitons de les exciter, d'autant qu'il n'a pas l'air de m'apprécier beaucoup. C'est pourtant dommage, j'adore les pokémon et il est un beau, brave et fier spécimen. Il semble fort en plus. " Je fis un clin d’œil à Butch, tout en tendant mon iPok à la demoiselle. " Voici mon appareil. C'est un vrai Porygon 2, un vrai de vrai. Je n'en ai encore jamais vu. Mon père a bien deux Porygon, mais de semblables au tient. Fascinant ! Quelles sont ses spécificités ? "

J'étais curieux. Ce pokémon m'intriguait vraiment. aussi loin que je puisse remonter, je ne me souvenais pas avoir déjà vu un de ces spécimen combattre. Mon père ne les utilisait qu'à des fins professionnelles. Pour se battre, il en avait d'autres. Et puis, il ne m'avait jamais vraiment expliqué quoi que ce soit à leur sujet. J'espérais donc qu'elle en sache un peu plus à ce sujet.
Hikari venait de sauter, ralliant le sol après une magnifique réception acrobatique. Elle me fascinait. Je la suivis du regard. Elle jaugea tous les pokémon alentours pour finalement s’approcher d'un Butch bien plus grand qu'elle. Son regard azuré était plongé dans celui du Granbull. La tension était palpable, la flamme de sa queue, brûlant avec une ardeur peu commune. Ça n'annonçait rien qui ne vaille. Je me devais de trouver un moyen de la calmer.

" Hikari... "



Tout feu tout flamme ! Sans_t17
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum