Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ d’achat
Voir le deal

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Encore une autre journée à la Pokémon Community, à l’exception près que la fébrilité était dans l’air. Tous avaient déjà commencé à parler de leurs projets de voyage pour cet été, des trucs qu’ils feraient entre amis et j’en passe. De mon côté, jusqu’à présent, je me retrouvais plutôt seule et l’idée de seulement rendre visite à mon père et à ma grand-mère me décevait un peu. Enfin, comprenez bien, je serais heureuse de pouvoir les revoir enfin et de passer un peu de temps en famille. Néanmoins, moi aussi j’aurais bien aimé pouvoir partir à l’aventure avec un petit groupe d’ami, surtout que mon équipe pokémon serait sans doute suffisante pour me défendre si besoin. Oui bon, j’étais une simple coordinatrice, merci de me le rappeler. Il n’en demeurait pas moins que mon starter m’avait été remis par le Collectionneur et que, grâce à la formation dispensée à l’académie, j’avais tout de même de quoi assurer efficacement ma défense contre un dresseur lambda, du moins je le croyais. Après il était vrai que je n’avais encore fait aucun combat contre un autre dresseur, mais je n’étais pas pressée pour l’instant. Enfin, pourquoi vous raconter tout ça? Ah oui, je reviens à mon histoire.

Donc voilà, je m’ennuyais de pied ferme, je maugréais et Spark s’évertuait à me faire retrouver le sourire pendant qu’Ouji-sama et Ash semblaient occupés auprès de mon œuf de Ditto, sans doute à lui raconter une histoire ou quelque chose de ce genre là. Je remerciai la petite Dedenne et la grattai derrière l’oreille, ce qu’elle apprécia beaucoup, bien que le cœur n’y fut pas. Je vous laisse imaginer le changement total de mon air lorsque mon iPok sonna. Je me redressai d’un bon pour attraper l’objet électronique, manquant de peu de le faire tomber au sol alors que je le rattrapai et l’ouvrit pour regarder mes messages. Peut-être était-ce Ruby qui voulait planifier quelque chose avec moi pour cet été? Après tout, elle était jusqu’à maintenant ma plus proche amie au pensionnat et donc, si quelqu’un voudrait me voir cet été, ce serait bien elle. Mais non, et mon enthousiasme retomba d’un coup lorsque je vis que le message provenait plutôt de la direction de l’école. Sans doute encore du spam ou quelque chose comme ça pour nous inciter à participer aux différentes compétitions de fin d’année. Pourtant, l’intitulé du message parlait de mission. Mes yeux se mirent à briller, mon enthousiasme était déjà revenu. J’ouvris le message, curieuse de découvrir en quoi elle allait consister. Spark était venu se percher sur mon épaule, soudainement intéressée elle aussi, et même les deux autres s’étaient tus pour regarder vers moi.

J’avais donc ouvert ledit message et je commençai à lire. Plus j’avançais, plus ma mine devenait déconfite. Chasser un Mimigal et un Statitik? Pourquoi… pourquoi c’était tombé sur moi?! Certes, j’étais à la recherche de projets, mais pas des projets en compagnie d’araignées! J’eu un frisson d’horreur, me demandant un instant si je ne devrais pas décliner la mission en prétextant un malaise ou un truc du genre. Cependant, j’étais encore moins motivée par un séjour à l’infirmerie et, de toute façon, j’allais être en duo avec quelqu’un d’autre si j’en croyais la description de la mission. Bon aller, j’avais besoin de jetons et c’était sans doute une bonne occasion de rencontrer quelqu’un de nouveau. Qui sait, peut-être que c’est comme ça que je les trouverais mes projets d’été? Non, à coup sur ce serait une fille encore plus peureuse que moi et je devrais me taper tout le boulot ou alors ce serait un type un peu louche dont je voudrais quitter la compagnie au plus vite. Enfin, ça c’est si l’autre ne se désistait pas, auquel cas là je serais vraiment dans de beaux draps. Bref, je mis mon œuf dans mon sac et rappelai mes compagnons dans leur pokéball, y comprit Ouji-sama qui protesta quelque peu. Mais bon, je devais traiter tout le monde de façon aussi égale que possible et il devrait bien s’y habituer un jour. Ainsi, aujourd’hui c’était Spark qui serait à mes côtés, hors de sa balle, bien que je n’hésiterais pas à faire sortir les autres au besoin. J’avais décidé d’instaurer cette pratique afin de développer des liens avec chacun des Pokémons de mon équipe, ce qui me semblait une nécessité.

J’atteignis la demeure où se déroulerait la mission en un rien de temps, décidant d’attendre devant celle-ci avant d’entrer afin de retrouver mon coéquipier ou ma coéquipière. Le temps passa puisque, mine de rien, j’étais arrivée en avance étant donné que j’avais déjà hâte d’en finir et ce, avant même d’avoir commencé. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je reconnu le blond qui s’approchait. Serait-il possible que ma seconde mission aussi se déroule en compagnie du Noctali blond ou passait-il simplement là par hasard? Si c’était le cas ce serait tout un hasard quand même, mais c’était tout aussi surprenant que je fasse une mission avec lui deux fois d’à filée. Remarque au moins il n’avait pas l’air trop bizarre donc c’était ça de gagné. J’espérais juste qu’il ne se souviendrait pas de moi comme l’idiote qui s’était fait avoir par le Gengar. Dans tous les cas, j’étais bien déterminée à racheter mon échec de la dernière fois et ce, coûte que coûte, Pokémon araignée ou pas. Pas question d’avoir l’air d’une idiote et ou d’une incompétente deux fois d’à filée devant le même gars, surtout un gars avec autant de classe que lui. Les Mentali aussi peuvent accomplir de grandes choses!

« Je ne pensais pas qu’on ferait équipe à nouveau de si tôt, ravie de te revoir. J'espère que tu n'as pas peur des araignées. »

Terminais-je comme pour le taquiner un peu, un sourire rayonnant toujours en place sur mon visage. Oui, certes, moi j'en avais peur, mais je le garderais bien pour moi. Et puis je me souvenais encore de cette façon dont il m'avait dit ne pas compter se reposer pour sa part à la bibliothèque,  comme s'il avait pensé que je serais portée à flemmarder et à lui laisser faire tout le travail. C'était donc, pour moi, un juste retour des choses. De son côté, Spark était toujours sur mon épaule et observait le jeune homme avec curiosité étant donné qu'elle ne l'avait jamais vu avant, ce qui me fit sourire aussi alors que je la grattai distraitement derrière l'oreille pour la rassurer.
Allen Wills
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t215-allen-wills-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t220-allen-wills-noctali
Taille de l'équipe : 18
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
pokemon
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
Allen Wills
est un Topdresseur Spé. Type


Fiou ! Enfin !

Je pouvais enfin souffler, finalement. Le week-end s'était approché très vite, comme si Arceus lui-même me donnait sa bénédiction. Ô Grand Arceus, merci de ne pas m'avoir laissé voir le temps passer ! Un samedi donc bien mérité, après cette longue semaine de cours et de sortie, j'en devenais assez nostalgique pour le coup. Il ne restait que peu de semaines avant que tout le monde ne déserte l'Île Lansat toute entière. Fort heureusement, l'académie avait prévu un programme d'été sur une autre île, une manière de s'occuper de ceux qui ne pourraient pas rentrer chez eux. Je ne me voyais pas encore faire face à mes parents si tôt, je n'étais pas encore prêt psychologiquement. Bref, ce n'était pas encore le moment de penser à tout ça.

Ce matin-là, j'étais tranquille. Allongé de tout mon long sur mon doux matelas, Ancy dormant à côté de moi comme d'habitude, je regardais d'un œil plutôt amusé les rayons solaires traverser mes rideaux. Il s'en était passé des choses dans cette chambre, moi qui pensait que personne n'aurait eu à y entrer jusqu'à la fin de ma scolarité, je me trompais royalement. Cette mélancolie m'obligea donc à vérifier mon iPok, afin de voir si je n'avais pas de messages. Et oui, j'en avais une tonne. Pratiquement que du "spam", des élèves surtout plus jeunes que moi qui avait le cran de me demander des duels. Les plus anciens s'étaient avisés de faire une chose pareille, ils savaient mieux que quiconque mes compétences dans ce domaine. Parmi ces messages, il y avait celui de l'administration, ce message bien rodé qui était typique des missions. Une mission donc. Je n'allais donc pas être tranquille finalement.

Je n'avais pas lu le contenu du message, juste le lieu, l'heure et la date de l'exécution. Aujourd'hui, bien évidemment. Pas le choix, il fallait se préparer. Ce rituel se passait toujours très rapidement, on pourrait dire que je m'y étais habitué. Mon sac était déjà prêt, à l'exception près que je n'avais pas encore mis mon œuf mystère dedans. Le couple de la Pension, j'espérais qu'ils allaient bien, le hasard faisait bien les choses en tout cas. Trêve de réflexions, j'étais prêt. Hop, je pris Ancy et le posais sur ma tête, et même endormi il réussissait à se tenir à ma chevelure pour ne pas tomber. Ce Pokémon me fera toujours rire.

Pour le trajet, rien d'extravagant. Le client venait du Village Portuaire, alors un simple voyage en bus serait suffisant. Une petite dizaine de minutes après, je me retrouvais sur les lieux. En marchant jusqu'à la maison du client, je regardais alors l'objectif de mission. Chasser des Pokémons araignées ? Voila qui était plutôt original. Je ne pouvais blâmer la nature de la demande, car en soi tout semble plus facile quand on possède soi-même des Pokémons. Les quelques rares habitants qui n'en possèdent pas ont des difficultés évidentes à gérer ce genre de situations, ce qui est tout à fait normal. C'était donc un simple civil que nous devions aider et apparemment, je ne serais pas seul pour exécuter cette demande. Voyons voir qui se trouve être mon ou ma mystérieux(euse) partenaire.

Quelle surprise ! Il s'agissait de la rousse enjouée de la bibliothèque. S'il y avait bien une image d'elle qui était gravée dans ma mémoire, c'était celle où l'Ectoplasma géant la tenait par le col de son haut, la décollant du sol de plusieurs centimètres. Je lui avais fermé la porte dessus, un mouvement plutôt traumatisant en somme. Espérons qu'elle ne s'en rappelle pas. Alors que j'avançais vers elle, je la saluais au loin, en affichant un petit sourire. Et bien, elle se souvenait de moi, c'était déjà ça de confirmé.



➖"Tout le plaisir est pour moi, Estelle. Je n'ai aucun problème avec les araignées, mais j'espère que toi non plus, puisque tu en as une sur toi."



Je pointais sérieusement son épaule libre du doigt, une blague vieille comme le monde, même si elle ne devait pas s'attendre à en être la victime. Je n'avais pas pu m'en empêcher, c'était plus fort que moi. Je continuais d'avancer comme si de rien n'était en me retenant de rire, on ne devait pas faire attendre le client. On y était en tout cas, devant la porte de sa maison. Je toquais à celle-ci, attendant que quelqu'un sorte. La porte s'ouvrit, et un homme assez grand et surtout blond avec un balai dans les mains sortit de la demeure. Il avait l'air surpris de me voir.



➖"Bonjour Monsieur, on est des étudiants envoyés par la Pokemon Community pour vous aider avec votre problème d'araignées. Je m'appelle Allen, et voici Estelle. Heureux de pouvoir vous aider."



Un peu perturbé par ma présentation, l'homme resta sans voix et continua de me fixer. Ne comprenant pas le pourquoi du comment, je le fixais en retour, avec une mine interrogatrice.



➖"Allen... Wills ?"

➖"...Hu ? Comme connaissez-vous mon nom ?"

➖"Hum, non, ce n'est rien. Entrez les enfants, je vais vous montrer."



Ce "rien" n'était pas rien ! J'étais bien plus que suspicieux sur cette information, quelque chose ne tournait pas rond. Dans tous les cas, l'homme nous fit traverser un assez long couloir, passant devant la cuisine et une salle de bain, avant de se retrouver à l'entrée du salon. Du couloir on pouvait déjà voir une bonne quantité de toiles en soie recouvrir les murs, voici donc l'ampleur du désastre. L'homme s'était arrêté là, il ne voulait pas s'approcher davantage. C'était donc à nous de voir par nous-même ce qui se trouvait dans ce salon. Je jetais donc un coup d’œil à ma partenaire et lui sourit alors. Je ne savais pas pourquoi, mais j'aimais beaucoup la taquiner.



➖"Tu veux aller voir, Estelle ?"



Ah la la, j'étais totalement incorrigible. Pauvre Estelle.




Dernière édition par Allen Wills le Jeu 3 Juil - 13:42, édité 1 fois


"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Le blond qui devait me porter assistance dans l’exécution de cette mission m’avait donc rejoint et je l’avais salué la première, y glissant un petit commentaire au sujet des araignées. Avoir su qu’il allait retourner ça contre moi, je ne sais honnêtement pas si j’aurais fait pareil. Il avait commencé par me dire que tout le plaisir était pour lui, simple formule de politesse, avant de me répondre au sujet des indésirables. Il allia la parole au geste et pointa mon épaule que je considérais jusque là comme vacante. Je me figeai sur place, arrêtant mon mouvement alors que j’étais encore en train de gratter l’arrière de l’oreille de Spark. Cette dernière, à la remarque d’Allen, laissa échapper un couinement avant de me délaisser pour s’éloigner aussi vite que possible de mon épaule, bonjour la solidarité! J’avais arrêté de respirer et c’est en une lenteur incroyable que je commençai à tourner la tête vers mon épaule, guettant du coin de l’œil l’apparition de l’insecte dans mon champ visuel. Mais non, il n’y avait rien mis à part la sangle de mon sac à dos. Je tombai des nues, mes yeux s’agrandissant alors que je compris que j’avais été brillamment roulée. Mon air devint tout de suite un peu plus enfantin alors que je fis semblant de bouder et de lui en vouloir, bien que le tout était plus caricatural qu’autre chose.

« C’est pas le genre de blagues qui se fait quand on rencontre une personne pour la seconde fois! »

Dis-je en lui emboitant le pas alors que nous nous dirigions vers l’habitation où aurait lieu la mission. Je vis bien à son air qu’il retenait un rire et, pour être honnête, je du moi-même me retenir pour ne pas céder à l’hilarité face à la situation. J’aurais peut-être du m’en formaliser, mais en vérité j’étais plutôt contente qu’il se soit permis cette blague qui, au moins, avait eu le mérite de casser la glace pour le reste de la journée à venir. Et puis bon, faut avouer que c’est plus agréable de travailler avec un individu avec lequel on a un minimum de complicité quoi, et je ne sais pas si c‘était le mot juste, mais dans tous les cas j’avais déjà la nette impression que nous allions bien nous entendre. Quoi qu’il en soit, Allen cogna à la porte de la maison dont on nous avait remis l’adresse, suite à quoi un grand homme blond vint nous ouvrir, porteur d’un balais. Oui bon, ça se comprenait. Ce que je comprenais moins, par contre, c’est comment on pouvait rester dans une maison infestée comme celle-là, mais bon, nous étions là pour remédier à ce petit problème.

Le Noctali prit les présentations en charge et je le laissai faire, surtout qu’il se débrouillait bien jusqu’à maintenant. Je me contentai donc d’appuyer ses propos d’un sourire chaleureux, comme à mon habitude. Toutefois, la suite ne se passa pas comme je l’avais anticipé et l’inconnu sembla reconnaître Allen, ce à quoi j’inclinai légèrement la tête sur le côté, l’air intrigué. Ils se connaissaient déjà? Je me tournai vers le blond en espérant avoir des réponses, mais il semblait tout aussi intrigué que moi et le fit d’ailleurs savoir verbalement, mais l’autre éluda la question sans hésiter. C’était vraiment bizarre ça. Il nous dit toutefois de le suivre et nous nous exécutâmes donc, peut-être le sujet reviendrait-il sur la table une fois la menace des araignées écartées? Nous pénétrâmes la maison et mon regard noisette passa rapidement les lieux en revue, notamment la cuisine. Ça me paraissait bizarre que les squatteurs se trouvent au salon plutôt que dans la pièce où se trouvait la quasi-totalité de la nourriture dans une maison standard. Je me contentai toutefois de hausser les épaules, observations ou pas, ça ne changeait pas grand-chose à la situation en cours et nous devions faire le ménage. Nous arrivâmes donc face à face avec le salon et, une fois de plus, je me figeai un instant, parcourue d’hésitation, mais laissant tout de même échapper une petite remarque qui, évidemment, n’était qu’à demi-sérieuse.

« C’est trop tard, on va devoir brûler la maison en entier. »

J’étais déjà prête à faire demi-tour et à partir à la course aussi loin que possible. Osef la mission, osef si Lansat au complet était condamnée à être infestée d’araignées par ma faute, mais j’étais résolue à ne pas entrer là-dedans. Néanmoins, je sentis un regard se poser sur moi et le croisai. Les iris bleus d’Allen semblaient empreints d’une once de malice alors que son visage rayonnait d’un sourire que je devinai presque moqueur. Ça sentait le coup tordu à un kilomètre à la ronde, mais étrangement, plutôt que de m’inquiéter, ce fut ce qui me donna la motivation de déjouer tout ce qu’il pourrait bien m’envoyer. Vint alors les mots que j’attendais alors qu’il me proposa d’aller jeter un œil la première et, fidèle à moi-même, je mordis à l’hameçon. Ainsi, je m’armai d’un élastique afin d’attacher ma chevelure en une haute queue de cheval et empruntai son balais à l’homme que nous venions aider. Ainsi, armée d’un balai tel un chevalier portant une épée, je me tournai vers le Noctali avec un grand sourire confiant, alliant même un clin d’œil un peu joueur à ma réponse.

« Ne t’inquiète pas, princesse. Je m’occupe de tout! »

Parce que bon, c’est moi qui me jetais dans la gueule du loup pendant que monsieur restait sagement derrière! Si ça se trouvait c’était peut-être lui qui avait réellement peur et, bien que je n’oserais pas demander, je savais ce que c’était que d’avoir peur de quelque chose. Par exemple, j’étais toujours terrifiée lorsqu’un orage déchirait le ciel et j’aurais détesté que quelqu’un me force à en affronter un. Et puis bon, s’il craignait les araignées, ce serait quand même un peu honteux pour un garçon de l’avouer quoi. Donc voilà, j’étais si motivée que j’en oubliais ma crainte et je m’approchai du salon, brandissant mon balais afin de chasser les toiles d’araignées et d’essayer d’y voir quelque chose. Sur mon épaule, Spark était également aux aguets, surveillant mes angles morts ainsi que tout ce qui aurait pu s’approcher un peu trop de nous. J’avançai peu à peu, sans me brusquer, n’ayant pas très hâte au moment fatidique où je tomberais nez à nez avec l’une des créatures que je cherchais. Si seulement j’avais eu de quoi nettoyer tout ça plus rapidement, peut-être quelque chose comme un pistolet à eau ou un truc du genre? Vu mes Pokémons, je pouvais seulement empirer les choses et sa maison était déjà dans un sale état sans que je doive en rajouter.

Puis, quelque part sur ma droite, je vis un mouvement. Quelque chose se déplaçait dans la toile. Je cessai de bouger instantanément, mes mains devenant moites, mon cœur battant la chamade. Si je ne me trompais pas, ce quelque chose se rapprochait de nous et, comme anticipé, il ne fallu pas longtemps pour qu’une longue patte ne montre le bout de son nez. Une longue patte jaune et noire, suivie d’une autre. Je pris une profonde inspiration, rassemblant mon courage à deux mains. Je ne pouvais pas me dégonfler maintenant et, l’araignée en vue, jamais je n’aurais osé lui tourner le dos. Je risquai un regard en coin vers Spark, espérant pouvoir lui souffler mes instructions. Mais, pour la seconde fois de la journée, c’est vers une épaule complètement vacante que je me tournai. Mon air se déconfit alors que j’aperçu le petit rongeur électrique, resté derrière, veillant avec vaillance sur mon sac à dos contenant mon œuf de Ditto. Ah super! Merci pour le support Spark! C’est dans ces moments que je savais que je pouvais compter sur mon équipe Pokémon, bien évidemment. Je serrai les dents. Tant pis, à la guerre comme à la guerre! Je ramenai mon balai vers l’arrière au même moment où le Mimigal chargeait vers moi, tentant d’user sur moi de son dard-venin. Hors de question que je me laisse avoir! Ainsi, avec courage et bravoure, je tentai ma chance pour le homerun, battant l’air de ma batte improvisée.

« Hors de question de te laisser poser tes sales pattes sur moi! »

Malheureusement, je n’ai nul besoin je pense de vous expliquer le rapport de force balai-Pokémon. Sous mes yeux agrandis par la stupeur, la petite créature réussi donc à s’accrocher à mon arme improvisée et celle-ci subit le courroux de l’araignée qui, par je ne sais quel tour de force, brisa ma bien aimée Excalibur en deux. Je me retrouvais donc avec un demi-balai en main au bout duquel se tenait fièrement le Mimigal qui s’apprêtait à me sauter au visage. Premier réflexe, je lançai le bâton et le Pokémon avec, dans les toiles. Point positif : je m’étais évité le contact désagréable de la créature. Point négatif : je venais de réveiller une menace plus dangereuse encore que ce que j’avais pu imaginer et, bientôt, les toiles commencèrent à bouger pour laisser apparaître d’autres longues pattes. Seul bémol, il y avait là beaucoup, beaucoup plus que seize pattes. Réalisant que j’étais entourée de ces créatures que je détestais tant, je me figeai, incapable de réagir correctement. Devais-je faire appel à Ouji-sama ou à Ash? Devais-je leur tourner le dos et courir? Je ne pu que faire un pas vers l’arrière alors que, dans mon angle mort, une Mygavolt que je n’avais pas vue arriver me préparait la technique Cage-éclair qui, bien sûr, me serait destinée sous peu si je ne reprenais pas mes esprits et très vite.
Allen Wills
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t215-allen-wills-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t220-allen-wills-noctali
Taille de l'équipe : 18
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
pokemon
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
Allen Wills
est un Topdresseur Spé. Type


Hahaha ! Cette fille est terrible !

Quand le champ de toiles apparut dans le champ de vision de la jeune fille, elle énonça tout de suite qu'il fallait brûler de fond en comble cette maison. Une réaction pour le moins extrême, mais qui eut le mérite de me faire éclater de rire. Le propriétaire lui-même en riait, mais ce ne fut pas avec le même enthousiasme que moi. Je m'excusais vivement auprès de lui avant de me retourner vers mon acolyte du jour. Estelle, une fille intéressante qui ne cessait de me surprendre, tant par ses initiatives que par les situations cocasses dans lesquelles elle se retrouvait. Je l'avais d'ailleurs taquiné un peu plus tôt, et voir son visage se décomposer fut assez amusant pour le coup. Et là, c'était totalement différent. Moi qui avait parfaitement vu qu'elle n'était pas à l'aise avec ce genre de bestioles, je lui avais proposé avec une certaine ironie de passer devant, et ce fut ce qu'elle fit. Je ne m'y attendais pas, je me faisais passer pour le méchant dans l'histoire, je ne pouvais pas laisser faire ça.

Armée d'un balai, la Mentali était entrée dans le salon, passant à travers les bouts de toiles qui avaient recouvert l'ensemble de la pièce. Elle se forçait à se retrouver dans l'antre des araignées, je ne pouvais pas continuer à regarder sans rien faire. Elle était tombée sur un Mimigal qui la contrôla très rapidement en cassant son arme de prédilection en deux. Malgré tout, une autre araignée beaucoup plus grande se faufila au-dessus d'elle, ainsi que plusieurs autres, alors, par pur réflexe, je fis un pas dans la pièce pour venir prendre le bras d'Estelle et le tirer vers moi, la faisant se retrouver contre moi. Il fallait sortir d'ici. Accompagné du propriétaire de la maison, on se retrouva donc dehors, la maison toute entière étant en proie à ces nuisibles. Je lançais un regard assez dur vers Monsieur Smith.



➖"Il n'y avait pas que deux araignées ? Un Mimigal et un Statitik ?!"

➖"Quand j'ai envoyé ma requête à l'académie, je n'avais vu que ces deux-là, je le jure !"



Je n'aimais pas du tout ça. Le danger était bien plus grand que l'on avait prévu et j'avais envoyé une fille passer devant moi dans ce merdier. J'étais en colère, en colère contre moi-même surtout, je n'arrivais pas à croire que j'avais fait cette erreur. Je fixais Estelle avec un air désolé, une telle chose ne se reproduirait plus, pensais-je. Bon, il nous fallait un plan d'action, ils étaient beaucoup plus nombreux que prévu.



➖"Bon, voilà ce que je vous propose. On pourrait les faire sortir par un moyen quelconque et ensuite les affronter à l'extérieur de la maison, pendant que l'un d'entre nous s'occupe de nettoyer les toiles."



Une idée plutôt simple à expliquer, mais difficile à réaliser. En premier lieu comment on ferait pour les faire sortir ? Les Mimigal sont connus pour être des insectes empoisonnés, et les Statitik pour contenir de l'énergie électrique. Donc les nuages de poison ou alors l'énergie ne saurait les repousser. Mais pourquoi pas les deux ? Cela dit, je ne possédais aucun Pokémon qui puisse produire un nuage de fumée. Pendant que je réfléchissais, la porte de la maison s'ouvrit doucement, laissant sortir derrière mon dos un petit groupe d'araignées. Je ne l'avais pas du tout remarqué, j'étais entièrement plongé dans mes pensées. Que faire pour arranger la situation ? Que faire pour que l'on puisse en terminer une bonne fois pour toutes ?




Dernière édition par Allen Wills le Jeu 3 Juil - 13:52, édité 1 fois


"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Je sentis quelque chose attraper mon bras et, durant un instant, je cru bien que c’était l’une de ces créatures. Malgré tout, je fus forcée de me dire que ces araignées n’avaient pas de mains, encore heureux. Je levai donc mes yeux marron vers ce contre quoi j’avais été attirée pour réaliser ce qui venait vraiment de se passer alors qu’une technique électrique me rata de justesse. Allen. Bien sûr. Je m’étais lancée à l’aventure tête baissée, mais je n’avais pas vraiment pensé à travailler avec lui telle une équipe et ma témérité avait failli me couter cher. Le jeune homme prit le chemin de la sortie et c’est sans hésité que je le suivis, récupérant Spark et mon sac au passage pour les déposer à l’extérieur, auprès du dénommé monsieur Smith. J’étais encore un peu sous le choc malgré moi. C’est dans ce genre de moments que je me rends compte de ma stupidité. J’avais déjà été à la merci d’un Gengar de deux mètres de haut et je m’en étais remis presque aussitôt qu’il m’eut lâché, mais être entourée d’araignées, ça je n’y arrivais pas. Toutefois, la voix d’Allen me parvint et me ramena rapidement sur terre alors qu’il questionnait le propriétaire des lieux, apparemment peu heureux de la tournure des événements. Ce visage rayonnant et ce regard qui me semblait si sympathique un peu plus tôt s’étaient maintenant fait beaucoup plus durs et le contraste était assez étonnant, surtout que sur le coup je ne compris pas la source de sa frustration. Oui bon, monsieur Smith n’avait pas été en mesure de nous informer comme il faut de ce dont il retournait, mais en même temps il n’avait même pas de Pokémon avec lui et il était facile de deviner maintenant que la tactique du balai aurait été un échec retentissant. Désolée que le propriétaire subisse ces représailles de la par du Noctali à cause de mon erreur, je pris la parole.

« Ce n’était pas sa faute et j’aurais du me montrer plus prudente. »

Allen tourna alors son regard céruléen vers moi avec un air très différent de celui que je lui avais vu adopter pour monsieur Smith quelques secondes plus tôt. Il avait l’air surtout désolé de ce qui s’était passé, mais en même temps ça me paraissait bizarre. J’avais presque l’impression qu’il se sentait coupable de cela et je ne comprenais pas trop pourquoi, jusqu’à me souvenir que c’était lui qui avait proposé que je passe la première. Oui bon, c’était certain que ça n’avait peut-être pas été l’idée du siècle de laisser la coordinatrice s’avancer là-dedans la première, mais en même temps il m’avait fait confiance. Il aurait pu simplement me dire de ne pas faire n’importe quoi et de le laisser passer, parce que le Noctali c’était lui et donc que ça aurait été normal qu’il en ait été ainsi. Surtout que bon, lors de notre dernière mission ensemble non plus je ne m’étais pas montrée très douée. Ainsi, même si j’avais passé à deux doigts d’être blessée, je lui étais très reconnaissante de m’avoir donné au moins une chance de faire mes preuves plutôt que de simplement m’écarter. Par contre, je n’étais sincèrement pas préparée à ce regard désolé et je détournai donc vivement la tête, un peu gênée quand même. Heureusement, il n’y eu pas de temps mort et le blond enchaîna tout de suite sur la proposition d’un plan, que j’écoutai avec attention. Oui, c’était une très bonne idée, mais de mon côté je n’avais pas les ressources pour les faire simplement sortir, bien que je pourrais peut-être les forcer à se rabattre vers une sortie à l’aide d’Ash. Étant de type sol, il serait moins vulnérable au poison et à l’électricité des créatures, sans oublier qu’il savait effectuer la technique roulade, mouvement de type roche. Même qu’en fait j’avais été complètement stupide de ne pas y penser avant. Toutefois, un mouvement à la limite de mon champ visuel me fit tourner la tête et ce que je vis ne me réjouis pas. C’est sans réfléchir que j’agis.

« Allen! »

Les Pokémons araignées allaient passer à l’attaque, n’hésitant pas à viser le dos du dresseur. Néanmoins, je me plaçai sans hésiter entre lui et le petit groupe, prête à intercepter de ma personne si besoin était l’offensive des insectes. Enfin, la vérité c’est que c’était un simple réflexe, mais avouez que c’est quand même plus cool de dire que j’étais prête à le protéger contre vents et marées! Hum! Oui, vous avez raison, je devais agir plutôt que de penser à n’importe quoi. Je portai la main à ma ceinture afin d’en décrocher la Pokéball de mon Phanpy que je lançai sans plus attendre tout en lui partageant mes instructions.

« Ash, utilise la technique roulade! »

Le petit éléphant bleu, toujours aussi vaillant, n’hésita pas un seul instant avant de se mettre en boule et de foncer vers les araignées, les contraignant à fuir ou, à tout le moins, les empêchant de nous causer du tort. Puis, il revint vers moi, s’immobilisant avant de pousser un rugissement de sa propre initiative afin de calmer les ardeurs des insectes. J’étais vraiment fière d’être tombée sur lui. J’étais peut-être une innocente petite Mentali, mais lui était un combattant et je voyais déjà tout le potentiel qui l’habitait, sans même évoquer sa loyauté à toutes épreuves. Nous allions hors de tout doute accomplir de grandes choses et c’était justement le moment de prouver que nous le pouvions. Je tournai rapidement mon regard vers le propriétaire, j’avais une idée en tête et je n’allais pas en démordre.

« Est-ce que vous avez une sortie arrière? »

« Oui, au fond du salon. On peut aussi accéder à la cour par le côté de la maison, la porte de la clôture n’est jamais verrouillée. »

« Parfait. »

Je posai mon regard vers mon Phanpy. Il me semblait fort et il me semblait prêt. Il me suivrait sans la moindre hésitation ou plutôt, ce serait moi qui devrais le suivre. Après tout, je n’avais aucune envie d’y retourner. Je m’y étais essayé une fois et, si ce n’avait été que de moi, plus jamais je n’aurais foulé le pas de la porte. D’ailleurs, mission en jeu ou pas, ça ne changeait pas grand-chose pour moi. Ils n’auraient qu’à envoyer quelqu’un d’autre et puis voilà, mais cette fois ci ce n’était pas si simple. Je ne pouvais pas baisser les bras, pas devant Allen. Je pense que je m’en serais voulu très longtemps si ça avait été le cas. Il m’avait donné une chance de prouver ma valeur et je l’avais gâchée. Une fois, mais pas deux. Je tournai donc les yeux vers lui, ma voix s’était fait un peu tremblante peut-être bien et l’inquiétude devait se lire dans mes iris, mais ça ne m’empêcha pas de lui partager mon idée. Que dis-je, mon plan d’attaque.

« J’y vais. Je vais les forcer à se diriger vers la cour avec l’aide d’Ash. Tu n’auras qu’à les y attendre pour leur porter le coup de grâce. J’espère simplement que monsieur Smith a une bonne assurance. »

Terminais-je en une tentative surement un peu ratée de détendre l’atmosphère et de reprendre un peu d’assurance, me forçant à esquisser l’ombre d’un sourire. Aller, je pouvais le faire! Me dis-je avant de m’élancer à la course vers la maison, suivant Phanpy qui s’apprêtait à utiliser Roulade à nouveau. Je n’attendis même pas les commentaires d’Allen, n’en ayant pas besoin pour deviner ce qu’il en penserait. Avec le regard qu’il m’avait jeté plus tôt, je savais déjà qu’il serait contre, raison de plus pour ne pas lui laisser le temps de réagir.
Allen Wills
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t215-allen-wills-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t220-allen-wills-noctali
Taille de l'équipe : 18
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
pokemon
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
Allen Wills
est un Topdresseur Spé. Type


Allen !

Ce fut la dernière chose que j'avais entendue. Sans comprendre exactement ce qui se passait, la jeune fille s'était jetée dans ma direction, pour une raison que la plupart trouverait évidente, mais moi pas. Outre le ton inquiétant porté dans sa voix, ne me demandez pas pourquoi j'avais imaginé qu'elle se jetterait littéralement sur moi, avec son petit corps frêle et surtout féminin. La voir passer à côté de moi et sortir une Pokéball de sa ceinture ramena mes esprits déjà partis dans une autre galaxie. Des araignées venaient tout droits vers nous, ils m'avaient au départ pris pour cible. La Mentali sortit donc son compagnon de route, Vipélierre ? Non, c'était un tout autre Pokémon : Phampy. La dernière fois que l'on s'était vus, elle ne possédait qu'un seul partenaire, et elle se retrouvait désormais avec deux Pokémons supplémentaires, elle avait du participer à la dernière sortie Capture. Son nouvel ami se mit alors en boule et dégomma nos agresseurs, avant de revenir vers sa dresseuse, tout souriant. Je ne pouvais pas rester les bras croisés plus longtemps, il me fallait agir.

Pourtant, la personne qui prit l'initiative de lancer le plan énoncé un peu plus tôt, ce fut Estelle. L'arrêter ? Pas le temps, elle était déjà partie. Attirer ces araignées dans la cour ? Servir d'appât ? Jamais je ne l'aurais laissé faire ça, mais l'expression qu'elle arborait sur son visage m'empêchait de la retenir. Les poings serrés, je me mis donc à courir vers la cour en contournant la maison, pour ainsi me retrouver à ma place prédéfinie pour l'exécution de cette mission. Main sur la Pokéball, regard sérieux, seule une phrase me venait à l'esprit : "Moete kita ze !" Une phrase qui signifiait en gros que "j'étais en feu", montrant la détermination et le courage que j'avais accumulés, une phrase que répétait souvent mon très cher meilleur ami Yuki.

Juste une demi-minute plus tard, ma camarade sortit en fracas de la maison, en suivant son Phampy qui roulait comme une boule supersonique, emportant dans son sillage quelques araignées qui avaient eu le malheur de se trouver là. Cette action avait permis au gros de la troupe de se retrouver en dehors de la maison, le regard haineux. Malheureusement, elles n'étaient pas toutes sorties, mais j'allais leur donner une raison de le faire. Je décrochais finalement ma Pokéball pour l'envoyer dans les airs, finie la rigolade.



➖"En avant, Estam !!"



Haut dans le ciel, une lumière jaillit de la sphère métallique, une lumière qui laissa derrière elle une grande ombre grisâtre, une ombre ailée soulevant la poussière sous mes pieds et déplaçant l'air autour de nous. J'avais fait appel à mon Airmure. Son cri intimida quelques unes des arachnides, qui reculaient de quelques pas. Le Pokémon se tenant sur place au dessus de moi me donnait un style particulier, un style plutôt cool, comme diraient certains. Je tendis ma main pour réceptionner la demoiselle qui avait réussi son coup, c'était à moi de jouer. Pointant du doigt les intrus, je sommai mon Airmure d'utiliser une puissante attaque Cyclone, afin de balancer les gêneurs loin de la demeure de Monsieur Smith. Un vent violent se leva alors, semblant décrocher le moindre objet sur son sillage, mais n'emportant que les Pokémons nuisibles. Cette chasse inopportune avait convoité la colère des résidentes restantes, qui sortirent donc toutes afin de venger leurs camarades. Une Mygavolt entourée de Mimigal et de Statitik, c'était donc la "Reine des Araignées" qui nous faisait face.



➖"Il est temps d'en finir."



J'entrepris de lancer d'autres Pokémons issus de ma ceinture, avant de constater que ma main la plus proche des sphères métalliques tenait toujours celle d'Estelle. Une fois que je m'en rendis compte, je la lâchais, en faisant mine de ne pas trop y prêter attention, avant d'envoyer deux autres Pokémons de Type Acier, Mysdibule et Monorpale. C'était le moment où jamais de les entrainer davantage, d'autant plus que Goth m'écoutait désormais. J'envoyais alors Lyne combattre la petite armée de Mimigal et de Statitik tandis que Goth lui allait affronter la patronne de tout ce petit monde. C'est parti !

La grande mâchoire située sur la tête de Mysdibule balayait sans sommation chaque groupe d'ennemis qui lui tombait dessus, elle était sans doute la mieux qualifiée pour l'emploi. De l'autre côté, le combat le plus ardu allait commencer. La Mygavolt fonça en ligne droite vers le Pokémon épée, chargeant par la même occasion son énergie électrique. N'ayant pas le temps d'esquiver, la meilleure défense c'est l'attaque, comme on dit. Goth lança donc son attaque Ombre Portée, afin de disparaitre dans le sol et se retrouver derrière l'araignée électrique. Au moment où il allait frapper, celle-ci sécréta une toile en soie avec son abdomen, clouant sur place mon Pokémon. Dans un demi-tour digne des plus grands matchs Pokémons, la Mygavolt relâcha son énergie électrique sur le Monorpale, mais fort heureusement pour lui, son type Acier réduisit considérablement les dégâts subis. Malheureusement, impossible de se dégager de cette toile, impossible de faire quoi que ce soit. Ainsi, la Reine des araignées, furieuse, lui asséna une pluie successive de décharges électriques.

La première solution que j'eus choisi fut d'envoyer Estam à la rescousse de ce dernier. Les grandes ailes tranchantes de mon oiseau de fer suffirent pour libérer son camarade de sa prison de soie et lui permettre de repartir à l'assaut. Recommencer par une Ombre Portée était la seule solution, même si le Pokémon adverse savait d'ores et déjà ce qui allait se passer. Elle se préparait à cracher de nouveau sa toile, mais le Pokémon Spectre/Acier réapparut devant elle cette fois-ci, frappant de plein fouet sa cible. L'élément de surprise marchait à merveille car, sonnée, l'araignée ne riposta pas immédiatement. C'était sa chance ! Une simple Lame Sainte aurait terminé le travail, mais le destin ne l'avait pas décidé ainsi.

Sorti de nulle part, un Migalos géant vint protéger la Mygavolt, projetant d'un coup de crane l'épée spectrale au loin. Si Mygavolt était la Reine, alors lui devait être le Roi. Ils ne laissèrent pas le temps à mon Pokémon de se remettre de ses émotions, ils lui balancèrent dans la foulée une autre tournée de soie. De nouveau pris au piège, rien ne pouvait l'aider, le cocon semblant bien trop épais. Que faire ? Pour éviter que les choses ne se gâtent davantage, je lançais Estam de nouveau à l'attaque. Un combat féroce s'en suivit, mais je tentais de mes propres mains de dégager Goth pendant ce temps. Rien à faire, il était bel et bien bloqué, mais je ne pouvais pas abandonner.



➖"Ne t'en fais pas Goth, je vais te sortir de là !"



Malgré mes efforts, je n'avais enlevé que très peu de couches de soie. Je dirigeais en même temps Estam, qui s'amusait à esquiver les tirs des deux araignées, et à riposter avec de puissantes bourrasques. Une lumière brillante illumina le cocon, suffisamment pour me faire reculer de quelques mètres. Que se passait-il ? Le cocon avait gonflé, mais rien de plus ne se produisit. Quelques secondes plus tard, des coups de lames retentirent à l'intérieur de celui-ci, avant qu'il ne soit entièrement déchiqueté de toutes parts. Mon regard fut ébloui par la vision que j'étais en train d'avoir, une vision des plus surprenantes, mais une excellente nouvelle à mes yeux. Goth avait évolué !

[Mission] Un couple à seize pattes | Allen Wills Dimocl%C3%A8s-XY

Sans crier gare, il disparut dans l'ombre pour se retrouver juste derrière les araignées. Ayant remarqué ce mouvement, les deux bestioles lancèrent leurs fils de soie, mais ils lui passèrent à travers. Ses lames brillant de milles feux, il s'apprêtait à asséner une puissante attaque, mais dans la même direction, il y avait Estelle. Promptement, je me mis à courir vers elle et lui sautait dessus pour la plaquer contre le sol, afin de la protéger des dégâts collatéraux que causeraient mon Pokémon. Une explosion, deux araignées envoyées dans le décor, et tant d'autres à se défaire, la mission n'était pas encore terminée.




Dernière édition par Allen Wills le Jeu 3 Juil - 14:34, édité 1 fois


"J'ai conquéris." - Noctis Flavelle 2015



meilleur topdresseur
le plus ambitieux
véritable pur noctali
le plus beau gosse
jamais avec audrey
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Nous revoilà pour les aventures fantastiques d’Estelle au pays des araignées. Ouais bon, dites moi que je suis pas la seule que ça n’enchante pas tant que ça? Parce qu’on va se dire la vérité, sur le coup je me sentais bien géniale quoi. Pour une fois je devais avoir l’air quand même un peu utile, j’allais vraiment faire quelque chose de constructif pour aider à notre cause, j’allais faire un noble sacrifice en me jetant à corps perdu dans la mêlée et tout et tout quoi. Sur papier ça me semblait vraiment une bonne idée pour impressionner le Noctali blond et lui montrer qu’il avait bien fait de croire en moi. Par contre, dans les faits, quand je suis retournée dans la maison et que j’ai vu l’ondée d’araignée se muant telle une seule vague vers ma pauvre petite personne, c’était devenu une autre histoire complètement. Un regard vers l’arrière me fit toutefois réaliser qu’il était trop tard pour changer d’idée, Allen s’était déjà mis en route vers l’arrière de la maison, attendant que je lui apporte ces jolies petites créatures jusqu’à la cour. Merde! À quoi est-ce que j’avais pensé bon sang?! Je serrai les dents, me tournant vers la formation ennemie, fronçant les sourcils et me préparant à aller à l’assaut. Je commandai rapidement à Ash d’utiliser à nouveau de la technique roulade et il s’exécuta pendant que je me dirigeai vers les armoires de la cuisine. Oui, ça parait idiot, mais laissez moi le temps de m’expliquer! J’ouvris les portes d’armoires jusqu’à trouver une poêle en fonte, une arme plus résistante qu’un balais en bois et qui, assurément, taperait plus fort si besoin. De mon autre main, je pris la première chose que je trouvai, soi une louche pour la soupe, et continuai mon périple jusqu’à la porte arrière. Ainsi, pendant que mon Phanpy les repoussait physiquement, je me mis à taper mon arme à l’aide de la louche, créant ainsi un bruit fort dérangeant dans l’espoir de réveiller les dormeuses et de bien rameuter tout le monde. Tant qu’à faire tout ça, autant bien le faire quoi.

Il semblerait que je n’aie pas manqué mon coup puisque les petites créatures s’agitèrent d’avantage et qu’un nombre plus important d’entre elles fit irruption. Pour être honnête, je ne sais pas si j’étais fière de moi ou si je ne me détestais pas plutôt pour avoir rameuter tout ce beau monde. Ash continuait à se battre sans faillir, mais il avait reçu quelques décharges et avait bien failli se retrouver empêtré dans les toiles. Nous devions sortir de là et au plus vite. Je me départis donc de la louche pour ne garder plus que la poêlonne, l’utilisant pour me frayer un chemin dans le salon et abattre les toiles qui me bloquaient le passage. La sortie n’était sans doute plus très loin. Aller, encore un tout petit effort…

« …!! »

Je tournai mon regard marron, agrandi par la stupeur, vers mon bras gauche. La surprise était telle que je ne criai même pas, toute manifestation sonore restant coincé dans ma gorge. Ma manche avait été tailladée par un Statitik et une vive douleur avait mordu ma chair. Premier réflexe? Si, un bon coup de poêlonne. La petite bête jaune fit un vol plané si loin que je la perdis de vue dans les toiles, bien que je la reconnaitrais surement si je devais la revoir, l’une de ses petites pattes étant maintenant tachée d’un peu de sang. Je ne pouvais pas rester là-dedans plus longtemps, nous devions sortir et au plus vite. J’étais blessée et Ash commençait à faiblir. Il ne pouvait décemment pas s’occuper de cette horde tout seul et je serais plus qu’heureuse de ressortir pour aller retrouver Allen qui devait nous attendre, dans la cour. Il n’y en avait plus pour longtemps maintenant, mon rôle dans notre plan était presque terminé.

« Ash, défonce la porte avec Roulade! »

Ne se faisant pas prier, le Pokémon s’exécuta, fonçant une première fois, puis une seconde et finalement une troisième. La porte céda dans un éclat de morceaux de bois et j’esquissai un sourire soulagé, il ne me restait plus qu’à sortir et au plus vite, ce que les araignées étaient en train de faire justement. Nous avions réussi, me dis-je avant de donner un dernier coup de poêlonne à un Mimigal qui me bloquait le chemin. J’abandonnai du même coup mon arme, prenant un élan avant de sauter par-dessus le flot d’araignée afin d’atteindre l’extérieur. Le soleil m’éblouit un instant et la prochaine chose que je vis fut Allen, surplombé d’un grand oiseau métallique. Je me figeai de stupeur un instant, impressionnée par le duo, mais la proximité de tous ces insectes désagréables me poussa à rapidement revenir sur terre alors que je poursuivis mon chemin à la course, suivant mon Phanpy de près. Un vent puissant freina ma progression,  mais nuis plus encore à mes poursuivants, ce qui me soulagea un peu plus. Je gagnai finalement les côtés du Noctali et donc, je fus finalement en sécurité.

Je tournai mes iris vers la porte que nous avions ouverte de force pour y voir ce qui devait être la reine de tout ce merdier. C’était une chance que je sois sortie si vite car autrement, autant ne pas imaginer ce qui se serait passé si j’étais tombée nez à nez avec ça dans le salon, entourée de ses enfants et de ses petits-enfants. Je déglutis difficilement à l’idée de cette possibilité, heureuse d’avoir évité le pire. Puis, la voix d’Allen me parvint de nouveau et je ne pu qu’approuver ses dires. Néanmoins, ce n’est que là que je réalisai un fait des plus surprenants. Enfin, le fait comme tel n’est pas si surprenant, mais je dois avouer que je m’impressionne moi-même de ne pas avoir remarqué avant quoi. Car oui, la main du blond s’était refermée sur la mienne lorsque j’avais finalement pu l’atteindre et ma propre main avait donc serré la sienne sans hésiter, au point que je n’avais même pas remarqué l’avoir fait avant que nos mains ne se séparent. Je détournai rapidement le regard, rougissant un peu pour ma part alors que lui passa à la suite du plan sans hésiter. D’ailleurs, je n’avais pas non plus le temps pour ses âneries, me dis-je en me tournant vers Ash qui, courageux, voulait continuer à combattre malgré son mauvais état. Je me précipitai à ses côtés, le prenant dans mes bras afin de l’éloigner, serrant un peu les dents pour ignorer la douleur que cela causait dans mon bras blessé.

« Ça suffit, Ash! Tu as bien combattu, laisse Allen s’occuper du reste. On peut lui faire confiance alors t’inquiète pas et arrête de n’en faire qu’à ta tête! »

Néanmoins, le petit Pokémon était aussi têtu que sa dresseuse et il n’était pas aveugle, il avait remarqué les quelques gouttes de sang qui avaient roulé le long de mon bras, tâchant les restes de ma manche au passage. Il voulait sans doute d’une part me protéger et, d’autre part, retrouver le Statitik qui m’avait infligé cette blessure afin de me venger ou quelque chose comme ça. Je resserrai donc mon étreinte sur lui pour le forcer à reculer avec moi, mais m’arrêtai en chemin alors qu’une vive lumière jaillit d’un peu plus loin. Par réflexe, je levai les yeux pour voir que l’un des Pokémons d’Allen venait d’évoluer. Je devrais penser à le féliciter plus tard, mais ce n’était pas trop le moment là. Je n’eu pas le temps de m’éloigner d’avantage que le duo d’épées allait passer à l’attaque et il ne me fallut pas longtemps pour réaliser que j’étais en plein là où je n’aurais pas du être. Je poussai un juron et mon premier réflexe fut de rappeler Ash dans sa balle, pour m’assurer qu’il ne serait pas touché. Pour ma part, par contre, ce serait une autre histoire et je n’aurais pas le temps de bouger. Je fermai donc simplement les yeux, levant les bras devant moi, prête à encaisser le choc.

Le dit choc, toutefois, ne vint pas de là où je penserais qu’il arriverait et je me retrouvai donc au sol sas plus de cérémonie, n’ayant même pas eu le temps d’amortir ma chute. Je demeurai immobile, les yeux toujours clos, détachée un instant de la réalité. J’avais mal, mais seulement à mon bras déjà blessé avant l’attaque. Donc il ne m’avait pas touché? J’entrouvris les yeux, réalisant qu’il y avait sur ma personne un poids qui n’aurait habituellement pas du s’y trouver. Mes iris marron en cherchèrent l’origine pour finalement repérer des mèches de cheveux blonds et, bien sûr, le jeune homme auquel elles appartenaient. Non… me dites pas que…

« Allen…? Petite pause. Allen?! Oh bon sang! Est-ce que tu vas bien?! »

Je me redressai, maintenant très inquiète de son état vu l’ampleur de l’explosion qui avait eu lieu. J’espérais qu’il n’ait pas été blessé, auquel cas je m’en voudrais énormément, surtout que ce serait ma faute. J’avais peut-être réussi à me montrer utile en les faisant sortir, mais si j’avais causé une blessure à l’endroit de mon coéquipier car j’avais été incapable de ramener à l’ordre mon Phanpy, alors ça prouvait que quelque part j’avais échoué en tant que dresseuse. Quand est-ce que je réussirais à mener une mission à bien sans faire une gaffe quelque part?! Pourquoi est-ce que je ne pouvais pas avoir un peu de talent moi aussi? Pourquoi est-ce que c’était encore moi qui nous mettais dans des situations pas possibles? Malheureusement, nous n’aurions pas le temps de faire jasette trop longtemps puisqu’une nouvelle, et probablement la dernière, vague apparu autour du roi blessé. À ses côtés gisait sa reine et le souverain, bien qu’amoché, semblait prêt à tout pour venger sa dame. À ma ceinture, je sentis une Pokéball s’agiter et durant un instant je cru bien qu’Ash voulait retourner au combat, mais fut plutôt bouche-bée par l’arrivée de ma petite plante verte. Héroïquement, il se dressa entre nous deux et le groupe d’araignées, apparemment prêt à en découdre afin de me protéger. Parce que bon, quand on parle de royauté, on ne peut bien sur pas mettre le petit prince de côté. Il n’y a pas à dire, j’étais fière du dévouement dont faisaient preuve mes Pokémons. Ils étaient tous mes compagnons et je ferais tout pour eux. C’est dans ce genre de situation que je réalisais pleinement qu’ils étaient prêts à me rendre la pareille, sans une once d’hésitation. D’ailleurs, je ne l’avais moi-même pas remarqué, mais juste aux côtés du chef se tenait un petit Statitik, la patte tâchée de mon sang, attendant son heure pour passer à l’attaque en compagnie de ses confrères et de ses consoeurs.
Allen Wills
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t215-allen-wills-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t220-allen-wills-noctali
Taille de l'équipe : 18
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 38
Jetons : 565
Points d'Expériences : 1186
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
pokemon
18
Sinnoh
17 ans
38
565
1186
Allen Wills
est un Topdresseur Spé. Type


➖"@&#;$%=§ !!"



Ça, c'était le grognement féroce poussé par la petite créature posée depuis si longtemps sur ma tête. Jusqu'ici endormi, seul un choc violent suffit pour le tirer de sa torpeur. Au revoir le sable fin sous le soleil chaud et le tintement des vagues qui échouaient sur la plage. Au revoir les croquettes infinies se déversant sans sommation directement dans la bouche de la bestiole. Au revoir les nenettes Emolga qui sirotaient leur jus de baie tout en massant les épaules du roi Ancy. Et bonjour la roulade non anticipée, les rebonds détonants sur le sol et la fin de cette chute contre un arbre. Il n'y avait pas meilleur réveil à mon avis pour provoquer la colère de n'importe qui. Les araignées allaient le regretter.

Aïe, aïe, aïe. Pour ma part, mon corps déclarait forfait bien trop vite, tremblant de toute part, refusant de se lever. Chacun de mes muscles me signalaient cependant que tout allait bien, aucun d'eux n'avait été froissé, endommagé, ou bien sectionné. Il en allait de même pour mon squelette, "all green" comme on dit. Un peu sonné, je me redressais tant bien que mal, je n'avais aucune raison de rester au sol. Si recevoir un coup de poing lancé par un Mackogneur m'aurait laissé dans les vapes, cette situation s'assimilait plutôt à une étagère vide qui vous tombe dessus. Ça fait mal, mais il n'y a pas mort d'homme. En parlant de ça, si je m'étais jeté par terre, c'était bien pour une raison. Instinctivement, mon attention se reportait sur ma partenaire du jour. Mes yeux fixaient alors la demoiselle posée sous mon poids, légèrement couverte de poussière mais rien de bien méchant. J'étais soulagé, elle n'avait rien. Pour en être sûr, j'avais scruté la moindre parcelle de son corps, cherchant sans vouloir en trouver une quelconque blessure. A mieux y regarder, la silhouette d'Estelle possédait des traits bien féminins, mais pas de ceux d'une enfant de dix ans. AHEM ! Je n'étais pas là pour ça. A ma grande surprise, un filet de sang s'écoulait de l'épaule droite de la jeune fille. Elle avait été blessée ! Comment était-ce arrivé ? Était-ce de ma faute ? Pas l'temps pour ça, il fallait agir. Mon sac était trop loin, je l'avais laissé avec Monsieur Smith en sécurité, étant donné qu'il y avait mon œuf dedans. On devait donc en finir avec les nuisibles en premier lieu.

J'aidais la Mentali à se relever, afin que nous fassions face à nos agresseurs. Le Migalos et la Mygavolt peinaient à se remettre sur leurs pattes, mais force était de constater que leurs petits acolytes eux étaient sortis indemnes de cet assaut brutal. Dans cet affrontement pour le territoire, les deux arachnides avaient protégé leurs subordonnés, un fait touchant qui me rappelait les feuilletons télévisés d'action. "Oh non, John !", "Ne t'en fais pas Lily, aussi longtemps que je resterai debout, personne ne te fera du mal !" Une scène plutôt classe d'ailleurs, si les acteurs n'étaient pas un Ramoloss et une Insolourdo. Enfin bref, de ce côté tout allait pour le mieux, il ne manquait plus que moi pour donner à mon Dimoclès de nouvelles directives.

Le combat final allait avoir lieu, avec Estam qui faisait des ronds au-dessus de nos têtes, avec Goth qui était prêt à recommencer son offensive et avec Ancy qui avait rejoint ses camarades pour se venger d'avoir été si mal réveillé. Il y avait aussi le petit Vipélierre d'Estelle qui s'avançait en première ligne, il avait du cran ce Pokémon. Les dés étaient jetés.
 



➖"En avant les amis. Estam, Ancy, Goth ! A l'attaque !!"



Un dernier assaut, une dernière attaque, une dernière bataille, ce fut un tableau laborieux et parsemé d'embuches. Au final, les araignées avaient fui dans la lisière de la forêt, elles ne voulaient surement pas laisser d'autres des leurs tomber au combat. Une décision respectable, en espérant qu'elles ne reviennent pas de si tôt. Fiou ! C'était fini, enfin ! Après tout ça, je rappelais mes partenaires, sauf évidemment Ancy qui continuait de bouder. A petits pas, tout ce petit monde revint vers l'entrée de la maison, là où nous attendait Monsieur Smith. Un sourire chaleureux était dessiné sur son visage, alors que ses mains répétaient un son très connu et généralement apprécié de tous : des applaudissements. Il y avait de quoi être fiers, ce n'était pas tous les jours que l'on faisait fuir une horde de Pokémons. Mais pour le moment, le plus important, c'était la blessure d'Estelle. Fondant sur mon sac comme un Rapasdepic sur un Rattata, j'enlevais délicatement mon œuf pour accéder à mon kit de premiers secours. Une fois le kit en main, je fis la Mentali s'asseoir sur le palier de la porte, tout en remontant sa manche courte, laissant son épaule à découvert. Elle n'était pas méchante, mais la plaie semblait vilaine en soi. Un peu de désinfectant, puis un bandage approprié faisait l'affaire. Après ça, même l'Infirmière Needle n'aurait pas besoin de l'examiner. Une bonne chose de faite, comme j'aime si bien le dire.

Pendant ce temps, notre hôte était retourné à l'intérieur de sa maison, afin de nous chercher des cookies. Une petite consolation pour les tracas causés, il avait déjà envoyé le paiement à l'école pour cette mission. Ce petit gâteau remit un sourire d'aplomb sur le visage de mon Emolga, si facilement influencé par la nourriture.



➖"Vous avez bien travaillé les enfants, merci de votre aide. Je vois que tu as bien grandi, Allen. Ton père doit être fier de toi."

➖"Mon père ? Comment connaissez-vous mon père ?"



Cette question finit par retomber, mais cette fois-ci, l'homme me regardait dans les yeux. Il m'expliquait qu'il avait beaucoup trainé avec la copine de son frère, mais je ne voyais pas où il voulait en venir. Et là, révélation. Monsieur Smith était le frère du mari de la soeur de mon père - respirez un bon coup, haha. Autrement dit, sa belle-sœur était ma tante. Donc la sœur de mon père. Le monde était beaucoup trop petit à mon goût ! Après une petite discussion explicative, il nous invita à entrer dans la maison, pour l'aider à ranger et nettoyer, si on le voulait. Pourquoi pas, puisqu'on était là, autant faire le boulot jusqu'au bout.

Chiffons, balais, poussières, crottes, il y avait de tout pour occuper nos mimines. Mais après une bonne heure, tout était comme neuf, sauf peut-être la porte détruite plus tôt par le Phampy d'Estelle. Heureusement, les réparations étaient aux frais de l'école, même si je n'osais pas imaginer le regard saillant du Vice-Directeur à ce propos. J'en avais froid dans le dos. Bien, après tout ça, il ne restait plus qu'à partir. Raccompagnés jusqu'à la porte, Monsieur Smith nous remercia encore pour avoir chassé ces araignées.

Et voila comment entamer un samedi, mais cela nous a permis de se rapprocher davantage, pour le meilleur comme pour le pire. Légèrement intrigué par ce qu'elle pouvait penser, je ne pouvais pas m'empêcher de me dire que la Mentali était une fille sympathique, drôle et courageuse. Une partenaire de choix, et pourquoi pas une amie de première classe. Tiens, j'avais une idée qui allait sans doute ravir la demoiselle, ou alors la repousser, j'allais attendre d'arriver à l'académie pour lui poser la question. Suspens !

Cela dit, on y était déjà. Ce fut rapide. Le bus nous déposa donc à l'arrêt juste en face de l'école, sous le soleil haut placé de midi. Alors que l'on passait les grilles de l'école, je stoppais mes pas, tout en prenant mon courage à deux mains. Ce n'était pas comme si j'allais annoncer à mon père que j'avais décidé de devenir pêcheur, ou alors que je devais avouer un méfait coquin à Yuki, mais j'avais l'impression que ce n'était pas très simple non plus. Au diable la timidité, je devais me lancer ! Mais bien entendu, rien n'arrive correctement. Au moment d'entamer la conversation, un craquellement retint mon attention. Cela venait de mon sac, l’œuf était en train d'éclore. Rapidement, je le sortis du sac pour le tenir dans mes bras, histoire qu'il ne soit pas coincé ou dans une mauvaise posture. Quelques petits efforts plus tard, une tête, une queue, des pattes et de longues oreilles, je n'en croyais pas mes yeux. Un Evoli ! C'était donc ça le Pokémon populaire dont m'avait parlé le couple de la Pension de l'Île Fraive. Maintenant, je pouvais dire à Noctis que nous étions similaires.


[Mission] Un couple à seize pattes | Allen Wills %C3%89voli-RFVF



➖"Hoy... Coucou toi, bienvenue parmi nous, tu t'appelleras Henné..."



Gouzi-gouzi, gouzi-gouzi, la petite bestiole se recroquevillait dans mes bras, il semblait avoir légèrement froid. Mais tout ceci m'avait fait perdre mon objectif de vue. Le buste droit, un petit sourire aux lèvres, cette fois-ci c'était la bonne !



➖"Hm, Estelle... Je ne sais pas si tu as des plans pour cet été mais... Si jamais tu es libre, ça te dirait de venir avec nous sur l'Île Cobaba ?"



Une invitation, oui. Je me disais que ce serait plus sympathique de ramener quelqu'un d'autre, et je ne voulais pas montrer le fait que rester avec un couple en étant seul me gênait un peu. Du fun, de l'aventure, tant de choses nous attendaient, et avec de nouveaux amis, on ne pouvait que s'amuser.

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Grâce à l’intervention d’Allen, j’avais pu éviter le pire. Néanmoins, cela signifiait également qu’il avait du subir le plus lourd de l’attaque et c’est donc inquiète que je lui avais demandé s’il allait bien, étant toujours coincée sous lui qui semblait avoir du mal à se relever. Rapidement, ses iris céruléens me détaillèrent, surement à la recherche d’une blessure ou un truc du genre. Ouais, surement. Mais, sur le coup, ainsi placée sous lui qui m’observa de fond en comble, je dois avouer que ce n’est pas le premier truc auquel j’ai pensé. Je sentis mes joues virer au cramoisi et, peu de temps ensuite, il sembla également revenir sur terre alors qu’il m’aida à me relever. C’était quoi, la seconde fois dans la journée maintenant? Il m’avait sauvée une fois déjà lors de notre premier périple dans la maison en me tirant vers lui et maintenant ça. C’était une chance que j’aie réussi à me montrer utile entre temps sinon pour le coup je me serais sentie plutôt…comment dire… pauvre fille qui doit toujours implorer le personnage principal pour qu’il vienne la sauver. Un peu comme la belle au bois dormant, mais avec l’intrépidité d’Alice au pays des merveilles. Bref, là n’était pas le moment de faire un test en vingt-trois questions pour savoir quel genre de princesse Disney me ressemblait le plus. Il était temps de repasser à l’action et, bien sûr, le blond renvoya ses troupes au front pour en finir une bonne fois pour toute. Ma petite plante verte revint à mes côtés, voyant qu’on n’avait pas besoin de lui et, surtout, ne désirant pas leur nuire, étant extérieur à leur formation habituelle. Pourtant, il ne semblait pas aussi fanfaron qu’à l’habitude et il tourna un regard solennel vers Allen, occupé à diriger son équipe. Je mis quelques instants à comprendre, mais la lumière se fit rapidement dans mon esprit. Il fallait le voir pour y croire, Ouji-sama était jaloux.

Je m’agenouillai à ses côtés et lui sourit doucement tout en lui flattant doucement le dessus de la tête, pour que le petit Vipelierre se défroisse. Le Pokémon plante accepta finalement de retourner dans sa balle après un dernier regard pour le blond alors que le combat touchait à sa fin. Le connaissant, le Petit Prince n’allait pas laisser la situation telle quelle et je l’imaginais déjà essayer de se rattraper dès que possible, trop obsédé par l’idée de garder sa place de favori. Une fois mon compagnon de retour dans sa balle, je laissai échapper un soupir. Certes, le Noctali était sympathique, il m’avait sauvé la mise deux fois déjà et on s’entendait bien, mais ça ne voulait rien dire de plus, n’est-ce pas?…. N’est-ce pas?! Je repensai à ce petit moment de proximité et je cru bien que j’allais rougir de  nouveau, mais bien heureusement je n’eu pas le temps de dériver dans mes pensées plus longtemps puisque nous nous dirigeâmes vers l’avant de la maison sans plus attendre. Là-bas se trouvait monsieur Smith, applaudissant notre performance. Cela me rendit le sourire et, pour être honnête, j’avais complètement oublié ma blessure, ce qui n’était pas le cas de tout le monde. Effectivement, je vis le blond se diriger sur son sac à toute allure. Je pensais au départ que c’était pour son œuf et je m’apprêtai à faire de même pour retrouver Spark et mon œuf, mais il semblerait que je m’étais trompée. Allen, maintenant armé d’une trousse de premier soin, me fit asseoir sur le palier de la porte et je m’exécutai sans rouspéter, sachant déjà que mon opinion serait probablement ignorée. Je le regardai s’exécuter avec des gestes de maître, comme s’il avait l’habitude, et en profitai d’ailleurs pour le remercier et lui faire savoir que ladite blessure n’avait pas été causée par son Pokémon.

- Merci pour tout à l’heure et pour ça aussi d’ailleurs. C’est une de ces araignées qui m’a blessée à l’intérieur, donc voilà, ne t’inquiète pas pour ça. Et puis avec un as du bandage comme toi, ce sera guérit en un rien de temps.

Terminais-je d’un sourire enthousiaste. Pendant ce temps, Spark était revenue à mes côtés et son regard sembla s’illuminer lorsque le propriétaire des lieux revint avec des biscuits. Elle demanda mon autorisation avant de s’installer auprès du Emolga d’Allen et de se ruer sans attendre dans la nourriture, bien que prenant bien soin d’en laisser pour les autres. Pour ma part, j’allais probablement céder ma part à Ouji-sama et Ash une fois que nous serions de retour à l’académie. C’est là qu’une conversation entre mon coéquipier et monsieur Smith débuta et c’est un peu gênée que je suivis le tout, n’aimant pas m’immiscer dans les affaires des autres. Heureusement, on passa bientôt à autre chose et il fut temps de nettoyer un peu tout ce bazar, ce pour quoi ma Dedenne se proposa. L’avantage après avoir vécu tout ça, c’est que je pouvais me promener dans les toiles et les nettoyer sans craintes maintenant, leurs habitantes ayant toutes été vaincues par la force de l’équipe du Noctali.

***

Nous avions pris le bus ensemble pour le chemin du retour, accompagnés respectivement de nos rongeurs électriques et de nos œufs. Une sorte de silence s’était installé alors que nous empruntions le portail de l’établissement et il y avait un petit malaise peut-être bien, comme si nous attendions quelque chose. Finalement, le blond s’arrêta et j’en fis de même, tournant mon regard marron vers lui alors que je sentis mon cœur battre plus vite un instant, soudainement anxieuse. Puis, alors qu’il allait se jeter à l’eau et dire je ne savais trop quoi, le jeune homme s’interrompit, se tournant vers l’œuf qui était en sa possession. Ni une ni deux, notre attention était maintenant rivée sur lui et il l’extirpa de son sac. C’était notre seconde mission et la seconde fois qu’un œuf allait éclore, à croire qu’une sorte de tradition était en train de s’installer. Après maints efforts, le Pokémon se libéra finalement de la coquille, dévoilant son identité au monde. Un Evoli! Un vrai de vrai! Tous mes sens d’éleveuse étaient en alerte et, lorsque je le vis trembler légèrement avant de se presser contre son dresseur, c’est presque par réflexe que je sortis ma veste blanche de mon sac. Sans plus attendre, je me rapprochai un peu et déposai la couverture improvisée sur le nouveau-né afin de le réchauffer un peu, un sourire doux s’étant installé sur mon visage.

- Il est vraiment mignon.

Laissais-je échapper, n’ayant d’yeux que pour la petite créature qui était blottie dans les bras d’Allen. D’ailleurs, en parlant du Noctali, sa voix m’interpella et je relevai les yeux vers ses iris saphir, me souvenant au dernier moment que, juste avant cette naissance inattendue, il était sur le point de dire quelque chose. Armé d’un sourire, l’étudiant avait finalement décidé de se lancer, me disant qu’il ne savait pas si j’avais des plans pour cet été, mais me demandant si je voudrais aller avec eux sur l’île Cobaba durant les vacances. Je restai figée sur place un instant, incapable de quitter son regard alors que je me demandai si j’avais rêvé ou pas. Voyant qu’il attendait bel et bien une réponse, je sentis mes joues se rougir un peu et, pleine d’enthousiasme, je lui répondis en souriant, bien qu’un peu maladroitement peut-être.

- Ouais! Enfin, pas ouais j’ai des plans, mais ouais, j’aimerais bien vous accompagner.

J’enfoui de nouveau ma main dans mon sac afin d’en sortir une petite feuille de papier et un crayon, y notant rapidement mon numéro d’iPok et, bien sur, mon prénom. Une fois cela fait, je rangeai mon stylo et tendit le papier au jeune homme, toujours aussi enjouée.

- Voilà, comme ça tu pourras me contacter pour ça. Et si tu as besoin de conseils pour Henné, je suis en élevage alors il me fera plaisir de t’aider si besoin, donc n’hésite pas. Par contre dans l’immédiat je vais devoir y aller. Ash, mon phanpy, a beaucoup combattu aujourd’hui et j’aimerais faire un détour par l’infirmerie pour m’assurer qu’il va bien. On se revoit bientôt je l’espère. Enfin. Hum! Pas je l’espère, enfin si je l’espère mais—Bref, tu as compris! Prends soin de toi. Et de lui!

Sur ce, j’avais refermé mon sac et j’étais partie, avec Spark bien sur, direction l’infirmerie. Je m’arrêtai pour souffler un peu une fois hors de vue du blond, n’hésitant pas à appuyer mon front dans la paume de ma main, découragée par ma maladresse. Je m’étais couvert de ridicule là! Mais hey, j’avais des projets pour l’été maintenant et ce, avec un nouvel ami des plus sympathique avec qui j’avais hâte de passer un peu de temps hors mission. Si ça ce n’était pas une belle journée, je ne savais pas ce que c’était, me dis-je en poursuivant mon chemin vers l’infirmerie, me retenant tant bien que mal de crier victoire. Et oui, pour les plus attentifs, j’avais bel et bien oublié ma veste et non, je ne m’en étais pas du tout rendue compte. Un jour peut-être arriverais-je à faire les choses dans les règles de l’art, mais il semblerait que ce n’était pas pour aujourd'hui.
Sir Trouille
Icon : [Mission] Un couple à seize pattes | Allen Wills CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[Mission] Un couple à seize pattes | Allen Wills CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[Mission] Un couple à seize pattes | Allen Wills CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Un couple à seize pattes - Mission ordinaire - Allen & Estelle.

■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 80 jetons et 20 expérience supplémentaire !

Allen se montre assez taquin, au détriment de la pauvre Estelle qui doit surmonter ses peurs. C’est assez drôle de la voir retourner la situation en se moquant ouvertement du Noctali. Finalement, ce n’est pas deux malheureuses araignées mais tout un clan. Les deux compères s’en sortent avec brio. Très belle conclusion.


[Mission] Un couple à seize pattes | Allen Wills 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum