Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?

Reebeca Lasbard
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1519-reebeca-lasbard-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1526-reebeca-lasbard-pyroli
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 2
Jetons : 496
Points d'Expériences : 20
Sinnoh
14
2
496
20
pokemon
Sinnoh
14
2
496
20
Reebeca Lasbard
est un Scientifique Novice
Le contexte ne se prêtait à aucune autre situation analogue jamais escomptée dans la mémoire d'une jeune femme telle que Reebeca. Cette île, à la fois présentée comme une prison, une cage mais aussi l'origine et le foyer dont émergent chaque repère, chaque souvenir de son existence se voit devenir tout autre chose. C'était étrange à dire, plus encore à éprouver. Mais depuis son retour, Reebeca se sentais comme légèrement étrangère au milieu, alors que durant sa courte scolarité elle n'avait souhaité qu'une chose... rentrer. Pourtant, il serait faux de dire qu'elle se voit partagé entre deux alternatives, qui quoique ce soit d'aussi dramatique. Non. Son ressenti était davantage celui du bizarre, que quelque, sans trop savoir quoi, lui faisait éprouver un sentiment d'étrangeté.
Elle ne remettait pas en question son appartenance à l'île, mais peut être qu'inconsciemment elle avait considéré son départ comme une forme de traîtrise à son berceau natal. Elle n'en savait trop rien, et à tout dire, plus elle recherchait en elle les réponses et plus elle s'en trouvait accablée d'une multitude grandissante de questions...

Enfant, il lui arrivait de parcourir les sentiers entre les aires de survie et de détente, bien qu'il lui était formellement interdit de s'écarter du chemin d'herbe. Cette interdiction l'a toujours contrarié d'ailleurs, comme poussée par l'envie de regarder au-delà, elle s'était souvent demandée comment réagiraient-ils s'ils la voyaient grimper comme un Pokemon le long des pentes rocailleuses. Ou pire, rentrer pleine de suie et de souffre émanent du mont ?

La question reste entière, encore aujourd'hui. Et c'est en marchant près des rochers qu'elle s'arrêta pour en voir les marques qu'elle avait laissé en voulant grimper. Comme ces roches lui semblaient énormes et infranchissables jadis, aujourd'hui c'est à peine si elles dépassent sa hanche ; il lui suffirait d'une simple enjambée pour l'atteindre et monter.
Passant sa main sur ces surfaces rêches et inhospitalières, elle se rappela spontanément ces journées passées à jouer seule, s'imaginant construire les plus puissants ordinateurs existants, ou encore utiliser les derniers télé-porteurs pour assister à la finale de la ligue d'Hoenn.

Rêveuse, elle ne faisait pas attention à sa marche et posa pied sur quelque chose de relativement mou mais incroyablement chaud qui émit un son suraiguë. Sursautant d'un coup raide, Reebeca recula subitement, paniquée, avant de se finalement se pencher sur l'origine du problème. Le minuscule corps rougeâtre dépassait à peine des herbes qu'il aurait été presque impossible de le remarquer si l'on ne tendait pas le regard. C'était un tout petit Magby, très jeune mais fort mal en point. Des contusions se dessinaient le long du corps, sans parler d'éraflures et de plaies ouvertes de ça et là. A priori, il avait du rouler le long de la falaise pour une raison que Reebeca ne s'expliquait pas, et à moins qu'il ne reçoive de traitement rapide celui-ci restait en grave danger. Si elle eu du matériel de soin, elle n'aurait pas hésité, mais la seule qui restaient au fond de ses poches étaient ces Pokeballs gagnés pendant une fête sur l'île Cobaba. Mais le temps n'est vraiment pas à la réflexion, au diable ses principes et sa fierté de dresseur se disait-elle, une vie est en jeu ! Avec une précaution extrême, elle en tira une Pokeball et par un long filet rouge le Pokemon disparu au bout d'une détonation mécanique.

Ne perdant pas davantage de temps, Reebeca se hâta vers le centre le plus proche ; c'était celui de l'Aire de Détente situé un peu à l'est. Courant en tout sens, elle se moquait de bousculer quiconque sur son chemin, il y avait urgence !
Franchissant les portes, elle accosta la première infirmière en vue afin de lui remettre le précieux Pokemon. Après examen rapide, elle lui jeta un regard noir avant de le transférer dans un bloc opératoire non accessible aux visiteurs.


L'attente fut longue. Très longue.
En dépit que quoi, Reebeca ne bougea pas d'un pouce, trop bousculée par ces récents évènements. C'était la première fois qu'elle voyait de ses yeux un Pokemon blessé ; elle avait déjà vu des Pokemon combattre oui, mais l'expérience actuelle était tout autre. Sans pouvoir y mettre de mots, la seule chose pouvant exprimer son désarroi se représentait par le tremblement constant des mains, elle avait froid, vraiment froid en pleine saison estivale également. Le monde environnement parlait bruyamment mais elle n'en percevait pas clairement les paroles, à tel point qu'un moment donné, elle ne les entendit plus.

Une infirmière vint la réveiller, aux alentours de vingt-deux heures, pour lui signaler que son Pokemon avait retrouvé un état stable mais devait rester encore un peu pour quelques analyses. Elle avait quatre appels manqués, mais là n'était pas vraiment le soucis et éteint même l'appareil. En l'occurence, tout ce qu'elle pouvait faire c'était regarder à travers la vitre ce petit Magby combattre contre ses blessures, encore inconscient du fait qu'elle l'avait arraché à sa famille pour le sauver. L'infirmière, après un discours moralisateur sur la négligence du dressage occasionnant ces plaies l'informa qu'elle lui sera restitué une fois sa guérison complète.

Ce faisant, Reebeca s'en alla vers la cafétéria prendre quelque chose, et passer un appel...

Modération :
HRP - Lancer d'une Pokeball (1 à retirer sur les 6)


Dernière édition par Reebeca Lasbard le Jeu 28 Aoû - 18:47, édité 1 fois
Sir Trouille
Icon : [Capture] Irons-nous liquéfier ce cœur glaçant sous tes braises innocentes ?... je ne pense pas. [Terminé] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[Capture] Irons-nous liquéfier ce cœur glaçant sous tes braises innocentes ?... je ne pense pas. [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[Capture] Irons-nous liquéfier ce cœur glaçant sous tes braises innocentes ?... je ne pense pas. [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Tadam ! Magby est capturé ! Tu peux dès à présent écrire ton post de clôture, et rajouter les informations de ton nouveau compagnon sur ta T-Card ! Le choix du sexe, de la nature et du surnom sont entièrement libre. Merci d'avoir participé ! N'oublie pas d'indiquer [Terminé] dans le titre de ton topic.
[Capture] Irons-nous liquéfier ce cœur glaçant sous tes braises innocentes ?... je ne pense pas. [Terminé] 240

Il te reste 5 Pokeball.


[Capture] Irons-nous liquéfier ce cœur glaçant sous tes braises innocentes ?... je ne pense pas. [Terminé] 7z5c
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum