Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-30%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max Genome
119 € 170 €
Voir le deal

Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : 1, 2, 3, nous allons au bois ~ 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
1, 2, 3, nous allons au bois ~ 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
1, 2, 3, nous allons au bois ~ 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger
Entre l'avion, le bateau, le passage chaud-froid et la petite ballade non-voulue dans Mérouville, j'étais épuisée. Événement plutôt rare pour ma part, mais il fallait croire que cela pouvait également m'arriver de temps à autre.
Mon sac était posé dans un coin au sol de la chambre d'hôtel et un oeuf y était soigneusement emmitouflé à l'intérieur. Pourquoi était-ce toujours quand j'en avais un que je voyageais ? Bonne question. C'était chiant en tout cas. Aileen rangeait quant à elle ses affaires dans le placard. Mouais, on repartait de toute manière le lendemain. Je préférais avoir mes bagages à porté de main. En revanche, quand je la vis préparer de la place pour son duo de Pokémon, je me mis à réfléchir quelques minutes, puis décidai finalement de laisser Mochi profiter des doux coussins de l'hôtel. Hors de question de laisser sortir Gum', et je n'étais pas vraiment sûre que les autres touristes qui séjournait dans la bâtisse apprécient tous les insectes comme Torë. Au moins, il n'était pas un Mimigal, c'était déjà ça.
Il n'en fallut pas longtemps à la jeune Marcacrin pour qu'elle se fasse un nid douillet dans un coin du canapé. S'étant déjà plus que régalée lors du repas, satisfaite, elle plongea rapidement dans le sommeil. En l'observant, je surpris mes yeux se fermer presque malgré moi. Je me félicitai pour m'être brossé les dents un peu plus tôt et me changeai en vitesse, jetant mes vêtements sales sur mon sac sans trop se soucier. Je me roulai ensuite en boule dans ma couverture et, après une courte discussion avec la brune, plongeai dans un profond sommeil. Les étoiles s'étaient déjà rependues dans le ciel.

Des voix... De la lumière. Dans un gémissement, je me retournai dans mon lit et serrai mon coussin dans mes bras. Cela ne suffisant bas, en moins de deux, je me retrouvai avec mon arme au-dessus de ma tête.

« Gummyyy... C'est pas drôle, je crève de fa-tigue... »
Me plaignis-je... Avant de me rendre compte de ma gourde. Zut, je n'étais pas dans le dortoir... Méloville ! Ah non, Mer-... Mérouville ville, voilà. Sous la surprise, mes yeux s'étaient ouverts. 'Fais chier. J'entendais la voix mélodieuse de la mère de ma camarade résonner dans ma tête. Mes paupières semblèrent se refermer tout seul peu à peu à nouveau. Grâce à une volonté hors de commun, je réussis néanmoins à me débarrasser de mon duvet. Ma tête me paraissait lourde.
Avant même que je m'en rende compte, j'étais habillée, avais déjeuné, marché et me retrouvais dans une salle me faisant vaguement penser aux loges du concours de coordination
Un cri. Aigu. Je sursautai. Bon sang... Ah oui, le concours. Cela réalisé, je sentis un regard se poser sur moi. Aileen me fixait. Je devais avoir un air perdu, car elle quitta ensuite rapidement la pièce. Je me laissai tomber sur le tabouret le plus proche tout en entendant la porte se refermer. Et, fermant les yeux, je serrai Mochi dans mes bras qui s'était déjà replongée dans un sommeil profond. Sa douce fourrure me chatouillait le visage, mais cela ne me dérangeait pas plus que ça.

Mmm... ? Quoi encore ? Je sentais une pression sur mon épaule gauche. Relevant la tête, une expression pas très réveillée au visage, je vis la pokéathlète me faire signe de la suivre, ce que je fis sans vraiment comprendre pourquoi, tout en me frottant les yeux pendant le trajet, un sac à dos pendant sur une épaule. Je pus rapidement à nouveau me rasseoir. Les conversation fusaient de partout, créant un vacarme qui résonnait dans ma tête encore fatiguée. Je passai mes deux paumes sur mes paupières pour tenter de les relever. Au bout de quelques secondes, ceci parut enfin se révéler utile. Ah non, c'était la musique sûrement. Les lumières scintillaient, des couleurs éclataient, des étincelles pétillaient. À force, c'eut le mérite d'enfin me réveiller entièrement. Les concurrents défilaient, et finalement, les prestations devenaient lassantes à voir, bien qu'étant originale. Je n'étais pas vraiment d'humeur à voir de la coordination aujourd'hui. Une autre fois, peut-être. Je regardai tout autour de nous. Les gens semblaient tous captivés par le spectacle, où criant le nom de leur idole pour les encourager. Ah non, il y en  a un qui semble jouer sur son portable. J'étouffais un rire.

La compétition prit finalement fin. Les applaudissements résonnait dans la vaste salle, et enfin vint la remise des prix. Ce fut la mère de ma camarade qui en ressorti vainqueur. Je savais qu'elle avait de bonnes compétences, grâce à ce que m'avait raconté Aileen, mais je ne pus m'empêcher d'être surprise quand même. Enfin, je dormais presque lors de son passage, donc voilà.

_______________________
Rentrée à l'hôtel, on me demandait à présent ce que je souhaitais faire pour l'après-midi. Euuh... Voyant que je n'en avais idée, l'adulte me proposa de suite de visiter peut-être le bois Clémenti, ayant entendu parler de mon parcours de ranger. Ne sachant que répondre, je répondis par la positive. Aileen semblait d'accord de m'accompagner. Pour attraper un Nirondelle, peut-être, m'a-t-elle avoué. Bon, bah, allons-y !

« Ne rentrez pas trop tard ! Vous êtes grande maintenant, vous savez comment vous débrouiller. »
Je ne pus m'empêcher de lâcher un sourire, sans vraiment savoir pourquoi. Puis papotant avec ma camarade, nous nous retournâmes pour nous mettre en route. Bon, ok, on marchait pour marcher, ne réalisant que plus tard qu'on n'avait toujours pas atteint la sortie de la ville. Ce fut en pouffant qu'on courra vers celle-ci.

Une plaine derrière laquelle s'étendait un lac se dressa devant nos yeux. J'eus un sourire mauvais en apercevant les nombreux pêcheur posté à côté de leur canne à pêche, en train de dormir. Je glissai un regard à Aileen qui suivit mon regard. Approchant à pas de loup d'un de ces monsieur endormi, je réunis ensuite tous ses affaires à l'aide de ma camarade et les déposai près d'un second pêcheur. Puis, je dénichai un caillou de taille normal et le lançai vers celui dont les affaires venaient de disparaître. Ce dernier sursauta un fois, puis deux en remarquant qu'il ne possédait plus rien, si ce n'était son tabouret en bois. C'est toujours bon à voir, un grassouillet en train de s'exciter. Je ricanai, puis continuai la progression sur le ponton.
Finalement, nous pénétrâmes dans ce fameux bois.

« Dis, t'es déjà venue ici ?
- Non, pourquoi ?
- Comme ça... »


La différence notable que je pus faire, par rapport à Lansat, était la différence des végétation. Les arbres me paraissaient plus touffus et moins condensés au même endroit. Next, dénicher un Nirondelle.
Se baladant au milieu de la nature, nous finassâmes par dénicher un buisson de baies. La suite fut un peu plus compliqué à géré. Sphax et Mochi se bataillaient la nourriture. L'air de rien, ma petit boule de poils se révéla plutôt habile, bien qu'ayant tout de même un désavantage certain. Aileen voulut tenter de calmer le jeu, mais je lui fis signe de main de laisser faire. Puis je continuai à observer la scène qui se déroulait sous nos yeux, un sourire amusé au visage. Ellie voulut également se prêter au jeu, mais face au deux gloutons, elle ne fit pas long feu. Au moins, Gum' et Torë semblaient bien moins intéressés par ce combat de gloutonnerie. Il voletaient tout deux entre les branchages.

Le Yanma, après une petite balade improvisée, revint vers moi. Il sembla vouloir me dire quelque chose que je ne pus comprendre, mais qui ne fut pas le cas des deux des deux guerriers. Le félin s'empressa de se lancer vers la direction d'où revenait mon insecte, pendant que la Marcacrin peinait à suivre. Agacée, elle fit rapidement apparaître une grande quantité de neige qui ne tarda pas à ralentir son adversaire dans sa course.

« Euh, Mochi, calme-toi... »
Lui demandai-je avant d'éclater de rire. Celle-ci me jeta un regard boudeur. Je la pris dans mes bras avant de suivre le fuyard à la fourrure neige. Quelques minutes de marche suffit. Une bonne odeur fruitière me chatouilla les narines. Nous nous retrouvâmes soudainement devant une culture d'arbustes à baies, en plein forêt, bien caché derrière d'épais buissons. Je regardai un regard tout autour de moi pendant que Mochi s'élançait déjà vers ce qu'elle considérait comme un trésor pur. Ceci dit, sa taille ne lui facilitait pas la tâche. Compatissant, ce fut Torë qui l'aida à en cueillir pendant que le reste de la joyeuse troupe en profitait également.
Baah, tant pis pour le propriétaire de tout ça. Il n'avait qu'à mettre une clôture. Quoique ça n'aurait pas servi.

La culture dévalisée, nous conclûmes qu'on avait passer assez de temps dans le bois et qu'on pouvait commencer à rebrousser le chemin. Mochi, plus que satisfaite, fit la sieste dans sa Pokéball. Discutant avec Aileen sur comment devait être le propriétaire des plantations tout en pouffant sur son apparence et sa future réaction, nous atteignîmes enfin la sortie. Quand même, quelle idée. Des arbustes de baies en plein milieu d'une forêt.

_______________________
Attendez... Wait.

« Hope, on n'est pas passé par là, non ? T'es sûre qu'on a prit la bonne direction ?
- Euh, je vais voir plus loin... »


Sauf que voilà, mes Pokémon me suivirent évidemment, ce qui amena Ellie à suivre mon spectre et donc ramener tout le monde vers le « plus loin ». Enjambant quelques hautes herbes tout en observant la plage à notre droite, je vis finalement une ville se dresser à notre gauche. Jetant un regard interrogateur à ma camarade qui me le rendit, je m'approchai un peu plus jusqu'à apercevoir un panneau.

« Tu veux la bonne ou la mauvaise nouvelle d'abord ? Lui demandai-je. La bonne c'est qu'on a rejoint une ville, la mauvaise c'est que c'est pas la bonne, enchaînai-je sans lui laisser le temps de placer un seul mot. Tant qu'a faire, on va visiter ? »
Puis voilà comment nous commençâmes à travers « Clementi-ville », un coup d'oeil sur nos iPok nous confirmant qu'on avait en réalité encore assez de temps. Seulement voilà. Avant même qu'on s'en rende compte, on se retrouvait de nouveau en plein nature.

« Euh... C'est un parc ?
- Nan, on a déjà traversé toute la ville, je crois.
me répondit ma camarade.
- ... C'est petit alors.
- Il y a une arène ici, je crois. C'est déjà ça.
- On ne l'a pas croisé, je crois, hein ? J'ai vu qu'un centre Pokémon.
- Il y avait une boutique aussi.
- Ah. »


On se balada quelque peu. La route était bordée de hautes herbes et des arbres se dressait un peu où bon leur semblait. Après avoir crié pour nous faire entendre par une vieille mémé, seule signe de vie dans cette vaste nature, nous apprîmes finalement qu'on se trouvait sur la route 102 qui débouchait sur Rosyères.

« C-C'est un p-peu loin par coontre. Vous f-feriez mieux d-de p-partir demain si vous souhaaitez vous y rendre. Il fera n-nuit noir à mi chemin s-sinon... »
Ok. Fut ma seule réponse. Comme si on voulait encore se rendre à Rosyères... Si on voulait éviter une mort certaine, il valait mieux se dépêcher de rentrer à Mérouville. Ce fut « un petit peu » galère, mais nous réussîmes finalement à trouver un gars sympa qui acceptera de nous ramener là-bas à dos d'Airmure. Il emprunta également une Altaria, nommée Cassy à son frère, à ce qu'il paraît. Bah oui, si le stop existe, autant en profiter. Nous survolâmes le bois traversé un peu plus tôt tout en ayant droit au magnifique panorama que nous offrait la hauteur. Quand même, c'était bien plus agréable que l'avion. Il fallait d'ailleurs que je songe à faire l’acquisition d'un Pokémon oiseau.
Nous fûmes déposées à l'entrée de la ville. Après une brève discussion, le jeune homme nous salua et nous expliqua qu'il avait encore une culture de baies à s'en occuper. Après s'être assuré qu'il s'en était allé, je lançai un regard complice à la brune.
Une culture de baies, hein ?





Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum