Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1
 :: L'Île Cobaba :: Les Terres :: Mausolée Scorvol

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-27%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur la Montre connectée Samsung Galaxy Watch4 Classic 42mm
269.99 € 369.99 €
Voir le deal

Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : (fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
« Je jure devant cet arbre que si je trouve une nouvelle cravate, je commence une collection. »

Sphax, occupé à traverser l’épaisse jungle les séparant du mausolée, lâcha un pouffement de rire pas très discret. La dernière fois qu’ils s’étaient rendus là-bas, Aileen avait trouvé une CT, et la cravate du professeur Roseverte, ce qui avait beaucoup fait rire Sphax. L’Absol rouge, d’ailleurs, avait bruyamment manifesté son contentement de retourner au mausolée Scorvol quand Aileen avait proposé l’idée. Aurum aussi avait accepté, fou d’impatience à l’idée d’agrandir sa collection d’objets inutiles et brillants. Seule Ellie n’avait pas voulu. Trop de marche à faire. Mais comme elle ne voulait pas rester seule, elle dormait dans la Poké Ball qui pendait maintenant à sa ceinture, au côté des deux autres appartenant à l’Absol et au Ningale. Sphax, perché un peu en hauteur, jappa brièvement pour lui signaler qu’ils n’étaient plus très loin. Parfait. Aileen commençait à en avoir marre de se prendre des gifles de la part des branches traîtresses. Ca faisait quand même une heure qu’elle marchait dans la forêt en essayant de se rappeler de l’itinéraire qu’elle avait emprunté la première fois.

« Bon sang, peuvent pas faire un chemin dégagé non ? J’te jure, je vais attraper un Pokémon Feu pour flamber tout cette for – AAAAH ENLEVE-MOI CAAAA ! »

En plein milieu de sa tirade, un petit Mimigal venait de tomber sur son bras, et effrayé par les cris de la dresseuse, il l’escalada pour se ficher sur sa tête. Sphax projeta sa tête vers elle, et Aurum, juché sur sa tête, s’envola pour percuter la petite araignée et l’envoyer dans le décor. Aileen se tourna pour récupérer le Ningale avant qu’il ne tombe, et courut à l’aveugle dans la jungle pour la quitter au plus vite, Sphax essayant de la guider au mieux pour qu’elle ne se prenne pas les pieds dans une racine. Heureusement pour elle, le mausolée apparut vite dans son champ de vision, et ironiquement, les statuettes supposées être effrayantes la rassurèrent quelque peu. Au moins, il n’y avait pas d’insectes là-dedans. Même pas de Scorvol. Ce qui était étonnant, pour un lieu qui s’appelait le mausolée Scorvol. Enfin, bref. Elle rentra dans l’édifice, et comme la dernière fois, alla s’asseoir sur le bureau pour sortir à boire et à manger de son sac. Sphax, affamé, s’approcha de quelques pas.

« Tiens, une baie pour toi, et une baie pour Aurum … Aurum ? Bah ça alors, il est passé où celui-là encore ? »

La réponse était simple. Le Ningale, pendant la course, avait vu un truc briller, il avait donc sauté pour courir vers l’objet en question. Après avoir regardé dans la pièce, Aileen haussa les épaules. Il finirait bien par revenir. Alors qu’elle avalait une rasade d’eau, elle entendit un cri typiquement féminin qui la fit sursauter, manquant de lui faire renverser sa bouteille. Sphax, qui venait juste de finir sa baie, leva la tête, curieux, encore plus quand Aurum déboula en courant, ses petites ailes brassant inutilement l’air, quelque chose de brillant serré entre ses mandibules. Quelque chose qui semblait assez coûteux, quand même. Les yeux plissés, Aileen posa sa bouteille sur la table.

« Aurum ? Donne-moi ça. »

Le Ningale refusa en vrombissant, serrant son larcin contre lui. Hors de question ! C’est lui qui l’a trouvé, c’est à lui d’abord, pas à elle ! Sur un regard de sa dresseuse, Sphax bondit sur le Ningale, le coinçant adroitement. Descendant du bureau, Aileen s’avança vers ses Pokémon, et se saisit d’autorité de l’objet que l’insecte serrait contre lui, ne tenant pas compte de ses vrombissements furieux. C’est elle la dresseuse, c’est elle qui décide. Point. Se redressant, elle leva la main pour observer ce que le Ningale avait volé. C’était un bracelet, très joli, fait avec des ficelles colorées et des petites perles blanches, sans doute ce qui avait attiré Aurum. C’était donc au poignet de quelqu’un. Vu le cri, une fille. Excédée, elle lâcha un profond soupir.

« Bon sang, il va vraiment falloir que tu arrêtes ça ! Franchement, t’es chiant à force, et j’en ai marre de réparer tes bêtises à chaque fois ! Oui, quoi Sphax ? »

Si elle avait adopté un ton assez dur avec son Ningale, il s’était automatiquement radouci quand elle s’était tournée vers Sphax, qui tentait d’attirer son attention pour lui montrer quelque chose dans son dos. En se retournant, elle vit qu’un garçon d’à peu près son âge venait d’entrer dans le mausolée, et avait donc suivi l’engueulade, même s’il ne savait pas pourquoi. Par contre, il était très mignon, et avait l’air très sympa aussi. Bon allez sois polie Aileen.

« Euh, salut, héhé, désolée pour la scène. »

Mouais. Ca ferait l’affaire. D’un pas fluide, elle retourna vers son sac toujours posé sur la table, pour s’approcher du jeune garçon. Puis elle leva la main pour lui montrer le bracelet.

« Je m’appelle Aileen, au fait. Je pense que non mais je te demande quand même, c’est à toi ça ? Mon Ningale est un sale voleur, il a chipé ça à quelqu’un, mais je sais pas à qui. »



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Le squatt de la maison des morts


« Haut lieu funéraire, le Mausolée Scorvol est néanmoins beaucoup plus considéré par les chercheurs que par des croyants venus pour y prier. Il s'avère en effet que derrière une trappe caché à l'entrée du bâtiment, des galeries souterraines se comptant par dizaines voir par centaines serpentent les profondeurs de l'île Cobaba. Les nombreuses recherches qui y ont été faites ont permis de montrer que l'endroit était une vraie mine d'or pour les adorateurs des fouilles. On y trouve divers objets tel que des tessons de différentes couleurs, en général arrivés par un lac ou une rivière s'achevant dans une des nombreuses parties des lieux, des capsules techniques, tombé là par pur hasard, ou encore des pierres et des fossiles. Il y a là tout ce qu'il faut pour satisfaire votre envie de vous y rendre, cependant ! Sachez tout d'abord que ce mausolée n'est pas forcément facile d'accès, étant donné qu'il se situe au centre d'une jungle dense remplis de pokémons en tout genre. En général, vous ne trouverez comme obstacle que des petits trous formés par l'usure du temps. Nous espérons que cet endroit saura vous montrer tous ses charmes.


~ Fin de l'article ~ »


J'achevais de lire cet article sur le fameux mausolée Scorvol, un lieu que la direction nous avait permis de visiter en long et en large pour y pratiquer divers fouilles. C'était un magnifique dimanche matin d'été. Comme le soleil était placé au plus haut possible de ma tête, la chaleur était devenu insupportable dans ma cabane de bois. Je venais d'achever un bon repas comme ma mère aimait souvent m'en préparer, et avait ensuite cherché une occupation pour cette après-midi. Ma quête m'avait rapidement amené à cet endroit.  N'ayant pas réellement suivi les informations qu'on nous avaient remis dès le début des vacances quand à nos activités sur cette île, je n'avais pas la moindre connaissance de ce mausolée jusqu'à aujourd'hui, la raison étant que j'avais rapidement pris un ferry pour rejoindre mes parents afin d'accomplir leur fameuse mission qui m'avait mené à rencontrer mon frère Damien et ses pokémons. Cette mission s'était finalement soldé par un cuisant échec, mais j'avais retenu la leçon, et tiré de cette défaite des avantages. Et ces derniers m'avaient amené à changer, à devenir quelqu'un d'autre. J'avais d'autre troqué mes cheveux blonds pour une coupe brune un peu en bataille à la place de ma queue de cheval qui traînait en arrière. J'avais aussi jeté mes vieux vêtements, y compris ma veste rouge, que certains considéraient plus comme une cape, et en avait acheté de nouveaux. Enfin, j'avais choisi de supprimer mon ancien caractère, ou du moins quelques détails qui me semblaient importants à clarifier, et avait mûri, comme aimait beaucoup me le répéter ma mère quand je fus revenu à leurs côtés après avoir fait mon missionnaire à Sinnoh. J'étais donc presque devenu quelqu'un d'autre, mais malgré cela, une partie de moi restait la même : j'avais toujours avec moi ma famille, mes pokémons, et c'est ça qui était véritablement moi-même. Et étant revenu beaucoup plus tôt que prévu chez moi, à Oliville, je fus autorisé à passer mon second mois de vacances sur l'île Cobaba, avec les autres élèves, pour que mes compagnons puissent profiter un peu de la chaleur que l'on nous offrait gratuitement. Cependant, il était évident que je devais également en profiter, alors il me fallait bien des activités pour passer le temps. Et voilà où j'en étais désormais. Je lisais un article sur le Mausolée Scorvol, avec l'envie soudaine de m'y rendre.

Je pris mon air calme, le regard sérieux et le sentiment de me sentir bien, et me rendit dans ma chambre pour préparer mes affaires. Habillé depuis ce matin, je n'avais plus qu'à attraper mes affaires de recherches, et choisir mes deux pokémons pour la suite. J'avais appris de la bouche d'un surveillant qu'on était autorisé à n'avoir avec nous que deux pokémons. J'avais donc longuement hésité à choisir, mais mes choix se portèrent finalement sur Aegis, mon Chevroum, et Bahamut, mon Vibraninf. Le premier était un pokémon que j'avais choisi d'entraîner pour qu'il devienne mon pilier centrale lors d'occupations comme celles que j'allais faire dans quelques heures, le second était un bon pokémon vol, qui pourrait toujours apporter son aide quand il le faut. Et puis, il ne fallait pas le sous-estimer dans le domaine, il en avait des capacités. Je rajoutais Queen, ma Négapi, en plus, sachant qu'elle servirait à décorer qu'à aider. Je ne voulais pas la laisser seule, et comme elle n'aimait pas du tout être dans sa pokéball, je n'avais pas énormément de choix. Ce sera une entorse au règlement imposé, mais tant pis. Je remplis mon sac de plusieurs objets de recherche, des petites pioches et une lampe torche en réserve en plus de celle d'Aegis. Et ajoutait un goûter en cas de besoin. Il y avait là plusieurs pâtisseries à la crème faits maisons d'Oliville, un dessert dont je raffolais. Le tout était posé dans une petite boîte en carton où ils survivraient plus facilement que dans un sac plastique tout simple. Ayant à peu près tout ce qu'il me fallait, je mis l'unique bandoulière autour de mon buste, gloussa, soupira, m'étira un coup, indiqua à Queen de grimper sur mon crâne, et me dirigea vers la sortie. Je descendis l'échelle à un rythme plutôt calme, et me dirigeait vers la jungle, parfaitement visible depuis ma bâtisse. Elle était luxuriante d'herbe. Une végétation digne des forêts les plus développés du monde. J'aurais sûrement eu du mal à bien m'y retrouver une fois rentré à l'intérieur, si je n'avais pas fait appel à mon duo de pokémon pour me guider. Le premier, le type plante, devait m'ouvrir le chemin pour éviter que je me toutes les branches, et éviter au maximum les quelques racines qui pouvaient potentiellement me blesser. Le seconde voletait devant moi et mon Chevroum, et nous indiquait quelle direction prendre. Les deux semblaient plutôt ravis de venir avec moi faire une nouvelle fouille. Ils savaient qu'il s'agissait là d'un tout nouveau lieu à visiter, et qu'ils y découvraient de nombreuses choses toutes plus belles les unes que les autres. J'espérais bien évident que ce soit vrai, et que je ne revienne pas que bredouille, mais aussi avec des objets de valeurs. Je ne devais pas non plus m'emporter, ça jouerait beaucoup trop sur l'émotif, ce que je ne souhaitais pas. Mais j'adressais tout de même un sourire à mes deux compagnons pour leur assurer que je ne me sentais nullement inquiété de ce qui allait nous arriver.

Soudain, un cri, apparemment féminin, suivi d'un petit vrombissement qui s'approchait. Il venait de derrière moi. Par réflexe, je tournais la tête, mais je sentis qu'il venait de sous mes pieds. J'eus tout juste le temps de scruter le sol pour apercevoir un Ningale se carapater dans la direction que je prenais. Était-ce un pokémon sauvage, ou bien appartenait-il à un dresseur ? Je souhaitais connaître la réponse. Alors, je suivais de près le type sol, aidé par le flair puissant d'Aegis, et guidé depuis les airs par Bahamut. Queen, qui jusque-là n'avait pas manifesté sa présence à tel point que j'en avait presque oublié qu'elle était sur ma tête, se mit à bouger dans tous les sens pour regarder autour d'elle, découvrant pour la toute première fois ce qu'était une jungle. De sa position, il était possible de voir quelques Mimigals et Migalos et des Férosinges sautant de liane en liane. Ils se mouvaient aisément dans cet environnement très familier pour eux, tandis que je piétinais à avancer normalement. Heureusement, le mausolée finit par se dévoiler à mon regard. Il ne semblait pas bien grand, mais ce qui m'intéressait était bien plus géant que ça. Et par chance, c'est là que se rendait le pokémon fuyard. La chance était visiblement avec moi. Je marchais tranquillement en indiquant à mon Vibraninf de profiter d'une pause, et le laissa se poser sur le dos d'Aegis, qui alla s'asseoir dans un coin, selon ma demande. Je m'avança jusqu'à la porte du mausolée, déjà entre-ouverte, et l'ouvrit entièrement et lentement, histoire de m'assurer qu'il n'y avait aucun piège. J'accordais également un furtif regard sur les statuettes de pierre de Scorvol, un magnifique pokémon selon moi. Et quand j'eus possibilité de rentrer, je saisis l'occasion. Je fus surpris de tomber sur une demoiselle en pleine discussion avec le Ningale que j'avais vu, alors qu'un Absol à la couleur étrange flemmardait en attendant le résultat des discussions. J'avais apparemment pris la conversation sur sa fin.

«  … J'en ai marre de réparer tes bêtises à chaque fois ! … Oui, quoi, Sphax ? criai-t-elle avant de se radoucir. »

Le type ténèbres me désignait pour que sa maîtresse daigne me porter un regard. Je l'avais à première vu trouvé plutôt colérique, cependant, une nouvelle étude m'amena  passer qu'elle était vachement sympathique. Je découvris également qu'elle employait un langage plutôt courant que familier, et je n'étais pas sans apprécier cela.

«  Euh, salut, héhéhéhé, désolé pour la scène. me dit-elle.
Il n'y a aucun problème. lui répondis-je franchement. »

La demoiselle était également poli, de ce que je venais d'entendre. Je n'étais pas sans me dire que j'aimerais bien qu'elle fasse également partie de mon groupe d'amis et de connaissances. Mais avant, je devais apprendre à la connaître un peu mieux, et pour cela, je me disais que donner des détails en plus ne serait pas de refus.

« Je m’appelle Aileen, au fait. Je pense que non mais je te demande quand même, c’est à toi ça ? Mon Ningale est un sale voleur, il a chipé ça à quelqu’un, mais je sais pas à qui.  demanda-t-elle.
Vous avez raison, mademoiselle. Cet objet ne m'appartient pas. Cependant son propriétaire semble se trouver non loin d'ici. Nous pourrions l'attendre, si vous le voulez. suggérais-je. »

Une suggestion que je jugeais bien dosé pour paraître le plus sérieux et calme à la fois. Cependant, le tout était d'attendre savoir si la voix allait se manifester d'elle-même, ou seraient-on obligés de chercher nous même sa provenance. Le tout reposait sur le hasard. Et je comptais beaucoup dessus. J'allais me plonger dans un énorme silence, attendant qu'on ait un feu vert ou un mouvement quelconques, mais j'avais oublié de mentionner un petit détail dans ma suggestion.

«  Et à propos … Mon nom est Lucas. lui dis-je alors. »

Vive les rencontres, comme dirait l'imbécile.

 

codes par shyvana


(fouille) Le squatt de la maison des morts. 1466193127-s1

                         
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Encore une autre journée qui se voulait tranquille sur l'Île Cobaba. Je m'étais levée tôt pour aller faire trempette et nettoyer les écailles d'Hime comme à chaque matin, sans oublier qu'elle adorait pouvoir nager un peu. Puis, j'avais cherché de quoi faire pour le reste de la journée, ailleurs que sur la plage si possible. Parce que bon, j'aimais bien y passer un temps fou, mais j'avais l'impression que de me restreindre à cet endroit serait dommage sur une aussi belle île. Ainsi, j'avais fait quelques recherches et entendu parler d'un lieu assez populaire auprès des autres élèves. Certes, je n'aimais pas particulièrement les fouilles, mais j'étais si curieuse que l'on aurait pu me surnommer Alice sans problèmes. Il me fallait voir cet endroit de mes propres yeux au moins une fois avant la fin des vacances et ce serait cette journée là. Et qui sait, si c'était intéressant je pourrais peut-être y retourner avec quelqu'un d'autre et comme je serais déjà venue, j'aurais peut être l'air un peu moins... moi. Que de grands espoirs pour cette journée en somme, tellement que je sentais que quelque chose ne se passerait pas comme prévu. Mais j'aurais du mieux savoir, rien ne se passait jamais comme je l'avais prévu, ja-mais.

J'avançais tranquillement dans la jungle, accompagnée de ma fidèle Spark qui courait devant, s'arrêtant de temps à autres pour m'attendre puisque je n'avais pas la même facilité à me mouvoir dans cet espace sauvage. Nous avançions petit à petit, sans nous presser, alors que je chantonnais gaiement pour égayer le trajet. À défaut d'être fructueuse, j'étais au moins certaine que cette expédition allait me permettre de passer un peu de bon temps et de découvrir des choses nouvelles. Perdue dans mes pensées à ce sujet, je ne vis pas tout de suite cet insecte blanc qui ne tarda pas à s'approcher plus encore, jusqu'à ce que la désagréable rencontre se produise. Surprise et effrayée, je me figeai littéralement sur place, incapable de bouger, de parler ou de crier. J'aurais carrément voulu mourir sur place, mais je n'en eu pas le loisir. Au lieu de cela, l'insecte descendis le long de mon bras, ralenti à la hauteur de mon poignet, puis regagna le sol avant de prendre la fuite, dans la direction même du fameux mausolée. Je poussai un soupir de soulagement et mon regard se porta sur mon poignet, vide. Oh, tout allait bien. Je n'avais pas été blessée et j'avais connu bien pire déjà en terme d'insectes. Sans oublier que même mon bracelet était...

- Mon bracelet!!

M'exclamais-je d'une voix forte et furieuse. On venait de me le voler! Cette saleté d'insecte allait regretter d'avoir jeté son dévolu sur l'un de mes bracelets favoris! Je ne laisserais pas les choses se dérouler ainsi, me dis-je en prenant la créature en chasse à la course, suivant Spark qui ouvrait la voie. Dans mon empressement, je trébuchai, mais me relevai presque aussitôt sans prêter attention aux branches qui me lacérèrent les jambes ou même la joue. Je n'avais pas une seconde à perdre et pour ce qui était de la terre un peu humide de la jungle, je la chasserait de mes genoux en temps et en heure. Je m'engageai dans une pente et mes pieds glissèrent sous moi, m'obligeant à me cramponner à une branche. Pourquoi avoir eu l'idiotie de quitter le pseudo sentier?! Parfois j'étais si bête que je ne pouvais pas m'empêcher de me dire que je méritais bien mes mésaventures. Finalement, la branche me glissa des mains et je dégringolai jusqu'en bas ce qui, à défaut d'être gracieux, était largement efficace. Tristement, ce fut un Férosinge qui amorti mon arrivée tout en bas. Je vous laisse deviner la suite. Jamais je ne m'étais relevée aussi vite auparavant et je ne pu même pas blâmer ma Dedenne pour avoir pris la fuite en m'abandonnant derrière elle. Même, sur le coup Spark me semblait largement plus intelligente que ma personne. Je ne courais plus seulement pour rattraper mon précieux bien, mais plutôt pour sauver ma peau de ce singe furibond et de ses petits camarades.

Miracle! J'aperçu finalement les statues du mausolée, encore un petit effort et je pourrais peut-être me mettre à l'abri. Ma souris électrique entra la première, en trombe, et je remarquai pour ma part que le bâtiment bénéficiait d'une porte. L'espoir existait toujours! J'allais me sortir de ce mauvais pas et ce, sans la moindre blessure! Bah quoi, l'espoir fait vivre. Je m'engouffrai dans le bâtiment à la hâte, refermant énergiquement la porte derrière moi avant de me plaquer contre elle, espérant la garder close suffisamment longtemps pour que mes poursuivants repartent comme ils étaient venus. Second miracle de la journée, la porte tint bond et les singes semblèrent se calmer. Un sourire béat vint orner mes lèvres alors que je poussai un soupir de soulagement. Maintenant, je pouvais jeter un oeil autour de moi pour voir où j'avais atterrit. Ah tiens, je n'étais pas seule apparemment. Je me figeai sur place, mes grands yeux marrons ressemblant à ceux d'une biche face à des phares, les cheveux porteurs d'une ou deux brindilles, les genoux égratignés et le souffle encore court. Il y a un proverbe qui dit "Même décoiffée, une vraie Mentali est toujours jolie" et pour être honnête, je souhaitai avec ferveur que ce soit mon cas. Esquissant un sourire gêné, je passai une main dans mes cheveux pour tenter de limiter les dégâts.

- Pardon de vous avoir..euh... interrompus. Si c'était que de moi je vous laisserais vaquer à vos occupations seuls dans ce temple obscur, mais disons pour faire simple que ce serait une mauvaise idée de ressortir maintenant. Désolé...

Aie. En plus de tout ça il fallait que je tombe sur un couple qui venait visiter l'endroit à deux. Quand on dit être au mauvais endroit au mauvais moment, j'avais l'impression d'en être un exemple vivant, en chair et en os. Remarque, ce n'était peut-être pas plus mal car, bientôt, Spark revint vers moi, agitée, comme si elle voulait me montrer quelque chose. Curieuse, je cherchai donc de mes yeux marron la source de cet énervement pour retrouver finalement le voleur de plus tôt. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses.

- C'est le voleur de bracelet! J'y tiens énormément, c'était un cadeau. Il faut me le rendre, je n'ai pas subit tout ça pour rien quand même!
Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : (fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Lucas, le bracelet n’était effectivement pas à lui, il était très mignon, très grand, et il la vouvoyait. A tel point qu’elle se sentit idiote. Mince, elle lui aurait donné quinze ans, seize à tout casser, vu ses traits juvéniles, mais il était peut-être un adulte et elle se montrait peut-être très mal élevée. Un silence gêné tomba entre eux d’eux, qu’elle mit à contribution pour essayer de déterminer s’il était adulte ou élève, de Cobaba ou de Lansat. Elle fut coupée dans ses réflexions quand une nouvelle personne franchit l’entrée presque en courant, avant de s’immobiliser en voyant qu’elle n’était pas seule. Un éclat d’hébétude passa dans ses yeux, avant qu’elle ne se redresse d’un coup et qu’elle bafouille des excuses. Aileen, surprise par la gêne évidente de la fille, plissa les yeux, avant de sourire quand Sphax gronda de rire derrière elle. Un couple ! La fille les prenait pour un couple ! Quoique, elle pouvait facilement comprendre la méprise. Une fille et un garçon, seuls dans un mausolée paumé au milieu de la jungle, elle appuyée contre le bureau, lui debout face à elle, les mains dans les poches, ça pouvait difficilement être un hasard.

« On n’est pas un couple. On est juste … Deux touristes. Qui se croisent dans un mausolée en ruines, à la recherche de trésors. C’est tout. »

La fille semblait être prête à repartir, mais brusquement, un petit Dedenne vint vers elle en courant, frôlant sa jambe, avant d’escalader sa dresseuse pour couiner à son oreille. Le regard marron de la fille parcourut la pièce poussiéreuse, et tomba sur le Ningale, qui boudait toujours dans son coin. Et brusquement, elle haussa le ton, en disant que c’était lui, le voleur de bracelet. Ah ? Tiens tiens tiens. Elle venait de retrouver la propriétaire légitime du bijou chipé par Aurum alors. Le Ningale redressa la tête, presque innocent. Ca aurait pu passer, si Aileen ne lui avait pas envoyé un regard clairement réprobateur. Alors qu’elle allait tendre le bracelet à la fille, vu qu’elle le tenait toujours dans la main, elle eut une meilleure idée, et l’envoya vers le Ningale, qui s’en saisit aussi sec pour le serrer contre lui.

« Vu que c’est toi qui l’a volé, tu vas également le lui rendre. Maintenant. »

Le Ningale siffla de colère. Non ! C’est à lui maintenant !

« J’ai cru entendre quelque chose. Et toi Sphax ? »

L’Absol chromatique gronda un léger rire, puis il darda son regard accusateur sur le Ningale. Coincé, ce dernier se dirigea à contrecœur vers la table, qu’il escalada agilement, avant de s’approcher du bord pour tendre le bracelet qu’il tenait entre ses mandibules en direction de la fille. Puis il recula prestement avant de se jeter vers sa dresseuse, qui appuya négligemment sur le bouton de la Poké Ball pour laisser le Ningale la rejoindre. Il voulait bouder ? Alors qu’il boude tiens. Pendant que la fille remettait son bracelet, Aileen ressortit sa bouteille d’eau et la lui tendit avec un sourire. Elle avait l’air assoiffé, la pauvre. L’autre, Lucas, semblait s’en sortir, mais elle lui indiqua tout de même d’un sourire qu’il pouvait boire aussi. Vu son vouvoiement, il semblait bien trop poli pour se le permettre sans demander.

« Bon, je ne pense pas que de nouvelles personnes s’invitent. Recommençons depuis le début. Moi, c’est Aileen Sôma, quatorze ans, Pyroli Pokéathlète. L’Absol chromatique, c’est Sphax, le Ningale voleur, c’est Aurum, et j’ai une Mysdibule qui dort dans une Poké Ball, Ellie. Et vous ? »



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Le squatt de la maison des morts
Finalement, ma suggestion était tombé à l'eau, sans même que je le sache encore. Il s'avérait que pendant que nous discutions Aileen et moi, une seconde demoiselle venait d'entrer dans le mausolée. Elle avait l'air épuisé, et malgré un semblant d'obscurité sur son visage, j'observais de ma position quelques gouttes de sueur ruisselaient sur son corps, semble-t-il, fatigué par, à coup sûr, une récente course. Elle avait fermé la porte d'entrée, et la soutenait au mieux qu'elle pouvait. J'allais me bouger pour lui venir en aide lorsqu'elle sourit béatement et poursuivant avec un soupir de soulagement. De féroces mais presque silencieux cris de Férosinges se faisaient entendre à l'extérieur, s'éloignant peu à peu du mausolée. Je compris alors la raison de sa présence, et je souriais joyeusement avant de revenir vers Aileen. J'en profitais pour offrir une petite caresse à Queen, toujours installé sur le haut de mon crâne, et qui s'était finalement endormi dessus. Je m'étonnais qu'elle y soit parvenu avec le brouhaha autour d'elle. Sans doute son jeune âge lui permettait d'avoir aisément un sommeil aussi profond. Je ne m'inquiétais nullement pour Aegis, mon Chevroum, et Bahamut, mon Vibraninf. L'un s'était posé calmement dans un coin de la pièce pour observait en silence les événements, et l'autre, posé sur le premier, imitant ce dernier. J'étais plutôt content que mes compagnons soient aussi sages qu'ils le sont, mais cela ne m'aurait pas gêné qu'ils soient aussi vifs que ceux des deux demoiselles, un Absol d'un couleur un peu spéciale et un Ningale pour Aileen, et un Dedenne qui s'était réfugié dans cet endroit avant sa maîtresse, encore atténué par ce qu'elle venait de vivre. En y pensant, je remarquais qu'elle avait quelques brindilles sur sa coiffure un peu décoiffé, mais rien de bien grave. Le plus étonnant fut qu'elle devint instantanément aussi raide qu'une statue en nous croisant de son regard aux yeux bruns de Hoothoot, et essaya d'enlever rapidement les petits bouts d'arbres de sa chevelure tandis qu'un sourire gêné se dessinait sur son jolie minois.

«  Pardon de vous avoir..euh... interrompus. commença-t-elle par s'excuser. Si c'était que de moi je vous laisserais vaquer à vos occupations seuls dans ce temple obscur, mais disons pour faire simple que ce serait une mauvaise idée de ressortir maintenant. Désolé... continua-t-elle par se justifier. »

Je comprenais facilement qu'elle nous prenait pour un couple. Sa réflexion n'avait donc pas poussé assez loin pour penser que nous venions tout juste de nous rencontrer. Je n'émettais cependant aucune plainte, sachant que la demoiselle venait de se faire courser par une bande de Férosinges sûrement enragés. Et puis il est vrai que la chose n'était pas si évidente à  ne pas penser. Une fille et un garçon, seuls, dans un mausolée obscur, loin des habitations, il n'y avait certes pas plus logique qu'un couple. Mais maintenant qu'une troisième personne était là, je ne pensais pas que cette erreur puisse se reproduire. Mais même comme ça, je me disais que rétablir la vérité était primordial. Aileen était du même cas. Elle fut autant surpris que moi de la méprise de la nouvelle arrivante. Elle avait esquissé un sourire tandis que son Absol chromatique s'était mis à rire comme Ecremeuh qui pisse. La brunette m'avait alors pris de court pour éviter de laisser une telle idiotie imprégner le crâne de cette fille.

«  On n’est pas un couple. On est juste … Deux touristes. Qui se croisent dans un mausolée en ruines, à la recherche de trésors. C’est tout. déclara-t-elle. »

La phrase était tout ce qu'il y avait à dire, la réponse que j'aurais moi-même lancé, à ma manière évidemment. Cependant, la demoiselle n'en prit pas compte. Elle semblait déjà sur le départ. Mais son Dedenne, il était évident qu'il ne pouvait s'agir que de son compagnon, la rejoignit et monta sur elle avant de lui indiquer, agitée, un coin de la pièce. Aussitôt, la maîtresse chercha l'origine de l'agitation du type électrique. Je fixais un dernier instant le visage de cette fille avant de regarder dans la direction donné par le pokémon. Il n'y avait de ce côté que l'unique table des lieux ainsi que le Ningale d'Aileen, qui ne pouvait être que ce que la créature désignait de sa petite patte. Mon hypothèse se révéla juste.

«  C'est le voleur de bracelet ! J'y tiens énormément, c'était un cadeau. Il faut me le rendre, je n'ai pas subit tout ça pour rien quand même ! s'écria-t-elle. »

Ainsi donc cette demoiselle était le possesseur de ce bracelet dont m'avait parlé Aileen il y avait une ou deux minutes. Nous n'aurions donc pas à chercher son propriétaire. Je fus soulagé que nous n'ayons pas eu à déposer ce joli bijou aux objets trouvés, au risque qu'il ne soit jamais remis à sa place d'origine, ou bien que son voleur, le petit Ningale d'Aileen, puisse finalement le garder pour lui. Là, c'est cette fille qui allait pouvoir le récupérer, au prix d'une haine que lui porterait le pokémon. Ce dernier fut instantanément réprimandé du regard par sa dresseuse, puis il observa tristement le bracelet se diriger de la main de la demoiselle vers sa congénère, juste avant que cette première ne choisisse de lui envoyer pour qu'il l'attrape et le serre joyeusement contre lui. Une bien meilleure idée était sûrement venu à la brunette.

«  Vu que c’est toi qui l’a volé, tu vas également le lui rendre. Maintenant.  lui ordonna-t-elle, recevant pour réponse un sifflement coléreux. J’ai cru entendre quelque chose. Et toi Sphax ?  »

Le type ténèbres réagit à l'appel, et après avoir retenu un petit rire, se tourna vers le voleur en lui portant un regard accusateur pour imiter sa dresseuse. Pris au dépourvu, le concerné finit par abandonner l'idée de conserver l'objet, et se dirigea lentement vers son véritable propriétaire, grimpant agilement sur la table puis rejoignant le bord de cette dernière en tendant de ses mandibules de devant le bracelet. Il s'empressa ensuite de rejoindre Aileen, qui par réflexe, appuya sur l'une de ses pokéballs dans laquelle rentra le Ningale contrarié, semble-t-il, pour bouder. Je restais planté sur ma position, presque au milieu de la pièce, à observer ce qui se passait, finalement rejoint par Aegis et Bahamut. Queen sommeillait toujours sur ma tête, et rien ne semblait pouvoir la déranger, ce qui me réjouissait. Tandis que la fille remettait son bracelet, Aileen avait sorti une bouteille d'eau qu'elle lui tendit avec un joli sourire, qu'elle m'envoya également pour me dire que je pouvais aussi boire dedans si j'avais soif. Je lui répondais avec un sourire à bouche et yeux fermé, mais ne bougeait pas, ayant moi-même de l'eau sur moi. La brunette se décida à casser ce petit silence en ramenant la situation à une atmosphère plus sereine.

«  Bon, je ne pense pas que de nouvelles personnes s’invitent. Recommençons depuis le début. Moi, c’est Aileen Sôma, quatorze ans, Pyroli Pokéathlète. L’Absol chromatique, c’est Sphax, le Ningale voleur, c’est Aurum, et j’ai une Mysdibule qui dort dans une Poké Ball, Ellie. Et vous ? se présenta-t-elle. »

Trois pokémons donc. Une pyrolienne pokéathlète, c'est le classique. Quatorze ans, c'est l'âge moyen des élèves de l'académie, donc tout à fait logique. Son idée de se présenter ainsi que nos pokémons était très bonne. Je sentais que l'autre demoiselle allait prendre du temps avant de nous dévoiler son identité, alors je me lançais à mon tour, prenant mon air sérieux et jouissif de cette discussion.

«  Pour ma part … Mon nom est Lucas, et je viens récemment de fêter mes seize ans. J'appartiens au dortoir Noctali, et mon parcours est celui des topdresseurs, où je me suis jusqu'à présent spécialisé dans les pokémons feu. J'ai cependant, en milieu d'année, rejoint le groupe des scientifique. Mon équipe est composé de onze membres : mon starter, un Embrylex du nom de Freed, une Ponyta, nommé Myrtille, ce Chevroum ici présent, que j'ai surnommé Aegis, un Camerupt, surnommé Alexandre, un Dracaufeu, prénommé Zero, un Brasegali, Piou, ce Vibraninf, actuellement appelé Bahamut, mais auparavant Moth, un Akwakwak, surnommé Pit, une Farfaduvet, que j'appelle toujours Layla, la Négapi qui dort tranquillement sur ma tête, Queen, et un récent Mustébouée, dont je cherche encore le surnom. me présentais-je à mon tour, ne demandant pas à la seconde demoiselle de se présenter elle aussi, par souci de politesse. »

Je me réjouissais subitement, tandis qu'intérieurement, je soupirais de tristesse. Ma voix venait de tirer Queen de son superbe sommeil.

 

codes par shyvana


(fouille) Le squatt de la maison des morts. 1466193127-s1

                         
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
La course avait été effrénée, mais j'avais réussi à semer les Férosinge en me cachant dans cet endroit que je ne connaissais pas du tout. Je tombai nez à nez avec un duo, un garçon et une fille, que j'estimai d'office être un couple. La jeune fille me corrigea bien rapidement et j'haussai un sourcil. S'ils m'avaient dit être de simples amis je n'aurais pas cherché plus loin, mais là c'était louche, surtout vu l'hésitation dans la réponse. Alors en fait la réponse correcte serait qu'ils n'étaient pas encore un couple, mais qu'ils étaient venus faire cette expédition pour mieux se connaître et travailler en équipe? J'allais gâcher la formation d'un couple?! Pire! Et si c'était vrai. S'ils n'étaient que deux touristes qui venaient de se rencontrer, destinés à tomber ici amoureux et passer leur vie ensemble, juste imaginons. Je venais de débarquer de nulle part et j'avais peut être ruiné ce moment de providence! Je venais peut être de changer le cours entier de leur existence! Et vu l'effet Butterfree qui en résulterait, c'est peut être l'avenir du monde entier que je venais d'altérer, tout ça pour un bracelet! Comment ça vous dites que j'exagère? Non, mais pensez y un peu! C'était terrible comme situation!

En parlant de ce bracelet,  Spark me revint en m'informant de sa présence et je pu réclamer l'objet volé à la dresseuse du petit pickpocket. Cette dernière sembla alors prête à me le rendre, mais changea d'idée, forçant le Pokémon lui-même à me le rendre. Il était plutôt réticent, mais il obéit finalement et vint me rendre le bracelet offert par ma grand-mère, ce qui me soulagea grandement intérieurement, je n'aurais pas pu me pardonner si je l'avais perdu pour de bon. Je remerciai la petite créature avec un sourire, mais il préféra retourner immédiatement auprès de l'autre jeune femme, comme boudeur d'avoir du abandonner son butin, et je n'allais certainement pas me sentir désolée pour lui. Je remis le précieux objet en place et la dresseuse m'offrit un peu d'eau, offre au combien généreuse que je pouvais pas me permettre de refuser. Je la remerciai et bu un peu, faisant bien attention de lui en laisser le plus possible. Après tout ça restait sa bouteille, pas la mienne. Elle en offrit aussi au garçon, mais ce dernier refusa poliment. Maintenant que la situation semblait arrangée pour tous, il était l'heure des présentations il semblerait.

Ainsi elle se prénommait Aileen? C'était très joli, enfin selon moi. Pour le coup j'étais presque honteuse du mien. Non, mais Estelle quoi! C'était beaucoup moins classe. Son prénom à elle, avec sa sonorité plus anglophone, aurait facilement pu être porté par une femme fatale dans une grosse production des studio Pokestar. Personne ne s'appelle jamais Estelle dans les films, je vous jure! Hum, je m'éloigne là. C'était donc aussi une Pyroli et une Pokeathlete. Je pensai à lui demander si elle connaissait Ruby, les deux filles venant du même dortoir, mais n'en fit rien au final. Après tout je ne connaissais pas toutes les Mentali moi-même alors pourquoi connaîtrait-elle nécessairement toutes les Pyroli quoi? Simple question de logique. Pour conclure elle nomma chacun de ses Pokémon, en l'occurence trois, et nous partagea également leur surnom respectif. Remarque quand on a seulement trois Pokemon c'est forcément rapide. Je tournai ensuite mon attention vers le jeune homme qui s'était fait plutôt effacé jusqu'à maintenant. C'est d'ailleurs seulement là que je remarquai qu'il était accompagné de trois Pokémon lui aussi, dont un Négapi qui dormait sur sa tête. J'esquissai un sourire amusé, j'avais tout de suite pensé à Ancy, régulièrement affalé dans la chevelure blonde de son dresseur. Il faut croire que c'était une habitude des rongeurs électriques, qui sait? Bref, il prit la parole et je restai attentive, fort heureusement car mine de rien il en avait beaucoup à dire. Il s'appelait donc Lucas et venait d'atteindre les seize ans, son âge était donc plus près du mien que de celui d'Aileen. Il était également un Noctali et donc, bien évidemment, il ne pouvait être rien d'autre qu'un topdresseur, c'était pratiquement obligé. En fait nous répondions tous assez bien au stéréotypes de nos dortoirs respectifs tous les trois, mais c'est une autre histoire. Quant à ses Pokémon, je pensais même pas que c'était possible d'en avoir autant! Enfin, peut être que ça me paraissait beaucoup car ils étaient tous nommés d'à filée, mais quand même. Onze Pokémon! J'en avais à peine....ouais, combien j'en avais moi? Mine de rien j'en avais cinq maintenant, ce n'était pas rien non plus, surtout qu'il y en avait encore quelques un que je voulais avoir à tous prix. Tout ça pour dire que je ne retins pas tous ses compagnons, mais j'avais plus que remarqué la présence d'un Ponyta dans son équipe, l'un de ces dits Pokémon dont je rêvais de faire l'acquisition. Maintenant qu'il avait terminé, c'était mon tour.

- Je m'appelle Estelle Highwind, j'ai quinze ans, mais en aurai seize à la rentrée. J'appartiens au dortoir Mentali, donc ouais, je fais de la coordination. Mais je suis surtout passionnée par l'élevage je dirais, qui est mon domaine de prédilection. Mon starter est un Vipelierre surnommé Ouji-sama, ensuite j'ai capturé Spark, ma Dedenne et Ash, mon Phanpy. Pour conclure j'ai aussi un oeuf de Ditto et j'ai attrapé une Feebas cet été que j'ai surnommé Hime.

Maintenant que cette étape était derrière nous, il était temps de décider de ce que nous allions faire. Je décidai de risquer un coup d'oeil à l'extérieur, mais quelques uns de mes poursuivants semblaient encore rôder dans les environs, m'incitant donc à refermer aussi vite que possible, pour ne pas nous attirer trop d'ennuis. Je me tournai donc à nouveau vers mes compagnons d'infortune, désolée de les avoir entraînés avec moi dans tout ça.

- Il vaut mieux attendre encore, sauf si vous voulez vous la faire à la film d'action et sortir en attaquant tout ce qui bouge, mais je pense pas que ce soit une bonne idée... Sinon, vous pensez qu'il y a une autre sortie ici? Ça paraîtrait stupide qu'il y en ait qu'une quoi...enfin, je pense.
Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : (fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Les présentations étaient faites. Le garçon, Lucas, avait une ribambelle de Pokémon, dont un adorable Négapi qui faisait une petite sieste dans ses cheveux noirs. Et dix autres Pokémon. Aileen eut du mal à en retenir le nom. Trop de monde d’un coup quand même. Et dire qu’elle n’en avait que trois. Cependant, l’autre fille, qui dit s’appeler Estelle, en avait quatre, plus un œuf de Métamorph. Ah, les Métamorph pouvaient faire des œufs ? Pourquoi un Métamorph ? Elle devait se diriger vers … Oui, vers l’élevage, ce qu’elle confirma quelques secondes plus tard. C’était ironique. Une Mentali Coordinatrice, une Pyroli Pokéathlète, un Noctali Topdresseur. Bonjour le gros archétype des maisons qui leur tombe sur le coin de la tête quand même ! La fille, Estelle, leur disait d’ailleurs qu’il serait plus prudent de ne pas sortir. Elle avait tout l’air de quelqu’un qui avait été pris pour cible par une meute de Pokémon enragés.

« On peut toujours traverser le mausolée pour voir s’il y en a une de l’autre côté. »

Heureusement pour eux, Aileen était déjà venue ici une fois, même si elle préférait ne pas leur en parler pour ne pas repartir aussi sec en fou rire. La cravate de Roseverte. Hrm hrm, restons calmes. Aidée par son Absol, elle poussa le bureau poussiéreux, dévoilant la trappe cachée dessous, et tira dessus pour l’ouvrir. Vu comme ça, sans les lumières, ça avait l’air vachement haut, mais par expérience, Aileen savait qu’il n’en était rien. Des barreaux d’échelle noirs vissés dans le mur permettaient d’atteindre le sol plus facilement, ce qu’Aileen n’avait pas vu à sa première visite, vu qu’elle avait sauté comme une brute en manquant de se péter la jambe en heurtant sèchement le sol plus bas. Ca aussi, elle éviterait de le dire. Passant la première, elle descendit les barreaux à la force des bras, et toussa quand son pied, rencontrant le sol, souleva un nuage de poussière. Les deux autres la rejoignirent rapidement.

« Lucas, toi qui es spécialiste de type Feu, t’as pas un Pokémon qui pourrait nous illuminer tout ça ? C’est un peu sombre ici. »

Mais, juste un peu. Ils n’y voyaient pas grand-chose. Les torches normalement allumées semblaient être toutes éteintes. Ca puait la mauvaise blague à plein nez. Quand l’un des Pokémon Feu du garçon les illumina brusquement, Aileen plissa les yeux, reconnaissant le long couloir à traverser, ce qu’elle avait fait avec un peu d’hésitations la première fois. Les statues de Scorvol foutaient toujours autant la frousse, mais elles étaient toujours aussi immobiles, ce qui était rassurant. Enfin, la Pokéathlète n’était pas des plus impressionnables, non plus, mais il fallait avouer que cette longue rangée de statues sur lesquelles vacillaient les lueurs du feu, c’était impressionnant. En parlant de feu. Décrochant trois torches du mur, elle les tendit vers le Pokémon de Lucas, qui les alluma très placidement, et en donna une à chacun.

« Je suis déjà venue ici une fois, pour fouiner. Le couloir est assez long et il débouche sur une grande pièce, normalement bien éclairée, avec des torches et tout. Après, il y a des couloirs partout, donc si jamais on venait à se perdre, on fait demi-tour et on s’attend dans la grande pièce aux couloirs, d’accord ? »



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Le squatt de la maison des morts
En quelques instants, il s'était passé bien des choses. Je décidais donc de me remettre tout ceci en mémoire. Je venais de me présenter, moi ainsi que tous mes compagnons, de Freed jusqu'à mon récent Mustébouée, aux deux filles venant chacune d'un dortoir différent. L'un était une Pyrolienne pokéathlète, un stéréotype très connu de ce dortoir, âgé de quatorze balais et qui avait avec elle trois pokémons en comptant son Ningale voleur et son Absol chromatique resté silencieux jusqu'à présent. Une réflexion pouvait se poser. Était-elle une de ces élèves arrivées au début du mois de juillet, mois que j'ai presque entièrement passé à me promener dans Johto et Sinnoh, ou bien était-elle plus ancienne avec cependant la tristesse de ne pas avoir pu participer à beaucoup de choses, ou en très petites quantités. Elle avait sûrement dû effectuer quelques fouilles dans les deux cas, au moins une. Nous aurions au moins un guide pour nous aider à nous repérer une fois dans les souterrains. Guide qui ne serait disponible que dans le cas où celle-ci choisirait de faire la fouille d'aujourd'hui avec moi et cette Estelle, cette même fille qui était peut-être également dans le coin pour faire des recherches.

Je n'avais pour ainsi dire aucune affirmation sous la main, uniquement des hypothèses qui avaient probablement beaucoup de chances de se produire. Cela pourrait m'être profitable, moi qui cherchait toujours à savoir où aller, et qui finissait assez souvent par choisir des chemins par pur hasard, d'autant que la recherche sera bien plus fructueuse avec trois personnes. Cependant, aucun de nous ne possédait de pokémons capable de plonger profondément dans l'eau, en dehors de moi et de mes deux types eau, Pit et Mustébouée, que j'avais décidé de mettre de côté pour l'instant. La fouille se concentrerait donc sur le vide que les objets que l'on souhaite trouver viennent combler de tous les côtés, après que nous ayons fini de tous nous présenter, il en est convenu.

«  Je m'appelle Estelle Highwind, j'ai quinze ans, mais en aurai seize à la rentrée. J'appartiens au dortoir Mentali, donc ouais, je fais de la coordination. Mais je suis surtout passionnée par l'élevage je dirais, qui est mon domaine de prédilection. Mon starter est un Vipelierre surnommé Ouji-sama, ensuite j'ai capturé Spark, ma Dedenne et Ash, mon Phanpy. Pour conclure j'ai aussi un oeuf de Ditto et j'ai attrapé une Feebas cet été que j'ai surnommé Hime.  s'exprima donc la seconde fille. »

Bien sûr. Une Mentalienne. Elle ne pouvait être qu'une Mentalienne. Et qui dit dortoir Mentali di coordination. Un stéréotype qui ne se révélait pas si important. Une bonne partie des élèves de ce dortoir était certes de la branche de la coordination, mais il ne représentait pas une part assez grande pour être le poids dominant de ce groupe, de mon point de vue tout du moins. Surtout que la coordination se différant par trois parcours qui s'éloignent d'un grand bond de son domaine d'origine. Le plus concret des exemples est sans doute l'élevage. Bien plus tourné vers l'appréciation du pokémon et de son entretien que de sa réel beauté, il est celui qu'a choisi Estelle.

Elle est une jeune fille qui s'approche de la seizième année de sa vie, une dont l'entourage bestiale se compose de cinq compagnons : un Vipélierre, ce petit pokémon plante que je trouve mignon mais sans plus de considérations, un Dedenne, un cousin éloigné de Queen, ma Négapi, de par son type électrique et les petits détails qui les rapproche l'un de l'autre, un Phanpy, ce pokémon sol que je connais bien pour faire parti intégrante de ma région d'origine, un oeuf de Ditto, qu'après plusieurs années d'interrogation, j'ai fini par découvrir qu'il s'agissait là d'un Métamorph sous un nom différent, ainsi qu'un Feebas, inconnu à mon registre, jusqu'à ce que mon Ipok me révèle que son autre nom, celui que je connaissais, était Barpau, un type eau pas très débordant de beauté, qui ne nous serait pas d'une grande utilité pour nos recherches, assurément. La petite réflexion était la suivante : choisirait-elle pour cette petite fouille à trois, à condition qu'elle le soit, son Dedenne, plus utile je  pense que son Vipélierre, et son Phanpy. Enfin, il fallait déjà que la demoiselle comprenne que nous nous trouvions tous trois ici pour faire des recherches, en tout cas au moins un, moi, et probablement Aileen aussi, qui ne pouvait pas se trouver dans cet endroit en première pour autre chose qu'une fouille.

«  Il vaut mieux attendre encore, sauf si vous voulez vous la faire à la film d'action et sortir en attaquant tout ce qui bouge, mais je pense pas que ce soit une bonne idée ... Sinon, vous pensez qu'il y a une autre sortie ici ? Ça paraîtrait stupide qu'il y en ait qu'une quoi ...enfin, je pense. s'exprima la Mentalienne. »

Là, deux choses venaient d'être révélés : tout d'abord que le petit vacarme encore audible de la jungle était dû à une véritable bande enragé de pokémons qui poursuivait il y avait encore quelques secondes la demoiselle, chose dont on pouvait se douter dès son arrivé, et ensuite le fait qu'elle n'avait pas vraiment en tête de faire des fouilles, ou tout du moins elle n'était encore assez remis de ses aventures pour penser à la recherche. Il y avait cependant du vrai dans ce qu'elle disait : il y avait peu de chances que cette entrée soit aussi la seule sortie disponible. L'endroit devait dans les gros détails ressembler aux souterrains de l'académie, alors il était bien plus que probable que d'autres sorties cachés, et ne permettant que de sortir du mausolée, se trouve sous nos pieds. Aileen vint renforcer cette théorie, sans parvenir à la solidifier complètement cependant.

«  On peut toujours traverser le mausolée pour voir s’il y en a une de l’autre côté. répondit la Pyrolienne. »

Traverser la mausolée qu'elle disait. Ce n'était vraiment la réponse que j'avais pensé qu'elle dirait, mais au moins, une chose était sûr : nous allions descendre. La demoiselle s'approcha de la table de pierre, et la poussa, me faisant découvrir ainsi qu'à Estelle que le meuble était parfaitement amovible. Juste dessous, une trappe. Poussiéreuse, mystérieuse. Aileen l'ouvrit cependant sans problème, surprenant Queen qui planqua son visage dans ma coiffure en bataille. Aussitôt je m'approchais pour observer le trou qui s'offrait à nous : il semblait profond au premier coup d'œil, et l'obscurité qui le remplissait n'arrangeait pas les choses. Sauter ne serait heureusement pas une option. Pour une raison que j'ignorais, une échelle avait été installé sur un des coins de ce trou, assez neuf pour soutenir le poids de chacun de nous. La Pyrolienne fut la première à descendre. Rapide, elle disparut en deux secondes dans le noir des souterrains. Par politesse, je laissais Estelle y allait en seconde, et j'en profitais pour rappeler Aegis quelques secondes dans sa pokéball, bien trop volumineux pour descendre tout seul en bas. Je laissais cependant Bahamut, qui voletait, et Queen, soutenu par ma tête chevelu, et m'engagea dans le noir, suivi de près par le type dragon. Je descendais avec prudence, et réussit à poser mes deux pieds sur le sol sans la moindre accroc. Mes yeux s'habituèrent assez vite à cette obscurité, et la silhouette de mon Vibraninf m'apparut à ma droite, puis celle des deux jeunes filles devant moi. Je m'avançais de quelques pas en évitant de bousculer l'une de ces demoiselles, et me mit à portée d'écoute calme d'elles, attendant de voir ce qu'elle dirait. Aileen fut la plus rapide.

«  Lucas, toi qui es spécialiste de type Feu, t’as pas un Pokémon qui pourrait nous illuminer tout ça ? C’est un peu sombre ici. me demanda-t-elle. »

Une très bonne suggestion. Que je m'empressais d'exécuter malgré le fait que je me sente un peu rabaissé, le fait qu'on m'ordonne quelque chose alors que je sais déjà qu'il faut que je le fasse y étant pour beaucoup, et sortit Myrtille de sa pokéball, illuminant de ses flammes les alentours, et lui demanda d'utiliser flammèche sur les torches que la pokéathlète m'avait désigné dans ce noir presque complète. Ponyta les illumina par rangée, les découvrant deux par deux dans un décor saisissant composé de statues de scorvols éclairés sur le bas par les torches nouvellement allumées se rangeant sur les deux rangées de torches qui s'enfonçaient dans les souterrains. J'en fus époustouflé. C'était quelque chose de magique ce que j'observais là. La beauté qu'offrait les flammes de Myrtille était quelque chose que je trouvais fascinant. Dans ma tête, je me mémorisais ce décor magnifique. Ce décor qui ne quitterait plus mes souvenirs, et reviendrait quand il faudrait. Une fois la conservation faite, je me tournais vers Aileen, qui avait bougé pour prendre trois des nombreuses torches du chemin pour nous en tendre une à moi et Estelle. Je la prenais de bon cœur, et rappelait Myrtille pour redonner sa place à Aegis le temps que la Mentalienne ait la sienne. Ceci fait, la Pyrolienne reprit la parole. Elle avait pour moi l'air d'être un guide sur qui je pouvais compter presque autant qu'Aegis avec son superbe flair.

«  Je suis déjà venue ici une fois, pour fouiner. Le couloir est assez long et il débouche sur une grande pièce, normalement bien éclairée, avec des torches et tout. Après, il y a des couloirs partout, donc si jamais on venait à se perdre, on fait demi-tour et on s’attend dans la grande pièce aux couloirs, d’accord ? annonça la Pyrolienne. »

Et nous en étions là. Sur ce moment. Il ne s'était passé que deux minutes, à tout casser. Et sans prononcer mot, j'acquiesçais de la tête pour approuver cet ordre, et choisit de vérifier rapidement mon équipement de recherche. Mes deux pokémons étaient calmes, sérieux, et attendaient qu'on leur demande de faire quelque chose. Je fouillais dans mon sac, tout en regardant encore si mes affaires étaient toujours bien, et prit ensuite la lampe luminax que j'accrochais au cou d'Aegis par une petite attache qui se confond avec son pelage et permet d'éviter d'être gêné par l'ampleur de sa lampe, lampe ayant exactement le même design et poids que ceux d'une lampe à huile, à l'exception de cette boule de lumière fluorescente remplaçant la bougie, et éclairant fortement autour de lui, et bien plus à l'approche d'un objet caché. Un système de recherche efficace et mystérieusement bien conçu pour ne réagir qu'aux objets cachés. Je vérifiais bien qu'il n'y avait aucun problème dessus, et me tourna ensuite vers les deux filles, plus particulièrement Aileen.

«  Je te suis. Je sais que nous cherchons à sortir, cependant, ma présence ici est justifié par l'envie d'effectuer une fouille, et je pense que la vôtre également, aussi vais-je faire passer mon Chevroum devant. Son flair et la lampe qu'il porte au cou facilitera grandement ces recherches. N'y voyez-vous aucune objection, mesdemoiselles ? dis-je sans détour, presque impassible. »

Queen observait la scène depuis son piédestral avec de grands yeux d'enfants, et rien ne semblait être assez important pour la détourner de ce qu'elle voyait. Ma Négapi apprenait des choses de la vie.

 

codes par shyvana


HRP :
Sachez que tous les détails donnés dans ce post provient des pensées de Lucas, et pas des miennes (enfin, disons que je lui ai fait pensé cela), aussi certaines choses peuvent-ils s'avérer entièrement fausses. C'est un détail à ne pas oublier Razz


(fouille) Le squatt de la maison des morts. 1466193127-s1

                         
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Traverser le mausolée, sérieusement? Ouais d'accord, je n'étais pas du genre à dire non à une aventure et tout, mais tout ce qui portait le nom de mausolée, de catacombes ou de quoi que ce soit du genre m'attirait, mystérieusement, un peu moins. Et puis encore faudrait-il trouver une façon d'y aller, façon que la fille des Pyroli semblait posséder puisqu'elle prit rapidement les opérations en charge, à mon grand soulagement. En deux temps trois mouvements elle venait de pousser une table, d'ouvrir une trappe et de nous dévoiler ce qui ressemblait fortement à un passage secret. Et puis nous avions eu de la chance en plus, il n'y avait aucun chien à trois tête pour garder ladite entrée, pas que je suis en train de faire une référence à un film populaire sur des sorciers ou quoi que ce soit du même acabit. Bref, Aileen, toujours aussi prompte à commander, se dirigea dans les profondeurs des lieux sans une seule hésitation, comme si elle en avait l'habitude maintenant. Oui bon, en même temps les filles du dortoir du Général Jackie devaient déjà avoir vécu bien pire qu'une petite visite dans un mausolée sombre et obscur. J'espérais retarder ma propre descente aussi longtemps que possible, mais il semblerait que Lucas se porte volontaire pour fermer la marche. Ah ouais, être au milieu c'était pas mal non plus, au moins je ne me ferais pas avoir si on nous attaquait par derrière ou un truc comme ça. Et je vous interdis de dire que j'écoute trop de films! Hum...

Mes pieds gagnèrent le sol et je fus un peu soulagée avant de libérer le passage pour que Lucas et ses Pokémon puissent nous rejoindre. Toujours perchée sur mon épaule, Spark semblait vouloir tout guetter à la fois, prête à faire une longue et amusante exploration. Au moins elle avait l'air plus enthousiaste qu'effrayée et c'était suffisant pour me motiver également. Maintenant au complet, notre petit périple pouvait commencer, bien que nous devions toujours nous éclairer. Chef Aileen demanda à Lucas d'utiliser l'un de ses Pokémon pour nous éclairer et, -oh Providence!- il n'employa nul autre que Myrtille, son Ponyta. Tous mes sens d'éleveuse se mirent en alerte à la vue du cheval de feu, tant et si bien que j'en oubliai presque d'admirer le mausolée maintenant éclairé d'une lueur dansante. C'est dans ce genre de moment que l'on voit bien les intérêts de chacun. Tristement, le but de la maneuvre était de nous permettre d'avoir des torches à disposition et le cheval du donc retourner dans sa balle. Un peu déçue, je me remis toutefois rapidement pour me mettre en route avec les autres, fermant cette fois la marche. Voyez, Lucas avait un Pokémon pour nous aider à fouiller et Aileen était notre guide, donc il était logique que je leur cède le passage. Traînant à l'arrière de la formation, je pris le temps de bien admirer les statues, impressionnée par l'endroit. Je n'avais jamais vraiment eu l'occasion de visiter un endroit comme celui-là et donc je comptais bien m'en imprégner les rétines. Évidemment, je n'étais pas la seule à être enthousiaste et, alors que les deux autres semblaient avoir déjà beaucoup avancé, Spark m'abandonna afin de s'aventurer gaiement dans l'un de ces couloirs inconnus. J'étouffai un juron, pourquoi mes Pokémon ne pouvaient-ils donc jamais m'écouter! Je me tournai vers le duo de dresseurs, déjà presque hors de ma vue, sans doute en train de débuter leurs propres recherches pendant que j'avais pris du retard. Et puis merde, je n'allais pas les retarder, je n'avais qu'à rattraper la Dedenne et revenir sur mes pas, rien de bien sorcier en théorie.

- Spark? Reviens ici!

Chuchotais-je, ne désirant pas laisser les deux autres entendre mon appel timide. Déjà que je venais de me faire courser par des Férosinge, j'avais envie d'épargner autant que possible ma réputation et ce n'était pas gagné vu ma maladresse. M'éclairant de la torche, je m'engouffrai donc dans le couloir à sa poursuite, marchant lentement, espérant que mon absence passait toujours inaperçue. J'avançai ainsi sur de nombreux mètres, scrutant la noirceur sans jamais rien y voir. Bon sang, dans qu'est-ce que je m'étais encore embarquer? Et puis, est-ce que j'avais vraiment besoin d'une... "Dedeee!" Spark! J'haussai le pas, le rejoignant alors qu'elle était tombée nez à nez avec un petit Pokémon ailé semblable à une chauve-souris ou quelque chose comme ça. Pour être honnête j'ai pas trop eu le temps de voir, j'étais trop occupée à brandir ma torche dans tous les sens pour le chasser. Enfin, là vous me voyez venir j'imagine. Je veux dire, y'a pas moyen pour que quelqu'un fasse un truc aussi idiot sans le regretter tout de suite après, ce serait beaucoup trop facile. Eh bien vous avez parfaitement raison car la torche me glissa des mains et se retrouva à rouler au sol. Déjà affaiblie par mes mouvements aléatoires, ce saut de l'ange avait été le coup de grâce. Je me retrouvai donc seule avec ma Dedenne, dans le noir le plus total, désorientée et à l'écart des deux autres.

- Non.... non, mais.... bon sang! Pourquoi c'est toujours à moi que ça arrive et pourquoi je suis encore trop idiote pour avoir ma propre lampe de poche!

Pourtant je ne pouvais pas me payer le luxe de rester là, je devais me débrouiller pour retrouver Aileen et Lucas qui ne devaient pas avoir perdu de temps de leur côté, sans doute plus expérimentés et moins désespérants que moi. Aller, un peu d'ingéniosité que diable! Sur ce, je me munis de mon iPok, ne cherchant même pas à récupérer le cadavre de ma torche, allumant l'écran afin d'éclairer mon chemin. Gardant une main contre le mur, je tentai de me diriger vers mon point de départ, sans savoir si j'avançais du bon côté ou pas. Gardant les yeux grands ouverts pour ne rien manquer et ne pas trébucher, je n'aurais pas pu me douter que j'allais bientôt faire une découverte. Pas plus que je n'aurais pu me douter que ces fourbes chemins allaient bientôt me permettre de retrouver Aileen et Lucas plus loin en un joli face à face.

Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : (fouille) Le squatt de la maison des morts. Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2860
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
pokemon
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Estelle Highwind' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 8
Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : (fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Aileen sentait confusément qu’elle allait avoir un problème. C’était couru d’avance. Genre, ils étaient trois, quoi. Trois personnes, un bon paquet de couloirs sombres et inexplorés, il était obligatoire qu’au moins l’un d’eux se perde. Elle penchait plutôt pour Estelle. La Mentali avait l’air un peu mal à l’aise dans ce décor, alors que le Noctali semblait s’en ficher, tout comme Aileen, qui était déjà venue ici une fois. A pas prudents, ils commencèrent leur exploration des lieux, Lucas passant devant vu qu’il possédait une lampe torche. Raah, elle était belle, maintenant, avec son idée d’allumer des torches avec un Pokémon Feu, il pouvait pas le dire avant non ? Enfin bref. Qu’il passe devant. Une main posée sur la tête de Sphax, l’autre serrant la torche enflammée qu’elle pointait droit devant elle, Aileen avança derrière le Noctali, jetant parfois des petits coups d’œil derrière elle pour s’assurer qu’Estelle les suivait. Jusqu’à ce qu’elle se concentre sur sa propre progression après avoir failli glisser sur un caillou, en fait. Ils atteignirent très vite la grande salle dont elle parlait précédemment, et la dépassèrent. Ce fut à ce moment-là qu’Estelle les lâcha pour partir discrètement à la poursuite de son Dedenne, sans regarder quel couloir ils avaient emprunté. Ce ne fut que quelques minutes plus tard qu’Aileen, en tournant la tête, se rendit compte qu’ils n’étaient plus que deux.

« Attends ! Estelle nous a lâchés ! »

Bon sang, heureusement qu’elle avait spécifié qu’ils devaient rester tous ensemble pour ne pas se perdre ! Avec un peu de chance, Estelle se rendrait compte assez vite qu’elle ne les suivait plus, et elle ferait demi-tour pour retourner dans la grande salle. Il fallait donc aller la chercher. Allez, elle s’y collait.

« Bon, je vais la chercher. Si on n’est pas revenues d’ici dix minutes, c’est qu’elle s’est vraiment perdues et qu’on va devoir fouiller le mausolée pour la retrouver, vu qu’on n’a pas son numéro d’iPok. En parlant de ça, viens ici, que je te donne le mien. »

Rapidement, Aileen échangea son numéro avec le Noctali, au moins pour qu’ils se tiennent au courant, et elle fit demi-tour, revenant sur ses pas pour retourner dans la grande salle. Et elle attendit. Si la salle était assez impressionnante à la lumière des torches, elle l’était encore plus dans le noir le plus total. Aileen entendait autour d’elle le bruit des gouttes s’écrasant au sol, le hululement du vent qui s’engouffrait dans les couloirs, et le couinement des petits Pokémon autour d’elle. C’était assez flippant. Heureusement que personne n’était là pour la voir. Quand elle entendit du bruit derrière elle, elle sursauta, manquant de crier de peur. Calme. Tout va bien.

« Estelle ? C’est toi ? »

Avec une certaine satisfaction, Aileen se rendit compte que sa voix était posée et assurée, loin de charrier le stress qui grimpait doucement en elle. Se décollant de la colonne sur laquelle elle s’était appuyée, Aileen pénétra prudemment dans un couloir, sa torche devant elle pour y voir un peu mieux. Elle entendait des petits cris, non loin. Estelle était-elle en difficulté ? Appelait-elle à l’aide ? Une seule manière de le savoir.  Mettant une main à sa ceinture, elle s’apprêta à faire sortir Ellie, mais se ravisa, faisant plutôt sortir Aurum. Le Pokémon Sol serait plus utile que la Mysdibule. Aileen lui expliqua rapidement ce qu’elle attendait de lui, et le Ningale fila dans le couloir à toute allure, sans faire le moindre bruit, pour voir si c’était Estelle qui appelait. Quelle ne fut pas sa surprise d’entendre son Ningale lâcher un bref cri répercuté par l’écho, et de voir Sphax partir en courant ! Suivant son starter au même rythme, Aileen put voir le Ningale, caché sous un meuble, essayer d’échapper à un Scorvol, lui lançant des Griffes quand ce dernier s’approchait trop près.

« Sphax, Tranche ! »

Avec un grondement de menace, Sphax bondit, et sa corne luisit d’un éclat mauvais. L’attaque Tranche envoya le Scorvol valdinguer dans le décor, mais eut le mérite d’énerver les autres qu’elle n’avait pas vu. Oh. Danger. Rappelant son Ningale, Aileen partit en courant, tournant aux moindres embranchements qu’elle trouvait pour échapper aux Pokémon, jusqu’à ce qu’elle les sème en se cachant dans une pièce sombre. Zut … Elle avait perdu sa torche en chemin, avec tout ça. Avec prudence, Sphax sortit à pas de loups, pour revenir quelques minutes plus tard avec la torche entre les crocs, illuminant la pièce dans laquelle ils se trouvaient. Waow. Les murs étaient couverts de fresques, et des statues défoncées de Scorvol semblaient les fixer d’un air hostile. C’est dérangeant. Elle manqua de sursauter d’un coup quand Aurum vrombit avec force, lui indiquant qu’il avait trouvé un truc. En s’approchant, Aileen se rendit compte qu’en effet, il y avait une motte de terre bizarre près d’une statue en morceaux. Sphax lui rendit la torche, et plein d’enthousiasme, se mit à creuser, encouragé par sa dresseuse et par les vrombissements du Ningale. Alors, c’est quoi ? Un trésor ? Un bon gros tas de pièces d’or ? Une Pierre évolutive ? Ou une autre cravate pour sa collection ?

info modération :
Pokémon utilisé : Sphax (Absol) possédant +2 points en Recherche.


Dernière édition par Aileen Sôma le Ven 5 Sep - 23:17, édité 2 fois



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : (fouille) Le squatt de la maison des morts. Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2860
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
pokemon
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Aileen Sôma' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 8
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Le squatt de la maison des morts


Résumé d'avant-recherche


Nous étions tous bien équipé, nous étions donc prêt à partir. Nous nous mîmes en marche après avoir mis en place le bon alignement : j'étais devant avec mon Chevroum, ce qui m'attristait un peu puisque j'aurais préféré laisser Aileen être devant, elle qui semblait bien connaître les lieux, avec l'aide précieuse de l'odorat de mon compagnon. Elle s'était placé juste derrière moi, sûrement histoire de pouvoir garder un certain regard sur leur chemin. Estelle s'était donc placé en dernière, nous suivant moi et la Pyrolienne de près. Le chemin était toujours et inlassablement composé de deux alignements de torches brûlant d'une lumière illuminant le bas des statues de Scorvol juste au-dessus, et reflétant cette atmosphère lugubre et enflammé que j'appréciais beaucoup. De petits coups de vent passait parfois dans la grotte, et me faisait frissonner Queen par son frêle corps d'enfant, mais elle tenait bon. Sa soif de connaissance la poussait à résister à ce problème qu'elle supprimait de ses pensées en ouvrant grands ses yeux pour observer devant elle et sur le côté ces deux alignements remplissant chacun un côté du couloir rocheux.

Les torches que nous portions dans nos mains brûlaient de la flamme douce et vive de Myrtille, éclairant d'une lumière apaisante nos alentours, et nous ouvrant la voie vers l'inconnu. Aegis nous devançait de peu sur le chemin, mais il était tout de même assez loin pour que la puissante lumière de sa lampe ne soit plus proche de nous. Il avançait vite, finalement accompagné en retard par Bahamut, mon Vibraninf, qui pouvait observer en haut le chemin à suivre, et permettre de nous éviter de nous tromper de route, on ne sait jamais ce qu'il peut arriver. Nous atteignîmes finalement tous la salle dont nous avait parlé Aileen, et nous nous engouffrâmes tous dedans. Nos torches n'étaient pas vraiment utiles pour les quelques secondes à venir, sachant que celles déjà allumés et comblant le vide de la pièce par une couleur orange foncé l'atmosphère, et nous réchauffant comme elles pouvaient. Très vite, nous quittâmes cet endroit en empruntant l'un des nombreux couloirs qui nous étaient proposés, toujours guidé par le flair d'Aegis, Je n'avais pas encore remarqué que nous n'étions plus que deux. J'avançais calmement, portant parfois un regard furtif vers la brunette qui me suivait et ne voyait pas que la seconde demoiselle nous avait déjà abandonné. Ce fut l'autre qui découvrit finalement cette disparition du groupe. Elle m'en avertit immédiatement.

«  Attends ! Estelle nous as lâchés !  »

Je m'étais retourné au quart de tour. Et effectivement, la demoiselle nous avait quitté. Nous n'étions là que deux ahuris avec leurs pokémons à faire l'état de la situation qui était la perte d'un équipier. Mais elle ne devait pas être parti pour rien. Il y avait sûrement une raison à cela. Mais Aileen ne me laissa guère le temps d'y réfléchir, et s'approcha de moi en dictant quelques paroles que je ne retins pas en dehors de cet échange de numéro d'Ipok que je fis avec elle avant qu'elle ne parle seule dans la direction dans laquelle nous venions d'arriver. J'étais donc seul avec Queen, Bahamut et Aegis. Chacun avait arrêté ses activités et m'avait rejoint pour rester à mes côtés.

Je les remerciais de cet acte touchant, et leur demandait de me suivre jusqu'à la grande salle d'où nous étions survenu. Une fois là-bas, j'établissais un plan. Il était fort probable qu'Aileen soit parti ailleurs que dans le chemin pris par Estelle, probablement qu'elle en ait pris un, alors je devais envoyer un de mes pokémons à sa recherche et prendre les autres pour retrouver la Mentalienne. Je donnais le rôle de rejoindre la Pyrolienne à mon Chevroum, lui ajoutant de bien penser à chercher tout des objets sur son chemin. Je lui laissais sa lampe luminax et faisait confiance en son flair pour ça, et le laissait s'en aller tandis qu'avec mon Vibraninf, je trouvais un bon moyen de localiser Estelle.

«  Bahamut, utilises tes ailes et produit des ondes dans toute la grotte !   »

Il s'exécuta immédiatement et vit vrombir ses ailes qu'il agita d'avant en arrière et soulevant un peu de poussière. Un bruit sourd m'emplit les oreilles quelques secondes, me causant un léger mal de tête, et s'arrêta soudainement, achevant le boulot de mon compagnon, que je remerciais. Il m'indiquait alors de le suivre.

De mon côté


Nous étions trois. Moi, qui courait sur le chemin que Bahamut, mon Vibraninf, m'indiquait de suivre pour retrouver Estelle. Les ondes qu'avaient produits le type sol s'étaient répercutés dans toute la grotte, et lui avait donné toutes les positions d'objets étranges, probablement des trésors ou des objets complètement inutiles, ainsi que celles d'Aileen, dont j'avais le soin à Aegis d'en retrouver la trace tout en cherchant des objets sur son chemin, et d'Estelle, qui se trouvait bien plus loin que la première demoiselle. J'étais assez fier de moi : j'allais retrouver Estelle avant Aileen alors qu'elle s'était mise à sa recherche avant, cependant, j'avais eu le droit à un avantage : deux pokémons très utiles pour la recherche. En tout cas, j'approchais de sa position, d'après Bahamut tout du moins. Il s'agitait de plus en plus à mesure que l'on avançait. Il finit par se poser au niveau d'une intersection de trois couloirs se dirigeant vers deux autres chemins. Je descendais ma torche vers le sol, et l'observait attentivement.

Des traces de pas s'y étaient imprimés, et se dirigeait vers le chemin de droite. Sans attendre, je l'empruntais. Bien vite, des bruits de pas vinrent vers moi. Des pas légers mais rapides. On courait devant moi. Bien vite, je vis apparaître Estelle. J'ouvris les bras, et l'attrapait dans sa course pour la mettre en sécurité. Derrière elle, un Chovsourir l'a poursuivait, colérique. J'allais demander à Bahamut d'utiliser Dracosouffle pour le dégager, mais j'assistais à un événement très surprenant. Queen sauta de son piédestal et à mi-chemin entre ma tête et la terre, elle usa de Boule Elek. L'attaque se chargea dans sa queue sous la forme d'une sphère d'électricité, et se dirigea instantanément vers le pokémon, qui fut grillé sur place. Affaibli, le pokémon sauvage s'enfuit dans la pénombre qui s'était faite avec la disparition de la flamme de ma torche que j'avais abandonné pour attraper la demoiselle en fuite. Je la lâchais d'ailleurs enfin, la fixant amicalement. Queen en profita pour me remonter dessus.

«  Ca va ? Le pokémon est reparti. Je penses que nous ferions mieux de rester groupé pour l'instant, et essayer de retrouver Aileen en prenant les chemins que nous indiquera mon Vibraninf. On pourra trouver quelques objets sur notre chemin. Qu'en penses-tu ?  »


Proposition faite, j'attendais sa réponse, que nous puissions nous mettre en quête d'objets et de la Pyrolienne sûrement perdue. Je n'étais cependant pas inquiet pour elle. J'avais confiance en elle, et Aegis serait là pour l'aider à sortir de là sans encombre.

Du côté d'Aegis, mon Chevroum


Il était seul de son côté. Son flair ne l'avait pas trompé. Aileen avait pris ce chemin-là. Il reniflait toutes les quatre secondes pour s'assurer qu'il n'était pas perdu, et observait ensuite devant lui pour pouvoir voir où il allait. La lumière de sa lampe illuminait énormément devant lui, et il pouvait voir sans problème chaque obstacle sur son chemin. Rapidement, il se retrouva devant une bande de Scorvols déchaînés, visiblement énervés par un précédemment passage de visiteurs. Le banc se jeta instantanément sur lui, mais il ne se laissa guère impressionner et lança son attaque Bélier sur le premier venu, l'envoyant balader à des mètres et des mètres. Se sentant impuissant, tous les Scorvols rebroussèrent immédiatement en laissant le type plante tranquille. Il pouvait reprendre son chemin.

Bien vite, il arriva dans une belle pièce plutôt sombre, où il tomba sur Aileen, en pleine fouille. Il poussa un cri de salutation en les regardant avec sérieux, et s'approcha d'elle et de ses pokémons avant de regarder autour et de se rendre un peu plus loin pour creuser à son tour. Comme je lui avais demandé de faire, il s'était mis à chercher des objets sur son chemin. Et sa lampe, qui éclairait l'entièreté de la pièce en dehors de derrière lui s'était mise à éclairer à quelques endroits  et plus particulièrement à celui où il creusait alors. Il espérait me faire plaisir en trouvant un objet rare.

 

codes par shyvana


HRP :
Pokémons utilisés : Chevroum avec 6 points de recherches et Vibraninf avec 1 point en recherche. Utilisation de la lampe luminax (+1 en fouille)


Dernière édition par Lucas Emerillon le Jeu 4 Sep - 15:32, édité 2 fois


(fouille) Le squatt de la maison des morts. 1466193127-s1

                         
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : (fouille) Le squatt de la maison des morts. Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2860
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
pokemon
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Lucas Emerillon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CHASSE' : 12
Sir Trouille
Icon : (fouille) Le squatt de la maison des morts. CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
(fouille) Le squatt de la maison des morts. CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
(fouille) Le squatt de la maison des morts. CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
MOdération – Aileen Sôma

Appréciation Rp de bonne qualité et de longueur correcte. Peu ou pas de fautes. Aileen est la guide du groupe car elle est déjà venue sur les lieux, ce qui lui offre une place dans le rp qu'elle ne perd jamais. Elle est celle qui donne les directives principales. Ne pas hésiter à approfondir les descriptions du lieu ainsi que la fouille en elle-même qui n'est que mentionnée comme objectif. L'utilisation des Pokémon pourrait être un peu plus développée quant à elle, ils sont ici pour aider les personnages dans leurs recherches. Les descriptions restent néanmoins agréables et fluides.
Gain Tu gagnes la CT Vengeance et un Nœud Papillon bleu (+1 en beauté) !


MOdération – Estelle Highwind

Appréciation Rp de bonne qualité et de longueur correcte. Peu ou pas de fautes. La lecture est fluide, on ne se perd pas en plus d'avoir droit à quelques passages comiques et références diverses dans la narration. On regrette cependant le manque de recherche de la part du personnage, son implication dans les fouilles est moindre tout comme la description du mausolée qui pourrait être approfondie. Spark est l'élément clé du scénario établi à ton personnage, ses déplacements permettent à Estelle de garder une certaine présence au mausolée et ainsi de ne pas complètement s'effacer du rp. Ne pas hésiter à prendre des initiatives pour faire avancer le groupe. Pour la prochaine fois, ne pas oublier de noter les informations aidant à la modération, tout comme Aileen et Lucas l'ont fait après.
Gain Tu gagnes la CT Larcin et un Vieil écusson !


MOdération – Lucas Emerillon

Appréciation Rp de bonne qualité et de longueur correcte. Attention aux fautes de conjugaison et d'accord. Le personnage a un rôle assez secondaire au début des fouilles puisqu'il se contente tout d'abord de suivre les directives d'Aileen. Ne pas hésiter à imposer des obstacles voire des difficultés au groupe comme l'a fait Estelle en se perdant. Les descriptions sont agréables, particulièrement celle du mausolée dans le premier post. Il est dommage de se retrouver dans quelques dédales seulement et d'achever les fouilles si tôt après avoir imaginé cela. Le Vibraninf est cependant bien exploité à la fin du rp au détriment du Chevroum qui n'aura pas eu un rôle aussi important que son congénère.
Gain Tu gagnes une Pierre Eau et la CT Casse Brique !

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Depuis combien de temps est-ce que je marchais comme ça? Dites, j'allais pas trouver la chambre des secrets quand même? Je déglutis, je n'aimais pas ça. Spark était maintenant remontée sur mon épaule, blottie dans mes cheveux et tremblant un peu. Si je n'aimais pas autant ma petite souris électrique j'aurais eu envie de dire bien fait pour elle, mais la vérité était que j'étais soulagée de l'avoir avec moi. Si j'avais du la perdre, je ne sais pas ce que j'aurais fait pour être honnête. Bref, une main sur le mur, l'autre se cramponnant fermement à mon iPok, ma seule source de lumière à l'heure actuelle. Je finirais bien par retrouver cette fameuse pièce aux multiples couloirs, non? C'était même ce qui était conseillé dans les labyrinthes, toujours garder une main sur un des deux murs jusqu'à gagner la sortie. Espérons que ça fonctionne pour de vrai, autrement je serais mal partie. Je pensais ne jamais en voir la fin lorsque, à demi enfoncé entre deux roches, je vis un petit objet circulaire refléter la lumière de mon iPok. Haussant le pas, ma curiosité l'emporta sur le reste et mes doigts se refermèrent dessus pour tirer délicatement. Ce truc, c'était une CT, n'est-ce pas? Pas mal ça! Au moins je n'aurais pas tout perdu dans cette aventure, bien que ma question de l'heure était : si je n'arrive pas à sortir, est-ce que ça se mange ce truc? Il faut bien penser à toutes les éventualités! Mais bon, je ne me faisais que peu d'espoir à ce sujet et je rangeai le petit objet dans mon sac à bandoulière avant de poursuivre ma route comme je l'avais commencée. Marcher, encore marcher, à croire que ça n'en finirait jamais. Sauf que, au bout d'un moment, je vis un nouvel éclat dans la roche. Quoi, deux fois d'à filée! C'est que j'en avais de la chance! Sauf que, ce que je ne compris pas tout de suite, c'était que ce vieil écusson que je venais de trouver se trouvait dans une petite cavité, un repaire douillet pour le Pokémon qui avait fait de l'objet son trésor. À peine eu-je refermé la main sur la babiole qu'un cri suraigu retentit et que je compris que j'avais fait une bêtise. Merde! N'ayant pas envie de finir en charpie, j'optai pour la seule solution logique, la fuite.

Maintenant en mode Indiana Estelle, je courais dans le couloir, sans même me soucier de voir où j'allais ou de garder ma satanée main sur le mur. Je sentais les petites pattes de Spark se refermer solidement sur mon épaule et sa petite bouche se refermer dans les mèches de mes cheveux, tout pour ne pas tomber, rien pour aider ma course. Et, comme si ce n'était pas assez, elle poussait d'aigus "DEEEEEEE!!" tout près de mon oreille dès que le voyage était un peu trop mouvementé pour elle, comme c'était charmant. Pendant ce temps je passai près de tomber une bonne demi-douzaine de fois, me rattrapant de justesse pour continuer, n'osant même pas regarder derrière moi, tentant plutôt de percer les ténèbres de mon regard brun clair. Et, alors que je ne l'attendais plus, je vis la lumière au bout du tunnel, m'aveuglant d'un coup avec tant d'intensité que j'en fus totalement aveuglée et manquai de peu de m'affaler au sol de tout mon long. Mais ce truc était encore derrière moi et il était hors de question de tomber là, je devais me tirer de ce faux pas! Le seul problème, c'est que je ne voyais plus rien, niet. Du coup, impossible pour moi de voir cet obstacle devant moi qui, pour sa part, m'avait repéré depuis un moment déjà à mon insu et m'avait retrouvé grâce à son Pokémon. Impact dans 3, PAAAN. Quand je dis que je n'arrivais plus à le voir et à calculer les distances... Je me fracassai contre quelque chose, à pleine vitesse. J'avais atteint la lumière. Allais-je revoir toute ma vie défiler devant mes yeux? Allais-je être accueillie au Paradis? Mais alors, est-ce que mes Pokémon pourraient y aller avec moi? Je n'avais aucune envie de les abandonner moi en tout cas! Mais des bras se refermèrent bientôt sur moi et je compris que rien de tout ça ne se produirait, que j'étais toujours vivante et maintenant en sécurité. J'entendis derrière moi l'attaque du Pokémon électrique, mais sans plus, trop occupée à cligner des yeux pour recommencer à voir un peu.  Je relevai la tête pour voir qui était cette personne à qui je m'étais accrochée et qui me serrait dans ses bras. De jolis yeux bleus et des cheveux noirs. Mais, c'était ce Lucas? Je m'étais retrouvée dans les bras d'un garçon?! Rouge au joue dans... trop tard pour le compte à rebours. Certes j'étais contente d'être en sécurité et qu'il m'ait défendue, mais mais mais mais! Heureusement, il me lâcha bientôt et m'offrit un simple sourire amical. Je me détendis alors, reculant d'un bon pas ou deux, reprenant mon souffle après cette course effrénée. Lucas prit la parole et je l'écoutai avec attention afin de prendre connaissance de notre situation, tout en rangeant le vieil écusson dans mon sac avec la CT que j'avais trouvée. Il me demanda si j'allais bien avant de formuler un plan de match, rester groupés, retrouver Aileen et ramasser tous les objets que nous croiserions en chemin. Ayant repris mon calme, je lui répondis.

- Ouais, ça va. Je te suis, j'ai plus qu'assez couru pour aujourd'hui moi! Et si on trouve quelque chose je te le laisse, ce que j'ai déjà me suffit amplement. Petite pause. Et merci de m'avoir retrouvée...

Je lui emboîtai le pas dans ce dédales, maintenant silencieuse, lui faisant confiance quant à la direction à suivre. Remarque, j'espérais qu'il était moins perdu que moi car personnellement, mon seul repaire encore valide était la gravité et encore... Heureusement j'arrivai à ne pas chuter maintenant que mon chemin était éclairé et, au bout d'un moment, c'est avec soulagement que je vis apparaître dans mon champ de vision la Pyrolienne Pokéathlète prénommée Aileen. Jamais de ma vie n'avais-je été aussi contente de retrouver une Pyroli! Je m'approchai d'elle au pas de jogging, un sourire soulagé sur le visage. Enfin, notre petit trio était au complet de nouveau.

- Aileen! Je suis contente que tu n'ais rien. Maintenant qu'on a tous eu le temps de trouver un ou deux trucs, pitié dit moi qu'il y a une sortie pas trop loin? Ce n'est pas que je n'aime pas ces ruines, mais le soleil me manque un peu tu vois?
Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : (fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
(fouille) Le squatt de la maison des morts. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Sphax creusait avec rapidité, faisant voler de la terre partout, pour sortir l’objet caché sous la motte de terre. Il avait presque fini quand il se retourna en grondant d’un air sourd vers la porte qui s’ouvrait. Mais quand il vit entrer un Chevroum, qui les salua d’un bêlement poli, il se calma pour retourner à sa fouille, éclairé par la lueur vacillante de leur torche enflammée qui s’éteignait doucement. Le Chevroum, lui, était parti de l’autre côté de la pièce pour creuser. Finalement, Sphax pencha la tête, et Aurum fila dans le conduit pour revenir en tirant derrière lui un disque dans une boîte et un nœud papillon gris. Non, bleu, couvert de terre et de poussière. Aileen, curieuse, attrapa le disque et l’approcha de sa torche presque éteinte. CT67 Vengeance. Bien. Elle ne savait plus du tout ce que c’était, mais vu l’excitation de Sphax, c’était quelque chose qu’il pouvait apprendre. Donc elle le lui apprendrait. Rangeant le disque et le nœud papillon bleu dans son sac, elle vit du coin de l’œil Aurum filer vers le Chevroum et revenir en tenant quelque chose dans ses mandibules. Quelque chose qui ressemblait à une petite pierre. Quand elle tendit la main, le Ningale sembla lâcher un profond soupir, mais lui donna quand même sa trouvaille. C’était un petit caillou poli, qui brillait comme une perle.

« Hey. C’est à toi ça ? »

Le Chevroum, qui venait juste de terminer sa propre fouille, leva la tête vers elle avant de la secouer de gauche à droite. Pas à lui. Bon, Aurum pouvait garder son caillou qui brille alors. Elle le lui rendit, et il l’attrapa entre ses mandibules avec gratitude, content de pouvoir garder son caillou. Elle se redressa doucement, laissa le Ningale grimper sur la tête de l’Absol, et se tourna vers le Chevroum qui finissait juste de ranger ce qu’il avait trouvé dans une petite sacoche qui pendouillait au côté. Avec un nouveau bêlement, le Chevroum revint vers elle, semblant lui indiquer qu’il connaissait la sortie. Ce qui ne serait pas plus mal, cela dit. Après avoir couru dans les couloirs, Aileen s’était complètement perdue, et seule, il lui aurait fallu un bon moment avant de sortir de cet endroit. Suivant le Chevroum, elle quitta la pièce et marcha dans les couloirs, attentive au moindre son qui lui indiquerait la présence d’autres Scorvol. Mais ils semblaient avoir disparu. Bien. Il ne leur fallut que quelques minutes pour retourner dans la pièce centrale, étrangement par un couloir autre que celui qu’elle avait pris au départ. Cet endroit est un vrai gruyère quand même. A peine entra-t-elle dans le couloir qu’Estelle était devant elle, soulagée de la voir.

« Je n’ai pas trouvé de sortie, je suppose que toi non plus … Et toi Lucas ? Sinon, on repart par où on est arrivés, et tant pis pour le danger. »

Tant pis pour le danger, hein ? Les séances matinales ultra-hardcore de Jackie étaient en train de la transformer en monstre sans peur, pour qu’elle dise un truc pareil d’une voix aussi légère, et en le pensant, en plus.



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Le squatt de la maison des morts
Finalement, après quelques secondes d'attente, je dus abandonner l'idée de connaître la réponse de la demoiselle. Un détail avait immédiatement retenu mon esprit. Il y avait là quelque chose de brillant planté dans la roche. Je m'en approchais en demandant à Estelle de me suivre, poliment bien évidemment, et atteignit cet objet. A moitié caché, il s'agissait d'une capsule technique, dont je reconnus facilement les traits de l'attaque casse-brique. Je vérifia tout de même pour m'en assurer, et m'occupa ensuite de l'extraction. J'attrapais dans mon sac une petit pioche, et me mit à tailler autour de la découverte. Je détruisis par le dessous afin de ne pas faire tomber involontairement un morceau de roche sur la capsule technique. Il me fallut bien vingt minutes pour en finir avec ce boulot. Ceci fait, je tenais enfin entre mes mains mon premier trésor. Et je savais parfaitement qu'en qualité de chercheur indépendant, Aegis en trouvait au moins un second. Il ne nous restait plus qu'à retrouver Aileen. Je ne m'attardai pas sur les actions d'Estelle, certain qu'elle devait avoir également dénicher un trésor de son côté, et je lui rejoignis.

« Nous ferions mieux de nous remettre en route. »

Nous continuâmes notre route, et après quelques minutes auxquels je ne porta nul importance, nous atteignîmes une grande pièce vide, dans laquelle des trous récemment labourés avaient été faits. Ils étaient passés par là, la Pyrolienne comme mon Chevroum. Et d'ailleurs, je m'aperçus rapidement qu'il devait se douter que j'arriverais ici, aussi avait-il laissé des traces pour me permettre de le retrouver plus facilement. Il n'y avait en ces lieux aucun vent, aussi la poussière laissait sur le sol une empreinte parfaite des sabots du pokémon qui incitait à suivre son trajet. Je ne me fis pas prier, et me dirigea sur ce nouveau chemin, restant auprès d'Estelle pour ne pas la perdre. Nous revînmes ensuite dans la pièce centrale par laquelle nous étions arrivés, et nous tombâmes juste après sur Aileen et Aegis. Le second me rejoint aussi, et fouilla dans sa sacoche de trouvailles pour en sortir une magnifique pierre eau. Il en était fier. J'en étais aussi fier, cependant, je savais que cette trouvaille n'était pas très importante. Je n'y trouvais aucune utilité, mais il se pouvait que j'en trouve une un jour. En attendant, je devais me concentrer sur un autre détail.

« Je n’ai pas trouvé de sortie, je suppose que toi non plus … Et toi Lucas ? Sinon, on repart par où on est arrivés, et tant pis pour le danger.
Pas pour ma part, je m'en excuse. »

Que faire donc ? Il était fort probable que les Férosinges aient désertés les lieux depuis longtemps, mais la prudence était prioritaire, aussi trouver une autre sortie était une bonne idée. Estelle allait nous aider à trancher sur la décision.

Finalement, la demoiselle nous annonça après quelques secondes de silence pesants qu'elle n'avait pas repéré de sorties non plus, ce qui nous mis dans le doute. Qu'allions-nous bien pouvoir faire pour sortir ? Je me décidai à aller voir ce qu'il en était du côté des Ferosinges, et prit les devants accompagnés d'Aegis et de Bahamut. Nous revînmes rapidement à l'entrée du mausolée, et nous préparâmes à ouvrir la porte, mes pokémons et moi. Les deux filles semblaient nous avaient suivis après un instant d'hésitation, et c'étaient mises à couvertes, prêtes à fuir si les pokémons sauvages étaient encore là. Bien heureusement, ils étaient partis, nous laissant la liberté. Souriant, je sortais et respirai l'air qui nous entourait.

« Vous pouvez sortir. Il fait bon, il faut en profiter ! leur disais-je, les faisant sortir de leur cachette et les faisant venir à moi. Bon, ce n'est pas que je m'ennuie, mais j'ai d'autres choses à faire. Je suis content d'avoir pu passer un petit moment avec vous. En espérant vous revoir un jour. Bonne journée ! avais-je enchaîné avant de leur tourner le dos en agitant la main en signe de salut. »

Marchant calmement, je reprenais mon chemin qui se voyait et se sentait encore dans le verdure. Fin de journée, j'avais sur moi la récompense des efforts que j'avais fourni. Je ne pouvais qu'être content.

Je ne finis qu'à mon prochain post – Désolé de la petitesse

 

codes par shyvana


(fouille) Le squatt de la maison des morts. 1466193127-s1

                         
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum