Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1
 :: L'Île Cobaba :: Les Terres :: Mausolée Scorvol

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-29%
Le deal à ne pas rater :
TV TCL 50C721 (2021) – QLED, 4K – 50″ (127cm) (Via ODR + code ...
374.99 € 530.99 €
Voir le deal

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Tu étais parti de la plage pendant une heure durant pour préparer ton paquetage, en compagnie de ton Moustillon. Une fois arrivé avec beaucoup de chance jusqu'à ton mobil home de référence, au sein du bloc numéro cinq, tu pris ton ceinturon, afin d'y apposer ta pokéball. Puis tu pris le petit sac à dos que tu avais eu à ta disposition après ton inscription et le test psychologique à l'entrée de l'île, dans lequel se trouvait déjà un outil qui te serait précieux : l'iPok. Tu étais déjà au courant de ce à quoi servait cet objet : projection sur écran tactile de la carte des environs pour faire office de plan et de boussole ; base de données sur les pokémons pour donner en temps réel toutes les informations nécessaires et adéquates en cas de rencontre avec un de ces spécimens tant convoités ; fournisseur de renseignements sur des lieux ou des monuments caractéristiques des environs, pour à tout moment faire le plein de connaissances historiques et anecdotiques. En bref, tu avais là un outil issu des nouvelles technologies de pointe, qui deviendrait un autre de tes meilleurs amis pendant ton aventure. Puis tu procédas au remplissage du reste de tes provisions pour la sortie exotique qu'Ikiala et toi aviez prévu : petite serviette pour toi et Mouss en cas de grosse suée ; deux gourdes, une de grande taille pour tes besoins en eau personnels, et une plus petite pour venir à la rescousse de ton petit protégé si toutefois il venait à se déshydrater trop vite ... après tout, un pokémon de type eau supporte plutôt mal les grosses chaleurs une fois hors de leur habitat naturel ; une trousse à pharmacie pour parer à toute mauvaise surprise une fois que toi et la rouge seriez au sein de la jungle, du genre coupures, abrasions, piqûres, insolations, etc, etc... ; et quelques barres de céréales chocolatées pour pallier aux besoins nutritionnels de ton corps et éventuellement celui d'Ikiala si cette dernière n'avait rien prévu pour elle, ainsi que quelques petites baies données à l'accueil de l'île Cobaba, dont raffole les pokémons lors des pauses quatre heures. Une fois ton sac fermé et prêt au transport, tu le pris et le mis en bandoulière. Puis tu fis signe à Mouss de t'accompagner car l'aventure allait enfin prendre racine, ce qui ne manqua pas de faire sortir de la bouche de ton pokémon eau une sorte d'exclamation plutôt sonore, mélangeant à la fois de l'excitation et un peu de stress très certainement.

Tu traversas tout le campement, en prenant soin de regarder quelques cabanons, quelques chalets, histoire de t'imprégner de l'ambiance des lieux un peu plus intensément que lorsque tu étais venu chercher ton paquetage. Tu sentais les odeurs florales qui s'éparpillait un peu partout sur le sentier menant vers la sortie du domaine vacancier principal, et plus loin, vers l'entrée de la jungle qui menait vers les terres plus en retrait de l'île Cobaba. Après quelques minutes de marche tranquille et encore étrangère de stress et d'appréhension, tu arrivas à l'entrée de la jungle, devant le sentier terreux qui s'offrait à toi, et qui s'enfonçait par-delà de très hautes fourrées verdoyantes et humides à vue d’œil, du fait de leur potentiel réfléchissant de la lumière du soleil, qui se réverbérait sur des gouttes d'eau des feuillages. Tu étais en avance sur l'horaire fixé. Alors toi et ton Moustillon décidâtes que vous prendriez une pause, en vous asseyant par terre, ou du moins, toi sur ton sac à dos, et Mouss sur tes genoux. Vous appreniez à vous découvrir et à vous apprécier, et déjà, Mouss se sentait de plus en plus à l'aise avec ta présence. Et alors que le temps imparti s'apprêtait à tirer sur sa désuétude, tu entendis des bruits de pas plutôt dissimulés au épart, puis se rapprochant de plus en plus en faisait un poil plus de bruit. Quelques secondes après cette manifestation auditive, tu aperçus alors la silhouette, puis la chevelure de l'individu, d'un rouge éclatant et foufou. C'était Ikiala, et elle était tout juste à l'heure pour le début de l'expédition.

« De retour ! J'espère que l'horaire de rendez-vous ne t'a pas fait trop te presser .... *petite moue gênée* ... en tous les cas, nous voilà fin prêts à s'engouffrer dans cette étendue luxuriante et humide qu'est cette jungle qui abrite le Mausolée Scorvol ! *tend ses bras vers la zone tropicale et fournies en feuillus* D'ailleurs, j'ai cru entendre au village qu'il fallait environ une bonne heure de marche avant de tomber sur ce mausolée, et que pour ne pas se perdre, il fallait suivre les colonies rampantes de Chenipotes qui nous mèneraient tout droit vers le point d'arrivée. Alors, allons-y ? Mouss est impatient de faire ce voyage en compagnie de ton Pichu ! Il n'a pas arrêté de me faire savoir que le courant était bien passé entre eux ... un jeu de mot qui m'a bien fait rire d'ailleurs ! *petit sourire enjoué aux commissures des lèvres* »

Tu attendis que la rouge te fasse savoir si oui ou non elle s'était sentie oppressée par ton timing de départ, et aussi, si elle était bel et bien prête pour entamer l'expédition. Puis lorsque ceci fut fait, tu ouvris la marche en bon gentleman, accompagné de ton fidèle Moustillon. Et vous entrâtes dans la jungle. Un paysage nouveau et complètement surréaliste s'offrit à vos yeux ébahis et légèrement craintifs de ce que pouvait bien vous réserver cette étendue sylvestre si humide, si suffocante tellement la chaleur qui l'habitait paraissait aride. Tu découvrais alors des arbres divers et variés, de taille variable allant du très petit au gigantesquement grand, produisant ou non des fruits dont les teintes se confondaient ou se différenciait selon un nuancier faramineux de couleurs et de luminsoité, ses fruits étaient soit charnues, soit lisses, soit rugueux et/ou piquants. Pour parfaire la beauté du paysage, tu découvrais des plantes et des fleurs par centaine, affichant chacune une couleur bien à elle, et une odeur qui ne pouvait être reproduite que là où elles se trouvaient, ajoutant une touche unique et éphémère à cet horizon végétal. Parfois, une légère brise tropicale venait caresser tes joues, et venait soulever quelques feuillages qui laissait entrevoir monts et merveilles comme des petites cascades rafraîchissantes, quelques nids et autres habitations naturelles de pokémons tel que des Apitrinis au service de leur majesté l'Apireine, ou bien des nids de Passerouges ou de Roucools qui piaillaient de bon coeur au fur et à mesure qu'ils te repéraient, toi, Moustillon, Ikiala et Pichu. Tu en prenais plein les mirettes, plein les narines, et tes sensations étaient en contant éveil, prêt à s'imprégner du moindre contact avec la nature environnante, pour en recueillir les bienfaits ou les chahuts épidermiques.

Cela faisait déjà une petite demi-heure que toi et Ikiala, tout deux accompagnés de vos fidèles amis courts sur pattes, marchiez en le sein de Mère Nature dans sa magnanimité la plus évocatrice, dans sa toute puissance naturelle. Et déjà, vous fites votre toute première pause. Tu décidas de te poser à même le sol chaud et humide du sentier forestier que vous aviez emrpuntés, et tu fis signe à Mouss de venir près de toi. Tu sortis ta petite serviette pour lui éponger chaque goutte d'eau et de sueur qu'il venait de dégager en trente minutes de temps. Puis tu lui confias sa petite gourde, pour qu'il puisse se réapprovisionner en haut, tout comme pour s'en asperger un peu sa frimousse pour se rafraîchir la peau. Tu fis de même avec ton bout de tissu spongieux, et ton récipient à eau pour te prélasser physiologiquement de la situation. Tu ne regardais pas trop ce que faisait Ikiala, trop occupé à prendre soin de ton pokémon adoré, que tu gratifiais de quelques baies fraiches et sucrées, dans le but de le sustenter et lui faire regagner de l'énergie. de ton côté, tu sortis alors deux barres de céréales au chocolat : tu posas ton goûter près de Mouss qui s'improvisait comme le gardien de ta nourriture, pendant que toi, tu te levais et te dirigeais vers la rouge, pour lui tendre ta provision. Mais sur le coup, elle ne remarquas pas ton arrivée, alors tu lui tapotas l'épaule doucement, mais juste assez soudainement pour lui arracher un autre petit cri de détresse, comme celui qu'elle avait eu à réaliser sur la plage quelques heures plus tôt. Décidément, cela se transformait en un running gag tout à fait hilarant.

« Ha ha ! Désolé, je ne voulais pas te faire peur ! Dis voir, je ne sais pas si tu avais prévu quelque chose pour manger, mais au cas où, j'ai une barre chocolatée légère en sucre. Tu en veux ? *accompagne la demande d'un sourire bienveillant* Je te conseille de tenter l'expérience, car une fois que tu auras goûté à ces barres de céréales au parfum de ton choix, ou au chocolat tout simplement, tout comme la Pokémon Community, tu ne pourras t'en passer ! Hé hé ! *ricane bêtement comme s'il avait sorti la blague du siècle* »


A l'intention d'Ikiala  :
J'ai volontairement coupé l'action au milieu de la jungle, je te laisse le soin de nous avancer jusqu'à l'entrée du Mausolée, comme ça, l'on pourrait faire chacun notre vision de l'endroit et de la fouille dans ntore prochain post de RP =) ! Et encore désolé si cette intro ne te va pas, dis moi par MP s'il faut que je change quelque chose !
Ikiala Rosenbach
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t157-ikiala-rosenbach
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t159-ikiala-rosenbach-givrali
Taille de l'équipe : 15/20
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 33
Jetons : 4944
Points d'Expériences : 716
15/20
Kanto
17
33
4944
716
pokemon
15/20
Kanto
17
33
4944
716
Ikiala Rosenbach
est un Topdresseur Spé. Type



Une visite extraordinaire.



Retour aux habitations dans le but de se préparer pour l'expédition. Ikiala récupéra d'abord un sac à dos, plus pratique que celui qu'elle avait pour se balader sur la plage. A l'intérieur elle glissa son Ipok, une potion, au cas ou le pokemon de Aaron ou un des siens ne se blesse, deux petites serviettes pour essuyer la sueur, de quoi boire, une lampe torche. Et pour finir, le seul plat au monde qu'Ikiala sait cuisiner, des sandwichs ! La jeune dresseuse changea également de tenue, plus de maillot de bain, mais plutôt un short et un T-shirt pour pouvoir se déplacer avec plus d'aisance dans la jungle. La rouquine s'équipa également de sa ceinture, à laquelle elle accrocha ses pokeballs. Ikiala reposa ensuite Pichu sur sa tête, gratifiant le bébé pokemon de grattouilles derrière l'oreille avant de sortir de la maisonnette.

Aaron avait fixé une heure approximative pour le retrouver vers l'entrée de la jungle. La jeune fille regarda sur son Ipok pour connaitre l'heure, elle dans le bon timing. Aussi conserva tt-elle son allure, son Pichu s'accrochant bien à deux mèches de cheveux, lui aussi était pressé de retrouver le petit Mouss, son nouvel ami de type aquatique. Ikiala se surpris à être un peu anxieuse, cela faisait à peine une heure qu'elle avait quittée Aaron, et pourtant il lui tardait vraiment de retrouver le garçon aux cheveux bleu. La jeune fille mis un petit moment à traverser tout le village de vacances, l'endroit lui semblait vraiment différent de l'île Lansat. L'ambiance était plus détendue, l'odeur de l'océan emplissait les narines de la jeune fille, ce lieu était vraiment parfait pour des vacances.

Finalement, Ikiala atteignit l'entrée de la jungle, cherchant du regard son camarade et son pokemon eau. Elle l’aperçu assis un peu plus loin, semblant en pleine conversation avec son compagnon. La jeune fille s'approcha doucement, jusqu'à finalement arriver à portée de voix. Le garçon l'avait visiblement remarquée elle-aussi, puisqu'il la salua directement.

"Contente de voir que je ne me suis pas trompée d'endroit. Ne t'en fais pas pour l'heure, je n'ai pas eu besoin de me presser, c'était parfait. Et Pichu aussi semble impatient de retrouver le petit Mouss."

Ikiala laissa échapper un petit rire suite au jeu de mots.
"Ça me fait plaisir de voir que tu arrives facilement à créer une relation avec ton compagnon, je te l'avais dit que le Collectionneur ne se trompait jamais."

La quatuor se mit ensuite en route à travers la jungle. Ce lieu n'avait presque rien à voir avec la petite jungle de l'île Lansat, les arbres étaient bien plus imposants, et la flore beaucoup plus diversifiée. Cependant on retrouvait la même ambiance humide, et la chaleur qui allait de paire avec. Ci et là on pouvait observer des pokemons insectes, notamment les fameuses colonies de Chenipotes dont avait parlé Aaron, et qui devaient mener au Mausolée. La route fut longue, et après une bonne demi-heure de marche, les deux élèves décidèrent de prendre une pause bien méritée.
Ikiala en profita pour boire de grandes gorgées de sa bouteille, offrant à son bébé pokemon une seconde bouteille, un peu plus petite, et que le Pichu vida rapidement, visiblement assoiffé par le climat de la jungle. La jeune dresseuse sembla s'inquiéter un peu, vérifiant si son Pichu ne souffrait d'aucun mal. Elle était tellement concentrée qu'elle ne remarqua même pas qu'Aaron c'était approché derrière elle, et lorsqu'il lui fit remarquer sa présence, la jeune fille sursauta et poussa un léger cri de surprise. Le jeune homme s'excusa avant de lui proposer une barre chocolatée, accompagnée d'un trait d'humour qui fit sourire Ikiala.

"Eh bien c'est gentil, j'ai des sandwichs, mais je n'ai pas pensée à amener de la nourriture sucrée. Merci beaucoup."

La dresseuse récupéra la barre que lui tendait Aaron, la coupant en deux pour en donner la moitié à son Pichu, qui l'engloutit sans plus de procès. Ikiala elle, mit un peu plus de temps, histoire de savourer le cadeau de son camarade, une fois la barre sucrée terminée, elle offrit un nouveau sourire à Aaron et remit le bébé pokemon sur sa tête, prête à repartir.

S'en suivit une nouvelle demi-heure à traverser la jungle, on pouvait voir de temps à autres ce qui ressemblait à des ruines, signe que le mausolée devait être proche, et que l'information qu'avait obtenu Aaron concernant les Chenipotes était vraie. Il fallu traverser quelques murs de lianes pour que finalement les deux élèves et leurs pokemons atteignent le lieu tant recherché. Ikiala ouvrit de grands yeux, devant le groupe se dressait un bâtiment étonnement bien conservé, et d'une taille imposante. Des deux côtés de l'énorme porte en pierre, se dressait des statues de Scorovol, semblant prêts à se jeter sur les visiteurs. La jeune fille ne pu retenir un sifflement admiratif. Le mausolée semblait entouré d'une aura de mystère, et les lourdes portes toujours ouvertes, invitaient les explorateur à venir visiter l'intérieur. La jeune fille jeta un regard à son compagnon et lui sourit.

"Alors, prêt à jouer les apprentis aventuriers ?"

Sans plus de cérémonie Ikiala s'approcha des portes, observant tout de même les deux statues, au cas ou l'une d'entre elle se sentirait l'idée de prendre vie, puis elle passa juste la tête à l'intérieur du bâtiment, son Pichu pouvant ainsi lui aussi observer l'intérieur.

"On y voit pas grand chose... Tu as pensé à prendre une lampe torche ?"


Ikiala s'empressa de récupérer la sienne dans son sac et la montra à Aaron pour qu'il se rassure au cas ou lui n'en avait pas. Ikiala alluma cette dernière et entra dans le mausolée, éclairant du mieux qu'elle le pouvait la pièce. A première vue l'endroit était abandonné depuis trèèèèèès longtemps, et il n'y avait pas tant de choses que ça à explorer. On pouvait voir plusieurs inscriptions sur les murs, sous forme de hiéroglyphes, autant dire que la jeune fille resta un moment bloquée dessus pour tenter sans succès d'y comprendre quoi que se soit. Enfin, l'attention des deux élèves fut attirée par le seul meuble de la salle, une sorte de bureau en bois, et couvert de poussière. Le groupe observa plus en détail l'objet, pour finalement se rendre compte qu'on pouvait observer par endroits, comme des signes que l'on pouvait déplacer le meuble. La jeune fille s'empressa donc de vérifier la théorie, surement épaulée de son camarade aux cheveux bleu, et après avoir poussé sur une demi-mètre, un petit "clic" se fit entendre, et une trappe s'ouvrit à l'endroit où se trouvait le bureau quelques secondes auparavant. Ikiala sourit alors que son Pichu descendait rapidement de sa tête pour se mettre en face de l'entrée, visiblement impatient de lancer l'exploration. La jeune dresseuse se tourna vers son camarade et son ami pokemon, désignant son pokemon électrique du doigt.

"On fait une petite pause avant de descendre ? Ou comme mon Pichu et moi, vous êtes trop impatient de partir à la découverte de l'inconnu ?"


Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

La rouge avait quand même rit à ta blague, ce qui te fit dire que le reste de l’exploration se passerait dans une ambiance seine et propice à pouvoir profiter au maximum de toutes les choses que vous verriez toi et Ikiala. Elle sortit de son côté des sandwichs, un pour elle et un pour son Pichu, et coupa la barre chocolatée que tu lui avais tendue en deux pour son petit protégé de l’élément foudre. Un petit moment de complicité avec son ou ses pokémons, ça n’avait vraisemblablement pas de prix, ni même de condition particulière. C’était naturel, ça t’était indispensable, et c’était tout.

Alors que vous finissiez de manger, Ikiala et toi décidâtes de poursuivre le chemin que vous aviez commencé à emprunter. Encore une fois, vous traversiez des zones humides et verdoyantes de végétaux qui se chevauchaient les uns les autres, donnant une impression de masse omniprésente, presque suffocante. La jungle luxuriante qui vous abritait du soleil de par sa propre volonté vous laissait toutefois à la merci de la chaleur tropicale qui régnait sous es multiples branchages et feuillages, comme si elle vous tendait une embuscade au cas où vous ne fûtes pas dignes de pouvoir l’arpenter. La flore de pokémon se succédait et ne se ressemblait visiblement pas : des Chenipans, des Apsicots, quelques Dardargnans par-ci par-là qui ne manquaient pas de se faire réfugier ton charmant petit Mouss’ derrière ta jambe, des fois que si jamais une attaque se profilait, tu serais la première ligne d’impact. D’ailleurs, tu ne te privais pas de lancer des regards furibonds vers ton Moustillon pour lui faire comprendre que s’il comptait fuir à chaque fois qu’une situation périlleuse se présentait, tu n’apprécierais pas longtemps de toujours te faire prendre pour le bouc émissaire des insectes ... un moment qui se transformait très vite en rire du fait des expressions faciales de ton petit protégé qui étaient tellement trop mignonnes, que tu en perdais très vite ta véhémence.  Et quand ce n’était pas ton ami court sur patte qui te faisait des blague, c’étaient des Pijakos de passage, imitant ta voix où celle d’Ikiala pour te balancer quelques vannes bien senties. En bref, une expédition que tu ne serais pas prêt d’oublier tellement cela aura été épique et original.

Au bout d’une autre demi-heure de marche, toi et la rouge tombâtes sur la fameuse colonie de Chenipottes, qui se suivaient et ne se décollaient jamais du seul rang qu’ils formaient, pour se diriger tout droit vers la destination finale : le Mausolée Scorvol. Et après quelques centaines de mètres de filature entomologique, vous vous retrouvâtes nez-à-nez avec un bâtiment d’une envergure gargantuesque, d’une taille plus qu’imposante, agrémenté d’une porte tout bonnement hors catégorie, entourée de chaque côté par une statue gigantesque de Scorvol. A bien y regarder ces statues auraient presque donné la sensation qu’elles étaient vivantes, prêtes à se ruer sur n’importe quel intrus désirant de fouler l’intérieur de cet édifice impressionnant. Et devant cette vision antique d’une partie de l’île Cobaba, Ikiala et toi réagîtes d’une façon tout à fait distincte de votre caractère : elle produisit un sifflement d’adimration, pendant que toi, tu déglutis ta salive de façon bruyante comme pour faire entendre tout ton stress devant un tel bijou architectural que tu n’osais pas regarder de trop près de peur de blasphémer la pureté et le degré étonnant de conservation même de la structure. D’ailleurs Ikiala proposa alors de jouer les apprentis aventuriers, et invita son Pichu et le reste de la troupe à la rejoindre dans sa volonté de franchir les portes massives et imposantes du mausolée. Tu acceptas et tu te dirigeas vers l’entrée, sans te douter du gag qui se tramait dans ton dos : Mouss’ en avait profité pour s’extirper du rang pour se confronter à l’incommensurable hauteur de l’une des deux statues de Scorvol et, pris d’une envie folle de faire parler la poudre, utilisa un coup de
Pistolet à O contre cette dernière.

« Mouss’ ! Tu m’fais quoi là ?
- Moustii ? MOUSTI MOUSTI MOUSTILLON ! –ILLON !
- Non mais je comprends que ce Scorvol soit un danger pour nous, mais c’est pas une raison de l’asperger d’eau, si ? Surtout qu’il est en pierre …
- Moustillon ? Mouuuusss ! Mousti ! Mousti ?
- Mais non je ne t’en veux pas, je te remercie de te faire du souci pour moi. Allez, rentrons à l’intérieur, Ikiala nous attend. »

Ah sacré Mouss’. Il était prêt à tout pour toi, et tu serais également prêt à tout pour lui, même braver les antiques bâtisses perdues dans le temps, pour lui donner de l’aventure, et le ravir de futurs souvenirs inoubliables et impérissables. Une fois à l’intérieur du Mausolée Scorvol, Ikiala te demanda si tu avais pris une lampe torche avec toi, tout en te montrant l’objet en question après avoir fouillé dans son sac. Une fois que la rouge eut pris le commandement de l’expédition, tu sortis ta source de lumière portative, et tu l’enclenchas pour rajouter un peu de luminosité dans la pénombre ambiante du mausolée. Vous explorâtes un peu les environs, et vous tombâtes sur les seuls vrais détails que détenaient cet endroit abandonné de par le temps et les visites occasionnelles : des hiéroglyphes. Ikiala et toi ne réussîtes pas à les déchiffrer, et la seule chose que vous remarquâtes, c’était la présence d’un seul et unique meuble, contre un mur, esseulé, abandonné au milieu de ce vide chaotique. Vous l’ouvrâtes avec parcimonie et curiosité, et vous vous rendîtes compte que d’autres symboles se trouvaient en son sein. Mais la vraie lueur d’intelligence provint de ta partenaire qui avait remarqué que des traces de mouvement étaient présentes à même la paroi murale face à vous, et en conclut qu’il fallait faire glisser le meuble sur le côté pour voir ce qu’il cachait secrètement derrière. Ou du moins, c’est que tu pensais, sauf que lorsque tu aidas la rouge à déplacer le mobilier unique, ce fut un « clic » qui retentit avec écho dans toute la pièce principale du mausolée à la place de la découverte d’un orifice dissimulé ou d’autres séries de symboles plus lisibles, et ensuite, le dérobement d’une trappe dans le mur, non loin de l’emplacement originel de la commode. Ikiala et son Pichu faisaient face à l’entrée, et la jeune fille te proposait deux alternatives : faire une pause, et jouer la sécurité, ou y aller directement, si toutefois tu étais habité de la même excitation que tes deux comparses. Encore une fois, ce fut une toute autre situation qui se manifesta, encore une fois, via l’intermédiaire de ton pokémon aquatique : Mouss’ en profita pour se faire la belle à travers la trappe dérobée, et poussa un cri du genre « Moustiiiiiiiiiiiiii ! » pendant sa folle course vers l’inconnu.

Tu regardas Ikiala et lui adressas un sourire gêné et un petit ricanement enfantin, comme si la situation au final, te plaisait plus ainsi. Il était que la scène était comique : ton Moustillon, craintif et impressionnable d’origine, avait pris son courage à deux pattes, et s’étaient plongé corps et âme dans la noirceur d’une salle encore inexplorée et inconnue, ou tout pouvait arriver. Alors sans plus attendre, tu le suivis avec ta lampe torche, tentas de le rattraper, pour au final entendre quelques dizaines de mètres plus loin un « Moustiiiiiiiiiiiiii …. –illon ? –ILLOOOOOOOOOOOOON ! » et puis, plus rien. Inquiet de savoir ce qui s’était passé, tu courus comme un dératé vers la dernière source vocale de ton compagnon, et te rendis alors compte du véritable détail qui avait provoqué cette détresse momentanée : un trou. Eh oui, un manque de sol se trouvait juste sous tes pieds, et tu te retrouvas à débarouler les quelques mètres de jeu qui existaient entre le précédent sol et l’actuel sol. Tu ne manquas pas non plus de pousser un cri lorsque la surprise de la chute s’invita au niveau de tes sensations, en espérant que cela put alerter Ikiala et Pichu … car après tout, voire une lumière de lampe torche disparaître subitement dans le noir, ça ne pouvait être que suspect. Puis tut e relevas, cherchas ton compagnon de type eau dans la salle, et le retrouvas, sonné et légèrement encore effrayé de ce qu’il venait de vivre. Tu le pris dans tes bras, et tu lui fis un gros câlin comme pour le rassurer, et lui faire savoir que tu serais là cette fois-ci. Et ce fut à ce moment-là que tu remarquas alors plusieurs petites choses dans un coin de la salle, sur une nouvelle paroi murale, en contrebas de là où tu étais précédemment. Et tu essayas d’en informer ta collègue surement encore au-dessus de toi.

« Ikiala ! Viens vite ! Je crois bien que Mouss’ et moi venons de trouver quelques objets intéressants ! *laisse le temps à sa collègue de s’aventurer vers le lieu où il avait perdu l’équilibre et la gravité, sans la prévenir tout de suite de la présence du trou, et quand ce fut le moment d’entendre les pas quadruples de la rouge et de sa petite souris électrique* Ah au fait ! Faites attention au … *BOUM ! Gros fracas sur le sol* … trou. Désolé ! *petit air gêné* »


A ma chère Ikiala  :
Voilà ! En espérant que ce second post aura été à ton goût. J'ai volontairement énoncé ce qui devait t'arriver pour l'histoire du trou et de la chute ... si jamais ça te ne plais pas comme petit gag, dis-le mois, et je modifierai. Voilà  ! Je te laisse donc répondre, et je n'attends plus que ton MP concernant le nombre de messages que tu veux en plus, pour augmenter les chances de bonnes fouilles ! =) !
Ikiala Rosenbach
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t157-ikiala-rosenbach
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t159-ikiala-rosenbach-givrali
Taille de l'équipe : 15/20
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 33
Jetons : 4944
Points d'Expériences : 716
15/20
Kanto
17
33
4944
716
pokemon
15/20
Kanto
17
33
4944
716
Ikiala Rosenbach
est un Topdresseur Spé. Type



Une visite extraordinaire.



Visiblement Ikiala avait trouvée plus motivée qu'elle. A peine avait elle proposée d'explorer le passage que leur groupe venait de découvrir, que déjà le Mousstillon d'Aaron c'était précipité à l'intérieur. Le pokemon aquatique n'avait pas manqué de lancer un crie de guerre alors qu'il disparaissait dans l'obscurité, ce qui ne manqua pas de faire rire la rouquine.

"Je pense que ton pokemon s'entendrait très bien avec Zélos, mon Crocrodil."

Ne restait maintenant plus à la rousse et son Pichu qu'à suivre Aaron, qui c'était lancé à la poursuite de son pokemon. La dresseuse empoigna sa lampe torche pendant que son Pichu marchait à côté d'elle. Ikiala guettait toujours la lumière qui s'échappait de la lampe d'Aaron un peu plus loin, mais elle n'était pas aussi pressée que lui et s'attarda un peu sur les murs de mausolée. A première vue, rien d'époustouflant, de la pierre poussiéreuse, et pas la moindre trace des hiéroglyphes qu'ils avaient pu voir dans la première salle. Si elle levait sa lampe au plafond, Ikiala pouvait apercevoir quelques Nosferaptis, visiblement pas d'humeur à sortir de leur sommeil. Le Pichu vint se coller un peu à la jambe de sa dresseuse, qui le rassura avec un sourire et une petite caresse sur la tête.
C'est à ce moment que la rousse entendit l'appel de son camarade, qui disait avoir trouvé quelque-chose. Ikiala ne pouvait plus voir la lumière d'Aaron, et se dirigea donc vers l'origine de la voix, un peu à l'aveuglette, jusqu'à finalement comprendre la raison de la disparition de son point de repère. La Givrali poussa un crie de surprise et vint frapper le sol un peu plus bas, accompagnée de son Pichu. Elle grimaça puis se releva en se frottant le bas du dos, alors que le Pichu avait amorti sa chute sur la tête de la jeune fille. La rouquine observa un instant Aaron, qui semblait gêné de ne pas l'avoir prévenu plus tôt de l’absence de sol en face d'elle.

"C'est rien ne t'en fais pas, j'ai connu pire."

La pièce dans laquelle le groupe avait atterrit ne semblait pas très grande, mais déjà plus intéressante que le long couloir dans lequel ils se trouvaient auparavant. Comme l'avait dit Aaron, il y avait en effet un petit tas d'objets dans un coin de la salle, des icônes en bois représentant des Scorvols, ainsi qu'une drôle de pierre carrée de la taille d'un œuf de pokemon. Le Pichu d'Ikiala avait déjà entrepris une observation curieuse des objets, secouant une des icônes pour voir si elle réagissait, sans succès.

"Tu crois que ça sert à quelque-chose ?"

Ikiala retournait la pierre dans tous les sens alors qu’elle parlait, la tendant à Aaron pour voir si il remarquait quelque-chose. La jeune fille laissa son compagnon et son Moustillon examiner à leur tour la pierre, et se concentra sur les murs de la pièce.
Contrairement au couloir, on pouvait voir d'anciens hiéroglyphes relater ce qui ressemblait à un rituel du mausolée. De ce qu'elle pouvait comprendre, il semblait à Ikiala que les habitants de l'île avaient par le passé, l'habitude de venir rendre hommage à ce qui semblait être un pokemon ayant l'apparence d'un Scorvol.
La jeune fille montra sa découverte à Aaron, laissant le temps au garçon de peut-être mieux comprendre la signification des hiéroglyphes qu'elle, mais aussi de pouvoir lui dire si il avait trouvé une utilité à la pierre. Peut-être la réponse se trouvait elle dessinée sur le mur ?

Finalement la vraie découverte vint des deux pokemons du groupe, ceux-ci attirant l'attention de leurs dresseurs vers un des murs de la salle, où se trouvait le début d'un nouveau couloir. La rouquine s'empressa alors de se diriger vers cette nouvelle source d'aventures et incita le garçon aux cheveux bleu à la suivre. Le couloir ne semblait pas faire plus de dix mètres de long, et très vite le groupe se retrouva dans une nouvelle salle, plus large que la précédente, et qui dans le temps devait être éclairée par le grosse coupe en métal et remplie de cendres au centre de la salle.

"Eh bien... Je ne pensais pas qu'un monument comme ça pouvait être aussi grand. J'espère qu'on ne se perdra pas à l'intérieur."

Un léger frisson parcouru le dos d'Ikiala à cette idée, et elle tenta de l'oublier en observant la nouvelle salle, éclairant les murs avec sa lampe. D'autres hiéroglyphes, et une grosse grille en fer empêchant l'accès à la salle suivante. Finalement les deux élèves remarquèrent ce qui ressemblait à des tourniquets en bois, enfoncés à moitié dans le mur des deux côtés de la grille, trop haut pour pouvoir les atteindre à la main.

"Je suppose qu'on doit les faire tourner pour lever la grille, non ?"

Ikiala se mit à fouiller dans son sac à dos, sortant une pokeball qu'elle lança sur le sol. La balle rouge et blanche libéra alors un rayon blanc, qui prit petit à petit la forme d'un Crocrodil, patte droite et nez pointé vers le plafond dans une pose héroïque.

"Crocrooooooo !"

C'était au tour du futur meilleur pokemon de tous les temps de s'exprimer, Zélos. Le Crocrodil observa tout d'abord le nouveau larbin qu'avait trouvé sa dresseuse, un garçon aux cheveux bleu duquel se dégageait une mystérieuse aura de discrétion, surement le futur assassin personnel d'Ikiala. Le pokemon aquatique hocha le nez, comme pour se confirmer sa propre pensée, puis il examina le Moustillon du dresseur. Un camarade de même type, mais qui semblait manquer de charisme, et surtout, d’héroïsme ! Zélos ne pouvait laisser un tel allié dans le besoin, il posa sa patte sur l'épaule de son compagnon aquatique, et commença à lui expliquer en langage pokemon qu'il devait avoir confiance en lui, croire en ses rêves et en ses compagnons si il voulait devenir plus fort.
Ikiala, qui comprenait sans souci ce que disait son pokemon, se passa une main sur la figure, rouge de honte. Elle observa Aaron, horriblement gênée, espérant que lui ne pouvait pas comprendre ce qu'était en train de dire le Crocrodil à Mouss.

"Je suis désolée... Il est toujours comme ça. Zélos, je voudrais que tu lance Pistolet à O sur un des tourniquets pendant que Mouss fait de même avec l'autre... Ça devrait marcher, tu ne crois pas Aaron ?"

Ikiala observa le garçon, pendant que Zélos cessait de conseiller le Moustillon sur la manière d'être plus charismatique et de pouvoir lui aussi devenir un pokemon exceptionnel. Le Crocrodil commença à asperger le moulinet de gauche, qui se mit à tourner, attendant l'aide de son allié aquatique.


Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Pour sûr que ce Zélos était atypique, du fait qu’il eut l’envie de prendre ton Mous’ en tant que petit protégé. Il fallait dire que l’aventure que tu vivais avec ton compagnon d’eau ne faisait que commencer, et déjà, de grosses situations de stress s’offrait à lui, alors du coup, il n’était pas étonnant de le voir en perte de ses moyens, facilement apeuré, mais au final, toujours aussi tendre et affectueux. Là, il était aussi impressionnable, du fait de la présence imposante et presque paternel avec le Crocrodil. Mais cela était une sorte de coup de boost pour ton compagnon, qui allait suivre les faits et gestes de ce pokémon aquatique de gros calibre, en effectuant également un coup de Pistolet à O sur le moulinet de droite, provoquant une sorte de réaction en chaine qui tintait comme une farandole de déblocage de cadenas dans la paroi mural qui te faisait face à toi et Ikiala. Tu aurais voulu lui adresser quelques mots, mais tu devenais de plus en plus muet au fur et à mesure de la découverte des lieux.

Indicible. Indescriptible. Incroyable. Tels étaient les seuls mots qui te venaient en tête une fois le mur séparé en deux, et s’ouvrant sur une salle éclairée d’une lumière ocre et légèrement luminescente. Le lieu paraissait comme saint, mais aussi comme paranormal. Fallait-il vous attendre à une apparition soudaine d’un immense pokémon de type roche ou de type spectre pour venir jouer les trouble-fêtes dans votre recherche archéologique impromptue ? Tu ne le savais pas encore, mais rien de tout ça n’arriverait, et à la place, c’était tou Moustillon qui s’agitait comme un petit fou vers une sorte d’estrade, sur laquelle était posé un objet suspect. Tu fis signe à Ikiala de te suivre en désignant du doigt ton compagnon et son Crocrodil qui lui aussi, était en pleine effervescence, se congratulant avec ton petit pokémon. Vous veniez de faire une découverte majeure pour vos jeunes carrières de dresseurs, et il ne suffirait que d’une poignée de seconde et une petite dose de curiosité pour enfin savoir de quoi il s’agissait.

Le palpitant était à son comble. Ton excitation montait au fur et à mesure de tes pas. Et là, tu posas tes yeux sur Ikiala, l’air inquiet, comme si tu redoutais la découverte. En valait-elle la peine d’être souillée de tes mains ? Méritais-tu un tel cadeau alors que tu avais été presque passif, à contrario de ton pokémon aquatique ? Tu cherchais une réponse auprès d’Ikiala. En espérant que la découverte en sa compagnie soit la plus positive possible.


Dernière édition par Aaron Lancaster le Mer 20 Aoû - 22:29, édité 1 fois
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : ✖  Fouille / Duo  ✖   Une visite extraordinaire ! [PV : Ikiala Rosenbach] Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2860
✖  Fouille / Duo  ✖   Une visite extraordinaire ! [PV : Ikiala Rosenbach] Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
pokemon
✖  Fouille / Duo  ✖   Une visite extraordinaire ! [PV : Ikiala Rosenbach] Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Aaron Lancaster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 11
Ikiala Rosenbach
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t157-ikiala-rosenbach
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t159-ikiala-rosenbach-givrali
Taille de l'équipe : 15/20
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 33
Jetons : 4944
Points d'Expériences : 716
15/20
Kanto
17
33
4944
716
pokemon
15/20
Kanto
17
33
4944
716
Ikiala Rosenbach
est un Topdresseur Spé. Type



Une visite extraordinaire.



Aaron ne répondit pas à Ikiala, cependant la réaction de son pokemon ne se fit pas attendre. Le petit Mouss vint prêter main forte à Zélos, et ensemble, les deux pokemons eau réussirent à faire s'ouvrir la lourde grille. La salle qui fut révélée aux deux jeunes dresseurs devait être le lieu à l'atmosphère la plus calme qu'Ikiala ai jamais vu. Il y avait une douce lumière s'échappant du plafond et emplissant entièrement la salle, et au centre on pouvait voir un autel sur lequel trônait un vieux coffre en bois.
Et alors que tout comme Aaron, Ikiala ne semblait pas pouvoir trouver de mots pour décrire l'endroit, Zélos lui félicitait le pokemon du garçon de ses brillantes compétences en matière de visée, et l'invitait à entrer avec lui dans ce lieu pour y récupérer un butin bien mérité.

La jeune fille ne fit que suivre le mouvement, restant un peu derrière Aaron et les deux pokemons qui semblaient très heureux de la découverte. Elle posa d'abord son regard sur le coffre, poussiéreux et qui devait donc être là depuis un bon moment, puis elle observa Aaron. Ce dernier semblait mal à l'aise, et la seule réponse qu'Ikiala pu lui fournir fut un sourire avant de prendre le coffre.

"Venir ici semblait valoir le coup, nous et nos pokemons avons bien mérité cette récompense je pense. Mais on devrait attendre d'être sorti avant de l'ouvrir."

La rousse gardait son sourire amical, cette exploration lui avait vraiment plu et elle espérait qu'Aaron c'était autant amusée qu'elle. Il fallait maintenant que le duo et leurs pokemons regagnent la sortie, suivre le chemin inverse était bien sûr la solution la plus évidente, le trou dans lequel ils étaient tombé ne serait surement pas un problème pour le Draco d'Ikiala, et ils n'auraient ainsi aucun mal à retrouver la lumière du jour.




Dernière édition par Ikiala Rosenbach le Dim 7 Sep - 0:11, édité 1 fois
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : ✖  Fouille / Duo  ✖   Une visite extraordinaire ! [PV : Ikiala Rosenbach] Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2860
✖  Fouille / Duo  ✖   Une visite extraordinaire ! [PV : Ikiala Rosenbach] Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
pokemon
✖  Fouille / Duo  ✖   Une visite extraordinaire ! [PV : Ikiala Rosenbach] Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Ikiala Rosenbach' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 6
Sir Trouille
Icon : ✖  Fouille / Duo  ✖   Une visite extraordinaire ! [PV : Ikiala Rosenbach] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
✖  Fouille / Duo  ✖   Une visite extraordinaire ! [PV : Ikiala Rosenbach] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
✖  Fouille / Duo  ✖   Une visite extraordinaire ! [PV : Ikiala Rosenbach] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
AARON

Appréciation Le RP est très bien parti, on sent l’envie d’Aaron de retrouver Ikiala pour partir à l’aventure programmée à l’avance. Les descriptions sont relativement détaillées et intéressantes pour les parties jungle et au début du mausolée. C’est dommage que ce ne soit pas le cas pour la suite. Tu apportes une certaine originalité en faisant enfuir Moustillon. Néanmoins, ce dernier ne sert pas vraiment lors des recherches et se montre peu utile. (aide juste Crocodil) De plus, je trouve qu’Aaron a plus envie de découvrir le mausolée plutôt que de trouver quelques choses à cause du manque de description des recherches.
Gain Tu gagnes une CT Faux-Chage et un Bracelet en cuivre !


IKIALA

Appréciation Tout comme Aaron, tes RP sont très bien partis et contiennent beaucoup de descriptions pour les mêmes parties (la jungle et l’entrée du mausolée) Je trouve dommage que la fin soit altérée de cette façon ce qui nous laisse sur notre faim. Enfin, tu apportes de l’originalité en imaginant cette ‘grille’ à ouvrir et propose même la solution pour atteindre l’objectif suivant. Malgré tout, dans tes RP, on a plus l’impression qu’elle veut découvrir les lieux et non mettre la main sur quelque chose d’intéressant.  
Gain Tu gagnes une CT Tomberoche et une Statuette en faux bronze !

pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum