Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1
 :: L'Île Cobaba :: Les Côtes

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-79%
Le deal à ne pas rater :
DCL : Drone Championship League – Jeu PS4
6.99 € 32.90 €
Voir le deal

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Aujourd'hui est un jour nouveau, je me décidais à être productif. Productivité qu'il me manquait depuis un certain temps, depuis mon arrivée sur l'île, outre ma participation à quelques événements, je n'avais rien fait. Après avoir cherché de longue et interminable minute quelque chose à faire, je choisissais de m'exercer un peu à jouer d'un instrument. Pour ces vacances, je n'avais emporté que peu d'instrument même si cela représentait la moitié de mes bagages, je n'avais pas particulièrement prévu de m'y entraîner, je les avais seulement emportés au cas ou Yumemi, ma Feuforêve se disperserait. Maintenant que je savais quoi faire, il fallait que je trouve un endroit pour débuter, si je commençais à jouer d'un instrument au niveau des habitations, je risquais surement de m'attirer les foudres d'une quelconque personne.

Je prenais le temps de réfléchir à l'endroit pendant que je me préparais, une petite douche pour surmonter la chaleur matinale et me voila prêt à partir. Je prend les deux premiers instruments qui croisent mon regard, ma guitare et mon violon seront mes partenaires pour cet entrainement. Sen, mon Scalpion, marche à mes cotés tout en soulevant un petit panier dans lequel est disposé de quoi grignoter. Yumemi et mon Flingouste toujours sans nom reste dans leurs pokeballs, il serait embêtant de m'attirer des ennuis avant d'arriver à la destination que je n'avais toujours pas décidée. Suzu se trouve sur mon épaule comme à son habitude.

Ne sachant toujours pas ou aller, je vagabondais sur l'île. Je ne pris pas longtemps pour me décider une fois arrivé à la plage, en marchant dans le sable, j'avais remarqué une grande falaise. Celle ci allait être parfaite pour m'exercer hors de la vue des passants, je commençais donc à me diriger vers un bord de cette falaise ou était disposé un petit tapis d'herbe, celui ci allait être parfait pour nous installer. Je commençais donc à préparer le terrain, installant le drap de pic nic et déposant mes instruments sur celui ci. Maintenant que nous étions dans un endroit calme et hors de vue, je laissais sortir mes autres partenaires. Yumemi, après avoir observée rapidement les environs, se fixa sur les deux étuis d'instrument placés au sol, Flingouste, lui s'installa un peu plus loin dans une sorte de flaque assez profonde pour le laisser disparaître sous la surface et réapparaître par moment. Il semblait se relaxer dans l'eau, tandis que Sen, lui était assis sagement sur le drap. Suzu descendait de mon épaule pour se placer contre ma cuisse, elle observait mes autres pokemons avant de bailler et de se mettre en boule.

Maintenant que nous nous étions installés, il fallait que je choisisse de quel instrument j'allais jouer. La réponse ne fut pas longue à arriver, je choisissais l'instrument que Yumemi fixait, c'est à dire la guitare. Aussi tôt sorti de son étuis, celle ci attirait l'attention de ma Feuforêve, la laissant les yeux étoilés tandis qu'elle se bougeait rapidement de haut en bas. Je pris quelques secondes à l'accorder avant de commencer à jouer, je commençais par des petits airs bien connus avant de partir par moment sur de l'improvisation, je laissais même m'échapper quelques paroles de ces musiques sans m'en rendre compte. Sen se balançait au rythme de ma guitare, mon Flingouste avait sorti la tête de l'eau pour observer, Yumemi virevoltait au dessus de moi et Suzu se reposait à coté de moi. Au bout de plusieurs minutes, je me rendais compte que mon Flingouste s'était rapproché de nous, maintenant sur le drap à coté de Sen. Quelque chose m’interpella, c'était la première fois qu'il n'avait pas un aspect grognon, il semblait même plutôt calme et détendu.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Drôle d'idée pour une rentrée. Des petits chalets coquets, des loisirs exotiques, un cadre utopique... Dans ces quelques mètres carrés, il y avait de quoi boucher le trou de la sécurité sociale. Ce fut la première impression de la jeunette face à cette île, où les jeunes s'amusaient comme des petits fous. Salvia paraissait tout aussi médusée qu'elle, mais la demoiselle ne la connaissait pas encore assez pour savoir qu'elle avait toujours cet air ahuri. Elle l'aimait bien, cette petite bête. Une bouille adorable, des pouvoirs psychiques dignes de la sauge divinatoire, ce mélange était absolument séduisant. C'était d'ailleurs la seule chose qui la satisfaisait ici pour le moment, le décor de Cobaba était trop surréaliste à son goût. Cette île arborait une façade bien trop proprette,  quelque chose de bon chic bon genre difficile à digérer. Comment tous ces élèves pouvaient-ils se trémousser comme des minettes en chaleur ? Pourquoi ne pensaient-ils pas comme elle, que quelque chose se tramait derrière leur dos ? Nami demeurait septique, regardant la fumée de sa cigarette s'évanouir dans l'air comme le cheminement de sa pensée.

Son cartable en cuir noir pendait mollement à son épaule, bizarrement, elle ne l'avait pas troqué pour un sac-à-main aux couleurs estivales. L'apparence était quelque chose d'assez important pour la demoiselle, souhaitant par dessus tout faire bonne impression. Des vêtements élégants cacheraient peut-être la misère sur son visage. En attirant l'attention autre part que sur sa tête blasée, le tapis noir sous la courbe de ses yeux, et sa crinière pas démêlée, peut-être qu'on la prendrait pour quelqu'un d'équilibré. Salvia semblait être la seule à ne pas être dérangée par sa tête de cadavre, la considérant comme une personne absolument normale. C'est sans doute ce que je dois être, une fille normale. Tous les gens normaux doivent se prendre pour des êtres différents. Question d'orgueil. C'est triste que le fait que je sois géniale soit carrément subjectif.

Son monstre de poche la fixa longuement avec ses grands yeux globuleux, comme si elle avait suivi avec beaucoup d'attention le fil de ses pensées. Au début, cette idée dérangea la jeunette, puis avec du recul, elle trouva cela normal de la part d'un pokémon de type psy. Au contraire, c'était presque jouissif : la demoiselle s'imaginait déjà des combats acharnés par télépathie, tandis qu'elle ne connaissait même pas les caractéristiques de sa compagne. C'était typiquement un truc de jeunot ça : admirer l'horizon sans connaître ce qui se passe au bout de son nez.
Certes Nami était une artiste, appréciant méditer longuement sur le monde qui l'entourait, mais  il fallait qu'elle réagisse. Elle ne pouvait pas rester dans cet état passif plus longtemps ! Cet étrange chaton devait crever la dalle, et elle ne savait toujours pas comment le nourrir correctement.

Autant se débrouiller comme un escroc, conclu la jeunette. Des accords gentillets vinrent d'ailleurs confirmer son idée. Elle ondula longuement son menton pour localiser la provenance du bruit, avant de s'arrêter sur une falaise au dessus de sa tête. Un petit malin jouait donc de la musique là-bas, et en plus de la guitare. Sans la moindre hésitation Nami contourna la plage pour accéder à la falaise, son Psystigri la suivait d'une manière plutôt étrange. Au lieu d'être proche de son dresseur, elle gardait une distance raisonnable, l'observant d'une manière peu rassurante...
Un jour, ce pokémon me tuera, putain...

Elle arriva à la hauteur d'un jeune homme de son âge, qui paraissait élégant mais en rien sympatrique. Il lui fit néanmoins penser à Orphée, qui envoûtait même les animaux lorsqu'il jouait de la lyre. En effet, ses bestioles semblaient fascinées par leur dresseur.  Nami fut un tantinet envieuse : un sentiment d'harmonie se dégageant de cette petite équipe. Elle balança un regard confus à son pokémon, dont les mimiques ne miroitaient aucune empathie. Celui-ci se contenta d'avancer lentement vers l'anonyme. La dresseuse ne put s'empêcher de sourire face à la démarche de pantin de son acolyte, aussi suspecte qu'adorable.
« - J'aime pas les types qui jouent de la guitare... Quelle banalité... »
Bravo Nami, parfaite manière d'accoster un garçon pour lui demander de partager son pique-nique avec toi. Le regard dur de la demoiselle, considérant ses propres paroles, partit en fumée. Elle parut d'autant plus confuse à la vue de l'équipe du jeune homme, beaucoup plus riche que la sienne. Téméraire, elle aurait pu l'affronter directement pour miser un sandwich, ou même demander à Salvia de griffer le dresseur pour faire diversion. La situation ne s'y prêtait absolument pas.
La jeune fille se contenta de s'asseoir à quelques mètres de lui, lançant sourire maladroit avant de s'allumer une cigarette. Elle lançait des regards timides à l'avorton à travers sa chevelure irisée. Lorsqu'elle chercha où se trouvait son monstre de poche, elle fut totalement hébétée en voyant celle-ci mordre un autre pokémon félin qui dormait paisiblement, avant de prendre la fuite avec une grande partie du pique-nique.
Nami resta de marbre quelques secondes, comprenant que Salvia avait lu une partie de ses pensées, prenant uniquement ce qui l'arrangeait dans son plan absurde. Elle ne put s'empêcher de faire un grand sourire satisfait, lâchant sa cigarette pour courir après sa compagne.
« - Désolée, tu es bien mignon avec ton animalerie, mais... Mais le vent me décoiffe ! »
Encore une phrase pleine de répartie, la jeunette ne savait vraiment pas comment se comporter en communauté. Elle détala de plus belle, cherchant son pokémon, qui avait apparemment disparu.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Pour une fois que le calme régnait dans ma petite équipe, un événement vint mettre fin à ce moment paisible en un éclair. En un instant, une jeune fille arrivait proche de moi sans que je ne la remarque. Me lançant une réplique que certain pourrait voir comme désagréable ou encore insultante, de mon coté, je voyais sa phrase comme une preuve de franchise de l'adolescente. De la franchise ? Enfin j'espère, d'ordinaire les gens qui m'approchent ne ... Non en faite d'ordinaire les gens ne m'approchent pas. J'étais d'ailleurs venu ici pensant que personne n'allait me remarquer, pour éviter ce genre de situation ou l'on est obligé de réfléchir rapidement et bien sur de risquer de passer pour un abruti qui n'arrive pas à communiquer normalement ou encore qui réagit comme un pitre et qui finit par se ridiculiser. Revenons à la réalité, la jeune fille allumait une cigarette en s'asseyant à quelques mètres de moi, jusque la rien d'anormal en dehors de sa façon de m'approcher.

Soudainement, un hurlement de la part de Suzu, un pokemon semblait l'avoir mordu. Surpris par cette morsure, la petite créature avait fait un grand bon en arrière avant de chercher le coupable. Elle vit le coupable qui détalait avec une partit de l’en-cas que j'avais amené, à la vue de celui ci, elle le poursuivit, sortant de mon champs de vision. A ma grande surprise, la jeune fille me relançait une petite réplique avant de repartir. Surpris par celle ci, je déposais ma guitare sur le coté, demandant à Sen de la surveiller. Ma seul réaction sur l'instant était d'essayer de lui répondre en rougissant.

" Euh... Bonjour ? "

Ma lenteur d'esprit avait fait que je parlais dans le vent, l'adolescente était déjà partit et un de mes compagnons avait lui aussi disparu. Je me relevais rapidement, trébuchant et m'étalant avant de me relever pour partir à leur poursuite. C'était la première fois que Suzu s'éloignait autant de moi, la morsure de l'autre monstre l'avait peut être énervée, ou bien vexée, enfin je ne sais pas mais dans tout les cas j'allais devoir la rattraper avant qu'il n'arrive quelques choses et surtout pour comprendre ce qui se passait.

L'adolescente n'était pas encore partie bien loin, mais les pokemons semblaient avoir disparus de mon champs de vision. M'approchant de la jeune fille, je pris une grande inspiration avant de m'adresser à elle.

" Tu m'as l'air bien pressée mais pourrais tu m'expliquer ce qui ce passe, si tu voulais à ce point un sandwich il suffisait de demander. Bref j'aimerais bien retrouver la petite féline qui était avec moi avant l'attaque surprise. "
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Borderline.
Face aux dires du jeune homme, le sang de la dresseuse ne fit qu'un tour. C'était une jeune fille très bien éduquée, mais qui laissait totalement aller ses idées tordues au sein de son esprit, comme tous les êtres humains. Sauf que tous ne possédaient pas un monstre de poche de type psy tout aussi taré. Nami se contenta de lui lancer un regard froid, avant de tourner en rond pour retrouver son chaton. Elle se moquait bien de l'autre et de sa féline. Bien qu'elle était une véritable adepte des pokémons ayant ce type de physionomie, l'angoisse d'avoir perdu le sien l'empêchait d'être sympathique. Il était difficile de faire un quelconque effort, et elle pensait que le jeune homme élégant analyserait tout aussi bien la situation.
Bien que guère assuré, le jeunot était nettement plus expérimenté qu'elle. Cela se voyait à l'importante collection de bestiaux que celui-ci possédait. Nami, elle, avait un pokémon de quelques jours, n'ayant jamais combattu, égaré et poursuivi par une féline en rage. Salvia n'était qu'un bébé, elle ne considérait pas les conséquences de ses actes... Elle s'émerveillait encore devant un brin d'herbe, griffait bêtement sa maîtresse car elles trouvaient les doigts terriblement amusants, et considérait son espèce de queue comme un individu suiveur. Comment pouvait-elle se débrouiller seule dans la nature ?
La panique commença à l'envahir. Nami s'éloigna du dresseur pour se concentrer. Elle essaya en vain de communiquer par télépathie avec le chaton gris, ne captant qu'un horrible sentiment de peur. Ses yeux brillèrent lorsqu'elle se retourna vers l'anonyme. La jeunette se sentait horriblement mal.

« Il faut qu'on les retrouve,
lâcha t-elle avant de s'approcher et de le saisir par le col. Salvia est un bébé, je.. Je suis désolée de son comportement. On est pas très débrouillardes, et on avait faim. C'est dur de s'occuper d'un chaton quand on ne sait pas s'occuper de soi-même... »

Se sentant trop proche physiquement avec le jeunot, la demoiselle lâcha son col avec un mélange de brutalité et de résignation. Elle continua de marcher, de tourner dans tous les sens, frôlant l'hypoglycémie. La blonde croyait que son chaton l'aurait attendu, mais sa réaction face à une poursuite était compréhensible. Il fallait qu'elle apprenne à se montrer plus sage, car sa fougue contagieuse n'était en aucun cas bonne pour un aussi petit pokémon. Quand à ce dresseur, elle avait une folle envie de l'étrangler pour qu'il n'aperçoive pas ses larmes couler. C'était une réaction enflammée, disproportionnée, mais Nami n'arrivait pas à se contrôler. Le stress lui faisait perdre tous ses moyens. Plus elle cherchait, moins elle était apte à trouver. Voyant une piste au loin, elle fit signe à l'inconnu de la suivre, sans trop savoir comment réagir avec lui. Horriblement honteuse, elle se mouvait timidement, continuant sur un sentier qui permettait de descendre de la falaise. Perdre son pokémon avait une vue panoramique aussi dégagée était quand même quelque chose d'exceptionnel.
Épuisée, elle s'agenouilla près d'un arbre. Son regard était nettement moins pétillant, mais on pouvait observer beaucoup de dureté dans ses mimiques.

« Tu sais comment faire dans ce genre de situation ? Je suppose que tes pokémons sont nettement mieux éduqués. Elle se dégoûta elle-même à l'idée de flatter le garçon, mais une bonne leçon d'humilité s'imposait. Je m'appelle Nami, je viens d'arriver. S'il faut passer la nuit ici, je la passerai, mais s'il te plaît, prends les rênes, tu sembles être très proche de ton pokémon, alors deviner sa façon d'agir ne doit pas être difficile pour toi... »

Elle savait évidemment que ce n'était guère aussi simple, pour qu'ils ne les aient toujours trouvé, une multitude de facteurs avaient du leurs rendre la tâche encore plus difficile. La blonde arrachait les brins d'herbe un par un, essayant de faire abstraction de sa crainte disproportionnée et de sa faim pour être plus efficace. Elle écoutait le bruit du vent, celui de la mer... Son visage se crispa avant de pivoter vers celle-ci. Une idée horrible lui traversa l'esprit. Et s'ils étaient tombés dans l'eau depuis la falaise ?
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum