Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-43%
Le deal à ne pas rater :
Fire TV Stick 2021 avec télécommande vocale Alexa à 22,99€
22.99 € 39.99 €
Voir le deal

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Tout est venu d'une lettre, reçue de mes parents, qui m'a été délivrée au cours de ma scolarité à la Pokémon Community, alors que je me trouvais en classe vacances.

Bonjour Junny, cela fait bientôt une demi-année que nous ne sommes pas vus, que tu dois avoir grandi !

Ton père et moi allons très bien; lui, il a trouvé un travail en tant que croupier au casino de Lavandia, à Johto. Les finances vont pour le mieux, mais plus important, il a arrêté de faire la fête avec ses copains qui te faisaient si honte. Ton papa est devenu un homme vraiment parfait ! Il revient tous les week-end pour me voir, mais il est vrai que tu lui manques... autant qu'à moi.

Nous avons demandé à la Pokémon Community s'il était possible de t'accorder une semaine de "pause" pour nous rendre une visite, et ils ont accepté. Tu seras apparemment déposé à Lavandia grâce à un Pokémon de type Vol, qui te fera voyager par les airs. Ton père te récupérera, et vous irez me voir tous les deux. J'espère que ça te convient.

J'ai hâte de te revoit mon Junny, tu me manques.

Ta maman qui t'aime.


Et voilà ! Je me retrouvais sur le dos d'un Rapasdepic gigantesque, qui volait à en perdre haleine. Sa vitesse laissait mes longs cheveux voler au gré du vent, au rythme de ses battements d'aile, alors que le monde s'offrait à moi comme si j'étais devenu un Dieu. Je me sentais libre, en haut de tout le monde, et si je ne me souciais pas des dizaines de kilomètres de vide sous mes pieds, j'aurais été capable de m'endormir sur ce sentiment d'affranchissement.

En quelques vingtaines de minutes, je me retrouvais devant un grand établissement devant lequel se tenait deux Mackogneurs arborant un costume, qui pouvaient rappeler des vigiles. Il est vrai que pour le coup, ils ne donnaient pas envie de s'infiltrer dans le casino. À peine avais-je posé le pied à terre que ma monture volante s'expédia à contre-sens, pour retourner à la Pokémon Community. Afin de me rendre à la rencontre de mon père, j'avançais entre les Mackogneurs. Je fus interrompu par un coup puissant du plat d'une de leurs mains en plein dans la poitrine qui me propulsa à plus d'un mètre.

"Ko ! Mac-ko !"

Le vigile ne me laissait pas entrer sous prétexte que j'étais mineur. Bien évidemment, ils ne pouvaient pas se douter de mon lien de parenté avec l'un de leurs employés. Je tentais de m'exprimer aussi clairement que possible, bien que s'adresser à des Pokémon relevait de l'exploit, surtout dans le cas de montagnes de muscles comme eux.

"Pardonnez-moi, messieurs ? ─ Dois-je les appeler comme ça ? ─ Il faut que j'aille voir mon père, il est croupier dans votre établissement, il s'appelle Awamori Daijingo.

Les Mackogneurs hochaient respectivement la tête, de droite à gauche, m'affirmant qu'il n'était pas là. Aurait-il oublié mon rendez-vous ?

À ce moment, je sentis une odeur étrange s'approcher de moi, un mélange d'alcool et de parfum de grande marque. Au fur et à mesure que l'odeur s'approchait, les bras d'un homme s'encerclèrent autour de mon buste, à peine avais-je le temps de me retourner qu'il me prit dans ses bras. C'était mon père. Bien habillé, bien coiffé, parfumé malgré cette odeur d'alcool qui le caractérisait. Sans même attendre une seconde, il tentait de se justifier de cette odeur.

"Ne révèle pas à ta mère que je continue de boire, je t'en prie. Je ne bois plus pour le plaisir maintenant, mais avec les patrons."

J'avalais à mi-mots les mensonges de mon père, qui m'emmena en voiture. Si l'odeur était forte, il n'était pas ivre, il n'y avait aucun risque.

"Je ne suis pas tout à fait croupier. Je suis devenu sous-directeur du Casino, je n'ai même plus à travailler, juste à surveiller que tout se passe bien, mais cela implique beaucoup de repas d'affaire, et à chaque fois qu'il y en a... eh bien, je bois un verre de cognac, ou d'armagnac. Mais je ne veux pas que ta maman soit au courant, d'accord ? Je ne veux pas la paniquer à cause de ça, même si c'est bénin."

Nous arrivions à la maison après plusieurs heures. Voiture, bateau, de nouveau voiture... presque une journée complète de trajet en tout et pour tout, qui me permit cependant de parler à mon père de tout ce que j'ai pu faire en cinq mois de scolarité. Une fois arrivé sur Kanto, il nous fallait nous diriger jusqu'à Bourg-Palette, là où j'habitais. Je me rendais compte que depuis le temps, beaucoup de choses avaient changé, surtout ce petit point d'eau qui avant de m'intéressait pas; contrairement à maintenant où il captivait mon attention. À peine arrivés, je remarquais une femme courir en notre direction. Aucun doute. Maman.

"Juuuunnny !"

Elle me souleva du sol en un câlin tendre et maternel, me secouant dans tous les sens comme si je l'avais abandonnée. Malgré tout, sur ce point, sa façon de me faire gigoter me faisait penser à Lockey. Il fallait que je la leur présente, avant tout.

"Maman, papa, regardez ! Je vous présente Lockey. C'est une Lokhlass, un Pokémon très rare de type eau. C'est celle qui m'accompagne depuis tout ce temps."

Sans plus attendre, je pointais l'eau qui débordait face aux habitations de ma Pokéball, laissant un filet rouge précéder l'entrée que réservait Lockey à mes parents. En apparaissant, soulevant ses nageoires vers le ciel, elle chantonna un "Looooo" tendre et passionnel, d'une voix aiguë adorable, avant de projeter un jet d'eau dans le ciel, afin que les gouttelettes qui s'en détachent provoquent une pluie fine et agréable, laissant un arc-en-ciel se former sur le courant.

Cependant, je fus surpris de voir une silhouette se former dans le jet d'eau, sûrement un poisson ou un animal qui s'y était jeté pour profiter du courant et s'envoler dans les airs. Il s'agissait, et je m'en rendais compte progressivement en discernant ses branches tournoyer comme une étoile filante, d'un Stari sauvage. J'avais toujours rêvé d'en posséder un. Il était temps pour moi de montrer à mes parents ce que j'avais appris durant tout ce temps !

Spoiler :
Apparition d'un Stari + Lancer d'une Pokéball s'il vous plaît !


Dernière édition par Junmai D. Daiginjo le Mar 8 Juil - 21:23, édité 1 fois
Sir Trouille
Icon : Les mensonges d'un père. [Kanto | Capture #1] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
Les mensonges d'un père. [Kanto | Capture #1] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
Les mensonges d'un père. [Kanto | Capture #1] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Tadam ! Stari est capturé ! Tu peux dès à présent écrire ton post de clôture, et rajouter les informations de ton nouveau compagnon sur ta T-Card ! Le choix du sexe, de la nature et du surnom sont entièrement libre. Merci d'avoir participé ! N'oublie pas d'indiquer [Terminé] dans le titre de ton topic.
Les mensonges d'un père. [Kanto | Capture #1] 120

Merci de préciser le nombre de tes Pokeball dans ta T-Card. Tu en avais gagné une au jeu donc si tu en possédais qu'une, il t'en reste zéro à présent.


Les mensonges d'un père. [Kanto | Capture #1] 7z5c
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Je décrochais une Pokéball de ma ceinture, la seule que je possédais. Si je n'avais le droit qu'à une unique chance, je ne comptais pas rater mon coup face à mes parents. Heureusement pour moi, la cible avait beau tournoyer fougueusement au gré de l'eau propulsée par les lèvres de mon Pokémon, elle avait aussi été grièvement blessée par la puissance du courant. Je profitais de cet instant de faiblesse pour projeter cet accessoire de forme ronde sur son corps, afin de l'y enfermer. Mes parents applaudissaient, mais ne comprenaient pas grand chose.

"Et comment il s'appelle ce Pékomon ?
- Pokémon, papa. Il s'appelle Stari.
- Oh, c'est joli, ça ressemble à Astérie.
- C'est parce qu'il fait partie de la famille des Astéries, maman."


Je notais une courte pause quant à la réaction de ma mère, avant de la souligner d'une approbation plus que subite.

"Mais tu as raison, c'est très joli Astérie. Je pense qu'Astérie appréciera son nouveau surnom."

Je vis mon père tortiller dans tous les sens, gigoter de plus en plus, comme s'il avait envie de rejoindre les toilettes de façon pressante. Sans plus attendre, avant même que je ne le questionne, il s'adressa à moi comme un enfant, et pour la première fois, je découvrais cette curiosité de sa part.

"Tu peux en capturer un autre que je le surnomme, moi aussi ?
- Promis papa, le prochain Pokémon, c'est toi qui décide de son surnom. Je te laisserais carte blanche."


Il fit un grand mouvement du coude, le poing fermé, comme s'il venait de recevoir un diplôme. J'étais fier de voir mon père si joueur et si bien dans sa peau. Dommage qu'il ait continué à boire.

La semaine avec mes parents ressemblait étrangement à celles que je passais auparavant, si ce n'est que mon père ne revenait pas saoul. Il se contentait de revenir avec une bouteille, mais pas pour lui; une bouteille de bon vin qu'il avait achetée pour faire plaisir à ma mère, indépendamment de ses goûts étant donné qu'il n'était friand que de saké. Si je devais retourner très vite à la Pokémon Community, ce n'était pas avec un sentiment de profond dégoût de la part de mon père comme je pouvais l'avoir auparavant ─ même si ce dégoût était contrasté par cette idolation que je lui vouais dans une autre mesure ─, mais bien par de la fierté. Une fierté que mon père m'offrait, et un amour que ma mère me donnait.

Merci, papa.
Merci, maman.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum