Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-24%
Le deal à ne pas rater :
Nouveau Apple AirPods Max à 479€
479 € 629 €
Voir le deal

Kaeko D. Riviera
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
Icon :  Une famille de dingues GhlZBQN
Taille de l'équipe : 15/30
Région d'origine : Kanto
Âge : 20
Niveau : 51
Jetons : 1841
Points d'Expériences : 1579
 Une famille de dingues GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
1841
1579
pokemon
 Une famille de dingues GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
1841
1579
Kaeko D. Riviera
est un Adulte Larbin Expérimentée
Le paysage de la mer étincelante à cause des rayons puissants du Soleil offrait un spectacle merveilleusement féerique aux yeux améthystes de la brunette en vacances, lunettes de Soleil sur le nez, Pokéballs accrochés à une ceinture spéciale et valise bien lourde dans la main, Kaeko s’apprêtait à dire au revoir à l’île Cobaba pendant un certain temps, 3 semaines sûrement, ses amis de là-bas allaient lui manquer pendant cette longue période d’absence. Mais il fallait tout de même qu’elle revoit sa famille et surtout sa mère poule très inquiète de ne plus voir sa fille aussi souvent qu’auparavant ! Comme c’est cliché ce départ en vacances tout de même, revoir sa famille éplorée de sa non-présence et le manque infligé par la perte de ses amis un court laps de temps, elle soupira tout en souriant après tout n’était-elle pas elle-même un cliché sur patte ? Un grondement sonore venant du bateau retentit, l’heure de partir avait sonné : Cobaba, on se reverra ! Toujours valise en main, Kaeko avança seule vers le pont du Ferry rutilant, elle croisa le capitaine du bateau qu’elle avait déjà eu l’occasion de rencontrer lors de sa mission à la centrale de Kanto. A la suite de brève retrouvaille, la demoiselle se dirigea vers sa cabine de fortune, cette fois-ci elle serait sans personne avec elle.

Posant ses affaires sur le sol mou du Ferry, elle sortit observer la mer et le départ du transport maritime, respirant un peu l’air salé de l’océan Miss Riviera laissa s’évader son esprit, vagabondant de souvenir en souvenir en profitant du paysage azuré de la mer étincelante. Le voyage dura en tout quatre heures, mais la brunette ne bougea pas une fois de place, toujours accoudée à la barrière blanche du pont réfléchissant sur ce qu’elle allait bien pouvoir faire pendant les vacances dans sa famille. Un coup de klaxon la fit sortir de sa rêverie et sur le coup, l’étudiante tomba sur le sol de bois ayant de sacrées courbatures sur l’ensemble de son corps.

« Ouch, comment ai-je pu rester debout si longtemps ? » Dit-elle en tenant sou dos douloureux.
« Hey la petiote, j’t’ai vu rêvasser là, j’ai pas voulu te réveiller sacre bleu ! Alors on réfléchit à son p’tit copain ? Une vraie tombeuse la cocotte ! »Fit une voix familière avec toujours le même accent méchamment marin. « Tombeeeuuuse, tombeuuuse ! »Répéta le Pijako sur l’épaule du capitaine.
« Mais je n’en ai pas cap’tain. Et moi tombeuse ? Je les fais plutôt fuir ! » Plaisanta-t’elle en tirant une grimace du fait qu’elle essayait de se relever avec difficulté.
« Bah, tu trouveras bien quelqu’un parole de Habock ! » Rit le capitaine.
« Euh, mon seul amour c’est mon lit, sur ce, cap’tain, je m’en vais rejoindre mes parents, les connaissant ils doivent être inquiets à l’heure qu’il est ! On se reverra un jour promis ! » Elle prit ensuite ses affaires pesant au bas mot une tonne et descendit du Ferry cherchant sa mère.

« Kaekooo ! Ma chérie, tu vas bien ? Tu n’as rien ? Le voyage s’est bien passé ? Comment c’était à Cobaba ? » S’écria une voix bien plus que familière.
« Bonjour maman ! Je te raconterais tout ça dans la voiture, j’ai un mal de dos terrible et un besoin de m’assoir urgent ! » Sourit la cadette Riviera à sa mère qui avait presque les larmes aux yeux en la voyant arriver. C’était une grande femme, les cheveux coupé au carré blond avec des yeux bleus très clairs, toujours accoutré de façon totalement banale, un jean, un t-shirt blanc avec des motifs africains et des baskets marrons. Sa mère. La topdresseuse vit alors qu’il y avait aussi son père, un homme grand, avec un léger ventre et une légère calvitie naissante dans ses cheveux noirs de jais. Un regard violacé s’échappa pour se perdre dans les yeux de même couleur de sa fille, un sourire aux lèvres il la salua sans un mot. Toujours aussi bavard. Puis une main se tendit vers Kaeko pour prendre la valise proéminante, une main abimée couverte de cicatrices, la main de son frère ainé.

« Papa, grand frère mais que faites-vous ici ? » S’écria-t’elle ravi de revoir sa famille au complète, son frère, infirmier était occupé la plupart du temps mais était tout de même venu chercher la petite sœur. C’était un jeune homme musclé, le crâne rasé et exactement la même tête que le paternel, heureuse la Mentali voulut lui sauter dans les bras, mais son frère ne fut pas du même avis et se décala légèrement pour qu’elle se prenne en pleine poire le poteau d’acier, toujours aussi tactile.

La mine boudeuse, la cadette fit semblant de l’ignorer tout en montant dans la voiture familiale, seul bémol, il n’y avait que très peu de place dans cette dernière, d’autres valises était entassées dans le coffres et une énorme glacière trônait en maître sur le siège arrière au centre.
« Mais on part en voyage ? » Demanda Kaeko à sa mère qui lui répondit en souriant.
« On va directement chez ta marraine ! »
« QUOIIIIIII ? Pourquoi on ne me prévient jamais ? » S’écria-t’elle étonnée d’un tel voyage. Rire général s’en suivi, SUPRISE ! La spécialiste spectre s’enfonça dans son siège mou encore sous le choc, ses vacances vont s’annoncer mouvementés !

Durant le long trajet, elle leur raconta ses aventures sur Cobaba tout en évitant soigneusement les sujets sensibles comme le Mausolée Scorvol, le bal, le grand jeu et le fait qu’elle ait passé une nuit seule dans la jungle, sinon elle ne serait jamais retournée à la Pokémon Community pour y refaire une nouvelle année, c’était sûr et certain. Après avoir raconté ses divines (hum hum) péripéties, sa fratrie raconta les siennes, bien banale à souhait mis à part les patients que recevait l’infirmier de la famille, il y avait des cas… exceptionnel (que je ne vous dirais jamais !).

Ils arrivèrent chez leur tante au bout de dix longues heures de route qui passèrent à une vitesse prodigieuse. Sortant de la voiture en s’étirant une chose noire lui bondit littéralement dessus et lui lécha le visage à coup de langue baveuse : Voici Kiss (prénom donné durant la période Kikoo collégienne de sa plus grande cousine Amandine) une démolosse qui aime un peu trop les personnes, suivi d’une Arcanin d’une grande élégance qui aida Kaeko à se relever, Ophélie l’ange gardienne en quelque sorte de la dernière Riviera, elle la mit ensuite sur son dos et trottina paisiblement jusqu’à la villa un peu délabrée de la marraine de la spectre en vacance qui n’eut même pas le temps de sortir ses Pokémons fantômes voulant sûrement respirer un peu qu’on l’aborda déjà de toute part, cousines, cousins, tantes, oncles et grand-père en furie. A peine eut-elle le temps de saluer sa grande famille qu’elle avait déjà un verre du vin blanc dans les mains et la musique à fond.

Bienvenue chez les Dafloutte, famille de fêtard de génération en génération. Sa famille était réunie au complet et ils firent la fête pendant une bonne semaine, s’amusant à jouer aux cartes jusqu’à pas d’heures, danser sur des musiques farfelus, faire peur aux autres avec les spectres de Kaeko aux cousines, jouer à Mario Kart, plongeon dans l’immense piscine creuser de la marraine ainsi que ne pas dormir pendant deux jours. Vers la fin de son séjour, la demoiselle aux cheveux de jais ne ressemblait plus à rien, des cernes sous les yeux, ses cheveux en Saquedeneu et juste un maillot de bain pour habit. Elle était en train de boire tranquillement son chocolat chaud du matin midi quand la grande cousine l’aborda un sourire malicieux aux lèvres ne présageant rien de bon :
« Hey Kae’ ! J’ai une bonne nouvelle ! »S’écria Amandine la plus âgée (25 ans) de la famille.
« hum ? »
« Nous allons à Illumis avec Olivia et Chanelle ! » Fit-elle joyeuse, surprise par une telle nouvelle, l’interlocutrice zombie recracha la gorgée de boisson qu’elle avait alors dans la bouche.
« Tu as dit quoi ? » S’exclama-t-elle.
« Eh bien que nous allons à Illu.. »
« J’ai bien compris ça ! » la coupa la brunette encore étonnée d’une telle nouvelle.  « Mais comment ça se fait ? Mes parents sont d’accords ? Et les autres couz’ ne viennent pas ? Comment s'est organisé? » Questionna l’adolescente avec un débit de parole prodigieux.
« Les gars vont à la ville noire et nous on a choisi d’aller à Illumis, capitale de la mode et de la nourriture ! C’est papy qui nous a envoyé là-bas dans l’hôtel le Crésus, le propriétaire est une de ses vieilles connaissances ! Papy a vraiment des amis dans toutes les régions ! Et tes parents sont d’accords puisque on sera quatre ! » Fit la cousine avec un flot de parole tout aussi, si ce n’est plus, rapide que Kaeko.
« Mais c’est génial ! J’ai une amie qui vit là-bas en plus, elle m’a parlée des plus beaux coins de la ville, je vous dirais où ils se situent ! On part quand ? » Demanda-t’elle à son interlocutrice plus âgée.
« Maintenant ! » sourit-elle, un deuxième crachat de chocolat s’échappa de la bouche de la spécialiste spectre, qui posa son mug et courut dans la salle de bain pour se laver et se changer en quatrième vitesse sous le regard amusé de sa grande cousine. La jeune fille rassembla toutes ses affaires qu’elle jeta à la volée dans sa valise et descendit les escaliers de bois quatre à quatre. En 10 minutes elle fut prête.

« Bien c’est parti ! Tatie on reviendra déposer Kae’ à Lavanville ! » Fit Amandine en s’adressant à la mère Riviera. Valise en main, elle prit au passage sa sœur Olivia de 22 ans et la cousine Channelle de 12 ans.
« Faites bien attention, Kae’ s’il y a le moindre problème tu nous appelles et tu utilises Tomberry et Omega ! Passez une bonne semaine les filles, tu m’envoies un sms quand tu arrives, n’oublies pas sinon je vais venir te chercher ! » Fit la mère poule de la brunette soupirant.
« Oui maman, promis, il n’y aura pas de problème ! On se revoit bientôt, bisous ! » Des revoir pareilles, comme c’est cliché, on sent l’inspiration sous-jacente ! Valise en main, la demoiselle sortit de la maison accompagné des filles toutes aussi excitées les unes que les autres de partir dans la ville des lumières.
Une nouvelle aventure commence !
Kaeko D. Riviera
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
Icon :  Une famille de dingues GhlZBQN
Taille de l'équipe : 15/30
Région d'origine : Kanto
Âge : 20
Niveau : 51
Jetons : 1841
Points d'Expériences : 1579
 Une famille de dingues GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
1841
1579
pokemon
 Une famille de dingues GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
1841
1579
Kaeko D. Riviera
est un Adulte Larbin Expérimentée
« Le train pour Illumis va entrer en gare, merci de patienter »

« C’est par ici ! »
« Non je te dis que c’est de l’autre côté ! »
« Kaeko tu ne saurais pas quel train c’est par hasard ?
« Ne me demandez surtout pas, mon sens de l’orientation est encore pire qu’avant ! »
« Bon alors choisi un quai et on prend le train qui arrive ! »
« Je ne suis pas certaine qu’avec mon karma ça… »
« TU CHOISIS! » Crièrent-elles toutes en chœur.
« Bon bah on prend la voie de droite, mais si je me gourre, c’est de notre faute à toutes ! » Fit Kaeko en souriant.

Prenant leur valise respective, le groupe de quatre fila vers le quai numéro trois et embarqua dans la train qui venait de se garer. Un fois dans le wagon, elles rangèrent leur bagage puis prirent leur place côte à côte. Nouvelle destination : Kalos.

« Le train pour Illumis vient d’entrer au quai numéro 2, les passagers sont priés de ne pas dépasser la ligne jaune merci. »
Visages déconfis, bouches prêtes à gober des mouches, quatre sur le quai, seules debout choquées.
« Mouais tu avais raison pour le karma ! »
« Quand je vous disais qu’il ne fallait pas me laisser choisir ! »
« On fait comment maintenant ? »
« Pas de train avant ce soir minuit génial ! » Fit Olivia, en regardant le panneau des trajets du train.

Elles avaient réussi à se rendre à la ville très animée qu’est Méanville, à Unys. Le problème était facile à deviner : Que faire jusqu’à ce soir dans une ville totalement inconnue avec des valises de même masse qu’un Mamochon obèse?
« Hey il y a un parc d’attraction à accès gratuit aujourd’hui ! On y va hein Amandine ? » Fit la plus jeune des cousines.
« Ne dis pas de bêtises Channelle comment veux-tu qu’un parc d’attraction soit gratuit ! » S’écria Amandine avant de se retourner vers la pancarte qui indiquait très précisément qu’en ce dimanche d’août, le parc fêterait ses 15 ans et qu’en ce jour, il serait totalement gratuit.
« Bah comme ça on sait quoi faire cette journée hein ! Autant y aller non ? » Sourit Kaeko en observant elle aussi la pancarte. Les deux ainées soupirèrent puis elles prirent leurs affaires et indiquèrent aux deux plus jeune de les suivre, direction le parc d’attraction ! Elles se mirent en route joyeusement avant que la jeune Topdresseuse ne s’arrête le regard dans le vide.
« Seulement… » Soupira Kaeko.
« Seulement quoi ? » Demanda Olivia.
« Nos valises… »
« Eh bien quoi nos valises ? »
« Elles sont HYPER LOUDRES ! On ne va pas se les trimballer pendant toute une journée dans les attractions quand même ? » S’exclama la Mentali faisant au passage s’arrêter ses cousines qui la regardaient alors avec des yeux de gobies. Elles n’y avaient pas non plus pensé à ce détail, toujours aussi têtes en l’air les cousines. Amandine et Olivia explosèrent en un rire sonore laissant dubitatives Channelle et Kaeko.
« Ne t’inquiètes pas, il y a des casiers à la gare, on déposera nos affaires dedans ! » Dit Olivia en rigolant, finalement, elles y avaient pensé. La brunette ne put s’empêcher de laisser échapper un « Ah », finalement c’est elle qui n’avait pas réfléchi au problème des bagages. Les jeunes adultes prirent toutes les valises et les casèrent dans deux casiers libres. Puis elles s’en allèrent guillerettes vers la destination de rêve : le parc.

Immense, voilà ce qui résume à la perfection le parc d’attraction, des manèges de partout, une immense grandes roues et des gens à foison. Il y avait du monde, beaucoup en est même un euphémisme, une marée humaine s’étendait à perte de vu. La queue pour ne serait-ce qu’un manège allait s’avérer être très longue.
« Je ne suis pas sûre que c’était une bonne idée de venir ici. » Fit Amandine pas vraiment étonnée par les personnes présentes en grand nombre.
« Mais Did, on ne va tellement pas souvent dans un parc d’attraction c’est une des rares occasions ! Restons s’il te plait ! » Supplia l’enfant de douze ans qu’est Channelle.
« Fufufufu, le monde ne va pas être un problème ! » Fit Kaeko dans un rire malsain et avec un regard aussi sombre que celui d’un Ectoplasma voyant une proie devant son nez. Ses cousines la regardèrent avec des yeux apeurés.
« Kae’, dis-moi tu as bien prit tes médicaments ce matin ? » Demanda Amandine calmement, son interlocutrice la regarda alors en souriant sardoniquement, visiblement, non et ça elles le savaient toutes les trois en voyant la brunette aux yeux améthystes.
« J’en ai peut-être oublié un. Mais j’ai une idée dîtes moi où vous voulez aller je vous ferais de la place ! Tomberry, Omega je compte sur vous !» S’écria Miss Riviera en envoyant les Pokéalls contenant les deux spectres. Autorisé ? Ça ne devait sûrement pas l’être mais tant pis, autant un peu s’amuser non ? Ayant compris le stratagème, les trois autres filles sourirent et allèrent ensemble vers un manège à sensation forte, Kaeko ordonna alors à ses fantômes de les faire infiltrer directement l’intérieur, comment ça elle trichait ? C’était injuste pour les autres de faire la queue alors qu’elles passaient devant tranquillement grâce aux spectres. Bah vu le karma et la malchance qu’elle a, faire une petite entorse de temps en temps… ne justifie en rien de faire pareille chose ! C’est bien pour cela que l’adolescente fera juste monter ses cousines et pas elle-même, simple punition, pour les autres personnes.

Cependant, tout ne se déroula pas comme prévu, son petit comité familial l’obligea à tout faire ensemble dont l’immense grand huit avec le Spiritomb et le Fantominus. Elles continuèrent ainsi, ce petit stratagème pour griller une bonne partie de la file en toute discrétion, Kaeko aurait pu être espionnes en fait! Le parc était vaste, il y avait vraiment de quoi faire même avec l'abondance de touriste venant s'amuser gratuitement ce jour là. Elles rirent ensemble, eurent peur dans la maison hantée ensemble (sauf cette chère spécialiste spectre, avoir peur d'un lieu hantée serait une honte pour une topdresseuse spécialisé dans le domaine.) et mangèrent des Hamburgers plus gros que leur ventre ensemble. C'était juste une folle journée délicieusement agréable, depuis combien de temps n'avait-elle pas passé un jour sans problème comme celui-ci ? (mise à part le fait de s'être lamentablement trompé de train bien sur!) Avec la Pokémon Community une journée banale n'est pas normale et il se passera toujours un truc de travers TOUJOURS. Mais aujourd'hui il fallait en profité, il faisait beau, il faisait chaud, les manèges coulent à flot et l'amusement est au rendez vous! S'amuser, s'amuser, s'amuser.

Et ce fut ainsi toute la journée, entre attractions, manèges à sensation forte et cliché de la barbe à papa, les cousines s’amusèrent ensemble jusqu’au soir, jusqu’à l’heure fatidique du départ. Plusieurs « Déjà » des demoiselles retentirent avant de devoir repartir à la gare. Mais il fallait bel et bien repartir, les filles reprirent leurs affaires des casiers et montèrent ensemble, dans le bon train cette fois-ci, direction? Illumis!


 Une famille de dingues Espeon_la_by_GoldFlareon Une famille de dingues Giratina_la_by_GoldFlareon
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum