Connexion
Pokemon Community :: Reste du monde :: Les Sorties Captures :: Anciennes Sorties

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -44%
REALME C21 64 Go Cross Black
Voir le deal
109.91 €

Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Oh, ce que j'aime les Safaris !
Une matinée comme les autres. On se lève à six ou sept heures du matin, on se dépêche de se laver, de se préparer, on chope son sac au passage, on fonce avant de se rendre compte qu'on a oublié de fermer sa chambre, on revient sur ses pas, on souffle de rage, on ferme la porte, on court de nouveau, on descend en vitesse les escaliers, on traverse le salon, on sort de son dortoir, on dévale les escaliers à la quatrième vitesse, sans prendre le temps d'évaluer les risques de tomber. On manque de dégringoler au milieu de la descente, on respire pour se remettre du choc qu'on vient de subir. On reprend sa course folle, on se retrouve dehors, on court sans s'arrêter, on souffle le plus simplement possible, on essaye de tenir le plus longtemps possible, on ne fait même pas attention au fait que quelques élèves qui vous connaissent vous saluent, vous n'avez pas le temps. Vous franchissez le parc et rejoignez l'entrée de l'académie. Vous la passez sans tarder, vous foncez. Vous voyez la ville à quelques minutes de marches, vous vous arrêtez. Vous observez votre montre, vous voyez qu'il vous reste bien quarante minutes pour rejoindre le point de rendez-vous, mais vous voulez y être le premier, alors vous vous remettez à courir. Vous dévalez le chemin qui relia l'académie à la ville, et vous atteignez cette dernière au bout d'une dizaine de minutes. Vous vous arrêtez de nouveau, vous décidez de souffler un peu, vous êtes content. Vous pensez à la journée qui vous attend. Vous vous rappelez le message que vous avez reçu la veille de la part du vice-directeur, annonçant la prochaine sortie capture qui se déroulera cette fois dans un parc safari. Vous n'avez pas pu vous empêcher de sauter sur place, et vous vous êtes immédiatement préparé à la chose. Matériel de survie, pokéballs, pokémons, vous avez pris tout ce qu'il vous faut pour pouvoir tenir toute la journée. Vous décidez de vérifier rapidement votre sac voir si vous n'avez rien perdu pendant votre course, et vous soupirer de joie en voyant que tout y est, vous vous empressez de rejoindre le port de l'île où un bateau comme vous en avez jusqu'ici pris se tient. Aucune élève aux alentours, vous souriez : vous êtes le premier. Vous vous avancez  le plus proche possible du point de rendez-vous, et vous vous calez contre un mur d'entrepôt. Le temps passe, peu à peu, les élèves arrivent au même endroit que vous. L'heure sonne, il est huit heures. Les accompagnateurs ainsi que Riven Rivardi arrivent, et vous font monter un par un dans le bateau. Vous vous apercevez qu'aucun de vos plus proches camarades ne vous accompagnent encore une fois. Vous vous dites que ce n'est qu'un détail inutile sachant qu'une fois la sortie réellement démarré, vous vous retrouverez seul face à la nature. Vous embarquez, et quelques secondes plus tard, vous partez avec le bateau.

Trois heures d'attentes, et vous finissez par atteindre l'île Palma. On y aperçoit de votre position son célèbre parc safari. Vous souriez, vous êtes sur le point de craquer et de sauter dans tout les sens, mais vous vous abstenez. Vous débarquez, et vous suiviez le mouvement jusqu'à votre destination. Vous passez les grandes protes du parc, et vous agglutinez avec les autres autour du vice-directeur, qui vous sort son même discours administratif. Pour cette fois, il vous laisse non pas jusqu'ici seize heures, mais jusqu'à dix-huit heures pour tenter vos captures. Vous sifflez de bonheur, vous voyez que des personnes s'approchent de vous, et vous demandant de vous suivre. Vous vous exécutez. Vous êtes amené jusqu'à un coin de la pièce où plusieurs objets vous attendent. On vous demande de choisir deux d'entre. Vous ne vous faites pas prier et vous choper la canne à pêche et un pass spéciale qui passe sous vos mains habiles. L'homme vous indique de pénétrer dans le parc et vous obéissez. Vous vous retrouvez au milieu de la nature, désormais seul. Vous voyez que seuls les élèves venus avec vous traînent autour de vous. Vous souriez, vous avancez tranquillement. L'homme revient un instant vers vous, et vous remets des safaris balls. Vous êtes triste, vous pensiez utiliser les vôtres. Vous décidez de sortir l'un de vos pokémons pour vous accompagner, et vous vous élancez. Votre sortie peut enfin débuter. Vous regardez vos objets empruntés. Vous ne savez pas par lequel commencer, sachant que chacun vous permet d'obtenir un pokémon différent. C'est à vous de choisir ? Eh bien, vous êtes de le même cas que Lucas. Toute sa journée se passe ainsi, et le voici maintenant dans cet instant crucial. Quels types de pokémons chercher d'abord ? Il faut choisir. En attendant, il a déjà sorti Piou de sa pokéball, et celui-ci ne fait que l'attendre tranquillement, savoir ce qu'il veut faire.

Groupe Canne à Pêche et Tropius
Avantage spé feu : 4 pokémons

 

codes par shyvana


Petite question :
J'ai vu que les chercheurs pokémons ne peuvent ici capturer qu'un seul pokémon. J'aimerais donc savoir si le bonus capture pour attraper les deux pokémons dans une même sortie capture devient également inutile pour cette sortie. Merci d'avance.


[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 1466193127-s1

                         
Sir Trouille
Icon : [#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Étape 2 : Voici les dix Pokémon que tu peux rencontrer, choisis-en cinq dans ce lot et la chance décidera sur lequel tu tomberas. Inutile de faire un post RP pour dire lesquels tu sélectionnes.

Tu obtiens 2 Safari Ball.

[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 55[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 183[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 60[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 355[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 419[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 187[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 190[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 100[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 39[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 129

PS - Non, le bonus ne compte pas pour cette sortie Wink
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type
Alors ...

[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 55[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 355[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 190[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 419[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 129

Dernière édition par Lucas Emerillon le Sam 10 Mai - 11:03, édité 2 fois


[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 1466193127-s1

                         
Sir Trouille
Icon : [#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Etape 3 : Tu rencontres Magicarpe ! A présent tu peux écrire un post RP décrivant ta confrontation avec ce Pokémon. Merci de préciser à la fin de ton post si tu souhaites [Lancer une Safari Ball] [Mettre K.O le Pokémon sauvage] ou [Fuite du Pokémon sauvage] (rappel : les Pokémon que vous rencontrez ont le même niveau que vous. Donc considérez qu'ils ont appris les attaques correspondant à votre grade)
Bon courage !

[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 129
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Oh, ce que j'aime les safaris !
Finalement, vous vous décidez à commencer avec le pass spéciale. Vous lisez rapidement les instructions qui y sont inscrits, et vous apprenez qu'il vous permet de monter sur un Tropius qui vous emmènera dans la partie Ouest du parc. Vous souriez, vous recherchez les pokémons autour de vous, vous les repérez un peu plus loin dans le parc, à profiter du temps qui n'est pas des plus maussades. Vous les rejoignez, vous apercevez un vieil homme qui vous a déjà repéré dès votre entrée dans le safari. Vous le regardez, il vous fixe. Vous vous présentez, pass en main, et il vous indique de grimper avec votre pokémon sur le dos d'un de ses protégés. Vous obéissez tranquillement, et montez depuis l'une des aile du pokémon sur son dos. L'homme tape doucement sur le type plante et lui indique d'aller vers la partie vers laquelle vous souhaitez vous diriger. Le pokémon s'envole, et vous profitez alors d'un petit instant de tranquillité dans les airs. Le vent vous frappe violemment au visage, mais vous êtes content. Le journée commence fort bien, il n'y a pas encore eu de problème particulier, et votre pokémon semble aussi joyeux que vous. Vous apercevez un peu plus bas certains élèves que vous connaissez pour certains déjà en train de se battre contre les habitants des lieux. Vous observez attentivement tout ce qui se passe sous vos pieds, mais bien vite, ceux-ci vinrent se poser sur le sol, et rapidement, ils se déplacent dans l'étendue herbeuse qui constitue la partie ouest du parc safari. Vous avancez avec détermination, vous tremblez, mais pas de peur, de joie. Vous vous sentez prêt à courir partout pour chercher les pokémons, mais vous n'en faites rien, il vous faut prendre votre temps, et réfléchir au meilleur moyen de tomber sur un pokémon. Vous arrivez soudainement devant une immense étendue d'eau peuplés de nombreux pokémons eau. Vous aviez décidé de chercher des pokémons terrestres, mais soudain, vous changez d'avis. Vous empoignez votre canne à pêche, et sans hésiter, vous vous approchez d'un ponton sur lequel vous vous installez pour pêcher. Vous préparez votre hameçon, et vous le lancez dans l'eau. Vous prenez votre air le plus sérieux, et vous commencez le jeu du roi du silence. Vous patientez, tranquillement. Votre pokémon s'amuse dans l'herbe à côté, avec le plus de silence possible. Il vous observe vous ennuyer pendant près d'une heure quand enfin votre canne à pêche se met à faire du zèle. Vous vous réveillez en sursaut, l'empoignez le plus durement possible, et commencez à tirer dessus.

Vous finissez par faire sortir le pokémon de sa cachette aquatique. Vous découvrez qu'il s'agit d'un simple Magicarpe. Vous vous décidez à le remettre à l'eau, vous n'avez de toute façon aucune utilité à en retirer. Mais vous vous dites en revanche que s'il revenez vers vous, le capturer serait sans doute une obligation. Vous ne tenez pas à rentrer bredouille, et sur cette pensée, vous attrapez le type eau et vous le balancez dans l'eau, avant de préparer de nouveau votre hameçon, et continuer votre pêche. Vous n'avez rien de mieux à faire, mais vous êtes content. Une sortie capture comme celle-là, vous n'en aurez sans doute jamais d'autres ...

[Fuite du pokémon sauvage]

 

codes par shyvana


[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 1466193127-s1

                         
Riven Rivardi
Région d'origine : Johto
Âge : 29 ans
Niveau : 100
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1513
Johto
29 ans
100
0
1513
pokemon
Johto
29 ans
100
0
1513
Riven Rivardi
est un Adulte Mécano
Etape 4 : Tu rencontres Akwakwak ! A présent tu peux écrire un post RP décrivant ta confrontation avec ce Pokémon.
Merci de préciser à la fin de ton post si tu souhaites [Lancer une Safari ball] [Mettre K.O le Pokémon sauvage] ou [Fuite du Pokémon sauvage]
Attention ! Ce sera le dernier Pokémon que tu pourras rencontrer lors de cette sortie capture !
Bon courage !

[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 55
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Oh, ce que j'aime les safaris !
Vous continuez de pêcher. Vous ne voyez pas le temps passer. Une heure, deux heures. Vient finalement l'heure du déjeuner. Votre ventre couine et demande à se repaître. Vous attendez une bonne heure après votre heure de repas habituelle, et vous lui cédez finalement la nourriture que vous avez amené avec vous. Vous dévorez avec énergie chaque bouchée du petit plat à base de baies que vous avez préparé la veille, et vous criez à chacune d'elle que c'est un délice sans nul rival. Vous achevez votre plat de résistance, et vous entamez le dessert. Une belle crème au chocolat rangé soigneusement dans un pot en plastique neuf dont vous dégustez avec joie chaque cuillère. Vous buvez un petit verre pour faire rapidement passer tout ça dans votre estomac qui en demande, et vous regardez votre pokémon à qui vous avez remis un bol rempli de la nourriture qu'il chérit tant. Il a déjà fini avant même que vous aviez démarré votre propre repas, et il vous observez pendant tout le reste du temps, déjà prêt à repartir. Vous lui souriez, et reprenez votre canne à pêche.

Vous vous dirigez vers le même plan d'eau, et vous rendez enfin compte que l'endroit est très profond, et que vous êtes posé sur plusieurs bouées qui soutiennent le bois. Vous prenez un instant peur, mais vous ravisez rapidement : il n'y a pas de quoi avoir peur. Vous vous posez au même endroit où vous étiez l'heure précédente, et vous préparez de nouveau votre hameçon, que vous lancez furtivement dans l'eau pour reprendre votre activité. Vous manquez de vous endormir, mais vous tenez le coup. Le temps passe. Plus lentement cette fois. Vous vous attendez à ne rien avoir, quand soudain, votre canne à pêche bouge. Vous êtes surpris, et vous avez le réflexe d'attraper votre canne. Vous vous levez comme vous pouvez, et vous tirez ensuite de toutes vos forces vers vous en ramenant le fil jusqu'à son point d'origine. Votre prise ne semble pas prête à vous laisser l'attraper, et elle ralentit considérablement votre vitesse d'action.

Vous pouvez enfin souffler un instant lorsque le pokémon décide de se dévoiler de lui-même. Vous le voyez sauter sans peine de l'étendue aquatique et atterrir sans problème sur le sol, se tenant sur deux pattes, ou plutôt deux nageoires. Le pokémon a un bec, une espèce de couronne comme crâne, et des nageoires de poisson. Vous sortez aussi vite que posssible votre Ipok rangé dans votre sac dans la poche de droite, et vous le pointez vers ce pokémon mystérieux en vous branchant sur l'application pokédex. Les informations sont soudains mises à jour, et le pokémon apparaît alors sur la machine. Vous apprenez que ce pokémon se nomme Akwakwak, et qu'il est de type eau, ce qui explique sa présence dans le lac. Vous vous dites qu'il s'agit d'un très bon défi pour votre pokémon, et vous lui ordonnez d'attaquer. Tout comme Lucas, à qui il a demandé à Piou d'utiliser Double-Pied, vous voyez votre pokémon faire mouche contre son ennemi, et vous avez tout juste le temps de voir partir ce dernier quelques mètres plus loin, que vous demandez à votre compagnon de repartir à la charge.

Mais l'Akwakwak n'a pas dit son dernier mot, et avant qu'il ne soit touché, attrape les bras de votre pokémon, et le fusille du regard. Commence alors une bataille de force, que vous pensez déjà victorieux pour votre combattant. Vous lui adressez tout de même quelques encouragements, et vous le faites avec détermination, comme si vous étiez le pokémon lui-même. Ce dernier s'énerve presque et commence à faire plier le pokémon, qui lui lance un minuscule pistolet à O qui déséquilibre un instant votre compagnon qui n'a que le temps de voir le pied palmé de son adversaire avant de voler à l'opposé de l'endroit où il se tenait. Heureusement, les dégâts ne sont encore que mineur, et vous ne perdez pas espoir, surtout quand votre pokémon fonce vers le pokémon sauvage en évoluant soudainement en une créature plus puissante. Comme Lucas, qui avait maintenant dans son équipe un puissant Brasegali, vous gueulez à celui-ci de recommencer leur combat de force. Cette fois, vous voyez que votre compagnon a clairement l'avantage, et vous choisissez de sortir votre safari ball à ce moment-là. Vous attendez que le type eau soit complètement acculé pour lancer la boule, et vous priez pour que ça fonctionne … Mais vous n'avez pas le temps d'y parvenir, que le type eau repart à la charge. Pour une raison qui vous échappe, l'Akwakwak reprend du poil de la bête, et arrive à revenir à égalité avec votre pokémon, et vous vous apercevez que les deux combattants semblent s'apprécier. Vous ne savez même pas pourquoi cette idée vous trotte la tête, mais vous en êtes sûr : les pokémons se lient de par ce simple duel de force qui ne semble pas des plus logiques, en revanche des plus épiques. Vous souriez, vous êtes contents. Votre compagnon s'est fait un véritable ami. Vous ne pouvez donc pas laissez échapper l'occasion de le capturer. Vous observez attentivement la situation, et vous patientez que l'instant propice se présente. Malheureusement, les deux ennemis ne semblent pas prêts à céder à l'autre, et leur concentration ainsi que leur énergie et leur maximum de puissance ne se porte maintenant plus qu'à une chose : réussir à mettre l'autre hors d'état de nuire. Quitte à y laisser sa peau, les pokémons étaient prêts à tout pour vaincre son opposant, ce qui montrait que leur fierté était en jeu. Une fierté qu'ils sentaient complètement bafoué au moment où l'autre prendrait le dessus. Vous êtes subjugué par la situation, mais vous revenez finalement à vos esprits et vous vous rappelez de votre mission première quand les deux combattants posent soudain un genou à terre. Vous soufflez, vous embrassez la boule en espérant vous apporter plus de chances, et vous lancez finalement l'objet vers le type eau. Allez-vous réussir à capturer le pokémon, où allez-vous devoir tenter le tout pour le tout avec la dernière que vous avez encore dans votre poche gauche ? C'est à voir ...

[Lancer d'une safari ball]

 

codes par shyvana


HRP :
Évolution de Galifeu en Brasegali


[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 1466193127-s1

                         
Riven Rivardi
Région d'origine : Johto
Âge : 29 ans
Niveau : 100
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1513
Johto
29 ans
100
0
1513
pokemon
Johto
29 ans
100
0
1513
Riven Rivardi
est un Adulte Mécano
Tadam ! Akwakwak est capturé ! Tu peux dès à présent écrire ton post de clôture, et rajouter les informations de ton nouveau compagnon sur ta T-Card ! Le choix du sexe, de la nature et du surnom sont entièrement libre. Merci d'avoir participé ! N'oublie pas d'indiquer [Terminé] dans le titre de ton topic.

[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 55
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Oh, ce que j'aime les safaris !
Vous commencez à prendre peur. Vous sentez jusque sur votre peau les mouvements de la votre safari ball. Vous avez peur. Le premier mouvement vous a clairement plongé dans le stress. Vous espérez que le pokémon ne sortira pas trop rapidement de sa boule. Vous avez peur. Le second mouvement vous a carrément mis dans l'angoisse, vous ne savez plus quoi penser, vous êtes sur le point de crier pour relâcher cette pression qui s'accumule sur vos épaules. Vous oubliez la peur. Le troisième mouvement va a un peu apaisé, et vidé vos épaules des poids qui les retenaient. Vous avez réussi à ne pas vous ronger les doigts, et vous n'espérez plus capturer le pokémon, vous êtes sûr d'en avoir fait un nouveau camarade pour vos compagnons chéris, et plus particulièrement avec lequel vous avez affronté l'Akwakwak. Vous êtes soulagé. Le quatrième mouvement ne vous étonne même pas, vous qui pensiez jusqu'à présent qu'il n'y en avait que trois à faire. Vous manquez de siffloter pour passer le temps, mais vous préférez vous concentrer sur la boule de capture. Vous n'avez pas envie de voir soudainement ressortir le type eau qui vous aura gâché une safari ball pour rien. Vous vous dites même que s'il le faisait, vous ne lui offririez même pas le plaisir de se voir à nouveau attrapé par vous. Vous finissez finalement par abandonner toute concentration, et vous attendez que ça vienne. Le cinquième mouvement rend les choses plus complexes, mais vous ne daignez pas décider de réfléchir sur ce qui se passe, vous savez bien qu'à un moment, tout ceci sera fini. Capturé ou libre, tels seront les choix du pokémon aquatique que vous tentez en ce moment d'ajouter à votre équipe. Vous sautez de joie, et vous dirigez vers votre gain. Un clignotement se produit sur le bouton d'ouverture de la boule, et tout s'arrête. Vous avez désormais un Akwakwak avec vous.

Vous attrapez la safari ball dans laquelle il se trouve, et vous la regardez avec intérêt. Après tout, ce n'est pas rien de pouvoir regarder de près un autre type de pokéball que celles que vous avez par dix dans votre sac, et qui ne vous ont finalement pas servi à grand-chose, mais que vous avez tout de même bien fait d'amener, selon vous. Vous soulignez du regard les tâches du haut coloré de la boule : ils sont de différentes couleurs de la nature qui font penser qu'elle a pour but de se camoufler avec le reste du paysage sans problème, pourtant, vous n'êtes pas sûr de ça. Vous avez dans l'idée qui serait possible de changer cette décoration pour la rendre encore plus invisible qu'elle ne l'ait déjà  et que vous pourrez rendre son taux de capture bien plus élevé qu'il ne l'ait, mais vous ne vous attardez pas plus sur ce détail. Votre nouvelle préoccupation, c'est de présenter vos compagnons à leur nouveau camarade eau. Vous lancez d'abord celle de l'Akwakwak qui apparaît dans un flot lumineux devant vous, et tourne immédiatement son regard vers celui du pokémon que vous avez déjà sorti pour les combats du jour, et tout deux se fusillent du regard avant de se serrer les griffes et la nageoire en souriant et en riant pokémon comme des gamins. Vous vous rendez compte que leur nouvel amitié risque d'aller très loin, et vous vous surprenez à être jaloux de ces deux pokémons, mais vous revenez rapidement à vos esprits, et vous vous rappelez qu'il vous faut faire venir vos autres compagnons pour les présentations en bonne et dû forme.

Ainsi, vous lancez vos cinq autres pokéballs dans les airs, et apparaît alors toute la troupe. Comme Lucas avec Freed l'Embrylex, exceptionnellement rentré dans sa pokéball pour éviter qu'il ne disparaisse pas inadvertance dans le paysage, Myrtille la Ponyta, qui fixe son dresseur avec désir par amour pour lui, Aegis le Cabriolaine, qui préfère renifler partout plutôt qu'à se concentrer sur ce qui se passe, Alexandre le Chamallot, qui prend peur dès qu'il aperçoit du coin de l'œil le lac qui se tient juste à côté mais qui se ravive en apercevant tous les arbres qui se situent un peu plus loin et qui lui met l'eau à la bouche, et Zero le Salamèche, qui s'approche joyeusement mais surpris de Piou le Brasegali, se demandant s'il s'agissait bien de son cadet le Galifeu autrefois pauvre Poussifeu, vous les présentez à votre tout premier type eau auquel vous présentez ensuite chaque membre de l'équipe dont celui qu'il semble déjà connaître par cœur. Ceci fait, vous proposez un petit jeu pour apprendre à se familiariser avec vos pokémons. Vous avez suffisamment retenu la leçon jusqu'à aujourd'hui, vous espérez ne pas répétez vos erreurs comme le noctalien qu'est Lucas avec Bulbizarre. Chacun accepte, et vous les faites se rassembler autour de vous en formant un cercle de pokémon où chacun doit parler selon ses envies. Vous ne comprenez pas un seul des mots que vous lancent vos pokémons, mais dans votre crâne, quelques paroles vous submergent l'esprit, et vous vous dites que cela doit être ce que veulent vous dire vos compagnons. Finalement, quand chacun a fini de parler, vous prenez la parole à votre tour, et vous essayez de faire passer le message que vous aimeriez que vos compagnons connaissent par cœur dans leur tête. Et vous achevez ce petit jeu avec l'intégration finale d'Akwakwak en le renommant Pit, nom que vous lui avez trouvé après avoir vérifié s'il s'agissait d'un mâle ou d'une femelle, bien que plusieurs indices laissaient largement sortir la réponse.

Vous vous préparez à rappeler vos pokémons lorsque l'un d'entre eux, qui correspondait à Aegis de Lucas, se met soudain à renifler bizarrement dans une même direction, comme si quelque chose de surprenant se trouvait vers le point vers lequel il dirigeait son museau. Il pointe précisément vers les profondeurs du lac, et quand vous voyez que ceux-ci semblent très profond, vous vous demandez si un petit tour sous les flots ne seraient pas de trop. Vous n'avez cependant pas le temps de vous posez la question, car soudain, votre sac s'ouvre et laisse s'échapper votre œuf de Négapi que vous conservez dans une couveuse portable en verre très résistant parce que vous vous êtes un peu trop penché vers le bas. Par chance, rien d'autre n'est tombé, mais vous avez peur, vous êtes triste, cet oeuf vous était cher, et vous ne vouliez pas le perdre. Alors après quelques secondes de remise en aplomb, vous vous préparez à demander à votre Akwakwak de plonger récupérer l'oeuf quand votre pokémon correspond au Cabriolaine de Lucas se jette soudain à l'eau, une expression de détermination au visage, et plonge sous la surface de l'eau. Vous prenez peur, votre pokémon n'est clairement pas fait pour ça, mais vous ne faites rien dans l'immédiat pour l'aider, et vous ne savez pas pourquoi. Vous préférez observer la situation pour savoir ce qu'il en est.

Un silence mortelle prend place, puis soudain, vous voyez que ça s'illumine dans l'eau. Votre pokémon est en train d'évoluer ! Devenu un majestueux Chevroum pour Lucas, vous vous dites que sa détermination était si grande qu'il avait obtenu la possibilité d'évoluer, et que vous ne devriez pas le laisser se noyer alors qu'il vient de vivre un événement magique, alors vous demandez enfin à votre type eau de plonger récupérer le combattant sûrement inconscient maintenant. Il s'exécute étonnement sans attendre, et remonte quelques secondes plus tard le pokémon qui ne semble pas avoir trop subi, mais qui reste endormi pour le moment. Vous êtes soulagé, vous pouvez vous relâcher, votre compagnon est en vie. Cependant, votre œuf doit maintenant avoir atteint le fin du lac, à une bonne centaine de mètres, ce qui n'est au final pas si profond que ça pour un lac aussi grand que vous pouvez le voir, et vous reprenez espoir. Vous sortez votre lampe Luminax de votre sac, et vous la remettez à Pit, dont il sera faire bon usage sous l'eau. Vous lui demandez cette fois de remplacer votre pokémon pour aller chercher l'oeuf à sa place, et vous vous rappelez soudain que ce dernier avait repéré la présence d'un objet suspect dans le lac, alors vous demandez au type eau d'être vigilant et de voir grâce à la lampe remise s'il ne tomberait pas des fois sur un objet rare, et vous lui indiquez également. L'Akwakwak accomplit les ordres avec joie, vous qui vous attendiez à ce qu'il rechigne, vous vous trompez, et plonge avec la lampe vers les eaux profondes à la recherche de l'œuf et peut-être également d'un trésor ...

Utilisation de la CS plongée d'Akwakwak

 

codes par shyvana


HRP :
>> Moi, Lucas Emerillon, Noctalien de mon état, atteste :

Évolution de Cabriolaine en Chevroum


[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 1466193127-s1

                         
Sir Trouille
Icon : [#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
CS Plongée : 58/100 Tu ne trouves rien.

N'oublie pas de noter les évolutions de tes Pokemon dans le topic adéquate.


[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 7z5c
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Oh, ce que j'aime les safaris !
Vous patientez le plus calmement possible, vous observez parfois le fond en espérant voir enfin de remonter votre Akwakwak à la surface, vous faites les cents pas, vous observez parfois vos autres pokémons s'occuper avec ce qu'il y a autour d'eux. Comme Lucas, dont le Chevroum nouvellement obtenu est encore en train de se remettre de ce qui vient de lui arriver, et ce qu'il a fait, dont la Ponyta court dans tous les sens sans s'arrêter et porte tout de même un regard permanent sur son maître avec son air amoureux habituel, dont le Salamèche poursuit une envolée de Papilusion qui sortaient des champs de fleurs d'à côté, dont le Brasegali observe calmement l'eau, s'inquiétant étonnement de savoir ce que devenait son nouvel ami, dont le Vibraninf, qui vole un peu autour du petit groupe pour s'amuser, et dont l'Embrylex le fixe en se demandant quels peut bien être les raisons de ses angoisses. Vous n'avez dit aucun mot, vous n'avez exprimé vos sentiments que par de simples mouvements que vos compagnons ont tout de même très bien compris. Vous avez peur pour votre type eau, mais aussi pour votre oeuf. L'endroit dans lequel ils se trouvent tout les deux n'est pas forcément des plus favorables pour eux, bien au contraire. Vous vous demandez même s'ils peuvent y parvenir. Vous commencez à vous impatientez, le temps passe très lentement, mais vous avez l'impression qu'une bonne vingtaine de minutes sont déjà passés. Vous êtes sur le point de craquer, vous êtes prêt à vous lâcher quand soudain, une explosion d'eau survient du lac.

Une ombre vole un instant dans le ciel avant d'atterrir sur le sol rêche. Vous voyez qu'il s'agit d'Akwakwak, et vous vous pouvez enfin souffler, et vous apaiser. Il tient entre ses nageoires l'œuf et sa protection et vous le tend, tout exténué. Vous comprenez que le pokémon s'est démené pour vous rapporter l'œuf sans encombre. Vous êtes fier de lui, et vous prévoyez pour lui des projets futurs à peut-être un peu trop exagéré, mais vous vous ravisez très vite en voyant qu'il vous rend aussi votre lampe Luminax sans rien d'autre avec. Vous êtes triste, vous pensiez que votre pokémon correspondant au Chevroum de Lucas avait réussi à trouver quelque chose. Il devait sans doute s'agir d'une présence étrangère portant quelque chose sur elle qui aurait attiré votre compagnon. Dans tout les cas possibles et imaginables, Akwakwak n'avait rien remonté. Vous choisissez de ne pas vous attardez sur ce détail, vous n'avez rien trouvé, point final. Il est temps pour vous de rejoindre l'entrée du parc. Il reste quelques heures devant vous pour revenir vers le point de rendez-vous, mais vous voulez revenir tranquillement, sans se presser. Vous rangez votre canne à pêche dans votre sac, décidez finalement de laisser tout vos compagnons dehors, et vous démarrez votre marche. Cette fois, vous pensez qu'il vous est possible de descendre avec tous vos compagnons.

Vous avancez sans vitesse, sans précipitation, vous observez joyeusement le paysage, vous voyez autour de vous des bancs de pokémons qui jouent ou se promènent ensemble dans les herbes hautes ou dans les petits étangs qui regorgent dans le coin. Type eau, type plante, type vol, type insecte, type normal, il y a presque de tout, et vous ne pouvez qu'être en joie devant un tel spectacle. Vous finissez par atteindre la limite de la partie ouest du parc, et vous avez tout juste le temps de vous arrêtez que vous apercevez sous vos pieds une quinzaine de mètres de vide avec un amoncellement d'arbres feuillus qui vous attendent, prêts à vous écorcher la peau et le corps et faire de vous un morceau de viande pour les carnivores qui passent par là. Vous gloussez, et vous demandez à vos pokémons de faire demi-tour, de s'éloigner le p^lus possible du ravin qui se présente devant vous. Seulement, vous reculez un peu trop, et dans votre élan de surprise, vous avez oublié qu'il y un gros trou derrière vous, et malgré les cris de vos compagnons pour vous prévenir, vous tombez avec eux dans l'ouverture dans un mélange de cris incompréhensibles.

Vous dégringolez sur une bonne dizaine de mètres, heureusement la descente ressemble à un long serpent qui se déplace, et vous zigzaguez en même temps que vos pokémons sous terre avant d'atterrir sur le sol. Vos plus puissants pokémons vous attendent tranquillement en bas, et vous attrapent gentiment à la fin du trajet, comme ils l'ont fait avec les autres. Vous essuyez plusieurs plaintes de la part de vos compagnons, et vous comprenez qu'ils ne sont vraiment pas content, même l'Akwakwak qui vous appréciait énormément quelques minutes auparavant. Vous ne trouvez pas les mots pour tenter de vous excuser, et vous vous contentez de vous pliez au maximum pour essayer de composer. Un grand moment de solitude entoure Lucas, puis la plupart de ses pokémons rigolent dans leur langage pokémon , si ce n'est sourire joyeusement en vous fixant calmement. Vous êtes surpris d'entendre une telle réponse à vos semblants d'excuses, et vous relevez la tête avant que chacun approche et vous enlacent chacun son tour ou vous lèche le visage sans aucune autre forme de politesse.

Pourtant, vous êtes aux anges. Vos pokémons ont confiance en vous, ils ne vous laissent pas tomber, et ne vous abandonnent pas à la moindre de vos fautes, bien au contraire. C'est sans doute cela, l'amour fraternel. C'est ce que vous pensez tandis que marchez tranquillement dans un sifflotement silencieux vers la seule direction qui vous est donné, mais vous vous ravisez de nouveau bien vite. Vous arrivez enfin à atteindre la sortie, mais vous êtes bloqué par d'énormes racines qui doivent s'étendre sur une dizaine de mètres. Vous avez dû vous retrouver près de l'épaisse forêt que vous aviez aperçu en haut du ravin, mais vous êtes maintenant bloqué et il vous reste certes plusieurs heures devant vous, mais si vous n'arrivez pas à détruire ce gigantesque obstacle, vous risquez de rester ici pour toujours avec vos compagnons, et vous ne souhaitez pas cela, en tout cas pas quand vous venez de vous en faire un tout nouveau. D'ailleurs, vous ne savez pas pourquoi, mais l'envie vous prend de lui donner maintenant un surnom. Vous n'avez aucune idée de comment vous est venu cette idée, mais vous décidez de renommer le type eau Pit. Vous voyez que cela lui plaît énormément et vous souriez. Vous n'espériez pas mieux de lui. Maintenant, il vous faut vous échapper de cet endroit, mais comment ? Vous n'avez pas à chercher, vous avez avec vous quatre types feu puissants qui sauront défaire ces racines avec leurs flammes en quelques secondes. Ainsi, vous leur demandez de commencer leur besogne. Les flammes qu'ils font se propager sur les branches se développent rapidement sur les arbres, et bien vite, vous rendez compte que ce n'était pas une si bonne idée que cela. En effet, vous avez maintenant complètement bouché la seule sortie disponible en faisant tomber l'énorme arbre qui reposait sereinement sur ces racines. Vous vous attristez, vous avez commis une grosse erreur qui va vous coûter très chère.

Vous n'avez plus d'issue, et vous n'arrivez déjà plus à trouver d'idée. Vous ne voulez plus tenter de brûler l'arbre effondré, vous avez bien trop peur de brûler tout le parc en faisant ça. Vous êtes perdu, vous êtes fini, vous êtes mort, vous vous recroquevillez, vous tremblez, vous sentez vos pokémons qui vous entourent pour vous réchauffer et vous réconforter, et vous souriez du mieux que vous pouvez. Vous allumez votre lampe Luminax, la seule que vous ayez, et vous observez les alentours, avant de tourner la source de lumière vers la sortie. Vous voyez que deux de vos pokémons, pour Lucas Zéro le Salamèche, ainsi que Pit l'Akwakwak, s'affairent près des racines. Si le second éteint avec des pistolets à eau les restes de flammes qui dévorent l'arbre pour éviter que celui-ci ne brûle entièrement avec le reste de la forêt, comme selon vos dires, tandis que l'autre lance des griffes dans le feuillage. Il semble essayer de créer un passage dans l'arbre pour permettre à la troupe de passer, malheureusement, la vitesse de destruction du pokémon feu ne va pas bien vite, et vous ne pouvez qu'être spectateur de la scène, sans possibilité pour l'aider. Vous prenez cependant peur lorsqu'il se plante une griffe dans le bois. Il s'acharne à retirer sa prise, mais rien n'y, il est coincé, Lucas se doit d'aller lui prêter main forte. Il s'apprête à demander à ses compagnons de le laisser se lever lorsque la rage du pokémon s'intensifie pour un instant, et le plonge soudain dans un état second qui le rend rapidement entièrement bleu ciel et illumine les lieux. Votre pokémon évolue lui aussi à son tour ! Peu à peu, la nouvelle forme du type feu apparaissent, et la griffe de la créature prend assez de volume pour détruire la branche dans laquelle il est coincé, et finit son évolution.

Comme Lucas, qui comptait désormais un Reptincel plutôt qu'un Salamèche dans son équipe, vous demandez à votre fraîchement transformé pokémon de trancher dans le tas, et sans attendre plus de temps, se lance dans la besogne. Ses coups circulaires sont immenses, et le trou bientôt formé permet à tous de passer sans trop de problèmes. La lumière vous envahit ainsi que vos pokémons, et vous pouvez de nouveau voir le soleil. Vous voyez qu'une bonne heure et demi est passé, et vous dites qu'il vaudrait mieux se dépêcher pour aller plus vite. Vous préférez ramener vos compagnons dans une pokéball, et vous laissez simplement votre récent type plante capable de servir de monture, et vous montez sur son dos avant de lui demander d'aller vers l'entrée du parc. Il ne s'y connaît pas, mais vous lui indiquez de repérez une odeur identique à celle de votre Ipok en dehors de celle qui délimite le champ d'action de la bête, puis vous lui demandez de foncer. Le pokémon renifle un instant avant de repérer une odeur familière devant lui. Il s'élance, il court, il court, et bien vite, il rejoint un chemin d'où il est possible de voir le point d'arrivée demandé, vous avancez tranquillement, et vous profitez une dernière fois de ce paysage qui vous entoure en vous prélassant du soleil qui vous remplit la peau.

La journée est fini pour vous, vous ne pouvez qu'être content de votre performance. Un Akwakwak, ce n'est pas un pokémon qui s'attrape tous les jours, ni n'importe où, c'est sûr … Cependant, vous ne pouvez pas vous vantez d'être le premier à en avoir eu un dans cet endroit, Lucas a fait la même chose, et bizarrement, il lui est arrivé les mêmes choses que vous, et il a terminé sa course avec un Akwakwak renommé Pit. Intéressant, n'est-il pas ? Oui, vous avez raison, c'est un détail inutile, en revanche, il n'est pas à prendre à la légère, croyez-moi. Il forme l'un de maillons du long destin de Lucas, celui qui le conduira bientôt vers des évènements soit étranges, soit horribles, à vous de vous en assurer …

Mais avant, nous devrions revenir un peu arrière. Pendant la descente depuis le trou que Lucas et vous-même avez oublié en reculant pour éviter de tomber dans le ravin qui se présentait. La serpent, voilà ! Eh bien figurez-vous qu'un événement surprenant s'y est produit, et est pourtant passé inaperçu ! Il s'avère en effet que quelque chose qui ne vous est pas arrivé l'a été pour Lucas : Il a eu le droit à plusieurs évolutions en même temps pour une même sortie capture, dont celle de son Chamallot en Camerupt. Le petit aurait pris peur pendant la descente, et se serait tellement cabré sur lui-même qu'il a réussi à forcer son évolution ! Ainsi, une fois en bas, il était devenu un puissant Camerupt, et tout semblait se passer comme si rien n'avait changé. Eh oui ! Comme quoi, tout peut arriver en ce bas-monde, et ce n'est pas Lucas qui va pouvoir contredire cette affirmation !

Thanks for the modération ! Wink

 

codes par shyvana


HRP :
Moi, Lucas Emerillon noctalien de mon état, atteste :

Évolution de Salamèche en Reptincel
Évolution de Chamallot en Camrupt


[#8] Oh, ce que j'aime les safaris ! [Terminé] 1466193127-s1

                         
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum