Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?

Ininja Hagane
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1951-ininja-hagane-givrali#22318
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 291
Sinnoh
14
0
0
291
pokemon
Sinnoh
14
0
0
291
Ininja Hagane
est un Topdresseur Stratège
Ce matin tu t'étais levé de bonne heure, en effet, aujourd'hui en temps que top-dresseur tu partais pour Kantô, ta région d'origine, mais pour un but bien particulier : il fallait ramener de la centrale deux pokémons électriques pour l'île. La nouvelle est tombée il y a peu de temps et les écologistes ont eu la victoire concernant la consommation d'électricité : une baisse de celle-ci. Ce qui impliquera bientôt de l'eau froide pour les douches et ça n'a rien d'une bonne nouvelle. Tu te savais avec quelqu'un pour cette mission qui impliquait une jolie expédition, mais tu ne savais pas qui en vérité.

Après avoir remit la mission à sa place dans ton humble cerveau tu t'étais donc levé pour aller te douche dans une eau chaude à point, le contact de l'eau brûlante sur ta peau et la buée qu'elle créait te rappelait étrangement celle dût à cause de l'acier fondu. Tu en sortis une fois que toute ta compagnie était propre même l'oeuf que tu avais brossé dans un eau quand même tiède, le ou la Nosféraspi n'était pas encore en état d'avoir un contact si chaud avec l'eau vu le froid dans lequel tu avais eu cet œuf. Tu passes également par la case coiffure, déodorant, brossage de dents ainsi que parfum. Oui parfum, tu ne sais pas pourquoi c'est bien l'une des rare fois où tu penses à l'utiliser, ce même parfum aux senteurs estivales que tu as depuis quatre ans a vu ton corps grandir plus que ton frère. En parlant de lui, il était à la centrale parait-il ? Il entraînait les pokémons de la centrale pour les rendre plus endurant quand ils travaillent. Peut-être auras-tu à l'affronter, bien qu'il n'utilisera pas son équipe feu le mépris est quand même de mise.

C'est donc un peu anxieux que tu t'en vas pour le port, là où tu as rendez-vous avec ton binôme, tu ne sais pas qui ce sera, tu sais juste que c'est une demoiselle de chez les Mentali. En parlant de Mentali tu n'as plus revu Avril, cette bouille d'ange que tu as sauvée n’apparaît plus dans ton champs de vision malgré sa magnifique tignasse rose. Tu ne penses pas que ce soit elle qui t'accompagne, le combat pokémon semble l’horripiler et son Arakdo ne fera pas le poids contre l'élément électrique. Tu penses à cela pendant tout le trajet qui te mène au port juste devant ton bateau pour Kanto. Tu descends en souriant Dark sur ton épaule comme à son habitude et il te pointe quelque chose, ou plutôt quelqu'un, ce quelqu'un tu te rends compte que c'est Avril quand tu tournes la tête. La demoiselle est toujours aussi bien habillée et sa tignasse rose se voit à des kilomètres, Avril en somme. Tu t'approches d'elle et distingue le papier signifiant une mission attribuée. C'était donc ta partenaire. Parfait, tu vas sûrement te battre seul contre des pokémons électriques vu qu'elle n'a que son Arakdo, à moins qu'elle ne possède une carte mystère à sa ceinture.

Tu dis en arrivant devant la demoiselle en remettant ton gilet de laine noire en place au niveau du col. Aujourd'hui tu n'étais pas en débardeur, tu avais soigné un peu la tenue, baskets de ville noir, pantalon rouge assorti au tee-shirt le tout avec ce gilet que tu viens de remettre en place.

-Et bien Avril ! Je ne pensais pas t'avoir comme coéquipière pour cette mission, est-ce parce que tu essaies d'égorger des gens ? Tu vas recommencer pour faire pression sur le directeur pour qu'il nous donne les pokémons sans faire d'histoires ?

Tu souris avant de la regarder avec un petit sourire joueur, en espérant qu'elle ne te fasse pas la morale car elle était la Avril que tu peux pas tester tellement t'es une merde à côté d'elle. Tu caresses ta sacoche dans laquelle se trouve tes pokéballs, tes CT ainsi que l'oeuf de Nosféraspi, tu voulais lui montrer du pays avant qu'il ne voit le jour, tu as déjà du mal à imaginer ce pokémon devenir un Nostenfer pouvant attendre des vitesses follement folles avec ses quatre ailes énergiques.

-Plus sérieusement mademoiselle, pourquoi avoir acceptée une mission comme celle-ci ? Je pensais pas que le combat pokémon t'intéressais, surtout que Arakdo n'aura pas l'avantage contre le type électrique tu sais ? Mais Yolo comme on dit.

Tu ris de bon cœur avant d'entendre le bruit d'un escalier qui se déplie, c'est effectivement le votre après avoir vérifié. Le premier pas est pour toi puisque tu montes les escaliers en te retournant une fois pour vérifier que Avril t'accompagne bel et bien, ce qui est le cas. Rassuré tu entres dans le bateau, rien d'exceptionnel, un bateau de transport qui possède de multiples personnes. Un homme d'équipage te mène avec Avril devant ce qu'il semble être votre suite.

-C'est une suite mixte monsieur ?

-Oui monsieur, une suite pour vous et votre petite amie.

Il s'en va sans rien ajouter et sans te laisser le temps d'une réaction que tu ne peux pas avoir à cause de la rougeur naissante sur tes joues. Qu'on qualifie Avril comme ta petite amie te fais bizarre, ça t'as prit aux triples une courte seconde, mais assez longue pour que tu le sentes. Tu la regardes un peu gêné avant de dire en ouvrant la suite.

-Vu que le voyage va être long autant s'installer maintenant pour le trajet qui va durer toute la journée.

Tu pénètres l'enceinte de la suite et voit un lit deux places. Là tu as un arrêt sur image et soupire en déposant tes affaires sur le sol entre le lit et la suite. Ils ne font pas les choses à moitié ces hommes d'équipages. Mais tu te rassures en te disant que tu pourras faire autre chose que rester dans ce lit en compagnie de Avril. Un message sur le bateau t'interpelle : « Piscine ouverte à partir du 1 Mai jus'au 31 Septembre » et vous étiez le 10 Juin, chose formidable ! Tu pourras aller te baigner ! Tu regardes Avril.

-Au fait, ton plus beau trophée de chasse c'est quoi ? Puis tu ajoutes après qu'elle est parlée. On va à la piscine ? Elle est ouverte et vu l'eau sera bonne et au moins, il n'y aura pas de Tentacruel !

Tu ris de bon cœur en l'observant.
Gwenn Emmings
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2029-gwenn-emmings-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2062-gwenn-emmings-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : Kanto
Âge : 17 ans
Niveau : 26
Jetons : 3074
Points d'Expériences : 653
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
pokemon
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
Gwenn Emmings
est un Scientifique Mécano
Une journée de cours venait de toucher à sa fin. D'un pas pressé, l'héritière Asplin déambulait dans les couloirs. Elle n'avait qu'une seule envie, se plonger dans un bain moussant. Cependant, un événement imprévu vint retarder ce moment tant attendu. Une ombre passant dans les couloirs l'intercepta.

« Avriiiiil ? J'aurais quelque chose à te remettre. Nous manquons de volontaire et vu que tu connais bien cette zone, j'ai pensé que tu pourras être utile. Merci beaucoup ! »
Plongée dans la lecture du document remis par la référente de son dortoir, la rose ne l'aperçut pas s'éloigner déjà. Plantée au milieu du passage, elle prit appuie sur un mur. Dans le calme du dortoir, on percevait de temps à autre un bruissement de feuilles signifiant qu'une page avait été tournée. Finalement, elle fourra le document dans son sac et fila rapidement en direction de sa chambre. Un bain.


________________________


L'heure du rendez-vous n'est jamais important. Ce qui compte, c'est d'attraper le départ du véhicule. Traînant une valise taille XL derrière elle, la jeune femme se dirigeait d'un pas tranquille vers le port. Lunette sur le nez, chemise nouée, elle avait arrêté de pester contre Opale qui refusait catégoriquement le sommet de ses bagages.
La Centrale... Elle s'y était rarement rendu, les butins y sont peu concluants. Ses doigts tapotaient frénétiquement son vieux téléphone portable fushia qu'elle avait ressorti pour l'occasion.
Elle eut une petite hésitation en voyant son partenaire pour cette mission-ci, debout sur le pont.

« - Et bien Avril ! Je ne pensais pas t'avoir comme coéquipière pour cette mission, est-ce parce que tu essaies d'égorger des gens ? Tu vas recommencer pour faire pression sur le directeur pour qu'il nous donne les pokémons sans faire d'histoires ? 
- Ah, c'est possible pour finir tout ça plus vite ? Ok, j'essaierai alors.
- Plus sérieusement mademoiselle, pourquoi avoir acceptée une mission comme celle-ci ? Je pensais pas que le combat pokémon t'intéressais, surtout que Arakdo n'aura pas l'avantage contre le type électrique tu sais ? Mais Yolo comme on dit.
- Affaires personnelles, et il ne me semble pas déjà avoir mentionner que je souhaitais combattre. Je peux toujours les payer, si tu ne t'en sors pas. »


Le bateau arrive finalement. Suivant le jeune homme, dont elle n'arrivait pas à se remémorer le prénom, au passage, à moins qu'il ne le lui ait simplement toujours pas révélé, elle demanda en revanche de l'aide – ou plutôt ordonna – aux hommes de l'équipage de lui monter sa lourde valise. Elle laissa ensuite ces derniers endurer cette dure tâche, d'autant plus que sa pointilleuse Fouinette, qui y avait fait son nid, ne facilitait rien.
Finalement, elle récupéra le tout et se dirigea vers la suite qu'on leur avait attribuée. Quand elle apprit qu'elle était mixte et ne possédait qu'un seul lit, bien que deux places, elle eut un moment de réflexion. Réflexion qui ne l'amena à rien. Elle déposa sa valise dans un coin. Opale se précipita sur un oreiller du lit.

« - Au fait, ton plus beau trophée de chasse c'est quoi ?
- Par le poids ou la rareté ? Niveau rareté j'ai déjà eu un humain. Le désavantage, c'est que ça m'a gâché le reste de la journée de chasse. Sinon j'ai déjà eu quelques Oursaring.
- On va à la piscine ? Elle est ouverte et vu l'eau sera bonne et au moins, il n'y aura pas de Tentacruel ! 
- J'ai des choses à faire. »


L'importune s'étant déplacée, Avril ouvrit sa valise avec précaution. Depuis une pochette inférieure, elle y ressortit un chargeur qu'elle ne tarda pas de brancher afin de recharger l'appareil rose fushia qu'elle déposa sur la table de nuit du côté opposé sur laquelle se trouvait la boule de poils brunâtre.
La ville, qui ceci dit ressemblait plutôt à un village, la plus proche de la Centrale se trouvait être Lavanville. Mais il était hors de question qu'elle séjourne dans ce lieu maudit. Avec ce bateau qui n'était absolument pas privé, probablement qu'ils seront déposés à Carmin-Sur-Mer. Elle retournera plutôt dans sa résidence, à Safrania. Seulement, elle devra se trimbaler avec énergumène aux cheveux décolorés. Elle soupira. De la connexion était disponible, elle envoya un courriel à l'adresse électronique commune de sa résidence.

─ Dans un bateau en direction de Carmin-Sur-Mer. Départ, ce matin à 7h34. Je reviens à la résidence. Préparez une chambre d'invité également et planifiez une escapade à la Centrale pour toute la journée de demain. AA ─

Ils se débrouilleront bien pour savoir quand le bateau arrivera au port.
Rien que de le fait de se rendre compte qu'elle reverra Madame Harleston lui arracha une grimace de dégoût. Elle espérait pouvoir régler le problème de sa carte bancaire dont l'utilisation était limitée à la région de Kanto. Cependant, cette dernière ne semblait pas prête à abandonner la lutte. Savoir qu'elle n'avait pas le total contrôle sur la richesse qui lui était destinée l'insupportait du plus haut point.
Dans le répertoire de son téléphone, elle chercha le contact « H ». Inutile de donner un nom plus long, cette seule lettre suffisait, et c'était sans compter sur sa voix qui avait le don de l'agacer dès les premières syllabes. Le numéro ne devrait pas avoir changé. Cette dernière était obligée de garder l'identique même lorsqu'elle passe à un nouveau téléphone portable. Elle fixa ensuite longuement la barre de réseau qui a cet instant précis était inexistante. Soupire. Opale, intriguée, s'était approchée. L'étudiante la repoussa d'un geste de main.
Finalement, ne trouvant plus rien à faire, elle sortit un de ses nombreux maillot de bain qu'elle enfila et partit lézarder sur la première chaise longue qui se dressa devant elle.

Le dîner ne l'avait pas particulièrement convaincu. Le tête à tête avec le décoloré ne la dérangeait pas particulièrement, mais côté nourriture, elle préférait encore celle de leur réfectoire. Elle avait quitté la table après avoir seulement engloutis la moitié du menu. La viande n'était pas assez fraîche, et les légumes n'avaient jamais été son grand amour de toute manière. Lorsqu'elle sortit de la salle de restaurant, les quelques derniers rayons de soleil finissaient de s'éclipser derrière les vagues. De retour dans la suite, un courriel promettant le bon déroulement de ses demandes l'attendait. Une annonce dans les haut-parleurs annonça la fin imminente du trajet. Son binôme était de retour également.
Ils se dirigèrent ensemble vers l'endroit où sera déplié ponton. Son portable captait à présent le réseau. Elle hésita deux secondes avant de renoncer à appeler de suite. La descente se réalisa étrangement bien plus facilement. Quoiqu'à cause des semblants de marche, le bagage de la rose tressautait. Sa Fouinette, affolée, se réfugia alors sur les épaules de sa maîtresse. Posant son pied sur la terre ferme, un sourire se dessina sur ses lèvres. Sa carte de crédit devenait à présent de nouveau opérationnel. Rien n'aurait pu lui faire plus plaisirs. Elle remonta ses lunettes de soleil sur la tête.

« Dépêche-toi, euh... Tu te nommes comment déjà ? ... Ah oui ! Bref, par-là. »
Après un claquement des doigts, elle indiqua la direction. Du coin de l'oeil, elle repéra la berline noire de son chauffeur. Faisant signe au dénommé Josh, elle se dirigea vers le véhicule dans lequel ils s'engouffrèrent.

« Bonsooir René, comment allez-vous ? Ça faisait un bail ! Memphis ne vous cause pas trop de misères ? »
Une tête se retourna vers elle. Un quadragénaire la remercia avant de lui répondre par la positive aux deux question. C'était ce dernier qui était chargé de l'entretien du Démolosse de la famille lors des voyages du défunt père. Étrange direz-vous, mais l'homme s'était porté volontaire. Le véhicule fila sur les routes.

________________________
Un cliquetis annonça que sa chambre était à présent déverrouillée. Un bouffée de fraîcheur et l'air parfumée de la pièces lui apprit que la femme de ménage était passée il y a peu. Bien, bien.
Un domestique déposa sa valise dans un coin de la pièce. L'ordre de la ranger tomba. Suite à quoi, elle demanda qu'on leur explique le parcours et les horaires qu'on leur a planifié pour le lendemain. - Quelle chambre ? - La numéro 3, Mademoiselle. - Faite allez quelqu'un là-bas pour les informations de demain. J'y serai également. - Bien.

________________________

« Alors, Josh ? Si tu pourrais faire attention aux rideaux, c'est l'élément le plus coûteux de cette pièce. Se retournant vers la domestique venant de pénétrer dans la chambre, elle continua, et donc, Maria ? »
Cette dernière lui tendit un papier ainsi qu'une enveloppe contenant de toute apparence les billets pour le trajet.
Ininja Hagane
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1951-ininja-hagane-givrali#22318
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 291
Sinnoh
14
0
0
291
pokemon
Sinnoh
14
0
0
291
Ininja Hagane
est un Topdresseur Stratège
Comme à son habitude Avril semble aussi agréable puisqu'elle prend toutes tes répliques au pied de la lettre en réagissant comme si toi aussi tu parlais au premier degré, ces réactions te font sourire et soupirer à la fois, cette nana était vraiment un cas social, mais ses prises ont le mérite d'être plutôt incroyable, bien que le trophée humain te fasse frémir, mais quoi qu'il arrive elle ne pourra pas t'avoir en utilisant votre poignard contre toi, tu connaissais tes créations comme ta propre personne.

Ce qui te choque encore plus c'est sa gentillesse quand elle impose aux membre d'équipage de soulever sa valise qui fait quatre fois ton sac de voyage, si tu partais pour deux jours la demoiselle partait pour un mois. Tu espères au-moins qu'elle ne s'étende pas trop dans la chambre car toi tu n'as pas prit beaucoup de place avec ton petit sac.

Elle décline la proposition d'aller à la piscine, elle a quelque chose à faire. Soit. Tu enfiles un maillot en lui tournant le dos dans expresse sans qu'elle ne te voit, soulagé tu ranges tes quelques affaires pendant qu'elle semble effectivement occupée avec un téléphone, toi qui n'en a pas tu ne t'en préoccupe pas et file vers la piscine. Tu n'oses pas sortir toute ton équipe et même Dark à la chance de ne pas avoir un poison qui se repends dans la piscine. C'est donc avec lui que tu te baignes, laissant ton corps athlétique au soleil ainsi que les cicatrices qui le peuple, les gens ne semblent pas se préoccuper d'un gamin qui s'amuse avec son pokémon dans l'eau et tant mieux. Tu as même fini par rejoindre un groupe de jeunes hommes qui jouent au volley avec leurs pokémons, si tu passes un moment avec des inconnus sympathiques tu aperçois Avril du coin de l'oeil au bout d'un moment, elle est allongée sur une chaise longue et ne semble pas bouger, une Insolourdo à l'état pur.

Heureusement après l'effort vient le réconfort qui se traduit par un repas que tu trouves très bon, une viande bien saignante et des légumes croquant, un repas digne des plus grands rois, mais encore ce n'est pas au goût de Madame Avril Asplin qui mange à peine la moitié de son repas, un repas que tu as vu mal à finir, quand vos regards se croisent tu as du mal à le soutenir, il te transperce les yeux et le cœur pour une raison qui te reste totalement inconnue. Quand tu termines ton repas tu sors à ton tour avant de la voir sur le pont, le soleil décline sur les flots et l'air marin éclaircie tes narines en même temps qu'il débouche tes oreilles dans un violent claquement qui te fais serrer les dents tu lui dis alors inquiet.

-Tout va bien Avril ?

Aucune réponse elle repart à toute vitesse dans la suite, mais toi tu restes aux barrières de sécurités avec Dark sur les épaules pour observer la ville de Carmin-sur-Mer qui se dresse à l'horizon, que c'était beau l'océan au crépuscule, cette symétrie des couleurs, cette douce ondulation de l'eau face à la stabilité de l'air, on croirait voir un tableau impressionniste, ce mouvement artistique qu'on retrouve dans divers petits musées. Un haut parleur fait résonner une voix pour annoncer l'arrivée au port, satisfait tu retournes dans ta chambre pour ranger tes affaires et remettre ton sac sur ton épaule. Tu reprends donc la route de la sortie avec Avril qui a prit les devants, détestait-elle ce bateau au point de se jeter sur la sortie ? Tu n'auras sans doute jamais la réponse et pourtant tu aimerais la connaître par pure curiosité.

Une fois descendu elle t'interpelle avec un « toi » très désagréable, avant qu'elle ne se retrouve plus conne que ce que la situation la rendait tu réponds sèchement.

-Josh Aéris, pour la troisième depuis qu'on s'est revu au lac. Bref.

Tu la rejoins dans la berline noire et restes silencieux pendant sa discutions avec le quadragénaire qui répond au prénom de « René » il semble être le conducteur attitré de Avril vu sa proximité avec cette dernière. Tu restes silencieux tout le long du voyage te demandant pourquoi demander un coiffeur quand bien même il y a Lavanville juste à côté et ce n'était pas un cimetière qui allait te faire peur surtout quand on passe ses nuits avec Ghost le Spectrum qui dort toujours les yeux ouverts.

La berline t'amène devant une sorte de palais, quand tu sors tu es ébahi par tant de luxe, jamais tu n'aurais pensé qu'un luxe pareil pouvait exister, les Asplin étaient bien riche mine de rien. Tu siffles un coup avant de récupérer ta valise et de suite ton hôte puisqu'il semblerait qu'on soit chez elle, où l'un de ses chez elle qui sait. L'intérieur de la maison et bien décoré dans l'ensemble, c'est vrai qu'en comparaison même le garage doit être plus beau que ton chez toi à Argenta. Tu évites de regarder cette richesse qui décore la maison, tu ne passeras qu'une nuit, autant ne pas trop sortir.

Tu écoutes d'une oreille la discutions entre la domestique et Avril. Il est quand même tard puisqu'il fait nuit et un entraînement avant de dormir ne te feras pas de mal, tu n'as pas subit d'entraînement depuis quelques semaines et tu aimerais bien dormir, alors autant mêler les deux ensemble. Tu es finalement emmené dans ta chambre en ayant connaissance de tout ce qu'il fallait pour le trajet de demain. Avril t'indique que les rideaux sont les éléments les plus chères de cette pièce et qu'il fallait y faire attention. Tu y réponds avec un sourire amusé.

-Tu pensais que j'allais m'en servir pour faire un hamac, quitte à dépenser une fortune autant que ce soit pour un bon lit que pour des rideaux, ça reste plus utile tu ne crois pas ? Elle semble te tendre ensuite des billets que tu refuses en reprenant. Autant que tu les gardes, je serai capable de les perdre l'espace d'une nuit et mon Spectrum aime me faire des frayeurs donc je préfère ne pas le tenter.

Finalement ta chambre se vide et te voilà donc seul. Quand tu es certain que personne ne regarde par la serrure tu retires ton haut et enfile un jogging pour ne pas salir tes vêtements de demain. Tu commences lentement par une bonne heure de corde à sauter manière de mettre le cardio à jour pour la suite tu programmes, après quoi tu réquisitionnes Sally pour qu'elle s'allonge sur ton dos pour trois séries de trente pompes sur deux bras puis trois séries de dix pompes sur un seul bras. C'est seulement après ces exercices que tu transpires correctement en t'épongeant pour ne pas salir le sol. Tu jettes un œil à ta porte et tu remarques qu'elle est ouverte, tu ne cherches pas à la fermer tu poursuis sur deux sessions de cent abdominaux d'abord sans poids puis avec Plague sur le front ce qui rend la tâche largement plus ardue. Et tu termines en faisant le poirier contre le mur et pas contre les rideaux, il est minuit passé et tu fais quatre sessions de pompes à la verticales, tu en fais peu car le sang peut rapidement monter à la tête et ça devient dangereux pour le corps.

-Bon... une douche ça me fera pas de mal... puis ça choquera personne vu le caractère de la maîtresse de maison.

Tu prends donc tes affaires pour te diriger vers la salle d'eau la plus proche qui semble être à proximité de la chambre d'Avril, tu ne te soucies pas de savoir si elle dort ou non, quitte à gâcher tente minutes de sommeil ou un ensemble de draps son choix sera vite porté sur le sommeil vu l'importance qu'elle porte aux biens matériels. Tu fermes donc la porte et tu fais couler l'eau tiède pour rafraîchir ton corps brûlant et transpirant, Dark ne se douche pas, il se contente d'essayer de compte le nombre de produits beauté présent. Tu essaies de limiter le bruit à cause de la douche, mais ça ne sera pas suffisant puisque tu croises Avril justement alors que tu es juste en sous-vêtements avec tes affaires au bras droit. Tu lui dis avec un sourire désolé.

-Je pensais avoir fais peu de bruit, il semblerait que non excuses moi pour avoir troublé ton sommeil mademoiselle, mais après mon entraînement je voulais me laver pour éviter de salir les précieux draps.

Tu souris avant de faiblement rougir en voyant son corps un peu plus dénudé qu'à l'accoutumée et c'est là que tu te rends compte qu'elle est vraiment belle et bien faite mine de rien.

-Bon allé, bonne nuit Avril, dors bien et rêve de demain.

Tu ris faiblement en repartant vers ta chambre en caleçon, bien que tu lui tournes le dos il est quand même possible d'observer ta musculature au niveau du dos, des bras et des cuisses. Cet entraînement t'as bien claqué et tu es à peine dans ton lit que Morphée t'entraîne dans son monde où tous les rêveurs se rassemblent dans un monde différent.

Tu te lèves au petit matin et t'habiller d'un pantalon et d'un débardeur pour aller déjeuner en compagnie d'Avril, quand tu vois celle-ci tu lui dis en préparant toi même ton déjeuner en envoyant doucement bouler les servantes.

-Tu as finalement retrouvé le sommeil Belle au bois dormant ? Tu souris encore une fois en mettant ton chocolat froid au micro-onde pour qu'il devienne un chocolat chaud. Prête pour cette grande journée ? Le premier combat pokémon de Avril Asplin la chasseuse !

Tu ris un peu en tartinant tes propres biscottes, c'est la première fois que tu en mange, chez toi c'était le pain de la veille et tu te retrouves comme un idiot à casser cinq biscottes dans la même minutes. Tu souffles d'agacement en murmurant tout en prenant ton bol de chocolat chaud.

-Aucun commentaire.

Ceux après quoi tu manges tes biscottes cassées en deux avant de remercier la demoiselle pour son hospitalité, car mine de rien elle aurait pu te payer une chambre d'hôtel pour ne pas te supporter ? Cette pensée tu fais frémir et tu remontes rassembler tes affaires et finir de t'habiller avec les baskets et le gilet noir. Tes pokéballs sont à ta ceinture, l'oeuf dans la sacoche. Tu es prêt pour le trajet.

Il fallut une heure voir deux tout au plus pour arriver devant l'imposante centrale. Elle est immense vue d'en bas, l'assemblage de l'acier, des petites fenêtres et de tous ces tubes contenant sûrement les câbles te font frémir par le voltage qui doit y passer. Tu fais le premier pas en compagnie d'Avril et c'est le directeur que vous reçoit en vous observant avec un grand sourire sous sa moustache de mousquetaire.

-À vous voici ! Nous sommes si heureux de vous recevoir Asplin Avril et Aéris Josh ! Il fait une pause en ayant un doute et regarde son papier avant de reprendre. Oh ! Mais vous êtes le petit frère de Aéris Lycaonyx ! Votre faire fait un travail merveilleux avec nos pokémons, il est cajole et il est très complice avec eux.

-Je n'ai pas envie qu'on m'associe à cette personne dont la seule chose que nous avons en commun sont les géniteurs, car si c'était un vrai frère il cajolerai autant ses proches que les pokémons. Tu regardes le directeur avec un regard meurtrier, glacial et terrifiant, le pauvre ne comprends pas tout de suite que les liens fraternels sont bien plus que tendu, c'est loin d'être un coup de foudre c'est une confrontation entre deux ouragans. Menez-nous aux pokémons que nous pouvons affronter et ramener, nous sommes ici pour une mission et non pour boire du thé.

Le directeur sans plus tarder vous mène dans la cours de la centrale électrique qui prend une forme de terrain pokémon, mais il n'est pas classique. De nombreuses excroissances de roches s'y retrouvent, mais en regardant de plus près ce n'est pas de la roche, mais de l'acier, un matériel extrêmement conducteur d'électricité.

-Nous sommes en désavantage, comme cela est étrange...

Au centre du stade de combat se dresse un homme. Il est aussi grand que toi, mais plus fin, son corps n'a pas ta musculature, mais son regard est le même que le tient avant chaque combat, on y retrouve un certain air de famille, le dresseur possède des cheveux d'un noir ébène qui sont coiffés vers le sol, chaque partie de ton physique est en opposition avec la sienne. L'homme devant toi, c'est celui qui avec une équipe uniquement composée de pokémons feux à vaincue toutes les ligues, et aujourd'hui tu dois affronter des pokémons qu'il vient à peine de coacher ? Quelle jolie épreuve. L'homme est occupé avec un Luxray, un Elelable, un Magnezone et un Electrode, quatre puissants pokémons électriques. Cela n'allait pas être une fine partie de plaisir. Lycaonyx Aéris relève les yeux et en te voyant il sourit orgueilleusement puis il se redresse.

-Mais regardez qui voilà ! Ne serait-ce pas mon très chère frè..

-Je n'ai rien à voir avec toi Lycaonyx, tu as été un frère, aujourd'hui tu es uniquement un étranger de la famille.

-Mais ne t'énerves pas comme cela et on ne coupe pas la parole à ses aînés ! Il risque un regard vers Avril et ris avec un sourire en coin. En plus tu ramènes ta petite amie, comme c'est mignon, tu vas célébrer ta première défaite devant elle, c'est regrettable. Il ne te laisse pas le temps de répondre puisqu'il enchaîne. Ton équipe poison avance-t-elle bien ? Tu en as combien ? Un ou deux à la limite? Puis il se met à rire à pleines dents.

-Ne te fais pas d'illusion, dans les délais annoncés je t'aurai vaincu et ainsi tout le mythe autour de toi sera brûlé. Porter le même nom que toi me donne une certaine notoriété... tu penses à Allen qui veut battre celui qui est face à toi. Mais mon équipe poison est presque complète, ils sont quatre et demi.

-Quatre et demi ? Il en manque un demi ? Tu te fiches de moi ? Tu as donc si peu de considération pour moi ?

-Bien sur que non. Ceux que je vais te présenter vont te vaincre. Tes électriques et tes enflammés.

Tu sors juste après ton équipe pokémon et l'oeuf. Sally enroule sa queue autour de toi et se dresse fièrement en montrant les crocs, Plague qui est devant toi regarde ton frère avec un méprit encore jamais observé, Ghost qui est derrière toi se met à rire à la manière d'un fou qui n'attend que le combat et Dark sur ton épaule gonfle les joues en craquant les os de ses mains. Ton frère n'est nullement impressionné, il rit même.

-Tu comptes me vaincre aujourd'hui avec cette équipe ? Il n'y a que Spectrum qui soit intéressant à combattre. Mais tu veux voir une véritable équipe pokémon ? Regardes. Shyvana descends tu as assez volé...

Tu as du mal à déglutir et cela s'entend, elle était là, elle aussi ? Arrive en volant une Dracofeu d'une taille massif avoisinant aux bas mots les deux mètres de haut, son rugissement te fait frémir d'horreur. Souriant ton frère sort le reste de son équipe. Un Pyrax, un Lugularbre, un Némélios, une Simiabrza ainsi qu'un Pyroli finit de compléter l'équipe, ton frère te regarde en souriant.

-Ils te jugeront, voir si tu es digne d'être un dresseur à vaincre un jour. Mais en attendant choissisez quel pokémon affrontera quel autre pokémon dans un combat double.

-Très bien. Dark mon Cradopaud affrontera Magnézone.

Pourquoi ce pokémon ? Car il était de type acier il te semblait avoir vu un Magnéton dans l'équipe d'Allen lors de ton combat duo contre lui et Yuki. Tu glisses un regard à Avril.

-Choisit ton pokémon et l'autre adversaire. Ouvre le bal et tu ne te retiens pas.
Gwenn Emmings
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2029-gwenn-emmings-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2062-gwenn-emmings-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : Kanto
Âge : 17 ans
Niveau : 26
Jetons : 3074
Points d'Expériences : 653
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
pokemon
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
Gwenn Emmings
est un Scientifique Mécano
Elle jette un regard à l'intérieur de l'enveloppe. Quatre morceaux de papier en forme de rectangle. La domestique, Maria, se chargeait d'expliquer ce qu'on leur avait réservé pour le trajet avant de se retirer. La rose prit ensuite deux billets qu'elle tendit au décoloré. Cependant, ce dernier refusa lui répondant qu'il préférerait que ce soit elle qui les garde. Soit.
Elle l'informa également du matelas en mousse de la pièce. Il devra s'en contenter s'il juge que le mètre quatre-vingts de largeur ne suffit pas. Sur cette information, elle quitta la chambre numéro 3. La particularité de cette dernière était d'ailleurs que c'était la seule qui se trouvait au même étage que celle de la propriétaire des lieux, et était donc par ailleurs très peu utilisée.
Descendant les étages, elle traversa la terrasse pour se diriger vers l'atelier à l'arrière de la bâtisse. Il faisait nuit, mais les lumières de Safrania ainsi que la parfaite connaissance des lieux de la jeune femme suffisait pour qu'elle retrouve l'endroit sans encombre. Elle n'y resta pas bien longtemps. L'atmosphère enfermée entre ces quatre murs la dérangeait, cependant. Mais depuis quand ? Peut-être depuis l'annonce. Ou peut-être est-ce dû à sa sa longue absence. Quoiqu'il en soit, sa main saisit un précieux instrument avant qu'elle ne quitte rapidement les lieux. Le son de ses talons claquant sur les dalles rejoignait la symphonie qu'offraient les véhicules passant aux alentours.

En remontant à l'étage, une activité inhabituelle semblait régner. Malgré l'épaisseur des murs, on entendait de temps à autre de légers détonations. Un soupire d'agacement s'échappa des lèvres de la rose. Elle s'apprêtait à ouvrir la porte de la chambre d'invité, mais fut coupée dans son élan par la scène qui se déroulait devant elle. Durant quelques secondes, elle resta coite.
Ce qui se déroulait devant elle était tout ce qu'il y avait de plus délicieux. Son invité semblait se trouver en plein entraînement. Sous l'effort consacré, on pouvait voir les abdominaux saillants de son torse. Sa musculature bien entretenue lui sauta aux yeux qu'à cet instant-là. Avril se sentit rougir. Elle referma négligemment la porte avant de retourner dans sa propre pièce précipitamment. Finalement, après avoir repris ses esprits, elle sortit un chiffon d'un tiroir afin de se plonger dans la tâche d'asticoter son vieux fusil qu'elle tenait encore dans sa main. Elle aimait les faire briller jusqu'aux moindre recoins, pour qu'ils scintille. Il avait pris un peu de poussière.
Cela terminé, elle déposa son précieux sur un de ses fauteuils, hésitant toujours à l'emporter avec elle le lendemain. Elle jeta un œil à l'horloge. Juste avant de filer dans sa salle de bain, elle contacta une domestique via l'interphone afin de lui demander de s'occuper de Bulle et d'Opale. Elle demanda à une seconde pour la toilette de Shrire. Cette dernière quitta avec regret l'imposante bergère au coin de la vaste chambre de sa maîtresse.

________________________
Enveloppée dans une serviette en mousse, la jeune femme à la chevelure rose encore humide fouillait, indécise, son armoire. Comment se vêtir pour l'excursion ? Était-il nécessaire qu'elle ressorte ses rangers ? Et qu'emporter avec elle à l'académie ? Après de longues minutes de réflexion, enfin trônait sur sa commode un timide tas de quelques vêtements. La valise précédemment vidée était remplie à moitié. Rassurée, elle abandonna enfin le morceau de tissus qui recouvrait son corps pour se glisser dans une nuisette. Son équipe était de retour. La jeune fouine avait regagnée gaiement les coussins moelleux, laissant une place à l'Arakdo. La dernière préférait cependant regagner la sphère bicolore qui lui était bien plus familière.
Avant de glisser enfin sous sa couette, Avril retourna dans la salle de bain afin d'apporter son linge au sale. Il était trop tard pour encore faire appel à des services, et retrouver avec une femme en pyjama hideux devant sa porte n'était pas dans ses intérêts.
À peine eut-elle franchit son seuil qu'elle se retrouva nez à nez au jeune homme séjournant dans sa bâtisse. Il lui présenta quelques excuses, pensant l'avoir réveillée, puis fila comme il était apparut.

« Bonne nuit à toi aussi. »
La rose resta encore plantée dans le couloir quelques secondes, puis elle pénétra dans la salle d'eau, s'enfonçant dans de la vapeur, trace d'une douche récente, tout comme la chaleur qui y régnait encore.

________________________
Avalant avec appétit un croissant encore chaud, la jeune femme était installée sur une table de la terrasse en communication avec la petite cuisine américaine de la résidence. En effet, une plus grande et plus complète surtout, se trouvait à l'étage du dessous. Alors qu'elle buvait sereinement son jus d'orange, un Démolosse à ses pieds, Josh débarqua.

« -Tu as finalement retrouvé le sommeil Belle au bois dormant ?
- Qui ça?
Demanda-t-elle, n'ayant jamais vraiment regardé de dessin animation dans sa jeunesse. Mais elle n'eut pas de réponse, le jeune homme avait enchainé.
- Prête pour cette grande journée ? Le premier combat pokémon de Avril Asplin la chasseuse ! »[/color]

Elle ne put s'empêcher de soupirer. Alors comme ça, elle devra se battre aussi ? Elle l'observa se débrouiller maladroitement avec les biscottes. Lorsqu'il vint s'installer, lui demandant de ne rien commenter, elle rit. Ce retour aux sources l'avait rendu de bonne humeur, chose rare.
Quelques minutes plus tard, elle enfila ses rangers – s'étant finalement décidée –, la chevelure attachée en une queue de cheval haute. Elle avait également troqué ses éternels jupes pour un short en jean. La four de la dague était à moitié découverte, mais rien de bien choquant. Positionnant un sac à dos contenant un modeste pic-nique sur ses épaules, elle grimpa finalement dans la berline habituelle en compagnie de l'étudiant à la chevelure décolorée. Un trajet dura à peine quelques minutes, puis ils grimpèrent dans un car pour ensuite terminer à pieds.
Elle observa le bonhomme d'un regard intrigué pendant que la discussion s'engageait.
Avril ne suivait pas vraiment ce qui se déroulait. À vrai dire, son attention était bien plus attiré par les arbres aux alentours visibles depuis les étroites fenêtres. Dans celui-là. Il y a un jeune Rocool.
Sa main tira par réflexe le fusil caché dans son sac, mais se souvenant qu'elle se trouvait à l'intérieur, elle soupira. Les deux masculins se déplaçait. Elle finit de sortir son instrument ainsi qu'un chiffon avant de les rejoindre.

La manche était rayée. Pourquoi ne l'avait-elle pas remarqué ? Étrange. En tout cas, les traces ne s'effaçaient pas. Elle se concentra plutôt sur le viseur, agacée. Elle le plaça devant ses yeux. Parfait. Le morceau de tissu partit ensuite pour s'occuper de la gâchette. D'ailleurs pourquoi elle était ici ? Une pensée vers sa carte bancaire la fit stopper ses gestes. Zut, elle n'avait toujours pas touché deux mots à l'autre, là.

« - ...sit ton pokémon et l'autre adversaire. Ouvre le bal et tu ne te retiens pas.
- ... Hein ? »


Levant enfin le regard, la jeune femme était un peu légèrement perdue. Un terrain de combat, des adversaires. Et ? Papillonnant des yeux, elle mit un moment à comprendre alors que les regards se tournaient vers elle et qu'un silence de mort s'installait. Un jeune homme se tenait également en face du duo. Il lui semblait familier. Et la musique alors ?
Pendant la minute qui suivit, elle plia soigneusement le chiffon qu'elle tenait pour le ranger ainsi que sa principale préoccupation depuis le début.
Sa main saisit nonchalamment une des sphères bicolores que contenait une poche extérieure. Elle la fixa quelques secondes, comptant sur ses doigts quelques attaques pour se les remémorer, avant de finalement la lancer en l'air. À vrai dire, elle ne connaissait pas grand chose aux combats. Certes, sa connaissance concernant les espèces Pokémon était plutôt étendu, mais ça n'allait pas plus loin que là.

« Mmm, donne-moi un chiffre. »
Son doigt pointa consécutivement chacune des trois bestioles restantes, pour finalement s'arrêter sur un félin. Bon, bah, Luxray?
Regardant ses doigts, elle prononça après quelques secondes.

« Shrire ? Euh Hâte puis Vive-Attaque... ? »
Une aura violacée enveloppa l'Insécateur avant que celle-ci ne fonce sur l'ennemi. Ce dernier après avoir encaissé l'attaque répliqua avec Morsure. Le félin planta ses crocs sur des lames de l'insecte qui sous les ordres de la rose effectua Groz'Yeux avant de reculer d'un bond de plusieurs mètres.
Ininja Hagane
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1951-ininja-hagane-givrali#22318
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 291
Sinnoh
14
0
0
291
pokemon
Sinnoh
14
0
0
291
Ininja Hagane
est un Topdresseur Stratège
La réaction d'Avril avait mis du temps à venir puisqu'elle répondit à tes derniers mots par une exclamation de surprise. Encore entrain de rêver celle-ci. Bref, Dark était devant toi prêt à en découdre, lui aussi attendait ce moment depuis des mois, de connaître et affronter le frère qui fait bouillir le sang de son dresseur avec la plus grande haine qu'il puisse exister. Ton regard se porte sur elle une fois qu'elle te demande un chiffre ? Sérieusement ? Elle voulait tirer au hasard le pokémon que vous alliez affronter, elle ne manque pas d'audace en tout cas. Tu secoues un peu la tête avant de lui dire.

-Cinq.

Puis après cette réponse tu vois son doigt valser entre les trois pokémons restant pour voir celui-ci se stopper sur Luxray. Un pokémon au stade final qui possédait une vitesse assez faible, mais une très bonne attaque. Après ça elle envoya un insécateur, ce qui te laissa un petit sourire surprit, elle avait donc une jolie arme pour elle, elle finirait elle aussi par avoir un Cizayox comme Allen, Shire sera-t-il aussi puissant et impressionnant que Trybal? La réponse ne se saura que le jour ou ils s'affronteront, même si tu doutes que cela arrive.

Le combat put enfin commencer en lui même et la mission aussi par la même occasion, ton frère vous laissez l'avantage du premier assaut et tu vis l'Insécateur d'Avril se dirige sur le Luxray avec une hâte bien exécutée avant lui asséner une vive attaque. Il ne connaissait pas d'autres attaques offensives ? Sûrement devait-il connaître que les attaques qui suivent le premier mois de naissance ? Elle l'aurait eut pour Pâque à l'événement des œufs, c'était un bon parti mine de rien. La réplique de ton frère est cinglante.

-C'est Pitoyable, Pi-To-Ya-Ble ! Cet enchaînement est vraiment digne d'une débutante ! T'es sur de pas être coordinatrice pour exécuter ce genre de mouvements ? Même Josh ton copain aurait fait mieux ! Tu possèdes une attaque avec Insécateur qui te donne le plaisir de lancer une attaque super efficace sur Magnézone. Bon allé, vu que ça ressemble à ton premier combat utilise Morsure Luxray !

Le félin s'élança dans une rage sans pareil, il semblait vexé qu'on l'ai prit pour cible d'une attaque, il planta ses crocs dans la mante-religieuse et après cela il recula avant de prendre une attaque gros yeux de l'insecte, comme elle était la seule à avoir attaquée, Shira avait captivée l'attention et le Magnézone avait aussi subit l'attaque. Cependant, pendant que tout ce petit monde avait regardé le pokémon d'Avril, Dark avait par instinct et en se remémorant le combat contre Ginji commencé à faire une immense boue-bombe, elle était présent aussi grosse que lui et un tendre sourire naissait sur ton visage.

-Dark... Envoie leur une vague de boue bien deygelasse ! Apprends à mon frère le respect. Et tu soupires avant de scander. Pour la énième fois ! Avril n'est pas ma copine ! Ça t’arrive d'avoir un cerveau !?

Tu commençais à perdre ton sang froid, toi qui était habituellement si calme tu n'y arrivais pas, ton frère te mettait dans un état impossible et il le savait et jouait avec tes nerfs, il voulait te faire perdre ton calme, t'amener à la défaite, mais heureusement pour toi, Dark était là. D'un geste du bras magnifique il lance la bombe boueuse entre ses deux adversaires en ligne droite, donc sur le chemin de l'échec. Voyant cela ton frère réplique.

-Tu es vraiment un échec toi aussi, tu accumules une boue-bombe d'une taille colossale et tu trouves l'élégant moyen de rater ton attaque ? Mais pourquoi es-tu devenu dresseur enfin ! Tu es la honte de cette famille...

-La ferme. Tu as un sourire au coin des lèvres. C'est toi qui ne sait pas voir plus loin que le bout de ton nez toi ô grand maître des six ligues pokémons. Dark, Dards-venins sur la boue.

Dans un rire satanique ton pokémon lève les bras en l'air avant de tirer quelques dards vers la bombe et comme ces dards sont plus rapides ils font exploser la bombe qui devient une vague déferlante qui s'engouffre sur les deux pokémons électriques dans de grands cris de protestations. Tu jettes un regard à Avril confiant et tu lui dis dans un sourire.

-On se concentre sur Luxray, plus vite on se retrouve en deux contre un plus vite on pourra gagner ce match, et j'en fais une affaire personnelle et familiale que de le gagner.

Tu reconcentres tes yeux sur tes adversaires et tu ris faiblement voyant ton frère totalement détrempé à cause la boue, il s'apprête à lancer un juron quand tu lui coupes la parole, ton bras se tend vers le Luxray qui se redresse difficilement et tu lances.

-Direct toxique ! Utilise un des monticules de roche pour sauter bien plus haut ! Le combat commence vraiment !

Sur tes mots le crapaud empoisonné s'élance fièrement en glissant sur la boue pour prendre en vitesse, il fait une légère courbe pour arriver à pleine vitesse sur le monticule rocheux sur lequel il saute pour prendre appuis et de sauter ensuite sur ce dernier. Dans cet ultime saut la lumière du soleil le cache de ses ennemis et quand il la quitte enfin il est trop tard pour le pauvre Luxray qui s'apprête à prendre l'attaque de plein fouet. C'est à la dernière seconde que la voix de ton frère résonne, il lance une attaque Coup d'jus dont le périmètre d'attaque est d'une grandeur incroyable, tu es certain qu'il touche Dark de plein fouet bien que celui-ci enfonce ses deux poings dans la mâchoire du lion, mais est-ce que l'Insécateur de Avril est sain et sauf ?

-Magnézon. Luminocanon sur le Cradopaud puis sur l'Insécateur ! Il est temps de prouver à ces enfants que des pokémons non évolués n'ont aucune chances contre vous !

Dark était en mauvaise posture, légèrement sonné par l'onde électrique il ne voit pas le Luxray reculer pour laisser un espace totalement dégagé qui lance à deux secondes d'intervalles un Luminocanon sur Dark puis sur Shire. Tu te préoccupes avant tout de ton pokémon et le vois se prendre l'attaque de plein fouet, mais par l'expérience des combats il place ses bras en avant pour réduire les dégâts et rester dans une posture stable, tu ne laisses pas le temps à ton frère de donner les autres, tu dis sûrement en même temps qu'Avril.

-Dark, Vendetta sur le Luxray !

Immédiatement il se met en chasse et fonce sur le roi des animaux électriques, son poing droit se met à briller d'une lumière vengeresses, la boue ne semble pas handicaper ses mouvements au contraire il est sur son territoire de prédilection et arrivé devant le Luxray son poing remonte en uppercut, mais il n'est pas assez rapide car le lion saute pour reculer, tu n'avais pas prévu cela, mais un pokémon non volant dans les airs et un pokémon sur qui il faut battre le fer.

-Avril frappe la maintenant !
Gwenn Emmings
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2029-gwenn-emmings-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2062-gwenn-emmings-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : Kanto
Âge : 17 ans
Niveau : 26
Jetons : 3074
Points d'Expériences : 653
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
pokemon
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
Gwenn Emmings
est un Scientifique Mécano
Chaque syllabe prononcer par le gigolo d'en face lui revint en mémoire. Elle le prit mal. Très mal. Elle passa une main dans son dos. Ses ongles crissèrent sur le tube de son fusil.

« Le respect, ça s'apprend aussi. Je m'en fiche royalement d'être coordinatrice, dresseuse ou même scientifique. Lorsqu'on ne sait pas, on se tait. Au prochain mot, attends-toi à des répercussions. Tu as de la chance que cette distance nous sépare. »
Le décoloré a côté d'elle semblait également commencer à perdre patience. Avant qu'elle n'eusse une quelconque réponse, une autre tirade vola. Quelques secondes d'inattention, et le terrain fut recouvert de boue. La rose grimaça de dégoût. Ne sachant que faire et voulant éviter de reproduire ce qui venait de se passer, elle demanda à sa Insécateur d'utiliser Puissance en attendant. Le Pokémon s'entoura d'une lueur verte.

« On se concentre sur Luxray, plus vite on se retrouve en deux contre un plus vite on pourra gagner ce match, et j'en fais une affaire personnelle et familiale que de le gagner. »
Avril acquiesça brièvement. Voyant le Cradopaud de son partenaire foncer, elle hésita quelques secondes a en faire de même, jusqu'à ce qu'elle distingue l'ordre du jeune homme en face qui demande au félin d'effectuer Coup D'jus. La foudre a tendance à faire tomber plus d'un volatile. Ça au moins, elle le savait. La meilleure défense, c'est l'attaque. Peut-être, mais pas cette fois-ci en tout cas.

« Vive-Attaque derrière le rocher gauche, t'as deux secondes, Shrire. Ensuite enchaîne avec Poursuite sur le Luxray puis Onde vive sur Magnezone. »
S'abriter lors de l'attaque électrique avait limité les dégâts, mais cela n'empêchait que l'insecte était à présent en mauvais état. Mais ce fut tout de même d'une grande vitesse qu'elle s'approcha du félin pour effectuer l'attaque, les lames noircies, dépassant le crapaud un peu assommé et passant derrière la cible pour la frapper. La préparation réalisée précédemment ayant fait effet, le Pokémon aux poils soyeux se reçut une puissante attaque le mettant mal au point. Cependant, ce que la jeune femme n'avait pas remarqué, était qu'un intense rayon étincellent fonçait sur Shrire. Cela acheva cette dernière qui tomba, K.O.

« - Avril frappe la maintenant !
- Avec quoi au juste ? »


Sa voix sonnait moqueuse. Au final, elle s'en fichait de perdre. Ce n'était même pas pour ça qu'elle était venue à la base. Elle haussa un sourcil en rappelant son Pokémon dans sa sphère bicolore. Il terminera le boulot seul. Il n'était pas question qu'elle envoie Bulle ou Opale au combat. De toutes manières, elles serviront à rien. Une vois indésirable lui parvint depuis le fond de la salle.

« Et bien, on dirait que tu te retrouves seules car mademoiselle est trop froussarde pour continuer à se battre contre le génie que je suis. »
Comment dire ? La goutte d'eau qui fait déborder le vase ? Sûrement. Un cliquetis. Chargé. Plusieurs retentissements consécutifs.

« Tu le fais dépasser cette ligne et ce soir c'est grillade de Luxray. Avec une sauce Nanana, c'est exquis. »
La parcelle de sol séparant le crapaud et le félin avait été criblée de six balles qui s'alignaient. En s'enfonçant dans la terre, un léger nuage de poussière s'était élevé. Le canon du fusil qu'avait sorti l'étudiante fumait encore. Ce type lui tapait sur les nerfs, et pas qu'un peu. Elle souffla.
Les balles avaient été tirées avec une précision étonnante, traversant le combat qui se déroulait sans blesser personne aucune bête. Je n'ai pas perdu la main, on dirait.

« Tu me repayeras les balles que j'ai gâchées, n'est-ce pas ? Pas que je suis pauvre, mais je pense qu'au niveau de la politesse, ça ne serait pas si mal. »
Ininja Hagane
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1951-ininja-hagane-givrali#22318
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 291
Sinnoh
14
0
0
291
pokemon
Sinnoh
14
0
0
291
Ininja Hagane
est un Topdresseur Stratège
Tout s'enchaînait à une vitesse fulgurante, ton crapaud menait la charge sur le Luxray en profitant de sa baisse de défense et malgré tous les coups qu'il avait prit il tenait encore debout, difficilement certes, mais il était débout encore et toujours, toi et lui étiez infatigable et le combat c'était votre spécialité et nul besoin de dire que vous alliez gagner cette fois, même si l'Insécateur de ta camarade de mission était hors combat tu voyais au moins le Luxray sur le point de rendre l'âme, au sens figuré bien sur. Avril avait fait un magnifique travail et avait mit à mal le Luxray, une simple charge suffirait à l'abattre, mais le prochain problème reste Magnézone, il faudra ruser pour en venir à bout.

Effectivement après ta Vendetta l'Insécateur d'Avril ne peut pas te venir en aide, tu détournes le regard à sa remarque préférant continuer le combat afin de pouvoir le remporte où du moins de remporter le match nul, partir avec une certaine dignité. Tu serres les poings presque jusqu'au sang alors que ton frère te regarde avec un de ces sourire qui te rendent fou, il ne la jouait pas dans la délicatesse alors pourquoi faire de même, autant lui montrer que spammer toutes ses attaques n'est pas la solution, il ne devait pas être comme ça en temps habituel, sûrement était-il à la moitié de ses capacités physiques. Tu allais donner les directives quand tu entends six détonations partir de ta droite vers le terrain, tu observes Avril et la vois fusil aux mains avec le bout du canon fumant, elle était vraiment en colère. D'un geste tu baisses ses yeux en évitant de relancer un échange verbal avec ton frère.

-Je te déconseille de recommencer, n'oublie pas que nous sommes ici au nom de l'école si jamais cet incident se reproduit on risque d'avoir de gros problèmes. Et concernant les balles tu demanderas à une mécano, il faut en finir... Tu soupires avant de reprendre. Bon... Attention yeux ça risque de partir dans tous les sens. Dark enroule toi dans de la boue pour commencer, badigeonne toi et vas y de bon cœur.

Le pokémon exécute avec une joie non dissimulée en se roulant quelques instants dans la boue, il en a tellement sur le corps qu'on ne sait même plus de quelle couleur il est, il est marron de la tête au pieds et il n'y a que ses yeux qui sont visible à présent. Ton frère haussant un sourcil ce met à rire te lance.

-Tu te fiches de moi, tu joues avec ton pokémon pendant le combat ? Mais tu es lâche de jeter l'éponge, en même face à tant de puissance venant de ton frère je le comprends... tu devrais prendre des cours avec Ace. Cela t'apporterais. Bon allé qu'on en finisse, Luxray Crocs éclairs et Magnézone double Liminocanon, je suis lassé.

Dans l'assemblée des travailleurs de la centrale étaient venu observer le match entre les frères Aéris, et le plus jeune semblait en difficultés, il l'était vraiment

Cependant ce n'est pas le moment de ce relâcher il faut se battre coûte que coûte et tu souris voyant que ton frère tombe dans ton petit piège. Quand le Luxray mord Dark il ne sens pas les décharges électriques, la boue l'a isolé de l'attaque et puisqu'il n'a pas le temps de reculer il se prend les deux Luminocanon de son ami Magnézone, Luxray est hors d'état de combattre, à ce geste quelques applaudissements s'entendent, mais tu ne laisse le temps au morceau de métal volant de répliquer à cet échec et tu dis en tendant le bras vers lui, le regard enflammé tu souris face à ta victoire toute proche.

-Maintenant récolte toute la boue sur ton corps pour une attaque boue-bombe ! Enchaîne avec une Vendetta pour l'achever !  

À tes mots le crapaud de poison tend une main vers l'avant en accumulant toute la boue de son corps en une magnifique bombe, il le fait en moins de cinq secondes et juste après un rire toxique il lance son projectile sur le Magnézon qui le reçoit de plein fouet, le choque de l'attaque le fait valser sur un rocher qu'il détruit en tombant lui même à la renverse, il n'y avait plus qu'à donner le coup fatal, résister à deux boue-bombe était quand même une jolie prouesse pour un pokémon qui avait une double faiblesse aux attaques sol. Dark se jette sur son adversaire en se servant de la boue comme d'un accélérateur, tel un patineur sur glace en pleine course il avance à toute vitesse vers le Magnézone. Arrivant non loin de celui-ci il s'élance en l'air dans un saut et retombe lourdement le poing brillant de vengeance pour l'abattre en plein milieu du visage de ce Magnézone. Il recule ensuite à distance raisonnable en guettant une réaction de son adversaire, mais aucune ne viendra. Tu es donc vainqueur du match avec ton Cradopaud ainsi qu'Avril avec son Insécateur, bien qu'un combat assez peu avantageux pour vous, vous avez réussit à gagner, mais il faut avouer qu'il y a une grande part de chance dedans, car à regarder Dark de plus près ses jambes tremblent et il a beaucoup de mal à tenir sur ses jambes pour revenir jusqu'à toi. Tu tournes le visage vers Avril, il y a un grand sourire sur tes lèvres, tu es heureux et cela ce voit.

-On a réussit ! On a vraiment réussit ! Tu lui prends la main dans ton euphorie, un geste tout autant amical qu’ambiguë. Tu imagines la gloire que nous aurons au campus à avoir vaincu un dresseur qui a gagné les six ligues avec son équipe de type feu ?

-C'est justement là la nuance, je n'avais pas mon équipe feu et je me battais avec des pokémons qui n'avait pas un passé de combattant, mais de producteurs électrique, c'est une pâle victoire, tu pourras te venter de ta victoire le jour où ton Cradopaud qui est de toute évidence ton starter aura vaincu Shyvana !

À l'entende de son nom la Dracofeu de deux mètres ouvre les ailes en lançant un regard mauvais à Josh, il l'avait connu alors qu'elle n'était qu'une Salamèche et déjà à cette période évolutive elle avait le même caractère que son dresseur, tu souris néanmoins à ton frère avec un regard satisfait.

-Mais tu as un potentiel. Mais ne prends pas la grosse tête Josh, tu n'es qu'au début de ta carrière de spécialiste, moi aussi en ayant vaincu Ondine et Pierre je croyais que toutes les ligues étaient à moi et j'ai réussis à perdre à Safrania, une arène où j'aurai du gagner. J'ai beau être un génie je ne l'ai pas toujours été, si tu veux me dépasser essaies déjà de me surpasser quand j'en étais à mes début.

Sans un mot de plus il fait entrer les deux pokémons électriques dans leurs capsules et te les lances, tu les attrapes, mais à peine les as-tu mises qu'il n'est plus là, lui et son équipe ont disparu, il avait ce dont de s'enfuir sans un bruit, tu soupires avant de faire rentrer Dark dans sa pokéball et lui disant.

-On c'est jamais aussi bien battu. Tu es dispensé d'entraînement pour quelques jours, tu vas pouvoir te la couler douce. Tu regardes ensuite Avril. Tu connais mieux le chemin retour que moi non ? Tu te retourne ensuite vers le directeur qui s'avance vers vous. Merci pour cet accueil monsieur, nous allons prendre congés, nous ne pouvons nous attarder ici, nous avons nos pokémons à soigner ainsi que ceux de la centrale que nous apportons avec nous comme promis. Au plaisir.

Tu t'en vas vers la sortie ensuite en étant accompagné d'Avril, ce combat t'avais rapproché d'elle, si ton cœur battait la chamade pendant le combat, maintenant que tu étais seul avec elle dans le couloir de sortie il battait toujours aussi vite, que t'arrive-t-il ? Sur la route tu reprends la parole en repensant à tout ce que tu as accomplie, de bien comme de mal, ta vie, ta croissance à Kanto et sur l'île.

-C'est fou mine de rien, le chemin que nous avons tous fait de notre naissance jusqu'au moment présent de notre vie. Débuter de rien, d'un simple nouveau né et devenir dresseur, coordinateur, scientifique et tout ce qui peut exister comme devenir humain... Tu fais une pause reprenant avec un ton très nostalgique et mélancolique. Mine de rien même si nous sommes huit dans la famille en comptant les parents, même si j'ai eu l'impression d'être un rejet familiale de n'être utile que pour les courses, le ménage et me sens vivant de l'avoir fait, être une fierté pour mon père quand il voyait mes prouesses à la forge... d'ailleurs ta dague en est une, c'est ma plus belle création en vérité, peu être est-ce un signe auquel je ne crois pas... et toi tu es fière de ce parcours que tu as vécu de ta naissance jusqu'à aujourd'hui?
Gwenn Emmings
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2029-gwenn-emmings-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2062-gwenn-emmings-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : Kanto
Âge : 17 ans
Niveau : 26
Jetons : 3074
Points d'Expériences : 653
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
pokemon
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
Gwenn Emmings
est un Scientifique Mécano
Il osait vraiment l'interrompre, là ? Elle voulut fusiller le décoloré du regard – bonjour le jeu de mot pourris et involontaire –, mais son regard se perdit dans les pupilles de son interlocuteur. Ils sont donc gris clair ? Elle ne s'en était jamais rendu compte. On dirait presque du blanc. Mais pas du blanc pur, on aurait pu comparer la couleur à des pétales de lys. Elle qui voulait lui répondre qu'elle savait quoi faire pour étouffer ce genre d'incident et qu'elle n'avait pas besoin de mécano, sa réplique s'est volatilisée en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire.
Vexée par son manque de réaction, elle recula de plusieurs mètres pour prendre appuie sur une parois de la vaste salle et ressortit le chiffon pour nettoyer le bout de son fusil qu'elle rangea par ensuite. Ne trouvant rien à faire, n'ayant pas de fenêtre dans son angle de vue, elle se plongea dans l'observation du combat qui semblait gentiment parvenir à son terme. Le félin avait été mis K.O sans même qu'elle ne s'en rende compte, laissant le duel se dérouler à présent plus qu'entre le Cradopaud et le tas de feraille.
Le terrain avait été bien modifié depuis le départ. Alors que ce n'était qu'un simple terrain parsemé de rochers en acier, à présent, on aurait pu se croire dans un marais tellement la boue, provenant d'une banale attaque, s'était étendue sur le sol. Cela ne semblait pas déranger le crapaud qui semblait plutôt s'en servir comme si c'était de la glace. Elle, jamais elle n'aurait laissé Bulle aller dessus. Un son métallique retentit, pendant les secondes qui suivirent, seul son écho était perceptible, et finalement, un silence vint s'installer.

« On a réussit ! On a vraiment réussit ! Tu imagines la gloire que nous aurons au campus à avoir vaincu un dresseur qui a gagné les six ligues avec son équipe de type feu ? »
La Asplin s'en fichait bien de la gloire. Mais la joie du Phyllali était communicative, elle ne put s'empêcher de sourire après s'être dégagé la main qui était retenu prisonnière par ce dernier. Ne supportant définitivement plus l'inconnu en face d'eux, elle ne fit pas attention à ses paroles, se concentrant plutôt sur l'imposante Dracofeu trônant à l'autre bout du terrain. Son regard se bloqua sur ce dernier, jusqu'à ce qu'il disparaisse dans une lueur rouge. Une silhouette masculine quitta la salle, empruntant un couloir menant elle-ne-savait-où.

Lorsque le décoloré lui demanda si elle connaissait bien le chemin du retour, elle acquiesça. Elle était étrangement silencieusement depuis son arrivée dans la centrale, comme perdue dans la lune. Ça ne lui ressemblait pas. Mais c'était normal après tout, elle était humaine.
Elle se trouvait désormais en train de se diriger vers la sortie du bâtiment, aux côtés de Josh. Elle reporta son attention sur son monologue.

« Mine de rien même si nous sommes huit dans la famille en comptant les parents, même si j'ai eu l'impression d'être un rejet familiale de n'être utile que pour les courses, le ménage, je me sens vivant de l'avoir fait, d'avoir été une fierté pour mon père quand il voyait mes prouesses à la forge... »
Elle ressentait la mélancolie dans ses paroles. Avril n'aimait pas particulièrement se remémorer  son passé, ou plutôt, elle n'y pensait pas vraiment. Néanmoins, se sentiment de rejet lui semblait familier. Elle ralentit la cadence de ses pas.

« D'ailleurs ta dague en est une, c'est ma plus belle création en vérité, peut-être est-ce un signe auquel je ne crois pas... Et toi tu es fière de ce parcours que tu as vécu de ta naissance jusqu'à aujourd'hui ? »
Chuuut... Dans un souffle. Elle l'enlaça par derrière. Puis après une infime seconde d'hésitation, elle se laissa finalement aller, collant sa tête derrière son épaule. La différence de la taille ne la dérangeait pas, mais elle eut l'étrange impression d'être devenue celle qui était protégée en voulant le rassurer. Comme si les rôles qu'elle souhaitait s'étaient inversés sans qu'elle ne s'en rende compte. Elle n'avait rien à dire, exprimer par des mots étaient hors de ses compétences, mais dans un élan de tendresse, elle avait ressenti le besoin de faire quelque chose. Et ce fut le premier geste qui lui vint à l'esprit, qu'elle pouvait réaliser. Car elle se sentait proche, tout simplement.
Deux univers venaient de s'entrechoquer, pour retourner à leurs origines.
Ininja Hagane
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1951-ininja-hagane-givrali#22318
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 291
Sinnoh
14
0
0
291
pokemon
Sinnoh
14
0
0
291
Ininja Hagane
est un Topdresseur Stratège
Alors que tu marchais lentement en sentant les pas d'Avril ralentir tu ne t'attendais pas du tout à ce qui allait suivre. Geste soudain, inattendu ou encore délicat, les bras frêles de la demoiselle autour de ta taille t'arraches un cri muet, aucun son ne voulait sortir, tu ne pensais pas un instant que cette situation pouvait arriver. Tu ne connaissais Avril uniquement comme étant froide, distante, sèche et très rauque en plus de ne jamais supporter les remarques que tu faisais, les seuls événements qui vous unissez étaient la naissance de sa dague, lui avoir sauver la vie et ce combat plus que symbolique à tes yeux. À présent elle était douce, tactile et presque possessive avec ce geste qu'elle venait de faire. Ton cœur n'as plus le rythme reposé, il bat la chamade et bien plus vite que durant tout ce combat que tu venais de livrer, ton corps se raidit un instant quand sa tête se dépose sur tes épaules, tu ressentais là aussi la différence de taille.

Tu ne glissais pas un mot, le règne du silence était rompu par les battements de ton cœur, après de longues secondes qui te paraissent des heures tu as l'impression que des dizaines de questions vont faire imploser ton crâne sans que tu n'arrives de prendre de décisions. Tu te demandes pourquoi fait-elle cela, pourquoi réagis-tu comme cela, quels sont finalement tes sentiments pour elle, est-ce que derrière cette ambiance froide où vous ne faites que vous envoyer chier il n'y a pas finalement un amour repoussé ? Finalement tu n'écoutes même plus ta raison, depuis que tu avais vu Avril, du moins revu, tes sentiments pour Janet avaient progressivement disparu, car tu la savais bien plus amoureuse de Léonidas que de toi par leur passé vécu ensemble. Puis c'est que Avril avait un physique semblable à Janet, mais sa personnalité qui te résistait sans cesse semblait t'attirer comme un aimant finalement. Tu ne cherches plus tant à comprendre tes sentiments, pourquoi l'amour, pourquoi la vie, pourquoi la mort ? Parce que Japon !

Dans un geste très doux tu te retournes sans rompre la chaîne de ses bras autour de toi, tu croises son regard et l'un de tes bras s'élève pour laisser ton index caresser la joue de la rose demoiselle. Sans dire un mot tu te penches sur elle pour l'embrasser. Pas un baiser sur la joue non. Tu lui livres un de ces baisers qui sont dignes de tes premiers baisers, bien que tes lèvres s'unissent aux siennes sans un mot tu sens que la maladresse et elle aussi présente à ce moment unique de ta vie. Tes yeux se ferment et pour éviter qu'elle se te gifle tu la soulèves sans difficultés pour que vous têtes soient l'une en face d'autre et qu'elle se tienne à toi sans perdre l'équilibre. Cet instant qu'est votre baiser ne dure que quelques secondes, mais tu as l'agréable sensation que le baiser dure des minutes entières.

Après cette union qui a certainement dut la surprendre tu la déposes au sol en rompant ce contact délicat entre vos lèvres. Sans lui laisser le temps de dire quelque chose tu poses un doigt sur ses lèvres pour murmurer à ton tour un « chuuuuuuut » très doux et presque inaudible pour d'autres personnes. Puis sans rien dire tu reprends la route de la sortie de cette centrale dans un pas lent, pensif et léger. Ce contact a rendu ton cœur fou, mais maintenant l'esprit et le corps arrivent à suivre sur un même rythme. Tu prends parfois de grandes respirations en sortant de la centrale, le vent frais et neuf vient caresser ta peau pour la rendre tiède et non plus brûlante.
Gwenn Emmings
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2029-gwenn-emmings-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2062-gwenn-emmings-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : Kanto
Âge : 17 ans
Niveau : 26
Jetons : 3074
Points d'Expériences : 653
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
pokemon
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
Gwenn Emmings
est un Scientifique Mécano
Un sourire s'étira sur ses lèvres. Que faisait-elle exactement ? Elle ne le savait pas vraiment. Elle avait seulement agis par instinct. Comme souvent en somme, non ? Ses doigts serrèrent le tissus. Ses phalanges frôlèrent une surface solide. Les pectoraux. Tout se floutait dans l'esprit d'Avril. Le printemps était passé, après tout. Elle sentait une douce chaleur collée contre elle. Devrait-elle s'en dégager ? Elle n'eut pas le temps d'y penser. Quelque chose se déposa sur ses lèvres doucement. Ce fut furtif. Néanmoins, elle put sentir ses pieds décoller du sol. Réalité ou illusion ? Un mélange des deux peut-être.
Ses paupières se soulevèrent soudainement. Ses pupilles fixèrent le visage du jeune homme devant elle. Elle le dévisagea. Elle se sentit revenir à terre. L'univers parallèle qui s'était construit durant ce court instant se brisa. Elle entendit un chuchotement. Qu'aurait-elle put dire de toute manière ? À ce moment-là, elle ne savait quoi penser. Surprise et incompréhension. Envers tous les gestes, les siens, comme ceux de l'autre étudiant. Peut-être y avait-il aussi une once de bonheur. Elle l'observa s'éloigner, tandis qu'elle, resta plantée au milieu de ce vaste couloir.
Finalement, elle le suivit à l'extérieur.

L'air frais s'abattit sur son visage. Elle ferma les yeux l'instant de quelques secondes pour savourer cette sensation. Puis finalement, elle prit la direction du retour. Elle était étrangement de bonne humeur.

_____________________

« Tu me passes les Pokéball ? »
Envie soudaine. Demande surprenante. Il n'y avait pas de réponse au comment du pourquoi. Peut-ce être considéré comme un malheur ? Car un malheur ne vient jamais seul après tout. Plop. Une chute. Ça roule. Et finalement, plouf.

Ils étaient arrivés au bord d'un fleuve. Autour d'eux, une forêt luxuriante s'étendait. On entendait le chant des oiseaux ainsi que les clapotis des vagues causées par le courant. La rose avait voulu saisir une des capsules, objectifs de la mission, mais cette dernière lui glissa des doigts, tombant sur le sol. Ses yeux suivirent la sphère dans sa chute, puis rouler jusqu'à tomber dans l'eau, parvenue au bout de son parcours. Oups ?

« Elle était trop glissante. »
À défaut de pousser la faute sur le jeune homme, elle l'avait directement placée inconsciemment sur l'objet en question. Il devrait s'estimer déjà heureux que ce soit le cas. C'était même plutôt exceptionnel comme réaction venant de la part d'Avril.
Pendant ce temps, la Pokéball refit surface. En flottant, elle se fit emporter doucement vers le bas du fleuve, telle un serein bateau. Quelle Pokémon contenait-il ? Mystère. En tout cas, il va falloir la récupérer. Bien sûre, la rose n'avait pas encore réagit à ce détail. Adviendra qu'il pourra.
Ininja Hagane
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1951-ininja-hagane-givrali#22318
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 291
Sinnoh
14
0
0
291
pokemon
Sinnoh
14
0
0
291
Ininja Hagane
est un Topdresseur Stratège
Le baiser rompu tu es repartie vers la sortie avec un once de timidité, ces gestes, ce baiser, la chaleur du corps de Avril, tout cela ne te ressemblait pas, toi le grand gaillard qui semblait presque insensible à l'amour depuis ta désillusion avec Janet. Est-ce que cette enfant reine qu'était Avril pouvait te redonner espoir en ce qui se nomme « l'amour » ? Tu n'en es pas vraiment pas sûr et tu ne préfères pas t'avancer sur la question. Tu es parti vers l'avant donc, sentant le souffle chaud de l'été arrivant contre toi, un petit sourire aux lèvres tu regardes le paysage tendrement, quelle parfaite harmonie, pas vraiment comme ton cœur qui lui se demandait si tu devais dire à la demoiselle à côté de toi que tu l'aimais ou bien attendre la fin de la mission.

Finalement, elle te demande une des pokéballs, n'y voyant pas d'objection tu décroches la capsule du Luxray de ta ceinture avant de la lui donner les mains totalement sèches. Puis tu mets une main dans ta poche avant de caresser Dark sous le menton amicalement. Vous reprenez votre route quelques pas quand tu entends sur ta droite un bruit sourd. « Clock » Puis un grésillement d'une matière ronde sur le sol puis un « Plouf ». Espérant te faire peur pour rien tu regardes sur la surface de l'eau la pokéball commencer à descendre le fleuve.

Les mots d'Avril te font soupirer et tu lui jettes un regard mauvais, parfois tu te demandais pourquoi tu avais de tels sentiments pour elle... c'était mignon au début de rejeter ainsi la faute, mais à la longue c'était vraiment agaçant. Tu déposes Dark au sol en lui donnant tes pokéballs, tu ne dis rien, mais lui comprends, il est temps de prendre un peu l'eau. Tu retires ton tee-shirt et le lance sur l'épaule de la demoiselle, peu-être que ça la calmera. Tes chaussures retirées tu les confies au crapaud pour éviter des remarques d'Avril.

Tu prends un peu d'élan, tu cours, tu sautes, tu plonges, tu ouvres les yeux dans l'eau limpide, les pokémons d'eaux semblent surpris de ta soudaine intrusion dans leur milieu naturel, mais pour une fois que ce n'est pas une canne. Le fleuve descend vers l'endroit ou la voiture qui vous avait amené vous a laissée. Tu remontes à la surface pour reprendre ton souffle, tu ne jettes pas de regards en arrière, tu avances aidé par le courant vers l'objet flottant en forme de sphère. Ton frère serait bien à rire s'il te voyait, mais il est parti alors n'y pensons plus. Dans une grande respiration tu plonges sous l'eau en ouvrant les yeux pour avancer plus rapidement, tu te rapproches lentement mais sûrement de la capsule. Après trente secondes de plongées tu sens ton corps sous pression, il a besoin d'air, mais tu as besoin de cette pokéball ! Alors tu avances avec plus de vigueur, on ne peut pas laisser cette capsule partir ainsi, pauvre pokémon qui sera perdu dans la région. Dans un ultime effort alors que ouvres la bouche dans l'eau tu remontes en attrapant la sphère, tu retrouves l'air que tes poumons s'empressent d'absorber aussi vite que possible. Tu lâches même un sifflement aigu sur plusieurs secondes.

-Je l'ai !

Tu cries peu-être dans le vide mais tu t'échoues sur la rive. Tu roules hors de l'eau en y restant allongé quelques secondes avant de t'étaler comme un Stari et prendre longuement ta respiration. Tu entends après quelques minutes la voix d'Avril arriver à toi, tu tournes la tête vers la chevelure barbe-à-papa dans un sourire avant de te redresser. Puis tu lui dis en soupirant.

-Plus jamais je te laisse prendre quelque chose en charge lors d'une mission.. si je dois risquer mes poumons à chaque fois je préfère les prendre moi même ! Femme maladroite que tu es.

Tu te redresses trempé et tu te sers de ton tee-shirt comme d'une serviette pour pouvoir entrer dans la voiture qui est à quelques mètres. Tu as l'air fin comme tu es, le corps humide et les fringues trempées. Baka... M'enfin tu y entres donc dans cette voiture avec Avril pour rentrer jusqu'à son manoir. Durant cette route tu lui prends la main lentement avec douceur en détournant le regard, évitons de croiser son horrible courroux si jamais il se réveil. Mais pour éviter cela tu caresses délicatement le creux de sa main dans un geste circulaire et délicat.

Quand la fin de la route arrive tu sors puis tu vas lui ouvrir la porte avec galanterie, disons que vous avez tous deux à vous faire pardonner. Sans plus attendre, après un regard joyeux tu vas dans ta chambre de prêt pour vite rassembler tes affaires, votre bateau est quand même dans peu de temps et il ne faut pas le raté. Le majordome vous raccompagne jusqu'à Carmin sur Mer pour votre bateau qui est à l'heure comme la dernière fois. Tu aides la demoiselle à porter ses gros bagages cette fois, sans dire un mot, par gentillesse tout simplement, puis tu vas dormir, très fatigué par la nage et le combat tu t'endors comme une masse sur le lit moyennement confortable, mais cela ne t'empêche de de dormir tout le voyage.

À l'arrivée c'est Avril qui te réveil avec quelques difficultés car tu es un gros dormeur il faut l'avouer. Avant que celui-ci ne repartes tu prends tes affaires avant de repartir. Une fois en bas tu l'observes une dernière fois avec une hésitation, tu sais très bien que ce sont à tes risques et périls. Prenant ton courage à deux mains tu poses ton sac avant de la prendre par les épaules pour l'embrasser avec fougue et douceur quand vos lèvres s'unissent dans un baiser. Ta main remonte sur sa joue quelques secondes avant que tu ne casses l'union. En retirant tes lèvres tu lui murmures dans un souffle chaud.

-Je t'aime...

Puis tu t'en vas sans demander ton reste, il faut éviter le retour de baffe quand même !
Gwenn Emmings
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2029-gwenn-emmings-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2062-gwenn-emmings-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : Kanto
Âge : 17 ans
Niveau : 26
Jetons : 3074
Points d'Expériences : 653
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
pokemon
5
Kanto
17 ans
26
3074
653
Gwenn Emmings
est un Scientifique Mécano
Les pupilles bleues de la demoiselle suivait la Pokéball qui dérivait toujours plus loin. On aurait dit un bateau de croisière. Après tout, la petite sphère contient un Pokémon, non ? C'est comme si elle lui avait offert une croisière gratuite. Le contact à un tissu la tira de ses pensées – parce que oui, elle pense même si elle n'en donne pas forcément l'impression à tout le monde –. Un T-shirt.

« Euh, tu veux jouer à l'exhibitionniste ? »
Pas que ça la dérangeait forcément, mais elle était plutôt surprise par le geste. Deux minutes plus tard, elle réagit enfin en observant l'adolescent plonger. Il voulait donc tenter de la récupérer ? Comme il le souhaite après tout. Jetant un regard circulaire autour d'elle, elle se repéra. Par le sud. Elle devait aussi descendre la rivière pour être de retour à l'arrêt ou le car ne devrait pas tarder à arriver. Du moins, c'est ce qu'en déduit Avril en définissant l'emplacement du soleil. Peut-être avait-elle perdu un peu de ses habitudes et facilités, mais elle avait toujours son portable sur elle au cas-où. Donc rien de grave en somme. Recommençant à marcher, elle sentit quelque chose les suivre. Se retournant, elle aperçut le crapaud du décoloré, une paire de baskets dans les pattes. Déjà qu'en temps normal elle appréciait guère, le combo des deux ensemble ne rendait pas particulièrement plaisant. Elle afficha une grimace.

Une de ses Pokéball secouait. Une rivière. Bulle sûrement. Elle la fit sortir. Cette dernière, toute excitée, partit se jeter sur la surface de l'eau. Se faire emporter par le courant devait sûrement être bien moins fatiguant que de marcher. Cependant, hors de question qu'elle ne se mouille. D'ailleurs, en parlant de vêtement... Elle jeta le T-shirt qu'elle tenait toujours dans sa main sur le Pokémon de l'absent.
Après quelque minutes de marche dans la verdure des lieux, des taches de couleurs inhabituelles apparut soudainement dans le paysage. Une personne. Chevelure décolorée. La rose ne put s'empêcher d'éprouver un soulagement à cette vue. Ce dernier lui adressa la parole comme si rien ne s'était passé. Tant mieux. Néanmoins, elle tiqua au mot « Femme maladroite », fronçant les sourcils. Puis finalement, elle haussa des épaules. Comme il le souhaite.

_____________________
Le trajet de retour s'était déroulé rapidement. Un peu trop au goût de la jeune femme, bien qu'elle avait passé son temps à fixer le paysage défiler. C'est ce qu'on aurait pu croire. En réalité, elle était plutôt concentrée sur les pressions qu'une certaine personne était en train d'exercer sur sa main. Comment était-elle censé le prendre ? Déjà... Elle eut soudainement l'impression de pénétrer dans une zone dangereuse. Son attention se porta d'un coup sur la faune à l'extérieur du véhicule.
À l'arrivée, le jeune homme semblait soudainement pris d'une certaine docilité. Un semblant de gêne monta en Avril qui s'empressa de s'engouffrer à l'extérieur du car pour rejoindre les appartements qui lui étaient si familiers.

L'horloge imposante ornant le mur face à l'entrée lui apprit qu'il lui restait peu de temps avant le départ du bateau. Un soupire irrité franchit les lèvres de cette dernière. Elle n'aura jamais le temps de choisir consciencieusement les affaires à emporter avec elle, et encore moins pour régler l'objectif premier de sa venue. Sa morale en prit un coup. Elle jeta les rangers qu'elle portait dans un coin et monta rapidement à l'étage. Elle allait devoir renoncer à quelque chose, et le choix était vite fait. Il valait mieux être sûre d'avoir quelque chose que de ne pas être certaine de pouvoir en avoir. Ouvrant la porte coulissante de son dressing avec fracas, elle traça une zone avec son doigts. Ces affaires-ci seront emporter. Elle les triera une fois son retour à l'académie. D'ailleurs, en parlant de cette académie, elle commençait gentiment à l'agacer aussi. Fourrant rapidement des vêtements dans une valise qu'une domestique venait de monter il y a peu avec l'aide de Bulle, elle surveillait l'heure également.

_____________________
Le vent faisait voler sa soyeuse chevelure rosée qu'elle avait détachée. Au loin, on pouvait apercevoir le reste du coucher de soleil. Le ciel s'était recouvert d'une voile sombre. L'air s'était rafraîchit, faisant frissonner l'étudiante. Cette dernière, après plusieurs minutes passée sur le ponton retourna finalement dans la cabine qui leur avait été attribuée. Josh dormait sur le lit. Après quelques négociations, elle avait finalement réussit à négocier deux lits simples. Les gens de cet équipage étaient vraiment stupides. Néanmoins, sa simple présence dans la pièce la gênait pour une raison qu'elle n'aura su expliquer. Elle eut du mal à piquer un somme. Installée sur un lit qui lui était étranger, appuyée contre le dos de ce dernier, elle avait repliée ses jambes et caressait Opale qui, même si surprise, se laissait faire. La rose ne s'était changé, ayant gardé sa tenue du jour les cheveux toujours détachée. Peut-être s'est-elle endormie deux petites heures finalement. Elle put assister au lever du jour en tout cas. Un passage dans la salle de bain l'avait fait grimacer. C'est sans hésitation qu'elle avait saisit sa trousse de maquillage pour tenter de limiter les dégâts. La plupart des gens n'y auraient vu que du feu.

Enfin, les haut-parleurs annoncèrent l'arrivée prochaine du bateau à Lansat. La rose observa le jeune homme, attendant son réveil. Puis remarquant que cela ne venait pas, elle se décida à tenter de le réveiller. Elle faillit abandonner après lui avoir demandé de se lever une bonne dizaine de fois. Elle hésita à l'appeler. Finalement, ce fut Opale, qui agacée, avait sauté sur le visage de ce dernier. Un sourire furtif s'afficha sur le visage de l'étudiante.
Finalement, ils descendirent du véhicule maritime.

_____________________
Elle ne savait pas comment réagir. Après le baiser qui sous l'effet de la surprise, qu'elle laissa faire, ainsi que la révélation, elle eut soudainement l'impression que le monde venait de rétrécir. Que l'univers était devenu plus limité. Elle détourna rapidement la tête, sentant le rouge lui monter aux joues. Cependant, elle avait ressentit autre chose également. Et ce sentiment la compressait. Elle ne sut comment le nommer, mais l'avait agacé. Ça au moins, elle en était certaine. Après s'être assurée de s'être calmé, elle fixa l'endroit où se trouvait le décoloré quelques instants plus tôt. Il s'en était allé. Étonnant ? Pas vraiment. Levant la tête vers le ciel, ce dernier lui sembla soudainement moins bleu. Elle mit cela sur le compte de la fatigue bien qu'une part d'elle savait que ce n'était pas le cas. Elle quitta ensuite le port à son tour, sa valise derrière elle.
Sir Trouille
Icon : [Mission Recharger les batteries] Avril / Josh CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[Mission Recharger les batteries] Avril / Josh CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[Mission Recharger les batteries] Avril / Josh CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Recharger les batteries - Mission spé Topdresseur - Josh & Avril.

■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Vous recevez 50 jetons et 10 expérience supplémentaire.

La mission est menée comme il se doit. Malheureusement, je trouve qu'il manque un peu d'originalité. N'ayez pas peur d'imaginer des choses en plus qui peuvent survenir (même si ce n'est pas précisé dans la mission)


[Mission Recharger les batteries] Avril / Josh 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum