Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -30%
Nike Air Max Command
Voir le deal
90.97 €

Lyph Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1915-lyph-flavelle-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1918-lyph-flavelle-givrali#22134
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 15
Jetons : 832
Points d'Expériences : 257
Kalos
14 ans
15
832
257
pokemon
Kalos
14 ans
15
832
257
Lyph Flavelle
est un Coordinateur Mode
La brunette observa avec des yeux rieurs son Pikachu tremper sa queue dans l'eau. Presque aussitôt, il la retira, et observa l'étendue avec agressivité. Les joues d'un rouge un peu sombre du pokémon émirent des petits éclairs, et la jeune femme lâcha un non catégorique. Le petit se réfugia sur les genoux de sa dresseur, tirant la langue à son reflet. Elle caressa la souris électrique, trop heureuse de pouvoir en prendre soin. Lentement, elle se laissa tomber sur le dos, contemplant le ciel tout en caressant distraitement son starter. Naos ne s'offusqua pas du manque d'attention de sa maîtresse, préférant frotter sa tête contre son ventre. La légère pression qu'exerçait les petites pattes du pokémon sur elle la faisait frémir. La sensation qu'un autre être entrait en contact, en fait, la petite chaleur, tout simplement. Soupirante, elle roula sur le côté, provoquant la chute du pokémon qui se raccrocha à ses vêtements. Il agita ses oreilles en appuyant sa patte avant droite sur sa joue. Lyph rigola encore une fois. Tout était si étrange, de se retrouver ici. Elle soupira, et se redressa sur ses coudes, avant de lancer un regard de défi au ciel. Ensuite, elle se tourna vers son Pikachu.

« Et si on essayait de combiner quelques attaques...? »

La petite souris la regarde avec un regard malicieux, avant de bondir, courant après sa queue comme seule approbation. La jeune femme parut réfléchir, cherchant les attaques les plus adaptées. Son iPok et son frère l'avait vaguement informé des attaques possédées par le petit pokémon.

« Hm... Si tu lances Camaraderie puis Cage Eclair ? »

Le petit acquiesça et lança donc la première attaque, consistant en une série de gestes encourageants et amicaux. Puis, sans prévenir, il effectua un salto en arrière, l'air mauvais, et de nombreux éclairs se répandirent autour de lui en un cercle. La jeune femme sourit devant l'enthousiasme du pokémon.

« C'est super ! Boule Elek ! »

Au milieu du champ d'électricité qui s'était installé, le petit se concentra pour former une boule lumineuse remplie d'éclair. Ok. Et maintenant, il en faisait quoi ? Un peu paniqué, devant la surtension électrique qui était sur le point d'exploser, il se servit de sa queue pour l'envoyer le plus loin possible. Sauf qu'au moment où l'attaque était partie, ils remarquèrent tous les deux qu'il y avait quelqu'un. Paniquée, la jeune femme se précipita vers la silhouette en hurlant :

« ATTENTION ! »

Le champ d'électricité du Pikachu se dissipa progressivement alors que l'impact eut lieu. Une épaisse fumée masqua la vue du pokémon et de sa dresseuse, qui tentait vainement de la dissiper avec ses bras. Elle continua malgré tout sans s'arrêter, tentant de réparer son erreur.

« Je suis désolée ! J'ignorais qu'il y avait quelqu'un ! »

Naos agita ses petites oreilles et grimpa agilement sur l'épaule de Lyph, frottant sa joue contre la sienne pour la rassurer. Enfin, la fumée se dissipa.
C'était une jeune femme.


HRP - Désolée pour la longueur, je crois que je fatigue x_x
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Ah, les rives du Lac Corail. Ce n'était que maintenant que je réalisais à quel point les paysages de Lansat m'avaient manqué cet été. Enfin, ne venez pas vous méprendre, l'île Cobaba c'était extraordinaire, mais Lansat avait quelque chose de plus. C'était comme rentrer chez soi à la fin de la journée, retirer ses souliers et soupirer de confort, parce qu'on est rentré à la maison. Ouais voilà, cette île et l'académie qu'elle hébergeait, c'était devenu un refuge où je me sentais bien, la maison familiale, mais sans mon père et ma grand-mère. Pourquoi avoir choisi d'aller sur les rives du lac? Rien de plus simple, j'avais capturé une Barpau durant l'été et, maintenant, je me faisais un devoir de l'emmener nager aussi souvent que possible. Je ne pouvais pas simplement la faire sortir et courir comme les autres après tout, elle demandait bien plus de soin étant un Pokémon aquatique. Mais bon, j'aimais ces sorties au bord de l'eau, réfléchissant tranquille, lisant parfois un livre quand je ne faisais pas trempette avec mes compagnons tout simplement. À mon arrivée sur les lieux, je remarquai une jeune fille plus loin avec ce qui semblait être un Pikachu et décidai de ne pas aller la déranger, me prenant un coin un peu à l'écart. J'ouvris la balle d'Hime et celle de Shaw du même coup, les libérant tous les deux. La Feebas apparu directement dans l'eau où elle tournoya sur elle-même pour me partager sa joie de pouvoir nager et le Ditto compris rapidement et se métamorphosa pour devenir un poisson identique qui rejoint sa jumelle en quelques coups de nageoire. Il était ennuyeux pour ma Barpau de nager toute seule et je ne nageais pas assez bien pour la suivre, c'est donc le moyen que j'avais trouvé pour qu'elle puisse s'amuser. Et puis Shaw était si énergique, il ne manquerait jamais une occasion de faire la course avec Hime.

Je m'assis au bord du lac, retirant mes souliers pour tremper les pieds dans l'eau, profitant de l'air frais et surveillant attentivement mes compagnons qui coursaient déjà. Je jetai un oeil à mon iPok dans mon sac, croyant pouvoir faire une petite partie de FlappyRoucool, mais c'était sans compter que j'avais oublié de recharger l'appareil. Je fus déçue sur le coup, mais en rétrospective je suis bien contente que le destin en ait décidé ainsi, sinon je n'aurais jamais vu ce qui se préparait. Je tournai la tête vers la jeune fille et sa souris électrique qui semblaient maintenant en pleine répétition, ou entraînement, au choix. J'esquissai un sourire, me demandant si c'était une nouvelle ou pas. Peut-être pourrais-je aller lui parler, j'aimais bien faire de nouvelles rencontres et mes deux petits poissons n'avaient pas besoin de moi dans l'instant. Je me relevai donc, entreprenant de marcher vers eux, abandonnant mes souliers et mon sac derrière, sans savoir que mes projets seraient coupés courts. Mais tiens, ça ressemblait à une grosse boule d'électricité ça, impressionnant quand même. Je me demandai si Spark pouvait faire pareil, je n'avais jamais vraiment testé l'étendue de ses techniques électriques. Ah mais, c'est moi ou le Pikachu la lançait... vers moi? Non, mais il y a des façons plus simples de le dire si elle ne voulait pas que je vienne lui parler! Vite, je devais réagir ou j'allais être électrocutée assez violemment pour m'en souvenir très longtemps. Ma main alla trouver la balle d'Ash et je la lançai vers la balle électrique, espérant que le timing serait bon.

- Intercepte cette attaque, Ash!

Le petit éléphant bleu sorti de sa balle avec un petit cri enthousiaste avant de se rouler en boule et de foncer vers l'attaque électrique, sans la moindre hésitation. La rencontre fut violente et un imposant nuage de poussière fut levé, m'empêchant de voir mon Pokémon et, accessoirement, la dresseuse du Pikachu. Je déglutis, un peu inquiète, jusqu'à ce que la fumée se dissipe, dévoilant un Phanpy victorieux et fier d'avoir su me protéger. Il semblerait que nous n'avions rien perdu de notre sens du timing, un élément clé des concours de coordination. Je m'approchai de lui avec le sourire, n'hésitant pas à m'accroupir pour le caresser sur le dessus de la tête, pour le remercier. Tout content, il laissa échapper un "pyyy" enjoué. Pendant ce temps, la dresseuse du Pikachu s'était approchée, visiblement désolée de ce petit accident. Comme elle me semblait sincère, je lui répondis avec un sourire.

- Ça va, plus de peur que de mal. Mais fais attention la prochaine fois, c'est de la chance que j'aie eu Ash avec moi. Au fait, je t'ai jamais vue à l'Académie avant, tu es nouvelle?

Demandais-je finalement avec un air enjoué, mais curieux. J'eu d'ailleurs un petit sourire pour son Pikachu, perché sur son épaule. Il était tellement mignon! Et puis ça confirmait mon hypothèse, c'est fou comme les petits rongeurs électriques étaient à la mode à la Pokémon Community. Ah mais, avec tout ça je ne m'étais toujours pas présentée. Ce n'est pas parce que je venais de frôler l'électrocution que je devais perdre mes bonnes manières!

- Oh désolé, j'ai oublié de me présenter! Moi c'est Estelle Highwind, du dortoir Mentali. Enchantée de te rencontrer.


HRP : Ça va, moi non plus je fais pas toujours des pavés x) l'important c'est le contenu et tu m'en as amplement donné =3
Lyph Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1915-lyph-flavelle-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1918-lyph-flavelle-givrali#22134
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 15
Jetons : 832
Points d'Expériences : 257
Kalos
14 ans
15
832
257
pokemon
Kalos
14 ans
15
832
257
Lyph Flavelle
est un Coordinateur Mode
L'autre jeune femme était indemne. Lyph eut un soupir de soulagement. Si elle commençait déjà à créer des ennuis alors qu'elle venait à peine d'arriver, ce serait mauvais, vraiment. Mais visiblement, elle possédait un Phanpy bien entraîné, qui avait intercepté l'attaque électrique sans le moindre mal. Au vu des deux poissons qui étaient aussi dans l'eau, elle devait probablement être là depuis l'année passée. Quelque chose en commun avec son frère donc. Un instant, la brunette se demanda si ils pouvaient se connaître. Les longs cheveux roses de la jeune femme ne lui parlèrent absolument pas, mais elle la trouva jolie. S'autorisant un sourire enjoué, elle n'hésita pas à répondre :

« Oui, je viens d'arriver. Je pensais essayer quelques petits tours avec mon Pikachu, mais c'est pas encore tout à fait au point. J'essayerais de faire plus attention à l'avenir. »

Elle manquait peut être d'une chose essentielle : faire attention à son environnement. Peut être que Naos pouvait utiliser quelque chose dans le décor pour faire son show encore plus facilement. Le souvenir d'un spectacle improvisé par son aîné lui revint en tête. Son petit Grodrive comique et adorable, surtout. Le Pikachu en question pencha la tête sur le côté avec son oreille correspondante qui tomba en même temps, lui donnant un côté adorable au possible. La brune aimait énormément son premier pokémon pour cette raison. Il était capable du meilleur comme du pire, mais trop souvent, il achetait les autres avec son côté mignon. Il avait beau être très spécial, plus foncé et plus petit que la moyenne, il n'en restait pas moins adorable. Naos sauta avec souplesse à terre, pour venir se placer devant le Phanpy et s'excuser, arborant un sourire désolé au passage. Le pokémon chromatique lança un regard vers sa dresseuse pour s'assurer qu'il faisait correctement, et écouta, silencieusement, l'autre jeune femme se présenter. Lyph allait en faire de même, mais s'interrompit avant de répondre, murmurant :

«  Highwind...? C'est marrant, ça me dit quelque chose... »

La plus jeune parut réfléchir, examinant sans gêne la demoiselle sous tous ses angles. Ni ses cheveux roses, ni la forme de son visage ne lui rappelait quoi que ce soit. Alors où avait-elle entendu ce nom, déjà...? Elle se força à faire les cents pas, en lui expliquant d'un air distrait :

«  Je m'appelle Lyph Flavelle. Je suis sûre que je connais ton nom de famille, mais je n'arrive pas à me rappeler d'où... »

Cherchant encore et encore, dans sa petite tête, la brunette tapait machinalement du pied pour essayer de se souvenir. Sa tunique trop grand et son petit short presque entièrement camouflé, porté au dessus de collants bariolés noir et crème, tout cela ne faisait que renforcer son côté un peu loufoque et étrange. Elle avait beau réfléchir, elle ne trouvait pas où. C'était peut être plus ancien...? D'un coup, elle sursauta, dévisageant Estelle avec pâleur. La Givrali se souvenait où elle avait entendu ce nom. C'était juste une coïncidence, hein...? Aucune raison qu'il y ait un lien apparent, hein...? Hésitante, elle osa jeter un regard intimidé à la Mentali. Il lui fallut plus de courage encore pour demander, d'un ton peu sûr :

«  C'était le nom de jeune fille de ma mère. Elle s'appelait Aumoe Highwind. … Tu... la connais ? »

Un prénom et un nom peu courant. Lyph préférait, la plupart du temps, éviter de trop se souvenir de sa mère. Paradoxalement, elle était friande de tous les petits détails la concernant. Elle avait péri, une dizaine d'années auparavant, dans un incendie. Son frère avait toujours soutenu que c'était bizarre, et son propre père avait gardé un silence pesant pendant toutes les années suivantes. Aucun d'entre eux n'était revenu sur l'incident depuis, et la famille du côté de sa mère n'avait jamais cherché à les contacter depuis. Il y avait des choses qui s'étaient faites, mais aucun des deux enfants n'avait jamais su quoi que ce soit à ce sujet. Il y avait peu de chance qu'Estelle ne connaisse que le nom qu'elle avait donné, mais si tel était le cas, elle se retrouverait confrontée à une situation qu'elle n'avait pas prévue. La jeune femme devant elle pourrait faire partie de sa famille.

Quand on avait aussi peu de famille que Lyph, la moindre cousine, tante, oncle, prenait son importance. Elle chérissait son père et son frère autant qu'elle chérissait sa tante de Neuvartault, seule autre famille qu'elle avait jamais vu les dix dernières années. Mais elle n'était pas préparée à trouver une cousine comme cela. Oh, elle lui paraissait adorable, bien sûr, mais elle ne pouvait pas se mettre à aimer quelqu'un aussi soudainement. C'était trop dur, un choc, quelque chose qu'elle ne comprenait pas. Et si elle faisait réellement partie de la famille de sa mère, une question parmi d'autres lui brûlait les lèvres. Pourquoi les avoir laissés seuls, pourquoi n'être jamais venu vers eux ? Mais la Givrali garda le silence, se mordant nerveusement la lèvre inférieure. Naos vint naturellement poser une patte sur la jambe de sa dresseuse, qui sursauta au contact. Ah... C'est vrai. Elle n'avait aucune raison de paniquer. Elle se faisait sûrement des idées. Rien de plus.


HRP - Bon ben voilà, j'ai mis en place ce dont on a parlé !


You tell me to hold on. But Innocence is gone.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Elle me répondit assez rapidement, mentionnant qu'elle était en train de pratiquer quelques tours avec son Pikachu. J'aurais du parier! La jeune fille qui semblait un peu plus jeune que moi était après tout plutôt mignonne -enfin, rien n'empêche une pokéathlète ou une topdresseuse d'être mignonne, mais vous comprenez où je veux en venir- et sa tenue était relativement originale, de quoi la faire sortir du lot en somme. Ces deux conditions réunies, elle avait exactement ce qu'il fallait pour être dans la coordination. Enfin, remarque peut-être s'entraînait-elle simplement à faire des tours pour le plaisir sans nécessairement poursuivre cette voie. Si j'avais appris quelque chose depuis mon arrivée, c'était que je ne devais en aucun cas juger trop rapidement les gens que je rencontraient. Le meilleur exemple que je peux vous donner, mon amie Kaeko. Elle qui était pourtant si mignonne n'était nulle autre que spécialisée dans l'entraînement des Pokémon spectre, donc au fond on ne savait jamais vraiment avant de connaître les gens. Mais bon, ça n'intéresse personne mes petites réflexions! Laissez moi retourner au sujet principal, voulez-vous?

Je ne manquai pas de remarquer la réaction de son Pikachu, fatalement mignon. Soudainement il me semblait que les Pandespiègle roux avaient de la compétition tant cette souris électrique était adorable. La petite créature alla présenter ses excuses à Ash et ce dernier en semblait d'ailleurs enchanté. Enfin, il était encore un peu timide avec les Pokémon d'autrui, mais il avait rapidement compris que le duo étaient des amis potentiels et donc qu'il pouvait interagir avec le Pikachu sans aucun danger. Entre temps je m'étais présentée avec mon sourire habituel, ne pouvant réprimer mon côté social et avide de nouvelles rencontres. Et puis, mine de rien j'étais emballée à l'idée de ne plus être la nouvelle et de pouvoir apporter mon aide à une jeune fille qui l'était et mon enthousiasme se faisait sentir. Mais, de façon inattendue, l'arrivante sembla plonger en pleine réflexion à cause de mon nom de famille. Bien sûr, c'est donc de façon naturelle que je me demandai si je ne l'avais pas déjà rencontrée avant. Pourtant la rentrée venait tout juste d'avoir lieu, nous nous en souviendrions si nous nous étions rencontrées récemment avant ce jour, simple question de logique. Ainsi, la demoiselle ne se priva pas de me détailler également et, d'un point de vue extérieur, cette scène devait être plutôt bizarre pour tout vous avouer. Au final elle se présenta sous le nom de Lyph Flavelle et je ne pu m'empêcher de me dire que toutes les filles que je rencontrais avaient de très beau nom en fait. Peut-être était-ce l'un des conditions pour être acceptée à la Pokémon Community, qui sait? Néanmoins, elle restait dans l'idée que mon nom de famille lui disait quelque chose et je désirais l'aider.

- Pourtant je suis une simple Mentali arrivée depuis la session d'hiver. Je ne crois pas t'avoir déjà rencontrée avant et je n'ai pas vraiment fait parler de moi pour être honnête. Peut-être que tu confonds avec quelqu'un d'autre? Enfin, j'ai bien participé à la dernière compétition de coordination, mais c'était avant les vacances quand même.

Alors ce serait plus ancien? Sans le savoir nous étions parvenues à la même réflexion. C'est à ce moment que le regard de Lyph se modifia et je déglutis, presque effrayée. Elle avait la tête de quelqu'un qui venait de faire un lien et il n'avait pas l'air d'être des plus agréables vu comme ça. Il y avait longtemps que je n'avais pas espéré me tromper à ce point et même Ash sembla mal à l'aise, sans doute calquant son attitude sur la mienne. Enfin, le verdict tomba et la demoiselle reprit la parole alors que je l'écoutai attentivement. Aumoe Highwind? Non, ce nom ne me disait rien, pas rapidement comme ça en tout cas. Pourtant nous n'étions pas si nombreux. Enfin, plus que d'autres familles, mais nous n'étions quand même pas des masses. Et puis nous nous retrouvions au moins une fois par année tous ensemble, j'aurais nécessairement du la connaître si elle portait le même nom de famille et soudainement je trouvai cette histoire plutôt louche. Je remarquai bien sûr l'anxiété qui semblait apparaître sur le visage de la nouvelle arrivante et je ne su pas vraiment quoi lui répondre. Je ne voulais pas la décevoir, mais je ne pouvais pas non plus lui donner une réponse que je ne possédais pas. Et puis ça semblait lui tenir vraiment à coeur, sans oublier qu'elle avait utilisé le passé pour parler de sa mère. Une nouvelle arrivante à Lansat qui avait possiblement perdu sa mère si mon intuition était la bonne... Mon regard marron se fit absent un instant, comme si je venais de subir un bug. Je bredouillai un peu, perdant mes moyens l'espace d'une seconde. C'était un moment d'une grande rareté alors que toute trace de mon innocence habituelle était partie pour céder la place à un air plus sérieux, mais un peu désolé à la fois. Je me maudissais déjà pour mes prochaines paroles. Ça aurait pu être moi à sa place. Même, cet été, ça avait été moi à ça place.

- Je suis désolée... ce nom ne me dit rien, mais si c'est une Highwind ma grand-mère doit forcément la connaître. Je ne sais pas s'il est possible de passer un appel à partir d'ici jusqu'à Kanto avec un simple iPok, mais il y a surement un autre moyen de la joindre. Petite pause gênée. Ça semble important pour toi alors, je ferai ce que je peux pour t'aider, si tu veux bien sûr. Et si elle ne sait pas, peut-être que mon père le saura. Sans oublier qu'il a quelques frères et soeurs alors, forcément que quelqu'un doit la connaître si c'est une Highwind, c'est une petite famille plutôt soudée normalement.


HRP :
Gomen, je ne pensais pas que tu serais encore connectée à cette heure alors j'ai fait d'autres trucs avant de poster >.< Prochaine fois je vais le savoir alors je ne referai pas la même erreur, promis! Et je dois vraiment le dire parce que le hasard quoi, mais Estelle a un grand oncle Highwind à Neuvartault, même que grand-maman Highwind est allée y passer quelques jours cet été xD *sors*
Lyph Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1915-lyph-flavelle-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1918-lyph-flavelle-givrali#22134
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 15
Jetons : 832
Points d'Expériences : 257
Kalos
14 ans
15
832
257
pokemon
Kalos
14 ans
15
832
257
Lyph Flavelle
est un Coordinateur Mode
Lyph hésitait. En proie à un terrible dilemme intérieur, elle ne savait que faire. Bien sûr, si la jeune femme ne connaissait pas sa mère, il y avait de fortes chances que le reste de sa famille non plus. En même temps, la jeune femme en face d'elle était jeune, suffisamment jeune pour ne jamais avoir entendu parler de sa mère. Elle ne savait donc si elle devait pousser le doute plus loin ou s'en tenir là. Sa curiosité, dix fois trop grande, la suppliait de demander à Estelle de pousser la recherche plus loin, juste pour être sûre. Mais c'était à elle que revenait la lourde tâche de trancher. Son intuition et sa logique pouvait lui fournir des pistes, des chemins différents sur lesquels elle pouvait s'engager, mais il ne revenait qu'à elle de décider où elle irait. La jeune femme n'était pas souvent confrontée à pareille situation, et d'ailleurs, elle doutait que quiconque aurait aimé l'être. Grande chanceuse naturelle, la brunette se contentait la plupart du temps d'aller là où ses jambes voulaient bien la porter. Ici, il s'agissait de continuer ou de laisser tomber. Elle se mordit la lèvre inférieure, pour finalement demander d'une voix couinante à la coordinatrice.

« Heu... Si ça ne te gêne pas, oui, j'aimerais bien savoir si quelqu'un dans ta famille la connaît. On ne sait jamais... »

Lyph avait peu connu sa mère. Son frère prétendait ne pas s'en souvenir réellement, mais elle savait que c'était un mensonge. Il s'en souvenait, et cela le faisait souffrir, raison pour laquelle il en éloignait sa sœur le plus possible. Mais la brunette ne désirait que se rapprocher plus de sa défunte mère, et jusqu'alors, le petit Evoli qu'elle avait laissé derrière elle avait été un bon moyen pour cela. Malheureusement, le temps l'avait rattrapé, et il avait rejoint sa dresseuse originelle par-delà le temps et l'espace. Du peu qu'elle en savait, sa mère avait quitté sa famille assez jeune et était devenue une célèbre actrice à Kalos par la suite. Elle avait rencontré son père vers vingt-cinq ans, et avait renoué avec sa famille à l'occasion. Elle-même avait sans doute pu voir sa famille petite, mais elle ne s'en souvenait pas, ou mal. La jeune femme expliqua ces détails à Estelle sans sourciller, visiblement peu inquiète de dévoiler son passé à sa camarade tout juste rencontré. Si Noctis avait été là, il l'aurait immédiatement arrêté dans son discours pour lui signaler que c'était imprudent. La Givrali se perdit un moment dans ses pensées, confuse. Que pouvait-elle bien dire à une personne qui la prendrait peut être pour une folle. D'un seul coup, elle s'excusa :

« Je suis désolée. Je... Enfin, peut être que je me fais juste des idées. Et puis, ce n'est pas comme si l'Académie te laisserait passer un coup de fil comme ça. »

La jeune femme trouva un rocher un peu gros sur lequel elle pouvait s'asseoir et sourit faiblement à la rose. Naos arriva près d'elle, visiblement inquiet, et elle l'autorisa a venir plus près pour avoir un peu de réconfort. Qu'est-ce qu'elle avait cru au juste ? Qu'en arrivant dans un endroit qui réunissait toutes sorte de gens elle pourrait retrouver une partie de sa famille, comme si de rien n'était ? Qu'elle pourrait tisser des liens forts avec des gens qu'elle connaissait à peine ? C'était idiot. La coordinatrice devait vraiment la voir comme une folle. Le cœur un peu triste désormais, elle s'efforça d'offrir un sourire gêné à la Mentali. Pas de raisons de s'inquiéter, ni de gâcher l'ambiance à cause d'un malentendu, hein. Peut être qu'enfin, elle comprenait pourquoi son frère cherchait à l'éloigner des souvenirs de sa mère. C'était douloureux de chercher des pistes qui ne menaient nul part. C'était comme donner des efforts pour finalement qu'on lui réponde qu'elle avait mal fait, que ce n'était pas la chose à faire. Son Pikachu frotta sa tête contre son bras, ce qui la ramena brusquement à la réalité. Oui... Sourire.

« Ha, mais on ne va pas en faire toute une histoire, hein ! Ce n'était qu'une petite coïncidence ! Ce genre de choses arrivent ! »

Un doute subsistait pourtant au fond de son cœur.
Lyph voulait savoir.


You tell me to hold on. But Innocence is gone.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

- Ne t'inquiète pas, ça ne me gêne pas du tout de demander.

Lui répondis-je après qu'elle ait formulé le souhait de savoir si quelqu'un dans ma famille pouvait connaître sa mère. En même temps, ma réponse était évidente. N'importe qui me connaissant un peu saurait que j'allais dire ça. Enfin, presque n'importe qui... Non, ce n'était même pas vrai. Je n'avais parlé de ma mère à aucun des élèves que j'avais rencontrés jusqu'à maintenant. Ruby ne savait pas, je n'avais eu aucune raison d'aborder le sujet. Allen ne savait pas, j'étais restée évasive sur la description de mes vacances et il ne m'avait pas vraiment demandé de précisions alors encore une fois, je n'avais aucune raison d'aborder le sujet. J'avais beaucoup discuté avec Kaeko, la seule autre Mentali dont j'étais vraiment proche jusqu'à maintenant, mais notre sujet principal n'avait été autre que la relation entre Ruby et Orren. Jamais je ne parlais réellement de moi, même qu'au final je remarquais seulement maintenant que j'étais plutôt secrète comme fille. Mais bon! Ce n'était pas le moment là maintenant de commencer un vaste travail d'introspection sur ma tendance à garder pour moi mes préoccupations. Lyph reprit bientôt la parole, comme encouragée par ma réponse, et je l'écoutai attentivement afin de mémoriser ces informations au mieux de mes capacités. Donc elle avait quitté la famille jeune pour devenir actrice, un choix de carrière qui n'était pas si éloigné de celui de ma grand-mère. Si celles-ci partageaient le même nom de famille en plus de cela, les chances qu'elles se soient déjà rencontrées venaient d'augmenter de façon exponentielle. Puis elle avait renoué avec la famille vers ses vingt-cinq ans au moment de rencontrer le père de Lyph. La moyenne d'âge des élèves étant de douze à quinze ans, plus si on leur laissait une année ou deux à s'installer avant de concevoir un enfant, elle aurait donc hypothétiquement repris contact avec sa propre famille quelque chose comme dix-sept ans plus tôt. Nous allions retourner de vieilles histoires si mon impression était bonne. Tout cela m'avait laissé plutôt songeuse, ce qui avait du laisser apparaître sur mon visage une expression inhabituelle et sans doute inquiétante puisque la demoiselle s'excusa dès ce partage d'informations achevé. La jeune fille dit qu'elle s'emportait sans doute un peu trop et que l'Académie ne me laisserait probablement pas passer ce genre de coup de fil juste comme ça avant d'aller s'asseoir sur un rocher. Essayant de reprendre un air plus détendu, je lui souris et haussai les épaules.

- Alors je n'aurai qu'à lui en parler dans ma prochaine lettre. Ce sera un peu plus long avant d'obtenir des réponses, mais on a rien à perdre je pense.

Je m'approchai tout en parlant, espérant la rassurer un peu. Étais-je en train de faire la bonne chose? Les espoirs que je lui offrais, est-ce qu'ils deviendraient plus tard source de déception sans nom? Allais-je réussir à l'aider à répondre à ses questions ou allais-je au contraire épaissir le mystère et la faire souffrir? Si seulement il y avait eu une façon de savoir cela à l'avance. Si seulement il y avait une façon pour que je sois certaine à cent pour cent de ce que je faisais, mais qu'une telle chose existe aurait été beaucoup trop beau. Nous n'étions pas dans une oeuvre de fiction -si si, je vous jure- et il n'y avait donc aucun moyen de prévoir comment les choses allaient se dérouler. Son Pikachu alla la rejoindre et je baissai moi-même les yeux vers Ash qui, à mes pieds, me regardait avec un air interrogateur, comme inquiet de me voir si sérieuse à comparé de mes habitudes. Je le rassurai d'un sourire et reportai mon attention vers la jeune fille qui me destina un sourire triste, un geste que je venais tout juste de porter moi-même à l'intention de mon Phanpy. Nous avions beaucoup en commun, c'était indéniable. J'ignorais quoi dire pour arranger cette ambiance devenue si mélancolique. Par contre, je savais ce que je mourais d'envie de lui dire. Était-ce par altruisme, pour lui montrer qu'elle n'était pas seule et que je la comprenais? Non, c'était l'inverse. Je n'étais pas une fille assez gentille pour ça. Je voulais que l'on me comprenne moi et je savais qu'elle le pouvait. Ça ne m'empêchait pas de vouloir l'aider, mais si au passage j'arrivais à recevoir un peu de réconfort pour moi-même, je n'hésiterais pas. Voilà le genre de personne que j'étais vraiment. Prête à aider, mais seulement parce que c'est dans mon propre intérêt. Ça me faisait un peu honte pour être honnête, mais Lyph coupa court à mes réflexions en reprenant la parole, essayant de détourner la conversation bien que nous sentions sans doute toutes les deux qu'elle n'était pourtant pas terminée. Ces mots qui m'incitaient à changer de sujet, je les entendis comme s'ils m'imploraient de parler aussi, de ne pas la laisser toute seule dans son embarras et peut-être même dans sa détresse. Peut-être me trompais-je, je ne le saurais peut-être jamais, mais j'avais l'impression que je savais ce que je devais faire. C'est ainsi que je m'assis à ses côtés sur le rocher, ramenant mes jambes contre moi avant de les entourer de mes bras. Je levai mon regard brun clair vers le ciel, prenant la parole d'une voix légère comme si je racontais un simple anecdote sans gravité, sans oser la regarder directement.

- Je sais qu'on ne se connait pas vraiment, mais je t'assure que tu n'as pas à te sentir désolée de vouloir retrouver ta mère. Désolé, c'est juste que tu en parles au passé alors... voilà. Je ne me souviens pas de la mienne, elle est partie trop tôt pour que j'apprenne à la connaître. J'ai longtemps voulu en savoir plus, mais je n'osais jamais poser les questions, j'essayais de me convaincre que ça ne changerait rien à ma vie de savoir ou pas. C'était comme ça jusqu'à cet été, quand j'ai rencontré ma demi-soeur. Grâce à elle, j'ai appris que ma mère est une Joy, tu sais cette lignée d'infirmière de mère en fille, toutes aux cheveux roses. Avant je ne les aimait pas, je pensais que c'était comme une malédiction d'être différente de tous les autres alors j'avais teint mes cheveux en châtain. Maintenant je sais que c'est le dernier cadeau qu'il me reste d'elle, alors j'ai décidé de les porter dignement, parce que c'est peut-être ce qu'elle aurait voulu. Ou peut-être pas, mais je ne le saurai pas tant que je ne l'aurai pas retrouvée. En attendant je veux juste la rendre fière de moi, ce sera comme une victoire personnelle si on veut. Je ne sais pas si elle veut que je la retrouve ou pas, mais si j'étais loin de chez moi, je pense que ça me ferait plaisir que quelqu'un pense à moi. Alors je pense que tu ne devrais pas avoir honte de poser des questions sur ta mère.

Je marquai une pause, comme pour lui laisser le temps de tout assimiler et de me laisser réaliser que je venais réellement de confier tout ça à une fille que je ne connaissais pas vraiment et qui avait failli me transformer en paratonnerre à cause d'une manoeuvre maladroite de son Pikachu. C'était fou ce que le destin et la vie nous réservaient parfois. En me levant ce matin là je n'aurais jamais pu seulement envisager un tel déroulement pour cette journée. Aller, maintenant que tout me semblait dit, je me tournai vers elle avec un sourire plus vif, plus sincère et serein. Je venais de me libérer d'un sacré poids quand même en partageant tout ça à quelqu'un et du coup je me sentais d'attaque pour rafraîchir l'ambiance.

- Mais c'est que mon avis et ma petite histoire ça. Peut-être que je me trompe, ce ne serait pas nouveau. Je pourrais te raconter des trucs que j'ai fait auxquels tu ne croirais même pas tant c'est stupide! Par contre il y a bien un truc que je sais faire comme il faut, c'est la coordination. Si tu veux j'ai un Dedenne, ce n'est pas un Pikachu mais s'en est pas très loin, on pourrait peut-être pratiquer ensemble? C'est toujours plus amusant quand on est plus nombreux et c'est plus constructif d'avoir un avis extérieur habituellement. Enfin, seulement si ça te dis, si tu avais d'autres projets ne les chamboule pas pour moi.
Lyph Flavelle
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1915-lyph-flavelle-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1918-lyph-flavelle-givrali#22134
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 15
Jetons : 832
Points d'Expériences : 257
Kalos
14 ans
15
832
257
pokemon
Kalos
14 ans
15
832
257
Lyph Flavelle
est un Coordinateur Mode
La jeune brune écouta l'autre fille en silence, ses grands yeux ambrés perdus sur l'eau scintillante du lac. Avoir honte... Il ne s'agissait pas de ça. Elle enfoui sa tête dans ses genoux, laissant un pauvre regard dépasser, accompagné d'un sourire triste. Naos tenta de monter sur son épaule via son dos, et le petit Pikachu parvint à se frotter davantage contre la joue de la jeune femme. Les souvenirs remontaient en elle. Tout ce qu'elle avait vécu avec son frère... Pouvait-elle le partager à la jeune rose ? Elles n'étaient peut être pas de la même famille, toutes les deux. Mais au point des confessions où elles en étaient, un peu plus ou un peu moins n'allait pas changer grand chose. Et si effectivement, leur lien de parenté s'avérait exact, elle n'aurait rien perdu au change. Elle s'autorisa donc un soupir avant d'entamer un long monologue.

« Moi j'aime bien tes cheveux. Ils sont roses et tendres comme des sucreries, et ils forment une masse un peu rebondie et agréable. Ils sont longs, et leur éclat au soleil est magnifique, empli de petits reflets de plein de couleurs. Ils sont comme une émotion, c'est la douceur incarnée. Moi, le seul souvenir que j'ai de ma mère, ce sont mes yeux. Ils sont clairs et proche du soleil, tout en étant parfois d'un éclat aussi sombre que malveillant. Moi et mon frère, on a toujours été ensemble. J'aimais vraiment ma mère, et quand elle est morte, Noctis l'a un peu remplacé. Il essayait de veiller sur moi et de me protéger. Même aujourd'hui encore, il continue ! Bah, je suppose que c'est normal, mais... Parfois, j'aurais aimé être plus forte. J'aurais aimé être celle qui puisse le soutenir quoi qu'il advienne, mais c'est l'inverse. Je me pose des questions sur mon existence. Lui dit que je n'ai pas à me soucier de qui je suis, que du moment que j'existe et que je vis pleinement, ça n'a pas d'importance. Il n'a peut être pas tort quelque part, mais... »

Lyph se releva, pour s'avancer un peu vers le lac. Désormais dos à Estelle, assise sur le rocher à ses côtés un peu plus tôt, seul Naos se tourna, inquiet. Il inclina une oreille tout en s'agrippant à sa dresseuse, et retint un couinement quand le vent balaya ses longs cheveux bruns. Pensive, la jeune femme continua, joignant les mains derrière son dos.

« Je crois que je veux savoir. D'où je viens, qui je suis. Ces questions me taraudent depuis que je suis toute petite, et entre mon père qui cherchait à me dissimuler cela et mon frère qui voulait oublier, je n'ai su trouver un refuge. Gravée dans ma mémoire, il y a ce feu, ardent, aux couleurs rouges et orangées, qui bat et grandit parfois. Il me terrifie. Un jour, je le surpasserais. J'irais outre cette peur, et je connaîtrais enfin la vérité. »

Alors la jeune femme se retourna, à contre jour, avec un grand sourire qui portait ses sentiments. Naos eut une expression un peu dubitative au début, mais dès lors que sa jeune dresseuse lui caressa la joue gauche, du côté libre de son épaule, il parut satisfait et n'en demanda pas plus. Le Pikachu orangé sauta ensuite à terre, pour s'approcher d'Estelle et réclamer des caresses dans « chaaaaa ! » absolument irrésistible. Après quoi, gonflée à bloc, Lyph sautilla jusqu'à Estelle comme une enfant, les bras ouverts de chaque côté pour garder l'équilibre. Elle lui sourit gaiement, et exprima sa pensée :

« Bien sûr que je veux ! Un jour, je surpasserais tous les coordinateurs du monde ! Montre moi ce qu'on peut faire avec l'électricité ! Hein, Naos ? »

La souris électrique s'autorisa de petites étincelles de ses joues, et commença à courir après sa queue avant d'exécuter un petit saut mignon, prêt à utiliser son énergie. Le petit n'avait pas l'air de spécialement être déçu que la jeune femme ait décidé de s'engager dans la coordination plutôt que dans le combat. Il aimait partager avec elle des instants s'aventurer selon leur bon vouloir, ceux où elle essayait de lui apprendre des mimiques et même ceux où il tentait de dompter les arcs d'énergie qu'il envoyait en des formes diverses et variées. Elle se mit en position, prête à suivre les consignes d'Estelle et de son Dedenne docilement. Jouer avec l'électricité pour émerveiller. La jeune femme n'avait aucune crainte quant au danger que cela pouvait représenter. Le cœur un peu plus léger, elle observa sa mentor commencer ses explications.


HRP - Eeeeet... C'est toujours aussi court. Désolée x)


You tell me to hold on. But Innocence is gone.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
J'avais beaucoup parlé d'un coup et, vu l'expression de Lyph, je me demandais si j'avais réellement réussi à l'aider avec mes paroles. Après tout, quand on ne connait pas toute une situation il arrive que nos mots ne soient pas ce qu'ils devraient être et, sans même le savoir, on peut se retrouver à empirer la situation alors que nos intentions sont pourtant bonnes. Son Pikachu se mit d'ailleurs de la partie lui aussi, essayant de lui remonter un peu le moral, ce qui sembla la motiver à me répondre. Malgré tout, j'avais bien remarqué ce soupir et, comme disait ma grand-mère, un coeur qui soupire n'a pas ce qu'il désire. Je m'attendais à un nombre plutôt vaste de réponses, mais celle-là me pris de court et je sentis mes joues se rougir un peu du compliment élaboré. Sucrés, rebondis et agréables, possédant un magnifique éclat au soleil et plein de reflets. Elle les compara même à une émotion, à la douceur incarnée. Cette façon qu'elle avait de l'exprimer, c'était vraiment très beau et je lui devinais déjà une sensibilité toute artisitique, une façon qui lui était propre d'exprimer sa vision du monde avec raffinement, mais avec cette petite touche d'innocence. Plus que d'être flattée par cette description, j'en fus envieuse. J'aurais tant aimé pouvoir traduire les choses comme cela. J'aurais aimé pouvoir être plus que la sympathique fille un peu maladroite et tout ce potentiel que j'aurais aimé avoir, je le retrouvais en la personne de Lyph. Malgré tout, elle était loin d'avoir terminé et elle enchaîna, me parlant du souvenir qu'elle avait hérité de sa mère pour sa part. Non, ils n'étaient pas que ça. Ils étaient doux et riches comme le miel. Ils étaient vifs et ils pétillaient, sur ce point là elle avait eu raison en les comparant à l'astre solaire. Puis, elle parla d'un certain Noctis. Tiens, ça me disait quelque chose ça, mais je ne me souvenais plus d'où. Bref, la jeune fille parlait toujours et je l'écoutai attentivement. Ainsi sa mère était décédée?! Lyph voulait être plus forte, elle voulait être celle qui protégerait son frère et qui le soutiendrait au travers des épreuves. Elle admit ensuite se poser des questions sur son existence, mais il lui avait dit de simplement vivre et c'était un très beau conseil, mais je la comprenais assez bien. Cette histoire était si... je clignai des yeux, remarquant seulement alors que mes joues étaient devenues humides. Comment aurais-je réagi si ma mère était morte? J'avais encore une chance de la rencontrer un jour, j'avais encore de l'espoir. Jamais je n'avais pu envisager une pareille possibilité, mais Lyph elle avait du vivre avec, l'accepter. Ça avait du être si difficile et cette simple pensée suffisait à me donner envie de pleurer pour elle, parce que tout cela n'était qu'une preuve supplémentaire de l'injustice de la vie.

Je la vis se lever et la suivit des yeux alors qu'elle me fit maintenant dos et je ne la suivis pas tout de suite, comprenant qu'il serait plus facile pour elle de terminer ses confidences en ne me regardant pas. Elle voulait savoir d'où elle venait et c'était tout à fait naturel. Tant de questions et tant de gens pour l'éloigner de la vérité. C'était à double tranchant. Une fois qu'elle aurait eu des réponses à ses questions, plus jamais elle ne pourrait retourner en arrière et peut-être devrait elle alors vivre avec un poids plus lourd encore que celui de vivre dans l'ignorance. D'une certaine façon je comprenais le point de vue de sa famille, mais pour moi si elle voulait savoir, alors elle le méritait. Vint alors ses pensées sur un feu, ardant et destructeur. Se pourrait-il... Non, je ne voulais même pas formuler cette pensée dont la simple idée m'était horrible. Je sentais mon menton tressauter, je sentais mes larmes, je sentais ma tristesse pour Lyph que j'avais du mal à contenir, toujours aussi emportée dans mes élans émotifs. Ça ne l'aiderait peut-être pas que je me laisse affecter autant, peut-être ne pourrais-je qu'envenimer la situation, mais je n'arrivais pas à réagir autrement. J'étais comme ça, tout simplement. Elle se tourna vers moi avec un sourire et je n'arrivais même pas à m'imaginer tout le courage que ça devait demander. N'y tenant plus, je me levai du rocher pour m'approcher d'elle et, sans crier gare, la serrer dans mes bras, tentant néanmoins de me ressaisir, tentative aux résultats plus ou moins concluants.

-Tu vas trouver! Je sais que tu vas le faire! Il y a encore de l'espoir, c'est obligé. Et même si ce n'est pas tout de suite, ce n'est pas grave, l'espoir est toujours là, quelque part. Et même si tu ne trouves pas les réponses à tes questions, je suis sure que les gens qui comptent pour toi seront là pour t'aider et la question ne seras plus de trouver qui tu es, mais qui tu veux devenir. Je ne sais pas si nous sommes liées par le sang ou pas, mais je sais que l'on peut devenir amies. Je sais que j'ai envie de t'aider autant que je le peux, parce que tu es une fille courageuse et que tu le mérites! Et tu as les plus beaux yeux du monde, Lyph.

Je reculai ensuite un peu après quelques secondes supplémentaires, la libérant de mon étreinte, un peu gênée maintenant que je prenais un peu de recul et m'essuyant la joue du revers de la main, essayant de répondre à ce sourire qu'elle m'avait offert malgré ce qu'elle devait ressentir intérieurement par un autre sourire aussi sincère que possible, aussi chargé d'espoir que possible. Je n'étais pas aussi forte qu'elle, j'étais un peu maladroite et je me laissais facilement affecter par les histoires des autres, sans oublier que j'avais des tendances un peu égoïstes et que je n'étais particulièrement douée dans aucun domaine, mais je voulais faire de mon mieux quand même. Il y avait tant de gens pour me regarder de haut, pour dire que je n'avais pas le niveau pour faire ceci ou cela, que je n'étais qu'une petite Mentali probablement superficielle et maintenant parée de cheveux roses beaucoup trop flashy. Mais ce que je me disais dans ces moments là, les soirs où je déprimais et me remettais en question, c'était que malgré tout ça je pouvais essayer d'aider quand même. Et alors si j'arrivais à faire ça, si j'arrivais à changer pour le mieux ne serait-ce qu'une seule et unique vie, alors tout le reste serait justifié. Ils pourraient bien me lancer des pierres, ils pourraient m'invectiver et dire que je ne valais rien, mais si j'arrivais vraiment à aider quelqu'un alors là, plus rien de ce qu'ils diraient ne serait valide. Enfin, moi aussi j'aurais trouvé la personne que je voulais être, si seulement j'y arrivais.

- Je suis désolée, je dois avoir l'air un peu ridicule là j'avoue. Mais ça ne change pas que je pense tout ce que j'ai dis! Et je connais un type avec des yeux céruléens magnifiques alors ouais, pour que les tiens soient même plus beau que ça, c'est qu'ils sont exceptionnels! Ouais bon, je n'ai pas ton talent pour décrire les choses comme il faut, encore désolée pour ça aussi.

Je me grattai l'arrière de la tête, un peu gênée, mais ayant quand même retrouvé un sourire naturel devant l'enthousiasme de la jeune fille pour la coordination. Aller, elle attendait mes conseils, n'est-ce pas? Je portai donc la main à la balle de Spark pour laisser la jolie petite Dedenne sortir avec un baillement et un petit étirement si mignon qu'il me faisait craquer à chaque fois.

- Alors, on s'y met finalement? Spark n'est pas la plus expérimentée de mon équipe en ce qui a trait à la coordination, mais je pense qu'elle peut quand même arriver à un résultat pas trop mal. Au fait, connais-tu toutes les attaques et ressources dont dispose ton Pikachu? Ce sera plus facile de préparer un enchaînement avec ces informations après tout.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum