Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1
 :: Cours, Event...

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de ...
Voir le deal

Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Un noir pour affronter Blanche
Bip, Bip, Bip !

Voilà cet affreux bruit incessant qui trotte inlassablement dans votre tête le matin quand vous devez vous réveiller tôt. Il remplit la pièce de sa sonorité insupportable, et vous oblige à ouvrir les yeux et à vous bouger ne serait-ce qu'un peu pour vous faire lever de votre lit. Vous râlez dans votre couverture en espérant que ça passera, cependant vous finissez par vous lever pour en finir vous-même. Vous vous frottez les yeux, vous êtes fatigués, mais réveillé. Jusqu'à ce point, presque n'importe qui se retrouve dans mon cas. Identique, répété dans les moindres mouvements, énervant, mais utile. Au moins ne vous êtes-vous pas réveillé trop tard. Vous pouvez maintenant vous attardez sur votre journée à venir. Moi, j'ai d'abord choisi de profiter d'un bon petit-déjeuner finement préparé par les cuisinières. Un repas bien équilibré avec les habituelles jus de baies et bol de céréales dosé au gramme près, ajouté à une baie Chérim toute fraîche, et délicieusement ferme sous le palais. Je ne pouvais qu'être content après avoir dégusté tout ça pendant une bonne vingtaine de minutes. J'étais encore habillé en pyjama, mais j'allais bien vite régler ce détail en me dirigeant vers ma chambre, où m'attendait ma tenue. Sur le dossier de ma chaise de bureau, il patientait un pantalon noir serré au bassin par une ceinture en cuir de Mammochon capturé dans la plus légal des chasses. Sur le siège de la chaise attendent des sous-vêtements unicolore en soie fine pour plus de mobilité. Posé délicatement sur le lit, tout d'abord un super T-shirt à manches courtes sans motif particulier sur l'avant mais orné d'un énorme dessin de flamme blanchâtre sur le dos, puis mon habituelle manteau rouge que je porte depuis trop longtemps. Je le sens trop petit par rapport à moi, et je sais que bientôt, je devrais m'en séparer. Je pourrais sûrement en profiter pour refaire ma garde-robe, c'est à voir. En tout cas, pour aujourd'hui, il était important que je le porte.

En effet, il ne s'agissait pas d'une simple journée ordinaire, non. En ce samedi vingt-huit juin, on annonçait une venue, celle de la grande, de la célèbre, de la talentueuse Blanche, championne d'arène de ce qu'il était possible de qualifier de capitale de Kanto, la ville de Doublonville. Je n'avais pas pu me mesurer à Ondine, passé à l'académie durant le premier semestre. J'allais bientôt me rattraper en affrontant Blanche aujourd'hui. Du fait de sa renommé, il était normal qu'en tant que topdresseur, je possède quelques informations sur elle. Je savais qu'elle utilisait des types normal comme pokémon, et que son compagnon favori était un Ecremeuh. Avec un peu de chance, c'est avec lui qu'elle viendrait nous voir, et c'est ce que j'espérais. Pour ce combat, il était évident que Piou était le choix idéal. De type combat et feu, il faisait l'ennemi tout désigné de mon équipe pour combattre cette chère demoiselle. Dans ma tête, c'était le fameux duel de David contre Goliath, où j'interprétais le rôle de l'homme. J'aurais pu être Goliath, cependant je ne tenais pas à finir comme lui, alors David était un meilleur choix. Je n'avais aucune raison de stresser à l'annonce de ce combat, j'étais bien au contraire d'un air assuré. Je me voyais déjà vainqueur de ce combat qu'il soit acharné ou pas. L'hypothèse de la défaite était toujours possible, mais je ne voulais pas y passer. Cela ne me ferait qu'avoir des pensées négatives et ma motivation à me battre ne ferait qu'en pâtir. Je devais rester le plus combatif possible. Aussi profitais-je de la matinée pour me préparer au duel à venir. Je fis s'affronter tout mes pokémon en dehors de Queen, encore bien trop petite pour combattre, et Layla, qui la surveillait et la chouchoutait en observant les autres se battre. Myrtille fut la moins difficile à battre, cependant elle fut un rude adversaire pour Piou, qui s'améliorant de plus en plus en combattant ses camarades. Les gains étaient infimes, mais bien visible. Le dernier duel opposant le type feu et combat à Pit, l'Akwakwak fut le plus violent. Bien qu'ils s'apprécient énormément tout les deux, ils ne se faisaient aucun cadeau sur le terrain. Mais le Brasegali remporta finalement la victoire et me montra clairement qu'il se sentait prêt à affronter la championne d'arène. Content de voir chez lui une telle motivation, je m'approchais de lui, et fouillait dans mon sac où je rangeais tout mes objets, et en sortit une CT. Le CD-ROM était de couleur marron pour indiquer qu'il s'agissait d'une technique de type combat, et je la dirigeais avec un grand sourire vers Piou.

« Tiens, je t'offre l'attaque casse-brique pour le prochain combat. J'ignore si tu seras en mesure de l'utiliser là-bas, mais dis-toi au moins que c'est un cadeau d'encouragement. lui dis-je. »

Une lumière nous éblouit tout deux un instant, puis se stoppa. Rien ne semblait avoir changé, mais j'étais sûr que l'apprentissage de l'attaque s'était correctement effectué. Resté à voir si elle pourrait être utilisé au moment voulu. Rappelant toute mon équipe en dehors de Queen, que je posais délicatement sur mon crâne, préférant l'avoir avec moi plutôt que dans sa pokéball. Je retournais à la cantine pour dévorer cette fois mon déjeuner. Pour cette fois, je n'avais pas vraiment fait attention à ce qui nous avait été servi, cependant, l'odeur appétissante me motiva à tout engloutir soigneusement, et je ne fus pas mécontent de ce goût qui frétillait encore sur mes papilles à la sortie de table. Je passais rapidement au dortoir pour y déposer Myrtille, Aegis, Zero, Alexandre et Pit pour qu'ils profitent de l'après -midi et se reposer dans ma chambre. Puis je me rendis au parc avant de diriger vers le lac corail. Plusieurs autres élèves suivaient mon chemin, ce qui me rassurait quand au chemin que je devais prendre pour aller voir Blanche. J'accélérais un chouïa pour leur passer devant, et j'atteignais l'endroit un peu avant eux, où la championne attendit miraculeusement son prochain adversaire. Son Ecremeuh patient en position assis juste à côté d'elle, et s'offrait quelques caresses de sa part. Avec Layla sur mon crâne supportant le poids de Queen dans sa touffe géante, et Piou me suivant de près en observant silencieusement la vachette, je m'avançais et pris la parole avec mon air le plus sincère.

«  Bonjour, enchanté de faire votre connaissance. Je voudrais me battre contre vous, s'il vous plaît ! dis-je simplement.
- Oui, bien sûr ! Mets-toi en position, je te pris. me répondit-elle en m'indiquant un point de terre formant ma base. Ce dernier se fera dans les règles d'un 1v1. Pas de changement possible, la victoire revient au premier qui fait tomber l'autre à terre, tu es d'accord ?
- Je suis d'accord avec ces règles. J'utiliserais pour ce duel mon Brasegali.
- Pour moi, ce sera mon Ecremeuh. Bonne chance à toi aussi ! acheva-t-elle. »

Et comme deux Chacripans se battant pour une pelote de laine, les deux combattants engagèrent l'affrontement. Les paris étaient ouverts.

 

codes par shyvana


HRP :

Pokémon utilisé : BRASEGALI nv 26, 03 points de Duel
Objet tenu : Aucun
Statistiques :
PV : 80
Att : 120
Def : 70
Att spé : 110
Def spé : 70
Vit : 80

Attaques utilisées durant ce tour :
Gonflette (00/100)
Pied Voltige (130/90)

INFOS :

Apprise de la CT Casse-brique à Brasegali (Piou), reste 2 utilisations


[CHAMPION #2]Un noir pour affronter Blanche 1466193127-s1

                         
Sir Trouille
Icon : [CHAMPION #2]Un noir pour affronter Blanche CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[CHAMPION #2]Un noir pour affronter Blanche CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[CHAMPION #2]Un noir pour affronter Blanche CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Pokémon utilisé : Ecremeuh nv. 26
Objet tenu : Aucun
Statistiques :
PV : 95
Att : 80
Def : 105
Att spé : 40
Def spé : 70
Vit : 100

Attaques utilisées durant ce tour :
Tonnerre (95/100)
Eboulement (75/90)

Vitesse Ecremeuh > Brasegali, donc Ecremeuh commence. L'ordre des attaques inRP sera le suivant :
- Ecremeuh lance Tonnerre
- Brasegali lance Gonflette (+10 en attaque et en défense)
- Ecremeuh lance Eboulement
- Brasegali lance Pied Voltige


C'est efficace. Brasegali subit des dégâts non négligeables.
C'est efficace. Ecremeuh subit des dégâts non négligeables.
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Un noir pour affronter Blanche
Les premiers coups portés étaient simples. Les deux adversaires jaugeaient le niveau de l'autre, il n'y avait pas vraiment de réel combat pour l'instant. Pourtant, je sentais très bien l'intensité qu'il prenait déjà. C'était comme se retrouver ligoté à devoir regarder se faire une violente guerre entre deux peuples sauvages, sauf qu'ici, il n'y avait pas de morts, juste des potentiels perdants. Dans ma tête, j'essayais de visualiser ce que pouvait bien penser Piou. Ma première hypothèse se porta uniquement sur la construction d'une stratégie, mais après réflexion, je me dis qu'il y avait peu de chances que ce soit le cas. Après tout, le pokémon combat était beaucoup plus taillé pour se battre que pour réfléchir. Et comme tout combattant, le duel se passait en trois étapes. La première était celle qui se déroulait en ce moment, c'est-à-dire l'étude de l'adversaire, de ses possibilités physiques et de sa vitesse si besoin. La seconde partie était la préparation mentale. Pendant ce laps de temps, qu'il soit court ou long, les deux combattants soufflent et se concentre pour préparer son corps à supporter les violentes offensives qui arriveront de l'autre. Enfin, la dernière étape était bien évidemment le combat en lui-même, avec les déchaînements d'attaques, et les stratégies de toute sorte. Un schéma tactique que j'avais jusqu'à présent toujours retrouvé chez les meilleurs que je connaissais. Les deux premières parties permettaient de dresser un profil du pokémon ennemi, et de préparer les actions que l'on va demander d'accomplir à son propre compagnon pour contrer au mieux les assauts de son adversaire. Ce schéma n'était sans doute pas toujours, voir presque jamais suivi par les moins bons, en particulier les débutants, qui apprenaient tout juste à découvrir les combats pokémons. Et il est vrai qu'il est possible de me classer dans ce gigantesque groupe, cependant contrairement à d'autres, qui pensent que pour devenir le meilleur, il faut avancer tranquillement et à un rythme plutôt lent, je m'évertue à m'améliorer de plus en plus dans le domaine et devenir meilleur de jour en jour. Alors, quand je me retrouvais face à Blanche, avec son célèbre et puissant Ecremeuh, il était évident que je me devais d'agir selon ce schéma tactique. Alors, je finis par abandonner rapidement ma tentative de visualisation, et me concentra sur le pokémon de la championne d'arène. Il était vachement enveloppé pour un pokémon, cependant ses mouvements étaient plus vifs que Piou, et il parvenait toujours à attaquer le premier, ce qui ne serait pas un avantage pour moi et mon Brasegali. Je pouvais cependant compter sur sa formidable force, et sur ses puissantes attaques pour palier à ce problème. En continuant d'étudier un peu plus l'Ecremeuh, je remarquais qu'il n'usait pas énormément de coups que l'Ipok prénommait continuellement « spécial ». je devrais peut-être jouer sur ce détail pendant la troisième étape, cela pourrait m'être fort utile. Je vis également que le pokémon ne réagissait pas énormément aux attaques physiques, mais qu'il reculait quand Piou essayait de coller une petite flammèche sur lui. Un autre avantage à compter pour ma stratégie. Après une seconde étude cas, je décidais qu'il était temps de poursuivre le déroulement du duel. Je secouais mon bras pour indiquer à mon Brasegali de venir me voir, et après un dernier coup bloqué par la patte droite d'Ecremeuh, le pokémon sauta en arrière pour venir me voir. Je ne lui dis rien, mais lui tapotait l'épaule pour lui demander de s'économiser un peu, et se préparer au véritable combat. Piou acquiesça, et choisit de rester à peu près immobile à côté de moi à fusiller son adversaire du regard. Il soufflait fortement par le bec, et ne lâchait cri. Il semblait maintenant avoir mis toute sa concentration dans l'affrontement à venir. Je restais silencieux, tout comme lui et, paraît-il, Blanche et son compagnon, et établit ma stratégie. La première offensive serait forcément favorable à la vachette, alors je ne devais faire directement répliquer mon type combat. Tout d'abord, je lui demanderais de s'échauffer en usant de Gonflette, puis il enchaînerait directement avec sa plus puissante attaque, Pied Voltige. Si jamais je réussissais cette enchaînement comme je le voulais, l'Ecremeuh aurait son compte. Je n'avais pas le droit à l'erreur, sous peine d'être énormément pénalisé avec un pokémon à moitié abattu en une seule attaque. Et je ne pouvais compter que sur mon pokémon. J'aurais bien prié intérieurement, mais j'étais trop concentré à ne pas me rater au moment où je dévoilerais ma tactique pour y penser. Le temps de la pause était fini, maintenant, c'était l'heure des combats. Et c'est Blanche qui allait démarrer l'affrontement.

«  Ecremeuh, utilises Tonnerre ! s'exclama-t-elle »

La surprise fut de taille. Une attaque électrique ? Un avantage certain pour mon adversaire. Si jamais elle l'utilisait plusieurs fois dans le combat, il y avait fort à parier que je finisse perdant. Enfin je ne devais pas désespérer. Mon combattant aussi avait de puissantes attaques, d'autant que je pouvais me réjouir : Tonnerre étant considéré par l'Ipok par une « attaque spécial », le risque de prendre beaucoup de dégâts s'envolait pour Piou. Je souris en me disant que la championne d'arène ne devait pas avoir tant de talent que ça, après tout. J'allais peut-être me tromper, néanmoins, quand je vis que mon pokémon ne réagissait pas particulièrement, tout de même un peu, naturellement, quand il se prit l'attaque de plein fouet. Il ne semblait pas avoir de réels dégâts, et avait conservé son même air sérieux même blessé. Il était temps que je m'y mettes, moi aussi.

«  Piou, je veux que tu t'économises pour l'instant. Utilises Gonflette ! m'écriai-je alors. »

Le pokémon ne se fit pas prier et se mit à renifler beaucoup plus fortement qu'il ne le faisait jusqu'à maintenant, gonflant son ventre d'air. Il relâcha le tout d'un seul coup, et recommença un coup avant de se dégourdir les membres et d'échauffer tout son corps. En face, ça s'activait de nouveau. Apparemment, ça n'avait pas apprécié que je ne réplique pas à l'offensive. Et maintenant, ça lançait une nouvelle offensive, cette fois avec l'attaque Éboulement. Des rochers apparurent au-dessus de mon Brasegali, et tombait sur lui. Je voyais sa Gonflette terminé, et je me disais que répliquer maintenant ne serait pas de trop.

«  Piou, vas-y ! Réplique avec Pied Voltige ! lui lançais-je comme je pus. »

Le type combat comprit ce que je voulais qu'il fasse. Il allait sauter quand le premier rocher lui tomba sur le crâne, le faisant saigner un peu, mais pas violemment. La blessure se présentait sur le côté gauche de son front, évitant de peu de le mettre hors de combat en l'assommant. Il eut d'ailleurs vite fait de réagir à la suite de l'éboulement, et fit un bond en arrière en s'éraflant durement contre deux autres gros cailloux, puis bondit dans les airs, montant à une bonne dizaine de mètres. Le choc promettait d'être violent pour Ecremeuh si jamais il se le prenait. Et c'était le moment rêvé pour le toucher, parce qu'il semblait concentré sur son attaque, comme s'il pensait avoir piégé mon combattant en-dessous. Piou retomba à toute vitesse vers son adversaire, bec plongé vers le sol, et au bon moment, tournoya sur lui-même et touchant du pied droit le crâne du pokémon. L'offensive s'était révélé payante et surtout violente. Je pouvais féliciter mon pokémon d'avoir réussi son coup, mais le duel était loin d'être terminé. Ecremeuh était fort blessé, mais mon Brasegali également, et l'avantage n'avait pas été pris par ce dernier. Il l'avait simplement rétabli. Je devais lui trouver une meilleure stratégie, et vite, si je voulais pouvoir une véritable chance de vaincre Blanche.

 

codes par shyvana


HRP :
Pokémon utilisé : BRASEGALI nv 26, 03 points de Duel
Objet tenu : Aucun 
Statistiques :

PV : 80
Att : 120
Def : 70
Att spé : 110
Def spé : 70
Vit : 80

Attaques utilisées durant ce tour :
Pied brûleur (115/100)
Casse-brique (75/100)


[CHAMPION #2]Un noir pour affronter Blanche 1466193127-s1

                         
Sir Trouille
Icon : [CHAMPION #2]Un noir pour affronter Blanche CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[CHAMPION #2]Un noir pour affronter Blanche CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[CHAMPION #2]Un noir pour affronter Blanche CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Pokémon utilisé : Ecremeuh nv. 26
Objet tenu : Aucun
Statistiques :
PV : 95
Att : 80
Def : 105
Att spé : 40
Def spé : 70
Vit : 100

Attaques utilisées durant ce tour :
Roulade (30/90)
Roulade (50/90)

Vitesse Ecremeuh > Brasegali, donc Ecremeuh commence. L'ordre des attaques inRP sera le suivant :
- Ecremeuh lance Roulade
- Brasegali lance Pied Brûleur
- Ecremeuh lance Roulade
- Brasegali lance Casse-Brique


C'est un peu efficace. Brasegali subit un peu de dégâts.
C'est super efficace. Ecremeuh subit beaucoup de dégâts.
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Un noir pour affronter Blanche
Les deux adversaires s'affrontaient maintenant dans un duel de regard. Chacun était sur le qui-vive, et attendait patiemment les ordres de son dresseur respective. Les blessures que chacun d'eux avaient les obligeaient à profiter de cet instant pour reposer un peu leurs corps engourdi et manifestement déjà un peu fatiguée par les premiers assauts de l'autre. Leurs déplacements étaient assez lents, mais leur parcours étaient simples : ils dessinaient des cercles qui ne s'éloignait jamais de leur maître et n'approchait à aucun endroit celui de l'ennemi, une distance d'un troisième cercle environ les séparant. De ce fait, leur regard restait toujours porté sur l'autre sans avoir à tourner énormément la tête. A première vue, cela semblait enfantin, mais il s'avérait que les deux, même sans tactique sous la main, étaient prêts à se jeter l'un sur l'autre au moindre faux pas qui se présentait. Une pression monstre les entourait, mais elle n'était rien à côté de la mienne. Tandis que les pokémons « s'amusaient » à faire des tours, je réfléchissais à une stratégie. Chaque seconde sans trouver une idée me rapprochait encore plus du moment où Blanche se déciderait à attaquer à nouveau. Et je savais qu'elle aurait un avantage certain si elle misait sa victoire sur la vitesse de son compagnon. Bien sûr, la demoiselle n'était pas une championne d'arène pour rien, et s'il avait parié sur cette caractéristique de son Ecremeuh, elle n'aurait pas fait long feu à son poste. Moi-même, je n'avais au départ pas compté uniquement sur la puissance de Piou, qui était surpuissante. Il était évident que ce duel n'allait pas se jouer sur de simples statistiques. L'avantage d'un reposerait alors sur les attaques qu'il demanderait d'accomplir à son combattant. Aussi trouver une bonne stratégie était pour moi une obligation majeure. J'aurais bien employé la même tactique que j'avais faire accomplir juste avant à mon Brasegali, cependant répéter un coup gagnant ne serait pas bénéfique pour moi, surtout s'il était maintenant connu de mon adversaire. Je devais donc trouver un nouveau combo intéressant à jouer. Je choisis d'essayer de réfléchir comme Blanche, c'est-à-dire à la manière des champions d'arènes.

En tant que topdresseur de spécialité feu, employer des attaques feu était parfaitement logique. Avec le temps, ce type d'attaque s'étaient amélioré chez Myrtille, Zero, Alexandre et Piou. Ce dernier avait un avantage certain sur les autres, puisque ses qualités naturelles étaient axés sur les attaques. Je devais également garder en tête qu'il était à la fois de type feu et combat. Un détail qui me fit décider à faire utiliser une attaque de chaque pour l'assaut à venir. Restait à voir lesquels. Pour le feu, j'avais trois choix : Flammèche, Poing de feu et Pied brûleur. Je savais le premier inutile dans un combat comme celui-là, le second était puissant, mais pas autant que le dernier. J'hésitais cependant. Poing de feu avait un autre avantage que la puissance : la chance qu'il avait de laisser quelques flammes qui infligerait des brûlures à l'ennemi était plus grand. Je chois néanmoins Pied brûleur. Pour l'instant, je préférais user de mes plus puissantes attaques pour tenter de prendre l'avantage sur Blanche. Restait maintenant mon attaque combat. J'avais là trois nouveaux choix : Pied Voltige, Double-pied et Casse-brique, fraîchement appris à Piou. Le premier choix était déjà écarté, puisque je venais de l'utiliser juste avant. La seconde attaque était, elle, moins intéressante que la dernière, puisque malgré le fait qu'elle frappe deux fois à la suite, elle n'avait pas tellement de puissance qu'elle n'en avait l'air. Casse-brique serait donc la deuxième attaque que je ferais utiliser à mon pokémon. L'ordre fut vite donné : je devais impérativement prendre les devants en blessant plus violemment et rapidement le type normal adverse, alors Pied brûleur, qui offrait une violence beaucoup plus importante que Casse-brique, était l'ouverture au second assaut. J'étais fin prêt à attaquer de nouveau. Je fixa un instant Blanche, qui comprit sans doute que j'avais fini de réfléchir, et s'empressa d'y aller. M'avait-elle attendu, ou bien l'avais-je pris de court au point qu'elle était maintenant obligé de sortir une attaque un peu au hasard ? Je n'en savais rien. En tout cas, elle se décida à attaquer de nouveau, achevant enfin le tour de manège de son combattant.

«  Ecremeuh, utilises Roulade ! s'écria-t-elle. »

Je manquais d'éclater de rire. Ainsi la demoiselle s'était résolu à user d'une attaque roche. C'était une erreur que de s'y tenter alors que son adversaire est un type combat. Il est vrai, malheureusement, que le type feu de Piou lui retirait une résistance intéressante comme celle-ci, et que l'attaque que venait de lancer le type normal augmentait progressivement vers une force démesuré, cependant, l'offensive m'offrait maintenant un large espace pour prendre l'avantage. Je n'étais nullement inquiet. Même avec toutes ses blessures, Piou saurait contenir comme il faut la première et sans doute la seconde offensive, ce qui était exactement ce qu'il fallait. Je restais cependant sur la qui-vive. Je devais attendre l'instant propice pour demander à mon combattant d'essayer de stopper son adversaire. Il repartirait sûrement chacun avec quelques blessures, mais j'étais sûr et certain que c'est Ecremeuh qui serait le plus endommagé. Je ne quittais pas le pokémon des yeux, et quand le moment fut venu, je me lançais.

«  Piou, lances-le dans les airs et enchaîne avec Pied brûleur ! dis-je. »

Le type feu me donna l'impression de comprendre exactement ce que j'attendais, voir même la façon de s'y prendre, et il s'exécuta. Il posa ses deux bras terminés par ses griffes au sol, et reçut le pokémon ennemi comme s'il arrêtait un ballon de sport. Il grognait férocement, signe qu'il essayait de surmonter avec ferveur la douleur que lui infligeait l'attaque roulade, mais il finit par se calmer, et leva soudainement ses deux membres dans les airs, y envoyant quelques instants le type normal devenu boule. Piou se tourna vers moi, hocha la tête pour me dire qu'il n'avait pas trop de difficulté, et chargea son pied droit de flammes puissantes. L'attaque recouvra finalement la totalité de sa jambe, et brûlait de la détermination de son possesseur. Ce dernier se baissa un peu, et effectua alors un petit saut suivi d'une retournée, avant de tirer à pleine puissance sur le pauvre Ecremeuh qui retombait alors. Il partit rouler quelques mètres plus loin, sonné pour un instant. Il se releva difficilement, mais parvint à reprendre sa forme de boule, et se prépara rapidement au second assaut, effectuant plusieurs tours dans le cercle qu'il avait formé pendant le duel de regard. Quand sa vitesse de rotation fut assez importante, il attaqua de nouveau. L'attaque de front, tout comme la précédente, alors il était aisé pour Piou de contrer l'attaque, bien qu'au prix de quelques blessures. J'attendais encore une fois le bon moment pour ça, et quand il arriva, je m'empressais de donner mes instructions à mon Brasegali.

«  Piou ! Utilise Casse-brique sur Ecremeuh ! lui demandais-je. »

Comme précédemment, le type feu sembla comprendre au détail près ce que je voulais qu'il fasse. Il envoya son bras droit un peu an arrière, et le tint avec les griffes gauches, et le chargea en puissance. Il rassembla ses griffes droites, et forma un minuscule poing qui disparut rapidement dans un flot de lumière qui n'aveuglait bizarrement pas. Ecremeuh ne fut plus qu'à une enjambé, lorsque son adversaire déchaîna sa force sur lui. La rotation du type normal infligea de nouveaux dégâts au pokémon combat, plus important cette fois, lui arrachant un nouveau grognement de rage, mais l'attaque Casse-brique eut finalement raison de la boule vivante, et l'envoya encore une fois valdinguer, cette fois dans l'eau du lac corail. Il en ressortit assez facilement, cependant le pokémon semblait bien plus épuisé qu'il y a quelques minutes. Piou était également exténué, mais moins que son ennemi. Je le félicitais intérieurement. Enfin avait-il réussi à nous faire prendre l'avantage. Maintenant, tout reposait sur les deux assauts suivants. Je sentais que bientôt, le brasier que contenait mon compagnon allait se manifester, et à ce moment-là, je ne donnais pas cher payé pour Blanche. Je ne devais cependant pas sous-estimer la force de son compagnon. Son attaque roulade était puissante, et maintenant que les deux premiers coups étaient passés, la violence de l'attaque allait devenir incontrôlable. Il se trouvait que Piou devait maintenant montrer qu'il n'était pas qu'un pokémon puissant, mais qu'il avait également de quoi tenir le choc.

 

codes par shyvana


HRP :
Pokémon utilisé : BRASEGALI nv 26, 03 points de Duel
Objet tenu : Aucun 
Statistiques :
PV : 80
Att : 120
Def : 70
Att spé : 110
Def spé : 70
Vit : 80

Attaques utilisées durant ce tour :
Poing de feu (75/100)
Pied brûleur (85/100)

Précisions :
Spé. type grade 2 : + 30 de puissance sur les attaques feu ( au total de l'addition )
Capacité spéciale de Brasegali [Brasier] : + 50 % de puissance sur les attaques feu si les pv de Brasegali sont bas. ( au total de l'addition aussi je pense )
En plus : Simple rappel, Brasegali a un bonus de +10 en attaque et en défense grâce à Gonflette


[CHAMPION #2]Un noir pour affronter Blanche 1466193127-s1

                         
Sir Trouille
Icon : [CHAMPION #2]Un noir pour affronter Blanche CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[CHAMPION #2]Un noir pour affronter Blanche CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[CHAMPION #2]Un noir pour affronter Blanche CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Pokémon utilisé : Ecremeuh nv. 26
Objet tenu : Aucun
Statistiques :
PV : 95
Att : 80
Def : 105
Att spé : 40
Def spé : 70
Vit : 100

Attaques utilisées durant ce tour :
Roulade (70/90)
Tonnerre (95/100)

Vitesse Ecremeuh > Brasegali, donc Ecremeuh commence. L'ordre des attaques inRP sera le suivant :
- Ecremeuh lance Roulade
- Brasegali lance Poing de feu
- Ecremeuh lance Tonnerre
- Brasegali lance Pied brûleur


C'est efficace. Brasegali subit des dégâts non négligeables.
C'est super efficace. Ecremeuh subit beaucoup de dégâts.


ECREMEUH EST KO
Tu as vaincu Blanche !
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Un noir pour affronter Blanche
Ecremeuh revint immédiatement à la charge. Sa roulade avait prit énormément d'ampleur, et sa vitesse s'était décuplé pour la prochaine offensive. Il augmentait autant que possible sa puissance en décrivant des cercles parfaits dans la zone qu'il s'était délimité au début du duel durant le duel de regard. Piou, lui aussi, se tenait dans la partie qu'il s'était dessiné, mais il ne bougeait pas. Enfin, il ne faisait que de petits mouvements sur ses même positions, évitant ainsi de perdre l'effort qu'il avait donné jusqu'à présent à son corps. Ses mouvements étaient assez lents, signe que ses blessures commençaient à peser sur son énergie, mais il tenait bon. Je pouvais compter sur lui pour supporter sa douleur jusqu'à la fin du combat, qu'il en sorte victorieux ou vaincu. Et justement, il allait pouvoir démontrer cette théorie. La vachette était prête à attaquer. Un ordre de sa maîtresse le fit réagir et s'élancer vers le Brasegali, qui plaça ses bras en avant, et s'apprêta à arrêter pour la troisième fois la boule vivante. Malheureusement, la violence de l'attaque était devenu tel que le type feu ne réussit cette fois pas à arrêter son adversaire, et partit se fracasser le dos contre un des nombreux arbres verdoyants entourant le lac, qui fut complètement arraché par le choc qu'il prit subitement. Quelques gouttes qui provenaient d'Ecremeuh, gouttes récupérés lorsque le type normal fut envoyé dans l'eau, ruisselaient sur le visage de Piou. Un instant sonné, le pokémon se releva finalement, le regard plongé vers le sol. Et soudain, je sentis que la température montait en flèche autour du type feu. Cette augmentation se ressentait au moins jusqu'à Blanche, l'atmosphère ondulait petit à petit à tel point que j'avais maintenant l'impression d'apercevoir des vagues gigantesques devant moi. Un mal de tête me prit. La chaleur était devenu impressionnante. Je souriais. Ce que j'attendais se manifestait. Je sentais ma victoire dans le creux de mes mains, tremblant dans mes mains moites, annonçant la défaite de la championne d'arène de la célèbre ville de Doublonville. Je frissonnais de plaisir : vaincre un champion de ma région natale était pour moi le plus grand des honneurs, plus que n'importe quel autre champion. Mon frisson fut soudain remplacé par une surexcitation soudaine. La température était maintenant insoutenable, j'avais dû me mettre torse nu pour la supporter à peu près, bien qu'ayant gagné dans le domaine de la résistance à la chaleur dû à une approche très importante des pokémons feu et de leurs aptitudes, dont cette forte température qui leur est si naturel. Une explosion de flamme entoura alors Piou, dont les poignets s'enflammèrent tellement intensément que j'eus presque l'impression  qu'il allait se les carboniser. Il n'en fut rien. Une puissante colère avait pris le pokémon, et je n'avais pas la sensation que sa force de frappe de feu avait augmenté, j'avais la conviction qu'elle avait décuplé. J'assistais là à un véritable spectacle de flammes, un régal pour mes yeux. C'était la toute première fois que je découvrais cela d'un de mes types feu. Aussi notais-je dans ma tête toutes les informations nécessaires que je retranscrirais plus tard dans mon petit calepin, où toutes mes notes étaient conciliées. Ceci fait, je lançais un cri des plus puissants à l'intention de mon compagnon. C'était le bon moment pour en finir, en commençant tout d'abord par un bon Poing de feu. D'abord sourd, Piou s'exécuta instinctivement à la demande, et se jeta tel une fusée de feu vers l'Ecremeuh planté sur place. La vitesse du combattant était impressionnante. Ses pattes frôlaient à peine le sol, et ses enjambés étaient presque imperceptibles. En un instant, le type feu se retrouvait dans les airs, juste au-dessus de la vachette, son poing envoyé vers l'arrière pour charger son coup. Les flammes qui l'entouraient convergeaient complètement vers ce poing, mais rapidement, un trop-plein se présenta, et ce qui restait de flammes se redistribua sur le corps du Brasegali. Il retomba vers le bas. Son poing frappa, touchant le corps moelleux de son adversaire. Il le dirigea vers le sol, et y envoya plus que violemment le pokémon complètement dominé, jusqu'à l'enfoncer dans le sol dans lequel il forma un nouveau trou béant en forme d'Ecremeuh. Il prit ensuite appui sur ce nouveau coussin, et bondit vers l'arrière, reprenant sa position d'origine.

Plus qu'assommé, j'espérais que le type normal ne se relève pas sur cette attaque, mais ce ne fut pas le cas. Après un instant de silence, il bougea ses membres et s'appuya dessus pour revenir sur ses pattes avant, avant s'agenouiller sur l'une d'elles. Impossible de ne pas voir à quel point l'attaque l'avait blessé. Je ne pouvais cependant pas mettre sa détermination à vaincre celui qui n'aurait maintenant aucun mal à le mettre hors de combat, à condition qu'il tienne aux chocs du combattant. Blanche, sa maîtresse, semblé elle aussi déterminé à me battre, et confiant de la résistance de son compagnon, lui demanda d'utiliser Tonnerre. J'en fus surpris. Un pokémon comme celui-ci était donc en moyen d'user d'une telle attaque. Mais bien que cette puissante soit l'une des plus puissante de son type, j'étais presque sûr qu'elle ne serait pas en mesure de venir à bout du type feu chargé de son brasier intérieur. L'Ecremeuh se releva avec force, et leva ses bras en l'air avant de meugler. Aussitôt, l'électricité le parcourut avant de se jeter sur sa cible, Piou. Touché, il grimaçait violemment de douleur, mêlé à la colère que lui procurait son brasier, mais bien vite, il s'en défit, déchaînant encore plus sa colère temporaire. Ce fut à tel point que Queen, tenu sur ma tête blonde, frissonna de terreur, probablement apeuré à l'idée de ce que pouvait ressentir son ami. Je sentais moi aussi ces sentiments néfastes, mais je savais que bientôt, ils s'arrêteraient. Du moins, je l'espérais. En attendant, en finir avec cet Ecremeuh était la priorité. Je voyais bien que le type normal était mal en point, et qu'il ne supporterait sûrement pas un autre assaut du puissant Brasegali qu'était le mien. C'était l'occasion à saisir. D'une voix calme, j'ordonnais à mon pokémon d'utiliser l'attaque Pied brûleur. Cette fois, son corps s'agita immédiatement après ma demande, s'élançant une nouvelle fois vers son adversaire. Il répéta les mêmes mouvements qu'avec Poing de feu. Une fois à proximité du pokémon immobile après une vingtaines d'enjambés fantômes accomplies en quelques petites secondes, le type feu sauta dans les airs, cette fois en décrivant un arc de cercle avec sa jambe droite qui se chargea elle aussi des flammes qui l'entouraient, jusqu'à toutes les absorber. Il acheva son cercle en infligeant son attaque juste en-dessous du cou du pauvre pokémon, qui rejoignit de nouveau le sol en formant un nouveau trou béant de sa forme, une marque rougeâtre de la patte de Piou à l'endroit précis où il a frappé. Cette fois, le type normal ne parvint pas à se soulever de nouveau. La victoire nous appartenait à moi et à mon Brasegali. Queen en sautait de joie, tout comme moi, mais de façon beaucoup plus remarqué. Pendant ce temps, Blanche rappela son compagnon et s'approcha de moi, souriante. J'avais moi-même rappelé Piou après qu'il ait reprit son calme suite à sa dernière attaque, et pouvait maintenant parler avec elle.

«  Ma défaite est totale, challenger. Mes félicitations ! me dit-elle.
Euh … Eh bien, merci. lui répondais-je.
Ton badge te sera remis dans quelques jours. Tu pourras l'arborer avec fierté. En espérant pouvoir t'affronter à nouveau un de ces jours. rajouta-t-elle. »

Je rougis. Un champion m'annonçait qu'elle avait hâte du combat que je lui avais proposé. C'était l'ultime bonheur pour un futur membre de ce groupe comme moi. Je remerciais alors la demoiselle, et sur un dernier salut, j'en pris congé. Un autre devoir m'attendait pour cette fin de journée : mettre à écrit tout ce que j'avais appris de ce combat. Queen sur ma tête, je rentrais tranquillement au dortoir, puis dans ma chambre, où je m'installais calmement à mon bureau avant d'ouvrir mon calepin et de prendre un stylo. De ma tête je ressortais toutes mes notes. Ma main bougeait toute seule, et écrivait les mots à la chaîne.

Premièrement :

« Le talent Brasier offre un avantage intéressant aux type feu qui possèdent d'avantages de capacités puissantes pour terminer rapidement leurs affrontements, et qui auraient cependant du mal à achever leurs adversaires. Ce talent offre un puissant bonus de feu à leurs attaques qui s'en retrouveront si fortes qu'elles permettront d'en finir beaucoup plus facilement. Et bien qu'on ait la joie d'assister à un magnifique spectacle de flamme échappé du corps de ces superbes pokémons, ces derniers tombent malheureusement dans une colère noire dont il ne sort qu'après avoir déchaîné toute cette puissance acquise. Prévoyez donc d'avoir une relation proche avec votre compagnon, qu'il puisse vous obéir sans trop de problèmes, ou bien pensez à vous cacher si la capacité se manifestait. Par ce désavantage, je conseille aux personnes qui possèderaient un pokémon avec ce talent d'en user en cas de besoin urgent. »

Deuxièmement :

« La capacité Poing de feu est une attaque qui n'est des plus inintéressante. Sa modeste puissance peut lui donner une place importante dans vos stratégies, surtout quand celle-ci se concentre sur les attaques feu. D'autant plus que pour une superbe démonstration de puissance de ses utilisateurs, cette attaque possèderait une chance infime de laisser des séquelles plus importantes sur les pokémons touchés par l'attaque. »

Dernièrement :

« La capacité Pied brûleur est sûrement l'attaque la plus connue de Brasegali. Très spectaculaire, elle montre son aisance de mouvement dans un spectacle de flammes impressionnant, justifiant parfaitement une puissance plus que grande, alors que l'attaque ne semble des plus rares. Notez que comme la plupart des attaques feu, celle-ci possède une chance de brûleur beaucoup plus que prévu les pokémons qui recevront un coup de par cette attaque. Il est probable qu'elle puisse faire parti de vos tactiques de combat. »

Je refermais mon calepin, achevant mes dernières notes sur les types feu. J'avais d'autres informations en tête, mais elles n'étaient pas très intéressantes pour être inscrite dès que j'avais possibilité de les écrire. Au moins pouvais-je me réjouir de cette journée qui venait de me rapporter un badge dans mon palmarès. Je fêtais cela avec Queen en tournoyant, la tenant de mes deux mains. Elle aussi, un jour, participerais à l'un de ces combats pour m'offrir la victoire. Mais j'avais encore le temps de la voir grandir. J'avais le temps.

Merci pour la modération

 

codes par shyvana


[CHAMPION #2]Un noir pour affronter Blanche 1466193127-s1

                         
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum